Clamaths.fr - Les Roc en Terminale S

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Clamaths.fr - Les Roc en Terminale S"

Transcription

1 Clmths.fr - Les Roc en Terminle S CONTENTS ROC - exigibles... 2 Roc 1 Théorème de comprison pour les suites... 2 Roc 2 Limite de qn lorsque q > Roc 3 Unicité de l fonction exponentielle... 3 Roc 4 Limites de l fonction exponentielle... 4 Roc 5 Eqution crtésienne d un pln... 5 Roc 6 Orthogonlité d une droite et d un pln... 6 Roc 7 Probbilités - Indépendnce de 2 évènements... 6 Roc 8 Espérnce de l loi exponentielle... 7 Roc 9 Seuil de précision α pour l loi normle centrée réduite... 9 Roc 10 Intervlle de fluctution symptotique Autres démonstrtions citées dns le progrmme Théorème de mjortion d une suite croissnte et convergente Théorème de divergence d une suite croissnte non mjorée Théorème fondmentle du clcul intégrl Toute fonction continue sur un intervlle dmet des primitives Théorème du toit Loi exponentielle - Durée de vie sns vieillissement Sttistiques Intervlle de confince Pge 1 of 13

2 ROC - EXIGIBLES ROC 1 THEOREME DE COMPARAISON POUR LES SUITES Démontrer que si (u n ) et (v n ) sont deux suites telles que : u n est inférieur ou égl à v n à prtir d un certin rng ( n 0 N tel que, n n 0, u n v n ) Et si lim u n = +, Alors : lim v n = + u n est inférieur ou égl à v n à prtir d un certin rng donc il existe un entier n 0 N tel que pour tout n n 0, u n v n. On sit de plus que lim u n = +, donc pour tout réel A, il existe un entier n 1 N tel que pour tout n n 1, u n A Ainsi quel que soit A R, pour tout n mx (n 0, n 1 ), A u n et u n v n donc A v n Donc lim v n = + ROC 2 LIMITE DE q n LORSQUE q > 1 Démontrer que lim q n = + lorsque q > 1 Pré-requis : 1) Inéglité de Bernouilli : (1 + ) n 1 + n 2) Théorème de comprison Soit q > 1, posons q = 1 + où > 0 D près l inéglité de Bernouilli on : q n = (1 + ) n 1 + n Or lim 1 + n = + cr > 0, donc d près le théorème de comprison (ROC 1) : lim q n = + Pge 2 of 13

3 ROC 3 UNICITE DE LA FONCTION EXPONENTIELLE Démontrer l unicité d une fonction dérivble sur R, égle à s dérivée (f = f ) et qui vut 1 en 0 (f(0) = 1) Série de questions possibles : 1) Montrer que l fonction h(x) = f(x) f( x) est une constnte et que cette constnte est 1 2) Supposez qu il existe 2 fonctions f et g vérifint ces conditions, montrer lors que ces fonctions sont les mêmes en étudint les vritions de φ(x) = f(x) g(x) Soit f une fonction définie telle que f = f et f(0) = 1. Etpe 1 : On montre que l fonction f ne s nnule ps sur R : Notons h(x) = f(x) f( x) h est dérivble en tnt que produit de 2 fonctions dérivbles sur R h (x) = f (x) f( x) + f(x) [ f ( x)] h (x) = f(x) f( x) f(x) f( x) cr f = f D où : h (x) = 0 h est donc une fonction constnte. De plus h(0) = f(0) f(0) = 1 cr f(0) = 1 Pour tout x R on donc h(x) = f(x) f( x) = 1. Le produit de f(x) pr f( x) étnt toujours égl à 1, f(x) 0 pour tout x R. Etpe 2 : Prouvons l unicité Supposons qu il existe f et g telles que : f = f, g = g et f(0) = g(0) = 1 On montré précédemment qu une telle fonction ne s nnule ps, donc on peut définir l fonction φ(x) = f(x) g(x) φ est dérivble en tnt que quotient de 2 fonctions dérivbles sur R vec g 0 : Or f (x) = f(x) et g (x) = g(x) φ (x) = f (x)g(x) f(x)g (x) g 2 (x) Pge 3 of 13

4 D où : φ (x) = 0. L fonction φ est donc constnte, de plus φ(0) = f(0) g(0) = 1. Donc pour tout x R, φ(x) = f(x) g(x) = 1. D où : f = g ROC 4 LIMITES DE LA FONCTION EXPONENTIELLE Démontrer que lim e x = + et lim e x = 0 x + Principe de l démonstrtion (pour l limite en + ) : On étudie les vritions de l fonction f(x) = e x x fin de montrer qu elle est positive, puis on utilise le théorème de comprison des limites de fonctions. Remrque : Pour l limite en il suffit de se servir du résultt de l limite en + 1 er Série de questions possibles (pour l limite en + ) : 1) Etudier les vritions de f(x) = e x x 2) En déduire le signe de f(x) puis l limite de e x lorsque x + en utilisnt le théorème de comprison 3) En déduire l limite de e x lorsque x 2 ème Série de questions possibles (pour l limite en + ) : 1) Montrer que f(x) x + 1 en étudint les vritions de f(x) = e x x 1 2) En déduire l limite de e x lorsque x + en utilisnt le théorème de comprison 3) En déduire l limite de e x lorsque x Montrons que lim e x = + x + Notons, pour tout x R : f(x) = e x x f est dérivble sur R en tnt que somme de 2 fonctions qui le sont : f (x) = e x 1 e x 1 0 e x 1 e x e 0 x 0 Pge 4 of 13

5 D où : Ainsi pour tout x R, on f(x) 1, donc e x x + 1 Or lim x + 1 = +, donc d près le théorème de comprison : x + lim e x = + x + Montrons que lim e x = 0 lim x = + et Ainsi : lim e x = lim e X = + donc pr composition : lim e x = + X + lim 1 e x = 0 ROC 5 EQUATION CARTESIENNE D UN PLAN Crctériser les droites d un pln de l espce pr une reltion x + by + cz + d = 0 vec, b, c trois nombres réels non tous nuls Théorème : 1) Si n (; b; c) est un vecteur norml à P et A(x A ; y A ; z A ) P, lors P une éqution crtésienne de l forme x + by + cz + d = 0 2) Réciproquement, si, b, c sont trois nombres donnés non tous nul, l ensemble des points M tel que x + by + cz + d = 0 est un pln de vecteur norml n (; b; c) 1) Soit M(x; y; z) un point du pln P, les vecteurs AM et n sont orthogonux donc : AM. n = 0 (x x A ) + (y y A ) b + (z z A ) c = 0 x + by + cz x A by A cz A = 0 Pge 5 of 13

6 En posnt d = x A by A cz A on bien une éqution de l forme : x + by + cz + d = 0 2) Considérons l éqution x + by + cz + d = 0. On peut fcilement trouver un point vérifint l éqution ; schnt qu u moins, b, ou c est différent de 0, si pr exemple 0, le point A( d ; 0; 0) vérifie l éqution. Considérons insi un point B(x 0; y 0 ; z 0 ) vérifint l éqution. On donc : x 0 + by 0 + cz 0 + d = 0 et insi : d = (x 0 + by 0 + cz 0 ) Soit M(x; y; z) un point quelconque vérifint l éqution, on : Où : n (; b; c) x + by + cz + d = 0 x + by + cz (x 0 + by 0 + cz 0 ) = 0 (x x 0 ) + b(y y 0 ) + c(z z 0 ) = 0 BM. n = 0 Ce qui prouve bien que l ensemble des points M pprtient à un pln pssnt pr le point B et de vecteur norml n (; b; c) ROC 6 ORTHOGONALITE D UNE DROITE ET D UN PLAN Démontrer qu une droite Δ est orthogonle à toute droite d un pln (sous-entendu «orthogonle à un pln») si et seulement si elle est orthogonle à deux droites sécntes de ce pln. => : Supposons qu une droite Δ soit orthogonle à un pln P, lors elle est orthogonle à toute droite de P. Donc elle est bien orthogonle à deux droites sécntes de P <= : Supposons mintennt qu une droite Δ soit orthogonle à deux droites sécntes d un pln P. Soit n un vecteur directeur de Δ, ROC 7 PROBABILITES - INDEPENDANCE DE 2 EVENEMENTS Démontrer que si deux événements A et B sont indépendnts, lors il en est de même pour A et B Si A et B sont indépendnts lors p(a B) = p(a) p(b) B et B forment une prtition de l univers, on donc : p(a) = p(a B) + p(a B ) Pge 6 of 13

7 D où : p(a B ) = p(a) p(a B) = p(a) p(a) p(b) = p(a)(1 p(b)) = p(a) p(b ) A et B sont bien indépendnts. ROC 8 ESPERANCE DE LA LOI EXPONENTIELLE Démontrer que l espérnce d une vrible létoire X suivnt une loi exponentielle de prmètre λ est : E(X) = 1 λ Pré-requis : L densité de probbilité de l loi exponentielle de prmètre λ est f(x) = λe λx L espérnce est : E(X) = lim 0 xf(x)dx 1 er Série de Questions possibles : 1) Déterminer les réels et b tels que G(x) = (x + b)e λx soit une primitive de l fonction g(x) = xf(x) 2) Clculer xf(x)dx en fonction de et λ 0 3) En déduire l vleur de l espérnce de X en utilisnt le théorème des croissnces comprées 1) G (x) = e λx + (x + b) ( λe λx ) = e λx λ(x + b)e λx = e λx ( λ(x + b)) = e λx ( λx + bλ) Si G (x) = xf(x) = λxe λx, lors pr identifiction : = 1 λ = λ { bλ = 0 { = 1 1 bλ = 0 { b = 1 λ D où G(x) = ( x 1 λ ) e λx 2) On lors : xf(x)dx 0 = [G(x)] 0 = G() G(0) = ( 1 λ ) e λ ( 0 1 λ ) e λ 0 = ( 1 λ ) e λ + 1 λ Pge 7 of 13

8 3) On : E(X) = lim 0 xf(x)dx E(X) = lim ( 1 λ ) e λ + 1 λ = lim e λ 1 λ e λ + 1 λ λ > 0 donc lim e λ = lim 1 λ ( λ)e λ Or : lim ( λ) = et lim xe x = 0 (théorème des croissnces comprées). Pr composition on donc : lim ( λ)e λ = 0 et donc lim e λ 1 = lim λ ( λ)e λ = 0 On ensuite : lim 1 λ e λ = 0 ( cr lim ( λ) = et lim e x = 0 ) D où pr somme : E(X) = lim e λ 1 λ e λ + 1 λ = 1 λ 2 ème Série de Questions possibles (première prtie de l démo différente et questions 2 et 3 rssemblées en une seule question) : 1) Considérons l fonction g(x) = xf(x). Clculer g et en déduire une primitive de g 2) En déduire l vleur de E(X) 1) g(x) = xf(x) = λxe λx g (x) = λe λx + λx ( λe λx ) = λe λx λ 2 xe λx On constte que : g (x) = λe λx λg(x) λg(x) = λe λx g (x) g(x) = e λx 1 λ g (x) On en déduite donc une primitive G de g : G(x) = e λx λ 1 e λx g(x) = λ λ 1 λ λxe λx Soit : G(x) = e λx λ xe λx = ( x 1 λ ) e λx 2) On : E(X) = lim 0 xf(x)dx Il suffit de clculer xf(x)dx 0 précédente) puis de psser à l limite (voir questions 2 et 3 de l série de questions Pge 8 of 13

9 ROC 9 SEUIL DE PRECISION α POUR LA LOI NORMALE CENTREE REDUITE Démontrer que pour α ] 0,1[, il existe un unique réel positif u α tel que p( u α X u α ) = 1 α lorsque X suit l loi normle N(0,1). Soit α ]0; 1[, cherchons t > 0 tel que : p( t X t) = 1 α p( t X t) = 1 α 2p(X t) 1 = 1 α p(x t) = 1 α 2 Ф(t) = 1 α 2 Ф représente l ire du domine sous courbe, à guche de l droite d éqution y = t. Ф est donc une fonction strictement croissnte et continue sur ]0; + [, vec : lim Ф(t) = 1 et lim Ф(t) = 1 t 0 2 t + Or : 0 < α < 1 0 < α 2 < < α 2 < < 1 α 2 < 1 Ainsi d près le corollire du TVI, l éqution Ф(t) = 1 α 2 dmet une unique solution u α sur l intervlle ]0; + [ Pge 9 of 13

10 ROC 10 INTERVALLE DE FLUCTUATION ASYMPTOTIQUE Démontrer que si l vrible létoire X n suit l loi binomile B(n, p), lors pour tout α ]0; 1[, on : Où : I n = [p u α p(1 p) p(1 p), p + u α ] lim p ( X n n I n) = 1 α Pré-requis : Si X n suit l loi binomile B(n; p), lors pour tout α ]0; 1[, d près le théorème de Moivre-Lplce : lim p ( u α X n np p(1 p) u α) = 1 α (Où u α est l unique solution de p( u α X u α ) = 1 α, vec X vrible létoire qui suit l loi normle centrée réduite) D près le théorème de Moivre-Lplce : lim p ( u α X n np p(1 p) u α) = 1 α lim p ( u α p(1 p) X n np u α p(1 p)) = 1 α lim p ( u α p(1 p) + np X n u α p(1 p) + np) = 1 α lim p ( u αp(1 p) + np n lim lim p(1 p) p ( u α n p(1 p) p ( u α X n n u αp(1 p) + np ) = 1 α n + p X n n u α + p X n n u α p(1 p) + p) = 1 α n p(1 p) + p) = 1 α C est à dire : lim p ( X n n I n) = 1 α Où : I n = [p u α p(1 p) p(1 p), p + u α ] Pge 10 of 13

11 AUTRES DEMONSTRATIONS CITEES DANS LE PROGRAMME 1 THEOREME DE MAJORATION D UNE SUITE CROISSANTE ET CONVERGENTE Démontrer que si une suite est croissnte et dmet pour limite l, lors tous les termes de l suite sont inférieurs ou égux à l (Si (u n ) est croissnte et dmet une limite finie l, lors pour tout n N, u n l) 2 THEOREME DE DIVERGENCE D UNE SUITE CROISSANTE NON MAJOREE Démontrer que si une suite est croissnte et non mjorée, lors elle tend vers + 3 THEOREME FONDAMENTALE DU CALCUL INTEGRAL Théorème : «Soit f est une fonction continue et positive sur [ ; b]. L fonction F définie sur x [ ; b] pr f(t)dt est dérivble sur [ ; b] et pour dérivée f.» Démontrer ce théorème dns le cs où f est positive et croissnte. 4 TOUTE FONCTION CONTINUE SUR UN INTERVALLE ADMET DES PRIMITIVES Théorème : «Toute fonction continue sur un intervlle dmet des primitives» Démontrer ce théorème dns le cs d un intervlle fermé borné en dmettnt qu une telle fonction dmet un minimum. Pge 11 of 13

12 5 THEOREME DU TOIT Théorème : Lorsqu un pln P 1 contennt une droite (d 1 ) est sécnt à un pln P 2 contennt une droite (d 2 ) prllèle à (d 1 ) lors l droite d intersection (Δ) de ces deux plns est prllèle à (d 1 ) et (d 2 ) 6 LOI EXPONENTIELLE - DUREE DE VIE SANS VIEILLISSEMENT Théorème : Considérons une vrible létoire T suivnt une loi exponentielle de prmètre λ. Pour tout t R + et h R + : p (X t) (X t + h) = p(x h) 7 STATISTIQUES INTERVALLE DE CONFIANCE Soit X n une vrible létoire qui suit l loi binomile B(n, p), on note F n = X n n Démontrer que l proportion p pprtient à l intervlle [F n 1 ; F n 1 ] vec une probbilité u moins égle à 95%. Prérequis : Pour n ssez grnd, F n [p 1 ; p + 1 ] vec une probbilité supérieur ou égle à 95% On : Pge 12 of 13

13 p 1 F n p F n p 1 1 F n p 1 F n 1 + F n p 1 + F n D où : p [F n 1 ; F n 1 ] vec une probbilité u moins égle à 95%. Pge 13 of 13

Variables aléatoires à densité

Variables aléatoires à densité Vribles létoires à densité Rppels : Une vrible létoire réelle (VAR) est une ppliction X : Ω R où (Ω,A,P) est un espce probbilisé. Lorsque X(Ω) est un ensemble discret on dit que X est une VAR discrète.

Plus en détail

Terminales S. Liste «non exhaustive» des Restitutions Organisées des Connaissances:

Terminales S. Liste «non exhaustive» des Restitutions Organisées des Connaissances: Terminles S Liste «non exhustive» des Restitutions Orgnisées des Connissnces: Théorème 1 : Critère de divergence d'une suite Théorème 2 : Comprison pr rpport à une suite divergente Théorème 3 : Théorème

Plus en détail

Chapitre 12 : Lois de probabilité continues

Chapitre 12 : Lois de probabilité continues Chpitre 12 : Lois de probbilité continues I. Lois de probbilité à densité Dns les situtions précédentes, on rencontré des vribles létoires dites discrètes : elles ne prennent qu un nombre fini de vleurs.

Plus en détail

Primitives Calcul intégral

Primitives Calcul intégral Primitives Clcul intégrl Christophe ROSSIGNOL Année scolire 2009/200 Tble des mtières Primitives 2. Définition, premières propriétés..................................... 2.2 Primitives des fonctions usuelles....................................

Plus en détail

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers Chpitre 5 Intégrtion Nous llons construire l intégrle pr un procédé de pssge à l limite. D bord on définit l intégrle des fonctions en escliers, ensuite on psse à l limite pour intégrer des fonctions plus

Plus en détail

Lois de probabilité continues

Lois de probabilité continues Lois de probbilité continues Tble des mtières I Lois de probbilité continues I.1 Principe et définitions........................................... I. Exemples de lois continues.........................................

Plus en détail

Partie 1 - Calcul d une probabilité

Partie 1 - Calcul d une probabilité Essec mths 3 voie E 2014 1 Option économique Mthémtiques Essec 2014 (mths 3) vendredi 8 mi 2014 Ce problème est constitué de trois prties. Les résultts de l prtie 1 sont utilisés dns les prties 2 et 3.

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

Limite d une fonction à l infini

Limite d une fonction à l infini CHAPITRE 3 LIMITES DE FONCTIONS ET DE SUITES Limite d une fonction à l infini et s courbe repré-. Limite finie d une fonction à l infini Soit f une fonction définie sur un intervlle [ ; + [ senttive. L

Plus en détail

Cours de Terminale ES /Probabilités : Lois à densité. E. Dostal

Cours de Terminale ES /Probabilités : Lois à densité. E. Dostal Cours de Terminle ES /Probbilités : Lois à densité E. Dostl février 2017 Tble des mtières 7 Probbilités : Lois à densité 2 7.1 Vrible létoires à densité................................... 2 7.1.1 Vrible

Plus en détail

Primitives et Calcul d une intégrale

Primitives et Calcul d une intégrale Primitives et Clcul d une intégrle I) Primitive ) Définition : Soit f une fonction définie sur un intervlle I. On ppelle primitive de f sur I, toute fonction F dérivle sur I dont l dérivée F est égle à

Plus en détail

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1 Chpitre 7 Intégrle et primitive TABLE DES MATIÈRES pge - Chpitre 7 Intégrle et primitive Tble des mtières I Exercices I-................................................ I- Clcul pproché d une intégrle

Plus en détail

Limites de Fonction. 1 Limites d une fonction et asymptotes 1.1 Limite en l infini. 1.2 Limite en un réel a Asymptotes...

Limites de Fonction. 1 Limites d une fonction et asymptotes 1.1 Limite en l infini. 1.2 Limite en un réel a Asymptotes... Lycée Pul Doumer 203-204 TS Cours Limites de Fonction Contents Limites d une fonction et symptotes. Limite en l infini....................................2 Limite en un réel..................................

Plus en détail

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE Définition 1 Soit (f x ) x A une fmille de fonctions continues à vleurs dns C, définies sur un intervlle [, b[ de R. On considère l intégrle impropre g(x) = que

Plus en détail

ROC: Restitution Organisée des Connaissances

ROC: Restitution Organisée des Connaissances ROC: Restitution Orgnisée des Connissnces Terminle S Septembre 2005 Tble des mtières 1 Anlyse 2 1.1 Limites et ordre........................... 2 1.2 Bijection............................... 3 1.3 Fonction

Plus en détail

LIMITES ET CONTINUITÉ

LIMITES ET CONTINUITÉ LIMITES ET CONTINUITÉ Cours Terminle S Limite d une onction à l inini ) Limite inie en l inini Déinition : Soit une onction déinie sur un intervlle de l orme ] A ; + [ On dit que l onction dmet pour limite

Plus en détail

LIMITES DE SUITES ET DE FONCTIONS I..

LIMITES DE SUITES ET DE FONCTIONS I.. TS-cours-chp2-1 - LIMITES DE SUITES ET DE FONCTIONS I.. Limite d une suite 1 / tend vers l infini Définition ( rppel ) Dire que l suite tend vers + signifie que, pour tout nombre A, l intervlle [A ; +

Plus en détail

MT91 P2010 Médian - f(x) = α + x + βx 2.

MT91 P2010 Médian - f(x) = α + x + βx 2. MT9 P Médin - Corrigé Eercice. α et β sont deu prmètres réels tels que α >. On définit f) = α + + β. Ecrire le développement limité de f, à l ordre, en.. Utiliser l question précédente pour étudier l brnche

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 21 avril 2010

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 21 avril 2010 Corrigé du bcclurét S Pondichéry 2 vril 2 EXERCICE Commun à tous les cndidts Prtie A : Restitution orgnisée de connissnces 6 points f et g sont deux fonctions continues sur un intervlle [ ; b] donc g f

Plus en détail

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications.

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications. LEÇON N 67 : Formules de Tylor. Applictions. Pré-requis : Théorème de Rolle, théorème des Accroissements Finis ; Intégrtion pr prties ; Nottions de Lndu. 67. Résultts globux 67.. Formule de Tylor-Lgrnge

Plus en détail

Terminale Résumé de cours de mathématiques

Terminale Résumé de cours de mathématiques Terminle Résumé de cours de mthémtiques En june, on les théorèmes dont les démonstrtions sont exigiles u BAC. 1 Algère 1.1 Les nomres complexes 1.1.1 Générlités L'ensemle des nomres complexes est noté

Plus en détail

démonstrations exigibles au baccalauréat

démonstrations exigibles au baccalauréat démonstrations exigibles au baccalauréat fonction exponentielle (1/2) propriété : Il existe une unique fonction dérivable sur telle que ' = et (0) = 1 1 L'existence de la fonction est admise conformément

Plus en détail

Intégration. Intégrale d une fonction. II - Interprétation graphique : calcul d aire. 1) Aire d une fonction positive. T ale STI

Intégration. Intégrale d une fonction. II - Interprétation graphique : calcul d aire. 1) Aire d une fonction positive. T ale STI Intégrtion T le STI I - Intégrle d une fonction Définition Soit F une primitive de l fonction f sur [; ], lors, on note Exemple : Clcul de Clcul de 4 (3x ) dx = = [F(x)] = F() F() xdx : Une primitive de

Plus en détail

( ) non vides et disjoints tels que D= A1 A2. Soit f la fonction définie par : 1. sont non vides.

( ) non vides et disjoints tels que D= A1 A2. Soit f la fonction définie par : 1. sont non vides. Prties connexes de R et fonctions continues PARTIES CONNEXES DE R ET FONCTIONS CONTINUES Prties connexes de R crctéristion Prtie connexe de R On dit qu'une prtie D de est connexe si D n'dmet ps de prtition

Plus en détail

PARTIE II : Un exemple pour se familiariser avec la conjecture et cette drôle de fonction. . (On ne cherchera pas à exprimer F plus simplement.

PARTIE II : Un exemple pour se familiariser avec la conjecture et cette drôle de fonction. . (On ne cherchera pas à exprimer F plus simplement. Eercice. Découverte des fonctions définies pr une intégrle et premiers ps vers le téorème fondmentl du clcul intégrl. PARTE : Découverte de l fonction «ire sous l courbe» et conjecture sur s dérivée et

Plus en détail

CHAPITRE 10 : LA FONCTION LOGARITHME NEPERIEN

CHAPITRE 10 : LA FONCTION LOGARITHME NEPERIEN L fonction logrithme népérien Cours CHAPITRE : LA FONCTION LOGARITHME NEPERIEN. Définition de l fonction logrithme népérien L fonction logrithme népérien, notée ln, est définie sur ],+ [, prend l vleur

Plus en détail

Cours de 1ère S/ Géométrie plane. Eric Dostal

Cours de 1ère S/ Géométrie plane. Eric Dostal Cours de 1ère S/ Géométrie plne Eric Dostl Aout 015 Tble des mtières Vecteurs et repérge dns le pln.1 Rppels.......................................... Bses, Repères et Coordonnées.............................

Plus en détail

Correction (ou réponses rapides) de la feuille TD 5 : probabilités continues

Correction (ou réponses rapides) de la feuille TD 5 : probabilités continues Université de Nice-Sophi Antipolis -L2 MASS - Probbilités Correction (ou réponses rpides) de l feuille TD 5 : probbilités continues Attention, l correction peut contenir des erreurs de clcul. Ecrivez-moi

Plus en détail

Chapitre 10 Intégrales. Table des matières. Chapitre 10 Intégrales TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 10 Intégrales. Table des matières. Chapitre 10 Intégrales TABLE DES MATIÈRES page -1 Chpitre Intégrles TABLE DES MATIÈRES pge - Chpitre Intégrles Tble des mtières I Exercices I-................................................ I-................................................ I-................................................

Plus en détail

Nous admettrons et utiliserons souvent le théorème suivant:

Nous admettrons et utiliserons souvent le théorème suivant: < 20 Intégrtion: fonction réelle d une vrile réelle. Définition 2.5. (Intégrilité u sens de Riemnn) Une fonction réelle f: [, ] R est dite intégrle sur [,], si ǫ > 0, f 1, f 2 : [, ] R fonctions en escliers

Plus en détail

La continuité. I Introduction 1. II Notion de continuité 1 1 Définitions Graphique Exemples et contre exemple... 2

La continuité. I Introduction 1. II Notion de continuité 1 1 Définitions Graphique Exemples et contre exemple... 2 L continuité Tle des mtières I Introduction 1 II Notion de continuité 1 1 Définitions.................................................. 1 Grphique.................................................. 1 3

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths Variables aléatoires à densité

Synthèse de cours PanaMaths Variables aléatoires à densité Synthèse de cours PnMths Vriles létoires à densité Vrile létoire à densité Vrile létoire réelle continue Soit X une vrile létoire réelle. On dit que «X est une vrile létoire réelle continue» si elle prend

Plus en détail

Contrôle Continu 3 Novembre 2015

Contrôle Continu 3 Novembre 2015 L2 MIASHS 20 2016 Introduction à l Modélistion Sttistique Contrôle Continu 3 Novembre 20 Durée : 1h30 Documents interdits clcultrices UPPA utorisées Chque réponse devr être justifiée et rédigée de mnière

Plus en détail

Intégrale de Riemann et Intégrale de Lebesgue INTEGRALE DE RIEMANN

Intégrale de Riemann et Intégrale de Lebesgue INTEGRALE DE RIEMANN Intégrle de Riemnn et Intégrle de Lebesgue Jen Gounon http://dm.ens.fr/culturemth Définitions INTEGRALE DE RIEMANN Dns tout le chpître, b et f est une fonction réelle bornée sur [,b] = I Définition. Un

Plus en détail

11 Fonctions numériques - continuité

11 Fonctions numériques - continuité 11 Fonctions numériques - continuité 11.1 Ensemble des fonctions à vleurs réelles 11.1.1 Fonctions numériques Soit E un ensemble non vide. On note E l ensemble des pplictions de E dns. On définit les opértions

Plus en détail

Comparaison entre ancien et nouveau programmes de Terminale S

Comparaison entre ancien et nouveau programmes de Terminale S Comprison entre ncien et nouveu progrmmes de Terminle S Ancien progrmme 2002 Nouveu progrmme 2012 Progrmme 1 ère S 2011 et Commentires Anlyse Anlyse Anlyse Suites et récurrence Risonnement pr récurrence

Plus en détail

Intégrales et primitives

Intégrales et primitives Chpitre 3 Intégrles et primitives 3.1 Définitions Soit f(x une fonction continue définie sur l intervlle [, ]. L intégrle de f sur l intervlle [, ] est un nomre réel noté qui est défini de l fçon suivnte

Plus en détail

Fiches de cours analyse 4 ème Sciences expérimentales. Limites et continuité. Limites et comparaison de fonctions.

Fiches de cours analyse 4 ème Sciences expérimentales. Limites et continuité. Limites et comparaison de fonctions. Fiches de cours nlyse 4 ème Sciences epérimentles Limites et continuité Limites et comprison de fonctions. L et L ' sont des réels. désigne soit un réel, soit +, soit Premier théorème de comprison Soit

Plus en détail

LIMITE ET CONTINUITÉ DE FONCTIONS

LIMITE ET CONTINUITÉ DE FONCTIONS Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot LIMITE ET CONTINUITÉ DE FONCTIONS Soit R. Dns tout ce chpitre, on dir qu une fonction f de domine de définition D f est définie u voisinge de s il existe un réel

Plus en détail

Intégration. 1 Intégrale d une fonction. 2.1 Définition Propriétés Ensemble des primitives d une fonction... 6

Intégration. 1 Intégrale d une fonction. 2.1 Définition Propriétés Ensemble des primitives d une fonction... 6 Tble des mtières Intégrle d une fonction. Définition.................................................. Propriétés................................................. 4 Notion de primitive d une fonction 5.

Plus en détail

Intégration et primitives

Intégration et primitives TS 202-203 Intégrtion et primitives Intégrle d une fonction continue et positive. Notion d ire sous une coure Etnt donné une fonction f continue et positive sur un intervlle [; ] vec, on note C s représenttion

Plus en détail

TS 2, Correction Bac Blanc n o 2

TS 2, Correction Bac Blanc n o 2 TS, Correction Bc Blnc n o Exercice Nouvelle-Clédonie, mrs extrit) points Restitution Orgnisée de Connissnces On utiliser le résultt suivnt : les solutions de l éqution différentielle E ) y = y où R sont

Plus en détail

( ). Dans tout ce paragraphe, f et g sont des fonctions continues et positives sur un intervalle a;b. C f

( ). Dans tout ce paragraphe, f et g sont des fonctions continues et positives sur un intervalle a;b. C f Chpitre 6 : Clcul intégrl I Intégrle d une fonction continue positive 1 Unité d'ire Le pln est muni d un repère orthogonl O;i!,! j!!" "!!! " " En posnt OI = i et OJ = j, l ire du rectngle OIKJ définit

Plus en détail

Mathématiques Différentielle - Intégrale

Mathématiques Différentielle - Intégrale Mthémtiques Différentielle - Intégrle F. Richrd 1 1 Institut PPRIME - UPR 3346 CNRS Déprtement Fluides, Thermique, Combustion Frnce Institut des Risques Industriels Assurntiels et Finnciers IRIAF F. Richrd

Plus en détail

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles Développements limités I Générlités I.A Définitions usuelles.......................... I.B Formules de Tylor.......................... I.C Développements limités usuels.................... 4 I.D Eemples

Plus en détail

CH 1 Analyse : Continuité et limites

CH 1 Analyse : Continuité et limites CH Anlyse : Continuité et ites 4 ème Sciences Septembre 9 A. LAATAOUI I. Rppels Notion de continuité : Grphiquement, on peut reconnître une onction continue sur un intervlle I pr le it que le trcé de l

Plus en détail

Table des matières 3. GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS...63 A) ENSEMBLE DE DÉFINITION D'UNE FONCTION...63

Table des matières 3. GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS...63 A) ENSEMBLE DE DÉFINITION D'UNE FONCTION...63 Tble des mtières 1. ALGORITHMES...15 A) LES PRINCIPAUX ALGORITHMES À SAVOIR CONSTRUIRE ET MANIPULER...15 1. Comment écrire un lgorithme qui clcule un terme u n d'une suite numérique définie pr récurrence?...15

Plus en détail

CALCUL INTEGRAL I. ACTIVITES D INTRODUCTION. Ch7 : Calcul intégral-ts

CALCUL INTEGRAL I. ACTIVITES D INTRODUCTION. Ch7 : Calcul intégral-ts Ch7 : Clcul intégrl-ts CALCUL INTEGRAL I. ACTIVITES D INTRODUCTION Activité n : Trcer dns un repère orthonorml l représenttion grphique de l fonction f définie pr : f(x) = 5. Hchurer l'ire du domine pln

Plus en détail

LEÇON N 76 : Primitives d une fonction continue sur un intervalle ; définition et propriétés de l intégrale, inégalité de la moyenne. Applications.

LEÇON N 76 : Primitives d une fonction continue sur un intervalle ; définition et propriétés de l intégrale, inégalité de la moyenne. Applications. LEÇON N 76 : Primitives d une fonction continue sur un intervlle ; définition et propriétés de l intégrle, inéglité de l moyenne. Applictions. Pré-requis : Si f est une fonction numérique dérivble sur

Plus en détail

Cours de Terminale S Analyse. Éric ROUGIER

Cours de Terminale S Analyse. Éric ROUGIER Cours de Terminle S Anlyse Éric ROUGIER 13 vril 2015 2 Tble des mtières 1 Suites et récurrence 5 I - Le risonnement pr récurrence...................................... 6 1. Principe de récurrence.......................................

Plus en détail

Lois de probabilité continues

Lois de probabilité continues Lois de proilité continues. Notion de loi à densité de proilité... p 4. Durée de vie sns vieillissement... p. Lois de proilité continues... p5 5. Loi exponentielle... p3 3. L loi uniforme... p7 Copyright

Plus en détail

5. Intégration complexe

5. Intégration complexe 49 5. Intégrtion complexe 1. Intégrles définies d une fonction complexe d une vrible réelle Les intégrles sont extrêmement importntes dns l étude des fonctions d une vrible complexe. Nous étblirons l équivlence

Plus en détail

Comparaison des fonctions au voisinage d un point

Comparaison des fonctions au voisinage d un point DOCUMENT 29 Comprison des fonctions u voisinge d un point Pour tout 0 R on pose : V 0 = {] 0 η, 0 + η[ η > 0} si 0 R; V 0 = {], + [ R} si 0 = + et V 0 = {], [ R} si 0 =. Un élément de V 0 est ppelé un

Plus en détail

COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL

COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL A. Notion d'intégrle. Aire sous l coure On définit le domine pln, qu'on ppeller ire sous l coure C représenttive d'une fonction positive f sur un intervlle [; ], l

Plus en détail

Résumés de cours : Terminale S.

Résumés de cours : Terminale S. Résumés de cours : Terminle S. Mths-Terminle S. Mr Mmouni : myismil@ltern.org source disponible sur: c http://www.chez.com/myismil Smedi 08 Avril 2006. Tble des mtières Nombres complexes. 3. Prtie réelle

Plus en détail

Rappels et compléments sur l intégrale de Riemann

Rappels et compléments sur l intégrale de Riemann Chpitre Rppels et compléments sur l intégrle de Riemnn Commençons pr un rppel. Théorème.. (Théorème fondmentl du clcul intégrl) Soit f :[, b]! R une fonction continue. Pour tout x 2 [, b], posons F (x)

Plus en détail

Résumé de cours : Terminale ES. Table des matières. Maths-Terminale ES. Mr Mamouni : source disponible sur: Samedi 08 Avril 2006.

Résumé de cours : Terminale ES. Table des matières. Maths-Terminale ES. Mr Mamouni : source disponible sur: Samedi 08 Avril 2006. Résumé de cours : Terminle ES. Mths-Terminle ES. Mr Mmouni : myismil@ltern.org source disponile sur: c http://www.chez.com/myismil Smedi 08 Avril 2006. Tle des mtières Eqution du second degré. 2. Ses solutions

Plus en détail

6 Variables aléatoires réelles à densité9

6 Variables aléatoires réelles à densité9 Leçon n o 6 Vribles létoires réelles à densité9 Niveu Terminle S et BTS Prérequis probbilités, intégrles, primitives, croissnce comprée, équtions différentielles, désintégrtion rdioctive Références [6]

Plus en détail

LES CONIQUES. Qu est-ce qu une conique?

LES CONIQUES. Qu est-ce qu une conique? LES CONIQUES Qu est-ce qu une conique? Une conique est une courbe plne que l on peut trcer sur un cône de révolution à deux nppes. Suivnt l position qu il occupe pr rpport à un cône, un pln qui coupe ce

Plus en détail

La loi normale. Chapitre Introduction Motivation à partir de la loi binomiale Notion de variable aléatoire à densité

La loi normale. Chapitre Introduction Motivation à partir de la loi binomiale Notion de variable aléatoire à densité Chpitre 4 L loi normle 4.1 Introduction Dns le chpitre précédent, les probbilités rencontrées se rmenient à lister tous les cs possibles, leur ttribuer l même probbilité, et diviser le nombre de cs fvorbles

Plus en détail

Université de Marseille Licence de Mathématiques, 1ere année, Analyse (2eme semestre)

Université de Marseille Licence de Mathématiques, 1ere année, Analyse (2eme semestre) Université de Mrseille Licence de Mthémtiques, 1ere nnée, Anlyse (eme semestre) T. Gllouët pour les chpitres 1-5 et 7. A. Benbdllh pour le chpitre 6 My 3, 010 Tble des mtières 1 Limites 3 1.1 Définition

Plus en détail

x est la variable et f(x) est l image de x. On note y = f(x). L ensemble des éléments de I ayant une image est appelé ensemble de définition, noté E.

x est la variable et f(x) est l image de x. On note y = f(x). L ensemble des éléments de I ayant une image est appelé ensemble de définition, noté E. http://mths-sciences.r LES FONCTIONS NUMÉRIQUES USUELLES I) Générlités ) Déinition Soit I un intervlle de, une onction est une reltion qui ssocie à tout élément x de I, un nombre réel (x) u plus. : I x

Plus en détail

Terminale ES. Lois de probabilité à densité

Terminale ES. Lois de probabilité à densité Terminle ES Loi à densité sur un intervlle On considère une expérience létoire et un univers ssocié muni d une proilité. I Vrile létoire continue Définition Une vrile létoire continue X est une fonction

Plus en détail

2 Taux de variation et dérivée

2 Taux de variation et dérivée Tu de vrition et dérivée.1 Tu de vrition et dérivée en un point Q..1 Clculer le tu de vrition moyen TVM [;] f) pour les fonctions suivntes. cm cm ) f) = 1 b) f) = c) f) = 5 d) f) = 1 e) f) = + 5 Q.. Soit

Plus en détail

Analyse numérique : Intégration numérique

Analyse numérique : Intégration numérique Anlyse numérique : Intégrtion numérique Pgor 1A Chpitre 4 8 février 11 mrs 2013 Anlyse numérique (Pgor 1A) Intégrtion numérique 8/02-11/03/2013 1 / 67 Pln 1 Introduction 2 Intégrtion pr méthode de Monte-Crlo

Plus en détail

Chapitre 8 Le calcul intégral

Chapitre 8 Le calcul intégral Cours de Mthémtiques Terminle STI Chpitre 8 : Le Clcul Intégrl Chpitre 8 Le clcul intégrl A) Intégrle d une fonction dérivle sur un intervlle 1) Définition Soit f une fonction dérivle sur un intervlle

Plus en détail

Chapitre 1 Suites de fonctions

Chapitre 1 Suites de fonctions Université de Bourgogne Déprtement de Mthémtiques Licence de Mthémtiques Résumé du cours Compléments d Anlyse Chpitre Suites de fonctions. Suites de nombres, suites de fonctions Dns tout ce chpitre, l

Plus en détail

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré Cours de Mthémtiques Première S Chpitre 1 : équtions et inéqutions du second degré Chpitre 1 Équtions et Inéqutions du nd degré A) Les Polynômes 1) Définitions On ppelle monôme une expression de l forme

Plus en détail

Intégration I Licence de mathématiques, 4 e semestre Université Aix-Marseille 1

Intégration I Licence de mathématiques, 4 e semestre Université Aix-Marseille 1 ntégrtion Licence de mthémtiques, 4 e semestre Université Ai-Mrseille J-Y. Briend Fscicule de résultts ntégrbilité, intégrle Définition.. Soit = [,b] un intervlle compct. Une subdivision pointée P de est

Plus en détail

CHAPITRE III. CONSTRUCTION DE L INTÉGRALE DE RIEMANN

CHAPITRE III. CONSTRUCTION DE L INTÉGRALE DE RIEMANN CHAPITRE III. CONSTRUCTION DE L INTÉGRALE DE RIEMANN 1. Fonctions en esclier. Le but de l construction de l intégrle d une fonction f : [, b] R étit, initilement, de définir rigoureusement l ire de l figure

Plus en détail

DÉNOMBREMENT LOIS DE PROBABILITÉ

DÉNOMBREMENT LOIS DE PROBABILITÉ DÉNOMBREMENT LOIS DE PROBABILITÉ A Dénombrement I Utilistion de digrmmes, de tbleux, d rbres Exemples : 1. Un centre de loisirs ccueille 100 enfnts. Deux sports sont proposés : le footbll et le tennis.

Plus en détail

Exercices - Capes première épreuve : corrigé

Exercices - Capes première épreuve : corrigé Avertissement : Ceci n est ps une correction in extenso du problème de cpes Il s git plutôt d une lecture personnelle des questions, vec des indictions, des idées de preuve, des mises en grde d erreurs

Plus en détail

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU PREMIER ORDRE (COURS)

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU PREMIER ORDRE (COURS) Équtions différentielles du ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU PREMIER ORDRE (COURS) TI-Nspire CAS 1. Objectifs Découvrir les équtions différentielles du premier ordre. Résoudre à l min et à l ide de l clcultrice

Plus en détail

Chapitre 6 Suites et séries de fonctions

Chapitre 6 Suites et séries de fonctions Chpitre 6 Suites et séries de fonctions Semine 1 : Etude des prgrphes 1 et 2. Fire les exercices d pprentissge 6.1 6.10. Semine 2 : Etude du prgrphe 3. Fire les exercices d pprofondissement 6.11 6.24.

Plus en détail

Chapitre 11 : Calcul intégral

Chapitre 11 : Calcul intégral Cpitre 11 : Clcul intégrl I Intégrle d une fonction positive I.1 Définition Définition ( 1. Dns un repère ortogonl O; i ; ) j, on ppelle unité d ire l ire du rectngle de côtés [OI] et [OJ]. 2. Soient f

Plus en détail

Sujet de Bac 2011 Maths S Obligatoire & Spécialité Polynésie

Sujet de Bac 2011 Maths S Obligatoire & Spécialité Polynésie Sujet de Bc 20 Mths S Oligtoire & Spécilité Polynésie Exercice : 5 points Commun à tous les cndidts. Pour chcune des propositions suivntes, indiquer si elle est vrie ou fusse et donner une démonstrtion

Plus en détail

Lycée Stendhl (Grenole) Niveu : Titre Cours : Terminle S Année : Chpitre 09 : Les Intégrles 204-205 826-866 874-94 Cittion du moment : «Le seul enseignement qu un professeur peut donner, à mon vis, est

Plus en détail

Nombres rationnels. 1 Définition de Q. On définit, sur l ensemble Z Z, la relation binaire R de la façon suivante : (a, b)r(a, b ) ab = ba

Nombres rationnels. 1 Définition de Q. On définit, sur l ensemble Z Z, la relation binaire R de la façon suivante : (a, b)r(a, b ) ab = ba Nomres rtionnels Définition de Q On définit, sur l ensemle Z Z, l reltion inire R de l fçon suivnte : (, )R(, ) = Propriété. R est une reltion d équivlence. Démonstrtion : Réflexivité : Elle découle de

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

ÉTUDES DE FONCTIONS NUMÉRIQUES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

ÉTUDES DE FONCTIONS NUMÉRIQUES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako ÉUDES DE FONCIONS NUMÉRIQUES Site MthsICE de Adm roré Lycée echnique Bmko I Pln d étude d une fonction numérique : Pour étudier une fonction numérique nous dopterons le pln suivnt : Déterminer l ensemble

Plus en détail

Convergence dominée et conséquences.

Convergence dominée et conséquences. Chpitre 3 Convergence dominée et conséquences.. nterversion ite-intégrle............................................................2 / Le cs d une CU sur un segment..................................................

Plus en détail

E(ϕ(Z, Y )) = ϕ(r(x + f(y)), y)dxdm(y). ϕ(ξ)dξ.

E(ϕ(Z, Y )) = ϕ(r(x + f(y)), y)dxdm(y). ϕ(ξ)dξ. Corrigé 191 (Les pièges de l indépendnce) Soit (Ω,, P ) un espce probbilisé et X, Y deux v..r. indépendntes. n suppose que X pour loi l loi uniforme sur [, 1]. Pour x, on pose e(x) = mx{n Z, n x} et r(x)

Plus en détail

Chapitre 1 Le Second Degré

Chapitre 1 Le Second Degré Cours de Mthémtiques Première STID Chpitre 1 : Le second degré Chpitre 1 Le Second Degré A) Résolution de l'éqution du second degré 1) Définitions On ppelle polynôme de second degré l expression x² x c

Plus en détail

Espaces préhilbertiens

Espaces préhilbertiens 1 Espces préhilbertiens On désigne pr E un espce vectoriel réel non réduit à {}. 1.1 Produit sclire Définition 1.1 On dit qu une forme bilinéire symétrique ϕ sur E est : positive si ϕ (x, x) pour tout

Plus en détail

Chapitre 2 Limites et asymptotes

Chapitre 2 Limites et asymptotes Chpitre 2 Limites et symptotes A) Introduction ) Le grenier Je veux monter un toit à une pente en lissnt l plce pour une pièce (grenier) de 3 mètres de long et 2 mètres de hut. OA = 3, OC = 2, OE = x.

Plus en détail

ÉQUATIONS INÉQUATIONS SYSTÈMES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

ÉQUATIONS INÉQUATIONS SYSTÈMES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako ÉQUATIONS INÉQUATIONS SYSTÈMES Site MthsTICE de Adm Troré Lycée Technique Bmko I Équtions du second degré : Résolution pr l méthode du discriminnt : Pour résoudre l éqution du second degré b c = ( d inconnu,

Plus en détail

Calculs de base (Rappels)

Calculs de base (Rappels) Chpitre I Clculs de bse (Rppels) I.1 Diviseurs et multiples I.1.1 Définitions On : 12=3 4. On dit que 3 et 4 sont des diviseurs de 12, ou que 12 est un multiple de 3 et de 4. DÉFINITION I.1.1 Soit et b

Plus en détail

I. Fonctions

I. Fonctions FORMULAIRE MATHÉMATIQUES - RENTRÉE 205 - PRÉPA ECS PREMIÈRE ANNÉE Tble des mtières I. Fonctions - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 4. Générlités sur les fonctions...................

Plus en détail

Chapitre 6 : Fonctions Logarithme Népérien

Chapitre 6 : Fonctions Logarithme Népérien Lycée Pul Sbtier, Cstelnudry Clsse de T`le STG Chpitre 6 : Fonctions Logrithme Népérien D. Zncnro et C. Aupérin 008-009 Téléchrger c est tuer l industrie, tuons les tous Thurston Moore Dernière modifiction

Plus en détail

C f. 1 u.a. B x 1 A' E4 E2. 1 u.a. a. OJ = et K le point tel que OIKJ. OI = i, J le point tel que

C f. 1 u.a. B x 1 A' E4 E2. 1 u.a. a. OJ = et K le point tel que OIKJ. OI = i, J le point tel que CLCULS 'IRES. INTEGRLES. PRIMITIVES ) Intégrle d'une fonction. Soit f une fonction définie sur [ ; ] et C s coure représenttive dns un repère orthogonl ( ; j ). Si I est le point tel que I i, J le point

Plus en détail

Calcul intégral. I Intégrale d une fonction 2

Calcul intégral. I Intégrale d une fonction 2 T le STIGE Clcul intégrl 8-9 Clcul intégrl Tble des mtières I Intégrle d une fonction II Interpréttion grphique : clcul d ire II. Aire d un fonction positive...................................... II. Aire

Plus en détail

Terminale ES Lycée Georges Imbert 2015/2016. Notes de cours de Mathématiques en terminale ES O. Lader

Terminale ES Lycée Georges Imbert 2015/2016. Notes de cours de Mathématiques en terminale ES O. Lader Notes de cours de Mthémtiques en terminle ES O. Lder 1 Tble des mtières 1 Suites numériques (1S) 4 1.1 Rppels.................................................. 4 1.2 Suite rithmétique............................................

Plus en détail

Intégration numérique

Intégration numérique Chpitre 5 Intégrtion numérique 5.1 Introduction Dns ce chpitre, on s interesse u clcul numérique d intégrles. Plus précisément, on considère une fonction f continue et une fonction w continue et positive

Plus en détail

Fonction exponentielle

Fonction exponentielle Fonction exponentielle I) Définition de la fonction exponentielle 1) Théorème 1: Il existe une unique fonction f dérivable sur R telle que : Pour tout nombre x, f (x) = f(x), et f(0) = 1 Cette fonction

Plus en détail

! Remarque : La racine carrée d un nombre négatif n existe pas.

! Remarque : La racine carrée d un nombre négatif n existe pas. 3 ème Chpitre A 3 RACINE CARREE D UN NOMBRE POSITIF 1 I) Définition et conditions d existence de l rcine crrée d un nombre. 1) Définition. Il existe deux nombres tel que si on les multiplie pr eux même

Plus en détail

1. Intégrale de Riemann des fonctions réglées.

1. Intégrale de Riemann des fonctions réglées. Agrégtion de Mthémtiques 2012-2013 CMI Université d Aix-Mrseille Résumé du cours d Intégrtion 1. Intégrle de Riemnn des fonctions réglées. Fonctions réglées. f : [, b] C est dite réglée si et seulement

Plus en détail

Primitives et intégrales

Primitives et intégrales Primitives et intégrles Je donne ici des éléments pour triter l exposé de CAPES 76 (liste 2007) : Primitives d une fonction continue sur un intervlle ; définition et propriétés de l intégrle, inéglité

Plus en détail

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w.

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w. Université Pul Sbtier, Année 205-206 Licence LPS DM Nombres complexes, homogrphies. Dns ce problème, on considère le pln ffine euclidien P muni d un repère orthonormé (0, i, j). On identifier P vec l ensemble

Plus en détail

Espaces préhilbertiens réels

Espaces préhilbertiens réels 9 Espces préhilbertiens réels Pln de cours I Générlités................................................. 1 A Produit sclire........................................... 1 B Norme euclidienne........................................

Plus en détail

Partie A : un arc de cercle apparent

Partie A : un arc de cercle apparent Correction de CCP nnée TSI. On do, Mθ)) = Prtie A : un rc de cercle pprent cos θ) + sin θ) = donc Mθ) pprtient u cercle C.. ) Comme ], + [, on ], [. Comme Arccos rélise une bijection continue et strictement

Plus en détail