Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied"

Transcription

1 Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, Paris, RÉSUMÉ Les contraintes mécaniques se portant sur l avant et le médio-pied sont d analyse difficile, en particulier la reconnaissance de leurs origines. Il est cependant essentiel de les comprendre dans la mesure où tant le traitement orthétique que chirurgical visent à soulager mécaniquement les zones d hyper-appui, et à l inverse remettre en charge celles qui ne le sont pas. Dans ce travail seront analysées les causes d hyper-contraintes sur le médio et l avant-pied, prenant leur origine de l avant, du milieu et du l arrière-pied. MOTS-CLÉS Métatarsalgies, DMMO, distal metatarsal mini-invasive osteotomy, transfert de charge, insuffisance fonctionnelle du premier rayon, hyper-appui, ostéotomie de Scarf, Chevron, Lapidus, pied creux, pied plat valgus, equin Introduction L analyse concerne d une part l avant-pied, à savoir l ensemble des segments métatarsiens comprenant en arrière les articulations tarsométatarsiennes (articulation de Lisfranc), et d autre part le médio-pied. Ce dernier est constitué de l articulation médio-tarsienne (talo-naviculaire, cunéo-naviculaire, calcanéocuboïdienne et intercunéennes). Si l origine des lésions est le plus souvent traumatique, l aspect développé ici concerne plutôt l origine microtraumatique, introduisant la notion de surmenage mécanique et d excès de contrainte. Le sujet est difficile à traiter en raison de l imprécision des définitions employées. Sans entrer dans des évaluations normatives, on peut considérer comme normal un pied indolore, utile et absent du champ de la conscience. La notion de contrainte pathologique peut être aisée si la topographie des signes cliniques correspond anatomiquement à la réaction au sol : c est le cas pour les têtes métatarsiennes. Pour le médio-pied, l analyse est plus difficile, car les signes de contraintes sont liés à la transmission vers l arrière d un hyperappui antérieur ou l inverse, ou peuvent encore être liés à un conflit en torsion situé au niveau du médio-tarse. Dans tous les cas, les réactions de défense de type hyperkératose ou bursite constituent des éléments objectifs d hypercontrainte. Contraintes de l avant-pied Les pathologies de contraintes de l avant-pied sont liées à des phénomènes mécaniques d hyperpression d origines diverses. Les conséquences pathologiques peuvent s observer au niveau des têtes métatarsiennes, ou plus en arrière, jusqu aux articulations tarso- Les Entretiens de Bichat

2 métatarsiennes. La pathologie de ces dernières sera par commodité traitée dans le paragraphe du médio-pied. Transfert de charge Une insuffisance de fonction du premier rayon peut être en cause, celui-ci étant responsable principalement de l appui au sol. Cette insuffisance fonctionnelle est liée soit à une brièveté vraie, soit une brièveté géométrique par metatarsus varus (Figure 1), soit à une laxité de l articulation métatarso-phalangienne. Le défaut d appui est alors responsable d un transfert de charge sur les rayons voisins, source de désorganisation de l avantpied. Cette perturbation se manifeste possiblement par des réactions de défense de type bursite ou hyperkératose, des métatarsalgies antérieures, des déviations médiales ou latérales des orteils et des instabilités des articulations métatarso-phalangiennes avec lésions des plaques plantaires, menant aux complications majeures que sont les luxations. Le plus intéressant sur le plan radiologique est certainement la modification de l aspect du deuxième métatarsien avec en particulier l épaississement de ses corticales (Figure 2). Le traitement consiste à redonner de l appui au premier métatarsien et à diminuer l appui sous les rayons latéraux. Le plus simple est de débuter par une orthèse plantaire comportant un élément de soutien situé sous la partie distale du premier rayon (sous-antéro-capital, SAC) et un renflement situé en arrière des têtes des deuxième, troisième et quatrième métatarsiens, destiné à baisser les pressions situées à leurs niveaux : il s agit de la barre rétro-capitale (BRC). En cas d échec, la chirurgie restaure l appui par une ostéotomie d abaissement du premier rayon (Figure 3) qui s intègre habituellement dans la procédure de correction de l hallux valgus, qu il s agisse d une ostéotomie de Scarf, d une ostéotomie en chevron ou autre. On y associe des ostéotomies de relèvement des rayons latéraux par des modalités variées, qui se sont dernièrement enrichies de façon spectaculaire par les techniques percutanées. En particulier, les DMMO (distal metatarsal mini-invasive osteotomy) (Figure 4) permettent une alternative intéressante aux classiques ostéotomies de Weil. En cas d instabilité de l articulation cunéométatarsienne, la seule intervention efficace est l arthrodèse dite de Lapidus, dont la réalisation est délicate (Figure 5a et 5b). Figure 1 Insuffisance fonctionnelle du premier rayon par brièveté du premier métatarsien Figure 2 Épaississement des corticales du deuxième métatarsien par transfert de charge 2 - Les Entretiens de Bichat 2013

3 Figure 3 Abaissement du premier métatarsien Figure 5 a Arthrodèse cunéo-métatarsienne selon Lapidus radiographie Figure 4 Distal metatarsal mini-invasive osteotomy ostéotomie de recul et d ascension des métatarsiens latéraux Figure 5 b Arthrodèse de Lapidus (peropératoire) Le syndrome du deuxième rayon Les éléments relatifs à cette pathologie sont traités dans le chapitre dédié. Les fractures de fatigue Certains types de contraintes peuvent se manifester non pas par des métatarsalgies d appui ou des signes dégénératifs du médiopied, mais par des fractures vraies. Il s agit de contraintes particulières, intenses, répétitives et correspondant à une activité physique nouvelle. Le manque d adaptation de l os (sain par ailleurs) à ces situations conduit ici à une rupture. Tout se passe comme si les capacités de réparation étaient dépassées par l intensité des contraintes, se manifestant alors par des microfissures. Elles touchent le plus souvent le col des deuxième et troisième métatarsiens, beaucoup plus rarement des quatrième et cinquième métatarsiens en raison des mobilités tarso-métatarsiennes différentes exposées plus haut. Le médio-tarse peut être concerné, l IRM mettant en évidence, mieux que les radiographies standards, des localisations sur le naviculaire, les cunéiformes et le cuboïde. Les Entretiens de Bichat

4 L arrière-pied peut être mis en cause comme origine de l hyperpression. Le déséquilibre peut venir dans le cadre d un arrière-pied plat valgus, qui reporte de façon pathologique les forces d appui par excès du coté médial, en particulier sur le premier rayon, puis progressivement sur les rayons latéraux. L hyperpression sur l avant-pied est présente dans le pied creux pour plusieurs raisons. Plusieurs formes cliniques existent mais les verticalisations de l avant-pied et de l arrière-pied sont toujours présentes à des degrés divers. Dans la forme la plus fréquente, antérointerne en varus, les contraintes excessives sont localisées plutôt sous la tête du premier métatarsien en raison de la pronation associée de l avant-pied. Dans le pied creux direct, elles sont réparties sous l ensemble de la palette. Elles siègent plutôt sous les premier et cinquième métatarsiens dans le pied creux valgus en raison de la supination de l avant-pied. La verticalisation de l avant-pied n est donc pas la seule explication. Dans le pied creux, la présence constante d orteils en griffes irréductibles avec hyperextension des articulations métatarso-phalangiennes aggrave les métatarsalgies antérieures. Enfin, le pied creux se caractérise par une perte d adaptabilité au terrain, un verrouillage et une rigidité du médio-pied excessifs qui obligent le pied à basculer sans déformation à la marche, entraînant un défaut d appui sur les orteils et un excès de pression sur le médio et l avant-pied. L équin, expliqué par la rétraction du tendon calcanéen prenant la corde et par la flexion dorsale du talus souvent associée, aggrave encore la situation sur l avant-pied. Une entité individualisée sous le terme «avant-pied rond» (Figure 6) traduit une hyperpression sur les deuxième, troisième et quatrième métatarsiens. La présence d une hyperlaxité ligamentaire est responsable d un étalement de l avant-pied et d une insuffisance fonctionnelle du premier rayon, conduisant à la suppression de l arche transversale et l apparition de métatarsalgies statiques. Figure 6 Avant-pied rond L hyperappui isolé sous la tête du cinquième métatarsien masque en réalité le plus souvent un conflit dans le plan horizontal, et non pas vertical, dans le cadre d un Taylor bunion. Il peut s agir également d une marche vicieuse en varus liée à l éviction d une pathologie douloureuse du premier rayon. Les troubles statiques de l avant-pied peuvent s accompagner de réactions névromateuses de Morton, non responsables des symptômes dans ce contexte. Il s agit en général de petits névromes (5 mm), associés constamment à des bursites. Le traitement chirurgical donne des résultats catastrophiques, aggravant encore les signes d hyperappui. Il faut se méfier des errements diagnostiques, conduisant par ignorance à désigner ces réactions névromateuses comme responsables des symptômes alors qu il s agit de traiter un hyperappui. Cela s oppose à l indication idéale d exérèse ou de neurolyse d un névrome centimétrique sur un avantpied exempt de tout trouble statique. La perte de la flexion dorsale de la cheville La mise en flexion dorsale de la cheville à l appui est une spécificité humaine absente chez nos cousins les plus proches, présentant un avantage évolutif en rapport avec l économie d énergie liée à la mise en fonction des muscles bi-articulaires tels que les gastrocnémiens. La rétraction de ceux-ci entraîne une hyperpression sous l avant-pied responsable des symptômes d hyperappui (Figure 7). C est la raison pour laquelle une libération chirurgicale du muscle gastrocnémien au genou, en 4 - Les Entretiens de Bichat 2013

5 cas de brièveté, est proposée afin de diminuer les pressions sous l avant du pied à la marche. La raideur de la cheville avec perte de flexion dorsale conduit à la même situation. Figure 7 Étude biomécanique, position des centres de pression à l'appui Contraintes du medio-pied Les lésions dégénératives sont dans la grande majorité liées à des séquelles traumatiques, de fracture et/ou de luxation. L étiologie est évidente en raison du contexte, raison pour laquelle nous laisserons de côté ces étiologies ainsi que les arthroses primitives, ou secondaires aux rhumatismes inflammatoires tels que le rhumatisme psoriasique. L analyse sera centrée sur ce qui intéresse le plus le chirurgien : les conséquences dégénératives articulaires, liées aux phénomènes mécaniques d hyperpression. Il peut s agir de sollicitations répétées dans le cadre d activités sportives telle que la danse. Cependant, la cause principale se situe au niveau de l avant-pied, rejoignant les étiologies du premier paragraphe, mais ne s exprimant qu au niveau du médio-pied. En effet, l hyperappui sur les rayons latéraux peut entrainer des symptômes sous les têtes métatarsiennes, ou plus en arrière au niveau de la métaphyse distale, de la diaphyse et de la tarso-métatarsienne ou au niveau du médio-pied par hyperpression. Il faut différencier trois colonnes en raison de leur comportement mécanique différent. La plus exposée est constituée des troisième et surtout deuxième rayons, profondément enclavés dans le tarse. La mobilité à ce niveau est très réduite, de l ordre de 4. Les douleurs sont transversales en barre, augmentées par les manœuvres en torsion et liées à une dégénérescence arthrosique (Figure 8). Le traitement est l arthrodèse, tarso-métatarsienne ou intercunéenne selon la localisation. La colonne la plus latérale est constituée par les quatrième et cinquième rayons. Elle est protégée par l hypermobilité relative de leurs articulations tarso-métatarsiennes, de l ordre de 10. La plus médiale, le premier rayon dont fait partie l articulation cunéo-métatarsienne, est particulière par son implication dans le déroulement du pas. L arthrose développée à ce niveau entraîne des douleurs à la palpation et à la mobilisation. Une ostéophytose dorsale peut apparaître, appelée «tarse bossu» (Figure 9), gênant le chaussage, avec son cortège d hyperkératose réactionnelle, de douleurs et de dysesthésies (irritation des branches du nerf fibulaire superficiel). Le traitement chirurgical se fait par arthrodèse, appelée intervention de Lapidus. Elle consiste à bloquer l articulation dans une position d abaissement, redonnant l appui au premier rayon, et de réduction du metatarsus varus. Intervention redoutablement difficile, les complications de malposition et de non-consolidation sont fréquentes. Les localisations talo-naviculaires et cunéonaviculaires sont plus souvent liées à des atteintes traumatiques. Concernant le pied creux, la cassure se fait souvent dans l interligne articulaire naviculocunéiforme, ou ailleurs dans le medio-pied, source de douleurs par hypercontrainte et/ou dégradation arthrosique (Figure 10). Les troubles de torsion entre l arrière-pied et l avant-pied aggravent la situation. En effet, le pied creux antéro-interne s accompagne d un varus de l arrière pied confronté avec une hyperpronation de l avant-pied. C est l inverse Les Entretiens de Bichat

6 pour le rare pied creux en valgus, en relation avec une supination de l avant-pied. L exagération de l arche longitudinale associée à ces anomalies de torsion est responsable possiblement des douleurs et/ou d une dégradation arthrosique. Dans le pied plat valgus, il existe des anomalies du couple de torsion sous-talien et médiotarsien, liées à la confrontation du valgus de l arrière-pied avec la supination et l abduction de l avant-pied. Cela est responsable d une d arthrose médiotarsienne, d autant plus qu il existe une synostose. Figure 10 Arthrose talo-naviculaire Figure 8 Arthrose tarso-métatarsienne du deuxième rayon Figure 9 Arthrose tarso-métatarsienne du premier rayon (tarse bossu) Conclusion Les pathologies de contraintes de l avantpied sont liées le plus souvent à une insuffisance fonctionnelle du premier rayon, responsable d un transfert de charge de la partie médiale vers la partie latérale. Les pathologies de l arrière-pied comme le pied creux ou le pied plat valgus peuvent également en être responsables et dégrader simultanément le médio-pied. Les symptômes liés à l hyperappui peuvent se localiser spécifiquement sur l avant-pied ou sur le médio-pied en passant par la tarsométatarsienne. La compréhension de ces causes mécaniques communes éclaire alors l analyse de ces syndromes en apparence différents. RÉFÉRENCES 1 M. Bouysset : Pathologie Ostéo-articulaire du Pied et de la Cheville, 3 édition, Springer, , ISBN : C. Cazeau. Brièveté des Gastrocnémiens : de l anatomie au traitement, sous la direction de LS et P Barouk : Analyse de la conséquence de la brièveté des gastrocnémiens sur l avant-pied. Novembre Sauramps éditeur ISBN : C. Cazeau. La chirurgie Mini-invasive et Percutanée du Pied. Sauramps éditeur, novembre 2009, ISBN : B. Valtin et T. Leemrijse : pathologie du Pied et de la Cheville, novembre 2009, Masson. ISBN : Les Entretiens de Bichat 2013

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

La baropodométrie dynamique

La baropodométrie dynamique La baropodométrie en chirurgie du pied Bordeaux le 27 mars 2004 La baropodométrie dynamique dans la chirurgie des troubles statiques du pied Docteur E. Toullec Centre de Chirurgie du Pied Polyclinique

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE : Le point de vue du chirurgien orthopédiste Dr Nicolas CELLIER Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pr Asencio CHU Carémeau - Nîmes 27 septembre 2012 - Nîmes Indispensable

Plus en détail

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... Service de rhumatologie / HUG 27 août

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus»

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» LE PIED AU TRAVAIL «pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» 26 os - 31 articulations Des Muscles intrinsèques ++ Des Muscles extrinsèques ++ Les combinaisons sont nombreuses LES LESIONS DU PIED

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied Université Paris-VI Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied DCEM 2005-2006 Pr. Jean-Luc Lerat, Faculté de Médecine Lyon-Sud Mise à jour : 18 janvier 2006 2/107 Orthopédie Sémiologie

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

Table des matières des pathologies

Table des matières des pathologies Table des matières des pathologies Membre supérieur Compression du nerf cubital Épicondylite Syndrome du tunnel carpien Ténosynovite de De Quervain Syndrome du tunnel carpien Il s agit d une douleur ressentie

Plus en détail

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur Anamnèse Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied Evaluation de la douleur Localisation de la douleur Irradiation Apparition de la douleur Horaire et évolution Retentissement de la douleur

Plus en détail

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER Podologie du Sport Arnaud PERRIER 1 Les soins liés s au sport Pathologies les plus fréquentes en pédicurie du sport : 1- Les hyperkératoses 2- Les phlyctènes 3- Les hématomes sous unguéaux 4- Les échauffements

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES ENTORSES DE CHEVILLE DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE DES ENTORSES DE CHEVILLE DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE DES ENTORSES DE CHEVILLE DE L ADULTE AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 111 Version n 1 Créé le 01-10-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJ ET DEFINITIONS Organiser

Plus en détail

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Table des matières Introduction 1 Généralités Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Brefs rappels sur la nouvelle approche manipulative........................ 3 Ni structurel, ni fonctionnel (3). Notre

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE

SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE CHEVILLE PIED J-L Lerat Faculté Lyon-Sud 2 SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE de la CHEVILLE et du PIED 1 RAPPEL ANATOMIQUE DU PIED 3 ANATOMIE DE SURFACE - PALPATION 3 MOBILITÉ DE LA CHEVILLE

Plus en détail

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE Docteur Agnès ROULET CCPP MONTPELLIER DU Podologie Janvier 2014 POURQUOI EVALUER LA CAPACITE FONCTIONNELLE LORS D UNE ATTEINTE DU PIED? Proposer

Plus en détail

Les douleurs à l avant-pied

Les douleurs à l avant-pied Les affections du pied Les douleurs à l avant-pied de quoi «métatarsalgie-t-il»? André Roy 4 M me Thérèse Piedpointue, 48 ans, directrice des Relations internationales pour une grande entreprise d aéronautique

Plus en détail

LA PRESCRIPTION DES SEMELLES ORTHOPEDIQUES

LA PRESCRIPTION DES SEMELLES ORTHOPEDIQUES FMC - PAYS DE MORLAIX JEUDI 22 SEPTEMBRE 2011 LA PRESCRIPTION DES SEMELLES ORTHOPEDIQUES Docteur Jean-Pierre LEPINAY Melle Maïwenn ROBIN, Pédicure-Podologue M. Yoann DELMAS, Pédicure-Podologue A-RAPPELS

Plus en détail

KAUX Jean-François WANG François

KAUX Jean-François WANG François Atteintes neurologiques périphériques du pied KAUX Jean-François WANG François Généralités Etiologies Traumatique fracture entorse ( ± hématome secondaire) luxation plaie par balle ou arme blanche Iatrogène

Plus en détail

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection Chirurgie du pied Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus réponses à vos questions Avec la collaboration du Dr Olivier BONIFACE Chirurgie du pied et de la cheville collection Réalisé avec le soutien

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT Communiqué de presse Santé des pieds Le 10 février 2015 ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT L Ordre National des Pédicures-Podologues (ONPP) est le garant de

Plus en détail

CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL - LANNEMEZAN UNITÉ DE CHIRURGIE. Dr Ali GHORBANI GUIDE POUR LA CHIRURGIE DE L AVANT-PIED

CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL - LANNEMEZAN UNITÉ DE CHIRURGIE. Dr Ali GHORBANI GUIDE POUR LA CHIRURGIE DE L AVANT-PIED CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL - LANNEMEZAN UNITÉ DE CHIRURGIE Dr Ali GHORBANI GUIDE POUR LA CHIRURGIE DE L AVANT-PIED Sommaire Préambule...p. 3 Contacts...p. 3 Avant-pied normal...p. 4 Avant-pied porteur d

Plus en détail

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011 LE PIED DU SPORTIF A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger I8ème Congrès National de la SACOT Oran 2-4 décembre 2011 Le pied Organe de support et de mouvement, caractéristique de l espèce humaine Fonctions :

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Sémiologie de la hanche

Sémiologie de la hanche Sémiologie de la hanche Sémiologie de la hanche Recherche antécédents Pédiatriques Ressaut de hanche, rhume de hanche, arthrite septique, ostéochondrite, épiphysiolyse Familiaux de luxation congénitale

Plus en détail

ANOMALIES DE LA MARCHE

ANOMALIES DE LA MARCHE ANOMALIES DE LA MARCHE JOURNEE D ETUDE PEDIATRIE ATELIER D ORTHOPEDIE TROUBLES de la DEMARCHE autant d étapes«physiologiques» PIEDS DEFORMES Docteur, Jean a 10 jours, ses pieds sont déformés qu en pensez

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 F A C U L T É D E M É D E C I N E Année 2014 n THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR PARIENTE BENHAMOU Anaïs Née le 12 Janvier 1984 à Paris 14 ème arrondissement

Plus en détail

l avant-pied douloureux

l avant-pied douloureux L A L E T T R E L E T T R E D I N F O R M A T I O N ( 3 n u m é r o s p a r a n ) s e p t e m b re 2 0 1 1 HS N 10 Éditorial À chaque région du pied (cheville, talon, tarse, métatarse), un type de pathologie.

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE

LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE LES ENTORSES RECENTES DE CHEVILLE Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Traumatologie du Sport Centre de traumatologie du sport de La Défense Diplôme d université de podologie du sport EPIDEMIOLOGIE 6000

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Le pied 2 eme partie par Claude HUERTAS et Christian MANSAT

Le pied 2 eme partie par Claude HUERTAS et Christian MANSAT L A L E T T R E LETTRE D INFORMATION JUILLET 2002 Hors-série n 3 Editorial Ce 2 ème numéro spécial consacré au pied et à sa pathologie se veut pragmatique et didactique. Il est là pour nous rappeler que

Plus en détail

On a comparé les orthèses à des

On a comparé les orthèses à des IMPRESSION ET AND OPINION Bienfaits des orthèses chez une patiente souffrant de métatarsalgie Par Russ Horbal, BMR PT, BPE, Ed(cert.), CAT(c), diplôme en physiothérapie du sport On a comparé les orthèses

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie)

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) Le diagnostic d une douleur du genou est sans doute l un des plus délicats à poser, si l on

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice)

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Préambule n Reste-t-il des problèmes dans le diagnostic et le traitement des lésions

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren 87042 LIMOGES Cedex. 09 décembre 2009 EPU Argenton sur Creuse

B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren 87042 LIMOGES Cedex. 09 décembre 2009 EPU Argenton sur Creuse B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren 87042 LIMOGES Cedex Mon enfant a les pieds qui tournent! Mon enfant a les genoux en X! Mon enfant boite! Motif de consultation fréquent Pose plusieurs

Plus en détail

PRÉAMBULE SOMMAIRE CONTACTS. Vous envisagez de vous faire opérer? Voici quelques principes de base à retenir.

PRÉAMBULE SOMMAIRE CONTACTS. Vous envisagez de vous faire opérer? Voici quelques principes de base à retenir. PRÉAMBULE Vous envisagez de vous faire opérer? Voici quelques principes de base à retenir. La chirurgie de l avant-pied a beaucoup évolué et n a plus rien à voir avec celle pratiquée il y a quelques années.

Plus en détail

COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE. Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris

COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE. Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE Aurore DEBET-MEJEAN Hôpital Saint Antoine, Paris COMPRESSION DU NERF ULNAIRE AU COUDE 2ième en fréquence Libération du nerf ulnaire pratiquée depuis le XIXème Nerf

Plus en détail

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

K-Geoffrey WANDJI Dpt. De médecine du sport du C.H.R.U de Lille Novembre 2009

K-Geoffrey WANDJI Dpt. De médecine du sport du C.H.R.U de Lille Novembre 2009 K-Geoffrey WANDJI Dpt. De médecine du sport du C.H.R.U de Lille Novembre 2009 Le pied représente le lien entre le sportif et son terrain, il a un rôle important dans la plupart des fonctions nécessaires

Plus en détail

dmt Acceptation en entreprise du port des chaussures de sécurité 1. L enquête études et enquêtes 1.2.1. Critères d inclusion

dmt Acceptation en entreprise du port des chaussures de sécurité 1. L enquête études et enquêtes 1.2.1. Critères d inclusion dmt 84 études et enquêtes TF 96 Acceptation en entreprise du port des chaussures de sécurité Les accidents touchant le pied constituent un pourcentage non négligeable de l ensemble des accidents du travail

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

Pied enfant sportif KAUX J-F. Médecine Physique CHU Sart-Tilman. jfkaux@chu.ulg.ac.be. CIU Médecine du Sport

Pied enfant sportif KAUX J-F. Médecine Physique CHU Sart-Tilman. jfkaux@chu.ulg.ac.be. CIU Médecine du Sport Pied enfant sportif KAUX J-F Médecine Physique CHU Sart-Tilman 1 jfkaux@chu.ulg.ac.be Plan Ostéodystrophies Lésions talus Entorses cheville Os surnuméraires Dermatose plantaire juvénile 2 I. Ostéodystrophies

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

Entorses Latérales de l'articulation Talo-Crurale

Entorses Latérales de l'articulation Talo-Crurale 1 Entorses Latérales de l'articulation Talo-Crurale O. Laffenêtre, D. Chauveaux, J.C. Le Huec Université Victor Segalen Bordeaux 2 I) Introduction Les traumatismes de la cheville et du médio-pied représentent

Plus en détail

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites qui n est pas une pathologie inflammatoire mais une pathologie de surmenage mécanique

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Centre podiatrique Lambert. Dr. Keven Lambert, Podiatre

Centre podiatrique Lambert. Dr. Keven Lambert, Podiatre Centre podiatrique Lambert Dr. Keven Lambert, Podiatre Objectif de la présentation Distinguer les cors et les verrues plantaires et résumer les différents traitements utilisés par les podiatres Évaluer

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente de cas sur un enfant de 3 ans.

Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente de cas sur un enfant de 3 ans. Institut Supérieur d Ostéopathie de Paris Mémoire de fin d études Département des Mémoires Année Universitaire 2012-2013 Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente

Plus en détail

PIEDS 1. ANATOMIE 1.1 OSTEOLOGIE 1. 2 MUSCLES

PIEDS 1. ANATOMIE 1.1 OSTEOLOGIE 1. 2 MUSCLES PIEDS L'avant pied (métatarses et phalanges) constitue la partie distale du membre inférieur, c'est l'équivalent de la main, par opposition à l'arrière pied, comparable au poignet. Alors qu'au membre supérieur

Plus en détail

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT Le genou du cycliste Aspects cliniques et technopathiques Jacky MAILLOT Colloque national du cyclisme FFC Monaco le 10 octobre 2009 Pourquoi Gonalgie? Rien de plus facile que de pédaler. Sport en décharge

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE DIU de Pathologie Locomotrice liée à la Pratique du Sport Sophie GROSCLAUDE Clinique du Parc LYON Jérôme Garret-Christophe Lévigne PATHOLOGIE MICROTRAUMATIQUE SPORT Compression

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012 - Les formations du CREF - - Préparation physique - PREVENTION DES MEMBRES SUPERIEURS (POIGNET, EPAULE) DANS LES ACTIVITES GYMNIQUES Vendredi 13 janvier 2012 - Gymnase de Mont Saint Aignan - La pratique

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires DR ROCH MADER SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE H ÔPITAL SUD - CHU DE GRENOBLE Plan Tendinopathies

Plus en détail

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde 1 ORTHESES ET AIDES TECHNIQUES M. Romain Praticien Hospitalier Service de Réadaptation

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

Travail sécuritaire NB. Lignes directrices en matière de durée d invalidité du Nouveau-Brunswick

Travail sécuritaire NB. Lignes directrices en matière de durée d invalidité du Nouveau-Brunswick Travail sécuritaire NB Lignes directrices en matière de durée d invalidité du Nouveau-Brunswick Édition : juillet 2009 Table des matières Introduction et utilisation...page 7 Renonciation...Page 8 Remerciements...Page

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

3 % = résultat. décevant

3 % = résultat. décevant 3 % des hanches prothésées = résultat décevant Les difficultés après arthroplastie totale de hanche sont d autant plus mal vécues que l opération est réputée pour ses bons résultats. plus de 25 CAUSES

Plus en détail

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied.

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Le guide de la Santé du Pied 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Petit cours d histoire Les origines... À l origine, l homme marchait pieds nus sur des sols irréguliers. Avec

Plus en détail

REEDUCATION DE L EPAULE

REEDUCATION DE L EPAULE REEDUCATION DE L EPAULE L épaule est une articulation très particulière à plus d un titre Sa structure osseuse en fait une articulation instable : une tête humérale de gros volume s articule avec une petite

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED F. LEDON Chirurgie orthopédique Institut Nollet 23 rue Brochant 75017 Paris francoise.ledon@free.fr RAPPEL ANATOMIQUE des NERFS du MEMBRE INFERIEUR.

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!!

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! LES LEVÉES DE TENSION Principe Obtenir un relâchement musculaire en pratiquant une contraction musculaire de 6 secondes puis un étirement lors du relâchement

Plus en détail

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL

SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL SOFMMOO 2008 docteur D.CYPEL Co-fondateur de la spécialité de Rééducation et Réadaptation fonctionnelle, et membre permanent du jury parisien. Ancien chef de service de MPR à l hôpital Foch (Suresnes).

Plus en détail

LESIONS PERI- ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DU GENOU, DE LA CHEVILLE ET DE L'EPAULE

LESIONS PERI- ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DU GENOU, DE LA CHEVILLE ET DE L'EPAULE LESIONS PERI- ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DU GENOU, DE LA CHEVILLE ET DE L'EPAULE Question Dr Romain ROUSSEAU Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital de la Pitié Salpétrière APHP

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE

LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE Journée e de la Société Bretonne de GériatrieG 11 décembred 2009 DINAN Dr LAUNAY J.L. Quelques GénéralitG ralités en 2010 : 20 millions de pieds + de 65 ans (17 % de la population)

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Genou non traumatique

Genou non traumatique Epidémiologie Genou non traumatique Laure Brulhart (Paola Chevallier) 25 37% des patients >50 ans souffrent de gonalgie 50% restriction dans les AVQ 33% consultent leur généraliste Facteurs associés avec

Plus en détail

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Ould Ouali.A, Amari.A, Lyazidi.O, Benbetka.L, Lakrouf.F, Rachedi.M MPR-HMUS-Staoueli 3eme congrès de la

Plus en détail