L Homme à la Caméra, un film d avant-garde. Chaise Wassily, aussi connue comme chaise modèle B3, dessinée au Bauhaus par Marcel Breuer en

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Homme à la Caméra, un film d avant-garde. Chaise Wassily, aussi connue comme chaise modèle B3, dessinée au Bauhaus par Marcel Breuer en 1925-26"

Transcription

1 L Homme à la Caméra, un film d avant-garde Jindrich Stirsky Qu est-ce que l avant-garde? Ce terme présente un double sens : «1. Détachement militaire naval ou terrestre qui, en formation de combat, se trouve en avant du dispositif principal (en terminologie militaire, les «gros»). 2. Groupe, mouvement novateur dans le domaine intellectuel, technique, artistique, etc.» (Larousse) Il s agit donc pour une avant-garde artistique de rénover l art, de découvrir de nouvelles «terres» pour lui, de nouveaux modes d expression. 1. Quels sont les groupes artistiques d avant-garde dans les années 20 en Europe? On remarque deux tendances dominantes : a. l une qui vise à l ordre, à l organisation, qui prend pour objectif la structuration dans toute sa rigueur (Bauhaus, art déco, constructivisme russe, art abstrait géométrique). Chaise Wassily, aussi connue comme chaise modèle B3, dessinée au Bauhaus par Marcel Breuer en Mondrian, Composition, 1921

2 Exemple d architecture art déco b. l autre qui cherche plutôt du côté de l irrationnel, de l inconscient, et qui essaie plutôt de brouiller les repères (Dada, surréalisme). Salvador Dali, Persistance de la mémoire, 1931 Max Ernst, L'Ange du foyer ou Le Triomphe du surréalisme

3 Yves Tanguy, Divisibilité indéfinie, 1942 L Union libre Ma femme à la chevelure de feu de bois Aux pensées d'éclairs de chaleur A la taille de sablier Ma femme à la taille de loutre entre les dents du tigre Ma femme à la bouche de cocarde et de bouquet d'étoiles de dernière grandeur Aux dents d'empreintes de souris blanche sur la terre blanche A la langue d'ambre et de verre frottés Ma femme à la langue d'hostie poignardée A la langue de poupée qui ouvre et ferme les yeux A la langue de pierre incroyable Ma femme aux cils de bâtons d'écriture d'enfant Aux sourcils de bord de nid d'hirondelle Ma femme aux tempes d'ardoise de toit de serre Et de buée aux vitres (André Breton) Les deux tendances présentent un certain nombre de points communs : elles découlent toutes deux des mouvements d avant-garde qui ont précédé la guerre elles prennent acte toutes deux du choc de la première guerre mondiale la première essaie de reconstruire le monde, la civilisation la seconde considère que la civilisation a été détruite par la guerre de et tente de trouver de nouvelles valeurs elles visent à une transformation (plus ou moins radicale) de la société. elles se méfient du/refusent le récit elles accordent toutes deux une importance essentielle au corps 2. En quoi L Homme à la Caméra est-il en relation avec ces deux tendances? Vertov affirme son rejet de l «art ancien». Dès les premiers plans, il ironise sur un tableau d un peintre russe classique, Le Pêcheur, mettant la sujet en position de voyeur sur le décolleté et la bague d une jeune femme. Vers la fin, il casse le théâtre du Bolchoï en deux, ce qui lui a été beaucoup reproché.

4 Par ailleurs bien sûr, pour lui comme pour les autres cinéastes soviétiques, l événement fondateur n est pas la première guerre mondiale, mais la révolution de 1917, qui impose de nouvelles valeurs, la recherche d une nouvelle vie et de nouvelles formes artistiques. a. Le refus du récit Par principe, contrairement aux autres cinéastes soviétiques, Vertov choisit le documentaire contre le film de fiction (qu il nomme ciné-drame ). Il refuse de raconter, ou questionne le récit. Même dans son documentaire qui ressemble le plus à une histoire, Kino-Glaz, il prend ses distances avec la narration classique (inversion du temps, des images). Dans L Homme à la Caméra, il se tient encore plus loin du récit classique. Certes le film raconte une journée complète, mais nous avons vu que la chronologie en est en fait remise en question. D un plan à l autre le temps ne passe pas à la même vitesse (accélérés, ralentis, arrêt). Si parfois le récit se déroule clairement (séquence de la naissance), à d autres moments Vertov semble se moquer des procédés de la narration de la fiction (le pseudo-suspense de la sandale «prise dans le rail»). b. L importance du corps Le corps, chez Vertov, et en particulier dans L homme à la Caméra, est essentiel, mis en valeur. Le corps au repos d abord, livré en toute inconscience à la caméra : les femmes, les cochers, les SDF endormis ; corps de la jeune fille qui se lève, se lave, s habille. Le corps au travail ensuite, que ce soit celui des ouvrières pris dans des tâches répétitives mais peu épuisantes, ou celles des sidérurgistes et des mineurs, soumis à des tensions physiques importantes et obligés de prendre des attitudes contraignantes. Le corps dans le loisir ensuite, la plage, le sport ; les femmes apprennent à nager, la caméra se dote d un corps elle-même, elle entre dans la mer, part en marchant. Le corps enfin, en rapport avec les actes essentiels de la vie : la naissance (enregistrée frontalement), la mort (les femmes courbées sur les tombes, le cadavre du jeune homme transporté dans la voiture au milieu des fleurs). Enfin Vertov aime les gestes. Il est donc proche des avants-gardes. Il connaît et est connu des cinéastes qui y appartiennent dans les autres pays : il inspirera Walter Ruttmann et s inspirera de lui il aura une influence décisive sur des cinéastes comme Joris Ivens, Marcel Carné et John Grierson, le père du documentaire anglais son frère Boris co-signera en tant que réalisateur tous les films de Jean Vigo En définitive il apparaît aujourd hui plus proche de ces avant-gardes que des cinéastes soviétiques (Eisenstein ne décrira-t-il pas L Homme à la Caméra comme une série de «coq-à l âne formalistes et de pitreries gratuites faites à la caméra»?). D ailleurs les autorités moscovites se débarrassaient volontiers de lui en l envoyant faire des conférences à l étranger. Comme tous ces cinéastes, comme aussi Abel Gance ou Jean Epstein, il expérimente de nouveaux modes d expression du cinéma, à la recherche d un nouveau langage (axes inhabituels, ralentis, accélérés, montage rapide, flicker, split-screen, surimpression ). Vertov s inscrit en fait dans les deux tendances de l avant-garde européenne : c. Vertov et l art de la structure, le constructivisme Évidemment L Homme à la Caméra appartient nettement au courant constructiviste. Vertov met en valeur la structuration de son film. La composition de chaque plan est pensée de manière graphique, la géométrie y joue un rôle très important (la caméra résume les figures principales : corps = rectangles, objectif = cercle, trèpied = triangles). En même temps le film est structuré de plusieurs manières : déroulement chronologique de la journée de travail et succession des activités construction par répétition de motifs (le caméraman, la monteuse, la fileuse et les autres machines, les tramways et les autres moyens de transport, le sémaphore, etc.) d. Vertov et le surréalisme Même si peu de films ont été réalisés dans le mouvement même (La Coquille et le Clergyman de Germaine Dulac en 1928, Un Chien andalou de Salvador Dali et Luis Buñuel en 1929), les surréalistes aimaient beaucoup le cinéma, et plus encore les images bizarres que, à l instar de la photographie, il produisait parfois en se promenant dans les villes.

5 Vertov aime comme eux les mannequins les perspectives urbaines inhabituelles. Comme eux, il aime jouer avec les images. Au-delà, mais aussi en accord avec son statut de cinéaste soviétique, le cinéma de Vertov, et en particulier L Homme à la Caméra, s intègre donc dans le cadre des avant-gardes européennes de l entre-deux guerres.

Progression première L. Année 2012/2013. De novembre à décembre 2012

Progression première L. Année 2012/2013. De novembre à décembre 2012 Progression première L. Année 2012/2013 De novembre à décembre 2012 13 novembre : Le genre publicitaire : Qu est-ce que la publicité, ses codes. Les différents scénarios de la publicité, les différentes

Plus en détail

Objet d étude français première baccalauréat professionnel 3 ans : Du côté de l imaginaire. Séquence majeure : LE SURRÉALISME : UNE VISION DU RÉEL

Objet d étude français première baccalauréat professionnel 3 ans : Du côté de l imaginaire. Séquence majeure : LE SURRÉALISME : UNE VISION DU RÉEL Objet d étude français première baccalauréat professionnel 3 ans : Du côté de l imaginaire Séquence majeure : LE SURRÉALISME : UNE VISION DU RÉEL Questionnement : Comment percevez-vous le surréalisme?

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier...

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Ed uc ati on à l i m a ge L e s a te l i e r s d u c i n é m a p o u r to u s Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Clair Obscur vous propose des ateliers audiovisuels tout public, des séances

Plus en détail

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark 38 ComPosition Et CRÉAtivitÉ CADRAGE ET ESPACE Lorsque vous regardez au travers de votre viseur, considérez ce que vous voyez comme une toile. Tout ce qui est dans le cadre (ou sur la toile) joue un rôle

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

BREVET BLANC Corrigé 15 avril 2013

BREVET BLANC Corrigé 15 avril 2013 REVET LN orrigé 15 avril 2013 *********************** Exercice 1 : On donne ci-dessous les représentations graphiques de trois fonctions. es représentations sont nommées 1, 2, 3. L une d entre elles est

Plus en détail

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ;

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; Disciplines qui vont évaluer LIRE Compétence 1 La maîtrise de la langue française Français Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers

Plus en détail

Quand l art, la pratique sportive s emmêlent

Quand l art, la pratique sportive s emmêlent UN POINT DE DEPART : une œuvre d art Quand l art, la pratique sportive s emmêlent Robert DELAUNAY (1885-1941) Les coureurs vers 1924, Huile sur toile, 114cm x 146cm, Musée d'art Moderne de Troyes UNE DEMARCHE

Plus en détail

Le Petit Musée Fiche pédagogique - à découvrir en classe ou à la maison

Le Petit Musée Fiche pédagogique - à découvrir en classe ou à la maison Le Petit Musée Fiche pédagogique - à découvrir en classe ou à la maison Nom : Prénom : Classe : Naissance du collage Pablo Picasso, Nature morte à la chaise cannée, 1912 Max Ernst, Le Rossignol chinois,

Plus en détail

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Nom... Prénom... Date de naissance... Attestation de maîtrise de connaissances et compétences

Plus en détail

Pierre-Auguste Renoir

Pierre-Auguste Renoir Pierre-Auguste Renoir Néen 1841 Mort en 1919 française, mais aussi graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur. Renoir fait partie du groupe des impressionnistes. Il est le maitre incontesté de la lumière

Plus en détail

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT Dire «ce document est un texte» ou «c est un tableau de statistiques», cela ne suffit pas à donner avec précision la nature d un document. Plus cette nature est

Plus en détail

Réalité Virtuelle et applications. Julien CASTET

Réalité Virtuelle et applications. Julien CASTET Réalité Virtuelle et applications Julien CASTET 2 Un nouveau paradigme esthétique : le processus i Si on admet que l oeuvre d art se justifie par sa fonction de «témoin d une époque», la création artistique

Plus en détail

Défi lecture 2012/2013 Collèges : Carbet, Saint-Esprit, Le Diamant, Julia Nicolas, Tartenson, Aimé Césaire, Les Trois îlets.- E.

Défi lecture 2012/2013 Collèges : Carbet, Saint-Esprit, Le Diamant, Julia Nicolas, Tartenson, Aimé Césaire, Les Trois îlets.- E. Collège : Classe : Nom : Prénom : Note : Pages à22 /Pages 28 et 25 1 Dans quelle ville se déroule ce récit? Défi lecture 2012/201 2 Qui prépare le petit déjeuner de Benjamin le matin? Quel âge a Combien

Plus en détail

Dans la face n on retrouve exactement la même chose que dans la face n mais cette fois avec le code barre tout à droite.

Dans la face n on retrouve exactement la même chose que dans la face n mais cette fois avec le code barre tout à droite. Introduction Les pizzas buitoni sont des pizzas d origine italiennes, aujourd hui elles appartiennent au groupe nestlé qui rachète la marque buitoni en 1988. La boite que nous étudierons est une boite

Plus en détail

III Univers / IV. Le Sport

III Univers / IV. Le Sport III Univers / IV. Le Sport Mouvements et forces Exercice n 1 : Dynamomètre Exercice n 2 : Une petite voiture dans un train Un enfant est assis dans un train qui circule sur une voie rectiligne et horizontale.

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

1929 Création de la Cérémonie des Oscars, à Los Angeles.

1929 Création de la Cérémonie des Oscars, à Los Angeles. 28 décembre 1895 Les frères Lumière organisent la première projection cinématographique au sous-sol du «Grand Café» à Paris : 10 films de 2 minutes, dont Arrivée d un train en gare de la Ciotat ou Sortie

Plus en détail

SAÉ - arts plastiques - secondairee GUIDE

SAÉ - arts plastiques - secondairee GUIDE SAÉ - arts plastiques - secondairee GUIDE Andrée-Caroline Boucher, service national du RÉCIT, domaine des arts RÉSUMÉ DE LA SITUATION Secondaire : facile à adapter au 3e cycle du primaire Il s agit d une

Plus en détail

Premiere partie: Mondrian et ses choix artistiques

Premiere partie: Mondrian et ses choix artistiques J ai choisi de constituer ce dossier autour de l artiste : Pietr Mondrian, je montrerais dans ce dossier ses choix artistiques ainsi que l influence qu il a exercé sur d autres domaines artistiques pour

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose Jacques Brel ARTS PLASTIQUES Programmation des classes de 2 nde : année scolaire 2014-2015 «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel Nature morte d

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Le mécénat d entreprise

Le mécénat d entreprise Le mécénat d entreprise Ubiqus Paris, le 1 er octobre ] Sommaire Ouverture... 3 Georges CHABIN, Directeur de la communication... Qu est-ce que le mécénat?... 3 Maxine HEBERT, Responsable du Mécénat, société

Plus en détail

Etude du passé éloigné «Au temps des premiers chemins de fer» (séquence de découverte du monde)

Etude du passé éloigné «Au temps des premiers chemins de fer» (séquence de découverte du monde) Etude du passé éloigné «Au temps des premiers chemins de fer» (séquence de découverte du monde) 1. Place dans le programme de découverte du monde du cycle 2 : CE1 : Les élèves prennent conscience de l

Plus en détail

L empereur, c est moi

L empereur, c est moi HUGO HORIOT L empereur, c est moi Postface de Françoise Lefèvre L ICONOCLASTE I BIG BANG Des chiffres et des lettres dans les étoiles Je m appelle Julien. Julien Hugo Sylvestre Horiot, mais on m appelle

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

La chaise objet utilitaire et objet de design

La chaise objet utilitaire et objet de design La chaise objet utilitaire et objet de design chaise < latin «cathedra» = banc, siège, chaire ou trône. L objet varie selon son utilité http://www.andrewgoulddesign.com/fr/meubles-design Dans la Grèce

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

La surface : associer pour décorer

La surface : associer pour décorer 2p Pas si carré que cela But Exprimer par le langage classique une idée personnelle dans un cadre donné. Développer les perceptions visuelles. Créer et répéter des formes choisies selon des techniques

Plus en détail

Histoire des arts. Marc Riboud La jeune fille à la fleur

Histoire des arts. Marc Riboud La jeune fille à la fleur Histoire des arts Marc Riboud La jeune fille à la fleur Présentation de l'œuvre 1. Qu'est-ce que c'est? 2. Par qui cette œuvre a-t-elle été réalisée? 4. Dans quel contexte s'inscrit-elle? 3. De quand date-t-elle?

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

SCÉNARIMAGE. Voir le film.

SCÉNARIMAGE. Voir le film. CHRONIQUE CIBLER est un verbe récent qui n apparaît en français qu au milieu des années 1970. Ça fait jeune pour un mot, mais il a un sens particulier par rapport au nom commun dont il dérive, «cible»,

Plus en détail

Evaluations Grande Section Juin 2009

Evaluations Grande Section Juin 2009 Ecole : Nom : Prénom : Date de naissance : Evaluations Grande Section Juin 2009 Dates de passation des épreuves : du 25 mai au 5 juin 2009 Circonscription Valenciennes Denain S approprier le langage Comprendre

Plus en détail

le verre Quel est l ingrédient principal du verre? Entoure la bonne réponse. sucre eau sable

le verre Quel est l ingrédient principal du verre? Entoure la bonne réponse. sucre eau sable technique le verre PRÉNOM : 1 / L INGRÉDIENT PRINCIPAL DU VERRE Quel est l ingrédient principal du verre? Entoure la bonne réponse. sucre eau sable 2 / LA RECETTE DU VERRE Ces matières sont-elles à l état

Plus en détail

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales Le Tableau, JF Des références picturales Analyse, citations et commentaires issus du dossier du Centre culturel Les Grignoux, complétés par quelques autres propositions d œuvres. «Le tableau renvoie de

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique B1 Activité 4 Analyser l écriture cinématographique CE et CO / PO et PE Durée de l activité : 2 séances de 60mn Être capable de - Identifier les échelles de plans et les interpréter - Mettre en relation

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE. Durée de l épreuve : 2 h 00. L usage de la calculatrice est autorisé.

MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE. Durée de l épreuve : 2 h 00. L usage de la calculatrice est autorisé. COMPOSITION SECONDE MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE Durée de l épreuve : 2 h 00 L usage de la calculatrice est autorisé. Toutes les réponses devront être justifiées. Exercice 1 Soit la fonction

Plus en détail

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Présentation de l outil Présentation de l outil Vous êtes : 1 enseignant au collège. 2 enseignant au lycée. 3 les deux. 4 aucune des réponses précédentes.

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Laura Vita, Aurélie Magalhaes, 6/5. Yves Saint Laurent

Laura Vita, Aurélie Magalhaes, 6/5. Yves Saint Laurent Laura Vita, Aurélie Magalhaes, 6/5 Yves Saint Laurent YVES SAINT LAURENT 14 Janvier 2009 Carte d identité Prénom: Yves Henri Donat Mathieu Nom: Saint Laurent Date de naissance: 1er Août 1936 Lieu de naissance:

Plus en détail

6 Les forces mettent les objets en mouvement.

6 Les forces mettent les objets en mouvement. 6 Les forces mettent les objets en mouvement. Tu dois devenir capable de : Savoir expliquer la proportion directe entre la force et l accélération à l aide d un exemple ; expliquer la proportion inverse

Plus en détail

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet.

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet. Travaux pratiques de PEINTURE MISE EN PERSPECTIVE LA MISE EN PERSPECTIVE Paysages et scènes avec des personnes Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS La mise en perspective des objets ou

Plus en détail

Qu est-ce qu un «moment» de cinéma?

Qu est-ce qu un «moment» de cinéma? Qu est-ce qu un «moment» de cinéma? Ecole Saint Merri CPA - CPB 2009-2010 Le Cirque, Charlie Chaplin Le projet consiste à partir du sens commun, du choix d un «moment préféré» du film pour faire découvrir

Plus en détail

FONCTIONNEMENT AVEC LIBRE OFFICE IMPRESS POUR LA CREATION D UN DIAPORAMA

FONCTIONNEMENT AVEC LIBRE OFFICE IMPRESS POUR LA CREATION D UN DIAPORAMA FONCTIONNEMENT AVEC LIBRE OFFICE IMPRESS POUR LA CREATION D UN DIAPORAMA Appuyer sur PRESENTATION Ou Faire Fichier ---- Nouveau ----- Présentation Cette fenêtre va apparaître Vérifiez que la case : Présentation

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Marcel Duchamp (1887-1968) Nu descendant l escalier n 2, 1912 Huile sur toile 146X89 cm Philadephia Museum of Art On distingue une zone sombre

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ACTIVITE

OBJECTIFS DE L ACTIVITE Approche par les albums OBJECTIFS DE L ACTIVITE - Etre capable de reconnaitre et identifier un sentiment sur un support, en soi ou chez l autre et contrôler cette émotion : - Apprendre à repérer les caractères

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

Le petit lexique du cinéma

Le petit lexique du cinéma Le petit lexique du cinéma Dossier réalisé par Alice Mennesson 1 QUELQUES DEFINITIONS POUR COMMENCER La séquence (Sequenz) est un groupe de plans qui forment un ensemble narratif. On peut comparer la séquence

Plus en détail

ART ET ARCHITECTURE DANS LES ANNÉES 50

ART ET ARCHITECTURE DANS LES ANNÉES 50 BLOC André ART ET ARCHITECTURE DANS LES ANNÉES 50 En 1951 André Bloc et Félix del Marle créent le groupe Espace, qui explore une nouvelle forme de synthèse des arts, associant peinture, sculpture et architecture,

Plus en détail

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme.

En médecine, on la retrouve dans l électrocardiogramme. CHAPITRE 2 : LA TENSION ALTERNATIVE. Une ville, la nuit, brille de mille feux alimentés par le courant alternatif. Vers la fin du XIX ème siècle, le courant alternatif a supplanté le courant continu. C

Plus en détail

Histoires des arts : plans possibles pour le passage de l épreuve orale

Histoires des arts : plans possibles pour le passage de l épreuve orale Histoires des arts : plans possibles pour le passage de l épreuve orale Vous devrez être capable de : Situer l œuvre dans le temps, dans l espace et dans son contexte historique, social ou artistique Analyser

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

The Case Against Adolescence de Robert Epstein

The Case Against Adolescence de Robert Epstein The Case Against Adolescence de Robert Epstein ADOMANIA, ADOBASHING, WHAT ELSE? Après s être méfiés des ados, voilà qu aujourd hui les adultes les envient. Le mouvement américain bien nommé «Mortified»

Plus en détail

Chapitre 5 : Mouvement accéléré

Chapitre 5 : Mouvement accéléré 1 Chapitre 5 : Mouvement accéléré 5.1 Accélération Tu sais que les mobiles voyagent très rarement à des vitesses constantes. Exemple une promenade en voiture, ta vitesse augmente et diminue constamment.

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

CV ARTISTIQUE. Comment raconter son histoire? Je n en ai aucune idée mais je vais tenter d en dresser un portrait tout relatif.

CV ARTISTIQUE. Comment raconter son histoire? Je n en ai aucune idée mais je vais tenter d en dresser un portrait tout relatif. CV ARTISTIQUE Nom : Bellon Prénom : Thibaut Pseudonyme : Tikivisions Date de naissance : 8 février 1977 Lieu de naissance : Haine Saint-Paul Nationalité : Belge Adresse : 23, rue de l Eglise ; 5150 Franière

Plus en détail

5. Le cinéma d animation, qu est-ce que c est?

5. Le cinéma d animation, qu est-ce que c est? 5. Le cinéma d animation, qu est-ce que c est? Tu peux maintenant découvrir une définition de l animation. Pour bien la comprendre, tu peux aussi fabriquer toi-même un jouet animé, comme c est expliqué

Plus en détail

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043 FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE Version bêta PHY-5043 DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2 Nom de l élève : Résultat : Yves Robitaille Commission Scolaire de Sorel-Tracy septembre 2006 Devoir #1 PHY-5043 page

Plus en détail

Activités à faire à la maison pour renforcer les concepts de position et déplacement

Activités à faire à la maison pour renforcer les concepts de position et déplacement Activités à faire à la maison pour renforcer les concepts de position et déplacement Trouve-moi! Nous avons utilisé le vocabulaire mathématique relié aux relations spatiales : devant, derrière, au-dessus,

Plus en détail

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Septembre 2008 Cycle : 2e cycle du primaire Durée : 3 périodes de 60 minutes Résumé : En observant les œuvres de Georges

Plus en détail

Son père pendant son immobilisation, avait fait installer des miroirs au dessus de son lit. Elle s est tout naturellement prise comme modèle

Son père pendant son immobilisation, avait fait installer des miroirs au dessus de son lit. Elle s est tout naturellement prise comme modèle MEXIQUE ETATS-UNIS Le drapeau mexicain Le fait qu elle le tienne dans sa main gauche indique qu elle préfère son pays d origine Le drapeau américain Il flotte dans la fumée des cheminées d usine C est

Plus en détail

En partanariat avec. Langue des Signes Française PROGRAMME DE FORMATION 1/4

En partanariat avec. Langue des Signes Française PROGRAMME DE FORMATION 1/4 En partanariat avec 1/4 Langue Signes Française PROGRAMME DE FORMATION A1 1 2 Peut comprendre et utiliser expressions familières et quotidiennes ainsi que énoncés très simples qui visent à satisfaire besoins

Plus en détail

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Journées Européennes DU Patrimoine Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Chaque année, depuis maintenant 30 ans, les Journées Européennes du Patrimoine permettent à chacun d entre nous d en découvrir les

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

Correction du partiel 1 : semestre 2. Le plan

Correction du partiel 1 : semestre 2. Le plan Correction du partiel 1 : semestre 2 La salle d honneur de l hôtel de ville de Grenoble est une œuvre de Marcel Novarina. Certains l ont attribué à Auguste Perret, et je pense que Novarina aurait été flatté

Plus en détail

Le Cinéma Français. Dunja Padjen

Le Cinéma Français. Dunja Padjen Le Cinéma Français Dunja Padjen Le début (1895-1919) Le début du cinéma c est produite en 1895 lorsque Auguste et Louis Lumière ont inventé le dispositif de Cinématographe qui leur a permis d'enregistrer

Plus en détail

Exposition Thibault Hazelzet

Exposition Thibault Hazelzet Exposition Thibault Hazelzet 11 septembre au 30 octobre 2010 _ vernissage le samedi 11 septembre de 15h à 22h rencontre à la galerie avec François Jaudon (philosophe) et Thibault Hazelzet le mercredi 13

Plus en détail

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ HSBC FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS OBJECTIF

Plus en détail

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative.

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. 1 Conférence Nationale du Sport 20 novembre 2008 Discours de Guy Drut, Membre du CIO Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. L occasion qui est donnée aujourd hui de rassembler les différents

Plus en détail

La naissance de guignol

La naissance de guignol Compréhension de lecture Andrée Otte La naissance de guignol D après Jean Guion Ce jour-là, Benoît Mourguet n était pas content du tout. Laurent, son fils aîné, avait encore joué avec ses marionnettes

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà.

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà. IMAGINATION SENSIBILITE CURIOSITE RIGUEUR LOGIQUE GESTION Sont les principales qualités d un décorateur d intérieur. Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique

Plus en détail

EXPOSITION COLLECTION 14.02.2015>Fin 2015 AUTOUR DU FONDS ROBELIN

EXPOSITION COLLECTION 14.02.2015>Fin 2015 AUTOUR DU FONDS ROBELIN EXPOSITION COLLECTION 14.02.2015>Fin 2015 AUTOUR DU FONDS ROBELIN 1. Tourne autour de cette sculpture. Que vois-tu? C'est un empilement mais si on trouve le bon point de vue pour l'observer, on découvre

Plus en détail

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE Boulevard Haussmann 75009 Paris France Tél : +33 1 80 88 80 30 - Fax : +33 1 80 88 80 31 Site web : - Email : contact@openclassrooms.coau capital social de 70 727,80

Plus en détail

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS CE2, CM1, CM2 Compétences attendues à la fin du CM2

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS CE2, CM1, CM2 Compétences attendues à la fin du CM2 CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS CE2, CM1, CM2 Compétences attendues à la fin du CM2 FRANÇAIS 1- Langage oral 2- Lecture, écriture (lecture, littérature, rédaction) 3 - Étude de la langue française (vocabulaire,

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)?

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)? Le cadrage et la composition (2 ème partie) Je pense que la façon de composer, et de créer votre image reste une affaire de goût personnel, dans ce domaine il est très difficile de donner des conseils

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE RELATIONS ET APPARTENANCE Aperçu de l année L élève de la première année explorera les liens et les relations qui existent au sein des groupes et des communautés.

Plus en détail

Ateliers de vie pratique : découverte des objets - habiletés gestuelles

Ateliers de vie pratique : découverte des objets - habiletés gestuelles QUELQUES EXEMPLES D'ATELIERS Document réalisé par Cécile Baudoncourt, directrice école maternelle Haute Futaie (Maurepas) et par Magali Haquin, directrice école maternelle Jean de la Fontaine (Elancourt)

Plus en détail

Portraits DVD UNITÉ. Vous allez apprendre à. décrire et localiser des objets. identifier quelqu un.

Portraits DVD UNITÉ. Vous allez apprendre à. décrire et localiser des objets. identifier quelqu un. UNITÉ 2 Portraits Vous allez apprendre à décrire et localiser des objets. montrer et situer des objets et des personnes. exprimer la possession. exprimer des goûts. indiquer des couleurs. demander et dire

Plus en détail

Fanny. (sur le thème du temps)

Fanny. (sur le thème du temps) Fanny Dans une petite maison, dans le bois de nénuphars, habitait Monsieur Piloge avec ses deux enfants : Paul et Laure. Ce jour-là, toute la famille partait chez des amis Avant de s en aller, les enfants

Plus en détail

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37 INTRODUCTION... 7 Comprendre son enfant par le langage des dents... 7 La bouche : un théâtre qui révèle des secrets... 7 Une dent, une phase... 7 Avertissement... 9 Comment lire ce livre?... 10 Mise en

Plus en détail

Devoir Maison 3ème (sujet 1) A rendre le

Devoir Maison 3ème (sujet 1) A rendre le Devoir Maison 3ème (sujet 1) A rendre le I- Découverte d'un nombre Que remarques tu concernant ces deux rapports? Le nombre que tu as trouvé est la valeur approchée de ce qu'on appelle le nombre d'or!

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Claude VIALLAT Exposition du 20 janvier au 11 mars 2007 Livret jeu pour les grands enfants Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de Claude

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

La caméra dans la mise en scène

La caméra dans la mise en scène - 1 - CINÉ SYSTÈME - FORMATION CONTINUE La caméra dans la mise en scène Fondamentaux du langage filmé et de sa fabrication Session du 18 octobre au 2 novembre 2013 Atelier pour 4-5 personnes 55h sur 12

Plus en détail

Thème 1: Moi et mes camarades

Thème 1: Moi et mes camarades Objectifs linguistiques Acquisition des structures pour saluer quelqu un et prendre congé Acquisition des structures pour se présenter et présenter quelqu un Compréhension du lexique: garçons et filles,

Plus en détail

«Picasso est un peintre abstrait et surréaliste.»

«Picasso est un peintre abstrait et surréaliste.» «Picasso est un peintre abstrait et surréaliste.» Deux trous, c est le signe du visage, suffisant pour l évoquer sans le représenter mais n est-il pas étrange qu on puisse le faire par des moyens aussi

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail