Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages"

Transcription

1 Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages Paris, 8 décembre 2016 Ingrid Bemelmans, DMV, Dipl.ECVP 1 INTÉRÊT DE L ANALYSE HISTOLOGIQUE EN CANCÉROLOGIE Tumeur? Si oui, Quelle tumeur? Bénigne? Maligne? Est-ce que l exérèse est complète? Quel risque de récidive? Quel est le risque métastatique? 2 1

2 INTÉRÊT DE L ANALYSE HISTOLOGIQUE EN CANCÉROLOGIE Critères histo-pronostiques = éléments histologiques/immunohistochimiques permettent préciser le pronostic Marges d exérèse histologiques Grade de la tumeur Index mitotique Localisation Présence d embole vasculaire Index de prolifération Ki67 Sous-type immunohistochimique 3 PARCOURS ÉCHANTILLON: COMMENT ENVOYER UN PRÉLÈVEMENT POUR ANALYSE HISTOLOGIQUE? SOUS-ESTIMATION IMPORTANCE CONDITIONS PRE-ANALYTIQUES Préalable primordial à l analyse histologique Soumettre l entièreté de la pièce d exérèse Indispensable à l analyse des marges d exérèse > Pronostic Indispensable au diagnostic: ne pas passer à côté de la lésion Orienter les marges des prélèvements (ex: fils de suture) Identifier les différents prélèvements si multiples Informations cliniques (notamment RX/Scanner biopsies osseuses) 4 2

3 PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE MACROSCOPIQUE o Marges incomplètes: cellules tumorales au contact d une marge au moins o Marges proches: < 3mm entre cellules tumorales et marges o Marges complètes: > 3-5 mm entre cellules tumorales et marges 5 PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE HISTOLOGIQUE NON? TUMEUR? OUI - Difficulté lésions cicatricielles - Inflammation associée - Représentatif de la lésion? (biopsies) Besoin IHC pour préciser la nature 6 cellules tumorales + pronostic 3

4 PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE IMMUNOHISTOCHIMIQUE Sur tissu fixé dans le formol > pas besoin de reprélever PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE IMMUNOHISTOCHIMIQUE Préciser la nature de la population tumorale maligne: quelle tumeur? Carcinome: CKAE1/AE3 Sarcome: vimentine (peu spécifique) 4

5 Lymphome: CD3, CD20 PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE IMMUNOHISTOCHIMIQUE Plasmocytome: MUM-1 Tumeurs histiocytaires: CD204, CMHII PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE Mélanome achromique: Melan A, S100 IMMUNOHISTOCHIMIQUE Carcinome? Sarcome? 5

6 PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE Préciser l agressivité de la tumeur IMMUNOHISTOCHIMIQUE Antigène Ki67: présent pendant les phases G1, S, G2 et M du cycle cellulaire Marquage des cellules dans le cycle cellulaire (marquage nucléaire) 4 noyaux + > 40 noyaux + PARCOURS ÉCHANTILLON: ANALYSE IMMUNOHISTOCHIMIQUE Recherche de facteurs prédictifs de la réponse aux traitements Tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST): CD117 Inhibiteur de thyrosine kinase 6

7 MASTOCYTOMES Marges d exérèse Différence entre marges chirurgicales et histologiques Mastocytome cutané et sous-cutané: Moyenne marges d exérèse histo35-42% < marges d exérèse chirurgicale Causes: rétrécissement tissu après excision/fixation et/ou extension de la tumeur au-delà des marges palpables. 13 MASTOCYTOMES Localisation anatomique Mastocytomescutanés des jonctions cutanéo-muqueuses, région scrotale, péputiale, subunguéalsont associés à un pronostic plus sombre indépendamment du grade (Thamm, J Vet Med Sci, 2006) Localisation histologique Mastocytome cutané Mastocytome sous-cutané Grading Pas Grading 14 7

8 Grading de Patnaik Gold standard MASTOCYTOME CUTANÉ Grade 1: 93% de survie > 1500 jours Grade 2: 47% de survie > 1500 jours Grade 3: 6% de survie > 1500 jours - Très fréquent: 43-53% des mastocytomes selon les études - Peu information sur le pronostic Index de prolifération Ki67 MASTOCYTOME CUTANÉ Abadie, JAVMA,1999 Inférieur seuil de 10% Bon pronostic Supérieur seuil de 10% Pronostic péjoratif Particulièrement recommandé pour les mastocytomes de Grade 2 de Patnaik 8

9 MASTOCYTOMES SOUS-CUTANÉS CONDITION: Localisation hypodermique/sous-cutanée stricte CRITERE HISTO-PRONOSTIQUE: Activité proliférative Index mitotique Bonpronostic < 4/10 champs Pronostic réservé > 4/10 champs Index de Prolifération Ki67 < 21,8% 86%survie 5 ans > 21,8% 212jours médiane survie Survie Récidive Métastase 9% 6% + + TUMEURS MÉLANIQUES Index mitotique et Index de prolifération Ki67 Mélanocytome Mélanome X 2,5 Malin X 2,5 Smedley RC et al.: Prognostic Markers for Canine Melanocytic Neoplasms: A comparative Review of the Literature and Goals for Future Investigation. Vet Pathol 48(1):54-72, Bergin IL et al.: Prognostic Evaluation of Ki67 Threshold Value in Canine Oral Melanoma. Vet Pathol 48(1): 41-53,

10 SARCOME DES TISSUS MOUS Marges d exérèse Grade de Trojaniet al 100% de récidive en cas d infiltration des marges Score D différentiation Index Mitotique D Nécrose 0 Pas nécrose 1 Bien Différencié 0-9/10 champs 50% 2 Moyennement différencié mitoses/10 champs > 50% 3 Indifférenciée 20 mitoses/10 champs Grade: I: 3 Grade II: 4-5 Grade III: 6 SARCOME DES TISSUS MOUS Grade de Trojaniet al 10

11 LYMPHOME GANGLIONNAIRE Bas grade/haut grade: Index de prolifération Ki67 < 20% : Lymphome bas grade indolent Sous-type immunohistochimique 80% Lymphomes B Réponse chimio + CONCLUSION Soumettre la pièce d exérèse entière Identifier tous les prélèvements (lésions différentes) Tenir compte de l ensemble des critères histo-pronostiques (pas isolément) Marges d exérèse: infiltrées, proches, larges Grade si il existe Index mitotique Localisation Présence d embole vasculaire Immunohistochimie permet de préciser la nature et le comportement de la tumeur 11

12 annexes 23 MASTOCYTOME CUTANÉ Grade Kiupel Grading(Vet Pathol, 2011) Mastocytome de haut grade Critères: -au moins 7 mitoses / 10 champs Gx400 -au moins 3 cellules multinucléées / 10 champs -au moins 3 cellules atypiques/ 10 champs - caryomégalie Ki67? 12

13 TUMEURS MÉLANIQUES Index mitotique Peau/Extrémité digitée < 3 mitoses/10 champs > 3 mitoses/10 champs 50% de mortalité 7 mois post-diagnostic Cavité buccale/lèvres < 4 mitoses/10 champs > 4 mitoses/10 champs 80% de mortalité un an post-diagnostic Index de prolifération Ki67 Peau/Extrémité digitée < 15% > 15% Cavité buccale/lèvres < 19,5% > 19,5% Smedley RC et al.: Prognostic Markers for Canine Melanocytic Neoplasms: A comparative Review of the Literature and Goals for Future Investigation. Vet Pathol 48(1):54-72, Bergin IL et al.: Prognostic Evaluation of Ki67 Threshold Value in Canine Oral Melanoma. Vet Pathol 48(1): 41-53,

LES MASTOCYTOMES CANINS

LES MASTOCYTOMES CANINS CAHIER DE PATHOLOGIE N 2 LES MASTOCYTOMES CANINS Dr Sandra Jolly DVM, DScV, responsable du département de pathologie 1. Epidémiologie 2. Caractéristiques techniques 3. Diagnostic 4. Bilan d extension en

Plus en détail

La radiothérapie : prescription, réalisation et suivi Paris le 9/12/2014

La radiothérapie : prescription, réalisation et suivi Paris le 9/12/2014 La radiothérapie : prescription, réalisation et suivi Paris le 9/12/2014 La radiothérapie : prescription, réalisation et suivi 1) La radiothérapie 2) Réalisation : les protocoles 3) Prescription : les

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 Épidémiologie Tumeur rare 10% des sarcomes utérins 0,2% des néoplasies utérines Ashraf-Ganjoei T et al. World J Surg Oncol. 2006

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

L Anatomie Pathologique dans l évaluation des tumeurs osseuses

L Anatomie Pathologique dans l évaluation des tumeurs osseuses L Anatomie Pathologique dans l évaluation des tumeurs osseuses Bilan pré-opératoire: la biopsie 1. Définition 2. Indications 3. Techniques 4. Le prélèvement 5. Le diagnostic Bilan post-opératoire: les

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

Pronostic des Tumeurs Fibreuses Solitaires C. Bouvier, CHU Timone Marseille

Pronostic des Tumeurs Fibreuses Solitaires C. Bouvier, CHU Timone Marseille Pronostic des Tumeurs Fibreuses Solitaires C. Bouvier, CHU Timone Marseille Tumeur fibreuse solitaire: généralités Description initiale au niveau de la plèvre Localisations: extrémités, orbite, paroi thoracique

Plus en détail

Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales

Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales 26/03/14 Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales Annick Hamaide Tumeurs mammaires - Chienne TR chirurgical: Traitement de choix! SAUF en cas de carcinome inflammatoire ou si métastase à distance! Traitement

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales Tumeurs non épithéliales Ronéo 3 Tumeurs non épithéliales Tumeurs: conjonctives mélaniques hématopoïétiques: lymphomes malins +++ germinales nerveuses de blastème I] Tumeurs conjonctives Classification

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011 Deux grands types de cancers cutanés Les plus fréquents (origine kératinocytaire) : Les cancers épithéliaux = CARCINOMES Des recommandations Mélanome SOR 2005 Carcinome basocellulaire ANAES 2004 Mélanome

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

LES MASTOCYTOMES CANINS

LES MASTOCYTOMES CANINS CAHIER DE PATHOLOGIE N 2 LES MASTOCYTOMES CANINS Par le Dr Sandra Jolly, DMV, PhD Septembre 2016 1. Epidémiologie...2 2. Caractéristiques cliniques.2 3. Diagnostic.....4 Diagnostic cytologique Diagnostic

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire Histologie et cytologie du sein normal Méthodologie en anatomie pathologique mammaire DIU des Maladies du Sein Année 2016-2017 philippe.bertheau@gmail.com Embryologie La crête mammaire . peau. mamelon

Plus en détail

Traitement des GIST gastriques. Mahaut Leconte

Traitement des GIST gastriques. Mahaut Leconte Traitement des GIST gastriques Mahaut Leconte Épidémiologie GIST Gastro-Intestinal Stromal Tumor Sarcome digestif le plus fréquent (80%) < 1% des tumeurs du tube digestif Incidence 14-15 cas annuels par

Plus en détail

TUMEUR ENDOCRINE - Historique

TUMEUR ENDOCRINE - Historique TUMEUR ENDOCRINE - Historique 1907 : Oberndorfer - «carcinoïde» 1954 : groupe de Waldenström syndrome carcinoïde clinique TUMEUR ENDOCRINE - Historique 1963 : Williams et Sandler Foregut : oesophage, estomac,

Plus en détail

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules Carcinome neuroendocrine à grandes cellules C. Clément-Duchêne Institut de Cancérologie de Lorraine Introduction Groupe hétérogène de tumeurs (histologie, immunohistochimie, moléculaire, pronostic et thérapeutique)

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Épidémiologie... 3 2. Types histologiques principaux... 3 3. Oncogénèse du carcinome rénal

Plus en détail

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2010 2011) Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de prélèvements cutanés état frais

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

Tumeurs de l ovaire. C. Genestie Gustave Roussy

Tumeurs de l ovaire. C. Genestie Gustave Roussy Tumeurs de l ovaire C. Genestie Gustave Roussy Tumeurs primitives ovariennes classification OMS 2014 Tumeurs épithéliales 50 à 70% Tumeurs du stroma et cordons sexuels 10% Tumeurs germinales 20 à 30% Tumeur

Plus en détail

LES TUMEURS MESENCHYMATEUSES DE L UTERUS

LES TUMEURS MESENCHYMATEUSES DE L UTERUS MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE LABORATOIRE D ANATOMIE ET DE CYTOLOGIE PATHOLOGIQUE CHU Dr BENBADIS

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE I_ Anatomie de la prostate : Mc Neal distingue au niveau de la prostate : 4 zones glandulaires: Zone Centrale (25%), Zone de Transition (5%) et Zone Périphérique: 70% Stroma

Plus en détail

Facteurs histopronostiques des cancers ORL

Facteurs histopronostiques des cancers ORL Facteurs histopronostiques des cancers ORL NARCO II Angers Octobre 2012 Aude Hélène PAVAGEAU Merzouka ZIDANE-MARINNES Le but du bilan d un cancer ORL est de définir les facteurs pronostiques permettant

Plus en détail

TUMEURS SOUS MUQUEUSES OESOGASTRIQUES QUAND LES CONFIER AU CHIRURGIEN?

TUMEURS SOUS MUQUEUSES OESOGASTRIQUES QUAND LES CONFIER AU CHIRURGIEN? TUMEURS SOUS MUQUEUSES OESOGASTRIQUES QUAND LES CONFIER AU CHIRURGIEN? Bertrand Pujol Hôpital Privé Jean Mermoz - LYON TSM oesogastriques Déclaration d intérêts Cook Medical Maunakea Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Analyses moléculaires dans les cancers du sein

Analyses moléculaires dans les cancers du sein Analyses moléculaires dans les cancers du sein Anne Vincent-Salomon Département de Pathologie et INSERM U830 Institut CURIE PARIS, France anne.salomon@curie.net Echantillons de tumeur à l état frais FIXATION

Plus en détail

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff Tumeurs cutanées Dr Le Duff Classification Tumeurs bénignes Tumeurs malignes MELANOME CARCINOMES: basocellulaire et épidermoïde Carcinôme neuro-endocrine (Merckel) Tumeurs annexielles Tumeurs tissus mous

Plus en détail

GIST: diagnostic, identification et classification

GIST: diagnostic, identification et classification GIST: diagnostic, identification et classification Jean-Yves SCOAZEC Service central d Anatomie et Cytologie Pathologiques, Hôpital Edouard Herriot, Lyon GIST: tumeurs rares mais Tumeurs modèles en cancérologie

Plus en détail

Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 307 (ex item 156) Tumeurs de la prostate Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Anatomie élémentaire... 3 1.2. Histologie... 3 2. Épidémiologie...

Plus en détail

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI Tumeurs des parties molles = Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) Tumeurs malignes de l

Plus en détail

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Pathologie tumorale des glandes salivaires... 3 2.1. Généralités...

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales thymiques

Les tumeurs épithéliales thymiques Les tumeurs épithéliales thymiques Diagnostic et classification histo-pronostique Réunion du GTR Thorax 2015 Hugues Bégueret Marie Parrens Ectopies - Cou (thyroïde, tissu adipeux) -Trachée - Hile pulmonaire

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers

Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers 09/12/2013 Pauline PERREARD L2 BTIME Pr S. Garcia BTIME Les modèles physiopathologiques : Les grands types de cancers Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers I. Généralité a. Oncogénèse

Plus en détail

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot)

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai 2009 Cas n 3 Christiane Bailly Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) Cas n 3 - Renseignements cliniques Femme de 66 ans Jambe Lésion acquise,

Plus en détail

TUMEURS À CELLULES RONDES ASPECTS CLINIQUES ET DIAGNOSTIQUES CES DE DERMATOLOGIE

TUMEURS À CELLULES RONDES ASPECTS CLINIQUES ET DIAGNOSTIQUES CES DE DERMATOLOGIE TUMEURS À CELLULES RONDES ASPECTS CLINIQUES ET DIAGNOSTIQUES CES DE DERMATOLOGIE Emilie Vidémont-Drevon DMV, Dip. ECVD, Praticien Hospitalier Unité de Dermatologie Vet Agro Sup Campus vétérinaire de Lyon

Plus en détail

Les proliférations histiocytaires canines

Les proliférations histiocytaires canines Conférence Académie Médecine Vétérinaire Jeudi 5 mars 2009 Les proliférations histiocytaires canines Catherine ANDRÉ (UMR CNRS 6061, Rennes) Jérôme ABADIE (Unité d Anatomie d Pathologique, ENVN, Nantes)

Plus en détail

MELANOMES DESMOPLASTIQUES

MELANOMES DESMOPLASTIQUES MELANOMES DESMOPLASTIQUES Composés de cellules tumorales fusiformes associées à composante fibreuse d intensité et de composition variables Il existe des mélanomes à composante desmoplastique partielle

Plus en détail

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 9 Pathologie ganglionnaire Localisation ganglionnaire d un d lymphome Métastases ganglionnaires d un d carcinome peu différenci rencié et d un d carcinome

Plus en détail

G I S T expérience du service de chirurgie oncologique «A» C.P.M.C ( Pr GRABA)

G I S T expérience du service de chirurgie oncologique «A» C.P.M.C ( Pr GRABA) G I S T expérience du service de chirurgie oncologique «A» C.P.M.C ( Pr GRABA) C. Bouzid; M. Attig; M. Saidani; B. Redjimi A.Bouzid; MW Boubnider; A. Graba Alger le 12/12/2010 INTRODUCTION - Les TS (GIST)

Plus en détail

important athérome calcifié aorto-iliaque

important athérome calcifié aorto-iliaque Patient de 70 ans présentant une fièvre inexpliquée depuis 2 ans. Suivi pour une LMC. Apparition d une toux productive et d un syndrome inflammatoire biologique. Premier scanner réalisé sans IV. Chloé

Plus en détail

LES TUM EURS M ELA NIQUES

LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELANIQUES développées à partir des mélanocytes responsables de la synthèse de la mélanine qu ils distribuent aux kératinocytes de la couche germinative. sont dispersés

Plus en détail

Facteurs prédictifs. Facteurs prédictifs. Anatomie Pathologique Facteurs prédictifs, apport des signatures génomiques

Facteurs prédictifs. Facteurs prédictifs. Anatomie Pathologique Facteurs prédictifs, apport des signatures génomiques Anatomie Pathologique Facteurs prédictifs, apport des signatures génomiques Dr Delphine Loussouarn Anatomie Pathologique, CHU Nantes 5 ème journée inter-régionale gynécologie et sénologie, 11 mai 2012

Plus en détail

Tumeurs neuroendocrines gastriques

Tumeurs neuroendocrines gastriques Tumeurs neuroendocrines gastriques Jean-Yves Scoazec Hospices Civils de Lyon Centre de Recherche contre le Cancer de Lyon INSERM U1052-CNRS UMR5286 Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Nom : Nom de jeune fille : Code postal domicile : Prénom : Né(e) le : / / Code postal commune de naissance : Nom établissement

Plus en détail

Les tumeurs conjonctives

Les tumeurs conjonctives Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux, fibroblastes) ou différencié (adipocyte, cellules musculaires lisses

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers DU oncogériatrie 1er février 2010 Dr Delphine Loussouarn, Anatomie Pathologique, CHU Nantes Le rôle du pathologiste en cancérologie est de donner

Plus en détail

Le diagnostic anatomopathologique. H. Bégueret

Le diagnostic anatomopathologique. H. Bégueret Pleurésie et cancer Le diagnostic anatomopathologique H. Bégueret Mérignac, le 29/11/2008 Plèvre pariétale Plèvre médiastinale Plèvre viscérale Plèvre diaphragmatique Épanchements tumoraux: incidence

Plus en détail

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement :

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement : 1 - Adenofibrome : a) Clinique : Tuméfaction unique (ou multiple soit d'emblée soit plus tard) chez une patiente jeune (20 à 30 ans) ayant tous les critères de la bénignité : - bien limitée - élastique

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques

SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques Céline Charon Barra Réunion Annuelle Bourgogne / Franche-Comté Vendredi 10 avril 2015 Besançon INTRODUCTION: LE LEIOMYOME classique I. LEIOMYOSARCOME

Plus en détail

Proctologie en anatomie pathologique

Proctologie en anatomie pathologique Proctologie en anatomie pathologique «Petite chirurgie proctologique» Biopsies (pathologie tumorale essentiellement) Peu de pièces opératoires carcinologiques pathologies et terminologies particulières

Plus en détail

Polype cancérisé. Denis CHATELAIN Service d anatomie pathologique CHU Amiens

Polype cancérisé. Denis CHATELAIN Service d anatomie pathologique CHU Amiens Polype cancérisé Denis CHATELAIN Service d anatomie pathologique CHU Amiens Définition «Polype cancérisé ou transformé»: Adénome tumeur épithéliale d architecture tubulée ou villeuse, avec dysplasie présentant

Plus en détail

Etude de cas Cancer Ovarien

Etude de cas Cancer Ovarien Etude de cas Cancer Ovarien DIAGNOSTIC Patiente âgée de 78 ans Bilan d extension (Scanner/IRM/Echographie abdominopelvienne) : Lésion primitive de l épithélium et du stroma touchant les 2 ovaires associée

Plus en détail

Pathologie thoracique Cas n 5

Pathologie thoracique Cas n 5 Pathologie thoracique Cas n 5 Sillon Rhône Alpes Auvergne 12 Mars 2016 Béatrice Nadaud Pr F Thivolet Cas clinique En 2008: Mme BE..S, 56 ans, Tabac 30 PA Au décours d une pneumopathie : nodule de 25 mm

Plus en détail

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID Journées du 15dec 2011 Symposium National de Cancérologie Digestive Gastrointestinal

Plus en détail

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D 1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D tumeurs endocrines E métastases 3. Pathologie inflammatoire

Plus en détail

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES Objectifs pédagogiques : Classifications OMS TNM Options thérapeutiques et indications Réseaux TENPATH et RENATEN Catherine Lombard-Bohas Service

Plus en détail

Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Adénocarcinome du pancréas... 3 2.1. Épidémiologie... 3 2.2. Types

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques - janvier 2006 - Diagnostic clinique Examen clinique (standard) : anamnèse examen de la région tumorale : localisation

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

Cancer de la peau Mélanome malin de la peau

Cancer de la peau Mélanome malin de la peau Cancer de la peau....................... 167 Mélanome malin de la peau.............. 171 s de la peau Note préliminaire Cette classification ne s applique qu aux épithéliomas cutanés et ne comprend pas

Plus en détail

Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale

Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale Joël Lechevallier Saad Abu Amara Clinique Chirurgicale Infantile Chantal Michot Service d Anatomopathologie Cécile Cellier

Plus en détail

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5.

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. III/ Prise en charge des cancers III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. Rôle du manip Sitographie III.1. Imagerie Le diagnostic de certitude

Plus en détail

Place du Curage dans le Cancer du Rein

Place du Curage dans le Cancer du Rein Place du Curage dans le Cancer du Rein Épidémiologie des cancers du Rein Incidence MONDE 271 000 nouveaux cas en 2008 Taux stand monde pour 100 000 : Hommes : 14,2 : 5,8 France: 11 080 nouveaux cas en

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Classification Les sarcomes utérins sont rares : 1% des tumeurs malignes gynécologiques : 3,3/100.000

Plus en détail

Les Cancers Secondaires Radio-induits. Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy

Les Cancers Secondaires Radio-induits. Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy Les Cancers Secondaires Radio-induits Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy Radiothérapie Traitement local des tumeurs malignes +++ Traitement prophylactique des récidives à distance

Plus en détail

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Epidémiologie Incidence : France en 2012: 11573 cas 3% des tumeurs malignes de l adultel 7 ème rang des cancers Age moyen de découverte d : 65 ans Sex

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire

Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire Prise en charge chirurgicale des cancers de l ovaire Dr Sandrine Martin-Françoise Chirurgie gynécologique Centre François Baclesse CAEN Le 21 Novembre 2015 Généralités 4000 nouveaux cas par an 5 ème cancer

Plus en détail

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 201 3 1 Table des matières 1. Fréquence, épidémiologie... 3 2. Types histologiques... 3 3. Facteurs de risque, carcinogenèse, modalités d'extension...3

Plus en détail

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC Patiente de 54 ans Tumeur ovarienne droite de découverte récente Hospitalisation en USIC pour thrombus intra-cardiaque découvert fortuitement à l ETT préchimiothérapie. Quels sont les principaux items

Plus en détail

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François paciencia-m@chu-caen.fr Cas clinique 1 : Col utérin, de la cytologie à la pièce opératoire Une femme de 28 ans consulte son

Plus en détail

ANATOMIE PATHOLOGIQUE EXAMEN 3e ANNEE MEDECINE 2ème SESSION

ANATOMIE PATHOLOGIQUE EXAMEN 3e ANNEE MEDECINE 2ème SESSION ANATOMIE PATHOLOGIQUE EXAMEN 3e ANNEE MEDECINE 2ème SESSION 1. La conservation à visée sanitaire de ressources au sein d'une biobanque A : est nécessaire pour toutes les pathologies B : est nécessaire

Plus en détail

CANCER DU REIN ET CHIRURGIE LAPAROSCOPIQUE. Dr Stéphane BORGNAT

CANCER DU REIN ET CHIRURGIE LAPAROSCOPIQUE. Dr Stéphane BORGNAT CANCER DU REIN ET CHIRURGIE LAPAROSCOPIQUE Clinique de Rillieux Jeudi 5 octobre 2006 Généralités 2% de tous les cancers prédominance masculine découverte fortuite dans 50% des cas symptômes: hématurie,

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien RIQUET M. Hôpital Européen Georges Pompidou (PARIS) mr 0905 A- Historique B- Généralités C- Chirurgie des métastases D- Les facteurs pronostiques E- Intérêts

Plus en détail

Formes histologiques des cancers du sein

Formes histologiques des cancers du sein Formes histologiques des cancers du sein DESC Régional Rennes 24/01/2013 Giretti Giovanni Tours Plan Introduction Histologie du tissu mammaire Carcinome in situ (intra-canalaire et intra-lobulaire) Carcinomes

Plus en détail

N.NACIREDDINE; F.SABBAH*; S.BOUKLATA Service de radiologie centrale *Service de chirurgie générale C CHU Ibn Sina RABAT MAROC

N.NACIREDDINE; F.SABBAH*; S.BOUKLATA Service de radiologie centrale *Service de chirurgie générale C CHU Ibn Sina RABAT MAROC N.NACIREDDINE; F.SABBAH*; S.BOUKLATA Service de radiologie centrale *Service de chirurgie générale C CHU Ibn Sina RABAT MAROC Les GIST sont: les tumeurs conjonctives les plus fréquentes du tube digestif

Plus en détail

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS Mélanome Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS 1. Quelques chiffres 10/100 000 habitants / an + 10% par an 1er cancer entre 15 et 35 chez l homme et entre 15 et 25 ans chez la femme Age moyen 47 ans (en

Plus en détail

Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai d'équilibre

Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai d'équilibre Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai 2009 Lésion rénale G solide, unique hypervascularisée, à la phase artérielle; "cicatrice" centrale, homogénéisation à la phase

Plus en détail

TP 10 Tumeurs malignes particulières

TP 10 Tumeurs malignes particulières TP 10 Tumeurs malignes particulières Fibrosarcome Maladie de Hodgkin Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux,

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

PROTECTION MG. Guide des définitions L assurance en cas de maladies graves : avec simplicité, rapidité et facilité

PROTECTION MG. Guide des définitions L assurance en cas de maladies graves : avec simplicité, rapidité et facilité PROTECTION MG Guide des définitions L assurance en cas de maladies graves : avec simplicité, rapidité et facilité Couvre 4 maladies graves à des taux abordables Assurance et placements Avec simplicité,

Plus en détail

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas B RADOUANE, M JIDAL, J EL FENNI, B ZAINOUN, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BEN AMEUR Service d Imagerie Médicale Hôpital militaire d instruction

Plus en détail

Cancers de l estomac

Cancers de l estomac Cancers de l estomac Dr Maryse Fiche Institut Universitaire de pathologie 20/03/2012 Objectif d apprentissage : SCLO C-IM 269 C-SU 141 Référence (support d apprentissage): Robbins chapître 17 pp 784-790

Plus en détail

Evaluation anatomopathologique de la réponse tumorale après chimiothérapie néadjuvante du cancer du sein

Evaluation anatomopathologique de la réponse tumorale après chimiothérapie néadjuvante du cancer du sein Institut Bergonié Evaluation anatomopathologique de la réponse tumorale après chimiothérapie néadjuvante du cancer du sein Gaëtan Mac Grogan Département de Biopathologie-Institut Bergonié-Bordeaux Conflits

Plus en détail