Sorties définitives de l emploi. Quels liens avec la santé, le parcours professionnel et les conditions de travail? Nicolas de Riccardis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sorties définitives de l emploi. Quels liens avec la santé, le parcours professionnel et les conditions de travail? Nicolas de Riccardis"

Transcription

1 Sorties définitives de l emploi avant60ans. Quels liens avec la santé, le parcours professionnel et les conditions de travail? Nicolas de Riccardis

2 Plan I Problématique et champ de l étude II - Les caractéristiques sociodémographiques III Les caractéristiques du parcours professionnel IV Les liens avec la santé V -Conclusion

3 Problématique Le taux d emploi Le taux d emploi des ans en France est moyen par rapport à ses voisins européens. L âgedefindudernieremploieststable:58,5ans. Santéetfindevieactive Les problèmes de santé apparaissent souvent dès 50 ans. La France occupe une place moyenne concernant l état de santé de ses quinquagénaires. Question de l impact de la santé, des trajectoires professionnels et des conditions de travail sur le maintienouleretraitdel emploi?

4 Problématique SIP est bon outil pour répondre à cette question SIP adaptée pour regarder l impact de l itinéraire professionnel sur la sortie définitive de l emploi. Les taux d emploi estimés sont cohérents avec ceux fournis par les organismes de retraite. Traitement séparé hommes/ femmes

5 Le champ Sélection des individus Aumoins60ans Aumoins10ansd emploi Comparaison des «sorties définitives d emploiavant»versus«lesautres». Raisonnement en années révolues

6 Structure de l échantillon Répartition par sexe % 24% % 24% Sorties avant 59 ans 0 Hommes Femmes

7 Plan I Problématique et champ de l étude II - Les caractéristiques sociodémographiques III Les caractéristiques du parcours professionnel IV Les liens avec la santé V -Conclusion

8 Une structure par âge très proche Age en années révolues 100% 80% 60% 40% 20% ans ans ans 0% Sortis avant Sorties avant Hommes Femmes

9 Un niveau de diplôme moins élevé Répartition par niveau de diplômes 100% 80% 60% 40% >bac bac 20% 0% Sortis avant Sorties avant <bac aucun Hommes Femmes

10 Surreprésentation des ouvriers Répartition par Groupe social du dernier emploi 50% 40% 30% agric arti/comm 20% 10% cadre prof Ind employé 0% Sortis avant Sorties avant ouvrier Hommes Femmes

11 Surreprésentation des travailleurs de l Industrie Répartition par secteur d activité du dernier emploi 90% 75% 60% 45% 30% 15% 0% Sortis avant Sorties avant Agricole Industrie Construction Tertiaire Hommes Femmes

12 Plan I Problématique et champ de l étude II - Les caractéristiques sociodémographiques III Les caractéristiques du parcours professionnel IV Les liens avec la santé V -Conclusion

13 Moins d emploi à partir de 50 ans Structure de la trajectoire professionnelle en années Retraite 4 Inactivité Chômage 2 Emploi court 0 Sorties avant 59 ans Sorties avant 59 ans Emploi long Hommes Femmes

14 Mais une structure très proche jusqu à 49 ans Structure de la trajectoire professionnelle en années Etude ,7 30,9 Sorties avant 59 ans 25,9 25,5 Sorties avant 59 ans Inactivité Chômage Emploi court Emploi long Hommes Femmes

15 Une surexposition aux pénibilités physiques marquée avant 49 ans Part des années d emploi exposés 45% 24% 30% 15% 25% 14% 15% 9% 22% 20% 21% au moins 2 1 pénibilité 0% Sortis avant Sorties avant Hommes Femmes

16 Qui se poursuit à 50 ans Part des années d emploi exposées 45% 23% 30% 15% 25% 12% 14% 8% 21% 19% 19% au moins 2 1 pénibilité 0% Sortis avant Sorties avant Hommes Femmes

17 Des bilans identiques sur l itinéraire professionnel notede0à10surleniveaud accordavec: «Pour l essentiel j ai choisi moi-même mon itinéraire professionnel» «Pour l essentiel je suis satisfait de mon itinéraire professionnel»

18 De meilleurs bilans de l itinéraire professionnel notede0à10surleniveaud accordavec: Hommes Femmes Sorties avant 59 ans Sorties avant 59 ans Choix IP 7,3 7,4 6,6 6,8 Satisfaction IP 7,9 8,0 7,5 7,6

19 Plan I Problématique et champ de l étude II - Les caractéristiques sociodémographiques III Les caractéristiques du parcours professionnel IV Les liens avec la santé V -Conclusion

20 Santé altérée rétropolée Santé Altéré=1 si l état de santé déclaré est «moyen», «mauvais» ou «très mauvais» ; 0sinon. État de santé déclarée disponible qu au moment de l enquête(2006 et 2010) modélisation l état de santé altéré à chaque âge

21 Santé altérée rétropolée Modèle SantéAltérée t = niveau de diplôme + Classe d âge t + Indicatrice maladies t + Indicatrice handicap t Estimation sur les données 2006, puis vérification des prévisions avec les données déclarées en 2010 Lemodèleprévoitbien3foissur4.

22 Un état de santé plus dégradé Santé rétropolée 60% 50% 40% 30% 20% Santé rétropolée 49 ans 10% 0% Sortis avant Sorties avant Santé rétropolée 59 ans Hommes Femmes

23 Les hommes déclarent un peu plus de pathologies entre 15 et 49 ans Part des individus selon le nombre de maladies déclarées 100% 80% 60% 40% 20% Au moins 2 1 seul aucun 0% Sortis avant Sorties avant Hommes Femmes

24 De même qu entre 50 et 59 ans Part des individus selon le nombre de maladies déclarées 100% 80% 60% 40% 20% Au moins 2 1 seul aucun 0% Sortis avant Sorties avant Hommes Femmes

25 Plan I Problématique et champ de l étude II - Les caractéristiques sociodémographiques III Les caractéristiques du parcours professionnel IV L impact sur la santé V -Conclusion

26 conclusion Les sorties définitives de l emploi : Sont moins diplômés Occupent plus souvent des postes d ouvrier Travaillent plus souvent dans l industrie Ont commencé à travailler plus jeunes, mais connaissent une forte rupture dans leur trajectoire professionnelle à partir de 50 ans Ont été surexposés à des pénibilités physiques Étaientenmoinsbonnesantéà49et

27 Pistes d approfondissement Enrichir par les informations sur le dernier emploi motif de sortie, temps partiel subi/choisi lien que la personne fait entre sa sortie de l emploi et son état de santé Construction de classes à partir de la méthode de l appariement optimal

28 Merci de votre attention

Conditions de travail, santé et emploi des seniors

Conditions de travail, santé et emploi des seniors Conditions de travail, santé et emploi des seniors Les enseignements de l enquête SIP CDC, Forum Retraite 2014 Thomas Coutrot, Corinne Mette, Dares Plan de la présentation Volet 1 Avoir été longtemps exposé

Plus en détail

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région

GREF. Bretagne IROISE CHÈQUE FORCE. Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force. Contrat de projets. Etat-Région GREF Bretagne CHÈQUE FORCE Insertion à 6 mois des bénéficiaires du Chèque Force Contrat de projets Etat-Région Septembre 2012 PÉRIMÈTRE DE L ÉTUDE Le Chèque Force est une aide individuelle du Conseil Régional

Plus en détail

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Romain Guignard, Jean-Louis Wilquin, Jean-Baptiste Richard,

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets G R E F Bretagne INSERTION PROFESSIONNELLE des bénéficiaires d un CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) IROISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région 8 bénéficiaires

Plus en détail

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Roth Nicole Département emploi et revenus d activité INSEE Plan de la présentation Données de cadrage emploi et salaires Insertion

Plus en détail

Profils types. à fin décembre 2011

Profils types. à fin décembre 2011 Qui sont les allocataires indemnisés par l Assurance chômage? Profils types à fin décembre 2011 Le profil de l Assurance chômage à fin 2011 est très lié au parcours professionnel suivi en amont de l inscription

Plus en détail

Evolution des besoins sociaux et du système de protection sociale en France. Bruno Palier

Evolution des besoins sociaux et du système de protection sociale en France. Bruno Palier Evolution des besoins sociaux et du système de protection sociale en France Bruno Palier Le système de protection sociale actuel, Un schéma (Gazier, Palier, Périvier) Au cœur de ce système, un homme employé

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire SYNTHÈSE D ÉTUDE Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire Étude Avise-CESOD - avril 2014 PARTENAIRES FONDATEURS DE JEUN ESS AVEC LE SOUTIEN DE : Contact Avise : Claire Gadebois,

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? Au 30 juin 2014, avant l entrée en vigueur de la convention d assurance chômage de mai

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses MARS 20 N 020 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques EMPLOI ET SANTÉ DES SENIORS DURABLEMENT EXPOSÉS À DES PÉNIBILITÉS PHYSIQUES AU COURS

Plus en détail

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 Observatoire Régional des Parcours Etudiants Aquitains (ORPEA) Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 En Bref : Le taux de réponse global atteint

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Rupture conjugale et santé mentale : un rôle des facteurs socio-économiques différencié selon le sexe

Rupture conjugale et santé mentale : un rôle des facteurs socio-économiques différencié selon le sexe Rupture conjugale et santé mentale : un rôle des facteurs socio-économiques différencié selon le sexe Anne-Lise Biotteau, Carole Bonnet, Emmanuelle Cambois Colloque Santé et Société Toulouse 13 mai 2015

Plus en détail

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 «Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 Enquête Réalisée par Nouveaux Armateurs 24 rue Sénac de Meilhan 17000 La Rochelle Page 1 IDENTIFICATION

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Les Franciliens sont en meilleure

Les Franciliens sont en meilleure 14 Travail et santé L activité professionnelle a des effets immédiats et durables sur la santé des Franciliens La majorité des Franciliens qui travaillent apparaissent en meilleure santé physique que leurs

Plus en détail

Les effets du mode d administration, téléphone ou internet, sur la mesure de la confiance

Les effets du mode d administration, téléphone ou internet, sur la mesure de la confiance Les effets du mode d administration, téléphone ou internet, sur la mesure de la confiance Flora CHANVRIL-LIGNEEL CEVIPOF/SciencesPo flora.chanvril@sciences-po.fr Viviane LE HAY Centre Emile Durkheim/SciencesPo/CNRS

Plus en détail

SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES. Nobody s Unpredictable

SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES. Nobody s Unpredictable SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES Nobody s Unpredictable Méthodologie Cible : Individus âgés de 15 ans et plus Taille d échantillon : Réalisation d une vague d omnibus soit un échantillon de

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

études ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE

études ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE N U M É R O 2 4 études ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE > RÉSULTATS DE LA DEUXIÈME INTERROGATION UN AN APRÈS LA FORMATION M a r s 2 0 1 5 l'observatoire

Plus en détail

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise»

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Source : Fabien Reix, à partir des données INSEE de l enquête SINE, 2006. Presses de Sciences Po

Plus en détail

Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP

Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP Enquête auprès des bénéficiaires CTP / CRP Synthèse des résultats Janvier 2012 Alors que la crise économique continue de faire sentir ses effets dévastateurs sur la réalité de l emploi en France et que

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

iroise Insertion professionnelle Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Bretagne

iroise Insertion professionnelle Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Bretagne G R E F Bretagne des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) iroise PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région A l issue du CUI-CAE,

Plus en détail

Trajectoires d emploi et chômage

Trajectoires d emploi et chômage Trajectoires d emploi et chômage Séminaire SACEI 15 septembre 2011 Alice Hui PENG Bruno MASSONNET AS-Consultant b.massonnet@as-consultant.com Plan 1. L enquête emploi de l INSEE 3 2 Taux de chômage BIT

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Document préparé par Janelle LeBlanc, Étudiante en 5 ième année en travail social à l Université de Moncton Stagiaire à la Coalition pour

Plus en détail

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC)

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) CONTEXTE & OBJECTIFS Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) Rapport de synthèse Janvier 2015 Au sortir de deux décennies

Plus en détail

LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi. Spécificités et performances des canaux de recrutement. Anne-Sophie GENEVOIS

LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi. Spécificités et performances des canaux de recrutement. Anne-Sophie GENEVOIS LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi Spécificités et performances des canaux de recrutement Anne-Sophie GENEVOIS Cahier n 2011-01 Janvier 2011 Spécificités et performances des canaux de recrutement

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

N 294 mars 2004. État de santé et recours aux soins des bénéficiaires de la CMU Un impact qui se consolide entre 2000 et 2003

N 294 mars 2004. État de santé et recours aux soins des bénéficiaires de la CMU Un impact qui se consolide entre 2000 et 2003 En 2003, après trois ans de montée en charge, les caractéristiques de la population bénéficiant de la CMU sont restées proches de celles observées en 2000. Il s agit d une population plutôt jeune, féminine

Plus en détail

Effectifs par discipline

Effectifs par discipline #18 Synthèse régionale Juillet 2011 Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2010 des diplômés de Master mixte 282 diplômés de M2 mixte en 2008 sur 344 interrogés ont répondu à l enquête. Le

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne Groupement Régional de Santé Publique Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne Novembre 2007 Etude réalisée dans le cadre du Programme Régional Etudes

Plus en détail

ESSEC Cours Wealth management

ESSEC Cours Wealth management ESSEC Cours Wealth management Séance 9 Gestion de patrimoine : théories économiques et études empiriques François Longin 1 www.longin.fr Plan de la séance 9 Epargne et patrimoine des ménages Analyse macroéconomique

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins 1 1 - objectifs L Aide médicale de l Etat (AME) permet l accès aux soins des personnes en situation irrégulière. 185 000

Plus en détail

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS IRES INSTITUT DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES.1 - N 2.1 SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS Par de nombreuses caractéristiques, les salariés à «bas

Plus en détail

DISPOSITIF D OBSERVATION ET D ANALYSE DU MARCHE DE L EMPLOI

DISPOSITIF D OBSERVATION ET D ANALYSE DU MARCHE DE L EMPLOI Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle --------- ------- DISPOSITIF D OBSERVATION ET D ANALYSE DU MARCHE DE L EMPLOI SOURCES ADMINISTRATIVES Mourad BENTAHAR Département

Plus en détail

L auteur déclare ne pas avoir de conflit d intérêt avec le contenu de cet article.

L auteur déclare ne pas avoir de conflit d intérêt avec le contenu de cet article. 1 La pénibilité, nouvelle approche, un compte personnel, Compensation ou prévention, place des services de santé au travail The hardship, new approach, a personal account, Compensation or prevention, place

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne O B S E R V A T O I R E R E G I O N A L D E L A S A N T E D E M I D I - P Y R E N E E S Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne Novembre 2007 SYSTEME

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012 LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012 Les résultats présentés dans ce document concernent le devenir professionnel des diplômés 2010 de licence

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 4 MARS À 00 h 01 LES ÉCARTS DE SALAIRE HOMMES-FEMMES ÉDITION 2015 Les études de l emploi cadre N 2015-XX Mars 2015 Composantes de la rémunération des cadres Méthode employée

Plus en détail

Médecin Inspecteur Régional Direccte : Marie Christine Riol Directeur Adjoint SSTi03 : Patrice Viard Responsable Communication/Attaché de Direction

Médecin Inspecteur Régional Direccte : Marie Christine Riol Directeur Adjoint SSTi03 : Patrice Viard Responsable Communication/Attaché de Direction Médecin Inspecteur Régional Direccte : Marie Christine Riol Directeur Adjoint SSTi03 : Patrice Viard Responsable Communication/Attaché de Direction AIST-La prévention active : Sylvie Seguin Introduction

Plus en détail

Evolutions 1968-2010 Par classes d'age Part, rang, des quartiers et secteurs, et variation entre 1990-2010 Indice de jeunesse

Evolutions 1968-2010 Par classes d'age Part, rang, des quartiers et secteurs, et variation entre 1990-2010 Indice de jeunesse Annexes POPULATION MENAGES FAMILLES ACTIVITE Evolutions 1968-2010 Par classes d'age Part, rang, des quartiers et secteurs, et variation entre 1990-2010 Indice de jeunesse Nombre et évolution entre 1990

Plus en détail

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 éclairages Études et analyses N 8 JANVIER 2014 LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 En 2011, 76 500 demandeurs d emploi ont obtenu l Aide à la reprise ou à la création d entreprise (ARCE). Par rapport aux

Plus en détail

ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN

ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN SYNTHESE Ipsos Octobre 2005 Pour tous renseignements : Edition de Lyon : 3, rue du Garet BP 1130 69 203 Lyon cedex 01 Tél. : 04 72 00 10 20 Fax : 04 72

Plus en détail

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Document d études direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 170 Février 2012 LES TRAJECTOIRES SALARIALES DES JEUNES ENTRÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE 1995 ET 2002

Plus en détail

Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour accéder au marché de l emploi

Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour accéder au marché de l emploi Centre de ressources et de recrutement pour les jeunes diplômés issus de l immigration Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour

Plus en détail

L allocation de parent isolé: caractéristiques des allocataires et déterminants de leur insertion professionnelle

L allocation de parent isolé: caractéristiques des allocataires et déterminants de leur insertion professionnelle L allocation de parent isolé: caractéristiques des allocataires et déterminants de leur insertion professionnelle Magda Tomasini (Cnaf) L ALLOCATION de parent isolé (API) fait partie des minima sociaux.

Plus en détail

JF/MH N 1-5823 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Mayeul l Huillier. Pour

JF/MH N 1-5823 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Mayeul l Huillier. Pour JF/MH N 1-5823 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Mayeul l Huillier Pour Enquête auprès des jeunes Résultats détaillés Le 23 Février 2007 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l étude...

Plus en détail

Enquête sur les situations d inaptitude

Enquête sur les situations d inaptitude Enquête sur les situations d inaptitude auprès des établissements de la Fonction Publique Hospitalière et du Secteur privé non lucratif de la région Rhône-Alpes Synthèse des principaux enseignements Janvier

Plus en détail

Définition et analyse des emplois dégradés.

Définition et analyse des emplois dégradés. Définition et analyse des emplois dégradés. Marseille le 7/12/2010 François-Xavier Devetter MCF Sciences Économiques Université de Lille 1 CLERSE Introduction La qualité des emplois comme enjeu des politiques

Plus en détail

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France Baggio, S. & Sutter, PE. Résumé de la communication orale présentée au colloque

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES Enquête complémentaire mentaire de mars 2009 LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES présentée par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mercredi 22 juillet 2009 -

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030?

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? Nicholas-James Clavet (CIRPÉE) Jean-Yves Duclos (CIRPÉE, CIRANO) Bernard Fortin (CIRPÉE, CIRANO) Steeve Marchand (CIRPÉE) 1 / 23 De grandes questions En quoi

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi?

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Prof. N. Burnay Université de Namur Université catholique de Louvain En guise d introduction Important changement démographique

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/044 DÉLIBÉRATION N 15/020 DU 7 AVRIL 2015 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CODÉES AU

Plus en détail

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins.

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins. BILAN GENERAL Analyse générale A partir des 380 personnes enquêtées dans la région Auvergne, on a pu constater, au travers de cette enquête de l URAF, que 77% des familles interrogées sont globalement

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Résultats de l étude quantitative A : Actionaria De : OpinionWay OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris

Plus en détail

LA QUESTION FINANCIÈRE : UNE PRÉOCCUPATION IMPORTANTE DES ACTIFS SANS ÊTRE PERÇUE COMME LE PRINCIPAL FREIN AU RETOUR À L EMPLOI

LA QUESTION FINANCIÈRE : UNE PRÉOCCUPATION IMPORTANTE DES ACTIFS SANS ÊTRE PERÇUE COMME LE PRINCIPAL FREIN AU RETOUR À L EMPLOI Juin 2008 - N 24.1 LA QUESTION FINANCIÈRE : UNE PRÉOCCUPATION IMPORTANTE DES ACTIFS SANS ÊTRE PERÇUE COMME LE PRINCIPAL FREIN AU RETOUR À L EMPLOI En 2007, la Dares et la Drees ont conduit une enquête

Plus en détail

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Profil

Plus en détail

FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois

FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi Avril 2014 FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois 1. Introduction : contexte et tendances générales Depuis maintenant

Plus en détail

Impacts du cancer sur l activité et la situation professionnelle

Impacts du cancer sur l activité et la situation professionnelle C A N C E R E T E M P L O I La lettre de valorisation de l ORS PACA - SE4S (UMR 912 Inserm-IRD- Université Aix-Marseille) Impacts du cancer sur l activité et la situation professionnelle N 2 4 2 0 1 1

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

Enquête sur les forces de travail (EFT)

Enquête sur les forces de travail (EFT) Direction générale Statistique et Information économique Enquête sur les forces de travail (EFT) Namur 12 juin 2009 EFT en Belgique Objectifs de l enquête Information générale Questionnaire Méthode de

Plus en détail

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Contacts BVA Xavier PACILLY Emilie CHARASSON Contacts SYREMI Jean LAVAUPOT Gabriel PACHECO Introduction 2 Contexte

Plus en détail

L empilement de l Enquête Emploi en Continu pour l étude des liens formation, emploi, métier

L empilement de l Enquête Emploi en Continu pour l étude des liens formation, emploi, métier L empilement de l Enquête Emploi en Continu pour l étude des liens formation, emploi, métier INSEE (PSAR Emploi Population) : 2 rencontre méthodologique Plan de la présentation Le PSAR Emploi Population

Plus en détail

Après un Master 2. Après un Master 2. Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage. Devenir des diplômés Promotion 2010

Après un Master 2. Après un Master 2. Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage. Devenir des diplômés Promotion 2010 Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux3.fr - www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Après un Master 2 Après un Master 2 Devenir des diplômés

Plus en détail

JF N 19096 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF N 19096 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF N 19096 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les conditions de déplacement dans la Communauté Urbaine de Bordeaux Résultats détaillés Le 8 décembre 2010

Plus en détail

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle

Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Le devenir à 30 mois des titulaires de Licence Professionnelle Année universitaire 2005-2006 Cette note présente les résultats de l enquête menée auprès des diplômés de 2006 de licence professionnelle

Plus en détail

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON N 4 - Avril 23 QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Magalie DINAUCOURT En 1999,132 jeunes Languedociens de 15 à 29 ans étaient sortis du système scolaire sans le baccalauréat. Parmi eux,

Plus en détail

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale A. Atramont, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, M-N. Vercambre Fondation MGEN pour la Santé Publique, Paris MUTUELLE SANTÉ.

Plus en détail

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine Enquête Apec - Université Paris-Dauphine L insertion professionnelle des diplômés de la Promotion 2008 de Masters 2 et Licence Professionnelle Jeudi 12 mai 2011 Pierre LAMBLIN - Directeur du Département

Plus en détail

Dares Analyses L ACCÈS À L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES EN 2011

Dares Analyses L ACCÈS À L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES EN 2011 Dares Analyses OCTOBRE 2013 n 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ACCÈS À L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES EN 2011 En 2011, 2 millions de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS Partenaire media 2 I. PRESENTATION DE L ETUDE Objectifs et méthodologie Objectifs Dans le cadre du partenariat noué entre la MNRA et la FENARA,

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 décembre 2013 «Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse Fiche «Vue d ensemble» Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l accès à la formation

Plus en détail

Nouvelles formes d emploi et de travail. Jean-Luc TAVERNIER, Directeur Général Corinne PROST, Chef du département des études économiques

Nouvelles formes d emploi et de travail. Jean-Luc TAVERNIER, Directeur Général Corinne PROST, Chef du département des études économiques Nouvelles formes d emploi et de travail Jean-Luc TAVERNIER, Directeur Général Corinne PROST, Chef du département des études économiques Plan de la présentation I- Les formes particulières d emploi - liées

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

MODE DE GESTION DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT DANS LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE-RESTAURATION

MODE DE GESTION DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT DANS LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE-RESTAURATION MODE DE GESTION DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT DANS LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE-RESTAURATION De tous les domaines professionnels du tertiaire, celui de l hôtellerie-restauration est le

Plus en détail

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments FD/GM N 113338 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44

Plus en détail

19% sont des hommes. 50% ont moins de 23 ans. 100% sont français 12,5% 12,5% 6,3% 15 étaient en formation l'année avant le M2. Taux de réponse : 86,7%

19% sont des hommes. 50% ont moins de 23 ans. 100% sont français 12,5% 12,5% 6,3% 15 étaient en formation l'année avant le M2. Taux de réponse : 86,7% M2 [P] Droit notarial Droit-Eco-Gestion Nombre de diplômés : 18 / Nombre de répondants : 16 Taux de réponse : 89% Origine des étudiants Série de bac Bac littéraire 3 Bac économique 10 18,8% 62,5% 19% sont

Plus en détail

Regards des intérimaires sur l intérim

Regards des intérimaires sur l intérim Regards des intérimaires sur l intérim mars 2008 Synthèse Une opinion très favorable de l intérim 94 % des personnes interrogées conseilleraient à un proche d effectuer des missions d intérim. p. 08 91

Plus en détail