Rapport d Avant Projet Détaillé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d Avant Projet Détaillé"

Transcription

1 Rapport d Avant Projet Détaillé Juin 1999

2

3 Rapport d Avant Projet Détaillé Juin 1999 Préface Chapitre I : Introduction Chapitre II : Argumentation Scientifique Chapitre III : Synthèse des Options Scientifiques, Techniques et Administratives Chapitre IV : Les Accélérateurs et Sources de Lumière Chapitre V : Le Programme Expériences Partie I : Anneau de Stockage Partie II : Injecteur Partie III : Production du Rayonnement Chapitre VI : Les Aspects Informatiques Chapitre VII : La Sécurité Chapitre VIII : Site, Bâtiments et Infrastructures Chapitre IX : Aspects Administratifs et Organisationnels Chapitre X : Bilan et Reprise d APD

4 PREFACE En février 1996, le Secrétaire d Etat à la Recherche a demandé aux organismes de réaliser l étude de détail du projet SOLEIL. En réponse, au travers d une convention couvrant une période de trois ans, le CNRS et le CEA ont conjointement et à parité organisé la réalisation de l Avant Projet Détaillé (APD) de SOLEIL. Le présent rapport est tout d abord un document sanctionnant la fin de la tâche APD, tâche qui a été réalisée dans les budgets et les délais impartis. De ce seul point de vue, nous aurions pu nous limiter, à faire un bilan des options scientifiques et techniques retenues d une part, des ressources financières et de personnels nécessaires à la réalisation d autre part, et à indiquer enfin le calendrier prévu, le tout en quelques dizaines de pages. Le tableau de marche qu avaient fixé les organismes prévoyait un démarrage de construction au 1 er janvier 1999 et une continuité entre la phase APD et la phase de construction. A ce jour, aucune décision n a été prise ; de sorte que malheureusement, les tâches et en conséquence les contrats et collaborations étant terminés, les équipes ont été redéployées vers d autres occupations. La reprise du projet imposera la constitution d une nouvelle équipe qui devra reprendre à son compte l ensemble des études avant de lancer la réalisation. Nous avons donc voulu que le rapport APD serve le plus efficacement possible cette nouvelle équipe. Son contenu a été volontairement élargi dans cet esprit. Il s appuie sur de nombreux documents annexes pour permettre aux experts de la nouvelle équipe de retrouver tous les détails qui ont amené aux différentes solutions. Parallèlement à la rédaction du rapport qui atteint maintenant quelques pages, nous avons donc archivé (et le plus souvent cité en référence dans le texte) tous les documents qui peuvent être d une quelconque utilité pour les repreneurs du projet : Rapports à caractères scientifique, technique ou administratif. Comptes rendus des : ¾ Conseils, ¾ Conseils Scientifiques, ¾ Réunions de Projet, ¾ Réunions Sources, ¾ Réunions Expériences, ¾ Réunions avec la maîtrise d œuvre des bâtiments. Proceeding des ateliers. Publications internationales. SOLEIL Rapport d APD PREFACE Page 2/8

5 A la demande du Conseil, dans ce document, nous avons tenu à faire un ensemble cohérent de propositions pour permettre aux lecteurs intéressés de se rendre compte de l esprit dans lequel cette organisation était envisagée. Nos propositions concernant l organisation générale sont esquissées au chapitre IX ; des éléments complémentaires concernant le Programme Expériences sont donnés au chapitre V. Il appartiendra bien évidemment à la future direction d arrêter, avec le Conseil, les choix définitifs d organisation du laboratoire. Nous avons pensé à ceux d entre vous très nombreux certainement qui ne pourront lire l ensemble des détails. Nous avons donc rédigé au Chapitre III une synthèse qui résume en quelques 30 pages l essentiel. SOLEIL Rapport d APD PREFACE Page 3/8

6 REMERCIEMENTS Le groupe de projet SOLEIL remercie les autorités de tutelle, le Conseil et le Conseil Scientifique pour les conditions de travail, les moyens mis à sa disposition et la confiance continuellement témoignée pendant la phase APD. L APD SOLEIL aurait été impossible sans les travaux précédemment réalisés par les équipes du LURE et concrétisés par les rapports «Avant Projet SOLEIL Argumentation Scientifique et Etude Technique». Le groupe de projet SOLEIL remercie tous les membres des collaborations mises en place pendant cette phase APD, à savoir : les équipes du CEA et du CNRS directement impliquées dans le rayonnement synchrotron et les techniques associées ; les équipes de l ESRF pour leur accueil, leurs conseils et leur large contribution, en particulier K. Witte de la direction, JM. Filhol, JF. Bouteille, P. Elleaume, JP Perrine des groupes RF et Physique de la Machine, ainsi que WD. Klotz, A. Götz, JM Chaize, R. Dimper, C. Hervé, D. Porte des Services Informatiques, JC Biasci, JM Lefèbvre, JP Magnien, B. Plan, L. Zhang des Services Techniques et P. Berkvens responsable de la Sécurité ; les équipes de SLS et DIAMOND dans le cadre de collaborations tripartites ; les équipes espagnoles dans le cadre de la collaboration avec la SGPN. Nous sommes éminemment redevables envers le CERN pour sa collaboration sur la fourniture des cavités et des coupleurs de puissance, ainsi que la mise à disposition de l installation d assemblage et du banc d essai final de qualification. Nous remercions tout spécialement P. Marin et R. Souchet qui nous ont largement faits profiter de leur expérience tout au long des études, ainsi que A. Tkatchenko pour sa participation active dans la première phase, G. Flynn pour ses différentes contributions. Nous remercions également F. Fabre pour sa mission d information auprès de la communauté scientifique et des médias. Enfin, notre reconnaissance ira tout naturellement aux équipes de la Maîtrise d œuvre et des experts associés qui ont démontré leur compétence et leur bonne compréhension des problèmes posés, en proposant une série de solutions bien élaborées, capables de s adapter à différents sites. SOLEIL Rapport d APD PREFACE Page 4/8

7 Le groupe de projet : Direction JL. Laclare Chef de Projet P. Thiry Chef de Projet adjoint C. Desailly Sources MP. Level Responsable Sources R. Chaput * M. Corlier* JM. Godefroy* A. Mosnier A. Nadji* P. Nghiem M.A. Tordeux* M. Tkatchenko Expériences D. Chandesris Co-Responsable Expériences P. Morin Co-Responsable Expériences Services Techniques S. Palanque Responsable Services Techniques C. Herbeaux* JL. Marlats* P. Martel L. Mélard* Informatique B. Gagey Responsable Informatique Administration J. Ramette Responsable Administration B. Gascard G. Régnier A. Verron * mis à disposition à 50 % de leur temps SOLEIL Rapport d APD PREFACE Page 5/8

8 Conseil SOLEIL C. Bréchignac/ Y. Farge Président du Conseil CNRS Direction C. Césarsky CEA/DSM J. Sevin CNRS/DSP P. Garderet CEA/DES D. Moras IGBMC A. Bugat CEA/DTA N. Godet Secrétaire Conseil Scientifique Y. Pétroff Président jusqu au 09/10/98 ESRF I. Nenner Présidente depuis le 27/01/99 DSM/DRECAM B. Carrière GSI-IPCMS R. Comès LURE G. Férey Institut Lavoisier J. C. Fontecilla-Camps LCCP-IBS R. Fourme LURE J. Lachkar CEA/DAM F. Lafuma ESPCI V. Mikol Rhône Poulenc RORER J. Pannetier CORNING JC. Petit DSM/DRECAM D. Raoux Laboratoire de cristallographie MC. Asensio Observatrice LURE M. Sauvage Secrétaire LURE Collaborations LURE CEA/DSM/DAPNIA CEA/DSM/DRECAM CEA/UEGD/STE/Saclay CEA/UGSP/SC/Saclay ESRF P. Berkvens, consultant chargé de la sécurité SOLEIL Rapport d APD PREFACE Page 6/8

9 Physique des accélérateurs : Vide : JC Besson CNRS G. Congretel CEA P. Brunelle CNRS J.P. Marx CNRS A. Loulergue CEA C. Prévost CNRS O. Marcouillé CNRS J. Payet CEA RF : M. Sommer CNRS P. Bosland CEA L. Nadolski (thèse) CEA P. Bredy CEA JP Charier CEA Magnétisme : S. Chel CEA J. Bissirieix CEA M. Desmons CEA J.C. Ciret CEA X. Hanus CEA O. Delferrière CEA M. Juillard CEA D. Demenezes CEA M. Maurier CEA C. Evesque CNRS F. Orsini (thèse) CEA F. Marteau CNRS B. Phung Ngoc CEA J. Néel CEA J. Polian CNRS P. Peaupardin CNRS F. Ribeiro CNRS J.P. Pénicaud CEA T. Ruan CNRS Alimentations : LEL Anneau : JM Godefroy CNRS M.E. Couprie CEA P. Gros CEA D. Nutarelli CNRS P. Lebasque CNRS Rayonnement infrarouge : Diagnostics : P. Roy CNRS L. Cassinari CNRS J. Darpentigny CNRS Bureau d étude : L. Beauchet CNRS Linac : JC Boyer CNRS E. Arnaud CNRS C. Chauvin CEA M. Bol CNRS S. Jacob CNRS R. Chaput CNRS J. Martin CEA D. Fraticelli CNRS J. Michaut CNRS J.P. Pollina CNRS G. Périlhous CNRS L. Vatrinet CNRS Alignement : M. Fontaine CEA Bâtiments, Fluides et Infrastructures : J. Chabance CNRS Informatique : R. Decouvelaere CNRS J. Claverie CNRS P. Goy CNRS D. Dagneaux CNRS L. Langlet CNRS P. Léaux CEA L. Mélard CNRS M. Massal CNRS P. Rabillard CNRS D. Michalowicz CNRS M. Raffin CEA P. Peynot CNRS P. Robert CNRS JM. Rochat CNRS L. Roussier CNRS Sécurité : C. Thieffry CNRS SOLEIL Rapport d APD PREFACE Page 7/8

10 Les sous-traitants : La maîtrise d œuvre : INGEROP (mandataire) (Philippe Carpentier : Chef de Projet) ARTEC Atelier d Architecture CHAIX et MOREL Société d Architecture de SOOS et Associés MECASOL Le bureau de contrôle : QUALICONSULT La coordination SPS : AFICOOR Service Commercial CEA/Saclay : MP Grenier P. Hiel M. Mansion D. Roussel L expertise : P. Berkvens ESRF M. Bué SETEC J.P. Cincet APSI A. Legendre CNRS J.P. Magnien ESRF SOLEIL Rapport d APD PREFACE Page 8/8

S O M M A I R E CHAPITRE X BILAN ET REPRISE D APD

S O M M A I R E CHAPITRE X BILAN ET REPRISE D APD S O M M A I R E CHAPITRE X BILAN ET REPRISE D APD 1. ETAT DES ETUDES EN FIN D APD...5 1.1. Sources (Chapitre IV)...5 1.2. Expériences (Chapitre V)...5 1.3. Bâtiments (Chapitre VIII)...5 1.4. Informatique

Plus en détail

SOLEIL. Retour d expériences sur la construction d un Très Grand Instrument pluridisciplinaire. http://www.synchrotron-soleil..

SOLEIL. Retour d expériences sur la construction d un Très Grand Instrument pluridisciplinaire. http://www.synchrotron-soleil.. SOLEIL Retour d expériences sur la construction d un Très Grand Instrument pluridisciplinaire http://www.synchrotron-soleil..fr/ 1/35 Qu est ce qu un projet A son tout début un projet est une spécification

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe IMPLICATION DE NOTRE COMMISSION SCOLAIRE 2010 Appel d intérêt

Plus en détail

DEMANDE DE TRAVAUX PAR CODIFICATION D EXPERTISE. M. Lemaitre. Résumé

DEMANDE DE TRAVAUX PAR CODIFICATION D EXPERTISE. M. Lemaitre. Résumé DEMANDE DE TRAVAUX PAR CODIFICATION D EXPERTISE M. Lemaitre Résumé Cet article propose une solution permettant d optimiser le processus de demande d exécution de travaux de réfection de locaux tertiaires.

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Présentation succincte des formations sécurité

Présentation succincte des formations sécurité Sarl au capital de 65 700 R.C.S. Evry B 423 410 901 N TVA : FR 61 423 410 901 Institut de formation NBS System Présentation succincte des formations sécurité Introduction NBS System vous propose de partager

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE 1. Présentation de l Anses L'Anses, Agence nationale de sécurité

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4)

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4) Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013 Epreuve de MGUC (U4) Analyse quantitative des résultats Moins de 8 8 note < 10 10 note < 12 12 note < 14 14 et plus Total Nombre 130 122

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

Continuité de Service. Maîtrise de l Energie

Continuité de Service. Maîtrise de l Energie 1 Continuité de Service Maîtrise de l Energie 2 Définir une Stratégie Auditer et évaluer Développer et expertiser Améliorer et Rénover Industrialiser l exploitation Garantir la qualité dans la durée Concevoir

Plus en détail

1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1. DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION

1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1. DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION 1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1 DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION 1. La présente demande émane du réseau : X (1) Communauté française O (1) Provincial et communal

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Appui à la gestion de subvention du Fonds

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE Centre de formation TERMES DE REFERENCE Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH Projet DIP-ECHO 9 Croix-Rouge Haïtienne /

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

SECRETARIAT : ATELIER DE PROJET PROFESSIONNEL

SECRETARIAT : ATELIER DE PROJET PROFESSIONNEL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SECRETARIAT

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Une longue tradition de rendement solide

Une longue tradition de rendement solide Une longue tradition de rendement solide La Financière Sun Life offre depuis longtemps de l assurance-vie avec participation. Nous avons su que ce produit était important pour les clients depuis le premier

Plus en détail

hôtels cafés restaur ants tr aiteurs formation et conseil

hôtels cafés restaur ants tr aiteurs formation et conseil hôtels cafés restaur ants formation tr aiteurs et conseil 2015 Parce que la vie professionnelle est en perpétuelle évolution, parce l on ne peut pas se charger de tout, parce que la remise en question

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n 12INI133 Togo / ppui du CCM Togo dans le pilotage des subventions du Fonds Mondial Demandeur : CCM I. Contexte Le TOGO est, à ce jour, bénéficiaires de trois subventions

Plus en détail

FRAIS EXIGÉS À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET À LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

FRAIS EXIGÉS À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET À LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES 177 POLITIQUE OBJECTIF FRAIS EXIGÉS À LA FORMATION PROFESSIONNELLE La présente politique vise à établir des balises d encadrement des frais exigés à la formation professionnelle ainsi qu à la formation

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACTIVITES

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE)

LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE) LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE) Le maître d oeuvre (ou maîtrise d oeuvre, notée MOE) est l entité chargée par le maître de l ouvrage (client) de concevoir le bâtiment à construire ou à rénover selon

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Mission d appui au développement de la

Plus en détail

Projet Personnalisé Encadré PPE 2

Projet Personnalisé Encadré PPE 2 BTS Services Informatiques aux Organisations Session 2014 Projet Personnalisé Encadré PPE 2. GESTION D'UTILISATEURS SYSTÈMES ET BASE DE DONNÉES, INSTALLATION ET CONFIGURATION D'OUTILS DE SUPERVISION ET

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi. Monrovia, 22 juillet 2015

Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi. Monrovia, 22 juillet 2015 Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi Monrovia, 22 juillet 2015 Principaux messages résumés Les participants ont reconnu que, pour les trois pays, la réunion

Plus en détail

Explications sur l évolution de la maquette. Version : 1.0 Nombre de pages : 9. Projet cplm-admin

Explications sur l évolution de la maquette. Version : 1.0 Nombre de pages : 9. Projet cplm-admin Explications sur l évolution de la maquette Version : 1.0 Nombre de pages : 9 Rédacteur : David Elias 22/07/2008 STATUT DU DOCUMENT Statut Date Intervenant(s) / Fonction Provisoire 20/07/2008 David Elias

Plus en détail

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION : ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION : ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004 Education à l Environnement Actions pédagogiques Sous convention avec le Grand Lyon Acoucité, le 29 Octobre 2004 I -Présentation de l association Les nuisances sonores représentent une préoccupation de

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6 RESSOURCES HUMAINES PO :... Prénom :... Nom :... ENTRETIIEN PROFESSIIONNEL DE PROGRÈS IINDIIVIIDUEL L essentiiell Pourquoi un entretien de progrès individuel? Pour formaliser un échange, un entretien annuel

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Présenter une demande de financement crédible. Par Danielle Boily Conseils en communication et rédaction

Présenter une demande de financement crédible. Par Danielle Boily Conseils en communication et rédaction Présenter une demande de financement crédible Par Danielle Boily Conseils en communication et rédaction La démarche La préparation Le contenu et la présentation Le suivi La préparation Avoir une vue d

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS Ce document n a aucune valeur réglementaire et ne se substitue pas aux textes officiels INTRODUCTION La

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Domiphone, la télégestion pour une meilleure gestion des services à domicile

Domiphone, la télégestion pour une meilleure gestion des services à domicile Domiphone, la télégestion pour une meilleure gestion des services à domicile Accor Services - Domiphone 72, Rue Gabrièl Péri 92120 Montrouge www.domiphone.fr Sandrine Waget Responsable Commerciale 01 57

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES Ouagadougou, LES 21 ET 22 NOVEMBRE 2013 novembre 2013 Les jeudi 21 et vendredi 22

Plus en détail

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale N/Réf. : G7 311 001 RAPPORT NARRATIF FINAL PHASE 2 : PROJET DE COLLABORATION ET DE PARTAGE D EXPERTISES AMENANT AU DÉVELOPPEMENT D OUTILS MULTIMÉDIAS CONCERNANT LES MATHÉMATIQUES DE BASE DANS LES PROGRAMMES

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

«Site Intranet / Internet dédié à la construction de la future DRJSCS PACA»

«Site Intranet / Internet dédié à la construction de la future DRJSCS PACA» COMPTE-RENDU DE LA REUNION DE L EQUIPE PROJET DE L ACTION 2 : «Site Intranet / Internet dédié à la construction de la future DRJSCS PACA» 16 mars 2009 DRJS MARSEILLE PARTICIPAIENT A LA REUNION Sylvie GRIFFIE

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Rédiger un rapport technique

Rédiger un rapport technique Rédiger un rapport technique Prof. N. Fatemi Plan Introduction Présentation écrite Programmation du travail Rédaction Conseils génériques Références 2 Introduction Objectifs du cours Savoir étudier un

Plus en détail

Greensolver votre partenaire indépendant dédié aux parcs éoliens et solaires ayant pour seul objectif la création de valeur pour ses clients

Greensolver votre partenaire indépendant dédié aux parcs éoliens et solaires ayant pour seul objectif la création de valeur pour ses clients Greensolver votre partenaire indépendant dédié aux parcs éoliens et solaires ayant pour seul objectif la création de valeur pour ses clients Créé en 2008 par des financiers pour les investisseurs, Greensolver

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

AL-TA ADHOD CONTRACTING AND TRADING GROUP Entreprise spécialisée dans la commercialisationet la maintenance de la climatisation Recrute :

AL-TA ADHOD CONTRACTING AND TRADING GROUP Entreprise spécialisée dans la commercialisationet la maintenance de la climatisation Recrute : AL-TA ADHOD CONTRACTING AND TRADING GROUP Entreprise spécialisée dans la commercialisationet la maintenance de la climatisation Recrute : Postes à pourvoir : Ingénieur commercial Comptable Secrétaire exécutif

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS UN SEUL OBJECTIF LA GESTION DE VOS DÉLAIS NALYSE_ planning_ LA PASSION DE LA GESTION DE PROJET Spécialisés en management général de projet, planification et gestion des

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet La gestion de projet Par: Philippe Nasr Adapté par : JF Fortier Les contraintes d un projet Les

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACTIVITES

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus +

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Dernière mise à jour : 09/12/14 Caroline Chu- DDR/Relations internationales VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Cette note s adresse aux enseignants de l EHESS qui souhaiteraient

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature»

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature» Fonds social européen en Investit pour votre avenir CAHIER DES CHARGES Projet de Formation (Projet régional AGEFOS-PME, OPCALIA Aquitaine et Pôle Emploi sur la formation d adhérents CTP) «Savoir utiliser

Plus en détail

Management des compétences et des Ressources Humaines

Management des compétences et des Ressources Humaines Mastère Spécialisé Management des compétences et des Ressources Humaines www.audencia.com Chiffres-clés d Audencia Nantes 112 ans 2 476 étudiants 13 programmes 400 experts associés 13 228 diplômés 90 professeurs

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

À PROPOS DE KENT CONSEIL IMMOBILIER

À PROPOS DE KENT CONSEIL IMMOBILIER À PROPOS DE KENT CONSEIL IMMOBILIER NOTRE PHILOSOPHIE Nous avons à cœur de pouvoir satisfaire pleinement notre clientèle ; pour cela nous vous accompagnons, tout en respectant les 10 engagements clés de

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Entretien professionnel Suppression de l obligation de réaliser certains entretiens La loi du 5 mars 2014 rend l entretien

Plus en détail