ENQUETE SUR LES TARIFS DE STATIONNEMENT DANS LES GRANDES VILLES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUETE SUR LES TARIFS DE STATIONNEMENT DANS LES GRANDES VILLES"

Transcription

1 ENQUETE SUR LES TARIFS DE STATIONNEMENT DANS LES GRANDES VILLES Etude n 194 SEPTEMBRE 2002

2 ENQUETE SUR LES TARIFS DE STATIONNEMENT DANS LES GRANDES VILLES AOUT 2002 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION P.4 2. LA SYNTHESE DE L ETUDE P Le mode de gestion des différents types de stationnement p Le stationnement de surface p Le stationnement en ouvrage p Les conséquences du passage à l euro p L évolution des tarifs p Le stationnement de surface p Le stationnement en ouvrage p.8 3. LES REPONSES DES VILLES ET DES AGGLOMERATIONS P Le mode de gestion des différents types de stationnement p Le stationnement de surface p Le stationnement en ouvrage p les conséquences du passage à l'euro p La mise en place de nouveaux horodateurs p La modification des monnayeurs des appareils existants p.14 Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

3 3.3 - L évolution des tarifs p Les tarifs de stationnement de surface de courte durée p Les tarifs de stationnement de surface de moyenne durée p Les tarifs de stationnement en ouvrage de courte durée p Les tarifs de stationnement en ouvrage de moyenne durée p ANNEXES P La liste des villes et agglomérations ayant répondu P Le questionnaire P.24 Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

4 1. INTRODUCTION Cette étude, qui concerne les tarifs de stationnement de surface et en ouvrage dans les grandes agglomérations, a été engagée à la demande de membres de l Association, pour examiner les conséquences du passage à l euro (changement des monnayeurs, modifications des horodateurs ) et le coût de ces dernières pour les collectivités ou leurs délégataires. D autre part, il s agissait également de savoir si ces surcoûts engendrés par le passage à l euro avaient été répercutés sur les tarifs de stationnement pratiqués sur la voirie ou en ouvrage. Quarante six villes et groupements ont répondu contre 34 qui n ont pas fait parvenir de réponse, ce qui représente un taux de réponse de 57,5 %. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

5 2 LA SYNTHESE DE L ETUDE Le mode de gestion des différents types de stationnement Le stationnement de surface 24 % des collectivités (villes ou agglomérations) qui ont répondu ont fait le choix de la régie. Dans 45 % des cas, les villes ou les groupements ont choisi de déléguer la gestion de cette compétence ; 2% (une ville) a choisi d opérer pour partie en régie en délégant une part de l activité. 28% des villes et agglomérations qui ont répondu n ont pas de compétence en ce qui concerne le stationnement de surface Le stationnement en ouvrage 6% des villes ou agglomérations exercent cette compétence en régie. 63% des villes et EPCI ont délégué cette compétence (affermage, concession ou marché). Dans 11% des villes et groupements, coexistent régie et délégation. Enfin, 20% des villes et agglomérations qui ont répondu à l enquête n ont pas de compétence en matière de stationnement en ouvrage Les conséquences du passage à l euro 33% des villes et agglomérations ont mis en place de nouveaux horodateurs. 47% des villes et agglomérations n ont pas changé leur parc d horodateurs. 61% des villes ou agglomérations ont modifié les monnayeurs des appareils existants, contre 19.5% qui ne l ont pas fait. 18% villes et groupements qui ont répondu à l enquête n ont de compétence ni pour le stationnement sur voirie, ni pour celui en ouvrage. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

6 Pour la modification du stationnement de surface ou en ouvrage, les sommes les plus importantes ont été dépensées par Rennes : 1,853 million d euro (soit plus de 12 millions de Francs) pour le stationnement sur voirie et (3,26 millions de francs) pour le stationnement en ouvrage. On se rendra compte en se référant aux réponses données en annexe, qu un lien de cause à effet peut être mis en lumière : c est dans cette ville que les dépenses ont été les plus importantes et que parallèlement, les hausses de tarifs pour les stationnements en ouvrage sont parmi les plus marquées. Ce sont les villes de Rouen et de Clermont-Ferrand qui ont eu les plus faibles coûts pour les modifications apportées au stationnement de surface ( à Rouen, soit F) ou en ouvrage ( à Clermont-Ferrand, soit F). Reste à savoir si les sommes dépensées pour ces travaux et aménagements ont entraîné pour l usager une hausse des tarifs de stationnement. On se rend compte qu il n est pas possible de lier les dépenses effectuées et la hausse des tarifs, en grande partie parce que les tarifs n ont pas toujours évolué à la hausse. En général, selon le type et la durée de stationnement, la moitié des villes et agglomérations ont vu leurs tarifs augmenter et l autre moitié les ont vu se stabiliser ou baisser. A la vue des augmentations de tarifs, on peut simplement se demander si ces hausses ne sont que la résultante d une conversion arrondie pour le «bien-être» de l usager, ou si le passage à l euro n a pas été dans certaines villes ou agglomérations l occasion d augmenter les tarifs sans raison valable apparente. Car, les dépenses consenties par les villes ou les délégataires ne semblent pas justifier des augmentations qui, dans certains cas, peuvent être très significatives L évolution des tarifs Stationnement de surface - zone centre, courte durée Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

7 Sur les réponses exploitables, 11.5% des villes n ont pas modifié leurs tarifs. 34,5% des villes et agglomérations ont baissé leurs tarifs (dans la plupart des cas, cette baisse est de l ordre de 1.5%, excepté à Villeurbanne où elle atteint 18%). Dans 50% des cas les tarifs ont augmenté (Les hausses les plus fortes sont de +33% dans deux villes et de +125% dans une autre). Le stationnement n est pas payant dans l agglomération de Lorient (4%). - zone périphérique, courte durée Quatre villes ne semblent pas pratiquer plusieurs tarifs en ce qui concerne le stationnement de surface. Dans 25% des cas, les tarifs pour les zones périphériques n ont pas évolué. Dans 30% des cas, les tarifs ont été révisé à la baisse (entre 1.3% et 10.5%) ; Enfin, dans 40% des réponses, les tarifs ont augmenté (+1.5% à +33%). Le stationnement n est pas payant dans l agglomération de Lorient (5%). - zone centre, moyenne durée 10.5% des villes ou agglomérations ne modifient pas leurs tarifs % des villes et agglomérations voient le prix du stationnement baisser de 1% à 4.5%. Enfin, dans 57% des villes ou agglomérations, les tarifs augmentent de +1% à +32%. Le stationnement n est pas payant dans l agglomération de Lorient (4%). - zone périphérique, moyenne durée Dans 27% des cas, les tarifs sont inchangés. Dans 27% des villes et agglomérations, les tarifs ont été revus à la baisse (de 1.5% 8%). Dans 42% des cas, les tarifs ont augmenté (de +1% à +32%). Le stationnement n est pas payant dans l agglomération de Lorient (4%). Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

8 Stationnement en ouvrage - zone centrale, courte durée 44.5% des villes et groupements ont baissé leurs tarifs (de 1.5% à 6.5%). Enfin, dans 52% des villes et agglomérations, l augmentation des tarifs s étale entre +1% à +23%. La première heure de stationnement en ouvrage est gratuite à Saint-Denis de la Réunion (3.5% des réponses). - zone périphérique, courte durée Pour sept villes ou agglomérations, il n y a pas d indication sur l évolution des tarifs des zones périphériques. La première est là aussi gratuite à Saint-Denis de la Réunion (soit 6% des réponses). Dans 42% des villes ou agglomérations, la baisse des tarifs s échelonne de 1% à 6.5%. La hausse des tarifs concerne 52 % des villes ou agglomérations (de +1% à +23%). - zone centrale, moyenne durée Dans 33% des villes et agglomérations, les tarifs ont baissé de 0.25% à 17.5%. 66% des villes et agglomérations augmentent leurs tarifs dans des proportions qui vont de +0.5% à +23%. - zone périphérique, moyenne durée 50% des villes et agglomérations voient leur tarif baisser (de -1% à -6.5%). Dans les 50% restants, les tarifs augmentent entre +0.5% et +23%. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

9 3 LES REPONSES Le mode de gestion des différents types de stationnement Stationnement en surface Stationnement en ouvrages régie DSP/concession régie DSP/concession Aix en Provence CA du Pays d'aix Amiens Angers x x CA du Grand Angers o o o o Argenteuil Avignon CA de BAB Besançon x x Bordeaux CU de Bordeaux Métropole o o x Boulogne-Billancourt Brest o o o o CU de Brest x x Caen x x CA du Grand Caen o o o o SAN de Cergy-Pontoise x x CU de Cherbourg Clermont-Ferrand x x x CA de Clermont Communauté Dijon CA de Dijon Dunkerque x x CU de Dunkerque Grand Littoral CA d'evry o o x Grenoble?? x CA Grenoble-Alpes-Métropole o o o o CA de La Rochelle o o o o Le Havre x x Le Mans CU du Mans x x Lille CU de Lille Métropole Limoges x x CA du Pays de Lorient Lyon CU du Grand Lyon SAN de Marne la Vallée- Val Maubuée Marseille CU de Marseille Provence Métropole Metz x x CA du Pays de Montbeliard o o o o Montpellier?? x Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

10 CA de Montpellier Montreuil Mulhouse x x CA de Mulhouse Nancy x x x x CU du Grand Nancy o o x x Nantes x x CU de Nantes x x Nice Nîmes x x Orléans CA Orléanaise o o o o Pau CA de Pau Paris Perpignan x x CA Têt Méditerranée o o o o CA de Poitiers o o o o Reims x x CC de Reims Rennes x x Roubaix x x Rouen x x Saint-Denis x x Saint-Denis de la Réunion x x Saint-Etienne x x SAN Saint-Quentin en Yvelines SAN de Sénart o o x Strasbourg x x x CU de Strasbourg x x x Toulon Toulouse x x Tourcoing x x Tours x x CA de Tours Plus Versailles x x Villeurbanne x x o = pas de compétence en italique, les villes et groupements qui n ont pas répondu à l enquête 46 villes et groupements ont répondu contre 34 qui n ont pas fait parvenir de réponse, soit un taux de réponse de 57,5 %. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

11 Le stationnement de surface 11 villes ou agglomérations ont fait le choix de la régie, soit 24% des réponses. 21 villes ou groupements ont pour délégué la gestion de cette compétence, soit 45% des réponses. 1 ville a choisi d opérer pour partie en régie en délégant une part de l activité (2% des réponses). 13 villes et agglomérations qui ont répondu n ont pas de compétence en ce qui concerne le stationnement de surface (28%) Le stationnement en ouvrage 3 villes ou agglomérations exercent cette compétence en régie, soit 6%. 29 villes et EPCI ont délégué cette compétence (affermage, concession ou marché), 63 %. 5 villes et groupements voient coexister régie et délégation, soit 11%. Enfin, 9 des villes et agglomérations qui ont répondu à l enquête n ont pas de compétence en matière de stationnement en ouvrage, (20%) Les conséquences du passage à l' uro Votre ville ou votre agglomération a-t-elle été amenée à : - mettre en place de nouveaux horodateurs? - modifier les monnayeurs des appareils existants? qu il s agisse du stationnement de surface ou du stationnement en ouvrages Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

12 mise en place de nouveaux horodateurs modification des monnayeurs des appareils existants Coût de ces prestations pour le stationnement de surface Coût de modification des monnayeurs pour les stationnements en ouvrages Angers Non Oui CA du Grand Angers Pas de compétence CA Bayonne-Anglet- Biarritz Besançon non Oui CU de Bordeaux Non Oui Pas de compétence H.T Métropole Brest Pas de compétence CU de Brest non Oui / / Caen Oui Oui Coût global environ SAN de Cergy- Non Oui Pas de compétence 0 ** Pontoise Clermont-Ferrand Non Oui TTC FHT Dunkerque Non Oui Pris en charge par l'exploitant Pris en charge par l'exploitant CA d'evry Remplacement de l ensemble du matériel* Pas de compétence / Grenoble Non oui TTC CA de Grenoble-Alpes Pas de compétence Métropole CA de La Rochelle Pas de compétence Le Havre non oui TTC HT CU du Mans oui oui HT HT Limoges non oui Montants pris en charge par le gestionnaire et non communiqués CA du Pays de Lorient Stationnement en surface gratuit Metz non oui HT** HT** CA du Pays de Pas de compétence Montbeliard Montpellier Non Oui ? Mulhouse Oui Non / Nancy Oui Oui CU du Grand Nancy Oui Oui Pas de compétence 0** Nantes Oui Non Pas de compétence CU de Nantes Oui Non Pas de compétence 3256 par parking pour un changement de caisse Nîmes Oui Non ** ** CA Orléanaise Pas de compétence Perpignan Non Oui Néant Néant CA Têt Méditerranée Pas de compétence Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

13 CA de Poitiers Pas de compétence Reims Non Oui Rennes Oui Non TTC TTC Roubaix Non Oui Rouen Oui ** Saint-Denis non oui ? Saint-Denis- Réunion Oui Non Saint-Etienne Non Non 0? SAN de Sénart non non 0 0 Strasbourg non oui 335 HT par machine HT par caisse CU de Strasbourg Non Oui 335 HT par machine HT par caisse Toulouse Oui Oui HT ** Tourcoing Non Oui ** ** Tours Oui (en 1999) Non?? Versailles Oui Oui ,67 (1 seul) Villeurbanne Oui Oui *le passage à l euro a constitué l élément «déclencheur» des investissements qui auraient de toute façon été réalisés. ** montants pris en charge par le délégataire, le concessionnaire ou le gestionnaire ; Dans les autres cas, sans précision, la collectivité et le délégataire peuvent avoir signé un avenant au contrat qui les lie, indiquant une éventuelle participation de la collectivité aux dépenses(et indiquant également l évolution des tarifs pratiqués) La mise en place de nouveaux horodateurs Un tiers des villes et agglomérations ont mis en place de nouveaux horodateurs avec le passage à l euro. 47% des villes et agglomérations n ont pas changé leur parc d horodateurs. Le stationnement de surface est gratuit dans l agglomération de Lorient (pas de présence d horodateurs), donc dans 2% des réponses et 8 villes et agglomérations (18%) n ont pas de compétence pour le stationnement de surface La modification des monnayeurs des appareils existants 28 villes ou agglomérations (61%) ont modifié les monnayeurs des appareils existants, contre 9 qui ne l ont pas fait (19.5%). 8 villes et groupements n ont pas de compétences (18%) et l Agglomération de Lorient n a pas de matériel de ce type, étant donnée la gratuité du stationnement. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

14 C est la ville de Rennes qui a le plus massivement investi pour la modification du stationnement de surface : million d euro (soit plus de 12 millions de Francs), ainsi que pour ce qui concerne le stationnement en ouvrages : (3.26 millions de francs). Ce sont les villes de Rouen et de Clermont-Ferrand qui ont eu les plus faibles coûts pour les modifications apportées au stationnement de surface ( à Rouen, soit F) ou en ouvrage ( à Clermont-Ferrand, soit F). Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

15 3.3 - L évolution des tarifs Les tarifs de stationnement en surface de courte durée (pour un quart d heure environ) Zone centre Evolution avec le passage à l euro Zone périphérique Evolution avec le passage à l euro Angers 0.90 (20mn) + 125% 0.20 (20 mn) / CA Grand Angers Besançon 0.30 / 0.23 / CU Bordeaux Brest CU Brest 0.20 (12min) +9% 0.20 (17min) + 16% Caen 0.25 (12min) / 0.20 (15 min) / CA Grand Caen SAN Cergy Clermont-Ferrand 0.50 (20min)? 0.30 (20min)? Dunkerque 0.20 (15min) + 1.5% 0.20 (15min) + 1.5% CA Evry Grenoble 0.30 (15 min) - 1.5% 0.30 (30min) - 1.5% CA Grenoble CA La Rochelle Le Havre 0.50 (30min) + 9% CU Le Mans 0.30 (15min) - 1.5% 0.15 (15min) -1.3% Limoges 0.30 (18min) -1.5% 0.20 (30min) + 10% CA Lorient Stationnement gratuit sur la voie publique Metz 0.80 (30 min) + 33% 0.50 (30min) + 32% CA Montbéliard Montpellier 0.80 (30min) + 5% Mulhouse 0.40 (20min)? 0.40 (40min)? Nancy 0.30 (30min) - 1.5% 0.30 (30min) - 1.5% CU Nancy Nantes 0.31 (30min)? 0.20 (40min)? CU Nantes Nîmes 0.45 (30min) + 33% CA Orléans Perpignan 0.45 (30min) + 10% 0,23 (30min) + 30% CA Têt Méditerranée CA Poitiers Reims 0.32 (15min) + 6.5% 0.17 (15 min) % Rennes 0.20 (11min) + 7% 0.20 (16min) / Roubaix 0.38 (30min) - 1.3% 0.30 (30min) - 1.7% Rouen 0.30 (30min) - 1.5% Saint-Denis 0.60 (33min) - 1.5% 0.60 (33min) - 1.5% Saint-Denis Réunion 0.50 (30 min)? 0.20 (30min)? Sain-Etienne 0.15 (12min) - 1.6% 0.15 (20 min) - 2.8% Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

16 SAN Sénart Strasbourg 0.35 (15min) + 2.5% 0.27 (15min) / CU Strasbourg ««««Toulouse 0.40 (32 min) / Tourcoing 0.4 (30 min) + 5% Tours 0.60 (30min) + 4.9% 0.25 (30min) + 9.3% Versailles 0.65 (30min) + 6.2% Villeurbanne 0.50 (30min) - 18% 0.50 (30min) +31% En italique : villes / groupements n ayant pas la compétence pour le stationnement de surface ; / : pas de modification du tarif - zone centre, courte durée Pour le stationnement sur voirie en zone de centre ville, trente villes ou agglomérations sur les 46 qui ont répondu ont la compétence du stationnement de surface. Quatre villes n ont pas communiqué les tarifs appliqués avant le 01 janvier 2002, la comparaison n a donc pu être faite. Sur les 26 réponses exploitables, trois villes n ont pas modifié leurs tarifs (Besançon, Caen et Toulouse), soit 11.5% des réponses. Neuf villes et agglomérations ont baissé leurs tarifs, soit 34.6%. Dans la plupart des cas, cette baisse est de l ordre de 1.5%, excepté à Villeurbanne où elle atteint 18%. on note que 13 villes ou agglomérations (soit 50% des réponses) ont augmenté leurs tarifs. Les hausses les plus fortes sont à Angers avec +200%, Metz (+33%), Nîmes (+33%) et Perpignan (+10%). Le stationnement n est pas payant dans l agglomération de Lorient (4%). - zone périphérique, courte durée Quatre villes (Le Havre, Nîmes, Montpellier et Toulouse) ne semblent pas pratiquer de différences de tarifs selon les zones, en ce qui concerne le stationnement de surface. Il n y a pas de stationnement payant sur voirie dans l agglomération de Lorient (5% des réponses). Dans quatre villes (Besançon, Caen, Dunkerque, Rennes, Strasbourg), les tarifs pour les zones périphériques n ont pas évolué (20% des réponses). Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

17 Dans 7 cas (35% des réponses), les tarifs ont été révisé à la baisse (de 1.3% à la CU du Mans à 10.5% à Reims) ; Enfin, dans huit villes et agglomérations (40% des réponses) les tarifs ont augmenté (+1.5% à Dunkerque à +9.3% à Tours, +10% à Limoges, +16% dans la CU de Brest, +30% à Perpignan,+32% à Metz et +33% à Angers). heure) Les tarifs de stationnement de surface de moyenne durée (pour 1 Prix ( ) dans la zone centre Evolution avec le passage à l euro Prix ( ) dans la zone périphérique Evolution avec le passage à l euro Angers % % CA Grand Angers Besançon 1.22 / 0.91 / CU Bordeaux Brest CU Brest % % Caen % 0.8? CA Grand Caen SAN Cergy Clermont-Ferrand 1.50? 0.60? Dunkerque % % CA Evry Grenoble 1.40 (64 min) - 4.5% 0.80 (1h) + 5.5% CA Grenoble CA La Rochelle Le Havre 1-6% CU Le Mans % % Limoges 1 + 1% % CA Lorient Stationnement gratuit sur la voie publique Metz % % CA Montbéliard Montpellier 1.40 / 1 / Mulhouse 1.20? 0.60? Nancy % 0.70 (55min) / CU Nancy Nantes % % CU Nantes Nîmes % CA Orléans Perpignan % % CA Têt Méditerranée CA Poitiers Reims % % Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

18 Rennes 1 (55min) + 7.5% 0.80 (64 min) % Roubaix % % Rouen % Saint-Denis % % Saint-Denis Réunion 1? 0.40? Sain-Etienne % % SAN Sénart Strasbourg % % CU Strasbourg Toulouse 1.52 / Tourcoing % % Tours % % Versailles % Villeurbanne % % En italique : villes / groupements n ayant pas la compétence - Stationnement de moyenne durée, zone centrale Trois villes n indiquent pas leurs tarifs antérieurs, les réponses ne sont donc pas exploitables. Trois autres villes ou agglomérations (CU de Brest, Montpellier et Toulouse) ne modifient pas leurs tarifs dans ce cas de figure (10.7% des réponses). Huit villes ou agglomérations baissent le prix du stationnement de moyenne durée en centre ville, soit 28.6% des réponses. Ces baisses s étalent de 1% à Roubaix à 4.5% à Grenoble. Enfin, dans seize villes ou agglomérations (soit 57% des réponses), les tarifs augmentent de +1% à Dunkerque, à +10% à Perpignan, +23% à Villeurbanne, +25% à Metz et +32% à Nîmes. - Stationnement de moyenne durée, zone périphérique Sur 26 réponses exploitables, on dénombre sept cas (27% des réponses) de tarifs inchangés. Dans sept villes et agglomérations (27%), les tarifs ont été revus à la baisse : de 1.5% à Tourcoing, Roubaix, Angers ou dans l agglomération du Mans à 8% à Reims. Dans onze cas, les tarifs ont augmenté : +1% à Dunkerque, +1.5% à Rennes, +2% à Saint-Denis et dans la CU de Brest, +2.8% à Strasbourg, +5% à Limoges, +5.5% à Grenoble, +9.3% à Tours, +31% à Metz et Perpignan, +32% à Villeurbanne. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

19 Les tarifs de stationnement en ouvrage de courte durée (1 heure) Prix ( ) dans le parc le plus cher Evolution avec le passage à l euro Prix ( ) dans le parc le moins cher Evolution avec le passage à l euro Angers % 1-6.5% CA Grand Angers Besançon % CU Bordeaux % % Brest CU Brest 1 + 1% % Caen 1.70? 1.10? CA Grand Caen SAN Cergy % Clermont-Ferrand % % Dunkerque % CA Evry Grenoble % % CA Grenoble CA La Rochelle Le Havre 0.50? CU Le Mans % % Limoges 1 (56min) + 0.5% 1 (80min) + 1.5% CA Lorient Metz % % CA Montbéliard Montpellier % % Mulhouse 1.10? 0.80? Nancy 1.50 (70min) + 6% CU Nancy Nantes % 1-6.5% CU Nantes Nîmes % % CA Orléans Perpignan % CA Têt Méditerranée CA Poitiers Reims Rennes % % Roubaix % % Rouen % % Saint-Denis 1.31? 1.10? Saint-Denis Réunion La première heure est gratuite dans les 5 ouvrages de la ville Saint -Etienne SAN Sénart %* Strasbourg % % CU Strasbourg Toulouse % 1 + 1% Tourcoing % Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

20 Tours % % Versailles % % Villeurbanne 1-6.5% En italique : villes / groupements n ayant pas la compétence / *changement de tarif lié à un nouveau contrat - stationnement courte durée en ouvrage, zone centrale (1h) En laissant de côté les villes ou agglomérations qui ne sont pas compétentes, celles qui ne fournissent pas les données nécessaires à la comparaison (5) et celles pour lesquelles on ne dispose d aucun chiffre, il reste vingt-sept réponses exploitables. La première heure de stationnement en ouvrage est gratuite à Saint-Denis de la Réunion (3.5% des réponses). Douze villes et groupements (soit 44.5%) ont baissé leurs tarifs : de 1.5% à Tourcoing à 6.5% à Villeurbanne, et 67% pour le SAN de Sénart (nouveau contrat de délégation). Enfin, dans quatorze villes et agglomérations (52%), les hausses s étalent entre +1% à la CU de Brest et +10% à Besançon ou Roubaix ou +23% à Rennes. - stationnement courte durée en ouvrage, zone périphérique (1h) Pour Sept villes ou agglomérations (Besançon, SAN de Cergy, Dunkerque, Perpignan, SAN de Sénart, Tourcoing et Villeurbanne), il n y a pas d indication sur l évolution des tarifs des zones périphériques. La première est là aussi gratuite à Saint-Denis de la Réunion (soit 6% des réponses). Dans huit villes ou agglomérations (42%) la baisse des tarifs s échelonne de 1% pour la CU de Brest ou Rouen à 5.5% pour la CU du Mans ou 6.5% pour Angers ou Nantes. La hausse des tarifs concerne dix villes ou agglomérations (52% des réponses) ; cela va de +1% à Toulouse à +9.5% à Clermont-Ferrand, +10% à Nîmes et Tours et +23% à Rennes. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

21 Les tarifs de stationnement en ouvrage de moyenne durée (2 heures) Prix ( ) dans le parc le plus cher Evolution avec le passage à l euro Prix ( ) dans le parc le moins cher Evolution avec le passage à l euro Angers % 2-6% CA Grand Angers Besançon % CU Bordeaux 3-1.8% % Brest CU Brest 2 + 1% % Caen 2.80? 1.50? SAN Cergy?? Clermont-Ferrand % % Dunkerque?? CA Evry Grenoble % % CA Grenoble CA La Rochelle Le Havre 1.70? CU Le Mans % % Limoges 2 (107min) + 5% 1.5 (115min) + 5% CA Lorient Metz % % CA Montbéliard Montpellier % % Mulhouse 2.20? 1.60? Nancy 3 (130min) +13% CU Nancy Nantes % 2-6.5% CU Nantes Nîmes % % CA Orléans Perpignan % CA Têt Méditerranée CA Poitiers Reims? Rennes % % Roubaix % % Rouen % Saint-Denis 2.62? 2.20? Saint-Denis Réunion 1? Sain-Etienne?? SAN Sénart 1-78%* Strasbourg % % CU Strasbourg Toulouse % % Tourcoing % Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

22 Tours % % Versailles % % Villeurbanne 2-6.5% En italique : villes / groupements n ayant pas la compétence / * changement de tarif lié à un nouveau contrat ; - stationnement moyenne durée en ouvrage, zone centrale (2h) 24 réponses sont exploitables : dans huit villes et agglomérations (33% des cas) les tarifs ont été baissés : de 0.25% à Montpellier à 17.5% à Roubaix et -78% pour le SAN de Sénart (nouveau contrat de délégation). Seize villes et agglomérations (66%) augmentent leurs tarifs dans des proportions qui vont de +0.5% à Nîmes à +6.25% à Toulouse, 6.5% à Tours et Versailles + 9.5% à Besançon, +13% à Nancy, + 23% à Rennes. - stationnement moyenne durée en ouvrage, zone périphérique (2h) Sur dix-huit villes et agglomérations qui répondent à cette question, neuf (50%) voient leur tarif baisser (-1% CU de Brest, -5% CU le Mans, -6% Angers, -6.5% Nantes) Dans les autres villes et agglomérations (50%) les hausses s étalent entre autres +0.5% pour Strasbourg, +2.9% pour Versailles, +5% pour Limoges, +9.3% pour Tours, +9.5% pour Clermont-Ferrand+12% pour Metz et +23% pour Rennes. Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

23 4. ANNEXES La liste des villes et agglomérations ayant répondu à l enquête Angers CA du Grand Angers Besançon CU Bordeaux Métropole Brest CU Brest Caen CA du Grand Caen SAN de Cergy Clermont-Ferrand Dunkerque CA d Evry Grenoble CA Grenoble Alpes Métropole CA La Rochelle Le Havre CU du Mans Limoges Metz CA du Pays de Montbéliard Montpellier Mulhouse Versailles Villeurbanne Nancy CU du Grand Nancy Nantes CU de Nantes Nîmes CA Orléanaise Perpignan CA Têt Méditerranée CA de Poitiers Reims Rennes Roubaix Rouen Saint-Denis Saint-Denis de la Réunion Saint- Etienne SAN de Sénart Strasbourg CU de Strasbourg Toulouse Tourcoing Tours Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

24 4.2 Le questionnaire le questionnaire était présenté sous la forme suivante : 1. quel est le mode de gestion de vos différents types de stationnement : stationnement en surface stationnement en ouvrages régie régie concession concession Si la concession est utilisée, un budget annexe est-il présenté annuellement au Conseil municipal? oui non 2. Avec le passage à l euro et pour ce qui concerne le stationnement de surface, votre ville ou votre agglomération a-t-elle été amenée à : mettre en place de nouveaux horodateurs modifier les monnayeurs des appareils existants 3. Quel a été le coût de ces prestations :. 4. Quel a été le coût de modification des monnayeurs pour les stationnements en ouvrages?.. 5. Quelles ont été les évolutions des prix du stationnement avec le passage à l euro? Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

25 POUR LES STATIONNEMENTS GERES EN REGIE Stationnement de surface (centre ville) Stationnement en ouvrages (centre ville) Avant le Depuis le Avant le Depuis le Tarifs En FF euro Euro FF euro euro _ h _ h 1 h 1 _ h 2 h Si divers tarifs en fonction des quartiers Stationnement de surface (résidentiel) Stationnement en ouvrages (résidentiel) Avant le Depuis le Avant le Depuis le Tarifs En FF euro Euro FF euro euro _ h _ h 1 h 1 _ h 2 h POUR LES STATIONNEMENTS CONCEDES Stationnement de surface (centre ville) Stationnement en ouvrages (centre ville) Avant le Depuis le Avant le Depuis le Tarifs En FF euro Euro FF euro euro _ h _ h 1 h 1 _ h 2 h Si divers tarifs en fonction des quartiers Stationnement de surface (résidentiel) Stationnement en ouvrages (résidentiel) Avant le Depuis le Avant le Depuis le Tarifs En FF euro Euro FF euro euro _ h _ h 1 h 1 _ h 2 h Tarifs de stationnement et passage à l euro / AMGVF septembre

LES IMPOTS LOCAUX EN 2004 DANS LES GRANDES VILLES. Octobre 2004 N 206

LES IMPOTS LOCAUX EN 2004 DANS LES GRANDES VILLES. Octobre 2004 N 206 LES IMPOTS LOCAUX EN 2004 DANS LES GRANDES VILLES Octobre 2004 N 206 Association des Maires de Grandes Villes de France 1 SOMMAIRE - INTRODUCTION Avant-propos L Essentiel Le régime fiscal des grandes villes

Plus en détail

CSB avril Nombre de bassins de 50 m et de 25 m :

CSB avril Nombre de bassins de 50 m et de 25 m : CSB avril 2009 1. Nombre de bassins de 50 m et de 25 m : Collectivité Nombre de bassins de 50m Nombre de bassins de 25m Amiens 1 2 Angers 2 6 Besançon 3 1 Caen CA 1 6 Cergy Pontoise CA 0 8 Grenoble 0 5

Plus en détail

Les grandes villes françaises

Les grandes villes françaises Les grandes villes françaises Je sais déjà : Trois français sur quatre sont des citadins : ils vivent en ville. Les très grandes villes comptent plus de un million d habitants et s étendent sur des kilomètres.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE 2010-2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 13 OCTOBRE 2016 1 INTRODUCTION CALCUL DE LA TAXE FONCIÈRE VALEUR LOCATIVE NETTE (valeur locative brute

Plus en détail

UNE NOUVELLE FAÇON DE COMMUNIQUER SUR LE MÉDIA BUS

UNE NOUVELLE FAÇON DE COMMUNIQUER SUR LE MÉDIA BUS UNE NOUVELLE FAÇON DE COMMUNIQUER SUR LE MÉDIA BUS LE BUS, UN MEDIA URBAIN INTÉGRÉ À NOTRE QUOTIDIEN Pour 85% des interviewés, la publicité sur les bus attire le regard. La publicité sur les bus permet

Plus en détail

Répertoire ( / /10)

Répertoire ( / /10) Enseignement supérieur et universités ; Direction générale des enseignements supérieurs et de la recherche ; Direction des enseignements supérieurs ; Sous-direction de la prospective et de l'administration

Plus en détail

LISTE DES FORMATIONS 2012

LISTE DES FORMATIONS 2012 1 LISTE DES FORMATIONS 2012 IMPORTANT: les intitulés des différentes mentions figurant ci-dessous sont indicatifs et renseignent sur le cadre général : leur intitulé exact peut différer d'un établissement

Plus en détail

L espace de la France

L espace de la France L espace de la France Belgique Luxembourg Allemagne Suisse La France a des frontières communes avec six pays. Parfois, les frontières sont constituées par des obstacles naturels : les fleuves et les montagnes.

Plus en détail

DGF 2007 Répartition des dotations de fonctionnement 2007

DGF 2007 Répartition des dotations de fonctionnement 2007 AIX-MARSEILLE I 6 619 129 45 000 6 664 129 3 029 401 AIX-MARSEILLE II 6 178 461 55 000 6 233 461 1 541 438 AIX-MARSEILLE III 5 830 730 87 000 5 917 730 2 502 146 CUFR JEAN-FRANCOIS CHAMPOLLION 1 939 800

Plus en détail

L analyse de Roland Tripard, Président du directoire du Groupe SeLoger

L analyse de Roland Tripard, Président du directoire du Groupe SeLoger Prix de l Immobilier constatés à la location en BAROMETRE NATIONAL ET REGIONAL DES PRIX DE L OFFRE IMMOBILIERE L analyse de Roland Tripard, Président du directoire du Groupe SeLoger Hausse généralisée

Plus en détail

Les Français et la ville idéale

Les Français et la ville idéale Les Français et la ville idéale Contact : OpinionWay 15 Place de la République, 75003 Paris Tel : 01 78 94 90 00 A Méthodologie page 2 Méthodologie Echantillon de 1022 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam

Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam JANVIER 0 Zone A : Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers Zone B : Aix, seille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans- Tours, Reims, Rennes, Zone

Plus en détail

DISCIPLINES BUREAU GROUPES CNU SECTIONS CNU Lettres et sciences humaines

DISCIPLINES BUREAU GROUPES CNU SECTIONS CNU Lettres et sciences humaines 41 Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Direction des personnels enseignants Service de gestion des ressources humaines Sous-direction de la gestion des carrières

Plus en détail

Bulletin national d information Système de veille sanitaire SOS Médecins 07 septembre 2010 (Numéro 142)

Bulletin national d information Système de veille sanitaire SOS Médecins 07 septembre 2010 (Numéro 142) Bulletin national d information Système de veille sanitaire SOS Médecins 07 septembre 2010 (Numéro 142) L association SOS La Rochelle a rejoint le système de surveillance SOS Médecins / InVS et transmet

Plus en détail

ENQUETE SUR LES VOLS ET DEGRADATIONS SUR LES HORODATEURS DE STATIONNEMENT

ENQUETE SUR LES VOLS ET DEGRADATIONS SUR LES HORODATEURS DE STATIONNEMENT ENQUETE SUR LES VOLS ET DEGRADATIONS SUR LES HORODATEURS DE STATIONNEMENT N 201 JUILLET 2003 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DE L ENQUETE p.3 2. SYNTHESE DE L ENQUETE p.4 3. LES REPONSES DES VILLES ET AGGLOMERATIONS

Plus en détail

JORF n 0078 du 1 avril Texte n 14

JORF n 0078 du 1 avril Texte n 14 Le 3 avril 2017 JORF n 0078 du 1 avril 2017 Texte n 14 Arrêté du 29 mars 2017 pris en application de l article D. 232-4 du code de l éducation pour la désignation des représentants des étudiants au Conseil

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 29 mars 2017 pris en application de l article D. 232-4 du code

Plus en détail

Comptes Individuels de Retraite (CIR)

Comptes Individuels de Retraite (CIR) Direction des affaires financières Service du pilotage de la gestion des données de carrière pour la retraite Comptes Individuels de Retraite (CIR) Situation du complètement des CIR dans les établissements

Plus en détail

Transport en Commun en Site Propre

Transport en Commun en Site Propre Transport en Commun en Site Propre Colas, au plus près de vos projets De nombreuses réalisations en France Repenser la ville pour le bien-être des citoyens Lille Valenciennes Maubeuge Le Havre Valenciennes

Plus en détail

Répertoire ( / /8) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1977

Répertoire ( / /8) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1977 Enseignement supérieur et universités ; Direction des enseignements supérieurs et de la recherche ; Service des formations supérieures ; Sous-direction des enseignements technologiques supérieurs ; Bureau

Plus en détail

Tourisme urbain - Atout France publie le Top 10 des nuitées hôtelières

Tourisme urbain - Atout France publie le Top 10 des nuitées hôtelières Tourisme urbain - Atout France publie le Top 10 des nuitées hôtelières 19/06/2017 Jean-Noël Escudié / PCA / Développement économique - Tourisme A. Dherbeys/The New York Times-REDUX-REA Marseille Atout

Plus en détail

Éducation nationale ( ) Répertoire ( / /22)

Éducation nationale ( ) Répertoire ( / /22) Éducation nationale (1964-1973) Répertoire (19870204/1-19870204/22) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1987 1 https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/ir/fran_ir_014140 Cet

Plus en détail

Les services publics locaux

Les services publics locaux Les services publics locaux mars 2004 AVANT-PROPOS Le présent fascicule est la synthèse de l enquête sur la gestion des services publics locaux lancée par l Association des Maires de Grandes Villes de

Plus en détail

Libellé composante Commune Académie Domaine Mention Parcours type

Libellé composante Commune Académie Domaine Mention Parcours type Légende mention "Droit" mention "" mention "Psychologie" PACES formation dont le paramétrage sera modifié par la maîtrise d'œuvre pour harmoniser le traitement des candidats d'une même COMUE (suppression

Plus en détail

Annexe 0bis du DRG 2017M Détail des comptes gares par segment tarifaire (nouvelles régions)

Annexe 0bis du DRG 2017M Détail des comptes gares par segment tarifaire (nouvelles régions) Annexe 0bis du DRG 2017M Détail des comptes gares par segment tarifaire (nouvelles régions) Redevance Quai par périmètre de gestion Segments tarifaires - Total Périmètre 40 539 425 a - Aéroport Charles

Plus en détail

1981/1982 (Arrêté du 20 janvier 1981)

1981/1982 (Arrêté du 20 janvier 1981) 1981/1982 (Arrêté du 20 janvier 1981) «Dans chaque académie, la date de début des vacances d été de l année scolaire 1979/1980 ainsi que le calendrier de l année scolaire 1980/1981 pour les écoles maternelles

Plus en détail

Compas études. Pauvreté et types de ménages : une typologie des intercommunalités. n 19 - décembre Par Violaine Mazery

Compas études. Pauvreté et types de ménages : une typologie des intercommunalités. n 19 - décembre Par Violaine Mazery Compas études n 19 - décembre 2016 Pauvreté et types de ménages : une typologie des intercommunalités Par Violaine Mazery Version corrigée du 22 décembre 2016 Le Compas a publié par deux fois des estimations

Plus en détail

CHAPITRE V : VILLES ET URBANISATION EN FRANCE

CHAPITRE V : VILLES ET URBANISATION EN FRANCE CHAPITRE V : VILLES ET URBANISATION EN FRANCE Lire le livre pages 228 à 247 I LA POPULATION DE LA FRANCE EN 2017 Cartes : doc. 1 et 4 pages 226-227 + doc. 1 et 2 pages 238-239 La France compte aujourd'hui

Plus en détail

Bulletin national d information du 18 octobre 2011 Système de veille sanitaire SOS Médecins Numéro 200, du 17 juillet au 17 octobre 2011

Bulletin national d information du 18 octobre 2011 Système de veille sanitaire SOS Médecins Numéro 200, du 17 juillet au 17 octobre 2011 Bulletin national d information du 18 octobre 2011 Système de veille sanitaire SOS Médecins Numéro 200, du 17 juillet au 17 octobre 2011 L activité de SOS Médecins tous diagnostics confondus reste stable

Plus en détail

Urbanisme ; Direction de la construction - Direction de l'habitat et de la construction ( )

Urbanisme ; Direction de la construction - Direction de l'habitat et de la construction ( ) Urbanisme ; Direction de la construction - Direction de l'habitat et de la construction (1953-1963) Répertoire (19771085/1-19771085/150) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1977 1 https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/ir/fran_ir_017295

Plus en détail

ABSENT

ABSENT Discipline subdivision Discipline Definitive Sous choix 2658 Pédiatrie BESANCON 3001 Médecine Générale PARIS - IDF 3002 Psychiatrie Grenoble au lieu de Nantes 3003 Médecine Générale SAINT ETIENNE 3004

Plus en détail

Liste des organisations sportives universitaires

Liste des organisations sportives universitaires LISTE DES ORGANISATIONS SPORTIVES UNIVERSITAIRES SIUAPS, SUAPS, DAPSE Classement des universités par académie ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - Avignon : http://www.univ-avignon.fr/fr/presentation/organisation/servicescommuns/strservcom/structure/suaps.html

Plus en détail

Distance géographique et Distance temps

Distance géographique et Distance temps Distance géographique et Distance temps Voici la carte d un pays sur laquelle est représentée la capitale reliée à certaines de ses grandes villes. Il est vraisemblable que vous ayez des difficultés à

Plus en détail

RÉGIE PUBLICITAIRE 1ER RÉSEAU NATIONAL D AFFICHAGE MOBILE GRAND FORMAT CONCEPT - 1 -

RÉGIE PUBLICITAIRE 1ER RÉSEAU NATIONAL D AFFICHAGE MOBILE GRAND FORMAT CONCEPT - 1 - RÉGIE PUBLICITAIRE 1ER RÉSEAU NATIONAL D AFFICHAGE MOBILE GRAND FORMAT CONCEPT - 1 - LE RÉSEAU TALACOM 2857 VÉHICULES 654 SEMI REMORQUES TAUTLINERS 512 CAMIONS PORTEURS FRIGORIFIQUES OU FOURGONS 1361 SEMI

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 27 mars 2017 complétant l arrêté du 28 janvier 2016 fixant la liste des emplois de greffier fonctionnel des services judiciaires

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MM les Directeurs et Agents Comptables 16/07/81 des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE 2009-2014 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 14 OCTOBRE 2015 1 INTRODUCTION CALCUL DE LA TAXE FONCIÈRE VALEUR LOCATIVE NETTE (valeur locative brute

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 13 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 6 avril 2017 fixant au titre de l année 2017 le nombre et la répartition

Plus en détail

Copie adjointe à l'annexe 6.3 du DRR 2018 Annexe B2a du DRG 2018 Barème des redevances du service de base en gares (nouvelles régions)

Copie adjointe à l'annexe 6.3 du DRR 2018 Annexe B2a du DRG 2018 Barème des redevances du service de base en gares (nouvelles régions) Copie adjointe à l'annexe 6.3 du DRR 2018 Annexe B2a du DRG 2018 Barème des redevances du service de base en gares (nouvelles régions) Redevance Quai par périmètres de gestion Segments tarifaires - Total

Plus en détail

Ministère de l'éducation nationale

Ministère de l'éducation nationale Ministère de l'éducation nationale Enquête PROFETIC auprès de 6 000 enseignants du second degré Les scores par académie, classification de l échantillon par catégorie (académie, type d établissement, sexe,

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2004-2009 Conférence de presse 5 octobre 2010 L observatoire des taxes foncières de l UNPI a été réalisé à partir de données issues du site

Plus en détail

Etude des Moyens d accès à St Malo Horaires de semaine. 07h36 Direct 10h46 10h08 Direct 13h05 18h41 Direct 21h47. Arrivée Saint Malo

Etude des Moyens d accès à St Malo Horaires de semaine. 07h36 Direct 10h46 10h08 Direct 13h05 18h41 Direct 21h47. Arrivée Saint Malo Etude des Moyens d accès à St Malo Horaires de semaine Trains à destination de Saint Malo (aller) PARIS MONTPARNASSE - SAINT MALO RENNES - SAINT MALO (TER) MASSY TGV - SAINT MALO LILLE EUROPE - SAINT MALO

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE 2008-2013 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 14 OCTOBRE 2014 1 INTRODUCTION CALCUL DE LA TAXE FONCIÈRE VALEUR LOCATIVE NETTE (valeur locative brute

Plus en détail

6 741 6 883 7 199 7 194 7 328 2004 2005 2006 2007 2008 î î î BRUXELLES LILLE CAEN ROUEN COURBEVOIE METZ BREST SAINT-BRIEUC QUIMPER RENNES VANNES VERSAILLES PARIS CRÉTEIL STRASBOURG NANTES TOURS DIJON

Plus en détail

Les GRANDES VILLES. Maguelone Ponroy

Les GRANDES VILLES. Maguelone Ponroy Les GRANDES VILLES DE FRANCE Maguelone Ponroy Vocabulaire La ville est un groupement de plus de 2 000 habitants regroupés dans un espace limité. Une agglomération est l ensemble constitué par une ville

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 10 25/01/2016 10:34 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 24423 Intitulé Licence : Licence Licence Droit (fiche nationale)

Plus en détail

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 424, du 08/02/2016

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 424, du 08/02/2016 Synthèse : Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 424, du 08/02/2016 Les visites pour grippe/syndrome grippal sont en forte augmentation cette semaine dans toutes

Plus en détail

Barres d entrée du mouvement inter 2013

Barres d entrée du mouvement inter 2013 Discipline : Arts Appliqués P 6500 Aix Marseille 328.2 Amiens 121 Besançon 21.1 Bordeaux 573 Caen 278 Clermont-Ferrand 381.2 Créteil 21.1 Dijon 21 Grenoble 321.2 Guadeloupe 1478.3 Guyane 163 Lille 135.1

Plus en détail

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE FÉVRIER 2014 Parité Diversité & Maires & adjoint.e.s ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE AVANT PROPOS À l occasion des élections municipales de mars, République & Diversité et le CRAN ont

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LA CRÉATION D ENTREPRISE ET LE TRAVAIL INDÉPENDANT

LES FRANÇAIS, LA CRÉATION D ENTREPRISE ET LE TRAVAIL INDÉPENDANT Un sondage réalisé pour : SONDAGE EXCLUSIF LES FRANÇAIS, LA CRÉATION D ENTREPRISE ET LE TRAVAIL INDÉPENDANT Octobre 2016 Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de Département

Plus en détail

Écoles supérieures du professorat et de l éducation Charte graphique

Écoles supérieures du professorat et de l éducation Charte graphique ÉCOLES SUPÉRIEURES DU PROFESSORAT ET DE L ÉDUCATION I CHARTE GRAPHIQUE I JUILLET 2013 PAGE 1 Écoles supérieures Charte graphique Contacts Ministère de l éducation nationale Délégation à la communication

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 23 décembre 2013 modifiant l arrêté du 18 avril 2011 portant liste et classification en deux catégories des emplois de greffier

Plus en détail

Calendrier scolaire et zones de vacances : quoi de neuf pour les trois prochaines années?

Calendrier scolaire et zones de vacances : quoi de neuf pour les trois prochaines années? Calendrier scolaire et zones de vacances : quoi de neuf pour les trois prochaines années? Publié le 02.04.2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Le ministère de l

Plus en détail

A. France-Allemagne : Que des clichés?

A. France-Allemagne : Que des clichés? 1 /// 11 La France, l Allemagne et l Europe A. France-Allemagne : Que des clichés? Travaillez avec un partenaire : 1. Décrivez votre caricature Partenaire A Décrivez la caricature à votre partenaire qui

Plus en détail

Une nouvelle façon de communiquer sur le media bus

Une nouvelle façon de communiquer sur le media bus Une nouvelle façon de communiquer sur le media bus Le bus, un media urbain intégré à notre quotidien Pour 85% des interviewés, la publicité sur les bus attire le regard. La publicité sur les bus permet

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

Répertoire ( / /12) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1977

Répertoire ( / /12) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1977 Enseignement supérieur et universités ; Direction chargée des universités et établissements d'enseignement supérieur et de recherche (1971-1973) - Direction générale des enseignements supérieurs et de

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mesdames et Messieurs les Directeurs Date : Mesdames et Messieurs les Agents Comptables 20/08/92 - des

Plus en détail

Taux d imposition 2016 des grandes collectivités locales

Taux d imposition 2016 des grandes collectivités locales Note d information - Mai 2016 Taux d imposition 2016 des grandes collectivités locales Cette note d information a été réalisée par : Jérôme BARBERET Tél. 06 89 70 55 46 jerome.barberet@forumgestionvilles.com

Plus en détail

Synthèse par établissement

Synthèse par établissement Synthèse par établissement Etablissements EFS Alpes-Méditerranée EFS Alsace EFS Aquitaine-Limousin EFS Auvergne-Loire EFS Bourgogne-Franche Comté EFS Bretagne EFS Centre-Atlantique EFS Guadeloupe / Guyane

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE 2009-2014

OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE 2009-2014 OBSERVATOIRE DES TAXES FONCIÈRES SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES PÉRIODE 2009-2014 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 14 OCTOBRE 2015 1 INTRODUCTION CALCUL DE LA TAXE FONCIÈRE VALEUR LOCATIVE NETTE (valeur locative brute

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) dans les établissements d enseignement supérieur en 2011

La validation des acquis de l expérience (VAE) dans les établissements d enseignement supérieur en 2011 note d informationdécembre 12.31 En 2011, 4 019 validations ont été délivrées au titre de la validation des acquis de l expérience (VAE) par les universités et le CNAM. Ce chiffre évolue peu par rapport

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 10 mai 2013 pris en application de l article D. 232-4 du code de l éducation pour la désignation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 1 er avril 2015 fixant au titre de l année 2015 le nombre et la

Plus en détail

BAROMÈTRE DU COÛT FISCAL IMMOBILIER EDITION almacg.fr

BAROMÈTRE DU COÛT FISCAL IMMOBILIER EDITION almacg.fr BAROMÈTRE DU IMMOBILIER EDITION 2014 almacg.fr UNE CHARGE RÉCURRENTE À IDENTIFIER ET À COMPARER...... NON EN TERMES DE TAUX D IMPOSITION, DE COÛT PAR M 2 Le coût fiscal immobilier représente, avec le loyer,

Plus en détail

Recrutement militaire. Classe 1939

Recrutement militaire. Classe 1939 N Recrutement. Classe 1939 Département / Destination Bureau alphabétique/ matricule/ 1 Ain Bourg-en-Bresse 4 26 Bourg-en-Bresse 1 1 27 2 Aisne Laon 6 43 2e RM 5 11 54 3 Allier Moulins 4 21 Moulins 1 1

Plus en détail

Forfaits à déplorer (10) Résultats des matchs joués

Forfaits à déplorer (10) Résultats des matchs joués La gazette est enrichie au fil des renseignements donnés (résultats - sous réserve de la vérification de la feuille de match, dates prévues ). L historique demeure (en petits caractères noirs, les nouveautés

Plus en détail

2011 (année de référence) N2O Autre gaz: (Tonnes) (Tonnes) N2O (Tonnes) Total. :Facultatif CO2 b: CO2 issu de la biomasse

2011 (année de référence) N2O Autre gaz: (Tonnes) (Tonnes) N2O (Tonnes) Total. :Facultatif CO2 b: CO2 issu de la biomasse Fnac Logistique SIREN : 414.702.506 catégories d'émissions Emissions indirectes associées à l énergie Postes d'émissions Emissions de gaz à effet de serre dues au fuel léger (gasoil) 0,000 Emissions de

Plus en détail

PROGRAMME 140 «ENSEIGNEMENT SCOLAIRE

PROGRAMME 140 «ENSEIGNEMENT SCOLAIRE PROGRAMME 140 «ENSEIGNEMENT SCOLAIRE PUBLIC DU PREMIER DEGRE» DGESCO Page 1/17 RENTREE SCOLAIRE 2010 REPARTITION DES MESURES DE RENTREE 2010 DANS L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE PUBLIC DU PREMIER DEGRE La loi

Plus en détail

Les séjours sportifs ANPEDA UCPA Hiver 2012. Vacances sportives accessibles aux enfants et jeunes sourds et malentendants

Les séjours sportifs ANPEDA UCPA Hiver 2012. Vacances sportives accessibles aux enfants et jeunes sourds et malentendants Les séjours sportifs ANPEDA UCPA Hiver 2012 Vacances sportives accessibles aux enfants et jeunes sourds et malentendants L UCPA, aux côtés de l ANPEDA, s engage pour développer l accès aux vacances sportives

Plus en détail

ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES

ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES N 202 AOUT 2003 SOMMAIRE 1. PRESENTATION p.3 2. SYNTHESE DE L ENQUETE p.4 3. LES REPONSES DES VILLES ET AGGLOMERATIONS

Plus en détail

Etude sur les charges de personnel et la mise en place des 35 heures dans les grandes villes. Ville de Nice

Etude sur les charges de personnel et la mise en place des 35 heures dans les grandes villes. Ville de Nice Etude sur les charges de personnel et la mise en place des heures dans les grandes villes Ville de L'Association des Maires de Grandes Villes de France et la Direction des Etudes de Dexia Crédit Local

Plus en détail

STATISTIQUES EXERCICES BREVET - SERIE 1

STATISTIQUES EXERCICES BREVET - SERIE 1 THEME : STATISTIQUES EXERCICES BREVET - SERIE 1 Exercice 1 : Brevet - Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Limoges, Nantes, Orléans-Tours, Poitiers, Rennes - 2006 Le tableau ci-dessous donne la répartition

Plus en détail

Répertoire ( / /37)

Répertoire ( / /37) Sécurité sociale ; Sous-direction des affaires administratives et financières ; Bureau informatique, gestion des caisses, relations caisses-usagers (1977-1979) Répertoire (19810096/1-19810096/37) Archives

Plus en détail

Les séjours sportifs Hiver 2015

Les séjours sportifs Hiver 2015 Les séjours sportifs Hiver 2015 Vacances sportives accessibles aux enfants et jeunes sourds et malentendants Accompagnants LSF et LPC pendant le séjour Comment s inscrire? Conditions d inscription : L

Plus en détail

Rattachement académique des candidats

Rattachement académique des candidats BTS SP3S - Session 2017 Rattachement académique des candidats Académie pilote Académies rattachées BORDEAUX Limoges Poitiers Toulouse CAEN Rouen CLERMONT-FERRAND Grenoble Lyon LILLE Amiens MONTPELLIER

Plus en détail

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse Observatoire UNPI des Taxes Foncières Conférence de presse 4 décembre 2008 I/ Présentation des taux régionaux Classement des plus forts taux régionaux en 2008 Classement par taux les moins Région Taux

Plus en détail

Comparatif Choix définitif vs Choix Céline Le jeudi 16 septembre 2010 au soir

Comparatif Choix définitif vs Choix Céline Le jeudi 16 septembre 2010 au soir Comparatif Choix définitif vs Choix Céline Le jeudi 16 septembre 2010 au soir 0 Classement Choix DES sur CELINE Choix subdivision CELINE Choix DES définitif Choix subdivision définitif DESC envisagé 1

Plus en détail

Aussi, la répartition des moyens aux opérateurs sera soumise à l avis du CNESER de janvier.

Aussi, la répartition des moyens aux opérateurs sera soumise à l avis du CNESER de janvier. Note aux membres du Conseil national de l enseignement supérieur et de la recherche «Répartition des moyens aux établissements : créations d emplois 2015» CNESER du 15 décembre 2014 DGESIP B2-2, département

Plus en détail

Zone B Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg.

Zone B Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg. Calendrier Zones Epreuves nationales Epreuves régionales Epreuves départementales A B C Zone A Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers Zone B Aix-Marseille, Amiens,

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 318, du 28 janvier 2014 L activité des associations SOS Médecins est stable sur la semaine écoulée tous âges confondus, au

Plus en détail

Bilan de l enquête sur la téléphonie fixe Maires de Grandes Villes/Journal Le Monde ETUDE n 205 Septembre 2004

Bilan de l enquête sur la téléphonie fixe Maires de Grandes Villes/Journal Le Monde ETUDE n 205 Septembre 2004 Bilan de l enquête sur la téléphonie fixe Maires de Grandes Villes/Journal Le Monde ETUDE n 205 Septembre 2004 Association des Maires de Grandes Villes de France Tous droits réservés Septembre 2004 1 Au

Plus en détail

Liste des Masters Professionnels et DESS France. Classement par thème. Liste mise à jour 17/01/2005

Liste des Masters Professionnels et DESS France. Classement par thème. Liste mise à jour 17/01/2005 Liste des Masters Professionnels et DESS France Classement par thème Liste mise à jour 17/01/2005 DESS et Master Professionnels THEME 01-00 : AGRICULTURE, AGRONOMIE, AGROALIMENTAIRE DMAP :01 10 Agriculture-Agronomie

Plus en détail

Guide d utilisation des logotypes académiques suite à la réforme territoriale

Guide d utilisation des logotypes académiques suite à la réforme territoriale Guide d utilisation des logotypes académiques suite à la réforme territoriale Octobre 2016 Délégation à la communication Principes de travail Faire émerger les s en tant qu émetteur. Privilégier la spécificité

Plus en détail

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Les dispenses d épreuves du DSCG Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Type Date limite d obtention CAPET D2 Techniques s CAPET Economie et gestion option A Economie et gestion administrative

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE 2015 MENEE PAR L APSES SUR CONDITIONS DE

RESULTATS DE L ENQUETE 2015 MENEE PAR L APSES SUR CONDITIONS DE RESULTATS DE L ENQUETE 2015 MENEE PAR L APSES SUR CONDITIONS DE CORRECTION DES COPIES DU BACCALAUREAT 1. Principaux résultats 298 ont renseigné le questionnaire réalisé par l APSES concernant les conditions

Plus en détail

Note de présentation. Etude des candidatures aux postes d enseignant-chercheur (Campagne 2007, 1 ère session)

Note de présentation. Etude des candidatures aux postes d enseignant-chercheur (Campagne 2007, 1 ère session) Etude des candidatures aux postes de maître de conférences et de professeur des universités au cours de la campagne de recrutement 2007 (1 ère session) DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES Service

Plus en détail

Délégation commerciale Charleville Mézières

Délégation commerciale Charleville Mézières Liste des délégations régionales Malakoff Médéric Délégation commerciale Nice 37 boulevard Carabacel 06046 Nice Tél. : 04 93 13 36 63 Délégation commerciale Charleville Mézières 23 avenue Charles Boutet

Plus en détail

Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse du 1 er février 2017

Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse du 1 er février 2017 Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse du 1 er février 2017 BILAN 2016 MARCHÉ DU CRÉDIT 2016 1,32% : TAUX D INTÉRÊT AU T4 2016 2016 : DES TAUX HISTORIQUEMENT BAS Niveau

Plus en détail

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 218, du 14 au 19 février 2012 (analyse sur 6 jours)

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 218, du 14 au 19 février 2012 (analyse sur 6 jours) Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 218, du 14 au 19 février 2012 (analyse sur 6 jours) L activité de SOS Médecins est stable sur le plan national pour la période

Plus en détail

Etat d urgence : carte des manifestations du 30 janvier

Etat d urgence : carte des manifestations du 30 janvier Etat d urgence : carte des manifestations du 30 janvier 26 janvier 2016 Retrouvez la carte des manifestations du 30 janvier organisées en France sur : http://www.nousnecederonspas.org/carte/, régulièrement

Plus en détail

les espaces industriels français Les espaces industriels français `1 un territoire inégalement industrialisé: pages `2, `3

les espaces industriels français Les espaces industriels français `1 un territoire inégalement industrialisé: pages `2, `3 les espaces industriels français Les espaces industriels français `1 un territoire inégalement industrialisé: pages `2, `3 1 Un territoire inégalement industrialisé: pages 2, 3 `2 des espaces industriels

Plus en détail

Centre d'études et d'expertise pour les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement CODES MIN 2014

Centre d'études et d'expertise pour les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement CODES MIN 2014 CODES MIN 2014 Bulletins de paie éligibles sans code «MIN» : - Bulletins de paie des militaires, portant la mention «Bulletin de solde» ; - Bulletins de paie des agents de la DILA, portant la mention «Direction

Plus en détail

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 426 du 22 février 2016 Synthèse : Objectifs Sommaire

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 426 du 22 février 2016 Synthèse : Objectifs Sommaire Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 426 du 22 février 2016 Synthèse : L activité globale des associations SOS Médecins est en hausse modérée chez les adultes

Plus en détail

Conditions Particulières de Vente TGVpop

Conditions Particulières de Vente TGVpop Conditions Particulières de Vente TGVpop Version du 27 juin 2016. Les présentes Conditions Particulières de Vente ont pour objet de définir les conditions de réservation et de vente d un titre de transport

Plus en détail

CATALOGUE. de formations 2015

CATALOGUE. de formations 2015 CATALOGUE de formations 2015 SOMMAIRE Atelier cas cliniques : Le patient diabétique, le patient sous anticoagulants...3 Soins infirmiers et différence culturelle...4 Diabète : Le rôle infirmier dans le

Plus en détail

Maîtrise de l Animation en Gériatrie. Stage de formation :

Maîtrise de l Animation en Gériatrie. Stage de formation : Association Nationale de Formation en Gérontologie Le Millénaire 35 allée J.M. Tjibaou 34000 MONTPELLIER Organisme de formation enregistré sous le N 91340613634 Stage de formation : Maîtrise de l Animation

Plus en détail

Session 2017 SESSION 2017

Session 2017 SESSION 2017 Session 2017 SESSION 2017 I. CALENDRIER DES ÉPREUVES II. REGROUPEMENTS INTERACADÉMIQUES III. MODÈLE DE LIVRET SCOLAIRE SESSION 2017 IV. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES V. FICHE DESCRIPTIVE

Plus en détail

Programme immobilier pénitentiaire et recherches foncières

Programme immobilier pénitentiaire et recherches foncières Programme immobilier pénitentiaire et recherches foncières Annonces du Premier Ministre et du garde des Sceaux, à l occasion de la cérémonie de fin de formation de la 190ème promotion de surveillants pénitentiaires,

Plus en détail