Les Scic. Entreprendre ensemble au cœur des territoires.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Scic. Entreprendre ensemble au cœur des territoires."

Transcription

1 Les Scic Entreprendre ensemble au cœur des territoires

2 Les S CO P.: Les Sociétés COopératives et Participatives >SCOP >Des salariés associés >majoritaires SCIC Le multisociétariat au service de l intérêt collectif, d un territoire 2

3 > Titre intermédiaire Les SCIC aujourd hui : quelques repères

4 Les Scic, en France + de emplois Plus de 200 Scic Un chiffre d affaires moyen qui a presque doublé depuis 2007, pour atteindre % des Scic ont des collectivités publiques dans leur capital. Un capital moyen de s échelonnant entre 550 et

5 dans différents secteurs d activité 5

6 Zoom sur les SCIC d Aquitaine SCIC Interstices Couveuses d activité (Landes 2005) SCIC L éole Restauration d entreprises (Landes ) 17 SCIC SCIC Autocool Auto partage de véhicules (Gironde ) SCIC Ader Conseil aux entreprises rurales (Pyrénées Atl ) SCIC Aldudarrak Vidéo / Communication / Télévision (Pyrénées Atl ) SCIC La Keyboard Class IREM - Institut d Expressions musicales (Gironde ) 6

7 > Titre intermédiaire Les SCOP: la force d un réseau

8 Un réseau présent sur tous les territoires Confédération Générale des SCOP 13 Unions régionales BTP Communication Industrie 3 Fédérations professionnelles 8

9 L Union régionale d Aquitaine Association loi 1901 dirigée par un Conseil d Administration comprenant 12 membres dirigeants de SCOP et SCIC. Une équipe de 6 salariés. Le métier : Suivi des SCOP et des SCIC. La formation des coopérateurs. La représentation et le développement du mouvement. Assistance à la création, à la reprise d entreprise en SCOP. 134 SCOP, 8 SCIC + de salariés 9

10 > Titre intermédiaire La SCIC : définition

11 La SCIC : c est > Société Coopérative d Intérêt Collectif Une ENTREPRISE à dimension > SOCIALE qui agit sur un TERRITOIRE via un > MULTISOCIETARIAT 11

12 Le statut des SCIC Sociétés Anonymes (SA) ou des Sociétés A Responsabilité Limitée (SARL) à capital variable 12

13 Une société coopérative commerciale Règles des sociétés SA ou SARL Règles coopératives Constitution d un capital (fonds propres) Inscription au registre du commerce Logique concurrentielle, solvabilité Fiscalisation (TVA, IS sous condition, CET) Une personne = une voix Réserves impartageables Révision coopérative Double qualité de l associé animée par un objectif économique et social 13

14 La révision coopérative Objet : Valider la conformité du fonctionnement de la coopérative répartition des excédents, organisation du sociétariat, etc Eclairer les associés sur la situation économique de la coopérative. Intervention périodique d'un "réviseur", agréé pour cette mission par la Commission Nationale de la Révision. Obligatoire tous les 5 ans 14

15 > Titre intermédiaire Le multi sociétariat : reflet de l intérêt collectif

16 Le multi sociétariat Salariés de la SCIC Bénéficiaires Clients, usagers, fournisseurs, SCIC Collectivités publiques Collectivités territoriales, établissements publics, syndicats mixtes Personnes morales de droit privé Sociétés, associations, artisans, Bénévoles Sympathisants 16

17 Le multi sociétariat Peut être associé d une SCIC : Toute personne morale ou physique, de droit public ou privé Toute Scic doit regrouper au minimum : > Un ou des salariés > Un ou des bénéficiaires (clients, usagers, fournisseurs ) > Un ou des tiers, dont les plus fréquents : Collectivités locales Bénévoles Sympathisants Associations Entreprises privées Artisans 17

18 L implication possible des collectivités locales > comme associées (dans la limite de 20 % du capital) > et/ou comme pour toute autre entreprise via des subventions, mises à disposition, candidature aux offres de marché public, délégation de service public, conventionnement Attention! L objet de la SCIC doit entrer dans le champ de compétences de la collectivité! (Application du Code général des collectivités territoriales) 18

19 > Titre intermédiaire Une activité lucrative en gestion désintéressée

20 Une gestion désintéressée 57,5 % minimum des bénéfices affectés aux réserves impartageables Rémunération du capital limitée et encadrée Pas de «remontées en capital» d une partie des réserves Remboursement des parts sociales à la valeur nominale Boni de liquidation affecté à un autre patrimoine collectif 20

21 L affectation du résultat en SCIC Affectation obligatoire en réserves : > 15 % en réserve légale Exemple : Résultat supposé =1000 et Aides reçues=300 > 50 % du solde en réserve statutaire > Affectation de l équivalent des aides reçues Soit 57,5% + Aides Réserve légale Réserve statutaire (soit 850 x 50 %) Réserve statutaire (Aides) Le résultat restant peut être affecté en dividendes Attention : intérêt < TMRO! Dividendes Total : La différence sera affectée en réserves L ensemble du résultat affecté en réserves sera exonéré de l IS. 21

22 > Titre intermédiaire La gouvernance dans une SCIC

23 La gouvernance dans une Scic SA Les associés se réunissent en SARL Les associés se réunissent en Assemblée Générale qui va élire Assemblée Générale qui va élire Conseil d Administration qui va élire Un Gérant Un PDG 1 associé = 1 voix 23

24 avec possibilité de créer des collèges de vote >Un collège = un groupe de pouvoir (zone géographique, filière d'activité, statut personnel, responsabilités, projet particulier, )!!! Attention: Accord nécessaire de l ensemble des associés Critères interdits pour la définition des collèges : le capital détenu par les associés (loi Scic) tout autre critère discriminatoire (droit commun) 24

25 Les collèges de vote Nombre de collèges possibles : entre 3 et 10 collèges Répartition des droits de vote : égalitairement entre tous les collèges ou avec pondération : 10% minimum 50% maximum Report des voix : majoritaire ou proportionnel 25

26 Multi sociétariat avec l option collèges principe constitution organisation Présence de 3 types d'associés classés en catégories organisés en collèges. 1 des salariés 2 des bénéficiaires 3 autres types d associés 1 catégorie des... 2 catégorie des... 3 catégorie des... 4 catégorie des... 5 catégorie des... 6 catégorie des collège A collège B collège C collège D, E, F,... 26

27 La gouvernance d une SCIC avec des collèges SA Les associés se réunissent en SARL Les associés se réunissent en Assemblée Générale qui va élire Option avec collèges : 1 associé(e) = 1 voix décompte des votes par collège Assemblée générale Assemblée Générale qui va élire Conseil d Administration qui va élire Un Gérant Un PDG 27

28 > Titre intermédiaire Créer une SCIC

29 Différentes origines de création d une SCIC Création ex-nihilo (59 %) Transformation d une association (31 %) Transformation d une société (10 %) 29

30 Des transformations de structures possibles D association en SCIC "Les associations déclarées peuvent se transformer en société coopérative ayant une activité analogue. Cette transformation n'entraîne pas la création d'une personne morale nouvelle.«art. 28 bis De Société en SCIC " toute société, quelle qu'en soit la forme, peut modifier ses statuts pour les adapter aux dispositions de la Scic sans création d'une personne morale nouvelle." Loi du 17 juillet 2001 Art. 19 quaterdecies 30

31 La transformation: quels avantages? > Simplification des démarches administratives > Poursuite de la personne morale existante > Les agréments, habilitations et conventions peuvent se poursuivre > Les fonds propres sont affectés aux réserves impartageables de la Scic 31

32 > Titre intermédiaire L Union régionale vous accompagne

33 Un appui à la création et tout au long de la vie de la coopérative Accueil et suivi personnalisés à chaque étape de la mise en œuvre et du développement de chaque projet : Etude financière, montage juridique, suivi post-création Accès à des solutions de financement (outils du mouvement et autres partenaires financiers) Formation des salariés et des dirigeants pour accompagner la création et le développement des Scop et SCIC Représentation auprès des pouvoirs publics et acteurs économiques au niveau régional 33

34 Des ressources mutualisées Une cotisation en fonction du chiffre d affaires généré de 0,3 % du CA répartie équitablement entre : > La Confédération Générale (National) > Votre Union régionale > La SOCODEN (Société Coopérative d Entraide) : outils de financement destinés aux SCOP et SCIC adhérentes 34

35 Nos partenaires institutionnels > Conseil Régional Aquitaine Convention pour la promotion de la création ou reprise d entreprises en Coopérative. > Conseil Général des Landes Convention pour le suivi des coopératives et la reprise d entreprises en Coopérative. > Conseil Général de Gironde. Convention pour la création et le suivi des coopératives. 35

36 Plus d informations Union régionale des SCOP d Aquitaine Espace technologique Jean Bertin Avenue du 1er Mai TARNOS Antenne Gironde: 162 cours Maréchal Galliéni Talence

«La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?»

«La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?» «La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?» https://www.youtube.com/watch?v=4qhr_wm0mxk Repères sur les Scop/Scic Quelques Scop/Scic Les Scop/Scic en chiffres Adhérents

Plus en détail

Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1

Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1 Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1 La force d un réseau Au niveau national, les SCOP représentent : 2000 Sociétés et 600 filiales 40 000 salariés dont 75 % d associés

Plus en détail

CRA. 11 janvier 2017

CRA. 11 janvier 2017 CRA 11 janvier 2017 Les SCOP de l Ouest Au 31/12/2015 : 400 SCOP/SCIC 8737 salariés Au 01/01/2017 : 442 SCOP/SCIC 9549 salariés Basse Normandie 49 Scop & Scic 2299 Emplois Haute Normandie 42 Scop & Scic

Plus en détail

Entreprendre en Scop. Les Sociétés coopératives et participatives

Entreprendre en Scop. Les Sociétés coopératives et participatives Entreprendre en Scop Les Sociétés coopératives et participatives LE RESEAU SCOP Un réseau national qui représente l ensemble des Scop, coordonne les moyens et mutualise les ressources, 9 Unions régionales

Plus en détail

Union Régionale des SCOP de l Est. Les Scop. Le réseau des co-entrepreneurs

Union Régionale des SCOP de l Est. Les Scop. Le réseau des co-entrepreneurs Union Régionale des SCOP de l Est Les Scop Le réseau des co-entrepreneurs 1 Sociétés coopératives et participatives Scop Entreprises dont les salariés sont associés majoritaires et vivent un projet commun

Plus en détail

La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm)

La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm) La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm) La genèse d une nouvelle forme juridique L article 36 de la loi n 2001-624 du 17 juillet 2001 introduit un titre IIter à la loi du 10 septembre

Plus en détail

Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit

Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit lectricité verte? Noémie POIZE & Emmanuel Jeanjean Salon des Energies Renouvelables

Plus en détail

Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire. Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre h00 13h00

Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire. Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre h00 13h00 Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre 2014 12h00 13h00 10% de l emploi et 10% du PIB Entreprendre dans l ESS? Entreprendre dans l ESS c est

Plus en détail

Le statut Scop : entreprendre autrement!

Le statut Scop : entreprendre autrement! Artois Comm - 20 novembre 2008 Le statut Scop : entreprendre autrement! Une solution durable pour le développement des territoires. 1er réseau des entreprises participatives... Contexte Les enjeux de la

Plus en détail

La solution coopérative

La solution coopérative Créer, reprendre, transmettre une entreprise La solution coopérative «La Scop crée une synergie de travail qui vaut de l or et une capacité à oser des projets dans lesquels on ne se serait pas lancé tout

Plus en détail

CENTRALES VILLAGEOISES PHOTOVOLTAÏQUES. III. Phase Animation. Formation Centrales Villageoises 3/12/2015 Aix-en-Provence

CENTRALES VILLAGEOISES PHOTOVOLTAÏQUES. III. Phase Animation. Formation Centrales Villageoises 3/12/2015 Aix-en-Provence CENTRALES VILLAGEOISES PHOTOVOLTAÏQUES III. Phase Animation Formation Centrales Villageoises 3/12/2015 Aix-en-Provence RÉUNIONS PUBLIQUES o objectifs - contenu outils Objectifs Sensibiliser aux enjeux

Plus en détail

SCIC ECLIS. Une réponse globale pour un bâti écologique

SCIC ECLIS. Une réponse globale pour un bâti écologique SCIC ECLIS Une réponse globale pour un bâti écologique Présentation Les origines d ECLIS : enjeux, dates, constats initiaux Les missions d ECLIS et la Charte Les prestations Une Société Coopérative d Intérêt

Plus en détail

Les formes juridiques de l Office de Tourisme

Les formes juridiques de l Office de Tourisme Les formes juridiques de l Office de Tourisme Office de Tourisme Deux modes de gestion La gestion directe Epic Régie La gestion déléguée L association La société commerciale SEML ASSOCIATIONS Leur nombre

Plus en détail

SCIC GUICLAN SANTE. Réunion publique du 21 septembre Emilie BAYON - Responsable juridique 1

SCIC GUICLAN SANTE. Réunion publique du 21 septembre Emilie BAYON - Responsable juridique 1 SCIC GUICLAN SANTE Réunion publique du 21 septembre 2016 Emilie BAYON - Responsable juridique 1 Introduction LA QUESTION DE L ACCES AUX SOINS AU NIVEAU NATIONAL LA QUESTION DE L ACCES AUX SOINS SUR LA

Plus en détail

APPEL A PROJETS ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

APPEL A PROJETS ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE APPEL A PROJETS ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE I- LE CONTEXTE DE L APPEL A PROJET 1 ) Depuis 2005, le Conseil général a mis en place un dispositif contribuant au développement de l Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Centrales villageoises photovoltaïques

Centrales villageoises photovoltaïques Centrales villageoises photovoltaïques Le choix de la société locale : SAS ou SCIC? Mise à jour : mai 2016 La société locale Un outil au service du territoire permettant d ancrer localement des projets

Plus en détail

Construire une société locale

Construire une société locale Construire une société locale Les Ollières 8 février 2012 La société locale Un outil au service du territoire permettant d ancrer localement des projets de production d énergie renouvelable et d économies

Plus en détail

Quels montages juridiques pour les projets citoyens d énergies renouvelables? AIX-EN-PROVENCE 23 avril 2015

Quels montages juridiques pour les projets citoyens d énergies renouvelables? AIX-EN-PROVENCE 23 avril 2015 Quels montages juridiques pour les projets citoyens d énergies renouvelables? AIX-EN-PROVENCE 23 avril 2015 Noémie Poize, Rhônalpénergie - Environnement CHAPITRE II Statuts et gouvernance : points clés

Plus en détail

Entreprise individuelle EIRL EURL SARL Association Nombre d associés Entrepreneur individuel seul 1 seul associé. physique ou morale, à l exception

Entreprise individuelle EIRL EURL SARL Association Nombre d associés Entrepreneur individuel seul 1 seul associé. physique ou morale, à l exception bien démarrer : les bons tuyaux Vous souhaitez vous lancer dans les métiers de la restauration? Cette fiche vous donne toutes les infos pratiques pour vous aider à créer votre activité en respectant l

Plus en détail

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015 Le 10 juin 2015 Fiche presse Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément Qu est-ce que l économie sociale et solidaire? Source : www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

Plus en détail

FICHE JURIDIQUE N 58

FICHE JURIDIQUE N 58 FICHE JURIDIQUE N 58 Juin 2015 Tableau comparatif des modalités de gestion d un Office de Tourisme Textes de référence Forme juridique Création Objet social Loi du 1 er juillet 1901 Décret du 16 août 1901

Plus en détail

Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (SARL unipersonnelle)

Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (SARL unipersonnelle) COMPARAISON DES DIFFERENTS STATUTS LES DIFFERENTS STATUTS D UNE ENTREPRISE RL S SU Entreprise Individuelle Entreprise Individuel à Responsabilité Limitée Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée

Plus en détail

- ANNEXE N 1- QUESTIONNAIRE A REMPLIR PAR L ORGANISME QUI DEMANDE A CONNAITRE SON REGIME FISCAL AU REGARD DES IMPOTS COMMERCIAUX

- ANNEXE N 1- QUESTIONNAIRE A REMPLIR PAR L ORGANISME QUI DEMANDE A CONNAITRE SON REGIME FISCAL AU REGARD DES IMPOTS COMMERCIAUX - ANNEXE N 1- QUESTIONNAIRE A REMPLIR PAR L ORGANISME QUI DEMANDE A CONNAITRE SON REGIME FISCAL AU REGARD DES IMPOTS COMMERCIAUX L instruction n 1-2008 DC du 4 juillet 2008, publiée au Journal Officiel

Plus en détail

QUESTIONNAIRE A REMPLIR PAR L ORGANISME QUI DEMANDE A CONNAÎTRE SON RÉGIME FISCAL AU REGARD DES IMPÔTS COMMERCIAUX

QUESTIONNAIRE A REMPLIR PAR L ORGANISME QUI DEMANDE A CONNAÎTRE SON RÉGIME FISCAL AU REGARD DES IMPÔTS COMMERCIAUX QUESTIONNAIRE A REMPLIR PAR L ORGANISME QUI DEMANDE A CONNAÎTRE SON RÉGIME FISCAL AU REGARD DES IMPÔTS COMMERCIAUX L instruction du 15 septembre 1998 (BOI 4H598) a précisé les critères à prendre en compte

Plus en détail

La création artistique et sa diffusion de proximité

La création artistique et sa diffusion de proximité L e f o n d s d a i d e à l e m p l o i a r t i s t i q u e La création artistique et sa diffusion de proximité Constituent des objectifs majeurs pour le développement de la culture et son accès par l

Plus en détail

questions LES SCIC Sommaire Avise Agence de Valorisation des Initiatives Socio-Economiques LES SOCIÉTÉS COOPÉRATIVES D'INTERET COLLECTIF

questions LES SCIC Sommaire Avise Agence de Valorisation des Initiatives Socio-Economiques LES SOCIÉTÉS COOPÉRATIVES D'INTERET COLLECTIF LES SCIC 40 en LES SOCIÉTÉS COOPÉRATIVES D'INTERET COLLECTIF questions Sommaire 3 4 4 5 7 9 10 11 12 13 14 15 16 16 17 17 17 PRÉSENTATION GÉNÉRALE LES QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES Les principales particularités

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

Saint Nicolas de Port 8 avril Comité bénévole 1

Saint Nicolas de Port 8 avril Comité bénévole 1 Saint Nicolas de Port 8 avril 2016 1 SOMMAIRE PRESENTATION Notre FAMILLE de brasseurs FONCTIONNEMENT MISSIONS FINANCEMENT SYNTHESE 2 POURQUOI SOMMES-NOUS RÉUNIS? 3 PRESENTATION Pourquoi sommes-nous réunis?

Plus en détail

DEMANDE D AGREMENT MINISTERIEL (OU CHANGEMENT D AGREMENT MINISTERIEL)

DEMANDE D AGREMENT MINISTERIEL (OU CHANGEMENT D AGREMENT MINISTERIEL) DEMANDE D AGREMENT MINISTERIEL (OU CHANGEMENT D AGREMENT MINISTERIEL) EN TANT QUE SOCIETE D IMPACT SOCIETAL (SIS) Formulaire à adresser à : Ministère du Travail, de l Emploi et de l Economie sociale et

Plus en détail

C est un projet de re-dynamisation d un territoire rural via des actions ludiques, culturelles, touristiques. Tourné vers les habitants comme vers

C est un projet de re-dynamisation d un territoire rural via des actions ludiques, culturelles, touristiques. Tourné vers les habitants comme vers L ACTIVITE: Jeux Me Régale, c est quoi? C est l aboutissement de trois années de travail autour de la création d un projet coopératif, accompagné par l Union Régionale des Coopératives, qui permet à l

Plus en détail

FORMATIONS COOPÉRATIVES

FORMATIONS COOPÉRATIVES FORMATIONS COOPÉRATIVES CATALOGUE 2016 FORMATIONS COOPÉRATIVES 2016 CHAMPAGNE-ARDENNE - LORRAINE - ALSACE L Union Régionale propose ce programme de formation à ses adhérents dans le cadre de sa mission

Plus en détail

Les Offices de Tourisme sous forme de société

Les Offices de Tourisme sous forme de société Les Offices de Tourisme sous forme de société d économie mixte locale Le régime des sociétés d économie mixte locale est défini aux articles L1521-1 et suivants du CGCT. Les SEML sont des sociétés anonymes

Plus en détail

Agence Pour la Création d'entreprises GUIDE MÉTHODE. 5 e ÉDITION

Agence Pour la Création d'entreprises GUIDE MÉTHODE. 5 e ÉDITION Agence Pour la Création d'entreprises GUIDE MÉTHODE Quel statut pour mon entreprise? 5 e ÉDITION Éditions d Organisation Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-organisation.com

Plus en détail

L'économie sociale et solidaire

L'économie sociale et solidaire L'économie sociale et solidaire 1 2 L économie sociale et solidaire «L'économie sociale et solidaire désigne un ensemble d'initiatives économiques à finalité sociale qui participent à la construction d'une

Plus en détail

Le siège de l association est fixé à l adresse suivante : 130/132 avenue des Pyrénées à VILLENAVE D ORNON (33140).

Le siège de l association est fixé à l adresse suivante : 130/132 avenue des Pyrénées à VILLENAVE D ORNON (33140). FEDERATION DES DESIGNERS EN AQUITAINE Association Loi 1901 N W332009036 130/132 avenue des Pyrénées 33140 VILLENAVE D ORNON STATUTS TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Constitution Dénomination

Plus en détail

STATUTS de l Association du Carnaval des Bolzes

STATUTS de l Association du Carnaval des Bolzes STATUTS de l Association du (adoptés lors de l assemblée générale ordinaire du 30 septembre 2016) Dans ce qui suit, les diverses fonctions désignées peuvent dans tous les cas être remplies par un homme

Plus en détail

STATUTS (MAJ du 10/02/14)

STATUTS (MAJ du 10/02/14) STATUTS (MAJ du 10/02/14) ARTICLE PREMIER NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour nom :

Plus en détail

Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles

Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles Mutuelles de santé et Régime d Assurance Maladie Universelle (RAMU) au Bénin KOTO-YERIMA

Plus en détail

Projet de loi* Hamon relative à l Economie Sociale et Solidaire Premiers enseignements pour les OSBL

Projet de loi* Hamon relative à l Economie Sociale et Solidaire Premiers enseignements pour les OSBL Projet de loi* Hamon relative à l Economie Sociale et Solidaire Premiers enseignements pour les OSBL Paris, le 25 juillet 2013 Animation : Stéphane Couchoux, Avocat Associé * Version adoptée en Conseil

Plus en détail

Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise

Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise 1001 raisons de devenir sociétaire de la coopérative AUTO2 Depuis septembre 2009, plusieurs personnes travaillent à la création

Plus en détail

R È G L E M E N T I N T E R I E U R

R È G L E M E N T I N T E R I E U R R È G L E M E N T I N T E R I E U R Table des matières CHAPITRE I BUT ET ADHESION AU FONJEP... 3 ARTICLE 1 - LES CRITERES D'ADHESION... 3 ARTICLE 2 - LA DEMANDE D ADHESION... 3 ARTICLE 3 - L EXAMEN DE

Plus en détail

Marjorie HOCH. Avocat au Barreau de Paris

Marjorie HOCH. Avocat au Barreau de Paris Marjorie HOCH Avocat au Barreau de Paris Introduction Rappel: société v. entreprise individuelle Modes d exercices Entreprise individuelle Ex: micro entrepreneur, EIRL Société Responsabilité illimitée

Plus en détail

Suivi du projet de Loi* Hamon relative à l Economie Sociale et Solidaire

Suivi du projet de Loi* Hamon relative à l Economie Sociale et Solidaire Suivi du projet de Loi* Hamon relative à l Economie Sociale et Solidaire Premiers enseignements pour les OSBL** Paris, le 25 juillet 2013 (Dernière mise à jour : 12/11/2013) * Version adoptée par le Sénat

Plus en détail

Accompagnement à l orientation et à la formation des salariés ciblés CDD, temps partiel

Accompagnement à l orientation et à la formation des salariés ciblés CDD, temps partiel APPEL A PROPOSITIONS Accompagnement à l orientation et à la formation des salariés ciblés CDD, temps partiel Organisme commanditaire AGEFOS PME AQUITAINE A l attention des prestataires de bilan AGEFOS

Plus en détail

COMITE DES ŒUVRES SOCIALES DU PERSONNEL DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS

COMITE DES ŒUVRES SOCIALES DU PERSONNEL DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS 1 COMITE DES ŒUVRES SOCIALES DU PERSONNEL DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS Statuts adoptés le 18 décembre 2012 par l assemblée générale extraordinaire réunie à Lille. Article 2 Modifié le 30 novembre

Plus en détail

I - PROJET DES RESOLUTIONS SOUMISES A L APPROBATION DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 MARS 2016

I - PROJET DES RESOLUTIONS SOUMISES A L APPROBATION DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 MARS 2016 I - PROJET DES RESOLUTIONS SOUMISES A L APPROBATION DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 MARS 2016 1 ère résolution : Approbation du rapport moral L assemblée générale ordinaire après avoir entendu

Plus en détail

SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE

SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE 1 / 6 SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE 06/06/2017 La SAS est une société par actions tout comme la société anonyme et la société en commandite par actions. La responsabilité des associés y est limitée au

Plus en détail

Prix Mutuelle UMC de l Engagement Solidaire 2016 En partenariat avec la Mairie du 11ème arrondissement de Paris

Prix Mutuelle UMC de l Engagement Solidaire 2016 En partenariat avec la Mairie du 11ème arrondissement de Paris Prix Mutuelle UMC de l Engagement Solidaire 2016 En partenariat avec la Mairie du 11ème arrondissement de Paris Dossier de candidature (maximum de 10 pages) PARTIE 1 : LA STRUCTURE CANDIDATE A. INFORMATIONS

Plus en détail

ARTICLE 1 - CONSTITUTION, DENOMINATION, SIEGE

ARTICLE 1 - CONSTITUTION, DENOMINATION, SIEGE STATUTS Préambule Le syndicalisme est né de la double volonté des salariés de défendre leurs intérêts et de participer à la transformation de la société. Depuis sa création, il a joué un rôle déterminant

Plus en détail

Fédération Française de la Randonnée Pédestre. Comité Départemental de la Gironde

Fédération Française de la Randonnée Pédestre. Comité Départemental de la Gironde Fédération Française de la Randonnée Pédestre Comité Départemental de la Gironde Règlement Intérieur Adopté par l Assemblée Générale du 4 Février 2012 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser

Plus en détail

CREATION ET/OU EVOLUTION DES LIEUX D ACCUEIL DE L OFFICE DE TOURISME

CREATION ET/OU EVOLUTION DES LIEUX D ACCUEIL DE L OFFICE DE TOURISME DOSSIER DE CANDIDATURE DE L APPEL A PROJET CREATION ET/OU EVOLUTION DES LIEUX D ACCUEIL DE L OFFICE DE TOURISME Nom de la structure candidate : Pour les associations, si vous le connaissez, numéro d identifiant

Plus en détail

Les missions du service civique

Les missions du service civique Annexe 1 Le service civique Le service dans civique le dans réseau le FNARS Les missions du service civique Qu est-ce qu une mission de service civique? Un engagement volontaire au service de l intérêt

Plus en détail

Comparaison SARL, SA, SAS

Comparaison SARL, SA, SAS Comparaison SARL, SA, SAS Direction SARL SA classique SAS Dirigeants Responsabilité Pouvoirs avec les associés Nomination dirigeants Décision rémunération Durée des fonctions Gérant(s) : obligatoirement

Plus en détail

"COOPERE 34 " "COOrdination Pour l Education Relative à l Environnement sur les territoires héraultais"

COOPERE 34  COOrdination Pour l Education Relative à l Environnement sur les territoires héraultais Ces statuts précisent et complètent, en lui restant fidèle, la charte du réseau COOPERE 34, revue en assemblée générale extraordinaire du 10 mars 2015. Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts,

Plus en détail

GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE»

GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE» GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE» Sommaire : Etape 1 : L appel à manifestation d intérêt... 2 Etape 2 : Orientation des projets... 4 Etape 3 : Présentation

Plus en détail

Etats Généraux des Pays et Pôles Territoriaux ENSEMBLE PLUS FORTS!

Etats Généraux des Pays et Pôles Territoriaux ENSEMBLE PLUS FORTS! Etats Généraux des Pays et Pôles Territoriaux ENSEMBLE PLUS FORTS! Le 7 novembre 2016 Un territoire rural au cœur de la région Nouvelle Aquitaine Carte d identité géographique du territoire Le PETR permet

Plus en détail

Atelier A23. Quels sont les risques fiscaux pour les associations? Dernières décisions de l administration fiscale.

Atelier A23. Quels sont les risques fiscaux pour les associations? Dernières décisions de l administration fiscale. Atelier A23 Quels sont les risques fiscaux pour les associations? Dernières décisions de l administration fiscale. Maryse HAMEL Christophe POINSATTE Associés - Responsables du Secteur Association de la

Plus en détail

Fiche 7 Société par actions simplifiée (SAS)

Fiche 7 Société par actions simplifiée (SAS) Fiche 7 Société par actions simplifiée (SAS) 1. Présentation La société par actions simplifiée (SAS) est une société dont les règles de fonctionnement sont fixées pour une grande partie par ses membres,

Plus en détail

Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS

Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS Table des matières Table des matières Avant-propos.... 1 Partie I - Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS I. Constitution d une société par actions simplifiée... 5 1. Associés de la SAS....

Plus en détail

Statuts de l Association de préfiguration du PTCE 3.EVA Ensemble, Expérimenter et Entreprendre en Vallée de l Aude

Statuts de l Association de préfiguration du PTCE 3.EVA Ensemble, Expérimenter et Entreprendre en Vallée de l Aude Statuts de l Association de préfiguration du PTCE 3.EVA Ensemble, Expérimenter et Entreprendre en Vallée de l Aude Article 1 er Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association

Plus en détail

Odyssée Création. Coopérative d Activités et d Emploi. Présentation

Odyssée Création. Coopérative d Activités et d Emploi. Présentation Odyssée Création Coopérative d Activités et d Emploi Présentation Le concept et la forme Juridique Une SCOP SARL Une nouvelle forme d entreprise nommée Coopérative d Activités et d Emploi, née à la fin

Plus en détail

Rémunération du dirigeant associatif

Rémunération du dirigeant associatif Fiche actualisée le 07/04/2015 Rémunération du dirigeant associatif Rémunération du dirigeant associatif d'une "petite association" (ressources annuelles < 200 000 euros) Une gestion désintéressée préservée

Plus en détail

LE CONSEIL D ADMINISTRATION

LE CONSEIL D ADMINISTRATION RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DU CNAS 2014 - VADÉMÉCUM Rôle LES DIFFÉRENTES INSTANCES DU CNAS SONT COMPOSÉES DE FAÇON PARITAIRE ET SONT ÉLUES POUR 6 ANS Les commissions sont composées des membres du conseil

Plus en détail

ASSOCIATION - LES OLIVETTES DU PAYS DE NIMES - STATUTS

ASSOCIATION - LES OLIVETTES DU PAYS DE NIMES - STATUTS ASSOCIATION - LES OLIVETTES DU PAYS DE NIMES - STATUTS ARTICLE PREMIER Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

Formulaire Prix ESS. Descriptif des catégories

Formulaire Prix ESS. Descriptif des catégories Formulaire Prix ESS Pour la 2 ème année consécutive, le CNCRES et le réseau des CRESS organisent les Prix ESS, récompensant les démarches les plus remarquables des entreprises de l ESS. Descriptif des

Plus en détail

THEME 1 CADRE JURIDIQUE DE LA LOI 1901, ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT DES. ASSOCIATIONS Intervenante : Laure BILLOT / B.A.BALEX.

THEME 1 CADRE JURIDIQUE DE LA LOI 1901, ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT DES. ASSOCIATIONS Intervenante : Laure BILLOT / B.A.BALEX. THEME 1 CADRE JURIDIQUE DE LA LOI 1901, ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT DES Objectifs : ASSOCIATIONS Intervenante : Laure BILLOT / B.A.BALEX Identifier le cadre juridique de la loi 1901 et des réglementations

Plus en détail

> L accès aux dispositifs locaux d accompagnement est désormais réservé aux associations, coopératives et entreprises commerciales agréées ESUS.

> L accès aux dispositifs locaux d accompagnement est désormais réservé aux associations, coopératives et entreprises commerciales agréées ESUS. La loi sur l économie sociale et solidaire a été adoptée le 31 juillet 2014. La fédération a publié en septembre 2014 le guide Ce que la loi change pour vous en collaboration avec le Mouves pour informer

Plus en détail

CH(S)OSE Association Loi 1901 Statuts

CH(S)OSE Association Loi 1901 Statuts CH(S)OSE Association Loi 1901 Statuts TITRE 1: PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION En référence à la convention internationale des droits de la personne handicapée ratifiée par la France le 17 février 2010 l'association

Plus en détail

Résumé. Étude de marché page 1

Résumé. Étude de marché page 1 Étude de marché Résumé Étude de marché page 1 Présentation des acteurs du projet : PORTEUR Moi : (Mon expérience, mon patrimoine, historique bancaire ) ASSOCIÉ(S) Associé 1 : (Mon expérience, mon patrimoine,

Plus en détail

SAS Société par actions simplifiée

SAS Société par actions simplifiée SAS Société par actions simplifiée Extraits de la formation Henry Royal Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com La société par actions simplifiée I. - La SAS : la liberté

Plus en détail

L OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

L OFFRE D ACCOMPAGNEMENT L OFFRE D ACCOMPAGNEMENT Coopérative d accompagnement et de gestion de projets créatifs AMIENS Contact SMartFr : Hy-Tam Nguyen 03 22 45 17 10 htnguyen@grandsensemble.org LILLE Contact SMartFr : Claire

Plus en détail

Économie d Entreprise SOMMAIRE

Économie d Entreprise SOMMAIRE Économie d Entreprise SOMMAIRE Définition de l entreprise Structure de l entreprise Les Fonctions de l entreprise Les Politiques et Stratégies 08/12/07 Présenté par : Patrice LEPISSIER 1 Définition de

Plus en détail

Le budget de l État voté pour 2017

Le budget de l État voté pour 2017 MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Le budget de l État voté pour 2017 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) DIRECTION DU BUDGET Évaluation des recettes perçues par l État en 2017 (art. 50

Plus en détail

Choix du statut juridique de l'entreprise en création

Choix du statut juridique de l'entreprise en création Choix du statut juridique de l'entreprise en création L'entrepreneur doit choisir un statut juridique pour son entreprise, entreprise individuelle ou société, qui sera déterminant pour les formalités de

Plus en détail

Les SCOP. Le réseau des co-entrepreneurs

Les SCOP. Le réseau des co-entrepreneurs Les SCOP Le réseau des co-entrepreneurs Les S CO P.: Les Sociétés COopératives et Participatives >SCOP >Des salariés associés >majoritaires SCIC Le multisociétariat au service de l intérêt collectif, d

Plus en détail

I. Présentation. II. Aspect fiscal et communication. III. Exemple

I. Présentation. II. Aspect fiscal et communication. III. Exemple LE MECENAT I. Présentation II. Aspect fiscal et communication III. Exemple A. Définition B. Une obligation de discrétion C. Aptitude à recevoir du Mécénat D. Les organismes éligibles E. Un devoir de transparence

Plus en détail

Projet de loi* relatif à l Economie Sociale et Solidaire Premiers enseignements pour les OSBL

Projet de loi* relatif à l Economie Sociale et Solidaire Premiers enseignements pour les OSBL Projet de loi* relatif à l Economie Sociale et Solidaire Premiers enseignements pour les OSBL Animation : Stéphane Couchoux, Avocat Associé Aurore Beckius, Avocate * Version adoptée par le Sénat le 5 juin

Plus en détail

Inventaire et analyse des différentes structures juridiques. La Nécessité d une structure dotée de la personnalité morale.

Inventaire et analyse des différentes structures juridiques. La Nécessité d une structure dotée de la personnalité morale. Inventaire et analyse des différentes structures juridiques La Nécessité d une structure dotée de la personnalité morale. 1 Les principales structures juridiques existantes adaptées à la constitution d

Plus en détail

Consultante en Ingénierie touristique et développement Créatrice de TER avenir en 2002

Consultante en Ingénierie touristique et développement Créatrice de TER avenir en 2002 Chantal GUYOT Adresse 13 rue Lucien Cozon 69630 CHAPONOST France Née le 11 juillet 1959 Mariée 3 enfants teravenir@wanadoo.fr www.teravenir.fr 00 33 6 82 01 86 92 Consultante en Ingénierie touristique

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La vie sociale

Education-Civique. Chapitre n. La vie sociale Education-Civique Chapitre n. La vie sociale I) Les syndicats et les élections professionnelles Problématiques : Quel est le rôle des syndicats? A quoi servent les élections professionnelles? A/ Le rôle

Plus en détail

Glossaire. Mois AAAA. Mois AAAA. Mars 2008

Glossaire. Mois AAAA. Mois AAAA. Mars 2008 Mois AAAA Mois AAAA En bref L objet de cette fiche est de présenter le glossaire des modes de restructuration les plus couramment rencontrés dans le secteur sanitaire, social et médico-social et de proposer,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE Décret n o 2004-1087 du 14 octobre 2004 relatif aux sociétés anonymes coopératives de production

Plus en détail

Financement participatif et énergies renouvelables

Financement participatif et énergies renouvelables Financement participatif et énergies renouvelables Contexte et modèles existants Noémie POIZE Rhônalpénergie Environnement 8 novembre 2016 Contexte Les enjeux de la participation citoyenne Appropriation

Plus en détail

Séminaire Clusters - Euro-Institut. Réalités de clusters en France et en Allemagne

Séminaire Clusters - Euro-Institut. Réalités de clusters en France et en Allemagne Séminaire Clusters - Euro-Institut Réalités de clusters en France et en Allemagne Kehl le 3 mai 2012 Intervention de Marie-Claude Stoffel Directrice ARIA INDUSTRIES DE L ALIMENTAIRE CONTEXTE REGIONAL l

Plus en détail

ANNEXE 1 - Compte rendu financier de l action

ANNEXE 1 - Compte rendu financier de l action ANNEXE 1 - Compte rendu financier de l action Ce document doit obligatoirement être transmis avant toute nouvelle demande de subvention. Il doit être accompagné de deux annexes. Ces trois documents doivent

Plus en détail

STATUTS. Modifiés par l Assemblée générale Extraordinaire du 7 février 2014

STATUTS. Modifiés par l Assemblée générale Extraordinaire du 7 février 2014 STATUTS Modifiés par l Assemblée générale Extraordinaire du 7 février 2014 Art. 1 : Dénomination Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet

Plus en détail

Périmètre : les associations au cœur de l ESS

Périmètre : les associations au cœur de l ESS La version définitive du projet de loi sur l Économie sociale et solidaire a été adoptée lundi 21 juillet 2014 par le Parlement. Fruit de près de deux ans de réflexion et de travaux auxquels Le Mouvement

Plus en détail

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2011

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel CRÉATION DU FONDS D ASSURANCE FORMATION DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES (6 juillet 1972) AVENANT N

Plus en détail

Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie CHARTE DE LA BASE DE DONNÉES DES INITIATIVES ÉCONOMIQUES ET SOLIDAIRES

Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie CHARTE DE LA BASE DE DONNÉES DES INITIATIVES ÉCONOMIQUES ET SOLIDAIRES PLUS-VALUES SOCIALES ET ENVIRONNEMENTALES Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie Ce questionnaire a été réalisé dans le cadre de la mise en place d'une phase test de la BDIS

Plus en détail

«Economie Sociale et Solidaire :

«Economie Sociale et Solidaire : MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU NIORTAIS Appel à projets 2015 «Economie Sociale et Solidaire : un autre levier du développement économique»

Plus en détail

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social ANNEXE 1 REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social FINALITES DE LA FONCTION - Etre le garant de la conception, du pilotage, de la mise en œuvre et de l évaluation du projet social de la structure

Plus en détail

CHANTIER DE JEUNES BENEVOLES

CHANTIER DE JEUNES BENEVOLES Dossier Année N (cadre réservé à l administration) CHANTIER DE JEUNES BENEVOLES INTITULE DU PROJET DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET (titre de l association maître d ouvrage) N de compte de l association

Plus en détail

Appel à projets 2014 Economie Sociale et Solidaire Pays de Brest Développer les initiatives et le travail en réseau

Appel à projets 2014 Economie Sociale et Solidaire Pays de Brest Développer les initiatives et le travail en réseau Appel à projets 2014 Economie Sociale et Solidaire Pays de Brest Développer les initiatives et le travail en réseau Date limite de dépôt le 2 mai 2014 DOSSIER DU CANDIDAT Sommaire Comment répondre à l

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISES SUISSE/FRANCE

CREATION D ENTREPRISES SUISSE/FRANCE CREATION D ENTREPRISES SUISSE/FRANCE Guylaine RIONDEL BESSON Cabinet Juriste Conseil Entreprise 14 Rue de la Corraterie CP 5114 1211 Genève 11 Tél (41) 022 312 18 65 1 Thèmes abordées La création d entreprise

Plus en détail

SOCIETE EN COMMANDITE (SC)

SOCIETE EN COMMANDITE (SC) A Nombre d s PP = personne physique AIR = Personnalité juridique Capital minimum ou maximum Responsabilité des s/ actionnaires une seule personne physique (PP) deux PP ou personnes morales au min. deux

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES

TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES SYNTHÈSE D EXPERTS du 10 juillet 2015 TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES Régies par les dispositions du code de commerce, les sociétés commerciales connaissent plusieurs

Plus en détail

STATUTS SYNDICAT MIXTE DU PAYS DE LA VALLEE DE LA DORDOGNE

STATUTS SYNDICAT MIXTE DU PAYS DE LA VALLEE DE LA DORDOGNE STATUTS SYNDICAT MIXTE DU PAYS DE LA VALLEE DE LA DORDOGNE I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 CONSTITUTION Un Syndicat Mixte est constitué sous la forme d un syndicat mixte dit «fermé» au sens des dispositions

Plus en détail

Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h

Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h Sandrine Lagier (Expert comptable), Alexandra Pichot-Pascal (Juriste CCI Lyon Métropole) Quizz 1) Vous êtes seul sur le

Plus en détail

Ateliers RNHP Grenoble 2012 Atelier C2 référentiel métier du RAHP. Le référentiel métier du Réseau des Professionnels de l Habitat Participatif

Ateliers RNHP Grenoble 2012 Atelier C2 référentiel métier du RAHP. Le référentiel métier du Réseau des Professionnels de l Habitat Participatif Le référentiel métier du Réseau des Professionnels de l Habitat Participatif Déroulé de l atelier Présentation du RAHP Les phases d un projet d habitat participatif La maîtrise d ouvrage collective Les

Plus en détail

Régis JUANICO Député de la Loire. Fanny GEROME Directrice de la stratégie et des interventions financière, France Active

Régis JUANICO Député de la Loire. Fanny GEROME Directrice de la stratégie et des interventions financière, France Active Régis JUANICO Député de la Loire Fanny GEROME Directrice de la stratégie et des interventions financière, France Active Introduction Le projet de loi est dense. La présentation ne concerne qu une partie

Plus en détail