CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives"

Transcription

1 CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives Jean Michel GAUTIER Infirmier anesthésiste Cadre de santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier Montpellier, France

2 Je déclare ne pas avoir d intérêt direct ou indirect (financier ou en nature) avec un organisme privé, industriel ou commercial en relation avec le sujet traité

3 Plan La Consultation infirmière La Consultation infirmière en douleur chronique L enquête pilote Les résultats Conclusion et perspectives

4 La consultation infirmière Besoins et Attentes de la population Nouvelles techniques Accroissement de la demande en soins Préserver l offre de soins Pression économique CONSULTATION INFIRMIERE

5 La consultation infirmière La pratique de la consultation infirmière, relativement confidentielle entre son apparition, dans le contexte français, au milieu des années 1970 et le début des années 2000, connaît aujourd'hui un essor considérable, notamment dans le cadre des prises en charge induites par les maladies chroniques. De manière générale, les consultations infirmières se situent à des niveaux d'initiative et d'organisation locale.

6 La consultation infirmière en douleur Les structures spécialisées dans la prise en charge des douleurs chroniques ont été créées et se sont développées sur le modèle de John Bonica (1961), permettant une approche globale du patient (soin, prise en compte du patient dans son milieu familial, social et professionnel, réinsertion) par leur caractère pluridisciplinaire, et les approches conjointes de spécialistes complémentaires. Ces structures sont constituées de professionnels de santé de différentes disciplines dont la discipline infirmière. Circulaire DGS/DH n 94-3 du 7 janvier 1994 relative à l'organisation des soins et la prise en charge des douleurs chroniques Circulaire DGS/DH n du 4 février 1998 relative à l'identification des structures de lutte contre la douleur chronique rebelle Instruction DGOS/PF2 n du 19 mai 2011 relative à l identification et au cahier des charges 2011 des structures d étude et de traitement de la douleur chronique

7 La consultation infirmière en douleur C est ainsi que progressivement les infirmiers ont intégrés des postes fonctionnels au sein de ces structures spécialisées ou en mission transversale au sein d un établissement de santé. L intégration de ces professionnels dans les équipes interdisciplinaires leur a permis d acquérir des compétences et responsabilités nouvelles, de développer une expertise dans le champ de la douleur.

8 La consultation infirmière en douleur Etant émergeante, l activité de consultation infirmière n était pas toujours bien identifiée, circonscrite, organisée, ce qui peut s expliquer notamment par la méconnaissance et le manque de formalisation de cette nouvelle activité. Ces activités représentaient des prestations de soins dispensés aux patients douloureux chroniques, sous diverses formes. Ces prestations étaient soit complémentaires des soins médicaux soit centrés sur un type de soin (évaluation de la douleur, pose de neurostimulateur transcutané à visée antalgique, aide à la mise en place de dispositif d analgésie locorégionale, ).

9 La consultation infirmière en douleur C est ainsi que l infirmier ressource douleur va formaliser une consultation infirmière dans une approche systémique du patient douloureux chronique. Dans ce contexte-là, la prescription médicale décide d une «intervention infirmière» et non de la nature des actes que l infirmier est amené à dispenser.

10 La consultation infirmière en douleur en 2014 Enquête pilote Objectif : faire un état des lieux des consultations infirmières proposées dans le cadre de l exercice en structure d évaluation et traitement de la douleur

11 La consultation infirmière en douleur en 2014 Méthodologie : Construction d un questionnaire Cadre théorique : modèle de Caplan Consultation de 1ère ligne Consultation de 2ème ligne Catégorisation selon le processus mis en œuvre Modèle d expertise Modèle de consultation médicale Modèle de consultation process

12 La consultation infirmière en douleur en 2014 Méthodologie : Population cible Infirmiers Ressource Douleur exerçant en structure d évaluation et traitement de la douleur identifiée par une Agence Régionale de Santé (source : annuaire officiel du Ministère de la Santé) Participation aux universités infirmières organisées par la Société Française d Etude et Traitement de la douleur en mai 2014

13 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse : 29 Infirmiers Ressource Douleur (28 femmes/1 homme) 25 infirmiers/4 infirmiers spécialisés en anesthésie Moyenne : 21 ans 3 mois Médiane : 23 ans Min : 4 Max : 33 Moyenne : 6 ans 9 mois Médiane : 4 ans Min : 1 Max : 16

14 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse :

15 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse :

16 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse : Problématique à l origine de l intervention de l infirmier ressource douleur Raisonnement clinique Résultats attendus

17 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse : Recueil de données Diagnostic infirmier Consultation 1ère ligne 58,6% Consultation 2ème ligne 34,5% Identification des problèmes Consultation 1ère ligne 65,5% Consultation 2ème ligne 69%

18 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse : Jugement diagnostic Validation des conclusions 41,4% 20,7% Consultation 1ère ligne Consultation 2ème ligne

19 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse : Élaboration d un projet thérapeutique en co-construction avec le patient 72,4% 37,9% Consultation 1ère ligne Consultation 2ème ligne 58,3% 82,4% 16,7% 52,9% Centre Consultation Centre Consultation

20 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse : Proposition d un suivi 82,8% 69% Consultation 1ère ligne Consultation 2ème ligne 91,7% 76,5% 41,7% 88,2% Centre Consultation Centre Consultation

21 La consultation infirmière en douleur en 2014 Résultats et analyse : Consultations de clôture oui non Consultation Centre oui non Consultation 1ère ligne Consultation 2ème ligne

22 Conclusion et Perspectives Apparues comme une innovation, les consultations infirmières dans le champ de la douleur chronique sont en passe de devenir un mode de pratique courant et intégré dans le système de l offre de soins aux patients douloureux chroniques. De nouveaux défis restent encore à relever : Formaliser le processus de consultation par un référentiel d activités et de compétences des infirmiers ressource douleur (rôle de la commission infirmière de la Société Française d Etude et Traitement de la Douleur)

23 Conclusion et Perspectives 3 types de consultation Consultation 1ère ligne/1er recours Consultation 1ère ligne/2ème recours Consultation 2ème ligne Process : Consultation initiale / Consultation de Suivi / Consultation de clôture

24 Conclusion et Perspectives Réflexion plus globale, en lien avec l actualité nationale et internationale, sur les pratiques avancées, les niveaux de formation professionnelle et universitaire (LMD), la coopération entre professionnels de santé, du transfert de tâches aux nouveaux métiers, la reconnaissance (statutaire et financière) comme prévus dans le cadre de la loi «Hôpital, Patients, Santé et Territoire» de La reconnaissance d une pratique avancée pourrait avoir un impact sur l augmentation de la file active des patients en libérant du temps médical et apporter une plus-value en diminuant le délai d attente pour accéder à une structure spécialisée dans la prise en charge de la douleur chronique.

25 Merci pour votre attention

L infirmier consultant douleur: quel référentiel proposé par la SFETD? Alexandra DANGUIRAL Infirmière Ressource Douleur

L infirmier consultant douleur: quel référentiel proposé par la SFETD? Alexandra DANGUIRAL Infirmière Ressource Douleur 6 ème Journée des actualités de la douleur L infirmier consultant douleur: quel référentiel proposé par la SFETD? Alexandra DANGUIRAL Infirmière Ressource Douleur «Je déclare ne pas avoir de conflit direct

Plus en détail

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique.

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. Christine BERLEMONT Infirmière Ressource Douleur Unité d Evaluation et Traitement de la Douleur Centre Hospitalier de Meaux France

Plus en détail

LA PLACE DE L INFIRMIERE CLINICIENNE DANS LA PEC DE LA DOULEUR EN SERVICE DE SOIN

LA PLACE DE L INFIRMIERE CLINICIENNE DANS LA PEC DE LA DOULEUR EN SERVICE DE SOIN LA PLACE DE L INFIRMIERE CLINICIENNE DANS LA PEC DE LA DOULEUR EN SERVICE DE SOIN Pascale Wanquet-Thibault, Cadre supérieur de santé, Responsable de formation continue, Amae-Santé Membre de la commission

Plus en détail

activités s des Infirmiers Ressource Douleur

activités s des Infirmiers Ressource Douleur Référentiel d activitd activités s des Infirmiers Ressource Douleur Jean Michel GAUTIER jm-gautier gautier@chu-montpellier.fr 28 novembre 2009 ANFIIDE - Lyon 1 La SFETD chapitre français de l International

Plus en détail

La consultation infirmière :

La consultation infirmière : La consultation infirmière : un chemin d expertise, une réalité partagée. Chantal Jouteau-Neves Évelyne Malaquin-Pavan Cadres infirmiers spécialistes cliniques dans quel contexte s inscrit cette montée

Plus en détail

INFIRMIER(E) RESSOURCE DOULEUR ET PRATIQUES AVANCEES. Jean Michel GAUTIER Réseau InterCLUD Languedoc Roussillon CHRU de Montpellier

INFIRMIER(E) RESSOURCE DOULEUR ET PRATIQUES AVANCEES. Jean Michel GAUTIER Réseau InterCLUD Languedoc Roussillon CHRU de Montpellier INFIRMIER(E) RESSOURCE DOULEUR ET PRATIQUES AVANCEES Jean Michel GAUTIER Réseau InterCLUD Languedoc Roussillon CHRU de Montpellier «Je déclare d ne pas avoir d'intérêt direct ou indirect (financier ou

Plus en détail

La RECHERCHE infirmière en France

La RECHERCHE infirmière en France La RECHERCHE infirmière en France Quel bilan en 2015 Groupe de contact en Sciences Infirmières Lundi 30 novembre 2015 Bruxelles Valérie. Berger, Inf., PhD, Cadre supérieure, CHU Bordeaux, France Sommaire

Plus en détail

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur 7 ème Congrès National de lutte contre la douleur Oran le 17-18 Mars 2011 Dr Malika AMELLOU Gynécologue obstétricienne Mairie de PARIS Eléments

Plus en détail

CHU de Nantes 8 octobre Direction générale de l offre de soins - DGOS

CHU de Nantes 8 octobre Direction générale de l offre de soins - DGOS CHU de Nantes 8 octobre 2014 Une nouvelle dynamique de coopération : les GHT Article 48 du projet de loi : La constitution obligatoire de GHT à l horizon du 31 décembre 2015 autour d une stratégie médico-soignante

Plus en détail

BILAN DE L'OFFRE UNIVERSITAIRE EN MATIERE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR (DIPLOMES UNIVERSITAIRES)

BILAN DE L'OFFRE UNIVERSITAIRE EN MATIERE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR (DIPLOMES UNIVERSITAIRES) Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées BILAN DE L'OFFRE UNIVERSITAIRE EN MATIERE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR (DIPLOMES UNIVERSITAIRES) MAI 2002 DIRECTION DE L'HOSPITALISATION

Plus en détail

Démarche qualité «douleur» Expérience du C.H. de Châteauroux

Démarche qualité «douleur» Expérience du C.H. de Châteauroux Démarche qualité «douleur» Expérience du C.H. de Châteauroux Dr Florentin CLÈRE - Praticien hospitalier Consultation pluridisciplinaire de la douleur Unité Risques et Qualité Atelier n 2 29 novembre 2010

Plus en détail

FONDEMENTS THEORIQUES DE LA CONSULTATION INFIRMIERE 1

FONDEMENTS THEORIQUES DE LA CONSULTATION INFIRMIERE 1 FONDEMENTS THEORIQUES DE LA CONSULTATION INFIRMIERE 1 DEFINITIONS NGAP : Consultation ou visite comportent généralement un interrogatoire du malade, un examen clinique, et s il y a lieu, une prescription

Plus en détail

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Référentiel des tendances d évolution de la profession de technicien en radiologie médicale Instrument n 3 Xavier Realini Lausanne, le 15 juillet 2008 Profil professionnel

Plus en détail

Présentation de la section

Présentation de la section Présentation de la section Sciences et technologies de la santé et du social Le Baccalauréat ST2S rénové en septembre 2012 Si vous êtes intéressé(e) par les questions médico-sociales et que vous souhaitez

Plus en détail

Dr Laurence Digue. Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire

Dr Laurence Digue. Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire Dr Laurence Digue Réseau de Cancérologie d Aquitaine 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire Bordeaux 11 Novembre 2015 RCP Réunion de Concertation Pluridisciplinaire

Plus en détail

Prise en considération de la dimension psychologique du patient douloureux chronique : place de la consultation infirmière

Prise en considération de la dimension psychologique du patient douloureux chronique : place de la consultation infirmière Prise en considération de la dimension psychologique du patient douloureux chronique : place de la consultation infirmière SIDIIEF - Genève 22 MAI 2012 Dominique GILLET Caterina REGIS Pascale THIBAUT Jean-Michel

Plus en détail

Introduction. Profonde évolution de la profession d IDE : Spécificité des SDC

Introduction. Profonde évolution de la profession d IDE : Spécificité des SDC Photo Claude AGNES Je soussignée, Nathalie AGNÈS, déclare ne pas avoir d'intérêt direct ou indirect (financier ou en nature) avec un organisme privé, industriel ou commercial en relation avec le sujet

Plus en détail

MOYENS NON PHARMACOLOGIQUES : quelle égalité des chances?

MOYENS NON PHARMACOLOGIQUES : quelle égalité des chances? MOYENS NON PHARMACOLOGIQUES : quelle égalité des chances? REDO 28 janvier 2011 Pascale THIBAULT, Cadre Supérieur de Santé, Formatrice-consultante Membre de la commission infirmière de la SFETD Cadre de

Plus en détail

La consultation clinique infirmière

La consultation clinique infirmière 6 ème universités infirmières SFETD, 2014 La consultation clinique infirmière C. Debout, Inf, PhD Département des Sciences Infirmières et paramédicales EHESP Rennes Sorbonne Paris Cité 1 Plan 1. Préambule

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE

CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE CENTRE HOSPITALIER DE LA CÔTE BASQUE BAYONNE DR YVES AKAPO médecin urgentiste référent en traumatologie Laetitia AUDOUX IDE référente douleur (DU douleur) Marras Jean-Michel Cadre de Santé (DU douleur

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE LA PRISE EN CHARGE DIETETIQUE EN NUTRITION ENTERALE. Vendredi 16 mai

RECOMMANDATIONS DE LA PRISE EN CHARGE DIETETIQUE EN NUTRITION ENTERALE. Vendredi 16 mai RECOMMANDATIONS DE LA PRISE EN CHARGE DIETETIQUE EN NUTRITION ENTERALE Vendredi 16 mai 2003 1 RECOMMANDATIONS EN NUTRITION ENTERALE Le texte des recommandations a été élaboré par un groupe de travail à

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : dispositif de formation 2009

CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : dispositif de formation 2009 Equipe AGC CAHIER DES CHARGES FORMATION Auditeurs internes : dispositif de formation 2009 1. Présentation de l Inra L Inra (Institut national de la recherche agronomique), premier institut de recherche

Plus en détail

Référentiel de compétences en éducation pour la santé

Référentiel de compétences en éducation pour la santé Référentiel de compétences en éducation pour la santé Version synthétique septembre 2012 Comité consultatif pour l élaboration des programmes de formation en éducation pour la santé (Décret n 2006-57 du

Plus en détail

INFIRMIER RESSOURCE DOULEUR REFERENTIEL D ACTIVITES DE CONSULTATION CLINIQUE INFIRMIERE

INFIRMIER RESSOURCE DOULEUR REFERENTIEL D ACTIVITES DE CONSULTATION CLINIQUE INFIRMIERE INFIRMIER RESSOURCE DOULEUR REFERENTIEL D ACTIVITES DE CONSULTATION CLINIQUE INFIRMIERE COMMISSION PROFESSIONNELLE INFIRMIERE 01/11/2016 SOMMAIRE PREAMBULE... 2 Groupe de travail... 2 CONTEXTE... 3 CONSULTATION

Plus en détail

Le rôle de l infirmier de coordination au cœur du CRCM d aujourd hui

Le rôle de l infirmier de coordination au cœur du CRCM d aujourd hui Le rôle de l infirmier de coordination au cœur du CRCM d aujourd hui Retour de l enquête sur les missions de l infirmier de coordination Journée des infirmiers, jeudi 17 novembre 2016 Anne-Sophie DUFLOS

Plus en détail

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR Plan Cancer Circulaire d organisation des soins en cancérologie Place du réseau ONCOLOR Les principes d une d prise en charge de qualité! Un accès rapide au diagnostic! L information du patient et son

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES ECOLE DE SANTÉ PUBLIQUE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS Certificat universitaire en initiation à la Recherche pour le renforcement des Systèmes de Santé Option «Economie

Plus en détail

Prendre en charge les urgences vitales à l hôpital

Prendre en charge les urgences vitales à l hôpital Prendre en charge les urgences vitales à l hôpital Annie Brethes 1, Michel Thicoïpé 2 1 Pôle d anesthésie réanimation 2 Département des Urgences SAMU/CESU (Bordeaux) 1. Cadre réglementaire 1.1. L urgence

Plus en détail

La démarche du CHU d Angers

La démarche du CHU d Angers Management intégré des risques dans un établissement de santé CENTRE HOSPITALIER La démarche du CHU d Angers MC. MOLL Médecin délégué à la qualité et à la gestion des risques Proposition 1 La gestion des

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

Le master en sciences cliniques infirmières. J CAILLEUX-KREITMANN Responsable pédagogique MASTER PCS- AMU

Le master en sciences cliniques infirmières. J CAILLEUX-KREITMANN Responsable pédagogique MASTER PCS- AMU Le master en sciences cliniques infirmières J CAILLEUX-KREITMANN Responsable pédagogique MASTER PCS- AMU Création Co-habilitation Aix-Marseille Université et EHESP 2009: première «rentrée» en M1 des étudiants

Plus en détail

6 - FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement

6 - FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement 6 - FORMATION EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS Protocole d allègement Le présent protocole est établi en référence au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005, à l'arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme

Plus en détail

Retour d expérience. Note de recherche et travail de fin d études

Retour d expérience. Note de recherche et travail de fin d études Retour d expérience Note de recherche et travail de fin d études UE 3.4.S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6.S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

Plus en détail

L INFIRMIERE ET LES SOINS

L INFIRMIERE ET LES SOINS L INFIRMIERE ET LES SOINS Journées d études et de formation Infirmières du Travail Saint-Malo 26,27,28 Mars 2014 Marie-claire fonta directeur des soins 1 Dans les années 1960, associée à la technicité

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

AVENANT N DU 8 AVRIL 2010

AVENANT N DU 8 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3201 Convention collective nationale IDCC : 2046. CENTRES DE LUTTE CONTRE LE CANCER AVENANT N 2010-01

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental 6 bis rue du pavé- BP 03 03360 AINAY Le CHATEAU Novembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

IFSI Rhône Alpes Projet d universitarisation

IFSI Rhône Alpes Projet d universitarisation IFSI Rhône Alpes Projet d universitarisation Marie Cécile Blaison Sirot Jacqueline Grando Objectifs Universitarisation IFSI Rhône Alpes UE 2.10 S1 Infectiologie-Hygiène Mouvement d universitarisation 1.

Plus en détail

U.E. 3.1 S1: Raisonnement et démarche d Compétence 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier

U.E. 3.1 S1: Raisonnement et démarche d Compétence 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier U.E. 3.1 S1: Raisonnement et démarche d clinique Compétence 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier 1/ DEFINITION a) Raisonnement clinique: Le terme raisonnement

Plus en détail

Comparaison ES / HES

Comparaison ES / HES Formation ES et HES en soins infirmiers, quels profils de compétences pour les EMS? CURAVIVA Lausanne, 24 juin 2010 Comparaison ES / HES Jacques Mondoux Responsable filière Soins infirmiers HES-SO Comparaison

Plus en détail

Fiche du programme de l'organisme IRFSS CRFP FRANCHE-COMTE CRFP

Fiche du programme de l'organisme IRFSS CRFP FRANCHE-COMTE CRFP Fiche du programme 17261400001 de l'organisme IRFSS CRFP FRANCHE-COMTE CRFP Descriptif du programme: Référence Programme Agence nationale du DPC 17261400001 du programme Référence organisme Lien sur votre

Plus en détail

Les coopérations entre professionnels de santé Ljiljana JOVIC, Directeur des soins Conseillère technique régionale

Les coopérations entre professionnels de santé Ljiljana JOVIC, Directeur des soins Conseillère technique régionale Les coopérations entre professionnels de santé Ljiljana JOVIC, Directeur des soins Conseillère technique régionale XX/XX/XX Les coopérations entre professionnels de santé Un dispositif national Une mise

Plus en détail

Ingénieur d études en production, traitement et analyse des données

Ingénieur d études en production, traitement et analyse des données Ingénieur d études en production, traitement et analyse des données D2A21-D2D24 Production, traitement et analyse des données - IE Mission Dans le cadre d un projet de recherche ou d étude, l ingénieur

Plus en détail

aux aides-soignantssoignants

aux aides-soignantssoignants CADRE LEGISLATIF de la prise en charge de la douleur Réseau Voironnais de la Douleur Dominique Gillet - Claudine Pautonnier Place des soignants dans la prise en charge du patient douloureux En tant que

Plus en détail

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : DEMANDE DE LABELLISATION L instruction DGOS / PF2/2011/188 du 19 mai 2011 actualise le cahier des charges défini par la circulaire du

Plus en détail

NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION INFIRMIERE COMPARAISON ENTRE LE PROGRAMME DE 1992 ET LE PROJET DE NOUVEAU REFERENTIEL

NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION INFIRMIERE COMPARAISON ENTRE LE PROGRAMME DE 1992 ET LE PROJET DE NOUVEAU REFERENTIEL NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION INFIRMIERE COMPARAISON ENTRE LE PROGRAMME DE 1992 ET LE PROJET DE NOUVEAU REFERENTIEL DUREE DE LA FORMATION INFIRMIERE Durée totale Durée des congés Programme (92) 37 mois

Plus en détail

Les personnes handicapées psychiques relevant strictement du champ d intervention de l Agefiph et du FIPHFP :

Les personnes handicapées psychiques relevant strictement du champ d intervention de l Agefiph et du FIPHFP : Les Prestations Ponctuelles Spécifiques Handicap Psychique Préambule Le dispositif dont je vais vous parler n est pas spécifique aux ASPERGER. Il est ouvert à tout demandeur d emploi en situation de handicap

Plus en détail

ST2S : Sciences et Technologies de la Santé et du Social

ST2S : Sciences et Technologies de la Santé et du Social ST2S au Lycée du Couserans ST2S : Sciences et Technologies de la Santé et du Social Pour se préparer à la poursuite d études supérieures dans les champs de la santé et du social Les débouchés Des formations

Plus en détail

Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART

Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART Le déploiement des MAIA en région : explicitation du fonctionnement et contraintes de l ARS DIU gestion de cas 6 février 2017 Isabelle GELEBART 1 1. Le déploiement des MAIA en Bretagne 2 1 1. Les modalités

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

F I C H E D E P O S T E

F I C H E D E P O S T E DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnot - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 F I C H E D E P O S T E I D E N T I F I C A T I O N D U P O S T E N d e l e m p l o i : 08570R S a n t é a

Plus en détail

COLLABORATION PROFESSIONNELS DE SANTE/INFIRMIERS DANS LE PARCOURS DE SOIN DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE EN SECTEUR LIBERAL (département 66)

COLLABORATION PROFESSIONNELS DE SANTE/INFIRMIERS DANS LE PARCOURS DE SOIN DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE EN SECTEUR LIBERAL (département 66) COLLABORATION PROFESSIONNELS DE SANTE/INFIRMIERS DANS LE PARCOURS DE SOIN DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE EN SECTEUR LIBERAL (département 66) ARLEN Yseult/ GIBERGUES Patricia Infirmières Cliniciennes libérales

Plus en détail

Prise en charge de la douleur provoquée Evaluation de la douleur au cours de la toilette Chez un patient adulte, algique et communicant

Prise en charge de la douleur provoquée Evaluation de la douleur au cours de la toilette Chez un patient adulte, algique et communicant Prise en charge de la douleur provoquée Evaluation de la douleur au cours de la toilette Chez un patient adulte, algique et communicant Michèle Garbacz* Evelyne Roy* Dr Claudine Cornet** Dr Jean Paul Didelot**

Plus en détail

Le raisonnement clinique* infirmier à l entretien d un douloureux chronique

Le raisonnement clinique* infirmier à l entretien d un douloureux chronique Infirmiers(ères) Ressource Douleur Pays de la Loire - Bretagne Pays de la Loire - Bretagne Le raisonnement clinique* infirmier à l entretien d un douloureux chronique Mr AGRES Hugues La Roche sur Yon *

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

CDC_01_018_2017_RESSOURCES_HUMAINES. Chefs d équipe opérationnelle, managers de proximité débutants.

CDC_01_018_2017_RESSOURCES_HUMAINES. Chefs d équipe opérationnelle, managers de proximité débutants. FAFSEA, Délégation régionale Pays de la Titre de de formation : Manager une équipe opérationnelle Chefs d équipe opérationnelle, managers de proximité débutants. Se positionner dans l entreprise (entre

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON Un projet commun Genèse du projet Rencontre de professionnels de la santé CHRU de Lille / Santélys Souhait fort des deux

Plus en détail

Comment obtenir des ressources pour la pharmacie clinique? Expérience belge: convaincre le roi

Comment obtenir des ressources pour la pharmacie clinique? Expérience belge: convaincre le roi Comment obtenir des ressources pour la pharmacie clinique? Expérience belge: convaincre le roi Anne Spinewine Pharmacien clinicien, Dr Sc Pharm Université catholique de Louvain Faculté de Pharmacie et

Plus en détail

Le contrat de soins :

Le contrat de soins : Le contrat de soins : Expérience de mise en place d un outil d interdisciplinarité. Éléments de réflexion tirés d un mémoire de fin d étude d ergothérapie sur l intérêt et les limites du contrat de soins

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT À LA MOBILITÉ NOUVEAUTÉ 2013

ACCOMPAGNEMENT À LA MOBILITÉ NOUVEAUTÉ 2013 2 ACCOMPAGNEMENT À LA MOBILITÉ ACCOMPAGNEMENT À LA MOBILITÉ 2 Les formations à l accompagnement à la mobilité répondent à l objectif n 1 des orientations stratégiques de la formation pour la période 2011

Plus en détail

Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien

Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien BILAN D'ACTIVITE 2014 1 Dispositif de mise en œuvre de l'axe d'intervention 4 "Personnes en fin de vie, soins palliatifs" du Contrat Local de

Plus en détail

Finance et Entrepreneuriat : Formation et Recherche à l Université Hassan II de Casablanca

Finance et Entrepreneuriat : Formation et Recherche à l Université Hassan II de Casablanca Finance et Entrepreneuriat : Formation et Recherche à l Université Hassan II de Prof. Idriss Mansouri Président de l Université Hassan II de Financial Education in the Arab World Conference Skhirat, Morocco,

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE OFFICE DU THERMALISME ET DE L HYDROTHERAPIE

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE OFFICE DU THERMALISME ET DE L HYDROTHERAPIE MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE OFFICE DU THERMALISME ET DE L HYDROTHERAPIE Présenté par : GRIRI ABDELHAKIM Décembre 2013 CONTEXTE : Etude stratégique pour le développement du secteur de la thalassothérapie

Plus en détail

Corinne SEBA Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE COPACAMU 2010

Corinne SEBA Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE COPACAMU 2010 Corinne SEBA Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE COPACAMU 2010 Le développement de connaissances, L acquisition de compétences, L amélioration des qualifications d un salarié, L adaptation au poste

Plus en détail

L ETP EN CANCEROLOGIE

L ETP EN CANCEROLOGIE Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - L ETP EN CANCEROLOGIE Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU Régine CHEVRIER Sommaire Définition et cadre ETP ETP aplasies

Plus en détail

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD RESEAUX et FILIERES DE SOINS Promotion 2015.2018. UE 1.2.S2 DP /AVD 1 Organisation du système de soins Niveau national L Etat finance l offre de soins Réponse aux besoins de santé de la population Couverture

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) APPEL À CANDIDATURE

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) APPEL À CANDIDATURE MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) APPEL À CANDIDATURE L'OMRH et le MSPP conformément aux dispositions de l Arrêté du 11 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours

Plus en détail

1 an après. Optimiser les LISP la démarche de l ARS Bourgogne COMITE REGIONAL SOINS PALLIATFS BOURGOGNE

1 an après. Optimiser les LISP la démarche de l ARS Bourgogne COMITE REGIONAL SOINS PALLIATFS BOURGOGNE COMITE REGIONAL SOINS PALLIATFS BOURGOGNE 2 ème journée d information et de réflexion sur les LISP 3 février 2015 Optimiser les LISP la démarche de l ARS Bourgogne 1 an après 2 3 Optimiser les LISP en

Plus en détail

RIR ASIP DGOS/PF5 Le 2 octobre Direction générale de l offre de soins - DGOS

RIR ASIP DGOS/PF5 Le 2 octobre Direction générale de l offre de soins - DGOS RIR ASIP DGOS/PF5 Le 2 octobre 2014 Axe 1 Gouvernance Etat d avancement des actions et chantiers de l axe 1 1 2 3 Prise en compte du programme dans les CPOM Etat-ARS et le dialogue de gestion avec les

Plus en détail

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A FICHE METIER PSYCHOLOGUE FONCTION MISSION Le(La) psychologue contribue à la définition et à la mise en œuvre des projets éducatifs et d orientation en articulation avec les autres professionnels de l équipe.

Plus en détail

Cursus Universitaire... LMD?

Cursus Universitaire... LMD? Cursus Universitaire... LMD? 2 L.M.D. LICENCE MASTER DOCTORAT 3 Préambule et Contexte 4 Contexte La reconnaissance des diplômes des paramédicaux et des travailleurs sociaux à Bac+ 3 et plus. Revendication

Plus en détail

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES TERRITOIRES OPERATIONS D AMENAGEMENTS

Plus en détail

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la routière Les modules communs Activité 1 Activité 2 ; CCP1 CCP2 Nom du module Items du module Profils des Module Pédagogique

Plus en détail

Présentation de la section

Présentation de la section Présentation de la section Sciences et technologies de la santé et du social Le nouveau Baccalauréat ST2S La nouvelle section ST2S Elle remplace la section Sciences Médico - Sociales depuis septembre 2007

Plus en détail

Bilan des données relatives aux référents en antibiothérapie de Rhône-Alpes

Bilan des données relatives aux référents en antibiothérapie de Rhône-Alpes Bilan des données relatives aux référents en antibiothérapie de Rhône-Alpes Véronique CHAUDIER-DELAGE ARS Rhône-Alpes XX/XX/XX Article R 6111-10 du CSP «Le représentant légal de l établissement de santé

Plus en détail

XXIIe congrès AFICV Paris 2012

XXIIe congrès AFICV Paris 2012 XXIIe congrès AFICV Paris 2012 PROJET D ACCUEIL ET DE SORTIE DU PATIENT EN CHIRURGIE VASCULAIRE : une démarche qualité DUDORET ELISE infirmière CAQUELARD MARC aide soignant CHU DE ROUEN - PR PLISSONNIER

Plus en détail

Enseignement supérieur de type court

Enseignement supérieur de type court MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 CONSEIL GENERAL DE L ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE Profil professionnel

Plus en détail

Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05

Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05 CH FICHE de POSTE Coordonnateur de gestion des risques associés aux soins Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version

Plus en détail

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support Dr Antoine Lemaire Responsable de Structure Equipe Mobile de Soins de Support & Palliatifs Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales

Plus en détail

La fonction tutorale

La fonction tutorale La fonction tutorale Tuteurs demain : Isabelle BAYLE - Cadre supérieur de santé, Coordinatrice pédagogique IFSI/IFAS de Saverne Doctorante en sciences de l éducation Université, Politique tutorale de l

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

ASSOCIATION FRANCAISE DES INFIRMIERS DE SANTÉ PUBLIQUE

ASSOCIATION FRANCAISE DES INFIRMIERS DE SANTÉ PUBLIQUE ASSOCIATION FRANCAISE DES INFIRMIERS DE SANTÉ PUBLIQUE Rennes 9 octobre 2008 Edith Chapitreau Infirmières de santé publique Cadre législatif Synthèse des fiches de postes Compétences spécifiques des IDESP

Plus en détail

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Les processus supports vont faciliter la mise en place de la gestion des risques associés aux soins. Celle-ci est étroitement

Plus en détail

A propos des questions posées en atelier

A propos des questions posées en atelier Diabète éducation de langue française L éducation thérapeutique : pourquoi, avec qui, comment? Rennes, 9 juin 2010 A propos des questions posées en atelier Dr Brigitte Sandrin-Berthon 1- Education thérapeutique

Plus en détail

Responsable de secteur Services à la personne Certification

Responsable de secteur Services à la personne Certification Responsable de secteur Services à la personne Certification Prochaines programmations : Septembre 2016 Accéder au calendrier de formation et au formulaire de pré-inscription. Inscrit au Répertoire National

Plus en détail

Formateur de personne ressource TMS en entreprise

Formateur de personne ressource TMS en entreprise Formateur de personne ressource TMS en entreprise CATEGORIE : B Vue d'ensemble Domaine(s) d'activité professionnel dans lequel(s) est utilisé la certification : Transverse : Formateurs d organisme de formation

Plus en détail

Attendus en matière de conformité réglementaire

Attendus en matière de conformité réglementaire GESTION DES RISQUES CONCERNANT LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Attendus en matière de conformité réglementaire Dominique DESUZINGES Consultante formatrice dans les domaines pharmaceutiques Conformité

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» CSSS/11/049 RECOMMANDATION N 11/01 DU 19 AVRIL 2011 RELATIVE AU DROIT D ACCÈS DU PATIENT AUX DESTINATAIRES DE SON DOSSIER MÉDICAL

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Filière santé maladies rares Fava-Multi Maladies Vasculaires Rares avec atteinte multisystémique

Filière santé maladies rares Fava-Multi Maladies Vasculaires Rares avec atteinte multisystémique Filière santé maladies rares Fava-Multi Maladies Vasculaires Rares avec atteinte multisystémique Les maladies rares, parlons-en ensemble! Tous concernés! Poitier 03 03 2016 La Filière Fava-Multi 1. Les

Plus en détail

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO La recherche paramédicale hors CHU Retour d expérience à travers un projet portant sur l impact d un programme de soins de support sur le bien être des sujets en séance de dialyse Christine STERVINOU Directrice

Plus en détail

Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir

Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir Plan Le cheminement de la médecine d urgence Des nécessités de réorganisation Place et rôle de la SFMU L approche universitaire Le passé : Des diplômes

Plus en détail

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 C O R E P L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 Dr Annie Claude MARCHAND ARS Champagne Ardenne Christiane MAUVEZIN COREP Champagne Ardenne XX/XX/XX

Plus en détail

MASTER ENTREPRENEURIAT ET MANAGEMENT DE PROJETS

MASTER ENTREPRENEURIAT ET MANAGEMENT DE PROJETS MASTER ENTREPRENEURIAT ET MANAGEMENT DE PROJETS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Entrepreneuriat et management de projets CONTENU

Plus en détail

Le référentiel métier d enseignant artistique. Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT)

Le référentiel métier d enseignant artistique. Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) Le référentiel métier d enseignant artistique Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) Métier Domaine d'activités Services à la population page 1 Famille Enseignements artistiques Correspondance

Plus en détail

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé 11.04.2016 P. ASSYAG PLAN Etat des lieux Les jeunes médecins et l installation Les innovations / les nouvelles technologies

Plus en détail

Planification stratégique par une approche systémique

Planification stratégique par une approche systémique JIQHS 2011 La Villette, Paris 28 & 29 novembre 2011 Atelier n 2: Bloc opératoire Planification stratégique par une approche systémique PONCHEL Christine, Dr, anesthésiste, Tel : 04 91 61 75 13 christine.ponchel@sfr.fr

Plus en détail

Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens

Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens Colloque biologie médicale - ARS Pays de la Loire Pays de la Loire Le 9 septembre 2011 D. JACQ PhISP DQE

Plus en détail

BACHELIER : INFIRMIER RESPONSABLE DE SOINS GENERAUX

BACHELIER : INFIRMIER RESPONSABLE DE SOINS GENERAUX MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION BACHELIER : INFIRMIER RESPONSABLE DE SOINS GENERAUX

Plus en détail

Synthèses thématiques

Synthèses thématiques Synthèses thématiques Synthèses thématiques 129 Répondre aux besoins des enfants, adolescents et jeunes adultes atteints de cancer Le cancer chez l enfant est une maladie rare qui représente 1 à 2 % de

Plus en détail