HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1"

Transcription

1 REGLES EN IMMUNO HEMATOLOGIE Principes de base des examens indispensables à la transfusion 1

2 Rappels Antigène iè (Ag) : Substance capable d induire d i la formation d anticorps et de se combiner spécifiquement avec eux. Anticorps (Ac) : Protéine plasmatique synthétisée par un sujet en réponse à l introduction d un antigène donné et se combinant spécifiquement avec lui. Ag + Ac complexe Ag Ac 2

3 Ag + Ac AgAc Anticorps spécifique éifi hémolyse Pas d hémolyse 3

4 TROIS REGLES FONDAMENTALES Généralement, un sujet possédant un Ag donné ne synthétise pas d Ac contre cet Ag. Dans le cas particulier du système ABO, le sujet synthétise des anticorps «naturels» contre les Ag qu il ne possède pas. Les anticorps immuns sont synthétisés à la suite d une dune immunisation causée par l introduction d un Ag étranger (Transfusion, grossesse) 4

5 Les groupes sanguins Définis par la présence des Ag à la surface des hématies. Transmis génétiquement. Actuellement, au moins 29 systèmes de groupes sanguins sont connus. 5

6 Le système ABO il est défini par l Ag A et l Ag B qui peuvent être présents l un ou l autre, les 2 à la fois ou absents, ce qui définit 4 groupes ABO : groupe A groupe B groupe AB groupe O (45%) ( 9%) (3%) (43%) 6

7 Les Ac correspondants Aux Ag A et B, correspondent des Ac «naturels» anti A et anti B présents dans le plasma quand l Ag est absentdes hématies. Groupe Ag présent Ac présent A A Anti B B B Anti A AB A et B Aucun O Aucun Anti A Anti B 7

8 La détermination de groupe sanguin ABO Elle se fi fait au lb laboratoire par 2 épreuves complémentaires : 1. Epreuve de Beth Vincent : épreuve globulaire l qui consiste à déterminer les Ag présents sur les hématies. On utilise des sérums test : Anti A, A Anti B et Anti AB pour les identifier. 2. Epreuve de Simonin : épreuve sérique qui consiste à déterminer les Ac présents dans le sérum d un sujet. On utilise les hématies tests A1, A2, B et O pour les détecter. 8

9 Concordance Globules et sérums- tests Beth-Vincent Sérums-tests Anti Anti Anti A B AB A1 Simonin Globules-tests A2 A B AB O Cette concordance est obligatoire pour valider une détermination i de groupe ABO B 9

10 Les règles transfusionnelles ABO Pour les globules rouges : ne jamais transfuser des GR portant tl A l Antigène correspondant à l Anticorps du receveur. A A O O AB AB B B Donneur universel Receveur universel Receveur universel Transfusion iso groupe : Donneur et receveur ont le même groupe sanguin. Transfusion compatible: Globules O pour un receveur quelconque (A, B ou AB) Attention ti au «donneur universel ldangereux» 10

11 Le système Rhésus D (RH1) Présence + 85% Absence - 15% C (RH2) 70% 80% 26% E (RH3) 99% c (RH4) e (RH5) Il comprend 5 antigènes principaux : D,C, c, E,e. L Ag LAg D ou RH1 définit le Rhésus standard. Les Ag C et c d une part et les Ag E et e d autre part sont dits Antithétiques c est à dire que l un des 2 au moins est obligatoirement présent. Contrairement à l ABO, les anticorps anti Rhésus sont toujours immuns, ce sont des Allo anticorps. 11

12 Le système Kell et les autres Ag principal p K ( K1): ) Sujet Kell 90% Sujet kell + 10% Autres systèmes Système Ag Dff Duffy Fya,Fyb F (Fy1,Fy2) Kidd MnSs Jka,Jkb (Jk1,Jk2) MnSs (1,2,3,4) (,,,) 12

13 De quoi parle t on? Groupe ABO Rhésus D : O +, B, Groupe ABO Rhésus Kell : O+C+c E e+ K ABO + Les 5 Antigènes Rhésus + Kell Groupe ABO Rhésus Kell + Phénotype élargi : O + C+c E e+ K Jka Jkb+Fya+Fyb 13

14 CORRESPONDANCE DE NOMENCLATURES lettres cprésence Ag chiffre valeur absolue Absence Ag chiffre précédé du signe sp exemples chiffres D 1 O+ D+ C+ E- c- e+ K C 2 E 3 c 4 e 5 O + D+C+ E K K:1 Fya Fyb F1 Fy1 Fy2 O K: 1 O + D+C+ E- c+e+ K + Fya+ Fyb O K: 1 Fy1+ Fy2 14

15 LA RAE (Anciennement RAI) Recherche des agglutinines anti érythrocytes, correspondant à la recherche des anticorps sériques libres, circulants. On en distingue deux types : 1. Les allo anticorps 2. Les auto anticorps 15

16 LA RAE (Anciennement RAI) 1. Les allo anticorps : Les Ac dirigés i contre un Ag absent de la surface des hématies du receveur. Ils sont toujours induits par une stimulation préalable (Transfusion, grossesse) Leur degré d immunogénicité est variable : D > K > E > c > Fya > Fyb > e > C > S 2. Les auto anticorps : Ce sont des Ac dirigés contre ses propres Ag. Ils sont peu dangereux Sécurité transfusionnelle (obligatoire avant transfusion) Délai < 3 jours ou 21 jours si absence de stimulation dans les 6 mois précédents 16

17 Le test de Coombs direct Épreuve globulaire l qui met en éid évidence les Ac fixés sur les globules rouges «in vivo». Se fait en cas de suspicion d incompatibilité érythrocytaire lors d un incident ou accident de transfusion et chez le nouveau né dans le cadre d une recherche d incompatibilité foeto maternelle maternelle. Attention : La RAE peut être négative si les sites antigéniques sont saturés par l anticorps correspondant. Seul le test de Coombs sera positif 17

18 Epreuve directe de compatibilité Epreuve de lb laboratoire qui consiste à mettre en contact le sérum du patient avec les globules rouges à transfuser afin de s assurer que le sang du donneur est compatible avec le sérum du receveur. Les unités de sangdu donneur choisi doivent être dépourvues des Ag correspondants aux Ac identifiés chez le receveur Obligatoire en cas de positivité de la RAE, elle est conseillée chez la femme enceinte et le patient polytransfusé. Validité de 3 jours. 18

19 En conclusion Les examens immuno hématologiques pré transfusionnels réglementaires Groupe sanguin ABO Rh D Phénotype érythrocytaire Rh Kell RAE 19

20 20

21 Les Produits sanguins PSL et MDS DU - M Pellerin- F Babou- D Risserjanvier 21

22 ETAT DES LIEUX Estimation: patients transfusés /an 1,4 M de donneurs /an (tous bénévoles) 24M 2,4 dons de sang /an 4 caractéristiques essentielles La transfusion est une thérapeutique substitutive Chaque patient doit recevoir ce dont il a besoin et rien d autre Elle doit contourner l obstacle du polymorphisme génétique entre individus id Toute transfusion est potentiellement incompatible. Elle peut transmettre des agents responsables de maladies Agents bactériens, parasitaires, viraux (hépatites B et C,HIV ) Agents émergents (Creutzfeld Jacob) Ellerepose sur une éthique Le don est bénévole, volontaire et anonyme Aucun profit n est possible Les produits sont gratuits pour le malade. 22

23 Sélection des donneurs Principe : Eviter les risques pourle donneuretet pourle receveur Les principales contre indications : Poids < 50 Kg Maladie ld chronique Affections neurologiques (Epilepsie ) interventions neuro chirurgicales (ESB) Antécédents de transfusion sanguine ou de greffe de tissu humain Infection en cours ou récente Voyage yg en pays py à risque de: paludisme < 4 mois, maladie de chagas ( Amérique du sud), Chikungunya, SRAS Tatouage, piercing < 4 mois Usage de drogue, sniff ou changement de partenaire < 4 mois Homosexualité masculine 23

24 Les examens pour chaque don Recherche h d une éventuelle anémie NFS Examens visant la sécurité éimmunologique Groupage ABO Rh Kell, Recherche h d hémolysines anti A et anti B RAE Tests sur les maladies ldi transmissibles ibl (obligatoires i par la législation Française) Dépistage de la syphilis ( ) Détection de l AG HBs (hépatite B) ( ) 24

25 Les examens pour chaque don (suite) Détection des AC anti VIH ( ) Détection de l AC anti HBc (hépatite B) Détection des AC anti HCV ( hépatite C) HTLV (Human T Lymphocyte Virus) Dépistage génomique viral HIV ( ) Dépistage génomique viral HCV ( ) Sérologie anti palustre (Voyage en pays à risque) Dépistage de la maladie de Chagas (02/05/07) 25

26 Le risque résiduel Estimation Hépatite B 1 pour poches transfusées Hépatite C (DGV en 2001) HIV (DGV en 2001) 1 pour poches transfusées 1 pour 1 millions poches transfusées Infection 1 pour bactérienne Risque parasitaire poches transfusées 1 pour 1,7millions poches transfusées 1 pour 6,5 millions poches transfusées 1 pour 2,6 millions poches transfusées 1 pour poches transfusées Faible et non quantifiable 26

27 Les différents types de don Don de Sang Total : ans, Femme : 4/an, H : 6/an Délai minimum entre 2 dons : 8 semaines Volume : 450 à 480 Ml (8mL/Kg) Durée du don : 10 min Prélevé sur anticoagulant : CPD ( Citrate phosphate dextrose) Don par aphérèse: Don de Plasma (plasmaphérèse):18 65 ans. Femme et homme : 20/an 15 jours entre 2 dons Volume : 600 ml (700 Pour PVA BM) à l aide d un séparateur Durée : 45 min Don de plaquettes (cytaphérèse):18 65 ans. Femme et homme : 5/an 1 mois minimum entre 2 dons Durée : 1h30 Séparateur un ou 2 bras** Don de globules rouges (érythraphérèse) :18 60 ans. F/H : 2/an 2 CGR issus du même prélèvement 27

28 DON DE SANG TOTAL 28

29 Devenir du don de sang SANG TOTAL Concentré globulaire + SAG Mannitol : CGR Concentré de plaquettes standard CPS ( 1 unité)=>mcp Plasma frais congelé : PFC Transfusion Fractionnement Patient MDS 29

30 CGR (Concentré de globules rouges) Volume d environ 250 ml avec anticoagulant et solution de conservation contient au moins 40 g d hémoglobine Déleucocyté éeucocyté( ) 0 Conservation : 42 jours à 4 c ± 2 4 c ± 2 30

31 Le PFC (plasma frais congelé) Obtenu après centrifugation du don de sang total 200 ml Congélation Fractionnement MDS 31

32 CPS (Concentré de plaquettes standard) Obtenu par centrifugation du don de sang Valeur unitaire: (1 U = 0, ) dans 30 à 40 ml de plasma Poolage de 6 à 8 U MCP Conservation : 5 Jours à 22 C ± 2, agitation permanente 32

33 DONS PAR APHERESE 33

34 DON DE PLAQUETTES 34

35 35

36 CPA (concentré plaquettaire d aphérèse) Obtenu avec un séparateur de cellules Durée: 90 min Valeur unitaire: (4u) 1 seul donneur Conservation : 5 Jours à 22 C ± 2, agitation ti permanente 36

37 DON DE PLASMA 37

38 Le Plasma thérapeutique Le plasma frais congelé viro atténué é par le bleu de méthylène (PVA BM): Obtenu parplasmaphérèse plasmaphérèse sur séparateur de cellules. 700 ml, fractionné en 3 poches Déleucocyté ( ) Traités au bleu de méthylène (BM) + lumière visible (rouge) blocagede réplicationvirale,bactéries, parasites concentration résiduelle en bleu de méthylène 30 µg/l puis congelées à 25 c maximum Date de conservation: 1 an 38

39 Le Plasma thérapeutique Le plasma viro atténué épar solvant détergent ( PVA SD) : Provient d un pool de 100 donneurs de même groupe sanguin. traité par procédé physico chimique fractionnement en poches de 200 ML congelées à 25 c maximum date de conservation: 1 an 39

40 Produits sanguins labiles Leurs indications 40

41 CGR (Concentré de globules rouges) Indications But : Transport d oxygène dans les tissus Anémie chronique (Hématologie) Anémie post chimiothérapie Anémie par saignement La décision de transfuser dépend du contexte clinique, de la pathologie, de la tolérance Pour augmenter l Hb de 1g/dl, il faut compter en moyenne: 1 CGR chez l adulte (variable selon le poids et le sexe) 41

42 CGR (Concentré de globules rouges) Qualificatifs et leurs indication Phénotypés é Rh-Kell RAE pos. Femme jeune, polytransfusé, ou étendu patient avec espérance de vie raisonnable Compatibilisés Irradiés CMV négatif déplasmatisation RAE pos. ( polytransfusé,femme enceinte?) Prévention GVH dans la greffe de moelle Transfusion intra-utérine, don intrafamilial, déficit immunitaire profond.. Prématurés ou greffe de moelle, receveur de greffe de poumon, femme enceinte CMV- ou statut inconnu Intolérance aux protéines plasmatiques ATCD de purpura post- transfusionnel 42

43 Deux présentations : CPA / MCP Indications CPA : Concentré plaquettaire d aphérèse MCP : Mélange de concentrés de plaquettes standard d Indications : Prévention ou traitement des saignements en cas de thrombopénie 43

44 Le Plasma thérapeutique Indications suite Arrêté du : Coagulopathies de consommation avec effondrement de tous les facteurs Hémorragies aigues avec déficit global des facteurs de coagulation Déficit complexe rare en facteurs de coagulation 44

45 toujours Respecter les condition de conservation Vérifier l efficacité transfusionnelle Hémoglobine Numération plaquettaire à 24 heures (1 heure si suspicion d immunisation) Facteurs de coagulation: TP,TCA Les produits sont transfusés dans un délai maximal de 6 heures après leur réception 45

46 CGR Autologues Prélèvement autologue : se pratique de moins en moins Est indiqué dans certaines interventions chirurgicales programmées, femme enceinte avec risque de saignement important. Se fait après entretien médical pour prévenir un risque éventuel pour patient ou un risque collectif (si porteur de marqueurs viraux) On prélève plusieurs poches de sang total à 1 semaine d intervalle ou par érythraphérèse (2 à 3 CGR en 1 seule fois) 46

47 MDS : «Médicaments dérivés és du sang» Dérivés de pools de plasma subissant un fractionnement physico chimique Conservation longue ( un à 3 ans) Inactivation virale pendant le processus de fabrication 47

48 Le plasma de fractionnement Provient du don de sang total ou de plasmaphérèse p Pool : Inactivation virale Albumine Facteurs de coagulation Immunoglobulines 48

49 Fractions coagulantes Facteur VIII anti hémophilique A Facteur IX anti hémophilique Facteur Willebrand Fibrinogène Complexe prothrombinique (Facteurs X,II,VII,IX) Facteur VII Facteur XI Facteur XIII 49

50 Facteurs de coagulation Produits par génie génétique Facteur VII (activé Facteur VIII Facteur XI Pas de Facteur V 50

51 Immunoglobulines humaines Ig intraveineuses polyvalentes Ig intraveineuses spécifiques : anti D,anti HBS Ig intramusculaires spécifiques : anti HBs, anti tétaniques, anti rabiques 51

52 Albumine Albumine humaine à 4 % iso oncotiqueoncotique Albumine humaine à 20 % 52

53 Merci de votre attention 53 53

Les différents produits sanguins et leurs principales indications

Les différents produits sanguins et leurs principales indications Les différents produits sanguins et leurs principales indications Dr Frédéric JOYE Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance (CSTH) Produits Sanguins thérapeutiques Produits sanguins thérapeutiques

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang SANG et TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang Les produits sanguins labiles Les concentrés de globules rouges (CGR) Les concentrés de plaquettes (CPA, CPS) Les plasmas frais congelés

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Faculté de Médecine d Alger Direction de la Pédagogie Formation Médicale Continue SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Pr M. Ramaoun Service d hématologie / CTS CHU Béni Méssous

Plus en détail

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est Les Groupes Sanguins Érythrocytaires Dr. Jean-Pierre RAIDOT EFS Grand-Est Mars 2017 Rappels immunologiques 1. «L identité biologique du SOI» : Composé de molécules spécifiques Génétiquement déterminées

Plus en détail

CAS CLINIQUE. La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE

CAS CLINIQUE. La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE M ODULE 9 Soins infirmiers en réanimation salle de surveillance post interventionnelle et urgences Lundi 17 mars

Plus en détail

La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE

La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE M ODULE 9 - Soins infirmiers en réanimation - salle de surveillance post interventionnelle et urgences - Lundi

Plus en détail

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion TRANSFUSION IFSI SETE Promotion 2011-2014 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE

LA TRANSFUSION SANGUINE LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Adeline Canavelli IFSI PREFMS EFS Pyrénées-Méditerranée 06 Avril 2016 PLAN GÉNÉRAL Les groupes sanguins Les analyses effectuées au laboratoire Les produits sanguins labiles et

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Janvier 2015 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

Lymphocyte. Lymphocyte Activé

Lymphocyte. Lymphocyte Activé La réponse immunitaire humorale Substance étrangère La phagocytose Certains fragments, appelés ANTIGENES, sont sont présentés à la la surface membranaire du du macrophage Cellule présentatrice de l AG

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

Les produits sanguins labiles. Etablissement Français du Sang CentreAtlantique

Les produits sanguins labiles. Etablissement Français du Sang CentreAtlantique Les produits sanguins labiles Etablissement Français du Sang CentreAtlantique ORDONNANCE DE PRODUITS SANGUINS LABILES CENTRE HOSPITALIER XXX Numéro d ordonnance : PRESCRIPTEUR Service (UF) :...... Nom

Plus en détail

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS)

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Transfusion recommandations Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Détermination groupe sanguin ABO Principe du groupage repose sur 2 épreuves : Globulaire qui détermine

Plus en détail

Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000

Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000 Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000 (loi du 1er juillet 1998) Opérateur unique de la transfusion sanguine 18 établissements régionaux r (14 en métropole m et 4 dans les DOM) :

Plus en détail

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004 Hémovigilance Q. Verwacht Ph. Baele Avril 2004 HEMOVIGILANCE Système de surveillance et d alerte depuis la collecte du sang jusqu au suivi du patient transfusé MISSIONS Collecter les effets inattendus

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

La transfusion sanguine. La transfusion sanguine. De Galien à Harvey. Une histoire récenter en trois lettres.. Du II siècle

La transfusion sanguine. La transfusion sanguine. De Galien à Harvey. Une histoire récenter en trois lettres.. Du II siècle La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR LEONARD DE VINCI DIPLÔME UNIVERSITAIRE La transfusion sanguine MODULE 9 Soins infirmiers en réanimationsalle de surveillance post interventionnelle

Plus en détail

Transfusion de plaquettes

Transfusion de plaquettes Transfusion de plaquettes Caractéristiques des produits Indications Surveillance Cas cliniques DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE THROMBOSE ET HEMOSTASE CLINIQUE (26/01/2015) Dr Michel RABA Etablissement de

Plus en détail

Introduction à la transfusion

Introduction à la transfusion Introduction à la transfusion 1 Que savez-vous de la transfusion? 1- Les produits 2- Les consignes de sécurité 3- Les responsabilités 2 Le plus important Le bon produit Ordonnance Réception du colis Au

Plus en détail

SECURITE TRA NSFUSION NELLE :

SECURITE TRA NSFUSION NELLE : SECURITE TRA NSFUSION NELLE : PLACE DE L'IMMU NO- HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE (IHE) I/ IHE et sécurité transfusionnelle La chaîne transfusionnelle Les différents produits sanguins labiles (PSL) et leurs

Plus en détail

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions.

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions. DU Cas Concret Cas Clinique n 1 Dr Anne Mercadier EFS Ile de France 1 2 Cas 1 - Description Patient sexe féminin né en 1949 Antécédents : 3 grossesses, sans antécédent transfusionnel connu. Hospitalisée

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit le questionnaire

Plus en détail

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SANGUINS Le sang est considéré comme étant un tissu liquide qui a une composition cellulaire identique d un individu à un autre, pour laquelle existe une variabilité des divers éléments du

Plus en détail

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Transfusion sanguine en pédiatrie Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Pourquoi? Quand? o Chirurgies à risque, Estimation des pertes, seuils transfusionnels, degré d urgence Combien? o Quantification

Plus en détail

Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Rappels immunologiques. Les groupes sanguins

Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Rappels immunologiques. Les groupes sanguins Les groupes sanguins Rappels immunologiques Les systèmes de groupes sanguins Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Mise en situation. M ODULE 9 - Soins infirmiers en réanimation - salle de surveillance post interventionnelle et urgences -

CAS CLINIQUE. Mise en situation. M ODULE 9 - Soins infirmiers en réanimation - salle de surveillance post interventionnelle et urgences - M. PELLERIN F. BABOU D. RISSER La transfusion sanguine Promotion DU 2012 Date d intervention : janvier «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Septembre 2013 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE ONNE PRATIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits indications, alternatives Produits et examens immuno-hématologiques Novembre 2014 TRANSFORMATIONS APPLICALES

Plus en détail

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin?

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin? 1. Citer la fonction essentielle des globules rouges 2. Citer la fonction essentielle des plaquettes 3. Chez l homme, le taux d hémoglobine normal est situé entre g/dl et 4. Chez la femme, le taux d hémoglobine

Plus en détail

LES PRODUITS SANGUINS LABILES & STABLES

LES PRODUITS SANGUINS LABILES & STABLES LES PRODUITS SANGUINS LABILES & STABLES Dr Bernard LASSALE Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Sommaire 1. 1. Les Bonnes Pratiques de l EFS 2. 2. Les Produits Sanguins Labiles 3. 3. Les Produits

Plus en détail

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Allogreffes de CSH et transfusion Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Recommandations HAS novembre 2014 PSL irradiés: à partir de 7 jours avant un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques. Si greffe:

Plus en détail

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins TOUT SAVOIR SUR LE SANG Chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont effectués en France, ils permettent de soigner un million de malades par an. Les produits sanguins sont utilisés pour répondre

Plus en détail

Le Don du Sang, Les groupes sanguins

Le Don du Sang, Les groupes sanguins l EFS Le Don du Sang, Les groupes sanguins Dr. M.A. RIGAGNEAU Prélèvement EFS-CA Poitiers Formation IFAS 20 Janvier 2016 Fonctions de la transfusion Apporter sélectivement au patient le constituant du

Plus en détail

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN INTRODUCTION Détermination du groupe sanguin ABO-Rh : examen essentiel à la sécurité transfusionnelle La réalisation exige le respect de

Plus en détail

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois REHAL, Actualités et Perspectives, Xème journée 22 novembre 2012 Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois Dr Sophie PUJOL, Dr Isabelle ROGER Unité de

Plus en détail

Point sur les pratiques en immuno-hématologie

Point sur les pratiques en immuno-hématologie Point sur les pratiques en immuno-hématologie Claire Krausé Etablissement Français du Sang 5 ème journée de TRANSFUSION PRATIQUE SFVTT - Institut Mutualiste Montsouris - 06 Octobre 2011 Réglementaire et

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 19 juillet 2005 modifiant l arrêté du 29 avril 2003 fixant la liste et les caractéristiques des produits

Plus en détail

L ACTE TRANSFUSIONNEL

L ACTE TRANSFUSIONNEL PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 NOM FONCTION DATE CRÉATION Dr Monique Correspondante d Hémovigilance 2 avril 2005 MAIGNAN du Chu de Toulouse REDACTION Dr Marie-Pierre Correspondante d Hémovigilance 29/03/2010

Plus en détail

Produits sanguins. Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière

Produits sanguins. Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière Produits sanguins Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière Danièle SONDAG-THULL Service d Immuno-Hématologie - CHU B-35 - Liège 02/06/2004 CHU/DS/produits sanguins

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Les Groupes Erytrocytaires La transfusion IFSI La croix rouge Mai 2011 Dr karim Boudjedir INTRODUCTION Qu est qu un groupe sanguin? Qu est qu un groupe érythrocytaire? Combien sont-ils actuellement? Qu

Plus en détail

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 LORRAINE-CHAMPAGNE HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 Dr Christine André-Botté 13 octobre 2015 ES LBM EFS Groupe sanguin et RAI pour transfuser suivre une grossesse (pour

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS 1 QUI? Les médecins Les IDE sur prescription médicale Les sages femmes sur prescription médicale 2 QUOI? 3 PRODUITS SANGUINS LABILES

Plus en détail

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique Le Ministre de la Santé et de la Population ; - Vu la loi n 85-05 du 16 Février 1985, relative à la

Plus en détail

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang?

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang? Présentation Le sang La transfusion sanguine Le sang et le Les étapes du don Pourquoi donner son sang? don de sang Qui a besoin de sang? 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs de sang

Plus en détail

Transfusion en néonatalogie

Transfusion en néonatalogie Transfusion en néonatalogie Dr Dominique MATHIEU-DAUDÉ Établissement Français du Sang Pyrénées-Méditerranée 1 Particularité du nouveau-né (< 3 mois) Groupage sanguin ABO Rh-D (provisoire). uniquement épreuve

Plus en détail

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine Tout savoir sur la transfusion sanguine POUR MIEUX COMPRENDRE LA TRANSFUSION Il se peut que votre état de santé nécessite une transfusion de sang. La transfusion n est pas un geste anodin même si tout

Plus en détail

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps antigène : substance capable de provoquer une réponse immunitaire anticorps : globuline plasmatique qui réagit spécifiquement avec un antigène Les groupes

Plus en détail

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING SYSTEME ABO Dr Marie-José STELLING LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE Groupage ABO (test( érythrocytaire et test sérique) Typisation Rhésus Détection des anticorps irréguliers Spécificité des anticorps

Plus en détail

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE 2014-2015 Université Paris Est Créteil et Etablissement Français du Sang, Ile-de-France Responsables : Pr Philippe Bierling, Dr Marie-Dominique

Plus en détail

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le 8 octobre 1990 Le Ministre de la Santé publique et

Plus en détail

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Acte transfusionnel Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Textes réglementaires Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

4 types de plasma thérapeutique homologue

4 types de plasma thérapeutique homologue 4 types de plasma thérapeutique homologue PFC traité par solvant-détergent PFC-SD (200 ml) PFC traité par amotosalen PFC-IA (200 à 300 ml) PFC sécurisé par quarantaine (> 60 jours) PFC-Se (200 à 850 ml)

Plus en détail

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie TRANSFUSION Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie 1900 Landsteiner découvre le 1er système des groupes sanguins : le système ABO 1940

Plus en détail

N CONNAITRE LES PRODUITS SANGUINS LABILES ET LES MEDICAMENTS DERIVES DU SANG UTILISES EN THERAPEUTIQUE

N CONNAITRE LES PRODUITS SANGUINS LABILES ET LES MEDICAMENTS DERIVES DU SANG UTILISES EN THERAPEUTIQUE N 178-1 CONNAITRE LES PRODUITS SANGUINS LABILES ET LES MEDICAMENTS DERIVES DU SANG UTILISES EN THERAPEUTIQUE I) Les produits sanguins labiles (PSL) : Ils sont obtenus par séparation primaire des éléments

Plus en détail

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 2011-2014 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie.

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Marie DAUTEL Hématologie biologique Laboratoire du CH de Cholet ACNBH Agrément FMC N 100 168 41 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse, 24-28 septembre 2012 DECLARATION D INTERET

Plus en détail

Produits Sanguins Labiles Indications - Surveillance. Docteur Maryse Puntous, Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance, CHU de Bordeaux

Produits Sanguins Labiles Indications - Surveillance. Docteur Maryse Puntous, Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance, CHU de Bordeaux Produits Sanguins Labiles Indications - Surveillance Docteur Maryse Puntous, Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance, CHU de Bordeaux LA PRESCRIPTION DE PSL Apporter au patient le produit

Plus en détail

Pr D. Bordessoule Transfusion: Methode de Lewisohn

Pr D. Bordessoule Transfusion: Methode de Lewisohn Transfusion: Methode de Lewisohn TRANSFUSION SANGUINE I - RAPPEL groupe ABO groupage ABO groupe Rhésus RAI contrôle ultime II - PRODUITS DERIVES DU SANG et LEURS INDICATIONS A - LE SANG TOTAL B - CONCENTRES

Plus en détail

SECURITE EN TRANSFUSION

SECURITE EN TRANSFUSION SECURITE EN TRANSFUSION = sécurité des produits, sécurité des pratiques transfusionnelles, hémovigilance (né de l'affaire du «sang contaminé). Transfusion : en 2005 = environ 2 580 000 poches. I/ Risques

Plus en détail

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D Konate S.; Sekongo Y.M. ; Abisse A.; Kouamenan S.; Yao K.D.; Kabore S.; N Guessan Centre National de Transfusion

Plus en détail

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté Laurent Bardiaux Site de Besançon 1 LB 26/04/05 ❶ Rappels réglementaires ❷ Place de l urgence transfusionnelle dans l activité

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits du sang

Plus en détail

Produits sanguins et bases de la transfusion sanguine.

Produits sanguins et bases de la transfusion sanguine. 31/10/2013 HERPIN Camille L3 Tissu sanguin J. Chiaroni 16 pages Produits sanguins et bases de la transfusion sanguine. Plan A. Objectif pédagogique N 1 I. Rappel de «Tissu sanguin» de L2. II. Le système

Plus en détail

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Anomalie à l ETS - 1 Un seul choix est possible identification donneur prélèvement sang total prélèvement

Plus en détail

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Société Tunisienne de Biologie Clinique Journée de formation La sécurité tranfusionnelle Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Dr Manel Chaâbane MCA en Hématologie

Plus en détail

Madame le Docteur Véronique BOURCIER Correspondant d Hémovigilance Besançon, le 26 mars 2004

Madame le Docteur Véronique BOURCIER Correspondant d Hémovigilance Besançon, le 26 mars 2004 La transfusion sanguine et les alternatives transfusionnelles en Gériatrie Madame le Docteur Véronique BOURCIER Correspondant d Hémovigilance Besançon, le 26 mars 2004 PLAN I Introduction II Physiopathologie

Plus en détail

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE Antigènes et anticorps du système ABO Système de groupe sanguin RH Groupes Antigènes (sur globule rouge) Anticorps (dans sérum/ plasma) Antigène D présent : Rh positif (85 %) / RH1 Antigène D absent :

Plus en détail

Transfusions de Plaquettes. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie Centre Hospitalo-Universitaire Lyon Sud - France

Transfusions de Plaquettes. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie Centre Hospitalo-Universitaire Lyon Sud - France Transfusions de Plaquettes Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie Centre Hospitalo-Universitaire Lyon Sud - France Grades des Recommandations Groupe de Travail Parution des Recommandations Transfusionnelles

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES

LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES Particularités en Néonatologie et en Pédiatrie (Protocoles CHU Caen) Agnès Bazin Correspondant Hémovigilance - CHU Caen Tél 02 31 06 32 19 - Fax 02 31 06 49 69 -

Plus en détail

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations)

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Date de création du document 2009-2010 QCM QUESTION 1/15 : La déclaration d'une mauvaise tolérance à une transfusion doit être

Plus en détail

LA TRANSFUSION EST-ELLE INOFFENSIVE?

LA TRANSFUSION EST-ELLE INOFFENSIVE? LA TRANSFUSION EST-ELLE INOFFENSIVE? Introduction Risque infectieux Risque immunologique Risque métabolique Risque organisationnel Réactions transfusionnelles Conclusion 20.04.2010 1 Introduction ETS IS

Plus en détail

TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS. Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens

TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS. Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens Un peu de législation ne fait jamais de mal Circulaire du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l actel

Plus en détail

Législation de la transfusion sanguine

Législation de la transfusion sanguine Session Anesthésie Transfusion Législation de la transfusion sanguine Pascale Mizon Lille CHRU Diapositive 1 Actualités Réglementaires Diapositive 2 Nombreux textes réglementaires Constante évolution Loi

Plus en détail

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier)

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier) IMMUNOLOGIE Exercice 1 On caractérise le système O par la présence ou l absence d à la surface des hématies. Dans le plasma, on note la présence ou l absence d.. Compléter le tableau suivant : A B O Exercice

Plus en détail

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00 Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion Semaine : n 7 (du 19/10/15 au 23/10/15) Date : 21/10/2015 Heure : de 9h00 à 10h00 Professeur : Pr. Tagzirt Binôme : n

Plus en détail

ARRETE du. fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire

ARRETE du. fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRETE du fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire La ministre de la santé

Plus en détail

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang )

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang ) TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang ) VALERIE ALOPH DESC DE REANIMATION (juin 2007 ) BORDEAUX Modifications de l hémostase pendant

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule PROCEDURE DE Page n 1 sur 6.! CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Dr Salima MARTINEZ Dr Mady CALOT Toulouse

Plus en détail

LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE

LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE I F P M 3ème année 18 janvier 2011 Docteur Silvana LEO-KODELI CHR d Orléans RAPPELS PSL types, conservation, indications, Notions d immuno-hématologie

Plus en détail

Module transfusion cours IFSI. Dr SLIMANE Mohamed IH/distri EFS Dijon

Module transfusion cours IFSI. Dr SLIMANE Mohamed IH/distri EFS Dijon Module transfusion cours IFSI Dr SLIMANE Mohamed IH/distri EFS Dijon Plan des cours 1 Collecte( à titre informatif) 2 groupe ABO, technique 3 Les différents PSL,alternative à la transfusion 4 Contrôle

Plus en détail

LABORATOIRE DE BIOLOGIE 42 boulevard Joseph II L-1840 Luxembourg Tél.: / Fax:

LABORATOIRE DE BIOLOGIE 42 boulevard Joseph II L-1840 Luxembourg Tél.: / Fax: REF:GUIDE_DES_PRELEVEMENTS - V. 10-24/11/2015 1/8 CENTRE DE TRANSFUSION SANGUINE DE LA CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE LABORATOIRE DE BIOLOGIE 42 boulevard Joseph II L-1840 Luxembourg Tél.: 2755 4000 / Fax:

Plus en détail

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES Faits sur Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA (55% du sang) La partie liquide, jaunâtre du sang qui contient des électrolytes, nutriments et vitamines, hormones, facteurs de coagulation, et des

Plus en détail

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS Fiche d auto-contrôle N 1 : PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS VERIFICATION IDENTITE RENSEIGNEMENTS PRIS SUR ANTECEDENTS TRANSFUSIONNELS (transfusion récente? injection de gamma-anti-d.) ETIQUETAGE DES TUBES

Plus en détail

Sommaire. efs.sante.fr

Sommaire. efs.sante.fr Sommaire efs.sante.fr Texte actuel figurant sur la FD Difficulté de lecture des codes à barres Concaténés Programmation du logiciel, des douchettes, Qualité d impression Une région ou plusieurs? efs.sante.fr

Plus en détail

Les groupes sanguins érythrocytaires

Les groupes sanguins érythrocytaires Les groupes sanguins érythrocytaires Applications en transfusion sanguine (Veronique.david@efs.sante.fr) Un constat a été fait sur la formation que l on a au cours de nos études en matière de transfusion

Plus en détail

Comment se passe un don de sang?

Comment se passe un don de sang? Comment se passe un don de sang? Où que vous donniez, les différentes étapes pour donner votre sang sont identiques. De votre arrivée à votre départ, cela prendra environ 45 minutes. 1ère étape : l inscription

Plus en détail

LES PRODUITS SANGUINS LABILES LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE

LES PRODUITS SANGUINS LABILES LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LES PRODUITS SANGUINS LABILES LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE IFSI 10.2012 1 Le don de sang 2 types de dons de sang : homologue autologue permet la fabrication de produits sanguins labiles par l Établissement

Plus en détail

Les contre-indications AU DON DE SANG. 1 - Guide des contre-indications

Les contre-indications AU DON DE SANG. 1 - Guide des contre-indications Les contre-indications AU DON DE SANG 1 - Guide des contre-indications Lorsqu ils sont ajournés*, les candidats au don se demandent parfois pourquoi. Effectivement, le don de sang doit respecter certaines

Plus en détail

Chapitre 18 C: Spécifications: Plasma

Chapitre 18 C: Spécifications: Plasma Chapitre 18 C: Spécifications : Plasma RÉFÉRENCES 1 - Guide pour la préparation, l utilisation et l assurance de qualité des composants sanguins - Conseil de l Europe - version en vigueur 2 - European

Plus en détail