Accéder au marché du gaz naturel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accéder au marché du gaz naturel"

Transcription

1 Accéder au marché du gaz naturel Guide opérationnel à destination des consommateurs Depuis l ouverture à la concurrence du marché du gaz naturel, les règles d accès au réseau de transport ont sans cesse évolué. GRTgaz s implique quotidiennement afin de simplifier cet accès et de favoriser ainsi la diversification des sources d approvisionnement pour les consommateurs. Aux points virtuels, appelés Points d Echange de Gaz (PEG), près d une centaine d acteurs sont aujourd hui présents. Ils permettent aux consommateurs d accéder à divers schémas d approvisionnement. Quelles sont ces schémas d approvisionnement, comment les mettre en œuvre opérationnellement? Ce document a pour objectif de vous apporter des réponses aux principales questions que tout consommateur se pose face aux possibilités offertes pour accéder au marché du gaz naturel sur le réseau de GRTgaz. Il accompagne la plaquette «Accéder au marché du gaz naturel» décrivant les schémas d approvisionnement proposés par GRTgaz, et en décrit plus particulièrement la déclinaison opérationnelle. La responsabilité de GRTgaz ne saurait être engagée pour les dommages de toute nature, directs ou indirects, résultant de l utilisation ou de l exploitation des données et informations contenues dans le présent document, et notamment toute perte d exploitation, perte financière ou commerciale. Ce document est la propriété de GRTgaz. Toute communication, reproduction, publication même partielle ou utilisation est interdite sauf autorisation écrite de GRTgaz 1 Mise à jour le 26/03/2015

2 Sommaire Une gestion contractuelle du réseau qui facilite l accès au marché du gaz aux consommateurs... 3 Un accès simplifié au réseau... 3 Quelques notions... 4 Le réseau amont et le réseau aval... 4 L expéditeur... 4 Les capacités... 5 Les Points d Echange de Gaz (PEG)... 6 Les nominations... 6 L équilibrage... 6 La tarification Les schémas d approvisionnement... 8 Pourquoi diversifier votre fourniture?... 8 Des schémas d approvisionnement adaptés à vos besoins... 9 Maîtriser la souscription de capacités avec l option Comment choisir votre schéma d approvisionnement? L accès au marché de gaz naturel pour les consommateurs situés sur le réseau de distribution Quelques exemples concrets dans les schéma d approvisionnement Active Mise en place d un schéma Active ou Solo Comment mettre en place un schéma d approvisionnement Active ou Solo? Préparation et apprentissage Autorisation de fourniture et relations contractuelles Mise en place du contrat d acheminement Souscription des services et des capacités Fournisseurs PEG Expéditeur d équilibre Gestion opérationnelle schéma Active Gestion opérationnelle schéma Solo Accompagnement de GRTgaz Annexes En savoir plus sur le tarif d acheminement En savoir plus sur les principes tarifaires du réseau aval En savoir plus sur l équilibrage avec clients finals En savoir plus sur les principes de souscription des capacités aval et leur évolution En savoir plus sur la cession de droit d usage sur les points de livraison consommateur En savoir plus sur les nominations programmations 2

3 Une gestion contractuelle du réseau qui facilite l accès au marché du gaz aux consommateurs Un accès simplifié au réseau GRTgaz gère un réseau physique de près de Km dont on simplifie l accès aux clients afin de : acheminer le gaz depuis les points d entrée jusqu aux clients finals et garantir des livraisons favoriser la rencontre entre l offre et la demande. GRTgaz permet ainsi aujourd hui à ses clients de bénéficier d un accès simple à un large panel de sources d approvisionnement et à des stockages de gaz naturel. Le réseau est aujourd hui divisé en deux zones géographiques : la zone Nord et la zone Sud. Chaque point de consommation est rattaché à l une de ces zones. Chacune de ces zones comprend : des points d entrée et/ou sortie permettant les échanges avec les réseaux adjacents et des stockages. Des points de sortie pour alimenter les clients finaux. 3

4 A chacune de ces zones est également rattaché un point virtuel appelé «Point d Echange de Gaz» (PEG-TRS), sur lequel les acteurs déclarent à GRTgaz leurs échanges de quantités de gaz : le PEG Nord et la TRS (Trading Region South). Quelques notions Le réseau amont et le réseau aval Le réseau amont est constitué des Points d Echanges de Gaz (PEG-TRS), des interconnexions vers les réseaux de transport adjacents, des terminaux méthaniers et des stockages souterrains. Le réseau amont offre à ses utilisateurs le choix entre différentes sources leur permettant des arbitrages pour leur approvisionnement. Le réseau aval permet la livraison vers des points de consommation. Certains consommateurs, généralement industriels, sont directement connectés au réseau aval : on parle de «Points de Livraison Consommateur», ou PLC. D autres sont connectés à un réseau de distribution, qui lui-même se connecte au réseau aval par des points nommés PITD (Point d Interconnexion Transport Distribution). L expéditeur Un expéditeur est une société qui a signé un contrat «acheminement» avec GRTgaz. Dans ce contrat, sont définies les modalités d acheminement des quantités de gaz sur le réseau jusqu à un site de consommation. L expéditeur peut aussi décider d échanger des quantités. 4

5 Une société qui devient «expéditeur» sur le réseau devra au préalable être détentrice d une autorisation de fourniture de gaz naturel en France. C est le ministère de l Ecologie, du Développement Durable, et de l Energie qui délivre cette autorisation. Pour plus d informations, consultez le site du ministère : Plusieurs typologies d acteurs interviennent aujourd hui en tant qu expéditeur sur le réseau : les fournisseurs : il s agit d acteurs qui fournissent du gaz aux clients finals et assurent l acheminement du gaz jusqu aux sites de consommation les traders : il s agit d acteurs qui opèrent très majoritairement sur les PEGs, et parfois sur les points d interconnexion avec d autres réseaux ou les stockages les consommateurs : il s agit d acteurs qui interviennent sur les PEGs pour s impliquer dans leur propre approvisionnement, et/ou sur le réseau aval. GRTgaz a défini des profils d utilisation de son réseau, afin de permettre aux expéditeurs d accéder au panel de produits qui convient à leur profil : Amont : pour les acteurs utilisant l accès aux PEGs et aux capacités sur les points d entrée/sortie sur le réseau amont Aval : pour les acteurs utilisant l accès aux PEGs et aux capacités sur les points de sortie sur le réseau aval PEG seul : pour les acteurs présents uniquement aux PEGs Tous services : pour les acteurs utilisant l ensemble des services de GRTgaz (amont, aval, PEG) Les capacités GRTgaz applique comme dans la plupart des pays en Europe, un modèle dit «entrée-sortie» : les expéditeurs peuvent réserver sur les points du réseau des capacités en entrée et en sortie indépendamment. GRTgaz transporte le gaz à la demande des expéditeurs sur les points d entrée/sortie : les points d entrée sont par exemple des points d interconnexion aux frontières ou avec un terminal méthanier, les points de sortie sont par exemple des points de livraison vers un site de consommation. Sur ces points d entrée/sortie, GRTgaz commercialise des capacités : la capacité est la quantité maximale de gaz qui peut transiter sur le point pour une journée donnée. Les expéditeurs réservent donc auprès de GRTgaz des capacités pour permettre d acheminer le gaz jusqu au site des clients. 5

6 Les Points d Echange de Gaz (PEG) Ce sont des points virtuels sur lesquels des échanges (des achats ou des ventes) sont déclarés à GRTgaz sur plusieurs pas de temps. Il n y a pas de limite sur les quantités échangées. Les échanges peuvent se faire sur une bourse anonyme, aujourd hui la bourse opérée par Powernext ou par achat/vente entre deux sociétés (on parle de transactions de gré-à-gré). Pour accéder à un PEG, l expéditeur achète un accès annuel à ce PEG auprès de GRTgaz. Les nominations Les expéditeurs utilisent ensuite les capacités et les points d échanges de gaz en demandant à GRTgaz chaque jour d acheminer la quantité de gaz dont ils ont besoin : il s agit des nominations. L équilibrage L expéditeur qui utilise le réseau de GRTgaz s engage à être «équilibré sur le réseau» : il doit donc amener les quantités de gaz suffisantes pour satisfaire la consommation des sites qu il fournit et les livraison aux autres expéditeurs. La tarification Les tarifs appliqués par GRTgaz sont publiés par la Commission de régulation de l énergie par le biais d une délibération. A chaque point contractuel (point d entrée, liaison, sortie du réseau, ) est associé un terme tarifaire. Ces termes tarifaires s appliquent aux capacités réservées par les expéditeurs. Ces termes tarifaires sont fonction de la durée de la souscription de capacités 6

7 Pour en savoir plus sur le tarif d acheminement, consultez les documents : En savoir plus sur Le tarif d acheminement En savoir plus sur Les principes tarifaires du réseau aval est à la fois une plate-forme d échanges entre GRTgaz et ses clients et un portail d accès aux informations. permet d acheter des capacités, de souscrire un accès aux PEGs, puis d utiliser ces capacités et les PEGs et ensuite de suivre la vie du contrat (équilibrage et facturation). 7

8 Les schémas d approvisionnement L ouverture du marché du gaz en Europe a offert de nouvelles possibilités donnant ainsi la liberté : aux consommateurs de choisir leurs fournisseurs de gaz naturel, aux acteurs d accéder au marché de gaz naturel. GRTgaz, véritable lien entre les acteurs consommateurs, fournisseurs, expéditeurs-: transporte le gaz de ses clients dans les meilleures conditions de coût, de fiabilité, et de sécurité, facilite l accès au marché et favorise la rencontre entre l offre et la demande en gaz. Pourquoi diversifier votre fourniture? GRTgaz accompagne les consommateurs dans le choix de leurs schémas d approvisionnement : 40 fournisseurs livrent aujourd hui du gaz jusqu aux sites de consommation, et plus de 100 acteurs sont aujourd hui présents aux PEGs. (chiffres octobre 2014) 15% des sites industriels ont déjà choisi le schéma Active afin d optimiser le coût de leur fourniture de gaz. Ces schémas d approvisionnement sont accessibles à tous les consommateurs, quel que soit le niveau de consommation, et qu ils soient raccordés au réseau de transport ou sur un réseau de distribution. Par ailleurs, certains consommateurs se regroupent aujourd hui en GIE (Groupement d Intérêt Economique) afin de mutualiser les coûts de mise en œuvre de ces solutions. 8

9 Des schémas d approvisionnement adaptés à vos besoins Il s agit du schéma d approvisionnement historique : vous confiez l approvisionnement en gaz naturel de votre site à un fournisseur de votre choix, qui s occupe de tout, de l achat à la livraison. Vous pouvez seulement faire appel aux fournisseurs disposant d une «autorisation de fourniture aux clients finals». En 2014, ce schéma était encore utilisé par 73% des sites raccordés au réseau de transport. On parle pour ce schéma de fourniture non diversifiée car l approvisionnement est assuré par un seul fournisseur. Vous souhaitez diversifier votre fourniture et disposer d un plus grand panel d offres pour composer votre fourniture. Vous devenez alors acteur aux PEGs. Dans le cadre du schéma d approvisionnement Active, vous déléguez l acheminement du gaz jusqu à votre site ainsi que la gestion de l équilibrage : vous confiez ce rôle à un «expéditeur d équilibre». Cet expéditeur sera en charge de la livraison jusqu à votre site et de l équilibrage (l écart entre votre consommation réelle et votre prévision de consommation). Vous signez un contrat d acheminement auprès de GRTgaz et devenez acteur aux PEGs. Vous déclarez les échanges effectués aux PEGs auprès de vos fournisseurs et de votre expéditeur d équilibre. 9

10 De plus en plus de consommateurs industriels choisissent ce schéma d approvisionnement, qui en 2014 représentait 15% des sites. Vous souhaitez diversifier votre fourniture et disposer d un plus grand panel d offres pour composer votre fourniture. Pour cela, vous devenez acteur aux PEGs et vous prenez en charge la livraison du gaz jusqu à votre site. Vous devenez donc expéditeur sur le réseau de GRTgaz et signez un contrat d acheminement. Le PEG vous permet d accéder à une offre diversifiée de fourniture. Dans le cadre de ce schéma d approvisionnement Solo, vous prenez aussi en charge la livraison du gaz acheté aux PEGs jusqu à votre site. Pour cela, vous souscrivez auprès de GRTgaz des capacités sur le réseau aval pour livrer votre gaz jusqu à votre site, et vous prenez en charge l équilibrage, c'est-à-dire l écart entre la consommation prévue et la consommation réelle de votre site. Les écarts entre la consommation prévue et la consommation réelle peuvent vous exposer à des pénalités au-delà d une tolérance optionnelle. Pour en savoir plus sur l équilibrage, consulter la fiche en savoir plus sur l équilibrage avec clients finals. Par ailleurs, le niveau de la consommation réelle de votre site ne doit pas dépasser la capacité souscrite : les dépassements de capacités souscrites peuvent vous exposer à une facturation pour dépassement de capacités. Pour en savoir plus sur la souscription de capacités sur le réseau aval et les dépassement de capacités, consulter la fiche en savoir plus sur les principes de souscription des capacités aval et leur évolution. Jusqu à présent, ce schéma a été majoritairement choisi par des consommateurs pour lesquels la maîtrise et l optimisation des achats de gaz sont stratégiques, ayant la taille critique suffisante pour disposer de capacités de livraison donnant des tolérances d'équilibrage importantes (l effet de foisonnement est alors recherché pour limiter les erreurs de prévision), et qui ont une bonne maîtrise de leur prévision de consommation. 10

11 Maîtriser la souscription de capacités avec l option Vous souhaitez maîtriser la souscription de capacités jusqu à votre site, GRTgaz vous propose l option. Que vous ayez choisi un schéma d approvisionnement Intégrale ou Active, vous pouvez souscrire directement auprès de GRTgaz vos capacités aval et en céder le droit d usage à votre expéditeur grâce à l option «cession de droits d usage». Pour en savoir plus sur la cession de droits d usage, consulter la fiche en savoir plus sur la cession de droit d usage sur les points de livraison consommateur. Comment choisir votre schéma d approvisionnement? Un consommateur désireux d accéder par lui-même au marché de gaz naturel a généralement réuni les ingrédients suivants : Une gestion centralisée des achats d énergie clairement missionnée et correctement gréée Au démarrage, une ou plusieurs personnes qui s investissent dans la mise en place du schéma Une bonne connaissance des règles d accès au réseau, et plus particulièrement au PEG (ou l appel à des consultants avec un bon niveau de connaissance) Une juste appréciation des contraintes et des risques opérationnels, très souvent surévaluée Une bonne capacité à prévoir la consommation des sites Une bonne coordination entre la fonction achat et les sites de consommation L accès au marché de gaz naturel pour les consommateurs situés sur le réseau de distribution Il est également possible pour un consommateur situé sur le réseau de distribution d accéder au marché du gaz naturel. Dans ce cas, le consommateur délègue à l expéditeur d équilibre de son choix l approvisionnement du gaz acheté aux PEGs jusqu à son site raccordé au réseau de distribution. L expéditeur d équilibre détient un contrat d acheminement sur le réseau de distribution. 11

12 Quelques exemples concrets dans les schémas d approvisionnement Active Exemple 1 Le graphique suivant superpose la courbe de consommation réelle d un site (courbe en orange) et les achats réalisés auprès de plusieurs fournisseurs directement aux PEGs. Dans cet exemple réel, le consommateur a fait le choix : d alterner ses livraisons aux PEGs entre deux fournisseurs (fournisseurs 1 et 2) de recourir à un expéditeur d équilibre qui participe partiellement à la fourniture, notamment en fin de chronique, (qui assure la différence entre la consommation et le gaz fourni par fournisseur 1 et fournisseur 2). Exemple 2 La courbe de consommation suit de très près la somme des achats réalisés directement aux PEGs. Sur ce schéma, l expéditeur d équilibre n assure que très peu de fourniture. Le consommateur doit prévoir au mieux ses consommations afin d acheter les quantités «au plus juste» à ses contreparties, avec probablement des recalages en cours de journée. 12

13 Mise en place d un schéma Active ou Solo Comment mettre en place un schéma d approvisionnement Active ou Solo? Le parcours classique d un consommateur désirant accéder au marché de gaz naturel à partir du 1 er jour d un mois M est le suivant : Au plus tard courant M-3: apprentissage des règles d acheminement, principes du système entrée-sortie, règles de nomination aux PEGs (Active) et règles d équilibrage (Solo), présentation du permettant entre autres la souscription en ligne des capacités, la transmission des nominations et l acquisition des données de mesurage; Au plus tard courant M-2: établissement du contrat d acheminement, sous réserve de l obtention de l autorisation de fourniture, avec souscription des accès PEGs (Active et Solo) et/ou des capacités (Active en option + et Solo) ; Au plus tard courant M-1: accès au portail et vers la fin de M-1 transmission des premières nominations pour la période débutant le 1 er jour de M. Préparation et apprentissage Le consommateur et GRTgaz préparent la mise en place du contrat d acheminement en fonction des besoins du client consommateur : - accès aux PEGs pour un schéma Active et éventuellement à des capacités si le client opte pour l option - accès aux PEGs et aux capacités sur le réseau aval pour un schéma Solo. Les mises en place de tels accès ont très généralement lieu dans le cadre d une autorisation de fourniture simplifiée, qui limite les quantités achetées et vendues aux PEGs aux «caractéristiques propres à l activité industrielle» de son détenteur. Dans ce cas de figure, la garantie bancaire exigée par GRTgaz est abaissée par rapport à un accès au réseau réalisé dans le cadre d une autorisation de fourniture complète: cette garantie bancaire est égale à pour un accès PEGs seul. (au lieu d un minimum de ). 13

14 Autorisation de fourniture et relations contractuelles L obtention de l autorisation de fourniture ad hoc ainsi que des relations contractuelles avec le ou les fournisseurs et l expéditeur d équilibre constituent des étapes importantes à mener en parallèle des étapes décrites ci avant, et pour lesquelles GRTgaz n intervient pas. Pour en savoir plus sur l autorisation de fourniture, consultez le site du ministère : L article 2-1 du décret n du 19 mars 2004 permet aux consommateurs de disposer d une autorisation de fourniture limitée à des opérations occasionnelles ou accessoires d'achat et de vente de gaz aux points d'échanges de gaz du territoire français pour les besoins de leur activité industrielle. Ce type d autorisation de fourniture, couramment appelée «autorisation de fourniture simplifiée», impose à son titulaire de limiter le volume de gaz échangé ou vendu au cours d'une année civile au volume de gaz consommé. Cette autorisation de fourniture est nécessaire pour la mise en place des schémas Active et Solo. Mise en place du contrat d acheminement Cette contractualisation doit s établir dans les deux mois qui précèdent l entrée en vigueur du schéma d approvisionnement. Le contrat d acheminement qui est établi avec GRTgaz correspond exactement au besoin du client. Il est construit selon une approche modulaire : Souscription des services et des capacités Lorsque le contrat est établi, le consommateur doit souscrire l accès aux PEGs pour un schéma Active, ou souscrire l accès aux PEGs et ses capacités de livraison pour un schéma Solo ou un schéma Active avec l option. Ces services sont accessibles par l intermédiaire du portail Les accès aux PEGs ont une durée de validité d un an, et débutent nécessairement un 1er de mois. Le renouvellement doit être effectué à l approche de chaque fin de validité avec un préavis minimum d un mois. 14

15 Les souscriptions de capacité sont possibles pour des durées d un an, d un mois ou d un jour. C est la durée d un an qui est très majoritairement retenue, pour laquelle, comme pour les PEGs, la date de début est nécessairement un 1er de mois. Le renouvellement doit être réalisé au moins un mois avant la date de fin de souscription. Fournisseurs PEG GRTgaz tient à jour sur son site internet une liste des expéditeurs présents sur le réseau de transport, dont la très grande majorité dispose d un accès PEG. Expéditeur d équilibre GRTgaz tient à jour sur son site internet une liste d expéditeurs d équilibre qui se sont déclarés comme pouvant être contactés par les consommateurs industriels recherchant une prestation d expéditeur d équilibre. 15

16 Gestion opérationnelle schéma Active Lorsque le dispositif est en place, le consommateur doit réaliser la gestion opérationnelle de son schéma d approvisionnement. Il doit notifier pour chaque journée gazière à GRTgaz les quantités, correspondant aux consommations de cette journée, achetées à ses différents fournisseurs et livrées à son expéditeur d équilibre aux PEGs. Le support de cette notification des quantités est la nomination. Les expéditeurs ont la possibilité de modifier leurs nominations, y compris en cours de journée. A partir de l ensemble des nominations des expéditeurs sur un jour donné, GRTgaz réalise divers contrôles, dont l opération de «matching». Cette étape consiste à vérifier, pour chaque point contractuel où il y a échange, que les nominations reçues par chacune des contreparties sont cohérentes entre elles. Si GRTgaz détecte deux quantités nominées non cohérentes entre elles (on parle alors de «mismatch», alors la nomination la plus élevée est réduite au niveau de la plus petite. Exemple de nomination sur une journée donnée pour le schéma Active Le consommateur B a choisi un schéma d approvisionnement Active et est donc expéditeur (expéditeur B) sur le réseau de GRTgaz. Il achète la fourniture d un bandeau annuel de 100 MWh/j auprès d un fournisseur appelé expéditeur A. Cet expéditeur achète le gaz à un point P à une partie Z. Le consommateur B fait appel à un expéditeur d équilibre C pour livrer les quantités depuis le PEG jusqu au site de consommation de B. Pour la journée considérée, le consommateur B prévoit une consommation de 95 MWh pour le jour J. Avant 14h du jour J-1, l expéditeur B transmet à GRTgaz la nomination suivante : Expéditeur Point contractuel Jour Sens Contrepartie Quantité B PEG J Entrée A 95 B PEG J Sortie C 95 Avant 14h du jour J-1, les expéditeurs A et C transmettent à GRTgaz la nomination suivante : Expéditeur Point contractuel Jour Sens Contrepartie Quantité A P J Entrée Z 100 A PEG J Sortie B 100 Expéditeur Point contractuel Jour Sens Contrepartie Quantité C PEG J Entrée B 95 C Site de B J Sortie - 95 A 14h du jour J-1, GRTgaz traite les nominations sur les PEG de A et B qui sont inter-comparées. La nomination de l expéditeur A est ramenée à 95 MWh : il se retrouve donc déséquilibré par rapport à sa nomination en entrée égale à 100 MWh. Dans ce cas, plusieurs scénarios se présentent : - L expéditeur B a nominé en dessous de ce qui avait été convenu avec A, auquel cas il doit re-nominer à 100 MWh. L expéditeur A doit également «re»transmettre une nomination à 100 MWh. A noter que c est l expéditeur B qui se retrouve déséquilibré, et qui doit à son tour se tourner vers son expéditeur d équilibre ou trouver une tierce contrepartie qui accepte d acheter 5 MWh. - L expéditeur A accepte de ne vendre que 95 MWh (pourtant au dessus de ce qui avait été convenu avec B), auquel cas il doit se retourner vers sa contrepartie Z au point P pour envisager une baisse à 95 MWh, ou bien trouver une tierce contrepartie qui accepte d acheter 5 MWh. A noter que dans le cas où l expéditeur d équilibre C accepte de revoir la nomination à 100 MWh, alors c est lui qui se retrouve déséquilibré. Il doit alors avoir recours au marché pour trouver un acheteur ou aux stockages. 16

17 La nomination aux PEGs dépasse la simple transmission de données à GRTgaz, et nécessite une surveillance des éventuels écarts (ou «mismatchs») qui peuvent conduire un expéditeur à être déséquilibré suite à une mauvaise nomination de sa ou de ses contreparties. Dans le cas du schéma Active, le consommateur achète très souvent un ou plusieurs bandeaux annuels, avec des compléments mensuels, ce qui limite les erreurs de nomination et donc les «mismatchs». Le système de réception des nominations du portail de GRTgaz est relativement souple, et offre plusieurs possibilités aux expéditeurs : Les nominations peuvent être transmises de manière groupée sur des périodes allant jusqu à 6 mois, selon des valeurs qui peuvent être différentes chaque jour. Ainsi, la nomination d une journée J peut être enregistrée dès J- 6mois. Les nominations d une journée J peuvent être modifiées autant de fois que vous le souhaitez, en respectant les cycles de nomination au-delà de 14h la veille. Vous pouvez vous abonner à une alerte vous prévenant des «mismatchs» de vos nominations avec vos contreparties. Exemple : les gestes à réaliser pour mettre en place un schéma Active Le consommateur met en place un schéma Active et pour cela : - s alimente au PEG auprès d un fournisseur A qui fournit un bandeau annuel - s alimente au PEG auprès d un fournisseur B qui fournit un bandeau annuel - fait appel à une prestation auprès d un expéditeur d équilibre E Une année en schéma Active = 1 souscription PEG + 1 nomination pour le bandeau annuel + 12 nominations pour les bandeaux mensuels + un contrôle régulier de la part du consommateur de ses consommations et nominations Pour plus d informations sur les nominations et l équilibrage PEG seul, consulter les fiches en savoir plus sur les nominations programmations et en savoir plus sur l équilibrage sans client final. 17

18 Gestion opérationnelle schéma Solo La gestion opérationnelle de l accès aux PEGs du schéma Solo est identique à celle du schéma Active. S y ajoute la gestion du système d équilibrage, qui demande de la part du consommateur de disposer des souplesses nécessaires (achats ou ventes de gaz en gré-à-gré sur le PEG ou sur la Bourse Powernext, appel aux stockages) pour parer à des éventuels aléas de consommation et piloter son équilibrage. Pour plus d informations sur l équilibrage avec client final, consulter la fiche en savoir plus sur l équilibrage avec client final. Exemple de nomination sur une journée donnée pour le schéma Solo Un fournisseur A et un consommateur B ont chacun un contrat d acheminement avec GRTgaz. Le fournisseur expéditeur A fournit un bandeau annuel de 100 MWh/j à un consommateur B qui est en schéma Solo. Le consommateur B prévoit une consommation de 90 MWh pour le jour J. Le cumul du compte d équilibrage de B est déficitaire, et B prévoit profiter de sa faible consommation du jour J pour le remettre à niveau. L expéditeur B transmet les nominations suivantes : Expéditeur Point contractuel Jour Sens Contrepartie Quantité A P J Entrée Z 100 A PEG J Sortie B 100 L expéditeur A transmet les nominations suivantes : Expéditeur Point contractuel Jour Sens Contrepartie Quantité B PEG J Entrée A 100 B Site de B J Sortie - 90 B Compte d écart J Sortie - 10 En cours de journée à 18h00 (soit à la moitié de la journée), le process de fabrication de B est à l arrêt suite à une casse machine. Le consommateur B doit trouver une solution pour les quantités de gaz qu il reçoit au PEG pour les heures suivantes, à savoir 45 MWh. Il parvient à trouver un acheteur K à hauteur de 40 MWh seulement. Il doit solliciter son compte d équilibrage pour boucler son bilan. Le consommateur B transmet la renomination suivante : Expéditeur Point contractuel Jour Sens Contrepartie Quantité B PEG J Entrée A 100 B PEG J Sortie K 40 B Site de B J Sortie - 45 B Compte d écart J Sortie - 15 La consommation réelle du site de B sur la première partie de la journée J est finalement de 50MWh. Le bilan définitif des quantités allouées au titre de la journée J est le suivant : Fournisseur A : +100 MWh Contrepartie K : -40 MWh Consommation : -50 MWh Compte d écart : -10 MWh 18

19 Accompagnement de GRTgaz GRTgaz accompagne ses clients aux différentes étapes du processus, de la mise en place du schéma d approvisionnement à la phase de fonctionnement opérationnel. Chaque client expéditeur sur le réseau de GRTgaz a un interlocuteur commercial (aspect contractuel, facturation) et un interlocuteur opérationnel (nominations, publications). En heures non ouvrables, un dispatching 24h/7j est joignable pour les aspects opérationnels.(vous trouverez le détail des services disponibles hors heures ouvrables ici) Vous trouverez toutes les informations sur notre offre sur le site Pour toute information sur l acheminement et l offre aux expéditeurs, vous pouvez contacter 19

20 Annexes En savoir plus sur Le tarif d acheminement En savoir plus sur Les principes tarifaires du réseau aval En savoir plus sur l équilibrage avec clients finals En savoir plus sur les principes de souscription des capacités aval et leur évolution En savoir plus sur la cession de droit d usage sur les points de livraison consommateur En savoir plus sur les nominations programmations 20

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 18 avril 2013 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 1 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie PARTIE I Un marché de gros du gaz

Plus en détail

Paris, le 10 février 2014

Paris, le 10 février 2014 Paris, le 10 février 2014 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie sur la création d une place de marché commune aux zones GRTgaz Sud et TIGF au 1 er avril 2015 Les tarifs d utilisation

Plus en détail

Smart GRTgaz - Toutes les données sur l'activité du transport du gaz naturel -

Smart GRTgaz - Toutes les données sur l'activité du transport du gaz naturel - Version du 30 Août 2011 DC - DVS Smart GRTgaz - Toutes les données sur l'activité du transport du gaz naturel - 1. PRINCIPES GENERAUX... 2 1.1. La consultation du site web... 3 1.2. L abonnement aux données

Plus en détail

L offre de UBI (Use-it-and-Buy-It)

L offre de UBI (Use-it-and-Buy-It) En savoir plus sur L offre de UBI (Use-it-and-Buy-It) L offre de capacité UBI (Use-it-and-Buy-It) permet aux expéditeurs d acquérir de la capacité quotidienne supplémentaire en day-ahead ou au cours de

Plus en détail

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR 1 1. Objet En cohérence avec la décision de la CRE du 5 février 2013 relative

Plus en détail

Délibération. La date d application de l évolution tarifaire étant fixée au 1 er avril, le tarif unitaire moyen augmente de 3,9 %.

Délibération. La date d application de l évolution tarifaire étant fixée au 1 er avril, le tarif unitaire moyen augmente de 3,9 %. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 3 décembre 2009 portant proposition de modification des tarifs d utilisation des réseaux de transport de gaz naturel Participaient

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

Délibération. 1. Contexte

Délibération. 1. Contexte Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 9 octobre 2013 portant proposition relative aux charges de service public liées à l achat de biométhane et à la contribution unitaire

Plus en détail

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression Les services de fourniture et de gaz de compression de gaz naturel et de gaz de compression EN BREF Service de fourniture de gaz naturel Le service de fourniture de gaz naturel correspond à la fourniture

Plus en détail

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC CHAUFFAGE URBAIN DE BELLEVUE NANTES-SAINT HERBLAIN AVENANT N 8

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC CHAUFFAGE URBAIN DE BELLEVUE NANTES-SAINT HERBLAIN AVENANT N 8 CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC CHAUFFAGE URBAIN DE BELLEVUE NANTES-SAINT HERBLAIN AVENANT N 8 ENTRE LES SOUSSIGNES La Métropole, Dénommée «Nantes Métropole»Dont le siège est situé 2 Cour du

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004?

Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? 6 ème Assises de l énergie - atelier 6 Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? L expérience du distributeur dans le nouveau contexte OLIVIER COURSIMAULT

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES VENTE

CONDITIONS GENERALES VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 Article 1. AUTOEASY.FR : AutoEasy.fr est une marque déposée, toute contrefaçon ou utilisation non autorisée peut faire l'objet de poursuites pénales. Les conditions générales

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES HEBERGEMENT/CLOUD/SAAS GROUPE Com6 2015 Article 1. Préambule 1. Le client souhaite bénéficier d une prestation d hébergement. 2. Le client déclare avoir adhéré sans réserve aux

Plus en détail

Offre de référence de terminaison d appel SMS d Orange

Offre de référence de terminaison d appel SMS d Orange Offre de référence de terminaison d appel SMS d Orange offre destinée aux opérateurs mobiles nationaux français Orange, SA au capital de 10 595 541 532 EUR 380 129 866 RCS Paris 78, rue Olivier de Serres

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée GESTION DE PATRIMOINE PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée Diversification compte-titres et assurance vie Action de l OPCI Opcimmo PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt)

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt) Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT Référence : REG.DIS.SITE.CER.XX DISTRIBUTEUR : Document type : Convention d études de raccordement DISTRIBUTEUR

Plus en détail

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ].

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ]. Annexe 14: Règles entre Elia et le Gestionnaire du Réseau Fermé de Distribution raccordé au Réseau Elia, pour organiser l accèsdes Utilisateurs de ce Réseau Fermé de Distribution Cette Annexe fait intégralement

Plus en détail

Document d Interconnexion - Raccordement via IP Version applicable à compter du 1 er janvier 2015

Document d Interconnexion - Raccordement via IP Version applicable à compter du 1 er janvier 2015 «Convention de Terminaison SMS du Réseau de MobiquiThings pour le Push SMS effectué par [OPERATEUR TIERS], exploitant de réseaux de communications éléctroniques ouverts au publics (opérateurs autre que

Plus en détail

La société CUID propose plusieurs types de services via son site Internet www.dessertbox.be.

La société CUID propose plusieurs types de services via son site Internet www.dessertbox.be. cgv ACCUEILCGV Préambule La société CUID propose plusieurs types de services via son site Internet www.dessertbox.be. Ces activités sont exercées sous le nom «Dessert Box», et sont opérées par le Site

Plus en détail

Conditions générales de don du WWF Belgique C.F.

Conditions générales de don du WWF Belgique C.F. Conditions générales de don du WWF Belgique C.F. 1. Primauté et acceptation des présentes conditions générales de don 1.1. Par «WWF» au sens des présentes conditions générales de don, on entend l ASBL

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET CONSOMMATION Arrêté du 31 décembre 2013 relatif aux factures des services de communications

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie du Jura

Chambre de Commerce et d Industrie du Jura Réunion d information du jeudi 12 Mars 2015 «Fin des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de l électricité : agir aujourd hui pour réduire les factures» Chambre de Commerce et d Industrie du Jura

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

OFFRE SMS+/MMS+ & SMS+ PUSH PREMIUM ANNEXE 4 : CONDITIONS SPECIFIQUES AUX APPLICATIONS DE CATEGORIE 4. V8.1 (février 2012)

OFFRE SMS+/MMS+ & SMS+ PUSH PREMIUM ANNEXE 4 : CONDITIONS SPECIFIQUES AUX APPLICATIONS DE CATEGORIE 4. V8.1 (février 2012) OFFRE SMS+/MMS+ & SMS+ PUSH PREMIUM ANNEXE 4 : CONDITIONS SPECIFIQUES AUX APPLICATIONS DE CATEGORIE 4 V8.1 (février 2012) Article 1. DEFINITIONS... 2 Article 2. CONCEPTION & ERGONOMIE D UN SERVICE... 2

Plus en détail

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS 1/6 CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE POUR LES PROFESSIONNELS Les présentes conditions spécifiques dérogent aux conditions générales de vente des prestations Courrier-Colis de La Poste 1, lesquelles restent

Plus en détail

Délibération. 1. Contexte

Délibération. 1. Contexte Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 9 juillet 2014 portant approbation du modèle de contrat d accès au réseau public de transport d électricité pour les clients «consommateurs»

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE D'ACHEMINEMENT DE COMMUNICATIONS FIXES ET MOBILES NUMERO 05-2010 CDG 64 n 05-2010 CCTP Communications téléphoniques 2010 1 1. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine Conditions Générales d Utilisation du Service «Nom de domaine pro» Les présentes Conditions Générales d Utilisation ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles le Relais Internet, département

Plus en détail

ACHATS DE GAZ REALISES POUR LA COUVERTURE DES BESOINS PROPRES DE GRTGAZ

ACHATS DE GAZ REALISES POUR LA COUVERTURE DES BESOINS PROPRES DE GRTGAZ ACHATS DE GAZ REALISES POUR LA COUVERTURE DES BESOINS PROPRES DE GRTGAZ CONDITIONS GENERALES VERSION 2013-0 APPLICABLE AU 1 ER AOUT 2013 Table des matières 1 Définitions... 4 2 Préambule... 6 3 Objet et

Plus en détail

OFFRE DE RÉFÉRENCE DE TERMINAISON D APPEL SMS DE BOUYGUES TELECOM A DESTINATION DES OPERATEURS MOBILES NATIONAUX

OFFRE DE RÉFÉRENCE DE TERMINAISON D APPEL SMS DE BOUYGUES TELECOM A DESTINATION DES OPERATEURS MOBILES NATIONAUX OFFRE DE RÉFÉRENCE DE TERMINAISON D APPEL SMS DE BOUYGUES TELECOM A DESTINATION DES OPERATEURS MOBILES NATIONAUX Offre applicable au 1 er Janvier 2013 Page 1 Préambule La présente offre de référence est

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil de surveillance

Règlement intérieur du Conseil de surveillance Règlement intérieur du Conseil de surveillance 1. Préambule...3 2. Rôle du Conseil de surveillance...4 2.1. Mission générale de contrôle permanent... 4 2.2. Rôle de vérification du bon exercice du pouvoir

Plus en détail

CA Oblig Immo (Janv. 2014)

CA Oblig Immo (Janv. 2014) CA Oblig Immo (Janv. 2014) Titre obligataire émis par Amundi Finance Emissions, véhicule d émission ad hoc de droit français Souscription du 14 janvier au 17 février 2014 Bénéficier d un rendement fixe

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de la téléphonie La procédure

Plus en détail

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION SEPTEMBRE 2010 Dans le cadre d une entente

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail.

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail. Conditions Générales Business Continuity & Recovery Services Les dispositions suivantes complètent et/ou modifient les Conditions du Contrat Client IBM (Le Contrat Client IBM est disponible à l'adresse

Plus en détail

offre destinée aux opérateurs de réseaux FTTH ouverts au public 30/09/2014

offre destinée aux opérateurs de réseaux FTTH ouverts au public 30/09/2014 offre d accès en dehors de la zone très dense à la partie terminale des lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique d Orange offre destinée aux opérateurs de réseaux FTTH

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs D exia CLF Banque Conditions et Tarifs Mise à jour au 1 er octobre 2010 Sommaire Le compte bancaire... p. 3 Les règlements et encaissements... p. 3 Les opérations sur effets de commerce et Loi Dailly...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION RELATIVES A L UTILISATION D AUTOBIZ-DIRECT Éditeur Autobiz-Direct est édité par : Shakazoola (France) S.A. au capital de 296 000 RCS Nanterre 440 238 772

Plus en détail

ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank

ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank Des frais de gestion parmi les plus bas du marché (1) (1) Source: BGI ETF Landscape. Un tableau comparatif des frais de gestion (total des frais sur encours) pratiqués

Plus en détail

Ma banque où je veux, quand je veux

Ma banque où je veux, quand je veux Mon mémo Votre conseiller se tient à votre disposition pour vous apporter les précisions et réponses aux questions que vous vous posez et reste votre interlocuteur privilégié. En complément, vous avez

Plus en détail

Pré-requis techniques

Pré-requis techniques Sommaire 1. PRÉAMBULE... 3 2. PRÉ-REQUIS TÉLÉCOM... 4 Généralités... 4 Accès Télécom supporté... 4 Accès Internet... 5 Accès VPN... 5 Dimensionnement de vos accès... 6 3. PRÉ-REQUIS POUR LES POSTES DE

Plus en détail

«Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France

«Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France «Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France 13 mai 2014 Orange SA met en œuvre une opération d actionnariat salarié intitulée «Cap Orange», sous la forme d une offre réservée au personnel

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

La simplification du dossier de candidature

La simplification du dossier de candidature FICHE 20 La simplification du dossier de candidature Pour de nombreux opérateurs économiques, la constitution des dossiers de candidature est trop complexe et coûteuse du fait du nombre des documents à

Plus en détail

Conditions Générales de Vente d applications pour le Système de Commande en Ligne via la Boutique d Applications Mercedes-Benz.

Conditions Générales de Vente d applications pour le Système de Commande en Ligne via la Boutique d Applications Mercedes-Benz. Conditions générales Mercedes-Benz Accessories GmbH Une société du groupe Daimler Conditions Générales de Vente d applications pour le Système de Commande en Ligne via la Boutique d Applications Mercedes-Benz.

Plus en détail

Offre de référence d interconnexion «Push SMS» d Orange

Offre de référence d interconnexion «Push SMS» d Orange Offre de référence d interconnexion «Push SMS» d Orange Offre destinée aux exploitants de réseaux de communications électroniques ouverts au public (opérateurs autres que MNO) Orange, SA au capital de

Plus en détail

CONDITIONS STANDARD DE LIVRAISON

CONDITIONS STANDARD DE LIVRAISON CONDITIONS STANDARD DE LIVRAISON PREAMBULE : Les présentes Conditions Standard de Livraison vous lient au Distributeur. Combinées au Contrat de Fourniture que vous avez conclu avec votre Fournisseur, elles

Plus en détail

POLITIQUE D EXECUTION DE TRADITION (*)

POLITIQUE D EXECUTION DE TRADITION (*) POLITIQUE D EXECUTION DE TRADITION (*) Cette politique d exécution s applique aux services d intermédiation financière, qui vous sont fournis par les Sociétés du Groupe de Tradition (collectivement connues

Plus en détail

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières Annexe 5 Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières DESIGNATION DE L ENTREPRISE ci-après "le Client" Nom ou Dénomination sociale... représentée par.. (Nom et prénom du représentant

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services

Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services Préambule Dynatic-Vol d Atral services est un service innovant permettant au Client équipé d un boitier télématique, embarqué dans son véhicule,

Plus en détail

Stockage souterrain de gaz. Les raisons de la désaffection observée aujourd hui en France. Microsoft. Primary Business Address

Stockage souterrain de gaz. Les raisons de la désaffection observée aujourd hui en France. Microsoft. Primary Business Address Primary Business Address Stockage souterrain de gaz Les raisons de la désaffection observée aujourd hui en France Microsoft Your Address Line 2 Your Address Line 3 Your Address Line 4 Phone: 555-555-5555

Plus en détail

OFFRE DE RÉFÉRENCE DE TERMINAISON D APPEL SMS DE SFR A DESTINATION DES OPERATEURS MOBILES SUR LE TERRITOIRE METROPOLITAIN

OFFRE DE RÉFÉRENCE DE TERMINAISON D APPEL SMS DE SFR A DESTINATION DES OPERATEURS MOBILES SUR LE TERRITOIRE METROPOLITAIN OFFRE DE RÉFÉRENCE DE TERMINAISON D APPEL SMS DE SFR A DESTINATION DES OPERATEURS MOBILES SUR LE TERRITOIRE METROPOLITAIN Offre applicable au 1 er juillet 2012 1 Préambule La présente offre de référence

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE MANUFACTURE DE PANNEAUX BOIS DU SUD «MPBS»

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE MANUFACTURE DE PANNEAUX BOIS DU SUD «MPBS» AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE MANUFACTURE DE PANNEAUX BOIS DU SUD «MPBS» ADMISSION DES ACTIONS DE LA SOCIETE «MPBS» AU MARCHE PRINCIPAL DE LA BOURSE : La Bourse a donné, en

Plus en détail

CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER

CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER Entre : le client (ci-après dénommé «le Client») ; Informations Le Client, personne physique ou morale, qui opère, dans le cadre

Plus en détail

Conditions d achat. 2. Commandes et confirmations de commande. 3. Délais et dates de livraison. Pour l entreprise: Schunk Electrographite S.A.S.

Conditions d achat. 2. Commandes et confirmations de commande. 3. Délais et dates de livraison. Pour l entreprise: Schunk Electrographite S.A.S. Conditions d achat Pour l entreprise: Schunk Electrographite S.A.S. Les conditions suivantes pour la conclusion de contrats d achats ne s appliquent que vis à vis de personnes agissant en leur qualité

Plus en détail

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat.

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Page : 1 de 6 BUT DÉFINITION DIRECTIVES Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Une carte d achat est une carte de crédit, comportant des contrôles particuliers,

Plus en détail

Directive sur les services de paiement

Directive sur les services de paiement Directive sur les services de paiement Les principales dispositions - Novembre 2009 La Directive sur les Services de Paiement (DSP) est entrée en vigueur le 1er novembre dernier conformément à l Ordonnance

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Contexte L ouverture du marché de l énergie 14 Depuis le 1er juillet 2007, les marchés de l électricité et du gaz naturel se sont ouverts à la concurrence. Il est désormais

Plus en détail

2.1 Les présentes conditions générales régissent les conditions de vente et d utilisation de Ticket Premium.

2.1 Les présentes conditions générales régissent les conditions de vente et d utilisation de Ticket Premium. Conditions générales d utilisation de Ticket Premium Octobre 2012 1. Définitions Les mots et expressions utilisés dans les présentes conditions générales avec des majuscules ont le sens qui leur est donné

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27 Tunis, le 18 décembre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27 OBJET : Circulaire aux Intermédiaires Agréés n 2001-11 du 4 mai 2001 relative au Marché des changes et instruments de couverture

Plus en détail

L'Instance Nationale des Télécommunications,

L'Instance Nationale des Télécommunications, Décision de l Instance Nationale des Télécommunications n 58/2012 en date du 05 juillet 2012 fixant les conditions et les modalités de mise en œuvre de la portabilité des numéros fixes et mobiles en Tunisie

Plus en détail

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Les 10 Principes de Base Introduction Tout d abord, une bonne nouvelle: vendre en Russie n exige en général pas plus de préparation ni d informations

Plus en détail

TOGO CELLULAIRE LE GUIDE DU MC+

TOGO CELLULAIRE LE GUIDE DU MC+ TOGO CELLULAIRE LE GUIDE DU MC+ Le marché On peut distinguer trois acteurs : - Togo cellulaire, - les éditeurs de services, - et les utilisateurs finaux c est-à-dire les abonnés au réseau Togo cellulaire.

Plus en détail

CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE

CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE ANNEXE 5 : CONDITIONS SPECIFIQUES AUX APPLICATIONS DE CAT. 3 V7.0 () Bouygues Telecom Société anonyme au capital de 616 661 789.28, immatriculée au RCS Nanterre

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 13 Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE juillet 2004 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente éditeur et hébergement : Orange, société anonyme au capital de 10 595 541 532 euros, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 380 129 866, dont le siège social est sis

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE SOUSCRIPTION SUR INTERNET

CONDITIONS PARTICULIERES DE SOUSCRIPTION SUR INTERNET CONDITIONS PARTICULIERES DE SOUSCRIPTION SUR INTERNET Il est expressément convenu que les présentes conditions particulières de souscription sur Internet (les «Conditions Particulières») complètent et/ou

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

ANIMATION / Prévoyance

ANIMATION / Prévoyance ANIMATION / Prévoyance C5-012 Remplace C5-010 et C5-011 La mise en place de la complémentaire santé dans la branche Animation La loi du 14 juin 2013 de Sécurisation de l emploi a généralisé la couverture

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET NORD ECLAIR. Informations

CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET NORD ECLAIR. Informations CGV SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LE SITE INTERNET NORD ECLAIR Informations Entre : le client personne physique ou morale (ci-après dénommé «le Client») ; Et : La Voix du Nord, locataire gérant de Nord éclair,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE TANGO

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE TANGO CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE TANGO Les présentes conditions générales de vente (ci-après «CGV») ont pour objet de régir les conditions de souscription et d utilisation des titres

Plus en détail

Conditions générales d utilisation de l option sauvegarde en ligne

Conditions générales d utilisation de l option sauvegarde en ligne Conditions générales d utilisation de l option sauvegarde en ligne ARTICLE 1. DÉFINITIONS Les parties conviennent d entendre sous les termes suivants : - Client : titulaire du compte principal Internet

Plus en détail

> Pourquoi s assurer?

> Pourquoi s assurer? E 145 Centre de documentation et d information de l assurance Mai 2009 L assurance des pertes d exploitation Si la plupart des entreprises assurent leurs biens, encore trop peu d entre elles pensent à

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet informatiquetélécominternet Conditions Générales de Vente Internet www.teicee.com 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN Table des matières 1 Identification de l entreprise 3 2 Objet 3 3 Conditions de vente

Plus en détail

PLATEFORME DE SUPERVISION

PLATEFORME DE SUPERVISION PLATEFORME DE SUPERVISION ACCOR SOLUTIONS - Page 1/10 - PRESENTATION GENERALE SMART VE est une plateforme de supervision développée par Accor, spécifiquement dédiée aux infrastructures de recharge pour

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS SUR INTERNET

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS SUR INTERNET CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS SUR INTERNET Article 1 : Objet et champ d'application Les présentes Conditions Générales de Vente s appliquent, sans restriction ni réserve à l ensemble des ventes

Plus en détail

Article I. DÉFINITIONS

Article I. DÉFINITIONS Conditions particulières de vente «Hébergement dédié» ONLINE SAS au 22/10/2012 ENTRE : Le Client, Ci-après dénommé l' «Usager». ET : ONLINE, Société anonyme par actions simplifiée, au capital de 214 410,50

Plus en détail

FOURNITURE DE GAZ NATUREL

FOURNITURE DE GAZ NATUREL FOURNITURE DE GAZ NATUREL C O N D I T I O N S G É N É R A L E S D E V E N T E réf. NHRJ12 CONDITIONS STANDARD DE LIVRAISON GrDF - 1 er juillet 2010 > CONDITIONS GENERALES DE VENTE pour la fourniture de

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION Société Publique Locale SPL-Xdemat (SPL) 1/9 ENTRE La Collectivité dont le numéro SIRET est, Indiquez ci-dessus le

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE L OFFRE FTTH PASSIVE

CONDITIONS PARTICULIERES DE L OFFRE FTTH PASSIVE 1. DEFINITIONS En complément des définitions des Conditions Générales, les termes suivants, utilisés dans les présentes Conditions particulières, auront la signification qui suit : «Abonné», «Utilisateur»

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT BONTAZ CENTRE

CONDITIONS GENERALES D ACHAT BONTAZ CENTRE CONDITIONS GENERALES D ACHAT BONTAZ CENTRE Article 1 : Objet et champ d application Sauf accord particulier dûment négocié entre les parties sous quelque forme que ce soit, ces présentes conditions générales

Plus en détail