La démarche mercatique. La démarche mercatique 1. L optique mercatique. 1. L optique mercatique. A. Définition de la mercatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La démarche mercatique. La démarche mercatique 1. L optique mercatique. 1. L optique mercatique. A. Définition de la mercatique"

Transcription

1 L optique mercatique Étapes de la démarche Besoins et comportements d achat 1. L optique mercatique Définition de la mercatique État d esprit mercatique Origines du concept 1. L optique mercatique A. Définition de la mercatique Selon P. Kotler : La mercatique est conçue comme l ensemble des actions qui ont pour objectif de prévoir ou de constater, et, le cas échéant, de stimuler, susciter ou renouveler les besoins du consommateur en produits ou services, et de réaliser l adaptation de l appareil productif et de l appareil commercial d une entreprise. 1

2 1. L optique mercatique A. Définition de la mercatique Donc : c est une discipline de l action qui concerne toutes les fonctions de l entreprise elle privilégie les besoins du consommateur qu elle doit stimuler, susciter, renouveler elle doit établir l équilibre entre production et distribution La clé de voûte de la mercatique est le couple «besoins produits» 1. L optique mercatique Définition de la mercatique État d esprit mercatique Origines du concept 1. L optique mercatique B. État d esprit mercatique On parle : d attitude mercatique d optique mercatique de logique mercatique La mercatique se place toujours du point de vue du consommateur pour satisfaire ses besoins. 2

3 1. L optique mercatique B. État d esprit mercatique Cet état d esprit concerne toutes les fonctions de l entreprise : commerciales administratives et financières de production de service après-vente Les entreprises demandent à l ensemble du personnel d avoir une «attitude mercatique». 1. L optique mercatique Définition de la mercatique État d esprit mercatique Origines du concept 1. L optique mercatique C. Origines du concept Fin 19e siècle : Optique de l offre Il faut produire, les consommateurs achètent Années 50 : Optique de la demande Il faut faire connaître les produits aux consommateurs, c est la naissance de la publicité. Années 70 : Optique des besoins Il faut adapter les produits aux besoins des consommateurs, c est la naissance de la mercatique. 3

4 1. L optique mercatique C. Origines du concept 21e siècle : Optique du plaisir Les consommateurs recherchent du plaisir dans leur consommation Ils sont «infidèles» et comparent les différentes offres Il faut fidéliser les consommateurs et pour les attirer leur faire des cadeaux. C est la naissance de la C.RM. (Custom Relation Management), ou G.R.C. (Gestion de la Relation Client). L optique mercatique Étapes de la démarche Besoins et comportements d achat 2. Étapes de la démarche Principe Les étapes Le plan de marchéage 4

5 2. Étapes de la démarche A. Principe Toute démarche mercatique doit partir de : La connaissance des besoins du consommateur Et cherche à aboutir à : La satisfaction des besoins du consommateur L objectif : des clients heureux 2. Étapes de la démarche A. Principe Les techniques utilisées pour connaître les besoins des consommateurs sont : Les enquêtes Les études de comportements Le suivi de panels de consommateurs On fait appel aux compétences de sociologues, psychologues, etc. 2. Étapes de la démarche Principe Les étapes Le plan de marchéage 5

6 2. Étapes de la démarche B. Les étapes Marché Expression des besoins La démarche mercatique part toujours du marché Analyse des résultats Conception du plan mercatique définition globale Politique de PRODUIT Politique de PRIX Politique de PUBLICITE Politique de PLACE Mise en œuvre du plan pour en arriver à la satisfaction du client Suivi Contrôles Corrections Marché Satisfaction des besoins 2. Étapes de la démarche Principe Les étapes Le plan de marchéage 2. Étapes de la démarche C. Le plan de marchéage Ou «Marketing Mix», ou «Mix», ou «4P». Il est défini pour chaque produit, ou famille de produit. Il permet de vérifier la cohérence entre : les caractéristiques du produit le prix (ou niveau de) du produit le mode de distribution la communication (publicité, etc.) faite sur le produit. 6

7 L optique mercatique Étapes de la démarche Besoins et comportements d achat Définition Types de besoins Motivations et freins Attitudes Variables sociologiques Prise de décision Différents types d achats A. Définition Selon P. Kotler : Un besoin naît d un sentiment de manque éprouvé à l égard d une satisfaction générale liée à la condition humaine. Il faut donc qu il y ait : Un sentiment de manque Les besoins dépendent de : La condition humaine 7

8 A. Définition Il existe des besoins : Innés : liés à la physiologie, ils sont naturels Acquis : provenant de la culture, de la société Exprimés : dont l individu à conscience Latents : dont l individu n a pas encore conscience Les besoins sont limités et ne peuvent être influencés. Les désirs sont illimités et peuvent être influencés. Définition Types de besoins Motivations et freins Attitudes Variables sociologiques Prise de décision Différents types d achats B. Types de besoins Les besoins peuvent être classés selon la pyramide de Maslow : Besoins de réalisation de soi Besoins d estime Besoins d appartenance Besoins de sécurité Besoins physiologiques Selon Maslow, les besoins d ordre supérieur ne sont ressentis que lorsque les besoins d ordre inférieur sont satisfaits. 8

9 Définition Types de besoins Motivations et freins Attitudes Variables sociologiques Prise de décision Différents types d achats C. Motivations et freins On classe les motivations selon 3 catégories : Hédonistes : Oblatives : Pulsions d achat qui trouvent leur origine dans le besoin d obtenir des plaisirs de la vie. Pulsions d achat qui trouvent leur origine dans le désir de faire du bien. Auto-expression Reposent sur la volonté de s exprimer, de se réaliser soi-même. C. Motivations et freins Les freins peuvent être : Des inhibitions : Des peurs : Pulsions négatives causées par certaines craintes sociales (la honte, la frivolité, etc.) Peur à l utilisation du produit, sentiment de faiblesse, etc. 9

10 Définition Types de besoins Motivations et freins Attitudes Variables sociologiques Prise de décision Différents types d achats D. Attitudes Il existe 3 catégories d attitudes : CROYANCES aspects cognitifs qu est-ce que la personne sait du produit? SENTIMENTS aspects affectifs qu est-ce que la personne pense du produit? PREDISPOSITIONS aspects conatifs qu est-ce que la personne est prête à faire pour se procurer ou éviter le produit? D. Attitudes Théorie de la «dissonance cognitive» : Lorsque des éléments de connaissance sont contradictoires, l individu élimine les informations qui sont en contradiction avec ses attitudes préexistantes et rationalise ses attitudes conscientes. En clair : Le consommateur rejette ce qu il n accepte pas et ce qu il ne comprend pas. 10

11 Définition Types de besoins Motivations et freins Attitudes Variables sociologiques Prise de décision Différents types d achats E. Variables sociologiques L appartenance à des groupes explique en partie les attitudes du consommateur : Groupe de pairs : personnes ayant un point en commun (anciens élèves, voisins, sports, etc.) Groupe de référence : personnes que le consommateur souhaite imiter ou suivre dans leur décision La famille : personnes ayant une influence directe sur le consommateur. Définition Types de besoins Motivations et freins Attitudes Variables sociologiques Prise de décision Différents types d achats 11

12 F. Prise de décision Les phases du processus d achat peuvent se résumer de la façon suivante : Sensation : par stimulation d un sens Perception : par sélection des sensations perçues Attitude : prédisposition favorable au produit Intention : orientation de l attitude vers l achat Achat : acte d achat lui-même Définition Types de besoins Motivations et freins Attitudes Variables sociologiques Prise de décision Différents types d achats G. Différents types d achats Achat : routinier : achat répétitif et automatique impulsif : achat spontané, non prémédité exceptionnel : achat reposant sur l analyse, la réflexion réfléchi : achat exceptionnel qui deviendra routinier 12

13 FIN 13

LES FACTEURS INFLUANCANT LES COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR. comportement d achat. C est facteurs peuvent être répartie en deux grandes catégories :

LES FACTEURS INFLUANCANT LES COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR. comportement d achat. C est facteurs peuvent être répartie en deux grandes catégories : LES FACTEURS INFLUANCANT LES COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR La décision d achat d un consommateur subit l influence de nombreux facteurs explicatifs du comportement d achat. C est facteurs peuvent être répartie

Plus en détail

Résumé de la matière : Introduction au Marketing

Résumé de la matière : Introduction au Marketing www.fsjes-agadir.info Résumé de la matière : Introduction au Marketing 1- Domaine d extension du marketing : Marketing politique : c est de promouvoir une candidature (les élections) Marketing public :

Plus en détail

Le Comportement du consommateur

Le Comportement du consommateur Le Comportement du consommateur Dans un environnement fortement concurrentiel, l offre doit correspondre aux attentes des consommateurs. Pour définir cette offre il est indispensable de connaître le comportement

Plus en détail

MODULE 1 : LES BASES DE LA MERCATIQUE. CHAPITRE 1 : La démarche mercatique.

MODULE 1 : LES BASES DE LA MERCATIQUE. CHAPITRE 1 : La démarche mercatique. MODULE 1 : LES BASES DE LA MERCATIQUE CHAPITRE 1 : La démarche mercatique. I. Le concept de mercatique. La mercatique est un ensemble d actions menées par une organisation (entreprise, association, organisation

Plus en détail

Les forces de la concurrence et l intensité concurrentielle La méthode des 5 forces de Porter

Les forces de la concurrence et l intensité concurrentielle La méthode des 5 forces de Porter Les forces de la concurrence et l intensité concurrentielle La méthode des 5 forces de Porter Facilité d entrée dans l industrie Dépend des barrières à l entrée Financières : éco d échelle Intensité Ktique

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE : Question relative à une problématique de gestion (10 points)

DEUXIEME PARTIE : Question relative à une problématique de gestion (10 points) PREMIERE PARTIE (30 points) Après avoir pris connaissance des document fournis en annexe, vous répondrez aux questions suivantes : A/ - Analyse qualitative 1. Quels sont les stimuli envoyés aux consommateurs

Plus en détail

" Le comportement du consommateur "

 Le comportement du consommateur ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Année Académique : 2014/2015 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 12, 13, 14, 15 et 16 Site web :

Plus en détail

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité.

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité. PARTIE 1 LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS DOSSIER 3 LA DYNAMIQUE COMPORTEMENTALE I LES SENSATIONS Un stimulus est une information reçue par l un des cinq organes sensoriels : l ouïe, la vue, l odorat, le

Plus en détail

La connaissance du marché. Marketing stratégique Séance 2 : La connaissance du marché. Définition d un marché. Connaitre le marché

La connaissance du marché. Marketing stratégique Séance 2 : La connaissance du marché. Définition d un marché. Connaitre le marché La connaissance du marché Marketing stratégique Séance 2 : La connaissance du marché Licence 3 G. de 1. La notion de marché 1. Définition 2. Les différentes approches 3. L analyse du marché 2. Le comportement

Plus en détail

Education physique et sportive

Education physique et sportive Education et sportive Considérations générales L enseignement de l éducation et du sport au gymnase s inscrit, d une part, dans le prolongement des objectifs de la scolarité obligatoire, d autre part,

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS THÈMES NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Le Comportement du Consommateur (1) Le comportement du consommateur I Les variables d influence du comportement 1.1) Les variables psychologiques 1.2) Les variables socioculturelles

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Chapitre 1 [La gestion à votre portée]

Chapitre 1 [La gestion à votre portée] Chapitre [La gestion à votre portée] LES PREMIERS COURANTS DE PENSÉE EN MANAGEMENT Issus du modèle mécaniste fondé sur un mode de gestion rigide Les principes de Taylor sur l organisation scientifique

Plus en détail

RGROSS R.GROSS 11/09/2007

RGROSS R.GROSS 11/09/2007 1 1.2 La démarche mercatique RGROSS / 2 La mercatique Un état d esprit qui consiste à se placer systématiquement du point de vue du consommateur afin de satisfaire au mieux ses besoins. Unedémarche qui

Plus en détail

ANALYSE DU BESOIN par le service marketing de l'entreprise

ANALYSE DU BESOIN par le service marketing de l'entreprise ANALYSE DU BESOIN par le service marketing de l'entreprise L'activité économique de toute entreprise a pour but de satisfaire les besoins des individus. Il est donc nécessaire de redéfinir ce qu'est le

Plus en détail

Théorie? Actions. Opinion, jugement, avis. Raisonnement, ScienceS Théorème Preuve. Axiomes, Vision du monde, Principes, Éthique...

Théorie? Actions. Opinion, jugement, avis. Raisonnement, ScienceS Théorème Preuve. Axiomes, Vision du monde, Principes, Éthique... Théorie? Actions Opinion, jugement, avis Raisonnement, ScienceS Théorème Preuve 91 Axiomes, Vision du monde, Principes, Éthique... Théorie? Actions Opinion, jugement, avis Raisonnement, ScienceS Théorème

Plus en détail

Développer son empathie

Développer son empathie Sarah Famery Développer son empathie, 2003, 2007 ISBN : 978-2-212-53833-5 Sommaire Introduction. L empathie au cœur des relations humaines....... 1 Un besoin croissant d empathie...........................

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE DE COMMUNICATION COMMERCIALE

STRATEGIE GLOBALE DE COMMUNICATION COMMERCIALE STRATEGIE GLOBALE DE COMMUNICATION COMMERCIALE MÉTHODOLOGIE DE MISE EN PLACE DE LA STRATÉGIE Le plan marketing Pour le lancement d un produit ou d un service, il faut respecter une méthodologie basée sur

Plus en détail

Difficultés... (dissonnance cognitive) Réflexion. Entropie. Solution (datée!) ... PROBLÉMATIQUE

Difficultés... (dissonnance cognitive) Réflexion. Entropie. Solution (datée!) ... PROBLÉMATIQUE Difficultés... (dissonnance cognitive) Réflexion Solution (datée!) Entropie PROBLÉMATIQUE 91... PROBLÉMATIQUE PENSER L'OBJET (TECHNOLOGIQUE / PROTOCOLE / DISPOSITIF) COMME UNE RÉPONSE À UNE QUESTION PRÉALABLE

Plus en détail

Pistes d animation suggérées

Pistes d animation suggérées Grande compétence : Communiquer des idées et de l information B1 : Interagir avec les autres Grande compétence : Rechercher et utiliser de l information A1 : Lire des textes continus Tâche 6 Connaître

Plus en détail

Comportements du consommateur Concepts et outils

Comportements du consommateur Concepts et outils Comportements du consommateur Concepts et outils Denis Darpy Pierre Volle Maître de conférence à l Université Paris Dauphine, professeur à l ESCP-EAP et à l ESSEC. Professeur à l Université de Lille I

Plus en détail

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs Table des matières Liste des encadrés Liste des études de cas Crédits Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs XI XI XII XIII XVII XXI Partie 1 Comprendre le marketing et

Plus en détail

EVOLUTION DU MARKETING

EVOLUTION DU MARKETING Résumé / Conférence de Gilles ROERICH Ecole Supérieure des Affaires (Grenoble) EVOLUTION DU MARKETING L approche actuelle du concept de marketing conduit à une remise en cause de certitudes passées : par

Plus en détail

Programme de prévention des conduites à risques et addictives par l approche expérientielle École collège

Programme de prévention des conduites à risques et addictives par l approche expérientielle École collège Programme de prévention des conduites à risques et addictives par l approche expérientielle École collège OPPELIA Centre Horizon de l Aisne Isabelle SEDANO, Directrice Maggy JUMEAUX, Coordinatrice des

Plus en détail

I. Les notions de produit, de service et d offre globale

I. Les notions de produit, de service et d offre globale Chapitre 8 L approche mercatique de l offre de produits et/ou de services I. Les notions de produit, de service et d offre globale La distinction classique entre le produit et le service, à l origine évidente,

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

Processus Marketing. Emilie Jaccard HEC/ISSUL

Processus Marketing. Emilie Jaccard HEC/ISSUL Processus Marketing Emilie Jaccard HEC/ISSUL Lausanne, mai 2016 Plan du cours Théorie 1. Définition du marketing 2. Les différents concepts 3. Le Processus marketing et ses outils 4. Les règles marketing

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

NEURO #1 JUILLET 2016 LIVRE BLANC LES MÉCANISMES DE LA MOTIVATION EN JEU DANS L APPRENTISSAGE

NEURO #1 JUILLET 2016 LIVRE BLANC LES MÉCANISMES DE LA MOTIVATION EN JEU DANS L APPRENTISSAGE NEURO #1 JUILLET 2016 LIVRE BLANC LES MÉCANISMES DE LA MOTIVATION EN JEU DANS L APPRENTISSAGE 1 LA MOTIVATION, QU EST-CE QUE C EST? La motivation correspond aux forces internes et/ou externes qui incitent

Plus en détail

Pourquoi ce comportement

Pourquoi ce comportement Introduction à la psychologie!!!?!! Pourquoi ce comportement F.Rosset / Gymnase du Bugnon 1 Tout comportement subit l influence de 3 facteurs Les composantes du facteur Les structures cérébrales Le système

Plus en détail

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation Le développement de l enfant L enfant, un être en relation Sommaire Les premières années de vie Les stades du développement: PIAGET Apprendre c est assimiler La période de l école maternelle Le développement

Plus en détail

QUESTIONS DE RÉVISION

QUESTIONS DE RÉVISION QUESTIONS DE RÉVISION 1. QUE PEUT FAIRE UN RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES POUR CRÉER L IMAGE EMPLOYEUR? Réfléchir aux caractéristiques qui distinguent son entreprise de ses concurrents ainsi qu aux

Plus en détail

Psychologie du comportement du consommateur

Psychologie du comportement du consommateur Psychologie du comportement du Partie I : Marché et Consommateurs Qu est-ce que le comportement du? Impact des s sur la stratégie marketing Impact du marketing sur les s Ethique Marketing et politique

Plus en détail

1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses

1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses 1. Conscience émotionnelle : L habileté de reconnaître et de comprendre ses émotions. 2. L éloquence : L habileté d exprimer ses sentiments, ses croyances, ses pensées et de les défendre de façon non-destructive.

Plus en détail

MODULE 1 THEME 1.4 MOTIVATION DES ACTEURS D UN SYSTEME DE SANTE ASPECTS THEORIQUES. Annexe Théorie de la motivation : VIE

MODULE 1 THEME 1.4 MOTIVATION DES ACTEURS D UN SYSTEME DE SANTE ASPECTS THEORIQUES. Annexe Théorie de la motivation : VIE MODULE 1 THEME 1.4 MOTIVATION DES ACTEURS D UN SYSTEME DE SANTE ASPECTS THEORIQUES Théorie du contenu Annexe Théorie de la motivation : VIE Tente de répondre à la question : Qu est exactement la motivation?

Plus en détail

STRATEGIE DE COMMUNICATION

STRATEGIE DE COMMUNICATION STRATEGIE DE COMMUNICATION Introduction 1) Communication et entreprise 2) Schéma général du processus de communication 3) Les différentes formes de communication Chapitre 1 : Élaboration d une stratégie

Plus en détail

Sport des enfants Bases théoriques

Sport des enfants Bases théoriques Brochure J+S-Kids «Bases théoriques» Sport des enfants Bases théoriques Concept des moyens didactiques J+S-Kids Contenu Encouragement global Application de J+S-Sport des enfants: compétence psychique Rire

Plus en détail

Avoir confiance en lui

Avoir confiance en lui Avoir confiance en lui Bioviva : à la découverte de Soi et du Monde Chers parents, grands-parents, éducateurs et enseignants, Vous souhaitez aider votre enfant à bien grandir et s accomplir. Nombreux sont

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

ASPECTS THEORIQUES ET PRATIQUES DE GESTION DE CONFLITS

ASPECTS THEORIQUES ET PRATIQUES DE GESTION DE CONFLITS ASPECTS THEORIQUES ET PRATIQUES DE GESTION DE CONFLITS I. Typologie des conflits... 1 A. Conflit psychique ou intra-personnel... 1 1. Conflits pulsionnels... 2 2. Conflits moraux... 2 B. Conflits individuels...

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing D où vient le marketing? T.1 La poêle TEFAL est une poêle qui n attache pas Les piles DURACEL durent plus longtemps EAYSYJET propose des vols aériens à prix bas DARTY offre un excellent

Plus en détail

PSYCHOLOGIE SOCIALE AVANCÉE ORGANISATION ORGANISATION. C. M. => 4 intervenants : 18h T.D. J.B. LÉGAL L3 : : : :

PSYCHOLOGIE SOCIALE AVANCÉE ORGANISATION ORGANISATION. C. M. => 4 intervenants : 18h T.D. J.B. LÉGAL L3 : : : : PSYCHOLOGIE SOCIALE AVANCÉE J.B. LÉGAL L3 : : 2010-2011 : : ORGANISATION C. M. => 4 intervenants : J.-B. Légal : cognition sociale R. Finkelstein : théorie de l identité sociale J.-F. Verlhiac : comparaison

Plus en détail

comportementaliste psychologue psychologue clinicien psychologue comportementaliste psychologue de l'éducation psychologue des sports

comportementaliste psychologue psychologue clinicien psychologue comportementaliste psychologue de l'éducation psychologue des sports comportementaliste psychologue psychologue clinicien psychologue comportementaliste psychologue de l'éducation psychologue des sports psychologue du comportement psychologue du développement psychologue

Plus en détail

Grandir avec une maladie chronique : Etude descriptive des besoins des parents et réflexion sur le soin à apporter à la famille

Grandir avec une maladie chronique : Etude descriptive des besoins des parents et réflexion sur le soin à apporter à la famille Grandir avec une maladie chronique : Etude descriptive des besoins des parents et réflexion sur le soin à apporter à la famille 1 Plan de l intervention Introduction Mon expérience Pourquoi ce projet Ma

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché. L étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché

L étude de marché. L étude de marché. L étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché. 1. Le plan de l étude de marché Le plan de l étude de marché Les enquêtes L étude documentaire Les panels L étude de la zone de chalandise 1. Le plan de l étude de marché comporte 3 parties : A. L offre B. La demande C. L environnement

Plus en détail

Approche globale de la sexualité de la personne handicapée

Approche globale de la sexualité de la personne handicapée Approche globale de la sexualité de la personne handicapée De nombreuses institutions depuis fort longtemps se préoccupent de la sexualité de la personne handicapée. Tous les jours les éducateurs sont

Plus en détail

Elèves intellectuellement précoces

Elèves intellectuellement précoces Elèves intellectuellement précoces De nouvelles dispositions Circulaire n 2007-158 3 axes: l amélioration de la détection de la précocité intellectuelle dès qu un enfant est signalé par l école ou par

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le DGS et la motivation des Cadres

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le DGS et la motivation des Cadres Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le DGS et la motivation des Cadres Version actualisée du 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance :

Plus en détail

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre)

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Objectifs Appréhender les transformations de son corps Connaître sa valeur et celle des autres Comprendre l intérêt d exprimer ses émotions dans le cadre d une relation

Plus en détail

Rites et rituels à l école maternelle. Moments d apprentissage

Rites et rituels à l école maternelle. Moments d apprentissage Rites et rituels à l école maternelle Moments d apprentissage L entrée à l école : un bouleversement Pour les enfants Pour les parents Pour les relations parents/enfants Effets cognitifs Effets affectifs

Plus en détail

Notion à retenir. Théories de l apprentissage et la relation pédagogique. 1- Les conceptions du monde et les théories de l apprentissage.

Notion à retenir. Théories de l apprentissage et la relation pédagogique. 1- Les conceptions du monde et les théories de l apprentissage. Notion à retenir Dans le cadre de la formation en soins infirmier : La question de la formation est en lien direct avec la notion de professionnalisation. La professionnalisation est à la fois un processus

Plus en détail

Si l on devait situer le concept d attitude par rapport à d autres concepts utilisés en psychologie sociale, il serait un concept médian.

Si l on devait situer le concept d attitude par rapport à d autres concepts utilisés en psychologie sociale, il serait un concept médian. LA PERSONNALITÉ ET LA SOCIÉTÉ 1. Le(s) principe(s) de réalité: Chaque personne a une vision qui lui est propre explication de l évolution et des changements de la société. 2. Les attitudes sociales: Définition:

Plus en détail

RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA

RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA LES UNIVERS DE COMPÉTENCES GÉNÉRIQUES Le mot «reconnaître» possède plusieurs sens. Les acquis reconnus dans la mesure où le ministère de l

Plus en détail

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE A. SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE 09/06/09 Mme Roustan Sté publique I. Définition de la santé II. Concepts et définitions A. Santé : une évolution dans les définitions 1. Une définition négative

Plus en détail

Projet personnel. Pour une meilleure compréhension des critères

Projet personnel. Pour une meilleure compréhension des critères Projet personnel Pour une meilleure compréhension des critères CRITÈRE A : RECHERCHE (Enquête, découvertes, résoudre une problématique) Premier aspect à traiter dans ce critère Définir le but dans un contexte

Plus en détail

Acceptabilité, acceptabilité sociale des systèmes technologiques. Alain Somat Professeur des universités

Acceptabilité, acceptabilité sociale des systèmes technologiques. Alain Somat Professeur des universités Acceptabilité, acceptabilité sociale des systèmes technologiques Alain Somat Professeur des universités CRPCC/LAUREPS- Laboratoire de Psychologie Sociale Contact : alain.somat@uhb.fr Méthodes d évaluation

Plus en détail

La psychologie de la prise de risque : pourquoi prenons-nous parfois des risques insensés?

La psychologie de la prise de risque : pourquoi prenons-nous parfois des risques insensés? La psychologie de la prise de risque : pourquoi prenons-nous parfois des risques insensés? Forum Entreprises, Sécurité et santé au travail, 30 mars 2011 DÉTERMINANTS DE LA PRISE DE RISQUE ACCEPATIONS Imaginez

Plus en détail

Toutes ces situations peuvent déclencher des sentiments de gêne, de honte et de culpabilité.

Toutes ces situations peuvent déclencher des sentiments de gêne, de honte et de culpabilité. Fratrie et autisme I. Contexte Les enfants qui grandissent avec un frère ou une sœur autiste sont confrontés à une situation familiale particulière. En effet, les liens fraternels vécus à cette époque

Plus en détail

Promouvoir la santé psychologique des jeunes par des interventions simples de psychologie positive

Promouvoir la santé psychologique des jeunes par des interventions simples de psychologie positive Promouvoir la santé psychologique des jeunes par des interventions simples de psychologie positive Rébecca SHANKLAND Psychologue, Maître de Conférences Responsable DU Psychologie Positive Laboratoire Interuniversitaire

Plus en détail

L ÉDUCATION À LA CONSOMMATION AU SECONDAIRE: UN NÉCESSAIRE QUESTIONNEMENT SUR LES ENJEUX DE LA CONSOMMATION

L ÉDUCATION À LA CONSOMMATION AU SECONDAIRE: UN NÉCESSAIRE QUESTIONNEMENT SUR LES ENJEUX DE LA CONSOMMATION L ÉDUCATION À LA CONSOMMATION AU SECONDAIRE: UN NÉCESSAIRE QUESTIONNEMENT SUR LES ENJEUX DE LA CONSOMMATION Adolfo Agundez Rodriguez Ghislain Samson France Jutras Objectifs de l éducation à la consommation

Plus en détail

Introduction général du projet

Introduction général du projet Introduction général du projet Le marketing et la gestion sont deux fonctions primordiales dans l entreprise. La fonction marketing relie l entreprise aux besoins et désires de ses clients afin d obtenir

Plus en détail

De l audit à la stratégie de communication

De l audit à la stratégie de communication Cours 7 Audit de la communication interne 1 De l audit à la stratégie de communication Écoute / Audit Connaissance du marché interne Connaissance du marché externe Connaissance du marché financier É S

Plus en détail

L école du mouvement, ça déménage!

L école du mouvement, ça déménage! L école du mouvement, ça déménage! L Ecole du mouvement 1. Présentation générale Activités psychomotrices hebdomadaires Pour enfants de 18mois à 8 ans Méthodologie varie suivant l âge Concept créé par

Plus en détail

Thème 1 : Produire, répartir, consommer : les trois rouages de notre économie

Thème 1 : Produire, répartir, consommer : les trois rouages de notre économie L économie facile Thème 1 : Produire, répartir, consommer : les trois rouages de notre économie 1 ) Le fonctionnement de l économie : les trois rouages de l activité économique Activité économique PRODUCTION

Plus en détail

ORGANISATION DU COURS ET ÉVALUATION

ORGANISATION DU COURS ET ÉVALUATION ORGANISATION DU COURS ET ÉVALUATION Cours 8 séances de 3h Cours + applications + échange Slides disponibles sur yohanbernard.fr Evaluation 1 ère session : 1h30 exercice ou application (étude de cas) 2

Plus en détail

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Date de la rencontre : Thème, sujet, besoin, problématique Compétence professionnelle (SEJ 2008, adapté du Mels, 2004 ) Action Rôle ou fonction

Plus en détail

CHAP I : le Problème économique

CHAP I : le Problème économique CHAP I : le Problème économique I) Introduction II) Le problème économique III) Les besoins a) Qu est ce qu un besoin? b) La classification des besoins IV) Les biens IV-1) un bien économique a) Qu est

Plus en détail

L éducation thérapeutique. accompagnement. Prof. Alain Golay

L éducation thérapeutique. accompagnement. Prof. Alain Golay L éducation thérapeutique aujourd hui : un tissage entre apprentissage et accompagnement Prof. Alain Golay Hôpitaux Universitaires de Genève Hôpitaux Universitaires de Genève Alain.golay@hcuge.ch http://setmc.hug-ge.ch

Plus en détail

Enquête sur des managers en quête de soutien

Enquête sur des managers en quête de soutien OBSERVATOIRE DU MANAGEMENT AVRIL 2014 Enquête sur des managers en quête de soutien et des collaborateurs en attente de sens Management Avril 2014 Un échantillon de 4 423 participants Pour sa troisième

Plus en détail

Cultiver une bonne décision de carrière

Cultiver une bonne décision de carrière Cultiver une bonne décision de carrière D un point de vue de conseiller d orientation LOUIS COURNOYER Directeur des programmes en développement de carrière Professeur Counseling de carrière Conseiller

Plus en détail

Thème 3: DE LA QUALITÉ A LA SATISFACTION DES CLIENTS

Thème 3: DE LA QUALITÉ A LA SATISFACTION DES CLIENTS Thème 3: DE LA QUALITÉ A LA SATISFACTION DES CLIENTS Adriana Buzdugan, lector, drd. Company LOGO Contenu: 1/ NATURE ET DÉTERMINANTS DE LA QUALITÉ 2/ LA SATISFACTION 3/ DÉFINIR UNE POLITIQUE DE QUALITÉ

Plus en détail

Typologie des comportements alimentaires

Typologie des comportements alimentaires Typologie des comportements alimentaires Typologie des comportements alimentaires CRIOC, février 2006 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Typologie : principes et objectif Principes La

Plus en détail

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix I. La prise en compte des coûts La revente à perte est interdite et la rentabilité est un objectif majeur. Les coûts déterminent le prix minimum d un produit. La connaissance des coûts est donc essentielle.

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES TEST. Questionnaire à choix multiple (QCM)

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES TEST. Questionnaire à choix multiple (QCM) ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : 1 ère année Master TC Date : 01/03/2015 Durée du test : 1h30 TEST Module : Marketing fondamental Enseignant : KHERRI Abdenacer Site web : www.mf-ehec.jimdo.com

Plus en détail

Emotions & Pratique professionnelle

Emotions & Pratique professionnelle Emotions & Pratique professionnelle De la recherche fondamentale et appliquée pour une mise en œuvre dans le bien être au travail? Lisa Bellinghausen Evelyne Stumpf Psychologues du travail Préambule Pour

Plus en détail

Quelle prise en compte pédagogique des émotions et du plaisir en EPS?

Quelle prise en compte pédagogique des émotions et du plaisir en EPS? Cours n 7 04/04/2011 Quelle prise en compte pédagogique des émotions et du plaisir en EPS? Matthieu QUIDU quidumatthieu@yahoo.fr Institut des sciences du sport Les dimensions affectives du cours d EPS

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20 Présentation 3 PARTIE 1 Le management de l entreprise et des hommes Chapitre 1 Le management et ses objectifs 19 1 Le management 19 Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS Définitions. La libido.! Il s agit selon Freud, de l énergie considéré comme une grandeur quantitative quoiqu elle ne soit

Plus en détail

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 MÉMO EXPRESS DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 Accueillir la petite enfance La mise à jour du programme éducatif Accueillir la petite enfance est maintenant disponible sur le site du Ministère de la Famille

Plus en détail

IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES

IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES Dr Beatrice Voisin-Foldes beatrice.foldes@sfr.fr INTRODUCTION La relation thérapeutique est au cœur de la consultation de sexologie

Plus en détail

Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage?

Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage? Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage? Greta Pelgrims «Enseignement spécialisé et intégration» Sciences de l éducation, Université

Plus en détail

CHAPITRE 5: LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE

CHAPITRE 5: LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE CHAPITRE 5: LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE A partir de quand une attitude, un comportement devient pathologique, anormal? Le normal et le pathologique en médecine. Maladie= variation quantitative d un même

Plus en détail

Marketing Quantitatif Analyse Conjointe

Marketing Quantitatif Analyse Conjointe Marketing Quantitatif Analyse Conjointe Introduction 1. L analyse conjointe A. Principes et calculs de l AC B. Les plans d expériences C. Calcul des compromis D. Calcul des parts de marché E. Présentation

Plus en détail

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Cours du 12 novembre 2012 Philippe BARAN «N oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu

Plus en détail

Coaching d équipe. Présentation générale

Coaching d équipe. Présentation générale Coaching d équipe Présentation générale Une équipe performante est une équipe qui obtient des résultats, parce qu elle offre une qualité de cohésion optimum entre les personnes qui la composent. Elle rassemble

Plus en détail

COMMUNICATION ASSERTIVE ISABELLE BOEY SKAN PERFORMANCE MANAGEMENT

COMMUNICATION ASSERTIVE ISABELLE BOEY SKAN PERFORMANCE MANAGEMENT COMMUNICATION ASSERTIVE ISABELLE BOEY SKAN PERFORMANCE MANAGEMENT Objectifs Se familiariser avec les facteurs pertinents de la communication assertive. Améliorer les connaissances des facteurs intra-personnels

Plus en détail

LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DU MARKETING

LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DU MARKETING LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DU MARKETING Le besoin : une sensation de privatisation. Le désir : un moyen privilégié de satisfaire un besoin. La demande : c est le nombre d unité d un bien particulier que

Plus en détail

Sciences cognitives et formation. Pourquoi apprendre? Pourquoi apprendre? Notions. «Déséquilibre» --> Recherche d équilibre!

Sciences cognitives et formation. Pourquoi apprendre? Pourquoi apprendre? Notions. «Déséquilibre» --> Recherche d équilibre! Sciences cognitives et formation Notions Pourquoi apprendre? «Déséquilibre» --> Recherche d équilibre! Cinq besoins fondamentaux reliés à : la physiologie la sécurité l affectif (amour!) l estime de soi

Plus en détail

Tournoi du Pont des Générations - 22 juin 2009

Tournoi du Pont des Générations - 22 juin 2009 Tournoi du Pont des Générations - 22 juin 2009 Présentation Les composantes de la préparation sportive Ils ont dit Les 21 aptitudes mentales de base Qu est ce que la préparation mentale : La préparation

Plus en détail

Prévenir les troubles du comportement alimentaire

Prévenir les troubles du comportement alimentaire Prévenir les troubles du comportement alimentaire Rébecca SHANKLAND Psychologue-Chargée de prévention Maître de Conférences Université de Grenoble 1. Aux origines de la prévention des TCA 1.1. Des messages

Plus en détail

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Le consommateur affine sa connaissance du monde au fur et à mesure des stimuli reçus : c est un processus continu Les théories behavioristes Elles s appuient

Plus en détail

Atelier donné par. Pascale Poudrette. dans le cadre de la CACPUQ Mai 2003

Atelier donné par. Pascale Poudrette. dans le cadre de la CACPUQ Mai 2003 La gestion des conflits Atelier donné par Pascale Poudrette dans le cadre de la CACPUQ Mai 2003 La notion de conflit Plan de l atelier Qu est-ce que le conflit? Les aspects négatifs et les aspects positifs

Plus en détail

Bachelier en marketing

Bachelier en marketing Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2016-2017 Bachelier en marketing Catégorie Économique HELHa La Louvière Rue de Belle-Vue 32 7100 LA LOUVIERE Tél : +32 (0) 64 23 76 23 Fax :

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES ECOLE DE SANTÉ PUBLIQUE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS Certificat universitaire en initiation à la Recherche pour le renforcement des Systèmes de Santé Option «Economie

Plus en détail

La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations

La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations Natalie Rinfret, Ph.D. & Lilly Lemay, Ph.D. Séminaire sur la gestion et le transfert des connaissances Partenariat ENAP - CEFRIO

Plus en détail

COMPTE ADMINISTRATIF

COMPTE ADMINISTRATIF ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES PUPILLES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC DU LOIRET ========================== ADPEP 45 COMPTE ADMINISTRATIF Structure semi occupationnelle 2015 ADPEP 45 25 Boulevard Jean Jaurès

Plus en détail