Environ 200 personnes ont participé à cette réunion qui s est tenue à l auditorium de l Hôtel de Ville de Paris.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Environ 200 personnes ont participé à cette réunion qui s est tenue à l auditorium de l Hôtel de Ville de Paris."

Transcription

1 Compte-rendu de la réunion d information du 12 janvier 2015 Appel à manifestation d intérêt «Démonstrateurs de solutions pour le climat et la transition énergétique sur l espace public parisien» Environ 200 personnes ont participé à cette réunion qui s est tenue à l auditorium de l Hôtel de Ville de Paris. Les intervenants étaient : - Jean-Louis MISSIKA - adjoint à la Maire de Paris, chargé de toutes les questions relatives à l'urbanisme, l'architecture, aux projets du Grand Paris, au développement économique et à l'attractivité - Célia DE LAVERGNE - Cabinet de Jean-Louis Missika - Stéphane DELANOË - Mission COP21 du Secrétariat Général de la Ville de Paris - Ludovic PIRON-PALLISER - Mission programmation, expérimentation, animation et valorisation de l espace public parisien. - François MOREAU - Chef du bureau de l innovation et des entreprises - Sabine ROMON - Directrice expérimentation Paris & Co, l agence de l innovation, du développement économique et de l attractivité de Paris (issue de la fusion par la Ville de Paris au 1 er janvier 2015 de Paris Région Lab et Paris Développement) Après une introduction présentant le contexte de l appel à manifestations d intérêt «Démonstrateurs de solutions pour le climat et la transition énergétique sur l espace public parisien» ainsi que des missions de Paris & Co (antérieurement Paris Région Lab), une rapide présentation a été faite du contenu de l appel à manifestation d intérêt (disponible en cliquant sur ce lien). Rappel des temps forts à venir en 2015 : Le Business & Climate Summit les 20 et 21 mai Paris Plages de mi-juillet à mi-août Les États Généraux du Grand Paris de l Économie circulaire dont les conclusions se tiendront du 14 au 16 septembre Le Conseil Mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis en novembre La COP 21 du 30 novembre au 11 décembre

2 Rappel des lieux phares pour les démonstrateurs : Les Quais de Seine (auxquels sont associées des règles particulières d occupation du domaine public compte tenu de la proximité du fleuve et du caractère inondable de la zone) Le Bassin de la Villette et le Canal de l Ourcq Le parvis de l Hôtel de Ville Éventuellement d autres espaces publics adaptés aux projets proposés. Rappel des échéances : Date limite de la déclaration d intérêt : 31 janvier 2015 Pré-sélection et demande de dossier détaillé aux entreprises présélectionnées : Première quinzaine de février Date limite de dépôt du dossier détaillé : début mars 2015 Instruction des dossiers et étude de faisabilité des déploiements : mars- avril 2015 Déploiements : de mai à novembre 2015 Questions réponses de la réunion du 12 janvier 2015 Périmètre Quelles sont les contraintes particulières liées aux lieux? Les contraintes techniques à prendre en compte sont différentes pour chaque lieu. En ce qui concerne les berges de Seine, il faut savoir qu en période hivernale, en raison des risques de crues, il faut être en capacité de démontrer sa capacité à démonter le démonstrateur en moins de 24h avant toute installation. Y aura-t-il des horaires d ouverture, des périodes de gardiennage et de surveillance sur les lieux où seront installés les démonstrateurs? La liste des lieux et les périodes d exposition afférentes n étant pas définitivement arrêtées, puisque fonction des propositions qui nous parviendront dans le cadre de cet AMI, il n est pas possible de préciser ces modalités à ce stade. Le cas général, lors de l implantation temporaire d objets dans l espace public parisien par des tiers (par exemple dans le cadre d expérimentations) est de confier à ces derniers la responsabilité de la maintenance et du gardiennage des installations. Concernant les berges de Seine, en tant qu espace public, celles-ci sont ouvertes 24h sur 24. Bien que le site soit surveillé, l ouverture et la surveillance de chaque démonstrateur seront à la charge du porteur de projet.

3 Des sorties électriques pour les démonstrateurs sont-elles prévues? Oui si les lieux d implantation le permettent (notamment les berges de Seine), c est pourquoi la question de besoin de raccordement électrique est posée dans le formulaire à remplir avant le 31 janvier. Gardez en tête que dans le cadre de cet appel, les démonstrateurs ne devront pas nécessairement être opérationnels car il ne s agit pas de tester la solution sur l espace public mais d en faire la démonstration et la promotion. Toutefois, des prototypes en fonctionnement seront appréciés. Quel est l'ensemble des localisations pouvant être mises à disposition et les périodes associées? Vous trouverez la liste des sites pressentis sur l appel à manifestation d intérêt et dans la première partie du compte rendu. D autres lieux pourront éventuellement s ajouter à cette liste à l issue de la première phase de consultation et les porteurs de projets peuvent formuler des propositions. La Ville et Paris&Co pourront en effet mieux définir les espaces mis à disposition et les périodes associées en fonction des réponses initiales données à travers le formulaire avant le 31 janvier. Quelle est votre définition de démonstrateur? L idée est de montrer un savoir-faire avec les supports pédagogiques adaptés. On parle de e solutions innovantes mais cela va au-delà de la R&D. Il peut s agir de produits existants, même déjà commercialisés, à condition qu ils apportent une réponse nouvelle aux enjeux du climat. C est ce qui distingue cet appel à projet de l expérimentation. Il ne s agit pas de tester sur l espace public mais de faire la promotion de solutions nouvelles et innovantes. Une maquette d un produit qui ne pourrait pas être prêt avant décembre 2015 peut parfaitement être exposée. Qu entendez-vous par parcours des démonstrateurs? L idée est de concentrer les démonstrateurs sur l espace public pour que les parisiens et les visiteurs français et internationaux puissent aller d un démonstrateur à l autre pour découvrir les solutions. L objectif est de pouvoir raconter une histoire, construire un discours cohérent autours des solutions en faveur du climat en les regroupant par thématiques comme «mieux se loger», «mieux consommer», «mieux se déplacer»... Dans le parcours, il y aura une signalétique commune et une unité de lieu regroupant un maximum de démonstrateurs, mais on n exclut pas à ce stade d avoir, ailleurs dans l espace parisien, d autres lieux associés au parcours central à travers la même signalétique. Connaissez-vous les mesures des conteneurs? Il s agit de conteneurs standards : longueur de 20 pieds (6,096 m); largeur de 8 pieds (2,438 m) ; hauteur de 8,5 pieds (2,591 m). Ils peuvent être vitrés d un côté, des deux côtés ou bien non vitrés pour exposition dans le noir. Peut-on exposer sur les toits? La contrainte dans ce cas pourrait être d ordre technique et liée à des problèmes d accessibilité car tous les toits ne sont pas habilités à recevoir du public. L idéal serait plutôt de montrer au sol, sur

4 les parcours, ce type de solutions en indiquant au travers des supports pédagogiques leur utilisation prévue sur les toits. Les mairies d arrondissement peuvent-elles accueillir des démonstrateurs? Des échanges auront lieu avec les maires d arrondissement qui souhaitent accueillir des démonstrateurs dans le cadre de cet appel. Cependant, notez que certains maires s y sont pris en avance et ont déjà des solutions à exposer dans leurs mairies pour la COP21. On rappellera que cet AMI se concentre sur des projets en extérieur dans l espace public. Quels types d organisations peuvent répondre à cet appel? Cet appel est ouvert à tous types d acteurs (entreprises, acteurs de l ESS, associations, universités, écoles, laboratoires, collectifs ), français et internationaux, en capacité d exposer à Paris un démonstrateur de solution pour le climat et la transition énergétique. Est-ce que l appel est ouvert à des solutions s appliquant au champ rural? Oui, tout à fait, si celles-ci peuvent être exposées sur l espace public parisien. Quand doit-on désinstaller le démonstrateur? La convention signée par le porteur de projet et la Ville de Paris établira la date de désinstallation du démonstrateur. Calendrier Pendant combien de temps les démonstrateurs peuvent-ils être exposés? Entre quelques jours et 6 mois. C est ouvert et cela dépend des contraintes du porteur de projet car le déploiement et la maintenance du démonstrateur sont à sa charge. Imaginez-vous des périodes spécifiques pour certaines thématiques? Oui, il est envisageable que les porteurs de projets souhaitent faire d un évènement en lien avec leur secteur une occasion pour afficher leurs démonstrateurs (exemple de l exposition sur la logistique urbaine en juin 2015 ou bien l évènement «l Eté du Canal»). Nous vous invitons à vous mettre en relation avec nous pour nous faire part de ce type de réflexions. Il en va de même, à l inverse, si vous ne souhaitez pas que votre démonstrateur soit exposé aux côtés de celui d un de vos concurrents. Communication Les démonstrateurs visent essentiellement le grand public mais quels supports de communication sont-ils prévus pour les décideurs? Il y aura différentes stratégies de communication mises en place selon les publics visés. Il est prévu d organiser des visites pour les maires européens, les collectivités territoriales ou les entreprises ainsi que des parcours prédéterminés ou à la carte pour les journalistes et participants à la COP21

5 Coûts liés au démonstrateur Quels sont les coûts liés à l occupation de l espace public? Le montant de la redevance n a pas encore été fixé. A titre indicatif, dans les appels à projets d expérimentation, le montant demandé est de l ordre de 50 à 100 euros par mois, quelle que soit la taille de l emprise au sol. Quel est le coût de location d'un container vitré? Le prix pour la monstration de solutions dans un conteneur n a pas encore été fixé. Cela dépendra de la demande, des capacités de mutualisation de ces espaces et de l économie globale de cette initiative. A propos du financement Y-a-il un financement prévu pour les porteurs de projet? Il n y a pas de financement direct des porteurs de projets prévu dans le cadre de cet appel. La Ville de Paris met à disposition son espace public pour une redevance symbolique. Est-il possible de facturer le visiteur ou demander une caution dans le cadre du démonstrateur? La facturation ne sera pas possible. L hypothèse d un système de caution pourrait être étudiée. Autre Qui pouvons-nous contacter pour avoir des réponses à certaines questions très spécifiques? Les questions sont à adresser à Comment s articulent les différentes initiatives concernant la COP21? Est-ce qu une solution peut être présente à deux de ces initiatives? Concernant le Grand Palais, pouvez-vous rappeler les dates et conditions d'accès? Les différentes initiatives de l État, du Comité COP21 et de la Mairie de Paris sont coordonnées et communiquent entre elles. Celles-ci sont très différentes et les porteurs de projets devront sans doute faire un choix mais notez que vous pouvez participer à toutes les initiatives si vous le souhaitez, être sur l une ne sera pas éliminatoire pour une autre: - Le salon du Grand Palais pendant la semaine de la COP21 est indoor et accueillera des manifestations de collectivités locales et entreprises. Ce salon est monté par le Club France Solutions durables et le Comité COP21. - Le Village de la société Civile et le Village des entreprises au Bourget est réservé aux professionnels et personnes accréditées. - Les démonstrateurs sur l espace public parisien seront ouverts à la fois au grand public et aux professionnels tout au long de l année 2015 sur des périodes de temps variables.

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement 2 Catherine Baratti-Elbaz Maire du 12 e arrondissement 3 Christophe Najdovski Adjoint chargé des transports, de la voirie, des

Plus en détail

Leader français de l édition de contenus et de services professionnels pour la Construction et les Collectivités Locales

Leader français de l édition de contenus et de services professionnels pour la Construction et les Collectivités Locales Le Groupe Moniteur et l Association des Maires de France, sont partenaires historiques et créateurs du Salon des Maires. La 19 e édition du Salon des Maires et des Collectivités Locales confirme sa position

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Additif au règlement. Phase 2 - Offre Initiale. Appel à Projets Urbains Innovants. reinventer.paris

Additif au règlement. Phase 2 - Offre Initiale. Appel à Projets Urbains Innovants. reinventer.paris Additif au règlement Phase 2 - Offre Initiale Appel à Projets Urbains Innovants reinventer.paris 1 L objet de l appel à Projet... 3 2 L accès à l information... 3 3 Le calendrier de remise de l Offre Initiale...

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Direction des garanties publiques ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Sont garanties en assurance prospection les dépenses nouvelles, non récurrentes, par opposition aux dépenses engagées régulièrement

Plus en détail

13-14-15 février 2014 Parc Chanot Hall 2 Marseille GUIDE DE L EXPOSANT 2014

13-14-15 février 2014 Parc Chanot Hall 2 Marseille GUIDE DE L EXPOSANT 2014 GUIDE DE L EXPOSANT 2014 1 SOMMAIRE Conditions particulières 3, 4, 5 Renseignements généraux 6 Organisation des Rencontres 7 Prestations 8, 9 Logistique 10 Processus d inscription 11 2 CONDITIONS PARTICULIERES

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Questions réponses Appel à projets

Questions réponses Appel à projets Questions réponses Appel à projets version du 28.08.2015 Calendrier : 1. Combien y aura-t-il d appels à projets sur la programmation, et à quel rythme? 4 appels à projets sont prévus, au rythme de 1 par

Plus en détail

Présents NOM Service NOM Service Fabien MENU DDT82 Joël DUBOIS DIRECCTE Gilles FERNANDEZ SGAR Nicolas AHMED- MICHAUX-BELLAIRE

Présents NOM Service NOM Service Fabien MENU DDT82 Joël DUBOIS DIRECCTE Gilles FERNANDEZ SGAR Nicolas AHMED- MICHAUX-BELLAIRE Comité d'animation du 19 novembre 2014 COMPTE-RENDU Présents NOM Service NOM Service Fabien MENU DDT82 Joël DUBOIS DIRECCTE Gilles FERNANDEZ SGAR Nicolas AHMED- MICHAUX-BELLAIRE DRAAF Romain TAURINES DDT09

Plus en détail

FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020

FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020 FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020 Remarque préalable : ce document a un caractère technique ; il garde un caractère non définitif dans la mesure où le PDR n est pas encore adopté, et que des prescriptions

Plus en détail

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 1 Présentation de l Apur 2 1.1 Création, missions 2 1.2 Statuts et membres 2 1.3 Fonctionnement 2 2 Contexte général de la mission 3 3 Prestation

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

Bonn. rds» Conso. A propos de CONSOLIS SABLA. publics : bâtiments principalem personnes CONSOLIS. préfabriqué. assainisse cimetières

Bonn. rds» Conso. A propos de CONSOLIS SABLA. publics : bâtiments principalem personnes CONSOLIS. préfabriqué. assainisse cimetières Bonn na Sablaa Concours de Création «Consolis Awa rds» REGLEMENT DU CONCOURS Conso olis et Bonna Sabla en bref A propos de CONSOLIS CONSOLIS S est un groupe industriel européen du secteur de d la construction,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

Dépenses garanties en Assurance prospection

Dépenses garanties en Assurance prospection NOTICE EXPLICATIVE Dépenses garanties en Assurance prospection Les dépenses garanties en Assurance prospection sont des frais spécifiques et doivent correspondre à des dépenses nouvelles (par opposition

Plus en détail

Guide exposant pour les stands de 9 m2

Guide exposant pour les stands de 9 m2 Guide exposant pour les stands de 9 m2 IMA-events 80 rue d Aboukir - 75002 Paris France S.A.R.L au capital de 7 500 SIREN 527 509 327 RCS Paris - APE 8230Z Page 1 Contactez-nous... Vos interlocuteurs Contacts

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

développement innovation

développement innovation phases d un projet de recherche développement innovation Programme, projet et opération Programme : un ensemble de projets concourant à un même objectif. Projet : un ensemble finalisé d activités et d

Plus en détail

25 27 SEPT 2015 SAINT-MALO

25 27 SEPT 2015 SAINT-MALO 3 JOURS ÉVÉNEMENT 25 27 SEPT 2015 SAINT-MALO 1 ère édition plongez au cœur des nouvelles tendances de consommation! EN CHIFFREs NOS CIBLES LOCAL les richesses de notre territoire : circuits courts alimentaires,

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Qui gère quoi? Salles de réunion et installations de conférence Conseils pratiques Organiser

Qui gère quoi? Salles de réunion et installations de conférence Conseils pratiques Organiser Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Organiser une conférence, une réunion, une exposition ou un événement culturel à l UNESCO édition 2012 Informations pour les délégations

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Guide de l Accessibilité des ERP

Guide de l Accessibilité des ERP Guide de l Accessibilité des ERP Comment rendre votre établissement accessible aux handicapés et assurer la continuité de votre accueil du public pendant les travaux de mise aux normes. Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE

RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE QUESTIONS ET RÉPONSES NOUVEAU RÈGLEMENT 1. POURQUOI AVOIR ADOPTÉ UN NOUVEAU RÈGLEMENT? Les principaux problèmes auxquels s adresse le Règlement

Plus en détail

QUESTIONS. décembre 2014

QUESTIONS. décembre 2014 QUESTIONS RéPONSES RELATIF à l agrément, aux missions et au fonctionnemement des organismes paritaires collecteurs agréés au titre de la formation professionnelle continue décembre 2014 questions-réponses

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité Direction générale opérationnelle Économie, Emploi et Recherche Département du Développement technologique Direction de l Accompagnement de la Recherche Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat :

Plus en détail

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e.

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e. Le pôle démocratie locale : Eric TAVER Adjoint au Maire chargé des questions relatives à la démocratie locale et aux Conseils de quartier erictaver@parisfr Charlotte DEBOEUF Chargée de mission Sécurité,

Plus en détail

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Mars 2006 Le plus important regroupement d organismes environnementaux au Québec Des entreprises d économie sociale dynamiques,

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

Dossier de presse. 3 ème édition du Club Handicap & Innovation. 18 juin 2013. «Acteurs du handicap, venons partager nos bonnes pratiques» à Toulouse

Dossier de presse. 3 ème édition du Club Handicap & Innovation. 18 juin 2013. «Acteurs du handicap, venons partager nos bonnes pratiques» à Toulouse à Toulouse 3 ème édition du Club Handicap & Innovation «Acteurs du handicap, venons partager nos bonnes pratiques» Dossier de presse 18 juin 2013 Une initiative de : Sommaire Club Handicap & Innovation

Plus en détail

Pépinière d entreprises & Télécentre de l Aéroport Paris CDG HUBSTART PARIS REGION CENTER Mise à jour juillet 2014 HISTORIQUE Septembre 2000 : Création de la pépinière d entreprises AEROPOLE à l initiative

Plus en détail

Appel à contribution pour l'organisation de laboratoires d'expériences et de modules

Appel à contribution pour l'organisation de laboratoires d'expériences et de modules Rencontres régionales de la coopération et de la solidarité internationale "Nouvelles pratiques et innovations" Appel à contribution pour l'organisation de laboratoires d'expériences et de modules Sommaire

Plus en détail

Dossier de presse 18 juin 2015. LE CARGO Plateforme lieu d'innovation. Contenus numériques & Industries créatives

Dossier de presse 18 juin 2015. LE CARGO Plateforme lieu d'innovation. Contenus numériques & Industries créatives Dossier de presse 18 juin 2015 LE CARGO Plateforme lieu d'innovation Contenus numériques & Industries créatives LE CARGO UN PROJET INNOVANT & AMBITIEUX AU COEUR DE L'ECOSYSTEME Conscients du besoin d appréhender

Plus en détail

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités.

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités. Élaborer un plan de communication stratégique pour une organisation publique - Guide pour les communicateurs fédéraux - COMM Collection - N 19 Bruxelles, juin 2010 Cette démarche suppose une analyse approfondie

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION 1 er octobre 2013 @ Aula Magna Louvain-la-Neuve DOSSIER DE PARTICIPATION www.digiwal.eu by DIGIWAL VOUS OFFRE EN UN SEUL LIEU UN CONCENTRÉ D OPPORTUNITÉS D AFFAIRES ET DE VISIBILITÉ SANS ÉQUIVALENT UNE

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

TOPIC Résidence curatoriale Appel à candidature 2015

TOPIC Résidence curatoriale Appel à candidature 2015 28-30 Avenue Ernest-Pictet 1203 Genève Appel à candidature 2015 L association Picto 1, située dans le bâtiment au 28/30 rue Ernest Pictet à Genève, accueillera à partir de septembre 2015, un curateur ou

Plus en détail

MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION

MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION FOIRE AUX QUESTIONS Temps d échange conduits par Sophie Papin, chargée de mission tourisme et handicap

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

La domiciliation pratiquée par les CCAS

La domiciliation pratiquée par les CCAS La domiciliation pratiquée par les CCAS PAGE 1 - INTRODUCTION Votre CCAS pratique-t-il la domiciliation? Oui / Non : Précisez si Votre CCAS n a reçu aucune demande de domiciliation en 2012/2013 / Votre

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Implantation d un Datacenter dans les locaux du Conseil général du Calvados

APPEL A PROJETS. Implantation d un Datacenter dans les locaux du Conseil général du Calvados DIRECTION GENERALE ADJOINTE FINANCES ET MOYENS DIRECTION DE LA MODERNISATION DE L ACTION PUBLIQUE Tél : 02.31.57.13.70 Fax : 02.31.57.13.71 Courriel : dsmi@calvados.f APPEL A PROJETS Implantation d un

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique COUNCIL OF EUROPEAN MUNICIPALITIES AND REGIONS CONSEIL DES COMMUNES ET REGIONS D EUROPE Inscrit au registre des représentants d intérêts de la Commission européenne. Numéro d inscription : 81142561702-61

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Les étapes de la mise en place d un réseau de chaleur Les réseaux de chaleur Etapes pour la mise en place d un réseau de chaleur Sainte-Ode, le 28

Les étapes de la mise en place d un réseau de chaleur Les réseaux de chaleur Etapes pour la mise en place d un réseau de chaleur Sainte-Ode, le 28 Les étapes de la mise en place d un réseau de chaleur Préambule à l occasion d une table ronde énergies renouvelables, la Ministre de l Ecologie a signé l arrêté de sortie du statut de déchet du bois d

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural CAHIER DES CHARGES Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural Juillet 2013 Sarah Pecas I - PRESENTATION

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Les événements 2014. rencontres organisées par la FFM2E en 2014

Les événements 2014. rencontres organisées par la FFM2E en 2014 Les événements 2014 6 rencontres organisées par la FFM2E en 2014 Les événements 2014 Les évènements 2014 Les Ateliers d été Salon Heavent 2 Déjeuners «BE» Une journée pour échanger entre acteurs de la

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs Sondage sur le climat scolaire Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs SONDAGE EN LIGNE Table des matières Introduction...2 Instructions étape par étape à l intention

Plus en détail

UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE FILMS CORPORATE (La première édition se concentrera sur les pays francophones)

UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE FILMS CORPORATE (La première édition se concentrera sur les pays francophones) 27 au 30 mai 2015 1 UN ÉVÉNEMENT MAJEUR DE LA COMMUNICATION DES ENTREPRISES, DES INSTITUTIONS DU SECTEUR PUBLIC ET DES COLLECTIVITES LOCALES UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE FILMS CORPORATE (La première

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Le Conseil Général de l Oise précise qu à ce jour, aucune donnée chiffrée n est disponible pour répondre à cette question.

FOIRE AUX QUESTIONS. Le Conseil Général de l Oise précise qu à ce jour, aucune donnée chiffrée n est disponible pour répondre à cette question. FOIRE AUX QUESTIONS Appel à projets relatif à la création et/ou à l extension importante d un FAM (Foyer d Accueil Médicalisé) sur le département de l Oise L objet de la présente «Foire aux Questions»

Plus en détail

Convention. Entre. ci-après désignée «Bureau de Business France en Pologne» d une part,

Convention. Entre. ci-après désignée «Bureau de Business France en Pologne» d une part, Convention Entre Business France établissement public industriel et commercial, immatriculé au Registre du commerce et des sociétés de Paris sous le numéro 451 930 051, dont le siège social est sis 77

Plus en détail

Renaissance Nancy 2013

Renaissance Nancy 2013 Renaissance Nancy 2013 Règlement de l Appel à projet Création vidéo (diffusion sur le principe de mapping architectural) à l occasion des «Moments d invention» Place Charles III à Nancy du 24 mai 2013

Plus en détail

Prochainement en 2009 Bourse de Commerce Paris www.devcom-paris.com

Prochainement en 2009 Bourse de Commerce Paris www.devcom-paris.com Prochainement en 2009 Bourse de Commerce Paris www.devcom-paris.com 50% des directeurs commerciaux marketing et communication sont en région : découvrez un moyen idéal et rentable pour rencontrer les acteurs

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

Nom de l institution : Adresse : Ville : Province : Code postal : Adresse de livraison : (si autre que ci-dessus) Ville :

Nom de l institution : Adresse : Ville : Province : Code postal : Adresse de livraison : (si autre que ci-dessus) Ville : Insérez votre logo 4.2.2 Vérification des espaces et des services Note : Le formulaire «Vérification des espaces et des services» est un rapport standard d installation simplifié. Il fournit des données

Plus en détail

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement SOMMAIRE Tout projet doit être mûrement réfléchi pour juger de sa pertinence, de sa faisabilité et des enjeux économiques qui en résultent, de ses coûts et finalement de sa rentabilité. La constitution

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

)3,! 1 "" "/ %4 0 3 0 "). *3 0,). " 0 "- 5 *,!"#$%%$ &'!()"'$ *"' +%$ (), -$.$ / (%0.,/01"$ 2,'0*+ ) "). ))

)3,! 1  / %4 0 3 0 ). *3 0,).  0 - 5 *,!#$%%$ &'!()'$ *' +%$ (), -$.$ / (%0.,/01$ 2,'0*+ ) ). )) Ville et changement climatique Comprendre pour agir dans le Paris de 2020 !" ###!!" $%&$' %" $%" $'%" du Climat +)),$' %"& -).')' "'".'""/0,).")! 1))-.-%"+)) /.)"2"/ 0",).'""/),), )3,! 1 "" "/ %4 0 3 0

Plus en détail

NEWPORT / PANTIN ZAC DU PORT APPEL À CANDIDATURE POUR LES LOCAUX COMMERCIAUX ET D ARTISANAT

NEWPORT / PANTIN ZAC DU PORT APPEL À CANDIDATURE POUR LES LOCAUX COMMERCIAUX ET D ARTISANAT NEWPORT / PANTIN ZAC DU PORT APPEL À CANDIDATURE POUR LES LOCAUX COMMERCIAUX ET D ARTISANAT Sur les berges du canal de l Ourcq, entre port de plaisance, bureaux et logements, développez votre activité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MASTER CLASS STRATEGIE DE L INNOVATION

CAHIER DES CHARGES MASTER CLASS STRATEGIE DE L INNOVATION CAHIER DES CHARGES MASTER CLASS STRATEGIE DE L INNOVATION CONTEXTE GENERAL : ACTION COLLECTIVE P.M.I EN AQT L objectif général de l opération est de promouvoir au plus près du terrain, dans une relation

Plus en détail

Concours national Passage à l échelle des startups de l internet des objets French IoT by La Poste Concours French IoT organisé par La Poste

Concours national Passage à l échelle des startups de l internet des objets French IoT by La Poste Concours French IoT organisé par La Poste Concours national Passage à l échelle des startups de l internet des objets French IoT by La Poste Concours French IoT organisé par La Poste L internet des objets au service de l ensemble des citoyens,

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ»

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» «INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» Présentation d ODE DIAGNOSTIC 3 De solides références qui nous font confiance 5 Une equipe de professionnels à votre service

Plus en détail

ACCRÉDITATION DES CENTRES PRIVÉS ET DES PROGRAMMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN HAÏTI. Formulaire de demande d une autorisation de fonctionnement

ACCRÉDITATION DES CENTRES PRIVÉS ET DES PROGRAMMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN HAÏTI. Formulaire de demande d une autorisation de fonctionnement ACCRÉDITATION DES CENTRES PRIVÉS ET DES PROGRAMMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN HAÏTI Formulaire de demande d une autorisation de fonctionnement Juin 2011 Projet d accompagnement de l INFP dans la révision,

Plus en détail

Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à. l intention des chercheurs évoluant en recherche fondamentale

Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à. l intention des chercheurs évoluant en recherche fondamentale V E R S I O N A V R I L 2 0 1 2 C E N T R E D E R E C H E R C H E C L I N I Q U E É T I E N N E - L E B E L D U C H U S Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à l intention des chercheurs

Plus en détail

Règlement du Concours. «Meilleure innovation dans le domaine des Technologies de l Information et dela Communication»

Règlement du Concours. «Meilleure innovation dans le domaine des Technologies de l Information et dela Communication» 1 ALGERIE TELECOM-Spa DIRECTION GENERALE Règlement du Concours «Meilleure innovation dans le domaine des Technologies de l Information et dela Communication» 2 Avril 2015 Page 1 Article 1. Contexte et

Plus en détail

Questionnaire Lycée SALLE DES EAUX DU MONDE

Questionnaire Lycée SALLE DES EAUX DU MONDE Questionnaire Lycée Ce musée vous offre une approche de l Eau dans toute sa grandeur. A vous de faire connaissance avec cet élément naturel. 1) Origine de l eau SALLE DES EAUX DU MONDE Vous vous aiderez

Plus en détail

La simplification du dossier de candidature

La simplification du dossier de candidature FICHE 20 La simplification du dossier de candidature Pour de nombreux opérateurs économiques, la constitution des dossiers de candidature est trop complexe et coûteuse du fait du nombre des documents à

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail