Ouverture le 2 avril 2012 d une antenne «Télé AVC» au CH de Cambrai

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ouverture le 2 avril 2012 d une antenne «Télé AVC» au CH de Cambrai"

Transcription

1 COMMUNIQUE DE PRESSE Ouverture le 2 avril 2012 d une antenne «Télé AVC» au CH de Cambrai La région Nord Pas-de-Calais a démarré en juin 2011, à l initiative de l Agence Régionale de la santé et de 3 centres hospitaliers (Lens, Maubeuge et Valenciennes), une innovation unique en Europe : le projet télé AVC Artois-Hainaut. Ce projet consiste à : une garde tournante de neurologues et de radiologues s appuyant sur la télé-médecine pour améliorer la prise en charge des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC). Le lancement de l antenne de prise en charge au Centre Hospitalier de Cambrai ce 2 avril s inscrit dans la seconde phase de déploiement de ce dispositif. Le principe du dispositif Télé-AVC : 24h/24 un neurologue et un radiologue donnent un avis à distance aux urgentistes du Centre Hospitalier de Cambrai. Le neurologue de garde décide ou non à distance la réalisation d un acte de thrombolyse grâce à la télé-médecine (télé-imagerie et télé-diagnostic). Cet acte peut être réalisé par un urgentiste sur le site d accueil du patient (cet acte doit en effet être réalisé moins de quatre heures et demie après l accident). L originalité du dispositif est que le neurologue, le radiologue et l urgentiste peuvent être sur des sites différents. L antenne de Cambrai de Télé-AVC permet désormais de donner un accès aux soins aux populations du sud de la région pour lutter contre les problèmes de démographie médicale, d accès et de qualité des soins. Le dispositif Télé-AVC Artois-Hainaut inclut donc désormais le Centre Hospitalier de Cambrai qui ne comporte pas d Unité Neuro Vasculaire (UNV). Sur le même principe, les patients présentant un déficit neurologique pourront être pris en charge dans ces sites de proximité et bénéficier du diagnostic d un neurologue à distance, 24h/24. Ils seront, par la suite, transférés à l unité de soins intensifs référente (Valenciennes). Le dispositif Télé-AVC s appuie sur la plateforme régionale gérée par le Syndicat d informatique hospitalière (SIIH) Nord Pas-de-Calais et son partenaire industriel, la société ACCELIS-VEPRO. Le fonctionnement du dispositif est financé par les établissements concernés (65%), l ARS (30%), la Région et des fonds européens pour le développement des régions (FEDER) (5%). La Région et le FEDER ont financé à 80 % les investissements en infrastructures techniques. Cette coopération entre établissements de santé a été souhaitée par l ARS (Agence Régionale de la Santé) pour réduire le temps d intervention, par territoire, pour la prise en charge des AVC. En effet, l AVC est la cause première de handicap devant les accidents routiers, de personnes en souffrance psychique et la 3ère cause de décès. L AVC représente victimes chaque année dans notre région. Le concept de Télé-AVC Artois-Hainaut : apporter une expertise neuro-vasculaire aux établissements qui n en disposent pas en s appuyant sur les nouveaux moyens de communication qui offrent aujourd hui la possibilité de transmettre des images de très haute qualité, et de réaliser un télédiagnostic en temps réel. 1

2 DOSSIER DE PRESSE 2 AVRIL 2012 «TELE AVC» ARTOIS-HAINAUT : Ouverture d une antenne de prise en charge de l Accident Vasculaire Cérébral au Centre Hospitalier de Cambrai 2

3 SOMMAIRE I. le dispositif Télé AVC... p 4 Principe Avantages Moyens techniques II. Ouverture de l unité de neurologie... p 6 Prise en charge Equipe et missions III. Les AVC... p 7 Définition Symptômes Personnes à risque Marche à suivre Thrombolyse IV. Contacts... p 10 3

4 I Le dispositif de Télé-AVC à Cambrai Quel est le principe du dispositif Télé-AVC? 24h/24, un neurologue et un radiologue donne un avis à distance aux urgentistes. Le neurologue de garde décide ou non la réalisation d un acte de thrombolyse à distance grâce à la télé-médecine (télé-imagerie et télé-diagnostic). Cet acte peut être réalisé par un urgentiste sur site (pour rappel, cet acte doit être réalisé moins de 4h30 après l accident). L originalité et l intérêt du dispositif sont que le neurologue, le radiologue et l urgentiste peuvent être sur des sites différents (et apporte une solution aux problématiques de démographie médicale et de rapidité d accès aux soins). Prise en charge d un patient avec le dispositif Télé-AVC : Patients concernés : L expertise neurologique sera requise par le service d urgences de Cambrai pour les patients : - présentant un déficit neurologique d installation brutale dont le délai d installation est compatible avec une thrombolyse - présentant une hémiplégie du réveil (donc de délai inconnu), Déroulement : un patient présentant un déficit neurologique aigu sur le territoire du Smur de Cambrai sera orienté vers le service d Urgence du CH Cambrai. un bilan initial sera réalisé par l urgentiste en lien avec le neurologue de Valenciennes dans la journée et le Neurologue de garde TéléAVC la nuit et le Week End, (télé-médecine/téléexpertise) et une IRM cérébrale sera réalisée sur place en Urgence prioritaire 24H sur 24 dans ce contexte. L interprétation de cette IRM sera réalisée aux heures ouvrables par le radiologue de Cambrai, et en dehors de ces heures par le radiologue de garde de téléavc. La décision de thrombolyse sera prise ou non après recueil des différentes informations transmises par l urgentiste. En l absence de contre-indication,si toute les conditions sont réunies, la thrombolyse sera réalisée aux Urgences du CH Cambrai par un personnel formé. Le patient sera ensuite transféré au CH de Valenciennes dans l Unité de Soins Intensifs de Neurologie (USIN) où il restera environ 48h pour revenir ensuite au CH Cambrai dans l unité de neurologie du service de Médecine Polyvalente. Si le patient n a pas subi de thrombolyse, il sera pris en charge dans l unité de neurologie du service de Médecine Polyvalente du CH Cambrai. 4

5 Quels sont les avantages? - une prise en charge initiale au plus près du domicile. - une possibilité de téléconsultation/expertise à distance au bénéfice des patients admis dans ces structures ne disposant pas de compétences médicales - une organisation du retour rapide dans l'hôpital de proximité, réduisant la saturation des services de référence et développant dans l'hôpital de proximité, une compétence et une culture de la pathologie neuro- vasculaire. Quels sont les moyens techniques du réseau Télé-AVC Artois Hainaut? Sur le plan technique, ce dispositif Télé- AVC Artois-Hainaut s appuie sur : - la plate-forme régionale de partage d images et d informations médicales, infrastructure régionale de télé-imagerie permettant l échange et le partage de l imagerie médicale et de documents associés intégrant un service d annuaire des utilisateurs autorisés. Equipement d une Salle du service d urgence affecté à la prise en charge télé- AVC : - une console d accès pour la saisie/consultation du télé-dossier spécifique Télé-AVC et la visualisation du neurologue de garde référent - une caméra haute-définition pilotable à distance par le neurologue de garde référent et un ensemble micro/haut-parleurs permettant la communication audio entre le médecin requis, le patient et les professionnels présents à ses cotés. Equipement des locaux du service d imagerie médicale : - une console d accès à l infrastructure de télé-imagerie pour l orientation par le manipulateur d électroradiologie de l examen de scanner ou d'irm vers l application télé-avc - une console d accès de type diagnostic équipée de 2 écrans pour l interprétation de l examen de scanner ou d'irm la consultation du télé-dossier spécifique télé-avc et la saisie du compte-rendu selon le protocole prévu au dispositif Equipement du local affecté au neurologue de garde : - une console d accès de type diagnostic équipée de 3 écrans pour la saisie/consultation du télé- dossier spécifique télé-avc, la consultation des images d'irm ou de scanner et la visualisation en temps réel des images du patient issues de la camera haute définition équipant le local du médecin requérant ; cette console est équipée d un "joystick" permettant le pilotage à distance - un ensemble casque écouteurs/micro permettant la communication audio entre le médecin requis et le patient et les professionnels présents à ses cotés et une caméra simple définition pour le renvoi au médecin requérant de l image du neurologue de garde requis 5

6 II Ouverture de l unité de neurologie au sein du Service de Médecine polyvalente du CH Cambrai Quelle prise en charge? Dans le cadre du lancement du dispositif «Télé AVC» au CH Cambrai, le service de Médecine Polyvalente a identifié 10 lits d unité de neurologie destinés à la prise en charge des patient relevant d un AVC en particulier leur surveillance, le suivi thérapeutique et la mise en route ou la poursuite du projet médico-social adapté à chaque patient. Présentation de l équipe et ses missions : - Chef de pôle : Dr François LE BARON. - Chef de service : Dr Anne CERIEZ. - Cadre Supérieur de Santé : Marie-Rose BRUET. - Praticiens Hospitaliers : Dr HEZAM, Médecine polyvalente, temps plein Dr SEMENOU, Médecine polyvalente, temps plein Dr WAVREILLE, neurologue, temps partiel Dr BLONDIAUX, Neurologue vacataire. Ils assurent la prise en charge médicale. - Infirmière référente soins : Jennifer BILLARD. - Des Infirmières. Elles assurent la réalisation des soins et des prescriptions médicales, la surveillance et l éducation du patient. - Des Assistants-Soignants. - Un kinésithérapeute. Il assure le bilan fonctionnel dès l entrée, la mobilisation active et passive, la kinésithérapie respiratoire, la remise à la marche. Il établit un projet pour le patient avec un protocole thérapeutique. Il collabore avec l Aide-soignant pour l installation au fauteuil. Il collabore avec les autres professionnels de santé du service. - Un orthophoniste. Il réalise le bilan du langage dès l entrée, le bilan des troubles de déglutition, la rééducation des troubles du langage écrit et oral et des troubles associés des fonctions supérieures. - Une diététicienne. Elle adapte les textures en fonction des troubles de déglutition. Elle gère les menus en fonction des goûts et besoins du patient. Elle éduque le patient et/ou sa famille sur les règles hygiéno-diététiques. Elle travaille en collaboration avec les autres professionnels de santé du service. - Un psychologue. Il prend en charge le patient et les aidants. - Une Assistant sociale. Elle organise le devenir des patients, gère les facteurs sociaux et professionnels éventuels. - Une secrétaire. 6

7 III Les AVC Focus sur les AVC : * Touchent à personnes par an en France (soit 1AVC toutes les 4 mn). * 80% à cause d une ischémie, 20% à cause d une hémorragie. * 7 millions d hypertendus en France. * Il faut agir en urgence : moins de 4h30 après l accident. * 1 ère cause de handicap acquis chez l adulte. * 2 ème cause de démence * 3 ème cause de décès. * Coût socio-économique très élevé (lié aux séquelles). Qu est-ce qu un AVC? Définition : Dans le langage populaire, l Accident Vasculaire Cérébral est appelé «attaque» ou «congestion cérébrale». L'AVC est un trouble vasculaire cérébral touchant les vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cerveau. Un AVC survient lorsque le flux sanguin rencontre un obstacle (caillot sanguin ou vaisseau sanguin rompu) qui bloque son passage vers les différentes parties du cerveau, ce qui prive ces dernières de leur apport vital en oxygène, causant leur dysfonctionnement puis leur mort en quelques minutes. Les effets dévastateurs d'un accident vasculaire cérébral sont souvent permanents car les cellules cérébrales mortes ne sont pas remplacées. Les séquelles : Le type de séquelles dépend de la région du cerveau atteinte. À la suite d un AVC, certaines personnes auront de la difficulté à parler ou à écrire (aphasie), une paralysie partielle ou complète de la moitié du corps, ou encore des problèmes de mémoire. Plus la région privée d oxygène est grande, plus les séquelles risquent d être graves Il existe trois types d'avc : * La thrombose cérébrale (40 % à 50 % des cas) : une plaque de lipides (athérosclérose) se forme sur la paroi d une artère du cerveau et grossit au point de la bloquer complètement. Privés d oxygène et des éléments nutritifs essentiels, les neurones qui étaient irriguées par cette artère finissent par mourir. * L embolie cérébrale (30 % des cas). Comme dans le cas de la thrombose, une artère cérébrale est bloquée. Cependant, ici, le caillot qui bloque l artère a été formé ailleurs dans le corps, puis transporté par la circulation sanguine. * L hémorragie cérébrale (20 % des cas). C est la forme d AVC la plus mortelle. Elle peut résulter de la rupture d un anévrisme (petite section dilatée d une artère fragilisée par l athérosclérose ou par l hypertension). En plus de priver une partie du cerveau d oxygène, l hémorragie détruit d autres cellules en exerçant de la pression sur les tissus. Il arrive que l'accident ne dure que quelques dizaines de secondes ou quelques minutes : on parle alors d'accident ischémique transitoire, lequel peut annoncer la survenue d'un accident définitif (=AVC). 7

8 L'AVC est la première cause de handicap physique de l'adulte en France. Les AVC sont souvent responsables de séquelles lourdes, l'accident pouvant toucher des grandes fonctions neurologiques, telles que la motricité (hémiplégie), la sensibilité (anesthésie, douleurs), le langage (aphasie), la vision, ce qui entraîne de nombreuses difficultés de réinsertion. La prise en charge en urgence de l'avc par une équipe spécialisée permet de réduire ses conséquences. Malgré cela, l'avc reste une maladie grave, les deux tiers des personnes atteintes conservant des séquelles et certaines devenant dépendantes dans leur vie quotidienne. Quels sont les symptômes? : Un AVC peut causer une paralysie ou une perte de conscience. Parfois, il se détecte grâce à l un ou l autre des signes suivants : * des étourdissements et une perte soudaine d équilibre; * un brusque engourdissement, une perte de sensibilité, ou une paralysie du visage, d un bras, d une jambe ou d un côté du corps; * de la confusion, une difficulté soudaine à s exprimer ou à comprendre; * une perte soudaine de la vue ou une vision trouble dans un seul œil; * un mal de tête, d une intensité exceptionnelle, accompagné parfois de vomissements. Dans tous les cas, on doit contacter les services d urgence le plus rapidement possible. Quelles sont les personnes à risque? : * Les personnes ayant déjà eu un accident ischémique transitoire (mini-avc) ou un AVC. * Les personnes atteintes d un trouble cardiaque (anomalie d une valve cardiaque, insuffisance cardiaque ou arythmie cardiaque) et celles qui ont récemment eu un infarctus du myocarde. La fibrillation auriculaire, une forme d arythmie cardiaque, est particulièrement dangereuse, parce qu elle amène le sang à stagner dans le cœur; cela entraîne la formation de caillots sanguins. Si ces caillots circulent jusqu aux artères du cerveau, ils peuvent causer un AVC. * Les personnes diabétiques. Le diabète contribue à aggraver l athérosclérose et réduit la capacité de l organisme à dissoudre les caillots sanguins. * Les personnes qui souffrent de migraines. * Les personnes atteintes d apnée du sommeil. L apnée peut entraîner une hausse de la pression sanguine et contribuer à la formation de caillots sanguins. * Les personnes ayant un nombre élevé de globules rouges dans le sang (polyglobulie). * Les personnes dont un proche parent a été atteint d un AVC. Quels sont les facteurs de risque? Les deux facteurs principaux L hypertension. C est le facteur de risque le plus important. La haute pression sanguine affaiblit la paroi des vaisseaux sanguins, y compris ceux du cerveau. L hypercholestérolémie. Un taux élevé de cholestérol LDL (abréviation du terme anglais low density lipoproteins, dit «mauvais cholestérol») ou de triglycérides contribue à l athérosclérose et au durcissement des artères. 8

9 Les autres facteurs Le tabagisme. Il contribue à l athérosclérose. De plus, la nicotine agit comme un stimulant cardiaque et augmente la pression sanguine. Quant au monoxyde de carbone présent dans la fumée de cigarette, il réduit la quantité d oxygène qui parvient au cerveau, parce qu il se fixe sur les globules rouges à la place de l oxygène. L obésité. Une mauvaise alimentation. La sédentarité. Un stress chronique. L excès d alcool ou de drogues dures, comme la cocaïne. Que faire? Toute suspicion d'avc nécessite une consultation médicale en urgence ou l'appel téléphonique immédiat du centre 15 (pompiers et SAMU) pour assurer le transport du patient vers un service hospitalier compétent. Qu est-ce que le traitement par thrombolyse? En France, depuis 2003, un traitement appelé «thrombolyse» est autorisé et doit être prescrit par un neurologue. Cette technique consiste à dissoudre en urgence les caillots obstruant les vaisseaux sanguins et utilise différents médicaments, administrés directement dans le caillot par un cathéter. Les AVC sont des urgences médicales pour lesquelles le délai entre l'apparition des symptômes et l'heure du traitement a des conséquences majeures pour le patient. Cependant, la thrombolyse ne peut être effectuée qu en cas de diagnostic certain, au sein d Unités Neuro- Vasculaires (UNV).. 9

10 IV- Contacts Pôle Stratégie-Qualité-Patient Service Communication Angélique DE SOUSA Chargée de Communication Tel : Fax : Mail : Centre Hospitalier 516, Avenue de Paris BP CAMBRAI CEDEX Mission des affaires publiques et insitutionnelles Service information et communication Béatrice degrugillers Responsable communication Tél : Port : Mail : ARS Nord Pas-de-Calais 556, avenue Willy Brandt Euralille 10

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) L accident vasculaire cérébral, dit aussi «attaque cérébrale», est dû à une interruption brutale de l irrigation sanguine d une zone du cerveau. L interruption

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 1 DEFINITION Perturbation Soudaine de l irrigation du cerveau 2 Pour vivre: le cerveau a besoin d énergie et d oxygène

Plus en détail

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14 l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 Quelques chiffres marquants Page 2 1 AVC toutes les 4 mn dans le monde. Environ 150 000 nouveaux cas par an en France, la moitié

Plus en détail

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand Dossier de presse Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand par M. François Dumuis, Directeur général de l Agence régionale de santé (ARS), En présence de Mme le Dr Élisabeth

Plus en détail

Votre association. Informer Soutenir Aider. Bayeux -16 novembre Journée d information Etre acteur après un AVC

Votre association. Informer Soutenir Aider. Bayeux -16 novembre Journée d information Etre acteur après un AVC Votre association Informer Soutenir Aider Conseiller Réunir Bayeux -16 novembre 2016 - Journée d information Etre acteur après un AVC AVC ou «attaque cérébrale» Brutalement Une région du cerveau ne fonctionne

Plus en détail

LES CEREBROLESES ARS PACA. Livret d Information RESPEC-CL. Sommaire: P E Réseau RESPEC-CL-PACA

LES CEREBROLESES ARS PACA. Livret d Information RESPEC-CL. Sommaire: P E Réseau RESPEC-CL-PACA P E S C Réseau RESPEC-CL-PACA Livret d Information Patient Réseau ARS PACA RESPEC-CL LES CEREBROLESES Réseau de Santé pour la Prise en RE CL Charge des Cérébrolésés Adultes INTRODUCTION PACA Sommaire:

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES AVC

LA PRISE EN CHARGE DES AVC LA PRISE EN CHARGE DES AVC PAR ALEXIA, SUREKA, ELIMANE ET MARUSCHKA POURQUOI S INTÉRESSER AUX AVC? - Pathologie négligée de la prévention primaire. - Problème important dans la société et d importance

Plus en détail

Journée mondiale de l AVC octobre

Journée mondiale de l AVC octobre DOSSIER DE PRESSE Journée mondiale de l AVC 2013-29 octobre 2013 - www.hpsj.fr Contacts Presse : Agence The Desk Marine Dufour - 01 40 54 19 67 - m.dufour@thedesk.fr GHPSJ - Direction du développement

Plus en détail

Vivre après un AVC. Votre guide pratique personnalisé

Vivre après un AVC. Votre guide pratique personnalisé Vivre après un AVC Votre guide pratique personnalisé 1 Hôpital Erasme Route de Lennik 808 - B - 1070 Bruxelles - T 02 555 31 11 M webmaster@erasme.ulb.ac.be Le Service de Neurologie - Alertes AVC Neurologue

Plus en détail

Nouveaux réseaux régionaux, l exemple du Hainaut

Nouveaux réseaux régionaux, l exemple du Hainaut Nouveaux réseaux régionaux, l exemple du Hainaut Journées lilloise d anesthésie réanimation, médecine d urgence 01/04/2011. Dr Régis Coche, Dr I Girard Buttaz. L Accident Vasculaire Cérébral L accident

Plus en détail

Dossier de presse. Point presse - 27 octobre Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important

Dossier de presse. Point presse - 27 octobre Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important Dossier de presse Point presse - 27 octobre 2014 27 octobre 2014 Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important Intervenants > Dr Evelyne MASSARDIER unité dédiée aux AVC au sein du service

Plus en détail

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement UNITE NEURO-VASCULAIRE Bilan de 18 mois de fonctionnement Dans les années 80, des essais cliniques randomisés se sont attachés à démontrer le bénéfice d une prise en charge des AVC dans des unités specifiques

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L Unité Neuro Vasculaire : une équipe pluridisciplinaire 18/10/2016 2 Le service accueille les patients atteints d Accidents vasculaires cérébraux d origine ischémique

Plus en détail

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque de

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC 1 SOMMAIRE Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Qu est-ce que l on entend par AVC? 4 Que se passe-t-il quand on fait un AVC?

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

L imagerie médicale, au cœur de la prise en charge de l AVC

L imagerie médicale, au cœur de la prise en charge de l AVC L imagerie médicale, au cœur de la prise en charge de l AVC L AVC est un problème majeur de santé publique. En France, il est la première cause de handicap physique acquis de l'adulte, la 2 ème cause de

Plus en détail

AVC. Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès

AVC. Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès AVC Cause No 1 d invalidité (>60 ans) Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès AVC Infarctus Cérébral: 80% des cas Hémorragie cérébrale : 20% Age et fréquence des accidents vasculaires cérébraux pour

Plus en détail

SOMMAIRE QU EST-CE QU UN AVC? OBJECTIF : RECONNAÎTRE LES SIGNES POUR SAUVER DES VIES ET LIMITER LES SÉQUELLES

SOMMAIRE QU EST-CE QU UN AVC? OBJECTIF : RECONNAÎTRE LES SIGNES POUR SAUVER DES VIES ET LIMITER LES SÉQUELLES 2 ème édition SOMMAIRE QU EST-CE QU UN AVC? OBJECTIF : RECONNAÎTRE LES SIGNES POUR SAUVER DES VIES ET LIMITER LES SÉQUELLES LES ACTIONS COORDONNÉES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE AVC EN FRANCHE-COMTÉ LE

Plus en détail

TÉLÉAVC : SIMPLE OU COMPLIQUÉ? *

TÉLÉAVC : SIMPLE OU COMPLIQUÉ? * Journées de la Société Française NeuroVasculaire TÉLÉAVC : SIMPLE OU COMPLIQUÉ? * Communication des Drs Isabelle GIRARD BUTTAZ ** et François MOUNIER-VEHIER *** au nom du Groupe TéléAVC Artois Hainaut

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous

Plus en détail

Diagnostic : fibrillation auriculaire. Comment peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral?

Diagnostic : fibrillation auriculaire. Comment peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral? Diagnostic : fibrillation auriculaire Comment peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral? Chère lectrice, Cher lecteur La fibrillation auriculaire est l arythmie (trouble du rythme cardiaque) la

Plus en détail

TéléAVC Hainaut Artois. François Mounier-vehier

TéléAVC Hainaut Artois. François Mounier-vehier TéléAVC Hainaut Artois François Mounier-vehier 2010 7 CH: 3 UNV 1 IRM 24/7. FRANCE Nord Pas de Calais NORTH SEA BELGIUM Lille Près de 50 % de la population du Nord Pas de Calais : Artois-Douaisis: 1 200

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important

Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important Dossier de presse Le 17 octobre 2016 Accidents vasculaires cérébraux AVC, agir vite c est important Dans le cadre de la journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux du 29 octobre prochain, l Agence

Plus en détail

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 Des chiffres qui parlent Le tabac : première cause de mortalité évitable 510 000 décès / an en France 60 000 liés au tabac

Plus en détail

Expérience de téléthrombolyse en Basse-Normandie

Expérience de téléthrombolyse en Basse-Normandie Expérience de téléthrombolyse en Basse-Normandie Yannick BOBOT - Médecin urgentiste CH de Flers Karine HAUCHARD - Responsable projets de télémédecine GCS TSBN L AVC Un enjeux de Santé Publique 3 ème cause

Plus en détail

AVC AVC. plus AVC PRÉVENIR AVC. pour en savoir AVC AVC AVC DE L APHASIE 1 ERE CAUSE.

AVC AVC. plus AVC PRÉVENIR AVC. pour en savoir AVC AVC AVC DE L APHASIE 1 ERE CAUSE. pour en savoir plus www.aphasie.fr www.franceavc.com www.orthophonistes.fr www.sf-neuro.org www.sfnv-france.com www.snlf.net www.sfpsy.org Fédération Nationale des Aphasiques de France Fédération France-

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE A.V.C. Agir vite c est important 29 octobre Journée mondiale AVC

DOSSIER DE PRESSE A.V.C. Agir vite c est important 29 octobre Journée mondiale AVC DOSSIER DE PRESSE A.V.C. Agir vite c est important 29 octobre Journée mondiale AVC Contacts Presse : ARS : Corinne ORSONI 04 95 51 99 32 06 75 40 54 07 ars-corse-communication@ars.sante.fr www.ars.corse.sante.fr

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux. Journée mondiale de lutte contre l AVC 29 OCTOBRE 2014

Les accidents vasculaires cérébraux. Journée mondiale de lutte contre l AVC 29 OCTOBRE 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 24/10/14 Les accidents vasculaires cérébraux Journée mondiale de lutte contre l AVC 29 OCTOBRE 2014 Les accidents vasculaires cérébraux (AVC), problème majeur de santé publique,

Plus en détail

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE La survenue brutale d un accident ischémique est une éventualité possible même chez les personnes pratiquant une

Plus en détail

L AVC est une urgence Information, prévention et prise en charge des AVC : campagne de sensibilisation en Franche-Comté

L AVC est une urgence Information, prévention et prise en charge des AVC : campagne de sensibilisation en Franche-Comté DOSSIER DE PRESSE L AVC est une urgence Information, prévention et prise en charge des AVC : campagne de sensibilisation en Franche-Comté NOVEMBRE 2015 1 Sommaire QU EST-CE QU UN AVC?...4 LES CHIFFRES

Plus en détail

APHASIE PLUS PRÉVENTION L. L AVC : 1ère cause de l aphasie. Pour lutter contre les AVC, traitons les facteurs de risque.

APHASIE PLUS PRÉVENTION L. L AVC : 1ère cause de l aphasie. Pour lutter contre les AVC, traitons les facteurs de risque. PLUS L AVC : 1ère cause de l aphasie. Pour lutter contre les AVC, traitons les facteurs de risque. www.aphasie.fr www.franceavc.com www.fno.fr www.sf-neuro.org www.sfnv.fr www.snlf.net www.sfpsy.org www.sofmer.com

Plus en détail

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes - Annexe 3

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes - Annexe 3 Annexe 3 Exemple d organisation de la prise en charge des AVC au sein d une filière : maillage territorial A15 Exemple d organisation de la prise en charge des AVC au sein d une filière : maillage territorial

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE. Tournez la page S.V.P.

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE. Tournez la page S.V.P. MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Tournez la page S.V.P. A Première partie : Analyse de solutions et de documents techniques Chaque jour 360 personnes sont

Plus en détail

Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux

Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique Cardiologie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce (ACC4 AVCttt) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce (ACC4 AVCttt) Préambule Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge

Plus en détail

Reconnaître l attaque cérébrale, réagir vite et bien

Reconnaître l attaque cérébrale, réagir vite et bien Fondation Suisse de Cardiologie Active contre les maladies cardiaques et l attaque cérébrale Reconnaître l attaque cérébrale, réagir vite et bien www.attaquecerebrale.ch Nous remercions la Société Cérébrovasculaire

Plus en détail

LA MALADIE VASCULAIRE CÉRÉBRALE

LA MALADIE VASCULAIRE CÉRÉBRALE LA MALADIE VASCULAIRE CÉRÉBRALE Sylvie Gosselin, md, neurologue 14 octobre 2008 Plan I. Maladie vasculaire cérébrale: qu est-ce que c est? II. Épidémiologie III. Circulation cérébrale IV. Accident vasculaire

Plus en détail

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes PLAN national PLAN national TLM Projets pilotes 7 juillet 2011 Objectifs de la présentation Présentation du plan Contexte général du plan national et du plan national télémédecine Mettre en évidence l

Plus en détail

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel 260 061 Fax 260 067 77 sti.centre@sti.lu www.sti.lu Infarctus du myocarde Infarctus du myocarde

Plus en détail

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Les maladies à l origine de votre traitement anticoagulant oral 1 Qu est-ce qu un traitement anticoagulant oral? Un traitement anticoagulant oral est un

Plus en détail

Athérothrombose. Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque. Fig. 2: Dilatation. Fig. 3: Stent. Fig.

Athérothrombose.  Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque. Fig. 2: Dilatation. Fig. 3: Stent. Fig. Athérothrombose Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque Fig. 2: Dilatation Fig. 3: Stent Fig. 4: Endoprothese SABE.ENO.17.06.0273 Fig. 5: Pontage Athérothrombose Vous avez fait une crise cardiaque? Votre

Plus en détail

Plan cadre de fonctionnement du dispositif de téléavc

Plan cadre de fonctionnement du dispositif de téléavc Plan cadre de fonctionnement du dispositif de téléavc Table des matières 1 Objectifs médicaux... 2 1.1 Rappels des objectifs du projet régional de santé... 2 1.2 Contexte du déploiement... 2 2 Rappel de

Plus en détail

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Les maladies à l origine de votre traitement anticoagulant oral 1 Qu est-ce qu un traitement anticoagulant oral? Un traitement anticoagulant oral est un

Plus en détail

Prise en charge de l accident vasculaire cérébral

Prise en charge de l accident vasculaire cérébral POLE METIER INSTRUCTION OPERATIONNELLE 017 SAP Prise en charge de l accident vasculaire cérébral Création Septembre 2011 Mise à jour juin 2012 Annexe: 1 Références Recommandation de la bonne pratique de

Plus en détail

Unité de Soins Intensifs N (USIN) Neuro - Réa - Radio. Unité Neurologie Neuro cardio - Rééducation

Unité de Soins Intensifs N (USIN) Neuro - Réa - Radio. Unité Neurologie Neuro cardio - Rééducation Alerte neurovasculaire Centre 15 Phase hospitalière initiale Neuro - Urgence - Radio Unité de Soins Intensifs N (USIN) Neuro - Réa - Radio «door to imaging» < 25 Reperméabilisation de l'artère cérébrale

Plus en détail

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste Le Centre Hospitalier Jacques LACARIN RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES 1 POSTE A 100% Pièce jointe : Fiches de Poste Renseignements

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge hospitalière initiale

Plus en détail

Comprendre l accident vasculaire cérébral

Comprendre l accident vasculaire cérébral MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Comprendre l accident vasculaire cérébral Aperçu de la trousse L accident vasculaire cérébral (AVC) est la quatrième

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE RÉGIONAL DE L AVC - OCEAN INDIEN -

COMITÉ TECHNIQUE RÉGIONAL DE L AVC - OCEAN INDIEN - Les éléments repris dans cette présentation sont issus d un atelier ouvert à l ensemble des acteurs intéressés; ils ne constituent pas un engagement d inscription par l ARS Océan Indien au futur PRS. COMITÉ

Plus en détail

A V C. Les signes. d un AVC CCIDENT ASCULAIRE ÉRÉBRAL. une déformation de la bouche. une faiblesse d un côté du corps, bras ou jambe

A V C. Les signes. d un AVC CCIDENT ASCULAIRE ÉRÉBRAL. une déformation de la bouche. une faiblesse d un côté du corps, bras ou jambe A V C CCIDENT ASCULAIRE ÉRÉBRAL EN CAS D APPARITION BRUTALE DE L UN DE CES TROIS SIGNES : une déformation de la bouche Les signes d un AVC une faiblesse d un côté du corps, bras ou jambe des troubles de

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral

Accident Vasculaire Cérébral Accident Vasculaire Cérébral GIT 2011 Dr F. DOLVECK SAMU 92 1 Accidents vasculaires cérébraux AVC Définitions Physiologie Épidémiologie Objectif de prise en charge Identification de l AVC Organisation

Plus en détail

Surveillance cardiovasculaire chez les PVVIH

Surveillance cardiovasculaire chez les PVVIH Surveillance cardiovasculaire chez les PVVIH Dans le cadre d une surveillance cardiovasculaire, votre médecin habituel avec l appui d un cardiologue si nécessaire, fera avec vous une évaluation de vos

Plus en détail

La consultation d'évaluation pluriprofessionnelle post-avc. Marie BRUANDET, Neurologue, Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph

La consultation d'évaluation pluriprofessionnelle post-avc. Marie BRUANDET, Neurologue, Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph La consultation d'évaluation pluriprofessionnelle post-avc Marie BRUANDET, Neurologue, Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Cadre de la consultation post AVC Organisation régie par l INSTRUCTION N DGOS/R4/2015/262

Plus en détail

SERVICE DE CARDIOLOGIE MEDECINE POLYVALENTE, USIC USIN PROFIL DE POSTE IDE EN SOINS INTENSIFS MEDECINE CARDIOLOGIQUE et POLYVALENTE

SERVICE DE CARDIOLOGIE MEDECINE POLYVALENTE, USIC USIN PROFIL DE POSTE IDE EN SOINS INTENSIFS MEDECINE CARDIOLOGIQUE et POLYVALENTE SERVICE DE CARDIOLOGIE MEDECINE POLYVALENTE, USIC USIN PROFIL DE POSTE IDE EN SOINS INTENSIFS MEDECINE CARDIOLOGIQUE et POLYVALENTE Centre Hospitalier de Dreux Version n 1 :26 /07/2006 Version n 2 :05

Plus en détail

I Définition des maladies cardiovasculaires

I Définition des maladies cardiovasculaires Cours n 4 : LES GRANDS PROBLEMES DE SANTE PUBLIQUE : LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET L OBESITE I Définition des maladies cardiovasculaires Elles sont de 2 types suivant leur localisation : - les maladies

Plus en détail

Prise en charge initiale de l Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Prise en charge initiale de l Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins Prise en charge initiale de l Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Résultats nationaux de la campagne 2015 - Données 2014 Synthèse

Plus en détail

L AVC en ALSACE: Etat des lieux

L AVC en ALSACE: Etat des lieux L AVC en ALSACE: Etat des lieux ARS Alsace Septembre 2011 Présentation du PLAN AVC 2010-2014 La population alsacienne Une population de 1 837 000 habitants soit 3 % de la population nationale. 4 territoires

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA SANTE A LA FFCT CE QUE VOUS DEVEZ ENCOURAGER

LA PROTECTION DE LA SANTE A LA FFCT CE QUE VOUS DEVEZ ENCOURAGER LA PROTECTION DE LA SANTE A LA FFCT CE QUE VOUS DEVEZ ENCOURAGER LA PROTECTION DE LA SANTE A LA FFCT LE REGLEMENT MEDICAL LA COMMISSION MEDICALE L ACCIDENT CARDIOVASCULAIRE ET SI NOUS FAISONS PLUS 2 LE

Plus en détail

Infarctus : faites le 15! Le temps gagné, c est du cœur sauvé

Infarctus : faites le 15! Le temps gagné, c est du cœur sauvé DOSSIER DE PRESSE Vendredi 1er décembre 2017 Infarctus : faites le 15! Le temps gagné, c est du cœur sauvé Devant un infarctus aigu du myocarde, tout gain de temps est un gain de survie. Plus le traitement

Plus en détail

TD : Infarctus du myocarde

TD : Infarctus du myocarde TD : Infarctus du myocarde Groupe 4 Question 1 : Les connaissances à mobiliser pour prendre en charge un patient admis pour un IDM : - Les facteurs de risques - Pathologies (causes, conséquences, mécanismes,

Plus en détail

SOS Attaque cérébrale

SOS Attaque cérébrale Présentation de l association Un contexte L attaque cérébrale, ou accident vasculaire cérébral (AVC), constitue un problème croissant de santé publique en France. En effet, la fréquence de cette maladie

Plus en détail

Prendre le pouls de l AVC et de la fibrillation

Prendre le pouls de l AVC et de la fibrillation Prendre le pouls de l AVC et de la fibrillation auriculaire Comment éviter un AVC par la prise en charge de la fibrillation auriculaire (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire

Plus en détail

HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. Bienvenue à l unité AVC. Guide d informations à l intention des patients et leurs proches

HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. Bienvenue à l unité AVC. Guide d informations à l intention des patients et leurs proches HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT Bienvenue à l unité AVC Guide d informations à l intention des patients et leurs proches Pourquoi êtes-vous hospitalisé à l unité AVC? Parce que vous avez subi un AVC ou un

Plus en détail

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN 2011-2012 Dr S. BENBEKHTI Epidémiologiste Service de Prévention Générale Direction de Santé et Population Wilaya de TLEMCEN E-mail: samira_med2010@hotmail.fr

Plus en détail

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse Généralités Régulation Prise en charge aux urgences Thrombolyse intra veineuse 125 000 nouveaux cas par an en France 75 % patients AVC > 65 ans 13,5 à 17,9/1000 H si > 75 ans 20 % mortalité au 1er mois

Plus en détail

J'ai un souffle carotidien ou fémoral : ce que je dois savoir

J'ai un souffle carotidien ou fémoral : ce que je dois savoir J'ai un souffle carotidien ou fémoral : ce que je dois savoir Le site du Docteur remy LEPORI Adresse du site : www.docvadis.fr/remy-lepori Validé par le Comité Scientifique Cardiologie Détecté par votre

Plus en détail

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 COMMUNIQUÉ au nom de la Commission IV (Maladies cardio-vasculaires) Réadaptation après l

Plus en détail

EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME

EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME PARTIE I : Respiration Chapitre 3 : Pathologies respiratoires EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME Objectifs : Identifier les principaux constituants de la fumée de tabac Expliquer les conséquences de

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

Régulation des AVC ischémiques. Dr C.Perrin, Dr R.Domergue, Mars 2010

Régulation des AVC ischémiques. Dr C.Perrin, Dr R.Domergue, Mars 2010 Régulation des AVC ischémiques Dr C.Perrin, Dr R.Domergue, Mars 2010 Déclaration d intérêt obligatoire Je déclare les informations suivantes : je n ai aucune relation financière avec l industrie Généralités.

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2005 NIMOTOP 30 mg, comprimé pelliculé B/90 Laboratoires BAYER PHARMA nimodipine Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière

Plus en détail

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL : APPELEZ LE 15!

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL : APPELEZ LE 15! ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL : APPELEZ LE 15! DOSSIER DE PRESSE 23 OCTOBRE 2012 Contacts Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr Téléphone : 01 44 02 01 73 Alice HASSOUNE DE MAXIMY Courriel

Plus en détail

L AVC en Languedoc Roussillon

L AVC en Languedoc Roussillon Languedoc Roussillon Source: journal International de Médecine http://www.jim.fr/edocs/00/01/df/83/document_actu_med.phtml L AVC en Languedoc Roussillon Prévenir fort et Agir vite Haute Autorité de Santé

Plus en détail

Les urgences neurovasculaires

Les urgences neurovasculaires Les urgences neurovasculaires David LUIS Réanimation polyvalente CHU Jean Verdier, Bondy. david.luis@jvr.aphp.fr Généralités Classifications Organisation de la filière neurovasculaire Infarctus cérébraux

Plus en détail

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer :

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer : Il faut l'affirmer : C.A.T. devant un AVC C'est facile pour la clinique, avec 85 % de sensibilité. Il faut affirmer son mécanisme dont dépend le traitement : Hémorragie/ischémie : seule l'imagerie le permet

Plus en détail

PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL

PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL EPIDEMIOLOGIE DES ACCIDENTS VASCULAIRES CÉRÉBRAUX (AVC) Troisième de cause de mortalité après les cardiopathies et

Plus en détail

Diagnostic: fibrillation auriculaire

Diagnostic: fibrillation auriculaire Brochure patients Diagnostic: fibrillation auriculaire Le risque d accident vasculaire cérébral druckdaten_frei 4a xarelto_allg_broschur_vorhofflimmern FINAL 6 nach CLEARING - FRANZ.indd 1 12.07.12 16:19

Plus en détail

Livret d Accueil de Neurologie Vasculaire et Neurologie Générale Centre Hospitalier de Sambre-Avesnois

Livret d Accueil de Neurologie Vasculaire et Neurologie Générale Centre Hospitalier de Sambre-Avesnois Livret d Accueil de Neurologie Vasculaire et Neurologie Générale Centre Hospitalier de Sambre-Avesnois 13, boulevard Pasteur B.P. 60249 59607 MAUBEUGE CEDEX Madame, Monsieur, Ce livret d accueil a été

Plus en détail

Guide du patient et de la famille sur les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l AVC

Guide du patient et de la famille sur les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l AVC canadian stroke network Guide du patient et de la famille sur les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l AVC (mise à jour de 2011) Les Recommandations canadiennes pour les

Plus en détail

Quelle est la différence entre une crise cardiaque, un arrêt cardiaque et un AVC

Quelle est la différence entre une crise cardiaque, un arrêt cardiaque et un AVC Vous avez tendance à confondre, voire à ignorer totalement la différence entre une crise cardiaque, un arrêt cardiaque et un (AVC)? Voici quelques éclairages pour distinguer clairement ces trois problèmes

Plus en détail

Connaitre ses chiffres. lyondellbasell.com

Connaitre ses chiffres. lyondellbasell.com Connaitre ses chiffres 1 Gérer Sa Santé? Connaitre Ses Chiffres! Des numéros et chiffres importants font partie de notre vie au quotidien... Mais connaissez-vous les chiffres liés à votre SANTE? Tension

Plus en détail

Les réseaux de soins dédiés à l AVC

Les réseaux de soins dédiés à l AVC Les réseaux de soins dédiés à l AVC Dr Marie Bruandet Service de neurologie et neurovasculaire Groupe hospitalier Paris Saint Joseph mbruandet@hpsj.fr l AVC en quelques chiffres 140 000 AVC/an en France

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu.

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Association de personnes cérébrolésées, de leurs familles et des aidants Réunion à Brugmann le 3 février 2007 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Par Marie-Dominique

Plus en détail

Mise en place d outils de télémédecine pour la prise en charge en Urgence des Accidents Vasculaires Cérébraux

Mise en place d outils de télémédecine pour la prise en charge en Urgence des Accidents Vasculaires Cérébraux Mise en place d outils de télémédecine pour la prise en charge en Urgence des Accidents Kit de déploiement à destination d'un autre CH réquérant Table des matières 1. Référents «téléavc» pour la région

Plus en détail

POUR EN AVOIR LE CŒUR NET

POUR EN AVOIR LE CŒUR NET LES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES : Hypertension, Tabagisme, Cholestérol, Diabète POUR EN AVOIR LE CŒUR NET Testez-vous En partenariat avec En novembre, autour de la journée mondiale du diabète, votre pharmacien

Plus en détail

A votre avis. Vous recevez à 15h un appel d'un patient qui a en un déficit moteur à 14h qui a totalement régressé en 30 min:

A votre avis. Vous recevez à 15h un appel d'un patient qui a en un déficit moteur à 14h qui a totalement régressé en 30 min: A votre avis Vous recevez à 15h un appel d'un patient qui a en un déficit moteur à 14h qui a totalement régressé en 30 min: A- vous lui donnez rendez vous dans une semaine. B- vous lui proposez de venir

Plus en détail

FRCV Facteurs de risque cardio-vasculaire

FRCV Facteurs de risque cardio-vasculaire FRCV Facteurs de risque cardio-vasculaire 4 ième Journée de Cardiologie 05.11.2014 1 A travers les siècles -2500 avant J.-C. Le corps égyptien Notion de cardio-centrisme, le coeur est le centre vital Le

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Diagnostic et prise en charge des AVC Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Définitions Déficits neurologiques aigus d'apparition soudaine (quelques

Plus en détail

Télémédecine. Réunion ARS du 13 Janvier 2012

Télémédecine. Réunion ARS du 13 Janvier 2012 Programme Régional de Télémédecine Réunion ARS du 13 Janvier 2012 Sommaire La Télémédecine - Enjeux et objectifs - Définition des actes de télémédecine Le Programme Régional de Télémédecine (PRT) - Définition

Plus en détail

Cahier des charges pour la reconnaissance : - Des unités neurovasculaires (UNV) - Des unités dédiées aux accidents vasculaires cérébraux

Cahier des charges pour la reconnaissance : - Des unités neurovasculaires (UNV) - Des unités dédiées aux accidents vasculaires cérébraux Cahier des charges pour la reconnaissance : - Des unités neurovasculaires (UNV) - Des unités dédiées aux accidents vasculaires cérébraux RÉFÉRENCES : SROS 3 volets cérébrolésés et réanimation - Décret

Plus en détail

Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire

Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire Livret d informations Etre soigné, c est aussi être informé Code : 403952 Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire Pôle Cardio-Vasculaire et Métabolique CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Plus en détail

Prise en charge de l'avc aux urgences : un jour, un parcours. Une analyse de l Enquête Nationale du 11 juin 2013 sur les urgences hospitalières

Prise en charge de l'avc aux urgences : un jour, un parcours. Une analyse de l Enquête Nationale du 11 juin 2013 sur les urgences hospitalières Prise en charge de l'avc aux urgences : un jour, un parcours. Une analyse de l Enquête Nationale du 11 juin 2013 sur les urgences hospitalières Carlos El KHOURY, Christophe VINCENT-CASSY, Gilles VIUDES,

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche INTITULE LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE Intitulé du service, de l unité : CARDIOLOGIE Pôle : 5 CARDIOLOGIE REANIMATION

Plus en détail

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 2009 BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 1 Programme éducatif canadien sur l hypertension Recommandations 2008 2 Qu est-ce que la pression artérielle? La pression artérielle est la force exercée

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail