COMPTE RENDU DU SOUS COMITE DES TRANSPORTS SANITAIRES du 19 Février 2009 à la DDASS du VAR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DU SOUS COMITE DES TRANSPORTS SANITAIRES du 19 Février 2009 à la DDASS du VAR"

Transcription

1 PRÉFECTURE DU VAR Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville Ministère de la Santé et des Sports DDASS DU VAR Toulon, le 10 mars 2009 DOSSIER SUIVI PAR MARY-ROSE GERFAUX RÉFÉRENCES À RAPPELER PÔLE SANTÉ Philippe FAUP Inspecteur Principal Hors Classe Carles de Bideran Inspecteur Principal SECRÉTARIAT Patricia BUSTAMANTE-MOLINA Télécopie : Département Offre et Qualité de Soins DD83-OFFRE-QUALITE-DE- RÉGLEMENTATION SANITAIRE Jean-Yves VANDERMARLIERE Inspecteur Marie-Angèle ARMOCIDA Mary-Rose GERFAUX Geneviève BARATTO Florence BERDER Télécopie : Jacqueline DUTERRAGE Christiane JOSEPH Josiane SANTUCCI Rosette ALIBERTI (Site DRAGUIGNAN) Mathilde MICHAUD-MOTTET (Site DRAGUIGNAN) OFFRE DE SOINS ET TERRITOIRES OFFRE DE SOINS ET TERRITOIRES Département Santé et Risques Environnementaux COMPTE RENDU DU SOUS COMITE DES TRANSPORTS SANITAIRES du 19 Février 2009 à la DDASS du VAR Présidé par Philippe FAUP, Inspecteur Principal Hors Classe représentant Monsieur Gérard DELGA Directeur Départemental des Affaires Sanitaires et Sociales du Var, Membres Présents : Docteur DUTEURTRE (Médecin Inspecteur de Santé Publique), Docteur RAYMOND (CRRA 15), Docteur AH SOUNE Médecin Conseil Chef, représentant la Caisse de Mutualité Sociale Agricole du Var, Lt Col SOTTY (Commandant centre de secours de Toulon), Bertrand MARTRES (FNTS), Claude DELESSE Représentant la Fédération Nationale des Ambulanciers Privés (FNAP), Patrick PELOZUELO Président de l Association des Ambulanciers Urgentistes (A.U.83), Anselme CABRITA représentant la Chambre Nationale des Services d'ambulances, Laurent LAVASTRE représentant la Fédération Nationale des Artisans Ambulanciers (FNAA), Jean BACCI Conseiller Général du Canton de Tavernes représentant le président du Conseil Général du Var, Absents ou Excusés : Colonel FAVRE (SDIS), Docteur Patrice MONDOT (Médecin chef SDIS), Michel DEMAY (RSI), Michel PERROT, directeur du centre Hospitalier Intercommunal de TOULON/LA SEYNE, Christine AMRANE Maire de COLLOBRIERES, désignée par l Association Départementale des Maires, Docteur BETTI médecin d exercice libéral représentant les instances localement compétentes de chacune des organisations représentatives au niveau national. Département Santé Publique-Prévention- Veille et Sécurité Sanitaire Toute correspondance est à adresser de façon impersonnelle au Directeur Départemental des Affaires Sanitaires et Sociales Cité Sanitaire, avenue Lazare Carnot, TOULON CEDEX Télécopie

2 Également présents: DDASS du VAR : Carles de BIDERAN Inspecteur Principal, Mary-Rose GERFAUX chargée du suivi des Transports Sanitaires, Docteur BLANC (SAMU) suppléant du Docteur ARZALIER, Jean Claude LEPORS représentant la Caisse Primaire d Assurance Maladie, Michel DAVESNE Garde secteurs 5 et 6, Serge SEDRAN Garde secteur 4, Fabien BONOMI garde secteur 3, 8 et 9, Jean Claude GAGNARD Suppléant FNTS, Frédéric JALLEY Suppléant CNSA La séance est ouverte par Monsieur FAUP qui accueille les membres du sous comité des transports et présente l'ordre du jour. 1. APPROBATION DU COMPTE RENDU DU SOUS COMITE DU 16/10/2008 Monsieur PELOZUELO signale que, lors du dernier sous comité des transports auquel il n'a pas assisté, Monsieur DAVESNE s'est exprimé au nom de l' AU 83 en tant que suppléant alors qu'il ne fait plus partie de l'association. Cette situation vient du fait que Monsieur PELOZUELO n'a pas informé la DDASS afin que l'arrêté de composition soit modifié. Il régularise rapidement. Certains membres n'ont pas reçu le compte rendu de la séance du 16 octobre Il leur sera de nouveau adressé. Monsieur FAUP informe que en raison de l'ordre du jour et des points qui seront abordés le sous comité a été élargi à d'autres invités. 2. POINT SUR LES SECTEURS DE GARDE Monsieur FAUP propose de faire le point sur la modification de la sectorisation de la garde ambulancière. Monsieur CABRITA signale que les Ambulances Varoises qui ont un établissement secondaire au THORONET souhaiteraient faire partie du secteur 3 et non du 4. Monsieur FAUP répond que cette demande nécessite la modification de l arrêté fixant la sectorisation ainsi que du cahier des charges, ce qui est trop lourd pour une modification mineure de la sectorisation. Cette demande doit plutôt être traitée dans le cadre de la répartition des gardes. La carte définitive des secteurs avec les implantations des ambulances et des VSAV sera adressée prochainement aux membres du sous-comité. 3. NOUVELLE ASSOCIATION Madame GERFAUX présente la nouvelle association "ANTENNE DEPARTEMENTALE DE SOINS D'URGENCE 83" dont les statuts et la liste des membre ont été adressée à la DDASS. Cette association comporterait 24 adhérents sur 54 sociétés et regrouperait 208 véhicules dont 38 ASSU, 86 ambulances et 84 VSL sur un total de 376 véhicules pour le département. Monsieur DELESSE précise qu'il n'a pas été invité à la réunion ainsi que d'autres collègues. Il n'était pas au courant et estime qu'une nouvelle association doit être ouverte à tous. Il dénonce un montage et souligne que certaines sociétés ont déjà quitté l'association, en particulier les Ambulances du Soleil. G:\Mary-Rose\TRANSPORTS SANITAIRES\sous comite\scts \Compt Rendu SCTS du doc 2/6

3 Monsieur DE BIDERAN précise que la DDASS a pour vocation d'appliquer le Code de La Santé Publique et à reconnaître l'association la plus représentative. Monsieur PELOZUELO conteste l'existence de cette association puisqu'elle a le même objet que l'au 83. Monsieur FAUP indique que des investigations et des vérifications seront menées concernant les deux associations afin de déterminer lors du prochain sous comité quelle est l'association la plus représentative du département. Monsieur FAUP rappelle le cadre légal selon lequel le préfet arrête le tableau de garde après avis de l association la plus représentative du département Dans le Var ce rôle était tenu par l AU ELABORATION DU TABLEAU DE GARDE PREFECTORALE Monsieur DE BIDERAN rappelle qu une réunion s est tenue en décembre 2008 au sujet du calcul du nombre de garde et que le secteur 6 est le seul secteur à intégrer le nombre de CCA des entreprises dans le calcul du coefficient permettant de répartir les gardes. Il propose que le mode de calcul des gardes soit uniformisé pour tout le département. Monsieur DELESSE propose le retour aux textes et que l'on ne tienne compte que du nombre de véhicules. Les moyens humains sont automatiquement proportionnels aux moyens matériels puisqu'il y a 1 CCA dans chaque ambulance. Les petites entreprises ont plus de CCA, ce qui contribue à modifier légèrement le nombre de gardes. Madame GERFAUX précise que la comparaison Mars 2008-Mars 2009 fait apparaître une constante dans le nombre de gardes sans différence notoire. Monsieur DELESSE demande qui sont les coordonnateurs de secteurs pour l'élaboration du tableau. Il demande que la clé de répartition soit la même pour tous. Monsieur DAVESNE explique tenir compte des désidérata des entreprises en répartissant les nuits de semaine et de weekend. Monsieur Frédéric DELESSE demande que le mode de calcul choisi soit intégré au cahier des charges. Le Docteur DUTEURTRE rappelle la possibilité qu'ont les petites entreprises de ne pas assurer de garde. Monsieur Bertrand MARTRES vote contre le calcul avec CCA. Le calcul prenant en compte seulement le nombre de véhicules est adopté pour tout le département. Monsieur FAUP propose que la garde départementale soit mise systématiquement à l'ordre du jour de tous les sous comités des transports sanitaires. Madame GERFAUX demande que le tableau de garde soit transmis dans les délais, c'est-àdire avant la fin du mois M-1 pour le mois suivant M +1; Le Docteur RAYMOND demande que les entreprises de garde acceptent de sortir de leur secteur si besoin et qu elles évacuent sur le centre hospitalier demandé par le Centre 15. LE CAHIER DES CHARGES EST MODIFIE Article 4 et 5 Élaboration du tableau de garde G:\Mary-Rose\TRANSPORTS SANITAIRES\sous comite\scts \Compt Rendu SCTS du doc 3/6

4 5. TRANSPORTS HOSPITALISATIONS SOUS CONTRAINTE Monsieur DELESSE désire se retirer du système et abandonner volontiers cette tâche au service public. Les interventions sont complexes, longues, délicates, les patients souvent agités et difficiles à maitriser. Le Docteur BLANC précise qu'il faut beaucoup de temps de négociations pour faire intervenir les forces de l'ordre. Par ailleurs il arrive fréquemment que le patient soit transporté sans certificat médical, qui sera rédigé aux urgences. Il est très difficile de trouver une ambulance ou un médecin disponibles. Monsieur GAGNARD explique que le transport des HDT peut prendre plusieurs heures de négociation et qu il n est pas rentable. Le Docteur RAYMOND, précise que ce type de transport pose beaucoup de difficultés. Les élus ne recourent pas toujours à la réquisition. Il est très difficile de faire intervenir les forces de l ordre et SOS médecins refuse d intervenir si chaque intervenant n est pas présent lors de l intervention. De ce fait, de nombreuses interventions sont réalisées dans le cadre du recours à l HDT d urgence (exception au principe qui permet d hospitaliser une personne sans certificat médical extérieur à l établissement de santé), ce qui est contraire à l esprit du Code de la Santé Publique. Le Docteur RAYMOND estime qu'il y a une augmentation du nombre d'hospitalisations sous contrainte. Monsieur DE BIDERAN précise que les chiffres annuels sont stationnaires et que cette analyse s explique sans doute par le fait que ce type de transport est de plus en plus régulé par le centre 15. Le CHITS a passé un marché et le 3 ème lot concerne les HO HDT. Pour l aire Toulonnaise, ces transports devraient donc être réalisés sans difficultés. Une solution à ces difficultés pourrait être la médicalisation du transport. Le Docteur DUTEURTRE précise qu'il est très difficile de trouver un médecin en milieu rural. Monsieur Jean BACCI témoigne de son expérience en tant qu'élu municipal. Les transports se sont bien passés car les forces de l'ordre étaient présentes. Monsieur CABRITA explique le fonctionnement sur Pierrefeu et Toulon. Les ambulanciers prennent une équipe hospitalière à l hôpital et vont chercher le malade. 6. AGREMENTS Demande d'agrément : Ambulances MARION Demande d'agrément sur la commune de SIX FOURS Dossier déposé en DDASS - Incomplet Ambulances SNAH Toulon Fermeture des établissements secondaires de La Seyne et du Beausset Demande d'ouverture d'un établissement secondaire au Cannet des Maures Dossier incomplet Ambulance NICOLAS BESSE SUR ISSOLE Achat d'un véhicule aux Ambulances l' ENCLOS à VARAGES Ambulance l' ENCLOS VARAGES Retrait définitif de l'agrément G:\Mary-Rose\TRANSPORTS SANITAIRES\sous comite\scts \Compt Rendu SCTS du doc 4/6

5 Ambulances SO TRAM VAR Saint MAXIMIN Achat d'un véhicule aux Ambulances GARDIOL BRIGNOLES Ambulances VICTORIA CUERS Projet d'achat d'un véhicule aux Ambulances GARDIOL BRIGNOLES Manquements : Ambulance NICOLAS Refus de garde 31/01/2009. Message transmis par le Dr BLANC. Les Ambulances NICOLAS n'ont pas respecté la procédure de modification de la garde. Du fait qu'il est déjà sanctionné par la CPAM avec un déconventionnement durant le mois de Mars, Monsieur FAUP propose de ne pas infliger de double peine. Il est rappelé que les changements de garde doivent être faits suivant la procédure et non en urgence. Un courrier d'avertissement sera rédigé pour rappeler la procédure. Monsieur DELESSE rappelle que les ambulanciers engagent des moyens importants pour effectuer la garde. Il précise qu'il y a lieu de faire la différence entre refuser de faire une mission, refuser de faire la garde et ne pas répondre au téléphone. Il demande qu'une relecture du cahier des charges soit faite. Monsieur FAUP le prévoit pour le prochain sous comité. Monsieur DAVESNE s'étonne que depuis quelques mois, le centre 15 se trompe de numéro d'appel alors que le numéro figurant au tableau est le bon. Le Docteur RAYMOND fera des recherches afin de corriger cette erreur. Ambulances St Maximinoises Non réponse téléphonique pendant la garde 01/02/2009 Monsieur BONOMI responsable du secteur 9 a pris contact avec la société qui dit avoir été en panne d' ADSL et ne reçoit pas le tableau de garde. Monsieur Frédéric DELESSE déplore le fait que des entreprises refusent de faire des gardes départementales. Il est vrai que la garde est un système très lourd et qui n'est pas rentable. Mais à partir de l instant où l on accepte de la faire, il convient d être irréprochable. Un courrier sera fait à la société pour lui demander des explications. Cette situation sera remise à l'ordre du jour du prochain sous comité. Madame GERFAUX rappelle que de nombreuses sociétés se faisaient systématiquement remplacer pour leur gardes, ce qui entrainait des complications au centre 15. Elles ont été contactées et ont déclaré se retirer du tableau de garde. Monsieur FAUP reprécise que ces sociétés peuvent revenir dans le dispositif si elles le souhaitent. Madame GERFAUX indique que, depuis, les signalements faits par le centre 15 ont considérablement diminué. G:\Mary-Rose\TRANSPORTS SANITAIRES\sous comite\scts \Compt Rendu SCTS du doc 5/6

6 7. ARRET DES VEHICULES SUR L'AXE STRASBOURG - FOCH Monsieur CABRITA rend compte de la réunion du 20 janvier avec le Directeur Départemental de la Sécurité publique du Var et Monsieur LANDOLFINI. La police avait dans un premier temps autorisé le stationnement temporaire sur les trottoirs. Or la quasi-totalité des trottoirs de cet axe est condamné par des barrières et trop hauts pour les véhicules. L'autorisation de s'arrêter dans la voie de droite de circulation a été prise en mairie le 19 février au matin. 8. QUESTIONS DIVERSES Monsieur DE BIDERAN évoque une plainte d'une patiente contre une entreprise "PARAMEDICAL" pour maltraitance envers sa mère qui est en surpoids. Monsieur CABRITA indique que la question est posée au niveau national à la CPAM pour une tarification différente. La législation du travail prévoit un maximum de charge à porter pour un salarié. Monsieur PELOZUELO cite le courrier de Monsieur le Préfet concernant le désengagement des moyens du SDIS au bénéfice du moyen de transport régulé par le Centre 15 dans le cas d un engagement concomitant. Il demande l'avis du Lieutenant Colonel SOTTY qui le courrier du préfet sera appliqué. Il rappelle le souci du préfet de préserver la qualité de la prise en charge du patient. Monsieur DELESSE rend compte de la manifestation du matin des ambulanciers devant le Conseil Général et devant la Mairie de Toulon, leur revendication étant la non-conformité supposée du projet de convention de l'hôpital de Fréjus-Saint Raphael avec le SDIS. Il demande que la procédure retenue soit celle de l appel d offres. Le Lieutenant Colonel SOTTY souligne que la mission du SDIS n'est pas de faire du transport sanitaire. Le SDIS assure les transports en carence et respecte le choix du vecteur par le Centre 15. Il rappelle que dans un avenir proche il y aura un centre unique de réception des appels SDIS et non 22 à l'heure actuelle, ce qui permettra d unifier les modes de fonctionnement. Monsieur CABRITA soulève la question de la présence des ambulanciers et du SDIS durant les manifestations sportives. Il demande sur quels critères le choix du prestataire est fait et comment est calculée la tarification. Le Lieutenant Colonel SOTTY répond que pour l'agglomération Toulonnaise, ce sont essentiellement les pompiers qui sont présents car la ville participe au financement du SDIS. La mise en concurrence n'est pas obligatoire. Les prestations sont facturées par le SDIS. La séance est levée à 17 h 30 Prochaine réunion du Comité de suivi de la convention tripartite le Mardi 24 Mars 2009 à 14 h 30. Prochaine réunion du sous comité prévue en Mai G:\Mary-Rose\TRANSPORTS SANITAIRES\sous comite\scts \Compt Rendu SCTS du doc 6/6

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014 Introduction Les modalités d hospitalisations sous contraintes sous extrêmement encadrées d un point de vue légal et réglementaire. Deux lois sont venues récemment modifier la Loi de 1990 relative «aux

Plus en détail

SAP et Actualités du 3SM

SAP et Actualités du 3SM SAP et Actualités du 3SM Réunion annuelle du GIRACAL SEDAN 2 Avril 2011 Médecin Colonel Francis Lévy SAP En 2010 les SP ont réalisé 2 876 456 interventions de SAP soit + 5% / 2009 186 590 étaient médicalisés

Plus en détail

La régulation des transports sanitaires par les SAMU

La régulation des transports sanitaires par les SAMU La régulation des transports sanitaires par les SAMU DHOS SDO Bureau O1 1 L organisation des transports sanitaires urgents : une mission permanente Principe : Les transports sanitaires sont une mission

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 CENTRE HOSPITALIER LE MAS CAREIRON B. P. 56 30701 UZES cédex --------------------- REGLEMENT DE CONSULTATION TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 Date limite de remise des offres : VENDREDI

Plus en détail

COMMISSION du 02/04/2014 CPAM14

COMMISSION du 02/04/2014 CPAM14 Présents : COMMISSION du 02/04/2014 CPAM14 Ambulanciers : Mr VASSET, Mr de K, Mr MOUCHEL, Mme DOUCHIN CPAM14 : Mme LAGARRIGUE C, Mr MARIAGE, Mr GOUVILLE (Responsable relations CH), MME LEMENAGER (Responsable

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1 L objectif du décret 2 Rappel des obligations SST en vigueur avant le Décret 3 Ce qui va changer 4 Zoom CHSCT 5 Zoom Services Santé au travail 6 Inspection du travail 7 Conclusion

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

FICHE D IDENTITED. Filiale à 100% de GROUPAMA-GAN. Société Anonyme au capital de 9.590.040. Chiffre d Affaires 2009 : 137 M. Date de création : 1981

FICHE D IDENTITED. Filiale à 100% de GROUPAMA-GAN. Société Anonyme au capital de 9.590.040. Chiffre d Affaires 2009 : 137 M. Date de création : 1981 1 2 FICHE D IDENTITED Filiale à 100% de GROUPAMA-GAN Société Anonyme au capital de 9.590.040 Chiffre d Affaires 2009 : 137 M Date de création : 1981 Siège social : 8-14 Avenue des Frères Lumière 94368

Plus en détail

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C) R.C. Page 1 sur 7 Article 1 : Objet de la consultation Le présent marché porte sur les travaux à réaliser dans le cadre

Plus en détail

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C.

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C. 06-2014 Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes Règlement de consultation R.C. La procédure de consultation utilisée est le MAPA, en application de l article

Plus en détail

Groupe scolaire Lucie AUBRAC

Groupe scolaire Lucie AUBRAC Demande d'inscription aux écoles et /ou aux activités périscolaires Groupe scolaire Lucie AUBRAC Année scolaire 2014-2015 L'inscription à l'école maternelle des enfants ayant atteint l'âge n'est pas toujours

Plus en détail

Procédure devant le conseil départemental / conciliation de l article L. 4123-2

Procédure devant le conseil départemental / conciliation de l article L. 4123-2 Procédure devant le conseil départemental / conciliation de l article L. 4123-2 I / Le plaignant est un organe de l Ordre : les parties n ont pas à être convoquées à une réunion de conciliation ; CE, 21

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY Le Maire de la commune de Commelle-Vernay (Loire), Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L 2122-18

Plus en détail

Règlement de la Consultation RC

Règlement de la Consultation RC Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Directeur du Parc national des Ecrins MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE passé en application des articles 28 et 35 du Code des Marchés publics Règlement de la Consultation RC

Plus en détail

REGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE

REGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE ANNEXE REGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE SERVICE JEUNESSE Préambule : En période scolaire, le service Jeunesse de la mairie de Saint-Bon est chargé de l organisation du service de

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE)

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) Circulaire 31 août 2012 Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

CIRCULAIRE N /DHOS/O1/2003/ du 12 décembre 2003 relative aux modalités d organisation de la permanence des soins en médecine ambulatoire.

CIRCULAIRE N /DHOS/O1/2003/ du 12 décembre 2003 relative aux modalités d organisation de la permanence des soins en médecine ambulatoire. MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Le Ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées A Mesdames et Messieurs les préfets de départements

Plus en détail

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie Médecins Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie La convention nationale des médecins libéraux, signée le 26 juillet 2011, a défini dans son article

Plus en détail

Le transport scolaire en taxi

Le transport scolaire en taxi Un taxi pour aller à l école, en soin Le transport scolaire en taxi Les transports en taxis du domicile à l école sont réservés aux élèves qui ne peuvent pas utiliser les moyens de transports en commun

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Marché établi en application du décret 2006-975 du 1er août 2006 modifié portant code des marchés publics, selon la procédure adaptée prévue à l article 28 du code des

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage et maître d oeuvre : Commune

Plus en détail

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Entre les signataires, Le Collège Anatole France, représenté par Mme FAURE Marie-Christine, Principale

Plus en détail

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI.

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI. C O N V E N T I O N RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE DANS LES MISSIONS HUMANITAIRES DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE ENTRE : LE CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE De, représenté par

Plus en détail

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS Adopté au Conseil Municipal du 9 février 2015 Article I. PRÉSENTATION La Mairie de Montmorency propose aux enfants montmorencéens de partir en séjour pendant les vacances scolaires. Les vacances constituent

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

LES SOINS PSYCHIATRIQUES SANS CONSENTEMENT LOI DU 5 JUILLET 2011

LES SOINS PSYCHIATRIQUES SANS CONSENTEMENT LOI DU 5 JUILLET 2011 IFSI Rockefeller 4 OCTOBRE 2012 LES SOINS PSYCHIATRIQUES SANS CONSENTEMENT LOI DU 5 JUILLET 2011 Jean Maillet-Contoz Bureau des soins infirmiers CH le Vinatier OBJECTIFS DE L INTERVENTION Acquisition de

Plus en détail

CONSULTATION DE PRESTATAIRES DE SERVICES D ASSURANCES

CONSULTATION DE PRESTATAIRES DE SERVICES D ASSURANCES CONSULTATION DE PRESTATAIRES DE SERVICES D ASSURANCES REGLEMENT DE LA CONSULTATION 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE LA CONSULTATION... 4 1.1 - Nature et consistance de l ouvrage... 4 1.2 - Contenu de la

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE Département DE LA LOIRE Arrondissement DE MONTBRISON MAIRIE DE 42130 BOËN-SUR-LIGNON Tél. 04 77 97 72 40 Fax. 04 77 24 09 06 Courriel : mairie@boen.fr Site internet : www.boen.fr REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2014

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2014 1 PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2014 JEUDI 9 OCTOBRE 2014 CORRIGE EPREUVES DE REGLEMENTATION LOCALE Durée de l épreuve - 40mn Notation sur 20 points Toutes

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

Devenir Assistant maternel

Devenir Assistant maternel Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Direction Enfance Famille et Insertion Service Protection Maternelle et Infantile Devenir Assistant maternel En choisissant d être assistant maternel, vous

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN DATE DU 30 JUIN 2005

PROCES VERBAL DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN DATE DU 30 JUIN 2005 PROCES VERBAL DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN DATE DU 30 JUIN 2005 L an deux mille cinq, le jeudi 30 juin à 15 h 00, le Conseil d Administration, dûment convoqué, s est réuni au Centre de Gestion, sous

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau R 2 SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Instruction DGOS/R 2 n o 2010-333 du 9 septembre

Plus en détail

Fiche thématique n 9 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012

Fiche thématique n 9 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012 Principaux enseignements En 2012, les enquêteurs de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE ENTRE Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président du Conseil général

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS)

Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS) Fiche de présentation du projet de décret fixant les conditions et les modalités de mise œuvre des contrats santé solidarité (CSS) L article 43 de la loi «hôpital, patients santé et territoires», dispose

Plus en détail

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 DOSSIER DU PROFESSEUR TUTEUR (maître responsable du stage) Session d' ETE 2008 1. Calendrier 2. Dispositions matérielles 3. Questions fréquemment

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES Direction des Ressources Service mutualisé de la Commande Publique 25 boulevard Besson Bey 16023 ANGOULEME CEDEX - Téléphone : 05 45 38 69 84 CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES FOURNITURE

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

MARCHÉ PASSÉ SELON LA PROCÉDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES PARTICULIÈRES (CCP)

MARCHÉ PASSÉ SELON LA PROCÉDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES PARTICULIÈRES (CCP) Rue Frédéric Raboisson BP 40024 60 607 CLERMONT CEDEX Tél : 03 44 77 33 00 http://www.ch-clermont.fr/appel_offres-1c.html Direction des Services Economiques Tél : 03 44 77 33 92 Fax : 03 44 77 36 30 MARCHÉ

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F9. ETRE ASSISTE D UN AVOCAT : OUI MAIS COMMENT?

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F9. ETRE ASSISTE D UN AVOCAT : OUI MAIS COMMENT? Comme vous le savez, vous êtes libre de choisir l avocat que vous désirez. Attention! Il est conseillé de trouver un avocat spécialisé dans le type de droit qui intéresse, selon votre affaire (exemple

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Entre le Service Départemental d Incendie et de Secours du Jura, ci-après dénommé le SDIS, représenté par Monsieur Christophe PERNY,

Plus en détail

Cahier des charges pour l organisation d une manifestation ou d une compétition sportive

Cahier des charges pour l organisation d une manifestation ou d une compétition sportive Cahier des charges pour l organisation d une manifestation ou d une compétition sportive Deux mois au plus tard avant la manifestation et selon le planning établi par le CASOC des manifestations de l année,

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

Commune de CARNOULES Département du Var

Commune de CARNOULES Département du Var Commune de CARNOULES Département du Var MARCHE DE SERVICES Règlement de consultation 2015MAPA03 Foncier Prestations de géomètre MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE CARNOULES ETABLISSEMENT : Hôtel de Ville 27

Plus en détail

CONVENTION relative au lieu passerelle de Rouen

CONVENTION relative au lieu passerelle de Rouen CONVENTION relative au lieu passerelle de Rouen ENTRE : d une part LE DÉPARTEMENT DE SEINE-MARITIME, Sis à l Hôtel du Département, quai Jean Moulin, 76101 cedex, représenté par son Président, Monsieur

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché ENTRETIEN, AMENAGEMENT ET REPARATION DU RESEAU TELEPHONIE ET INFORMATIQUE DES BATIMENTS Date et heure limites

Plus en détail

Une réforme attendue

Une réforme attendue 1 Introduction Une réforme attendue 2 000 000 d actes d urbanisme par an Une législation très touffue et complexe Source d insécurité pour les porteurs de projet et les communes Critique unanime des usagers

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

OPTON ELITE 2011-2012 EQUIPE COMITE

OPTON ELITE 2011-2012 EQUIPE COMITE DESTINATAIRES : - Madame a Présidente, Messieurs les Présidents des Comités Régionaux, - Madame, Messieurs les membres de l encadrement fédéral. Mesdames, Messieurs, Je vous rappelle que l article L321-4

Plus en détail

SCHEMA DE CONTRAT POUR UN MEDECIN DU SPORT SUIVI ET APTITUDE

SCHEMA DE CONTRAT POUR UN MEDECIN DU SPORT SUIVI ET APTITUDE SCHEMA DE CONTRAT POUR UN MEDECIN DU SPORT SUIVI ET APTITUDE Adopté lors de la session d'avril 1999 ENTRE l Etat la Collectivité territoriale L Association (club ou fédération) représenté par M. le Centre

Plus en détail

TARIF UNIQUE DANS TOUTES LES STRUCTURES

TARIF UNIQUE DANS TOUTES LES STRUCTURES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 27 JUILLET 2010 L an deux mil dix, le 27 Juillet à 19 heures, le Conseil Communautaire de la Communauté

Plus en détail

PASS sports vacances. Sommaire

PASS sports vacances. Sommaire PASS sports vacances Sommaire PREAMBULE Article 1 : Modalités d inscription Article 2 : Modalités de fonctionnement Article 3 : Les infrastructures Article 4 : Tarification Article 5 : Sécurité et secours

Plus en détail

SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE. ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD

SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE. ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD Printemps des EHPAD Nice 26 mars 2015 SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE - S.U.A.P - ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD Médecin Lt Colonel V. ALAUX-DHENIN, Responsable «Mission Médicalisation

Plus en détail

Règlement intérieur de l Association Sportive Golf Club des Fontenelles Administratif Financier - Sportif

Règlement intérieur de l Association Sportive Golf Club des Fontenelles Administratif Financier - Sportif Règlement intérieur de l Association Sportive Golf Club des Fontenelles Administratif Financier - Sportif Le présent règlement a pour objet de préciser certains points des statuts et organise les règles

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL L accueil collectif de mineurs intercommunal est une action dépendante de la Communauté de Communes Epte-Vexin-Seine. Habilité par le ministère

Plus en détail

Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre?

Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre? Quel est le cadre légal et réglementaire du remplacement d un infirmier libéral par un autre infirmier? Quelles sont les procédures à suivre? En droit, on considère qu il y a remplacement lorsqu un infirmier

Plus en détail

COMMUNE DE FEUCHEROLLES

COMMUNE DE FEUCHEROLLES COMMUNE DE FEUCHEROLLES PORTANT REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - RESTAURATION SCOLAIRE ETUDE DIRIGEE - TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES - RENSEIGNEMENTS : Mairie de Feucherollles 39 Grande rue 78810 FEUCHEROLLES

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 L an deux mille neuf, le vingt deux décembre, le Conseil Communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Monsieur Patrick PETITJEAN,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHE PUBLIC DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE PUBLIC DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître de l ouvrage Commune de Biars sur Cère Objet de la consultation Révision du POS et transformation en du PLU Remise des offres Vendredi 10 juin

Plus en détail

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION D AUTOCAR

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION D AUTOCAR REGIE MUNICIPALE DES TRANSPORTS avenue de l Allier 63800 COURNON D AUVERGNE : 04.73.77.65.00 - transports@cournon-auvergne.fr ooooooo REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION D AUTOCAR 1 CHAPITRE I OBJET : MISE

Plus en détail

conditions commerciales

conditions commerciales Conditions commerciales conditions commerciales 1 1. Nos accords Objet de l accord Mastempo Travail Temporaire met à disposition de l entreprise utilisatrice du personnel intérimaire répondant aux compétences

Plus en détail

Mairie de Merville CAHIER DES CHARGES POUR L ORGANISATION D UNE MANIFESTATION OU D UNE COMPETITION SPORTIVE

Mairie de Merville CAHIER DES CHARGES POUR L ORGANISATION D UNE MANIFESTATION OU D UNE COMPETITION SPORTIVE Mairie de Merville CAHIER DES CHARGES POUR L ORGANISATION D UNE MANIFESTATION OU D UNE COMPETITION SPORTIVE DEUX MOIS au plus tard avant la manifestation, l organisateur adressera au Service des Sports

Plus en détail

VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES 2014 REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE / TAP RESTAURATION 2014-2015 VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES Informations Générales La restauration scolaire, les accueils périscolaires, les temps d activités

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

Définition La permanence des soins ambulatoires est un dispositif sanitaire permettant au citoyen de recourir à un médecin généraliste :

Définition La permanence des soins ambulatoires est un dispositif sanitaire permettant au citoyen de recourir à un médecin généraliste : FICHE 1 LA PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES Dossier de presse Définition La permanence des soins ambulatoires est un dispositif sanitaire permettant au citoyen de recourir à un médecin généraliste : -

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE Article 28 du Code des Marchés Publics DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES EQUIPEMENT EN MOBILIER POUR LA MAIRIE DE QUINT-FONSEGRIVES REGLEMENT DE LA

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE CONSULTATION. R.C. n ENSAG/2014/2 CENTRALES DE TRAITEMENT D AIR

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE CONSULTATION. R.C. n ENSAG/2014/2 CENTRALES DE TRAITEMENT D AIR RC ENSAG/2014/2 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE CONSULTATION R.C. n ENSAG/2014/2 CENTRALES DE TRAITEMENT D AIR REMISE EN SERVICE ET OPTIMISATION DES CENTRALES DE TRAITEMENT D AIR DE L ECOLE NATIONALE

Plus en détail

Dossier d inscription aux services :

Dossier d inscription aux services : Dossier d inscription aux services : Restauration scolaire Accueils périscolaires matin soir TAP 2015 2016 Pour une inscription au restaurant scolaire TAP accueils périscolaires : Dossier d inscription

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES - REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES Article 1 : Généralités La commune de Feucherolles met en place un accueil de mineurs sur son territoire,

Plus en détail

COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY. Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU

COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY. Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU Cahier des Charges CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE ARTICLE

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 06-D-05 du 15 mars 2006 relative à des pratiques mises en œuvre dans le secteur des transports sanitaires d urgence dans le Doubs et le Jura Le Conseil de la concurrence

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ]

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] Préambule : Les statuts de l U.S. Fismoise adoptés par l Assemblée Générale du [ ] permettent de réaliser un règlement intérieur destiné à

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

ASSURANCE - MALADIE - ACCIDENT

ASSURANCE - MALADIE - ACCIDENT ASSURANCE - MALADIE - ACCIDENT Devant tout type d accident, de maladie, il convient d avertir le plus rapidement possible le Service Formation de l ATC. ASSURANCE MUTUELLE NATIONALE DES SPORTIFS L ATC

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. ACCUEIL PERISCOLAIRE (Garderies éducatives, restauration scolaire, NAP, garderies, transports scolaires)

REGLEMENT INTERIEUR. ACCUEIL PERISCOLAIRE (Garderies éducatives, restauration scolaire, NAP, garderies, transports scolaires) Mairie de Fagnières Règlement à conserver par les parents 4 rue du Général Dautelle 51510 FAGNIÈRES Tél. : 03.26.68.15.31 Fax. : 03.26.66.41.53 www. mairie-de-fagnieres.com REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

Règlement de fonctionnement de l Accueil Collectif de Mineurs (A.C.M.) «Les P tits Luc»

Règlement de fonctionnement de l Accueil Collectif de Mineurs (A.C.M.) «Les P tits Luc» Règlement de fonctionnement de l Accueil Collectif de Mineurs (A.C.M.) «Les P tits Luc» PREAMBULE L Accueil Collectif des Mineurs (A.C.M.), appelé communément Centre de Loisirs Sans Hébergement (C.L.S.H.)

Plus en détail

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public Le Conseil de la concurrence (commission

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURE POSE ENTRETIEN ET MAINTENANCE DES MOBILIERS

Plus en détail

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST.

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST. NOTE SUR L ORGANISATION DES SECRS EN ENTREPRISE : Les Sauveteurs Secouristes du Travail (SST)*et procédures en cas d accident du travail ou de malaise nécessitant le retour du salarié à son domicile Note

Plus en détail

ACCORD-CADRE 2008-2011

ACCORD-CADRE 2008-2011 ACCORD-CADRE 2008-2011 ENTRE : L INSTITUT NATIONAL DE PREVENTION ET D EDUCATION POUR LA SANTE (INPES), Etablissement public administratif, situé 42, boulevard de la Libération 93203 Saint-Denis cedex,

Plus en détail

FICHE D URGENCE * ECOLE JEAN MOULIN - LE BARCARES - Nom - Prénom de l enfant : Classe :.Date de naissance :..

FICHE D URGENCE * ECOLE JEAN MOULIN - LE BARCARES - Nom - Prénom de l enfant : Classe :.Date de naissance :.. FICHE D URGENCE * ECOLE JEAN MOULIN - LE BARCARES - Nom - Prénom de l enfant : Classe :.Date de naissance :.. Nom et adresse des parents ou du représentant légal :... N et adresse du centre de sécurité

Plus en détail

Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie

Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Mise à jour le 27.05.2014 - Direction de l'information légale et administrative

Plus en détail

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email...

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE Entre les soussignés : LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... Et L ASSISTANT A MAITRISE D OUVRAGE Représenté par :...

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

Marché de Fournitures

Marché de Fournitures Marché de Fournitures Cahier des Clauses Particulières pour la fourniture des repas en liaison chaude pour le restaurant scolaire de l école maternelle et élémentaire du RPI MARCLOPT/SAINT LAURENT LA CONCHE

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET D ETAPES

REFONTE DU SITE INTERNET D ETAPES Marché public ETAblissement Public Educatif et Social ETAPES 27, rue du Maréchal Leclerc BP 12 39107 DOLE CEDEX MARCHE A 03 PROCEDURE 84 82 20 76 03 ADAPTEE 84 72 25 45 (MAPA) REFONTE DU SITE INTERNET

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AU DISPOSITIF D AIDE A LA RESTAURATION SCOLAIRE

REGLEMENT APPLICABLE AU DISPOSITIF D AIDE A LA RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT APPLICABLE AU DISPOSITIF D AIDE A LA RESTAURATION SCOLAIRE Conscient des enjeux liés à la restauration, le Département de l Isère met en œuvre un schéma de la restauration scolaire selon 5 priorités

Plus en détail

MISSION DE COORDINATION SPS : RECONSTRUCTION DE LA MEDIATHEQUE APRES SINISTRE

MISSION DE COORDINATION SPS : RECONSTRUCTION DE LA MEDIATHEQUE APRES SINISTRE Commune de Meyrargues Marché de Coordination SPS CAHIER DES CHARGES MISSION DE COORDINATION SPS : RECONSTRUCTION DE LA MEDIATHEQUE APRES SINISTRE 1. OBJET DE LA CONSULTATION 1.1 OBJET DU MARCHE Le présent

Plus en détail

Votre installation en libéral

Votre installation en libéral Votre installation en libéral Au moment de votre installation et dans votre exercice au quotidien, l Assurance Maladie souhaite vous accompagner à chaque étape clé de votre vie professionnelle et renforcer

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX La présente convention est établie entre : La ville de Sceaux 122, rue Houdan 92331

Plus en détail