PERDICAN, à haute voix, de manière que Camille l entende. Je t aime, Rosette! toi seule au monde tu n as rien oublié de nos beaux jours passés ; toi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PERDICAN, à haute voix, de manière que Camille l entende. Je t aime, Rosette! toi seule au monde tu n as rien oublié de nos beaux jours passés ; toi"

Transcription

1 , à haute voix, de manière que Camille l entende. Je t aime, Rosette! toi seule au monde tu n as rien oublié de nos beaux jours passés ; toi seule tu te souviens de la vie qui n est plus ; prends ta part de ma vie nouvelle ; donne-moi ton coeur, chère enfant ; voilà le gage de notre amour. Il lui pose sa chaîne sur le cou. Vous me donnez votre chaîne d or? Regarde à présent cette bague. Lève-toi, et approchons-nous de cette fontaine. Nous vois-tu tous les deux, dans la source, appuyés l un sur l autre? Vois-tu tes beaux yeux près des miens, ta main dans la mienne? Regarde tout cela s effacer. (Il jette sa bague dans l eau. ) Regarde comme notre image a disparu ; la voilà qui revient peu à peu ; l eau qui s était troublée reprend son équilibre ; elle tremble encore ; de grands cercles noirs courent à sa surface ; patience, nous reparaissons ; déjà je distingue de nouveau tes bras enlacés dans les miens ; encore une minute, et il n y aura plus une ride sur ton joli visage ; regarde! c était une bague que m avait donnée Camille. CAMILLE, à part. Il a jeté ma bague dans l eau. Rosette? Écoute! le vent se tait ; la pluie du matin roule en perles sur les feuilles séchées que le soleil ranime. Par la lumière du ciel, par le soleil que voilà, je t aime! Tu veux bien de moi, n est-ce pas? On n a pas flétri ta jeunesse? on n a pas infiltré dans ton sang vermeil les restes d un sang affadi? Tu ne veux pas te faire religieuse ; te voilà jeune et belle dans les bras d un jeune homme. Ô Rosette, Rosette! sais-tu ce que c est que l amour? Hélas! monsieur le docteur, je vous aimerai comme je pourrai. Oui, comme tu pourras ; et tu m aimeras mieux, tout docteur que je suis et toute paysanne que tu es, que ces pâles statues fabriquées par les nonnes, qui ont la tête à la place du coeur, et qui sortent des cloîtres pour venir répandre dans la vie l atmosphère humide de leurs cellules ; tu ne sais rien ; tu ne lirais pas dans un livre la prière que ta mère t apprend, comme elle l a apprise de sa mère ; tu ne comprends même pas le sens des paroles que tu répètes, quand tu t agenouilles au pied de ton lit ; mais tu comprends bien que tu pries, et c est tout ce qu il faut à Dieu. Comme vous me parlez, monseigneur! Tu ne sais pas lire ; mais tu sais ce que disent ces bois et ces prairies, ces tièdes rivières, ces beaux champs couverts de moissons, toute cette nature splendide de jeunesse. Tu reconnais tous ces milliers de frères, et moi pour l un d entre eux ; lève-toi, tu seras ma femme, et nous prendrons racine ensemble dans la sève du monde tout-puissant. Il sort avec Rosette.

2 Axe Citations à haute voix, de manière que Camille l entende. Outils d'analyse Didascalie (initiale) Interprétation, explications Perdican ne s'adresse pas à Rosette, mais vise Camille : il parle beaucoup (ce sont de longues tirades), ne se soucie pas des réponses de Rosette. Ce n'est pas un vrai dialogue. Il lui pose sa chaîne sur le cou. (Il jette sa bague dans l eau. ) à part. aparté Les deux actions s'opposent : en jetant la bague, il montre à Camille qu'il met fin à leur relation ; en posant la chaîne, il «se marie». Il sait ce qu'il fait. En jetant la bague, il ne referme pas définitivement la porte à Camille. C n'intervient qu'à un moment : quand son prénom est prononcé. Musset préfère laisser le spectateur imaginer ce qu'elle ressent. Regarde à présent cette bague. (...) regarde! c était une bague que m avait donnée Camille. (...) Ô Rosette, Rosette! sais-tu ce que c est que l amour? Oui, comme tu pourras (...) c est tout ce qu il faut à Dieu. Tu ne sais pas lire ( ) nous prendrons racine ensemble dans la sève du monde tout-puissant. # Vous me donnez votre chaîne d or? Hélas! monsieur le docteur, je vous aimerai comme je pourrai. Tirades répliques courtes Ce n'est pas un dialogue véritable. Perdican parle tout seul. Mis à part l'adverbe «oui» au début de sa troisième réplique, il ne tient pas compte des répliques de Rosette. Il récite, il débite une longue tirade, entrecoupée de courtes interventions de Rosette.

3 Comme vous me parlez, monseigneur! Je t aime, Rosette! donne-moi ton coeur, chère enfant Rosette? Ô Rosette, Rosette! sais-tu ce que c est que l amour? # Hélas! monsieur le docteur Comme vous me parlez, monseigneur! prends ta part de ma vie nouvelle ; donne-moi ton coeur Regarde à présent cette bague. Lève-toi, et approchons-nous de cette fontaine. Regarde tout cela s effacer. Regarde comme notre image a disparu regarde! lève-toi, Nous vois-tu tous les deux, dans la source, appuyés l un sur l autre? Vois-tu tes beaux yeux près des miens, ta main dans la mienne? Rosette? Écoute! le vent se tait ; la pluie du matin roule en perles sur les feuilles séchées que le soleil ranime. Par la lumière du ciel, par le soleil que voilà, je t aime! Tu veux bien de moi, n est-ce pas? On n a pas flétri ta jeunesse? on n a pas infiltré dans ton sang vermeil les restes d un sang affadi? Tu ne veux pas te faire religieuse ; te voilà jeune et belle dans les bras d un jeune homme. Ô Rosette, Rosette! sais-tu ce que c est que l amour? Je t aime, / toi seule au monde tu n as rien oublié de nos beaux jours passés ; toi seule tu te souviens de la vie qui n est plus ; / prends ta part de ma vie nouvelle apostrophes Impératif ordres injonctions Questions rhétoriques vouvoiement/t utoiement Rosette lui parle comme s'il était quelqu'un de très important. Il y a une différence sociale très nette. Il y a une gradation dans les répliques de Rosette : elle est de plus en plus émerveillée («docteur» : elle le trouve savant ; «monseigneur» : elle le considère comme un être supérieur). P. s'amuse à répéter le prénom de R. parce qu'il sait que Camille l'entend : il veut l'énerver. Il prononce une fois le prénom de Camille pour évoquer la bague qu'il jette (Camille réagit!). Perdican mène l'échange, dirige. Rosette n'est qu'une marionnette. Il se comporte comme un metteur en scène. Il accorde beaucoup d'importance au regard, au miroir que constitue la fontaine : il fait une sorte de rituel. La bague efface le passé (donc Camille) et apparaît Rosette... P. domine R. Ce ne sont pas de vraies questions, parce que ce n'est pas un vrai dialogue. Il veut faire réfléchir, non pas R, mais C. P. tutoie R, tandis que celle-ci le vouvoie : il occupe une place sociale supérieure.

4 # Vous me donnez votre chaîne d or? / Hélas! monsieur le docteur, je vous aimerai comme je pourrai. : Comme vous me parlez, monseigneur! Regarde Lève-toi, Regarde / Regarde / regarde Rosette? / Ô Rosette, Rosette! sais-tu ce que c est que l amour? lève-toi, tu seras ma femme On n a pas flétri ta jeunesse? on n a pas infiltré dans ton sang vermeil les restes d un sang affadi? Tu ne veux pas te faire religieuse répétitions négations Il veut attirer l'attention de Camille sur les passages les plus importants. Il énumère les défauts de Camille : c'est un portrait en creux (un réquisitoire) de celle-ci... Regarde tout cela s effacer. (Il jette sa bague dans l eau. ) Regarde comme notre image a disparu ; la voilà qui revient peu à peu ; l eau qui s était troublée reprend son équilibre ; elle tremble encore ; de grands cercles noirs courent à sa surface ; patience, nous reparaissons ; déjà je distingue de nouveau tes bras enlacés dans les miens ; encore une minute, et il n y aura plus une ride sur ton joli visage Champ lexical de l'apparition/de la disparition de la présence P. se livre à un rituel : il efface le passé et voit apparaître deux êtres nouveaux. R. remplace Camille religieuse les nonnes, des cloîtres leurs cellules prière pries, Dieu. Champ lexical de la religion L'attaque est évidente... Perdican ne s'adresse pas à Rosette, mais à Camille : c'est la religion qui empêche celle-ci d'avouer simplement son amour. tu m aimeras mieux, tout docteur que je suis et toute paysanne que tu es, que ces pâles statues fabriquées par les nonnes, qui ont la tête à la place du coeur, et qui sortent des cloîtres pour venir répandre dans la vie l atmosphère humide de leurs Termes péjoratifs métaphore chosification réification Il utilise des termes péjoratifs pour désigner tout ce qui concerne la religion : ces religieuses ne sont plus des personnes, à ses yeux, mais des «statues». Elles sont

5 cellules ; tu ne sais rien ; tu ne lirais pas dans un livre la prière que ta mère t apprend, comme elle l a apprise de sa mère ; tu ne comprends même pas le sens des paroles que tu répètes, quand tu t agenouilles au pied de ton lit Tu ne sais pas lire négations champ lexical de la connaissance, de l'intelligence incapables d'exprimer des sentiments. Il énumère les défauts de Camille, qui sont des qualités de Rosette : c'est un portrait en creux de Camille. Rosette et Camille s'opposent complètement : la première est sensible (coeur), l'autre est intelligente (tête). «la tête à la place du coeur». tu ne comprends même pas le sens des paroles que tu répètes, quand tu t agenouilles au pied de ton lit ; mais tu comprends bien que tu pries Tu ne sais pas lire ; mais tu sais ce que disent ces bois et ces prairies, ces tièdes rivières, ces beaux champs couverts de moissons Répétition de la conjonction «mais» opposition Il oppose la tête et le coeur, Camille et Rosette : il préfère Rosette. Elle a deux qualités : elle prie sans se poser de questions ; elle comprend la nature. le vent se tait la pluie du matin roule en perles sur les feuilles séchées que le soleil ranime toute cette nature splendide de jeunesse. Tu reconnais tous ces milliers de frères nous prendrons racine ensemble dans la sève du monde toutpuissant. Métaphores personnificati on hyperbole champ lexical de la nature Perdican montre qu'il est très attaché à la nature, à son enfance. [ouverture : il en parle à plusieurs reprises, fontaine, etc.] Cela renforce l'opposition entre Rosette (paysanne : embrasse P la première fois) et Camille (citadine : refuse un baiser). le vent la pluie du matin les feuilles séchées le soleil la lumière du ciel le soleil ces bois et ces prairies, ces tièdes rivières, ces beaux champs couverts de moissons, toute cette nature splendide de jeunesse. Champ lexical de la nature Dans une tirade, surtout, il s'emporte, il se laisse aller, il livre le fond de sa pensée : son attachement à la nature. [P est le seul à parler au choeur, le groupe de paysans ; C ne parle qu'une fois à Rosette, sa «soeur de lait»]

6 racine la sève ces bois et ces prairies, ces tièdes rivières, ces beaux champs couverts de moissons Énumération accumulation article démonstratif Il insiste sur ces mots, sur la nature ; il montre la nature. [accumulation : les termes sont au pluriel : on veut donner l'impression de quantité ; «ça déborde»] mais tu comprends bien que tu priés, et c est tout ce qu il faut à Dieu. Tu ne sais pas lire ; mais tu sais ce que disent ces bois et ces prairies vu INTRODUCTION. Je présente l'auteur. Je présente le livre. Je présente l'extrait. J'amène la problématique : Problématique : Lecture expressive du texte. Annonce du plan. AXE 1 : J'énonce l'idée directrice : Transition : AXE 2 : J'énonce l'idée directrice : les infos de cette pièce de théâtre

7 Transition : AXE 3 : J'énonce l'idée directrice : CONCLUSION. Rappel des axes. Idée nouvelle, non utilisée. Ouverture.

CRÉON Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi.

CRÉON Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi. Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi. 5 10 15 20 25 30 35 40 Si, je sais ce que je dis, mais c est vous qui ne m entendez plus. Je vous parle de trop loin maintenant, d un royaume où vous ne pouvez

Plus en détail

LE GARDE Vous comprenez, si on me fouille, moi, c est le conseil de guerre. Cela vous est égal, à vous? (Il regarde encore la bague.

LE GARDE Vous comprenez, si on me fouille, moi, c est le conseil de guerre. Cela vous est égal, à vous? (Il regarde encore la bague. Vous comprenez, si on me fouille, moi, c est le conseil de guerre. Cela vous est égal, à vous? (Il regarde encore la bague.) Ce que je peux, si vous voulez, c est écrire sur mon carnet ce que vous auriez

Plus en détail

PERDICAN Il y a deux cents femmes dans ton monastère, et la plupart ont au fond du coeur des blessures profondes ; elles te les ont fait toucher ; et

PERDICAN Il y a deux cents femmes dans ton monastère, et la plupart ont au fond du coeur des blessures profondes ; elles te les ont fait toucher ; et Il y a deux cents femmes dans ton monastère, et la plupart ont au fond du coeur des blessures profondes ; elles te les ont fait toucher ; et elles ont coloré ta pensée virginale des gouttes de leur sang.

Plus en détail

1ère lecture : du livre d'isaïe (55,1-11) 2ème lecture : de la première lettre de saint Jean (5,1-9) Evangile : selon saint Marc (1,7-11)

1ère lecture : du livre d'isaïe (55,1-11) 2ème lecture : de la première lettre de saint Jean (5,1-9) Evangile : selon saint Marc (1,7-11) 1ère lecture : du livre d'isaïe (55,1-11) 2ème lecture : de la première lettre de saint Jean (5,1-9) Evangile : selon saint Marc (1,7-11) Ce matin, j aimerais vous souhaiter à tous un bon anniversaire.

Plus en détail

Ruy Blas Acte V, scène 4 Victor Hugo

Ruy Blas Acte V, scène 4 Victor Hugo Ruy Blas Acte V, scène 4 Victor Hugo Question En quoi cette dernière scène constitue-t-elle un dénouement particulier? Divers Scène en deux mouvements : v. 2213 à 2234 = Ruy Blas s'explique et demande

Plus en détail

u C v C w C x C Présent de vérité générale Champs lexicaux de la lumière et de l'obscurité antithèse

u C v C w C x C Présent de vérité générale Champs lexicaux de la lumière et de l'obscurité antithèse LES FENÊTRES elui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée. Il n'est pas d'objet plus profond, plus mystérieux, plus

Plus en détail

SGANARELLE (se promenant sur le théâtre et s essuyant le front.)- Voilà une maladie qui m a bien donné de la peine!

SGANARELLE (se promenant sur le théâtre et s essuyant le front.)- Voilà une maladie qui m a bien donné de la peine! Nom : N o : Epreuve de français Série : E1 Date : mars 2016 Classe : 6 e Durée : 3 périodes Français Géronte s oppose au mariage de sa fille Lucinde avec son amoureux Léandre. Ce dernier décide alors,

Plus en détail

Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev

Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev Dora : L'amour? Non, ce n'est pas ce qu'il faut. 5 Kaliayev : Oh, Dora, comment dis-tu cela, toi dont je connais le cœur... Dora : Il y a trop de sang, trop de

Plus en détail

LE CHŒUR. Défripez-vous, honnête Pluche ; et quand vous prierez Dieu, demandez de la pluie ; nos blés sont secs comme vos tibias.

LE CHŒUR. Défripez-vous, honnête Pluche ; et quand vous prierez Dieu, demandez de la pluie ; nos blés sont secs comme vos tibias. LECTURE ANALYTIQUE N 1 : Alfred de Musset, On ne badine pas avec l amour, acte I, scène 1 (extrait) (1834). ACTE PREMIER SCÈNE PREMIÈRE Une place devant le château. MAÎTRE BLAZIUS, DAME PLUCHE, LE CHŒUR

Plus en détail

si tu es distrait, si tu trouves le temps long

si tu es distrait, si tu trouves le temps long si tu es distrait, si tu trouves le temps long Ne regarde pas ta montre Tu es venu pour offrir au Seigneur un petit moment pour être avec Lui. Tiens bon! Feuillette à nouveau ce livret, relis une prière,

Plus en détail

Un Loup n'avait que les os et la peau aussi puissant que beau, Gras, poli, son embonpoint

Un Loup n'avait que les os et la peau aussi puissant que beau, Gras, poli, son embonpoint Champs lexicaux de la pauvreté et de la supériorité termes mélioratifs / péjoratifs antithèse Un Loup n'avait que les os et la peau aussi puissant que beau, Gras, poli, son embonpoint Les deux animaux

Plus en détail

Communier «c est faire confiance» : la résurrection

Communier «c est faire confiance» : la résurrection Communier «c est faire confiance» : la résurrection Apparition-à-Marie Madeleine de Macha Chmakoff Lire le récit avec les enfants Jean 20, 11-18 11 Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors,

Plus en détail

Messe du samedi 16 février 2013 entrée en carême et célébration de la 2 nde étape du baptême pour ALISSIA et MARGOT

Messe du samedi 16 février 2013 entrée en carême et célébration de la 2 nde étape du baptême pour ALISSIA et MARGOT Messe du samedi 16 février 2013 entrée en carême et célébration de la 2 nde étape du baptême pour ALISSIA et MARGOT ACCUEIL Mot d accueil : Nous entrons dans le temps du Carême qui nous invite à suivre

Plus en détail

Lecture analytique n 2 : "ce qui est là"

Lecture analytique n 2 : ce qui est là Lecture analytique n 2 : "ce qui est là" 5 10 15 20 25 30 35 40 5. Ce qui est là Aube. Forêt. Rocher. Arbres blancs. Nawal (14 ans). Wahab. NAWAL. Wahab! Ecoute-moi. Ne dis rien. Non. Ne parle pas. Si

Plus en détail

Lecture analytique n 7

Lecture analytique n 7 Lecture analytique n 7 5 10 15 20 25 30 35 ESTELLE : Monsieur, avez-vous un miroir? (Garcin ne répond pas.) Un miroir, une glace de poche, n'importe quoi? (Garcin ne répond pas.) Si vous me laissez toute

Plus en détail

Rencontre autour de l Evangile 28ème dimanche du Temps Ordinaire «Posant son regard sur lui, Jésus se mit à l aimer.»

Rencontre autour de l Evangile 28ème dimanche du Temps Ordinaire «Posant son regard sur lui, Jésus se mit à l aimer.» Rencontre autour de l Evangile 28ème dimanche du Temps Ordinaire «Posant son regard sur lui, Jésus se mit à l aimer.» TA PAROLE SOUS NOS YEUX Mc 10, 17-30 L appel de l homme riche fait suite à cette scène

Plus en détail

Enseignante : Catherine Wickham. Ecrivaine : Hélène Gaudy Partenaire : Atelier Canopé Paris. Film : L été de Kikujiro de Takeshi Kitano (1999)

Enseignante : Catherine Wickham. Ecrivaine : Hélène Gaudy Partenaire : Atelier Canopé Paris. Film : L été de Kikujiro de Takeshi Kitano (1999) Classe de CM2 de l Ecole Michel Bizot à Paris Enseignante : Catherine Wickham. Ecrivaine : Hélène Gaudy Partenaire : Atelier Canopé Paris Film : L été de de Takeshi Kitano (1999) L histoire se passe au

Plus en détail

Anne-Lise Grosheny. And I see «La Vie en rose»

Anne-Lise Grosheny. And I see «La Vie en rose» Anne-Lise Grosheny And I see «La Vie en rose» 2 2 Aimer la même personne toute sa vie, c est possible? Oui. Peut-être. Non, sûrement. Aimer la même personne, c est se condamner à ne jamais l oublier. On

Plus en détail

Sois ma Lumière. 3/ C est dans Tes bras que je veux vivre Ô mon Seigneur, je veux Te suivre C est Ton amour brûlant qui me délivre

Sois ma Lumière. 3/ C est dans Tes bras que je veux vivre Ô mon Seigneur, je veux Te suivre C est Ton amour brûlant qui me délivre Sois ma Lumière 1/ Seigneur, Toi qui connais mes doutes, Mes peurs et mes blessures, Viens éclairer ma route Sois ma Lumière, Mon soleil, ma vie toute entière Je veux voir Ton visage, ô Jésus Pardonne-moi

Plus en détail

Lecture analytique n 6 : l'interrogatoire d'agnès

Lecture analytique n 6 : l'interrogatoire d'agnès Lecture analytique n 6 : l'interrogatoire d'agnès Oui, mais que faisait-il étant seul avec vous? Il disait qu il m aimait d une amour sans seconde, Et me disait des mots les plus gentils du monde, Des

Plus en détail

Conversations sur Dom Juan, 1994

Conversations sur Dom Juan, 1994 TEXTE COMPLEMENTAIRE n 7 - Jacques Lassalle et Jean-Loup Rivière, Conversations sur Dom Juan, 1994 A l occasion de sa mise en scène du Dom Juan de Molière en 1993, Jacques Lassalle a publié un livre d

Plus en détail

Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev

Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev Dora : L'amour? Non, ce n'est pas ce qu'il faut. 5 Kaliayev : Oh, Dora, comment dis-tu cela, toi dont je connais le cœur... Dora : Il y a trop de sang, trop de

Plus en détail

Inspecteur toutou mène l'enquête

Inspecteur toutou mène l'enquête Inspecteur toutou mène l'enquête Inspecteur Toutou est une pièce de théâtre écrite par Pierre Gripari. Toutou est un chien pas très intelligent et il se fait aider par un miroir magique qui renferme un

Plus en détail

Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire

Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait. Elle a voulu savoir alors si je

Plus en détail

Dossier : Le médecin malgré lui Molière 1. Dossier : Le médecin malgré lui

Dossier : Le médecin malgré lui Molière 1. Dossier : Le médecin malgré lui Dossier : Le médecin malgré lui Molière 1 Dossier : Le médecin malgré lui I L'auteur; aidez-vous de la feuille «Molière en images» pour compléter ce tableau. Cherchez en plus (dans le livre distribué,

Plus en détail

Il fut un temps où vous étiez encore plus petit, même pas encore né.

Il fut un temps où vous étiez encore plus petit, même pas encore né. Tu m as fait ce que je suis, Et tu m as tissé dans le ventre de ma mère. Merci d avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse : Tu fais des merveilles, et je le reconnais bien. Dans ton registre,

Plus en détail

Proposer la foi. C est la rentrée des classes. Fais route avec moi Seigneur. L année débute j ai hâte d en savoir plus! Je rêve de faire mille choses,

Proposer la foi. C est la rentrée des classes. Fais route avec moi Seigneur. L année débute j ai hâte d en savoir plus! Je rêve de faire mille choses, Proposer la foi C est la rentrée des classes Fais route avec moi Seigneur L année débute j ai hâte d en savoir plus! Je rêve de faire mille choses, Mon esprit bouillonne, Seigneur, aide-moi à bien choisir.

Plus en détail

D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant :

D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant : 1 STI2D D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Durée : 3 heures Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant : a) Expliquez en quoi le dialogue

Plus en détail

Site Internet : ecoles.csmb.qc.ca/sasec

Site Internet : ecoles.csmb.qc.ca/sasec Amis de tous les enfants Fais entrer le soleil Vivre en amour Chacun son refrain Hymne à l espoir J ai besoin pour vivre Encore un matin Le Rire des enfants L Oiseau et l enfant Site Internet : ecoles.csmb.qc.ca/sasec

Plus en détail

Jésus est avec nous, Alléluia!

Jésus est avec nous, Alléluia! Jésus est avec nous, Alléluia! 1. Accueil Temps de Pâques Chant : Ouvrons l évangile! (CD «chante Dieu toute l année» de J-François Kieffer édition MAME) Inviter les enfants à écouter attentivement l histoire

Plus en détail

La jeune veuve. Les Fables, Livre VI, 21.

La jeune veuve. Les Fables, Livre VI, 21. La jeune veuve 5 10 15 20 25 30 35 40 45 La perte d'un époux ne va point sans soupirs ; Entre la veuve d'une année La différence est grande ; on ne croirait jamais Que ce fût la même personne : L'une fait

Plus en détail

Leslie Kaplan. Le Silence du diable. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Leslie Kaplan. Le Silence du diable. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Leslie Kaplan Le Silence du diable P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Le matin il se réveille et il dit à voix haute, Lou. Il a une image dans la tête. Une affiche, comme dans un western, avec

Plus en détail

Je veux! Vivre... textes pour théâtre. Lamia Chakroun

Je veux! Vivre... textes pour théâtre. Lamia Chakroun Je veux! Vivre... نعيش نحب textes pour théâtre Lamia Chakroun 2 2 La boule magique Personnages : une vieille dame assise devant une boule de cristal et deux femmes. La vieille dame : Que reste-il pour

Plus en détail

JOURNEE SUR LE PARDON de DIEU

JOURNEE SUR LE PARDON de DIEU R/ Pardonne moi Seigneur, Je suis parti bien loin de toi, Je veux revenir aujourd hui Vers ta maison d amour et de vie. Samedi 25 novembre 2017 Eglise st Bonaventure à Narbonne JOURNEE SUR LE PARDON de

Plus en détail

Lecture analytique n 7 : le discours contre la guerre

Lecture analytique n 7 : le discours contre la guerre Lecture analytique n 7 : le discours contre la guerre 5 10 HECTOR : Ô vous qui ne nous entendez pas, qui ne nous voyez pas, / écoutez ces paroles, voyez ce cortège. Nous sommes les vainqueurs. Cela vous

Plus en détail

Test : quel est mon type de mémoire?

Test : quel est mon type de mémoire? Test : quel est mon type de mémoire? Connaître son type de mémoire permet de mieux se connaitre et surtout de savoir comment utiliser notre mémoire pour bien apprendre et retenir. Nous avons tous une mémoire

Plus en détail

Une image vaut mille mots

Une image vaut mille mots Une image vaut mille mots Mise en situation 1 : «Excusez-moi de vous déranger. Salut Catherine! Salut Stéphane, est-ce que tu pourrais venir me voir à bureau quand tu auras fini ici?» «Ah, bien sûr!» «OK.»

Plus en détail

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants!

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Pour vivre en harmonie avec les enfants, il est primordial d'établir avec eux de solide lien d'attachement et de confiance. Afin d offrir un milieu de

Plus en détail

Dimanche. Alors c est ça. C est ça, un matin avec toi.

Dimanche. Alors c est ça. C est ça, un matin avec toi. Dimanche Alors c est ça. C est ça, un matin avec toi. J aurais espéré bien mieux. J avais cru que ça valait le coup. Je pensais que nous allions nous réveiller en douceur, vers huit heures, et que nous

Plus en détail

Frauenliebe und leben op 42. L amour et la vie d une femme. Poème de Adelbert von Chamisso. Depuis que je l ai vu, je suis aveugle au monde

Frauenliebe und leben op 42. L amour et la vie d une femme. Poème de Adelbert von Chamisso. Depuis que je l ai vu, je suis aveugle au monde Frauenliebe und leben op 42 L amour et la vie d une femme Poème de Adelbert von Chamisso I Depuis que je l ai vu, je suis aveugle au monde Où qu erre mon regard, je ne puis voir que lui En un songe éveillé

Plus en détail

Tendresse pour l humanité

Tendresse pour l humanité Tendresse pour l humanité Scènes de métro, partie 1 Tendresse pour l humanité Mariko Beaupré 2015 Tous droits réservés La dessinatrice Une femme est assise avec un grand cahier ouvert sur les genoux. On

Plus en détail

Trace de belles lettres bien rondes, bien dodues comme un bonhomme de neige! Lorsque tu auras écrit toutes tes lettres, tu pourras écrire des mots et ensuite des phrases! Allez! Lance-toi! Va faire inspecter

Plus en détail

À son baptême, Jésus a reçu 2 cadeaux : l Esprit Saint et l Amour du Père

À son baptême, Jésus a reçu 2 cadeaux : l Esprit Saint et l Amour du Père 2 À son baptême, Jésus a reçu 2 cadeaux : l Esprit Saint et l Amour du Père L Esprit Saint est souvent représenté par une colombe, qui est le signe de la paix. Les ailes ouvertes font comprendre que l

Plus en détail

JESUS DANS L'EVANGILE. idees-cate

JESUS DANS L'EVANGILE. idees-cate JESUS DANS L'EVANGILE Jésus vint de Nazareth, il se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. Au moment où Jésus sortait de l'eau, une voix se fit entendre du ciel. Elle disait: Jésus nous invite à marcher

Plus en détail

Lecture analytique n 4 : la scène fnale

Lecture analytique n 4 : la scène fnale Lecture analytique n 4 : la scène fnale Simon ouvre l enveloppe. NAWAL. Simon, L enfance est un couteau planté dans la gorge Et tu as su le retirer. À présent, il faut réapprendre à avaler sa salive. C

Plus en détail

Découvrir que Dieu envoie son Esprit aux hommes. Ra conter aux enfants ce qui s est passé lors de la Pentecôte

Découvrir que Dieu envoie son Esprit aux hommes. Ra conter aux enfants ce qui s est passé lors de la Pentecôte Découvrir que Dieu envoie son Esprit aux hommes Activité préalable Avant de faire découvrir ce qui s est passé lors de la Pentecôte, il est préférable de faire l activité pour découvrir les images utilisées

Plus en détail

Le mur de mots Étapes suggérées pour la présentation des mots fréquents

Le mur de mots Étapes suggérées pour la présentation des mots fréquents Le mur de mots en immersion française Renée Bourgoin Le mur de mots Étapes suggérées pour la présentation des mots fréquents Étape 1 Selon le niveau des élèves et de leurs besoins, l enseignant choisit

Plus en détail

La sortie du dimanche

La sortie du dimanche La sortie du dimanche dort la tête sur son oreiller il ronfle un peu.. Voix d adulte (maman de ) :, il est l heure de te lever ouou réveille-toi. Elle s approche de lui, l embrasse sur la joue se retourne

Plus en détail

La robe de Noël. Je lis :

La robe de Noël. Je lis : épisode 1 Noël arrive à petits pas. A l'orée de la forêt, les sapins ne peuvent plus rester calmes. Ce sera un grand jour pour eux, le jour de partir à la fête. Chacun réfléchit à sa robe de Noël. Chacun

Plus en détail

Les brises de confirmation

Les brises de confirmation Les brises de confirmation Les brises de confirmation William Mmutle Masetlha Foundation, Zambia LEÇON 1 Apprenons à connaître Musonda Suis le texte pendant que ton tuteur le lit. Souligne les mots nouveaux

Plus en détail

Un carrefour, c est quoi?

Un carrefour, c est quoi? les carrefours Un carrefour, c est quoi? Un Carrefour réunit huit jeunes de ton village. Tu y retrouveras un jeune de ton groupe et six autres jeunes que tu ne connais pas. Vous serez accompagnés par un

Plus en détail

97 avenue Ferdinand de Lesseps 5 lotissement occitania 34110 FRONTIGNAN Site internet http://amis.nd.santa.cruz.free.fr 04.99.04.09.17 guillamonjp@free.fr Procession des trois anciens diocèses d ALGERIE

Plus en détail

Pratique religieuse régulière

Pratique religieuse régulière 2003 55,0 43,0 3,4 1,1 occasionnelle 23,6 24,3 7,0 4,3 Père Pas de pratique, mais le sentiment d'appartenir à une religion 16,5 24,7 22,3 14,2 4,3 7,7 65,5 79,5 Ne sait pas ou préfère ne pas répondre 0,5

Plus en détail

On dit que rien ne peut empêcher deux cœurs qui sont fait pour s aimer... Malgré la distance, nos jeux de nos côtés, Malgré certains obstacles que

On dit que rien ne peut empêcher deux cœurs qui sont fait pour s aimer... Malgré la distance, nos jeux de nos côtés, Malgré certains obstacles que A fleur de mots... A fleur de mots... le plaisir de m'exprimer en toute liberté... des mots doux, des mots purs, des mots durs... des mots passants... des mots volants... chacun trouvera un mot à dire

Plus en détail

L annonciation. Sources : Luc 1, 1-80 / Matthieu 1, 18-24

L annonciation. Sources : Luc 1, 1-80 / Matthieu 1, 18-24 L annonciation Sources : Luc 1, 1-80 / Matthieu 1, 18-24 Introduction : Depuis très très longtemps, le peuple d Israël attend un roi qui le sauvera. Les Israélites en effet ne sont pas libres : ils doivent

Plus en détail

Youssouf Amine Elalamy. Les clandestins

Youssouf Amine Elalamy. Les clandestins Youssouf Amine Elalamy Les clandestins 1 Il était une de ces fois, une petite fille avec des yeux, je vous dis pas, et un sourire, je vous dis quand même? Alors comment dire, disons que quand elle souriait,

Plus en détail

SAUL RENCONTRE JÉSUS. Timing. Buts. Matériel. Actes LA BIBLE LE GRAND DÉFI

SAUL RENCONTRE JÉSUS. Timing. Buts. Matériel. Actes LA BIBLE LE GRAND DÉFI www.legranddefi.net Défi 16 LA BIBLE LE GRAND DÉFI SAUL RENCONTRE JÉSUS Actes 9.1-15 Buts Démontrer que la rencontre avec Dieu est un moment unique dans la vie et qu elle est différente pour chaque personne.

Plus en détail

MODULE 122 CYCLE 3 VERSION EXPLOITEE AVEC UNE BANDE DESSINEE

MODULE 122 CYCLE 3 VERSION EXPLOITEE AVEC UNE BANDE DESSINEE MODULE 122 LE RETOUR DU FILS CYCLE 3 VERSION EXPLOITEE AVEC UNE BANDE DESSINEE Pour l IDR : voir livre «Terres de Promesses» - PPO 1 page 36 et plus particulièrement le chapitre : «apprendre un langage

Plus en détail

Piano Plume Cie ReBonDire

Piano Plume Cie ReBonDire Piano Plume Cie ReBonDire Conception, jeu : Karl Bonduelle et Romaric Delgeon DOSSIER PEDAGOGIQUE Cie ReBonDire c/o Joseph K. 23, rue de la Morinerie 37700 St Pierre des Corps 06 85 32 86 09 / 06 13 86

Plus en détail

Mayra. L histoire vraie d une enfant de Bolivie (Amérique du sud)

Mayra. L histoire vraie d une enfant de Bolivie (Amérique du sud) Mayra L histoire vraie d une enfant de Bolivie (Amérique du sud) Mayra quitte la maison de bonne heure pour aller à l école. A cette heure-ci, le soleil radieux du matin illumine son quartier. Les mères

Plus en détail

Un Noël noir et blanc

Un Noël noir et blanc Un Noël noir et blanc Sur les traces de Claude Monet Hél ène Kérillis 1 2 C'est le soir. Assis par terre devant la cheminée, Camille s'inquiète. Son vieux chien Sasko a disparu. Il a dû partir loin, très

Plus en détail

Les éditions du père Carnot Clara est malade

Les éditions du père Carnot Clara est malade Les éditions du père Carnot Clara est malade Imaginé rédigé et illustré par les CPA, les CPB, les CPC et les CPD de l école Lazare Carnot Loulou est une petite fille. Clara est sa meilleure copine. Un

Plus en détail

Laboratoire PRIS : clinique et société Scelles Régine Professeur des universités «Aidant»

Laboratoire PRIS : clinique et société Scelles Régine Professeur des universités «Aidant» «Aidant» D où vient la légitimité du pouvoir exercé par le tuteur Respecter la liberté de la personne handicapée, la protéger sans l aliéner Qui est, qui devient le tuteur familial pour la personne handicapée

Plus en détail

La mer expliquée à nos petits- enfants

La mer expliquée à nos petits- enfants La mer expliquée à nos petits- enfants Hubert Reeves Yves Lancelot La mer expliquée à nos petits- enfants Éditions du Seuil isbn 978-2-02-109820-4 Éditions du Seuil, janvier 2015 Le Code de la propriété

Plus en détail

Nouvelles propositions pour le parcours CE1 SDC du diocèse de Belley-Ars Octobre 2009

Nouvelles propositions pour le parcours CE1 SDC du diocèse de Belley-Ars Octobre 2009 Nouvelles propositions pour le parcours CE1 SDC du diocèse de Belley-Ars Octobre 2009 La Création Activités Lecture Matériel Prière Une rencontre pour découvrir la création et s en émerveiller grâce à

Plus en détail

Thomas Gunzig. Borgia, comédie contemporaine théâtre

Thomas Gunzig. Borgia, comédie contemporaine théâtre Thomas Gunzig Borgia, comédie contemporaine théâtre Du même auteur chez le même éditeur Mort d un parfait bilingue, roman, Prix Victor Rossel Le Plus Petit Zoo du monde, nouvelles, Prix des Éditeurs Kuru,

Plus en détail

Les Fables, Livre I, 10.

Les Fables, Livre I, 10. Le Loup et l'agneau La raison du plus fort est toujours la meilleure : Nous l'allons montrer tout à l'heure 1. 5 10 15 20 25 Un agneau se désaltérait Dans le courant d'une onde pure. Un loup survient à

Plus en détail

Elodie Mollard. De Vous à Moi

Elodie Mollard. De Vous à Moi Elodie Mollard De Vous à Moi 2 2 1 Isaac Un jour j ai croisé ton regard Là j ai su que c était trop tard Que j étais amoureuse de toi Qu il n y avait plus que toi. Malgré la différence d âge Tu m as envoyé

Plus en détail

Epsilon, un enfant extra-ordinaire Sensibilisation à l autisme. Autisme Centre-du-Québec, 2014.

Epsilon, un enfant extra-ordinaire Sensibilisation à l autisme. Autisme Centre-du-Québec, 2014. Epsilon, un enfant extra-ordinaire Sensibilisation à l autisme Les sens d Epsilon ne fonctionnent pas comme les tiens. Les 5 sens sont: La vue Le toucher L odorat L ouïe Le goût Les sens d Epsilon ne fonctionnent

Plus en détail

SEQUENCE II : ANTIGONE DE JEAN ANOUILH Séance 4 : Antigone et Hémon,

SEQUENCE II : ANTIGONE DE JEAN ANOUILH Séance 4 : Antigone et Hémon, SEQUENCE II : ANTIGONE DE JEAN ANOUILH Séance 4 : Antigone et Hémon, Objectifs : Projet de lecture : Étudier la manière dont une mise en scène peut mettre en lumière un texte théâtral. Dresser le portrait

Plus en détail

Dieu fait pour moi des merveilles!

Dieu fait pour moi des merveilles! Dieu fait pour moi des merveilles! SDC Le Puy-en-Velay Rentrée 2014 Eveil à la Foi Page 1 Dieu fait pour moi des merveilles! Public : éveil de la foi en école catholique. Proposition : 3 rencontres : 2

Plus en détail

Raconter l histoire comme précédemment sans, puis avec les marottes. Passer aux activités de langage oral une fois le récit bien maîtrisé.

Raconter l histoire comme précédemment sans, puis avec les marottes. Passer aux activités de langage oral une fois le récit bien maîtrisé. Apollon et Daphné Raconter l histoire comme précédemment sans, puis avec les marottes. Passer aux activités de langage oral une fois le récit bien maîtrisé. L histoire Apollon est devenu un beau jeune

Plus en détail

La Nostalgie Traduit par Lydia Waleryszak

La Nostalgie Traduit par Lydia Waleryszak Page 1 sur 5 Traduit par Lydia Waleryszak Page 2 sur 5 Informations sur le document Titre Publication Traduction Lydia Waleryszak Contexte On sait que Korczak a lancé le journal des enfants Mały Przegląd

Plus en détail

Le commentaire littéraire en série générale

Le commentaire littéraire en série générale Le commentaire littéraire en série générale Le commentaire est la mise en forme écrite et organisée d une lecture analytique du texte. Il doit dégager le sens du texte (idées principales du texte) et analyser

Plus en détail

La fête de la tomate

La fête de la tomate Episode 1 «Dépêche-toi, Hana», dit son père à l entrée du supermarché, «nous avons beaucoup de courses à faire. - Papa, c est quoi cette petite plante? - C est un plant de tomates. - Mmmmh! On peut l acheter,

Plus en détail

Grandeur nature. Jacques Richard

Grandeur nature. Jacques Richard Grandeur nature Jacques Richard Grandeur nature Jacques Richard est jeudi. Ils sont assis à table, tous les C quatre. Les parents d un côté, coude à coude, et les enfants de l autre. Un garçon et une

Plus en détail

Visée : Pour les enfants, il est important d avoir des copains, des amis, des personnes sur lesquelles ils peuvent s appuyer.

Visée : Pour les enfants, il est important d avoir des copains, des amis, des personnes sur lesquelles ils peuvent s appuyer. Visée : Pour les enfants, il est important d avoir des copains, des amis, des personnes sur lesquelles ils peuvent s appuyer. Avec l histoire de Noé, les enfants découvriront les liens que Dieu tisse entre

Plus en détail

L image de la vigne et le commandement d amour

L image de la vigne et le commandement d amour L image de la vigne et le commandement d amour Jean-René Moret Table des matières 1 Introduction 1 2 Texte 2 3 Demeurer en Jésus 2 4 Amour, commandements et parole 3 5 Porter du fruit 5 6 Promesse à la

Plus en détail

Site Internet : csmb.qc.ca/avsec. Pour écoute et textes complets > Sur la page du chant, cliquer sur le titre

Site Internet : csmb.qc.ca/avsec. Pour écoute et textes complets > Sur la page du chant, cliquer sur le titre Amis de tous les enfants On écrit sur les murs J ai besoin pour vivre Encore un matin L Oiseau et l enfant Site Internet : csmb.qc.ca/avsec > Équipe > Page de Réal textes et partitions des chants Pour

Plus en détail

Mots-étiquettes écriture cursive avec trottoirs 1re année

Mots-étiquettes écriture cursive avec trottoirs 1re année Mots-étiquettes écriture cursive avec trottoirs 1re année Voici le recto des étiquettes dont vous pouvez vous servir pour fabriquer des jeux. Le dé avec un point signifie que ce sont des mots de première

Plus en détail

Mon cahier d écriture cursive

Mon cahier d écriture cursive Mon cahier d écriture cursive 2 e édition 1 re année du 1 er cycle En lien avec les superhéros de l orthographe au quotidien [Attirez l attention du lecteur avec une citation du document ou utilisez cet

Plus en détail

Fais dodo Colas mon p tit frère

Fais dodo Colas mon p tit frère Fais dodo Colas mon p tit frère Maman est en haut, Qui fait du gâteau, Papa est en bas, Qui fait du chocolat. Ta sœur est en haut, Qui fait des chapeaux, Ton frère est en bas, Qui fait des nougats. Ton

Plus en détail

L histoire de Zachée Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin. Comment pardonner

L histoire de Zachée Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin. Comment pardonner Catéchèse 1 1 Sur le thème des rejets et sur le pardon à donner ou à recevoir Nommer l offense et la faire cesser Accueil et chant d accueil Jubilez, chantez de joie de Raoul Mutin ou un autre chant Écouter

Plus en détail

PREFACE. Commentaire [m1]: Commentaire [m2]: z

PREFACE. Commentaire [m1]: Commentaire [m2]: z Poème de Nature Claraa Porte PREFACE Les poèmes que vous trouverez dans ce recueil, sont sur le thème de la nature. Vous serez entrainé dans les champs de fleurs et ébloui par le soleil du printemps. Certains

Plus en détail

roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE Un chat et un poney Nancy Montour

roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE Un chat et un poney Nancy Montour roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE Un chat et un poney Nancy Montour Nancy Montour Un chat et un poney Illustrations Marion Arbona Pour Marianne, qui aime la campagne, les chevaux, les histoires et le

Plus en détail

Enquête sur la médaille miraculeuse

Enquête sur la médaille miraculeuse Enquête sur la médaille miraculeuse Il faut savoir qu en 1830 la Vierge Marie est apparue à sainte Catherine Labouré à Paris et lui a révélée cette Médaille. Qui connaît La chapelle de la rue du

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012

BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 BAC PROFESSIONNEL SESSION 2012 CORRECTION DE L EPREUVE E1 FRANCAIS NB : Ce corrigé a été réalisé dans les conditions de l examen en dehors du temps de mise en page. Il vous permet de vous situer par rapport

Plus en détail

Le temps de l Avent Attendre avec Marie

Le temps de l Avent Attendre avec Marie Novembre 2012 Proposition de la commission Eveil à la foi du Diocèse d Annecy / Val d Arly Le temps de l Avent Attendre avec Marie Dans un mois Noël sera là. C est long d attendre! Vous pouvez organiser

Plus en détail

Indications pédagogiques D1 / 33

Indications pédagogiques D1 / 33 Objectif général Indications pédagogiques D1 / 33 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire 3 : Rédiger un message Objectif opérationnel 3 : Répondre à des questions

Plus en détail

Lecture analytique n 12 : Bérénice et Titus

Lecture analytique n 12 : Bérénice et Titus Lecture analytique n 12 : Bérénice et Titus 5 10 15 20 25 30 [Titus, empereur de Rome, aime la reine de Judée, Bérénice. Mais il renonce à l'épouser car le Sénat s'oppose à cette union. Il annonce sa décision

Plus en détail

Animateur : Au nom du Père Et du Fils Et du Saint Esprit

Animateur : Au nom du Père Et du Fils Et du Saint Esprit 1 2 Animateur : Au nom du Père Et du Fils Et du Saint Esprit 3 4 Crier ma joie Silo Même dans les tempêtes où je me suis blessé Mon Dieu m a secouru et Il m a relevé Même sans les ténèbres où j étais aveuglé

Plus en détail

Analyser un dialogue théâtral

Analyser un dialogue théâtral Analyser un dialogue théâtral Louise Gérin Volume 9, numéro 1, 2003 Comment analyser un dialogue de théâtre? La multiplicité des points de vue, le caractère discontinu du texte ou les marques du langage

Plus en détail

michaël trahan LA RAISON DES FLEURS le quartanier

michaël trahan LA RAISON DES FLEURS le quartanier michaël trahan LA RAISON DES FLEURS le quartanier À mes amis Ce que je touche s écroule. franz kafka 5 août 1917 Jardinage, aucune issue. franz kafka 31 janvier 1918 PLATES-BANDES théâtre de nuit discours

Plus en détail

Objectif: Découvrir que ma famille est une communauté où j apprends à vivre l évangile de Jésus

Objectif: Découvrir que ma famille est une communauté où j apprends à vivre l évangile de Jésus Au fil des saisons - 4 ème année de catéchèse Janvier - «Vivre en famille» Objectif: Découvrir que ma famille est une communauté où j apprends à vivre l évangile de Jésus Matériel: chaque enfant apporte

Plus en détail

Module Habiter. Fiche pédagogique pour la petite enfance Cycles 1 et 2. Avec les images de l annonciation et le vitrail de Chartres

Module Habiter. Fiche pédagogique pour la petite enfance Cycles 1 et 2. Avec les images de l annonciation et le vitrail de Chartres Module Habiter Fiche pédagogique pour la petite enfance Cycles 1 et 2 Avec les images de l annonciation et le vitrail de Chartres Il est possible d utiliser la fiche Vivre en ta maison avec des enfants

Plus en détail

QUE SE PASSE-T-IL AU PAYS PAS PROPRE?

QUE SE PASSE-T-IL AU PAYS PAS PROPRE? QUE SE PASSE-T-IL AU PAYS PAS PROPRE? NOM DE L ACTIVITÉ Objectif Durée Méthodologie Matériel THÉÂTRE DE MARIONNETTES AU PAYS PAS PROPRE Les élèves seront capables d expliquer ce que sont des déchets sauvages.

Plus en détail

Cara45. L e M onde de ma plume. Tome 3

Cara45. L e M onde de ma plume. Tome 3 Cara45 L e M onde de ma plume Tome 3 2 2 Il est peut-être bon que vous le sachiez, tous ces poèmes ne sont pas tirés de faits vécus, si certains viennent simplement de ma vie, de mes difficultés, de mes

Plus en détail

Prénom & nom de l élève : Nom de l entreprise : Nom du (de la responsable) de stage. Durée et dates : Lieu :

Prénom & nom de l élève : Nom de l entreprise : Nom du (de la responsable) de stage. Durée et dates : Lieu : Prénom & nom de l élève : Nom de l entreprise : Nom du (de la responsable) de stage Durée et dates : Lieu : Mon journal de stage A Copier ce document pour chaque jour de stage Profession Date Aujourd hui

Plus en détail

COMPTINE POUR PAPA. (avec gestes)

COMPTINE POUR PAPA. (avec gestes) COMPTINE POUR PAPA (avec gestes) Ma main est une fleur Mes doigts sont des pétales Je t'aime, un peu Beaucoup, passionnément, A la folie, pas du tout! Pas du tout? Vilaine petite fleur! Moi, je sais bien

Plus en détail

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M.

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M. LIVRE DE POEMES Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé SE RAPPELER DU PASSÉ Se rappeler du passé Se souvenir de lui Se retrouver face à face ave lui Se sentir

Plus en détail