PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES"

Transcription

1 PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES Quelle précaution prendre avant un traitement anti-angiogénique? Dr Anne Floquet

2 INTRODUCTION AA utilisés dans multiples cancers Seul ou en combinaison (chimiothérapie/ immunothérapie) AC anti VEGFR, TKI, Angiopoiétines profils de toxicité différents Bevacizumab: le plus de données exploitables CCR métastatique Cancer de l ovaire en rechute Cancer du col utérin en rechute/métastatique

3 INTRODUCTION Prescrire un anti-angiogénique en rechute pelvienne Situation palliative En association à la chimiothérapie Intérêt en néo-adjuvant tumeurs digestives Quels risques et quelle(s) précaution(s)? dans cette situation

4 TOXICITÉS D INTERET EN SITUATION DE RECHUTE PELVIENNE Toxicité rénale Troubles thrombo-emboliques Perforations intestinales Fistules Perforations digestives redoutées Mortalité par perforations digestives < 1 %

5 PHYSIOPATHOLOGIE DES PERFORATIONS DIGESTIVES Effets du bevacizumab sur la perfusion de l intestin +/- la réduction tumorale Nécrose tumorale Ischémie MULTIFACTORIELLE Troubles de la cicatrisation Inflammation/infection Han ES et al. Gynecol Oncol 2007 Richardson DL et al. Gynecol Oncol 2009

6 FACTEURS DE RISQUE DE PERFORATION OU FISTULE LIES AU PATIENT Maladies inflammatoires de l intestin Âge (importance de l évaluation gériatrique) Diabète Obésité Etat nutritionnel

7 Type de cancer: FACTEURS DE RISQUE DE PERFORATION OU FISTULE LIES A LA TUMEUR C Ovaire: site le plus pourvoyeur de perforation intestinale CO: 0 à 15 % (en moyenne 6%) versus 1 à 2 % CCR Mais 2 % en primo-traitement C ovaire C du col: surtout un risque de fistule Avec présence*: d une occlusion intestinale d une carcinose péritonéale de nodules recto-vaginaux d une atteinte de la paroi intestinale au CT Scan * Cannistra JCO 2007 Simpkins Gynecol Oncol 2007

8 FACTEURS DE RISQUE DE PERFORATION OU FISTULE LIES AU TRAITEMENT Nombre de lignes de chimiothérapies reçues C ovaire < 3 lignes versus 3 lignes Survenue dans les 3 premiers mois après début du Beva* Radiothérapie antérieure ou non Nombre de chirurgies antérieures Bagwell BD AnnOncol Kretzchmar A ASCO GI 2006

9 PHASES II OVAIRE BEVA Burger 62 Cannistra 44!!! Garcia 70 Nimeiri 13!!! Mc Gonigle 33 % PS % PR % lignes ant NR Traitements B 15mg/kg 3 S B 15mg/kg 3 S B 10 mg/kg 2 S + CPM 50 mg/j B 15 mg/kg 3 S + Erlotinib 150mg/j B 10 mg/kg 2 S + Topotecan 4mg/m2/S GI perforation 0 11 % ( 5/44) 5 % (4/70) 15 % (2/13) 0 RC+RP (%) Burger JCO 2007 Cannistra JCO 2007 Garcia JCO 2008 Nimeiri Gynecol Oncol 2008 McGonigle Gynecol Oncol 2009

10 PROFIL DE TOXICITÉS PHASES III PIVOTALES 1ÈRE LIGNE OVAIRE Hall M et al. Br J Cancer 2013;108(2):250-8.

11 FACTEURS DE RISQUE PERFORATION INTESTINALE Cancer ovaire: étude GOG 0218 Traitement par beva Atcdt traitement pour maladies inflammatoires intestinales Résection digestive antérieure ou à la prise en charge Burger RA et al. JCO 2014

12 PROFIL DE TOXICITÉS PHASES III PIVOTALES RECHUTE OVAIRE Aghajanian C et al. J Clin Oncol 2012;30: Pujade-Lauraine E et al. J Clin Oncol 2012;32: 1-10.

13 CANCER COLO RECTAL MÉTASTATIQUE 9 essais soit 3914 pts Association Bev + chimio: Augmente la toxicité (Gr 3) - HTA et protéinurie - Taux de perforation intestinale ( 2 %) - Troubles T emboliques Botrel TE et al. BMC Cancer :1-19

14 FACTEURS DE RISQUE PERFORATION INTESTINALE Cancer Colo rectal Maladies inflammatoires intestinales Abcès intra-abdominal Occlusion intestinale Carcinose péritonéale Antécédents de radiothérapie pelvienne Tumeur primitive en place Sugrue MM et al. JCO 2008

15 GOG 240 DESIGN DE L ÉTUDE Cancer du col de l'utérus - Stade IVB - Récurrent/persistant - Maladie mesurable - Indice GOG Pas de chimiothérapie préalable pour récidive (N = 452) R A N D O M I S AT I ON I II III Paclitaxel 135 ou 175 mg/m 2 IV Cisplatine 50 mg/m 2 IV Paclitaxel 135 ou 175 mg/m 2 IV Cisplatine 50 mg/m 2 IV Bevacizumab 15 mg/kg IV Paclitaxel 175 mg/m 2 IV Topotécan 0,75 mg/m 2 j 1-3 Chimio seule Ttes 3 sem. jusqu'à PM, toxicité, RC Chimio + bev Facteurs de stratification : Maladie de stade IVB vs récurrente/persistante Indice de performance Traitement radio-sensibilisant préalable par cisplatine 1:1:1:1 IV Paclitaxel 175 mg/m 2 IV Topotécan 0,75 mg/m 2 j 1-3 Bevacizumab 15 mg/kg IV Tewari K. et al. N Engl J Med 2014

16 PROFIL DE TOXICITÉS PHASE III PIVOTALE RECHUTE COL ¾ des patientes pré-traitées par CDDP radio-concomittant ½ présentait une rechute en territoire irradié Tewari KS et al. N Eng J Med 2014;370:

17 GOG 240 FISTULE SELON TYPE DE TRAITEMENT 9 % 7 % 5 % CT + BV CT 2 % 0 % Fistule GI-vaginale Fistule GU-vaginale Fistule GI-autre CT + BV (n = 218) CT (n = 222) Fistule GI-vaginale 18 (8,2 %) 2 (0,9 %) Fistule GU-vaginale 4 (1,8 %) 3 (1,4 %) Fistule GI-autre 1 (0,5 %) 0 (0 %) Lyndsay J. et al. IGCS 2014

18 GOG 240 ETUDE ANCILLAIRE Traitement par beva + chimio : du risque de fistules GI-vaginales comparé à la chimio seule Ces fistules ne semblent pas augmenter le risque d effets indésirables majeurs (sepsis ou décès) dans la cohorte de l étude GOG 240 Toutes les patientes qui ont développé des fistules GI-vaginales avaient eu au préalable une radiothérapie pelvienne Lyndsay J. et al. IGCS 2014

19 CONCLUSION 1 En situation de rechute pelvienne Bénéfice de l association chimiothérapie + AA (TR, SSP et dans certains cas SG) Principales données avec bevacizumab Autres AA possibles avec un profil de toxicités différent Risques de fistules et perforations moindres Pas de facteurs prédictifs de réponse aux AA

20 CONCLUSION 2 Perforations intestinales et fistules Sont majorées par l adjonction du beva à la CT et sources de morbidité et de mortalité Données acquises sur essais de phases III Patients sélectionnés Attention au passage en pratique de routine Discussion au cas par cas en RCP Chirurgien, radiologue, oncologue médical, radiothérapeute Tenir compte des facteurs individuels de fragilité Avertir des risques possibles Evaluer la balance bénéfices-risques

21

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Chimiothérapie de première ligne Sans exposition préalable au

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Essais en oncologie digestive

Essais en oncologie digestive Essais en oncologie digestive Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis, Paris thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Essais multicentriques en Oncogériatrie Digestive

Plus en détail

ACTUALITÉS GYNÉCOLOGIQUES MÉDICALES

ACTUALITÉS GYNÉCOLOGIQUES MÉDICALES ACTUALITÉS GYNÉCOLOGIQUES MÉDICALES 04-02-16 Olivia Le Saux Sommaire Cancer de l ovaire ++ Cancer de l endomètre Cancer du col Courtesy Dr Kaye Cancer de l ovaire Inhibiteurs de PARP Bévacizumab Pertuzumab

Plus en détail

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques?

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 3/04/2015 Introduction Fréquence élevée : 1 patiente sur

Plus en détail

Places et modalités de la chimiothérapie

Places et modalités de la chimiothérapie Cancer du col utérin Places et modalités de la chimiothérapie Dr C. Lhommé DU, Nov 2014 Places du traitement médical? En situation métastatique/ récidives En néo adjuvant En association avec la radiothérapie

Plus en détail

Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin

Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin Dr Laurence GLADIEFF Département d oncologie médicale Institut Claudius Regaud Conflits d intérêt : Astra-Zeneca ; Pharmamar ; Roche Définition

Plus en détail

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé Dr FRANCOIS Eric Epidémiologie Incidence en 2009 n = 41 342 Incidence 04-12/2009 n= 31 665 < 75 ans n = 18 410 75 ans n = 13 255

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort E FRANCOIS Nice Cas clinique Homme né en 1952 ATCD : asthme, diabète Douleurs abdominales depuis plusieurs mois 62 kg (PDF 68kg) 1,70m Examen clinique

Plus en détail

Côlon. Essais en Oncologie Digestive

Côlon. Essais en Oncologie Digestive Côlon Essais en Oncologie Digestive Essais en Oncologie Digestive Côlon -Stade localisé Adjuvant (stade III) Phase III Durée de la chimio adjuvante : 3 mois vs 6 mois R IDEA Côlon adjuvant stade III Délai

Plus en détail

Thérapies ciblées. J. Alexandre, F. Joly, C. Lhommé, F. Selle, E. Pujade Lauraine, H. Curé

Thérapies ciblées. J. Alexandre, F. Joly, C. Lhommé, F. Selle, E. Pujade Lauraine, H. Curé Thérapies ciblées J. Alexandre, F. Joly, C. Lhommé, F. Selle, E. Pujade Lauraine, H. Curé Bevacizumab en traitement initial: pour quelles patientes? Accord professionnel A- Situations où le bevacizumab

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

Essais en cours en oncologie digestive

Essais en cours en oncologie digestive Essais en cours en oncologie digestive Pr Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie et Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis, Paris thomas.aparicio@aphp.fr Epidémiologie cancers digestifs 44% 34 à

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016

Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016 Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016 Néo-angiogénèse Molécules utilisées BEVACIZUMAB CCR 1 ère et 2 ème ligne AFLIBERCEPT

Plus en détail

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas: Actualités. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas: Actualités. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Chimiothérapie dans le cancer du pancréas: Actualités Laetitia Dahan CHU Timone Marseille CONFLITS D INTERET: CELGENE OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Indications de la chimiothérapie néo-adjuvante dans les cancers

Plus en détail

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Le cancer colorectal est une maladie du sujet âgé France Estimations année 2000-36.257 cas incidents - 60 % après 70 ans -

Plus en détail

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie TRAITEMENT ONCOLOGIQUE Claire Jamet Oncologue médicale

Plus en détail

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( )

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) Poumon Cible : EGFR Cancer bronchique métastatique Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr En 2 ème ligne après une

Plus en détail

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives C. Klotz interne Dr E. Mitry Indications Métastases évolutives selon les criteres OMS et RECIST Echec du traitement symptomatique Métastases

Plus en détail

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 J Desramé Hôpital privé Jean Mermoz Lyon Sélection : FOLFIRI/ECX vs ECX/FOLFIRI Guimbaud R, J Clin Oncol 2014 ; 32 : 3520-6 RAMUCIRUMAB

Plus en détail

Remise en perspective : du mieux

Remise en perspective : du mieux Remise en perspective : du mieux BSC 1 ère G 2 ème G 3 ème G Médiane de survie 4,5 mois 6 mois 8 mois 8 à 10 mois Survie à 1 an 5 % 15 % 25 % 35 à 46 % Survie à 2 ans 8 à 24 % Survie à 3 ans 6 à 13 % Chimiothérapie

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Pr Thomas APARICIO thomas.aparicio@aphp.fr

Plus en détail

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen Traitement du cancer gastrique métastatique P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen XXe siècle Meta analyse Cochrane Library 35 essais 5726 patients Chimio vs Soins Palliatifs

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives R.SAI; K.BOUZID EHS C.P.M.C INTRODUCTION Tumeurs Rares : 2 /100000 et de Diagnostic difficile Prise en Charge Thérapeutique

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

Les cancers du col de l utérus

Les cancers du col de l utérus Chapitre 1 Les cancers du col de l utérus Généralités Introduction - Classification La classification utilisée est celle de la FIGO 1 Stade I : limité au col IA : micro-invasif (défini sur pièce de conisation

Plus en détail

Côlon. Essais en Oncologie Digestive

Côlon. Essais en Oncologie Digestive Côlon Essais en Oncologie Digestive Essais en Oncologie Digestive Côlon -Stade localisé Adjuvant (stade III) Phase III Durée de la chimio adjuvante : 3 mois vs 6 mois R IDEA Côlon adjuvant stade III Délai

Plus en détail

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal G LLEDO Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal Connaître les indications et les modalités actuelles des chimiothérapies adjuvantes Connaître les nouveaux protocoles et les

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Cas cliniques. Bordeaux, 29 novembre 2012

Cas cliniques. Bordeaux, 29 novembre 2012 Cas cliniques Certificat t Cancérologie. Bordeaux, 29 novembre 2012 Cas clinique 1 Mme C, née le 17 juin 1921 À 82 ans (2003) : Atcdts : Angine de poitrine, AVC ischémique régressif, sténose carotidienne

Plus en détail

Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie. avancé du col utérin «pour»

Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie. avancé du col utérin «pour» Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie pour cancer localement avancé du col utérin «pour» Dr P.E Colombo ICM - Montpellier SFCO 22/05/2015 Chirurgie de clôture après radiochimiothérapie pour cancer

Plus en détail

Métastases synchrones des cancers rectaux

Métastases synchrones des cancers rectaux Métastases synchrones des cancers rectaux Dr Olivier Dubreuil Oncologie Digestive La Pitié-Salpêtrière, Paris Objectifs pédagogiques Avantages et inconvénients stratégiques de la radiothérapie, de la chimiothérapie

Plus en détail

Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne. Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009

Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne. Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009 Bevacizumab AVASTIN Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009 Différentes approches anti-angiog angiogéniquesniques Anticorps

Plus en détail

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Cancer de l estomac P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Questions 1. Quel bilan préopératoire (EE)? 2. chimiothérapie des formes localisées 3. Adénocarcinome de la jonction localisé

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante M.OUKKAL, K. BOUZID Service d Oncologie Médicale EHS CPMC Alger Symposium International de Cancérologie Digestive Alger

Plus en détail

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Epidémiologie Taux d incidence et de mortalité augmentent jusqu

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 juillet 2016 Date d examen par la Commission : 25 mai 2016 L avis de la Commission de la Transparence adopté le 8 juin 2016 a fait l objet d une audition le 6 juillet

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon du sujet âgé Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante Cancer du colon RECOMMANDATIONS : pour les stades III : FOLFOX

Plus en détail

Le cancer de l ovaire chez la femme âgée. Claire FALANDRY, Michel FABBRO, Olivier GUERIN, Jean-Emmanuel KURTZ, Anne LESOIN.

Le cancer de l ovaire chez la femme âgée. Claire FALANDRY, Michel FABBRO, Olivier GUERIN, Jean-Emmanuel KURTZ, Anne LESOIN. Le cancer de l ovaire chez la femme âgée Claire FALANDRY, Michel FABBRO, Olivier GUERIN, Jean-Emmanuel KURTZ, Anne LESOIN. Position du problème Une population en augmentation et hétérogène Diagnostic retardé,

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

Cours de DES Gynécologie 06/01/2017

Cours de DES Gynécologie 06/01/2017 Cours de DES Gynécologie 06/01/2017 Cas clinique N 1 Cancer ovarien en première ligne Interne: Sahir Javed Tuteur: Docteur Anne Ploquin (CCA Hôpital Huriez, CHRU Lille) Mme A. 45 ans Antécédents personnels

Plus en détail

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Pourquoi surveiller un cancer colo-rectal opéré? Récidive de polypes Risque de rechute anastomotique : 2 à 4 % Risque de Cancer

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 08 juin 2005 AVASTIN 25mg/ml, solution à diluer pour perfusion, flacon de 4 ml (B/1) AVASTIN 25mg/ml, solution à diluer pour perfusion, flacon

Plus en détail

Etude de cas Cancer Ovarien

Etude de cas Cancer Ovarien Etude de cas Cancer Ovarien DIAGNOSTIC Patiente âgée de 78 ans Bilan d extension (Scanner/IRM/Echographie abdominopelvienne) : Lésion primitive de l épithélium et du stroma touchant les 2 ovaires associée

Plus en détail

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert 1 Stratégies: grandes lignes tumeurs de l hypopharynx et du larynx résécables tumeurs

Plus en détail

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Cancer colorectal : 37 000 nouveaux cas par an 16-20 % en occlusion

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique

PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique 13 ème congrès national de la SAERM Alger le 23 Mai 2015 PRISE EN CHARGE DES CANCERS de l OVAIRE dans un service de Gynécologie Obstétrique KHODJA.R DAMENE DEBBIH FARAH LAKHDARA HADJAR 2015 CANCER DE L

Plus en détail

Cancer colo-rectal de la prévention au traitement. E Vaillant (Lille)

Cancer colo-rectal de la prévention au traitement. E Vaillant (Lille) Cancer colo-rectal de la prévention au traitement E Vaillant (Lille) plan La cancérologie digestive en pratique La formation nécessaire En pratique Quelle configuration idéale La prévention du cancer colo-rectal

Plus en détail

TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009

TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009 TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009 Dr BENOUAICH-AMIEL Alexandra Neuro-Oncologue CHU Toulouse INTRODUCTION Bénéfice médiocre des chimiothérapies de seconde lignes: Taux de

Plus en détail

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 1 Chimiothérapie de première ligne Bénéfice / BSC? A base de platine? Carboplatine ou cisplatine? Quelle

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus

Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Radiothérapie de la femme âgée atteinte d un carcinome de l utérus Jean-Marc Simon / Idriss Troussier Service d Oncologie Radiothérapique HU Pitié-Salpêtrière Charles Foix Radiothérapie de la femme âgée

Plus en détail

Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant. changement de philosophie? «Les anciens essais» NSABP B-27 III. Cancer du sein opérable T1-T3

Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant. changement de philosophie? «Les anciens essais» NSABP B-27 III. Cancer du sein opérable T1-T3 Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant : changement de philosophie? Dr Anne Claire Hardy-Bessard Clinique Armoricaine, Saint-Brieuc «Les anciens essais» NSABP B-27 Cancer du sein opérable T1-T3

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

L immunothérapie En pratique : essais cliniques en gynécologie

L immunothérapie En pratique : essais cliniques en gynécologie L immunothérapie En pratique : essais cliniques en gynécologie Dr Elodie Coquan, oncologue médicale, Caen Actualités et controverses en gynécologie- Sénologie, 13/05/2016 Physiologie de la réaction immunitaire

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique

CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique Dr Caroline Even Département de cancérologie cervico-faciale Institut Gustave Roussy, Villejuif, France Tumeurs localisées Tumeur

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque !! Unités d hospitalisations! Service de chirurgie digestive! Unité de soins continue!! Equipe médicale! Chirurgiens digestif (2)! Anesthésistes

Plus en détail

Session 3 : Recherche clinique

Session 3 : Recherche clinique Session 3 : Recherche clinique Modérateurs : Elena Paillaud Pierre Soubeyran Essai FFCD 1404, REGOLD et autres essais digestifs Thomas Aparicio Gastro entérologue, Bobigny Essais cliniques en cancérologie

Plus en détail

Prise en charge du cancer du col de l utérus métasta4que et/ou en rechute. Véronique Dhondt, Jean Emmanuel Kurtz, Fabrice Lecuru, Catherine Lhommé

Prise en charge du cancer du col de l utérus métasta4que et/ou en rechute. Véronique Dhondt, Jean Emmanuel Kurtz, Fabrice Lecuru, Catherine Lhommé Prise en charge du cancer du col de l utérus métasta4que et/ou en rechute Véronique Dhondt, Jean Emmanuel Kurtz, Fabrice Lecuru, Catherine Lhommé 1 Quel bilan? Au stade métasta1que : la prise en charge

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm)

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Distinguer les formes accessibles à un traitement à visée curative, potentiellement curative, définitivement palliative Connaître

Plus en détail

DIU d Onco-hématologie du sujet âgé Cancers gynécologiques. Dr Rosa CONFORTI GH Pitié-Salpêtrière Paris

DIU d Onco-hématologie du sujet âgé Cancers gynécologiques. Dr Rosa CONFORTI GH Pitié-Salpêtrière Paris DIU d Onco-hématologie du sujet âgé Cancers gynécologiques Dr Rosa CONFORTI GH Pitié-Salpêtrière Paris Tumeurs gynécologiques de la femme âgée - Cancer de l'ovaire - 4 % des cancers féminins 6,2 % de décès

Plus en détail

Traitement des Cancers Biliaires : Standards & Perspectives

Traitement des Cancers Biliaires : Standards & Perspectives Traitement des Cancers Biliaires : Standards & Perspectives David Malka Département de Médecine Oncologique Gustave Roussy, Villejuif Université Paris-Saclay Cancers biliaires : une face Nord de l oncologie

Plus en détail

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION XXVIIIemes Journées Nationales D Hépatolo-gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION K. Boukrouh, N.Baazizi, A,Chenibet,H.Boumahdi,N.Sididriss. D.Ouaret, K.Hail, A.Tertag,L.

Plus en détail

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac H.Mahfouf, M.Oukkal, S.Belhadef, B.Benzidane,L. Haddouche K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Atteinte

Plus en détail

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Sarcomes des tissus mous 2016 Faible bénéfice de survie en cas de chirurgie

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

Cancer de l ovaire Version / décembre 2001

Cancer de l ovaire Version / décembre 2001 Cancer de l ovaire I-Introduction La stratégie de traitement choisie à l Institut Paoli Calmettes s applique aux tumeurs ovariennes, de la trompe et aux adénocarcinomes péritonéaux. Le traitement médical

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre

Cliquez pour modifier le style du titre Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Cliquez pour modifier le style du titre PROJET D EVALUATION DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS COLORECTAUX EN AQUITAINE ET MIDI-PYRENEES (EVACCOR):

Plus en détail

Registre national CHIP-Ovaires Les récurrences

Registre national CHIP-Ovaires Les récurrences Registre national CHIP-Ovaires Les récurrences Naoual Bakrin (MD), Olivier Glehen (MD, PhD) Service de chirurgie oncologique et viscérale Centre hospitalier Lyon Sud, Pierre Bénite Université Claude Bernard

Plus en détail

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée?

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Paris, 09 10 décembre 2016 Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Pr Jaafar BENNOUNA Université de Nantes - France Institut de Cancérologie de

Plus en détail

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier Cancer de la prostate Prise en charge du sujet âgé Dr Marie CHARISSOUX Département de radiothérapie CRLC Montpellier Rapport d oncogériatrie INCA 2009 Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie i

Plus en détail

Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée :

Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée : Cas Clinique Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée : Pôle inférieur à 2 cm de la jonction rectoanale Mobile Hémicirconférentiel

Plus en détail

La place actuelle de la CHIP dans le cancer de l ovaire

La place actuelle de la CHIP dans le cancer de l ovaire La place actuelle de la CHIP dans le cancer de l ovaire Glehen Olivier Naoual Bakrin Chirurgie Générale et Oncologique Centre Hospitalier Lyon Sud LE CANCER de l Ovaire Dans le monde : 200 000 nvx cas/an

Plus en détail

Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie

Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie À partir d une étude bi-centrique de 1474 patientes

Plus en détail

Actualités sur la prise en charge des. non à petites cellules. P.Fournel Institut de Cancérologie de la Loire

Actualités sur la prise en charge des. non à petites cellules. P.Fournel Institut de Cancérologie de la Loire Actualités sur la prise en charge des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) localement avancés P.Fournel Institut de Cancérologie de la Loire Introduction: 30% des cas de CBNPC sont localement

Plus en détail

Macroscopie. Microscopie. Conclusions

Macroscopie. Microscopie. Conclusions Macroscopie Ce référentiel concerne les tumeurs épithéliales malignes de l ovaire. L enregistrement de tous les dossiers de cancer de l ovaire en RCP doit être systématique. Proposer une participation

Plus en détail

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes En 2015 : quelle stratégie pour quel patient? Dr Christelle de la Fouchardière Centre Léon Bérard, Lyon France Michel P, Carrère N, Lefort

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie 5 ans

Plus en détail

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important!

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! Pr. Michel Rivoire Département de Chirurgie Centre Léon Bérard, LYON michel.rivoire@lyon.unicancer.fr Grand

Plus en détail

CHIP intérêt et limites. Dr Ghouti laurent Fédération digestive CHU Toulouse

CHIP intérêt et limites. Dr Ghouti laurent Fédération digestive CHU Toulouse CHIP intérêt et limites Dr Ghouti laurent Fédération digestive CHU Toulouse Indications Cancer colorectal (CCR) Pseudomyxome Péritonéal (PMP) Mésothéliome péritonéal Cancer Gastrique Psammocarcinome Sarcomatose

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie des métastases hépatiques des cancers colorectaux Pr Belkouchi - Pr Chihab - Pr Zentar - Pr Benkabbou 1. Introduction La présence

Plus en détail