LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol."

Transcription

1 LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont fixées par normes, DTU, décrets ou arrêtés en fonction du nombre d'utilisateurs et du type du bâtiment. La réglementation incendie est souvent déterminante. Il doit donc être facilement praticable et suffisamment solide. Il faut aussi qu il soit d un entretien aisé, afin de pouvoir garantir à l ouvrage une longévité économique acceptable. Dans bien des cas, on lui attribue en outre un rôle architectural important. ESCALIERS INTÉRIEURS Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. ESCALIERS EXTÉRIEURS Marches d'accès à partir du terrain naturel vers le rez-de-chaussée, l'étage ou le sous-sol. ESC ALI ER BOIS ESC ALI ER E N B ÉT O N A R MÉ

2 II. TERMINOLOGIE PALIER MUR D ECHIFFRE PAILLASSE MARCHE CONTREMARCHE VOLEE EMMARCHEMENT M UR D É C H I F F R E Mur bor d ant l e scal i er su r un o u pl u si e ur s côt é s. P A L I E R P A I L L A S S E M AR C H E C O NT R E M AR C H E Pl at e-f orm e si t u é e a u d ép art et à l ' ar ri v ée de c h aq ue v ol ée Dal l e i n cl i né e su p port a nt l e s m arc h e s et l e s c o nt r em arch e s Surf ace h ori zo nt al e sur laqu el l e r ep o se l e pi ed Partie v ertical e sé par a nt d eux m arch e s co n sé cut i v es Ha ut e ur de 15 à 18 cm e nv i ron Portion d 'e sc al i er c om pri se ent r e de ux pal i er s succ e ssi f s. VOL É E C'e st l'e n sem bl e c on st i t ué pa r les m arc h e s, les cont rem ar ch e s et l a p ai l l a sse

3 M O N T É E Ha ut e ur ent re l e s ni v eaux f i ni s de s sol s d e dé pa rt et d' arri v ée E M M AR C H E M E N T Lar g eu r de l 'e sca lier Emm arch em ent 0, 8 0m po ur les m ai son s indi v i duel l e s R E C U L E M E N T Lo ng u eur d e l a v ol ée d' e sc al i er pr oj et ée sur le sol Li gn e f i gur ant l a t raj ectoi r e m oy en ne de s pas d 'u n e per so nn e sur un e sc al i er. L I G N E D E F O U L É E Si l em m archem e nt d e l 'e scal i e r est > à 1 m, l a l i gne d e f oul ée se pl ace à d = 0, 50 m Si l em m archem e nt d e l 'e scal i e r est < à 1 m, l a l i gne d e f oul ée se pl ace a u m i l i eu de l em m arch em ent. Ha ut e ur f ra nchi e p ar l'esc al i er. H A U T E U R À F R A N C H I R É C H A P P É E El l e e st ég al e à l a h a ut e ur sou s pl af o nd + l 'ép ai sseur d u pl an ch er Ha ut e ur libr e e nt r e l e ne z des m arc he s et l a so u s -f ace de l a v ol ée i nf éri e ur e o u d 'u n e p out re bo rd ant l a t rém i e d' e sc al i er. 1 H aut eu r de l ét a g e 2 Étendu e d e l e sc al i er 3 R ecul em ent 4 Éc ha pp é e Haut eu r m i ni m um de pa ssa ge 2,00 m

4 III. TERMINOLOGIE COMPLÉMENTAIRE RAM PE M AIN COUR ANT E LIM ON Garde corps composé d'une main courante et de balustre. Partie supérieure d'une rampe sur laquelle glisse la main. Le limon est un élément incliné de l escalier supportant les extrémités d es marches. Le limon à la française est entaillé de f açon à obtenir des logements (évidements ou entailles) dans lesquels s emboîtent les marches et les contremarches. Dans l escalier à l anglaise ou escalier à crémaillère, par contre, les marches ne sont plus encastrées dans des logements, mais reposent sur des limons découpés en dents de scie. LIM ON DE M UR - Limon situé contre le mur. G IRON Vise à garantir à l utilisateur un maximum de conf ort et de sécurité. La hauteur de la marche est la distance verticale qui sépare la surface de 2 marches consécutives. Le giron est la distance horizontale entre deux contremarches consécutives ou entre le nez de deux marches successives. Il est mesuré sur la ligne de f oulée. G - Giron R Recouvrement P Pas de marche NEZ DE M ARCHE Pour f aciliter le parcours de l escalier, les marches sont superposées de f açon à former saillie sur le nu de la contremarche, cette saillie est appelée nez de marche. Dans un escalier courant, la grandeur du nez est fonction d e celle du giron au droit de la ligne de foulée et varie de 30 mm pour les marches larges à maximum 50 mm pour les marches étroites. Dans un escalier très raide (hauteur des marches 200 mm), un nez de marche trop important constitue un danger car le pied peut y rester accroché lors de la montée. Le nez de marche empêche également le talon de buter sur la contremarche lors de la descente.

5 IV. LES DIFFÉRENTES FORMES D ESCALIER La flèche indique le sens de montée de l'escalier ESCALIER DROIT. QUARTIER TOURNANT BAS QUARTIER TOURNANT HAUT QUARTIER TOURNANT INTERMEDIAIRE QUARTIER TOURNANT HAUT ET BAS DOUBLE QUARTIER TOURNANT SANS JOUR DOUBLE QUARTIER TOURNANT AVEC JOUR

6 V. RÉGLEMENTATION

7 VI. DIMENSIONNEMENT D UN ESCALIER DROIT RELATION DE BLONDEL ou Loi de BLONDEL (Pour dimensionner ou vérifier) 6 0 c m 2 h + g 6 4 c m h hauteur de marche. h (H hauteur à franchir / nombre de marches n) H distance séparant les 2 niveaux + épaisseur du plancher g dimension d un giron g = 64 2h REMARQUE Pour un escalier courant desservant les étages d'une habitation, les valeurs moyennes en cm de h et g sont 16, 5 h 17, 5 cm 27 g 31 c m LIGNE DE FOULÉE La flèche désigne le sens de la montée. Si l'emmarchement E est 1 m la ligne de foulée est placée au milieu de l'escalier. Si l'emmarchement E est > 1 m la ligne est positionnée à 50 cm du côté jour. T RAC É D UN E SC A LI ER D R OIT MÉTHODE ET PROCESSUS. 1. d éte rmi n er l e n o mb re d e h au t eu r d e m a r ch e. 2. d éte rmi n er l a h au teu r à fr an ch i r 3. d éte rmi n er l a h au teu r h d e s m ar ch e s 4. cal cu l e r l e g i ro n g a ve c l a r el ation d e b l o n d el 5. cal cu l e r l e n o mb r e d e g i ro n s 6. cal cu l e r l e r ecu l em en t 7. cal cu l e r l ' éch ap p é e

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7%

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7% ESCALIERS passer des dénivellations supérieures à 7% 2 définitions essentielles : Contremarche et giron Le rapport H/G donne la pente d une volée de marches ex : 16 cm / 32 cm = 50% Emmarchement, emprise,

Plus en détail

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée :

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée : Accueil Diapo FAQ Instal. escalier Photo Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur 1. Définition des termes techniques pour les escaliers. 2. Normes élémentaires des marches d'escaliers.

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS?

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? Conception et mise en œuvre GUIDE TECHNIQUE 2012 Union des Métalliers C O L L E CT I O N R E C H E R C H E D É V E LO P P E M E N T M É T I E R 4 INTRODUCTION 13 PARTIE I GÉNÉR

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Dossier de presse Treppenmeister

Dossier de presse Treppenmeister Dossier de presse Treppenmeister Comment bien choisir son escalier? Un groupement de professionnels depuis plus de 20 ans à votre écoute. En France, 19 partenaires menuisiers ont rejoint le groupement

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier :

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier : Composants de menuiserie Escaliers Definition Caractéristiques Références normatives Spécifications Marquage C.E Acquis environnementaux Définition : Escalier : Ouvrage de menuiserie constitué de gradins

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ AFEB COMMISSION PROFESSIONNELLE RECAPITULATIF DES EXIGENCES APPLICABLES AUX ESCALIERS EN BOIS

ACCESSIBILITÉ AFEB COMMISSION PROFESSIONNELLE RECAPITULATIF DES EXIGENCES APPLICABLES AUX ESCALIERS EN BOIS ACCESSIBILITÉ RECAPITULATIF DES EXIGENCES APPLICABLES AUX ESCALIERS EN BOIS Le présent document établi par la Commission Professionnelle de l'afeb récapitule et précise certaines exigences applicables

Plus en détail

Orientation professionnelle Charpentier bois

Orientation professionnelle Charpentier bois Orientation professionnelle Charpentier bois 1-6 Elève Date: 1. Titre de l' U.E. : Construction d'escalier 1 2. Matière / Classe : Technologie, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences de cours

Plus en détail

É C H A FAU DAG E Septembre 2016 LA MARQUE Modèle (Date d'effet) MULTI Multi-SYSTEM Multi-RETO (29/03/13) Structure porteuse Structure multidirectionnlle multiniveau Acier galvanisé s 320N/mm² Largeur

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) ------------- D a t e : 15 Décembre 2012 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i

Plus en détail

Les escaliers intérieurs

Les escaliers intérieurs Guide de choix Les escaliers intérieurs Bois Métal Mixtes A savoir Avec ou sans contremarches? Opter pour un escalier avec contremarches n est pas seulement choisir une solution traditionnelle. C est aussi

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous.

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous. SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Marches et contremarches 2. Mains-courantes 3. Dégagement sous une volée d escaliers 4. Surfaces repères et sécurité fonctionnelle Les escaliers nécessitent quelques particularités

Plus en détail

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Points examinés R = 1. Généralités L opération de construction entre dans la définition des bâtiments d habitation collectifs ("oui" aux 2 critères

Plus en détail

Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces. Accessibilité des établissements recevant du public

Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces. Accessibilité des établissements recevant du public Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces Les handicapés doivent circuler, accéder et utiliser les établissements recevant du public au même titre que chaque citoyen.

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

FABRICATION, INSTALLATION ET RÉPARATION D'ESCALIERS MODULE 8

FABRICATION, INSTALLATION ET RÉPARATION D'ESCALIERS MODULE 8 FABRICATION, INSTALLATION ET RÉPARATION D'ESCALIERS MODULE 8 Les précisions A. Planifier le travail. Collecte des renseignements nécessaires à la conception et à la fabrication d'escaliers Terminologie

Plus en détail

Construction. d escaliers en bois. Andy Engel. 2014 Groupe Eyrolles pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-12539-9

Construction. d escaliers en bois. Andy Engel. 2014 Groupe Eyrolles pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-12539-9 Construction d escaliers en bois Andy Engel 2014 Groupe Eyrolles pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-12539-9 Construction d escaliers en bois Sommaire 1 Concevoir un escalier 7 Des normes

Plus en détail

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1 Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR Stair Designer-1 Stair Designer-2 Designer d escalier Le Designer d escalier rend facile la réalisation et la mise en place d escaliers sur mesure dans votre

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

ESCALIER EN BÉTON PRÉFABRIQUÉ

ESCALIER EN BÉTON PRÉFABRIQUÉ SALIR N ÉTON PRÉARIQUÉ La nouvelle règlementation Édition mai 2008 n application de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont :

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont : ARRETE Arrêté du 21 mars 2007 fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-19-8 et R. 111-19-11 du code de la construction et de l habitation, relatives à l accessibilité pour

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction...05 Domaine d'application...05 Visées des textes existants...06

SOMMAIRE. Introduction...05 Domaine d'application...05 Visées des textes existants...06 SOMMAIRE Introduction..........................................05 Domaine d'application..................................05 Visées des textes existants.................................06 Dispositions communes.................................09

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REG 4-21 Vous trouverez l'ensemble des textes et réglementation ici : http://www.sitesecurite.com/portail/

Plus en détail

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin Calculs Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin 11 Table des matières Introduction... 3 Illustration du projet... 4 Plan du rez-de-chaussée...

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 ATELIER DES HOTELIERS Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 EXPOSE DES TEXTES APPLICABLES E.R.P OBLIGATION REGLEMENTAIRE E.R.P - CADRE REGLEMENTAIRE ASCENSEUR ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

DDTM du Morbihan. Les ERP EXISTANTS

DDTM du Morbihan. Les ERP EXISTANTS DDTM du Morbihan Les ERP EISTANTS Décret 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêt du Conseil d Etat du 21 juillet 2009 Décret 2009-500 du 30 avril 2009 --------------- Arrêté du 21 mars 2009 Circulaire du 20 avril

Plus en détail

ERP EXISTANTS. atténuation des règles d accessibilité du neuf

ERP EXISTANTS. atténuation des règles d accessibilité du neuf ERP EXISTANTS atténuation des règles d accessibilité du neuf ERP - IOP En résumé : arrêté du 21 mars 2007 établissements existants 1) Application des règles du neuf 2) Si contraintes structurelles empêchant

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

Charpentes & Couvertures

Charpentes & Couvertures Charpentes & Couvertures Henri Renaud Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12756-0 Sommaire Charpentes traditionnelles en bois... 1 1. Rôles principaux...

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou AMENAGEMENT D UN GITE RURAL Rue des Tilleuls 28480 Saint-Denis-d Authou DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAÎTRISE

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

NOUVEAU DISPOSITIF REGLEMENTAIRE Les ERP

NOUVEAU DISPOSITIF REGLEMENTAIRE Les ERP Loi pour l Égalité des Droits et des Chances, la Participation et la Citoyenneté des Personnes Handicapées (EDCPCPH) NOUVEAU DISPOSITIF REGLEMENTAIRE Les ERP 1 1 Quel classement pour les ERP? Le classement

Plus en détail

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL Le pour les I - Les cheminements extérieurs Article 2 «[ ] Lorsqu une dénivellation ne peut être évitée, un plan incliné de pente inférieure ou égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valeurs

Plus en détail

GLOSSAIRE 01 Accessibilité universelle : Adaptation : Alcôve : Applique murale : Avant-toit : Braille abrégé : Braille intégral : Concept de base :

GLOSSAIRE 01 Accessibilité universelle : Adaptation : Alcôve : Applique murale : Avant-toit : Braille abrégé : Braille intégral : Concept de base : Accessibilité universelle : L accessibilité universelle se présente sous quatre axes principaux, soit l accessibilité des bâtiments, l accessibilité de l environnement, l accessibilité aux programmes et

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU TM GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu 1 SOMMAIRE INSTALLATION PAR COLLAGE 3 RECOMMANDATION GÉNÉRALE 4 PRÉPARATION DU SUPPORT 4 DÉTERMINER LA

Plus en détail

Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP

Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP 09-2011 http://www.ville-libourne.fr La loi du 11 février 2005 dite "Loi Handicap" vise à susciter un nouvel élan dans la prise en compte de l'insertion

Plus en détail

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION EXERCICE 1: STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Lieu: - introduction auditoire SG1 - poursuite du travail à atelier de projet, présence sur place de Dan

Plus en détail

Les escaliers droits et à palier

Les escaliers droits et à palier Fonds de Formation professionnelle de la Construction Manuel modulaire Bois Les escaliers droits et à palier MANUEL MODULAIRE BOIS Escaliers droits et à palier FONDS DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA

Plus en détail

Chapitre n 3: Les escaliers

Chapitre n 3: Les escaliers Capitre n 3: Les escaliers I. généralités : Collet Mur d'éciffre Palier intermédiaire Palier Cage d escaliers Ligne de foulée à Emmarcement 0.5 m du collet Contre-marce palier Palier L g Mur d'éciffre

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

Circulations intérieures verticales des parties communes H.25

Circulations intérieures verticales des parties communes H.25 des parties communes H.25 Objet de la fiche appeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux cheminements intérieurs accessibles, des articles.111-18 à.111-18-3 du code de la construction et

Plus en détail

Mise en Accessibilité du Cadre Bâti Existant Pour les ouvrages de Métallerie dans les Etablissements Recevant du Public

Mise en Accessibilité du Cadre Bâti Existant Pour les ouvrages de Métallerie dans les Etablissements Recevant du Public Mise en Accessibilité du Cadre Bâti Existant Pour les ouvrages de Métallerie dans les Etablissements Recevant du Public L accessibilité des bâtiments est l un des forts enjeux de la construction depuis

Plus en détail

Agir ensemble pour être plus fort

Agir ensemble pour être plus fort Agir ensemble pour être plus fort Les Journées de l accessibilité RESPECT DES NORMES Par Aurélie Digue, Expert Diagnostic à l APAVE Rennes I / LOI HANDICAP 2005 Loi n 2005-102 du 11 Février 2005 Décret

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007

Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007 Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007 ATTESTATION DE VÉRIFICATION DE L ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Construction d un bâtiment d habitation collectif soumise à Permis de Construire À transmettre

Plus en détail

JOURNEES DEPARTEMENTALES D INFORMATION REGION BOURGOGNE NON-CONFORMITES RECURRENTES

JOURNEES DEPARTEMENTALES D INFORMATION REGION BOURGOGNE NON-CONFORMITES RECURRENTES JOURNEES DEPARTEMENTALES D INFORMATION REGION BOURGOGNE NON-CONFORMITES RECURRENTES L. R. P. C. d Autun Florian SEMENTA Février / Mars 2007 Résultats statistiques Résultats statistiques CHEMINEMENT ~ Pourquoi

Plus en détail

SEMA France Laval 7, place de la Mairie 53200 Château-Gontier/Bazouges Tel. (0033) 02-43-07-47-50 Fax (0033) 02-43-07-47-51 Internet:

SEMA France Laval 7, place de la Mairie 53200 Château-Gontier/Bazouges Tel. (0033) 02-43-07-47-50 Fax (0033) 02-43-07-47-51 Internet: 2 Cours Escalier Sommaire Menu de départ... 1 Gestionnaire de projet... 2 Gestionnaire d étage... 4 Fenêtre principale... 6 Général... 8 CAO / CAOM... 11 Barre d outils... 14 Vue en plan... 15 Fonctions

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER www.cpi-worldwide.com S PECIALPRINT ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER Construx b.v.b.a., 3600 Genk, Belgique Une nouvelle génération de coffrages d escalier La société

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

escaliers Rue du Brionnais Z.I. - BP 5 42190 CHARLIEU Tél. 04 77 69 34 34 Fax 04 77 69 34 31 escaliers@escadirect.com www.escadirect.

escaliers Rue du Brionnais Z.I. - BP 5 42190 CHARLIEU Tél. 04 77 69 34 34 Fax 04 77 69 34 31 escaliers@escadirect.com www.escadirect. escaliers Rue du Brionnais Z.I. - BP 5 42190 CHARLIEU Tél. 04 77 69 34 34 Fax 04 77 69 34 31 escaliers@escadirect.com www.escadirect.com Depuis plus de 25 ans à votre service En standard ou sur mesure,

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

Circulations intérieures verticales

Circulations intérieures verticales Fiche H.06 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux circulations intérieures verticales, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11

Plus en détail

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT 74 cm - 89 cm Français INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT KOMPACT - www.arke.ws Avant de procéder à l assemblage, déballer tous les éléments de l escalier et les distribuer sur une surface suffisamment large.

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie Guide pratique Règlementation, recommandations et préconisations Préambule 2 Définition d un ERP: Sont considérés comme des Établissements

Plus en détail

Élégance, Robustesse, Fiabilité... définit les élévateurs verticaux à course réduite ENI

Élégance, Robustesse, Fiabilité... définit les élévateurs verticaux à course réduite ENI Élégance, Robustesse, Fiabilité... définit les élévateurs verticaux à course réduite ENI La gamme d'élévateurs verticaux à course réduite eni est conçue pour déjouer les dénivellations d'un étage. Le modèle

Plus en détail

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html en détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html La règlementation sur l'accessibilité dans les ERP et IOP, quels que soient leur

Plus en détail

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés Nouveau règlement Accessibilité Handicapés 1 Les principaux points à retenir en synthèse Prise en compte de tous les handicaps notamment physique, cognitif, mental ou psychique Exigences de performance

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX

GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX FORM QUA 137 B Platefor me sur poteaux. H J F K G D E I A B C A : Poteau. B : Cale. C : Semelle de répartition. D : Porteur. E : Cale entre porteurs. F : Solive.

Plus en détail

Rampes et garde-corps

Rampes et garde-corps Rampes et garde-corps Aluminium (intérieur - etérieur) Bois (intérieur) 25 1987 2012 Configurateur et vidéos de montage en ligne www.sogem-sa.com Square Tableau des accessoires livrés sous blister S1 S3

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

Se chauffer aux granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois Se chauffer aux granulés de bois Réglementation et règles de l art pour la mise en œuvre des poêles & chaudières à granulés www.propellet.fr CADRE GENERAL Se chauffer aux granulés de bois DEBOUCHE DU CONDUIT

Plus en détail

Ajustement. Titre l environnement normatif

Ajustement. Titre l environnement normatif Ajustement de Titre l environnement normatif Rencontres techniques de l AMF 5 février 2015 Antoine Cretin-Maitenaz DHUP Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Le décret du 5

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Salles de bains PMR *

Salles de bains PMR * solutions accessibilité Salles de bains PMR * * Personne à Mobilité Réduite Bandes d éveil de vigilance Escaliers carrelés www.desvres.com solutions accessibilite EXIgENCES ET CONTRaINTES Projections d

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail