Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau de bord. de l énergie et du climat. de la Martinique"

Transcription

1 Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique

2 Tableau de bord de l énergie et du climat de la Martinique En développant en 2009 un tableau de bord de l énergie et du climat, l ADEME souhaite disposer d un outil de suivi de la production, de la consommation d énergie et des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire martiniquais pour accompagner les actions régionales de lutte contre le réchauffement climatique et de réduction de la dépendance aux énergies fossiles. Les données du tableau de bord seront actualisées chaque année. Ce document présente les données énergétiques de l année 2008 et les émissions de gaz à effet de serre de Objectifs : 50% d énergies renouvelables dans la consommation d énergie finale dès 2020 (projet de lois du Grenelle II) Facteur 4 en 2050 FACTEUR 4 L objectif de Facteur 4 désigne l engagement national pour la division par quatre à l horizon 2050 des émissions de gaz à effet de serre de la France. Les émissions de 2050 devront ainsi être 75% inférieures à celles de Les moyens de production d électricité raccordés au réseau Le Marigot Galion Saint-Pierre La Trinité Pointe des Carrières Fort-de-France Rivière-Salée Parc de production - puissance installée Le Marin Centrale thermique Production photovoltaïque décentralisée en toiture ( 500 kwc) Centrale de cogénération Éolienne Consommation d énergie primaire La Martinique dépend du pétrole Ressources renouvelables locales 2,2% Ressources fossiles importées 97,8% Le taux de dépendance énergétique de la Martinique (part des énergies fossiles importées dans la consommation d énergie primaire) s élève à près de 98% en 2008.

3 La consommation d énergie finale en hausse en Martinique La consommation d énergie en Martinique suit un rythme de croissance élevé du fait d un dynamisme économique soutenu depuis plusieurs années. En 2008, la consommation d énergie finale s est élevée à GWh, 5,2% de plus qu en Si l on exclut la consommation de carburéacteurs (qui a diminué de 23% entre 2005 et 2008), la consommation d énergie finale a augmenté de 13%. La consommation d énergie finale par habitant en 2008 est de 17,9 MWh ; un chiffre relativement élevé en comparaison à la Réunion (14,2 MWh, 26% de moins qu en Martinique). En métropole, le niveau des consommations d énergie finale par habitant est bien plus élevé (31,5 MWh/an). Il est toutefois en partie justifié par le poids des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments (un quart des besoins en énergie finale en métropole) Réunion 14,2 MWh Martinique 17,9 MWh Métropole 31,5 MWh Les énergies fossiles prépondérantes 0 Au final, près de 98% de la consommation d énergie finale du territoire en 2008 était issue de ressources fossiles importées. Seuls 2% de la consommation d énergie finale provenait donc en 2008 de ressources locales (biomasse, déchets, solaire, etc.). Quels usages des énergie fossiles Autres secteurs 5% Entre 2005 et 2008, la consommation de combustibles fossiles a augmenté de 4%, essentiellement pour satisfaire la hausse des besoins de production d électricité. Pour la première fois en 2008, la consommation d hydrocarbures dans le secteur de la production énergétique ( tonnes de produits pétroliers) dépassait celle du secteur des transports ( tonnes). 96% des GWh d électricité produits en Martinique en 2008 sont d origine fossile. La première source de production d électricité est constituée par les moteurs diesels (88% du total produit) suivi des turbines à combustion fioul (8%). Transports 47% Production d énergie 48% Une production d énergie renouvelable en légère augmentation Évolution de la production d énergie d origine renouvelable (en Tep) +12 % entre 2005 et 2008 Éolien Photovoltaïque Solaire thermique Biogaz ( méthanisation de déchets organiques solideset liquides ) Biomasse ( bagasse ) Déchets ( UIOM ) Solaire thermique +14 % de capacité installée en litres Solaire photovoltaïque x10 pour la production d électricité du parc raccordé au réseau

4 La filière biomasse en tête de la production d énergie renouvelable en Martinique La production d énergie renouvelable en Martinique en 2008 s est élevée à MWh, soit 2% seulement de la production totale d énergie, une valeur faible mais en croissance de 12% depuis Les sources d énergies renouvelables Sol. thermique 12% Déchets 22% Eolien 1% Sol. PV 7% Biogaz 0,03% Biomasse 58% La bagasse, richesse renouvelable de la Martinique En 2008, l essentiel de la production d énergie renouvelable sur le territoire martiniquais provenait de la biomasse (58%). La bagasse produite sur les différents sites de transformation de la canne à sucre (sucrerie et distilleries) est la principale source d énergie renouvelable de l île. Elle est en grande partie brûlée en chaudière à des fins de production de vapeur pour un usage thermique et mécanique mais deux sites l exploitent pour la production d électricité. Au total, la valorisation de la bagasse a permis la production de MWh d électricité renouvelable en La production d électricité d origine essentiellement fossile Production d électricité par filière Production du parc de moteurs diesels 88% Production du parc de turbines à combustion 8% Production de l UIOM 3% Autres EnR 1% Production d électricité renouvelable Biogaz 1% Eolien 2% Biomasse 9% Solaire PV 22% Incinération des déchets 70% L essentiel des 4% d électricité renouvelable produits en 2008 sur le territoire martiniquais provenaient de l incinération des déchets (70% de l électricité renouvelable et 22% du total d énergie renouvelable). L unique site éolien martiniquais, installé sur la commune du Vauclin, a produit en 2008 près de MWh électriques, soit 0,8% de la production locale d énergie. La filière biogaz a produit de l électricité pour la première fois en 2008 : 466 MWh (0,2% du total de la production d énergie renouvelable). Le rythme du développement de l énergie solaire photovoltaïque (PV) s est accéléré ces dernières années (+19% entre 2007 et 2008). En 2008, 7% de la production d énergie renouvelable de Martinique provenait du solaire photovoltaïque.

5 2,3 millions de teqco 2 émises sur le territoire Martiniquais en 2007 TEQCO 2 Le phénomène de l effet de serre est lié à la présence de certains gaz dans l atmosphère qui retiennent en partie la chaleur provenant des rayonnements solaires. Parmi ces gaz figurent le dioxyde de carbone (CO 2 ) composé d un atome de carbone et de deux atomes d oxygène. La tonne d équivalent CO 2 (teqco 2 ) est une unité de mesure des émissions de gaz à effet de serre. Elle contient 0,27 tonne de carbone. L augmentation de la concentration de carbone dans l atmosphère a été identifiée comme une cause majeure du dérèglement climatique. Le graphique ci-joint permet d identifier deux enjeux majeurs pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre en Martinique : Au total, la Martinique a émis plus de tonnes d équivalent CO 2 (teqco 2 ) en 2007, dont teqco 2 ont été «retenues» par les forêts du territoire. Les émissions de gaz à effet de serre sont essentiellement d origine énergétique (84%) et proviennent notamment de la production d énergie ( teqco 2 ) et des transports ( teqco 2 ). Les déchets ( teqco 2 ) sont la première source des émissions non énergétiques. Les émissions de gaz à effet de serre par secteur Autres secteurs Agriculture 4% 5% Déchets 11% La maîtrise de la consommation d électricité et le développement des énergies renouvelables pour sa production, en substitution aux produits pétroliers très émetteurs de gaz à effet de serre ; Une organisation des déplacements moins axée sur le véhicule particulier (développement des transports en commun, promotion du vélo et de la marche à pied). Transports 38% Production d énergie 42% Des émissions par habitant très élevées Rapportées à la population martiniquaise, les émissions de gaz à effet de serre s élevaient à 6,3 teqco 2 en Ce niveau élevé d émissions par habitant s explique essentiellement par deux facteurs : l importance de la part des produits pétroliers dans la production d électricité (96%), une forte consommation du secteur des transports 7 Martinique Métropole 6,3 teqco 2 6,0 teqco Guadeloupe 4,0 teqco 2 Réunion 4,7 teqco 2 Un Martiniquais émet en moyenne 6,3 teqco 2 par an, soit 33% de plus qu un Réunionnais et 56% de plus qu un Guadeloupéen

6 Qui sommes nous? Édition RC Publicara L Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) est un établissement public sous la tutelle conjointe du Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de la Mer et du Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Elle participe à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de l environnement, de l énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l air et la lutte contre le bruit. ADEME Zone de Manhity - Immeuble EXODOM LAMENTIN Tél. : Fax :

Bilan énergétique martiniquais

Bilan énergétique martiniquais 1 Bilan énergétique martiniquais VALORA - Village du développement durable à la Martinique 15 Avril 2016 Contact : rosamont.p@energie.mq www.energie.mq 0696 26 16 13 14/04/2016 Sommaire 1. Contexte énergétique

Plus en détail

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon Formation Commissaires Enquêteurs du 17 mai 2011 Danye ABOKI DREAL Languedoc Roussillon Ingénieur en charge

Plus en détail

L énergie, qu est-ce que c est?

L énergie, qu est-ce que c est? L énergie L énergie, qu est-ce que c est? L énergie est la capacité d un système à produire un travail (c est-à-dire l impact d une force sur un point) entraînant un mouvement qui peut générer de la lumière,

Plus en détail

Les réseaux de chaleur

Les réseaux de chaleur www.nantesmetropole.fr Les réseaux de chaleur Un mode de chauffage durable pour le territoire Les atouts du réseau de chaleur Le réseau de chaleur utilise plus de 50 % d énergie renouvelable ou de récupération.

Plus en détail

Etat des lieux des énergies renouvelables en Poitou-Charentes

Etat des lieux des énergies renouvelables en Poitou-Charentes Les synthèses de l AREC Etat des lieux des énergies renouvelables en Poitou-Charentes Bilan 29 Chiffres clés Energie totale annuelle produite d origine renouvelable (1) (soit 8,3 % de la consommation d

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Martinique

Le Plan Climat Energie Martinique Le Plan Climat Energie Martinique Un défi collectif Session 1 : Atelier DIVERSIFICATION ENERGETIQUE Fouzi Benkhelifa Nadia Wagner Le Lamentin, le 22 avril 2009 A. Cadre de mise en œuvre du PCEM - enjeux

Plus en détail

Développer les énergies renouvelables, un élément clé de la transition énergétique

Développer les énergies renouvelables, un élément clé de la transition énergétique «Moi, citoyen en PACA, je m engage pour le climat» Développer les énergies renouvelables, un élément clé de la transition énergétique 16 Il s agit en particulier de substituer aux énergies fossiles, des

Plus en détail

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion

Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Atelier n 1 : Penser et conduire la transition écologique dans les territoires - Observatoire de l Energie Réunion Description OER Principales données Enjeux et Perspectives Pierre-Yves EZAVIN Directeur

Plus en détail

Perspectives énergétiques à long terme

Perspectives énergétiques à long terme Perspectives énergétiques à long terme F. Ravelet 2012 Nécessité d'anticiper deux problèmes : L'épuisement des ressources 140 120 Ratio Réserve/Production (ans) 100 80 Pétrole Gaz Charbon Uranium 60 40

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT Décret n o 2017-570 du 19 avril 2017 relatif

Plus en détail

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015

ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE. Petit aide-mémoire. Bernard Laponche 23 juin 2015 ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DANS LE MONDE CAS DE LA PRODUCTION D ELECTRICITE Petit aide-mémoire Bernard Laponche 23 juin 2015 www.global-chance.org ENERGIE ET EMISSIONS DE GAZ A EFFET

Plus en détail

ÉTUDE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie

ÉTUDE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie ÉTUDE Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie Coûts et enjeux pour les collectivités Série Politique ENP 34 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. PRÉAMBULE... 4 2. OBJECTIFS NATIONAUX...

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'ÉNERGIE 2014 : DANS LES OUTREMER ET EN CORSE

LES CHIFFRES CLÉS DE L'ÉNERGIE 2014 : DANS LES OUTREMER ET EN CORSE LES CHIFFRES CLÉS DE L'ÉNERGIE 2014 : DANS LES OUTREMER ET EN CORSE PUBLICATION 2015 COMPARAISON ZNI (Zones Non Interconnectées) Les zones insulaires non interconnectées au réseau électrique métropolitain

Plus en détail

Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer

Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer Fiche thématique C Le contexte énergétique européen et français et la place de l éolien en mer La politique européenne de l énergie 1. Source : Agence Internationale de l Énergie. 2. L efficacité énergétique

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Index base 1 en 199 25 2 15 1 Afrique USA 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 25 28 En Mt CO2

Plus en détail

La biomasse pour la production de chaleur dans le logement collectif

La biomasse pour la production de chaleur dans le logement collectif La biomasse pour la production de chaleur dans le logement collectif Narbonne, le 07 avril 2009 V. Decalonne Contexte du Projet Réseau de Chaleur crée en 1973 sur le périmètre de Délégation de Service

Plus en détail

LES DECHETS GENERENT DE L ENERGIE

LES DECHETS GENERENT DE L ENERGIE LES DECHETS GENERENT DE L ENERGIE Méconnue et souvent critiquée, voire bloquée par les associations de défense de l environnement, l incinération des déchets est une source d énergie qui ne peut aujourd

Plus en détail

Vers un Plan Climat Energie pour la Martinique

Vers un Plan Climat Energie pour la Martinique Vers un Plan Climat Energie pour la Martinique Session plénière finale Étude réalisée par EXPLICIT Programme d actions partenariales Fort de France, le 10 décembre 2007 L engagement des acteurs locaux

Plus en détail

Les émissions de Gaz à Effet de Serre en région Poitou-Charentes de 1990 à 2013

Les émissions de Gaz à Effet de Serre en région Poitou-Charentes de 1990 à 2013 Les synthèses de l AREC Les émissions de Gaz à Effet de Serre en région Poitou-Charentes de 1990 à 2013 Janvier 2016 PRÉAMBULE : Le rôle des acteurs locaux dans l animation territoriale des politiques

Plus en détail

Les réseaux de chaleur dans le Grenelle de l environnement Hélène Le Du Direction Générale de l Energie et du Climat

Les réseaux de chaleur dans le Grenelle de l environnement Hélène Le Du Direction Générale de l Energie et du Climat Les réseaux de chaleur dans le Grenelle de l environnement Hélène Le Du Direction Générale de l Energie et du Climat www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Contexte européen Contexte national

Plus en détail

1 1. Définition de l énergie :

1 1. Définition de l énergie : 1 1. Définition de l énergie : 2. Les différentes formes d énergie : 3. Les transformations d énergie : 2 Les différentes conversions de l'énergie : Transformation de l'énergie électrique en énergie thermique

Plus en détail

Eléments de comparaison des différents modes de production d électricité

Eléments de comparaison des différents modes de production d électricité Association des Retraités du Groupe CEA Groupe Argumentaire sur les Energies Nucléaire et Alternatives Quelles énergies pour les générations futures : les défis à relever Thème 3 Eléments de comparaison

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIECCTE de la Guadeloupe

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIECCTE de la Guadeloupe Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIECCTE de la Guadeloupe 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de reporting de l exercice

Plus en détail

Tendances Consommation et production d énergie en Auvergne-Rhône-Alpes en 2015 Tendances au 01 Novembre 2016

Tendances Consommation et production d énergie en Auvergne-Rhône-Alpes en 2015 Tendances au 01 Novembre 2016 1 Tendances 2015 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre : Consommation et production d énergie

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIECCTE de la Martinique

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIECCTE de la Martinique Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIECCTE de la Martinique 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de reporting de l exercice

Plus en détail

Déroulé de la matinée

Déroulé de la matinée Déroulé de la matinée Animation par M. Philippe LECLERC 9h00 introduction de la matinée 9h15 conférence et échanges 10h15 pause 10h25 table ronde Les implications de la loi TECV pour les territoires Développer

Plus en détail

Les objectifs pour le développement des énergies renouvelables

Les objectifs pour le développement des énergies renouvelables Les objectifs pour le développement des énergies renouvelables Programmations pluriannuelles des investissements de production - PPI «Le développement des énergies renouvelables est au cœur de la transition

Plus en détail

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF de Nanterre

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF de Nanterre Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF de Nanterre Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Du charbon à la machine Le charbon est un des premiers combustibles fossiles utilisés par les hommes. Il ne commence à être utilisé de façon

Du charbon à la machine Le charbon est un des premiers combustibles fossiles utilisés par les hommes. Il ne commence à être utilisé de façon Du charbon à la machine Le charbon est un des premiers combustibles fossiles utilisés par les hommes. Il ne commence à être utilisé de façon systématique qu au XVIe siècle. Le charbon, en particulier la

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 Votre Empreinte Carbone Energétique

Plus en détail

Michel FEYRIT, Expert senior ALEC

Michel FEYRIT, Expert senior ALEC Michel FEYRIT, Expert senior ALEC Sommaire 1. La problématique des limites : l urgence d agir 2. À problématique complexe, réponse pluridisciplinaire 3. Rappels d énergétique Sommaire 1. La problématique

Plus en détail

Communiqué : Scénario énergétique de la Gironde à horizon 2050

Communiqué : Scénario énergétique de la Gironde à horizon 2050 Communiqué : Scénario énergétique de la Gironde à horizon 2050 Contact technique : aude.rosener@alec-cub33.fr - 05.56.00.53.35 Contact communication : valerie.degrange@alec-cub33.fr - 05.56.00.53.38 Date

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Rapport Réglementaire

Rapport Réglementaire - 1 - Rapport Réglementaire Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) «Patrimoine et compétences» (Établi en Mars 2014 sur la base des données 2013) SDIS de l Ain - 2 - Sommaire 1. Description

Plus en détail

La production d énergie renouvelable en Bretagne en 2010 décembre 2011

La production d énergie renouvelable en Bretagne en 2010 décembre 2011 Note s sources de La production d énergie renouvelable en Bragne en 2010 décembre 2011 Chiffres clés de l énergie en Bragne Edition 2011 Objectif de la note Expliciter le contenu des tableaux sur la production

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure SERVICE DE L ENERGIE ET DES MINES RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE Secteur de l énergie Electricité et hydrocarbure ANNÉE 2008 Approvisionnement, production et utilisation de l énergie en Polynésie française

Plus en détail

Les enjeux de la récupération de chaleur des UIOM en Ile-de-France SVDU CIE

Les enjeux de la récupération de chaleur des UIOM en Ile-de-France SVDU CIE Les enjeux de la récupération de chaleur des UIOM en Ile-de-France SVDU CIE Place de l incinération en Ile-de-France 40 % du traitement des déchets ménagers 19 UIOM en fonctionnement (15% du parc) 3,8

Plus en détail

Quelle transition énergétique

Quelle transition énergétique sobriété, efficacité, renouvelables Quelle transition énergétique vers un paysage «100% renouvelable»? Vincent LEGRAND, Institut négawatt, 1er décembre 2011 Transition énergétique: l anticiper ou la subir?

Plus en détail

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 CONTEXTE : Évolution des consommations et objectifs attendus A partir de la consommation électrique globale du département prévue en

Plus en détail

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 214 Edition Juillet 216 * Signature provisoire : le nom de la Région sera fixé par décret en Conseil d Etat avant le 1er

Plus en détail

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE Données clés 100 millions de personnes desservies en eau potable EAU 4 245 usines de production d eau potable gérées UNE TRIPLE EXPERTISE 3 303 usines de traitement des eaux usées opérées 63 millions d

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIMETRE FRANCE

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIMETRE FRANCE BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIMETRE FRANCE Rapport destiné à la Préfecture de Paris Année calendaire 2014 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France Tél.

Plus en détail

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE Les enjeux Depuis Kyoto, la lutte contre le changement climatique passe par l augmentation progressive de la part des énergies renouvelables dans la production

Plus en détail

énergies renouvelables et territoires en Provence-Alpes-Côte d Azur

énergies renouvelables et territoires en Provence-Alpes-Côte d Azur colloque du 28 octobre 2010 énergies renouvelables et territoires en Provence-Alpes-Côte d Azur présentation : Laurent NEYER - DREAL PACA Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable

Plus en détail

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées 20 14 Données clés 1 UNE TRIPLE EXPERTISE conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l eau, des déchets et de l énergie, 3 activités complémentaires et qui fonctionnent en synergie. Le Groupe

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE

PRODUCTION DE L ENERGIE PRODUCTION DE L ENERGIE 1 ) Définition de l énergie: Propriété d un système physique capable de produire du travail 2 ) Unités de l énergie électrique : W = P*t avec W : énergie en Joules P : puissance

Plus en détail

BIOWATTS. Biowatts, la centrale de cogénération biomasse est opérationnelle depuis le 7 décembre 2012.

BIOWATTS. Biowatts, la centrale de cogénération biomasse est opérationnelle depuis le 7 décembre 2012. BIOWATTS Biowatts, la centrale de cogénération biomasse est opérationnelle depuis le 7 décembre 2012. Après la phase de réglage et de mise en service industrielle l outil fonctionne et produit de l électricité

Plus en détail

La production d énergie renouvelable en Bretagne en 2009 Février 2011

La production d énergie renouvelable en Bretagne en 2009 Février 2011 Note s sources de La production d énergie renouvelable en Bragne en 2009 Février 2011 Chiffres clés de l énergie en Bragne Edition 2010 Objectif de la note Expliciter le contenu des tableaux sur la production

Plus en détail

Bilan d émissions de GES 2011

Bilan d émissions de GES 2011 Bilan d émissions de GES 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain Code NAF : 3530Z Code SIREN : 542 097 324 Citer les numéros de SIRET

Plus en détail

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Séminaire «Chauffage à distance» 8 septembre 2011, Monthey P. Abbet,

Plus en détail

Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val de Drôme

Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val de Drôme ENERGIE CLIMAT ENVIRONNEMENT Face aux nouveaux enjeux : une agriculture porteuse de solutions Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val

Plus en détail

Bilan carbone et Matériaux de substitution

Bilan carbone et Matériaux de substitution Bilan carbone et Matériaux de substitution AFOCO 21 juin 2016 SGS Environment, Health & Safety Sommaire 1. Contexte de la comptabilisation carbone et objectifs du bilan d émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

Les réseaux de chaleur rennais

Les réseaux de chaleur rennais Les réseaux de chaleur rennais nord ET SUD Sommaire Un réseau de chaleur, qu est-ce que c est? /3 Un réseau de chaleur, qu est-ce que c est? Un réseau de chaleur ou réseau de chauffage urbain, est un équipement

Plus en détail

Les aides au financement d une opération géothermique. Guillaume PERRIN ADEME

Les aides au financement d une opération géothermique. Guillaume PERRIN ADEME Les aides au financement d une opération géothermique Guillaume PERRIN ADEME Atelier GeoDH Bordeaux 27 mars 2013 I. Présentation de l ADEME II. L aide au financement : le fonds chaleur I. Opérations de

Plus en détail

Conseil Général de l Aude. -1er avril Samuel Puygrenier ADEME-

Conseil Général de l Aude. -1er avril Samuel Puygrenier ADEME- Conseil Général de l Aude -1er avril 2009 -Samuel Puygrenier ADEME- L énergie et les GES dans l Aude Le Bilan Carbone: de l outil à la démarche Éléments de contexte national Les «GES» dans l Aude Les usages

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives

Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives Energie Eolienne : contexte, enjeux et perspectives Atelier «éoliennes» Assises nationales de la Qualité de l Environnement Sonore 12 décembre 2007 Marion LETTRY Responsable de la filière éolienne Syndicat

Plus en détail

COGENERATION BIOMASSE DE NOVILLARS. Présentation de projet. 8 Octobre 2014

COGENERATION BIOMASSE DE NOVILLARS. Présentation de projet. 8 Octobre 2014 COGENERATION BIOMASSE DE NOVILLARS Présentation de projet 8 Octobre 2014 PRESENTATION GENERALE : NOTRE APPROCHE La philosophie de AKUO BIOMASSE repose sur la notion d énergie propre de proximité et indépendante

Plus en détail

Un contexte général favorable au changement

Un contexte général favorable au changement Un contexte général favorable au changement De par sa situation au cœur de la mégalopole européenne, l Alsace est une région dynamique sur le plan économique. L activité de service y est très représentée,

Plus en détail

Consommation et production d énergie en Rhône-Alpes en 2013 Tendances au 05 septembre 2014

Consommation et production d énergie en Rhône-Alpes en 2013 Tendances au 05 septembre 2014 1 Tendances 2013 Pour plus d informations : www.oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Consommation

Plus en détail

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE le 22 mars 2013 Brigitte LOUBET DRIEE/SECV Véronique CHARBEAUX - CRIF 1 SRCAE : le document stratégique régional Il fixe les grandes orientations

Plus en détail

CONTRIBUTION DU GENERG

CONTRIBUTION DU GENERG CONTRIBUTION DU GENERG A L ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE PROJET DE SCHEMA D AMENAGEMENT REGIONAL DE GUYANE GENERG - Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane. www.generg.fr

Plus en détail

Florence LE MÉHAUTÉ RÉFÉRENCES COULEUR C100 M100 Y0 K0

Florence LE MÉHAUTÉ RÉFÉRENCES COULEUR C100 M100 Y0 K0 4 juin 2015 dossier DIANA FOOD, site d Antrain (35) la chaufferie biomasse: une solution énergétique respectueuse de l environnement DIANA FOOD Mylène ESNAULT 02 99 29 20 30 mesnault@diana-food.com www.diana-food.com

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

LA QUANTIFICATION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DES SERVICES D EAU ET D ASSAINISSEMENT. Le nouveau Guide GES de l ASTEE

LA QUANTIFICATION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DES SERVICES D EAU ET D ASSAINISSEMENT. Le nouveau Guide GES de l ASTEE LA QUANTIFICATION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DES SERVICES D EAU ET D ASSAINISSEMENT Le nouveau Guide GES de l ASTEE Emmanuelle SCHAFER Jean-Pierre MAUGENDRE Pour le Groupe de Travail «Bilan

Plus en détail

François PATRIAT. Quelle place pour la méthanisation en Bourgogne? Journée d échanges ADEME Bourgogne 23 avril Introduction

François PATRIAT. Quelle place pour la méthanisation en Bourgogne? Journée d échanges ADEME Bourgogne 23 avril Introduction 1 Introduction François PATRIAT Président du Conseil régional de Bourgogne 2 Etat des lieux et enjeux de la méthanisation dans la transition énergétique Bertrand AUCORDONNIER ADEME Bourgogne 3 Etat des

Plus en détail

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN GUADELOUPE. Propositions du Groupe Albioma Octobre 2014

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN GUADELOUPE. Propositions du Groupe Albioma Octobre 2014 LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN GUADELOUPE Propositions du Groupe Albioma Octobre 2014 1. LA CENTRALE BIOMASSE DE MARIE-GALANTE 2 2 PRÉSENTATION DU PROJET Projet développé par Albioma depuis 2007 à la demande

Plus en détail

Énergies renouvelables une chance pour l agriculture suisse?

Énergies renouvelables une chance pour l agriculture suisse? Énergies renouvelables une chance pour l agriculture suisse? 1 Défis Le pétrole est une ressource limitée Goulet d étranglement dans le secteur de l électricité Augmentation de la consommation d énergie

Plus en détail

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA MARTINIQUE ET DES DOM CONTRIBUTION ALBIOMA

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA MARTINIQUE ET DES DOM CONTRIBUTION ALBIOMA LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA MARTINIQUE ET DES DOM CONTRIBUTION ALBIOMA Martinique Ile Durable 31 août 2014 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU GROUPE ALBIOMA 2. LA CENTRALE BIOMASSE DU GALION EN MARTINIQUE

Plus en détail

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013 Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 213 Édition mai 215 Sommaire Chiffres clés régionaux Rhône- Alpes Comparatif Rhône-Alpes / France page 8 Les objectifs européens

Plus en détail

CLERVIA, filiale de Dalkia, est la société

CLERVIA, filiale de Dalkia, est la société VOTRE RÉSEAU DE CHALEUR DU QUARTIER DE LA GAUTHIÈRE DE CLERMONT-FERRAND CLERVIA, filiale de Dalkia, est la société dédiée à la Délégation de Service Public de production et de distribution d énergie du

Plus en détail

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Une pionnière visionnaire 1986 Plan de zones énergétiques avec l

Plus en détail

ELYDE, filiale de Dalkia, est la société

ELYDE, filiale de Dalkia, est la société VOTRE RÉSEAU DE CHALEUR DU QUARTIER DE LA DUCHÈRE LYON 9 E Équipement co-financé par ELYDE, filiale de Dalkia, est la société dédiée à la Délégation de Service Public de production et de distribution d

Plus en détail

A la découverte du 1 er site breton gaz vert» 100% renouvelable dans les réseaux de distribution

A la découverte du 1 er site breton gaz vert» 100% renouvelable dans les réseaux de distribution Dossier de presse A la découverte du 1 er site breton gaz vert» 100% renouvelable dans les réseaux de distribution Ille et Vilaine Contacts presse : GrDF : Eric FEUILLET 02 99 03 55 12 ADEME : Sébastien

Plus en détail

Le bois énergie. votre énergie locale et renouvelable. L Efficacité Énergétique et Environnementale en action

Le bois énergie. votre énergie locale et renouvelable. L Efficacité Énergétique et Environnementale en action Le bois énergie votre énergie locale et renouvelable L Efficacité Énergétique et Environnementale en action PROFIL Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011 Bilan des de Gaz à Effet de Serre 2011 PRESENTATION DE LA SOCIETE Fiche d identité Raison sociale : Etablissements Horticoles Georges Truffaut. Code NAF : Magasins : 4776 Z Siège social : 70 10 Z Code

Plus en détail

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012

Potentiel et opportunités de la filière biogaz. Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Potentiel et opportunités de la filière biogaz Éric Camirand et Jean-François Samray 22 octobre 2012 Plan de la présentation 1- Qu est-ce que le biogaz? 2- Comment est-il produit? 3- Quelles sont les avenues

Plus en détail

CAP SUR L AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE DANS LES DÉPARTEMENTS D OUTRE-MER

CAP SUR L AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE DANS LES DÉPARTEMENTS D OUTRE-MER CAP SUR L AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE DANS LES DÉPARTEMENTS D OUTRE-MER ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Du fait de leur contexte particulier, les régions ultramarines ont toujours eu un rôle précurseur dans le

Plus en détail

Une usine zéro CO2 L essentiel Comment ça marche

Une usine zéro CO2 L essentiel Comment ça marche Une usine zéro CO 2 Afin de réduire l impact effet de serre des activités industrielles et contribuer à l atteinte des objectifs du protocole de Kyoto et de l après-kyoto, il est important d envisager

Plus en détail

LA PRODUCTION D ENERGIE RENOUVELABLE EN BRETAGNE EN 2011

LA PRODUCTION D ENERGIE RENOUVELABLE EN BRETAGNE EN 2011 Observatoire de l énergie des gaz à eff de serre LA PRODUCTION D ENERGIE RENOUVELABLE EN BRETAGNE EN 2011 CHIFFRES CLES DE L ENERGIE EN BRETAGNE, EDITION 2012 - METHODE ET SOURCES DE DONNEES SOMMAIRE 1.

Plus en détail

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DE L ENERGIE RAPPORTEUR : M. BAUDIN DÉLIBÉRATION D_2015_263 SÉANCE DU 21 DECEMBRE 2015 BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE L article L229-25 du code de l environnement

Plus en détail

SOUTIENS AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES ET PROGRAMMATION PLURIANNUELLE DE L ÉNERGIE

SOUTIENS AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES ET PROGRAMMATION PLURIANNUELLE DE L ÉNERGIE CA 7 avril 2016 Paris CA Date Lieu SOUTIENS AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES ET PROGRAMMATION PLURIANNUELLE DE L ÉNERGIE Dispositifs de soutien aux énergies renouvelables électriques Les textes sur l architecture

Plus en détail

1- Description de la personne morale concernée

1- Description de la personne morale concernée BILAN D EMISSIONS DE GES ARTICLE 75 GDF SUEZ S.A. 1 1- Description de la personne morale concernée Raison sociale : GDF SUEZ S.A. Code NAF : 3523 Z Code SIREN : 542 107 651 Citer les numéros de SIRET associés

Plus en détail

Bilan énergétique et bilan GES de la CUB Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire

Bilan énergétique et bilan GES de la CUB Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire Bilan énergétique et bilan GES de la CUB Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire 10 novembre 2011 Qu est-ce qu un bilan énergétique? Objectif :«Connaître pour agir» Comprendre Analyser

Plus en détail

Une solution de production décentralisée d. énergie au service de l efficacité

Une solution de production décentralisée d. énergie au service de l efficacité La chaufferie biomasse du site Entremont L de Montauban-de Montauban de-bretagne Bretagne (Ille-et-Vilaine (Ille Vilaine) Une solution de production décentralisée d d énergie énergie au service de l efficacité

Plus en détail

AVEC LE FONDS CHALEUR PASSEZ AU SOLAIRE THERMIQUE!

AVEC LE FONDS CHALEUR PASSEZ AU SOLAIRE THERMIQUE! AVEC LE FONDS CHALEUR PASSEZ AU SOLAIRE THERMIQUE! CFA ANTIBES 31 mars 2016 1 Pourquoi le Fonds Chaleur? Les engagements nationaux et européens suite à la COP 21 2050 : Facteur 4 / réduction par 4 des

Plus en détail

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 4 : Le défi énergétique Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les besoins énergétiques engendrés par les

Plus en détail

Groupe CAILLOT Transport - Logistique - Copacking

Groupe CAILLOT Transport - Logistique - Copacking BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011 N 2011-829 Groupe CAILLOT Transport - Logistique - Copacking Rapport du 23 Juillet 2014 DISCOVER David LAVOINE 3 rue du Nil

Plus en détail

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique Le Fonds Chaleur Une aide financière pour passer aux Énergies Renouvelables Florence MORIN ADEME Franche-Comté Soutien à l efficacité énergétique Aide technique:

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 Aperçu des données Lausanne Avril 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

LE MODULE DE SENSIBILISATION

LE MODULE DE SENSIBILISATION LE MODULE DE SENSIBILISATION ÉNERGIE Les différents types d énergie Les sources d énergies fossiles : Pétrole, gaz naturel, charbon Ce sont les énergies issues de la fossilisation de matières organiques

Plus en détail

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement GIP Bretagne environnement GIP Bretagne environnement Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité

Plus en détail

Panorama sur les énergies

Panorama sur les énergies Panorama sur les énergies F. Ravelet Laboratoire DynFluid, Arts et Métiers-ParisTech 19 février 2014 Généralités Ordres de grandeur Conventions Qu est-ce que l énergie? Grandeur caractérisant un système

Plus en détail

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Benoit LEMAIGNAN Consultant Senior Carbone4 benoit.lemaignan@carbone4.com Merci qui? Merci l énergie! La transition énergétique, c est d abord

Plus en détail

Synthèse du Bilan Carbone patrimoine et services de la ville du Pouliguen

Synthèse du Bilan Carbone patrimoine et services de la ville du Pouliguen Synthèse du Bilan Carbone patrimoine et services de la ville du Pouliguen 1. Préambule Le Bilan Carbone est un outil de calcul des émissions de gaz à effet de serre (GES) induites par les activités d'une

Plus en détail

Empreinte écologique Mayotte

Empreinte écologique Mayotte Empreinte écologique Mayotte I. Qu est ce que l empreinte écologique? L empreinte écologique est un indicateur environnemental porté par le Global Footprint Network (GFN) qui estime pour un territoire,

Plus en détail

Plan de cours Sources d énergie dans le monde Jeopardy Ontario. Titre et numéro du cours. Objectifs et résultats d apprentissage.

Plan de cours Sources d énergie dans le monde Jeopardy Ontario. Titre et numéro du cours. Objectifs et résultats d apprentissage. Plan de cours Sources d énergie dans le monde Jeopardy Ontario Année Titre et numéro du cours 9 Principes de géographie du Canada (CGC1D) 9 Principes de géographie du Canada (CGC1D) Thème Interactions

Plus en détail

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE CORRIgé fiche élève ce2 - cm1 - cm2 UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE SÉANCE 2 - VOYAGER = POLLUER? J OBSERVE Observe la vidéo puis réponds aux questions a) Que rejettent dans l atmosphère les modes de transport

Plus en détail

A.Quelles sont les énergies de demain? L'énergie solaire (photovoltaïque et thermique), l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique.

A.Quelles sont les énergies de demain? L'énergie solaire (photovoltaïque et thermique), l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique. A.Quelles sont les énergies de demain? L'énergie solaire (photovoltaïque et thermique), l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique. Les énergies de demain! Nos noms : 1.Hawat Paul 2.Perez Matteo Groupe

Plus en détail

SMEPE Rencontre-débat «photovoltaïque au sol : enjeux et perspectives» 29 octobre Paul NEAU, bureau d études ABIES

SMEPE Rencontre-débat «photovoltaïque au sol : enjeux et perspectives» 29 octobre Paul NEAU, bureau d études ABIES SMEPE Rencontre-débat «photovoltaïque au sol : enjeux et perspectives» 29 octobre 2009 Paul NEAU, bureau d études ABIES www.abiesbe.com Abies Bureau d études en environnement spécialisé en énergies renouvelables

Plus en détail