Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles"

Transcription

1 Atelier Biocontrôle Matthieu BENOIT Chambre régionale d agriculture de Normandie - arboriculture Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l appui financier de l Office national de l'eau et des milieux aquatiques, «#» HJP. par les 4 novembre crédits issus 2011 de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto 2018 Contexte du verger cidricole basse-tige Critère aspect visuel du fruit moins contraignant que pour certaines filières Matériel végétal assez rustique Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles Limite le nombre d'applications de produits phytosanitaires (fongicides, insecticides) pouvant impacter négativement sur la faune utile

2 La faune auxiliaire : un outil au service de l'agriculteur Sensibiliser et informer le producteur Reconnaître la faune auxiliaire, intégrer les interactions qui existent avec les différents ravageurs Équilibre entre les populations de ravageurs et d'auxiliaires => gestion raisonnée des interventions et notion de «seuil d'acceptabilité» Sélectionner le produit le moins impactant (liste PFI pomme à cidre : source IFPC) Raisonner avec la faune auxiliaire c'est : Réduire ses charges sur le poste traitements phytosanitaires Diminuer l'impact des pratiques agricoles sur l'environnement tout en maintenant la biodiversité Les organismes auxiliaires Regroupe : => vertébrés (oiseaux, batraciens, reptiles, petits mammifères insectivores), => invertébrés (insectes, arachnides, nématodes) => micro-organismes (champignons, virus, bactéries) Au sein de cette faune utile, deux classes : Prédateurs => chassent et se nourrissent des proies Parasitoïdes => pondent et/ou se développent au dépend de leur hôte

3 Liste de certains auxiliaires présents dans les vergers => large période d'activité (D'avril à octobre)

4 Zoom sur quelques auxiliaires bien utiles Coléoptères (coccinelles...) - Essentiellement aphidiphages, se nourrissent également d'acariens et de cochenilles - Les larves et adultes ingèrent de 50 à 70 pucerons /jour Zoom sur quelques auxiliaires bien utiles Hétéroptères (punaises mirides, anthocorides, nabides) - Thrips, psylles, acariens, pucerons selon les familles - Larve d'anthocoride = de 300 à 600 acariens et 100 à 200 pucerons lors de son développement

5 Zoom sur quelques auxiliaires bien utiles Diptères (Syrphes, cécydomyies...) - Acariens, pucerons, chenilles - Larve de syrphe = 400 à 700 pucerons lors de son développement Zoom sur quelques auxiliaires bien utiles Hyménoptères (parasitoïdes type Aphelinus mali...)

6 Zoom sur quelques auxiliaires bien utiles Névroptères (Chrysope...) - une larve peut consommer jusqu'à 500 pucerons ou acariens tétranyches au cours de son développement. Peut s'attaquer aux œufs et jeunes larves de lépidoptères Zoom sur quelques auxiliaires bien utiles Acariens prédateurs (Typhlodromus pyri, Amblyseius andersoni, Neoseiulus californicus...) - Famille des phytoséiides : compte le plus grand nombre d'espèces => se nourrissent surtout d'acariens ériophyides et tétranyques => peuvent subsister en l'absence de leurs proies préférentielles : autres larves, pollen, sucs végétaux...

7 T. pyri : introduction dans les vergers Comment réussir son introduction avec succès? - ne pas installer le typhlodrome dans un contexte de forte infestation en acariens ravageurs - Constituer un foyer de départ par dépôt de feutrines dans une partie du verger. Effectuer ensuite manuellement la dispersion => prélèvement de gourmands à disposer là où les feutrines n'ont pas été installées. La colonisation semblerait parfois se faire naturellement (vent?, populations autochtones?...). - Sélectionner les produits utilisés dans le verger afin de maintenir les populations introduites!! Prospectives, investigations Sur quelles pistes travailler? Quels sont les projets en cours? - Travail de recherche fondamentale : auxiliaires sur ravageurs non pourvus?... (ex : cochenilles, anthonome, hoplocampe...) - Essais sur le terrain (recherche appliquée) : programme «Vergers de Demain» (démarrage du projet début 2009) => Au travers d'une approche système, étudier l'impact de différents aménagements (introduction de volailles, moutons, abris à auxiliaires, perchoirs...) sur la régulation des populations d'organismes nuisibles. Test de souches fongiques antagonistes à certains champignons pathogènes, confusion sexuelle contre le carpocapse...

8 Prospectives, investigations Sur quelles pistes travailler? Quels sont les projets en cours? - Autres travaux de recherche (hors cadre «biocontrôle») : Méthodes prophylactiques (broyage de feuilles : tavelure...) Alternatives au désherbage chimique Piégeage massif (hoplocampe) Barrière physique (argile) Éclaircissage mécanique Etc. Programme de recherche appliquée en Agriculture Biologique (acquisition de références /transfert de techniques vers les systèmes de production conventionnels) Témoignage d agriculteur Avec David TURPIN GAEC DE SOULEVE, Saint Laurent de Cuves (50) > introduction de typhlodromes dans son verger permettant de lutter contre certains nuisibles

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 10 5 juin 2015 Ce qu'il faut retenir Balanin : des balanins sont présents en verger et d'après les dissections de femelles et de mâles, les accouplements devraient commencer dans les prochains jours.

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Page 1/6 - Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture

Page 1/6 - Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture 25/04/2006 - Par Bernard Pintureau, Chercheur INRA Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture Les plantes cultivées subiraient entre 20 et 40 % de pertes avant récolte, dues à des

Plus en détail

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs A LES INSECTES UTILES : LES POLLINISATEURS Ce sont essentiellement les insectes de l ordre des Hyménoptères

Plus en détail

Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs

Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs Lesauxiliaires auxiliaires Les enarboriculture arboriculture en Guide des auxiliaires indispensables : Aphelinus mali, punaises prédatrices et acariens prédateurs Insectes pollinisateurs : respecter les

Plus en détail

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Auxiliaires Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Mouches Blanches L un des ravageurs les plus communs dans de nombreuses cultures. Lors d une forte attaque, la mouche blanche peut s avérer

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal

Bulletin de santé du végétal Tous fr uitiers Le réseau d épidémio-surveillance en arboriculture (pomme, poire, cerise, prune) pour la région Centre comprend actuellement 44 parcelles tous piégeages confondus. Le réseau «carpocapse

Plus en détail

Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon

Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon Le Syrphe ceinturé DÉFINITION Les ravageurs sont des organismes qui causent des dégâts aux plantes cultivées, aux stocks

Plus en détail

Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle

Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle Cette plaquette, réalisée par Arbre et Paysage 32, en lien avec le projet CASDAR «Améliorer l efficacité agro-écologique des systèmes agroforestiers

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

Principes généraux de la lutte intégrée sur cultures maraîchères en Polynésie française

Principes généraux de la lutte intégrée sur cultures maraîchères en Polynésie française Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement Ministère de l'agriculture et de l'élevage Service du Développement Rural Département Agriculture Principes généraux

Plus en détail

Les principaux auxiliaires naturels

Les principaux auxiliaires naturels Observation et suivi des bioagresseurs au jardin 28 Dans ce chapitre sont présentés les principaux auxiliaires naturels, c est-à-dire présents naturellement dans les jardins. Il est important de savoir

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

«Les auxiliaires des cultures

«Les auxiliaires des cultures «Les auxiliaires des cultures arboriculture, maraîchage, grandes cultures» Auteur : GIRAUD A. - CHAMBRE D AGRICULTURE DE L ARDECHE Date de parution : Octobre 2012 Ce document est la propriété exclusive

Plus en détail

Auxiliaires au Jardin

Auxiliaires au Jardin Auxiliaires au Jardin Un grand nombre d'êtres vivants là aussi cohabitent et participent à l'équilibre naturel des milieux. Ils peuvent aussi nous indiquer leur état sanitaire. Et le plus intéressant,

Plus en détail

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises Avant d utiliser des produits chimiques, vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web www.biobest.be Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

Plus en détail

Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle

Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle Tétranyques à deux points: stratégies de contrôle Par Jean-Paul Soucy, agr. Les acariens nuisibles en serre Tétranyque à deux points Tétranyque de Lewis Acariens des bulbes Mite du cyclamen/tarsonème du

Plus en détail

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté Bulletin N 11-24 juillet 2015 INSCRIPTIONS Si vous ne recevez pas le BSV Légumes chaque semaine, vous pouvez vous inscrire aux listes diffusion de votre choix

Plus en détail

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires CHOU BIOLOGIQUE Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires Essai de plein champ conditions expérimentales 1 Auteurs : Christian ICARD (Ctifl-SERAIL), Nadine

Plus en détail

écologique Guide des arbres Ornement fruitier forestier Exigences culturales, maladies, ravageurs, protection biologique ÉLISABETH & JÉRÔME JULLIEN

écologique Guide des arbres Ornement fruitier forestier Exigences culturales, maladies, ravageurs, protection biologique ÉLISABETH & JÉRÔME JULLIEN ÉLISABETH & JÉRÔME JULLIEN Guide écologique des arbres Ornement fruitier forestier Exigences culturales, maladies, ravageurs, protection biologique Préface de Denis Cheissoux Sang de la Terre et Groupe

Plus en détail

PRATIQUES PHYTOSANITAIRES RESPECTUEUSES DE L ENVIRONNEMENT : LA LUTTE BIOLOGIQUE

PRATIQUES PHYTOSANITAIRES RESPECTUEUSES DE L ENVIRONNEMENT : LA LUTTE BIOLOGIQUE PRATIQUES PHYTOSANITAIRES RESPECTUEUSES DE L ENVIRONNEMENT : LA LUTTE BIOLOGIQUE 1. DEFINITIONS «Lutte biologique ou biological control : utilisation par l homme d ennemis naturels tels que des prédateurs,

Plus en détail

Contacts. Juin 2014 CONSEILS DE SAISON

Contacts. Juin 2014 CONSEILS DE SAISON Juin 2014 CONSEILS DE SAISON Les fortes chaleurs dans les abris et en sont favorables au développement des ravageurs : thrips, acariens notamment sur cucurbitacées, aubergine,etc. Les auxiliaires naturels

Plus en détail

Biologie du psylle Inventaire des auxiliaires spontanés Evaluation de leur impact réel sur la saison

Biologie du psylle Inventaire des auxiliaires spontanés Evaluation de leur impact réel sur la saison ELEMENTS DE BIOLOGIE DU PSYLLE DE L ELAEAGNUS, CACOPSYLLA FULGURALIS (KUWAYAMA, 1908) [HEMIPTERA : PSYLLIDAE] ET RELATIONS AVEC SES AUXILIAIRES SPONTANÉS A. FERRE ET M. BEAUJEAN LIFE HISTORY TRAITS OF

Plus en détail

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs)

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) 105 Annexe 3 Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) On trouvera ci-après une description succincte des NIMP adoptées. Le texte intégral des NIMP peut être consulté sur le Site

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

Pommes empoisonnées Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l agriculture écologique

Pommes empoisonnées Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l agriculture écologique Pommes empoisonnées Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l agriculture écologique Juin 2015 Pommes empoisonnées Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides

Plus en détail

Un peu d histoire. Lutte biologique. Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre?

Un peu d histoire. Lutte biologique. Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre? Lutte biologique ------------------------------ Un peu d histoire ------------------------- Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre? Par : ANDRÉ CARRIER, agronome, M. Sc. Conseiller

Plus en détail

Avant propos. Cherchez la p tite bête! Livret de visite

Avant propos. Cherchez la p tite bête! Livret de visite Avant propos L exposition produite par la Maison écocitoyenne, en partenariat avec des entomologistes passionnés de photographie et le Muséum d Histoire Naturelle de Bordeaux, offre un regard attractif

Plus en détail

Quand le jardin grouille de vie...2

Quand le jardin grouille de vie...2 Sommaire Quand le jardin grouille de vie.................................2 Vous avez dit auxiliaires?.....................................4 Les assistants du jardinier.........................................

Plus en détail

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Daniel Cormier, Ph. D. Institut de recherche et de développement d en agroenvironnement inc.. (IRDA), Québec, Canada Pourquoi

Plus en détail

Les insectes jardiniers

Les insectes jardiniers Les insectes jardiniers Vous avez dit jardin? Le jardin à la française se caractérise par la régularité et la symétrie. Domptée, la nature ne s y exprime plus, les végétaux acceptés ne sont là que pour

Plus en détail

Vers de la grappe Eudémis (Lobesia botrana) Vers de la grappe Cochylis (Eupoecilia ambiguella)

Vers de la grappe Eudémis (Lobesia botrana) Vers de la grappe Cochylis (Eupoecilia ambiguella) LE GUIDE VITI D Principaux ravageurs: INSECTES Vers de la grappe Eudémis (Lobesia botrana) Symptômes Les chenilles pénètrent dans les boutons floraux, puis confectionnent un glomérule ou nid (plusieurs

Plus en détail

Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens

Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens Par : JONATHAN ROY, agronome Conseiller en agriculture biologique MAPAQ - Chaudière re-appalaches Journée e d information d «Serres modiques

Plus en détail

Stratégies gagnantes dans la lutte contre certains insectes ravageurs des cultures maraichères biologiques. Jean Duval, agronome

Stratégies gagnantes dans la lutte contre certains insectes ravageurs des cultures maraichères biologiques. Jean Duval, agronome Stratégies gagnantes dans la lutte contre certains insectes ravageurs des cultures maraichères biologiques Jean Duval, agronome Éléments de stratégies gagnantes Identification et dépistage Lutte culturale

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 26 7 Août 2015 Ce qu'il faut retenir Prairie Quelques chenilles présentes. Soja ANIMATEURS FILIERE Céréales à paille DESIRE Sylvie / FDGDON 64 s.desire@pa.chambagri.fr Suppléance : ARVALIS a.carrera@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Qu est-ce qu un insecte

Qu est-ce qu un insecte Les INSECTES Qu est-ce qu un insecte Ailes (4) Tête Thorax Abdomen Antennes Pattes (6) Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte

Plus en détail

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015 1 A retenir cette semaine - Très nette accélération des stades phénologiques. - 81% des cuvettes piègent des charançons de la tige du colza cette semaine. Le risque va s amplifier en fin de semaine avec

Plus en détail

Le verger du parc national du Mont-Saint-Bruno

Le verger du parc national du Mont-Saint-Bruno Le verger du parc national du Mont-Saint-Bruno Une vitrine unique de sensibilisation et de solutions pour la production pomicole dans un contexte de développement durable au Québec Vincent Philion 1, Gérald

Plus en détail

LUTTE BIOLOGIQUE AUX RAVAGEURS : APPLICABILITÉ AU QUÉBEC. Par. Noémie Lambert

LUTTE BIOLOGIQUE AUX RAVAGEURS : APPLICABILITÉ AU QUÉBEC. Par. Noémie Lambert LUTTE BIOLOGIQUE AUX RAVAGEURS : APPLICABILITÉ AU QUÉBEC Par Noémie Lambert Essai présenté au Centre Universitaire de Formation en Environnement en vue de l obtention du grade de maître en environnement

Plus en détail

RADICAL. Guide. pratique

RADICAL. Guide. pratique RADICAL Guide pratique Protéger son jardin avec des solutions naturelles : La lutte biologique permet de combattre les ravageurs du jardin sans utiliser des traitements nocifs. Elle apporte des solutions

Plus en détail

PROTECTION RAISONNEE ET BIOLOGIQUE

PROTECTION RAISONNEE ET BIOLOGIQUE couverturegbp2011_**couverture 07/02/11 14:42 Page1 PROTECTION RAISONNEE ET BIOLOGIQUE en oléiculture Interdit a la vente Guide téléchargeable sur : www.afidol.org Edito_2013_Edito 2013_Guide PRB 28/01/13

Plus en détail

Conditions climatiques

Conditions climatiques Bulletin N 6 du 12 juin 2015 INFORMATIONS Evolution moyenne des ravageurs et de leurs auxiliaires qui n ont jamais été aussi présents et limitent efficacement les populations comme en ce qui concerne les

Plus en détail

6 Lutte contre les nuisibles - les pucerons

6 Lutte contre les nuisibles - les pucerons 6 Lutte contre les nuisibles - les pucerons SAVON POTASSIQUE - BIOSHOWER Composition : sels potassiques d acides gras organiques / 100% naturel Utilisation : nettoie le miellat produit par les pucerons,

Plus en détail

BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTAL PAYS DE LA LOIRE >>> MARAICHAGE

BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTAL PAYS DE LA LOIRE >>> MARAICHAGE BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTAL 2 AOÛT 2012 Retrouvez le Bulletin de santé du végétal sur le Web! www.draaf.pays-de-la-loire.agriculture.gouv.fr www.agrilianet.com - www.fredonpdl.fr Les maladies du feuillage

Plus en détail

Petits fruits Bulletin d information No 15 17 mai 2013 PUNAISE TERNE. Description. Identification

Petits fruits Bulletin d information No 15 17 mai 2013 PUNAISE TERNE. Description. Identification Petits fruits Bulletin d information No 15 17 mai 2013 PUNAISE TERNE Identification Nom français : Punaise terne Nom latin : Lygus lineolaris Nom anglais : Tarnished plant bug Ordre : Hemiptera Famille

Plus en détail

CLÉS POUR COMPRENDRE L AGRO-ÉCOLOGIE

CLÉS POUR COMPRENDRE L AGRO-ÉCOLOGIE 10 CLÉS POUR COMPRENDRE L AGRO-ÉCOLOGIE L agro-écologie «Je souhaite engager notre agriculture sur la voie de la double performance économique et écologique, pour faire de l environnement un atout de notre

Plus en détail

Kit Nature Cévennes Ecotourisme

Kit Nature Cévennes Ecotourisme annexe 6 les auxilaires du jardinier 1 / 6 LES INSECTES les syrphes : prédateurs et pollinisateurs le Syrphe des arbustes Eristalis arbustum Sa larve rampe sur les feuilles en quête de pucerons, elle consomme

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

Vers le jardinage au naturel Ses principes. Des solutions pour les particuliers, les collectivités

Vers le jardinage au naturel Ses principes. Des solutions pour les particuliers, les collectivités DECEMBRE 2013 n 9 DOSSIER CPIE EN ACTION Des initiatives de CPIE pour sensibiliser le grand public et accompagner les collectivités Vers le jardinage au naturel Ses principes. Des solutions pour les particuliers,

Plus en détail

Dossiers Biocontrôle

Dossiers Biocontrôle Dossiers Biocontrôle Numéro 10, juin 2007 www.biocontrol.ca Available in English Le bulletin canadien de l écogestion des insectes, des mauvaises herbes et des maladies des plantes 35 30 25 20 15 10 5

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

LES RAVAGEURS DE NOS JARDINS

LES RAVAGEURS DE NOS JARDINS LES RAVAGEURS DE NOS JARDINS 2 avril 2011 PARC PHOENIX NICE, FRANCE LES RAVAGEURS DE NOS JARDINS Nice - 2 avril 2011 SOMMAIRE VEILLARD Nadine Les auxiliaires du jardin 1 BAILET Jean-Marie Les ravageurs

Plus en détail

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne)

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) LA TRAME VERTE ET BLEUE RECONSTITUER UN RÉSEAU DE CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES Permettre à la faune

Plus en détail

MÉTHODES ALTERNATIVES DE PROTECTION DES POMMIERS. Principales méthodes applicables pour le jardin domestique et la pomiculture commerciale

MÉTHODES ALTERNATIVES DE PROTECTION DES POMMIERS. Principales méthodes applicables pour le jardin domestique et la pomiculture commerciale MÉTHODES ALTERNATIVES DE PROTECTION DES POMMIERS Principales méthodes applicables pour le jardin domestique et la pomiculture commerciale MÉTHODES ALTERNATIVES DE PROTECTION DES POMMIERS Principales méthodes

Plus en détail

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor MISE EN GARDE : Les recettes de pesticides «maison» présentées ci-dessous (destinées à un usage domestique) sont données à

Plus en détail

12. À chacun son point de vue

12. À chacun son point de vue 12. À chacun son point de vue Secondaire, cycle 1 Durée : 60 min. L agriculture est en crise partout sur la planète. Alors que certains louent les bénéfices de l agriculture conventionnelle moderne, d

Plus en détail

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Asian longhorned beetle (ALB) Longicorne asiatique Photo LNPV DRAAF - SRAL ALSACE Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora

Plus en détail

Besoins de recherche et de transfert en agriculture biologique Horizon 2016

Besoins de recherche et de transfert en agriculture biologique Horizon 2016 Besoins de recherche et de transfert en agriculture biologique Horizon 2016 Comité agriculture biologique du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CAAQ) Octobre 2012 mise à jour

Plus en détail

La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012

La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012 La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012 Cette lettre du service d'économie agricole (SEA) de la DDT de l'essonne est gratuite. Elle peut librement être recopiée

Plus en détail

Canadlan Agriculture Libranj Bibliothèque canadienne de I agriculture Ottawa Kl A 0C5. + l Agriculture and Agriculture et

Canadlan Agriculture Libranj Bibliothèque canadienne de I agriculture Ottawa Kl A 0C5. + l Agriculture and Agriculture et j^ Agriculture Canada Research Branch Direction générale de la recherche Canadlan Agriculture Libranj Bibliothèque canadienne de I agriculture Ottawa Kl A 0C5 uks3ktf5l Laisser dan» la bibliothèque / salle

Plus en détail

Bienvenue sur la planète des insectes!

Bienvenue sur la planète des insectes! Bienvenue sur la planète des insectes! Les Entomonautes c/o Youssef Guennoun 49 bis rue du Borrégo 75020 Paris entomonautes(at)gmail.com Des milliards de petites bêtes Les insectes constituent 75 % de

Plus en détail

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A :

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : Cette charte est le résultat de trois années de travaux de consultations nationales et locales menées en région Rhône-Alpes, visant à identifier et adapter les principes

Plus en détail

CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 1 Relations alimentaires entre les êtres vivants 1 1 Les chaines alimentaires. Une chaine alimentaire est constituée par une succession d êtres vivants

Plus en détail

HORTICULTURE. Momies de Praon BULLETIN N 04 DU 29 AVRIL 2011. Page 1 / 8 A RETENIR : RAVAGEURS. Thrips

HORTICULTURE. Momies de Praon BULLETIN N 04 DU 29 AVRIL 2011. Page 1 / 8 A RETENIR : RAVAGEURS. Thrips BULLETIN A RETENIR : Horticulture : - Attention aux populations de pucerons et thrips qui peuvent encore exploser. - Attention à l'arrivée des pluies et donc de l'humidité favorisant le développement de

Plus en détail

INSECTICIDE CLUTCH 50 WDG

INSECTICIDE CLUTCH 50 WDG PMRA APPROVED F MFW 202-69 AUGUST 202 INSECTICIDE CLUTCH 50 WDG INSECTICIDE USAGE COMMERCIAL GROUPE 4 A INSECTICIDE GRANULÉS DISPERSABLES DANS L'EAU POUR L UTILISATION DANS LES POMMES DE TERRE, LES PATATES

Plus en détail

Trichogrammes. Les. dans le maïs sucré. Lutte contre la pyrale du maïs

Trichogrammes. Les. dans le maïs sucré. Lutte contre la pyrale du maïs Les Trichogrammes dans le maïs sucré Lutte contre la pyrale du maïs hristine Jean iologiste-entomologiste hargée de projet Para-io Saint-ugustin-de-Desmaures (Québec) Remerciements Para-io et l auteure

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES 1) Principaux ravageurs du chou: ALTISE DES CRUCIFERES (Phyllotreta) Altise des navets (à gauche) altise des choux (à droite) Adulte prêt à décoller Dégâts sur

Plus en détail

Conseil Spécialisé fruits et légumes

Conseil Spécialisé fruits et légumes Conseil Spécialisé fruits et légumes Proposition d axes pour l expérimentation pour 2013/2015 dans la filière fruits et légumes frais (hors pomme de terre) 18 décembre 2012 FranceAgriMer Préparation de

Plus en détail

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Phéromones d alarme. En phase de recherche. Aldéhydes 4-oxo-hexénal et 4-oxo-octénal chez les punaises de

Plus en détail

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE 13.05 Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les patients et pour le

Plus en détail

GUIDE SUR LA PRODUCTION DE POMMES BIOLOGIQUES EN NOUVELLE-ÉCOSSE

GUIDE SUR LA PRODUCTION DE POMMES BIOLOGIQUES EN NOUVELLE-ÉCOSSE GUIDE SUR LA PRODUCTION DE POMMES BIOLOGIQUES EN NOUVELLE-ÉCOSSE TABLE DES MATIÈRES Introduction................................................ 1 Maladies..................................................

Plus en détail

CRAM- 1-12-1595. Avril 2013 à janvier 2015 RAPPORT FINAL

CRAM- 1-12-1595. Avril 2013 à janvier 2015 RAPPORT FINAL Évaluation du type de dommage causé par la punaise pentatomide verte, Acrosternum hilare (Say) selon le développement des fruits (pommes et raisins) CRAM- 1-12-1595 Avril 2013 à janvier 2015 RAPPORT FINAL

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Allergies par piqûres et morsures d arthropodes hématophages

Allergies par piqûres et morsures d arthropodes hématophages Allergies par piqûres et morsures d arthropodes hématophages Une superproduction coproduite par MM. les Dr : E. BEAUDOUIN : Service d Allergologie, CH Jean Monet, Épinal ; UF d Allergologie CH, Remiremont

Plus en détail

FRANÇOIS PARÉ DEPARTEMENT DES SOLS ET DE GENIE AGROALIMENTAIRE FACULTÉ DES SCIENCES DE L'AGRICULTURE ET DE L'ALIMENTATION UNIVERSITÉ LAVAL QUÉBEC

FRANÇOIS PARÉ DEPARTEMENT DES SOLS ET DE GENIE AGROALIMENTAIRE FACULTÉ DES SCIENCES DE L'AGRICULTURE ET DE L'ALIMENTATION UNIVERSITÉ LAVAL QUÉBEC r FRANÇOIS PARÉ ETUDE DE LA FAISABILITE DE DISTRIBUTION MÉCANIQUE DE LA PUNAISE MASQUÉE, PERILLUS BIOCULATUS, POUR LE CONTRÔLE BIOLOGIQUE DU DORYPHORE DE LA POMME DE TERRE, LEPTINOTARSA DECEMLINEATA (SAY)

Plus en détail

Cycle résumé. http://le-stylo-de-vero.eklablog.com

Cycle résumé. http://le-stylo-de-vero.eklablog.com Le Ver de farine est un insecte holométabole de l'ordre des Coléoptères (insectes à carapace dure) et de la famille des Ténébrionidés, d'où son nom de genre : Tenebrio. Ici, l'espèce étudiée est le molitor,

Plus en détail

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy»

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Sécurité alimentaire et Changement climatique : l Indianocéanie

Plus en détail

La gestion de la Flavescence dorée en viticulture biologique

La gestion de la Flavescence dorée en viticulture biologique La gestion de la Flavescence dorée en viticulture biologique Mai 2014 Document rédigé par Nicolas Constant Josquin Lernould dans le cadre de leur mission d animation du sous-groupe «Flavescence dorée»

Plus en détail

Créer une AMAP. Les autres "paniers" S informer et agir! www.defipourlaterre.org. Qu'est-ce que c'est? Le principe est simple :

Créer une AMAP. Les autres paniers S informer et agir! www.defipourlaterre.org. Qu'est-ce que c'est? Le principe est simple : S informer et agir! Créer une AMAP Qu'est-ce que c'est? L'AMAP est une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (marque déposée), dont l'objet principal est de "mettre en lien paysans et

Plus en détail

Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs.

Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs. Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs. Questionnaire: (q Oui q Non) (q Oui q Non) espaces verts? (q Oui q Non) q IntØressantes

Plus en détail

4. Notice d utilisation

4. Notice d utilisation Clauses techniques pour une prise en compte de la réduction de l utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les marchés publics d entretien et de conception des espaces publics Mars 2012 Action

Plus en détail

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 Zoom 4,50 juin 2011 - n 1326 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 GR : 3,80 - ITA : 4,60 - LUX : 2,60 - MAROC : 25 dh - NL : 5 En rouge et noir M 01054-1326 BEL : 4,50

Plus en détail

Surligne les phrases si elles sont justes :

Surligne les phrases si elles sont justes : 1) L escargot a besoin de chaleur. Entoure : L escargot est un : 2) Il sort de sa coquille quand l atmosphère est sèche. VERTEBRE - INVERTEBRE 3) Sans coquille, l escargot meurt. OISEAU REPTILE - MOLLUSQUE

Plus en détail

L'écologie. Introduction à l écologie des communautés. Différents types de niveau d organisation correspondent à différents domaines de l écologie

L'écologie. Introduction à l écologie des communautés. Différents types de niveau d organisation correspondent à différents domaines de l écologie Introduction à l écologie des communautés L'écologie! Ecologie : des mots grecs "Oikos", maison / habitat, et "logos", discours / étude! Ecologie : Science qui étudie les organismes (leur distribution

Plus en détail

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7 Comité VIVEA sollicité : D042 Réf. interne : D042/2010/1012 - Attention dossier non encore envoyé à Vivea 1. Titre de l'action de formation : certiphyto 2. Identification de l'organisme de formation :

Plus en détail

Surveillance Biologique du Territoire

Surveillance Biologique du Territoire Surveillance Biologique du Territoire Gaillac Bilan de campagne 2014 3 novembre 2014 Title:BSV.eps Title:ecophyto.eps Creator:Adobe Illustrator(R) 15.1 Creator:Adobe Illustrator(R) 15.1 CreationDate:15/10/12

Plus en détail

AFPP DIXIÈME CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES RAVAGEURS EN AGRICULTURE MONTPELLIER 22 ET 23 OCTOBRE 2014

AFPP DIXIÈME CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES RAVAGEURS EN AGRICULTURE MONTPELLIER 22 ET 23 OCTOBRE 2014 AFPP DIXIÈME CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES RAVAGEURS EN AGRICULTURE MONTPELLIER 22 ET 23 OCTOBRE 2014 AUXILIAIRES ET AUTRE ENTOMOFAUNE ASSOCIES AUX PHYTOPTES DU NOISETIER : SYNTHESE DE QUATRE ANNEES

Plus en détail

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB)

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Responsable : Jean-François Cavin (Pr. Microbiologie Biotechnologie) Tel 03 80 77 40 72, Fax 03 80 77 23 84 jf.cavin@agrosupdijon.fr

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 31 du 27/08/2013

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 31 du 27/08/2013 Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 31 du 27/08/2013 A retenir Maïs Fin du vol de pyrale, les premières larves sont visibles dans les tiges, l Héliothis est toujours présent. Betteraves sucrières

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 30 du 20/08/2013

Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 30 du 20/08/2013 Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 30 du 20/08/2013 A retenir Maïs Fin du vol de pyrale, mais les premières larves sont visibles dans les tiges, peu d Héliothis cette semaine. Betteraves sucrières

Plus en détail

Développement d un modèle de simulation des coûts de production

Développement d un modèle de simulation des coûts de production ARBORICULTURE 2010 A10 PACA / 10 (fiche action 3.02.02.21 AB) Développement d un modèle de simulation des coûts de production Remco SCHREUDER, Peter ROELFOS (LEI, Wageningen), François WARLOP (GRAB), Esther

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06.

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06. FICHE TECHNIQUE Méligèthe du colza Introduction L huile de colza bio est recherchée, mais la culture de colza bio est très exigeante. En particulier, le méligèthe du colza peut provoquer de fortes pertes

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE Maïs FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Le maïs est cultivé pour : - le grain, qui est intéressant notamment pour son apport énergétique dans la ration biologique des animaux mono

Plus en détail

Muséum-Aquarium de Nancy 34, rue Sainte Catherine 54000 Nancy Tél : 03 83 32 99 97 Fax : 03 83 32 30 16 www.man.uhp-nancy.fr

Muséum-Aquarium de Nancy 34, rue Sainte Catherine 54000 Nancy Tél : 03 83 32 99 97 Fax : 03 83 32 30 16 www.man.uhp-nancy.fr INSECTOPIE Muséum-Aquarium de Nancy 34, rue Sainte Catherine 54000 Nancy Tél : 03 83 32 99 97 Fax : 03 83 32 30 16 www.man.uhp-nancy.fr 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 1 DES INSECTES EN GENERAL... 2 Morphologie...

Plus en détail

avec Lépido Les papillons sont des insectes. RENCONTRE Connais-tu le point commun de tous ces animaux? Ils ont tous.. pattes.

avec Lépido Les papillons sont des insectes. RENCONTRE Connais-tu le point commun de tous ces animaux? Ils ont tous.. pattes. T H E O R I E 1 RENCONTRE avec Lépido Les papillons sont des insectes. Connais-tu le point commun de tous ces animaux? Ils ont tous.. pattes. Recherche et place le nom de chacune des parties du papillon

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail