Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale"

Transcription

1 ACADEMIE DE GRENOBLE Géographie Programme de Troisième, partie II, thème 1 LES ESPACES PRODUCTIFS Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale Ce travail porte sur l exploitation de la base de données INA Rhône-Alpes en lien avec la fiche proposée sur le site académique de Grenoble à l adresse suivante : Vous pouvez également directement consulter le site en cliquant sur l image ci-dessous : Pour rappel cette fiche donne des pistes d exploitation de vidéos en lien avec le programme de géographie en classe de Troisième avec un double objectif : - utiliser les TICE de manière simple au niveau technique via des vidéos et une fiche contexte - utiliser des ressources locales (ce qui sous-entend du très local au régional) 1. Place dans la programmation : Ce que dit le programme : Bouineau Alexandre Page 1

2 Ce travail s inscrit en milieu d année scolaire dans la partie II de Géographie «Aménagements et développement du territoire français», thème 1 : «Les espaces productifs». La particularité de ce thème réside dans le fait que trois études de cas sont à traiter pour un temps horaire assez important (on peut compter 7 à 8 heures). Le choix porte ici sur un espace de production : - Energétique - A dominante agricole (viticulture) - Un centre d affaires Grâce au site INA Rhône-Alpes, les trois études de cas ont une même échelle : la vallée du Rhône. Cependant, l intérêt de cette démarche est de montrer que l utilisation de ce site est facilement transposable pour d autres territoires de la région rhônalpine. 2. Objectifs/attendus - de compétences : Compétence 1 : La maîtrise de la langue française Utiliser ses capacités de raisonnement, ses connaissances sur la langue, savoir faire appel à des outils appropriés pour lire Participer à un débat, à un échange verbal Compétence 4 : La maîtrise des TICE Utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition Compétence 5 : La culture humaniste Être capable de porter un regard critique sur un fait, un document, une œuvre Compétence 7 : L autonomie et l initiative Etre autonome dans son travail : savoir l organiser, le planifier, l anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles 3. Déroulement de l activité Ce travail peut se dérouler de deux manières : - Travail en binôme en salle informatique en autonomie, le professeur pouvant apporter de l aide pour les élèves davantage en difficulté - Un travail en classe entière de manière frontale : la limite de cette approche réside dans le fait que les élèves ne peuvent jouer d allers retours entre les vidéos et les fiches «Contexte» associées. 4. Proposition de correction à titre d attendus en termes de capacités et connaissances Pour les trois études de cas, la démarche est la même : un questionnement restreint en lien avec les capacités (situer, localiser, identifier, expliquer ) tout comme le nombre de documents, via un choix varié (vidéo INA, cartes, textes..). Voici des propositions de correction pour chaque étude de cas, avec la mise en avant des notions suivantes : aménagement, espace productif, développement durable et risque. Le vocabulaire est indiqué en rouge. ETUDE DE CAS 1 : «Comment la vallée du Rhône s impose comme un espace majeur à l échelle nationale de production énergétique?» 1. Doc. 1 Décrire le site de St-Alban et ses périphéries. Vallée du Rhône - présence d une centrale nucléaire au bord du Rhône (l eau refroidit le réacteur). A proximité, plusieurs villes (le Péage de Roussillon, st Maurice l Exil ) ainsi que des voies La vallée du Rhône est un espace de production énergétique important. On y trouve de nombreuses raffineries de pétrole comme celles de Feyzin au sud de Lyon ou de Fos-sur-Mer ainsi. Bouineau Alexandre Page 2

3 de communication (route nationale, autoroute A7) 2. Doc.2 Identifier les différentes sites de production d énergie et l origine des hydrocarbures. Production d électricité : centrales nucléaires (St Maurice l Exil, Cruas, Tricastin, Marcoule) + une dizaine de barrages Transformation d hydrocarbures (gaz et pétrole) avec les ZIP (zones industrialo-portuaires : présence d un port et d industries) avec Feyzin et Fos sur Mer 3. Expliquer l importance du nucléaire en Rhône-Alpes grâce à l extrait vidéo et sa fiche «Contexte». Depuis le choc pétrolier au milieu des années 1970, le nucléaire permet à la France de moins dépendre de ses importations (acheter des produits étrangers) au niveau énergétique (75% à cette époque) avec l énergie hydroélectrique (énergie qui utilise l'énergie hydraulique pour produire de l'électricité). Création de centrales sur le Rhône. 4. A l aide des deux documents, identifier et expliquer les problèmes liés à ces industries. Au niveau humain : dangerosité des produits chimiques à proximité de grandes villes en cas de catastrophe risque important de mortalité. Dans la vallée, classées Seveso = risque industriel majeur. treize installations Au niveau environnemental : pollution atmosphérique (rejet de dioxyde de soufre) + odeurs dérangeantes + quelle conséquence sur le fleuve à long terme? 5. Expliquer en quoi le document 1 est un révélateur de cette situation. Présence de villes à proximité de la centrale : danger important en cas d accident Cette dernière est une zone industrialo portuaire qui accueille les hydrocarbures importés de l étranger. Le Rhône permet de produire par ailleurs de l électricité (voir centrale de St-Alban). Les nombreux barrages fournissent près de 20% de l hydroélectricité française. Les centrales nucléaires profitent des ressources en eau du fleuve. La production d énergie comporte toutefois des risques. Les usines pétrochimiques et les centrales nucléaires peuvent engendrer des risques de pollution, voire d explosion. Certains établissements ont dû être fermés pour protéger les riverains. ETUDE DE CAS 2 : «Comment s organise la viticulture dans la vallée du Rhône?» 1. Doc. 1 - Décrire le paysage et les éléments consacrés à la production viticole. Espace de stockage (entrepôt) et de commercialisation des produits (caveau) + productions viticoles sur des reliefs pentus : espace aménagé par l homme avec des terrasses pour lutter contre la pente. Cette viticulture (culture du vignoble) a pour objectif l exportation (vendre un produit à l étranger) : le vin est produit pour être exporté (être plus productif par conséquent). On peut donc parler d une organisation rationnelle comme une entreprise. Importance des voies de communication : vallée du Rhône est un axe majeur de circulation avec l autoroute A7 permettant de faire le lien entre le Nord et le Sud de l Europe. 2. Doc.2 - Identifier les éléments expliquant pourquoi ce secteur connaît de bonnes performances. La vallée du Rhône est un espace spécialisé dans les cultures commerciales irriguées et notamment la vigne. Ces pratiques agricoles ont donné naissance à des paysages très aménagés par l homme avec des terrasses pour contrer des reliefs pentus. C est un espace ouvert sur la France et l Europe grâce à un très bon réseau de communication (présence de l autoroute A7). Ce secteur voit ses exportations fortement augmenter notamment vers l Asie : ces marchés sont donc étudiés pour cibler les Bouineau Alexandre Page 3

4 Les vallées du vin ont connu une exportation en hausse de 19% : succès économique. Le marché asiatique a un rôle de plus en plus important (Chine, Corée du Sud, Hong Kong) en plus de son marché traditionnel, l Europe. 3. A l aide de ces deux documents, expliquer comment la viticulture en vallée du Rhône à s imposer comme un acteur majeur dans le marché du vin. Choix d une stratégie de qualité et non pas sur la quantité : petites parcelles avec une sélection des grains + travail encore très manuel Choix d une exportation vers les pays émergents où la classe moyenne a les moyens de d acheter des vins français considérés comme des produits luxueux, ainsi la Chine est un marché prometteur. Rôle important de la publicité avec du marketing en fonction du public choisi. 4. Identifier et expliquer la ou les technique(s) utilisé(es) dans la vallée du Rhône pour jouer sur un développement respectant l environnement. Développement du vin bio, sans utilisation de produits chimiques comme des pesticides. «Les surfaces bio de la Vallée du Rhône sont passées de moins de 4% avant 2008 à 7,4% des surfaces totales Vallée du Rhône en La Vallée du Rhône est ainsi devenue le deuxième vignoble d AOC bio en France» Joue sur l écotourisme est une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l'environnement et au bien-être des populations locales attentes des clients potentiels (rôle de la publicité et du marketing). Le marché viticole est donc à la fois national, européen et de plus en plus mondial dans le contexte de mondialisation des échanges. L environnement peut être menacé par les pratiques agricoles (engrais, pesticides ). L agriculture biologique tente de concilier productivité et respect de l environnement et s installe petit à petit (7,4% des surfaces cultivées) pour être le deuxième vignoble bio de France. ETUDE DE CAS 3 : «Comment la Part-Dieu est-elle devenue un quartier d affaires important? 1. A l aide des deux documents, Identifier les activités présentes à Part-Dieu. Expliquer à partir de là, pourquoi on parle d un espace tertiaire. Le quartier de la Part-Dieu abrite des activités de banque, d assurance, d affaires mais aussi de commerce, des activités culturelles et universitaires. : un espace tertiaire est un espace qui regroupe des activités de services (commerces, administration, transports, banques ) 2. Doc. 3 Identifier les éléments permettant le développement de Lyon et la part-dieu. Présence de nombreuses voies de communication : présence du TGV (gare Part-Dieu), proximité de voies autoroutières, nombreux transports en commun (tramway, métro) permettant une forte connexion avec Lyon et ses périphéries et des navettes Part-Dieu avec l aéroport international de St-Exupéry 3. Doc. 3 - Expliquer en quoi la situation géographique de Lyon est un avantage/atout. La situation de Lyon à l échelle nationale et en Europe car l agglomération se situe à proximité des grandes métropoles Le quartier de la Part-Dieu située au cœur de Lyon abrite de nombreuses activités d affaires, de banque, d assurance ou encore de commerce. Ainsi, c est un espace productif tertiaire. On y observe aussi des centres d exposition, de spectacles et des universités. Part-Dieu contribue fortement au dynamisme de l agglomération lyonnaise avec les activités économiques. La connexion des réseaux de chemin de fer à grande vitesse d axes autoroutiers aux échelles nationale (sans oublier l aéroport international de St-Exupéry) et européenne, place le quartier au centre d une ville qui veut s affirmer en jouant sur sa position de carrefour et de proximité avec la mégalopole Bouineau Alexandre Page 4

5 européennes et reliés via les autoroutes + TGV (Genève, Italie ) et en position de carrefour (lieu de croisements, d échanges) à la croisée des chemins entre l Europe du Nord et du Sud, à proximité de la mégalopole européenne. européenne. Ainsi, la Part-Dieu est devenu le deuxième centre d affaires en France. 4. Doc. 4 Décrire le nouveau projet concernant la part Dieu. Expliquer pourquoi il est révélateur d une nouvelle ambition de Lyon. Agrandissement des capacités de la Part-Dieu avec le projet d une nouvelle tour (Incity) pour de nouveaux bureaux (installation d entreprises, de hauts cadres ) Le développement durable a été pris en compte dans le projet par la construction de bâtiments à basse consommation d énergie et par l intégration d espaces verts au niveau de l aménagement du quartier Bouineau Alexandre Page 5

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Une autre façon de vivre à Lyon BBC. Bâtiment Basse Consommation

Une autre façon de vivre à Lyon BBC. Bâtiment Basse Consommation Une autre façon de vivre à Lyon BBC Bâtiment Basse Consommation 1 7 2-1 7 6 r u e d e S a i n t - C y r L Y O N 9 e Vivre à Lyon comme à la campagne Situé à l ouest de la Saône, à la lisière de Saint-Didier

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Les transformations de l espace productif et décisionnel en France

Les transformations de l espace productif et décisionnel en France Les transformations de l espace productif et décisionnel en France Introduction La France est la 6 ème puissance économique mondiale (en PIB). Mais depuis 50 ans, son système productif et décisionnel connait

Plus en détail

Enter a world class network WORLD TRADE CENTER LYON WORLD TRADE CENTER LYON WORLD TRADE CENTER LYON

Enter a world class network WORLD TRADE CENTER LYON WORLD TRADE CENTER LYON WORLD TRADE CENTER LYON Enter a world class network World Trade Center Lyon Headquarters : Cité Internationale, 15 Quai Charles de Gaulle - 69006 Lyon - France Tel. 33 (0) 4 72 40 57 52 - Fax 33 (0)4 72 40 57 08 Business Center

Plus en détail

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée Marseille Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille Marseille-euroméditerranée investissements 2 > euroméditerranée Née d une initiative de l Etat et des collectivités territoriales en 1995,

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Lyon Part-Dieu. Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER

Lyon Part-Dieu. Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER Lyon Part-Dieu Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER Le mot de l architecte * Worldview Model by Ottmar Hörl EQUINOX offre t-il une autre vision du monde*? Nous le souhaitons! Les valeurs

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE Communiqué de presse 28 mai 2015 BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE BureauxLocaux.com, le 1 er site d annonces immobilières pour les entreprises, publie une infographie

Plus en détail

INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015

INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015 INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015 L AMBITION ÉCONOMIQUE POUR LA MÉTROPOLE DE LYON UNE VÉRITABLE DYNAMIQUE BASÉE SUR UN SOCLE INDUSTRIEL Métropole connectée Métropole

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

SEMINAIRES Business Rhône-Alpes Le SALON

SEMINAIRES Business Rhône-Alpes Le SALON 4éme édition Mercredi 17 et Jeudi 18 JANVIER 2007 CENTRE DES CONGRES Lyon 2 JOURS POUR LES PROFESSIONNELS DU SEMINAIRE, INCENTIVE ET TOURISME D AFFAIRES. Dossier de Présentation du Salon «Séminaires &

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires Plan d éducation au développement durable Eduquer à la mobilité Propositions de trois partenaires Cadre de l action Développer l éco-citoyenneté dans la mise en œuvre des politiques publiques Plan d éducation

Plus en détail

Résidence Bioparc LYON 8 è. Résidence hôtelière

Résidence Bioparc LYON 8 è. Résidence hôtelière Résidence Bioparc LYON 8 è Résidence hôtelière Lyon Lyon, pôle de compétitivité européen Rejoindre Lyon, c est choisir l une des métropoles européennes les plus attractives. De multiples entreprises aux

Plus en détail

VotrePartenaire de la vigne au verre. Loire. ud-ouest. Beaujolais. Cotes du Rhône. Bourgogne Champagne. Languedoc-Roussillo

VotrePartenaire de la vigne au verre. Loire. ud-ouest. Beaujolais. Cotes du Rhône. Bourgogne Champagne. Languedoc-Roussillo VotrePartenaire de la vigne au verre ud-ouest e Cotes du Rhône Beaujolais Loire Bourgogne Champagne Languedoc-Roussillo L ACCOMPAGNEMENT DANS L ACTION LE CONCEPT La raison d être d AOC Conseils est de

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Titre 1 : Bâtiments et urbanisme Chapitre 1 : amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar L Envol La destination shopping et détente de Montélimar Dossier de presse 15 octobre 2013 www.groupe-sodec.com Contact presse : Jeanne BAZARD jeanne.bazard@groupe-sodec.com 01 58 05 15 59-06 82 43 45

Plus en détail

«UN EMPLACEMENT D EXCEPTION : UNe VISIBILITÉ UNIQUE À BORDEAUX» BORDEAUX. À 2 min. du Parc des Berges, le long de la Garonne

«UN EMPLACEMENT D EXCEPTION : UNe VISIBILITÉ UNIQUE À BORDEAUX» BORDEAUX. À 2 min. du Parc des Berges, le long de la Garonne 5 000 m 2 de bureaux à Bordeaux-Lac façade rocade - Sortie 4 (Grand stade) 1 er Immeuble Tertiaire Certifié Leed en Aquitaine Une SITUATION GÉOGRAPHIQUE EXCEPTIONNELLE dans une ville aux ambitions internationales

Plus en détail

Content & Document Management IDC Conference 2007

Content & Document Management IDC Conference 2007 Content & Document Management IDC Conference 2007 L enjeu de l information non structurée pour l entreprise Cas SCOR : L Intelligence Economique, levier de compétitivité Régis Delayat SCOR, DSI Groupe

Plus en détail

EXCLUSIVITÉ ISELECTION. STAYCITY - LYON 7 e (69) RÉSIDENCE DE TOURISME

EXCLUSIVITÉ ISELECTION. STAYCITY - LYON 7 e (69) RÉSIDENCE DE TOURISME EXCLUSIVITÉ ISELECTION STAYCITY - LYON 7 e (69) RÉSIDENCE DE TOURISME LYON DESTINATION PHARE DU TOURISME URBAIN 2 e VILLE FRANÇAISE DE CONGRÈS Lyon est devenue une destination reconnue sur le tourisme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L IRSN présente sa stratégie de surveillance de la radioactivité dans l environnement de la Vallée du Rhône.

DOSSIER DE PRESSE. L IRSN présente sa stratégie de surveillance de la radioactivité dans l environnement de la Vallée du Rhône. DOSSIER DE PRESSE L IRSN présente sa stratégie de surveillance de la radioactivité dans l environnement de la Vallée du Rhône 17 novembre 2014 Surveiller la radioactivité dans l environnement : les attentes

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements.

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements. Entre Romans et Valence, la capitale stratégique du Sud Rhône Alpes : la Drôme, vous offre de nombreux attraits culturels, historiques et gastronomiques. Un département aux multiples facettes, composées

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat

Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat Stratégies énergétiques: le modèle allemand en débat Dr. Christian Hey Conseil d Experts sur l`environnement, Allemagne (SRU) 1 Introduction Mesdames et messieurs, Je vous remercie de m avoir invité à

Plus en détail

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité 1 Les circuits d eau d une centrale thermique Circuit secondaire Appoint Circuit primaire Circuit tertiaire Purge

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 Contact presse Olivia Dufour responsable des relations presse dufour@sytral.fr 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 SOMMAIRE 15 16 17

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale Thème 3 Dynamiques des grandes aires continentales Question 3 - L Asie du Sud et de l Est : les enjeux de la croissance Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales Quel pays assurera,

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2014-2015 Comité CEI/CISPR/A CEI/CISPR/I CEI/SC17A CEI/SC31G CEI/SC31J CEI/SC34D CEI/SC45A CEI/SC45B CEI/SC62A Titre Mesures des perturbations radioélectriques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 1- Chapitre 1 DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 Rhônexpress dévoile sa nouvelle plateforme de marque Nouveau positionnement Nouvelle signature Nouvelle campagne de communication CONTACT PRESSE Valérie Allègre

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

Guides Sommelier. WineBarcelona, Sommelier Guides I www.winebarcelona.com I tripadvisor.es/winebarcelona

Guides Sommelier. WineBarcelona, Sommelier Guides I www.winebarcelona.com I tripadvisor.es/winebarcelona Guides Sommelier Sommelier Guides WineBarcelona, Présentation Qui sommes-nous Que faisons-nous Notre Vision Une équipe de Sommeliers, experts de la destination Catalogne et au service de l Oenotourisme.

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

Carbone Des occasions d'affaires pour les entreprises québécoises

Carbone Des occasions d'affaires pour les entreprises québécoises PLAN DE COURS FORMATION SUR LE MARCHÉ DU CARBONE POSSIBILITES DE CRÉATION DE CRÉDITS DE GAZ À EFFET DE SERRE Mise en contexte Depuis quelques années, les activités de réduction de gaz à effet de serre

Plus en détail

SynAApS vous invite. Cloud Event. Inscrivez-vous gratuitement! Un événement proposé par SynAApS Datacenter Technologies

SynAApS vous invite. Cloud Event. Inscrivez-vous gratuitement! Un événement proposé par SynAApS Datacenter Technologies 26 novembre 2015 Cloud Event #cloudeventsynaaps PRA/PCA, ISO 27001:2013, HADS : Lyon 14h _ 19h SynAApS dévoile sa stratégie Qualité. Conférences et networking SynAApS vous invite. Inscrivez-vous gratuitement!

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

Lyon Confluence projet urbain

Lyon Confluence projet urbain Lyon Confluence projet urbain -Situation générale -Développement urbain -Lyon confluence : projet -Plan de masse -Importance DD -Chantiers en cours et investissements -2 ème phase -Concertation -Réflexions

Plus en détail

mise à jour: septembre 2015 COMMENTAIRES

mise à jour: septembre 2015 COMMENTAIRES mise à jour: septembre 215 rrouvez le dail de toutes ces annonces sur notre prix/ GRENAY ZI GRENAY TERRAIN INDUSTRIEL ancienne gare d'heyrieux A3848 5 ST PIERRE DE CHANDIEU TERRAIN INDUSTRIEL A BATIR ENTREE

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE Dominique Renou Direction de la Communication Électricité de France (EDF), Paris La diffusion de la culture scientifique et technique

Plus en détail

Groupe Voith. Voith en quelques chiffres

Groupe Voith. Voith en quelques chiffres Voith Turbo France Voith Turbo France Voith Turbo France, est située à Noisy-le-Grand (Marne la Vallée, à l est de Paris) depuis 1975. Son effectif est d environ 60 salariés et son chiffre d affaire annuel

Plus en détail

L'énergie en Europe. Quelles questions se posent?

L'énergie en Europe. Quelles questions se posent? L'énergie en Europe Quelles questions se posent? Le modèle de développement européen d'après la Seconde Guerre mondiale a été fondé sur l'utilisation d'une énergie bon marché, sans grande considération

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes de troisième Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Thème 2 : L évolution du système de production et ses

Plus en détail

LA COUR DES BRASSEURS à Strasbourg- Cronenbourg

LA COUR DES BRASSEURS à Strasbourg- Cronenbourg LA COUR DES BRASSEURS à Strasbourg- Cronenbourg La vie de quartier aux portes de la Ville * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation,

Plus en détail

G. II. 1 La mondialisation en fonctionnement (10h)

G. II. 1 La mondialisation en fonctionnement (10h) Thème GII : Les dynamiques de la mondialisation (20 h) G. II. 1 La mondialisation en fonctionnement (10h) Ce thème est divisé en 3 sous-parties : - un produit mondialisé (étude de cas). GII.1.1 - Processus,

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie.

Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie. ² Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie. La production mondiale d énergie exprimée en équivalent tonnes de pétrole (TEP) est de plus

Plus en détail

galités s sociales de cancer chez les travailleurs

galités s sociales de cancer chez les travailleurs Inégalit galités s sociales de cancer chez les travailleurs Annie Thébaud baud-mony INSERM/GISCOP93, Université Paris13 Rencontres francophones internationales sur les inégalit galités s sociales et de

Plus en détail

Usine frigorifique de la Société des Entrepôts Frigorifiques Lyonnais, actuellement société Socora

Usine frigorifique de la Société des Entrepôts Frigorifiques Lyonnais, actuellement société Socora Usine frigorifique de la Société des Entrepôts Frigorifiques Lyonnais, actuellement société Socora 24 rue Seguin Confluent Lyon 2e Dossier IA69000067 réalisé en 2001 Copyrights Copyrights Auteurs Région

Plus en détail

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Adaptation Aux changements climatiques Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Sommaire Le Le contexte Notion Notion d adaptation Stratégies Stratégies et techniques d adaptation Les Les

Plus en détail

Depuis 1920. Bureaux d exception à louer ( De 250 à 6 100 m 2 ) www.reverso-geneve.com

Depuis 1920. Bureaux d exception à louer ( De 250 à 6 100 m 2 ) www.reverso-geneve.com Depuis 1920 Bureaux d exception à louer ( De 250 à 6 100 m 2 ) www.reverso-geneve.com www.reverso-geneve.com 4 tradition Rapprocher modernité et classicisme, une alliance rare et élégante que propose

Plus en détail

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 Mission Chanvre pour le Cluster Beaujolais Numéro de la communication : IES-2010-28

Plus en détail

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan)

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Le site AEROPOLIS : L'objectif d'aeropolis est de mettre à disposition du

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Ville de Demain Ville du Futur

Ville de Demain Ville du Futur Ville de Demain Ville du Futur À quoi ressemblera t-elle? Pr. Abdel-Moumen DARCHERIF AFIET 2 juillet 2015, CSTB 75016 PARIS 1 Plan Qu est-ce que le futur La ville à travers les âges La ville, Aujourd hui

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14)

Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14) Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14) La conférence Enjeux énergétiques et Développement durable est organisée et réalisée par Junium Diffusion. Elle s articule en 3 parties

Plus en détail

Portage de cadres. Quels profils sont concernés par le portage salarial? contact@portage-de-cadres.fr. http://www.portage-de-cadres.

Portage de cadres. Quels profils sont concernés par le portage salarial? contact@portage-de-cadres.fr. http://www.portage-de-cadres. Portage de cadres Devenons n 1 du portage salarial ensemble Quels profils sont concernés par le portage salarial? L indépendant souhaitant se libérer des contraintes administratives, comptables et fiscales

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES Contexte : Il est important de pouvoir justifier la visite professionnelle au point de vue pédagogique. Il existe de nombreuses transversalités entre la visite dans

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

La guerre de l énergie n est pas une fatalité

La guerre de l énergie n est pas une fatalité Mission parlementaire d information de la commission des Affaires étrangères «Energie et géopolitique» La guerre de l énergie n est pas une fatalité RÉSUMÉ DU RAPPORT Nous savons depuis fort longtemps

Plus en détail

On a l habitude de dire que la qualité de l emplacement détermine la pertinence de l investissement, pour Philéas Lodge c est une évidence.

On a l habitude de dire que la qualité de l emplacement détermine la pertinence de l investissement, pour Philéas Lodge c est une évidence. Investir au centre du pôle hospitalo-universitaire et au coe ur de la vie Le pôle hospitalo-universitaire lyonnais offre la particularité historique d être principalement regroupé dans l Est de la ville

Plus en détail

Discovering Hidden Value

Discovering Hidden Value Discovering Hidden Value A la découverte de la valeur cachée Consultation pour les Opérations de Forage Proposées en Offshore Marocain 2013 Qui est Cairn Energy? Cairn est une société de pétrole et de

Plus en détail

La fin (annoncée) des énergies fossiles

La fin (annoncée) des énergies fossiles La fin (annoncée) des énergies fossiles Consommation annuelle et prévisions Pétrole, la production et la demande Avantages et utilisation du pétrole Réserves mondiales de pétrole et gaz naturel La fin

Plus en détail

Concrete example of land consolidation connected to motorway passage and development annexes

Concrete example of land consolidation connected to motorway passage and development annexes Concrete example of land consolidation connected to motorway passage and development annexes Exemple concret d un remembrement lié au passage d une autoroute et développements annexes Robert BERGES, Géomètre-Expert

Plus en détail

2014-2015. FORMATIONS ADHÉRENTS Page sur le catalogue des formations 2014/2015

2014-2015. FORMATIONS ADHÉRENTS Page sur le catalogue des formations 2014/2015 POUR VOUS INSCRIRE À UN OU PLUSIEURS STAGES, cochez la ou les dates qui vous intéresse(nt) FORMATIONS ADHÉRENTS Page sur le catalogue des formations 2014/2015 DESIGNATION STAGES 2014 2015 Nombre de stages

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Hélianthe. L immobilier d entreprise à l heure de la performance énergétique

Hélianthe. L immobilier d entreprise à l heure de la performance énergétique Hélianthe L immobilier d entreprise à l heure de la performance énergétique La société EIFFAGE CONSTRUCTION METALLIQUE, anciennement Eiffel Construction Métallique, a fait l objet, par décision exécutoire

Plus en détail

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du fonds OSER est un fonds de nouvelle génération réunissant des capitaux publics et privés:

Plus en détail

Quels sont les intérêts de cette démarche environnementale collective?

Quels sont les intérêts de cette démarche environnementale collective? Après le bilan carbone, établi en 2008, et le Plan Climat «Vins de Bordeaux 2020», en 2009, le CIVB a initié début 2010 un chantier innovant permettant à l ensemble des professionnels du vignoble bordelais

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail