Lyon 3 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,2 % de la superficie du Grand Lyon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lyon 3 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,2 % de la superficie du Grand Lyon"

Transcription

1 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE Lyon 3 e Caractéristiques économiques locales... page 2 Caractéristique de l emploi... 6 Foncier-immobilier... 7 Commerce... 8 Création d établissements Marché du travail Le 3 e arrondissement a été créé par le décret du 24 mars La Loi du 17 juillet 1867 a partagé cet arrondissement en deux en créant le 6 e arrondissement. Le 3 e arrondissement a trouvé ses limites actuelles, après une nouvelle division en 1912 quand le 7 e arrondissement a été formé. Avec plus de habitants au dernier recensement, le 3 e arrondissement est le plus peuplé de Lyon. Sa densité de habitants au km² en fait le deuxième arrondissement le plus densément peuplé après le 1 er arrondissement de Lyon. L arrondissement est une polarité majeure en matière administrative et commerciale avec la Part-Dieu, second quartier d affaires français et premier site tertiaire et commercial à vocation métropolitaine de l agglomération. Il constitue également un pôle de santé de premier plan. Au delà de son dynamisme économique, le 3 e arrondissement présente aussi un caractère fortement résidentiel, dans des secteurs comme Villette, Sans Souci, Paul Bert ou Montchat. Ils bénéficient de nombreux équipements publics (bibliothèque municipale, bourse du travail, auditorium, palais de justice ). Agence d urbanisme - Lyon Vue d ensemble du quartier de la Part-Dieu 1,2 % de la superficie du Grand Lyon 7,1 % de la population (Insee RP 2006) 11,2 % de l emploi total (Insee RP 2006) 9,9 % des bases de taxe professionnelle du Grand Lyon en 2006 (Observatoire fiscal du Grand Lyon 2008) emplois salariés privés (Pôle emploi ) établissements (Insee Fichier Sirène ) Décembre page 1

2 LYON 3e CARACTERISTIQUES ECONOMIQUES LOCALES Les établissements de plus de 100 salariés Source : Insee-fichier Sirène juillet 2009 Répartition de l emploi salarié privé Source : Pôle emploi au Lyon 3e Centre 3% Industrie BTP 3% 10% 4% 12% 24% Grand Lyon 17% 21% 27% 7% Co mmerce 12% 9% Transports 3% 44% 17% 34% 4% Services aux entreprises, finance, immo bilier Autres services 49% Décembre page 2

3 CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES Le 3 e arrondissement constitue le premier pôle d emplois de la commune : il concentre près du tiers des emplois. Un pôle d affaires et administratif Le 3 e arrondissement est un pôle d affaires. 49% des emplois salariés privé dépendent des services aux entreprises, de l immobilier et de la finance. Cela s explique notamment par la présence des directions régionales des groupes bancaires (Banque Populaire, Caisse d Epargne, Société Générale), d acteurs de l assurance (Groupe Mornay, April assurances) et de la comptabilité (Ernst & Young). C est également un pôle administratif avec une surreprésentation des activités liées aux administrations publiques (avec la présence de la cité administrative d Etat). L hôpital Edouard Herriot (plus de salariés) et la Communauté urbaine de Lyon (plus de salariés) comptent parmi les principaux employeurs de l arrondissement. Les autres activités surreprésentées sont : - la production et la distribution d électricité, de gaz et de chaleur. Cela est dû à la présence d EDF-GDF qui cumule la quasi-totalité des emplois du secteur et près de la moitié des effectifs de l arrondissement pour le secteur industriel ; - les transports routiers de voyageurs avec la présence de Kéolis ; - les télécommunications avec de nombreuses entreprises telles que France Télécom ou Orange. Des inégalités de développement à combler L arrondissement cumule des forces indéniables : - dynamisme lié à la présence de la Part-Dieu, - fort potentiel de développement des activités tertiaires, - nombreux axes structurants et infrastructures de transport bien développés, - cumul des fonctions économiques, administratives, culturelles et de santé. Cependant, un des enjeux est la résorption des disparités de développement économique et commercial au sein de l arrondissement. Vers un renouveau du quartier d affaires Compte tenu de sa taille critique en immobilier de bureaux et en emplois, le quartier central d affaires de la Part-Dieu constitue le principal vecteur de visibilité internationale pour la métropole lyonnaise. Au-delà de l objectif strictement économique d en faire le quartier d affaires «vitrine» de la métropole, susceptible d attirer des centres de décision, l objectif de requalification, de renouvellement et de mixité fonctionnelle reste également prioritaire et semble être une condition sine qua non de l attractivité. Le quartier souffre notamment d un vieillissement des bâtiments et des espaces publics, d un manque d animation et de circulations douces difficiles. Une polarité commerciale majeure La présence du centre commercial de la Part Dieu fait de l arrondissement une destination commerciale incontournable. Linéaire commercial, cours de la Liberté Décembre page 3

4 CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES Un rythme de croissance de l emploi privé comparable à celui de la Conférence des maires dans son ensemble Entre 2003 et 2008, l emploi salarié a progressé de 7%, soit un rythme proche de celui enregistré pour l ensemble de la Conférence Centre (+8%). Cette évolution positive est largement imputable au secteur des services aux entreprises (+2483 emplois) et des services aux particuliers (+1534 emplois). Cependant, un ralentissement s opère depuis Une analyse plus fine des chiffres met en évidence que les activités informatiques (+1595 emplois) ont le plus contribué à cette croissance de l emploi. Avec 232 emplois en plus sur la même période, le secteur du commerce a également connu une évolution positive. Evolution de l emploi salarié privé selon les secteurs d activités entre 2003 et 2008 Source : Pôle emploi au Industrie BTP Commerce Transports Services aux entreprises, finance, immobilier Autres services Total Evolution de l emploi salarié privé par secteur d activité entre 2003 et 2008 (en italique évolution en 2008) Source : Pôle emploi au Industrie BTP Commerce Transport Services aux entreprises Autres services Evolution en 5 ans Evolution en un an Lyon % -379 Lyon % -207 Lyon % +67 Lyon % +136 Lyon % +55 Lyon % +900 Lyon % -180 Lyon % Lyon % +913 Villeurbanne % +629 En % Evo. centre en 5 ans % En % -13% +4% -2% -8% +18% +11% +8% Evo. centre en un an Décembre page 4

5 CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES Etablissements privés de plus de 200 salariés Source : Insee - fichier Sirène juillet 2009 Etablissements Activité Tranche d effectif Keolis Lyon Transports urbains et suburbains de voyageurs De 4100 à 4199 France Télécom Télécommunications filaires De 2000 à 2099 EDF Distribution d'électricité De 700 à 799 Carrefour Hypermarchés De 500 à 599 Téléperformance centre-est Activités de centres d'appels De 400 à 499 Groupe Mornay Gestion des retraites complémentaires De 300 à 399 GFI Informatique Conseil en systèmes et logiciels informatiques De 300 à 399 Dalkia France Production et distribution de vapeur et d'air conditionné De 300 à 399 BNP Paribas Personal Finance Autres intermédiations monétaires De 300 à 399 Banque Populaire Loire et Lyonnais Autres intermédiations monétaires De 300 à 399 Ernst & Young Activités comptables De 200 à 299 Galeries Lafayette Grands magasins De 200 à 299 Sièges sociaux Etablissements publics et parapublics de plus de 300 salariés Source : Insee - fichier Sirène juillet 2009 Etablissements Activité Tranche d effectif Hospices Civils de Lyon - Hôpital Edouard Herriot Activités hospitalières De 6200 à 6299 Communauté urbaine de Lyon Administration publique générale De 3600 à 3699 Sdis Services du feu et de secours De 1700 à 1799 Caisse régionale d'assurance maladie Activités générales de sécurité sociale De 1500 à 1599 Caisse d'allocations familiales Distribution sociale de revenus De 900 à 999 Préfecture du Département du Rhône Administration publique générale De 700 à 799 TGI - Cour d'appel de Lyon Justice De 700 à 799 Opac du Rhône Location de logements De 700 à 799 DDE Administration publique des activités économiques De 500 à 599 Département du Rhône Administration publique générale De 500 à 599 SNCF Transport ferroviaire interurbain de voyageurs De 500 à 599 Direction interrégionale des services pénitentiaires Justice De 400 à 499 Hospices Civils de Lyon - Centre de formation Enseignement supérieur De 400 à 499 Clinique E. André Activités hospitalières De 400 à 499 Sgap Activités d'ordre public et de sécurité De 300 à 399 Commune de Lyon - Bibliothèque munic. Part-Dieu Gestion des bibliothèques et des archives De 300 à 399 Entreprises de plus de 100 millions d euros de chiffres d affaires Source : Altares Entreprises Activité CA (k ) Date Axxes Services auxiliaires des transports terrestres Mediapost Activités des agences de publicité Bluestar Silicones France SAS Fabrication de matières plastiques de base Comareg Édition de journaux Axeria Prévoyance Assurance vie Keolis Lyon Transports urbains et suburbains de voyageurs April Assurances Activités des agents et courtiers d'assurances Eiffage Construction Rhône-Alpes Construction d'autres bâtiments Sita Mos Traitement et élimination des déchets non dangereux Groupe Marazzi France Fabrication de carreaux en céramique Axeria IARD Autres assurances Décembre page 5

6 Sources: Recensement de la population 2006 CARACTERISTIQUES DE L EMPLOI AU DERNIER RECENSEMENT Caractéristiques globales emploi-chômage Lyon 3 Centre Grand Lyon Emploi total Part emploi salarié 92% 91% 91% Part emploi non salarié 8% 9% 9% Lyon 3 Centre Grand Lyon Taux de chômage * 10,3% 11,6% 11,4% Taux chômage hommes 9,6% 11,2% 10,7% Taux chômage femmes 11,0% 12,0% 12,0% Répartition des emplois* par professions et catégories socioprofessionnelles 100% 50% 0% 9% 12% 17% 30% 28% 31% 30% 26% 25% 21% 4% 5% 5% Lyon 3 * hors agriculteurs (non significatif) 27% 30% Centre Grand Lyon Ouvriers Employés Prof intermédiaires Cadres Prof intel sup Artisans, Commerçants, Chefs entreprise * Le taux de chômage est la proportion du nombre de chômeurs dans la population active. Les chômeurs sont les personnes qui se sont déclarées chômeurs et à la recherche d un travail (inscrits ou non au Pôle Emploi). La population active (de plus de plus de 15 ans ) regroupe les chômeurs et la population active occupée (appelée aussi «population active ayant un emploi»). Emplois et actifs Lyon 3 Centre Grand Lyon Part des emplois occupés par des actifs résidents* 37% 44% 33% Nombre d emplois pour 100 actifs de ans * Pour Lyon 3, ici les actifs résidents sont les résidents de l arrondissement mais aussi tous ceux issus des autres arrondissements de Lyon. L analyse des catégories socioprofessionnelles fait apparaître une surreprésentation des professions intermédiaires et supérieures. Ainsi, 57% des emplois de l arrondissement appartiennent à ces deux catégories. Avec 10,3%, le taux de chômage se situe à un niveau inférieur à celui du Grand Lyon. Le ratio emploi pour 100 actifs de l'arrondissement se situe à un niveau sensiblement plus élevé que celui du Grand Lyon. Outre la densité d emplois offerte par l arrondissement, la proportion d actifs du 3 e arrondissement travaillant dans leur commune de résidence est sensiblement plus élevée que sur le périmètre du Grand Lyon. Lyon 3 Lieu de travail et lieu de résidence Centre Grand Lyon 7% 6% 6% 31% 62% 38% 56% 54% 40% Actifs résidant à Lyon 3 et travaillant à Lyon Actifs travaillant dans une autre commune du département Actifs travaillant hors du département Actifs résidant à Lyon ou Villeurb anne travaillant dans leur commune de résidence respectives Actifs travaillant dans une autre co m m une du départem ent Actifs travaillant ho rs du départem ent Actifs travaillant dans leur commune de résidence Actifs travaillant dans une autre commune du département Actifs travaillant hors du département Décembre page 6

7 FONCIER - IMMOBILIER Evolution de la construction de locaux neufs commencés depuis 1997 (en m² de SHON) Source : DRE-Sitadel Corrélativement à sa place d arrondissement d affaires liée à la présence du quartier de la Part-Dieu, le 3 e arrondissement se distingue par le dynamisme de la construction de bureaux. Ainsi, entre 2006 et 2008 plus de m² ont été mis en chantier. Le parc immobilier est exclusivement constitué de bureaux (99%). La surface globale s élève à m² soit plus de 30% du parc de la Conférence Centre. Ce qui en fait le 1 er parc immobilier de l agglomération lyonnaise. Les valeurs des bureaux à la location s élèvent à 184 (voire plus de 230 pour les «primes» ce qui est sensiblement supérieur à la moyenne du Grand Lyon et de la Conférence Centre Industrie-stockage Commerce Bureaux Autres Autres : culture, loisirs, enseignement, santé, stationnement, hébergement, sécurité, énergie, télécom... Zonages à vocation économique du PLU (en ha) Source : Plan local d urbanisme du Grand Lyon Zones à vocation économique, admettant sous condition l activité commerciale UI Zones d implantation des principaux services publics USP Lyon 3 24,57 42,13 % Conférence centre 3,7 % 12,6 % Conférence centre (Lyon-Villeurbanne) 661,33 335,4 Prix moyen au m² de la demande placée Source : Cecim Transactions du au Bureaux Locaux d activité et mixtes Logistique Lyon 3 e Centre Grand Lyon Location Vente Location ns Vente ns Location Vente ns : non significatif - nombre de transactions trop faible Part du parc d immobilier d entreprises par commune Source : Cecim, Commune Lyon % Locaux d activité et mixtes Bureaux Logistique m² % m² % m² % Lyon % 113 0% Lyon % % Lyon % % Lyon % Lyon % Lyon % % Lyon % % Lyon % % Villeurbanne % % % Centre % % % Grand Lyon % % % Décembre page 7

8 COMMERCE Petits commerces Le 3 e arrondissement dispose de 829 établissements dont 268 en alimentaire et 561 non alimentaire (Hors services / Santé / Café Hôtel-Restaurant Registres du Commerce et des Métiers décembre 2006). Ces commerces génèrent un chiffre d affaires de K (8 e enquête ménages 2006). La densité en petits commerces est légèrement supérieure à celle du Grand Lyon (70 pour habitants) puisqu elle s établit à 92 pour habitants. Répartition des plus de 300 m² par activités 67 grandes surfaces de plus de 300 m² sont implantées dans le 3 e arrondissement, ce qui en fait le premier arrondissement en matière de surface commerciale. La présence du centre commercial de la Part Dieu explique ce leadership. Elles génèrent un chiffre d affaires de K. Les activités les plus représentées sont celles de l équipement maison, de la personne et alimentaires. Avec un ratio de 838m² pour 1000 habitants, la densité en grandes surfaces de l arrondissement compte parmi les plus élevées de la Ville de Lyon. Répartition du chiffre d affaires par familles de produits (en K ) Alimentaire Equipement Personne Equipement Maison Loisirs et divers Alimentaire : 30% / Non alimentaire : 70% Répartition du chiffre d affaires alimentaire par formes de vente (en K ) Petit commerce Marché non sédentaire Supermarché Hard Discount Hypermarché Autres grandes surfaces Autres formes de vente Décembre page 8

9 COMMERCE Le ratio chiffre d affaires sur dépense commercialisable (CA/DC) permet de mesurer l attractivité nette d un territoire. Le 3 e arrondissement, avec un indice très nettement supérieur à 100 sur l ensemble des familles de produits est un territoire qui dispose d une attraction exceptionnelle, puisque son chiffre d affaires est largement supérieur à la dépense commercialisable des ménages. La présence de la polarité commerciale métropolitaine du centre commercial de la Part-dieu explique cette importante attractivité. Répartition du chiffre d affaires non alimentaire par formes de vente (en K ) Petit commerce Marché non sédentaire Supermarché/ Hard Discount Hypermarché La zone de chalandise Si la zone de chalandise en alimentaire de l arrondissement se limite à Villeurbanne et Lyon 6 e, celle en non alimentaire est beaucoup plus large. La présence du centre commercial régional de la Part-Dieu explique en partie cette large attractivité Grandes surfaces spécialisées non alimentaire Autres grandes surfaces spécialisées Autres formes de vente Les Marchés Le 3 e arrondissement dispose de douze marchés dont huit alimentaires. Avec environ 45 abonnés chacun, les marchés de Montchat, place Guichard et quai Augagneur constituent les marchés les plus dynamiques de l arrondissement de la ville de Lyon. Les marchés du 3 e arrondissement génèrent K en alimentaire et K en manufacturé. Un ratio chiffre d affaires / dépense des ménages < 100 signifie que le territoire subit une évasion commerciale Un ratio chiffre d affaires / dépense des ménages > 100 signifie que le territoire dispose d une attraction commerciale Ratio chiffre d affaires / Dépense des ménages Culture loisirs 217 Enjeux et orientations Equipement maison 90 - Renforcement de l offre moyen haut de gamme en ameublement sur le cours de la Liberté. Equipement personne Maintien d'une présence commerciale diversifiée des linéaires sur Gambetta-Garibaldi. Non alimentaire Maintien d'une "offre moyen-haut de gamme" sur le cours Gambetta. - Amélioration de la qualité commerciale et urbaine des quartiers Moncey - Montebello - Guichard en lien avec les Berges du Rhône. - Poursuite de la dynamisation des Halles de Lyon en lien avec la Part Dieu. - Conforter et valoriser le commerce ethnique sur le secteur Moncey Paul Bert. - Réflexion à mener sur la thématique "deux-roues" sur l axe Maréchal de Saxe / Jaurès. - Modernisation de l offre de la Part Dieu avec la création de cours Oxygène. Encourager le développement de l'activité commerciale et des services en cohérence avec le développement du pôle tertiaire afin de répondre à la demande des actifs. Encourager un renforcement de l'offre commerciale sur le boulevard Eugène Deruelle afin d'assurer une liaison entre le centre commercial et les Halles Paul Bocuse. - Maîtriser le développement commercial sur l'avenue Félix Faure. Alimentaire Alimentaire / Non alimentaire Sur le secteur Villette/Paul Bert Préservation des linéaires commerciaux du secteur Paul Bert. - Densifier, diversifier l'offre commerciale aux abords de la place Rouget de l'isle et sur le secteur Dauphiné. Sur le secteur Montchat/Hopitaux - Développement d'une offre de proximité et renforcement de l'offre non alimentaire sur Lacassagne, Docteur Long, Richard Vitton et Place Ronde. - Densifier une offre commerciale aux abords du pôle d'échanges de la place d'arsonval. Décembre page 9

10 Source : Insee Sirène démographie des établissements CRÉATION D ÉTABLISSEMENTS Lyon 3 Centre Grand Lyon Nombre total de créations Evolution des créations % +8% +14% Taux de création 2008 * 12% 12% 12% Taux de création 2006 * 13% 12% 12% * nombre de créations au cours de l année/nombre d établissements présents au 1 er janvier Avec 972 créations d établissements en 2008, le 3 e arrondissement représente 18% des créations de la Conférence Centre et 10% du Grand Lyon. 48% des créations relèvent du secteur des services aux entreprises alors que la tendance est de 44% pour l agglomération. Entre 2006 et 2008, le nombre de créations n a augmenté que de 4%, alors qu au niveau du Grand Lyon et de la Conférence des maires Centre, la hausse était respectivement de 14% et 8%. Néanmoins, le taux de création d établissements de l arrondissement en 2008 est en ligne avec celui de la Conférence des maires Centre et du Grand Lyon. 100% Répartition des créations par secteur en % Services aux 21% 21% particuliers** Services aux entreprises* 50% 48% 42% 44% Transport 3% 2% 2% Commerce 0% 21% 21% 21% 8% 10% 8% 5% 4% 4% Lyon 3 Centre Grand Lyon BTP Industrie * Services aux entreprises, immobilier ** Services aux particuliers, éducation, santé, action sociale Décembre page 10

11 MARCHÉ DU TRAVAIL 2008 Fin 2008, 7,8 % des demandeurs d emploi (cat. A, B, C) résident dans le 3 e arrondissement. La hausse du nombre de demandeurs d emploi a été forte dans cet arrondissement avec + 8 % au cours de l année, équivalente à celles observées dans la Conférence Centre et le Grand Lyon. Dans le même temps, l emploi salarié privé a stagné alors qu il continue de progresser (beaucoup moins fortement qu en 2007) à l échelle du Centre et du Grand Lyon. Le profil des demandeurs d emploi (cat. A, B, C) est proche de celui des demandeurs d emploi de la Conférence Centre et du Grand Lyon. Fin 2008, 71 % des demandeurs d emploi n exerçaient aucune activité même réduite (cat. A), 27 % recherchaient un emploi depuis plus d un an, 14 % avaient moins de 25 ans et 11 % avaient plus de 50 ans. Les femmes représentaient quant à elles 49 % des demandeurs d emploi de l arrondissement. Lyon 3 Centre Grand Lyon Nombre de DEFM de Cat ABC fin Dont DEFM cat. A Dont femmes Dont - 25 ans Dont + de 50 ans Dont demandeurs d emploi de longue durée (+ 1 an) Dont demandeurs d emploi de très longue durée (+ 2 ans) Evolution 07/08 (DEFM cat ABC) +8% +8% +8% Evolution 07/08 (DEFM cat A) +13% +12% +14% Evol. 07/08 emploi salarié + 0,1 % + 1 % + 0,7 % DEFM cat. A : demandeurs d emploi, sans emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi. DEFM cat. B, C : demandeurs d emploi tenus de faires des actes positifs de recherche d emploi et en acticité réduite courte de moins de 78h (cat. B) ou longue de plus de 78h DEFM cat. ABC au 31/12/2008 Part (en %) des différentes populations Demandeurs d emploi de très longue durée (+ 2 ans) Demandeurs d emploi de longue durée (+ 1 an) Plus de 50 ans Moins de 25 ans 12% 13% 12% 13% 12% 11% 16% 14% 14% 26% 28% 27% Grand Lyon Centre Lyon 3 Femmes 48% 48% 49% DEFM cat. A 70% 69% 71% Décembre page 11

12 MARCHÉ DU TRAVAIL SITUATION AU 30 SEPTEMBRE 2009 Fin septembre 2009, le 3 e arrondissement comptait demandeurs d emploi (cat. A, B, C). Leur nombre a progressé de 23 % par rapport à fin septembre La situation sur le marché de l emploi s est fortement dégradée en 2009, surtout pour les jeunes demandeurs d emploi, les seniors et les jeunes. Les femmes sont jusqu à aujourd hui plus épargnées car employées dans des secteurs d activité moins touchés. Elle sont cependant davantage à occuper des emplois précaires. DEFM cat. ABC et A au 30/09/2009 et évol. 2008/2009 Source : Pôle emploi Nombre de DEFM cat. ABC fin sept Lyon 3 Centre Rhône Dont DEFM cat. A Evol. 08/09 cat. ABC + 23 % +21% + 25 % Le nombre d offres d emploi collectées par le Pôle emploi au cours des neuf premiers mois de 2009 a baissé de 28 % par rapport aux neuf premiers mois de 2008 (contre - 23 % à l échelle de la Conférence Centre). Les secteurs d activité les plus touchés par la crise sont celui de l information et de la communication, les activités de services administratifs et de soutien, l administration publique et le transport et entreposage. Evol. 08/09 cat. A + 28 % +25% + 30 % Evolution de la demande d'emploi cat. A, B, C par population entre fin sept. 08 et fin sept. 09 Source : Pôle emploi +35% Lyon 3 Centre +23% +28% +26% +19% +22% Ensemble DEFM cat. A, B, C moins 25 ans 50 ans et plus hommes femmes longue durée Les principaux secteurs d activité concernés par les offres d emploi collectées par Pôle emploi au cours des neuf premiers mois de 2009 et évolution 2008/2009 Source : Insee - fichier Pôle emploi Seuls les secteurs d activité ayant adressé plus de 100 offres d emploi figurent dans ce graphique. Prod. et distrib. d'élec., de gaz, de vapeur et d'air cond. (119 offres) Transports et entreposage (152 offres) Activités immobilières (193 offres) Enseignement (250 offres) Hébergement et restauration (385 offres) Activités financières et d'assurance (389 offres) Information et communication (454 offres) Autres activités de services (472 offres) Commerce, réparation d'automobiles et de motocycles (593 offres) Administration publique (597 offres) Santé humaine et action sociale (743 offres) Activités spécialisées, scientifiques et techniques (1774 offres) Activités de services administratifs et de soutien (1931 offres) Offres tous secteurs (1166 offres) -33% -30% -29% -33% -9% -12% -16% -30% -32% -50% -63% -25% -4% -38% -38% -23% -31% -43% -23% -28% 1% 1% 3% 22% 36% 29% 24% 86% Centre Lyon 3 Décembre page 12

13 Décembre page 13

14 Cette fiche d identité économique s inscrit dans un ensemble de 26 fiches «Les territoires de l économie lyonnaise» composant le bassin économique lyonnais : Les 8 Conférences locales des maires du Grand Lyon (hors Centre) : VAL DE SAÔNE, PLATEAU NORD, RHÔNE AMONT, PORTE DES ALPES, PORTES DU SUD, LÔNES ET COTEAUX DU RHÔNE, VAL D YZERON, OUEST NORD. LA COMMUNE DE VILLEURBANNE, LES 9 ARRONDISSEMENTS DE LYON et 8 structures intercommunales voisines du Grand Lyon : CC DU PAYS DE L ARBRESLE, CC DES VALLONS DU LYONNAIS, CC DE LA VALLÉE DE GARON, CC DU PAYS MORNANTAIS, CC DU PAYS DE L OZON, SIVOM DE L OZON, CC DE L EST LYONNAIS, CA PORTES DE L ISERE. Les fiches sont réalisées et actualisées tous les deux ans par l 18, rue du Lac BP Lyon Cedex 03 Directeur de publication : Olivier Frérot Référente : Agnès Goux tél : Infographie : Agence d urbanisme en partenariat avec la Ville de Lyon. Vous pouvez les retrouver sur le site internet de l Les travaux de l Observatoire partenarial lyonnais en économie sont l expression d un partenariat entre la Communauté urbaine de Lyon, la Ville de Lyon, la Chambre de commerce et d industrie de Lyon, l Aderly, le Conseil Général du Rhône, le Medef Lyon-Rhône, le PRES-Université de Lyon, la Chambre de métiers du Rhône, la CGPME, Pôle emploi et l Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise, en association avec le Sgar, l Insee, la Banque de France, l Urssaf et la Caisse des dépôts et consignations. Décembre page 14

Lyon 2 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 0,7 % de la superficie du Grand Lyon

Lyon 2 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 0,7 % de la superficie du Grand Lyon OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 Lyon 2 e MP Ruch Agence d urbanisme - Lyon Caractéristiques économiques locales... page 2 Caractéristique de

Plus en détail

Lyon 7 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,9 % de la superficie du Grand Lyon

Lyon 7 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,9 % de la superficie du Grand Lyon OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 Lyon 7 e Caractéristiques économiques locales... page 2 Caractéristique de l emploi au recensement 2006... 6

Plus en détail

Lyon 2. 3,4 km². 30 103habitants. 30 511 emplois totaux. 227 emplois pour 100 actifs ayant un emploi. 28 200 emplois salariés privés

Lyon 2. 3,4 km². 30 103habitants. 30 511 emplois totaux. 227 emplois pour 100 actifs ayant un emploi. 28 200 emplois salariés privés Portrait économique de territoire - juillet 2014 Lyon 2 Tissu économique et emploi... p. 2 Emplois par fonction et CSP... 6 Déplacements domicile-travail... 7 Création d entreprise - Etablissements par

Plus en détail

Document d analyse Edition janvier 2014

Document d analyse Edition janvier 2014 Les cahiers de l observatoire de la MdEF janvier 2014 Document d analyse Edition janvier 2014 Dossiers thématiques Territoires Evolution de la population lyonnaise depuis 1968 (p. 2 et 3) Lyon et les déplacements

Plus en détail

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais Rives du Rhône Roannais Sud Loire Val de

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement 28 janvier 2010 1 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement UNE ANNEE CONTRASTEE

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population de concentration de l emploi salarié dans l aire azuréenne Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population Situées en milieu urbain, au sein des plus grandes agglomérations du

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise Les Scot de l aire métropolitaine lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

LYON III ème (69) "ZEN" NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF Orientez sereinement votre épargne vers l investissement en nue-propriété

LYON III ème (69) ZEN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF Orientez sereinement votre épargne vers l investissement en nue-propriété LYON III ème (69) "ZEN" NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF Orientez sereinement votre épargne vers l investissement en nue-propriété LYON III ÈME UN TERRITOIRE DYNAMIQUE Délimité par le Rhône et les cours Gambetta

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

On a l habitude de dire que la qualité de l emplacement détermine la pertinence de l investissement, pour Philéas Lodge c est une évidence.

On a l habitude de dire que la qualité de l emplacement détermine la pertinence de l investissement, pour Philéas Lodge c est une évidence. Investir au centre du pôle hospitalo-universitaire et au coe ur de la vie Le pôle hospitalo-universitaire lyonnais offre la particularité historique d être principalement regroupé dans l Est de la ville

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE Communiqué de presse 28 mai 2015 BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE BureauxLocaux.com, le 1 er site d annonces immobilières pour les entreprises, publie une infographie

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015

INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015 INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015 L AMBITION ÉCONOMIQUE POUR LA MÉTROPOLE DE LYON UNE VÉRITABLE DYNAMIQUE BASÉE SUR UN SOCLE INDUSTRIEL Métropole connectée Métropole

Plus en détail

Lyon Confluence projet urbain

Lyon Confluence projet urbain Lyon Confluence projet urbain -Situation générale -Développement urbain -Lyon confluence : projet -Plan de masse -Importance DD -Chantiers en cours et investissements -2 ème phase -Concertation -Réflexions

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

Les créations d entreprises en 2012 dans le Grand Lyon

Les créations d entreprises en 2012 dans le Grand Lyon Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Opale Observatoire partenarial en Economie Juin 2013 Les créations d entreprises dans le photo : Bertrand Gaudillère itemcorporate

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

DOSSIER DE CONCERTATION ZAC PART-DIEU OUEST

DOSSIER DE CONCERTATION ZAC PART-DIEU OUEST DOSSIER DE CONCERTATION ZAC PART-DIEU OUEST p.1 INTRODUCTION p.2 UN PROJET MAJEUR DANS LA METROPOLE Lyon Part-Dieu est le cœur stratégique de la métropole lyonnaise et l un des moteurs de son rayonnement

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2014 Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes

Plus en détail

Schéma de secteur de la côtière rhodanienne

Schéma de secteur de la côtière rhodanienne Livre 1 Schéma de secteur de la côtière rhodanienne Le rapport de présentation Document arrêté par le conseil syndical du 25 février 2014 Le rapport de présentation Document 1 Diagnostic... 8 Document

Plus en détail

ANNEE IMMOBILIERE 2014

ANNEE IMMOBILIERE 2014 ANNEE IMMOBILIERE 2014 Les chiffres de l année de l immobilier d entreprise de l agglomération bordelaise ANNEE IMMOBILIERE 2014 Le marché des bureaux Les chiffres de l année Le marché des bureaux Année

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Bureau de la Protection des Locaux d'habitation Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Règlement municipal fixant les conditions de délivrance des autorisations de changement

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS Economie sociale et solidaire dans l'entente PANORAMA Décembre 2013 Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à

Plus en détail

Zone d'emploi de Lyon

Zone d'emploi de Lyon Lyon - Zone d'emploi Territoire de référence (TR): FicheOMPREL Somme des 8 zones d'emploi de la RUL Edition 2012 / 2013 Cette fiche socio-économique est générée à partir de l observatoire Baseco Rhône-Alpes

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*?

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*? Le, locomotive de la région ALCA*? * Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine Sources : Insee Pôle emploi-dares (STMT) Urssaf-Acoss A l échelle de la France métropolitaine, la region ALCA représente : 10,6

Plus en détail

Une dépendance relativement forte à l égard des principaux employeurs. Thème n 7 Les vingt principaux établissements. Observer Anticiper Adapter

Une dépendance relativement forte à l égard des principaux employeurs. Thème n 7 Les vingt principaux établissements. Observer Anticiper Adapter Observer, Anticiper, Adapter Observer Anticiper Adapter Informer Accompagner Orienter Créer Développer Innover Thème n 7 Les vingt principaux établissements Une dépendance relativement forte à l égard

Plus en détail

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard CA du Grand PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 10 Tél. : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 59 http://www.insee.fr Territoire Cartographie de la zone 13 communes, 4 chefs-lieux

Plus en détail

Résidence Bioparc LYON 8 è. Résidence hôtelière

Résidence Bioparc LYON 8 è. Résidence hôtelière Résidence Bioparc LYON 8 è Résidence hôtelière Lyon Lyon, pôle de compétitivité européen Rejoindre Lyon, c est choisir l une des métropoles européennes les plus attractives. De multiples entreprises aux

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 La Lettre de la DRASS N 2006-03-L Avril 2006 Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 Au 31 décembre 2003, 40 000 rhônalpins sont affi liés à l assurance maladie par le dispositif

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon). 2014-05 Séance du 5 mars 2014 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267

Plus en détail

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON?

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? B.H. Nicot 1 Juin 2005 «Entre 1990 et 1999, le rural en France métropolitaine a connu une croissance démographique de 4,2 % sur la période, tandis que l urbain ne croissait

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de février 2014 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de février 2014

Plus en détail

Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe

Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe La conjoncture immobilière en Guadeloupe est au vert depuis les 6 dernières années. Ce boom immobilier concerne aussi l immobilier d entreprises

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce de proximité Carole Delaporte et Christine Tarquis

Plus en détail

Projet Lyon La Duchère Avancement du programme de renouvellement urbain

Projet Lyon La Duchère Avancement du programme de renouvellement urbain Projet Lyon La Duchère Avancement du programme de renouvellement urbain Visite de terrain Jeudi 10 février 2011 Le quartier de La Duchère, dans le 9 e arrondissement de Lyon, bénéficie d un programme de

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Garantie des Propriétaires non Occupants

Garantie des Propriétaires non Occupants [ Habitation ] Particulier 2007 Votre demande d adhésion Propriétaires non Occupants Pour assurer [ la pérennité ] de votre investissement Des garanties très complètes à un prix attractif pour assurer

Plus en détail

La production de locaux d activité page 2. La production de bureaux page 3

La production de locaux d activité page 2. La production de bureaux page 3 Les notes de l n 8 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE Octobre 21 Ce n 8 actualise les données parues sur le même thème en décembre 2. L accent est mis sur la situation du marché en 2, complétée

Plus en détail

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants IStock - FredFroese Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays.

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Transports sanitaires

Transports sanitaires Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Juillet 2015 www.santepaysdelaloire.com La santé observée dans les Pays de la Loire Transports sanitaires L'essentiel En 2014, 5,6 millions de patients

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 2 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN Juillet 2011 Sommaire Le transport et la logistique dans le Cotentin...2 Une filière victime de l enclavement...3 Le transport de marchandises dans la Manche...7

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

La Lettre de l IMSEPP

La Lettre de l IMSEPP La Lettre de l IMSEPP N 46 27 janvier 2015 Marché du travail 2014 en Martinique : Bilan d une année de demandes d emploi Page 1 16 Synthèse : Au mois de décembre 2014, la baisse tendancielle du nombre

Plus en détail

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques.

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques. LE PARC DE LOGEMENTS À PARIS Le parc existant La construction neuve Le marché immobilier Juillet 2007 Préfecture de Paris / DULE / Bureau de l habitat Section analyse et prospective habitat 1. INTRODUCTION

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

Diagnostic territorial MD3E

Diagnostic territorial MD3E Diagnostic territorial MD3E Données de cadrage & Focus sur les 15-29 ans face aux perspectives d emploi Territoire MD3E (Zone d emploi d Evreux) Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Plus en détail

ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES

ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES Juillet 2015 Avertissements Impact de la meilleure complétude des données administratives : À compter de juin 2015, Pôle emploi accède à des données administratives

Plus en détail

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE 2014-2015 CCI CHAMPAGNE ARDENNE TERRITOIRE ET POPULATION Aube Superficie totale : 6 004 km², soit 23,4 % de l espace régional Superficie agricole utilisée : 372 211 ha Superficie bois et forêts : 148 821

Plus en détail

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Mai 2011 Contrat de plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail