Lyon 7 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,9 % de la superficie du Grand Lyon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lyon 7 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,9 % de la superficie du Grand Lyon"

Transcription

1 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE Lyon 7 e Caractéristiques économiques locales... page 2 Caractéristique de l emploi au recensement Foncier - immobilier... 7 Commerce... 8 Création d établissements Marché du travail Composé de deux entités relativement distinctes séparées par la voie ferrée -la Guillotière au nord et Gerland au sud-, le 7 e arrondissement, et principalement Gerland, constitue l un des arrondissements les plus dynamiques économiquement. Le quartier a en effet bénéficié depuis quelques années maintenant d un véritable processus de renouvellement urbain, tant en matière de logements que d immobilier d entreprises. Très spécialisé dans sa partie sud, le long du «boulevard scientifique», Gerland a bénéficié de la forte croissance des activités liées à la santé et aux biotechnologies et de la dynamique générée par le pôle de compétitivité mondial LyonBiopôle. La Zac Porte Ampère-Lyon techsud viendra renforcer encore cette spécificité. Plus au nord, le quartier se recompose également ; un renouvellement matérialisé par l opération mixte de la Zac Bon-Lait et demain par la future Zac dite Girondins-Nexans. Au nord de la voie ferrée, le quartier de la Guillotière se compose principalement d un tissu de petites entreprises artisanales et commerciales, de l hôpital St-Luc-St- Joseph, ainsi que de grandes institutions publiques (Universités Lyon 2 et 3, rectorat). La nouvelle halte ferroviaire Jean Macé vient aujourd hui renforcer l accessibilité et du même coup l attractivité du 7 e arrondissement dans les années à venir. P. Brun Agence d urbanisme - Lyon 1,9 % de la superficie du Grand Lyon 5,5 % de la population (Insee RP 2006) 7,4 % de l emploi total (Insee RP 2006) 5,7 % des bases de taxe professionnelle du Grand Lyon (Observatoire fiscal du Grand Lyon 2008) emplois salariés privés (Pôle emploi ) établissements (Insee-fichier Sirene ) Décembre page 1

2 LYON 7e CARACTERISTIQUES ECONOMIQUES LOCALES Les établissements de plus de 100 salariés Source : Insee-fichier Sirène juillet 2009 Répartition de l emploi salarié privé Source : Pôle emploi au Lyon 7e Centre 16% 24% Grand Lyon BTP 10% 4% 5% Industrie 17% 21% 27% 7% Co mmerce 12% Transports 3% 10% 2% 44% 17% 34% 4% 43% Services aux entreprises, finance, immo bilier Autres services Décembre page 2

3 CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES Avec plus de emplois au dernier recensement, le 7 e arrondissement est le second arrondissement de Lyon en termes d emplois derrière le 3 e. Il représente 7,4 % des emplois du Grand Lyon. Le territoire se compose d un tissu d entreprises très diversifié, ainsi que plusieurs grands établissements publics (Universités, Ecole normale supérieure, SNCF ), lesquels représentent plus de 15 % de l emploi total. Le 7 e : arrondissement de Lyon le plus industriel Représentant encore 15,5 % de l emploi salarié privé total, le 7 e est l arrondissement de Lyon le plus industriel, devant le 8 e (12,3 % de l emploi). La part de l emploi industriel est équivalente à celle de la commune de Villeurbanne. Le 7 e est par ailleurs l un des rares territoires de la Conférence des maires Centre à avoir connu une croissance de l emploi industriel ces cinq dernières années (+131 emplois), comme en témoignent le graphique et le tableau de la page suivante. L emploi industriel reculait de 13% dans le même temps dans la Conférence Centre. Cette dynamique s explique pour beaucoup par la forte spécialisation du territoire dans le domaine des sciences du vivant (biotechnologies-santé). Ce secteur a, en effet, connu une croissance forte ces dernières années. Biotechnologies-santé et industries de biens d équipement, deux secteurs fortement spécifiques Lieu d implantation historique de grandes entreprises du domaine de la santé et des biotechnologies (Sanofi-Pasteur, Merial, Laboratoire Aguettant), le 7 e a accru sa spécialisation dans ce domaine ces dernières années. Bénéficiant de la dynamique créée par le pôle de compétitivité mondial Lyonbiopôle, le Biopôle de Gerland constitue aujourd hui le territoire totem de ces activités dans l agglomération. Le nouveau centre d infectiologie de Lyonbiopôle, le futur campus Charles Mérieux et le futur Parc d affaires Lyontechsud qui accueillera notamment l entreprise Genzyme sont autant d atouts qui renforceront l attractivité et le rayonnement du Biopôle de Gerland. En dehors du Biopôle, Gerland conserve encore un tissu d entreprises industrielles ou de commerce de gros historiques (Fagorbrandt, Nexans, Brossette, Velan, Babolat) dans sa partie nord et est (Parc d activités de l Artillerie...). Avec Fagorbrandt et Nexans, la fabrication d équipements électriques reste une spécificité du territoire. Des activités de services en forte croissance A côté de ce tissu industriel encore très présent, les activités de services ont connu une forte croissance ces dernières années, comme dans l ensemble du Grand Lyon et de la Conférence Centre. L emploi dans les services aux entreprises a augmenté de 20% depuis 2003 (+17,7 % dans la Conférence Centre) et les autres services de 13,4%, contre +11,3% en moyenne dans les communes de Lyon et Villeurbanne. Les services représentent 67% de l emploi, contre 71% dans la Conférence Centre et 55% dans le Grand Lyon. Les activités de services administratifs et de soutien, d hébergement et de restauration et à un degré moindre, les activités informatiques et de services d information et d action sociale ont largement contribué à cette croissance. Toutes ces activités font d ailleurs partie des secteurs tertiaires les plus spécifiques du 7 e arrondissement au regard des activités présentes dans le Grand Lyon. Décembre page 3

4 CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES Les entreprises de sécurité privée (Eurosecurité, Brink s evolution, Christian Bard sécurité/atm, Valtis, Loomis France, SM2P ), les activités administratives (Intrum justitia, le centre de services partagés d Arkema) ou encore l entreprise de restauration spécialisée dans le domaine de la santé Restalliance contribuent particulièrement à cette spécificité. Une baisse de l emploi dans les secteurs du commerce de gros et des transports L industrie bio-santé et les services ont connu des hausses d emplois significatives ces dernières années, pendant que le commerce de gros et les transports enregistraient une baisse depuis Si le phénomène est nouveau et reste mesuré pour les transports (-132 emplois), il se poursuit dans le commerce de gros (-394 emplois, soit 15% contre une baisse de 11% en moyenne sur Lyon-Villeurbanne). Le commerce de détail avec une hausse de 4 % de l emploi vient atténuer cette baisse. Des institutions publiques pourvoyeuses d emplois Représentant environ 15% de l emploi total, l emploi public pèse d un poids non négligeable dans l arrondissement. Les Universités Lyon 2 et Lyon 3, les ENS de sciences et de lettres et sciences humaines, ou encore la Poste, la SNCF et le Rectorat sont en effet parmi les plus gros établissements du 7 e. Evolution de l emploi salarié privé selon les secteurs d activités entre 2003 et 2008 Source : Pôle emploi au Industrie Industrie BTP Commerce Transports Services aux entreprises, finance, immobilier Autres services Total Evolution de l emploi salarié privé par commune et par secteur d activité entre 2003 et 2008 (en italique évolution en 2008) Source : Pôle emploi au Industrie BTP Commerce Transport Services aux entreprises Services aux particuliers Evolution en 5 ans En % Evolution en un an Lyon % -379 Lyon % -207 Lyon % +67 Lyon % +136 Lyon % +55 Lyon % +900 Lyon % -180 Lyon % Lyon % +913 Villeurbanne % +629 Evolution centre en 5 ans % En % -13% +4% -2% -8% +18% +11% +8% Evo. centre en un an Décembre page 4

5 CARACTÉRISTIQUES ÉCONOMIQUES LOCALES Etablissements privés de plus de 300 salariés Etablissements Activité Tranche d effectif Centre hospitalier Saint-Joseph et Saint-Luc Activités hospitalières De 1200 à 1299 Restalliance Restauration collective sous contrat De 900 à 999 TNT Express France Activités des sociétés holding De 800 à 899 Fagorbrandt SAS Fabrication d'appareils électroménagers De 700 à 799 Sanofi Pasteur Fabrication de préparations pharmaceutiques De 600 à 699 Sanofi Pasteur MSD SNC Fabrication de préparations pharmaceutiques De 600 à 699 Merial Fabrication de préparations pharmaceutiques De 400 à 499 T-Systems France Programmation informatique De 300 à 399 Brossette Commerce de gros de fournitures pour la plomberie et le chauffage De 300 à 399 Handicap International Action sociale sans hébergement De 300 à 399 Carso Analyses, essais et inspections techniques De 300 à 399 Nexans France Fabrication d'autres fils et câbles électroniques ou électriques De 300 à 399 Laboratoire Aguettant Fabrication de préparations pharmaceutiques De 300 à 399 Sièges sociaux Source : Insee - fichier Sirène juillet 2009 Etablissements publics et parapublics de plus de 300 salariés Etablissements Activité Source : Insee - fichier Sirène juillet 2009 Tranche d effectif Université Lyon 2 Lumière Enseignement supérieur De 1800 à 1899 Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences humaines Enseignement supérieur De 1400 à 1499 La Poste Activités de poste dans le cadre d'une obligation de service universel De 1200 à 1299 SNCF Transport ferroviaire interurbain de voyageurs De 1000 à 1099 Académie de Lyon Rectorat Administration publique de la santé, de la formation, de la culture et des services sociaux, autre que sécurité sociale De 900 à 999 Communauté urbaine de Lyon - Pompiers Administration publique générale De 900 à 999 Université Lyon 3 Jean Moulin Enseignement supérieur De 800 à 899 CNRS Recherche-développement en sciences humaines et sociales De 500 à 599 Hospices Civils de Lyon - Ecole dentaire Enseignement supérieur De 300 à 399 Entreprises de plus de 100 millions d euros de chiffres d affaires Source : Altares Entreprises Activité CA (k ) Date Sanofi Pasteur MSD SNC Fabrication de préparations pharmaceutiques Brossette Commerce de gros de fournitures pour la plomberie et le chauffage Merial Fabrication de préparations pharmaceutiques TNT Express National Messagerie, fret express Plastic Omnium auto extérieur Fabrication de pièces techniques à base de matières plastiques Orexad Commerce de gros de fournitures et équipements industriels divers Screg sud-est Construction de routes et autoroutes Sacer sud-est Construction de routes et autoroutes Colas Rhône-Alpes Construction de routes et autoroutes Comptoir lyonnais d'électricité Commerce de gros de matériel électrique Alliade Habitat Location de logements AMD Rhone Alpes Commerce de gros de minerais et métaux Plastic Omnium systèmes urbains Fabrication d'emballages en matières plastiques Signature Fabrication d'autres articles métalliques Arrow génériques Fabrication de préparations pharmaceutiques Décembre page 5

6 Sources: Recensement de la population 2006 LYON 7 e CARACTERISTIQUE DE L EMPLOI AU RECENSEMENT 2006 Caractéristiques globales emploi-chômage Répartition des emplois* par professions et catégories Lyon 7 Centre Grand Lyon Emploi total Part emploi salarié 93% 91% 91% Part emploi non salarié 7% 9% 9% Lyon 7 Centre Grand Lyon Taux de chômage * 11,2% 11,6% 11,4% Taux chômage hommes 10,8% 11,2% 10,7% Taux chômage femmes 11,6% 12,0% 12,0% 100% 14% 12% 17% 28% 28% 27% 50% 30% 30% 30% 24% 25% 21% 4% 5% 5% 0% * hors agriculteurs (non significatif) Lyon 7 * Hors agriculteurs (non significatif) Centre Grand Lyon Ouvriers Employés Prof intermédiaires Cadres Prof intel sup Artisans, Commerçants, Chefs entreprise * Le taux de chômage est la proportion du nombre de chômeurs dans la population active. Les chômeurs sont les personnes qui se sont déclarées chômeurs et à la recherche d un travail (inscrits ou non au Pôle Emploi). La population active (de plus de plus de 15 ans ) regroupe les chômeurs et la population active occupée (appelée aussi «population active ayant un emploi»). Un quart de cadres dans les entreprises du 7 e Les emplois du 7 e sont occupés par près d un quart de cadres, dans la moyenne de Lyon-Villeurbanne. La proportion d emplois ouvriers est quant à elle légèrement supérieure (14%, contre 12% en moyenne dans le Centre). Emplois et actifs Part des emplois occupés par des actifs résidents* Nombre d emplois pour 100 actifs de ans Lyon 7 Centre Grand Lyon 43% 44% 33% Près des deux tiers des résidents du 7 e travaillent à Lyon 64% des actifs résidents dans le 7 e travaillent à Lyon. Un taux de chômage légèrement inférieur à celui du Centre Avec 11,2%, le taux de chômage dans le 7 e est légèrement inférieur à la moyenne de Lyon-Villeurbanne (11,6%). * Pour Lyon 7, ici les actifs résidents sont les résidents de l arrondissement mais aussi tous ceux issus des autres arrondissements de Lyon. Lieu de travail et lieu de résidence Lyon 7 Centre Grand Lyon 6% 6% 6% 30% 64% 38% 56% 54% 40% Actifs résidant à Lyon 7 et travaillant à Lyon Actifs travaillant dans une autre commune du département Actifs résidant à Lyon ou Villeurb anne travaillant dans leur commune de résidence respectives Actifs travaillant dans une autre co m m une du départem ent Actifs travaillant dans leur commune de résidence Actifs travaillant dans une autre commune du département Actifs travaillant hors du département Actifs travaillant ho rs du départem ent Actifs travaillant hors du département Décembre page 6

7 FONCIER - IMMOBILIER Evolution de la construction de locaux neufs commencés depuis 1997 (en m² de SHON) Industrie-stockage Commerce Bureaux Autres Un marché de l immobilier d entreprises dynamique En 10 ans, la construction de bureaux a connu un dynamisme continu. Une croissance qui s est accélérée depuis 2003, avec près de m² de bureaux commencés depuis cette date. Les prix moyens du bureau pratiqués dans le 7 e sont plus faibles que sur l ensemble de la Conférence Centre. Gerland apparaît ainsi comme un des sites tertiaires majeur de la métropole. Si la construction de locaux industriels était plutôt faible ces dernières années, elle a connu un boom sur la période avec m² de locaux commencés. Plus de m² de surfaces à vocation économique Le 7 e compte plus de m² de surfaces à vocation économique, dont plus de la moitié (54%) est de l immobilier de bureaux. Autres : culture, loisirs, enseignement, santé, stationnement, hébergement, sécurité, énergie, télécom... Zonages à vocation économique du PLU (en ha) Source : Plan local d urbanisme du Grand Lyon Zones à vocation économique, admettant sous condition l activité commerciale UI Zones d implantation des principaux services publics USP Zones réservées aux activités liées au trafic fluvial UIP Lyon 7 198,53 54,03 170,64 % Conférence centre 30,0 % 16,1 % 100 % Conférence centre (Lyon-Villeurbanne) 661,33 335,4 170,64 Prix moyen au m² de la demande placée Source : Cecim Transactions du au Bureaux Locaux d activité et mixtes Logistique Lyon 7 e Centre Grand Lyon Location Vente Location Vente ns Location Vente ns : non significatif - nombre de transactions trop faible Part du parc d immobilier d entreprises par commune Source : Cecim, Locaux d activité et mixtes Bureaux Commune Logistique m² % m² % m² % Lyon % Lyon % 113 0% Lyon % % Lyon % % Lyon % Lyon % Lyon % % Lyon % % Lyon % % Villeurbanne % % % Centre % % % Grand Lyon % % % Décembre page 7

8 COMMERCE Petits commerces Le 7 e arrondissement dispose de 479 établissements dont 178 en alimentaire et 301 en non alimentaire (Hors services / Santé / Café Hôtel-Restaurant source : Registres du commerce et des métiers décembre 2006).Ces commerces génèrent un chiffre d affaires de K (8 ème enquête ménages 2006) La densité en petits commerces est sensiblement identique à celle du Grand Lyon (70 pour habitants) puisqu elle s établit à 68 pour habitants. Répartition du chiffre d affaires par familles de produits (en K ) Alimentaire Equipement Personne Equipement Maison Loisirs et divers Répartition des plus de 300 m2 par activités Le 7 e arrondissement est doté de vingt-quatre grandes surfaces commerciales. Elles génèrent un chiffre d affaires de K. Avec un ratio de 261m² pour habitants, la densité se situe à un niveau proche à celui du Grand Lyon (642m² pour habitants). Le chiffre d affaires de l arrondissement provient à 71% de l alimentaire et à 29% du non-alimentaire. Alimentaire : 71 % / Non alimentaire : 29 % Répartition du chiffre d affaires alimentaire par formes de vente (en K ) Petit commerce Marché non sédentaire Supermarché Hard Discount Hypermarché Autres grandes surfaces Autres formes de vente Décembre page 8

9 COMMERCE Le ratio chiffre d affaires sur dépense commercialisable (CA/DC) permet de mesurer l attractivité nette d un territoire. Le 7 e arrondissement, avec un indice inférieur à 100 sur l ensemble des familles de produits subit une évasion forte. Toutefois, celle-ci est moins forte sur l alimentaire. La zone de chalandise En alimentaire, la zone de chalandise est essentiellement basée sur l arrondissement puisque 82% du chiffre d affaires est réalisé par la clientèle de l arrondissement. En non alimentaire la zone de chalandise est un peu plus dispersée. Il convient de nuancer ce constat puisque les chiffres d affaires générés par la clientèle extérieure à l arrondissement est faible. Répartition du chiffre d affaires non alimentaire par formes de vente (en K ) Petit Commerce Marché non sédentaire Supermarché/ Hard Discount Grandes surfaces spécialisées non alimentaire Autres grandes surfaces spécialisées Les marchés Le 7 e arrondissement dispose de cinq marchés dont trois alimentaires, ce qui est relativement faible par rapport aux autres arrondissements de Lyon. Avec 66 abonnés, le marché Jean Macé demeure le marché le plus dynamique de l arrondissement. Les marchés du 7 e arrondissement génèrent K en alimentaire et K en manufacturé. Ratio chiffre d affaires / Dépense des ménages Culture loisirs 18 Equipement maison 44 Enjeux et orientations - Densification de l offre de proximité en lien avec la future halte ferroviaire de Jean Macé - Renforcement et valorisation de l offre ethnique de Guillotière - Modernisation et meilleure insertion urbaine des points de vente (rue de Marseille, avenue J. Jaurès) - Conforter l'attractivité des grands axes : Jean Jaurès, Guillotière, Gambetta - Maintenir la diversité commerciale sur le Cours Gambetta. - Densification de l offre commerciale alimentaire et non alimentaire autour des pôles Pavillons/Debourg, Girondins/Massimi. - Création de moyennes surfaces en équipement de la personne, d'ameublement, culture loisirs complétées par une offre de petits commerces. - Accompagnement de la mutation du secteur Pavillons et rue de Gerland (pôle restauration et commerces). - Adaptation de l'offre non sédentaire sur Jean Jaurès/ Debourg. Equipement personne Non alimentaire Alimentaire Alimentaire / Non alimentaire Un ratio chiffre d affaires / dépense des ménages < 100 signifie que le territoire subit une évasion commerciale Un ratio chiffre d affaires / dépense des ménages > 100 signifie que le territoire dispose d une attraction commerciale Décembre page 9

10 CRÉATION D ÉTABLISSEMENTS Source : Insee Sirène démographie des établissements Lyon 7 Centre Grand Lyon Nombre total de créations Evolution des créations % +8% +14% Taux de création % 12% 12% Plus de 500 créations d établissements en 2008 Le 7 e arrondissement a enregistré 506 créations d établissements en 2008, soit 9,5% des créations du territoire Centre. Avec le 1er, le 7 e est le seul arrondissement ayant enregistré une baisse du nombre de créations par rapport à Le nombre de créations a baissé de 5% par rapport à 2006, alors qu il augmentait de +8% sur Lyon-Villeurbanne et de +14% dans le Grand Lyon. Taux de création % 12% 12% * nombre de créations au cours de l année/nombre d établissements présents au 1er janvier Répartition des créations par secteur en % 50% 24% 21% 21% 37% 42% 44% Services aux particuliers** Services aux entreprises* Transport Près d un quart des créations dans les services aux particuliers Un quart des établissements créés appartiennent au secteur des services aux particuliers, alors qu ils ne représentent qu un cinquième des créations dans le Centre ou dans le Grand Lyon. Les services aux entreprises est le secteur qui enregistre le plus de créations (37% des créations), mais dans une proportion moindre que sur l ensemble de la Conférence Centre (42%) ou que dans le Grand Lyon (44%). 0% 2% 2% 2% 19% 21% 21% 12% 10% 8% 5% 4% 4% Lyon 7 Centre Grand Lyon Commerce BTP Industrie * Services aux entreprises, immobilier ** Services aux particuliers, éducation, santé, action sociale Décembre page 10

11 MARCHÉ DU TRAVAIL 2008 Fin 2008, 6,2 % des demandeurs d emploi (cat. A, B, C) du Grand Lyon résident dans le 7ème arrondissement. La hausse du nombre de demandeurs d emploi atteint + 10 % au cours de l année La progression du chômage pour les demandeurs d emploi de cat. A (sans activité) est plus préoccupante encore avec + 15 %. La situation dans le 7ème arrondissement s est donc dégradée plus vite que dans les autres arrondissements. En 2008, l emploi salarié privé a baissé de - 0,5% alors qu il a légèrement progressé à l échelle de la Conférence Centre et du Grand Lyon. Le profil des demandeurs de cat. A, B, C est sensiblement le même dans le 7ème arrondissement, le Centre et le Grand Lyon : les hommes sont majoritaires, 27 % des demandeurs d emploi recherche un emploi depuis plus d un an, 15 % ont moins de 25 ans, 10 % ont plus de 50 ans. Lyon 7 Centre Grand Lyon Nombre de DEFM de Cat ABC fin Dont DEFM cat. A Dont femmes Dont - 25 ans Dont + de 50 ans Dont demandeurs d emploi de longue durée (+ 1 an) Dont demandeurs d emploi de très longue durée (+ 2 ans) Evol. 07/08 (DEFM cat ABC) +10% +8% +8% Evol. 07/08 (DEFM cat A) +15% +12% +14% Evol. 07/08 emploi salarié - 0,5 % + 1,2 % + 0,7 % DEFM cat. A : demandeurs d emploi, sans emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi. DEFM cat. B, C : demandeurs d emploi tenus de faires des actes positifs de recherche d emploi et en acticité réduite courte de moins de 78h (cat. B) ou longue de plus de 78h (cat. C). DEFM cat. ABC au 31/12/2008 Part (en %) des différentes populations Demandeurs d emploi de très longue durée (+ 2 ans) 12% 13% 13% Grand Lyon Demandeurs d emploi de longue durée (+ 1 an) 26% 28% 27% Centre Lyon 7 Plus de 50 ans Moins de 25 ans 13% 12% 10% 16% 14% 15% Femmes 48% 48% 47% DEFM cat. A 70% 69% 69% Décembre page 11

12 MARCHÉ DU TRAVAIL SITUATION AU 30 SEPTEMBRE 2009 Fin septembre 2009, le nombre de demandeurs d emploi (cat. A, B, C) atteint personnes. Il a progressé de + 22 % entre fin septembre 2008 et fin septembre La hausse du nombre de demandeurs d emploi sans aucune activité (cat. A) a été de + 22 % également alors qu elle est généralement plus supérieure à celle observée sur les catégories A, B, C). Depuis le début de la crise, les populations de demandeurs d emploi les plus concernées par l augmentation du chômage sont les jeunes (+ 29 %), les hommes (+ 26 %) mais également les demandeurs d emploi de longue durée dont le nombre a crû de + 24 %. Le 7ème arrondissement a été affecté très rapidement pas la crise avec pour conséquence un afflux de nouvelles inscriptions à Pôle emploi dès le mois de septembre 2008, les premières victimes de la crise étant, fin septembre 2009, au chômage depuis plus d un an (longue durée). Les femmes sont jusqu à présent plus épargnées car employées dans des secteurs d activité moins touchés. Elles occupent cependant plus fréquemment des emplois précaires. Les offres d emploi collectées par le Pôle emploi au cours des neuf premiers mois de 2009 ont fortement chuté (- 34 %) par rapport aux neuf premiers mois de 2008 soit 2500 offres d emploi de moins. Les plus fortes baisses s observent dans les activités spécialisées, scientifiques et technique, le commerce, réparation d automobiles et de motocycles et les activités de services administratifs et de soutien. Les principaux secteurs d activité concernés par les offres d emploi collectées par Pôle emploi au cours des neuf premiers mois de 2009 et évolution 2008/2009 Source : Insee - fichier Pôle emploi DEFM cat. ABC et A au 30/09/2009 et évol. 2008/2009 Source : Pôle emploi Evolution de la demande d'emploi cat. A, B, C par population entre fin sept. 08 et fin sept. 09 Source : Pôle emploi Lyon 7 Centre Rhône Nombre de DEFM cat. ABC fin sept Dont DEFM cat. A Evol. 08/09 cat. ABC +22% +21% +25% Evol. 08/09 cat. A +22% +25% +30% +22% Ensemble DEFM cat. A, B, C +29% +15% +26% +17% Lyon 7 Centre +24% moins 25 ans 50 ans et plus hommes femmes longue durée Seuls les secteurs d activité ayant adressé plus de 100 offres Construction (134 offres) Commerce, réparation d'automobiles et de motocycles (147 offres) Activités financières et d'assurance (151 offres) Administration publique (207 offres) Hébergement et restauration (214 offres) Autres activités de services (246 offres) Enseignement (380 offres) Activités spécialisées, scientifiques et techniques (389 offres) Santé humaine et action sociale (740 offres) Activités de services administratifs et de soutien (1847 offres) Offres tous secteurs (4788 offres) -20% -14% -25% -42% -30% -33% -4% -15% -12% -21% -2% -20% -38% -57% -15% -31% -38% -23% -34% 1% 3% 22% Centre Lyon 7 Décembre page 12

13 Décembre page 13

14 Cette fiche d identité économique s inscrit dans un ensemble de 26 fiches «Les territoires de l économie lyonnaise» composant le bassin économique lyonnais : Les 8 Conférences locales des maires du Grand Lyon (hors Centre) : VAL DE SAÔNE, PLATEAU NORD, RHÔNE AMONT, PORTE DES ALPES, PORTES DU SUD, LÔNES ET COTEAUX DU RHÔNE, VAL D YZERON, OUEST NORD. LA COMMUNE DE VILLEURBANNE, LES 9 ARRONDISSEMENTS DE LYON et 8 structures intercommunales voisines du Grand Lyon : CC DU PAYS DE L ARBRESLE, CC DES VALLONS DU LYONNAIS, CC DE LA VALLÉE DE GARON, CC DU PAYS MORNANTAIS, CC DU PAYS DE L OZON, SIVOM DE L OZON, CC DE L EST LYONNAIS, CA PORTES DE L ISERE. Les fiches sont réalisées et actualisées tous les deux ans par l 18, rue du Lac BP Lyon Cedex 03 Directeur de publication : Olivier Frérot Référente : Agnès Goux tél : Infographie : Agence d urbanisme en partenariat avec la Ville de Lyon. Vous pouvez les retrouver sur le site internet de l Les travaux de l Observatoire partenarial lyonnais en économie sont l expression d un partenariat entre la Communauté urbaine de Lyon, la Ville de Lyon, la Chambre de commerce et d industrie de Lyon, l Aderly, le Conseil Général du Rhône, le Medef Lyon-Rhône, le PRES-Université de Lyon, la Chambre de métiers du Rhône, la CGPME, Pôle emploi et l Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise, en association avec le Sgar, l Insee, la Banque de France, l Urssaf et la Caisse des dépôts et consignations. Décembre page 14

Lyon 2 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 0,7 % de la superficie du Grand Lyon

Lyon 2 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 0,7 % de la superficie du Grand Lyon OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 Lyon 2 e MP Ruch Agence d urbanisme - Lyon Caractéristiques économiques locales... page 2 Caractéristique de

Plus en détail

Lyon 3 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,2 % de la superficie du Grand Lyon

Lyon 3 e LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE. 1,2 % de la superficie du Grand Lyon OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE LES TERRITOIRES DE L ECONOMIE LYONNAISE - 2009 Lyon 3 e Caractéristiques économiques locales... page 2 Caractéristique de l emploi... 6 Foncier-immobilier...

Plus en détail

Lyon 2. 3,4 km². 30 103habitants. 30 511 emplois totaux. 227 emplois pour 100 actifs ayant un emploi. 28 200 emplois salariés privés

Lyon 2. 3,4 km². 30 103habitants. 30 511 emplois totaux. 227 emplois pour 100 actifs ayant un emploi. 28 200 emplois salariés privés Portrait économique de territoire - juillet 2014 Lyon 2 Tissu économique et emploi... p. 2 Emplois par fonction et CSP... 6 Déplacements domicile-travail... 7 Création d entreprise - Etablissements par

Plus en détail

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais Rives du Rhône Roannais Sud Loire Val de

Plus en détail

Document d analyse Edition janvier 2014

Document d analyse Edition janvier 2014 Les cahiers de l observatoire de la MdEF janvier 2014 Document d analyse Edition janvier 2014 Dossiers thématiques Territoires Evolution de la population lyonnaise depuis 1968 (p. 2 et 3) Lyon et les déplacements

Plus en détail

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement 28 janvier 2010 1 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement UNE ANNEE CONTRASTEE

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

EXCLUSIVITÉ ISELECTION. STAYCITY - LYON 7 e (69) RÉSIDENCE DE TOURISME

EXCLUSIVITÉ ISELECTION. STAYCITY - LYON 7 e (69) RÉSIDENCE DE TOURISME EXCLUSIVITÉ ISELECTION STAYCITY - LYON 7 e (69) RÉSIDENCE DE TOURISME LYON DESTINATION PHARE DU TOURISME URBAIN 2 e VILLE FRANÇAISE DE CONGRÈS Lyon est devenue une destination reconnue sur le tourisme

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE Communiqué de presse 28 mai 2015 BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE BureauxLocaux.com, le 1 er site d annonces immobilières pour les entreprises, publie une infographie

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

Missions de développement : Action économique

Missions de développement : Action économique Missions Nombre de personnes affectées au service du développement économique : NC Surfaces en hectares (cumul) des zones ou créées par la communauté urbaine ou ses satellites directs (SEM) : NC Terrains

Plus en détail

INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015

INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015 INDUSTRIELS, FAITES LE CHOIX DE LYON! Salon Industrie Lyon 8 Avril 2015 L AMBITION ÉCONOMIQUE POUR LA MÉTROPOLE DE LYON UNE VÉRITABLE DYNAMIQUE BASÉE SUR UN SOCLE INDUSTRIEL Métropole connectée Métropole

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise Les Scot de l aire métropolitaine lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Chiffres d affaire : 2013 : 6 811 045 H.T. 2012 : 6 892 349 H.T. 2011 : 6 787 743 H.T.

Chiffres d affaire : 2013 : 6 811 045 H.T. 2012 : 6 892 349 H.T. 2011 : 6 787 743 H.T. [IMMOBILIER D ENTREPRISE] LYON - 50 allée des Cyprès BP 34 69579 Limonest Cedex PARIS - 37-39 avenue Ledru Rollin 75012 Paris www.archigroup.fr Grâce à l expérience et l expertise de notre équipe pluridisciplinaire,

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Les créations d entreprises en 2012 dans le Grand Lyon

Les créations d entreprises en 2012 dans le Grand Lyon Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Opale Observatoire partenarial en Economie Juin 2013 Les créations d entreprises dans le photo : Bertrand Gaudillère itemcorporate

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

Résidence Bioparc LYON 8 è. Résidence hôtelière

Résidence Bioparc LYON 8 è. Résidence hôtelière Résidence Bioparc LYON 8 è Résidence hôtelière Lyon Lyon, pôle de compétitivité européen Rejoindre Lyon, c est choisir l une des métropoles européennes les plus attractives. De multiples entreprises aux

Plus en détail

Deux Fleuves. 14 communes 35 389 habitants 2 837 établissements 7 756 emplois salariés. Données 2015

Deux Fleuves. 14 communes 35 389 habitants 2 837 établissements 7 756 emplois salariés. Données 2015 Données 2015 14 communes 35 389 habitants 2 837 établissements 7 756 emplois salariés Répartition des établissements par secteurs d activités La communauté de communes des Deux Fleuves regroupe 14 communes

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard CA du Grand PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 10 Tél. : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 59 http://www.insee.fr Territoire Cartographie de la zone 13 communes, 4 chefs-lieux

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE 2014-2015 CCI CHAMPAGNE ARDENNE TERRITOIRE ET POPULATION Aube Superficie totale : 6 004 km², soit 23,4 % de l espace régional Superficie agricole utilisée : 372 211 ha Superficie bois et forêts : 148 821

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Lyon Confluence projet urbain

Lyon Confluence projet urbain Lyon Confluence projet urbain -Situation générale -Développement urbain -Lyon confluence : projet -Plan de masse -Importance DD -Chantiers en cours et investissements -2 ème phase -Concertation -Réflexions

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 n 65 juin 2014 Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 Observatoire n 4 Contact : Gilles Poupard 02 97 12 06 31 Sommaire Rappel de la démarche 5 Principaux résultats 2013 7 1. Le marché des

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*?

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*? Le, locomotive de la région ALCA*? * Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine Sources : Insee Pôle emploi-dares (STMT) Urssaf-Acoss A l échelle de la France métropolitaine, la region ALCA représente : 10,6

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Une dépendance relativement forte à l égard des principaux employeurs. Thème n 7 Les vingt principaux établissements. Observer Anticiper Adapter

Une dépendance relativement forte à l égard des principaux employeurs. Thème n 7 Les vingt principaux établissements. Observer Anticiper Adapter Observer, Anticiper, Adapter Observer Anticiper Adapter Informer Accompagner Orienter Créer Développer Innover Thème n 7 Les vingt principaux établissements Une dépendance relativement forte à l égard

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Zone d'emploi de Lyon

Zone d'emploi de Lyon Lyon - Zone d'emploi Territoire de référence (TR): FicheOMPREL Somme des 8 zones d'emploi de la RUL Edition 2012 / 2013 Cette fiche socio-économique est générée à partir de l observatoire Baseco Rhône-Alpes

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de février 2014 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de février 2014

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Schéma de secteur de la côtière rhodanienne

Schéma de secteur de la côtière rhodanienne Livre 1 Schéma de secteur de la côtière rhodanienne Le rapport de présentation Document arrêté par le conseil syndical du 25 février 2014 Le rapport de présentation Document 1 Diagnostic... 8 Document

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148» «Extrait du cahier de l OPEQ n 148» LE CONTEXTE ECONOMIQUE DU PRF 2006-2007 PREQUALIFICATION, QUALIFICATION, ACCES A L EMPLOI En 2007, l emploi salarié privé en région tend à la hausse sur l ensemble des

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce de proximité Carole Delaporte et Christine Tarquis

Plus en détail

Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle

Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle S'étendant sur la majeure partie de la commune de La Sentinelle mais également à la marge sur les communes de Valenciennes et Trith-Saint- Léger, ce pôle regroupe plus

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

Marne et Chantereine. 4 communes 77 316 habitants 5 830 établissements 11 948 emplois salariés. Mise à jour 2015

Marne et Chantereine. 4 communes 77 316 habitants 5 830 établissements 11 948 emplois salariés. Mise à jour 2015 Mise à jour 2015 4 communes 77 316 habitants 5 830 établissements 11 948 emplois salariés La communauté d agglomération de Marne et Chantereine regroupe 4 communes : Brou-sur-Chantereine, Chelles, Courtry

Plus en détail

Chiffres d affaire : 2013 : 6 811 045 H.T. 2012 : 6 892 349 H.T. 2011 : 6 787 743 H.T.

Chiffres d affaire : 2013 : 6 811 045 H.T. 2012 : 6 892 349 H.T. 2011 : 6 787 743 H.T. [SÉLECTION DE RÉFÉRENCES] LYON - 50 allée des Cyprès BP 34 69579 Limonest Cedex PARIS - 37-39 avenue Ledru Rollin 75012 Paris www.archigroup.fr Grâce à l expérience et l expertise de notre équipe pluridisciplinaire,

Plus en détail

Typologie Commerciale

Typologie Commerciale Schéma de développement commercial de l agglomération Rouen-Elbeuf Diagnostic Schéma de développement commercial de l agglomération de Rouen-Elbeuf Typologie Commerciale Février 2005 Chambre de Commerce

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 La Lettre de la DRASS N 2006-03-L Avril 2006 Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 Au 31 décembre 2003, 40 000 rhônalpins sont affi liés à l assurance maladie par le dispositif

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon). 2014-05 Séance du 5 mars 2014 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267

Plus en détail

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 Contact presse Olivia Dufour responsable des relations presse dufour@sytral.fr 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 SOMMAIRE 15 16 17

Plus en détail

On a l habitude de dire que la qualité de l emplacement détermine la pertinence de l investissement, pour Philéas Lodge c est une évidence.

On a l habitude de dire que la qualité de l emplacement détermine la pertinence de l investissement, pour Philéas Lodge c est une évidence. Investir au centre du pôle hospitalo-universitaire et au coe ur de la vie Le pôle hospitalo-universitaire lyonnais offre la particularité historique d être principalement regroupé dans l Est de la ville

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 353 - Avril 11 Population Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail Les Franciliens utilisent autant la voiture

Plus en détail

NORD (59) ROUBAIX Roubaix Est : Moulin, Potennerie, Sainte Elisabeth, Pile, Sartel Carihem, Trois ponts (ZRU - Liste prioritaire ANRU) Commerce diffus

NORD (59) ROUBAIX Roubaix Est : Moulin, Potennerie, Sainte Elisabeth, Pile, Sartel Carihem, Trois ponts (ZRU - Liste prioritaire ANRU) Commerce diffus NORD (59) ROUBAIX Roubaix Est : Moulin, Potennerie, Sainte Elisabeth, Pile, Sartel Carihem, Trois ponts (ZRU - Liste prioritaire ANRU) Le dispositif commercial existant Nature et composition Concentrations

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Note de méthode La place qu occupe Crédit Logement dans le marché des crédits immobiliers (hors les rachats de

Plus en détail

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées.

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées. Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées GFE 18A Dans les domaines Nettoyage Assainissement Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Novembre 2006 Dossier

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Mai 2011 Contrat de plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

- Communiqué de presse-

- Communiqué de presse- - Communiqué de presse- Création de la Foncière Rénovation Montagne et des foncières locales en station en collaboration avec les collectivités locales 25 avril 2013 Afin de lutter contre la débanalisation

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES Mise à jour 2014 ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES L ACCOS a recensé 30 463 établissements employant 343 976 salariés en Seine-et-Marne fin 2013, soit sur un an, une légère hausse de + 0.12 % du nombre

Plus en détail

PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE écembre 2 6d Documen ta é par le Co rouv pp 0 01 AGGLOMÉRATION LYONNAISE Syndical du eil 1 ns PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE syndicat mixte d'études et de programmation de l'agglomération

Plus en détail