Projet de Loi de Finances MICHEL SAPIN, CHRISTIAN ECKERT,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de Loi de Finances MICHEL SAPIN, CHRISTIAN ECKERT,"

Transcription

1 PLF 2017 Projet de Loi de Finances 2017 Conférence de presse du 28 septembre 2016 présenté par MICHEL SAPIN, ministre de l Économie et des Finances CHRISTIAN ECKERT, secrétaire d État chargé du Budget et des Comptes publics

2 «Une situation budgétaire fortement dégradée en 2012» 2,0 1,0 0,0-1,0-2,0-3,0-4,0-5,0-6,0-7,0-8,0 0,2-2,5-0,1 0,0-4, Allemagne France -2,7 Note de lecture : Alors que l écart entre le déficit public français et allemand s est accru de 2 points de PIB entre 2007 et 2012, il se sera réduit de 2 points de PIB entre 2012 et

3 «Une stratégie cohérente depuis 2012» Réformer pour la croissance et l emploi Remettre les comptes publics en ordre Renforcer la justice sociale 3

4 «Sur ces trois priorités, les résultats sont là» La reprise est clairement engagée Les marges des entreprises sont revenues à un niveau proche de celui d avant crise L investissement et l emploi repartent franchement Les comptes publics sont assainis Le déficit repassera sous les 3 % en 2017 La dette publique est enfin stabilisée à bonne distance du seuil des 100 % Le «trou» de la sécurité sociale est comblé Le pouvoir d achat repart et la redistributivité du système socio fiscal a été renforcée Le pouvoir d achat des ménages augmentera de 1,9 % en 2016 et de 1,5 % en 2017 L ensemble des mesures en prélèvement et en prestations prises pendant le quinquennat auront amélioré le niveau de vie des ménages appartenant aux 6 premiers déciles de la distribution des revenus 4

5 «Nous avons fait le choix de maintenir notre hypothèse de croissance» + 1,5 % + 1,5 % + 1,3 % + 0,6 % + 0,6 % + 0,2 % Sources: INSEE, comptes annuels et prévisions PLF 5

6 «Nous confirmons notre objectif de ramener le déficit public à 2,7 % l an prochain» + 0,0 % Déficit ,0 % - 2,0 % - 3,0 % - 4,0 % - 5,0 % - 6,0 % - 5,1 % - 4,8 % - 4,0 % - 4,0 % - 3,5 % - 3,3 % - 2,7 % Sources: INSEE, prévisions PLF 6

7 «De nouvelles priorités depuis le printemps entièrement financées» Besoin de redressement annoncé dans le Programme de Stabilité : 5 Mds Nouvelles mesures : 9 Mds Mesures de financement : 14 Md Réorientation du Pacte de responsabilité 5,0 Economies ASSO 1,5 Dépenses de l Etat 5,7 Dotations des collectivités 1,2 Dépenses de santé 0,7 Baisse de cotisations artisans 0,1 Baisse d IS PME 0,3 Baisse d IRPP 1,0 Economies APUL 1,0 Charges d'intérêt 1,2 Lutte contre la fraude (STDR) 1,9 Décaissements PIA 1,2 Contentieux fiscaux 0,7 Mesures fiscales diverses 1,3 7

8 % 5% 4% «Ce quinquennat aura marqué une véritable rupture dans la gestion des dépenses» Taux de croissance en valeur de la dépense publique Moyenne : +3,6 % par an 3% 2% Moyenne : +1,3 % 1% 0% Sources: INSEE et prévisions PLF 8

9 «Depuis 2013, les dépenses publiques rapportées au PIB baissent continûment» Ratio de dépense publique sur PIB (hors crédit d impôt) 55,9% 55,6% 55,1% 56,0% 56,2% 56,1% 55,5% 55,0% 54,60% 51,7% 52,2% Sources: INSEE et prévisions PLF 9

10 «Une dette publique enfin stabilisée après 10 années de hausse continue» 100% 95% 90% 85% 80% 75% 70% 65% 60% 64,4% : + 25,2 points 89,6% 96,2% : + 6,4 points de PIB 96,1% 96,0% Sources: INSEE et prévisions PLF 10

11 «L engagement de 40 Mds de mesures pour les entreprises aura été tenu» Niveau (en Mds ) CICE Pacte Allègements -5 ½ Baisse de la C3S Contrib. excep. d'is -3-3 Baisse du taux d'is -½ Sous total ½ ½ Plan d'investissement et TPE/PME Plan emploi Exo. agriculteurs - ½ - 1 ½ - 1 ½ ½ - ½ Sous total 0 - ½ Total des mesures

12 «La baisse du taux d IS à 28% d ici 2020 sera réalisée en 4 étapes» Toutes les PME jusqu à de bénéfice 2018 Toutes les entreprises jusqu à de bénéfice Ensemble des bénéfices des PME et des ETI/GE dont le CA est inférieur à 1 milliard d euros Toutes les entreprises

13 «Nous aurons réduit l écart d imposition entre les grandes et les petites entreprises» 35% 30% 25% 20% Taux implicite des SNF bénéficiaires au sens de l'ene, par taille d'entreprise 15% 10% PME ETI Grandes entreprises Sources : Ministère de l Economie et des Finances Note : Les taux implicites ont été calculés en rapportant l'is brut (avant crédits d'impôt) à l'ene (profit économique mécaniquement rehaussé de la créance de CICE comptabilisé comme moindres charge de personnel) : à ce titre, le CICE produit un effet à la baisse sur le taux implicite dès

14 «Une quatrième baisse consécutive de l impôt sur le revenu en faveur des classes moyennes» Des mesures favorables en direction de la classe moyenne : 2014: Réduction exceptionnelle de 1½ Md de l IR bénéficiant à 4,2 millions de foyers 2015: Suppression de la 1 ère tranche de l IR pour 1½ Md en 2015 pour 9,5 millions de foyers. 2016: Baisse d IR réduisant l impôt de 8 millions de foyers fiscaux à hauteur de 2 Md 2017: Baisse forfaitaire d IR de 1 Md pour plus de 5 millions de foyers fiscaux Au total, 17 millions de foyers fiscaux auront bénéficié de ces baisses d impôt sur le revenu. 14

15 Education, Emploi, Sécurité : les priorités du Gouvernement + 3 Mds de moyens nouveaux Éducation postes créés depuis la rentrée 2012 Emploi + 2 Mds de moyens nouveaux créations de postes pour l éducation nationale En dans les universités Sécurité + 2 Mds de moyens nouveaux 15

16 De nouvelles priorités depuis le printemps entièrement financées Besoin de redressement annoncé dans le Programme de Stabilité : 5 Mds Nouvelles mesures : 9 Mds Mesures de financement : 14 Mds Réorientation du Pacte de responsabilité 5,0 Economies ASSO 1,5 Dépenses de l Etat 5,7 Dotations des collectivités 1,2 Dépenses de santé 0,7 Baisse de cotisations artisans 0,1 Baisse d IS PME 0,3 Baisse d IRPP 1,0 Economies APUL 1,0 Charges d'intérêt 1,2 Lutte contre la fraude (STDR) 1,9 Décaissements PIA 1,2 Contentieux fiscaux 0,7 Mesures fiscales diverses 1,3 16

17

18

19 L ADMINISTRATION FISCALE RESTE L INTERLOCUTEUR UNIQUE DES CONTRIBUABLES

DOSSIER DE PRESSE BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU ET POURSUITE DU PACTE DE RESPONSA- BILITE ET DE SOLIDARITE

DOSSIER DE PRESSE BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU ET POURSUITE DU PACTE DE RESPONSA- BILITE ET DE SOLIDARITE DOSSIER DE PRESSE BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU ET POURSUITE DU PACTE DE RESPONSA- BILITE ET DE Septembre 2016 Rendre aux Français le fruit de leurs efforts En 2012, la situation des finances publiques

Plus en détail

Conférence de presse. avec Christian ECKERT, secrétaire d'etat chargé du Budget. sur la situation économique et budgétaire

Conférence de presse. avec Christian ECKERT, secrétaire d'etat chargé du Budget. sur la situation économique et budgétaire MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Conférence de presse avec Christian ECKERT, secrétaire d'etat chargé du Budget sur la situation économique et budgétaire en vue de la présentation

Plus en détail

le taux de marge des entreprises françaises (EBE/VA) a chuté (28% en 2013, -3% en un an) en raison de :

le taux de marge des entreprises françaises (EBE/VA) a chuté (28% en 2013, -3% en un an) en raison de : Cadre politique annonce du Président de la République lors de ses vœux, conférence de presse du 14 janvier 2014, et vœux aux acteurs économiques du 21 janvier discussions entre partenaires sociaux à l

Plus en détail

PLF 2017 CHIFFRES CLÉS DU PLF 2017

PLF 2017 CHIFFRES CLÉS DU PLF 2017 PLF 2017 CHIFFRES CLÉS DU PLF 2017 PLF 2017 Un dernier budget dans la continuité de la stratégie économique du quinquennat D epuis son arrivée au pouvoir en 2012, la politique économique et budgétaire

Plus en détail

PLF 2016 PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 30 SEPTEMBRE 2015. Présenté par Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics

PLF 2016 PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 30 SEPTEMBRE 2015. Présenté par Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics PLF 2016 PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 30 SEPTEMBRE 2015 Présenté par Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Christian ECKERT, secrétaire d État chargé du Budget Redressement de la

Plus en détail

Projet de loi de finances pour Albéric de Montgolfier, rapporteur général Commission des finances Mercredi 9 novembre 2016

Projet de loi de finances pour Albéric de Montgolfier, rapporteur général Commission des finances Mercredi 9 novembre 2016 Projet de loi de finances pour 2017 Albéric de Montgolfier, rapporteur général Commission des finances Mercredi 9 novembre 2016 I. L exercice 2017 dans la trajectoire pluriannuelle des finances publiques

Plus en détail

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE emploi.versunnouveaumonde.fr SITUATION ACTUELLE DE NOS FINANCES PUBLIQUES. LE NIVEAU DES DÉPENSES PUBLIQUES EN FRANCE EST RÉSOLUMENT EXCESSIF Le graphique ci-dessous positionne la France

Plus en détail

2) La croissance des dépenses publiques

2) La croissance des dépenses publiques 1 FIPECO, le 31.05.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 2) La croissance des dépenses publiques La définition, le montant et la répartition des dépenses publiques, en France et dans

Plus en détail

«Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu ils se font haïr.

«Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu ils se font haïr. «LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES MISE A MAL PAR 35 ANNEES DE DERIVE DES FINANCES PUBLIQUES QUELLES MESURES PRENDRE? EXEMPLES DE L ALLEMAGNE ET DU DANEMARK» 4 décembre 2015 «Dire la vérité est utile à

Plus en détail

Le Budget et la Fiscalité

Le Budget et la Fiscalité Le Budget et la En 2016, les programmes des candidats à la primaire de la droite et du centre donnent la priorité aux allégements fiscaux et sociaux à effets immédiats. Une ambition commune : promouvoir

Plus en détail

LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE

LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE Pour la première fois, conjointement avec le projet de loi de finances traditionnel, le Gouvernement présente un projet de loi de programmation

Plus en détail

2. Finances publiques : austérité confirmée

2. Finances publiques : austérité confirmée Du social mais pas de sortie de crise 21 2. Finances publiques 2012-2017 : austérité confirmée Plus de 100 milliards d économies prévues sur le mandat 2012-2017 L objectif de retour vers l équilibre des

Plus en détail

Les dettes publiques de la France et de l Allemagne depuis 1995 : les origines du grand écart

Les dettes publiques de la France et de l Allemagne depuis 1995 : les origines du grand écart 1 FIPECO le 13.06.2017 Les commentaires d actualité Les dettes publiques de la et de l depuis 1995 : les origines du grand écart François ECALLE La dette publique de la continue à augmenter et, selon les

Plus en détail

Projet de loi de finances 2017

Projet de loi de finances 2017 Projet de loi de finances 2017 28 septembre 2016 Michel Houdebine Chef Économiste du Trésor Renaud Duplay Sous-Directeur chargé de la synthèse budgétaire Anthony Requin Directeur général de l Agence France

Plus en détail

LE BUDGET 2015 : 3,6 MDS D EUROS D AMÉLIORATION Le budget 2015 : 3,6 Mds d euros d amélioration 1/4. Mds PLF ,35 PLFR ,42 +0,10

LE BUDGET 2015 : 3,6 MDS D EUROS D AMÉLIORATION Le budget 2015 : 3,6 Mds d euros d amélioration 1/4. Mds PLF ,35 PLFR ,42 +0,10 Le budget 2015 : 3,6 Mds d euros d amélioration 1/4 De nouvelles informations sur les recettes et les dépenses: 1,6 Md d euros Dividendes versés par les sociétés publiques Recettes de cotisations sur la

Plus en détail

Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES

Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES BUDGET 2015-2016 Mars 2015 Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES LE respect des cibles de déficits BUDGéTaires prévues Déficits prévus et réalisés (en millions de dollars) 0 0-1 500-1 600-2 628-2 824-2 350 (1)

Plus en détail

Les chiffres clés.

Les chiffres clés. Les chiffres clés www.minefi.gouv.fr Principaux éléments de cadrage macroéconomique Variation annuelle en % Environnement international 2005 2006 2007 Croissance des pays de l'ocde 2,5 3,1 2,3 Croissance

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROSPECTIVE FINANCIERE DE LA COMMUNE SAINT JULIEN EN GENEVOIS 20 octobre 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Rozenn LE CALVEZ STRATORIAL FINANCES wwwstratorial-financesfr Les Tours Gamma - Tour A 193 rue de Bercy

Plus en détail

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016 RESF 2017 - Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Une balance courante proche de l équilibre

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL 15 OCTOBRE 2014

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL 15 OCTOBRE 2014 CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL 15 OCTOBRE 2014 RAPPEL DES GRANDES LIGNES DU CICE Entrée en vigueur le 1er janv. 2013, le CICE a pour objet «l amélioration

Plus en détail

Automne Le point. graphiques. sur la situation Économique et financière du Québec

Automne Le point. graphiques. sur la situation Économique et financière du Québec Automne 2011 Le point sur la situation Économique et financière du Québec extrait graphiques et tableau Le Québec a récupéré le double des emplois perdus pendant la récession Évolution de l emploi (variation

Plus en détail

L argent public, c est le vôtre! Françoise Guégot, Députée de la 2ème Circonscription de Seine-Maritime Lundi 30 mars 2009

L argent public, c est le vôtre! Françoise Guégot, Députée de la 2ème Circonscription de Seine-Maritime Lundi 30 mars 2009 L argent public, c est le vôtre! Françoise Guégot, Députée de la 2ème Circonscription de Seine-Maritime Lundi 30 mars 2009 1 Une volonté politique partagée «Je pense aussi à la nécessité de poursuivre

Plus en détail

I. Historique : des niveaux de dette publique plusieurs fois très élevés.

I. Historique : des niveaux de dette publique plusieurs fois très élevés. Page 1 sur 8 La dette publique française En fin 2014, la dette publique française est supérieure en moyenne à celle de l Union européenne et de la zone euro, et s élève à 95,3 % du PIB. Elle était à 91,9

Plus en détail

Projet de loi de finances rectificative pour 2014

Projet de loi de finances rectificative pour 2014 N 2024 Assemblée nationale Constitution du 4 octobre 1958 Quatorzième législature Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 11 juin 2014 pour 2014 Renvoyé à la Commission des finances, de

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES 2017

PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 28 SEPTEMBRE 2016 présenté par MICHEL SAPIN Ministre de l Économie et des Finances CHRISTIAN ECKERT Secrétaire d État chargé du Budget et des Comptes publics PRÉSENTATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE EXAMEN DES MISSIONS DU PLF 2017

DOSSIER DE PRESSE EXAMEN DES MISSIONS DU PLF 2017 DOSSIER DE PRESSE EXAMEN DES MISSIONS DU PLF 2017 La politique budgétaire en 2017 Comme annoncé lors du débat d orientation des finances publiques, le gouvernement a décidé de rehausser l objectif de dépenses

Plus en détail

Enjeux actuels des finances publiques en France

Enjeux actuels des finances publiques en France 1 Enjeux actuels des finances publiques en France Amélie Verdier, sous-directrice, direction du budget 20 avril 2011 INET «L (in)soutenabilité des finances publiques» Plan de l intervention 2 I. La situation

Plus en détail

Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE)

Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) Marie-France Beaufils, rapporteure spéciale de la mission «Remboursements et dégrèvements» Commission des finances I. Le fonctionnement du CICE

Plus en détail

PLF 2016 PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 30 SEPTEMBRE 2015. CHRISTIAN ECKERT Secrétaire d État chargé du Budget

PLF 2016 PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 30 SEPTEMBRE 2015. CHRISTIAN ECKERT Secrétaire d État chargé du Budget PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 30 SEPTEMBRE 2015 présenté par MICHEL SAPIN Ministre des Finances et des Comptes publics CHRISTIAN ECKERT Secrétaire d État chargé du Budget PLF 2016 PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Plus en détail

La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui

La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui Les riches accaparent l essentiel des gains de productivité Evolution du PIB et des salaires en milliards d'euros 2010 2200 2000 1800 1600

Plus en détail

FRANCE : déficit ramené à 3,3 % du PIB en 2016

FRANCE : déficit ramené à 3,3 % du PIB en 2016 Apériodique n 15/293 1 er octobre 2015 FRANCE : déficit ramené à 3,3 % du PIB en 2016 Le gouvernement a annoncé ses nouvelles prévisions de déficit public pour 2015 et 2016. Elles sont fixées à respectivement

Plus en détail

CERTIFICATION DES COMPTES DE L ÉTAT Exercice LE BUDGET DE L ÉTAT EN 2014 Résultats et gestion. 27 mai 2015

CERTIFICATION DES COMPTES DE L ÉTAT Exercice LE BUDGET DE L ÉTAT EN 2014 Résultats et gestion. 27 mai 2015 1 Cour des comptes Le budget de l État en 2014 : résultats et gestion CERTIFICATION DES COMPTES DE L ÉTAT Exercice 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT EN 2014 Résultats et gestion LES QUATRE RAPPORTS REMIS PAR LA

Plus en détail

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental Régional

Avis du Conseil Economique Social et Environnemental Régional Session plénière du 25 novembre 2011 Le Président, Gérard MAURICE Code: FPI / COM 25.11.11 Avis du Conseil Economique Social et Environnemental Régional sur le rapport N 3 du Conseil Régional du 30 Novembre

Plus en détail

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches?

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? 1 Plan de l intervention 1) Les représentations autour de l impôt 2) À quoi sert l impôt? 3) Tous les impôts sont-ils logés à la même

Plus en détail

BUDGET. Vers un nouveau modèle de croissance : transformer, investir, dépenser moins LE DIAGNOSTIC PREMIÈRES PROPOSITIONS

BUDGET. Vers un nouveau modèle de croissance : transformer, investir, dépenser moins LE DIAGNOSTIC PREMIÈRES PROPOSITIONS LE DIAGNOSTIC Vers un nouveau modèle de croissance : transformer, investir, dépenser moins La CROISSANCE FRANÇAISE A ÉTÉ FAIBLE ces dernières années et le CHÔMAGE DE MASSE s est durablement installé. L

Plus en détail

Les recettes fiscales de l État. Note d analyse de l exécution budgétaire 2015

Les recettes fiscales de l État. Note d analyse de l exécution budgétaire 2015 Les recettes fiscales de l État Note d analyse de l exécution budgétaire 2 COUR DES COMPTES Les recettes fiscales de l État Prévisions et exécution des recettes fiscales de l État en Md Exécution LFI LFR

Plus en détail

2 114 Mds d (1 point de PIB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume PIB/tête en ,2% par rapport à ,1 Mds d. 376,3 Mds d

2 114 Mds d (1 point de PIB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume PIB/tête en ,2% par rapport à ,1 Mds d. 376,3 Mds d MEDEF Le mini memostat du MEDEF Données économiques globales IB en 2013 2 114 Mds d (1 point de IB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume IB/tête en 2013-0,2% par rapport à 2012 Balance commerciale (FAB-FAB)

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES 2015

PROJET DE LOI DE FINANCES 2015 CHRISTIAN ECKERT SECRETAIRE D ÉTAT CHARGÉ DU BUDGET PROJET DE LOI DE FINANCES 2015 Intervention de Christian Eckert Secrétaire d état chargé du Budget Bercy 1 er octobre 2014 Contact presse : Cabinet de

Plus en détail

Facultés contributives des entreprises et de l économie & prélèvements obligatoires

Facultés contributives des entreprises et de l économie & prélèvements obligatoires Facultés contributives des entreprises et de l économie & prélèvements obligatoires Abderraouf YAICH Diplômé d expertise et de gestion comptables Dans un environnement où tous les indicateurs sont au rouge

Plus en détail

DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE. Conférence de presse 8 décembre 2016

DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE. Conférence de presse 8 décembre 2016 DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE 2017 Conférence de presse 8 décembre 2016 Le plan I. Le contexte économique et financier II. Les recettes de fonctionnement III. Les dépenses de fonctionnement IV. L autofinancement

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES 2016

PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 Discussion générale Intervention de Michel SAPIN, Ministre des Finances et des Comptes publics Assemblée nationale Mardi 13 octobre 2015 Seul le prononcé fait foi 1 Seul

Plus en détail

Les aides au logement (social) Éclairages et éléments d actualité

Les aides au logement (social) Éclairages et éléments d actualité Réseau des acteurs de l habitat Journée du 10 mars 2016 Les aides au logement (social) Éclairages et éléments d actualité Dominique Hoorens Directeur des Études Économiques et Financières Les aides au

Plus en détail

France : objectif de déficit public à 3,6 % du PIB en 2014

France : objectif de déficit public à 3,6 % du PIB en 2014 Apériodique n 13/61 26 septembre 2013 France : objectif de déficit public à 3,6 % du PIB en 2014 Le gouvernement a présenté le 25 septembre le projet de loi de finances pour 2014. Le déficit public passerait

Plus en détail

Analyse du programme de François Hollande par la cellule de chiffrage de l Institut de l entreprise

Analyse du programme de François Hollande par la cellule de chiffrage de l Institut de l entreprise Analyse du programme de François Hollande par la cellule de chiffrage de l Institut de l entreprise Le cadrage général du programme de François Hollande repose sur ses engagements européens et son programme

Plus en détail

Un budget 2017 au service de l'ensemble de la population burgienne * * *

Un budget 2017 au service de l'ensemble de la population burgienne * * * DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2017 Un budget 2017 au service de l'ensemble de la population burgienne * * * Maîtriser la dépense Réaliser les projets du mandat Promouvoir la solidarité intercommunale

Plus en détail

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires

1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires 1 FIPECO, le 30.05.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 1) La définition, le niveau et la répartition des prélèvements obligatoires Les prélèvements obligatoires ne sont

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français. Mars 2017

L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français. Mars 2017 L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français Mars 2017 L'assurance vie : préserver le contrat de confiance avec les Français 1 2 3 L assurance vie, Un support d épargne plébiscité

Plus en détail

Conférence de presse. Sur la stratégie économique, budgétaire et fiscle. Intervention de Michel SAPIN. ministre des Finances et des Comptes publics

Conférence de presse. Sur la stratégie économique, budgétaire et fiscle. Intervention de Michel SAPIN. ministre des Finances et des Comptes publics MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Conférence de presse Sur la stratégie économique, budgétaire et fiscle Intervention de Michel SAPIN ministre des Finances et des Comptes publics

Plus en détail

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles Plan CHAPITRE 1 : LA POLITIQUE BUDGETAIRE Introduction : L intérêt des politiques conjoncturelles

Plus en détail

Budget Primitif Données budgétaires. Montants proposés

Budget Primitif Données budgétaires. Montants proposés Budget Primitif 2015 Données budgétaires Montants proposés SOMMAIRE Les contraintes budgétaires - L écrêtement des droits de mutations - P. 3 Les contraintes budgétaires - Impact de la réduction programmée

Plus en détail

Le contexte général. Une situation économique mondiale encore très tendue

Le contexte général. Une situation économique mondiale encore très tendue D.O.B 2014 Introduction La loi du 6 février 1992 dite loi A.T.R. (Administration Territoriale de la République) a créé l obligation, pour les communes de plus de 3500 habitants, d organiser dans les deux

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont privilégié leurs bilans à l investissement

Les entreprises du CAC 40 ont privilégié leurs bilans à l investissement Communiqué de presse 22 juin 211 PRESENTATION DU 5 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont privilégié leurs bilans à l investissement Paris, le 22 juin 211 Ricol Lasteyrie publie pour

Plus en détail

Quel héritage budgétaire en 2017?

Quel héritage budgétaire en 2017? Commission des Finances Quel héritage budgétaire en 2017? ALBÉRIC DE MONTGOLFIER, RAPPORTEUR GÉNÉRAL Dossier de presse 2 QUEL HÉRITAGE BUDGÉTAIRE EN 2017? Le projet de loi de finances ne porte pas le véritable

Plus en détail

France : les réformes accélèrent, sous contrainte de financement

France : les réformes accélèrent, sous contrainte de financement Apériodique n 14/27 11 avril 2014 France : les réformes accélèrent, sous contrainte de financement Dans sa déclaration de politique générale, le Premier ministre a présenté les grands axes de son programme

Plus en détail

Document de consultation. Réduction de l impôt. desparticuliers. Gouvernement du Québec Ministère des Finances

Document de consultation. Réduction de l impôt. desparticuliers. Gouvernement du Québec Ministère des Finances Document de consultation Réduction de l impôt desparticuliers Gouvernement du Québec Ministère des Finances Document de consultation sur la réduction de l impôt des particuliers PRÉSENTATION DE CINQ SCÉNARIOS

Plus en détail

Le budget de la Roumanie en 2016

Le budget de la Roumanie en 2016 Le budget de la Roumanie en 2016 La loi de finances 2016, adoptée le 16 décembre dernier, anticipe un déficit public de 2,93% (ESA), contre 1,47% en exécution en 2015. La Roumanie s éloignerait ainsi de

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 renvoyé à la Commission des finances, de l économie générale et du contrôle budgétaire, présenté au nom de M. Manuel VALLS Premier

Plus en détail

7) La politique familiale

7) La politique familiale 1 FIPECO le 26.06.2017 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 7) La politique familiale Les dépenses publiques et les avantages fiscaux ne sont pris en compte dans cette

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

France - Programme de stabilité : objectif confirmé de retour à 3% du déficit/pib en 2015

France - Programme de stabilité : objectif confirmé de retour à 3% du déficit/pib en 2015 Apériodique n 14/33 25 avril 2014 France - Programme de stabilité : objectif confirmé de retour à 3% du déficit/pib en 2015 Le gouvernement a publié le 23 avril le «programme de stabilité» 2014-2017. Ce

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 25.04.2017 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 16.05.2017 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

Le D.O.B. en instantané

Le D.O.B. en instantané Le D.O.B. en instantané Sélection d informations et de graphiques utiles à la préparation budgétaire des collectivités locales Choisissez un thème : Macroéconomie Finances publiques Contexte &finances

Plus en détail

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 QUÉBEC 2016-2017 TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 UN AVEU DE FAIBLESSE 2 LA DETTE AU 31 DÉCEMBRE 2015 En millions de dollars En % du PIB Dette brute 203 957 55,1 Moins

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 21.10.2016 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

Quelle réforme fiscale pour accélérer le retour de la croissance?

Quelle réforme fiscale pour accélérer le retour de la croissance? Après avoir imposé, en 2011, la compétitivité des entreprises comme un enjeu majeur des politiques publiques, Coe-Rexecode ouvre aujourd hui un nouveau débat sur l'impact de la fiscalité sur la croissance.

Plus en détail

2) L évolution des prélèvements obligatoires

2) L évolution des prélèvements obligatoires 1 FIPECO, le 30.05.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 2) L évolution des prélèvements obligatoires La définition, les méthodes d estimation, le montant et la répartition

Plus en détail

Projet de loi de finances 2016

Projet de loi de finances 2016 Projet de loi de finances 2016 Projet de loi de finances Michel Houdebine Chef Économiste du Trésor Renaud Duplay Sous-Directeur chargé de la politique budgétaire Anthony Requin Directeur général de l

Plus en détail

Bilan Région Auvergne

Bilan Région Auvergne Bilan Région Auvergne Population au 01/01/2014 1,36 million Economie PIB 2013 (2013, en M ) : 35 662 (2013, en ): 26 260 Évolution du PIB / habitant de 2000 à 2013 (moyenne annuelle en volume) : 0,2 %

Plus en détail

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE THÈME : RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE Sujet Ce sujet comporte trois documents. En quoi les politiques

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE 2012-2015 Luxembourg, le 27 avril 2012 - Ministère des Finances ORIENTATIONS GENERALES ET OBJECTIFS DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE La

Plus en détail

SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 31 JANVIER 2013

SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 31 JANVIER 2013 JEROME CAHUZAC MINISTRE DELEGUE CHARGE DU BUDGET Communiqué de presse Communiqué de presse www.economie.gouv.fr Paris, le 8 mars 2013 N 455 SITUATION MENSUELLE BUDGÉTAIRE AU 31 JANVIER 2013 Solde Le solde

Plus en détail

La situation d ensemble des finances publiques (à fin janvier 2015)

La situation d ensemble des finances publiques (à fin janvier 2015) La situation d ensemble des finances publiques (à fin janvier 2015) PRÉSENTATION Le programme de stabilité transmis par la France à la Commission européenne en avril 2014 prévoyait de ramener le déficit

Plus en détail

Synthèse de l analyse. 28 Septembre 2016

Synthèse de l analyse. 28 Septembre 2016 Synthèse de l analyse 28 Septembre 2016 Prélèvements obligatoires supplémentaires sur les entreprises 2011-2015 millions d euros 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 Total LF 2011 4002 4090 2174 2214 2214

Plus en détail

Fiche n 3. Scénarios démographiques et économiques

Fiche n 3. Scénarios démographiques et économiques Fiche n 3 Scénarios démographiques et économiques Le scénario de référence Le Conseil d orientation des retraites a demandé à deux organismes d études économiques de proposer des scénarios macro-économiques

Plus en détail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail FRANCE La croissance économique devrait atteindre 1.4 % cette année et 1.5 % en 2017 grâce à la baisse des prix de l énergie, aux allègements des cotisations sociales et des impôts sur les entreprises

Plus en détail

Conseil des prélèvements obligatoires. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 octobre h 30 «Niveau de vie des retraités»

Conseil des prélèvements obligatoires. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 octobre h 30 «Niveau de vie des retraités» CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 octobre 2009 9 h 30 «Niveau de vie des retraités» Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Les prélèvements obligatoires opèrent

Plus en détail

7) Le solde structurel. A) La méthode d estimation du solde structurel

7) Le solde structurel. A) La méthode d estimation du solde structurel 1 FIPECO le 02.06.2016 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 7) Le solde structurel Le niveau du déficit public dépend fortement de l activité économique et donc

Plus en détail

DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE

DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE Compte rendu Commission des Finances, de l économie générale et du contrôle budgétaire Mardi 15 septembre 2009 Séance de 16 heures 15 Compte rendu n 123 Réunion de travail sur les priorités stratégiques

Plus en détail

Avis n HCFP relatif au projet de loi de finances rectificative pour novembre 2015

Avis n HCFP relatif au projet de loi de finances rectificative pour novembre 2015 Avis n HCFP-2015-04 relatif au projet de loi de finances rectificative pour 2015 6 novembre 2015 En application de l article 15 de la loi organique n 2012-1403 du 17 décembre 2012 relative à la programmation

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014

Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de finances Sandrine Duchêne Directrice générale adjointe du Trésor Julien Dubertret Directeur du Budget Ambroise Fayolle Directeur général de l Agence France

Plus en détail

De meilleures finances, une vie meilleure. Nos enfants, notre avenir

De meilleures finances, une vie meilleure. Nos enfants, notre avenir De meilleures finances, une vie meilleure Nos enfants, notre avenir le 28 février 2000 Il est non seulement sage, mais juste de soutenir les familles [ ] Que ce soit par l augmentation des services ou

Plus en détail

L AGENCE FRANCE TRÉSOR

L AGENCE FRANCE TRÉSOR L AGENCE FRANCE TRÉSOR a pour mission de gérer la dette et la trésorerie de l État au mieux des intérêts du contribuable et dans les meilleures conditions de sécurité HTTP://WWW.AFT.GOUV.FR BLOOMBERG TRESOR

Plus en détail

Mesures de l Etat de soutien au développement des entreprises Lieu - Date

Mesures de l Etat de soutien au développement des entreprises Lieu - Date Mesures de l Etat de soutien au développement des entreprises Lieu - Date 1. Les mesures en faveur de la diminution du coût du travail 1.1. Le crédit impôt compétitivité emploi (CICE) 1.2. La baisse des

Plus en détail

Une Banque de France solide pour une monnaie solide. Rapport d activité 2016

Une Banque de France solide pour une monnaie solide. Rapport d activité 2016 Une Banque de France solide pour une monnaie solide Rapport d activité 216 13 mars 217 Résultat ordinaire de 5,6 Mds millions d'euros 9 8 7 6 Moyenne 21-215 5 658 5 5 555 4 3 2 1 21 211 212 213 214 215

Plus en détail

Panorama économique et financier du transport routier de marchandises

Panorama économique et financier du transport routier de marchandises 71ème congrès FNTR Montrouge, le 17 novembre 2016 Panorama économique et financier du transport routier de marchandises 2010-2015 STÉPHANE LATOUCHE DIRECTEUR RÉGIONAL Banque de France Direction régionale

Plus en détail

Présentation des comptes 2014 de l'etat de Genève

Présentation des comptes 2014 de l'etat de Genève de la République et canton de Genève Présentation des comptes 2014 de l'etat de Genève Mardi 31 mars 2015 www.ge.ch/finances Comptes individuels Compte de fonctionnement résultat 2014 à l'équilibre Comptes

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Pacte national pour la croissance,

Plus en détail

Evolution des déséquilibres économiques de la France

Evolution des déséquilibres économiques de la France Evolution des déséquilibres économiques de la France Résumé : La France présente des déséquilibres excessifs selon les critères européens et reste sous surveillance de la Commission Européenne ; Le déficit

Plus en détail

PRESENTATION GÉNÉRALE DU REVENU UNIVERSEL D EXISTENCE

PRESENTATION GÉNÉRALE DU REVENU UNIVERSEL D EXISTENCE PRESENTATION GÉNÉRALE DU REVENU UNIVERSEL D EXISTENCE Benoît Hamon mettra en place dès janvier 2018 la première étape du Revenu Universel d Existence. Dès l âge de 18 ans, pour toute personne gagnant moins

Plus en détail

TABLEAUX ET GRAPHIQUES

TABLEAUX ET GRAPHIQUES Extrait TABLEAUX ET GRAPHIQUES BUDGET 2017-2018 Mars 2017 Une importante accélération de l économie du Québec Croissance économique au Québec (PIB réel, variation en pourcentage) Moyenne 1,2 1,0 Moyenne

Plus en détail

Budget 2017 de l Etat de Fribourg

Budget 2017 de l Etat de Fribourg Finanzdirektion FIND Budget 2017 de l Etat de Fribourg Conférence de presse, 26 septembre 2016 Conférence de presse / 26 septembre 2016 1 Partie 1 Résultats généraux Conférence de presse / 26 septembre

Plus en détail

VILLE DE SACLAY DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2016

VILLE DE SACLAY DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2016 VILLE DE SACLAY 1 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2016 2 DEFINITIONS ET OBJECTIFS Le DOB est obligatoire dans les communes de plus de 3 500 habitants. Il doit se dérouler dans les deux mois précédant le

Plus en détail

MISE À JOUR D OCTOBRE 2016 FAITS SAILLANTS LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC

MISE À JOUR D OCTOBRE 2016 FAITS SAILLANTS LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR D OCTOBRE 2016 FAITS SAILLANTS LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR D OCTOBRE 2016 FAITS SAILLANTS LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC FAITS SAILLANTS Faits saillants... 3 2015-2016 : un excédent

Plus en détail

Loi de finances rectificative : Quelques éléments intéressants avant accentuation de l austérité

Loi de finances rectificative : Quelques éléments intéressants avant accentuation de l austérité N 45 14 août 2012 Confédération Force ouvrière - Secteur économique 141 avenue du Maine 75680 PARIS Cedex 14 Loi de finances rectificative : Quelques éléments intéressants avant accentuation de l austérité

Plus en détail

La revue financière Publication du ministère des Finances

La revue financière Publication du ministère des Finances La revue financière Publication du ministère des Finances Faits saillants Ministère des Finances Canada Décembre 2013 : excédent budgétaire de 1,1 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 1,1 milliard

Plus en détail

Faut-il rendre la CSG progressive?

Faut-il rendre la CSG progressive? 1 FIPECO le 16.01.2017 Les commentaires de l actualité Faut-il rendre la CSG progressive? François ECALLE Un des candidats aux «primaires citoyennes» de la gauche (A. Montebourg) propose «une baisse de

Plus en détail

Volume 7, numéro 1 10 août 2012

Volume 7, numéro 1 10 août 2012 ISSN 1715-2690 Volume 7, numéro 1 10 août 2012 AU 31 MAI 2012 Note au lecteur : Rapports pour l année 2012-2013 Comme l an dernier, le premier rapport des opérations financières de 2012-2013 présente les

Plus en détail

PIB = des VA de toutes les entreprises. PNB = des VA de toutes les

PIB = des VA de toutes les entreprises. PNB = des VA de toutes les ECONOMIE GENERALE IUT CHIMIE Rennes Octobre 2013 Initiation à l'économie générale Cours de Bernard BRUEL pour IUT Chimie 2013 1 Plan du cours A) Le PIB et le PNB B) La croissance C) Le budget de l Etat

Plus en détail