Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans"

Transcription

1 Les tumeurs cutanées H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans

2

3 I- Tumeurs bénignes 1) Tumeurs mélanocytaires= naevus 1) Rares à la naissance: naevus congénital (possibilité de transformation en mélanome) 2) Apparition dans l enfance 3) Plusieurs formes cliniques: plans, surélévés (naevus dermiques), halo naevus

4

5

6 Toute exérèse doit faire l objet d un examen anatomopathologique

7

8 2) Tumeurs épithéliales Kératoses séborrheiques

9

10 II- Tumeurs malignes primitives 1) Tumeurs épithéliales: carcinomes Carcinomes basocellulaires (CBC): les plus fréquents (2/3 des carcinomes cutanés chez le sujet immunocompétent) sont des tumeurs d'évolution lente qui ne métastasent pour ainsi dire jamais. Carcinomes épidermoïdes (CE) : évolution locale beaucoup plus agressive et peuvent métastaser. Ils représentent 1/3 des carcinomes cutanés.

11 I. LE CARCINOME BASOCELLULAIRE I. Facteurs favorisants: II. I. Soleil II. III. Radiations ionisantes Arsenic chronique Clinique I. Papule translucide parcourue de télangiectasies II. III. IV. Parfois nodule Forme pigmentée pas d atteinte des muqueuses

12

13

14

15

16

17 Traitement du carcinome basocellulaire Superficiel: Aldara (imiquimod) crème Chirurgie Nodulaire: chirurgie+++

18 II. LE CARCINOME EPIDERMOIDE I. Facteurs favorisants: les kératoses photo-induites (kératoses actiniques ou solaires ou encore dite «séniles») ; les radiodermites ; les cicatrices de brûlures et autres cicatrices ; les plaies chroniques telles que les ulcères de jambes ; le lichen scléreux génital, le lichen érosif buccal ; certaines lésions muqueuses virales à PVH. II. Clinique I. Lésion croûteuse, jaunâtre, indurée avec ulcération centrale II. Elle peut parfois prendre un caractère végétant ou bourgeonnant. III. Atteinte des muqueuses

19 Lésions pré-cancéreuses: kératoses actiniques

20

21

22 Carcinome épidermoïde intra épidermique: maladie de Bowen

23

24

25 Carcinome épidermoïde infiltrant

26

27

28

29

30

31 III. Traitement: I. Chirurgie+++ II. III. IV. Curage ganglionnaire si besoin Voire chimiothérapie: cysplatine, voire cetuximab Traitement préventif

32 Photoprotection et suivi régulier des patients à risques Traitement des lésions précancéreuses.

33 Traitement des lésions précancéreuses Notion de champ de cancérisation Chirurgie: toujours possible mais fortement concurrencée. Cryothérapie : rapide, peu coûteuse, accessible. Efficacité operateur-dependante Laser, curetage électrocoagulation sont des methodes de destruction possibles mais mal evaluées 5-FU et imiquimod : leur efficacité est patientdépendante. Picato gel La PDT : coûteuse, non remboursable, peu accessible

34

35 Mélanome: Incidence double tous les 10 ans depuis 50 ans Incidence 7 à 9 nouveaux cas pour habitants Plus élévée dans l ouest: 11,4 Soit 5000 à 6000 nouveaux cas par an en France Environ 1000 décès par an en France

36 Mélanome: 1) Facteurs de risque 1) Antécédent familial mélanome 2) Phototype clair (1,2) 3) Nombre de coups de soleil (80 % des expositions solaires ont lieu avant l'âge de dix-huit ans) 4) Nombreux naevi (plus de 20) 5) Naevus dysplasiques ou congénitaux

37 2) Clinique 1) Lésion pigmentée 2) Critères ABCDE 1) A: asymétrie 2) B: Bords irréguliers 3) C: couleur hétérogène 4) D: diamètre>6mm 5) E: évolutivité (changement de couleur, augmentation de taille)

38 Présentation Clinique du Mélanome Cutané

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51 Œil nu Dermatoscopie Naevus jonctionnel

52 Œil nu Dermatoscopie MÉLANOME SSM CLARK II BRESLOW 0,35MM

53 Exérèse initiale Diagnostic de Mélanome Calcul de l indice de Breslow

54

55 Pronostic Rapport de la commission d orientation sur le cancer, DGS, Janvier 2003 Épaisseur % de survie à 5 ans < 0,76 mm 96 0,76 à 1, ,5 à 2, ,5 à 3,99 66 > 4 mm 47

56

57 Le traitement initial du mélanome

58 Suivi des patients Importance de l examen clinique Nécessité de l éducation des patients Intérêt relatif des explorations paracliniques Dépistage familial

59 Mélanome <1.5 mm : surveillance clinique tous les 6 mois 10 ans puis 1 fois par an. Mélanome >1,5 : surveillance tous les 3 mois, 5 ans, puis tous les 6 mois, 5 ans, puis une fois par an Le dépistage précoce est la clé du pronostic

60 Chimiothérapie : stade métastatique Les différentes molécules Les indications thérapeutiques

61 Les chimiothérapies classiques Déticène Fotemustine

62 Les nouveautés Immunothérapie Ipilimumab: anticorps anti CTLA4 Anti PD1:Augmente la durée de survie Thérapie ciblée: anti BRAF + anti MEK

63

64

65 Indications thérapeutiques Doivent être discutées en Réunion de Concertation Pluridisplinaire (R.C.P.) Indiquée au stade métastatique, pas d indication adjuvante (après chirurgie)

66

67 Arrêter la toast attitude!!

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff Tumeurs cutanées Dr Le Duff Classification Tumeurs bénignes Tumeurs malignes MELANOME CARCINOMES: basocellulaire et épidermoïde Carcinôme neuro-endocrine (Merckel) Tumeurs annexielles Tumeurs tissus mous

Plus en détail

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011 Deux grands types de cancers cutanés Les plus fréquents (origine kératinocytaire) : Les cancers épithéliaux = CARCINOMES Des recommandations Mélanome SOR 2005 Carcinome basocellulaire ANAES 2004 Mélanome

Plus en détail

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS Mélanome Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS 1. Quelques chiffres 10/100 000 habitants / an + 10% par an 1er cancer entre 15 et 35 chez l homme et entre 15 et 25 ans chez la femme Age moyen 47 ans (en

Plus en détail

Item Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés

Item Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés Item 149 - Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : carcinomes cutanés Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Epidémiologie...

Plus en détail

CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ

CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ DU Oncogériatrie Session 2008/2009 UPCOG - Université de Nantes CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ Dr Anabelle Brocard Epidémiologie (1) Tumeur maligne développée au dépens des cellules pigmentaires (mélanocytes)

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Examen National Classant Module transdisciplinaire 10 : Cancérologie, onco-hématologie Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Carcinomes épithéliaux NOUVEAU N. BASSET-SEGUIN (Paris, St Louis), B.

Plus en détail

Cancérologie dermatologique

Cancérologie dermatologique Cancérologie dermatologique Carcinomes et sujets âgés Delphine Legoupil CHU de BREST Les cellules de la peau PLAN I : lésions pré-cancéreuses KA et maladie de Bowen II : carcinome basocellulaire III :

Plus en détail

LE MELANOME : OBJECTIFS

LE MELANOME : OBJECTIFS LE MELANOME : OBJECTIFS 1- Repérer les sujets à risque 2- Reconnaître une lésion suspecte nécessitant un avis dermatologique rapide LE MELANOME Tumeur MALIGNEavec une incidence en augmentation (x3 depuis

Plus en détail

ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI.

ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI. ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI. FdR - Phototypes clairs - Ephélides (tâches de rousseur) - Génétique : Xeroderma pigmentosum - Exposition solaire Intense - Intermittente avec coups de soleil

Plus en détail

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07 Tumeurs cutanées bénignes et malignes 1 Motif fréquent de consultation : constatation d une tumeur cutanée Apparition récente? Connue depuis longtemps mais qui se modifie? Connue depuis longtemps mais

Plus en détail

CARCINOME BASO CELLULAIRE

CARCINOME BASO CELLULAIRE CARCINOMES CARCINOME BASO CELLULAIRE Développé au dépend des kératinocytes En France :70 cas/100 000 hab/an.facteur causal= exposition solaire+++, 85% surviennent sur des zones photoexposées Ne métastase

Plus en détail

LES TUM EURS M ELA NIQUES

LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELANIQUES développées à partir des mélanocytes responsables de la synthèse de la mélanine qu ils distribuent aux kératinocytes de la couche germinative. sont dispersés

Plus en détail

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES Définir Terme descriptif Processus pathologique Marie Toscano m.d., f.r.c.p.c. Dermatologue Tumeur CUTANÉE Histologie normale Implique donc la peau Épiderme Derme Les différentes

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE Aladdine ZAHID Chirurgie Plastique, Réparatrice et Esthétique Tanger-Tétouan INTRODUCTION Tumeurs (ou lésions) cutanées sont:

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL Naevus et mélanomes Dr François LE GALL Généralités Les mélanocytes Unité de mélanisation Naevus Prolifération bénigne aux dépens des mélanocytes Plusieurs sièges possibles Naevus dermique Aspect clinique:

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A.

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A. Samuel FAYARD Arnaud DE CHATEAUBRIANT 02/04/12 Anapath, Naevus et Mélanomes, F. LeGall Le poly disponible sur le réseau pédagogique. Naevus et Mélanomes I. Généralités L assise basale de l épiderme est

Plus en détail

Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer?

Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer? DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2009 - PARIS Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer? Véronique Martinot Les naevus Les lésions naeviques Hyperplasie mélanocytaire circonscrite

Plus en détail

Carcinome cutané. 1. Généralités. 2. Bilan diagnostique Examen clinique Examen paraclinique Diagnostic

Carcinome cutané. 1. Généralités. 2. Bilan diagnostique Examen clinique Examen paraclinique Diagnostic Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénérologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénérologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay Soleil et peau UV, vieillissement & cancers cutanés L exposition solaire : définition Toutes les façons de recevoir les rayons du soleil sur sa peau. Pour les patients "s'exposer au soleil" : restrictif

Plus en détail

Les cancers de la peau

Les cancers de la peau Les cancers de la peau Les cancers cutanés épithéliaux ou carcinomes cutanés sont les plus fréquents des cancers humains de l adulte en général et des cancers cutanés en particulier (90%). Leur incidence

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique Yvann Orcha Hugo Leschallier de Lisle 23/11/12 UE Biopatho Pr Le Gall. Poly dispo sur le réseau, c'est celui de l'année dernier : «mélanome» Naevus et mélanomes Généralités Dans l épiderme, deux types

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Peau et transplantation d organe. Emmanuel Laffitte Service de Dermatologie CHUV, Lausanne

Peau et transplantation d organe. Emmanuel Laffitte Service de Dermatologie CHUV, Lausanne Peau et transplantation d organe Emmanuel Laffitte Service de Dermatologie CHUV, Lausanne La structure: Trois tissus: Epiderme, Derme, Hypoderme Annexes: Poils, Cheveux, Glandes sudorales, Glandes sébacées

Plus en détail

Carcinome cutané. 1) Carcinomes et lésions précancéreuses cutanés. Principes généraux :

Carcinome cutané. 1) Carcinomes et lésions précancéreuses cutanés. Principes généraux : Carcinome cutané 1) Carcinomes et lésions précancéreuses cutanés Principes généraux : - intérêt d'un traitement efficace et bien adapté d'emblée, - récidives fréquentes par insuffisance du premier traitement,

Plus en détail

Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier

Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier Le mélanome Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier Auteur(s) : Christine Mateus, Institut Gustave Roussy, service de Dermatologie 114, rue Édouard

Plus en détail

J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau. LE GAL, Frédérique-Anne

J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau. LE GAL, Frédérique-Anne Article J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau LE GAL, Frédérique-Anne Reference LE GAL, Frédérique-Anne. J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau. Revue médicale suisse, 2012, vol. 8, no. 329, p.

Plus en détail

Modifiez le style des sous-titres du masque. M de Pontville CHU CAEN Service de Dermatologie

Modifiez le style des sous-titres du masque. M de Pontville CHU CAEN Service de Dermatologie TOXICITE CUTANEE DES TRAITEMENTS UTILISES EN ONCO- DERMATOLOGIE Modifiez le style des sous-titres du masque M de Pontville CHU CAEN Service de Dermatologie CELLULES DE L EPIDERME (1) CELLULES DE L EPIDERME

Plus en détail

Cancer le plus fréquent chez l adulte. Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante. Probleme de santé publique. non epi skincancer

Cancer le plus fréquent chez l adulte. Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante. Probleme de santé publique. non epi skincancer CARCINOMES CUTANES Cancer le plus fréquent chez l adulte Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante Probleme de santé publique non epi skincancer colon 5% SCC/BCC 29% lung 10% prostate 10% Breast

Plus en détail

Actualisation de la revue. santé publique sur la «Détection. précoce du mélanome cutané»

Actualisation de la revue. santé publique sur la «Détection. précoce du mélanome cutané» Cette recommandation en santé publique est téléchargeable sur www.has-sante.fr et www.ecancer.fr RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Actualisation de la revue Haute Autorité de Santé de la Service documentation

Plus en détail

THEME : PRISE EN CHARGE DES PATIENTS IMMUNODEPRIMES ATTEINTS DE TUMEURS DE LA TETE ET DU COU A POINT DE DEPART CUTANE

THEME : PRISE EN CHARGE DES PATIENTS IMMUNODEPRIMES ATTEINTS DE TUMEURS DE LA TETE ET DU COU A POINT DE DEPART CUTANE THEME : PRISE EN CHARGE DES PATIENTS IMMUNODEPRIMES ATTEINTS DE TUMEURS DE LA TETE ET DU COU A POINT DE DEPART CUTANE BUT DE LA DEMARCHE : Connaître les particularités de la prise en charge des patients

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Item 149 : Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : nævus

Item 149 : Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : nævus Item 149 : Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : nævus Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Formes cliniques...5 I.1 Formes

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

Les tumeurs cutanées malignes figurent parmi les tumeurs

Les tumeurs cutanées malignes figurent parmi les tumeurs I - 10 Q 149 TUMEURS MALIGNES CUTANÉES ÉPITHÉLIALES ET MÉLANIQUES Pr Bernard Guillot, Dr Aurélie Du-Thanh Département de dermatologie, CHU de Montpellier, hôpital Saint-Eloi, 34295 Montpellier Cedex 5,

Plus en détail

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9

Zone A: 5 à 9. ZONE: A de 5 à 9 ZONE: A de 5 à 9 5 - CAT DEVANT UNE LESION SUSPECTE:Suspicion de mélanome Exérè se complète de la lésion suspecte Mélanome in situ? : Marge d exérèse: 0,5cm (+si mélanome sur Dubreuilh*) Breslow 1mm? Ulcération

Plus en détail

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux

Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux Prise en charge des aires ganglionnaires dans les carcinomes cutanés cervico-faciaux DU de chirurgie réparatrice des cancers cutanés de la face (Angers) Le drainage lymphatique de la face Calqué sur le

Plus en détail

Cancer de la vulve Epidémiologie et Lésions précancéreuses

Cancer de la vulve Epidémiologie et Lésions précancéreuses Cancer de la vulve Epidémiologie et Lésions précancéreuses Pr Jean François MEYE Faculté de Médecine de Libreville SCIENTIA ET MEDICINA UNIVERSUM SUNT Libreville: 26-29 Septembre 2012 Cancer de la vulve

Plus en détail

Fortis Clinique Darné

Fortis Clinique Darné Fortis Clinique Darné Cas Cliniques en Dermatologie 23.04.14 Dr. Christine Schoutens Davidsen Granulomes Annulaires Lésions bénignes indolores Unique ou multiple Mains, pieds, genoux, coudes Recherche:

Plus en détail

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Introduction On diagnostique chaque année en France plus de 9 000 nouveaux cas de mélanome. Traité à temps, ce cancer de la peau peut généralement

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Quorum des RCP en région Centre (qualité des RCP) Mise à jour 6 juillet 2011

Quorum des RCP en région Centre (qualité des RCP) Mise à jour 6 juillet 2011 Quorum des RCP en région Centre (qualité des RCP) Mise à jour 6 juillet 2011 Le quorum des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) définit les spécialités médicales qui doivent être présentes

Plus en détail

Dr Priscille Carvalho Service de dermatologie CHU Rouen

Dr Priscille Carvalho Service de dermatologie CHU Rouen Dr Priscille Carvalho Service de dermatologie CHU Rouen cancers cutanés chez le sujet âgé diagnostiqués à des stades plus tardifs que chez les sujets jeunes Dépistage souvent négligé et/ou méconnu (isolement

Plus en détail

MELANOMES DESMOPLASTIQUES

MELANOMES DESMOPLASTIQUES MELANOMES DESMOPLASTIQUES Composés de cellules tumorales fusiformes associées à composante fibreuse d intensité et de composition variables Il existe des mélanomes à composante desmoplastique partielle

Plus en détail

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François paciencia-m@chu-caen.fr Cas clinique 1 : Col utérin, de la cytologie à la pièce opératoire Une femme de 28 ans consulte son

Plus en détail

PEAU et SOLEIL. I. Hediger

PEAU et SOLEIL.   I. Hediger PEAU et SOLEIL http://www.lvc.ch/fr/prevenir_le_cancer/reduire_les_risques/ http://www.soleil.info I. Hediger - 2016 1 La peau - anatomie Marieb (2010) I. Hediger - 2016 2 Des ultraviolets aux infrarouges,

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de

Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de Le Mélanome Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de produire un pigment : la mélanine. Naevus

Plus en détail

Tumeurs malignes cutanées

Tumeurs malignes cutanées Tumeurs malignes cutanées Carcinomes Carcinomes épidermoïdes cutanés (spino-cellulaires) Carcinomes baso-cellulaires Carcinomes annexiels Mélanomes Carcinomes neuroendocrines Sarcomes Angiosarcomes Les

Plus en détail

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot)

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai 2009 Cas n 3 Christiane Bailly Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) Cas n 3 - Renseignements cliniques Femme de 66 ans Jambe Lésion acquise,

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Mélanome : épidémiologie

Mélanome : épidémiologie Mélanome: épidémiologie, diagnostic, prise en charge Pr. François Aubin Service de Dermatologie Université de Franche Comté et CHRU, Besançon Mélanome : épidémiologie Son incidence double tous les 10 ans

Plus en détail

Proctologie en anatomie pathologique

Proctologie en anatomie pathologique Proctologie en anatomie pathologique «Petite chirurgie proctologique» Biopsies (pathologie tumorale essentiellement) Peu de pièces opératoires carcinologiques pathologies et terminologies particulières

Plus en détail

S. Beldjillali, H. Boukhari, F. Agag, S. Ouhadj, R. Tedjani, A. Betteyeb, N. Boumansour, L. Zemour, A. Dali Ali, N. Midoun Epidémiologie et Médecine

S. Beldjillali, H. Boukhari, F. Agag, S. Ouhadj, R. Tedjani, A. Betteyeb, N. Boumansour, L. Zemour, A. Dali Ali, N. Midoun Epidémiologie et Médecine S. Beldjillali, H. Boukhari, F. Agag, S. Ouhadj, R. Tedjani, A. Betteyeb, N. Boumansour, L. Zemour, A. Dali Ali, N. Midoun Epidémiologie et Médecine Préventive EHUOran Satisfaire, les besoins de l Administration

Plus en détail

Reconnaître le Mélanome

Reconnaître le Mélanome Epidémiologie Reconnaître le Yannick Le Corre Service de dermatologie CHU Angers Tumeur fréquente, incidence toujours en augmentation Touche tous les âges (à( partir de la puberté) Parmi les cancers les

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2015) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions élémentaires

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Incidence: 50 000 nouveaux cas Décès: plus de 11 000 par an 1 femme sur 8 Problème de santé publique Implications sociales

Plus en détail

DERMATOSCOPIE [DERMOSCOPIE] POUR SURVEILLANCE

DERMATOSCOPIE [DERMOSCOPIE] POUR SURVEILLANCE DERMATOSCOPIE [DERMOSCOPIE] POUR SURVEILLANCE CUTANÉE Classement CCAM : 16.01.06 Code : QZQP001 NOVEMBRE 2007 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La

Plus en détail

NAEVI. Clinique CAT. FDR naevi communs. Formes cliniques. Diag diff des naevi. Diag diff devant naevus évolutif. Naevi

NAEVI. Clinique CAT. FDR naevi communs. Formes cliniques. Diag diff des naevi. Diag diff devant naevus évolutif. Naevi NAEVI FDR naevi cmmuns Frmes cliniques Phttypes clairs Génétique : Xerderma pigmentsum Ephélides Expsitin slaire +++ : Intense Intermittente, cups de sleils répétés Depuis l enfance ID Prfessin NAEVI bénins

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

L'évaluation de l'innovation en population générale. Principes et outils

L'évaluation de l'innovation en population générale. Principes et outils L'évaluation de l'innovation en population générale. Principes et outils Principaux indicateurs utilisables Incidence Survie Mortalité surveillance du risque surveillance au long cours alerte efficacité

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

THESE pour le DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE

THESE pour le DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2005-2006 N 16 THESE pour le DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Virginie BREMONT Présentée et soutenue publiquement le 30 Mars 2006 CARCINOME DE

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S)

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) «Atypies» de signification incertaine : dystrophiques Cancéreuses AUCUNS CRITERES HISTOLOGIQUES FORMELS ISOLEMENT : ASSOCIATION +++ CONFRONTATION ANATOMO-CLINIQUE

Plus en détail

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Examen National Classant Module transdisciplinaire 10 : Cancérologie, onco-hématologie Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Mélanomes NOUVEAU P. SAIAG (Ambroise Paré, Boulogne Billancourt), J.-J.

Plus en détail

REFERENTIEL MELANOME

REFERENTIEL MELANOME REFERENTIEL MELANOME Tout dossier doit être présenté en RCP Si possible avant tout acte thérapeutique Conformément au plan cancer 2, tout patient doit pouvoir bénéficier d une proposition d un essai thérapeutique

Plus en détail

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Thérapies ciblées 06 Octobre 2015 Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Contexte Incidence en augmentation Formes métastatiques: pronostic redoutable, médiane de survie

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

TUMEURS EPITHELIALES BENIGNES DE LA PEAU (3)

TUMEURS EPITHELIALES BENIGNES DE LA PEAU (3) TUMEURS EPITHELIALES BENIGNES DE LA PEAU (3) TUMEURS BENIGNES EPIDERMIQUES Kératose ou Verrue séborrhéïque Kératose lichéno noïde bénigne Acanthome à cellules claires Acanthome épidermolytique Dyskératome

Plus en détail

9/ Tumeurs gynécologiques

9/ Tumeurs gynécologiques SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux I. Cancer de l'endomètre 9/ Tumeurs gynécologiques Endomètre: muqueuse qui tapisse la cavité utérine Epidémiologie Femmes ménopausées dans 80% des cas Pic de prévalence

Plus en détail

Dr Hervé Van Landuyt Dermatologue Besançon

Dr Hervé Van Landuyt Dermatologue Besançon 1 CANCERS CUTANES : La prévention primaire et secondaire permettront de diminuer l incidence et la mortalité des cancers cutanés Dr Hervé Van Landuyt Dermatologue Besançon CANCERS CUTANES Les CHIFFRES

Plus en détail

Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions. Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY

Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions. Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY + Tumeurs de la verge : conduite à tenir vis-à-vis des ganglions Pr Eric HUYGHE Dr Boris DELAUNAY + Introduction Cancer du pénis = rare Incidence : 1/100 000 hommes en Europe Pic de fréquence entre 60-70

Plus en détail

BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES

BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES Epidémiologie Problème de santé pub : top 15 des cancers / Tous les âges, adulte jeune +++, rare chez l enfant 7000 nouveaux cas / an L incidence

Plus en détail

REVETEMENT CUTANE SEMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie. Dermoscopie

REVETEMENT CUTANE SEMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie. Dermoscopie REVETEMENT CUTANE SEMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie 24/02/2015 BARTHELEMY Laura L2 CR : Victor Chabbert Revêtement Cutané Pr. Richard 10 Pages Dermoscopie Plan A. Définition B. Intérêts

Plus en détail

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA Cancer de l oesophage Pr M.B.BENKADA Introduction 5 000 nouveaux cas/an (France) Prédominance masculine Age moyen est de 55 et 69 ans Le traitement curateur est la chirurgie Radiochimiothérapie est périopératoire

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail

EPP normande Dépistage des cancers de la peau chez les personnes âgées

EPP normande Dépistage des cancers de la peau chez les personnes âgées 14 ème JOURNEE REGIONALE Prévention des risques en secteurs sanitaires et médico-social EPP normande Dépistage des cancers de la peau chez les personnes âgées 1 Vendredi 17 octobre 2014 Bérengère Beauplet

Plus en détail

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients Cette brochure à l intention des patients atteints de mélanome est conçue pour renseigner les patients et leurs soignants. Elle a été élaborée sous la direction du Dr Michael Smylie, professeur, Département

Plus en détail

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien

Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien Métastases pulmonaires Point de vue du chirurgien RIQUET M. Hôpital Européen Georges Pompidou (PARIS) mr 0905 A- Historique B- Généralités C- Chirurgie des métastases D- Les facteurs pronostiques E- Intérêts

Plus en détail

Avis 5 mars METVIXIA 168 mg/g, crème Tube de 2 g (CIP : ) Laboratoire GALDERMA. Aminolévulinate de méthyle

Avis 5 mars METVIXIA 168 mg/g, crème Tube de 2 g (CIP : ) Laboratoire GALDERMA. Aminolévulinate de méthyle COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 214 METVIXIA 168 mg/g, crème Tube de 2 g (CIP : 377 198 5 8) Laboratoire GALDERMA DCI Code ATC (213) Motif de l examen Liste concernée Aminolévulinate de méthyle

Plus en détail

Cancers cutanés : place de la prévention en milieu de travail

Cancers cutanés : place de la prévention en milieu de travail Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Cancers cutanés : place de la prévention en milieu de travail 32èmes journées nationales de santé au travail dans

Plus en détail

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA), et de publications importantes nouvelles

Plus en détail

Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers

Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers 09/12/2013 Pauline PERREARD L2 BTIME Pr S. Garcia BTIME Les modèles physiopathologiques : Les grands types de cancers Les modèles physiopathologiques : les grands types de cancers I. Généralité a. Oncogénèse

Plus en détail

Etude de cas Cancer Ovarien

Etude de cas Cancer Ovarien Etude de cas Cancer Ovarien DIAGNOSTIC Patiente âgée de 78 ans Bilan d extension (Scanner/IRM/Echographie abdominopelvienne) : Lésion primitive de l épithélium et du stroma touchant les 2 ovaires associée

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES CANCERS

LA CHIRURGIE DES CANCERS Item 141 LA CHIRURGIE DES CANCERS Professeur B.Saint-Aubert 1 Principale arme thérapeutique en cancérologie, de plus en plus souvent associée aux autres types de traitement (radiothérapie - chimiothérapie).

Plus en détail

LES CANCERS VISIBLES DU SUJET AGE

LES CANCERS VISIBLES DU SUJET AGE LES CANCERS VISIBLES DU SUJET AGE LA RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CUTANEES ET ORL Christian SIRE Mars 2015 CANCERS DES VADS 5% DES CANCERS > 15000 NOUVEAUX CAS PAR AN SEX RATIO 6 : 1 CHEZ L HOMME : 4IEME

Plus en détail

DERMATO-VENEREOLOGIE Art. 21 pag. 1 coordination officieuse. SECTION 9. Dermato-vénéréologie Injection sclérosante pour angiomes K 6

DERMATO-VENEREOLOGIE Art. 21 pag. 1 coordination officieuse. SECTION 9. Dermato-vénéréologie Injection sclérosante pour angiomes K 6 DERMATO-VENEREOLOGIE Art. 21 pag. 1 SECTION 9. Dermato-vénéréologie. "Art. 21. 1 er. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E)

Plus en détail

Cancer de la peau Risques et dépistage. Une information de la Ligue contre le cancer

Cancer de la peau Risques et dépistage. Une information de la Ligue contre le cancer Cancer de la peau Risques et dépistage Une information de la Ligue contre le cancer Table des matières La peau 3 Les six types de peau 4 Le cancer de la peau 6 Causes et facteurs de risque 11 Dépistage

Plus en détail

Devant un prurit vulvaire... Dr Sylvie Sotter Le Havre 1/12/2016

Devant un prurit vulvaire... Dr Sylvie Sotter Le Havre 1/12/2016 Devant un prurit vulvaire... Dr Sylvie Sotter Le Havre 1/12/2016 Prurit vulvaire Prurit : inconfort qui donne envie de gratter afin d obtenir un soulagement Fréquent Recrudescence nocturne ou vespérale

Plus en détail

La responsabilité professionnelle des dermatologues. Germain DECROIX, le Sou Médical MACSF

La responsabilité professionnelle des dermatologues. Germain DECROIX, le Sou Médical MACSF La responsabilité professionnelle des dermatologues Germain DECROIX, le Sou Médical MACSF SINISTRALITE (1985-2014)(a) MEDECINS (tous exercices et spécialités confondus) 2 1,5 1 0,5 1985 1986 1987 1988

Plus en détail

Quel diagnostic vous évoquez et Qu est ce que vous proposez pour cette ulcération pigmentée de la pointe nasale!

Quel diagnostic vous évoquez et Qu est ce que vous proposez pour cette ulcération pigmentée de la pointe nasale! Ulcération pigmentée Quel diagnostic vous évoquez et Qu est ce que vous proposez pour cette ulcération pigmentée de la pointe nasale! Carcinome baso cellulaire. une exérèse avec cicatrisation dirigée a

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Chapitre 3 Cancers de la cavité buccale Généralités Les cancers de la cavité buccale représentent environ 30 % des cancers ORL (REF). Le type histologique le plus fréquent est le carcinome épidermoide

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Carcinomes cutanés épithéliaux

Carcinomes cutanés épithéliaux Cancers de la peau C Robert et C Mateus Carcinomes cutanés épithéliaux Il existe 2 types de carcinomes cutanés épithéliaux : le carcinome épidermoïde (CE) et le carcinome basocellulaire (CBC). La majorité

Plus en détail

Populations à risque de carcinome anal

Populations à risque de carcinome anal Populations à risque de carcinome anal Identification - Dépistage Traitements des stades «intra-muqueux» Prévention Ghislain STAUMONT Clinique St Jean Languedoc - Hôpital Rangueil - TOULOUSE Conflits d

Plus en détail

Cancers pancréas et foie

Cancers pancréas et foie Cancers pancréas et foie généralités C.Demoor IFSI décembre 2016 Cancers du pancréas Anatomie Cancer pancréas: quelques données Epidémiologie: 5000 décès par an Age de survenue 70 ans Survie à 1 an :

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail