étude sur l incidence économique et sur la croissance d un secteur à forte valeur au Nouveau-Brunswick : les assurances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "étude sur l incidence économique et sur la croissance d un secteur à forte valeur au Nouveau-Brunswick : les assurances"

Transcription

1 RAPPORT SOMMAIRE étude sur l incidence économique et sur la croissance d un secteur à forte valeur au Nouveau-Brunswick : les assurances plus de 340 compagnies croissance de l emploi de 49 % au cours des six dernières années croissance de l emploi de 15 % au cours des trois prochaines années

2 FÉVRIER 2012 Le présent document fait le résumé de deux rapports rédigés pour le Bureau d'assurance du Canada : le premier, intitulé Assessing the Impact of the Insurance Sector in New Brunswick: An economic footprint analysis (2012), a été rédigé par le Conference Board du Canada; il présente une évaluation générale des retombées économiques de l industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick, dont les emplois directs et indirects, le produit intérieur brut, les avantages fiscaux directs et indirects pour le gouvernement, ainsi que d'autres retombées pour l'économie provinciale. Il contient également une évaluation détaillée de l industrie de l'assurance de dommages au Nouveau-Brunswick. Le deuxième rapport, rédigé par Jupia Consultants Inc. et intitulé Le secteur des assurances au Nouveau-Brunswick : Un moteur de croissance économique (2012), évalue l'importance et la portée de l industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick, ses retombées économiques dans les différentes régions ainsi que son potentiel de croissance. Il aborde de plus certains des problèmes liés à l'avenir de cette industrie. Auteurs : Partenaires du rapport : Bailleurs de fonds :

3 : Table des Matières 1. Assurances : un service essentiel pour les particuliers et les entreprises 1 2. Un moteur économique important pour le Nouveau-Brunswick 1 3. L assurance au Nouveau-Brunswick : retombées économiques 2 4. L industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick : au-delà de la province 4 5. Au Nouveau-Brunswick, les dépenses relatives aux assurances restent dans la province 5 6. Des retombées économiques pour toutes les régions du Nouveau-Brunswick 6 7. Courtiers d assurance : des retombées économiques dans tout le Nouveau-Brunswick 7 8. Une industrie dominée par les petites et moyennes entreprises 7 9. La valeur ajoutée de l industrie de l assurance est importante Mettre à profit la croissance de l industrie : Renforcer la plus-value de l industrie de l assurance Conclusion 11 Rapport sommaire

4 1. Assurances : un service essentiel pour les particuliers et les entreprises L industrie de l assurance joue un rôle crucial dans l économie du Nouveau-Brunswick en assumant une partie du risque financier inhérent à de nombreuses situations : gestion d une entreprise, conduite d une voiture, possession ou location d une maison, etc. L industrie de l assurance de dommages concerne à peu près tous les habitants et toutes les entreprises du Nouveau-Brunswick puisqu elle permet de protéger sa maison, son véhicule automobile et son entreprise. L assurance de personnes quant à elle offre à tous les Néo-Brunswickois une protection vitale. Les assurances visent donc à limiter les risques se rapportant à des événements inattendus. En plus d indemniser en cas de sinistres, l assurance de dommages vise à prévenir ceux-ci. Pendant des décennies, les compagnies offrant une assurance de dommages ainsi que le Bureau d assurance du Canada (BAC) ont travaillé en partenariat avec les collectivités et les fonctionnaires en ce qui concerne entre autres la sécurité routière, la prévention des incendies et les campagnes contre le vol, ainsi que de nombreux autres projets liés à la sécurité. Plus récemment, l industrie a incité les différents gouvernements du pays à élaborer une stratégie globale relative aux conséquences des phénomènes météorologiques violents sans cesse croissants attribuables au changement climatique. 2. Un moteur économique important pour le Nouveau-Brunswick Au Nouveau-Brunswick, l industrie de l assurance est constituée de 385 compagnies qui emploient directement quelque personnes. Ces emplois sont répartis de la façon suivante : plus de auprès des assureurs, et quelque auprès des agences d assurance, courtiers et compagnies connexes. En ce qui concerne le secteur privé de la province, plus de deux personnes sur cent travaillent dans l industrie de l assurance. Celle-ci emploie donc davantage de personnes que les secteurs de l immobilier, de l hébergement, de l architecture, de l ingénierie et des services connexes, pour n en nommer que quelques-uns. L INDUSTRIE DE L ASSURANCE AU NOUVEAU-BRUNSWICK : SURVOL ASSURANCE DE DOMMAGES : (Y COMPRIS AUTO, HABITATION ET ENTREPRISE) 22 compagnies. ASSURANCE DE PERSONNES : 20 compagnies. COURTIERS D'ASSURANCE, AGENCES D'ASSURANCE ET AUTRES SERVICES : Le Nouveau-Brunswick compte quelque 340 agences d'assurance, courtiers d'assurance et compagnies connexes. FOURNISSEURS DE SERVICES : Des CENTAINES de compagnies tirent des revenus de l industrie de l assurance : construction, réparation automobile, services médicaux, services juridiques, etc. Au Nouveau-Brunswick, la part que représente l industrie de l assurance dans le produit intérieur brut (PIB) est supérieure à celle de l exploitation minière, de l agriculture ou des centres d appel. L industrie de l assurance offre des salaires relativement élevés, c est-à-dire 29 pour cent de plus, en moyenne, que les autres secteurs de la province. Le saviez-vous? En 2010, l industrie de l assurance de dommages a versé, au Nouveau-Brunswick, plus de 546 millions de dollars en indemnités nettes, relativement aux biens des particuliers, aux biens des entreprises, à l automobile et à la responsabilité civile. 1 L industrie des assurances en Nouveau-Brunswick

5 3. L assurance au Nouveau-Brunswick : retombées économiques Selon le Conference Board, la contribution directe de l industrie de l assurance à l économie du Nouveau- Brunswick en 2010 était de 440,1 millions de dollars. Si l on tient compte toutefois de toutes les retombées, ce chiffre grimpe à 781,2 millions de dollars, ce qui donne un multiplicateur économique de 1,78. Cette contribution à l activité économique signifie également que le secteur est à l origine de quelque emplois dans la province, beaucoup plus que les personnes qui étaient directement employées par le secteur en La part que représentait l assurance de dommages, dans le PIB, en 2010, était de 278 millions de dollars, c est-àdire quelque emplois directs. ANCRAGE DE L INDUSTRIE DE L ASSURANCE AU NOUVEAU-BRUNSWICK TD ASSURANCE CROIX BLEUE MEDAVIE COOPERATORS INSURANCE ASSOMPTION VIE WAWANESA FIRST CANADIAN TITLE ALLSTATE DU CANADA AVIVA CANADA LE GROUPE D'ASSURANCE ECONOMICAL INTACT ASSURANCE JOHNSON ASSURANCE PIB ET INCIDENCE SUR L EMPLOI AU NOUVEAU-BRUNSWICK (2010) Incidence directe, indirecte et secondaire (en millions de $, ) Assureurs de dommages Assureurs frais médicaux, maladie et vie Agents et courtiers Industrie de l'assurance - Total 141 $ 161,4 $ 137,7 $ MULTIPLICATEUR DE 1,97 278,3 $ MULTIPLICATEUR DE 1,96 316,3 $ MULTIPLICATEUR DE 1,35 186,6 $ 440,1 $ MULTIPLICATEUR DE 1,78 Légende PIB réel Incidence totale sur le PIB INCIDENCE TOTALE SUR L'EMPLOI Assureurs de dommages Assureurs frais médicaux, maladie et vie Agents et courtiers Industrie de l'assurance - Total ,2 $ Source : Le Conference Board du Canada, Statistique Canada. Le saviez-vous? L impôt sur le revenu d un employé moyen de l industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick est de 50 pour cent plus élevé que la moyenne de tous les travailleurs néo-brunswickois. L industrie de l assurance génère donc d importantes recettes fiscales au gouvernement provincial et aux administrations locales. 1 PIB exprimé en dollars constants pour 2002 afin de permettre une comparaison dans le temps ajustée selon l inflation. Rapport sommaire 2

6 Le rapport du Conference Board du Canada mesure l augmentation de l activité économique globale et des emplois que permet l industrie de l assurance, laquelle entraîne une hausse des revenus du travail et des bénéfices des sociétés, c est-à-dire deux sources importantes de revenus pour les gouvernements fédéral et provinciaux. En 2010, l on estime que l industrie de l assurance au N.-B. a apporté des recettes de 228,8 millions de dollars aux coffres du gouvernement. 2 L industrie de l assurance permet également aux administrations municipales de la province d accumuler chaque année au moins 6,5 M$ en impôts fonciers; ce montant toutefois ne fait pas partie de l étude du Conference Board. 3 Les retombées de l industrie de l assurance vont bien au-delà des emplois directs et de l activité économique. En effet, bon nombre d emplois du domaine juridique, de la construction, de la réparation automobile ainsi que d autres secteurs sont indirectement liés aux assurances. D ailleurs, de très nombreuses activités commerciales et communautaires dépendent du secteur des assurances. Selon le rapport du Conference Board du Canada, l industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick génère 383 millions de dollars en revenu des particuliers par an, et 295,2 millions de dollars en revenu personnel disponible (après impôts). Ce niveau de revenu se traduit annuellement par des ventes au détail de l ordre de 114,7 millions de dollars. Selon les dépenses moyennes des ménages établies par Statistique Canada, la répartition des revenus personnels en fonction des différents postes de dépenses contribue à l économie provinciale de la manière suivante. Grâce au secteur des assurances, quelque 66,5 millions de dollars sont consacrés chaque année au logement (paiements hypothécaires, loyer, etc.), et 21,6 millions de dollars à l entretien ménager (services publics, entretien, etc.). Grâce au secteur des assurances, plus de 60 millions de dollars sont consacrés aux dépenses relatives aux véhicules personnels et à leur entretien; et quelque 42 millions de dollars à l alimentation, aux restaurants, etc. INCIDENCE FISCALE DU SECTEUR DES ASSURANCES (millions de $) 44 % 101,5 $ Impôts des sociétés (niveaux provincial et fédéral) 31 % 70, 3 $ Taxes indirectes 25 % 57 $ Impôts sur le revenu des particuliers Source : Conference Board du Canada Le saviez-vous? Au Nouveau-Brunswick, l emploi total au sein de l industrie de l assurance a connu une croissance plus rapide que dans toutes les autres provinces du pays de 2004 à 2010, soit de 49 pour cent. La province se trouvant au deuxième rang était la Colombie-Britannique, avec seulement 19 pour cent. Au cours de cette période, emplois ont été créés par l industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick. 1 Cela comprend l impôt des sociétés, l impôt sur le revenu des particuliers ainsi que les impôts indirects. Ce chiffre ne comprend pas toutefois les taxes sur les primes versées par les compagnies d assurance. 2 Estimation basée sur les impôts fonciers moyens des ménages (2009). 3 L industrie des assurances en Nouveau-Brunswick

7 4. L industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick : au-delà de la province La majorité des compagnies d assurance établies au Nouveau-Brunswick ne servent pas seulement le marché provincial. Dans le cadre de l enquête réalisée pour ce rapport, les deux tiers des compagnies d assurance établies dans la province ont indiqué vendre leurs produits et services au reste du Canada. Au N.-B, une compagnie d assurance moyenne tire plus de 35 pour cent de ses revenus à l extérieur du Nouveau-Brunswick. Statistique Canada fournit des informations sur les exportations des industries canadiennes. Selon les données de cette agence, l industrie de l assurance du Nouveau-Brunswick est celle qui, de toutes les provinces canadiennes, exporte le plus. Pour chaque dollar produit par l industrie de l assurance de cette province, 0,143 $ correspondait en 2008 à des exportations 4 - soit 25 pour cent plus élevé que la moyenne nationale. INTENSITÉ DES EXPORTATIONS DU SECTEUR DES ASSURANCES Exportations internationales pour 1 $ de production industrielle 0,143 $ Nouveau-Brunswick 0,119 $ Ontario 0,115 $ Canada 0,114 $ Nouvelle-Écosse 0,099 $ Québec 0,088 $ Colombie-Britannique Source : Statistique Canada. Multiplicateurs provinciaux d entrées-sorties, Multiplicateurs et ratios 2008 pour 1 $ de production industrielle en choc exogène Au Nouveau-Brunswick, l industrie de l assurance est également l une des plus importantes industries d exportation basées sur les services, bien avant l ingénierie, la publicité, la comptabilité et l édition. EXPORTATIONS INTERNATIONALES POUR 1 $ DE PRODUCTION INDUSTRIELLE Industries de services exportatrices du Nouveau-Brunswick 0,152 $ - ÉDITEURS DE LOGICIELS 0,143 $ - ASSUREURS 0,122 $ - INDUSTRIES DU DIVERTISSEMENT ET DES LOISIRS 0,104 $ - ARCHITECTURE, GÉNIE ET SERVICES CONNEXES 0,034 $ - SERVICES DE PUBLICITÉ ET SERVICES CONNEXES 0,015 $ - ÉDITEURS DE JOURNAUX, DE PÉRIODIQUES, DE LIVRES ET DE RÉPERTOIRES Source : Statistique Canada. Multiplicateurs provinciaux d entrées-sorties, Multiplicateurs et ratios 2008 pour 1 $ de production industrielle en choc exogène Le saviez-vous? Ces dernières années, la majeure partie de la croissance de l industrie de l assurance au New-Brunswick était due à l élargissement de la gestion des sinistres, du service à la clientèle et d autres services aux marchés du Québec, de l Ontario et de l ouest du Canada. 4 Année la plus récente pour laquelle il existe des données. Rapport sommaire 4

8 5. Au Nouveau-Brunswick, les dépenses relatives aux assurances restent dans la province Quand un Néo-Brunswickois achète un ipod, un téléviseur ou des vêtements, ou va au cinéma, la plupart des dépenses relatives à ces achats permettent de soutenir l économie d autres provinces ou pays. Ceci n est pas le cas avec l industrie de l assurance, puisque l essentiel de son activité économique reste à l intérieur de la province. En effet, chaque dollar consacré à une prime d assurance engendre 77 cents de produit intérieur brut (PIB) pour le N.-B., soit directement par l intermédiaire des coûts d exploitation (masse salariale, installations, etc.), soit indirectement par le biais de la chaîne d approvisionnement. PIB TOTAL (DIRECT ET INDIRECT) AU NOUVEAU-BRUNSWICK - Pour 1 $ de PIB direct INGÉNIERIE PÉTROLIÈRE ET GAZIÈRE, CONSTRUCTION 2,65 $ SCIERIES ET PRÉSERVATION DU BOIS 2,33 $ ASSUREURS ARTS DU SPECTACLE, SPECTACLES SPORTIFS ET ACTIVITÉS CONNEXES AUTRES SERVICES PROFESSIONNELS, SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES ÉDITEURS DE LOGICIELS ARCHITECTURE, GÉNIE ET SERVICES CONNEXES 1,34 $ 1,29 $ 1,21 $ 1,20 $ 1,72 $ CABINETS DE MÉDECINS ATELIERS D USINAGE 1,11 $ 1,10 $ Source : Statistique Canada, Tableaux d entrées-sorties 2007 Source: Statistics Canada I/O Tables Le saviez-vous? Parmi toutes les industries au Nouveau-Brunswick, celle des assurances possède l un des multiplicateurs d emploi les plus importants, puisque pour chaque emploi direct, trois emplois sont créés ailleurs dans l économie. Les industries comme le secteur cinématographique, l édition de logiciels ou les services d ingénierie possèdent un multiplicateur d emploi moins élevé dans la province. 5 L industrie des assurances en Nouveau-Brunswick

9 6. Des retombées économiques pour toutes les régions du Nouveau-Brunswick L industrie de l assurance est représentée dans tout le Nouveau-Brunswick. Selon Statistique Canada, il y a au moins une compagnie (assureur, courtier, agence, experts en sinistres, etc.) dans plus de 80 collectivités de la province. Soixante-six (66) compagnies se trouvent dans la région nord-est du Nouveau-Brunswick, allant de la Miramichi à Campbellton; 55 dans la région nord-ouest (de Woodstock à la frontière du Québec); 65 dans la région de Fredericton; 99 dans le Grand Moncton (sud-est du Nouveau-Brunswick), et 100 dans le Grand Saint John (de St. Stephen à Hampton). Ces chiffres comprennent seulement les compagnies directes et non pas les centaines d entreprises qui offrent des services connexes, comme la réparation automobile, la construction, la physiothérapie, etc. LE SECTEUR DES ASSURANCES AU NOUVEAU-BRUNSWICK - Compagnies par zone géographique (2011) (Les compagnies situées à Saint John, Moncton et Fredericton ne sont pas indiquées sur la carte, mais dans le tableau qui suit.) CAMPBELLTON EDMUNDSTON BATHURST MIRAMICHI MONCTON (MONC) FREDERICTON (FRED) Légende Assureurs : vie et maladie Assureurs : dommages Assureurs : assurances directes Agences et courtiers d assurance Experts en sinistres Source : Statistique Canada. Structure des industries canadiennes ( juin 2011). SAINT JOHN (SJ) Assureurs : vie et maladie Assureurs : dommages Assureurs : assurances directes Agences et courtiers d assurance Experts en sinistres Autres activités liées aux assurances Reste SJ MONC FRED du N.-B Le saviez-vous? Compte tenu de sa population active, Edmundston a la deuxième plus forte concentration d emplois dans l industrie de l assurance au Nouveau-Brunswick. En ce qui concerne l industrie de l assurance, il y a une très forte concentration d emplois à Moncton, Saint John, Fredericton, Edmundston et Bathurst. Rapport sommaire 6

10 7. Courtiers d assurance : des retombées économiques dans tout le Nouveau-Brunswick Au Nouveau-Brunswick, le réseau de courtiers d assurance est un élément essentiel de l industrie de l assurance. Selon Statistique Canada, environ personnes travaillent pour plus de 300 courtiers d assurance et entreprises connexes, qui offrent des services divers allant du choix d une assurance au traitement des réclamations. Selon l analyse des retombées économiques faite par le Conference Board, les courtiers d assurance et les services connexes ont généré en 2010 plus de 186 M$ en PIB 5 (retombées directes, indirectes et secondaires), représentant quelque emplois. Outre ces retombées, les courtiers d assurance soutiennent activement leurs communautés. Selon l enquête portant sur les courtiers d assurance, effectuée dans le cadre de ce rapport, 97 pour cent des courtiers ont apporté leur soutien à des organismes de bienfaisance, 86 pour cent ont parrainé des manifestations culturelles et sportives locales, et plus des trois quarts ont incité leur personnel à faire du bénévolat au sein de leur collectivité. 8. Une industrie dominée par les petites et moyennes entreprises Le Nouveau-Brunswick a su attirer d importants bureaux régionaux appartenant à certaines des plus importantes compagnies d assurance au Canada. La plupart des compagnies du secteur sont de petites entreprises disséminées dans toute la province. En effet, plus de 80 pour cent d entre elles possèdent moins de 10 employés, et 97 pour cent emploient moins de 50 personnes. Plus de 98 pour cent des agences et des courtiers d assurance et 96 pour cent des compagnies fournissant des services de traitement des réclamations possèdent moins de 50 employés. COMPAGNIES D ASSURANCE AU AU N.-B. N.-B. PAR PAR NIVEAU NIVEAU D EMPLOI D EMPLOI (2011) (2011) MOINS DE 10 SALARIÉS SALARIÉS SALARIÉS 200+ SALARIÉS Source : Statistique Canada. Structure des industries canadiennes (2011) Le saviez-vous? Au Nouveau-Brunswick, l industrie de l assurance est présente dans plus de 80 collectivités. 5 PIB exprimé en dollars constants pour 2002 afin de permettre une comparaison dans le temps ajustée selon l inflation. 7 L industrie des assurances en Nouveau-Brunswick

11 9. La valeur ajoutée de l industrie de l assurance est importante Le Nouveau-Brunswick offre aux compagnies d assurance un environnement concurrentiel. En effet, selon l étude effectuée en 2010 par KPMG, intitulée «Choix concurrentiels», les villes du Nouveau- Brunswick offrent un avantage concurrentiel significatif pour les services administratifs, par rapport aux grands centres urbains comme Toronto, Calgary, New York et Boston. Il s agit de coûts plus faibles pour les salaires et les installations, ainsi qu une charge fiscale moins élevée. Selon le Bureau d assurance du Canada, la charge fiscale des assureurs de dommages du Nouveau-Brunswick est dans l ensemble moins élevée que dans la plupart des autres provinces canadiennes. Le nombre d emplois augmente de plus en plus dans l industrie de l assurance. En 2010, seules deux autres provinces avaient un pourcentage de main-d œuvre plus élevé dans le secteur des assurances. Au Nouveau- Brunswick, le taux de roulement du personnel est également bien inférieur à la moyenne. TOTAL DES COÛTS SENSIBLES À À L EMPLACEMENT (millions de $) Arrière-guichet de 145 personnes (millions de $) Arrière-guichet de 145 personnes SAN FRANCISO, CA 13,58 $ BOSTON, MA 12,85 $ CHICAGO, IL 12,04 $ TORONTO, ON 11,77 $ DENVER, CO 11,76 $ EDMONTON, AB 11,39 $ VANCOUVER, C.-B. 11,27 $ HALIFAX, N.-É. 10,37 $ FREDERICTON, N.-B. 10,03 $ MONCTON, N.-B. 9,89 $ Source : Choix concurrentiels, KPMG (2010) En outre, la présence d une main-d œuvre bilingue permet aux compagnies d assurance de cibler, à partir de cette province, le marché québécois ainsi que d autres marchés francophones au pays. Rapport sommaire 8

12 10. Mettre à profit la croissance de l industrie : Le secteur des assurances du Nouveau-Brunswick connaît la plus forte croissance au Canada, principalement en raison de l expansion des entreprises dans les marchés régionaux et nationaux. Le potentiel de croissance du secteur dans cette province s articule autour de quatre grandes catégories. 1. Croissance organique : Le potentiel de croissance interne de l industrie est considérable. Selon les consultations menées dans le cadre de ce rapport, quelque 260 nouveaux emplois devraient être créés dans les trois prochaines années. Cette estimation est seulement basée sur un échantillon, puisqu au moment des consultations, de nombreuses compagnies ne disposaient pas de données sur la croissance de l emploi. 2. Expansion sur le plan national : Le potentiel d expansion des compagnies néo-brunswickoises actuelles au plan national est lié à la croissance organique. En effet, au moins un tiers des entreprises consultées ont indiqué avoir déterminé les domaines offrant une expansion au niveau national à partir des bureaux situés au N.-B. (p. ex. gestion des sinistres, service à la clientèle ou formation). 3. Élargir la portée du secteur/constituer un ensemble : Mis à part les sièges sociaux, la plupart des compagnies d assurance sont axées sur la gestion des sinistres et d autres activités du service à la clientèle, à partir de leurs bureaux au Nouveau-Brunswick. Il est donc possible d élargir l éventail des activités menées à partir du Nouveau- Brunswick. Trois de ces compagnies font déjà de la modélisation actuarielle et des activités connexes. Les relations entre le secteur de la technologie de l information et des communications et le secteur des assurances pourraient se multiplier. Le Nouveau-Brunswick pourrait de plus cibler les compagnies d assurance et leurs fonctions dans les médias sociaux. 4. Attirer des compagnies internationales : Trois autres provinces canadiennes ont attiré des compagnies d assurance internationales. La baisse importante des coûts des télécommunications rend désormais réaliste le côté économique de la chose. Grâce à sa main-d œuvre bilingue (français et anglais), le Nouveau-Brunswick est attrayant pour les marchés francophones européens. 9 L industrie des assurances en Nouveau-Brunswick

13 11. Renforcer la plus-value de l industrie de l assurance Selon les consultations menées auprès de l industrie ainsi que l étude d un certain nombre d autres projets de développement du secteur des finances en Amérique du Nord, les intervenants locaux et provinciaux (gouvernement et industrie) devraient entreprendre certaines initiatives pour favoriser la croissance du secteur des assurances. Développer le bassin de talents en attirant une main-d œuvre qualifiée (grâce à l immigration et en attirant des personnes ailleurs au Canada) ainsi qu en multipliant les possibilités de formation, y compris la création d un programme offert dans les collèges communautaires. Au Canada atlantique, les collèges n offrent actuellement aucun programme de formation qui se concentre sur l industrie de l assurance. Promouvoir l industrie de l assurance auprès des Néo-Brunswickois en tant que choix de carrière intéressant. L industrie offre en effet des salaires supérieurs à la moyenne ainsi qu une foule de possibilités de carrière. Favoriser la mise en place de programmes d éducation coopératifs avec l industrie de l assurance. La création de liens plus étroits entre l industrie de l assurance et les institutions d enseignement permettra de renforcer la plus-value et de de favoriser la croissance de l industrie. Mettre en place un régime réglementaire stable et prévisible. L incertitude liée à la réglementation pourrait freiner les investissements de l industrie au Nouveau-Brunswick. Les compagnies qui sont incertaines quant à ce que leur réserve le régime réglementaire pourraient différer leurs investissements ou transférer des services administratifs ou de soutien dans un environnement commercial qu elles considèrent plus favorables. Rendre le Nouveau-Brunswick attrayant auprès de l industrie de l assurance. Il pourrait être utile de mettre en place un groupe composé de représentants des compagnies, de responsables du développement économique, de représentants du secteur de l éducation ainsi que d un certain nombre d autres intervenants, dans le but de favorier la croissance de l industrie dans la province. Rapport sommaire 10

14 12. Conclusion Au Nouveau-Brunswick, l industrie de l assurance est un important moteur économique. La croissance des emplois y est en effet beaucoup plus rapide que dans toutes les autres provinces du pays depuis le début des années Les entreprises qui se sont installées au Nouveau-Brunswick pour servir leurs clients au niveau national sont responsables d une grande partie de cette croissance. Les activités liées aux exportations permettent d alimenter des centaines d emplois et de générer des millions de dollars en recettes fiscales pour le Nouveau-Brunswick. Le rapport du Conference Board du Canada conclut qu au Nouveau-Brunswick, l industrie de l assurance représente quelque emplois et génère plus de 780 millions de dollars de PIB. Chaque année, cela signifie plus de 228 M$ de taxes pour les différents gouvernements. Les prochaines années offrent un énorme potentiel de croissance. Selon les entreprises consultées pour le présent rapport, quelque 260 emplois devraient être créés au Nouveau-Brunswick au cours des trois prochaines années. La croissance de l industrie ne peut cependant pas être tenue pour acquise. Les intervenants communautaires, y compris le gouvernement, ont un rôle à jouer pour veiller à ce que la plus-value reste forte et se renforce au cours des années à venir. 11 L industrie des assurances en Nouveau-Brunswick

15

16 pour plus d information, visiter le site

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Analyse des retombées économiques du modèle d assurance automobile publique

Analyse des retombées économiques du modèle d assurance automobile publique Annexe N Annexe N. Retombées économiques du modèle néo-brunswickois d assurance publique Analyse des retombées économiques du modèle d assurance automobile publique Rapport présenté au Comité spécial de

Plus en détail

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Le rapport Pleins feux sur la fiscalité est un supplément à l édition 2014 de l étude Choix concurrentiels, rapport mondial publié

Plus en détail

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente Voyages et tourisme 31 Survol Le tourisme est une importante industrie au Canada. En 2007, les dépenses de ce secteur ont atteint 70,6 milliards de dollars courants, une hausse de 4 % par rapport à l année

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article Jeux de hasard 2011 par Katherine Marshall 23 septembre 2011 Statistique Canada Statistics

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses Cette fiche de données sur la sécurité économique analyse les caractéristiques des dépenses au Canada en examinant les aspects suivants : - Les dépenses

Plus en détail

Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015

Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015 Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015 Présentation Origine et mission L assurance, un puissant moteur économique pour la région Québec-Lévis La face cachée des membres de Puissance Onze PUISSANCEONZE.CA

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages

L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages Pierre Babinsky Directeur des communications et des affaires publiques École d été de l UQÀM 2015 La réduction des impacts et la communication

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Pour la période prenant fin le 31 décembre 2011 Message du président du Conseil d administration et du président directeur général

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat Cartographie des employés, un aéroport en plein essor faits saillants Organismes et entreprises Près de 30 entreprises et organismes établis sur le site de l aéroport 3 700 emplois directs au sein de ces

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

du tourisme au Canada:

du tourisme au Canada: MARS 2012 À L INTÉRIEUR: Le présent rapport contient la dernière mise à jour du projet portant sur l offre et la demande de main-d œuvre en tourisme. des tendances démographiques et économiques à long

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du. province de Québec Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec May 12, 2009 Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage PRB 05-25F Service d information et de recherche parlementaires Bibliothèque du Parlement Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage Marc-André Pigeon Le 16 septembre 2005 INTRODUCTION

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information L étude Choix concurrentiels compare les coûts d exploitation d une entreprise et d autres facteurs de compétitivité dans plus de 100 villes de 10 pays. Cette étude aide les entreprises

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Modérateur: Jean-Pierre Lessard

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

De l immobilier et du Hockey!

De l immobilier et du Hockey! De l immobilier et du Hockey! Cercle Finance du Québec Restaurant Michelangelo - Québec Mercredi 28 octobre 2015 Mario Lefebvre Président-directeur général Institut de développement urbain du Québec mlefebvre@iduquebec.com

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Technologie numérique et utilisation d'internet, 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu pour plus de 136 milliards de dollars de biens et de services sur Internet en 2013, en hausse par rapport à 122

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.2/214/3 Distr. générale 12 février 214 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe d

Plus en détail

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Résumé et extraits du rapport du Groupe de travail sur les services financiers internationaux de la C.-B. AdvantageBC Centre d affaires

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA Faits saillants D après la première publication des résultats de l Enquête nationale auprès

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Impact économique du secteur des coopératives George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Tendances Les coopératives au Canada 350 300 250 200 150 100 50 0 Les coopératives en Nouvelle- Écosse

Plus en détail

RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA

RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA RECHERCHE RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA Conseil des technologies de l information et des communications Hiver 2015 1 RECHERCHES PAR

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces

Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

Pour diffusion immédiate

Pour diffusion immédiate Pour diffusion immédiate Selon RE/MAX, la plupart des marchés de l habitation au Canada retrouveront des conditions équilibrées en 2012, tandis que le prix des propriétés résidentielles devrait fracasser

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 214-14-F Le 19 janvier 215 Alexandre Gauthier Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Voyages entre le Canada et les autres pays, décembre 2013 Les résidents canadiens ont effectué 1,2 million de voyages d'une nuit ou plus en automobile aux États-Unis en décembre, en hausse de 8,7 % par

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin

Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Crédit d impôt de l Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques Bulletin Ministère des Finances Le 2 novembre 2015 Le 23 avril 2015, le gouvernement a annoncé des changements proposés

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises

Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises Jean-Pierre Voyer, SRSA Table ronde Canada-Québec sur les PME et le développement des compétences, Montréal, 24 février

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Mars 2015 ISBN 978-1-4605-0772-8 PDF (FR) 978-1-4605-0774-2 PDF (EN) 978-1-4605-0773-5

Mars 2015 ISBN 978-1-4605-0772-8 PDF (FR) 978-1-4605-0774-2 PDF (EN) 978-1-4605-0773-5 Mars 2015 ISBN 978-1-4605-0772-8 PDF (FR) 978-1-4605-0774-2 PDF (EN) 978-1-4605-0773-5 Reconnaissance publique d appui financier Cette étude a été réalisée grâce à l appui financier du Fonds de développement

Plus en détail

Les dépenses des consommateurs au chapitre de la culture en 2003 pour le Canada, les provinces et 15 régions métropolitaines

Les dépenses des consommateurs au chapitre de la culture en 2003 pour le Canada, les provinces et 15 régions métropolitaines Les dépenses des consommateurs au chapitre de la culture en 2003 pour le Canada, les provinces et 15 régions métropolitaines http://www.hillstrategies.com info@hillstrategies.com Regards statistiques sur

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières Guide sur l application des TAXES À LA CONSOMMATION (incluant la TVH pour la province de l Ontario en vigueur le 1 er juillet 2010) Mai 2010 Guide sur l application

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances LES BONS CHOIX : RÉDUIRE LES IMPÔTS POUR CRÉER DES EMPLOIS Pour diffusion immédiate Le 27 mars 2003 Le budget de 2003 reflète la grande priorité qu accorde le gouvernement de Ernie Eves aux réductions

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires Le marché du travail au Canada : Les salaires Cette fiche de données sur le marché du travail présente une analyse des données actuelles pour le Canada et les provinces sur : - Les salaires hebdomadaires;

Plus en détail

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE L AGRICULTURE POUR LE QUÉBEC Préparée pour l Union des producteurs agricoles 31 octobre 2014 Siège social : 825, rue Raoul-Jobin, Québec (Québec) Canada, G1N 1S6

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES 08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES La présente section du coffre à outils répertorie diverses formes d aide financière pouvant être offertes aux propriétaires de biens patrimoniaux (programmes d aide,

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL STATISTIQUE CANADA 15 FÉVRIER 2002 1 MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL

Plus en détail

Points de vue 2002 Contenu

Points de vue 2002 Contenu Points de vue 2002 Contenu Environ 1 200 gestionnaires et dirigeants syndicaux des secteurs et ont participé à l enquête Points de vue 2002. Cette enquête particulière est menée par le CSPC tous les deux

Plus en détail

Éducation postsecondaire, Formation et Travail John Calhoun 25 novembre 2015

Éducation postsecondaire, Formation et Travail John Calhoun 25 novembre 2015 Éducation postsecondaire, Formation et Travail John Calhoun 25 novembre 2015 Aperçu de la présentation Tendances démographiques Marché du travail actuel Projets et investissements majeurs Aperçu du marché

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2014 0,0272

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2014 0,0272 COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES Tarifs en vigueur le 1 er avril 2014 0,0272 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 MÉTHODE 7 FAITS SAILLANTS 9 Clients résidentiels

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal

Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal Retombées économiques de la vente et l achat de propriétés par l entremise du système MLS dans la province de Québec et l agglomération de Montréal vente et l achat de propriétés par l entremise du système

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

Guide des programmes et des services offerts par l Agence de promotion économique du Canada atlantique. Ensemble, pour une économie plus forte

Guide des programmes et des services offerts par l Agence de promotion économique du Canada atlantique. Ensemble, pour une économie plus forte Guide des programmes et des services offerts par l Agence de promotion économique du Canada atlantique Ensemble, pour une économie plus forte Table des matières 1. Démarrer votre entreprise Trouver des

Plus en détail