L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL"

Transcription

1 L PLIFICTEU OPÉTIONNEL I. L PLIFICTEU OPÉTIONNEL IDÉL I. Circuit intégré rpèr Un mplificatur Opérationnl (.O.) st un circuit intégré accssibl par V t V 3 + t un born d 8 borns. Il y a dux borns d ntré : ( ) ( ) sorti V (6). Pour fonctionnr, un.o. doit êtr alimnté par dux sourcs continus d f..m. +V CC = 5V (7) t V CC = -5V (4). L point commun aux dux sourcs définit la mass du montag. E E Vcc + Vcc born 7 born 4 + Vcc - Vcc Ls borns t 5 srvnt à corrigr un évntull tnsion d décalag. La born 8 n st pas conncté. ur un schéma, on omt généralmnt d rprésntr ls tnsions d alimntation d l.o. mais lls sont indispnsabls à son fonctionnmnt. i + présntation d'un.o. V E + i V VE marqu important : Ds courants qui n sont pas rprésntés sur l schéma arrivnt t partnt d la mass par ls alimntations. Il n faut donc pas appliqur la loi ds nœuds (donc l théorèm d illman) à la mass. On n l appliqura pas n sorti d l amplificatur opérationnl car on n connaît pas l courant d sorti. I. égims d fonctionnmnt On définit = V + V. E E marqu : ttntion à l orintation d la tnsion. Ls borns (+) t ( ) n sont pas équivalnts. V V + régim d uration positiv régim d uration négativ min max régim linéair V Caractéristiqu d l amplificatur opérationnl Il n y a pas d born pour la mass sur l circuit intégré. L courant maximal débité par un.o. st d l ordr d grandur d m. C courant n st pas négligabl par rapport aux autrs courants t dans crtains conditions (par xmpl résistanc d charg ptit), on put avoir un uration n courant. L amplificatur opérationnl (3-9) Pag sur 8 JN Bury

2 On a trois régims possibls : régim linéair : V = µ pour [, min max ]. µ st l gain différntil n continu ou gain statiqu. régim d uration positiv : V = V +. régim d uration négativ : V = V. V + t V ont ds valurs voisins n valur absolu t très légèrmnt infériurs à la tnsion d alimntation. On prndra par la suit V = V t V = V + ( 5 V) V =. 5 + Ordrs d grandur : µ = ; i ; i pour un TL8. Conséquncs pratiqus : Ls courants i + t i - sont négligabls dvant ls autrs courants. V 5 4 Pour êtr n régim linéair, on doit avoir : =, 5 V. On néglig dvant ls autrs 5 µ tnsions. Étant donné l ordr d grandur d, l amplificatur opérationnl sra sûrmnt uré sans précaution particulièr. La boucl d rtour ou boucl d rétroaction doit rvnir sur l ntré invrsus pour qu l amplificatur opérationnl fonctionn n régim linéair. Dans ls xrcics, l énoncé précis si l amplificatur opérationnl fonctionn n régim linéair ou n régim d uration. il fonctionn n régim linéair, il faut s assurr qu il n y a pas d uration n tnsion V < V. On pourra évntullmnt tnir compt d autrs défauts d l amplificatur opérationnl. ( ) I.3 odèl d l amplificatur opérationnl idéal.o. idéal : µ = t i + = i - = En régim linéair : = i <, alors V = V (uration négativ). i >, alors V = V (uration positiv). VE i + = i = V E + présntation d'un.o. idéal V V V régim d uration positiv régim d uration négativ régim linéair V Caractéristiqu d l.o. idéal L amplificatur opérationnl (3-9) Pag sur 8 JN Bury

3 I.4 éthod d résolution ds montags comportant ds amplificaturs opérationnls D façon systématiqu, on appliqura l théorèm d illman (évntullmnt la loi ds nœuds n trms d potntil 3 l amplificatur opérationnl. si on vut fair intrvnir ds intnsités) à tous ls nœuds sauf à la mass t à la sorti d Il manqu un équation qui st l équation d fonctionnmnt d l O : = si l amplificatur opérationnl idéal st n régim linéair. V = V ou V = V si l amplificatur opérationnl st n régim d uration. II. ONTGE COPOTNT DE PLIFICTEU OPÉTIONNEL IDÉUX EN ÉGIE LINÉIE II. ontag soustractur B V V u V On suppos l amplificatur opérationnl idéal n régim linéair. ucun courant n rntr dans ls ntrés (+) t ( ) t = V V =. B Bilan ds nœuds : 4 nœuds, B, t. marqu : Dans crtains montags, on n rprésnt pas la résistanc u puisqu comm on va l voir, la tnsion d sorti st indépndant d u. On introduira toujours comm inconnu. Équations : Il y a donc 4 = 3 nœuds indépndants. théorèm d illman n théorèm d illman n B = ( régim linéair) On appliqu donc l théorèm d illman à tous ls nœuds du montag sauf à la mass t n sorti d l.o. V V V B + = V = V B V + = + marqu : On put appliqur l théorèm d illman n B car aucun courant n rntr par l ntré non invrsus. Il n faut pas oublir la résistanc ntr B t la mass qui st un nœud. V La duxièm équation donn : V =. On n déduit qu : V = V = V = V + V. D où : V = V V B B Commntairs : On a un montag soustractur. V st indépndant d u. V 3 L théorèm d illman n st qu un conséqunc d la loi ds nœuds n trms d potntil. L amplificatur opérationnl (3-9) Pag 3 sur 8 JN Bury

4 La rlation précédnt st valabl à condition d êtr n régim linéair. On a un rétroaction d la sorti sur l ntré invrsus. Un fonctionnmnt linéair st donc possibl. Il faut s assurr qu il n y a pas d V V i < i. uration n tnsion ( < ) ou n courant ( sorti O sorti O max ) marqu : L adjctif «opérationnl» d.o. s justifi car ds montags à bas d.o. prmttnt d réalisr ds opérations mathématiqus (soustractur, invrsur, non-invrsur, dérivatur, intégratur, ). II. ontag invrsur V V On suppos l amplificatur opérationnl idéal n régim linéair. ucun courant n rntr dans ls ntrés (+) t ( ) t = V V =. V V théorèm d illman n V + = + = ( régim linéair) V = Pour un montag invrsur, l gain du montag vaut : V = V Commntairs : On a un montag invrsur (sign ). L gain st indépndant d montag qui st après. Il n dépnd qu d t / La rlation précédnt st valabl à condition d êtr n régim linéair. On a un rétroaction d la sorti sur l ntré invrsus. Un fonctionnmnt linéair st donc possibl. Il faut s assurr qu il n y a pas d V V i < i. uration n tnsion ( < ) ou n courant ( sorti O sorti O max ) II.3 ontag non-invrsur V V On suppos l amplificatur opérationnl idéal n régim linéair. ucun courant n rntr dans ls ntrés (+) t ( ) t = V V =. V théorèm d illman n V + = + = ( régim linéair) V V = V = + V L amplificatur opérationnl (3-9) Pag 4 sur 8 JN Bury

5 Pour un montag non-invrsur, l gain du montag vaut : V = + V Commntairs : On a un montag non-invrsur (sign +). L gain st indépndant d montag qui st après. Il n dépnd qu d t / La rlation précédnt st valabl à condition d êtr n régim linéair. On a un rétroaction d la sorti sur l ntré invrsus. Un fonctionnmnt linéair st donc possibl. Il faut s assurr qu il n y a pas d V V i < i. uration n tnsion ( < ) ou n courant ( sorti O sorti O max ) II.4 ontag suivur V V On suppos l amplificatur opérationnl idéal n régim linéair. ucun courant n rntr dans ls ntrés (+) t ( ) t = V V =. L impédanc d ntré st Z Qul st l intérêt du suivur dans l montag n? V = = t Z = (voir chapitr sur ls impédancs d ntré t d sorti). I Z g V C V Z g V C V E g E g montag n montag n Dans l montag n, la tnsion aux borns d C dépnd d l impédanc avoir un tnsion indépndant d Z, on utilisra l montag n. g Z g du génératur. i on souhait L montag suivur st très souvnt utilisé dans ls problèms d concours : V = V L impédanc d ntré st : Z = L impédanc d sorti st : Z = L montag suivur prmt d avoir un tnsion aux borns d la charg indépndant d l impédanc intrn du génératur utilisé. On a transformé l génératur rél n génératur parfait (car i + = ). On dit qu on a réalisé un adaptation d impédancs pour l transfrt n tnsion. L amplificatur opérationnl (3-9) Pag 5 sur 8 JN Bury

6 II.5 ontag sommatur invrsur V V V 3 3 V On suppos l amplificatur opérationnl idéal n régim linéair. ucun courant n rntr dans ls ntrés (+) t ( ) t = V V =. Équations : ( ) = régim linéair théorèm d illman n = V = V V V V V V V V = 3 V V V 3 On n déduit qu : V = V = V + V + V Cas particulir : = = 3 = : ( ) 3 L montag st un additionnur invrsur. Pour avoir un montag sommatur, il suffit d rajoutr un montag invrsur drrièr la sorti. II.6 ontag dérivatur a) Comportmnt tmporl régim transitoir i q C V GBF V On suppos l amplificatur opérationnl idéal n régim linéair. ucun courant n rntr dans ls ntrés (+) t ( ) t = V V =. Équations : = V = régim linéair = V V loi ds nouds n trms d potntil n i + = Il faut rlir l intnsité i à la tnsion d ntré V. L amplificatur opérationnl (3-9) Pag 6 sur 8 JN Bury

7 dq i = q = C V V = CV dt dv V = C. d t oit q la charg du condnur. On a t ( ) d On a donc C V V + = d t La sorti st donc proportionnll à la dérivé du signal d ntré. marqu : Ctt xprssion st valabl pour ds signaux d ntré n bass fréqunc. Pour xpliqur l comportmnt du montag à haut fréqunc, il faut prndr l modèl du prmir ordr d l amplificatur opérationnl. Expérimntalmnt, on plac n séri un résistanc n séri avc l condnur pour diminur l acuité d la résonanc qui apparaît pour un crtain fréqunc. b) Comportmnt fréquntil Un GBF délivr un tnsion sinusoïdal v ( t) E cos m ( ωt) sinusoïdal forcé. La tnsion d sorti st d la form : v ( t) cos m ( ωt ϕ ) v () t = E cos m ( ωt) v ( t) = cos( ωt+ ϕ m ) impédanc complxs : t V = E m V = xp( jϕ ) =. On chrch la tnsion d sorti n régim = +. On utilis ls amplituds t m = V = régim linéair = V, d où V = jcωv théorèm d illman n V + jcω = + V jcω V = = jcωv = CωE m m π On obtint :. La tnsion d sorti vaut : v π () t = CωE cos m ωt argv = ϕ = II.7 ontag intégratur C i q V GBF V On suppos l amplificatur opérationnl idéal n régim linéair. ucun courant n rntr dans ls ntrés (+) t ( ) t = V V =. = V = régim linéair = V loi ds nouds n trms d potntil n i = Il faut rlir l intnsité i à la tnsion d sorti V. dq oit q la charg du condnur. On a i = t q = C( V V ) = CV dt t V dv On a donc C = V () t V ( ) = V ( t' ) d t' dt C. On a donc un montag intégratur. marqu : Expérimntalmnt, l montag va urr car un ptit prturbation va êtr intégré t ntraînr un uration d l amplificatur opérationnl. On plac alors un résistanc n parallèl avc l condnur. On parl d montag psudo-intégratur. L amplificatur opérationnl (3-9) Pag 7 sur 8 JN Bury

8 II.8 ontags d bas à rconnaîtr V V V V V V V = V montag invrsur V = + V montag non invrsur montag suivur V V B V V 3 3 ommatur invrsur V V montag soustractur V i q C i q C V GBF V V GBF V montag dérivatur montag intégratur L amplificatur opérationnl (3-9) Pag 8 sur 8 JN Bury

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE MPÉDNCE D ENTÉE ET DE OTE. DÉFNTON On s plac n régim sinusoïdal forcé. oit Q un quadripôl. Nous allons modélisr c quadripôl n utilisant ls impédancs d ntré t d sorti. quadripôl Q V V. Point d vu du génératur

Plus en détail

MÉTHODES DE RÉSOLUTION DES RÉSEAUX LINÉAIRES EN COURANT CONTINU

MÉTHODES DE RÉSOLUTION DES RÉSEAUX LINÉAIRES EN COURANT CONTINU MÉTHODES DE ÉSOLUTION DES ÉSEUX LINÉIES EN OUNT ONTINU I. DEUX FÇONS DE POSE LE POLÈME On considèr l circuit suivant. Nous chrchons à connaîtr l état élctriqu du circuit, c st à dir connaîtr ls potntils

Plus en détail

TD d électrocinétique n o 4 Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé

TD d électrocinétique n o 4 Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé ycé François Arago Prpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD d élctrocinétiqu n o 4 ircuits linéairs n régim sinusoïdal forcé Exrcic 1 - Détrmination ds modèls d Thévnin t d Norton. A Détrminr l modèl d Thévnin t

Plus en détail

CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèle. schéma de contre réaction

CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèle. schéma de contre réaction CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèl schéma d contr réaction Ig Is grandur d sorti :courant Ig A 0 nœud d courant : Entré // Is CONTRE REACTION SUR UN AMPLI 5 C.R courant-parallèl ouvrtur

Plus en détail

7.B ANNEXE: RÉGULATEURS ANALOGIQUES

7.B ANNEXE: RÉGULATEURS ANALOGIQUES 7.B ANNEXE: ÉGULATEUS ANALOGIQUES 7.B. Généralités Pour réalisr un régulatur analogiqu, on adoptra un montag à amplificatur qui prmt d réalisr la fonction d transfrt souhaité dans un larg gamm d'utilisation.

Plus en détail

Feuille d exercices : Amplificateur linéaire intégré

Feuille d exercices : Amplificateur linéaire intégré Fuill d xrcic : Amplificatur linéair intégré P Colin 2017/2018 1 Intérêt du montag uivur 1. Détrminr la tnion v t l courant d intnité i dan chacun d montag rprénté ur la figur 1. 50 Ω 50 Ω i 12 V i 100

Plus en détail

CHAPITRE 3 : AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL

CHAPITRE 3 : AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL Unirité d Saoi DEUG Scinc t Tchnologi r mtr Elctroniqu t ntrumntation CHPTE 3 : MPLFCTEU OPETONNEL PEMBULE 24 2 DESCPTON 24 2 PESENTTON 24 22 LMENTTON 24 3 MODELE DE L O DEL 25 3 DEFNTON 25 32 EGMES DE

Plus en détail

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI Ministèr d l Ensignmnt Supériur, d la Rchrch Scintifiqu Univrsité Virtull d Tunis Ls systèms assrvis linéairs échantillonnés Echantillonnag instantané d un signal Mohamd AKKARI Attntion! C produit pédagogiqu

Plus en détail

Dans le fer à souder se trouve un...qui compare à chaque instant t f et t c

Dans le fer à souder se trouve un...qui compare à chaque instant t f et t c UTOMTIQUE Lçon : 4 Objctifs : Décrir un systèm assrvi n fonctionnmnt. Modélisr un systèm assrvi par un schéma fonctionnl. Détrminr la fonction d transfrt d un systèm assrvi Mttr n œuvr un systèm assrvi

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES I OBTENTION GÉNÉRALE DE L ÉQUATION DIFFÉRENTIELLE Dans un réactur, ont liu plusiurs réactions mttant n ju plusiurs spècs Soit A un spèc On va voir sur da un xmpl

Plus en détail

REDRESSEMENT NON COMMANDE

REDRESSEMENT NON COMMANDE EDEEMEN NON COMMANDE I. INODUCION. i i 1. Définition. Un montag rdrssur prmt d obtnir un tnsion continu (d valur moynn non null) à partir d un tnsion altrnativ sinusoïdal (d valur moynn null). On distingu

Plus en détail

dq dt Chapitre 7 : les courants électriques 7.1 Intensité et densité de courant

dq dt Chapitre 7 : les courants électriques 7.1 Intensité et densité de courant Chapitr 7 : ls courants élctriqus 7.1 Intnsité t dnsité d courant Ls courants élctriqus sont produits par l déplacmnt ds porturs d chargs. L courant élctriqu dans un fil st un msur d la quantité d charg

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 7 Théorèmes de superposition, Thévenin et Norton appliqués à un réseau électrique linéaire en alternatif sinusoïdal.

ELECTRICITE. Chapitre 7 Théorèmes de superposition, Thévenin et Norton appliqués à un réseau électrique linéaire en alternatif sinusoïdal. TT nalys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou hapitr 7 Théorèms d suprposition, Thévnin t Norton appliqués à un résau élctriqu linéair n altrnatif sinusoïdal. dition /03/04 Tabl ds matièrs POUQUO

Plus en détail

Électronique Numérique. Licence Physique et Applications. Applications de l électronique. combinatoire

Électronique Numérique. Licence Physique et Applications. Applications de l électronique. combinatoire Élctroniqu Numériqu Licnc Physiqu t Application Élctroniqu Numériqu Licnc Physiqu t Applications Applications d l élctroniqu combinatoir Fabric AIGNET LAAS - NRS fcaignt@laas.fr http://www.laas.fr/~fcaignt

Plus en détail

Exercices sur la notion d impédance

Exercices sur la notion d impédance Exrcics sur la notion d impédanc C documnt st un compilation ds xrcics posés n dvoirs survillés d élctricité au départmnt Géni Elctriqu t nformatiqu ndustrill d l UT d Nants. Cs dvoirs s sont déroulés

Plus en détail

- Amplificateur opérationnel -

- Amplificateur opérationnel - - Ampliicatur opérationnl - L ampliicatur opérationnl st un composant utilisé usullmnt n élctroniqu (ampliication d un tnsion ou du courant d un photodiod, étag suivur qui évit d chargr l étag élctroniqu

Plus en détail

RETROACTION NEGATIVE DE L AMPLIFICATEUR

RETROACTION NEGATIVE DE L AMPLIFICATEUR RETROCTION NEGTIVE DE L MPLIFICTEUR Philipp ROUX 24 RETROCTION NEGTIVE DE L MPLIFICTEUR. PRINCIPE DE L RETROCTION NEGTIVE Pour s placr dans l cas général on considèrra un ampliicatur ayant un onction d

Plus en détail

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Ministèr d l Ensignmnt Supériur, d la chrch Scintifiqu t d la Tchnologi Univrsité Virtull d Tunis Physiqu - élctricité : T Ls condnsaturs oncptur du cours: Jilani Lamloumi t Monjia Bn Braik Attntion! produit

Plus en détail

Loi exponentielle. Rappels sur le chapitre précédent :

Loi exponentielle. Rappels sur le chapitre précédent : TS Loi ponntill Rappls sur l chapitr précédnt : On st parti d la loi uniform sur l intrvall [ ; ] puis sur un intrvall [a ; b] qulconqu (formul donnant la probabilité d un intrvall [ ; ] inclus dans [a

Plus en détail

Elizabeth Colin. 2 ème année cycle préparatoire ESIGETEL

Elizabeth Colin. 2 ème année cycle préparatoire ESIGETEL 1 Elizabth Colin èm anné cycl préparatoir ESIGETEL Plan du cours I - Introduction 1 èr Parti : l amplification II - Ls montags amplificaturs III Amplificatur à bas d transistors èm Parti : du transistor

Plus en détail

Les trois questions de l exercice sont indépendantes.

Les trois questions de l exercice sont indépendantes. Pondichéry Avril 00 Séri S Exrcic Un urn contint 0 bouls blanchs t n bouls rougs, n étant un ntir naturl supériur ou égal à On fait tirr à un jouur ds bouls d l urn A chaqu tirag, touts ls bouls ont la

Plus en détail

VII. La méthode ESPRIT

VII. La méthode ESPRIT Patrick VAUDON Introduction à la détction ds angls d arrivés d un ond élctromagnétiqu. Mastr Rchrch Tchniqus hyprfréquncs élctroniqus t optiqus 4 VII La méthod ESPRIT ESPRIT st un acronym formé à partir

Plus en détail

Identification des procédés industriels

Identification des procédés industriels Idntification ds procédés industrils Chapitr 7 1 Introduction La fonction d transfrt réll d un procédé industril st pratiqumnt impossibl à détrminr. Il st alors nécssair d utilisr un modèl qui soit l plus

Plus en détail

I B. avec β= = gain en courant en émetteur commun 1 α. 7 V (silicium) Université Mohammed Khider Biskra A.U. : 2010/2011. Sciences et Techniques

I B. avec β= = gain en courant en émetteur commun 1 α. 7 V (silicium) Université Mohammed Khider Biskra A.U. : 2010/2011. Sciences et Techniques Unirité Moammd Kidr Bikra A.U. : 200/20 Scinc t Tcniqu lctroniqu fondamntal Bkouc K. L TANSSTO BPOLA (BJT) - Définition : L tranitor ipolair t un ourc d courant commandé n courant. Un tranitor rt à amplifir

Plus en détail

Corrigé - Baccalauréat blanc TS

Corrigé - Baccalauréat blanc TS Corrigé - Baccalauréat blanc TS - 00 EXERCICE 5 points Commun à tous ls candidats Parti A : Étud d un fonction On considèr la fonction f défini sur ]0 ; + [ par f = + ln On not C la courb rprésntativ d

Plus en détail

TP HF Manipulation 6 CARACTERISATION D UN AMPLIFICATEUR MICRO ONDE

TP HF Manipulation 6 CARACTERISATION D UN AMPLIFICATEUR MICRO ONDE TP HF Manipulation 6 CARACTERIATION D UN AMPLIFICATEUR MICRO ONDE I. Introduction Ls amplificaturs micro onds sont aujourd hui utilisés dans ls chaîns d transmission ds systèms d télécommunications. Il

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé Baccalauréat S Antills-Guyan juin 05 Corrigé A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous ls candidats 6 POINTS. On put calculr par xmpl ls ordonnés ds points d absciss d cs différnts courbs : f ()=ln =0< g 0,05

Plus en détail

MODÉLISATION TEMPORELLE DES SYSTÈMES LINÉAIRES

MODÉLISATION TEMPORELLE DES SYSTÈMES LINÉAIRES MODÉLISATION TEMPORELLE DES SYSTÈMES LINÉAIRES Mis n équation ds systèms linéairs. systèms du prmir ordr équation d la maill: u (t) = u R (t) + u C (t) mpl élctriqu: R i(t) = C du C u R (t) = RC du C u

Plus en détail

CHAPITRE IV EQUATIONS DIFFERENTIELLES

CHAPITRE IV EQUATIONS DIFFERENTIELLES CHAPITRE IV EQUATIONS DIFFERENTIELLES Objctifs Un équation différntill st un équation dans laqull l inconnu st un fonction f. D plus, ctt équation fait intrvnir la fonction f ainsi qu ss dérivés, d où

Plus en détail

Fonctions Numériques, fonctions usuelles.

Fonctions Numériques, fonctions usuelles. Fonctions Numériqus, fonctions usulls.. Fonction constant : Soit b un rél fié. Définition : La fonction constant st la fonction qui à tout rél associ l rél b. la fonction constant st donc la fonction f

Plus en détail

ÉTUDE D UN TRANSFORMATEUR

ÉTUDE D UN TRANSFORMATEUR A 05 PHYS. I ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES SYSTÈMES CHAPITRE 4 ÉTUDE DES CHAÎNES FERMÉES : DÉTERMINATION DES LOIS ENTRÉE SORTIE Trainr Solo Sport [1] Modèl CAO d un motur d modélism [2] Modélisation

Plus en détail

Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document.

Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document. AMPLIFIATEU OPEATIONNEL Prssr la touch F5 pour fair apparaîtr ls signts qui faorisnt la naigation dans l documnt. Sommair Généralités.... Introduction.... Nots sur l'étag différntil Application à l'amplificatur

Plus en détail

Ondes mécaniques. 1. Corde vibrante Equation des cordes vibrantes Energie de la corde. θ +

Ondes mécaniques. 1. Corde vibrante Equation des cordes vibrantes Energie de la corde. θ + 1 onds méaniqus Onds méaniqus 1 Cord vibrant 11 Equation ds ords vibrants Considérons un ord d longuur indéfini ( qui suppos qu il n y a pas d réflxion t don pas d onditions aux limits), dans ls hypothèss

Plus en détail

TP Filtrage numérique

TP Filtrage numérique TP Filtrag On chrch à réalisr un filtrag pass-bas puis pass-band d un signal périodiqu t à mttr n évidnc la limitation introduit par l échantillonnag. I. Introduction I.1. Du filtrag au filtrag Jusqu à

Plus en détail

Comment résoudre un problème d électrocinétique?

Comment résoudre un problème d électrocinétique? BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 707 Comment résoudre un problème d électrocinétique? par Jean-Noël BEUY Lycée Gustave Eiffel - 33000 Bordeaux Jean-Noel.Beury@wanadoo.fr ÉSUMÉ De nombreux étudiants se

Plus en détail

Correction du bac blanc de mathématiques

Correction du bac blanc de mathématiques Corrction du bac blanc d mathématiqus Exrcic (commun à tous ls candidats, point) Rstitution organisé d connaissancs :. Démontrr par récurrnc l inégalité d Brnoulli : pour tout x >, pour n N, (+x) n +nx.

Plus en détail

La fonction logarithme népérien

La fonction logarithme népérien La fonction logarithm népérin Christoph ROSSIGNOL Anné scolair 2011/2012 Tabl ds matièrs 1 Définition, prmièrs propriétés 2 1.1 Définition................................................. 2 1.2 Prmièrs

Plus en détail

LES FILTRES. Les Filtres 1 Les filtres 2 Définitions 2

LES FILTRES. Les Filtres 1 Les filtres 2 Définitions 2 LES FILTES Ls Filtrs Ls filtrs Définitions ôl d'un filtr Typs d filtrs Filtrs passifs t actifs abarit d un filtr Ordr d un filtr Filtrs du prmir ordr (rappl) Filtr pass haut Filtr pass bas Filtr pass band

Plus en détail

Condensateur. Un condensateur est constitué par deux conducteur séparé par un isolant.

Condensateur. Un condensateur est constitué par deux conducteur séparé par un isolant. I. Etud d un condnsatur plan A. ondnsation ds chargs ondnsatur On charg un élctroscop négativmnt. On approch un conductur métalliqu tnu à la main (donc rlié à la trr) initialmnt nutr. Il s charg positivmnt

Plus en détail

Exercices sur les théorèmes des réseaux électriques linéaires en alternatif sinusoïdal

Exercices sur les théorèmes des réseaux électriques linéaires en alternatif sinusoïdal xrcics sur ls théorèms ds résaux élctriqus linéairs n altrnatif sinusoïdal documnt st un compilation ds xrcics posés n dvoirs survillés d élctricité au départmnt Géni lctriqu t Informatiqu Industrill d

Plus en détail

Fiche 3 : Exponentielles, logarithmes, puissances

Fiche 3 : Exponentielles, logarithmes, puissances Tous droits résrvés Studyrama 00 En partnariat avc : Fich téléchargé sur wwwstudyramacom Séri S Nº : 00 Fich Corrigés Fich : Eponntills, logarithms, puissancs Opérations élémntairs t fonction ponntill

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE : EXERCICES

FONCTION EXPONENTIELLE : EXERCICES FONCTION EXPONENTIELLE : EXERCICES A. Calculs algébriqus Exrcic 1 Simplifir ls xprssions suivants : a) 3 4 b) 4 4 c) 5 3 2 4 ) 3 4 d) ) 3 ) 2 5 Exrcic 2 Simplifir ls xprssions suivants : 5 4) 2 5 + 4)

Plus en détail

Baccalauréat S Polynésie juin 2012

Baccalauréat S Polynésie juin 2012 Baccalauréat S Polynési juin 1 EXERCICE 1 L plan st rapporté à un rpèr orthonormal On considèr ls points B 1 ; 1 t C 5 ; O ; i ; j. 5 t la droit D d équation y = x. On not f la fonction défini sur R dont

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Nouvelle-Calédonie mars 2017

Corrigé du baccalauréat S Nouvelle-Calédonie mars 2017 Corrigé du baccalauréat S Nouvll-Calédoni mars 7 EXERCICE Commun à tous ls candidats 5 points On considèr la fonction f défini t dérivabl sur [ ; + [ par f (x)= x x. Parti A. On justifi ls informations

Plus en détail

Problème de révision : Partage d énergie entre plaque et sphère

Problème de révision : Partage d énergie entre plaque et sphère Problèm d révision : Partag d énrgi ntr t n condnsatur plan dont ls armaturs sont carrés d 0,5 m d côté t séparés par un distanc d cm possèd un énrgi d 3,8 µj. n plastiu d constant diélctriu égal à,3 sépar

Plus en détail

DIODES. anode cathode Représentation d une diode : On peut démontrer que la caractéristique de ce dipôle récepteur peut s écrire : qu

DIODES. anode cathode Représentation d une diode : On peut démontrer que la caractéristique de ce dipôle récepteur peut s écrire : qu DIODE I CAACTÉITIQUE D UNE DIODE À FONCTION PN I1 Dio à jonction PN Un io à jonction PN st constitué ux smi-conucturs mêm natur (silicium ou grmanium), opés ifférmmnt : l un typ N (ls élctrons sont ls

Plus en détail

TS Exercices sur la fonction exponentielle (1)

TS Exercices sur la fonction exponentielle (1) TS Ercics sur la fonction ponntill () 4 a. 4 4 b. Simplifir ls prssions suivants : p( ) a. A = p () p () b. B = p () p ( ) c. C p( ) d. D p( ) 4 5 6 (on pourra posr X ) 4 Simplifir ls prssions suivants,

Plus en détail

LENTILLES EPAISSES LENTILLES MINCES

LENTILLES EPAISSES LENTILLES MINCES AEP / ptiqu géométriqu / Lntills / Pag sur 0 LETILLES EPAISSES LETILLES MICES. Lntill épaiss. Vocabulair Lntill biconvx Lntill équiconvx Lntill biconcav Lntill équiconcav Lntill plan convx Lntill plan

Plus en détail

Bras de robot à muscles artificiels Extrait du sujet Concours Commun Polytechnique 2001

Bras de robot à muscles artificiels Extrait du sujet Concours Commun Polytechnique 2001 MPSI/PSI TD n SLI Pôl richn-vauban Présntation : Bras d robot à uscls artificils Extrait du sujt oncours oun Polytchniqu 2001 L utilisation d l énrgi pnuatiqu pour l actionnnt ds anipulaturs présnt ds

Plus en détail

Fonction exponentielle

Fonction exponentielle Chapitr 7 Fonction ponntill Sommair 7. Activités......................................................... 04 7.. Eponntill................................................... 04 7.. Qulqus propriétés d

Plus en détail

Bruit dans les quadripôles

Bruit dans les quadripôles CHAITRE 6 Bruit dan l quadripôl 6. - Introduction factur d bruit t la tmpératur d bruit ont l caractéritiqu l plu utilié pour donnr un dcription xtrn du bruit dan un quadripôl. Dan c chapitr, nou définion

Plus en détail

REDRESSEMENT COMMANDE

REDRESSEMENT COMMANDE EDEEMENT COMMANDE I. INTODUCTION..Définition. i Un montag rdrssur commandé prmt d obtnir un tnsion continu réglabl (d valur moynn non null) à partir d un tnsion altrnativ sinusoïdal (d valur moynn null).

Plus en détail

MTS1 A 2017 Etude de fonctions Aleth Chevalley

MTS1 A 2017 Etude de fonctions Aleth Chevalley MTS A 7 Etud d fonctions Alth Chvally. appls.. Plan d étud d un fonction f : E E f ( ) = y... Ensmbl d définition L nsmbl d définition ou domain d définition d un fonction corrspond à l nsmbl ds valurs

Plus en détail

Daniel Abécassis. Année universitaire 2010/2011

Daniel Abécassis. Année universitaire 2010/2011 Danil bécassis. nné univrsitair 00/0 COURS L UE Chimi Physiqu. Chapitr VII : Chimi analytiqu. Calcul du ph VII.. Transormations associés à ds réactions acido-basiqus. Dans c paragraph, nous allons étudir

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2011 ÉPREUVE E4.1. Étude d un système technique industriel. Pré-étude et modélisation

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2011 ÉPREUVE E4.1. Étude d un système technique industriel. Pré-étude et modélisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 20 ÉPREUVE E4. Étud d un systèm tchniqu industril Duré : 4 Hurs Cofficint : 3 CORRIGÉ ET BARÈME Calculatric à fonctionnmnt autonom autorisé conformémnt

Plus en détail

La machine à courant continu

La machine à courant continu La Machin à Courant Continu La machin à courant continu M r BENGMAH 1 . ntroduction : Ls principals sourcs d l énrgi élctriqu miss n œuvr industrillmnt sont l énrgi élctriqu t l énrgi mécaniqu. Disposant,

Plus en détail

CHAPITRE 2 MISE EN ÉQUATION D'UN SYSTÈME LINÉAIRE SCALAIRE

CHAPITRE 2 MISE EN ÉQUATION D'UN SYSTÈME LINÉAIRE SCALAIRE CHAPITRE MISE EN ÉQUATION D'UN SYSTÈME LINÉAIRE SCALAIRE La mis n équation, au départ d l'analys d'un systèm, st un opération xtrêmmnt délicat, qui put compromttr l'nsmbl d l'étud d manièr définitiv. Ctt

Plus en détail

11/09/01 Cours d électronique analogique 1

11/09/01 Cours d électronique analogique 1 /09/0 Cours d élctroniqu analogiqu EMCONUCTEUR X L amplificatur opérationnl parfait - Z diff A Z Z sorti Gain n tnsion infini mpédanc d ntré différntill, Z diff infini mpédanc d ntré Z infini mpédanc d

Plus en détail

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations L.E.G.T.A. L Chsnoy TB2 21-211 D. Blottièr Mathématiqus Corrction du dvoir d vacancs Ls suits dans plusiurs situations Exrcic 1 : Un pas vrs ls fractals On considèr un carré F 1 d côté d longuur 1. Au

Plus en détail

Physique Générale IV, solution série 3

Physique Générale IV, solution série 3 Phsiqu Général IV, solution séri 3 Ercic Du virations d mêm fréqunc, slon du as t prpndiculairs, avc un différnc d phas / : (t) = a sin (ωt) M(t) (t) = sin (ωt + /) = cos (ωt) où a t sont ls amplituds

Plus en détail

SPE PSI DEVOIR LIBRE N 10 pour le 09/01/12

SPE PSI DEVOIR LIBRE N 10 pour le 09/01/12 SPE PSI DEVOIR LIBRE N 10 pour l 09/01/1 Problè d chii: Obtntion d dihydrogèn: 1/ L rforag à la vapur d au ds hydrocarburs légrs st un sourc iportant d hydrogèn. L étap iportant t n ju l équilibr suivant:

Plus en détail

SUR LE GAIN DU MONTAGE JFET SOURCE COMMUNE AUX BASSES FREQUENCES

SUR LE GAIN DU MONTAGE JFET SOURCE COMMUNE AUX BASSES FREQUENCES INFLUENCE DU CONDENTEUE DECOUPLGE ET DE LIION UR LE GIN DU MONTGE JFET OURCE COMMUNE UX BE FREQUENCE On conidèr l onta apliicatur ourc coun d la iur qui utili un VG tranitor JFET canal N tl qu : ID = ID(

Plus en détail

On donne le circuit suivant avec une source de tension continue V 1 et une source de tension alternative v 2 (t) sinusoïdale.

On donne le circuit suivant avec une source de tension continue V 1 et une source de tension alternative v 2 (t) sinusoïdale. T d élctroniqu analogiqu A : iods Ex : Analys statiqu / dynamiqu d un circuit On donn l circuit suiant ac un sourc d tnsion continu V t un sourc d tnsion altrnati (t) sinusoïdal. 0 V = 0 V A 0 B = sin(

Plus en détail

Premier problème : Oscillations mécaniques

Premier problème : Oscillations mécaniques usag ds calculatrics st intrdit NB : Si un candidat st amné à rpérr c qui put lui smblr êtr un rrur d énoncé, il l signalra sur sa copi t dvra poursuivr sa composition n xpliquant ls raisons ds initiativs

Plus en détail

Cha h p a i p tr t e r e 2 Rep e r p é r s é en e t n a t t a i t on o n d e d s e f o f n o c n ti t on o s n log o i g qu q e u s e

Cha h p a i p tr t e r e 2 Rep e r p é r s é en e t n a t t a i t on o n d e d s e f o f n o c n ti t on o s n log o i g qu q e u s e Chapitr 2 Rprésntation ds fonctions logiqus 26..9 Ch 2 : Rprésntation ds fonctions logiqus Réalisation avc ds intrrupturs : a b +5 V Intrruptur a ouvrt (inactif) : a Intrruptur b frmé (actif) : b a Intrruptur

Plus en détail

REVISIONS D ELECTROCINETIQUE ET D ELECTRONIQUE

REVISIONS D ELECTROCINETIQUE ET D ELECTRONIQUE PS ANN SOLA 2011/2012 VSONS D LTONTQ T D LTONQ VSONS D LTONTQ T D LTONQ A- MODLSATON DS DPOLS LNAS SLS. 1. SSTAN NON LNA. La caractéristiqu d'un résistanc non linéair (NL) st corrctmnt rprésnté par la

Plus en détail

TP DE VIBRATIONS TP n 4 Etude du Haut Parleur Electrodynamique

TP DE VIBRATIONS TP n 4 Etude du Haut Parleur Electrodynamique TP DE VIBRATIONS TP n 4 Etud du Haut Parlur Elctrodynaiqu L but d la anipulation st la odélisation t la sur ds différnts paraètrs du H-P. 0 Généralités : Vu d profil, un haut-parlur st ainsi constitué

Plus en détail

TES- Correction BAC Blanc Février Mathématiques

TES- Correction BAC Blanc Février Mathématiques TES- Corrction BAC Blanc Févrir 0 - Mathématiqus EXERCICE 5 points Commun à tous ls candidats Un ntrpris pint ds jouts. Pour cla, ll utilis dux machins M t M. La machin M pint un quart d la production.

Plus en détail

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande.

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande. Numérisation A. Définition La figur suivant illustr l princip d un systèm numériu d contrôl-command. Cluici, à gauch, st chargé d contrôlr crtains comportmnts, par xmpl la tmpératur, d un systèm physiu.

Plus en détail

noyau aimant enroulement

noyau aimant enroulement hapitr 2 : Théori général ds convrtissurs élctromagnétiqus Laboratoir virtul : Étud un haut-parlur élctrodynamiqu La figur donn un vu n coup d'un haut-parlur élctrodynamiqu. dispositif, qui présnt un symétri

Plus en détail

SUJET DE BACCALAURÉAT (MAROC, Juin 2004) EPREUVE DE MATHEMATIQUES, FILIERE SCIENCES MATH

SUJET DE BACCALAURÉAT (MAROC, Juin 2004) EPREUVE DE MATHEMATIQUES, FILIERE SCIENCES MATH SUJET DE BACCALAURÉAT (MAROC, Juin 004) EPREUVE DE MATHEMATIQUES, FILIERE SCIENCES MATH Solution proposé par El Khalil AIMAD-EDDINE, Hicham BASSOU (Evarist) & Saïd BENLAADAM http://wwwmathslandcom Ercic

Plus en détail

APPROCHE DE L ELECTRONIQUE PAR LES FONCTIONS

APPROCHE DE L ELECTRONIQUE PAR LES FONCTIONS APPOHE DE L ELETONIQUE PA LES FONTIONS Manul Avila, Pascal Vrignat, Stéphan Bgot, Flornt Duculty To cit this vrsion: Manul Avila, Pascal Vrignat, Stéphan Bgot, Flornt Duculty. APPOHE DE L ELETONIQUE PA

Plus en détail

Correction DST optique ondulatoire

Correction DST optique ondulatoire PT Champagn 04 Corrction DST optiqu ondulatoir Sptmbr 04 Corrction DST optiqu ondulatoir Parti I. I..a L phénomèn obsrvé st la diffraction. I..b La formul avc d au dénominatur n st pas homogèn à un longuur.

Plus en détail

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : "Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné"

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné raitmnt du Signal - ravaux Dirigés - Sujt n 3 : "Echantillonnag, ransormé d Fourir d un signal échantillonné" Exrcic : Sur-échantillonnag L objcti d ct xrcic st d mttr n évidnc l intérêt qu il put y avoir

Plus en détail

COURS AMPLIFICATEUR LINÉAIRE INTÉGRÉ. Ce cours traitera essentiellement les points suivants :

COURS AMPLIFICATEUR LINÉAIRE INTÉGRÉ. Ce cours traitera essentiellement les points suivants : Pag:1/13 Objctifs d cors : C cors traitra ssntillmnt ls points sivants : - symbols, rôl t caractéristiqs ds ALI - xmpl d brochag d n ALI (LM 741CN) - alimntation ds ALI - notions d bocl - qlqs montags

Plus en détail

Chapitre II : Théorie des machines synchrones -Alternateur-

Chapitre II : Théorie des machines synchrones -Alternateur- Chapitr Chapitr II : Théori ds machins synchrons -Altrnatur- II-1. Classification ds machins synchrons On put classr ls machins synchrons d après l mod d construction utilisé pour la fabrication ds rotors

Plus en détail

Etude du circuit RLC. (5,5 points) de plus i = ; on obtient donc : = 0 (1) m /T 2 *cos(2πt/t) Q m* cos(2πt/ T 0 ) = 0 (2)

Etude du circuit RLC. (5,5 points) de plus i = ; on obtient donc : = 0 (1) m /T 2 *cos(2πt/t) Q m* cos(2πt/ T 0 ) = 0 (2) Exrcic I (7 points) Parti A Étud comparativ ds dipôls RL, RC t RLC séri. (1,5 point) Q1 a) Captur + Intrfac + ordinatur ou oscillo à mémoir. Pour visualisr la tnsion u R aux borns du conductur ohmiqu,

Plus en détail

Transferts thermiques

Transferts thermiques IUT d St Dnis Départmnt Géni Industril t Maintnanc Modul THERMb (S2) Transfrts thrmiqus corrction ds xrcics Exrcic 1 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 isolant Flux thrmiqu00 11 Flux thrmiqu Rsistanc lctriqu

Plus en détail

Examen du cours M8a Cohérence quantique et dissipation. Éléments de correction

Examen du cours M8a Cohérence quantique et dissipation. Éléments de correction Examn du cours M8a Cohérnc quantiqu t dissipation Élémnts d corrction Jan Har 3 novmbr 009 Documnts autorisés Duré 3h I Hamiltonin dipolair élctriqu 1 Approch élémntair 1 a En traitant classiqumnt l champ,

Plus en détail

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A.

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A. PHYSIQUE / Unité :2 TRNSFORMTIONS NUCLEIRES I- L noyau atomiqu - L noyau Un noyau st composé d nucléons, qui rassmblnt ls protons t ls nutrons. La rprésntation symboliqu du noyau d un atom st la suivant

Plus en détail

Lycée Municipal d Adultes de la ville de Paris Mardi 25 février 2014 BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. correction SÉRIE S

Lycée Municipal d Adultes de la ville de Paris Mardi 25 février 2014 BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. correction SÉRIE S Lycé Municipal d Adults d la vill d Paris Mardi 5 févrir 04 BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES SÉRIE S Duré d l épruv : 4 HEURES Ls calculatrics sont AUTORISÉES corrction obligatoir t spé L candidat doit

Plus en détail

Théorie des machines thermiques

Théorie des machines thermiques héori ds machins thrmiqus I 7 éfrigératur trithrm, d'après concours Icar 997 ) Définir la notion d machin thrmiqu dans l langag d la thrmodynamiqu ) applr sans démonstration l théorèm d arnot régissant

Plus en détail

Centrale inertielle. bien dans la gamme d accélérations données par le constructeur.

Centrale inertielle. bien dans la gamme d accélérations données par le constructeur. X-ENS-MP-014-Extrait Cntral inrtill I- Etud d un accéléromètr pndulair 1- La vitss d la main st d nviron 5 m s 1 Lorsqu l jouur agit rapidmnt l bras, il l boug n nviron 0,1s c qui donn un accélération

Plus en détail

امتحانات شھادة الثانویة العامة فرع العلوم العامة مسابقة في الفیزیاء المدة: ثلاث ساعات

امتحانات شھادة الثانویة العامة فرع العلوم العامة مسابقة في الفیزیاء المدة: ثلاث ساعات وزارة التربیة والتعلیم العالي المدیریة العامة للتربیة داي رة الامتحانات امتحانات شھادة الثانویة العامة فرع العلوم العامة مسابقة في الفیزیاء المدة: ثلاث ساعات دورة سنة ۲۰۰٥ العادیة الاسم : الرقم : Ctt épruv,

Plus en détail

EXPONENTIELLE : ETUDES DE FONCTIONS. e 1

EXPONENTIELLE : ETUDES DE FONCTIONS. e 1 EXPONENTIELLE : ETUDES DE FONTIONS Pour chacun ds fonctions ci-dssous, détrminr : - l nsmbl d définition I d la fonction ; - ls limits d la fonction au borns d I ; - la dérivé t l sign d la dérivé ; -

Plus en détail

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE EPREUVE SPECIFIQUE-FILIERE PSI MATHEMATIQUES 1. n N, α n N.

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE EPREUVE SPECIFIQUE-FILIERE PSI MATHEMATIQUES 1. n N, α n N. SESSION 7 CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE EPREUVE SPECIFIQUE-FILIERE PSI MATHEMATIQUES I Ls suits α t β I. Etud d la suit α I.. α =, α = α =, α = α + =, α 3 = 3α = t α 4 = 4α 3 + = 9. α =, α =, α = α 3 =

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Micromoturs élctrostatiqus Princip Ls systèms élctrostatiqus crént ds forcs par intraction d dux sourcs d champ élctriqu. Cs sourcs puvnt êtr ds conducturs chargés, portés à ds potntils élctriqus, ds matériaux

Plus en détail

Entrée à Sciences Po 2013

Entrée à Sciences Po 2013 Entré à Scincs Po 03 Ercic Vrai-Fau FAUX La suit u n st un suit géométriqu d raison 4 t d prmir trm u 0 = donc on sait qu n N,u n = 4 n < 0 S n st donc la somm d n+ trms négatifs Finalmnt, pour tout ntir

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

Contrôle du mardi 17 mai 2016 (50 min) TS1. Partie 1 (5 points : 1 ) 1 point ; 2 ) 4 points)

Contrôle du mardi 17 mai 2016 (50 min) TS1. Partie 1 (5 points : 1 ) 1 point ; 2 ) 4 points) TS Contrôl du mardi 7 mai 206 (50 min) rénom : Nom : Not :. / 20 arti (5 points : ) point ; 2 ) 4 points) L tmps d incubation, xprimé n hurs, du irus put êtr modélisé par un ariabl aléatoir X suiant un

Plus en détail

Chap-2 Théorie classique du diamagnétisme et du paramagnétisme

Chap-2 Théorie classique du diamagnétisme et du paramagnétisme Chap- Théori classiqu du agnétis t du paraagnétis INTRODUCTION Pirr Curi, dans sa thès (895), étudi Ls propriétés agnétiqus ds corps à divrss tpératurs. Il établit ls lois ds variations d l aiantation

Plus en détail

Polynésie 2012 BAC S Correction

Polynésie 2012 BAC S Correction Polynési 1 BAC S Corrction 1 / 6 Exrcic 1 1. a. L point B appartint à la courb Γ donc f() c'st-à-dir a + b Par conséqunt a + b 1 t donc a + b L point C appartint à la courb Γ donc f(5) 5 c st-à-dir 5 +

Plus en détail

Exercice 4 : Ressort sur un plan incliné. Exercice 1 : Ressort horizontal. Exercice 5 : Bille accrochée à un ressort vertical

Exercice 4 : Ressort sur un plan incliné. Exercice 1 : Ressort horizontal. Exercice 5 : Bille accrochée à un ressort vertical PSI, Louis l Grand Oscillatur harmoniqu Smain du 8 au 5 sptmbr L symbol désign un xrcic dmandant un pu plus d calculs. L symbol désign un xrcic utilisant ds idés/méthods plus originals. Ls frottmnts sront

Plus en détail

Quelques rappels concernant. LA PROPAGATION DES ONDES ELECTROMAGNETIQUES (par Jacques Verdier, dept GE, INSA Lyon)

Quelques rappels concernant. LA PROPAGATION DES ONDES ELECTROMAGNETIQUES (par Jacques Verdier, dept GE, INSA Lyon) Qulqus rappls onrnant LA PROPAGATION DE ONDE ELECTROMAGNETIQUE (par Jaqus Vrdir, dpt GE, INA Lyon) I- Equations d Maxwll Ells régissnt ls variations ds vturs (, h, d, b ) dans l tmps t dans l spa, ompt

Plus en détail

TS Bac blanc n 5 Mai 2016

TS Bac blanc n 5 Mai 2016 TS Bac blanc n 5 Mai 6 Ls raisonnmnts doivnt êtr justifiés t ls calculs détaillés. L barèm st indicatif. La calculatric st autorisé mais ls échangs ntr élèvs sont intrdits. Exrcic 5 pts Parti A : Conditionnmnt

Plus en détail

Traitement du Signal. Echantillonnage des Signaux

Traitement du Signal. Echantillonnage des Signaux Traitmnt du Signal Jams L. Crowly Duxièm Anné ENSIMAG 2000/2001 Séanc 5 : 20 octobr 2000 Echantillonnag ds Signaux Formul du Jour :... 1 Echantillonnag ds Signaux... 2 L modèl général d'un échantillonnur

Plus en détail