Enième vue / To the nth degree 2010 Tirage argentique sur aluminium / C-print photography on aluminium 42 x 52 cm

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enième vue / To the nth degree 2010 Tirage argentique sur aluminium / C-print photography on aluminium 42 x 52 cm"

Transcription

1 Constance NOUVEL

2 Enième vue / To the nth degree 2010 Tirage argentique sur aluminium / C-print photography on aluminium 42 x 52 cm

3 La 25ème image / The 25th image 2010 Vingt-quatre tirages laser plastifiés, contrecollés, creusés / Twenty-four laser prints coated with plastic and pastedpaper, dug with a gouge, showed in a plexiglas box 20 x 27 cm Page de gauche / Left page : détail / detail

4 Désordre / Chaos 2010 Huit tirages argentiques contrecollés sur aluminium / Eight C-print photographs on aluminium 150 x 247 cm Vues d exposition / Exhibition views

5 Découvrements / Uncoverings 2008 Vidéo, video 15 min 23 sec En boucle / Loop

6 Constance Nouvel explore des strates de réalités, les fragmente et les recompose. Elle détourne l instant décisif au profit d un surgissement progressif de l image photographiée. En ce sens, la vidéo Découvrements (2008) est fondatrice de ses recherches actuelles. On y découvre l espace intime d une maison. Une main décolle au scalpel des épaisseurs successives de papier, laissant apparaître les pièces les unes après les autres, couches visuelles et couches de sens. Avec le même goût pour un certain artifice, Constance Nouvel lie étroitement le vrai et le faux dans Décors I et Décors II (2010). Elle a photographié au Japon des intérieurs d aquarium, étranges reconstructions d une réalité factice. Et si les voyages sont pour elle des sources d inspiration, les exotismes apprivoisés que l on retrouve dans ses images rappellent plutôt l artifice des papiers peints panoramiques du XIXème siècle, et les premiers panoramas, ancêtres du cinéma. La question du dédoublement de l image, et de ce que l on voit vraiment, est également au cœur du travail de Constance Nouvel. La scène poétique et absurde de Désœuvrer le tableau - une toile est montée sur châssis et posée sur un coussin - est ainsi complétée par une image sœur de la première, seulement un peu plus sombre. Celle-ci apparaît sur un morceau d aluminium qui semble se décoller du cadre, comme arraché, pour révéler ce qui se trouve dessous. Non moins sculpturale, Double-fond (2010) se compose de deux images identiques superposées à quelques centimètres l une de l autre, la première, fragmentée en carrés régulièrement déchirés qui laissent apparaître, dans les interstices, la seconde image en double fond. Manipulant la matière, Constance Nouvel enrichit souvent ses photos d un geste qui les rapproche de la sculpture. Elle utilise la photographie mais c est en artiste qu elle agit sur ses images argentiques. Par exemple, une plaque de plexiglas présentant une cage de perspective est fixée sur Décors II, ce qui ajoute à l image une profondeur supplémentaire, mais sur une partie seulement de sa surface. Dans (2010), c est avec une gouge qu elle taille l épaisseur d un bloc d images collées les unes aux autres, pour en laisser apparaître les couches successives, comme des dénivelés de carte géologique. Enfin, image dans l image, le cadre revêt une importance cruciale dans les œuvres de Constance Nouvel. C est le cas dans Enième vue (2010) où l on aperçoit un écran, peutêtre un moniteur téléscopique, empoigné par un homme de dos. Les gratte-ciels d une ville moderne apparaissent sur un fond de ciel contenu à l intérieur de l objet manufacturé. Dans une veine semblable, cadre ou écran, Hall (2010) pourrait synthétiser cette préoccupation : une porte en verre opaque masque une entrée d immeuble. En même temps, elle révèle et structure l espace, faisant aussi fonction d écran, à la fois cache et support de nos projections. Une tentative de délimiter un espace intime révélé par la subjectivité de celui qui regarde, telle pourrait être une définition des recherches de Constance Nouvel. Constance Nouvel explores reality stratas, breaks them down and builds them back up. Recasting the concept of the decisive moment, she proceeds rather by the progressive emergence of photographed images. In this sense, her current work finds its antecedents in her video Découvrements [Uncoverings] (2008), in which we discover the insides of a house. A hand removes successive layers of paper with a scalpel and rooms appear one after the next in what are a series of layers of both visual material and meaning. In Décors I and Décors II (2010), Constance Nouvel confirms her penchant for a certain type of artifice, bringing true and false into close relationship. In Japan she took photos of the insides of aquariums, producing strange reconstructions of a false reality and, while travel is a source of inspiration to her, the tractable exoticism captured here is reminiscent rather of the artifice of 19th century panoramic wall hangings and the first panoramas, the forebears of cinema. The issue of image duplication and what we are actually looking at is also at the heart of Constance Nouvel s work. Thus the absurd, poetic scene in Désœuvrer le tableau [Unwork] - a canvas mounted on a stretcher and placed on a cushion - appears alongside a darker sister image. This sister image is rendered on a piece of aluminium which appears to be coming away from the frame, as if pulled off to reveal what lies underneath. No less sculptural, Double-fond [False bottom] (2010) is composed of two identical images superimposed a few centimetres from each other, the first torn evenly into squares, allowing the second to appear through the cracks in a false bottom effect. Constance Nouvel manipulates materials, often enriching her photos in a way that makes her work more akin to sculpture. She works with photography but acts on her exposures as an artist. For example, a plate of plexiglass has been fixed onto Décors II as a perspective frame, giving additional depth but only over part of the area of the image. In La 25ème image [The 25th photo] (2010), she uses a gouge to work the thickness of a block of prints glued one onto another, leaving successive layers to come through like the inclines on a geological map. Finally, framing takes on crucial importance in Constance Nouvel s work, producing picture in picture works. Take Enième vue [To the nth degree] (2010) for example, in which the skyscrapers of a modern city appear recursively both in the background in the sky and in the foreground on a screen, perhaps a telescopic monitor, held by a man with his back to us. In a similar vein, Hall (2010) serves as a synthesis for her preoccupation with frames/screens: an opaque glass door masks the entrance to a building. At the same time it also opens up and structures the space, serving as a screen both to hide our projections behind and display them on: an attempt to circumscribe personal space rendered through the subjectivity of the observer (so might read a definition of Constance Nouvel s work!). Anaël Pigeat, 2011 Anaël Pigeat, 2011

7 DÉCORS Décors II 2010 Tirage argentique contrecollé sur aluminium, encre noire sur plexiglas / C-print photography on aluminum, permanent black ink on plexiglas 86,5 x 110 cm Vue d atelier / Studio view Décors I 2010 Tirage argentique contrecollé sur aluminium / C-print photography on aluminum 96 x 119 cm

8 Décors IV 2010 Tirage argentique contrecollé sur aluminium / C-print photography on aluminium 70 x 90 cm Décors VII 2011 Tirage argentique contrecollé sur aluminium / C-print photography on aluminium 70 x 90 cm

9 Décors III 2010 Tirage argentique / C-print photography Décors X 2011 Tirage argentique / C-print photography

10 Décors XI 2011 Tirage argentique contrecollé sur aluminium, socle en medium brut / C-print on photography, wood base 70 x 89 x 105 cm

11 Décors XII 2012 Tirage argentique et gravure sur aluminium / C-print photograph and engraving on aluminium 46 x 68 cm Décors XIII 2013 Tirage argentique et gravure sur aluminium / C-print photography and engraving on aluminum 97 x 108 cm

12 Décors XV Tirage argentique / C-print photography 70 x 90 cm Décors XVII Tirage jet d encre / Inkjet print 70 x 100 cm

13 Décors XVIII Tirage jet d encre sur paper lustré (image) et mat (fond noir) / Inkjet print on luster paper (picture) and mat paper (black background) 70 x 70 cm Décors XIX Tirage jet d encre / Inkjet print 70 x 70 cm

14 «La vérité d un énoncé dépend toujours d un certain cadre de référence», Nelson Goodman, 1978 The truth of a statement is dependent on a particular frame of reference, Nelson Goodman, 1978 Comment penser ou repenser en 2012 la photographie, l un des médiums visuels les plus adoubés de la création contemporaine? C est par cette question gigantesque mais essentielle que Constance Nouvel a engagé son travail de photographe. L artiste se confronte à un monument, mais en bonne archéologue, elle est allée fouiller jusqu aux fondations de son temple : choix du sujet, cadrage, développement, support, encadrement, exposition. Que sont-ils? Découlent-ils du réel, ou, comme l artiste semble l envisager, sont-ils des artefacts, des éléments de transcription qui font appel à la subjectivité du photographe? Consciencieusement, Constance Nouvel a d abord commencé par rassembler le catalogue de ses interrogations et par décortiquer ce qui compose la création d une photographie. Cherchant la face cachée de ce qui s est fixé sur le négatif, l artiste semble vouloir retirer les couches de vernis qui ont dogmatisé une certaine pratique de la photographie. Dans un second temps, elle a engagé un dialogue, presque un duel avec ses clichés. Abordant des visuels apparemment anonymes et souvent figuratifs -un arc en ciel, un paysage abstrait, un coucher de soleil-, elle provoque ses photographies, cherche leurs limites et identifie pas à pas les réponses. Comment l image réagit- elle lorsqu on la manipule, qu on la déchire, la scalpe, la dédouble, qu on la plie, la déplie, ou l agrandit? Que devient-elle sur un support posé à terre qu elle ne saurait être dans un cadre au mur? Que nous dit-elle collée sur une plaque d acier qu elle ne dévoilerait pas sur une feuille de plastique ou d aluminium? Les oeuvres de Constance Nouvel révèlent que, si la photographie est une empreinte du monde, elle est toujours remaniée par celui qui oriente l objectif de l appareil. Les manipulations ont autant à dire que les éléments mimétiques de l image. Ce trait poussé à l extrême conduit à une nouvelle découverte : chaque image requiert, voire impulse d elle-même, un traitement qui lui est propre et qui fait d elle un sujet à part entière. De concert avec son auteure, l image prend la parole. L artiste est alors obligée de traiter chaque cliché selon un processus individuel et non systématique. Ses photographies sont des actes, des gestes résultant d un moment de dialogue entre l image et la photographe dans une quête des limites de la subjectivité. Paradoxe suprême, l artiste aurait poussé la photographie à sa non-reproductibilité technique. Les photographies de Constance Nouvel sont des objets visuels doués d une qualité performative et temporelle (1). Ce sont des images en situation, à lire dans et avec leur environnement. En se prêtant ici à l exercice de l essai visuel pour une revue, support de reproductibilité par excellence, Constance Nouvel confirme la logique de son travail : l objet visuel est pensé dans son contexte et sera manipulé par son nouveau détenteur qui utilisera sa propre gestuelle pour retrouver l image. Constance Nouvel s approach to photography took her straight to the crux of the matter: What (else), in 2012, is there to say about this most consummate of contemporary art forms? A question of immense scope then, artist versus monument, but also very much the archaeologist excavating the foundations of the temple: choice of subject, composition, development techniques, medium, framing, presentation of works. What s our frame of reference here? Real world, or rather, as the artist seems to be saying, artefacts, incorporated elements suggestive of the photographer s subjectivity? Constance Nouvel started by meticulously drawing up the catalogue of her investigations and dissecting what goes into creating a photo. In an effort to bring out what often remains concealed on the negative, the artist seems to want to peel away the adornments that have tended to constitute the refrain of a certain type of photographic practice. She then enters into a dialogue, one could almost say a duel, with her shots. Choosing apparently anonymous and often figurative motifs - a rainbow, an abstract landscape, a sunset -, she goads her photos, searching out their limits and inventorying reactions step by step. How do images respond when played around with, torn, pared back, split into two, bent or enlarged? What does displaying them on the floor rather than mounting them in frames on the wall do to them? What do they tell us when stuck to a steel plate rather than a plastic or aluminium strip? While photography may be an imprint of the world, Constance Nouvel s works reveal that the imprint is always (re)shaped by the person behind the lens. And this is just as significant as any mimetic process. Pushed to its extreme, this distinction leads to the discovery that each image requires, even itself impels, its own processing. By this logic the image becomes a subject in its own right and in concert with its auteur, pitches in with its own take, compelling the artist to approach it according to an individualised, non-systematic process. Nouvel s photos become actions in themselves, gestures resulting from an instant of dialogue between the image and the photographer in a quest for the limits of subjectivity. In what is a supreme paradox then, the artist will have placed her photographs in a realm of mechanical non-reproducibility. Constance Nouvel s photos are visual objects doted with a temporal and performative quality (1). They are images in situation, to be experienced in and with their specific environments. In lending herself here to the exercise of the photo essay for magazine, medium of reproduction par excellence, Constance Nouvel has confirmed the logic behind her work whereby her approach to the visual object is contextual, this visual object is shaped by its new medium and this medium uses its own lexicon to return us to the image. Elsa De Smet, Sur la notion de performativité, se référer à Alain Dierkens, Gil Bartholeyns & Thomas Golsenne (dir.), La performance des images, ULB Livres, Bruxelles, Elsa De Smet, 2012 (1) On the notion of performativity, refer to La performance des images, ULB Livres, Bruxelles, 2010, Alain Dierkens, Gil Bartholeyns & Thomas Golsenne (ed.).

15 Désoeuvrer le tableau / Unwork 2010 Deux tirages argentiques contrecollés sur aluminium / Two C-print photographs on aluminum 60 x 105 cm Détail et vues d exposition / Detail and exhibition views

16 Interfaces / Interfaces 2011 Tirage argentique sous diasec et films teintés / C-print photography, diasec finishing with layered filters 78 x 110 cm

17 Prototype d un développé pour une image / Development for an image prototype 2011 Tirages argentiques, coffrage bois et aluminium / C-print photography, aluminium and wood form 36 x 45 x 10 cm

18 Translations I / Transfers I 2011 Installation Quatre tirages numériques sur impression murale tramée (mur et sol) / Four inkjet prints on wall-paper (wall and floor) 400 x 300 x 220 cm Page de droite / Right page : détail / detail

19 Dépliements / Unfolds 2011 Tirage argentique contrecollé, tracé sur socle aluminium / C-print photography, drawing on aluminium base 76 x 70 x 70 cm Vue d exposition / Exhibition view Page de droite / Right page : détails / details

20 En substance / In substance 2011 Installation Tirages argentiques, plaque offset non-révélée, projection diapo / C-Print photography, undeveloped offset plate and projection on steel 120 x 200 cm Page de gauche / Left page : détails / details

21 Fabrique d énigmes silencieuses A silent riddle mill Les objets photographiques de Constance Nouvel sont autant d entités mystérieuses, muettes et immobiles. Empruntes d absence, elles semblent avoir précieusement recueilli le secret d un réel préservé. Ce statisme apparent est pourtant trompeur : certains titres suggèrent un léger mouvement («Diffraction», «Translation», «Dépliement»), indices discrets aidant à remonter les pistes que l artiste a brouillées. Loin des traitements informatiques actuels, le tirage argentique devient une matière, réceptacle d un geste qui le transforme, dans un jeu de construction aux règles méthodiques. Une fois l image fixée sur le papier, elle entame une métamorphose, accueillant les glissements d un temps qui est à la fois celui du travail de la mémoire et celui d une expérimentation plastique. De ce processus émergera l objet final, éclosion définitive d une forme accomplie. La représentation convoque ainsi plusieurs dimensions stratifiées, résultat d un assemblage de calques et de filtres superposés au réel que l image figure, transcrivant la subjectivité d un regard lui-même mouvant. Constance Nouvel s photographic objects are mysterious entities. Immobile, mute and steeped in absence, they seem to hold the precious secret of a reality preserved. Their apparent stasis is however deceptive and the titles of some of the works are suggestive of slight movement (Diffraction, Translation, Dépliement [Unfolding]), providing clues where the artist has herself thrown us off the scent. A far cry from current digital processing techniques, she uses traditional prints as materials in themselves. They become the building blocks of her works, receptacles of movement by means of which they are then transformed according to logical method. Once an image is captured on paper, it undergoes a metamorphosis expressive of shifts in time that are both the work of memory and sculptural/artistic experimentation. The final object, the definitive, realised form, emerges from this process. It calls on various stratified dimensions resulting from the assembly of reproductions and filters superimposed onto reality as represented and transcribing the subjectivity of a perspective that is itself in movement. Par le biais de cette lente évolution formelle, les contraintes initiales de la photographie sont savamment déjouées, dans un geste libérateur. L image acquiert une existence singulière en adoptant un format, un cadrage et un support qui lui sont propres. Ce jeu de contraintes détournées se joue lui aussi à plusieurs niveaux. Consciente des limites qu elle a elle-même définies en choisissant de produire des pièces uniques, Constance Nouvel pourrait se départir de tout systématisme en explorant désormais les possibilités du travail de séries. Les Décors qu elle collecte depuis 2009 semble bien en être une amorce. L artiste développe dans l ensemble de son travail un usage du médium photographique à contre-emploi. L infinité des possibles, quand il s agit de photographie, semble résider dans ses potentialités de reproductions multiples. Constance Nouvel montre que cet enjeu est déjà absolument inscrit au sein d une seule et même image. Noémie Monier, 2013 This gradual formal development provides the platform for a skilful outmanoeuvring of and liberation from the initial constraints of photography. Each image takes on a singular existence through the adoption of a format, composition and medium of its own. The redefinition of constraints is itself a game that is played out at several levels. Aware of the limitations she has placed on herself in choosing to produce unique works, Constance Nouvel may well now find that exploring series is a way of avoiding systematism. Her Décors, which she has been putting together since 2009, seem to be a start. Throughout her body of work, the artist has used the medium of photography in a way that distances it from its intended purpose. Whereas the infinity of possibilities inherent in photography would seem to reside in its potential for multiple reproduction, Constance Nouvel shows that this potential is already absolutely there within a single image. Noémie Monier, 2013 Bascule / Reverse 2011 Tirage argentique contrecollé sur polychoc / C-print photography on polychoc 100,5 x 148 cm

22 Impressions / Imprints 2013 Tirage argentique sur aluminium / C-print photography on aluminium 115 x 140 cm Césures / Caesuras 2012 Tirage argentique sur médium / C-print photography on wood 39 x 58 x 2 cm Vue d exposition / Exhibition view

23 La dernière Levée / The final Round Photographie argentique couleur et bois / C-print photography and wood 80 x 80 x 6 cm

24 Incidence V / Incidence V 2013 Tirage argentique noir et blanc, sur papier papier baryté semi-mat, pliés et contrecollés sur aluminum / B lack and white photography, on semi-matt fibre base, fold and pasted on aluminium 25 x 35 cm

25 INCIDENCES Incidences / Incidences 2013 Série de 12 tirages argentiques noir et blanc, sur papier papier baryté semi-mat, pliés et contrecollés sur aluminum / Serie of 12 black and white photography, on semi-matt fibre base, fold and pasted on aluminium 25 x 35 cm Incidence I, Incidence II, Incidence III, Incidence IV, Incidence V, Incidence VI, Incidences IX, Incidence X, Incidence XI, Incidence XII, Incidence VII, Incidence VIII

26 Parlant de sa méthode, Constance Nouvel recourt à une déclaration qui éclaire parfaitement son entreprise: je choisis des sujets qui peuvent réunir par analogie différents espaces: le photographié, la photographie, et le photographique. Vaste programme, mais qu elle conduit avec une rigueur et une inspiration renouvelées. Pas de sujets ou de répertoire iconographique spécifiques dans son travail, pas de thèmes de prédilection ou d espaces à explorer systématiquement. Mais le principe d une analyse de ce que peut être encore aujourd hui la photographie, ce médium si propagé. C est la philologie du photographique qu elle a donc décidé de questionner, son histoire, ses artifices et ses procédés autant techniques que sémantiques. Pour ce faire l artiste met en oeuvre des dispositifs qui ont à voir avec l installation et les trois dimensions dans de subtiles mises-en-scène spatiales où la photographie s empare souvent de l objet. Ceux-ci lui permettent d introduire la dimension critique, la distance stratégique, les subterfuges qui sont inscrits dans son travail, soulignés par la présence constante du cadre. Ce sont des mises en abîme, comme dans cette image où les mains de l opérateur déchirent l image au premier plan pour nous dévoiler celle qui est dissimulée derrière, suggérant un mécanisme qui pourrait se répéter à l infini, ou celle de ce spectateur qui contemple l image paradoxalement fixe d un écran vidéo accroché sur un mur, ou encore celle faite d un collage d images déchirées qui dévoilent la géologie énigmatique d une autre. Toutes ces images sont empruntes d une grâce et d une délicatesse particulières qui ne dédaignent pas les suggestions de l imaginaire et de la rêverie, notamment au travers de l usage récurrent du paysage. C est un piège: en feignant de nous montrer le monde poétisé, distancé, de ses images, Constance Novuvel nous force en fait à une prise de conscience et, en conséquence, à succomber au charme irrésistible qu elles exercent sur nous et dans lequel elle nous enferme d autorité. Henry-Claude Cousseau, When speaking of her method, Constance Nouvel employs a statement that sheds a perfect light on her enterprise: «I choose subjects that, by analogy, can combine different spaces: the photographed, photography and the photographic.» She follows through on this wide program with a constantly renewed rigorousness and inspiration. Her work does not explore specific subjects or iconographic repertoires nor does it evidence particularly favored themes or spaces that need to be systematically explored. What it does is provide an analysis of what the medium of photography, so widely used, can still be today. Thus she has decided to examine the philology of the photographic: its history, its artifices, and its technical and semantic practices. To do so, the artist creates installation and three-dimensional dispositifs in subtle spatial settings where photography often captures the subject. They allow her to insert the critical dimension, the strategic distance, and the subterfuges that are inherent to her work, and that are underscored by the constant presence of a frame.. Thus, she creates mise-en abyme as in the image where an operator, by tearing the image in the foreground, reveals the one hidden behind it, thus suggesting a mechanism that could be repeated indefinitely; or as in the one where an observer is gazing into the paradoxically frozen image of a video screen hanging on a wall; or again in this collage done with torn images that reveal the enigmatic geology of another image. All these images are infused with a particular grace and sensitiveness that is not averse to the realms of imagination and dream, particularly through the recurring usage of the landscape. But it is a trap: by pretending to show us the poetic and aloof universe of her images, Constance Nouvel actually forces us to a sudden awareness that gives us no choice but to succumb to the irresistible charm that these images hold over us, and within which we find ourselves confined. Henry-Claude Cousseau, Translations III 2013 Installation lors de la 64ème édition de Jeune Création Photographie, scultpure, techniques mixtes 250 x 500 cm

27 FILIGRANES Filigrane IV / Filigree IV 2013 Photographie argentique contrecollée sur bois / C-print photography on wood 87 x 122 x 11 cm Translations III / Transfers III 2013 Installation lors de Jeune Création 2013/ Installation for Jeune Création 2013 Photographie, sculpture, techniques mixtes / Photography, scultpure, mixed skills 250 x 500 cm

28 Filigrane I / Filigree I Photographie argentique contrecollée sur bois / C-print photography on wood 87 x 122 x 11 cm Filigrane II / Filigree II Photographie argentique contrecollée sur bois / C-print photography on wood 87 x 122 x 11 cm Filigrane III / Filigree III Photographie argentique contrecollée sur bois / C-print photography on wood 87 x 122 x 11 cm

29 PERSISTANTS Série des Persistants / Serie of Persistents Tirages argentiques sur plâtre / C-print photography on plaster

30 Panorama / Overview Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 21 x 23 x 21 cm Sève d Août / Second Sap 2013 Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 24 x 30 x 4 cm Sillages / Wakes 2012 Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 22 x 27 x 16 cm

31 Velours / Velvet Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 24 x 25 x 6 cm Reliefs / Relief Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 14 x 28 x 14 cm Voiles / Veil Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 25 x 25 x 8 cm

32 Constellation / Light-scattering Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 21 x 22 x 12 cm Archive / Archive Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 20 x 9,5 x 20,5 cm Ouverture / Window Tirage argentique sur plâtre / C-print photography on plaster 5 x 19 x 8 cm chaque pièce / each

33 Vue d exposition : Vers le Haut et non pas vers le Nord / Exhibition vue : Upward, and yet not Northward Centre d Art et Photographie de Lectoure / Art and Photography Center of Lectoure

34 TRANSITIONS Re-construire le monde Chez Constance Nouvel, le monde apparait tel qu il est vraiment, dans toute sa facticité. Ce que nous voyons est toujours fabriqué, décidé, agencé. Tout est image. Ce que nous voyons est toujours soumis à un système économique, touristique, télévisuel, et aujourd hui numérique, qui nous dit quoi voir, comment voir, combien de temps. Un système qui permet également de consommer des images et de les entasser, quelque part, sur un disque dur ou un icloud, en attendant Alors que signifie regarder? C est la question que pose l art et que Constance Nouvel reprend à son compte par le biais de l image photographique. Au sein de la construction de toutes ces images volantes, parfois violentes, et toujours un peu publicitaires, l artiste fait de nouvelles propositions, davantage pensées et plus émouvantes. Au sein du système, retrouver la liberté d un regard neuf et libre. Surtout ne rien dénoncer. La photographie retrouve la mission de la peinture, rendre visible, selon un processus de saturation et de profondeur de champs, l invisible du monde contemporain. L artiste conserve une nette distance face aux autres images, et cette distance peut gêner ceux et celles qui sont habituées à consommer du visible. A Pékin, elle n a pas cédé au pittoresque des hutongs et d une Chine qu elle découvrait. Constance est partie loin. Là aussi, elle a pris ses distances. Elle est allée à la recherche du paysage chinois : du Gansu au Xinjiang, en passant par les montagnes Danxia. Des paysages complexes, travaillés par le développement économique, et auxquels elle rend leur puissance d étrangeté. Où sommes-nous vraiment? Quelle relation établissons-nous avec ce que nous voyons? Rupture? Continuité? C est peut-être la seule question, en tout cas, c est une question essentielle pour qui souhaite habiter le monde autrement qu à travers des images préfabriquées et des idées toutes faites. Ce travail est ex igeant. Difficilement recevable si l on va trop vite et si l on n arrive pas à percevoir à travers lui, une recherche. La matière compte également, l artiste qui avant de venir en Chine n utilisait que l argentique a choisi d utiliser également le numérique, non pas pour les mettre en compétition, mais pour entrelacer deux «matières d images» et éprouver une nouvelle liberté. Tout est possible en Chine. Constance s est également rendue dans des lieux singuliers, zoo de Pékin, Musée de l Urbanisme des lieux qui par la scénographie et le changement d échelle permettent d accéder à une autre dimension de la réalité. Tout est affaire de mise en abyme. Pour jouer avec les apparences et la facticité d un monde un peu «kitch», il faut soi-même se laisser toucher par lui. Captures d écran, images dans l image, cadrages insolites, couleurs saturées, servent à jouer avec les apparences et la facticité pour atteindre un autre type d image : impossible à situer dans le temps, élaborée, et résolument personnelle. Cela s appelle l art. Transition V Photographie numérique et dessin / Digital photography and drawing 44 x 57 cm Christine Cayol Fondatrice de Yishu8

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

XM-EVT Universal Vinyl Siding Trim

XM-EVT Universal Vinyl Siding Trim XM-EVT Universal Vinyl Siding Trim The Universal Vinyl Siding Trim is designed to provide a finished look on the outside wall of a home. The Vinyl Siding Trim is a universal part that can be used in combination

Plus en détail

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon,

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon, Mesure Measurement Français p 1 English p 4 Version : 8006 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Lune pour dynamomètre 10 N Earth, Jupiter, Mars, Moon, labels for 10 N dynamometer Mesure Etiquettes Terre, Jupiter,

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

CINÉMA FRANCAIS SUR LPB

CINÉMA FRANCAIS SUR LPB JE RENTRE A LA MAISON Study guide n 11 lpb.org/cinema CINÉMA FRANCAIS SUR LPB Réalisateur: Manoel de Oliveira Avec : Michel Piccoli, Catherine Deneuve, John Malkovich, Antoine Chappey Tourné en : France

Plus en détail

Tomorrow s Classrom. IRUAS Conference, Geneva January 29, 2016 lysianne.lechot-hirt@hesge.ch benjamin.stroun@hesge.ch

Tomorrow s Classrom. IRUAS Conference, Geneva January 29, 2016 lysianne.lechot-hirt@hesge.ch benjamin.stroun@hesge.ch Tomorrow s Classrom IRUAS Conference, Geneva January 29, 2016 lysianne.lechot-hirt@hesge.ch benjamin.stroun@hesge.ch MOOC in graphic novel design MOOC en bande dessinée Workshop on peer-reading issues.

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

MAXI SPEED-ROLL Course à boules

MAXI SPEED-ROLL Course à boules Course à boules Notice de montage 1. Posez le jeu à plat sur une table. 2. A l aide de la clé de service, dévissez les vis qui maintiennent la plaque de plexiglas et déposez la. 3. Dévissez les 4 vis fixant

Plus en détail

R3D Synopsys. RedLine Security SA. file: R3D (RedLine Security).avi. 17, rue des Pierres-du-Niton Geneva, Switzerland

R3D Synopsys. RedLine Security SA. file: R3D (RedLine Security).avi. 17, rue des Pierres-du-Niton Geneva, Switzerland RedLine Security SA 17, rue des Pierres-du-Niton Geneva, Switzerland +41 (79) 418 1197 eran.banon@redline-security.com www.redline-security.com R3D Synopsys file: R3D (RedLine Security).avi English Version

Plus en détail

The Skill of Reading French

The Skill of Reading French The Skill of Reading French By the end of this session... ALL of you will be able to recognise words A LOT of you will be able to recognise simple phrases SOME of you will be able to translate a longer

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

Gilles Giacomotti. Artiste peintre, créateur. La haute couture sur bois

Gilles Giacomotti. Artiste peintre, créateur. La haute couture sur bois Gilles Giacomotti Artiste peintre, créateur La haute couture sur bois New York Gilles Giacomotti Chamonix Diplômé de l Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts en architecture intérieure et Compagnon

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 4 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

l'idée, c'était de créer grâce à la bibliothèque, un nouveau quartier.

l'idée, c'était de créer grâce à la bibliothèque, un nouveau quartier. 1 Time Description Translation 09.13 start 09.17 Perrault 09.36 Perrault Aujourd'hui l'architecture ne peut pas se définir a priori. L'architecture est trop complexe. Elle manipule de l'argent, de la politique,

Plus en détail

M622 Add-On Module. Module complémentaire M622. Installation Instructions. Directives d installation

M622 Add-On Module. Module complémentaire M622. Installation Instructions. Directives d installation M622 Add-On Module Installation Instructions Module complémentaire M622 Directives d installation The M622 Add-On Module can be attached to the M6310 or M6320 Meridian Business Set to provide extra feature/line

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION : 2011 Feuille 1 / 6 SUJET DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES Epreuve de Langue Vivante Etrangère : ANGLAIS SESSION 2011 Durée : 1 h 30 Coefficient : 1 Ce sujet

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

(Programme de formation pour les parents ~ Training program for parents)

(Programme de formation pour les parents ~ Training program for parents) PODUM-INFO-ACTION (PIA) La «carte routière» pour les parents, sur l éducation en langue française en Ontario A «road map» for parents, on French-language education in Ontario (Programme de formation pour

Plus en détail

WEDNESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number

WEDNESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number FOR OFFICIAL USE C Total 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 0 WEDNESDAY, MAY.30 PM.30 PM FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

NUDES Sales Catalog / Catalogue de vente

NUDES Sales Catalog / Catalogue de vente NUDES Sales Catalog / Catalogue de vente INTRODUCTION Réalisées à la chambre technique 4x5, les photos polaroid d Eric Ceccarini, tirées en très grand format frappent immédiatement par leur extrême cohérence.

Plus en détail

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system:

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: 1.Which to choose: the cable or the mat? True Comfort offers two types of floor

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

2013-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE. From: Technical Inspection Services Origine : Services d inspection technique Date: March 2013 Date : Mars 2013

2013-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE. From: Technical Inspection Services Origine : Services d inspection technique Date: March 2013 Date : Mars 2013 TECHNICAL INSPECTION SERVICES Department of Public Safety 460 Two Nations Crossing, Suite 100 Fredericton, NB E3A 0X9 Phone: (506) 444-4493 2013-01 FIRE TECHNOTE Fax: (506) 457-7394 NOTE TECHNIQUES DES

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 3 Subject: Topic: French Writing In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Ann Northrup. Digital Self-Portrait Collage

Ann Northrup. Digital Self-Portrait Collage Myriam Bourmaud G4 Inspirés par les œuvres de Robert Delaunay, les CM1 réalisent deux tableaux à la peinture acrylique. L un est une représentation de la Tour Eiffel et l autre de la Liberty Bell. Chaque

Plus en détail

Burn and Install guide in English and French Guide de gravure et d installation en français et anglais. How to burn and to update your KiSS DVD Player

Burn and Install guide in English and French Guide de gravure et d installation en français et anglais. How to burn and to update your KiSS DVD Player Burn and Install guide in English and French Guide de gravure et d installation en français et anglais How to burn and to update your KiSS DVD Player Follow the guideline below to burn a new firmware onto

Plus en détail

Guide d installation Deco Drain inc. Deco Drain inc. Installation guide

Guide d installation Deco Drain inc. Deco Drain inc. Installation guide Guide d installation Deco Drain inc. Pour de plus amples informations et pour télécharger les guides d installation en couleur, visitez notre site web. www.decodrain.com Soutien technique : Composez le

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General As the father of five children and the grandfather of ten grandchildren, family is especially important to me. I am therefore very pleased to mark National Foster Family Week. Families, whatever their

Plus en détail

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Name: Form: Subject Teacher: Date Given: Date to Hand in: Level: Effort: House Points: Comment: Target: Parent / Guardian Comment: Complete

Plus en détail

Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists.

Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists. St-Laurent ----- Rive Nord Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists. Une équipe de professeurs,

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

modulaire modular exhibitsystems

modulaire modular exhibitsystems systèmes d exposition modulaire modular exhibitsystems VOTRE PARTENAIRE POUR CE QUI EST DES SYSTÈMES D EXPOSITION MODULAIRES La gamme d Aluvision distribué au Canada par StoreImage réunit tous les éléments

Plus en détail

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER 73-75 rue Quincampoix, 75003 Paris. Tél : +33 (0)1 42 77 05 97 Mardi au Samedi / 11h.13h - 14h.19h info@galeriedohyanglee.com Point of view 2014 Image N&B encolée sur la

Plus en détail

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION / INSTALLATION GUIDE

GUIDE D INSTALLATION / INSTALLATION GUIDE GUIDE D INSTALLATION / INSTALLATION GUIDE STORES / SHADES sur solariums modulaire / on modular solariums FRANÇAIS et ANGLAIS FRENCH and ENGLISH 1 INSTALLATION DES STORES PLISSÉS SUR LES SOLARIUMS MODULAIRES

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques TR/06/B/P/PP/178009 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2006

Plus en détail

openoffice 40 manual

openoffice 40 manual openoffice 40 manual Print and Online Should you be particular with knowing everything concerning this openoffice 40 manual, you have to look for these details. OPENOFFICE 40 MANUAL Here are one of the

Plus en détail

Nicolas Le Moigne. 8 rue Charlot 75003 PARIS +33 1 44 54 90 88. contact@nextlevelgalerie.com www.nextlevelgalerie.com

Nicolas Le Moigne. 8 rue Charlot 75003 PARIS +33 1 44 54 90 88. contact@nextlevelgalerie.com www.nextlevelgalerie.com Nicolas Le Moigne 8 rue Charlot 75003 PARIS +33 1 44 54 90 88 contact@nextlevelgalerie.com www.nextlevelgalerie.com Nicolas Le Moigne Materia, 2009 Nicolas Le Moigne Materia Scroll down for english version

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

TECHNIQUES TRANSPARENTES TECHNIQUES DU VERRE APPLIQUÉES AU DESIGN ET À L ARCHITECTURE SÉRIGRAPHIES SUR VERRE 1

TECHNIQUES TRANSPARENTES TECHNIQUES DU VERRE APPLIQUÉES AU DESIGN ET À L ARCHITECTURE SÉRIGRAPHIES SUR VERRE 1 TECHNIQUES TRANSPARENTES TECHNIQUES DU VERRE APPLIQUÉES AU DESIGN ET À L ARCHITECTURE SÉRIGRAPHIES SUR VERRE 1 Préambule technique Impressions et techniques Impression une face Impression encre durcie

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 1. INSTALLATION... 2 2. CONFIGURATION... 2 3. LICENCE ET COPYRIGHT... 3 4. MISES

Plus en détail

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations.

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. CHAPITRE 3 Nom Date 1 Vocabulaire Mots 1 PENDANT ET APRES LES COURS 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. 1 Patrick arrive à l école à huit heures. 2 Il passe la journée

Plus en détail

Care instructions to keep your Vlisco product looking enduringly beautiful

Care instructions to keep your Vlisco product looking enduringly beautiful Care instructions to keep your Vlisco product looking enduringly beautiful Instructions d entretien pour préserver durablement la beauté de votre produit Vlisco These care instructions can also be found

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her.

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI VOCABULAIRE Mots 1 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. You may want to use some of the following words Paris petite

Plus en détail

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Centre No. Candidate No. Surname Signature Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Monday 8 November 2010 Afternoon Time: 30 minutes (+5 minutes reading time) Materials

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Offre de souscription / Pre-Publication offer. Agnès Hémery. 3O ans de peinture. lelivredart

Offre de souscription / Pre-Publication offer. Agnès Hémery. 3O ans de peinture. lelivredart Offre de souscription / Pre-Publication offer Agnès Hémery 3O ans de peinture lelivredart agnès hémery, 3O ans de Peinture madame, monsieur, Les éditions Lelivredart sont heureuses d annoncer la parution

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Outdoor I. Avec l inox Tolix innove 4 II. Ours 14. Outdoor I. With stainless steel Tolix is innovating 4 II. Colophon 14

Outdoor I. Avec l inox Tolix innove 4 II. Ours 14. Outdoor I. With stainless steel Tolix is innovating 4 II. Colophon 14 Made in France Outdoor I. Avec l inox Tolix innove 4 II. Ours 14 Outdoor I. With stainless steel Tolix is innovating 4 II. Colophon 14 2 3 I Avec l inox Tolix innove With stainless steel Tolix is innovating

Plus en détail

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6 CLUB DE GYMNASTIQUE! Bulletin Hiver 2013 Newsletter Winter 2013 514.872.3043 info@gymgadbois.com Rappel de nos heures d ouverture au club de gym Gadbois: Semaine: 13:30-20:00 Fin de semaine: 9:00-14:00

Plus en détail

Contents Windows 8.1... 2

Contents Windows 8.1... 2 Workaround: Installation of IRIS Devices on Windows 8 Contents Windows 8.1... 2 English Français Windows 8... 13 English Français Windows 8.1 1. English Before installing an I.R.I.S. Device, we need to

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 AINoE Abstract Interpretation Network of Excellence Patrick COUSOT (ENS, Coordinator) Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 Thématique Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 1

Plus en détail

Measuring Guide Bay or Corner Windows

Measuring Guide Bay or Corner Windows Measuring Guide Bay or Corner Windows Cellular Shades and Pleated Shades Tools and Tips Steel tape measure do not use cloth measuring tape Pencil Measurement Worksheet see page 3 Measure each window and

Plus en détail

Usage guidelines. About Google Book Search

Usage guidelines. About Google Book Search This is a digital copy of a book that was preserved for generations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project to make the world s books discoverable online. It has

Plus en détail

A propos de ce livre Ceci est une copie numérique d un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d une bibliothèque avant d être numérisé avec précaution par Google dans le cadre d un

Plus en détail

Practice Exam Student User Guide

Practice Exam Student User Guide Practice Exam Student User Guide Voir la version française plus bas. 1. Go to http://training.iata.org/signinup 2. Enter your username and password to access your student profile Your profile was created

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France)

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Provence-Alpes-Côte d Azur Une Région à fortes disparités / A lot of disparities Population: 5 000 000 80% sur le littoral

Plus en détail

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD 60839-2-5 Première édition First edition 1990-07 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section 5 Détecteurs

Plus en détail

How to? / Flash the ATMEGA32

How to? / Flash the ATMEGA32 How to? / Flash the ATMEGA32 Français La programmation du microcontrôleur n est pas très compliquée mais elle nécessite un minimum d attention. Elle peut se faire directement sur la platine du Monome grâce

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

Near Cercoux, Charente-Maritime 190,800

Near Cercoux, Charente-Maritime 190,800 Ref: BVI0008404 Near Cercoux, Charente-Maritime 190,800 Une petite maison avec une chambre datant du 17ème siècle avec un moulin et sa propre île au milieu du fleuve. Le moulin est dans un bâtiment séparé,

Plus en détail

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI ICC International Court of Arbitration Bulletin Cour internationale d arbitrage de la CCI Extract for restricted use Extrait à tirage limité International Court of Arbitration 38, Cours Albert 1er, 75008

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD Première édition First edition 1987-12 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section trois Prescriptions

Plus en détail

Est-ce que tu as un frère? Marc a une cousine à Québec. Nous avons une voiture. Est-ce que vous avez un vélo? Ils ont un appartement à Paris.

Est-ce que tu as un frère? Marc a une cousine à Québec. Nous avons une voiture. Est-ce que vous avez un vélo? Ils ont un appartement à Paris. Leçon 7 - La Vie est belle La vie de Nafi, une jeune Française d origine sénégalaise parle de sa vie. Elle est étudiante en sociologie à l Université de Toulouse. Aujourd hui, elle parle de sa vie. -Est-ce

Plus en détail

BARBIE TOP MODEL. Un jeu de cartes avec des Barbie, pour 2 à 5 joueurs à partir de 5 ans. Règle du jeu

BARBIE TOP MODEL. Un jeu de cartes avec des Barbie, pour 2 à 5 joueurs à partir de 5 ans. Règle du jeu BARBIE TOP MODEL Un jeu de cartes avec des Barbie, pour 2 à 5 joueurs à partir de 5 ans Règle du jeu MATERIEL 80 cartes Barbie (5 x 16 cartes). Une carte Spéciale «Barbie Top Model». BUT DU JEU Préparer

Plus en détail

TUESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number

TUESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number FOR OFFICIAL USE C Total 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 00 TUESDAY, MAY.30 PM.30 PM FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre Town

Plus en détail

TOTEM PYLON TOTEM INTERCHANGEABLES. Advertising columns for in- and outdoor use POUR INTÉRIEUR ET EXTÉRIEUR

TOTEM PYLON TOTEM INTERCHANGEABLES. Advertising columns for in- and outdoor use POUR INTÉRIEUR ET EXTÉRIEUR TOTEM PYLON Advertising columns for in- and outdoor use TOTEM INTERCHANGEABLES POUR INTÉRIEUR ET EXTÉRIEUR TOTEM PYLON 0 mm TOTEM Pylon 0 mm offers the possibility of producing smaller (illuminated) advertising

Plus en détail

Contents National 4 French Reading; Context: Learning

Contents National 4 French Reading; Context: Learning Contents National 4 French Reading; Context: Learning (questions extracted from General past papers) Question Topic Learning in context (Forum: should you do holidays? Solène replies) Learning in context

Plus en détail

French Three Unit Four Review

French Three Unit Four Review Name Class Period French Three Unit Four Review 1. I can discuss with other people about what to do, where to go, and when to meet (Accept or reject invitations, discuss where to go, invite someone to

Plus en détail

GRAPHIC STANDARDS MANUAL

GRAPHIC STANDARDS MANUAL GRAPHIC STANDARDS MANUAL CHARTE GRAPHIQUE This Graphic Standards Manual is aimed at the relays of the Europe Direct information network. They are members of a single family dedicated to the same aim: the

Plus en détail

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB AUTOMGEN 8.009 Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB version 2 : support de sources vidéo, support 3D, support de l ensemble des objets IRIS 2D WEB

Plus en détail

Géraud Soulhiol ARENA Exposition personnelle / solo exhibition

Géraud Soulhiol ARENA Exposition personnelle / solo exhibition DOSSIER DE PRESSE / PRESS RELEASE Géraud Soulhiol ARENA Exposition personnelle / solo exhibition 08/06/2016 30/07/2016 Vernissage Mercredi 08/06/2016 à 18h / Opening Wednesday 06/08/2016, 6pm PREVIEW PRESSE

Plus en détail

1. Location. 2. Remove Mounting Base. 3. Installation to Wall. Quick Setup Guide 518_Q. Thermostat 518 03/13. Interior. Wall. 5 feet 1.5 m.

1. Location. 2. Remove Mounting Base. 3. Installation to Wall. Quick Setup Guide 518_Q. Thermostat 518 03/13. Interior. Wall. 5 feet 1.5 m. Thermostat 518 1. Location Quick Setup Guide Zoning 518_Q 03/13 Replaces: New Interior Wall 5 feet 1.5 m Exterior Wall 2. Remove Mounting Base 3. Installation to Wall Thermostat Front Thermostat Base Wall

Plus en détail

Une version à jour de java DOIT être téléchargée, car MAC OS ne prend pas en charge la version de Java fournie par défaut.

Une version à jour de java DOIT être téléchargée, car MAC OS ne prend pas en charge la version de Java fournie par défaut. ENGLISH VERSION NEAR BOTTOM OF PAGE Aperçu de MFT Mac OS Les exigences applicables à un utilisateur de MAC avec le système MFT sont décrites ci-dessous. Par défaut, MFT sélectionne un téléchargeur standard

Plus en détail

236. 2. 7 mai. 9 mai. Final paper. Final paper dû le 12 Mai

236. 2. 7 mai. 9 mai. Final paper. Final paper dû le 12 Mai 236. 2 17ème 5 mai 7 mai 9 mai dû le 12 Mai objectifs pp.76 78 pp.78 7Turn in p. 83. I L Europe pp. 80 81 8ème 3 mars 5 mars 7 mars Révision Examen 2 La famille pp. 134 137 9ème 10 mars 12 mars 14 mars

Plus en détail

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission?

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918 Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? A1. Passport Canada requests that bidders provide their

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

Smile Mobile Dashboard

Smile Mobile Dashboard Smile Mobile Dashboard 1. Magento Extension The iphone and Android applications require access to data from your Magento store. This data is provided through an extension, available on Magento Connect

Plus en détail

Installation Instructions

Installation Instructions Installation Instructions (Cat. No. 1794-IA16) This module mounts on a 1794 terminal base unit. 1. Rotate keyswitch (1) on terminal base unit (2) clockwise to position 8 as required for this type of module.

Plus en détail

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 ISOLER REPRODUIRE TRANSFORMER ASSOCIER - priver de contexte : copier - modifier, dissocier, - rapprocher, juxtaposer, Supprimer doubler fragmenter, effacer, ajouter, superposer,

Plus en détail

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Table of Contents Français 1 1. Avant de commencer 1 2. Procéder à l'installation 2 Troubleshooting 6 Version 06.08.2011 16. Select Install the software automatically

Plus en détail

ADDENDUM A. Dessins et tracés des parcours

ADDENDUM A. Dessins et tracés des parcours ADDENDUM A ADDENDUM A ILLUSTRATING THE COURSE Shown here are diagrams of course shapes. The kiteboard s track is represented by a discontinuous line so that each diagram can describe courses with different

Plus en détail

lifestyle yacht PERFORMANCE AND BEAUTY Caroline Brière

lifestyle yacht PERFORMANCE AND BEAUTY Caroline Brière Zefira ÉLÉGANCE & PERFORMANCE PERFORMANCE AND BEAUTY Caroline Brière Voici le luxueux voilier Zefira lequel combine l expertise de trois maîtres dans leur art : Fitzroy qui fut assigné à sa construction,

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 1 (for C/C+ grade) Question 2 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Comfort. - Terminaux à air

Comfort. - Terminaux à air lindab comfort Comfort - Terminaux à air Un climat optimal pour s évader lindab comfort L homme n est pas fait pour vivre enfermé en lieu clos, mais pour respirer de l air pur. Nous savons tous que cette

Plus en détail