«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI»"

Transcription

1 Présentation : Réunion de présentation aux élus de Guyane - 11 juin 2011 «PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D NOUVEL HÔPITAL A SAINT LAURENT DU M. F-L BERTHOU, Directeur MARONI» Dr G. CARLES, Président de la Commission médicale d établissement L hôpital aujourd hui

2 Un état des lieux préoccupant La situation actuelle : Des locaux vétustesv Un déficit de surface à hauteur de m² m soit plus de 35% : Urgences : déficit d de 47%, Néonatologie N : 56,25%, soins intensifs de néonatologie n : 82%. (Donn (Données ratios de la MAINH) Des taux d occupationd élevés : 113% (Néonatologie( : 121%, Obstétrique trique : 163%) Une sur morbidité importante en raison de la précarit carité de la population et de la difficulté d accès aux soins

3 Un état des lieux préoccupant (suite) Les conséquences : Couverture non exhaustive des besoins de santé pour les usagers Conditions de travail déplorablesd pour les personnels Non respect des normes de sécurits curité Les éléments aggravants : Un hôpital classé monument historique : incapacit extensions de façon pertinente sur site incapacité à envisager des Une population qui explose : Saint Laurent du Maroni sera la ville la plus peuplée e de la région r d icid à 10 ans et sa population pourrait quintupler d icid à 2030 (Données Projet Régional R de Santé)

4 Note du Docteur Marc BERTSCH relative au service de pédiatrie p (audit externe de novembre 2010) "Face à cette évolution démographique d sans pareil, le CHOG est resté figé,, malgré les innombrables promesses de construction d'un nouveau Centre Hospitalier. Comment ne pas imaginer les difficultés s que rencontrent au quotidien le personnel et les usagers tout particulièrement rement dans le secteur pédiatrique et comment dans ces conditions fidéliser un corps médical qui peut trouver n'importe oùo de bien meilleures conditions de travail"

5 Le projet de construction d und hôpital neuf Un nouveau site : les sables blancs Des capacités s accrues : Des offres de de soins supplémentaires : dialyse, chirurgie ambulatoire, hôpital de jour pédiatrique, p soins continus, IRM, réanimation néonatalen onatale Une architecture modulable pour s adapters à l évolution de la population

6 Le projet hôpital neuf (suite) Une démarche travaux avancée : concours notifié en décembre 2007, avant projet sommaire en cours de validation à l ARS Montant du projet : euros (Travaux : M Équipement : 10.6 M ) M financé par : fonds propres (48%), emprunt (41%) une aide requise au Plan Hôpital 2012 (11%) (Données CHOG, présent sentée à l ARS en avril 2011) (Travaux : M, Une date prévisionnelle d ouverture d estimée e au 1 er septembre 2016

7 Conclusion Le constat fait est celui d und retard inacceptable de l offre de soins. Il doit conduire aux actions qui s imposent s pour : Répondre aux besoins actuels (augmenter les capacités d accueil et l offre) l Anticiper les besoins futurs (augmentation de la population, évolution du recours aux système de santé) La construction du nouvel hôpital de Saint Laurent du Maroni est un projet sanitaire prioritaire pour la Guyane

8 L hôpital demain : perspective de l entrée dans l établissement

9 Sur le plan médicalm Une amélioration spectaculaire de la situation sanitaire depuis 20 ans : Quasi disparition de certaines pathologies autrefois endémiques : pian, amibiase,leptospirose, typhoïde de Franche amélioration dans les domaines du paludisme, de la lèpre, de la mortalité périnatale divisée e par 8 Amélioration plus récente r du système de prévention : PMI

10 Mais La Guyane présente toujours les records d Europed pour : Les infections à VIH et par hépatite h B Les taux de mortalité infantile, maternelle et de prématurit maturité Le cancer du col utérin Une situation critique et plus spécifique à l ouest guyanais : Infections par syphilis et HTLV1 Drépanocytose Mère-enfantenfant : anémies carentielles, éclampsies, grossesses précoces, malnutrition infantile Taux de natalité: : hexagone x 3

11 Nous observons une augmentation rapide de la consommation de soins qui va de pair avec l aml amélioration du niveau de vie et une déculturation d inéluctable. Nécessité d une réponse adaptée e et la plus autonome possible Isolement de l hôpital l et difficultés s de transfert (nuit) Refus fréquents de transfert par nos patients Consultations tardives Taux d éd équipement en lits MCO inf l hexagone cas plus graves inférieur de 38% par rapport à

12 En réponser à cette augmentation de demande de soins, le CHOG a fait le maximum possible : Doublement du nombre de médecinsm et franche augmentation du personnel soignant ces dernières res années Offre de nouvelles spécialit cialités médicales Extension des services trop exigus par l ajout l de locaux provisoires La structure actuelle ne permet plus de répondrer à la demande : Impossibilité quotidienne d hospitaliserd les patients par manque de place Conditions de travail de plus en plus difficiles pour le personnel soignant Mise en insécurit curité de nos patients

13 La construction d un d hôpital neuf, véritablev pôle sanitaire et pivot de l offre l en santé de l ouest guyanais, est une urgence si l on l veut éviter l épuisement des équipes soignantes et un désastre sanitaire.

14 Merci de votre attention L hôpital demain : perspective aérienne

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé de Médecine, Chirurgie, Obstétrique

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé de Médecine, Chirurgie, Obstétrique PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements Santé Mécine, Chirurgie, Obstétrique POLYCLINIQUE SAINTE THERESE FINESS : 340780741 Etablissement soins pluridisciplinaires - Etablissement privé

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme - La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme Données 2012 1 - Données issues des certificats de santé du 8 ème jour 2 -Sommaire p.3 - édito p.4 - Contexte périnatal dans la drôme p.5 - Certificats

Plus en détail

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Dr Adeline Scanvion Praticien Hospitalier au CHU de Nantes CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

Plus en détail

Présentation du Centre Hospitalier de la Polynésie française

Présentation du Centre Hospitalier de la Polynésie française Présentation du Centre Hospitalier de la Polynésie française MISSIONS Le Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) est un établissement d hospitalisation public concourant au service public hospitalier

Plus en détail

Réingénierie aides-soignants (AS) et auxiliaires de puériculture (AP) Synthèse des travaux sur les évolutions ayant un impact sur ces métiers

Réingénierie aides-soignants (AS) et auxiliaires de puériculture (AP) Synthèse des travaux sur les évolutions ayant un impact sur ces métiers Réingénierie aides-soignants (AS) et auxiliaires de puériculture (AP) Synthèse des travaux sur les évolutions ayant un impact sur ces métiers 1 - Les objectifs des travaux Explorer les contours des métiers

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE Un service de médecine nucléaire va s installer dans les locaux de la Clinique Mutualiste de l'estuaire, pour une mise en place début

Plus en détail

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne Thomas Desplanches Sage-femme (Maïeuticien) Cellule d évaluation du réseau périnatal de Bourgogne C.H.U Dijon.

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Historique et particularités du projet Thierry VELEINE ingénieur général - coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - historique

Plus en détail

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE Hôpital CABINET MÉDICAL H PHARMACIE U R G E N C E S La santé avance en Île-de-France Édito Les Agences régionales de santé ont pour objectif de piloter les politiques

Plus en détail

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé Fiche Etablissement CH DE PAU

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé Fiche Etablissement CH DE PAU PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé Fiche Etablissement CH DE PAU FINESS : 640781290 Etablissement public ACTIVITE : MCO + SSR + HAD PAU (64) Lutte contre les infections

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma»

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma» Royaume du Maroc Ministère de la santé Direction de la Population المملكة المغربية وزارة الصحة مديرية السكان Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas

Plus en détail

La santé de la mère et de l enfant. Chiffres clés 2013. en Dordogne

La santé de la mère et de l enfant. Chiffres clés 2013. en Dordogne La santé de la mère et de l enfant Chiffres clés 2013 en Dordogne Direction Départementale de la Solidarité et de la Prévention Pôle PMI - Actions de Santé Ces données épidémiologiques sont présentées

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

SROS III. Comité de pilotage

SROS III. Comité de pilotage SROS III Comité de pilotage 14 décembre d 2005 Calendrier de travail rétrospectifr Avant le 31 mars 2006 : Publication du SROS 28 mars 2006 : COMEX 23 mars 2006 (après-midi): CROSMS 22 mars 2006 (après-midi):

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

PLATINES : PLATeforme d INformations sur les Établissements de Santé FICHE ÉTABLISSEMENT

PLATINES : PLATeforme d INformations sur les Établissements de Santé FICHE ÉTABLISSEMENT MAISON DE SANTÉ PROTESTANTE DE BORDEAUX-BAGATELLE 203 route de Toulouse - 33401 TALENCE Tél. : 05 57 12 34 56 - Fax : 05 56 37 20 21 bagatelle@mspb.com - www.mspb.com TALENCE TALENCE (33) (33) PLATINES

Plus en détail

Module transversal de Sciences Humaines et Ethique Médicale Année 2011. Professeur Marie CAULI Université d Arbois

Module transversal de Sciences Humaines et Ethique Médicale Année 2011. Professeur Marie CAULI Université d Arbois Module transversal de Sciences Humaines et Ethique Médicale Année 2011 Programme mère-enfant Sciences Humaines et Ethique Médicale Professeur Marie CAULI Université d Arbois Mère-Enfant Ministère des Affaires

Plus en détail

REGLEMENT D INDEMNISATION AUX ETUDIANTS INSCRITS DANS LES FILIERES MEDICALES

REGLEMENT D INDEMNISATION AUX ETUDIANTS INSCRITS DANS LES FILIERES MEDICALES REGLEMENT D INDEMNISATION AUX ETUDIANTS INSCRITS DANS LES FILIERES MEDICALES «Partir, revenir» Page 1 PREAMBULE Avec un déficit médical abyssal (v. tableau ci-joint transmis par l Observatoire Régional

Plus en détail

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie * Superficie 154530 Km2 * Population générale : 9 779 000 habitants * Taux de

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE POLYCLINIQUE MAJORELLE 1240, AVENUE RAYMOND PINCHARD 54100 NANCY CEDEX AVRIL 2007 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE)

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE) 1 DONNES PERINATALES Année HautsdeSeine Note 1A DONNEES DEMOGRAPHIQUES INSEE, INSERM Nouveaunés vivants domiciliés 2012 24 790 Taux de natalité (nouveaunés vivants pour 1000 habitants) 2012 15,6 pour 1000

Plus en détail

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique?

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Bruno Carbonne CEGORIF 6 avril 2013 Maternité Hôpital Trousseau, Paris Pourquoi cette question? 1 ère (arrière) pensée Prise en charge ambulatoire = peu

Plus en détail

La consultation prénatale du premier trimestre

La consultation prénatale du premier trimestre La consultation prénatale du premier trimestre Le plan du cours Introduction DR : BOUCHOUCHA-H La consultation du premier trimestre Étape clinique Étape biologique Examen échographique du premier trimestre

Plus en détail

DOSSIER. L objectif initial était d accueillir un département de sages-femmes au sein de l UFR de Médecine, par une convention liant l AP-

DOSSIER. L objectif initial était d accueillir un département de sages-femmes au sein de l UFR de Médecine, par une convention liant l AP- 4 DOSSIER novembre / décembre 2010 numéro 154 LA LETTRE Université de la Méditerranée L école universitaire de maïeutique marseille méditerranée eu3m L Université de la Méditerranée est résolument à la

Plus en détail

Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé

Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé Vers un plan National Alcool - Luxembourg - 2012 Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé Professeur Michel Reynaud Chef du Département de Psychiatrie et d Addictologie de l Hôpital

Plus en détail

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS Tradition Réputation Modernité DOSSIER DE PRESSE 2011 www.hpsj.fr Contacts presse : Nadia Nouvion Direction de la communication GHPSJ : 01 44 12 33 10 / nnouvion@hpsj.fr

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE INFORMATION aux PARTENAIRES SOCIAUX et MEDICO SOCIAUX CPMI PASS Miséricorde CAEN 12 Octobre 2011 ARS BN Dr Salaün Marie-Anne, médecin coordinateur Fanny Appia,interne en médecine

Plus en détail

Dossier de presse. Septembre 2015

Dossier de presse. Septembre 2015 Septembre 2015 Contact presse Emilie BALAGUER Responsable communication Mob: 06 18 900 901 Tel: 04 13 427 018 e.balaguer@hopitaleuropeen.fr Hôpital Européen Marseille 6, rue Désirée Clary - 13331 Marseille

Plus en détail

Gynécologie Obstétrique

Gynécologie Obstétrique Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Gynécologie Obstétrique Spécialiste en Gynécologie Obstétrique Clinique Salaire : Clinique Praticien

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation Sanitaire 2006-2010 PERINATALITE

Schéma Régional d Organisation Sanitaire 2006-2010 PERINATALITE Schéma Régional d Organisation Sanitaire 2006-2010 REGION GUYANE PERINATALITE SOMMAIRE I. Préambule...4 II. Cadre réglementaire...5 1. SROS de troisième génération...5 2. Textes spécifiques au volet «Périnatalité»...5

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP

L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP Jeudi 31 mars 2011 Dossier de presse Contacts Presse : - AP-HM : Perrine Seghier Tél : 04 91 38 20

Plus en détail

Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque régional d orthophonie, 28 février 2014

Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque régional d orthophonie, 28 février 2014 Présentation du Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent et du Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages du CHU de Clermont-Ferrand Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque

Plus en détail

La consultation de déclaration de grossesse

La consultation de déclaration de grossesse La consultation de déclaration de grossesse Dr Muriel Doret Maître de conférence universitaire - Praticien hospitalier Gynécologie Obstétrique Hôpital Femme-Mère-Enfant Les Jeudi de l Europe 38ième Forum

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

Plan Stratégique Régional de Santé (PSRS) Note pour la CRSA Île-de-France

Plan Stratégique Régional de Santé (PSRS) Note pour la CRSA Île-de-France Plan Stratégique Régional de Santé (PSRS) Note pour la CRSA Île-de-France La démarche ambitieuse qui est lancée par l Agence Régionale de Santé est extrêmement contrainte par les délais imposés. Les premières

Plus en détail

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR Présentation BINIC 2 octobre 2013 1 Le contexte briochin de l offre privée Centre hospitalier privé de Saint Brieuc 410 salariés et 105 Médecins Projet médical Polyclinique

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les SÉMINAIRE AUDIPOG professionnels? pour optimiser la coordination Le dossier obstétrical

Plus en détail

Sommaire. Les ateliers. Plan de la visite du circuit Patient p 4 & 5 Présentation du circuit Patient p 6 à 11

Sommaire. Les ateliers. Plan de la visite du circuit Patient p 4 & 5 Présentation du circuit Patient p 6 à 11 Sommaire Le circuit Patient Plan de la visite du circuit Patient p 4 & 5 Présentation du circuit Patient p 6 à 11 Le circuit Logistique Plan de la visite du circuit Logistique p 12 & 13 Présentation du

Plus en détail

Organisation du Système de Santé en France

Organisation du Système de Santé en France Organisation du Système de Santé en France Dr Marion ALBOUY-LLATY Staff de santé publique 5 janvier 2011 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

Le télé AVC Aspects règlementaires. COLMU-18 juin 2013- Dr Arielle Brunner

Le télé AVC Aspects règlementaires. COLMU-18 juin 2013- Dr Arielle Brunner Le télé AVC Aspects règlementaires Rappels: L AVC est un déficit brutal d une fonction cérébrale sans autre cause apparente qu une cause vasculaire Tout AVC comporte : - une lésion cérébrale responsable

Plus en détail

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Au menu de la rencontre : préparation du 17/10/10 - Etat des lieux : Alerte dégradation accès aux droits et aux soins

Plus en détail

Seybatou Magatte NDAW CSA FMPO-UCAD, Dakar

Seybatou Magatte NDAW CSA FMPO-UCAD, Dakar Faculté de Médecine de Pharmacie et d Odontologie de l Université Cheikh Anta Diop érigée en Centre d Excellence Africain de la Santé de la Mère et de l Enfant (CEA/SAMEF) Seybatou Magatte NDAW CSA FMPO-UCAD,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

PRS. Territoire de santé de Meurthe-et-Moselle. Projet Régional de Santé Lorrain. Bilan 2013. ensemble pour la santé des lorrains

PRS. Territoire de santé de Meurthe-et-Moselle. Projet Régional de Santé Lorrain. Bilan 2013. ensemble pour la santé des lorrains PRS Projet Régional de Santé Lorrain Bilan 2013 Territoire de santé de Meurthe-et-Moselle ensemble pour la santé des lorrains NANCY 4 PRIORITES... 1 Agir sur les principales causes de mortalité, notamment

Plus en détail

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Gilles BAGOU anesthésiste réanimateur urgentiste SAMU-69, CHU-Lyon Gilles BAGOU - SAMU-69 - Lyon 1 déclaration de conflits d intérêt mon intervention

Plus en détail

Urgences hospitalières en Rhône-Alpes :

Urgences hospitalières en Rhône-Alpes : INDICATEURS n 6 Urgences hospitalières en Rhône-Alpes : évolution des activités de 2002 à 2012 Cet état des lieux général présente l activité des Urgences hospitalières en Rhône-Alpes pour la période 2002-2012.

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

MÉDIPÔLE LYON-VILLEURBANNE

MÉDIPÔLE LYON-VILLEURBANNE MÉDIPÔLE LYON-VILLEURBANNE STIMULATE UNIQUE DESIGN Actif en France et à l international, SUD est un groupe d architecture. Multi-expert, il réunit des architectes, des urbanistes, des ingénieurs et des

Plus en détail

détaillées dans une fiche de synthèse spécifique.

détaillées dans une fiche de synthèse spécifique. SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Grossesses à risque : orientation des femmes enceintes entre les maternités en vue de l accouchement Critères médicaux d orientation en fonction des pathologies

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

GHMF #13 NEWSLETTER. Dec. 2011. Edito Décembre 2011

GHMF #13 NEWSLETTER. Dec. 2011. Edito Décembre 2011 GHMF NEWSLETTER #13 Dec. 2011 Edito Décembre 2011 Bientôt 2012, l heure de dresser le bilan des actions engagées sur l année 2011 pour renforcer le réseau du GHMF et valoriser l image de ses établissements.

Plus en détail

Le projet stratégique de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille

Le projet stratégique de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Le projet stratégique de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille 0 L AP-HM un CHU dans son environnement en région PACA 1 3 397 lits et places 2 2 CHU, 33 CH (+ 2 hôpitaux militaires) et 2 centres

Plus en détail

Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé

Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé Alain Tessier Mars 2015 A partir de 2004 les établissements de santé publics et privés ont mis en œuvre un nouveau

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Dossier de presse Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Secrétaire d Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale à la

Plus en détail

AFAFI «Protégeons la santé de la famille»

AFAFI «Protégeons la santé de la famille» Inter-Aide AFAFI «Protégeons la santé de la famille» Programme de Mutuelle de Santé pour les familles des bas quartier de la ville d Antananarivo - MADAGASCAR Objectifs du programme Faciliter l accès aux

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

De la prévention précoce à la protection des enfants en danger

De la prévention précoce à la protection des enfants en danger De la prévention précoce à la protection des enfants en danger Nécessaires articulations entre les professionnels de l'enfance Place et rôle des services départementaux et de Justice Dr. Anne Alauzen DPMIS

Plus en détail

LA GESTION DES LITS EN HÔPITAL

LA GESTION DES LITS EN HÔPITAL DOSSIER SPÉCIAL Sham Repères n 07 - OCT/NOV. 13 LA GESTION DES LITS EN HÔPITAL UN VÉRITABLE ENJEU POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ + 17 M En 2010, plus de 17 millions de personnes franchissaient la porte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de la 1 ère pierre Institut de Cancérologie de l Ouest Paul Papin. Contact Presse. Vendredi 17 mai 2013.

Dossier de Presse. Pose de la 1 ère pierre Institut de Cancérologie de l Ouest Paul Papin. Contact Presse. Vendredi 17 mai 2013. Contact Presse Dossier de Presse Pose de la 1 ère pierre Institut de Cancérologie de l Ouest Paul Papin Vendredi 17 mai 2013 Christian HOUDOUX Directeur de la Communication, des Dons et du Mécénat Institut

Plus en détail

Fréquence, déterminants et conséquences du mauvais suivi des grossesses en Guyane française

Fréquence, déterminants et conséquences du mauvais suivi des grossesses en Guyane française «MALINGUY» ASSOCIATION pour l ETUDE des MALADIES INFECTIEUSES en GUYANE MAL IN GUY RAPPORT D ETUDE Fréquence, déterminants et conséquences du mauvais suivi des grossesses en Guyane française Ministère

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

NOS RÉALISATIONS DANS LES HÔPITAUX

NOS RÉALISATIONS DANS LES HÔPITAUX NOS RÉALISATIONS DANS LES HÔPITAUX 2012 Le Vert Pré Rue Pierre de Coubertin 59100 ROUBAIX Tél: 03.20.99.32.37 Mail : contact@ludopital.fr SOMMAIRE Aménagements des services - Service de consultation pneumologie

Plus en détail

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN Premier Service de soins de suite périnatals à Paris Etablissement privéparticipant au service public hospitalier. Organisme gestionnaire: Association HORIZONS Siège

Plus en détail

RÉDUIRE ENFIN LA MORTALITÉ MATERNELLE : UNE PERSPECTIVE À LA PORTÉE DES PAYS D AFRIQUE SUBSAHARIENNE ** Hubert Balique 26/03/2013 1

RÉDUIRE ENFIN LA MORTALITÉ MATERNELLE : UNE PERSPECTIVE À LA PORTÉE DES PAYS D AFRIQUE SUBSAHARIENNE ** Hubert Balique 26/03/2013 1 RÉDUIRE ENFIN LA MORTALITÉ MATERNELLE : UNE PERSPECTIVE À LA PORTÉE DES PAYS D AFRIQUE SUBSAHARIENNE ** Hubert Balique 26/03/2013 1 1. LA MORTALITE MATERNELLE 26/03/2013 2 1.1. La mort maternelle «Décès

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE

SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE Historique- Rappel (1/2) Avant 1960 : Collecte des données sur : grandes endémies, vaccinations, accouchements

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 59 - MAI 2015 ARRETE ARS LR /2015-870 Fixant les recettes d assurance maladie MIGAC (hors FIR) pour 2015 à la Polyclinique Champeau à Béziers, DU LANGUEDOC ROUSSILLON

Plus en détail

PRS. Territoire de santé de Meurthe-et-Moselle. Projet Régional de Santé Lorrain. Bilan 2014

PRS. Territoire de santé de Meurthe-et-Moselle. Projet Régional de Santé Lorrain. Bilan 2014 PRS Projet Régional de Santé Lorrain Bilan 2014 Territoire de santé de Meurthe-et-Moselle 1 2 NANCY 4 PRIORITES... 1 Agir sur les principales causes de mortalité, notamment prématurées 2 3 4 Réduire les

Plus en détail

Vaccination coqueluche et maternité. G Picherot YOPI 2010

Vaccination coqueluche et maternité. G Picherot YOPI 2010 Vaccination coqueluche et maternité G Picherot YOPI 2010 Groupe Avancées Vaccinales 2010 Très inspiré de «AVANT, PENDANT et APRES Vaccinations autour de la grossesse» Dr Marc Valdiguié Pédiatre Unité de

Plus en détail

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Contact presse : Vanessa Bernon Vanessa.bernon@cnamts.fr Tél. 01 72 60 11 45 Communiqué de presse Accompagnement par une sage-femme

Plus en détail

Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région

Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région benoit.vallet@chru lille.fr 20 septembre 2013 Le CHRU mobilise 14.000 professionnels, en exercice ou en formation 3.053 Lits et places

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Plan Stratégique 2010-2014

Plan Stratégique 2010-2014 Plan Stratégique 2010-2014 Sommaire 1. Introduction : l AP-HP demain, une institution qui sait s adapter aux évolutions des besoins et du système de santé 1.1. Les défis pour l'ap-hp de demain 1.2. Des

Plus en détail

FEMMES SANTÉ DES. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

FEMMES SANTÉ DES. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr SANTÉ DES FEMMES Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de

Plus en détail

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE ACTION INTERNATIONALE Novembre 2009 N 3 Accès aux systèmes et soins de santé primaire Emetteur : DROI p.1/6 ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE Un défi pour améliorer l accès à des services de

Plus en détail

Une première approche des processus de maintenance préventive, bâtiment neufs et bâtiments existants

Une première approche des processus de maintenance préventive, bâtiment neufs et bâtiments existants Octobre 2009, Vichy Trois structures bientôt réunies au sein de l ANAP Une première approche des processus de maintenance préventive, bâtiment neufs et bâtiments existants Agence Nationale d Appui à la

Plus en détail

MARDI 03 JUIN 2014 10H30

MARDI 03 JUIN 2014 10H30 CONFéRENCE DE PRESSE MARDI 03 JUIN 2014 10H30 dépistage du cancer du col de l utérus à mayotte SOMMAIRE 1- présentation de l association Fonctionnement de l association Territoire d intervention Population

Plus en détail

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Martine HADDAD Secrétaire Générale FHP Ile-de-France SOMMAIRE -LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

Plus en détail

Gestion des risques Vigilances sanitaires

Gestion des risques Vigilances sanitaires Gestion des risques Vigilances sanitaires Dr François L Hériteau Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Paris-Nord Le risque Un DANGER, plus ou moins prévisible Ne pas confondre:

Plus en détail

Maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice

Maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice Dossier de presse Maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice Avril 2008 Contact Presse : Service communication des Hôpitaux de Saint-Maurice 14, rue du Val d Osne 94410 Saint-Maurice Sandrine Bodeau, Chargée

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Intervention d une PDE en GRE

Intervention d une PDE en GRE Intervention d une PDE en GRE Baizid Myriam PDE Costeseque Grace PDE Constat : Les points clés de notre travail de recherche Mémoire = l impact des représentations parentales du nouveau né prématuré de

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007 S O M M A I R E AGENCE RÉGIONALE DE L HOSPITALISATION...1 RENOUVELLEMENTS

Plus en détail