Bioprotec engage sa responsabilité sur le strict respect de l éthique et des règles sanitaires édictées par le Code de la Santé Publique :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bioprotec engage sa responsabilité sur le strict respect de l éthique et des règles sanitaires édictées par le Code de la Santé Publique :"

Transcription

1 LETTRE D INFORMATION DU DONNEUR Madame, Monsieur, Vous allez être opéré(e) de varices. Il sera peut être nécessaire de retirer complètement votre veine Saphène. Vous pouvez donner votre veine, car après sélection puis transformation, un segment de celleci pourra peut-être être conservé puis greffé ( pontage) à des patients présentant une artérite grave (gangrène...) des membres inférieurs ou à des insuffisants rénaux dialysés. Il pourra également servir à la recherche pour améliorer la préparation des greffons. Bioprotec, banque de tissus humains française, participe à la promotion du don de veines en sollicitant, par l intermédiaire de votre chirurgien, votre accord pour le recueil de votre veine saphène. Bioprotec engage sa responsabilité sur le strict respect de l éthique et des règles sanitaires édictées par le Code de la Santé Publique : - Le don est gratuit, anonyme (le bénéficiaire n a pas connaissance de l identité du donneur) et sans publicité. - L identité du donneur peut être, en cas de sélection d un segment de veine, enregistrée sur ordinateur par la banque de tissus, laquelle a déclaré cette activité auprès de la commission Nationale Informatique et Libertés *. - Un entretien sera réalisé par le chirurgien pour déterminer si les données concernant le donneur sont compatibles avec la sécurisation du don. - Un prélèvement sanguin sera réalisé afin de permettre, en cas d obtention d un greffon à partir du don, de réaliser les examens obligatoires de dépistage d infections transmissibles**. Les résultats de ces examens sont confidentiels, conservés par la banque de tissus et transmis, en cas de nonconformité, au chirurgien, chargé d en donner la signification au donneur. Ces opérations sont nécessaires à la sécurisation de votre veine. Vous êtes libre de ne pas accepter de faire ce don, ce qui n aura aucune conséquence sur les relations que vous aurez avec vos médecins et sur la qualité des soins que vous recevrez. Votre décision permettra de faciliter le traitement chirurgical d autres patients. Votre chirurgien et Bioprotec vous en remercient par avance. Vous pouvez confirmer votre accord pour ce don en apposant votre signature dans le cadre cidessous et en remplissant avec votre chirurgien la fiche de prélèvement jointe. * Conformément aux dispositions de la loi n du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés, vous conservez un droit d accès et de rectification de ces informations par l intermédiaire de votre chirurgien. **Recherches de Syphilis, virus HIV, HTLV, Hépatites B et C.

2 Risque de transmission d encéphalopathie subaiguë spongiforme. oui non Infection ou suspicion d infection par une maladie virale (notamment hépatites virales,vih,htlv,rage) Autre pathologie authentifiée. oui non Traitements connus. oui non Pathologie locale (aux membres inférieurs). oui non Examen lors du prélèvement. anormal normal Antécédents de vaccination pour l hépatite B. oui non

3 Risque de transmission d encéphalopathie subaiguë spongiforme. oui non Infection ou suspicion d infection par une maladie virale (notamment hépatites virales, VIH, HTLV, rage) Autre pathologie authentifiée. oui non Traitements connus. oui non Pathologie locale (aux membres inférieurs). oui non Examen lors du prélèvement. anormal normal Antécédents de vaccination pour l hépatite B. oui non ANNONYME

4 Risque de transmission d encéphalopathie subaiguë spongiforme. oui non Infection ou suspicion d infection par une maladie virale (notamment hépatites virales, VIH, HTLV, rage) Autre pathologie authentifiée. oui non Traitements connus. oui non Pathologie locale (aux membres inférieurs). oui non Examen lors du prélèvement. anormal normal Antécédents de vaccination pour l hépatite B. oui non

5 Risque de transmission d encéphalopathie subaiguë spongiforme. oui non Infection ou suspicion d infection par une maladie virale (notamment hépatites virales, VIH, HTLV, rage) Autre pathologie authentifiée. oui non Traitements connus. oui non Pathologie locale (aux membres inférieurs). oui non Examen lors du prélèvement. anormal normal Antécédents de vaccination pour l hépatite B. oui non

6

Bioprotec engage sa responsabilité sur le strict respect de l éthique et des règles sanitaires édictées par le Code de la Santé Publique :

Bioprotec engage sa responsabilité sur le strict respect de l éthique et des règles sanitaires édictées par le Code de la Santé Publique : LETTRE D INFORMATION DU DONNEUR Madame, Monsieur, Vous allez être opéré(e) de varices. Il sera peut être nécessaire de retirer complètement votre veine Saphène. Vous pouvez donner votre veine, car après

Plus en détail

LE DON DE SANG DE CORDON. est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies.

LE DON DE SANG DE CORDON. est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. LE DON DE SANG DE CORDON est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Qu est ce que le sang de cordon? Le sang de cordon (ou sang placentaire) est le sang qui reste dans le placenta

Plus en détail

Je sais pourquoi je donne mon sang

Je sais pourquoi je donne mon sang Je sais pourquoi je donne mon sang Le site du Docteur Olivier HENOCH Adresse du site : www.docvadis.fr/olivier-henoch Validé par le Comité Scientifique Médecine générale Le don du sang est un geste qui

Plus en détail

Aspects législatifs et réglementaires de la greffe de cellules souches hématopoïétiques

Aspects législatifs et réglementaires de la greffe de cellules souches hématopoïétiques Aspects législatifs et réglementaires de la greffe de cellules souches hématopoïétiques Hélène Espérou Direction Médicale et Scientifique Agence de la biomédecine St Denis La Plaine 93212 L activité de

Plus en détail

CONSENTEMENT AU DON SANG DE CORDON / LAIT MATERNEL

CONSENTEMENT AU DON SANG DE CORDON / LAIT MATERNEL Raison d être Quelques critères pour s inscrire Inscription Votre qualification Suite à votre qualification Conservation des unités de sang provenant du cordon ombilical. Ce sang est constitué de cellules

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

ECZEMA ALLERGIQUE DE CONTACT Merci de CONTACTER l équipe INSERM U1111 (Tel : )

ECZEMA ALLERGIQUE DE CONTACT Merci de CONTACTER l équipe INSERM U1111 (Tel : ) ECZEMA ALLERGIQUE DE CONTACT Merci de CONTACTER l équipe INSERM U1111 (Tel : 0033.4.37.28.23.56) NOM du patient :.. PRENOM du patient :... Date de naissance :.. Date du prélèvement : à...h. Nom du médecin

Plus en détail

Les contre-indications AU DON DE SANG. 1 - Guide des contre-indications

Les contre-indications AU DON DE SANG. 1 - Guide des contre-indications Les contre-indications AU DON DE SANG 1 - Guide des contre-indications Lorsqu ils sont ajournés*, les candidats au don se demandent parfois pourquoi. Effectivement, le don de sang doit respecter certaines

Plus en détail

DON DE SANG... ACTE RESPONSABLE. COMPORTEMENTS A RISQUE Ce qu il faut comprendre

DON DE SANG... ACTE RESPONSABLE. COMPORTEMENTS A RISQUE Ce qu il faut comprendre DON DE SANG... ACTE RESPONSABLE COMPORTEMENTS A RISQUE Ce qu il faut comprendre AVANT LE DON Avant le don, nous vous demandons de remplir un questionnaire médical. Sur base de celui-ci, un professionnel

Plus en détail

DÉCLARATION DE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ Sang de cordon ombilical destiné à l analyse, au stockage et à la greffe Information

DÉCLARATION DE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ Sang de cordon ombilical destiné à l analyse, au stockage et à la greffe Information Introduction Vous êtes invitée à participer au programme de la banque de sang de cordon ombilical mis en place par la Société canadienne du sang. Cette banque a pour mandat de recueillir, d analyser, de

Plus en détail

Transplantation Aspects éthiques et légaux

Transplantation Aspects éthiques et légaux Transplantation Aspects éthiques et légaux Historique Greffes tissulaires : XIXe siècle Greffes d organe : XXe siècle En 1952, Dausset : système HLA En 1954, greffe réussie entre 2 vrais jumeaux En 1956,

Plus en détail

Dossier de déclaration comité interne d éthique et CNIL. Mémoires et thèses de médecine générale et de maïeutique

Dossier de déclaration comité interne d éthique et CNIL. Mémoires et thèses de médecine générale et de maïeutique Dossier de déclaration comité interne d éthique et CNIL Mémoires et thèses de médecine générale et de maïeutique Table des matières Dans le cas contraire, s il risque d être interventionnel, personnes

Plus en détail

Suite à la demande de vacances de votre patient(e) pour la période : Du... au... inclus. Séances souhaitées : Matin Après Midi Soir

Suite à la demande de vacances de votre patient(e) pour la période : Du... au... inclus. Séances souhaitées : Matin Après Midi Soir MAIL CENTRE D HEMODIALYSE DE PROVENCE Aix 50 rue du Dr AURIENTIS 13100 Aix en Provence Tél : 04-42-99-25-25 Fax : 04-42-99-25-26 : contact @chp-aix.com Sécurisé (secrétariat médical) DESTINATAIRE : FAX

Plus en détail

J'ai peut être une IST,

J'ai peut être une IST, J'ai peut être une IST, Infection Sexuellement Transmissible : que faire? Ces maladies correspondent à des infections transmises au moment des rapports sexuels. Lorsqu elles sont traitées à temps, elles

Plus en détail

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA. Informations et dépistage gratuit

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA. Informations et dépistage gratuit INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA Informations et dépistage gratuit Dialoguer, s informer p Les infections sexuellement transmis QU EST-CE-QU UNE IST? Une infection sexuellement transmissible

Plus en détail

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine Tout savoir sur la transfusion sanguine POUR MIEUX COMPRENDRE LA TRANSFUSION Il se peut que votre état de santé nécessite une transfusion de sang. La transfusion n est pas un geste anodin même si tout

Plus en détail

Questionnaire médical et déclaration de consentement Banque publique de sang de cordon Suisse

Questionnaire médical et déclaration de consentement Banque publique de sang de cordon Suisse Questionnaire médical et déclaration de consentement Banque publique de sang de cordon Suisse Vous venez de lire la fiche d information pour les donneuses de sang de cordon et souhaitez donner le sang

Plus en détail

DERMATOSE BULLEUSE TOXIQUE ALLERGOBIOTEC

DERMATOSE BULLEUSE TOXIQUE ALLERGOBIOTEC DERMATOSE BULLEUSE TOXIQUE ALLERGOBIOTEC AUCUN PRELEVEMENT NE DOIT ETRE REALISER AVANT D AVOIR CONTACTER AURORE ROZIERES (Tel : 0033.6.77.77.20.23) NOM du patient :. PRENOM du patient :... Nom du médecin

Plus en détail

Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats

Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats Procréation par don de spermatozoïdes: Indications et Résultats Création du premier CECOS : Professeur G. DAVID = CECOS Bicêtre en 1973 L objectif était double : - aider les couples stériles qui le choisissaient

Plus en détail

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants,

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, Établissement relevant du ministère de la santé LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS Offrir des spermatozoïdes à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau

Plus en détail

Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST

Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST Le rôle de l IDE dans la prise en charge des IST (INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES) S. Decock IDE, S. Maesen IDE, Dr V. Baclet Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur (SUMIV)

Plus en détail

Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe

Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe 5 e Colloque France-Maghreb Transplantation de tissus et cellules Nice, 23-24 mars 2012 Hervé Creusvaux Principes et encadrement Risques

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Exposition aux infections sexuellement transmissibles IST Livret de suivi et d information Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

TROD VIH: Test Rapide d Orientation Diagnostique. (CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 18 ) Indications :

TROD VIH: Test Rapide d Orientation Diagnostique. (CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 18 ) Indications : TROD VIH: Test Rapide d Orientation d Diagnostique (CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 18 ) 1 Indications : Risque sexuel supérieur à 3 mois. Tests à deux. Avant mise sous TPE (Traitement Post-Exposition)

Plus en détail

Donnez votre sang et sauvez des vies

Donnez votre sang et sauvez des vies Donnez votre sang et sauvez des vies 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour subvenir aux besoins des malades. L Établissement Français du Sang a besoin de donneurs réguliers ainsi que de

Plus en détail

DON D ORGANES ET DE TISSUS UE 1.3

DON D ORGANES ET DE TISSUS UE 1.3 DON D ORGANES ET DE TISSUS UE 1.3 Mme Justice - Mme Laclautre M. Ferrari Coordinatrice des prélèvements d organes et de tissus G.H.P.S CODE : S402ETHIQ06CSVJ Historique Historique 1949 : Loi Laffay (legs

Plus en détail

GREFFE RENO-PANCREATIQUE DOSSIER DE PRESSE

GREFFE RENO-PANCREATIQUE DOSSIER DE PRESSE GREFFE RENO-PANCREATIQUE DOSSIER DE PRESSE 15 février 2011 Contact presse : Lorette Riez 03 22 66 80 22 riez.lorette@chu-amiens.fr Visuels disponibles sur demande 1 Le 11 mai 2010, l équipe du Professeur

Plus en détail

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Décrets des 21 décembre 2005 et 11 mars 2006 Protocoles dérogatoires : Dérogations permettant le recours à des donneurs présentant un risque

Plus en détail

FORMULAIRE D INFORMATION AU PATIENT. Le docteur Nom et prénom... Adresse Téléphone.

FORMULAIRE D INFORMATION AU PATIENT. Le docteur Nom et prénom... Adresse Téléphone. Page 1 sur 5 FORMULAIRE D INFORMATION AU PATIENT Lisez attentivement cette notice et posez toutes les questions qui vous sembleront utiles. Vous pourrez alors décider si vous voulez participer à cette

Plus en détail

GREFFE D ORGANES OUI

GREFFE D ORGANES OUI GREFFE D ORGANES OUI MAIS Coordination des prélèvements d organes et de tissus GHPS J.Florit Rappels : La mort encéphalique est une des conditions possibles pour pouvoir effectuer un prélèvement d organes

Plus en détail

Epanchement pleural - ou pleurésie

Epanchement pleural - ou pleurésie Epanchement pleural - ou pleurésie Définition Egalement appelé pleurésie, l épanchement pleural est défini par la présence de liquide entre les deux feuillets de la plèvre (le feuillet viscéral qui recouvre

Plus en détail

CIDDIST JNI 2008 MARSEILLE JL SCHMIT

CIDDIST JNI 2008 MARSEILLE JL SCHMIT CIDDIST JNI 2008 MARSEILLE JL SCHMIT HISTORIQUE Dispensaire antivénériens (DAV) dépendant des conseils Généraux Dans le cadre des missions de santé des départements, à côté de la prévention vaccinale,

Plus en détail

1 Objectif de l étude: 2 Description de l étude: 3 Qu implique votre participation? 4 Participation : Annexe 1 A formulaire d information patient

1 Objectif de l étude: 2 Description de l étude: 3 Qu implique votre participation? 4 Participation : Annexe 1 A formulaire d information patient Annexe 1 A formulaire d information patient Etude Européenne sur la Transfusion péri-opératoire et l évolution postopératoire. Etude observationnelle, prospective, multicentrique internationale évaluant

Plus en détail

Ligne Directe des Marqueurs sériques maternels :

Ligne Directe des Marqueurs sériques maternels : DEPISTAGE DU RISQUE DE TRISOMIE 21 FŒTALE PAR DOSAGE DES MARQUEURS SERIQUES MATERNELS FEUILLES DE RENSEIGNEMENTS BIOXA - PORTE DE PARIS - 27, Rue du Colonel Fabien 51100 REIMS 03.26.04.07.89-03.26.08.76.50

Plus en détail

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir épatite Qu est-ce qu une hépatite C? L hépatite C est une maladie du foie due au virus de l hépatite C (VHC). Il ne faut pas la confondre avec les

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

DEMARCHE PAERPA. Fiche de consentement de la personne âgée

DEMARCHE PAERPA. Fiche de consentement de la personne âgée DEMARCHE PAERPA Fiche de consentement de la personne âgée Madame, Monsieur, Vous êtes sollicité(e) pour donner votre consentement à la transmission d informations vous concernant. Votre consentement permettra

Plus en détail

Dossier de demande d Admission en EHPAD

Dossier de demande d Admission en EHPAD Dossier de demande d Admission en EHPAD Article D. 312-155 du code de l Actions Sociale et des familles Réservé à l établissement : EHPAD LES CHATAIGNIERS, Chauvigny Priorités d accès : - Personne concernée

Plus en détail

4/ Don d organes et de tissus

4/ Don d organes et de tissus SEMESTRE 4 UE 1.3.S4 Législation, éthique, déontologie I. Historique 4/ Don d organes et de tissus 1949: Loi Laffay (legs testamentaire des yeux) 1959: des neurophysiologistes comme François, Wertheimer,

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (95) 14 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (95) 14 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (95) 14 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DE LA SANTÉ DES DONNEURS ET DES RECEVEURS DANS LE CADRE DE LA TRANSFUSION

Plus en détail

Le registre des donneurs de moelle

Le registre des donneurs de moelle Le registre des donneurs de moelle Présentation association 109 Dr Anne Parissiadis 9 février 2013 Histocompatibilité La moelle osseuse et les cellules souches La moelle osseuse le tissu à l intérieur

Plus en détail

Les autotests VIH en officine état des lieux et perspectives

Les autotests VIH en officine état des lieux et perspectives Les autotests VIH en officine état des lieux et perspectives Journée du COREVIH IMS Xavier Arnauzan - 12 décembre 2016 Les autotest VIH en officine : un élargissement de l offre de dépistage OFFICINES

Plus en détail

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CHAPITRE 5 CONTACTS AVEC LE SANG ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CONDUITE À TENIR LORS D UNE ERREUR D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL Il est très important que les enfants reçoivent le lait de

Plus en détail

Soignants infectés par VHB, VHC ou VIH: recommandations pour la Suisse

Soignants infectés par VHB, VHC ou VIH: recommandations pour la Suisse Soignants infectés par VHB, VHC ou VIH: recommandations pour la Suisse Dr. Cheffe de section Vaccinations Contexte Infections transmises par le sang dans le secteur sanitaire: Patient Patient Soignant

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION CENTRE DE LOISIRS DES JEUNES MEYRARGUAIS

DOSSIER D INSCRIPTION CENTRE DE LOISIRS DES JEUNES MEYRARGUAIS DOSSIER D INSCRIPTION CENTRE DE LOISIRS DES JEUNES MEYRARGUAIS 1) mineur accueilli : Nom : Prénom : Date de naissance : Fiche sanitaire de liaison Ages Garçon Poids du mineur : fille 2) vaccinations (le

Plus en détail

Document d information concernant les modifications de la déclaration obligatoire de la tuberculose. Juin 2007

Document d information concernant les modifications de la déclaration obligatoire de la tuberculose. Juin 2007 Document d information concernant les modifications de la déclaration obligatoire de la tuberculose Juin 2007 La déclaration obligatoire de la tuberculose a été modifiée pour prendre en compte : la nécessité

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de la santé Sous-direction prévention

Plus en détail

TELEASSISTANCE CONDITIONS D ADHESION

TELEASSISTANCE CONDITIONS D ADHESION TELEASSISTANCE CONDITIONS D ADHESION 1- CONDITIONS GENERALES : La téléassistance s adresse aux habitants de l Oise âgés de plus de 65 ans, aux personnes handicapées dont le taux d invalidité est supérieur

Plus en détail

FORMULAIRE DE CONSENTEMENT POUR LA PARTICIPATION D UN SUJET MINEUR

FORMULAIRE DE CONSENTEMENT POUR LA PARTICIPATION D UN SUJET MINEUR RESEAU GENHYPOPIT FCMin 1/2 FORMULAIRE DE CONSENTEMENT POUR LA PARTICIPATION D UN SUJET MINEUR à l étude des gènes impliqués dans les DÉFICITS HYPOPHYSAIRES HÉRÉDITAIRES de M...(1) (nom, prénom) demeurant

Plus en détail

L'autotransfusion en orthopédie

L'autotransfusion en orthopédie L'autotransfusion en orthopédie L autotransfusion (ATS) est la transfusion au patient de son propre sang pendant ou après l intervention chirurgicale. Ce sang sera prélevé à distance de l opération et

Plus en détail

Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information

Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information LIVRET Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

Etude Suisse de Cohorte "Hépatite C"

Etude Suisse de Cohorte Hépatite C Hôpitaux Universitaires de Genève Département des Spécialités de Médecine Service de Gastroentérologie et d Hépatologie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Plus en détail

France ADOT 67 1a, place des Orphelins STRASBOURG

France ADOT 67 1a, place des Orphelins STRASBOURG ASSOCIATION POUR LE DON D'ORGANES ET DE TISSUS HUMAINS DU BAS-RHIN POURQUOI? ASSOCIATION POUR LE DON D'ORGANES ET DE TISSUS HUMAINS DU BAS-RHIN DES SITUATIONS HUMAINES SOUVENT DESESPEREES... DES SITUATIONS

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 23 décembre 2015 relatif aux conditions d utilisation d organes ou de cellules

Plus en détail

Afin d orienter votre réservation, nous vous demandons de bien préciser la ville de votre résidence de vacances.

Afin d orienter votre réservation, nous vous demandons de bien préciser la ville de votre résidence de vacances. Madame, Monsieur, Suite à votre demande de séjour, veuillez trouver ci-joint un dossier (7 feuillets) à compléter et à nous renvoyer avant votre séjour (tél. : 02.38.51.22.22 et fax : 02.38.49.10.11).

Plus en détail

Estimation du taux de transmission du VIH et facteurs associés à l utilisation des préservatifs chez les couples sérodiscordants. Fiche d Information

Estimation du taux de transmission du VIH et facteurs associés à l utilisation des préservatifs chez les couples sérodiscordants. Fiche d Information Estimation du taux de transmission du VIH et facteurs associés à l utilisation des préservatifs chez les couples sérodiscordants Étude PARTNER :Partenaires de personnes suivant un traitement ART : Nouvelle

Plus en détail

Centre Gratuit d Information de Dépistage et de Diagnostic

Centre Gratuit d Information de Dépistage et de Diagnostic Centre Gratuit d Information de Dépistage et de Diagnostic Missions et enjeux Sandrine Heckmann Coordinatrice Planning Familial 64 - CeGIDD de Pau Les modalités d accueil Une ouverture minimale de 4 demi

Plus en détail

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007 AES et VHB D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES L AES : risque de transmission du VHB au soignant Piqûre 0,07/IDE/an [1990 : 0,4/IDE/an] Taux de transmission

Plus en détail

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA Informations et dépistage gratuit dialoguer, s informer pour se protéger et agir Les infections sexuellement transmissibles qu est-ce-qu une ist? Une infection

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits du sang

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère des solidarités et de la cohésion sociale DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES RÉSERVÉ À L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

DON D ORGANES ET DE TISSUS UE 1.3

DON D ORGANES ET DE TISSUS UE 1.3 DON D ORGANES ET DE TISSUS UE 1.3 Mme Justice /Mme Spuccia Coordinatrice des prélèvements d organes et de tissus G.H.P.S CODE :S402ETHIQ02CSVJ Historique Historique 1949 : Loi Laffay (legs testamentaire

Plus en détail

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les règles régissant le don du sang et de ses composants.

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les règles régissant le don du sang et de ses composants. Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les règles régissant le don du sang et de ses composants. Le Ministre de la Santé et de la Population ; - Vu la loi n 85-05 du 16 Février 1985, relative à la protection et

Plus en détail

Suite à la demande de vacances de votre patient(e) pour la période : DU AU INCLUS.

Suite à la demande de vacances de votre patient(e) pour la période : DU AU INCLUS. CENTRE DE NEPHROLOGIE LES FLEURS 332 avenue Frédéric Mistral Quartier Quiez 83190 OLLIOULES Tél : 04-94-06-87-87 Fax : 04-94-06-87-88 : secretaire.cnlf@gmail.com DESTINATAIRE : FAX : OBJET : DEMANDE DE

Plus en détail

CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité

CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité CeGIDD départemental du 93 Description de la population accueillie et des pathologies dépistées lors des quatre premiers mois d activité Morgan Lefebvre*, François Lassau*, Laura Sulli*, Floréale Mangin*,

Plus en détail

BTS ESF Dossier à rendre avant le

BTS ESF Dossier à rendre avant le FICHE DE DEMANDE D INSCRIPTION Indiquez la classe prévue pour 2018/2019 BTS ESF Dossier à rendre avant le RENSEIGNEMENT CONCERNANT L ETUDIANT NOM :.. Prénoms : Sexe : Masculin Féminin Né (e) le :.Age.

Plus en détail

Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus

Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus Dispositif de certification Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a mis en place une procédure de certification des

Plus en détail

INFORMATION DU PATIENT. La biopsie du sein

INFORMATION DU PATIENT. La biopsie du sein INFORMATION DU PATIENT La biopsie du sein INFORMATION DU PATIENT > Qu est-ce qu une biopsie du sein? La biopsie du sein La biopsie du sein consiste à prélever des échantillons de tissus pour analyse, ce

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION (PARENTS) Paris, le 24/02/2017. Madame, Monsieur, Professeur Dubousset

LETTRE D INFORMATION (PARENTS) Paris, le 24/02/2017. Madame, Monsieur, Professeur Dubousset LETTRE D INFORMATION (PARENTS) Madame, Monsieur, L objectif de l examen est de faire bénéficier votre enfant d une nouvelle méthode d imagerie permettant d obtenir la géométrie tridimensionnelle et/ou

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : Coordonnées des professionnels en charge des maladies à déclaration obligatoire (5.2.5)

Résumé des modifications intervenues : Coordonnées des professionnels en charge des maladies à déclaration obligatoire (5.2.5) Référence : PR/HYG/004-B Page :Page 1 sur 7 Objet : Définir les règles de signalement et de gestion des infections nosocomiales et des maladies à déclaration obligatoire. Alerter sur les phénomènes épidémiologiques.

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D Konate S.; Sekongo Y.M. ; Abisse A.; Kouamenan S.; Yao K.D.; Kabore S.; N Guessan Centre National de Transfusion

Plus en détail

Les Prélèvements et transplantations d organes. (Dr SERHANE) -Les conditions du prélèvement chez la personne décédée :

Les Prélèvements et transplantations d organes. (Dr SERHANE) -Les conditions du prélèvement chez la personne décédée : Les Prélèvements et transplantations d organes (Dr SERHANE) Plan : I - principes généraux : -Historique -Les conditions de prélèvement chez le vivant : -Les conditions du prélèvement chez la personne décédée

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS Périscolaire, Cantine, aide aux leçons

RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS Périscolaire, Cantine, aide aux leçons RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS Périscolaire, Cantine, aide aux leçons 2016-2017 ENFANTS : NOM : PRENOM : CLASSE FREQUENTEE :. DATE DE NAISSANCE :.. ADRESSE :....... PARENTS : PERE : N d allocataire CAF

Plus en détail

Surveillance et Vigilance en Santé Publique. Dr L. Gambotti Département de Santé Publique GHPS

Surveillance et Vigilance en Santé Publique. Dr L. Gambotti Département de Santé Publique GHPS Surveillance et Vigilance en Santé Publique Dr L. Gambotti Département de Santé Publique GHPS 1 1. La surveillance épidémiologique 1.1. Définition : La surveillance des maladies, c est l observation continue

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SUIVI - HOMME SÉROPOSITIF

QUESTIONNAIRE DE SUIVI - HOMME SÉROPOSITIF INSTRUCTIONS POUR LE PERSONNEL DE L'ÉTUDE : Demandez aux participants à l'étude de répondre au questionnaire de suivi suivant tous les à mois. Veillez à distribuer le questionnaire approprié. Une fois

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION A LA RESTAURATION SCOLAIRE ET CENTRE DE LOISIRS (Ne concerne pas les enfants scolarisés au collège sauf pour le centre de loisirs)

FICHE D INSCRIPTION A LA RESTAURATION SCOLAIRE ET CENTRE DE LOISIRS (Ne concerne pas les enfants scolarisés au collège sauf pour le centre de loisirs) Cadre réservé au service N Famille : Réf : FICHE D INSCRIPTION A LA RESTAURATION SCOLAIRE ET CENTRE DE LOISIRS (Ne concerne pas les enfants scolarisés au collège sauf pour le centre de loisirs) 2016/2017

Plus en détail

Une lettre expliquant vos motivations. Le traitement en cours (copie de l ordonnance actuelle) La demande d admission complétée par votre médecin

Une lettre expliquant vos motivations. Le traitement en cours (copie de l ordonnance actuelle) La demande d admission complétée par votre médecin 2 rue du Treffort 71880 CHATENOY-LE-ROYAL 08 26 30 71 00 / fax 03 85 47 13 41 nutrition.chalonnais@ramsaygds.fr Madame, Mademoiselle, Monsieur, Pour votre demande, nous vous indiquons ci-dessous la liste

Plus en détail

Vous avez sollicité le Cours Sainte Rita pour y inscrire un ou plusieurs de vos enfants et nous vous remercions de votre confiance.

Vous avez sollicité le Cours Sainte Rita pour y inscrire un ou plusieurs de vos enfants et nous vous remercions de votre confiance. Objet : dossier d inscription Madame, Monsieur, Vous avez sollicité le Cours Sainte Rita pour y inscrire un ou plusieurs de vos enfants et nous vous remercions de votre confiance. Pour cela il est nécessaire

Plus en détail

Sympathectomie Thoracique Endoscopique - STE

Sympathectomie Thoracique Endoscopique - STE Sympathectomie Thoracique Endoscopique - STE Définitions Hyperhidrose: Transpiration excessive pathologique. Elle peut être généralisée (conséquence d une maladie systémique) ou localisée aux mains, aisselles,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE AUX MODULES COMPLEMENTAIRES POUR L OBTENTION DU DIPLOME D ETAT D AIDE-SOIGNANT

DOSSIER DE CANDIDATURE AUX MODULES COMPLEMENTAIRES POUR L OBTENTION DU DIPLOME D ETAT D AIDE-SOIGNANT Institut de Formation en Soins Infirmiers Institut de Formation d Aides-Soignants 40 allée de la source 94195 Villeneuve Saint Georges Cedex Tél: 01 43 86 23 73 Fax: 01 43 86 23 72 Mail: secretariat.ifsi@chiv.fr

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère des solidarités et de la cohésion sociale DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES ARTICLE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE BASE - HOMME SÉROPOSITIF

QUESTIONNAIRE DE BASE - HOMME SÉROPOSITIF INSTRUCTIONS POUR LE PERSONNEL DE L'ÉTUDE : Lors de l'inclusion dans l'étude, demandez aux participants à l'étude de remplir ce questionnaire de référence. Veillez à distribuer le questionnaire approprié.

Plus en détail

Merci de bien vouloir remettre ces documents remplis aux enseignantes pour le jour de la rentrée jeudi 1 er septembre 2016

Merci de bien vouloir remettre ces documents remplis aux enseignantes pour le jour de la rentrée jeudi 1 er septembre 2016 Merci de bien vouloir remettre ces documents remplis aux enseignantes pour le jour de la rentrée jeudi 1 er septembre 2016 Académie de VERSAILLES / Services départementaux de l'éducation nationale DES

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

Ministère de la santé et des sports

Ministère de la santé et des sports 1 Direction générale de la santé Sous-direction de la promotion de la santé et de la prévention des maladies chroniques Bureau des pratiques addictives Personnes chargées du dossier : Pascale Redon Christelle

Plus en détail

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR.

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR. Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Le sang et ses composants. Le sang est un tissu fluide qui circule dans les vaisseaux sanguins, il représente 8% du poids corporel

Plus en détail

Sexualité et santé sexuelle des consultants en CDAG-CIDDIST: un retour d'expérience

Sexualité et santé sexuelle des consultants en CDAG-CIDDIST: un retour d'expérience Sexualité et santé sexuelle des consultants en CDAG-CIDDIST: un retour d'expérience Frédéric Merson, psychologue Emilie Dubots, interne en santé publique et médecine sociale Dispensaire Emile Roux CEGIDD63

Plus en détail

Prise en charge des couples à risque viral

Prise en charge des couples à risque viral Prise en charge des couples à risque viral Expérience de l équipe A.M.P Risque Viral Marseille Véronique CHABERT-ORSINI Institut de médecine de la reproduction I.M.R Marseille Marseille, 06 juin 2008 PRISE

Plus en détail

Standardisation et validation des essais immunologiques et étude de la réponse immunitaire T spécifique à différents virus.

Standardisation et validation des essais immunologiques et étude de la réponse immunitaire T spécifique à différents virus. Standardisation et validation des essais immunologiques et étude de la réponse immunitaire T spécifique à différents virus. Feuille d information en vue de la réalisation d une leucaphérèse Madame, Monsieur,

Plus en détail

transfusionnelle transfusionnelle Exemple de formulaire rempli concernant les indicateurs de sécurité

transfusionnelle transfusionnelle Exemple de formulaire rempli concernant les indicateurs de sécurité Indicateurs 2010 de la sécurité Base mondiale de données sur la sécurité Exemple de formulaire rempli concernant les indicateurs de sécurité L équipe OMS de la sécurité apprécie votre aimable coopération

Plus en détail

Préparation à l intervention sur la Thyroïde

Préparation à l intervention sur la Thyroïde La thyroïdectomie Préparation à l intervention sur la Thyroïde Dans la majorité des cas, aucun traitement et aucune préparation n est nécessaire. Dans certaines maladies (hyperthyroïdies), un traitement

Plus en détail

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e)

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e) Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD Fiche Infirmier(e) Les Accidents d Exposition au Sang par piqûre d aiguille font partie des risques professionnels. Peu de données sont

Plus en détail

Dr Dominique Legrand,

Dr Dominique Legrand, N 1 / 08 /2017 Édito Dr Dominique Legrand, Directrice de l Etablissement français du sang Chère Madame, Cher Monsieur, Chers Partenaires La période estivale s annonçait très compliquée avec des réserves

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES

DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES Elaboré par : FHF délégation Haute-Marne & le groupe de travail RéGéCA DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES Reçu le / /20 NOM : Prénoms : Date et

Plus en détail

Accompagnant Educatif et Social en voie directe Fiche d inscription

Accompagnant Educatif et Social en voie directe Fiche d inscription Accompagnant Educatif et Social en voie directe 2016-2017 Fiche d inscription Photo d identité IDENTITE DU CANDIDAT Nom : Age : Nom de jeune fille : Date de naissance : Prénom : Lieu : Adresse : Département

Plus en détail

Formulaire d inscription

Formulaire d inscription Formulaire d inscription au concours EXTERNE d adjoint administratif principal 2 e classe de l intérieur et de l outre-mer - Session 2017 Région Occitanie Date des épreuves écrites d admissibilité : le

Plus en détail

Inscription le :.. EHPAD oui

Inscription le :.. EHPAD oui E.H.P.A.D : RESIDENCE DU PORT DE GAJAC 40, rue du Port de Gajac 47 307 VILLENEUVE SUR LOT 05.53.49.90.33 05.53.49.91.42 DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère des solidarités et de la cohésion sociale DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES ARTICLE

Plus en détail

Domaine : 4.1 Le don de sang, les types de don, pp. 21 à 23

Domaine : 4.1 Le don de sang, les types de don, pp. 21 à 23 Instructions aux professeurs Domaine : 4.1 Le don de sang, les types de don, pp. 21 à 23 Travail à réaliser : Les élèves commencent par former 4 groupes (A, B, C, D) et répondent aux questions de la feuille

Plus en détail