Informaticien de gestion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informaticien de gestion"

Transcription

1 Postcode 1 SEC Suisse CP Neuchâtel Le magazine des employés de commerce JAB CH-2001 Neuchâtel PP/Journal Emploi et salaires Informaticien de gestion Marché tendu Adaptation de la formation Sécurité La vigilance s impose e f In o u iq t a m r

2 LA CONDUITE DE PROJETS INFORMATIQUES VOUS PASSIONNE? PREPAREZ LE BREVET FEDERAL D'INFORMATICIEN I-CH Cette formation est ouverte aux personnes actives en informatique et titulaires d un diplôme d une école secondaire supérieure ou d un certificat fédéral de capacité. Formation accélérée Les mardis et jeudis après-midi Du 15 avril 2010 à mai 2011 Formation standard En soirée & les samedis Du 26 octobre 2010 à mai 2012 Virgile Formation, centre certifié Q. Maria-Belgia 18, Vevey Tél Les experts en formation continue Ifage Fondation pour la formation des adultes Place des Augustins 19, 1205 Genève Rue des Gares 10, 1201 Genève Tél Fax Présentation générale Fondation de droit privé à but non lucratif, l ifage a pour but de favoriser la formation continue et le perfectionnement professionnel des adultes. Chaque année, placés sous la responsabilité de 500 formateurs et formatrices, environ étudiants suivent des cours, collectifs, en entreprise ou à distance. L ifage est certifiée ISO 9001 et eduqua pour la qualité de ses prestation. Offre de cours En informatique, Ifage propose des formations techniques en programmation, hardware et systèmes d exploitation, bureautique, Internet, webdesign, multimédia, infographie, DAO, CAO et SIG. Elle prépare aux diplômes de Manager en micro-informatique, de Graphic Design, ainsi qu aux certificats internationaux de bureautique ECDL, MOS,MCAS et IC3. L ifage est centre d examens officiel Prometric, Pearson Vue, ECDL et IT-Academy, Microsoft Gold Certified Partner et centre officiel de formation Linux. SÉJOURS LINGUISTIQUES Tél. gratuit:

3 Editorial Le défi de la fibre optique Sommaire Gestion intégrée 5 Les logiciels libres pointent leur nez Le programme Open ERP attire une large communauté de développeurs et fournisseurs de services. Emploi et salaires 6 On en parlait depuis longtemps, mais elle était jusqu ici essentiellement réservée aux grands réseaux qui formaient l épine dorsale de l infrastructure nationale et internationale de télécommunication des pays industrialisés. Aujourd hui, ces petits brins de verre ou de plastique s immiscent jusque dans les foyers des particuliers. Les plans de Swisscom et des autres opérateurs de télécommunication de notre pays sont ambitieux. Généralement avec l appui des villes, ces câbles de transmission de nouvelle génération commencent à migrer dans les principales agglomérations de Suisse. Avec, à la clé, un formidable bond en avant dans la manière de vivre et de jouir de ses loisirs domestiques. La fibre optique donne un fabuleux coup d accélérateur au chargement de programmes professionnels et ludiques, mais ouvre aussi toutes grandes les fenêtres sur le monde entier. Communiquer de visu avec des amis, connaissances ou membres de sa famille devient très convivial et les retrouvailles régulières peuvent se multiplier à l infini. Pourtant, comme toutes les inventions, les réseaux comportent aussi leurs limites et présentent des dangers évidents. Escrocs, malotrus et margoulins guettent non pas à chaque coin de rue, mais également au détour des ordinateurs qui fouinent sur le réseau. C est donc avec beaucoup de précautions que l on doit se lancer dans le monde de la communication à large bande. Pierre-Henri BADEL Rédacteur en chef de Context La connaissance métier est essentielle Sur un marché tendu, les informaticiens peuvent bénéficier d améliorations de salaires substantielles selon leur spécialisation. Informaticien de gestion 8 Deux conceptions s affrontent dans la formation La nouvelle loi fédérale sur la formation professionnelle impose des adaptations à toute la filière ES. Sécurité 10 Les escrocs tentent d usurper votre identité L essor d Internet laisse la porte grande ouverte aux pirates qui essaient de soutirer de l argent aux gens trop crédules. Actualités 4 Justice en marche 12 La validité juridique des courriers électroniques Nouvelles de la centrale 13 Nouvelles des sections 14

4 4 Actualités QUOI DE NEUF? Des réseaux encore plus rapides Le Cebit 2010 de Hanovre qui a ouvert ses portes en ce début du mois de mars verra apparaître de nouveaux réseaux informatiques domestiques. La nouvelle génération de dlan, qui est basée sur le standard IEEE P1901, utilise le réseau électrique pour faire transiter des données destinées à alimenter des appareils domestiques tels que terminaux Internet ou téléviseurs à la vitesse de 500 méga-bits par seconde. Croissance des budgets Selon une enquête de Capgemini, les responsables informatiques sont 9% de plus qu il y a un an à escompter une augmentation de leurs budgets. Ils sont en effet 41% contre 32% en 2008 à être de cet avis et même 45% pour ce qui est de leur budget pour Rassurés, ils ne craignent plus que les restrictions de budgets imposées à cause de la conjoncture aient des répercussions négatives sur la sécurité et la compétitivité de leur entreprise. Un ver qui bousille les disques durs Le virus Win32.Worm.Zimuse.A vient d être identifié comme étant particulièrement virulent. Une fois activé, il effectue, suivant les variantes, entre sept et onze copies de lui-même dans les secteurs du système Windows. Ce virus attaque les premiers blocs du disque dur sur lesquels sont stockées les informations servant au démarrage de l ordinateur. Il faut donc plus que jamais rappeler qu il est indispensable de remettre régulièrement à jour son anti-virus. Pour retrouver un ordinateur volé ou perdu Le logiciel Computrace, qui est intégré au bios des ordinateurs, permet désormais aux administrateurs informatiques d envoyer des commandes par SMS ou par Internet aux ordinateurs de manière à réduire les atteintes à la sécurité des données en cas de vol. Il active alors la fonction de géolocalisation, la suppression des données sensibles stockées sur le disque dur et verrouille l accès à l ordinateur. Hotmail avec une extension suisse Microsoft vient d annoncer qu il est désormais possible d enregistrer une adresse avec une extension suisse (.ch) pour son logiciel de messagerie hotmail. Apple lance son livre électronique Après l ipod et l iphone, voici l ipad. C est en effet sous ce nom qu Apple a lancé son propre livre électronique. Reprenant le concept de navigation tactile dans le menu de l appareil que la société de Steve Jobs avait inauguré avec ses précédents outils portatifs, le nouveau livre électronique que vient de lancer la firme à la pomme permet non seulement de télécharger des livres mais aussi de lire des messages électroniques, de visualiser des diaporamas, de regarder des films et des séries TV, de télécharger et d écouter des morceaux de musique, etc. Son écran tactile rétroéclairé par LED de 9,7 pouces permet de visionner les images sous un angle de 178 degrés. Il pourra être utilisé aussi bien en mode paysage que portrait. Le livre électronique à la sauce Apple était attendu depuis longtemps. Les dépenses vont augmenter pour l informatique Après une année morose, les vendeurs de logiciels et de matériel informatique devraient se réjouir. En effet, selon le dernier rapport du cabinet d étude de marchés Gartner, les dépenses dans le secteur de l informatique devraient progresser de 4,6% en Et l ensemble des créneaux (matériel, logiciel, services, télécommunication et services de télécommunication) devrait profiter de l embellie. Sur le plan mondial, l augmentation des ventes devrait se calquer sur la situation observée dans chacun des pays. En Europe, la croissance devrait atteindre 5,2%, soit mieux qu aux Etats-Unis (2,5%) et au Japon (1,8%). Mais moins bien que dans les pays émergents tels que l Amérique latine (9,3%), le Moyen-Orient et en Afrique (7,7%) ainsi que dans la zone Asie Pacifique (7%). De nouveaux postes d apprentissage en vue Le manque de personnel qualifié dans le secteur de l informatique et des télécommunications (TIC) a incité le Credit Suisse à financer à hauteur de 10 millions de francs la «Fondation pour la formation professionnelle TIC Suisse». Son objectif, lancer un projet visant à concevoir et à mettre en œuvre une formation professionnelle orientée sur l évolution des besoins. Parallèlement, ICTswitzerland l association qui chapeaute l informatique et les télécommunications ainsi que d autres groupements intéressés vont former une «Organisation du monde du travail» (OR- TRA) reconnue par la Confédération. Celle-ci sera chargée de définir les contenus de formation, les qualifications professionnelles exigées ainsi que les places de formation en fonction de la nouvelle Loi sur la formation professionnelle. ICTswitzerland estime que la Suisse recherche entre 5000 et 6000 informaticiens chaque année alors qu il en manque de 1500 à 2500 pour répondre aux besoins. On escompte créer ainsi plus d un millier de nouveaux postes d apprentissage dans les TIC d ici La Confédération veut économiser dans l informatique Le programme de consolidation de la Confédération prévoit des coupes dans les investissements informatiques. Les économies devront atteindre 40 millions de francs en 2011 et 60 millions au cours des deux années suivantes. Au total, elles devraient donc s élever à 160 millions au cours des trois prochaines années, sur un montant total (y compris amortissements) d environ 1 milliard de francs par année. La réduction des coûts s effectuera dans différents secteurs, tant dans l informatique que dans les télécommunications. Le programme de bureautique de la Confédération devrait à lui seul permettre de dégager des économies à hauteur de 12 millions de francs. La Confédération est actuellement en train de migrer pas moins de 3000 postes sur Windows Vista et Office Une décision qui est contestée par la communauté Open Source.

5 Les logiciels libres pointent leur nez Tous les utilisateurs rêvent de ne plus passer à la caisse chaque fois qu il faut acquérir un logiciel. Cela est possible, mais où se cachent réellement les coûts? Pierre-Henri Badel 5 Gestion intégrée Les logiciels de gestion intégrée englobent toute une panoplie de modules qui permettent de déployer des solutions à la carte pour les entreprises. Des différences infimes entre le monde propriétaire et ouvert «Aujourd hui, rien ne différencie fondamentalement un ERP propriétaire d un système open source» évoque Laurent Bagnoud, professeur et chercheur à l Institut d informatique de gestion de la HES-SO Valais, située au Techno Ark de Sierre. Sa tâche a essentiellement consisté à adapter l ossature de base du logiciel pour qu elle colle à la réalité des entreprises suisses. C est ainsi qu actuellement, parmi les modules qui peuvent venir se greffer sur la plate-forme de base, on trouve non seulement la gestion de la clientèle, mais aussi la gestion des stocks, des salaires, ce domaine. Elle offre en effet des licences gratuites pour son logiciel d ERP aux établissements d enseignement. Et comme la demande pour de jeunes spécialistes bien formés dans ce monde propriétaire est loin d être négligeable de la part du marché, la mayonnaise prend plus facilement. Il n en reste pas moins que la fronde s organise. L association Swiss Open ERP, créée à l initiative de la société lausannoise Camp to Camp, regroupe les acteurs de ce mouvement qui se révolte contre la mainmise de l industrie informatique sur le marché de la gestion d entreprise. Leader sur ce marché en Suisse, la société fondée par Luc Maurer propose une Les applicatifs basés sur un logiciel open source se vulgarisent. Les entreprises sont déjà nombreuses à utiliser du logiciel dit «open source», c est-à-dire dont le code n est pas protégé. Par exemple dans leurs serveurs de sites Web où le programme «Apache» s est imposé comme une norme «de facto». Mais dans d autres secteurs, comme les systèmes d exploitation pour les PC ou la bureautique, le pas à franchir vers la communauté libre est beaucoup plus hasardeux, en tout cas au premier abord. Et cela, généralement pas en raison de leur qualité, mais bien de l assistance et de la formation que l on peut attendre de la part d un partenaire local. Bien qu il existe toute une panoplie de logiciels de gestion intégrée en open source, le programme OpenERP a attiré une large communauté de développeurs et fournisseurs de services locaux qui offrent une palette fournie de prestataires dans le domaine de la personnalisation, du déploiement et de la formation. Ces entreprises sont regroupées au sein d une alliance intitulée Swiss Open ERP. des factures (avec TVA suisse) et des ressources humaines ainsi que la comptabilité analytique, la logistique, la production, etc. De plus, ce logiciel tourne sur différentes plate-formes, dont Windows, Linux et OS X (Mac). Quand on pense que la Commission de la technologie et de la science (CTI) de la Confédération ne finance que la moitié des projets qui lui sont présentés, ce logiciel intégré open source a franchi allégrement le cap des experts chargés d analyser la demande de budget de candidats cherchant un financement pour leurs projets. Le demande reste faible Professeur à la HES d Yverdon et à l ES de Lausanne, Jean-François Equey reste pourtant très circonspect quant à l utilisation effective des applicatifs de gestion intégrée (ERP) dans les entreprises de notre pays. Pour lui, à l exception de quelques convaincus, elle est totalement inexistante. Il faut dire que la politique commerciale de la société Sage est imparable dans solution avantageuse de gestion d entreprise, tout en offrant ses services de personnalisation, de paramétrisation et de formation des utilisateurs dans le domaine de la gestion des entreprises. Forte de 40 employés, elle propose notamment une solution hébergée sur son propre serveur à des conditions particulièrement intéressantes pour les entreprises (40 francs par mois). Les outsiders se regroupent Toujours fidèle au principe du libre choix, l association Swiss Open ERP est composée d autres entreprises qui proposent des services annexes liés au monde «open source». Cette association romande regroupe actuellement trois sociétés actives dans ce domaine, en plus de l entreprise Camp to Camp à l origine de sa constitution, à savoir Quad SA, Open Net et Pro Libre. La société Open Net offre par exemple une solution d hébergement Open ERP pour 60 francs par mois, profilée selon le secteur d activité de son client et adaptée au marché suisse.

6 6 Emploi et salaires La connaissance métier est essentielle Malgré la crise que nous traversons, les informaticiens bénéficient d améliorations de salaires qui peuvent s avérer substantielles selon les spécialisations. Pierre-Henri Badel après avoir mis leurs nouveaux projets en veilleuse, on constate que, depuis le début de cette année, les entreprises ressortent sagement leurs projets de leurs tiroirs. Les métiers de l informatique ont été assez peu touchés par la crise. En dépit d une situation conjoncturelle peu favorable, les salaires des informaticiens ont augmenté en moyenne de 2,7% en 2009, révèle une enquête réalisée par l association Swiss ICT. Mais cette amélioration n est pas uniforme car elle dépend du jeu de l offre et de la demande. La rétribution des jeunes professionnels a par exemple reculé de 3% au moment de leur engagement au cours de l année Contrairement à d autres secteurs, le métier d informaticien n a pas été vraiment touché par la crise. Les entreprises ont continué à engager des spécialistes. La demande restait forte dans les infrastructures hardware, alors que l on constatait une légère baisse dans les bases de données. «Pour nous, 2009 n a pas été une mauvaise année» reconnaît Anthony Sauvain, de la filiale lausannoise d Elan Computing, une société spécialisée dans le recrutement de personnel informatique. Il admet qu il y a eu cependant un léger tassement de la demande car de nombreuses sociétés ont gelé leurs nouveaux développements. «Depuis la fin de 2009 et le début de 2010, on perçoit un redémarrage prudent de la demande de personnel dans les entreprises, mais cette recherche se fait plus souvent en fonction de la manière dont s y lancent leurs concurrents», poursuit-il. Alors qu en 2009, les entreprises ont toujours continué à travailler en flux tendu dans leurs opérations quotidiennes Des spécialités toujours plus pointues «Ce sont les métiers de chef de projets ainsi que de spécialiste des bases de données et des data warehouse à être actuellement les plus recherchés» souligne Albin Baptista, président du Groupement romand de l informatique. Du coup, le salaire médian annuel des spécialistes des bases de données (niveau professionnel) a atteint francs et celui des administrateurs de bases de données (niveau professionnel), francs. Même si certaines préoccupations restent dominantes, elles ne sont plus aussi stratégiques qu à une certaine époque. C est particulièrement le cas de la sécurité informatique. «Les techniques et la méthodologie existent» précise Albin Baptista. «Mais il y a toujours de forts besoins pour des compétences dans le support à l utilisateur» poursuit-il. «Voici quelques années, trouver un spécialiste Java relevait de la gageure, mais aujourd hui l euphorie est retombée» reconnaît Anthony Sauvain. Il a constaté par ailleurs que la montée en Les bons éléments ont toujours le choix. puissance de la technologie NET de Microsoft, qui concurrence Java, commence à se faire sentir sur le marché de l emploi. De son côté, Steve Bron, responsable du marché de l informatique de la succursale de Lausanne d Adecco, indique que la demande est forte pour les activités dans la programmation d éléments embarqués, dans les logiciels de gestion intégrée (ERP) de type SAP et dans le support VIP multilingue.

7 Maîtriser aussi le métier de son employeur Quant au salaire médian annuel des responsables de projets (niveau professionnel), il s est élevé à francs alors que celui des chefs de projets (niveau professionnel) a atteint francs et celui des assistants de projets (niveau professionnel), francs. Comme le confirme encore Albin Baptista, l informatique décisionnelle (ou BI, abréviation de Business Intelligence) est également en train de s imposer dans les PME, ce qui ne manque pas de booster les salaires vers le haut. Tout comme dans le secteur des magasins de données («datawarehouse»), les compétences manquent et ont donc la cote. «Dans tous les domaines, les informaticiens doivent impérativement avoir une bonne compréhension du métier de base de l entreprise et des organismes pour lesquels ils travaillent» souligne Albin Baptista. «Pour les informaticiens, des connaissances techniques pointues sont naturellement indispensables, mais elles ne sont plus suffisantes. Aujourd hui, ils doivent aussi maîtriser le secteur d activité de leur employeur». Décalage dans le temps de la demande La crise financière a touché en priorité les établissements bancaires qui ont été les premiers à licencier et surtout geler leurs investissements dans l informatique. Ce n est que six mois plus tard que ce phénomène s est reporté dans le secteur industriel. Le deuxième semestre de 2009 a donc coïncidé avec un redémarrage dans le secteur de la finance. Dans le secteur des services, le marché de l emploi s est bien comporté aussi en «Les sociétés de services ont souvent réussi à décrocher des mandats d externalisation» relève Anthony Sauvain. «Nous avons vécu la même situation chez nous qui proposons de la délégation de personnel. Nous avons signé plus de contrats à durée déterminée en 2009 qu au cours de l année précédente». Des salaires assez stables A quelques rares exceptions, le niveau des salaires des informaticiens n a pas été fortement touché par la crise. Il faut dire que le manque de spécialistes dans certains métiers de l informatique a rendu les employeurs prudents. «Nous n avons pas constaté une tendance perceptible à tirer les salaires vers le bas» reconnaît Anthony Sauvain. «Entre l emploi fixe et la délégation de personnel, nous avons constaté une baisse de 8 à 9% de 2008 à 2009» estime de son côté Steve Bron, de la succursale lausannoise d Adecco. «ce qui reste malgré tout assez faible compte tenu du contexte général. La pression vers le bas des salaires a été plus perceptible chez les généralistes de bas niveau que chez les spécialistes.» Aujourd hui, l euphorie des années 1996 à 1999 fait définitivement partie du passé. «Les entreprises se fixent un budget et s y tiennent, quitte même parfois à passer à côté d un excellent élément» reconnaît Steve Bron. Il n en reste pas moins que les exigences augmentent aussi en parallèle. «Celui qui ne maîtrise pas deux ou trois langues n a quasiment aucune chance de trouver un emploi bien rémunéré. Et l anglais est incontournable» poursuit Steve Bron. Et surtout, les entreprises ont compris qu elles pouvaient aussi être perdantes à terme lorsqu elles se laissaient aller à une surenchère sur les salaires. Une nouvelle initiative en faveur de la formation La situation toujours assez tendue sur le front de l emploi risque aussi d avoir des répercussions désastreuses à terme, d autant plus que dans les écoles, les effectifs d élèves qui se vouent à l informatique sont en recul. «La baisse est de 10% dans les grandes écoles» avertit Steve Bron. «C est pour cette raison qu une opération de charme a été lancée pour attirer des jeunes filles vers ce métier.» 7 Emploi et salaires Salaire médian de quelques métiers de l informatique (Selon enquête de l association SwissICT) Métier Salaire annuel moyen 2009 Junior Professionnel Senior Préposé à la sécurité Contrôleur Conseiller à la clientèle Gestionnaire qualité Architecte en systèmes informatiques Consultant Spécialiste base de données Webmaster Informaticien de gestion Développeur d applications Spécialiste réseau Ingénieur système Ingénieur logiciel Gestionnaire d applications Administrateur réseau Collaborateur helpdesk Assistant utilisateur Opérateur Administrateur base de données Administrateur système Manager de projet Assistant de projet Chef de projet Analyste de gestion («Business Analyst») Ingénieur de gestion («Business Enginner») Architecte de gestion («Business Architect») Pour en savoir plus:

8 8 Informaticien de gestion Deux conceptions s affrontent dans la formation Le métier d informaticien de gestion a le vent en poupe. La nouvelle Loi fédérale sur la formation professionnelle impose des adaptations à toute la filière ES. Pierre-Henri Badel Photo: Pierre-Henri Badel Les jeunes qui suivent une formation d informaticien de gestion, comme ici à l ETML, apprennent le paramétrage et l adaptation d applicatifs. En informatique, on se dirige toujours plus vers un monde où l on intègre des produits finis. Pourtant, les entreprises désirent que ces applicatifs soient adaptés à leurs particularités. Le monde de l informatique commence à s industrialiser. Les applicatifs sont basés sur des modules standard qu il faut comprendre, interfacer et articuler. C est ce cadre qui constitue le champ d action des informaticiens de gestion. Deux conceptions différentes s affrontent Historiquement, en Suisse romande, la formation en informatique était dispensée en majorité par des écoles cantonales au niveau supérieur alors que, en Suisse alémanique, elle était plutôt le fait d écoles ou d institutions privées offrant généralement des cursus en cours d emploi. Parallèlement, la notion d informaticien de gestion était perçue quelque peu différemment des deux côtés de la Sarine. Des divergences quant au rôle exact des informaticiens de gestion sont apparues de manière criante lors de la définition des plans d études à établir dans le cadre de la nouvelle loi sur la formation professionnelle. «On s était en particulier rendu compte que les situations de travail telles qu elles avaient été décrites en Suisse alémanique étaient très orientées sur la gestion des parcs informatiques alors que, en Suisse Le nouveau plan d étude cadre offre une assez large marge d interprétation. romande, du fait que la formation était dispensée de manière uniforme dans toutes les écoles cantonales, on portait davantage l accent sur le paramétrage ainsi que sur l implantation de l informatique et d applicatifs destinés à la gestion d entreprises» admet Philippe Béguelin, directeur à l ETML de Lausanne ainsi qu à l Ecole supérieure vaudoise d informatique de gestion (ESVIG). L aplanissement des derniers quiproquos surgis lors de l établissement du plan d étude cadre et des conditions d admission a engendré un retard de près d une

9 Informaticien de gestion ES / Écoles de formation en suisse romande Genève Lausanne Neuchâtel Jura 9 Ecole supérieure d informatique de gestion c/o Ecole de commerce des Bougeries 15, ch. des Bougeries 1231 Conches / tél année dans leur adoption et mise en pratique. Mais tout est désormais rentré dans l ordre en ce mois de février Tout va mal qui finit bien Compte tenu de ces différentes manières de considérer l informatique de gestion, la commission en charge de définir le plan d étude cadre prévoit donc, après moult rebondissements, deux orientations, l une étant appelée «Business Solution» et l autre «Software Development». Avec, à la clé, un enrichissement des deux côtés de la Sarine vers un éventail plus large des matières enseignées. «Nous avons dû faire preuve d intransigeance en Suisse romande pour faire admettre notre point de vue» reconnaît pourtant Philippe Béguelin. Une ténacité qui a payé, sans quoi aucune école supérieure de Suisse romande enseignant l informatique de gestion n aurait pu être validée sur la base du plan d étude qu elle appliquait traditionnellement jusqu ici. Concrètement, la principale innovation du nouveau plan cadre consiste à ce que les élèves effectuent 18 semaines de stage pratique, dont au moins 9 en entreprise. Les employeurs devront donc accueillir des stagiaires à une plus large échelle. «Ces stages en entreprise représentent un véritable atout pour les jeunes quand ils sortiront de leurs études. Ils seront ainsi beaucoup plus rapidement opérationnels dans leur premier emploi» estime en l occurrence Philippe Béguelin. Ecole technique des métiers Rue de Sébeillon Lausanne Tél Centre professionnel du Littoral neuchâtelois Maladière 84 Case postale Neuchâtel Tél / Les entreprises n ont pas toujours forcément besoin d un ingénieur pour gérer leurs systèmes informatiques et adapter des programmes souligne Patrick Volleau, doyen de l école technique du Centre professionnel du Littoral neuchâtelois (CPLN) qui forme des informaticiens de gestion de niveau ES. Ceux-ci doivent pourtant aussi disposer des compétences approfondies pour réfléchir et réaliser ces adaptations sur les programmes informatiques, principalement au sein des PME. Trois niveaux de compétences Après avoir effectué un apprentissage d informaticien ou d employé de commerce, obtenu un diplôme d une école de commerce ou une maturité (ou baccalauréat) académique, un jeune peut entrer dans la filière d informaticien de gestion ES. En cours d emploi, cette formation durera trois ans et deux ans à plein temps. «Le plan d étude cadre est très ambitieux», reconnaît Patrick Volleau, «Principalement pour répondre aux besoins complexes de gestion des systèmes d information». Il souligne que les jeunes n auront peut-être pas complètement ingégré certaines compétences stratégiques qui y sont décrites. Pour obtenir le droit de former des informaticiens de gestion, les écoles devront encore prouver que leur programme d enseignement et les compétences des professeurs sont d un niveau suffisant pour répondre aux exigences requises dans les Ecole supérieure d informatique de gestion Rue de l Avenir Delémont Tél différentes branches. Par rapport à l ancien plan d étude, le nouveau prévoit un système de validation englobant des contrôles à intervalles réguliers, à l instar de ceux pratiqués pour garantir la qualité. Il faudra pourtant un certain temps pour que tout se mette en place. Publicité Publication des examens 2010 EXAMEN PROFESSIONNEL ASSISTANT/E DE DIRECTION * L Assistant(e) de direction maîtrise la théorie et la pratique de la question de l information et de la communication au sein de l entreprise. Apte à communiquer dans deux langues au moins, il/elle est doté(e) d une solide culture générale ainsi que d excellentes connaissances techniques. Informaticien de gestion Conditions d admission à la formation d informaticien de gestion ES La filière «Informatique de gestion avec CFC pertinent» est accessible à celui ou celle qui est en possession d un certificat fédéral de capacité d informaticien-ne ou d un certificat fédéral de capacité de médiamaticien-ne ou d un certificat fédéral de capacité d employé-e de commerce Profil M ou E ou d un diplôme d une école de commerce reconnue par la Confédération ou d un certificat fédéral de capacité d une autre profession d au moins 3 années de formation initiale ou d un certificat de maturité, complétée d une expérience professionnelle d au moins trois ans dans un domaine de l informatique de gestion. Examen écrit: Examen oral: Frais d examen: CHF Délais d inscription: mercredi, 31 mars 2010 Informations et inscriptions sous Société Suisse des employés de commerce Formation Case postale Neuchâtel Téléphone * Règlement /Directives 2001

Informatique de gestion Domaine, métiers et filières de formation

Informatique de gestion Domaine, métiers et filières de formation Informatique de gestion Domaine, métiers et filières de formation IDEC Sommaire Le domaine... 3 Le quotidien de l informaticien... 3 Le dynamisme des carrières... 4 Les clichés à démonter... 4 Les contraintes

Plus en détail

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1 Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures page 1 1. Introduction A qui est destinée cette formation? Proposée en emploi, la formation

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

Diplôme Fédéral de Web Project Manager

Diplôme Fédéral de Web Project Manager 2015/2016 Diplôme Fédéral de Web Project Manager Formation supérieure 1 SAWI garantie d excellence Facteurs déterminants permettant de choisir une formation auprès du SAWI / Plus de 40 ans d expérience

Plus en détail

Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral

Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral Expert-e en finance et controlling Diplôme fédéral Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures page 1 1. Introduction Pourquoi choisir cette formation? Afin d être concurrentiel sur le marché

Plus en détail

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Introduction SOMMAIRE Introduction 4 Les objectifs de votre formation 6 Vos perspectives professionnelles 7 Notre offre de formation 8

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

2. Convention avec le Centre électronique de Gestion de la Ville de Neuchâtel (CEG)

2. Convention avec le Centre électronique de Gestion de la Ville de Neuchâtel (CEG) Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d un créditcadre de Fr. 295 000.-- pour le financement général de divers travaux informatiques Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Cours de préparation au brevet en assurances sociales

Cours de préparation au brevet en assurances sociales Cours de préparation au brevet en assurances sociales P R O G R A M M E DE FORMATION FORMER INFORMER COORDONNER En collaboration avec Table des matières Chapitre Page I. Renseignements généraux... 3 II.

Plus en détail

Spécialiste de la conduite d un groupe. Management et administration. Brevet fédéral

Spécialiste de la conduite d un groupe. Management et administration. Brevet fédéral «La Société des employés de commerce se positionne pour une économie intelligente, orientée vers l avenir et centrée sur l individu.» Gérard, 43 ans, a trouvé son partenaire de confiance. Management et

Plus en détail

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e «Il faut du courage pour suivre sa propre voie. C est bien de pouvoir compter sur un partenaire de confiance» Annie, 47 ans, franchit le pas et se met à son compte. Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Plus en détail

spam & phishing : comment les éviter?

spam & phishing : comment les éviter? spam & phishing : comment les éviter? Vos enfants et les e-mails en général Il est préférable que les très jeunes enfants partagent l adresse électronique de la famille plutôt que d avoir leur propre compte

Plus en détail

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT UNIQUE EN SUISSE ROMANDE En partenariat avec : En collaboration avec : LE MOT DES DIRECTEURS LES VOIES DE L EXCELLENCE L envol : vers un titre

Plus en détail

ASSURANCES. Votre partenaire formation continue. MODULES Salaires et Assurances dans la pratique : débutant, avancé, confirmé

ASSURANCES. Votre partenaire formation continue. MODULES Salaires et Assurances dans la pratique : débutant, avancé, confirmé ASSURANCES MODULES Salaires et Assurances dans la pratique : débutant, avancé, confirmé CERTIFICAT Généraliste en assurances sociales Votre partenaire formation continue www.virgile.ch tél. 021 921 19

Plus en détail

Facil I.T. est une société scindée en deux domaines principaux qui sont le Services IT et la formation.

Facil I.T. est une société scindée en deux domaines principaux qui sont le Services IT et la formation. 1 2 INTRODUCTION Facil I.T. est une société scindée en deux domaines principaux qui sont le Services IT et la formation. Nous sommes une équipe de professionnels certifiés travaillant dans un but collectif.

Plus en détail

ATTACHE INFORMATICIEN ADMINISTRATEUR DE SYSTEMES UNIX - LINUX (M/F)

ATTACHE INFORMATICIEN ADMINISTRATEUR DE SYSTEMES UNIX - LINUX (M/F) ATTACHE INFORMATICIEN ADMINISTRATEUR DE SYSTEMES UNIX - LINUX (M/F) INSTITUT ROYAL METEOROLOGIQUE DE BELGIQUE AFG06031 Contexte de la fonction L IRM L'Institut Royal météorologique de Belgique fournit

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable

Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable 07.10.2013 Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable Nouveau En parallèle du Diplôme d aide-comptable, nous proposons un cours destiné à développer les compétences théoriques et pratiques de base

Plus en détail

Certificat en Leadership

Certificat en Leadership «La Société des employés de commerce se positionne pour une économie intelligente, orientée vers l avenir et centrée sur l individu.» Gérard, 43 ans, a trouvé son partenaire de confiance. Management et

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

Brevet Fédéral Spécialiste en finance et comptabilité

Brevet Fédéral Spécialiste en finance et comptabilité Brevet Fédéral Spécialiste en finance et comptabilité FormaHon en 30 mois dès août 2015 1 PrésentaHon des intervenants A votre service Directeur : Nicolas Wirth Responsable pédagogique : Nicolas Goumaz

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2012 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

Notions générales de comptabilité Module de révision. Finance et comptabilité. Certificat Société des employés de commerce de Lausanne A Genève

Notions générales de comptabilité Module de révision. Finance et comptabilité. Certificat Société des employés de commerce de Lausanne A Genève «Il faut du courage pour suivre sa propre voie. C est bien de pouvoir compter sur un partenaire de confiance» Annie, 47 ans, franchit le pas et se met à son compte. Finance et comptabilité Notions générales

Plus en détail

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études

BUT. Sauf indications contraires sous remarques, l admission concerne le premier semestre d études DISPOSITIONS D APPLICATION DU REGLEMENT D ADMISSION EN FORMATION BACHELOR DES FILIERES ECONOMIE D ENTREPRISE, TOURISME, INFORMATIQUE DE GESTION, INFORMATION DOCUMENTAIRE, DROIT ECONOMIQUE ET INTERNATIONAL

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

Généraliste en assurances sociales

Généraliste en assurances sociales Généraliste en assurances sociales P R O G R A M M E DE FORMATION FORMER INFORMER COORDONNER En collaboration avec Table des matières Chapitre Page I. Renseignements généraux... 3 II. Programme... 4 1.

Plus en détail

Ressources humaines Certificat d Assistant-e en Gestion du Personnel. (Soirée) «Pour faire les premiers

Ressources humaines Certificat d Assistant-e en Gestion du Personnel. (Soirée) «Pour faire les premiers «Pour faire les premiers pas dans ma vie professionnelle, j ai besoin du bon tremplin.» Lena, 25 ans, souhaite réaliser ses rêves. Ressources humaines Certificat d Assistant-e en Gestion du Personnel (Soirée)

Plus en détail

CCNT Hôtellerie & Restauration

CCNT Hôtellerie & Restauration CCNT Hôtellerie & Restauration Expertise succincte concernant l application de la CCNT Hôtellerie & Restauration dans les institutions membres d INSOS Suisse Cette expertise a été réalisée et mise à disposition

Plus en détail

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e «Il faut du courage pour suivre sa propre voie. C est bien de pouvoir compter sur un partenaire de confiance» Annie, 47 ans, franchit le pas et se met à son compte. Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz Installer l eau ou le gaz dans la région lausannoise nécessite de passer par une entreprise au bénéfice d une concession. A Lausanne et dans les communes

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

École de culture générale et École de commerce

École de culture générale et École de commerce Direction de l instruction publique de la culture et du sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction de l enseignement

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE commerciale (MPC) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

BIEN PROTÉGER. Mes données bancaires et mes moyens de paiement

BIEN PROTÉGER. Mes données bancaires et mes moyens de paiement BIEN PROTÉGER Mes données bancaires et mes moyens de paiement 2 En matière bancaire comme dans tous les domaines, la sécurité et la vigilance sont primordiales. Des systèmes de protection sont mis en place

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

CONSULTATION SUR PLACE

CONSULTATION SUR PLACE CONSULTATION SUR PLACE GUIDE D UTILISATION DES ORDINATEURS D ACCÈS PUBLIC Équipements disponibles..............2 Règles d usage......................2 Conditions d utilisation................3 Procédurier.........................5

Plus en détail

Gestion des salaires éprouvé pour PME suisses.

Gestion des salaires éprouvé pour PME suisses. éprouvé pour PME suisses. Gestion commerciale Comptabilité Travailler de façon plus efficace Davantage de temps pour les tâches de direction Des milliers de PME suisses travaillent avec la gestion des

Plus en détail

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Check-list pour la bonne formation continue Voies de formation

Plus en détail

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration»

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Le champ d activité des employés 1 de commerce de la branche «Services et administration» va du contact avec la clientèle au back office. La

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Manuel d installation pour patient pour Windows

Manuel d installation pour patient pour Windows Manuel d installation pour patient pour Windows Page 1 / 42 Sommaire 1. Informations concernant les accès à votre dossier... 3 2. Installation du poste de travail d un patient... 3 2.1 Sécurité... 3 2.2

Plus en détail

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Inscription pour la rentrée de septembre 20.. Photo Je m inscris pour la formation ordinaire, à plein temps, en 3 ans Je suis intéressé-e par une

Plus en détail

Introduction au Management de Projet Appréhendez le monde du projet : les fondamentaux

Introduction au Management de Projet Appréhendez le monde du projet : les fondamentaux Attestation Introduction au Management de Projet Appréhendez le monde du projet : les fondamentaux www.cefco.ch 2013_V2 : 30.05.2013 SOMMAIRE ATTESTATION INTRODUCTION AU MANAGEMENT DE PROJET Ce cours est

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT FORMATION ASSISTANCE MATERIELS

LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT FORMATION ASSISTANCE MATERIELS LOGICIELS PHOTOCOPIEURS DÉVELOPPEMENT ASSISTANCE MATERIELS FORMATION Votre expert en solutions globales Plus de 25 ans d expériences, nous nous appuyons sur des partenaires leader du marché en matériel

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Notice d information concernant les épreuves d admission en. Institut de Formation Aide-Soignant(e)s

Notice d information concernant les épreuves d admission en. Institut de Formation Aide-Soignant(e)s Institut de Formation Aides-Soignant(e)s 50200 COUTANCES Rentrée 2013 Notice d information concernant les épreuves d admission en Institut de Formation Aide-Soignant(e)s Calendrier des épreuves Inscriptions

Plus en détail

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1.

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1. 1 BUT 1.1 Le but de la présente directive est de définir les droits et les devoirs des utilisateurs à propos des moyens de communication (Internet, messagerie électronique, téléphonie) et des postes de

Plus en détail

Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI)

Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI) Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI) Perspectives 2014 -Canada 2013 Robert Half Technology. Employeur offrant l équité en matière d emploi. La discussion d aujourd hui

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 9585-A. Rapport. Date de dépôt: 14 octobre 2005 Messagerie

Secrétariat du Grand Conseil PL 9585-A. Rapport. Date de dépôt: 14 octobre 2005 Messagerie Secrétariat du Grand Conseil PL 9585-A Date de dépôt: 14 octobre 2005 Messagerie Rapport de la Commission de finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat ouvrant un crédit d'investissement

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information OFFICE DES NATIONS UNIES A GENEVE UNITED NATIONS OFFICE AT GENEVA Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006 Note d information 1. Un concours de recrutement de professeurs de français

Plus en détail

Aucun résultat n est transmis par téléphone

Aucun résultat n est transmis par téléphone INSTITUT DE FORMATION D AIDES - SOIGNANT(E)S du Centre Hospitalier 50208 COUTANCES CEDEX Notice d information concernant les épreuves d admission en Institut de Formation Aide-Soignant(e)s Rentrée 2015

Plus en détail

UN MBA POUR QUI, POURQUOI?

UN MBA POUR QUI, POURQUOI? PARTIE 1 UN MBA POUR QUI, POURQUOI? L e MBA est une formation connue et reconnue dans le monde entier. Cependant, l appellation MBA n est pas un label déposé. Conséquence : l univers des MBA est un monde

Plus en détail

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F)

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) MINISTERES ET CERTAINS ORGANISMES D INTERET PUBLIC DE LA REGION WALLONNE

Plus en détail

Technique. Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie

Technique. Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie Technique Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie La Formation en bref Titre obtenu: Tôlier en carrosserie avec brevet fédéral Durée de la formation: 22 mois (630

Plus en détail

Séance d information. La loi sur l assurance. assurance-chômage. chômage. mes droits et mes obligations - notions de base

Séance d information. La loi sur l assurance. assurance-chômage. chômage. mes droits et mes obligations - notions de base Séance d information La loi sur l assurance assurance-chômage chômage mes droits et mes obligations - notions de base Séance de 9h à 12h environ (pause de 15 minutes) Intervenants : Caisse de chômage Unia

Plus en détail

EXPERTS ICT HELPDESK (M/F)

EXPERTS ICT HELPDESK (M/F) EXPERTS ICT HELPDESK (M/F) POUR TOUS LES SERVICES PUBLICS FÉDÉRAUX, LES ORGANISMES D INTÉRET PUBLIC, LES SERVICES PUBLICS DE SÉCURITÉ SOCIALE, LES ÉTABLISSEMENTS SCIENTIFIQUES FÉDÉRAUX ET LE MINISTÈRE

Plus en détail

INSIGHT. 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne

INSIGHT. 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne INSIGHT Invitation 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne La Fondation d investissement pour la prévoyance en faveur du personnel IST a le plaisir de vous inviter à son prochain séminaire institutionnel

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Charte Poséidon Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

Charte Poséidon Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne 2009 Charte Poséidon Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Les droits et les devoirs des institutions participant à Poséidon Michel MENGIS EPFL 17/09/2009 12.12.09 charte_poseidon_finale.doc 2 de 17

Plus en détail

2.06 Etat au 1 er janvier 2011

2.06 Etat au 1 er janvier 2011 2.06 Etat au 1 er janvier 2011 Travail domestique Qu est-ce qui est considéré comme travail domestique? 1 On entend par travail domestique, par exemple, l activité des personnes suivantes : nettoyeuse/nettoyeur;

Plus en détail

Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques

Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques Prévenez et gérez les risques numériques L utilisation d Internet, l évolution des technologies numériques et l effervescence provoquée par

Plus en détail

Statuts de «pr suisse»

Statuts de «pr suisse» Statuts de «pr suisse» Art. 1 L'Association Sous le nom «Association Suisse de Relations Publiques», «Schweizerischer Public Relations Verband», «Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche», «Swiss Public

Plus en détail

«PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES

«PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES BACHELOR «PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES Roger HAUPT senior manager communication services à RUAG Defence, Aigle > MÉTIER / Venant de la technique, je voulais élargir ma palette de compétences.

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME. www.lesclesdelabanque.com N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME. www.lesclesdelabanque.com N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE FÉVRIER 2015 www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

Plus en détail

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC Dispositions d exécution afin de garantir la comparabilité des évaluations des prestations pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Généraliste en assurances sociales. Ressources humaines. Certificat Société des employés de commerce de Lausanne. «Pour faire les premiers

Généraliste en assurances sociales. Ressources humaines. Certificat Société des employés de commerce de Lausanne. «Pour faire les premiers «Pour faire les premiers pas dans ma vie professionnelle, j ai besoin du bon tremplin.» Lena, 25 ans, souhaite réaliser ses rêves. Ressources humaines Généraliste en assurances sociales Certificat Société

Plus en détail

Conseiller financier diplômé IAF

Conseiller financier diplômé IAF ACADEMY FOR FINANCE & INSURANCE SERVICES Préparation aux examens de Conseiller financier diplômé IAF Votre partenaire pour votre formation professionnelle Quel sont les objectifs de IAF dans le domaine

Plus en détail

En quête des standards Open Video

En quête des standards Open Video En quête des standards Open Video Déclin d Adobe Flash et attaques virulentes de Steve Jobs, ascension du HTML5, royautés du H264, arrivée de WebM par Google Le secteur de la vidéo sur internet a connu

Plus en détail

Règlement Spécifique DB Titanium Card

Règlement Spécifique DB Titanium Card Deutsche Bank Règlement Spécifique DB Titanium Card AVRIL 2015 Deutsche Bank AG est un établissement de crédit de droit allemand, dont le siège social est établi 12, Taunusanlage, 60325 Francfort-sur-le-Main,

Plus en détail

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI]

Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Master of Advanced Studies en lutte contre la criminalité économique [MAS LCE] Master of Advanced Studies in Economic Crime Investigation [MAS ECI] Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2013

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2013 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2013 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

LES REGLES ELEMENTAIRES DE SECURITE LE POSTE DE TRAVAIL. CNRS RSSIC version du 11 mai 2012

LES REGLES ELEMENTAIRES DE SECURITE LE POSTE DE TRAVAIL. CNRS RSSIC version du 11 mai 2012 LES REGLES ELEMENTAIRES DE SECURITE LE POSTE DE TRAVAIL CNRS RSSIC version du 11 mai 2012 Un poste de travail mal protégé peut mettre en péril non seulement les informations qui sont traitées sur le poste

Plus en détail

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014

Impressum. Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014 Impressum Salaires des professions des TIC - Enquête nationale 2014 Editeur version française GRI Groupement Romand de l'informatique Rte de Genève 88 CH - 1004 Lausanne Internet : www.gri.ch Courriel

Plus en détail

F CH 09 Chômage. Guide pour les frontaliers de France en Suisse. Guide pour les frontaliers. de France

F CH 09 Chômage. Guide pour les frontaliers de France en Suisse. Guide pour les frontaliers. de France Guide pour les frontaliers de France 1. Ce qui est différent en Suisse... 2 2. Droit interétatique... 2 3. Dispositions communautaires... 2 3.1 Responsable des frontaliers au chômage complet: Etat de résidence...

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

I. Conditions d abonnement en ligne

I. Conditions d abonnement en ligne CONDITIONS GENERALES D ABONNEMENT EN LIGNE ET D UTILISATION DU SITE I. Conditions d abonnement en ligne Pour souscrire en ligne un abonnement au service public de distribution d eau opéré par la Société

Plus en détail

ENTREPRISES. Alcatel OmniPCX Office Compact Edition

ENTREPRISES. Alcatel OmniPCX Office Compact Edition PETITES SMALL BUSINESSES ENTREPRISES Essential L essentiel Professional des télécommunications Telecommunications professionnelles Alcatel OmniPCX Office Compact Edition Alcatel OmniPCX Office Compact

Plus en détail

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2011 L ACCUEIL AUX ATELIERS DE PARIS Les Ateliers de Paris, un service de la ville de Paris dédié aux porteurs de projet

Plus en détail

INFORMATIQUE. WinBIZ & Excel. pour la gestion financière d entreprise. Votre partenaire formation continue

INFORMATIQUE. WinBIZ & Excel. pour la gestion financière d entreprise. Votre partenaire formation continue INFORMATIQUE WinBIZ & Excel pour la gestion financière d entreprise Votre partenaire formation continue www.virgile.ch tél. 021 921 19 62 info@virgile.ch IINFORMATIQUE Renseignements généraux Sommaire

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ Assistantes et assistants de langue en Suisse Définition et objectifs Dans

Plus en détail

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Différend sur les réserves d or et les bénéfices de la Banque nationale 14 juin 2004 Numéro 24/1 Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Raccourcie

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur Étape 2 Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur n Les règles applicables aux relations entre professionnels (relations b to b) Des

Plus en détail

Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER

Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER Prenez en main votre avenir! BTS-DEES-MASTER POURQUOI choisir?? 2? IFOPI est une école supérieure technique privée, dynamique et ambitieuse! LOCALISATION Située à Paris place de la Bastille Parfaitement

Plus en détail

Inconvénient les micro paiements (très faibles montants) ne sont pas toujours possibles.

Inconvénient les micro paiements (très faibles montants) ne sont pas toujours possibles. Payer sur Internet en toute sécurité On peut tout acheter dans l immense galerie marchande planétaire qu est Internet. 2 français sur 5 achètent désormais en ligne. Mais qu en est-il des moyens de paiement

Plus en détail