Information & Veille Territoriale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Information & Veille Territoriale"

Transcription

1 Information & Veille Territoriale R eprésentation du com plexe local & ém ergence d un projetd intelligence territoriale «Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.» 1 Henri Michaux

2 Yann Bertacchini Sous la direction de Ph.Dum as, Sciences de l inform ation & com m unication Laboratoires CRRM (Veille stratégique) LEPONT (Ingénierie des veilles) 2

3 Plan Introduction I.Le territoire :les modèles théoriques II.L appropriation territoriale :un phénom ène inform ationnel III.O bservation etparticipation à un projet d intelligence territoriale Conclusion 3

4 Introduction Une recherche -action Contexte de la recherche C onduite de l action Pluralité des dém arches 4

5 Introduction Positionnem entde la recherche Observation & Participation 5 Inform ation Com m unication

6 Introduction La question de recherche Action Territoire Recherche 6

7 Introduction H ypothèses de la recherche Le rôle centralde l inform ation etla com m unication dans l élaboration d un projetterritorial, La veille territoriale:un concepten am ont du projetde territoire, 7

8 Introduction Définitions Territoire: organique,perceptif,sym bolique Intervenants territoriaux:acteurs,agents acteurs,agents Territoire: Intervenants territoriaux: Pacte Méta-modèle: global& com posé Intelligence territoriale 8

9 Introduction La dém arche Pacte:un projet d intelligence territoriale Veille Réseaux 9 Méta-modèle

10 Introduction La dém arche Pacte est un méta-m odèle Projet Plan de l identité Information Plan dynamique Énergies 10 Plan physique

11 Introduction 04 B C 06 EST-VAR 83 A 13 11

12 I.Le territoire: les m odèles théoriques 12

13 Modèles théoriques Le territoire: ses caractéristiques Réseaux Structure T erritoire Ouverture Organisation 13

14 Modèles théoriques Le territoire:espace de ressources etd interactions sociales Jeu de pouvoirs & de conflits Territoire Ressources 14

15 Modèles théoriques Les enjeux de l appropriation territoriale Citoyenneté Intégration N.T.I.C Mise en réseau Ressources locales 15

16 Modèles théoriques La territorialité:le processus de transformation d un territoire territoire Territorialité 16

17 Modèles théoriques La dimension constructiviste de la territorialité Inter-actions Complexe local Co-construction 17

18 Modèles théoriques Les hypothèses de la territorialité Expérim entation T erritorialité C apacité à intégrer Systèm e de croyances 18 etde valeurs

19 Modèles théoriques La Veille Territoriale M édiation locale T erritoire 19 Transferts de com pétences

20 Modèles théoriques Conclusion interm édiaire I 20

21 II.L appropriation territoriale: un phénom ène inform ationnel 21

22 L appropriation territoriale Définition «Le développem ent territorial est une organisation à construire par de l inform ation en reliant des acteurs publics et privés, engagés dans une dynam ique de projetsurun territoire» Datar,

23 L appropriation territoriale Le trinôm e: «énergie-information-pouvoir» Énergie Capacité de projet Information 23

24 L appropriation territoriale H ypothèses opérationnelles de la territorialité Crédità l information Capitalrelationnel Transferts de Territorialité 24 com pétences

25 L appropriation territoriale La dém arche Pacte est un méta-m odèle Projet Plan de l identité Information Plan dynamique Énergies 25 Plan physique

26 L appropriation territoriale Le Pacte:un processus d information Prise de décision Analyse Délibération 26

27 L appropriation territoriale Le Pacte :la mise en contexte du sens Inform ation La dém arche Pacte Lien social Proximité 27

28 L appropriation territoriale La Veille Territoriale: Processus d animation Processus d inform ation Processus de représentations 28

29 L appropriation territoriale Conclusion intermédiaire II: L information est dédiée au service du territoire. Son sens permettra l émergence du concept de territorialité. 29

30 III.Représentation du com plexe local: observation & participation à un projetd intelligence territoriale 30

31 Intelligence territoriale Contexte 4D du projetde territoire 4 Élaboration d un scénario Espace global Projetde territoire Espace local Axe du tem ps 1

32 Intelligence territoriale B 83 Territoire B basé sur les acteurs EST-VAR A C 06 Territoire A fondé sur la qualité 32

33 Intelligence territoriale La méthode: Enquêtes auprès d intervenants locaux des territoires A et B Représentation des réseaux virtuels Restitution de l information 33

34 Intelligence territoriale V ers plan dynam ique Ancrage territorial R éseaux d acteurs Acteurs 34 Territoire plan physique

35 Intelligence territoriale Ancrage territorial:ponctuel Acteurs Projets d acteurs 35

36 Intelligence territoriale La nature des relations:territoire B 36

37 Intelligence territoriale Ancrage territorial:large Projetdu réseau d acteurs 37

38 Intelligence territoriale La qualification de ces expériences:territoire B 38

39 Intelligence territoriale Cohérence du territoire Niveau 2 Processeurs Réseau de processeurs 39 Plan dynam ique

40 Intelligence territoriale Implication dans la vie locale:territoire B 40

41 Intelligence territoriale Mise en cohérence des Niveau 3 projets des réseaux Réseau ascendant 41

42 Intelligence territoriale La mixité des acteurs:territoire B 42

43 Intelligence territoriale Capacité d ouverture du Niveau 3 territoire Projetde territoire Réseau 43 Plan dynam ique

44 Intelligence territoriale La perm anence des engagem ents locaux:territoire B 44

45 Conclusion Conclusion 45

46 Conclusion Le bilan du Pacte Le renforcem entmutueldes stratégies d acteurs sous la form e de partenariats locaux 46

47 Conclusion Quelle form ation pour queltravail? En se fondantsur une logique de dem ande etnon d offre, -Produire de la connaissance -D istribuer de l inform ation sans exclure -Permettre l intégration dans la société de la connaissance 47

48 Conclusion Les résultats de la R echerche-action 1.Communications et publications scientifiques 2.Les partenariats de recherche 3.L extension de l action 48

49 Conclusion Information & veille territoriale L intérêtdu concept: -théorique -conceptuel -méthodologique -opérationnel 49

50 Conclusion Pour aller plus loin Extension de ces travaux à d autres dom aines de la connaissance & d autres espaces géographiques 50

Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives

Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives Pierre CHARTIER Atelier de Qualification des Logiciels 17 juin 2003 PLAN La sécurité du logicielà la RATP Le processus

Plus en détail

INFORMATIQUE, BIENS, MATÉRIAUX, STRUCTURES ET BÂTIMENTS

INFORMATIQUE, BIENS, MATÉRIAUX, STRUCTURES ET BÂTIMENTS RECHERCHE D om aine des sciences pures Les professions des sciences pures sont em ent axées sur la recherche. Elles englobent tout le secteur des sciences fondam entales que sont la physique, la chim ie,

Plus en détail

Atelier: La stratégie des pôles de compétitivité à l international

Atelier: La stratégie des pôles de compétitivité à l international Atelier: La stratégie des pôles de compétitivité à l international Les actions déployées par l AFII Missions, moyens et statuts de l Agence MISSIONS: identifier, convaincre et accompagner les investisseurs

Plus en détail

ENSTA IN204 Introduction à JAVA

ENSTA IN204 Introduction à JAVA ENSTA IN204 Introduction à JAVA Olivier Sigau d LIP6/ Anim atlab olivier.sigau d@lip 6.fr 01.44.27.88.53 Ce document est mis à votre disposition par l'ensta sous couvert de la licence "Creative Commons"

Plus en détail

Moderniser notre gestion des ressources humaines est la voie privilégiée pour reconstruire le système de santé haïtien

Moderniser notre gestion des ressources humaines est la voie privilégiée pour reconstruire le système de santé haïtien Moderniser notre gestion des ressources humaines est la voie privilégiée pour reconstruire le système de santé haïtien Les processus de recrutement de personnel au sein du MSPP : La nécessité de mieux

Plus en détail

Service d'inform ation des Comités de l'ocde. O LISnet

Service d'inform ation des Comités de l'ocde. O LISnet Service d'inform ation des Comités de l'ocde O LISnet Présentation générale Besoins des utilisateurs Les délégués aux réunions de l OCDE doiventêtre au courantdes travaux en cours au sein des Com ités,des

Plus en détail

~~~~~~~ Le taux de transfert et les tem ps de réponses des inform ations à partir de ses serveurs ne sont pas garantis par Planet-Work.

~~~~~~~ Le taux de transfert et les tem ps de réponses des inform ations à partir de ses serveurs ne sont pas garantis par Planet-Work. PLAN ET- W ORK ~~~~~~~ CON DI TI ON S GEN ERALES 1) Accès aux services Planet-Work s engage à rendre ses serveurs et ceux de ses clients accessibles sur I nternet 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, sauf

Plus en détail

Observatoire Régional R Enseignements Supérieurs en Bretagne (ORESB) Quelques chiffres clefs sur l insertion professionnelle

Observatoire Régional R Enseignements Supérieurs en Bretagne (ORESB) Quelques chiffres clefs sur l insertion professionnelle Observatoire Régional R des Enseignements Supérieurs en Bretagne (ORESB) Quelques chiffres clefs sur l insertion professionnelle La méthodologie d enquête Travail commun sur les questionnaires de Licence

Plus en détail

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV SRXU &RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV (WXGH GHIDLVDELOLWpG XQHILOLqUHUpJLRQDOHLQIRUPDWLTXH HQ 2SHQ6RXUFH ª 6RPPDLUH / REMHWGHO pwxgh /HVSURMHWVHWDSSOLFDWLRQVHQ13'& /HVDWRXWVHWIDLEOHVVHVGHODUpJLRQ /HVFRQVWDWV

Plus en détail

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 A) RECAPITULATIF DE LA PROPOSITION QUELLES SOLIDARITES TERRITORIALES ET QUELLES STRATEGIES POUR LA RESILIENCE DU LITTORAL A LA SUBMERSION MARINE

Plus en détail

Solutions durables pour une meilleure utilité

Solutions durables pour une meilleure utilité par ONE BOARD CONSULTING Solutions durables pour une meilleure utilité L immobilier, un investissement lourd à long terme, nécessite une programmation intelligente, une adéquation fonctionnelle et une

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

C O N T A C T P R E S S E

C O N T A C T P R E S S E D O S S IER D E P R ES S E - BIEN VIEILLIR DANS LA DRÔM E un nouveau service pour les personnes âgées et leurs proches C O N S E IL G É N É R A L D E L A D R Ô M E - C É L IN E R O U P IO Z 1 SOM M AIRE

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 L INNOVATION SOCIALE Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 INTRODUCTION 3 INNOVATIONS 2005 : Risque de dépôt de bilan Réponse : Activité à 80 % industrielle activité à 80 % tertiaire Aujourd hui : Un des

Plus en détail

ALORS COMMENT FAIRE? Les liens sont inactifs sur cette page

ALORS COMMENT FAIRE? Les liens sont inactifs sur cette page Les liens sont inactifs sur cette page Imprimer la page en cliquant ici! Auteur Michel CAZENAVE / Francis GUILLEMARD Titre Date Maillage optim um des élém ents de plaques pour la construction Édition janvier

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

LANCEMENT DU SITE INTERNET DE LA PLATEFORME COLLABORATIVE D ETUDES ET PROSPECTIVE ECONOMIQUES DU CONSEIL REGIONAL

LANCEMENT DU SITE INTERNET DE LA PLATEFORME COLLABORATIVE D ETUDES ET PROSPECTIVE ECONOMIQUES DU CONSEIL REGIONAL Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LANCEMENT DU SITE INTERNET DE LA PLATEFORME

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Troyes les 22 et 23 mai 2013 Les 22 et 23 mai derniers se sont tenue à l IUMP de Troyes (10), les premières Assises des filières

Plus en détail

Il convient de rem arquer que :

Il convient de rem arquer que : Les liens sont inactifs sur cette page Imprimer la page en cliquant ici! Auteur Victor DAVIDOVICI Titre Date De l'utilisation du coefficient de com portem ent Édition novem bre 2001 (I) Il est connu que

Plus en détail

Soucieux de parvenir à un développement durable fondé sur un équilibre harmonieux entre les besoins sociaux, l économie et l environnem ent ;

Soucieux de parvenir à un développement durable fondé sur un équilibre harmonieux entre les besoins sociaux, l économie et l environnem ent ; Recommandation CM/Rec(2008)3 du Comité des Ministres aux Etats mem bres sur les orientations pour la m ise en œuvre de la Convention européenne du paysage (adoptée par le Com ité des Ministres le 6 février

Plus en détail

Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine

Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine Unité affaires internationales et européennes Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine Saint-Denis - 24 juin

Plus en détail

Le confort parfait Géré par DESIGO

Le confort parfait Géré par DESIGO Le confort parfait Géré par DESIGO Siem ens 1 DESIGO Basé surdes standards de com m unication BACnet Le protocole puissantdédié aux niveaux gestion etautom ation Niveau gestion BACnet-protocol Ethernet/IP

Plus en détail

CYCLE D UN PROJET MDP. Dr Massamba THIOYE Consultant

CYCLE D UN PROJET MDP. Dr Massamba THIOYE Consultant CYCLE D UN PROJET MDP Dr Massamba THIOYE Consultant Objectif Avoir une vue d ensemble du processus de production de Réduction d émission Certifié Comprendre le fonctionnement de chaque étape du processus

Plus en détail

Mémoire de fin d études d orthophonie CENTRE DE FORMATION DE STRASBOURG

Mémoire de fin d études d orthophonie CENTRE DE FORMATION DE STRASBOURG Mémoire de fin d études d orthophonie CENTRE DE FORMATION DE STRASBOURG Objectifs : Au cours de la dern ière ann ée d études, les cand idats ayant v alidé la to talité de s enseignements théoriques et

Plus en détail

Les enjeux socio-économiques de la mobilité. Précarité mobilité et mobilité inclusive: positionnement du Groupe Total

Les enjeux socio-économiques de la mobilité. Précarité mobilité et mobilité inclusive: positionnement du Groupe Total Les enjeux socio-économiques de la mobilité Précarité mobilité et mobilité inclusive: positionnement du Groupe Total 1 Précarité mobilité et mobilité inclusive DÉFINITION PRÉCARITÉ MOBILITÉ : Est en situation

Plus en détail

Environnement de l Investissement en TUNISIE

Environnement de l Investissement en TUNISIE Institut Multilatéral d'afrique (IMA) Joint Africa Institute (JAI) World Bank Séminaire sur les services financiers et commerciaux à l intention des PME, Tunis, Tunisie, du 11 au 14 décembre 2006 Agence

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION LA GESTION DE PROJET. Application à la conduite d opérations immobilières à l INRA

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION LA GESTION DE PROJET. Application à la conduite d opérations immobilières à l INRA Institut National de la Recherche Agronomique Mission Centrale Prévention Formation permanente nationale Paris, le 24/06/2010 CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION LA GESTION DE PROJET Application à la conduite

Plus en détail

Construire ses tableaux de bord coûts, impacts, performance

Construire ses tableaux de bord coûts, impacts, performance Construire ses tableaux de bord coûts, impacts, (Mettre en place les indicateurs et tableaux de bord de coût, d impact et de ) Quelle est votre contribution réelle à l activité économique? Comment l optimiser?

Plus en détail

Sciences de la terre et de l environnement Centre de Géosciences 35 rue Saint-Honoré F 77305 Fontainebleau Cedex

Sciences de la terre et de l environnement Centre de Géosciences 35 rue Saint-Honoré F 77305 Fontainebleau Cedex Sciences de la terre et de l environnement Centre de Géosciences 35 rue Saint-Honoré F 77305 Fontainebleau Cedex FORMATIONS PROFESSIONNELLES EN INGÉNIERIE MINIÈRE ANALYSE TECHNIQUE ET ÉCONOMIQUE DES OPERATIONS

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

Schéma Départemental de Développement Touristique des Hautes-Alpes 2014-2020

Schéma Départemental de Développement Touristique des Hautes-Alpes 2014-2020 Schéma Départemental de Développement Touristique des Hautes-Alpes 2014-2020 Le poids du tourisme dans l économie locale Moteurs de développement DDT05 - Public 13% : revenus des trois fonctions publiques

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

Groupe Expert Dialogue de Gestion. 1 ère rencontre 30 mai 2013

Groupe Expert Dialogue de Gestion. 1 ère rencontre 30 mai 2013 Groupe Expert Dialogue de Gestion 1 ère rencontre 30 mai 2013 Plan de la présentation LE CONTEXTE LES OBJECTIFS SPECIFIQUES DES TRAVAUX DU GROUPE EXPERT DIALOGUE DE GESTION DEFINITION DU PROGRAMME DE TRAVAIL

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

Le management territorial à l ère des réseaux

Le management territorial à l ère des réseaux Collection service public dirigée par Geneviève Jouvenel Jean-Yves Prax Le management territorial à l ère des réseaux, 2002 ISBN : 2-7081-2802-7 TABLE DES MATIÈRES Guide de lecture.........................................................

Plus en détail

Leadership Féminin. Propositions d actions sur mesure. www.evolitude.com

Leadership Féminin. Propositions d actions sur mesure. www.evolitude.com Leadership Féminin Propositions d actions sur mesure www.evolitude.com PROPOSITION 1 Formation 3 jours groupe 6 à 8 EVOLITUDE vous propose 1 intervention adaptée qui se déroulera en plusieurs étapes Le

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur Hygiène Propreté Environnement

Brevet de Technicien Supérieur Hygiène Propreté Environnement Formations par alternance Bac+2 Bac+3 Bac+5 BAC + 2 Brevet de Technicien Supérieur Hygiène Propreté Environnement Diplôme de l Education Nationale préparé par alternance en 2 ans Metz Nancy Strasbourg

Plus en détail

Evcau. équipe création, 1995 habilitation, 1998. responsable scientifique Alain Constans

Evcau. équipe création, 1995 habilitation, 1998. responsable scientifique Alain Constans 1 école d architecture de Espace virtuel de conception en architecture et en urbanisme équipe création, 1995 habilitation, 1998 responsable scientifique Alain Constans adresse 11, rue du Séminaire-de-Conflans

Plus en détail

Financement politique sectoriel. Juin 2014

Financement politique sectoriel. Juin 2014 Financement politique sectoriel Juin 2014 Objectif de cette présentation Illustrer et analyser l importance du financement des partis politiques qui provient des employés et d associés des entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE SPECIFICATION LOGICIEL

DOSSIER DE SPECIFICATION LOGICIEL DOSSIER DE SPECIFICATION LOGICIEL Plateforme multimédia pour l'aide à la décision C3ED Rédacteur(s) : Liste de diffusion : Clarisse KOUO-MBILLE (CKM) Vincent TURMINE Vincent TURMINE (VT) Clarisse KOUO-MBILLE

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2007 07 89 0262 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Développement de la démarche innovation I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable.

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable. !!!!!!!!!!!! Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable Première session Une formation certifiante des cadres et dirigeants sur

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

CASTOR: un outil d aide à la conception, l évaluation et l audit d architectures sécurisées

CASTOR: un outil d aide à la conception, l évaluation et l audit d architectures sécurisées CASTOR: un outil d aide à la conception, l évaluation et l audit d architectures sécurisées Dominique Chauveau dominique.chauveau@aql.fr AQL - Groupe SILICOMP Journées Systèmes et Logiciels Critiques Grenoble,14-16

Plus en détail

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE 1. PREAMBULE ET PROPOSITIONS D ELEMENTS DE METHODE POUR LE DEPLOIEMENT DU CONSEIL EN

Plus en détail

Diviser par deux la consommation d énergie d ici 2050 : réflexions

Diviser par deux la consommation d énergie d ici 2050 : réflexions Diviser par deux la consommation d énergie d ici 2050 : réflexions Février 2005, analyse n 4 Par Jean-Yves Saliez, Négawatt et chercheur-associé à étopia 1 Avertissement Le présent document a été élaboré

Plus en détail

Le prix des loyers et l indice santé

Le prix des loyers et l indice santé Le prix des loyers et l indice santé mars 2006 ParNicolas Bednart Conseillerpolitique à Ecolo etchercheur-associé à étopia ² 1. Les indices des prix Un indice des prix est une construction statistique

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

M2 GAELE : AMENAGEMENT, URBANISME, DEVELOPPEMENT ET PROSPECTIVE FINALITÉ RECHERCHE. Composante GEOGRAPHIE. Organisation de la formation

M2 GAELE : AMENAGEMENT, URBANISME, DEVELOPPEMENT ET PROSPECTIVE FINALITÉ RECHERCHE. Composante GEOGRAPHIE. Organisation de la formation M2 GAELE : AMENAGEMENT, URBANISME, DEVELOPPEMENT ET PROSPECTIVE FINALITÉ RECHERCHE PLUS D'INFOS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Composante GEOGRAPHIE Organisation de la formation Semestre 3 Aménagement, Urbanisme,

Plus en détail

ANNEXES. Programmes des enseignements du semestre 7 du master professionnel de l EBAD. I.1 Introduction aux sciences de l information et de la

ANNEXES. Programmes des enseignements du semestre 7 du master professionnel de l EBAD. I.1 Introduction aux sciences de l information et de la ANNEXES Le master 1 (M1) est composé de deux semestres : S7 et S8 crédits par semestre doivent être obtenus. L offre de crédits(39) est supérieure aux crédits exigés(). Les enseignements des semestres

Plus en détail

Séance Plénière du Conseil Econom ique et Social de Lorraine - 4 j uin 2 0 0 8

Séance Plénière du Conseil Econom ique et Social de Lorraine - 4 j uin 2 0 0 8 Mobilités- transports, regard, analyse, propositions du CES Lorraine Séance Plénière du Conseil Econom ique et Social de Lorraine - 4 j uin 2 0 0 8 1 2 Som m aire Préam bule... 5 PARTI E 1 1. La suite

Plus en détail

Connaissances nécessaires Recommandation 1

Connaissances nécessaires Recommandation 1 Établissem ent de la relation thérapeutique Connaissances nécessaires Recommandation 1 L infirmière doit acquérir les connaissances nécessaires afin de participer d une manière efficace aux relations thérapeutiques.

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : CHAUMONT Anne Laure Prénom : Fonction : Visa : Visa : Date

Plus en détail

VI e Colloque International TIC & Territoire : Quels développements? Université Jean Moulin, Lyon III 14 & 15 juin 2007

VI e Colloque International TIC & Territoire : Quels développements? Université Jean Moulin, Lyon III 14 & 15 juin 2007 VI e Colloque International TIC & Territoire : Quels développements? Université Jean Moulin, Lyon III 14 & 15 juin 2007 PROGRAMME Lieu de la manifestation Université Lyon 3 Jean Moulin, 6 cours Albert

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca Domaine de la modélisation des processus pour le génie logiciel. Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca DSL4SPM Domain-Specific-Language for Software Process Modeling Il s agit d un nouveau cadre

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Mémoire de Projet Professionnel TITRE DU PROJET

Mémoire de Projet Professionnel TITRE DU PROJET République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Sfax Institut Supérieur d Informatique et de Multimédia de Sfax Sigle de l ISIMS Mastère Professionnel

Plus en détail

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Mathias Kleiner Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes (LSIS) - UMR CNRS 7296 Projet Ingenierie

Plus en détail

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION (BAC+6, +7, +8 480 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou

Plus en détail

M. Lennarth JOHANSSON

M. Lennarth JOHANSSON Jeudi 28 septembre Atelier 3.1 M aladie d Alzheim er Etudes et pratiques M. Lennarth JOHANSSON Directeur de recherche Commission nationale de santé et de bien-être (National board of health and welfare)

Plus en détail

En partenariat avec RH & organisation

En partenariat avec RH & organisation En partenariat avec RH & organisation FORMATION D EVALUATEUR EXTERNE EN ETABLISSEMENT SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL PROGRAMME PEDAGOGIQUE 3 e promotion 2012/2013 ESTES -3 rue Sédillot BP 44 67065 STRASBOURG

Plus en détail

Le Réseau Professionnel des Enseignants

Le Réseau Professionnel des Enseignants Le Réseau Professionnel des Enseignants Objectifs des journées ESENESR des 20 et 21 mai Faciliter l opérationnalisation du projet pédagogique et numérique de chaque ESPÉ. amorcer le travail en réseau académie-espé.

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Tuteurs à distance : vers une professionnalisation?

Tuteurs à distance : vers une professionnalisation? Tuteurs à distance : vers une professionnalisation? Viviane GLIKMAN Enseignant-chercheur en sciences de l éducation viviane.g1@free.fr QUATRE IDÉES-FORCE L importance de la fonction tutorale La situation

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Le développement durable dans les organisations. Module de base

Le développement durable dans les organisations. Module de base Le développement durable dans les organisations Module de base Quels enjeux pour le développement durable en environnement de travail? Nous allons voir Comment appréhender le thème dans sa globalité Pourquoi

Plus en détail

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE 1 Christian Milelli (CNRS EconomiX) Workshop «Localisation des entreprises et performances des territoires» Nanterre 18 novembre 2009 Problématique Modalités

Plus en détail

Comment initialiser une démarche SOA

Comment initialiser une démarche SOA Comment initialiser une démarche SOA Placer l approche l SOA au cœur c de la vie du Système d Informationd Olivier Dennery IT Architect IBM certified BCS Application Innovation Objectifs Objectifs - Rappeler

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences économiques. Territoires Environnement Energie. 286 h 119 h h h 300 h 705 h

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences économiques. Territoires Environnement Energie. 286 h 119 h h h 300 h 705 h Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION Sciences économiques M1 Parcours : Volume horaire étudiant : Territoires Environnement Energie 60 ES 286 h 119 h h h 300 h 705 h cours magistraux

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ACHAT D UNE PRESTATION DE VEILLE ECONOMIQUE

Plus en détail

«Appui à l Office des Changes dans le domaine de l établissement des statistiques des échanges extérieurs»

«Appui à l Office des Changes dans le domaine de l établissement des statistiques des échanges extérieurs» «Appui à l Office des Changes dans le domaine de l établissement des statistiques des échanges extérieurs» Programme du projet de Jumelage Institutionnel MA09/ENP-AP/ FI16 Rabat, 9 mars 2011 A. Duchateau,

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

WTRANSNET FRANCE. Plates-formes électroniques 1 ère ÉDITION. Pour vos appels d offre

WTRANSNET FRANCE. Plates-formes électroniques 1 ère ÉDITION. Pour vos appels d offre Juin 2012 Pour vos appels d offre Plates-formes électroniques 1 ère ÉDITION WTRANSNET FRANCE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DE LA SOCIETE Wtransnet France 2.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ocean indien : géographie et histoire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine G&D conseil - juin 2010 - Page 1 sur 6 1- Objet Ce document est destiné à ouvrir le débat sur les enjeux pour les territoires du PNR de

Plus en détail

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4)

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) DOCUMENT DE REFERENCE Ce document présente le contexte relatif à l organisation des formations «amiante sous-section 4» : Les compétences

Plus en détail

Les associés. Ensemble, libérons votre potentiel croissance. Une implication sur-mesure. Angéline Lunel. François Berthault.

Les associés. Ensemble, libérons votre potentiel croissance. Une implication sur-mesure. Angéline Lunel. François Berthault. www.quadrinnov.com Ensemble, libérons votre potentiel croissance La pérennité d une entreprise dépend notamment de sa capacité à innover, élément indispensable pour se développer - ou simplement pour continuer

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble?

L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble? L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble? D abord ce qu en disent les textes La circulaire de juillet 2004 La circulaire de juillet 2004 Les sorties scolaires

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

MASTER. Mention Sociologie

MASTER. Mention Sociologie MASTER 2011-2012 Mention Sociologie M2 : Spécilaité Ingénierie des Projets de Développement Social Urbain et de Développement Durable BAC + 1 2 3 4 5 Domaine : Sciences Humaines et Sociales (SHS) 1. Editorial

Plus en détail

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES BCT (3b)

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES BCT (3b) 08.12.1999 INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES BCT (3b) Nathalie Aussenac-Gilles (IRIT) Jean Charlet (DSI/AP-HP) Ingénierie des connaissances BCT (N. Aussenac-Gilles, J. Charlet) BCT-1 PLAN La notion de BCT :

Plus en détail

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle Restitution Publique Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle 1 Présentation du projet Contexte Projet du Domaine d Approfondissement de l Ecole d Ingénieurs de Purpan, Toulouse (21 étudiants) Territoire du

Plus en détail