AM f. Aide-mémoire. Tarif sur les frais en rapport avec TCSP (Tâches cantonales des sapeurs-pompiers) Édition du

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AM f. Aide-mémoire. Tarif sur les frais en rapport avec TCSP (Tâches cantonales des sapeurs-pompiers) Édition du"

Transcription

1 AM.40.. Aid-mémoir Tri sur ls ris n rpport v TCSP (Tâhs ntonls ds spurs-pompirs) Édition du 0.0.0

2 Insptort ds spurs-pompirs du nton d Brn Pg. Introdution En vrtu d l Art. LPFSP, l Assurn immobilièr Brn édit un tri ontrignnt pour ds intrvntions spéils. Sont onsidérés omm intrvntions spéils ls intrvntions ds ntrs d rnort lors d situtions xtrordinirs tlls qu ds dommgs dus ux hydrorburs / ux produits himiqus ou ux rditions ou tlls qu ds idnts d l rout, ds idnts sur ds instlltions rroviirs ou dns ds tunnls (LPFSP, Art. 7, l..). Il s git n l ourrn ds tâhs ntonls proprmnt dits ds spurs-pompirs (TCSP). Lors d un intrvntion spéil, églmnt un orgnistion lol d spurs-pompirs intrvindr toujours dns l pluprt ds s, onjointmnt v l ntr d rnort spéil. L tri sur ls ris ixé pr l AIB st insi vlbl pour tous ls orps d spurs-pompirs (ntr d rnort spéil, orps loux d spurs-pompirs, orps d spurs-pompirs d ntrpriss) mis à ontribution lors d un intrvntion spéil. En vrtu d l Art., l. d l ordonnn sur l lutt ontr ls idnts d hydrorburs, l tri sur ls ris st n sus pplibl pour ds dommgs dus ux hydrorburs qui ont été mîtrisés pr un orps lol d spurs-pompirs sns rourir à un ntr d rnort spéil ("intrvntion du srvi ommunl d lutt ontr idnts d hydrorburs", uun intrvntion spéil). L tri pour ls intrvntions susmntionnés st ixé d mnièr ontrignnt dns l ordonnn ntonl sur ls émolumnts (OEmo ; RSB 54.) dns l Annx II F. Ls réglmnttions d prinip onrnnt l nggmnt t l turtion rssortnt ds TCSP (Instrutions pour tâhs ntonls ds spurs-pompirs). L xtrit tul d l vrsion n viguur d l ordonnn ntonl sur ls émolumnts pour s intrvntions s trouv dns l nnx à t id-mémoir.

3 Insptort ds spurs-pompirs du nton d Brn Pg Annx - Extrit d l'ordonnn ntonl sur ls émolumnts (Vrsion : du 0.0.0) 54. évrir 995 Ordonnn ixnt ls émolumnts d l'dministrtion ntonl (Ordonnn sur ls émolumnts ; OEmo) L Consil-xéuti du nton d Brn, vu ls rtils 6 à 8 t 40 à 4 d l loi du 0 novmbr 987 sur ls inns [Abrogé pr L du sur l pilotg ds inns t ds prsttions (LFP); RSB 60.0], sur proposition d l Dirtion ds inns, rrêt: ( ) Art. 4 Systèm d points Ls émolumnts d l présnt ordonnn sont n prinip ixés n nombr d points. L vlur du point st d rn. Pour obtnir l montnt d l'émolumnt xprimé n rns, on multipli l nombr d points pr l vlur du point. ( ) Art. 6 Typs d'émolumnts L présnt ordonnn t ss nnxs prévoint trois typs d'émolumnts: ls émolumnts dont l montnt st ix; b ls émolumnts dont l montnt rst à ixr ntr un limit supériur t un limit inériur donnés (slon un brèm dr); ls émolumnts dont l montnt st lulé n ontion du tmps rquis. Art. 7 Prinips d lul. Brèm dr Ls émolumnts uxquls s'ppliqu l brèm dr sont lulés n ontion du totl ds hrgs, b d l'importn d l'ir pour l prsonn ssujtti t d l'intérêt qu présnt pour ll l'opértion insi qu d l sitution éonomiqu d l prsonn ssujtti. Art. 8. Emolumnt ixé n ontion du tmps L'émolumnt ixé n ontion du tmps st lulé omm suit d'près l tmps qu'il ut à l'gnt ntonl ou à l'gnt ntonl pour tur onrètmnt l'opértion ( ) Cs émolumnts sont détrminés d sort à ouvrir, n moynn, l totlité ds oûts pour l'nsmbl d l'dministrtion. Dns ls nnxs, un tri réduit put êtr prévu pour rtins prsttions d srvis. Ls utorités qui tinnnt lur propr omptbilité nlytiqu puvnt ppliqur ds tux horirs dérogtoirs.

4 Insptort ds spurs-pompirs du nton d Brn Pg 4 Annx II F Emolumnts pour ls intrvntions ds ntrs ntonux d'intrvntion spéiux insi qu ds srvis d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC Ls émolumnts suivnts sont xprimés n points. Lur équivlnt n rns st obtnu n multiplint l nombr d points pr l vlur du point indiqué à l'rtil 4 d l prti générl. Ls émolumnts ixés n ontion du tmps sont régis pr l'rtil 8 d l prti générl.. Chrgs d prsonnl du orps d spurs-pompirs. Mmbrs mobilisés ds ntrs d'intrvntion spéiux du nton, spurspompirs d mili, tri horir pr prsonn. Mmbrs mobilisés ds ntrs d'intrvntion spéiux du nton, orps d spurs-pompirs prossionnls ronnus, tri horir pr prsonn. Mmbrs mobilisés ds orgnistions d spurs-pompirs ommunls ou régionls, tri horir pr prsonn.4 Mmbrs mobilisés ds orgnistions d spurs-pompirs non tés à l gstion d sinistr, orit pr sorti. Chrgs d véhiuls. Tri d bs b Véhiul du h d'intrvntion/véhiuls pour l trnsport du prsonnl v vlur d'quisition d CHF à Véhiuls d sours routir/véhiuls d pionnirs/ftp v vlur d'quisition d CHF à v vlur d'quisition d CHF à d Véhiuls spéiux v vlur d'quisition à prtir d CHF g h i Grnds véhiuls ntonux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC, srvis ommunux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs Grnds véhiuls ntonux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC, ttion spéil Ptits véhiuls ntonux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC, srvis ommunux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs ou ttion spéil Véhiuls ntonux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs, srvis ommunux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs Véhiuls ntonux d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs, ttion spéil k Séprturs mobils d'huils minérls 00 Points 60 à à 40 0 à 60. Indmnité horir pour véhiuls routirs n sus ds émolumnts d bs Véhiul du h d'intrvntion/véhiuls pour l trnsport du prsonnl v vlur d'quisition d CHF à b Véhiuls d sours routir/véhiuls d pionnirs/ftp v vlur d'

5 Insptort ds spurs-pompirs du nton d Brn Pg 5 quisition d CHF à v vlur d'quisition d CHF à d Véhiuls spéiux v vlur d'quisition à prtir d CHF Grnd véhiul d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC, pr hur Ptit véhiul d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC, pr hur à à 400 g Véhiul d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs, pr hur 00 à 500 h Séprtur mobil d'huils minérls, pr jour 00 à 500. Indmnité kilométriqu pour véhiuls routirs n sus ds émolumnts d bs b Véhiul du h d'intrvntion/véhiuls pour l trnsport du prsonnl v vlur d'quisition d CHF à Véhiuls d sours routir/véhiuls d pionnirs/ftp v vlur d'quisition d CHF à v vlur d'quisition d CHF à d Véhiuls spéiux v vlur d'quisition à prtir d CHF Grnd véhiul d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC, pr kilomètr Ptit véhiul d lutt ontr ls idnts d'hydrorburs t d lutt ABC, pr kilomètr g Séprtur mobil d'huils minérls, pr kilomètr. Intrvntion d brrgs lottnts Brrg v ssoirs, tri u mètr pr jour à 0 4. Rmplmnt t nttoyg d mtéril 4. Mtéril d onsommtion t d rmplmnt slon ls hrgs (prix d'ht ouvrnt ls ris plus mx. 0% oûts indirts) 4. Produit lint, solid, pr s (5 l) 5 à 5 5. Mtéril spéil Mtéril spéil utilisé pr ls ntrs d'intrvntion spéiux dns ds s prtiulirs 6. Coûts ds srvis uxiliirs solliités Coûts ds srvis uxiliirs t ds ntrpriss dont l'id été solliité pour l gstion d sinistr 7. Inndis L tri d l'annx II F n'st pplibl qu'n s d'inndi, dns l msur où ls prsttions ournis vont u-dlà d l'obligtion générl d'intrvntion d l'orgnism lol d spurs-pompirs. slon ls hrgs slon ls hrgs

Chapitre 2 : Equilibres acido-basiques en solution aqueuse.

Chapitre 2 : Equilibres acido-basiques en solution aqueuse. Chpitr Equilibrs cido-bsiqus n solution quus Trminl S Chpitr Equilibrs cido-bsiqus n solution quus. Objctifs Svoir qu st l constnt d uilibr ssocié à l ution d l réction d utoprotolys d l u. Connissnt l

Plus en détail

Chapitre 4: Graphes connexes

Chapitre 4: Graphes connexes CHAPITRE 4 GRAPHES CONNEXES 23 Chpitr 4: Grphs onnxs Introution À qul momnt un résu inormtiqu stisit-il à l propriété qu tous ls orinturs u résu, pris ux à ux, puissnt prtgr l'inormtion? Ds mssgs puvnt-ils

Plus en détail

Les documents de cours et les calculatrices programmables sont interdits.

Les documents de cours et les calculatrices programmables sont interdits. ANNEE UNIVERSITAIRE 2015/ 2016 SEMESTRE 4 SESSION 1 2èm ANNEE DE LICENCE AES Group Cours n I t II Mtièr : Sins Eonomiqus Rsponsl l mtièr : M. Boumhi Ls oumnts ours t ls lultris progrmmls sont intrits.

Plus en détail

1. Nombres complexes en électrotechnique

1. Nombres complexes en électrotechnique MAHE E(F. Nombrs complxs n élctrotchniqu. Nombrs complxs n élctrotchniqu. ntroduction condition pour pouvoir résoudr un problèm dns un circuit étit usqu à présnt d pouvoir trcz un digrmm vctoril (dut.:

Plus en détail

TS1 - Contrôle n 7 de mathématiques

TS1 - Contrôle n 7 de mathématiques Ercic TS - Contrôl n 7 d mthémtiqus Un réprtur d vélos chté 0 % d son stock d pnus à un prmir fournissur, 0 % à un duièm t l rst à un troisièm. L prmir fournissur produit 80 % d pnus sns défut, l duièm

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif

Proposition du Conseil-exécutif Proposition du Conseil-exéutif 8. Projet (proédure de onsulttion) Loi sur les déhets (LD) (Modifition) Le Grnd Conseil du nton de Berne, sur proposition du Conseil-exéutif, rrête: I. L loi du 8 juin 00

Plus en détail

Associe les signaux routiers à leur signification.

Associe les signaux routiers à leur signification. Assoi ls sinux routirs à lur siniition. 1 1 Ii, on n put ps irulr à pi. Aès intrit pour ls piétons. 2 Au rrour suivnt, on n put ps tournr ns l irtion iniqué pr l lè. 3 Qun un pnnu "xpté ylists" ou "xpté

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

CHAUDIERE A BOIS. Échangeur m e, θ e, c e. Chambre de combustion m a, θ a, c a. Bâti de la chaudière m b, θ b, c b

CHAUDIERE A BOIS. Échangeur m e, θ e, c e. Chambre de combustion m a, θ a, c a. Bâti de la chaudière m b, θ b, c b CPGE / Sins Industrills pour l Ingéniur TD34_ CHAUDIERE A BOIS L étud port sur l monté n tmpértur d l u qui srt à huffr ls piès u trvrs d rditurs Ctt tmpértur st otnu à prtir d un puissn lorifiqu fourni

Plus en détail

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01

INTÉGRALES. I Définition. Définition. Remarques. Exemple. Exercice 01 INTÉGRALES I Définition Définition Soit f un fonction continu t positiv sur un intrvll [ ; ]. Soit (C) s cour rprésnttiv dns un rpèr orthogonl (O ; i, j). On ppll intégrl d à d l fonction f, t on not l'ir,

Plus en détail

UV Commande numérique. Transformée en Z. Limites du continu, besoin du discret. Plan du cours

UV Commande numérique. Transformée en Z. Limites du continu, besoin du discret. Plan du cours UV cours sur l trnsformé n Z (E. Chnthry) Ds sur l trnsformé n Z (L. Hdji) 8 cours/ds sur MALAB (V. Mhout) cours d présnttion ds Ps (V. Mhout) 5 Ps vc MALAB t XPC rgt xmn rnsformé n Z 3 èm nné MIC E. Chnthry

Plus en détail

Ordonnance sur la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (OSFI) du (état au

Ordonnance sur la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (OSFI) du (état au .3. Ordonnne sur l surveillne des fondtions et des institutions de prévoyne (OSFI) du.0.009 (étt u 0.0.0) Le Conseil-exéutif du nton de Berne, vu les rtiles 5 du titre finl du Code ivil suisse du 0 déemre

Plus en détail

Chapitre Premier exemple

Chapitre Premier exemple Cpitr 6 Prsptiv vlièr Un rprésnttion n prsptiv un soli l sp (à trois imnsions) sur un pln (ux imnsions) n st ps évint. Il xist plusiurs typs rprésnttions n prsptiv. Dns l suit, nous étuirons l prsptiv

Plus en détail

Introduction à la fonction exponentielle

Introduction à la fonction exponentielle CHAPITRE 6 FONCTIONS EXPONENTIELLES ET PUISSANCES Introduction à l fonction ponntill. Éqution différntill On ppll éqution différntill un églité dns lqull figurnt un fonction t ss dérivés succssivs. Ls

Plus en détail

Les solides - CM. Séance 5 : - compléter un patron pour construire un solide

Les solides - CM. Séance 5 : - compléter un patron pour construire un solide Ls solis - CM Sén 1 : Clssmnt solis L ju u portrit orl (nsignnt) Voulir : soli, f, pln, sommt, rêt + noms s solis éjà onnu s élèvs. Sén 2 : Dsription s solis L ju u portrit érit pr équips (élèvs) Voulir

Plus en détail

Contrôle du mardi 17 mai 2016 (50 min) TS1. Partie 1 (5 points : 1 ) 1 point ; 2 ) 4 points)

Contrôle du mardi 17 mai 2016 (50 min) TS1. Partie 1 (5 points : 1 ) 1 point ; 2 ) 4 points) TS Contrôl du mardi 7 mai 206 (50 min) rénom : Nom : Not :. / 20 arti (5 points : ) point ; 2 ) 4 points) L tmps d incubation, xprimé n hurs, du irus put êtr modélisé par un ariabl aléatoir X suiant un

Plus en détail

Atomic Absorption. Spectroscopy

Atomic Absorption. Spectroscopy Chimi Analytiqu Atomic Absorption Spctroscopy Crost Elliott - Frnandz Samul - Tissot Guillaum (Group 2) Univrsité d Gnèv, Scincs II 17 Janvir 29 Résumé L but du laboratoir consist dans un prmir tmps à

Plus en détail

Distribution de courant

Distribution de courant Tst 'homologtion slon l norm EN 439-1 Dns l r u tst 'homologtion u systèm, ls jux rrs Rittl t ls prinipux omposnts RiLin Rittl éiés à l'équipmnt ont été soumis ux tsts suivnts : Distriution ournt Digrmms

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

Terminale ES Exercices sur les fonctions exponentielles Fiche 1 - Corrigés

Terminale ES Exercices sur les fonctions exponentielles Fiche 1 - Corrigés Trminal ES Exrcics sur ls fonctions xponntills Fich - Corrigés Exrcic : x+ x+ x = x+ ( x+)+ x = x+ x +x = x+ Exrcic : ) Résolvons l'inéuation x+ < x+. On sait u >, donc la fonction xponntill d bas st strictmnt

Plus en détail

[0, + [ et f (0) =0. Alors pout tous

[0, + [ et f (0) =0. Alors pout tous : 2.5 Applictions d l intégrl d Rimnn 36 2.5.4 Inéglité d Höldr t Minkowski 2.98 THÉORÈME (INÉGALITÉ DE YOUNG GÉNÉRALISÉE) Soit f : [, + [! [, + [ un fonction strictmnt croissnt t d dérivé continu sur

Plus en détail

Fiche N 7 : Fonctions usuelles

Fiche N 7 : Fonctions usuelles Lycé Pul Guguin CPGE-EC Anné 04/05 Fich N 7 : Fonctions usulls Fonction ponntill : p Fich7p.ggb Définition : En trminl, on prolongé à l nsmbl fich7c.sqn l suit géométriqu d trm générl un. n q vc q 0 L

Plus en détail

Calculs d aires, encadrements

Calculs d aires, encadrements Clculs d irs, ncdrmnts pg d 5 Clculs d irs, ncdrmnts I Clculs d irs. Soit f( = t g( =. On not A l ir d l région R du pln compris ntr l courb d f t l ds bscisss sur [; ]. Clculr g( d n fonction d A. On

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er janvier 2016 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er janvier 2016 Ce document a valeur officielle. Éditur officil du Québc À jour au 1r janvir 2016 C documnt a valur officill. chapitr C 26, r. 288 Règlmnt sur l comité d'inspction profssionnll d l'ordr profssionnl ds travaillurs sociaux t ds théraputs

Plus en détail

Loi sur l organisation des autorités judiciaires et du Ministère public (LOJM)

Loi sur l organisation des autorités judiciaires et du Ministère public (LOJM) Erlss r Brnishn Systmtishn Gstzssmmlung BSG / At lé... http://www.st..h/lx/f/1/161_1.html 1 von 21 02.09.2010 18:23 161.1 11 juin 2009 Loi sur l orgnistion s utorités juiiirs t u Ministèr puli (LOJM) L

Plus en détail

a t l s un ÉTABLISSEMENT D ENSEIgNEMENT SuPÉRIEuR ARTISTIquE D ExCELLENCE une NouVELLE génération D ARTISTES ET DE DESIgNERS

a t l s un ÉTABLISSEMENT D ENSEIgNEMENT SuPÉRIEuR ARTISTIquE D ExCELLENCE une NouVELLE génération D ARTISTES ET DE DESIgNERS n É d b t x t s r o r o s n o p L c i - l s u i l u n r d é y u un ÉTABLISSEMENT D ENSEIgNEMENT SuPÉRIEuR ARTISTIquE D ExCELLENCE une NouVELLE génération D ARTISTES ET DE DESIgNERS L ENSBA LyoN, une INSTITuTIoN

Plus en détail

Chapitre 6 : Calcul littéral

Chapitre 6 : Calcul littéral Chpitr 6 : Clul littérl 1. Propriétés d l ddition t d l soustrtion Définition. L ddition st l opértion qui fit orrspondr à dux nomrs t lur somm +. t sont ls trms d tt somm. Définition. L soustrtion st

Plus en détail

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen Vndrdi 30 Juin 2017 à 19h30 Sall Domino Présntation ds Résultats du Qustionnair Citoyn En 2013, 1840 ménags étaint rcnsés à Dscarts. Un maximum d qustionnairs a été distribué dans chacun d lurs boîts aux

Plus en détail

Sur demande spéciale, d autres types de crochets peuvent être offerts. La plupart des crochets sont livrés avec un linquet de sécurité.

Sur demande spéciale, d autres types de crochets peuvent être offerts. La plupart des crochets sont livrés avec un linquet de sécurité. Crohts Applitions Ls rohts sont utilisés ns ls systèms lv n tnt qu onnxion ntr l hr t l élinqu âl ou hîn. Gmm Vn Bst or un mm étnu rohts, n ir ron oré n pssnt pr l ir llié oré qui sont trmpés t rvnus.

Plus en détail

Université PANTHEON ASSAS (PARIS II) Droit Economie Sciences sociales

Université PANTHEON ASSAS (PARIS II) Droit Economie Sciences sociales Univrsité PANTHEON ASSAS (PARIS II) Droit Eonomi Sins soils Asss Sssion : Jnvir 2017 Anné étu : Duxièm nné Lin éonomi-gstion mntion sins éonomiqus Disiplin : Comptilité ntionl (Unité Ensignmnts Complémntirs

Plus en détail

Fonctionnement et Stratégies de commande des Machines à courant continu

Fonctionnement et Stratégies de commande des Machines à courant continu Fonctionnmnt t Strtégis d commnd Pln du cours L motur à cournt continu Trction : Fonctionnmnt motur n xcittion séri Fring : Fonctionnmnt n génértur Couplg multimchins Assoction rdrssur Mcc Assoction hchur

Plus en détail

Conditions générales de vente demobility Société Coopérative (CGV)

Conditions générales de vente demobility Société Coopérative (CGV) Conitions générls vnt Moility Soiété Coopértiv (CGV) Qulqus règls uoup lints Moility ontnts Etr simplmnt loyl ChèrlintMoility, Chr lint Moility, C st si simpl êtrmoil v Moility résrvr,montr,émrrr,pyr.

Plus en détail

Identification des procédés industriels

Identification des procédés industriels Idntification ds procédés industrils Chapitr 7 1 Introduction La fonction d transfrt réll d un procédé industril st pratiqumnt impossibl à détrminr. Il st alors nécssair d utilisr un modèl qui soit l plus

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

Couverture à barres SEQUOIA

Couverture à barres SEQUOIA iche de fabrication 1/2 ouverture à barres SQUOI SQUOI pour piscine hors-sol Nom du client : - oloris Vert q Gris q - imensions du bassin Longueur :. cm Largeur :. cm - Manivelle q au otes en cm imensions

Plus en détail

contre cier T

contre cier T r u t r é p m t ss b g f f u h C E B D c v O 2 Low-H contr cir d x u n n p rditur à 13-03-2007 rlnds h t N h T Tst LTV Tst: chuffg bss tmpértur - Visulistion d l prformnc énrgétiqu du Low-H2O - Bnchmrk

Plus en détail

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013 Mathématiqus Bac Blanc TES du judi 8 mars 03 (3 hurs) Ls calculatrics sont autorisés (mais aucun formulair prsonnl). La qualité d la rédaction, la clarté d la copi t la précision ds raisonnmnts ntrront

Plus en détail

1 Limite et continuité

1 Limite et continuité Limit t ontinuité. Préliminirs. Consiérons l fontion ont l grph st illustré issous.. Détrminr prmi ls rltions illustrés i-ssous lls qui rprésntnt s fontions. ) ) - - - - ) f) Détrminr, si lls istnt, ls

Plus en détail

Les trois questions de l exercice sont indépendantes.

Les trois questions de l exercice sont indépendantes. Pondichéry Avril 00 Séri S Exrcic Un urn contint 0 bouls blanchs t n bouls rougs, n étant un ntir naturl supériur ou égal à On fait tirr à un jouur ds bouls d l urn A chaqu tirag, touts ls bouls ont la

Plus en détail

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A.

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A. PHYSIQUE / Unité :2 TRNSFORMTIONS NUCLEIRES I- L noyau atomiqu - L noyau Un noyau st composé d nucléons, qui rassmblnt ls protons t ls nutrons. La rprésntation symboliqu du noyau d un atom st la suivant

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

LOIS DE PROBABILITÉS CONTINUES. Dans ce chapitre, on va s'intéresser aux variables aléatoires X qui prennent leurs valeurs dans un intervalle.

LOIS DE PROBABILITÉS CONTINUES. Dans ce chapitre, on va s'intéresser aux variables aléatoires X qui prennent leurs valeurs dans un intervalle. LOS DE PROBABLTÉS CONTNUES Dns c chpitr, on v s'intérssr u vrils létoirs X qui prnnnt lurs vlurs dns un intrvll.. Dnsité t loi d proilité.. Définition Dnsité d proilité Soit un intrvll. On ppll dnsité

Plus en détail

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places)

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places) La résidnc «La Filostt» st un liu d vi accuilnt, sécurisant t raffiné. Résidnc pour Prsonns Agés Un équip d soignants attntifs t disponibls accompagn ls résidants. Un cuisin soigné t équilibré ravit l

Plus en détail

Histoire du Canada 11 e année

Histoire du Canada 11 e année Histoir du Cnd 11 nné Progrmm d étuds : documnt d mis n œuvr Progrmm frnçis nné 1 1 d n C u d Histoir tuds : Progrmm d é n œuvr is m d t n docum nçis Progrmm fr Éduction Mnitob - 2012 Donnés d ctlogg

Plus en détail

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine. du Travail Social.

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine.  du Travail Social. 51% 63% 2èm anné 59% 71% 73% 2èm anné 69% 81% 3èm anné 70% 78% 98% L salair ds apprntis st xonéré ds cotisations patronals, n totalité pour ls ntrpriss d moins d 11 salariés, partillmnt pour ls ntrpriss

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003 t évolution ds PEA bancairs au duxièm trimstr 23 D après ls résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Théorie des machines thermiques

Théorie des machines thermiques héori ds machins thrmiqus I 7 éfrigératur trithrm, d'après concours Icar 997 ) Définir la notion d machin thrmiqu dans l langag d la thrmodynamiqu ) applr sans démonstration l théorèm d arnot régissant

Plus en détail

Collège Saint-Lambert (Herstal) Décembre BILAN DE MATHEMATIQUE (math 4h/sem)

Collège Saint-Lambert (Herstal) Décembre BILAN DE MATHEMATIQUE (math 4h/sem) Collèg Saint-Lambrt (Hrstal) Décmbr 206 Profssur : H.-M. Ngun NOM : Prénom : Classs : 6 GTA BILAN DE MATHEMATIQUE (math 4h/sm) èr PARTIE (duré : h0) CALCULATRICE NON-AUTORISEE! EXPLICITER LES SAVOIRS ET

Plus en détail

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes.

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes. EXERIES 3 La duré T, n minuts, d un convrsation téléphoniqu suit un loi xponntill d moynn 4 minuts. ) alculr P(T>5) ) alculr P( < T < 8). Pour un variabl T, xprimé n minuts, qui rprésnt un duré d vi t

Plus en détail

MMU ( unité de gestion mémoire ) GESTION DE LA MÉMOIRE MÉMOIRE VIRTUELLE MULTI-PROGRAMMATION ORGANISATION DE LA MÉMOIRE.

MMU ( unité de gestion mémoire ) GESTION DE LA MÉMOIRE MÉMOIRE VIRTUELLE MULTI-PROGRAMMATION ORGANISATION DE LA MÉMOIRE. GESTION E LA VIRTUELLE Trnsltion loiqu physiqu ménism (MMU) prottion Mémoir virtull Allotion l mémoir ornistions t lorithms intrtion v l'llotion u t l swppin similrité v l'llotion s ihirs Chrmnt p sur

Plus en détail

Grille d observation Compétence disciplinaire

Grille d observation Compétence disciplinaire Grill osrvtion Compétn isiplinir Arts plstiqus : Rélisr s rétions plstiqus méitiqus (yls 1, 2 t 3). pégogiqu vi Critèr évlution Exmpls inis osrvls Éhlons* L élèv st générlmnt pl, sns i prtiulièr, rélisr

Plus en détail

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

notice ET DES HABITATS

notice ET DES HABITATS RNVO RÉFÉRENTIEL DES NOMS DE LA VÉGÉTATION notic ET DES HABITATS d utilisation c n a r F la d t s d l'ou Vous trouvrz dans ctt notic ls élémnts sur la nouvll intrfac d consultation t ls nouvlls fonctionnalités

Plus en détail

LIGUE DU GRAND EST DE FOOTBALL CHAMPIONNATS SENIORS

LIGUE DU GRAND EST DE FOOTBALL CHAMPIONNATS SENIORS CHAMPIONNATS SENIORS CHAMPIONNATS DE LIGUE SENIORS Articl 1 : ORGANISATION La Ligu du Grand Est d Football (L.G.E.F.) organis ls championnats sniors d ligu dont la gstion st confié à la Commission Régional

Plus en détail

Chapitre 5: Graphes planaires

Chapitre 5: Graphes planaires CHAPITRE 5 GRAPHES PLANAIRES 31 Chpitr 5: Grphs plnirs Introution Commnçons pr énonr ux énigms lssiqus : Énigm 1: Dns un pys onné, on ésir réorgnisr ls vois ommunition fçon à rlir ntr lls ls 11 plus grns

Plus en détail

11. Automates finis. Langages réguliers. Automates finis. Automate fini. Un automate fini A est la donnée d un quintuplet (S, Q, d, q 0, F) tel que :

11. Automates finis. Langages réguliers. Automates finis. Automate fini. Un automate fini A est la donnée d un quintuplet (S, Q, d, q 0, F) tel que : Langags régulirs Ls langags régulirs sont ls langags ls plus simpls. Ils sont néanmoins très utilisés n informatiqu.. utomats finis Ils sont obtnus à partir ds langags finis n ffctuant la frmtur par ls

Plus en détail

6. Echanges et taux de change

6. Echanges et taux de change 6. Echangs t taux d chang Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitr 29 6.1. Flux d bins t srvics 6.1.1.Facturs influnçant ls XN préférncs ds consommaturs pour ls bins intériurs ou étrangrs prix ds

Plus en détail

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : "Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné"

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné raitmnt du Signal - ravaux Dirigés - Sujt n 3 : "Echantillonnag, ransormé d Fourir d un signal échantillonné" Exrcic : Sur-échantillonnag L objcti d ct xrcic st d mttr n évidnc l intérêt qu il put y avoir

Plus en détail

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI Ministèr d l Ensignmnt Supériur, d la Rchrch Scintifiqu Univrsité Virtull d Tunis Ls systèms assrvis linéairs échantillonnés Echantillonnag instantané d un signal Mohamd AKKARI Attntion! C produit pédagogiqu

Plus en détail

Correction du bac blanc de mathématiques

Correction du bac blanc de mathématiques Corrction du bac blanc d mathématiqus Exrcic (commun à tous ls candidats, point) Rstitution organisé d connaissancs :. Démontrr par récurrnc l inégalité d Brnoulli : pour tout x >, pour n N, (+x) n +nx.

Plus en détail

7.B ANNEXE: RÉGULATEURS ANALOGIQUES

7.B ANNEXE: RÉGULATEURS ANALOGIQUES 7.B ANNEXE: ÉGULATEUS ANALOGIQUES 7.B. Généralités Pour réalisr un régulatur analogiqu, on adoptra un montag à amplificatur qui prmt d réalisr la fonction d transfrt souhaité dans un larg gamm d'utilisation.

Plus en détail

Conseil en prévoyance professionnelle

Conseil en prévoyance professionnelle 30 mrs 2007 Consil n prévoync profssionnll Jn-Gbril Ptit 022 365 13 13 Av. Rvrdil 10 1260 Nyon Mrcr n un clin d oil Vu globl L plus grnd ntrpris d consil (rssourcs humins / prévoync/ invstissmnt) vc prsqu

Plus en détail

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277 pg 277 utomts finis pr Aury Bou hon ( S), Cthrin Enjlrt ( S), Crolin Hostlry (2 n ) t Luil Toussrt ( S) u lyé Fustl Coulngs Mssy (9) nsignnts : MM. Mihl Enjlrt t Hrvé Hmon hrhur : M. Jn-Pirr Rssyr ompt-rnu

Plus en détail

ALLEMAGNE, ANGLETERRE, ARGENTINE, AUTRICHE,

ALLEMAGNE, ANGLETERRE, ARGENTINE, AUTRICHE, Mnomètrs à psul imètr nominl N 63 t 80 Position du rord: rdil ou xil vrs rrièr Msur Contrôl Anlys sription Ls mnomètrs à psul srvnt à msurr d ptits surprssions positivs/négtivs dns ls sustns gzuss à msurr.

Plus en détail

ANNEXE QC-82. Plans des fossés périphériques et du bassin de pompage Secteur sud du parc à résidus

ANNEXE QC-82. Plans des fossés périphériques et du bassin de pompage Secteur sud du parc à résidus NNX QC-8 Plans des fossés périphériques et du bassin de pompage Secteur sud du parc à résidus 79 m 78 m 77 m 76 m 75 m 74 m 73 m 5 335 m N MLRTIC 5 335 m N ROUT 7 FOSS CNDIN MLRTIC LIST DS PLNS No. D

Plus en détail

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE 235, ru Donl Ottw (Ontrio) K1K 1N1 Tél: 613 744-2241 Téléopiur : 613 744-4898 ino@iso.org Sit w: www.iso.org COMITÉ MIXTE SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ INSPECTION ANNUELLE GUIDE DE SÉCURITÉ / LISTE DE CONTRÔLE

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004 t évolution ds PEA bancairs au quatrièm trimstr Sur la bas ds résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

COUPLES DE VARIABLES ALEATOIRES

COUPLES DE VARIABLES ALEATOIRES A. Cs générl ) Définition COUPLES DE VARIABLES ALEATOIRES L loi d un coupl XY, d dux vribls létoirs définis sur l mêm spc probbilisé, TP, st donné pr l fonction F XY, défini sur ) Propriété (dmis) létoirs

Plus en détail

40 % des boîtes sont vertes dont 20 % du type T1 ; 30 % des boîtes sont bleues dont 20 % de type T2 ;

40 % des boîtes sont vertes dont 20 % du type T1 ; 30 % des boîtes sont bleues dont 20 % de type T2 ; ÉPREUVE N 6 (Nouvll Calédoni 005) ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES ET TRAITEMENT DE DONNÉES (Duré : Hurs Cofficint : ) L'utilisation d'un calculatric t du formulair st autorisé Rappl : au cours d l'épruv, la calculatric

Plus en détail

Détermination de la masse volumique effective des particules composant un aérosol hétérogène

Détermination de la masse volumique effective des particules composant un aérosol hétérogène étrmintion d l mss volumiqu fftiv ds rtiuls omosnt un érosol hétérogèn P. wll, F.-X. Ouf 1, S. Pontru 1, F. Gnsdrs 1, J. Vndl 1, J.-M. Wulrss, P. Hrvé 3 & G. obrt 4 1 Institut d Rdiorottion t d Sûrté Nuléir

Plus en détail

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien U.C.P. S.T.P. l 100 % Tchnicin Etud comparativ ntr ls catégoris B Tchniqu t Ouvrièr au sin d la Vill d Paris Documnt rmis l 9 Juin 2004 à Monsiur François DAGNAUD adjoint au Mair d Paris chargé d l'administration

Plus en détail

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire»

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire» Univrsité Paris orbonn (Paris IV) Mastr Histoir, cours «Rchrch t Agrégation d Histoir» 1 Intitulé d l UE Hurs Cof / Cof / 2 Intitulé d l UE Hurs UE1 Fondamntaux variabl 2/10 UE1 Fondamntaux variabl 1/5

Plus en détail

Préposée ou préposé aux renseignements

Préposée ou préposé aux renseignements Pag 1 sur 5 Préposé ou préposé aux rnsignmnts Numéro 24910RS93470001 Ministèr ou organism Fonction publiqu du Québc Région Touts ls régions Corps-class d'mplois 249.10 - Préposé aux rnsignmnts Catégori

Plus en détail

, x étant strictement positif. 5ln( x ) + 1

, x étant strictement positif. 5ln( x ) + 1 Lycé Dnis-d-Rougmont Eamn d Maturité Nuchâtl t Flurir Sssion 008 Mathématiqus nivau Problèm (poids 3) 5 a) Résoudr l équation différntill y' + y =, étant strictmnt positif 5ln( ) + On considèr la fonction

Plus en détail

ETAPE 3 : Modélisation d un pignon arbré patron

ETAPE 3 : Modélisation d un pignon arbré patron ETAPE 3 : Modélisation d un pignon arbré patron Il s agit ici d un cas d paramétrag fonctionnl, étant donné qu l résultat obtnu sra un famill d solutions (arbr qui transmt ou non un coupl n sorti avc un

Plus en détail

et les drôles de machines

et les drôles de machines Au Nigria, il y a la E M N T E N O M A G Vroum vroum, bip bip bip! Trouv ls spt différncs! Fich scolair A Cap sur l Nigria Pux-tu aidr oumaya à fabriqur son vélo? li ls points ntr ux! E V A N A T souvins-tu

Plus en détail

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF Participation ds mployurs au dévloppmnt d la FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2016 TAXE D APPRENTISSAGE 2016 Départmnts 57, 67 t 68 Mass salarial 2015 VERSEMENT AU PLUS TARD LE 29 FÉVRIER 2016 BORDEREAU

Plus en détail

Contacts. logements protégés à Ecublens. Alterimo Sàrl Route de Prilly 23 CH Crissier

Contacts. logements protégés à Ecublens. Alterimo Sàrl Route de Prilly 23 CH Crissier logmnts protégés à Ecublns Contacts Altrimo Sàrl Rout d Prilly CH - 0 Crissir 0 0 0 info@altrimo.ch www.altrimo.ch concption graphiqu Antistatiqu.nt txts Chantal-Ann Jacot photos photocas.com architcts.ch

Plus en détail

Baccalauréat S Polynésie juin 2012

Baccalauréat S Polynésie juin 2012 Baccalauréat S Polynési juin 1 EXERCICE 1 L plan st rapporté à un rpèr orthonormal On considèr ls points B 1 ; 1 t C 5 ; O ; i ; j. 5 t la droit D d équation y = x. On not f la fonction défini sur R dont

Plus en détail

Dans le fer à souder se trouve un...qui compare à chaque instant t f et t c

Dans le fer à souder se trouve un...qui compare à chaque instant t f et t c UTOMTIQUE Lçon : 4 Objctifs : Décrir un systèm assrvi n fonctionnmnt. Modélisr un systèm assrvi par un schéma fonctionnl. Détrminr la fonction d transfrt d un systèm assrvi Mttr n œuvr un systèm assrvi

Plus en détail

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES I OBTENTION GÉNÉRALE DE L ÉQUATION DIFFÉRENTIELLE Dans un réactur, ont liu plusiurs réactions mttant n ju plusiurs spècs Soit A un spèc On va voir sur da un xmpl

Plus en détail

A.1.a Le régime est permanent, donc v ne dépend pas du temps. Il y a invariance par translation sur L 2 LT 1 ML 1 T 1.

A.1.a Le régime est permanent, donc v ne dépend pas du temps. Il y a invariance par translation sur L 2 LT 1 ML 1 T 1. PSI Moissan 013 E3A PC 008 Novmbr 013 A.1.a régim st prmannt, donc v n dépnd pas du tmps. Il y a invarianc par translation sur x t z, donc vpx, y, zq vpyq. Enfin, l écoulmnt s fait slon Ox (énoncé), donc

Plus en détail

Psy1004 Section 9: Plans à plusieurs facteurs. Varia. Rappel: le TP3 est arrivé

Psy1004 Section 9: Plans à plusieurs facteurs. Varia. Rappel: le TP3 est arrivé Psy1004 Sction 9: Plans à plusiurs facturs Plan du cours: Varia 9.0: Idé général ds plans factorils 9.1: Nomnclatur ds plans factoril 9.2: Typ d résultats possibls 9.3: Répartition d la SC t ds DL 9.4:

Plus en détail

FONCTION LOGIQUE FONCTIONS DE LOGIQUE COMBINATOIRE

FONCTION LOGIQUE FONCTIONS DE LOGIQUE COMBINATOIRE P PABO PICAO FONCTION OGIQUE Définitions: FONCTION DE OGIQUE COMBINATOIRE Fonction : grndur qui dépnd d un utr grndur suivnt un systèm d vrils. ogiqu : conform ux règls d l logiqu, cohérnt. Comintoir :

Plus en détail

Directive. concernant Championnat actifs Modalités 2014/15 ASSOCIATION FRIBOURGEOISE DE FOOTBALL FREIBURGER FUSSBALLVERBAND

Directive. concernant Championnat actifs Modalités 2014/15 ASSOCIATION FRIBOURGEOISE DE FOOTBALL FREIBURGER FUSSBALLVERBAND ASSOCIATION FRIBOURGEOISE DE FOOTBALL FREIBURGER FUSSBALLVERBAND Dirtiv onrnnt Chmpionnt tifs Molités 2014/15 11.08.2014 Commission Ju Dirtiv AFF 11.08.2014, Pg 2 / 7 Chmpionnt Atifs, Molités Sison 2014/15

Plus en détail

POURCENTAGE PROPORTION ÉVOLUTION

POURCENTAGE PROPORTION ÉVOLUTION POURCENTAGE PROPORTION ÉVOLUTION I. PROPORTION Dns une clsse de 35 élèves il y 14 filles. L proportion de filles dns cette clsse est de Dns cette clsse il y de filles. Prmi ces filles il y 42 % de demi-pensionnires,

Plus en détail

Quelques rappels concernant. LA PROPAGATION DES ONDES ELECTROMAGNETIQUES (par Jacques Verdier, dept GE, INSA Lyon)

Quelques rappels concernant. LA PROPAGATION DES ONDES ELECTROMAGNETIQUES (par Jacques Verdier, dept GE, INSA Lyon) Qulqus rappls onrnant LA PROPAGATION DE ONDE ELECTROMAGNETIQUE (par Jaqus Vrdir, dpt GE, INA Lyon) I- Equations d Maxwll Ells régissnt ls variations ds vturs (, h, d, b ) dans l tmps t dans l spa, ompt

Plus en détail

ETUDE DES PALIERS A BILLES

ETUDE DES PALIERS A BILLES ANNX TUD DS PALIS A BILLS 1. Bss théoiqus L théoi d Htz [GAG-89] considè ls contints t ls défomtions d du cops lisss t llipsoïds n contct (ig..1). Cops b b Cops b ig..1. Cctéistiqus dimnsionnlls d du llipsoïds

Plus en détail

IDENTIFIANTS Code établissement, finess juridique, finess géographique, codes services

IDENTIFIANTS Code établissement, finess juridique, finess géographique, codes services MISSIN DE DEPLIEMENT DE L DEMTEILISTIN Mis à jour éférnc : T5 Domain : Transvrs Titr : Idntifiants cod établissmnt, INESS Juridiqu, INESS Géographiqu, cods srvics nnxs : N/ IDENTIINTS Cod établissmnt,

Plus en détail

Économie industrielle et des organisations (EIO) Section 5 : L OLIGOPOLE et LES CARTELS

Économie industrielle et des organisations (EIO) Section 5 : L OLIGOPOLE et LES CARTELS 1 Économie industrielle et des orgnistions (EIO) ection 5 : OIGOPOE et E CARTE Bertrnd Quélin Emil : uelin@hec.fr Poste 7.70 1 5.3 strtégie du ledership A. Introduction trtégie séuentielle où une entreprise

Plus en détail

Projet d école. Etapes Articulations Bilan Evaluation. Circonscription de Coutances Juin 2010

Projet d école. Etapes Articulations Bilan Evaluation. Circonscription de Coutances Juin 2010 Projt éol Etps Artiultions Biln Evlution Cironsription Coutns Juin 2010 Tlux sitution initil nné 0 or Tlu initurs suivis pnnt l uré u projt, pour n évlur ls ts. L projt oit prmttr l évolution positiv s

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

III. Fonctions exponentielles.

III. Fonctions exponentielles. . Empls introductifs. III. Fonctions ponntills. Empl Un popultion d bctéris évolu dns un miliu homogèn (spc ilité, nourritur suffisnt, ucun mldi). L comptg ds bctéris qui s fit pr échntillonng, à ds intrvlls

Plus en détail

STATION DE RECHERCHE AGROALIMENTAIRE

STATION DE RECHERCHE AGROALIMENTAIRE en bitibi-témiscamingue NOTR-M-U-NOR STTION RR GROLIMNTIR en bitibi-témiscamingue RÉN N STTION RR GROLIMNTIR NOTR-M-U-NOR NOTS : TOUTS LS MSURS T IMNSIONS VRONT ÊTR VÉRIIÉS SUR PL SOUS L SUL RSPONSILITÉ

Plus en détail

Proposition 1. La probabilité de A est égale à 3 7. Proposition 3 P(B) = 7. Proposition 5. Si P(X = 1) = 8 P(X = 0) alors p = 2 3.

Proposition 1. La probabilité de A est égale à 3 7. Proposition 3 P(B) = 7. Proposition 5. Si P(X = 1) = 8 P(X = 0) alors p = 2 3. Polynési sptmbr 009 EXERCICE points Commun à tous ls candidats On considèr l cub OABCDEFG d'arêt d longuur rprésnté ci-dssous. Il n'st pas dmandé d rndr l graphiqu complété avc la copi. Soint ls points

Plus en détail

Recensement de la population La précision des résultats du recensement

Recensement de la population La précision des résultats du recensement Recensement de l popultion L précision des résultts du L qulité des résultts sttistiques d un dépend de multiples fcteurs et en premier lieu de l qulité de l collecte. Elle dépend ussi de l fiilité des

Plus en détail

BAC S Liban 2014 EXERCICE II : LES DÉBUTS DE L ELECTRON EN PHYSIQUE (9 points)

BAC S Liban 2014 EXERCICE II : LES DÉBUTS DE L ELECTRON EN PHYSIQUE (9 points) BAC S Liban 014 EXERCICE II : LES DÉBUTS DE L ELECTRON EN PHYSIQUE (9 points) L problèm posé par la natur ds «rayons cathodiqus» à la fin du XIX èm siècl fut résolu n 1897 par l'anglais JJ Thomson : il

Plus en détail

Pavage d un rectangle avec des carrés

Pavage d un rectangle avec des carrés Mth en Jens 006-007 Pvge d un rectngle vec des crrés Lycée Sud-Medoc / Lycée Montigne Guillume Cmelot, Luc Drné, Antoine Crof, Budouin Auzou, Rémy Ptin, Elodie Mrtin, Hélène Mrtin, Aurélie Verdon en prtenrit

Plus en détail

Le problème. Le problème. Introduction. Pilotage complexe de machines à commande numériques multiaxes Pilotage inertiel total

Le problème. Le problème. Introduction. Pilotage complexe de machines à commande numériques multiaxes Pilotage inertiel total L prolèm T1 T T3 Pilotg omplx mhins à ommn numériqus multixs Pilotg inrtil totl Muri Pillt* Eri Pirl Univrsité Svoi Mont Bln *Dirtur Rhrh u lortoir SYMME Outils Outil 1 Outil Vtur tion Finlmnt C st ps

Plus en détail

DEMANDE D EMPLOI. Robert Paquette Autobus et Fils inc. Date : 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffeur scolaire. Laveur Mécanicien Autre : 2.

DEMANDE D EMPLOI. Robert Paquette Autobus et Fils inc. Date : 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffeur scolaire. Laveur Mécanicien Autre : 2. DEMANDE D EMPLOI Dat : _ 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffur scolair Chauffur d brlin Tmps plin Chauffur d vill Tmps partil Lavur Mécanicin Autr : 2. Idntification Nom : Prénom : _ Adrss : Dat d naissanc

Plus en détail