Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine"

Transcription

1 Traitements d élimination de l arsenic, du sélénium et de l antimoine Bénédicte Welté et Antoine Montiel

2 Particularités As Se Sb sont 3 éléments dont l origine géologique naturelle est très fréquente. Ces 3 éléments concernent des eaux souterraines. Bien souvent, les puits contaminés concernent de très petites distributions où seule une étape de désinfection était mise en œuvre. Les niveaux de qualité requis sont très bas. As 10 µg/l Se 10 µg/l Sb 5 µg/l

3 Formes sous lesquelles ces éléments sont retrouvés dans les eaux Arsenic : Valence III : arsenite sous forme moléculaire aux ph des eaux naturelles Valence V : arseniate. Forme anionique aux ph des eaux naturelles L arsenic n est pas oxydé par l oxygène de l air, il faut des oxydants forts : Cl 2, ClO 2, O 3 Antimoine : Valence III : antimonite sous forme moléculaire aux ph des eaux naturelles Valence V : antimonate. Forme anionique aux ph des eaux naturelles Sélénium : Valence IV : sélénite. Forme anionique aux ph des eaux naturelles Valence VI : sélénate. Forme anionique aux ph des eaux naturelles

4 Diagramme Eh-pH de l arsenic

5 Domaine de prévalence de l As(V) et de l As(III)

6 Elimination METHODES DE RETENTION Adsorption sélective Rétention membranaire Échange ionique METHODE DE TRANSFORMATION RETENTION Précipitation - coprécipitation

7 Produits de solubilité des différents sels de l As(V)

8 Précipitation - Coprécipitation PRINCIPE : Mettre les éléments sous une valence qui, après réaction, conduit à un précipité coprécipitable. Valence : As Sb = V Se = IV Même réaction que les phosphates Réactif : Fer (III) Aluminium (III) Arseniate de fer, d aluminium Antimoine de fer, d aluminium Sélénite de fer, d aluminium AsO 3 4 Fe FeAsO 4 Les sels de fer donnent toujours de meilleurs résultats que les sels d aluminium. 90 à 98 % de rétention pour le fer 80 à 85 % de rétention pour les sels d aluminium Les sels préneutralisés d aluminium sont déjà complexés avec des ions hydroxyles. L élimination ne dépasse pas 40 %. Le ph des eaux au moment de la réaction joue un rôle très important. Les ph acides donnent de meilleurs résultats que les ph alcalins. La dose de réactif dépend de la quantité de composés à éliminer. Problème des boues. Un niveau technique du personnel est nécessaire.

9 Coprécipitation Elimination par les sels de fer ferrique par coagulation floculation : Occlusion (formation d une solution solide) Adsorption Précipitation Paramètres importants : Valence de l arsenic Quantité de fer ajoutée Quantité d arsenic à éliminer Sels de fer utilisés Influence du ph Influence de la teneur en matière organique

10 Utilisation des sels d aluminium - Fe > As

11 Comparaison filtration classique - microfiltration

12 Coprécipitation avec CaCO 3 Lors de l adoucissement des eaux à la chaux ou à la soude, l arsenic (et l antimoine) sous forme arseniate peut être coprécipité par le carbonate de calcium. Importance très grande de la présence de magnésium ou de baryum. Il n y a pas de données pour le sélénium. Ce procédé ne se justifie que s il y a déjà une décarbonatation. Un niveau technique du personnel est nécessaire. Problème du devenir des boues ou «perles» de CaCO 3.

13 Déferrisation - Démanganisation L arsenic est éliminé lors de la déferrisation démanganisation Déferrisation démanganisation chimique Oxydation : As III As V et coprécipitation Déferrisation démanganisation biologique L arsenic III est oxydé par voie biologique Thiobacillus ferrooxidans

14 Elimination de l arsenic par adsorption Alumine activée MnO 2 Fe 2 O 3 matériaux imprégnés Sulfure de fer

15 Adsorption Sélective Les Phosphates réagissent de la même façon Alumine activée (As-Sb) Régénération tous les 2 à 8 jours à la soude Interférence des ions fluorures, sulfates, chlorures et des acides humiques Il faut la valence 5 pour ces 2 éléments Problème des régénérats Pas de données sur le sélénium Dioxyde de manganèse Soit sable recouvert de MnO2, soit du minerai de MnO2 As III, Sb III sont oxydés à la valence V. il n y a pas besoin d une étape d oxydation préalable. Le ph acide de l eau favorise l adsorption. La régénération se fait à la soude tous les 8 jours. Etape passive Il faut gérer les rejets de régénération Pas de données sur le sélénium, mais devrait être très bien retenu Il faut un certain niveau de compétence pour la marche de l installation

16 Effet du ph sur l adsorption de l arsenic par Al 2 O 3

17 Effet de la concentration en sulfate et chlorure sur l adsorption de l arsenic par Al 2 O 3

18 Oxyhydroxyde ferrique : Soit sable recouvert, soit oxyhydroxyde pressé et mis sous forme de granulés GEH Donne de bons résultats quelque soient les valences pour As Sb Se Le matériau est utilisé pendant des mois Pas de régénération. Le producteur de GEH reprend le produit saturé Etape passive Donne de très bons résultats, tout à fait conformes à la nouvelle réglementation Très adapté aux petites collectivités Pas de niveau technique particulier du personnel nécessaire

19 Adsorption sur oxydes de fer Goethite Haematite sable Fe 2 O 3 Anthracite Fe 2 O 3 CAG Fe 2 O 3 Influence de l état d oxydation de l arsenic Influence du ph Matériaux recouverts d oxydes ferriques Anthracite Fe 2 O 3 : 60 % Sable Fe 2 O 3 : 50 % CAG oxyde Fe > CAG oxyde Fe

20 Adsorption sur sulfures de fer FeS FeS 2 FeS > Al 2 O 3 Influence de l état d oxydation de l arsenic Influence du ph

21 Rétention menbranaire Nanofiltration osmose inverse C est plutôt du domaine de l osmose inverse Procédé de minéralisation qui nécessite une reminéralisation Procédé très onéreux qui nécessite une compétence particulière du personnel Problème des concentrats Electrodialyse Procédé qui ne retient que les formes ioniques Procédé de déminéralisation Procédé onéreux qui nécessite une compétence particulière du personnel Problème des concentrats

22 Elimination de l arsenic par les membranes

23 Echange d ions Procédé qui ne retient que les formes ioniques (anions) Ces éléments sont sous forme de traces. La rétention est difficile Procédé d échange d ions. Certains ions majeurs sont échangés Problème des éluats

24 Conclusion - comparaison des procédés Moyen Efficacité Interférences Garanties vis-àvis de la norme Niveau technique Rejets Coût additionnel Coût étap seule Précipitation Coprécipitation Fe Al WAC Mn Ca Adsorption sélective Al2O3 FeO(OH) MnO2 Membrane OI NF dialyse (Mg-Ba) OH valence OH valence OH valence OHvalence OH, F -, SO 4 = M.O.valence OH OH Valence Valence O /O Echange d ions valence

EVALUATION DES TRAITEMENTS D ELIMINATION DE CERTAINS ELEMENTS MINERAUX PRESENTS DANS LES EAUX MINERALES NATURELLES ET LES EAUX DE SOURCE.

EVALUATION DES TRAITEMENTS D ELIMINATION DE CERTAINS ELEMENTS MINERAUX PRESENTS DANS LES EAUX MINERALES NATURELLES ET LES EAUX DE SOURCE. EVALUATION DES TRAITEMENTS D ELIMINATION DE CERTAINS ELEMENTS MINERAUX PRESENTS DANS LES EAUX MINERALES NATURELLES ET LES EAUX DE SOURCE 17 mars 2005 Rapport du Groupe de travail de l'afssa " Eaux minérales

Plus en détail

Chapitre 9 - manganèse. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2009

Chapitre 9 - manganèse. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2009 Chapitre 9 - Élimination du fer et du manganèse GCI 720 - Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2009 Hubert Cabana, 2009 1 Le fer et le manganèse La présence de Fe et de Mn dans les

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.3. Équilibres de dissolution -précipitation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Chapitre 3 LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Plan du chapitre 1. Produit de solubilité d un composé ionique 1.1 Produit de solubilité 1.2 Table des produits de solubilité 2. Solubilité dans l eau pure d

Plus en détail

Chimie Les symboles atomiques

Chimie Les symboles atomiques Chimie Les symboles atomiques Aluminium Al Chlore Cl Magnésium Mg Rubidium Rb Antimoine Sb Chrome Cr Manganèse Mn Sélénium Se Argent Ag Cobalt Co Mercure Hg Silicium Si Argon Ar Cuivre Cu Molybdène M Sodium

Plus en détail

Lut try le 17 nov. 2011

Lut try le 17 nov. 2011 Lut try le 17 nov. 2011 Qualité d eau pour le remplissage de circuits I Page 1 I Sommaire Pourquoi traiter l eau des circuits Ce qui a changé ces dernières années Les moyens de traitement possibles Les

Plus en détail

EXERCICES_CHIMIE «SOLUBILITE_PRECIPITATION»

EXERCICES_CHIMIE «SOLUBILITE_PRECIPITATION» 1/ Soient les précipités suivants : AgCl ; PbI 2 ; Ca 3 (PO 4 ) 2 et Ce 3 (AsO 4 ) 4 Obtenus à partir des cations Ag + ; Pb 2+ ; Ca 2+ ; et Ce 4+ - écrire l équation de la dissolution de ces précipités

Plus en détail

Solubilité 1 Le produit de solubilité

Solubilité 1 Le produit de solubilité Solubilité 1 Le produit de solubilité Soluble ou insoluble? Tous les sels ne se dissocient pas de la même façon dans l eau. Certains sont très solubles, d autres moins et d autres pas du tout. En première

Plus en détail

Traitement des eaux destinées à la consommation

Traitement des eaux destinées à la consommation Traitement des eaux destinées à la consommation Référence : 3179421CD ISBN : 978-2-12-3179421 Année d édition : 2009 Analyse L eau est précieuse et les courants actuels «développement durable» et «responsabilité

Plus en détail

Notions de mole et de Stoechiométrie (2)

Notions de mole et de Stoechiométrie (2) Notions de mole et de Stoechiométrie (2) 1. La décomposition de 1,00g de carbonate de calcium (CaCO 3 ) entraîne la formation de 0,56g d oxyde de calcium (CaO) et un dégagement de dioxyde de carbone (CO

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES TPC 1 PAGE 1 SUR 6 But du TP : - Étudier des réactions chimiques en mettant en œuvre les notions système chimique, de, d état initial, d état final de réactifs et de produit d une réaction chimique. -

Plus en détail

L eau potable Aspects sanitaires et techniques (Ozonation) Master CEDD DRiME 2009/10. E. Naffrechoux

L eau potable Aspects sanitaires et techniques (Ozonation) Master CEDD DRiME 2009/10. E. Naffrechoux L eau potable Aspects sanitaires et techniques (Ozonation) Master CEDD DRiME 2009/10 E. Naffrechoux 1 2 3 Ozonation est appliquée pour désinfection oxydation des métaux (Fe et Mn) pré-oxydation de la MOD

Plus en détail

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Jean Pierre Bas Process development manager jp.bas@spawater.com 0032 (0) 87794254 Structure de l exposé Principes de classification Prétraitements de l eau Traitements

Plus en détail

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S =

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S = I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? Précipitation Intérêts : entartrage des canalisations par précipitation de calcaire CaCO 3 non précipitation de l acide borique (H 3 BO 3 ) dans

Plus en détail

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc Physique chimie 3 eme Plan du cours: Réaction du fer et de l acide chlorhydrique La réaction du zinc et de l acide chlorhydrique Tests de détection des ions en solution Exercices: livre BELIN page 74 et

Plus en détail

Chapitre 8 - Adoucissement. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2015

Chapitre 8 - Adoucissement. GCI Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 2015 Chapitre 8 - Adoucissement GCI 70 - Conception : usine de traitement des eaux potables Automne 015 Hubert Cabana, 015 1 Adoucissement Permet l élimination de la dureté de l eau La dureté correspond à la

Plus en détail

Environnement et gestion des rejets miniers. Chaire industrielle CRSNG-Polytechnique-UQAT. Séminaire Enviromine Jeudi 23 août 2007

Environnement et gestion des rejets miniers. Chaire industrielle CRSNG-Polytechnique-UQAT. Séminaire Enviromine Jeudi 23 août 2007 Environnement et gestion des rejets miniers Chaire de recherche du Canada Restauration des sites miniers abandonnés Chaire industrielle CRSNG-Polytechnique-UQAT Séminaire Enviromine Jeudi 23 août 2007

Plus en détail

EXERCICES DE. (version 2.0 du )

EXERCICES DE. (version 2.0 du ) EXERCICES DE CIMIE ANALYTIQUE (version.0 du 8.0.010) EXERCICE 1. Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (6.08.0, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : nomenclature Enoncé : Donnez un nom à chaque espèce

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Présenté à l Association des riverains du lac Tee Par : Daniel Blanchette Eric Rosa Vincent Cloutier

Plus en détail

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés Le ph Exercice N 1 : Mots croisés Horizontalement : 2) Solution qui ne peut plus dissoudre de soluté. 3) On le dissout dans la solution. 5) Se dit d'une solution de ph > 7. 7) L'addition d'un soluté et

Plus en détail

E le + petit réducteur = SO 2 est oxydé

E le + petit réducteur = SO 2 est oxydé 3OS 1. a) (Cr) 1.33 le grand oxydant Cr O 7 - se réduit (Sn).15 Réduction : Cr O 7-1 H 6e - le petit réducteur Sn est oxydé Cr 3 7 H O Oxydation : Sn Sn e - x3 Cr O 7-1 H 3 Sn Cr 3 7 H O 3 Sn b) (fer).77

Plus en détail

La décision de mettre en place un recyclage des rejets liquides sur une filière de production d eau potable dépend de plusieurs critères.

La décision de mettre en place un recyclage des rejets liquides sur une filière de production d eau potable dépend de plusieurs critères. 08/01/2009 Note de la Commission Scientifique et Technique de la FP2E sur la problématique du recyclage d effluents liquides sur les filières de production d eau potable 1. Pourquoi recycler? La gestion

Plus en détail

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées On considère une eau en équilibre avec le CO 2 (g) dont

Plus en détail

ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES

ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES 1 Les Fiches Données Sécurité : dans l armoire matériel. SECURITE : LE PORT DES EPI EST OBLIGATOIRE,GANTS ET LUNETTES INCLUS S6 MSP ANALYSES DES EAUX DOUCES TECHNIQUES 2 A. GENERALITES 1. Choix de l eau

Plus en détail

Expérience # 11. Titrage gravimétrique des chlorures

Expérience # 11. Titrage gravimétrique des chlorures Expérience # 11 1. But Déterminer la proportion de chlorures dans un échantillon inconnu par la méthode de Mohr et par la méthode de Volhard. 2. Théorie 2.1 La méthode de Mohr La méthode de Mohr, aussi

Plus en détail

PRESENTATION DE L OUVRAGE

PRESENTATION DE L OUVRAGE PRESENTATION DE L OUVRAGE REGLEMENTATION ET TRAITEMENTS DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE Jean-Pierre DUGUET Coordonnateur Commission distribution de l Eau Réunion du 30 novembre 2005 INTRODUCTION

Plus en détail

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes I Oxygène Elément très abondant O 2 très réactif se combine avec tous les éléments (sauf He, Ne et Ar) Rappel : Degré d oxydation de l oxygène les plus courant : -II -I 0

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions SUPPORT ÉLÈVE Cours et supports de M.Richter!MAIN MENU 3e 3 Reconnaître les ions 3.1. Formules de quelques ions Les ions sont représentés par des formules qui indiquent leurs compositions, leurs signes

Plus en détail

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Paramètre Méthode Unités Limite de quantification COFRAC D R Acide isocyanurique en labo : Mélamine mg/l 10 mg/l Acide isocyanurique in situ : Mélamine mg/l

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE FILTRATION

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE FILTRATION TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE FILTRATION Conf2006/66 1 HISTORIQUE DE LA FILTRATION Les premiers écrits mentionnent la filtration 4000 ans avec J.C. en Inde (sable - gravier, charbon

Plus en détail

TRAITEMENT DES EAUX CONTENANT DES NORM Pour la PRODUCTION d EAU POTABLE

TRAITEMENT DES EAUX CONTENANT DES NORM Pour la PRODUCTION d EAU POTABLE Les eaux destinées à la consommation humaine TRAITEMENT DES EAUX CONTENANT DES NORM Pour la PRODUCTION d EAU POTABLE Société Française de Radioprotection (SFRP) Eau, Radioactivité et Environnement 3 et

Plus en détail

Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés

Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés Différences observables entre le comportement à la lixiviation d un béton témoin et d in béton recyclé Colloque RECYBETON Emmanuel VERNUS

Plus en détail

Dessalement d eau de mer par osmose inverse

Dessalement d eau de mer par osmose inverse Journées de l eau Saint-Martin - 9 & 10 Juin 2016 Dessalement d eau de mer par osmose inverse Erich WITTMANN Veolia - Département Technique & Performance 9 Juin 2016 ) Dessalement d eau de mer Principaux

Plus en détail

COAGULANTS MINERAUX ET APPLICATION DANS LE TRAITEMENT DES PISCINES 1 LES COAGULANTS MINERAUX

COAGULANTS MINERAUX ET APPLICATION DANS LE TRAITEMENT DES PISCINES 1 LES COAGULANTS MINERAUX COAGULANTS MINERAUX ET APPLICATION DANS LE TRAITEMENT DES PISCINES 1 LES COAGULANTS MINERAUX La coagulation est la déstabilisation des particules colloïdales par addition d un réactif le coagulant. La

Plus en détail

NB : On considérera que l hydroxyde de baryum ne précipite pas.

NB : On considérera que l hydroxyde de baryum ne précipite pas. 1/ Solubilité du carbonate de baryum: 1/ Calculer la solubilité S en mol.l 1 du carbonate de baryum dans une solution dont le ph est fixé à 12. 2/ Soit S la solubilité du carbonate de baryum dans une solution

Plus en détail

Formation Traitement d eau pour les bouilloires

Formation Traitement d eau pour les bouilloires Formation Traitement d eau pour les bouilloires Présentée par: Julie Forgues, ing. Ateliers-conférences sur le séchage du bois 1 er mais 2014 Agenda formation 1. Principes de base chimie de l eau 2. Dépôt

Plus en détail

Exercices de révision (1 ère partie)

Exercices de révision (1 ère partie) Exercices de révision (1 ère partie) 1. Écrivez le nom des formules suivantes. a. Cl 2 i. CaCl 2 q. NH 4 OH b. H 2 SO 4 c. SF 6 j. P 2 O 5 k. MgS r. SnTe 2 s. Zn(OH) 2 d. NF 3 l. Na 2 CO 3 t. (NH 4 ) 2

Plus en détail

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités Microbiologie caractéristiques blocs Explication d un bulletin d analyse de l eau potable Généralités Une analyse d eau potable est divisée en différents groupes de paramètres. Chaque groupe est composé

Plus en détail

Lettre d'information No 109: Moyens et procédés autorisés pour la préparation et la désinfection de l'eau potable

Lettre d'information No 109: Moyens et procédés autorisés pour la préparation et la désinfection de l'eau potable B Bundesamt für Gesundheit Office fédéral de la santé publique Ufficio federale della sanità pubblica Uffizi federal da sanadad publica Unité de direction Protection des consommateurs - Aux laboratoires

Plus en détail

Les ions en solution Notion de ph :

Les ions en solution Notion de ph : Les ions en solution Notion de ph : Exercice N 1 : Le ph d un produit nettoyant est 9. Le produit est-il neutre, acide ou basique. Exercice N 2 : a) Quel est le ph de l eau pure? b) Compléter par les nombres

Plus en détail

l usine de traitement des eaux usées

l usine de traitement des eaux usées Usine de traitement des eaux usées l usine de traitement des eaux usées permettra de traiter les eaux de surface et les eaux souterraines provenant de l installation de gestion à long terme des déchets

Plus en détail

Chapitre 12: Échangeurs d'ions et séparation par membranes

Chapitre 12: Échangeurs d'ions et séparation par membranes Chapitre 12: Échangeurs d'ions et séparation par membranes Échangeurs d ions: substances granulaires solides insolubles dont la structure moléculaire comporte des radicaux (R) acides ou basiques sur lesquels

Plus en détail

Année Internationale de l Eau Douce

Année Internationale de l Eau Douce Démystifier la Qualité de l'eau Démystifier la Qualité de l'eau Jean-François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux inc. Ste-Hélène de Bagot. (40) 79-2222. 2003 Année Internationale de l Eau Douce Démystifier

Plus en détail

Travail dirigé 10 : Solubilité et KPS

Travail dirigé 10 : Solubilité et KPS Travail dirigé 10 : Solubilité et KPS Notions vues : - équilibre hétérogène - notion de solubilité - constantes d équilibres (KPS) - quotient réactionnel (Q) et évolution du système - principe de Lechatelier

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Produits basés sur l'hydroxyde de fer pour l'abattement de l'h 2 S dans le biogaz. OVIVE Annuaire Méthania 28-29/09/2015

Produits basés sur l'hydroxyde de fer pour l'abattement de l'h 2 S dans le biogaz. OVIVE Annuaire Méthania 28-29/09/2015 Produits basés sur l'hydroxyde de fer pour l'abattement de l'h 2 S dans le biogaz OVIVE Annuaire Méthania 28-29/09/2015 Présentation OVIVE 1 OVIVE Fondation : 1999 Siège social : Seclin + 8 agences partout

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Chapitre 3 Sciences Physiques - BTS La réaction chimique 1. Les équations bilans 1.1. Noms et symboles Une réaction chimique peut être considérée comme une réorganisation de la matière. On distingue les

Plus en détail

Analyse qualitative en solution aqueuse Partie 1 - Introduction

Analyse qualitative en solution aqueuse Partie 1 - Introduction Introduction Compléments Analyse qualitative en solution aqueuse Partie 1 - Introduction Tableau de la recherche des cations Introduction Solution Initiale + HCl + H 2 S + OH - chlorures groupe I : P 1

Plus en détail

FICHE GENERALE DOSAGES VOLUMETRIQUES E 1 2. DOSAGE INDIRECT EN RETOUR 1. DOSAGE DIRECT

FICHE GENERALE DOSAGES VOLUMETRIQUES E 1 2. DOSAGE INDIRECT EN RETOUR 1. DOSAGE DIRECT E 1 1. DOSAGE DIRECT EQUATION MISE EN JEU : x S + y R z P FICHE GENERALE DOSAGES VOLUMETRIQUES S = substance ou substrat à doser R = réactif titrant P = produit(s) de la réaction x, y et z sont les nombres

Plus en détail

Chimie 11 et 12. Recueil tableaux de données. Sommaire. Aucune entrée de table des matières n'a été trouvée. Claude Richard École secondaire du Sommet

Chimie 11 et 12. Recueil tableaux de données. Sommaire. Aucune entrée de table des matières n'a été trouvée. Claude Richard École secondaire du Sommet Chimie 11 et 12 Sommaire Recueil tableaux de données Aucune entrée de table des matières n'a été trouvée. Claude Richard École secondaire du Sommet Chimie 11 et 12 Table des matières Électronégativité

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

3. Critères de potabilité.

3. Critères de potabilité. QUALITE DE L EAU Dans le chapitre précédent, on a mis en avant l importance pour les végétaux de la solution ionique du sol qui autorise les transferts de matière. Cette solution contient bien évidemment,

Plus en détail

Chapitre 4 : Équations chimiques

Chapitre 4 : Équations chimiques Objectifs L élève doit être capable! d établir les formules chimiques des composés intervenant dans une réaction,! d établir une équation chimique,! d équilibrer une équation chimique. Mots clés! réactif!

Plus en détail

accompagnée d'un dossier comportant les informations définies dans ma circulaire du 12 novembre 1985.

accompagnée d'un dossier comportant les informations définies dans ma circulaire du 12 novembre 1985. CIRCULAIRE DU 7 MAI 1990 relative aux produits et procédés de traitement des eaux destinées à la consommation humaine NOR: SPSPMOI032C (Journal officiel du 26 mai 1990) Objet : application de l'article

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Corrosion humide de l aluminium...2 I.Diagramme potentiel - ph...2 A.Diagramme de solubilité asymptotique...2 B.Diagramme de

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE COAGULATION FLOCULATION SEPARATION

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE COAGULATION FLOCULATION SEPARATION TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE COAGULATION FLOCULATION SEPARATION Conf2006/63 1 COMPOSES A ELIMINER 1. Les colloïdes 1. Les métaux toxiques 2. Une partie des micropolluants minéraux autres

Plus en détail

Concentration et solutions électrolytiques. Correction

Concentration et solutions électrolytiques. Correction Concentration et solutions électrolytiques Exercice 1 : Une masse m = 17,1g de sulfate d aluminium solide est dissoute dans = 250m d. 1- Quelle est la masse molaire du sulfate d aluminium? 2- Quels sont

Plus en détail

9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS

9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS 9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS Avant de résoudre les sujets de réflexion et les applications numériques ci-dessous, les notions suivantes doivent impérativement être revues : solubilité d un sel

Plus en détail

B - CHIMIE DU DIOXYDE DE CHLORE DANS L EAU 1

B - CHIMIE DU DIOXYDE DE CHLORE DANS L EAU 1 IV) Les traitements de stérilisation B CHIMIE DU DIOXYDE DE CHLORE DANS L EAU 1 I) Structure et stabilité 1 Composés oxygénés du chlore Degré d oxydation Oxydes Acides Sels du chlore +1 Anhydride Acide

Plus en détail

RESCIF 2011. Franck Lalanne : franck.lalanne@2ie-edu.org

RESCIF 2011. Franck Lalanne : franck.lalanne@2ie-edu.org Franck Lalanne : franck.lalanne@2ie-edu.org Contexte Arsenic (métalloïde) : polluant majeur du sous-sol au Nord Burkina Faso, (Smedley et al., 2007), au Mali (Garcia, 2011) au Ghana (Smedley, 1996; Buamah,

Plus en détail

CHIMIE. DATE: 11 juin 2010

CHIMIE. DATE: 11 juin 2010 BACCALAURÉAT EUROPÉEN 2010 CHIMIE DATE: 11 juin 2010 DURÉE DE L'EXAMEN : 3 heures (180 minutes) MATÉRIEL AUTORISÉ : Calculatrice non graphique et non programmable. REMARQUES : Choisir deux questions A

Plus en détail

Interactions solvant-soluté

Interactions solvant-soluté REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE RDuperray Lycée FBUISSON PTSI E Q U I L I B R E D E P R E C I P I T A T I O N Dans ce chapitre et les suivants, nous allons étudier différents équilibres chimiques en solution

Plus en détail

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2)

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) T.P-cours de Chimie n 10 HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) 1 L élaboration du zinc (rappel et compléments de la première séance) L hydrométallurgie est une des méthodes de préparation d un métal. Elle

Plus en détail

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome Santé Chimie 1 ère leçon De l atome à l élément chimique L atome est le constituant fondamental de la matière, c est la «brique» de base de la matière solide, liquide ou gazeuse. A partir d atomes, peuvent

Plus en détail

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE BURKINA FASO ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE Arrêté Conjoint N../MARHASA/MS portant définition des normes de potabilité de l eau destinée à la consommation humaine. Vu la constitution ; LE MINISTRE DE

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.1. Équilibres acide-base D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr Documents

Plus en détail

Prétraitement sur site des déchets chimiques produits lors des travaux pratiques

Prétraitement sur site des déchets chimiques produits lors des travaux pratiques N 821 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 435 Prétraitement sur site des déchets chimiques produits lors des travaux pratiques L expérience du lycée Louis Vincent par Jean OSSWALD Chef de travaux STL Lycée

Plus en détail

Travaux Pratiques de M 1201 Bases de chimie générale et organique. Protocoles des manipulations

Travaux Pratiques de M 1201 Bases de chimie générale et organique. Protocoles des manipulations 1 Travaux Pratiques de M 1201 Bases de chimie générale et organique Protocoles des manipulations 1. Préparation et étalonnage d une solution d hydroxyde de sodium... 2 2. ph-métrie... 4 3. Oxydoréductions

Plus en détail

Une équation chimique permet de traduire simplement ce qui se passe lors d une réaction chimique.

Une équation chimique permet de traduire simplement ce qui se passe lors d une réaction chimique. Chapitre 9 : LES EQUATIONS CHIMIQUES Date : A. Rappel : Nous avons déjà rencontré quelques réactions chimiques. Exemples 1. Le fer et le soufre forment du sulfure de fer (combinaison chimique) 2. L eau

Plus en détail

i) Quelle forme géométrique possède ce cristal?...

i) Quelle forme géométrique possède ce cristal?... Concentration & solutions électrolytiques Situation déclenchante Comment obtenir une solution électrolytique? Ex : cristal de chlorure de sodium et de fluorure de calcium. i) Quelle forme géométrique possède

Plus en détail

Une Eau Trop Salée DE PLUIE OU LA FILTRATION MEMBRANAIRE? Conductivité électrique. Jean-Fran. François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux Inc.

Une Eau Trop Salée DE PLUIE OU LA FILTRATION MEMBRANAIRE? Conductivité électrique. Jean-Fran. François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux Inc. Journées Horticoles Régionales de St-Rémi- Décembre 2002 Une Eau Trop Salée RÉCUPÉRER L EAU L DE PLUIE OU LA FILTRATION MEMBRANAIRE? Jean-Fran François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux Inc. Ste-Hélène

Plus en détail

Métal : Ions métalliques : Électroneutralité : Exercice :

Métal : Ions métalliques : Électroneutralité : Exercice : TP - COURS 1STD2A THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION I RAPPELS a) Métaux Métal : Corps, bon conducteur de la chaleur

Plus en détail

PISCINES PUBLIQUES Echanges sur les aspects techniques d une Piscine Publique

PISCINES PUBLIQUES Echanges sur les aspects techniques d une Piscine Publique PISCINES PUBLIQUES Echanges sur les aspects techniques d une Piscine Publique Une piscine, des ambiances La piscine est un lieu qui sollicite les 5 sens d une personne La vue, l ouie, l odorat, le toucher,

Plus en détail

T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION?

T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION? Première ASSP Sciences T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION? Objectifs : Connaissances visées : Savoir que certains facteurs favorisent la corrosion. Savoir qu un métal s oxyde. Savoir

Plus en détail

FIF-ENGREF B. Jabiol, Propriétés électriques des sols et de leurs constituants

FIF-ENGREF B. Jabiol, Propriétés électriques des sols et de leurs constituants FIF-ENGREF B. Jabiol, 2002 Propriétés électriques des sols et de leurs constituants 1 1 - Le pouvoir adsorbant des sols poly 1 1 - «absorption» de cations 2 - échange de cations 3 - échange rapide 4 -

Plus en détail

Dr. BESSEDIK Madani. m_bessedik@mail.univ-tlemcen.dz mabessedik@yahoo.fr

Dr. BESSEDIK Madani. m_bessedik@mail.univ-tlemcen.dz mabessedik@yahoo.fr Dr. BESSEDIK Madani m_bessedik@mail.univ-tlemcen.dz mabessedik@yahoo.fr 1 Chapitre I Traitement de l eau brute pour la rendre potable Chapitre II Critères généraux pour les installations de traitement

Plus en détail

S 5 F. solution d acide chlorhydrique

S 5 F. solution d acide chlorhydrique I) Action des ions hydrogène sur un métal : 1) Réaction sur le fer : a) Expérience : Dans un tube à essai contenant de la poudre de fer, nous versons 3 ml d'une solution d'acide chlorhydrique très concentrée.

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : Chimie de Laboratoire et de Procédés industriels Épreuve Techniques de laboratoire Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

DS n 8 - PCsi (3h30) - Samedi 14 mai 2011

DS n 8 - PCsi (3h30) - Samedi 14 mai 2011 pcsi, Lycée Camille Vernet DS n 8 PCsi 1/6 DS n 8 - PCsi (3h30) - Samedi 14 mai 2011 Solutions aqueuses Les copies mal présentées, voire illisibles sont corrigées aux risques et périls de l auteur. Il

Plus en détail

Les ions en solution

Les ions en solution Les ions en solution Exercice N 1 :a) A l'aide des indications du boîtier de papier ph, indiquer les valeurs de ph des différentes solutions et la nature de ces solutions (acide, base ou neutre). 7 8 6

Plus en détail

La qualité chimique de l eau

La qualité chimique de l eau Environnement L eau de votre puits La qualité chimique de l eau 3 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent faire pour assurer la salubrité de l eau et protéger ainsi

Plus en détail

Leçon III : Catalyse

Leçon III : Catalyse Leçon III : Catalyse Ex 1. Questions de cours 1. Le titre d'une eau oxygénée s'exprime souvent en volumes. A quoi cela correspond-il? 2. Quel est le rôle d'un catalyseur? 3. Quelles sont les principales

Plus en détail

Ch.2 QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU

Ch.2 QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU Ch.2 QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU I. LE SOL, UN MILIEU D'ECHANGES DE MATIERE On définit le sol comme la partie supérieure et arable de l'écorce terrestre. Une plante est un organisme vivant qui a besoin

Plus en détail

Les réactions de précipitation

Les réactions de précipitation Les réactions de précipitation I) Le produit de solubilité 1) Définition On étudie un équilibre chimique entre des ions et un solide. C est un équilibre hétérogène (avec deux phases différentes). Quand

Plus en détail

Déterminer la qualité des eaux souterraines de fond dans les sites contaminés Une approche hydrogéochimique

Déterminer la qualité des eaux souterraines de fond dans les sites contaminés Une approche hydrogéochimique Déterminer la qualité des eaux souterraines de fond dans les sites contaminés Une approche hydrogéochimique Atelier national sur les sites contaminés fédéraux Toronto, Ontario (mai 2012) Présenté par :

Plus en détail

Département du MORBIHAN -

Département du MORBIHAN - Département du MORBIHAN - Commune de SENE - Renforcement de la production avec la mise en exploitation des nouveaux forages de TREFFLIS Avant Projet Sommaire Juin 2013 Sommaire Contexte et objectifs La

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Elimination catalytique du fer et du manganèse pour la production d'eau potable

Elimination catalytique du fer et du manganèse pour la production d'eau potable TECHNOLOGIES DE L EAU - Alimentation en Eau Potable - 00AEP00 Elimination catalytique du fer et du manganèse pour la production d'eau potable Rapport d étude intermédiaire Etude financée par l'agence de

Plus en détail

Les procédés de traitement des eaux utilisés sur les sites miniers uranifères français

Les procédés de traitement des eaux utilisés sur les sites miniers uranifères français Les procédés de traitement des eaux utilisés sur les sites miniers uranifères français Audrey GIBEAUX, Julie DELHOUME AREVA Mines Direction de la Sécurité et de l Intégration dans les Territoires / AprèsMine

Plus en détail

Utilisation des os calcinés pour la défluoruration des eaux de boisson en zone rurale au Sénégal

Utilisation des os calcinés pour la défluoruration des eaux de boisson en zone rurale au Sénégal UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR (UCAD) ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE DEPARTEMENT GENIE CHIMIQUE ET BIOLOGIE APPLIQUEE Utilisation des os calcinés pour la défluoruration des eaux de boisson en zone

Plus en détail

Exemples de technologies récentes de traitement d eau à disposition des collectivités publiques

Exemples de technologies récentes de traitement d eau à disposition des collectivités publiques Exemples de technologies récentes de traitement d eau à disposition des collectivités publiques Conférence Alliance - CSEM - CleantechAlps Neuchâtel, 28 mars 2012 Emmanuel Bonvin 1 Quelques exemples 1.

Plus en détail

Sulfure de sodium : Na 2 S. dataelouardi.jimdo.com 1 Prof m.elouardi

Sulfure de sodium : Na 2 S. dataelouardi.jimdo.com 1 Prof m.elouardi Concentration & solutions électrolytiques Situation déclenchante Comment obtenir une solution électrolytique? Ex : cristal de chlorure de sodium et de fluorure de calcium. i) Quelle forme géométrique possède

Plus en détail

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE Examen de maturité 2013 AIDEMÉMOIRE DE CHIMIE Acides et bases (calculés à partir des pk a ) ph d un acide fort : ph d un acide faible : ph = log C a ph = ½ pk a ½ log C a ph d une base forte : ph = 14

Plus en détail

As + As +++ Fe ++ Filtration CO2. As +++ Mn ++ NH4 + Mn ++ Fe ++ CO2

As + As +++ Fe ++ Filtration CO2. As +++ Mn ++ NH4 + Mn ++ Fe ++ CO2 Mn ++ Fe ++ CO2 As + As +++ Fe ++ CO2 NH4 + Fe ++ CO2 Fe ++ Fe ++ As +++ Mn ++ NH4 + CO2 As +++ Fe ++ Filtration Filtres à pression pour le traitement des eaux Depuis plus de 70 ans, EUROWATER fabrique,

Plus en détail

Traitement de l eau pour l industrie pétrolière

Traitement de l eau pour l industrie pétrolière Traitement de l eau pour l industrie pétrolière La production de pétrole et de gaz est généralement accompagnée par l usage et la production d importants volumes d eau pour de nombreuses applications.

Plus en détail

Sciences physiques : les réactions chimiques et la radioactivité. La théorie atomique

Sciences physiques : les réactions chimiques et la radioactivité. La théorie atomique Sciences physiques : les réactions chimiques et la radioactivité La théorie atomique Chimie = étude de la matière La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. La matière

Plus en détail