La vie des aciers. Elaboration, corrosion et protection de l acier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vie des aciers. Elaboration, corrosion et protection de l acier"

Transcription

1 La vie des aciers Elaboration, corrosion et protection de l acier Mots-clefs : Elaboration, Corrosion, Protection Contexte du sujet : Vu ses très intéressantes propriétés mécaniques, le fer, pur ou sous forme d'alliages, est le métal le plus utilisé dans l'industrie et le bâtiment. Elaboré à partir de minerais principalement constitués d'oxydes, il s'oxyde naturellement à l'air s'il n'est pas protégé. De minerai à la rouille, quelles sont les principales étapes de la vie du fer? L'homme peut-il les modifier? Si oui, dans quel but? EXPERIENCES (durée conseillée : 60 min) La corrosion est un fléau industriel. On estime en effet que 20% de la production mondiale d'acier (mélange de fer et de carbone, contenant moins de 2% de carbone) sont perdus chaque année sous forme de rouille. On a observé que la corrosion de l acier (oxydation du fer par le dioxygène) est favorisée lorsque l atmosphère est humide et contient des espèces ioniques dissoutes (milieu humide et salé par exemple). Pour mettre en évidence ce phénomène de corrosion en milieu maritime, vous allez réaliser quelques expériences simples. I - Identifications d ions Matériel : Sulfate de fer II Sulfate de zinc Soude Phénolphtaléine Solution d hexacyanoferrate III 3 tubes à essai Réaliser les tests correspondants au tableau suivant en utilisant environ 2 ml de la solution contenant l ion à tester et quelques gouttes du réactif servant au test. Compléter le tableau. Ion testé Réactif test Observations Tube 1 Ion Fer II : Fe 2+ Ion hexacyanoferrate (III) : [Fe(CN) 6 ] 3- Tube 2 Ion Zinc II : Zn 2+ Ion hexacyanoferrate (III) : [Fe(CN) 6 ] 3- Tube 3 Ion hydroxyde : HO - Phénolphtaléine TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 1 C. Grange-Reynas

2 II Modélisation de la corrosion de l acier en milieu maritime Document 7 : Matériel mis à votre disposition o Clou en fer décapé o Clou galvanisé o Clou décapé entouré d un fil de cuivre o Clou décapé entouré d un fil de zinc o Solution corrosive non salée o Solution corrosive salée o 3 boîtes de Pétri Remarques : La solution corrosive salée simule le milieu marin. Elle contient du chlorure de sodium NaCl, de l agar-agar (gélifiant), de l hexacyanoferrate de potassium K 3 [Fe(CN) 6 ] et quelques millilitres de phénolphtaléine. Le gel agar-agar permet la diffusion (ou migration) d'espèces chimique tout en évitant une homogénéisation accidentelle du milieu par agitation. Document 8 : Données pour interpréter les expériences Diagramme de prédominance de la phénolphtaléine : La forme acide incolore La forme basique de couleur prédomine 8,5 rose prédomine ph Les couples oxydant/réducteur mis en jeu sont : O 2 (g) / HO (aq) ; Fe 2+ (aq) / Fe(s) ; Zn 2+ (aq) / Zn(s). Un clou en fer se comporte comme une micropile : l'oxydation et la réduction se produisent dans des zones distinctes. L'électroneutralité du milieu est assurée par le déplacement des ions dans le gel. Document 9 : La corrosion galvanique TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 2 C. Grange-Reynas

3 Travail à réaliser À partir des documents précédents, rédiger un protocole expérimental accompagné de schémas permettant de valider : l'influence de l'eau salée dans le mécanisme de corrosion l efficacité de la protection de l'acier par une anode sacrificielle en zinc. Rédiger une synthèse (observations et interprétations des résultats expérimentaux) afin de mettre en évidence : le résultat des expériences (des schémas peuvent être utilisés) les réactions d oxydoréduction mises en jeu lors de la corrosion du clou en fer et de l oxydation du zinc l intérêt de la galvanisation ainsi qu une conclusion claire faisant apparaitre l intérêt de fixer des blocs de zinc sur la coque des navires pour la protéger et justifier l emploi du terme «anode sacrificielle» pour désigner ce procédé. TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 3 C. Grange-Reynas

4 EXPERIENCES (durée conseillée : 60 min) CORRECTION I - Identifications d ions Matériel : Sulfate de fer II : (Fe 2+ + SO 2-4 ) (transparent légèrement verdâtre) Sulfate de zinc : (Zn 2+ + SO 2-4 ) (transparent) Soude : Hydroxyde de sodium (Na + + HO - ) Phénolphtaléine (indicateur coloré) = réactif test Solution d hexacyanoferrate III de potassium (jaune) = réactif test 3 tubes à essais Réaliser les tests correspondants au tableau suivant en utilisant environ 2 ml de la solution contenant l ion à tester et quelques gouttes du réactif servant au test. Compléter le tableau. Ion testé Réactif test Observations Tube 1 Ion Fer II : Fe 2+ Ion hexacyanoferrate (III) : [Fe(CN) 6 ] 3- Précipité bleu Tube 2 Ion Zinc II : Zn 2+ Ion hexacyanoferrate (III) : [Fe(CN) 6 ] 3- Il apparaît jaunâtre à cause de Précipité blanc la solution qui est déjà colorée Tube 3 Ion hydroxyde : HO - Phénolphtaléine Coloration rose II Modélisation de la corrosion de l acier en milieu maritime Matériel mis à votre disposition o Clous en fer décapé o Clous galvanisés o Clou décapé entouré d un fil de cuivre o Clou décapé entouré d un fil de zinc o Solution corrosive non salée o Solution corrosive salée o 3 boîtes de Pétri TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 4 C. Grange-Reynas

5 Remarques : La solution corrosive salée simule le milieu marin. Elle contient du chlorure de sodium NaCl, de l agar-agar (gélifiant), de l hexacyanoferrate de potassium K 3 [Fe(CN) 6 ] et quelques millilitres de phénolphtaléine. Le gel agar-agar permet la diffusion (ou migration) d'espèces chimique tout en évitant une homogénéisation accidentelle du milieu par agitation. Protocole On dispose dans les boîtes de Pétri, des clous en fer selon le protocole schématisé ci-dessous. 1. Dans une boîte de Pétri n 1, placer un clou en acier décapé et un clou en acier galvanisé. 2. Verser, avec précaution, la solution corrosive douce non salée et tiède (60 C) dans la boite de Pétri n 1 avant qu elle ne soit gélifiée. 3. Dans une boîte de Pétri n 2, placer un clou en acier décapé et un clou en acier galvanisé. 4. Dans une autre boîte de Pétri n 3, placer un clou en acier entouré d un fil de cuivre et un clou enroulé d un fil de zinc. 5. Verser, avec précaution, la solution corrosive salée et tiède (60 C) dans les boites de Pétri n 2 et 3 avant qu elle ne soit gélifiée. 6. Laisser refroidir jusqu'à ce que le gel se fige. Ces expériences ont été réalisées à l'avance car elles nécessitent du temps (au moins 30 minutes) avant d être véritablement exploitables. Schémas Clou en fer galvanisé n 2 n 3 TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 5 C. Grange-Reynas

6 Observations des résultats Boite n 1 Boite n 2 Boite n 3 Le clou en fer galvanisé ne montre aucune coloration. Le clou en fer décapé présente deux zones : les extrémités sont entourées d une coloration bleue et le centre est entouré d une coloration rose. Elles sont cependant moins visibles que dans la boîte de pétri n 2. Le clou en fer galvanisé présente une légère coloration rose au centre avec à certains endroits un léger voile blanc. Le clou en fer décapé présente deux zones : les extrémités sont entourées d une coloration bleue et le centre est entouré d une coloration rose, beaucoup plus accentué que dans la boîte de pétri n 1 Le zinc est entouré d un voile blanchâtre. Le zinc est dégradé. Le clou entouré d un fil de cuivre présente une coloration rose au centre et une coloration bleue aux extrémités Interprétations des résultats Quels sont les ions apparus dans les parties extrêmes du clou (pointe et tête) et dans sa partie centrale? La coloration bleue aux extrémités du clou montre la présence et donc la formation d ions ferreux Fe 2+ (aq). La coloration rose au centre atteste de la formation d ions hydroxyde HO - (aq). Réduction Cathode Oxydation Anode TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 6 C. Grange-Reynas

7 Écrire les demi équations électroniques traduisant les deux réactions qui ont lieu, puis l'équation globale se produisant à la surface du clou. Rappeler la définition d une réaction d oxydoréduction. Une réaction d oxydoréduction est un échange d électron(s) entre l oxydant d un couple et le réducteur d un autre couple La coloration bleue aux extrémités du clou montre que le fer est oxydé en ion fer II : Fe(s) Fe 2+ (aq) + 2 e Fe 2+ / Fe La coloration rose au centre montre que le dioxygène est réduit en ion hydroxyde : O 2 (g) + 2 H + (aq) + 4 e 2 HO (aq) O 2 / HO Ou Par addition membre à membre de 2 OH - en tenant compte que H + (aq) + HO (aq) H 2 O (l) O 2 (g) + 2 H + (aq) + 4 e + 2 HO (aq) 2 HO (aq) + 2 HO (aq) Et après simplification O 2 (g) + 4 e + 2 H 2 O(l) 4 HO (aq) Équation globale : 2 Fe (s) + O 2 (g) + 2 H 2 O (l) 2 Fe 2+ (aq) + 4 HO - (aq) Le fer joue le rôle de réducteur le dioxygène celui d oxydant. Il se produit une réaction d oxydoréduction entre le réducteur Fe et l oxydant O 2 (g). Un transfert d électrons a lieu entre le dioxygène de l air et le fer. Comment les électrons circulent-ils du réducteur vers l'oxydant? TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 7 C. Grange-Reynas

8 Dans la boîte de pétri n 3 Dans la boite de pétri n 3, on observe un voile blanchâtre qui atteste de la présence d ions Zn2+, c est donc le zinc qui est oxydé et non le fer (pas de coloration bleue). Conclusion Influence de la salinité de l eau : L oxydation du fer est plus lente dans le gel à base d eau douce que dans celui à base d eau salée. L eau salée contient davantage d espèces ioniques dissoutes favorisant ainsi les réactions d oxydoréduction. Intérêt de la galvanisation : Dans la boîte de pétri (2), le clou galvanisé (recouvert de zinc) n a subi aucune oxydation. Intérêt de fixer des blocs de zinc sur la coque des navires : La boite de pétri (3) montre que le fer n a pas été oxydé en ions Fe 2+. Le contact du zinc l a protégé de l oxydation. On comprend ainsi l intérêt des anodes sacrificielles évoquées dans le document n 4 TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 8 C. Grange-Reynas

9 Pour aller plus loin Proposez un schéma électrique pour la pile constituée par l association fer zinc de cette expérience. Indiquer le sens de déplacement des électrons dans le circuit électrique. Quel métal joue le rôle d anode? de cathode? Pour modéliser le fonctionnement cette micropile (dite à anode sacrificielle), on réalise une pile constituée par une plaque de fer et une plaque de zinc plongeant dans une solution de chlorure de sodium et reliées par un conducteur ohmique. En fixant des blocs de Zinc sur la coque en acier, les constructeurs réalisent ainsi une micropile dont le bloc de zinc est l anode, et la coque d acier la cathode. l anode en zinc s oxyde ainsi à la place de l acier (si le navire en était dépourvu) TS spé TP : Identification des ions Modélisation de la corrosion 9 C. Grange-Reynas

CORROSION ET ELECTROZINGAGE. Partie A : Etude du phénomène de corrosion. Partie B : Electrozingage d une plaque d acier.

CORROSION ET ELECTROZINGAGE. Partie A : Etude du phénomène de corrosion. Partie B : Electrozingage d une plaque d acier. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BLANC SÉRIE STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire Épreuve d évaluation des compétences expérimentales Durée 2h coefficient 6 CORROSION ET ELECTROZINGAGE

Plus en détail

CHAP 09-ACT EXP Corrosion et protection du fer

CHAP 09-ACT EXP Corrosion et protection du fer Thème : Matériaux Domaine : Cycle de vie des matériaux CHAP 09-ACT EXP Corrosion et protection du fer Mots clés : Vieillissement, corrosion, protection 1/6 Situation problème Les coques de nombreux bateaux

Plus en détail

ACT. 2 : TP : CORROSION HUMIDE DU FER

ACT. 2 : TP : CORROSION HUMIDE DU FER CHAP.1 CYCLE DE IE DES MATERIAUX (CHAP.7 DU LIRE) Mots-clés : corrosion, protection ACT. 2 : TP : CORROSION HUMIDE DU FER Document 1. La corrosion désigne l'ensemble des phénomènes par lesquels un métal

Plus en détail

THÈME LES MATÉRIAUX CORROSION ET PROTECTION DES MÉTAUX

THÈME LES MATÉRIAUX CORROSION ET PROTECTION DES MÉTAUX ASDS- PE TS- SPE THÈME LES MATÉRIAUX CORROSION ET PROTECTION DES MÉTAUX NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... PARTIE A : ASDS : élaboration corrosion et protection des aciers Vu ses très intéressantes

Plus en détail

BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS COLLÈGE AUTOUR D UN THÈME COLLÈGE AUTOUR D UN THÈME. La corrosion

BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS COLLÈGE AUTOUR D UN THÈME COLLÈGE AUTOUR D UN THÈME. La corrosion 102 La corrosion par Sébastien DUVAL Professeur de physique-chimie Collège Henri Brunet - 14017 Caen duvalrocher@libertysurf.fr RÉSUMÉ Cet article présente la réalisation de quelques expériences simples

Plus en détail

T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION?

T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION? Première ASSP Sciences T3 : COMMENT PROTÉGER UN VÉHICULE CONTRE LA CORROSION? Objectifs : Connaissances visées : Savoir que certains facteurs favorisent la corrosion. Savoir qu un métal s oxyde. Savoir

Plus en détail

T3 Comment protéger un véhicule contre la corrosion?

T3 Comment protéger un véhicule contre la corrosion? T3 Comment protéger un véhicule contre la corrosion? I) La corrosion : Observer les images suivantes et les décrire en faisant abstraction des objets qu elles représentent mais de l état dans lequel se

Plus en détail

7. Oxydoréduction Résumé Exercices

7. Oxydoréduction Résumé Exercices Sciences BMA Ébénisterie 1/6 Ch. 7. Oxydoréduction 7. Oxydoréduction Résumé Exercices Objectifs : Identifier l'oxydant et le réducteur, l'oxydation et la réduction. Écrire la demi-équation d'un couple

Plus en détail

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Cycle de vie des matériaux_ae 2 LA CORROSION

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Cycle de vie des matériaux_ae 2 LA CORROSION LA CORROSION La corrosion des métaux est favorisée lorsque l atmosphère est humide et contient des espèces ioniques dissoutes. Pour mettre en évidence, le phénomène de corrosion en milieu maritime, nous

Plus en détail

Le 26/05/2009 Page : 1 / 6 DEVOIR COMMUN N 2 - SPECIALITE (2h) T ale S. I. Comment accorder une guitare? (10 points)

Le 26/05/2009 Page : 1 / 6 DEVOIR COMMUN N 2 - SPECIALITE (2h) T ale S. I. Comment accorder une guitare? (10 points) Le 26/05/2009 Page : 1 / 6 DEVOIR COMMUN N 2 - SPECIALITE (2h) T ale S I. Comment accorder une guitare? (10 points) 1. Avec un accordeur électronique. Les guitaristes emploient plusieurs méthodes pour

Plus en détail

Transport Leçon : Corrosion et Protection. 1- L Oxydoréduction

Transport Leçon : Corrosion et Protection. 1- L Oxydoréduction Transport Leçon : Corrosion et Protection Introduction Au cours de cette séance, nous allons rappeler les grands principes de l oxydoréduction afin de vérifier l acquisition du vocabulaire spécifique.

Plus en détail

THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH. III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION

THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH. III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION TP - COURS 1STD2A THÈME MONDE DE LA MATIERE / MONDE OBJET CH. III RÉACTIONS CHIMIQUES ENTRE UN MÉTAL ET UN ION RÉACTIONS D OXYDORÉDUCTION IV. RÉACTION D OXYDO RÉDUCTION a) Définition Une réaction d oxydoréduction

Plus en détail

Comment protéger un véhicule de la corrosion?

Comment protéger un véhicule de la corrosion? Objectifs : Mettre en évidence l'influence de certains facteurs sur la corrosion du fer. Identifier un oxydant et un réducteur dans une réaction donnée. Classer des couples rédox. Prévoir si une réduction

Plus en détail

S 5 F I) Premières définitions de l'oxydation et de la réduction : 1) Combustion des métaux : a) Combustion du fer dans le dioxygène :

S 5 F I) Premières définitions de l'oxydation et de la réduction : 1) Combustion des métaux : a) Combustion du fer dans le dioxygène : Chapitre 3 : REACTION D OXYDOREDUCTION S 5 F I) Premières définitions de l'oxydation et de la réduction : 1) Combustion des métaux : a) Combustion du fer dans le dioxygène : De la paille de fer (Fe) est

Plus en détail

La vie des aciers. Elaboration, corrosion et protection de l acier

La vie des aciers. Elaboration, corrosion et protection de l acier La vie des aciers Elaboration, corrosion et protection de l acier Mots-clefs : Elaboration, Corrosion, Protection Contexte du sujet : Vu ses très intéressantes propriétés mécaniques, le fer, pur ou sous

Plus en détail

CHIMIE: T.P.n 1. NOM: Prénom Date Oxydoréduction

CHIMIE: T.P.n 1. NOM: Prénom Date Oxydoréduction CHIMIE: T.P.n 1 NOM: Prénom Date Oxydoréduction BUT - Savoir identifier les ions présents dans une solution - Reconnaître une oxydation et une réduction - Ecrire les demi-équations d oxydoréduction et

Plus en détail

Oxydoréduction en solution aqueuse

Oxydoréduction en solution aqueuse Oxydoréduction en solution aqueuse I / Présentation Un métal est un corps simple donc il est formé d un seul élément, il possède une bonne conductibilité électrique et thermique. Généralement les atomes

Plus en détail

S 5 F. solution d acide chlorhydrique

S 5 F. solution d acide chlorhydrique I) Action des ions hydrogène sur un métal : 1) Réaction sur le fer : a) Expérience : Dans un tube à essai contenant de la poudre de fer, nous versons 3 ml d'une solution d'acide chlorhydrique très concentrée.

Plus en détail

TD n 18 Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 3 :

TD n 18 Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 3 : TD n 18 Exercice 1 : On donne la courbe intensité-potentiel suivante : 1- Ecrire les demi-équations associées aux couples IO3 - /I2 et I2/I -. 2- Pourquoi observe-t-on des vagues de réduction de hauteur

Plus en détail

Corrosion de l'acier Protection cathodique

Corrosion de l'acier Protection cathodique T3S1 C Cycle de vie des matériaux Corrosion de l'acier Protection cathodique TS Spécialité Document 1 : (Wikipédia) La corrosion désigne l'altération d'un matériau par réaction chimique avec son environnement.

Plus en détail

Le problème traité ici contient plusieurs parties indépendantes entre elles. Elles peuvent donc être traitées dans l ordre souhaité.

Le problème traité ici contient plusieurs parties indépendantes entre elles. Elles peuvent donc être traitées dans l ordre souhaité. U.E. LC102 Année 2009-10 1 er Semestre Première session Examen du 7 janvier 2010 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre année (L1 ou L2) sur votre

Plus en détail

CHAP 09-ACT EXP Hydrométallurgie du zinc

CHAP 09-ACT EXP Hydrométallurgie du zinc 1/5 Thème : Matériaux Domaine : Cycle de vie des matériaux CHAP 09-ACT EXP Hydrométallurgie du zinc Mots clés : Elaboration, élimination I- Quelques documents... Doc 1 - Etapes de l'élaboration du zinc

Plus en détail

3. a. La nature de l électrolyte différencie les piles salines et alcalines. b. Il existe aussi des piles boutons, des piles à combustibles.

3. a. La nature de l électrolyte différencie les piles salines et alcalines. b. Il existe aussi des piles boutons, des piles à combustibles. 1. Mots manquants a. transformation chimique b. réducteur c. électrons d. réducteur ; oxydant e. charge ; éléments f. accumulateurs 2. QCM a. Fe2+ (aq). b. a = 1 ; b = 2 ; c = 2. c. Ag+(aq) est l oxydant

Plus en détail

Comment protéger un véhicule contre la corrosion?

Comment protéger un véhicule contre la corrosion? I. Introduction : Vidéo de présentation : Oxydation et Corrosion 1. Que voit-on sur les première images? Des voitures, des bateaux, un portail. 2. Que dit-on? De nombreux matériaux produits par l'homme

Plus en détail

TP6C : A LA DECOUVERTE DES REACTIONS D OXYDOREDUCTION!

TP6C : A LA DECOUVERTE DES REACTIONS D OXYDOREDUCTION! TP6C : A LA DECOUVERTE DES REACTIONS D OXYDOREDUCTION! I) But Mettre en évidence le phénomène d oxydoréduction. Montrer que l évolution d un système chimique renfermant uns espèce oxydante et une espèce

Plus en détail

Thème 2 : Les solutions Chap3: Tests d identification de quelques ions. 1- Test à la flamme: Lycée secondaire Faedh-Sidi Bouzid

Thème 2 : Les solutions Chap3: Tests d identification de quelques ions. 1- Test à la flamme: Lycée secondaire Faedh-Sidi Bouzid Lycée secondaire Faedh-Sidi Bouzid Prof : M. OMRI SCIENCES PHYSIQUES 2ème Sciences CHIMIE Thème 2 : Les solutions Chap3: s de quelques ions I- Identification de quelques cations:na + ;Fe 2+ ;Fe 3+ ;Cu

Plus en détail

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2)

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) T.P-cours de Chimie n 10 HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) 1 L élaboration du zinc (rappel et compléments de la première séance) L hydrométallurgie est une des méthodes de préparation d un métal. Elle

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 19. Piles et oxydoréduction. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 19. Piles et oxydoréduction. Exercices d application. 5 minutes chrono! Sirius 1 ère S Livre du professeur Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. transformation chimique b. réducteur c. électrons d. réducteur ; oxydant e. charge ; éléments

Plus en détail

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc Physique chimie 3 eme Plan du cours: Réaction du fer et de l acide chlorhydrique La réaction du zinc et de l acide chlorhydrique Tests de détection des ions en solution Exercices: livre BELIN page 74 et

Plus en détail

Séquence 5 : tests de reconnaissance des ions Cours niveau troisième

Séquence 5 : tests de reconnaissance des ions Cours niveau troisième Séquence 5 : tests de reconnaissance des ions Cours niveau troisième Objectifs : - Connaître les ions Na +, Cl -, Cu 2+, Fe 2+, Fe 3+, H + et HO - - Savoir suivre un protocole permettant de savoir si une

Plus en détail

Épreuve de CHIMIE Examen 1, Décembre 2014 Classe : 1SA 1SB Durée : 100 min

Épreuve de CHIMIE Examen 1, Décembre 2014 Classe : 1SA 1SB Durée : 100 min Nom : N o : Épreuve de CHIMIE Examen 1, Décembre 2014 Classe : 1SA 1SB Durée : 100 min L usage d une calculatrice programmable est interdit Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1/6 à 6/6 Premier exercice

Plus en détail

Activité documentaire : piles et accumulateurs électrochimiques.

Activité documentaire : piles et accumulateurs électrochimiques. Activité documentaire : piles et accumulateurs électrochimiques. Objectif : décrire une pile à l échelle microscopique en termes de transformations chimiques. Document 1 : à la source des piles modernes,

Plus en détail

HS2 : LES LIQUIDES D USAGE COURANT : QUE CONTIENNENT-ILS ET QUELS RISQUES PEUVENT-ILS PRÉSENTER?

HS2 : LES LIQUIDES D USAGE COURANT : QUE CONTIENNENT-ILS ET QUELS RISQUES PEUVENT-ILS PRÉSENTER? Seconde ASSP Sciences HS2 : LES LIQUIDES D USAGE COURANT : QUE CONTIENNENT-ILS ET QUELS RISQUES PEUVENT-ILS PRÉSENTER? Objectifs : PARTIE II : COMMENT ÉTABLIR LA COMPOSITION D UN LIQUIDE D USAGE COURANT?

Plus en détail

Réactions d'oxydoréduction

Réactions d'oxydoréduction Réactions d'oxydoréduction I Mise en évidence 1) Réaction entre le fer métal et les ions cuivre II Exp : On introduit un coton dans un tube à essai. On met dessus de la poudre de fer. Puis on ajoute une

Plus en détail

Solution: mélange homogène obtenu par dissolution d un corps nommé soluté dans un solvant (en général l eau).

Solution: mélange homogène obtenu par dissolution d un corps nommé soluté dans un solvant (en général l eau). Solution: mélange homogène obtenu par dissolution d un corps nommé soluté dans un solvant (en général l eau). Préparation d une solution de chlorure de sodium: (eau salée). Dissoudre du chlorure de sodium

Plus en détail

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états»

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Objectifs Mettre en évidence qu un élément chimique (ici le Cuivre) peut être présent sous plusieurs formes (plusieurs états). Mettre en évidence la conservation

Plus en détail

T.P. C6 : Première approche de l acido-basicité

T.P. C6 : Première approche de l acido-basicité T.P. C6 : Première approche de l acido-basicité Objectifs : Savoir caractériser une solution acide ou basique. Etudier une réaction acido-basique et trouver la définition d un acide et d une base selon

Plus en détail

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12 Réactions d' oxydoréduction Chimie 12 Terminologie Le réducteur est l'élément qui perd des électrons au cours d'une réaction d'oxydation L'oxydant est l'élément qui gagne des électrons au cours d'une réaction

Plus en détail

Corrigés des Activités

Corrigés des Activités Chimie Corrigés des Activités Activité 1 Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électrons : Cu + (aq). Un réducteur est une espèce chimique capable de céder un ou plusieurs

Plus en détail

Analyse de la problématique «Ce que je sais»

Analyse de la problématique «Ce que je sais» Capacités Réaliser une pile et mesurer la tension aux bornes de cette pile. Distinguer pile et accumulateur. Connaissances Connaître le principe d une pile. Connaître le principe d un accumulateur. Analyse

Plus en détail

Évolution des propriétés chimiques dans la classification périodique des éléments

Évolution des propriétés chimiques dans la classification périodique des éléments Évolution des propriétés chimiques dans la classification périodique des éléments A. Préliminaires 1) Rappels sur l atome et l élément chimique Un atome est une entité électriquement neutre, constituée

Plus en détail

TP C4 : ELECTROCHIMIE CORROSION. I) Tracé d une courbe intensité potentiel : montage à 3 électrodes :

TP C4 : ELECTROCHIMIE CORROSION. I) Tracé d une courbe intensité potentiel : montage à 3 électrodes : TP C4 : ELECTROCHIMIE CORROSION Capacités exigibles : Mettre en œuvre un protocole expérimental utilisant des courbes intensité-potentiel. Mettre en œuvre un protocole illustrant les phénomènes de corrosion

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Corrosion humide de l aluminium...2 I.Diagramme potentiel - ph...2 A.Diagramme de solubilité asymptotique...2 B.Diagramme de

Plus en détail

PILES ET ACCUMULATEURS. I Les générateurs électrochimiques II Oxydoréduction III Systèmes électrochimiques

PILES ET ACCUMULATEURS. I Les générateurs électrochimiques II Oxydoréduction III Systèmes électrochimiques PILES ET ACCUMULATEURS I Les générateurs électrochimiques II Oxydoréduction III Systèmes électrochimiques I piles et générateurs électrochimiques a- Les différentes piles et accumulateurs existants. Les

Plus en détail

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES TPC 1 PAGE 1 SUR 6 But du TP : - Étudier des réactions chimiques en mettant en œuvre les notions système chimique, de, d état initial, d état final de réactifs et de produit d une réaction chimique. -

Plus en détail

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s).

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s). Rappels d oxydo-réduction Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s). Un réducteur est une espèce chimique capable de céder un ou plusieurs électron(s). Un couple

Plus en détail

1/5. Partie : Agir Défis du XXI e s Thème : Convertir l'énergie et économiser les ressources Chapitre XX PILES ET OXYDORÉDUCTION

1/5. Partie : Agir Défis du XXI e s Thème : Convertir l'énergie et économiser les ressources Chapitre XX PILES ET OXYDORÉDUCTION Partie : Agir Défis du XXI e s Thème : Convertir l'énergie et économiser les ressources Chapitre XX PILES ET OXYDORÉDUCTION Compétences attendues : Pratiquer une démarche expérimentale pour réaliser une

Plus en détail

Pourquoi la rouille n apparaît-elle pas sur la coque des bateaux où l on a fixé des blocs de zinc?

Pourquoi la rouille n apparaît-elle pas sur la coque des bateaux où l on a fixé des blocs de zinc? BACCALAREAT PROFESSIONNEL Epreuve de CCF de sciences physiques et chimiques N.. Section : Baccalauréat Professionnel. Responsable de l épreuve :.. NOM et Prénom du CANDIDAT :... Date de l évaluation :...

Plus en détail

Diagrammes d Ellingham

Diagrammes d Ellingham Diagrammes d Ellingham Les oxydes Les règles de calcul de l état d oxydation d un élément dans une structure chimique quelconque L effet d une oxydation ou d une réduction sur l état d oxydation d un élément

Plus en détail

Ensemble pour l étude de la corrosion

Ensemble pour l étude de la corrosion Ensemble pour l étude de la corrosion CA 8000 11004 Mode d emploi Version 01 Approche expérimentale des phénomènes de corrosion Appareillage Six boîtes de Pétri (diamètre: 50 à 60 mm) avec couvercle. Deux

Plus en détail

La vie des aciers. Elaboration, corrosion et protection de l acier

La vie des aciers. Elaboration, corrosion et protection de l acier La vie des aciers Elaboration, corrosion et protection de l acier Mots-clefs : Elaboration, Corrosion, Protection RESOLUTION DE PROBLEMES SCIENIFIQUES Exercice 1 Un marin veut s'assurer de la bonne protection

Plus en détail

LES PHÉNOMÈNES DE CORROSION

LES PHÉNOMÈNES DE CORROSION LES PHÉNOMÈNES DE CORROSION La corrosion des métaux correspond à l ensemble des transformations qui les font passer à l état d ions, soit en solution, soit à l état solide ioniques. Elle pose de graves

Plus en détail

Le stockage de l énergie TP SL n 10

Le stockage de l énergie TP SL n 10 Le stockage de l énergie TP SL n 10 Nom : Prénom : Classe : Introduction Citer des exemples de formes d énergies Le stockage de l'énergie est l'action qui consiste à placer une quantité d'énergie en un

Plus en détail

CORRECTION EXERCICES SUR OXYDO-REDUCTION / PILES

CORRECTION EXERCICES SUR OXYDO-REDUCTION / PILES CORRECTION EXERCICES SUR OXYDO-REDUCTION / PILES 1 EXERCICE 1 : Couples en présence : Fe 2+ /Fe E o 1 = 0,44 V Ag + /Ag E o 2 = + 0,80 V 1.) D après les valeurs des potentiels : E o 1 < E o 2 OX FORT :

Plus en détail

Réaction entre l acide chlorhydrique et le fer

Réaction entre l acide chlorhydrique et le fer Réaction entre l acide chlorhydrique et le fer Je me souviens En classe de quatrième, on a appris qu'au cours d'une transformation chimique, des réactifs disparaissent et des produits apparaissent. En

Plus en détail

5 CORROSION HUMIDE DES MÉTAUX

5 CORROSION HUMIDE DES MÉTAUX 5 CORROSION HUMIDE DES MÉTAUX 5.1 Corrosion / Passivation Les métaux purs sont des réducteurs associés à des oxydants qui peuvent être des cations métalliques ou des complexes (espèces dissoutes), ou bien

Plus en détail

4. a. À l intérieur d une pile, les porteurs de charge. 5. a. Le courant électrique traverse le conducteur 6. 1.

4. a. À l intérieur d une pile, les porteurs de charge. 5. a. Le courant électrique traverse le conducteur 6. 1. La laisser fonctionner en quasi court-circuit pendant la durée du T.P. et mesurer l absorbance de la obtenue après avoir mesuré celle de la initiale. 9. éalisation de la pile en associant par un pont salin

Plus en détail

1. Les notions à acquérir au cours de ce chapitre. 1.2 Les compétences à acquérir au cours de ce chapitre. 2. Rappel : Les nombres d oxydation

1. Les notions à acquérir au cours de ce chapitre. 1.2 Les compétences à acquérir au cours de ce chapitre. 2. Rappel : Les nombres d oxydation 2OS 1. Les notions à acquérir au cours de ce chapitre 1.1 Vocabulaire à maîtriser après ce chapitre oxydoréduction oxydation réduction combustion thermolyse oxydant oxydé réducteur réduit couple ox/red

Plus en détail

Chapitre 11 Piles et accumulateurs

Chapitre 11 Piles et accumulateurs Chapitre 11 Piles et accumulateurs I. Caractéristiques des piles et évolutions technologiques Activités documentaires Document 1 : Document 2 : Document 3 : Différences entre piles salines et piles alcalines

Plus en détail

Mots-clés : élaboration, corrosion, protection

Mots-clés : élaboration, corrosion, protection Séance 3.1a thème matériaux Vie, corrosion et protection de l acier (3) Mots-clés : élaboration, corrosion, protection I La vie de l acier Vidéo : http://www.reseau-canope.fr/tdc/tous-les-numeros/histoire-de-la-chimie/videos/article/lacier.html

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE PILE? COMMENT FONCTIONNE-T-ELLE?

QU EST-CE QU UNE PILE? COMMENT FONCTIONNE-T-ELLE? Objectifs : Réaliser et étudier le fonctionnement de deux piles. QU EST-CE QU UNE PILE? COMMENT FONCTIONNE-T-ELLE? Un grand nombre d appareils électriques fonctionnent avec des piles. Elles convertissent

Plus en détail

Chapitre M.2 : Les diagrammes Intensité-Potentiel Electrolyse et corrosion

Chapitre M.2 : Les diagrammes Intensité-Potentiel Electrolyse et corrosion Chapitre M.2 : Les diagrammes Intensité-Potentiel Electrolyse et corrosion Exercice 1 : La courbe intensité-potentiel du couple Cu 2+ /Cu est donnée ci-dessous : 1) A quelles réactions correspondent les

Plus en détail

Les ions dans les solutions

Les ions dans les solutions Les ions dans les solutions En classe de 5, on extrait les substances dissoutes des eaux minérales; on utilise le papier ph pour déterminer l'acidité d'une solution; En 3, nous avons appris que ces substances

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. Jallu Laurent

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. Jallu Laurent Lycée Galilée Gennevilliers Évolution forcée Accumulateurs électrochimiques chap. 6 aurent. Évolution de la transformation dibrome - cuivre... Transformation spontanée entre ces deux couples Redox... Transformation

Plus en détail

Protection du fer. Par électrozingage et par étamage

Protection du fer. Par électrozingage et par étamage Protection du fer Par électrozingage et par étamage Mots-clefs : Protection Contexte du sujet : On appelle «acier» tout alliage métallique ayant pour métal de base le fer. Sans traitement particulier,

Plus en détail

8-Énergie chimique. Première partie. Stockage et conversion de l énergie chimique

8-Énergie chimique. Première partie. Stockage et conversion de l énergie chimique 8-Énergie chimique Première partie Stockage et conversion de l énergie chimique 8-Énergie chimique Page 2 sur 6 Voir la recherche correspondante. Deuxième partie Les piles : un mode de stockage de l énergie

Plus en détail

I. Quels sont les deux types de transfert spontané d électrons? I.1. Transferts spontanés directs d électrons

I. Quels sont les deux types de transfert spontané d électrons? I.1. Transferts spontanés directs d électrons Chapitre : Les piles électrochimiques Chapitre : Les piles électrochimiques Objectifs : Schématiser une pile ; Utiliser le critère d évolution spontanée pour déterminer le sens de déplacement des porteurs

Plus en détail

Exercices d entrainement

Exercices d entrainement Exercices d entrainement Exercice 1 : Répondre par vrai ou faux. a. Une réduction est un gain d électrons b. Une espèce chimique capable de céder des électrons est un réducteur. c. Les ions cuivre (II)

Plus en détail

Chapitre 1 : Oxydoréduction

Chapitre 1 : Oxydoréduction Chapitre 1 : Oxydoréduction 1. Définitions Définitions : On appelle oxydant une entité (atome, molécule ou ion) capable de capter au moins un électron (noté e ) au cours d une réaction chimique : Oxydant

Plus en détail

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions SUPPORT ÉLÈVE Cours et supports de M.Richter!MAIN MENU 3e 3 Reconnaître les ions 3.1. Formules de quelques ions Les ions sont représentés par des formules qui indiquent leurs compositions, leurs signes

Plus en détail

TPC8 : FACTEURS CINÉTIQUES D UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE

TPC8 : FACTEURS CINÉTIQUES D UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE TPC8 : FACTEURS CINÉTIQUES D UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE I- RÉACTIONS RAPIDES ET RÉACTIONS LENTES Expérience : Dans un bécher A, verser 10 ml d une solution de sulfate de fer II (Fe 2+ (aq) + SO 4 (aq)

Plus en détail

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électrons.

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électrons. Nom :.. Prénom :.. Classe :. Activité ① OBJECTIFS Faire la différence entre oxydant, réducteur, oxydation et réduction. Ecrire une demi-équation d oxydo-réduction et du couple correspondant. 1- Oxydant

Plus en détail

REACTION DE CERTAINS METAUX AVEC DES SOLUTIONS ACIDES OU BASIQUES. DVD scientifique et pédagogique de 18 minutes

REACTION DE CERTAINS METAUX AVEC DES SOLUTIONS ACIDES OU BASIQUES. DVD scientifique et pédagogique de 18 minutes REACTION DE CERTAINS METAUX AVEC DES SOLUTIONS ACIDES OU BASIQUES DVD scientifique et pédagogique de 18 minutes Ce film s adresse principalement aux élèves des classes de troisième des collèges. Il rassemble

Plus en détail

EXEMPLES D ELECTROLYSE

EXEMPLES D ELECTROLYSE Eau et énergie Séances 1et 2 EXEMPLES D ELECTROLYSE Séance1 : Affinage du cuivre par électrolyse : La plupart des métaux, obtenus à partir de minerais, sont trop impurs pour certains usages. Il faut donc

Plus en détail

Chapitre 18 : Oxydoréduction, piles et accumulateurs

Chapitre 18 : Oxydoréduction, piles et accumulateurs Chapitre 18 : Oxydoréduction, piles et accumulateurs I. Piles et accumulateurs Ce sont des générateurs électrochimiques (qui produisent de l énergie électrique à partir d énergie chimique) comportant deux

Plus en détail

Piles et accumulateurs, une. réponse au défi énergétique

Piles et accumulateurs, une. réponse au défi énergétique Piles et accumulateurs, une 6h15 réponse au défi énergétique Qu'est-ce qu'une pile? Comment fonctionne-t-elle? 1) Quelles sont les caractéristiques des piles et des accumulateurs? activité : Piles et accumulateurs

Plus en détail

UTILISATION DES MÉTAUX DANS LA VIE QUOTIDIENNE. Quelle est la couleur du métal? Gris. Le métal est-il attiré par un aimant? Non

UTILISATION DES MÉTAUX DANS LA VIE QUOTIDIENNE. Quelle est la couleur du métal? Gris. Le métal est-il attiré par un aimant? Non UTILISATION DES MÉTAUX DANS LA VIE QUOTIDIENNE Cuivre Rouge orangée Quelle est la couleur du métal? Jaune Or Gris Blanc et brillant Argent Fer Oui Le métal est-il attiré par un aimant? Non Le métal est-il

Plus en détail

Chapitre 5 Piles et accumulateurs

Chapitre 5 Piles et accumulateurs Voir livre Nathan Technique T ERM STI2D p157 à 170 1) rappel : oxydoréduction On plonge un clou en fer dans du sulfate de cuivre. Après quelques minutes un dépôt rouge est observé sur le clou. Que s'est

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

T ÉLECTROCHIMIE NS

T ÉLECTROCHIMIE NS ÉLECTROCHIMIE NS L électrochimie est la branche de la chimie qui étudie l interconversion entre l énergie électrique et l énergie chimique. Un processus électrochimique est une réaction d oxydoréduction

Plus en détail

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés Le ph Exercice N 1 : Mots croisés Horizontalement : 2) Solution qui ne peut plus dissoudre de soluté. 3) On le dissout dans la solution. 5) Se dit d'une solution de ph > 7. 7) L'addition d'un soluté et

Plus en détail

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12 Réactions d' oxydoréduction Chimie 12 Définitions Une oxydation est une réaction au cours de laquelle un élément perd des électrons. Oxydation du Cuivre : Cu Cu 2+ + 2 e - Une réduction est une réaction

Plus en détail

I - Classification par indicateurs colorés : Bleu de bromothymol, Phénolphtaléine, Hélianthine.

I - Classification par indicateurs colorés : Bleu de bromothymol, Phénolphtaléine, Hélianthine. Solutions...,...,... I - Classification par indicateurs colorés : Bleu de bromothymol, Phénolphtaléine, Hélianthine. 1 - Expérience : Prendre une série de tube à essais, contenant chacun 3 cm 3 de solution.

Plus en détail

LES PILES I) TRANSFERT SPONTANÉ D ÉLECTRONS II) CONSTITUTION D UNE PILE III) FONCTIONNEMENT D UNE PILE IV) ÉTUDE QUANTITATIVE D UNE PILE.

LES PILES I) TRANSFERT SPONTANÉ D ÉLECTRONS II) CONSTITUTION D UNE PILE III) FONCTIONNEMENT D UNE PILE IV) ÉTUDE QUANTITATIVE D UNE PILE. chapitre C7 LES PILES Introduction I) TRANSFERT SPONTANÉ D ÉLECTRONS I.1. Transfert spontané direct I.2. Transfert spontané indirect II) CONSTITUTION D UNE PILE II.1. Définition d une pile II.2. Les composants

Plus en détail

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs Niveau : 12 Durée 1 h Pré requis : La classification qualitative des couples s s - identification des ions positifs - connaissance de la réaction d oxydoréduction Objectifs : connaissances : - comparaison

Plus en détail

Table des matières. Aspect thermodynamique des réactions rédox. S.Boukaddid Oxydo-réduction MP2

Table des matières. Aspect thermodynamique des réactions rédox. S.Boukaddid Oxydo-réduction MP2 Aspect thermodynamique des réactions rédox Table des matières 1 Diagramme E- de l eau 2 1.1 Conventions...................................... 2 1.2 Diagramme E- de l eau.............................. 2

Plus en détail

Changement de couleur et réaction chimique

Changement de couleur et réaction chimique Séance n 6 Changement de couleur et réaction chimique Exercice n 1 On mélange une solution de sulfate de cuivre II, (Cu 2+ (aq) + SO 4 2- (aq) ), et une solution d hydroxyde de sodium, (Na + (aq) + HO

Plus en détail

transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction?

transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction? transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction? Activité 1 : Les ions argents Ag + réagissent sur le métal cuivre pour donner des arborescences d argent métallique

Plus en détail

Examen du 7 juin durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie.

Examen du 7 juin durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. U.E. LC102 Année 2009-10 2 nd Semestre Première session Examen du 7 juin 2010 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. Exercice

Plus en détail

C25 Courbes intensité-potentiel

C25 Courbes intensité-potentiel Intensité en ma Courbes intensité-potentiel Les réactions d oxydoréduction ont de nombreuses applications. Elles peuvent entrer en jeu dans des synthèses, servir à des dosages ou encore décrire le fonctionnement

Plus en détail

Chapitre 13 L'OXYDORÉDUCTION

Chapitre 13 L'OXYDORÉDUCTION revoir ce qu'est un élément chimique, un atome avec son noyau contenant des protons (charges positives), les électrons (charges négatives e - ) gravitant autour du noyau, les molécules, les ions (anions

Plus en détail

Chapitre n 8 L E S P I L E S

Chapitre n 8 L E S P I L E S Chapitre n 8 L E S P I L E S T ale S I- Présentation 1 )Transferts d électrons a) Transfert spontané direct Lorsque les espèces chimiques participant à une réaction d oxydo-réduction en solution aqueuse

Plus en détail

CHIMIE. Partie I - Métallurgie du zinc par voie sèche. Les données nécessaires à la résolution de cette partie sont regroupées à la fin de l énoncé.

CHIMIE. Partie I - Métallurgie du zinc par voie sèche. Les données nécessaires à la résolution de cette partie sont regroupées à la fin de l énoncé. CHIMIE Calculatrices autorisées Ce problème étudie les conditions d obtention thermodynamique du zinc et son utilisation électrochimique dans la lutte contre la corrosion Partie I - Métallurgie du zinc

Plus en détail

Classement qualitatif des couples d oxydoréduction. Classement possible des couples les uns par rapport aux autres

Classement qualitatif des couples d oxydoréduction. Classement possible des couples les uns par rapport aux autres Equilibres Redox 2 Aspects quantitatifs Walther Nernst 1 Classement qualitatif des couples d oxydoréduction Classement possible des couples les uns par rapport aux autres Relatif au sens privilégié d une

Plus en détail

Term STL SPCL Lycée Ste Anne- Verdun

Term STL SPCL Lycée Ste Anne- Verdun Chimie et développement durable CHAPITRE I. Des synthèses forcées L ELECTROLYSE Objectifs : Électrolyse, électrosynthèse, photosynthèse. - Réaliser expérimentalement et interpréter quelques électrolyses,

Plus en détail

OXYDOREDUCTION PARTIE I EXEMPLE DE REACTIONS OBJECTIFS MATERIEL. 1. REACTION ENTRE LE FER ET l ACIDE CHLORHYDRIQUE

OXYDOREDUCTION PARTIE I EXEMPLE DE REACTIONS OBJECTIFS MATERIEL. 1. REACTION ENTRE LE FER ET l ACIDE CHLORHYDRIQUE TP CHIMIE, SOLUTION AQUEUSES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI OXYDOREDUCTION PARTIE I EXEMPLE DE REACTIONS OBJECTIFS Effectuer quelques réactions d'oxydoréduction. Déterminer les réactifs et les produits.

Plus en détail

La corrosion : pourquoi et comment l éviter?

La corrosion : pourquoi et comment l éviter? Bourgeois Sabine Gautier Jean-Nicolas Pirard Michel Vanhove Frédéric Warnier Léticia La corrosion : pourquoi et comment l éviter? Didactique spéciale en sciences naturelles SC2321 M. De Kesel P. Hautier

Plus en détail

T STI2D-SIN CHIMIE DEUXIÈME PARTIE : «TRANSPORT» 2016 / 2017 COURS TP SUR LE CHAPITRE 9 «PILES ET ACCUMULATEURS DANS LE TRANSPORT»

T STI2D-SIN CHIMIE DEUXIÈME PARTIE : «TRANSPORT» 2016 / 2017 COURS TP SUR LE CHAPITRE 9 «PILES ET ACCUMULATEURS DANS LE TRANSPORT» T STI2D-SIN CHIMIE DEUXIÈME PARTIE : «TRANSPORT» 2016 / 2017 COURS TP SUR LE CHAPITRE 9 «PILES ET ACCUMULATEURS DANS LE TRANSPORT» Introduction : Qu est-ce qu une pile? Qu est-ce qu une batterie d accumulateurs?

Plus en détail

ÉPREUVE : SCIENCES «LA CORROSION»

ÉPREUVE : SCIENCES «LA CORROSION» Certification intermédiaire 1 re Baccalauréat professionnel Lycée Pierre et Marie Curie 353 Rue Doyen Lépine 06500 Menton Nom des professeurs responsables : Mlle. Cociglio M. Taupenas Thématique : LES

Plus en détail

2007/09 Métropole EXERCICE I. L ÉLÉMENT IODE D HIER À AUJOURD HUI (6,5 points)

2007/09 Métropole  EXERCICE I. L ÉLÉMENT IODE D HIER À AUJOURD HUI (6,5 points) 007/09 Métropole http://labolycee.org EXERCICE I. L ÉLÉMENT IODE D HIER À AUJOURD HUI (65 points) En 1811 le salpêtrier Courtais observe des fumées violettes lors de la calcination du goémon en Bretagne.

Plus en détail