Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012)"

Transcription

1 Couverture Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012)

2 BPCO : Problématique 1 Un enjeu de santé publique : contexte épidémiologique 4 cause mondiale de décès en 2006 (OMS) 3 cause de mortalité mondiale en 2030 (OMS) Responsable d environ décès par an en France (INVS) En 2008, personnes en ALD au régime général pour insuffisance respiratoire liée à la BPCO, âge moyen de 70 ans, 60% d hommes. 58% de ces patients sont pris en charge pour plusieurs ALD.

3 BPCO : Problématique 2 Un enjeu de santé publique : contexte épidémiologique En France, une étude épidémiologique descriptive publiée en 2010 montre : Prévalence de 5 à 10% de la population de plus de 45 ans L incidence se stabilise chez l homme et augmente chez la femme Prédomine dans les régions du nord, de l est et en Bretagne Affection sous diagnostiquée : en France 2/3 des BPCO ne sont pas diagnostiquées ou le sont à un stade de handicap respiratoire.

4 BPCO : Problématique 3 Un enjeu économique : Étude SCOPE (2005) : évalue le coût moyen par an en fonction des stades (anciens stades de la SPLF) : Stade I (modérée) : 3697 euros Stade II (modérément sévère) : 3813 euros Stade III (sévère) : 4366 euros Étude CNAMTS (2008)pour les patients en ALD (coût médian) : 8016 euros par an pour les mono-ald euros par an pour les poly-ald Le premier poste de dépenses est l hospitalisation, puis médicaments, puis l appareillage (oxygénothérapie)

5 BPCO : Problématique 4 Mauvais suivi des recommandations de prise en charge (étude de cohorte française) : Seulement 50 % des personnes atteintes de BPCO sont vaccinées contre la grippe or cela diminue le nombre d hospitalisations Mauvaise utilisation des associations fixes de bronchodilatateurs et de corticostéroïdes inhalés, or médicaments ayant une part importante dans les dépenses de santé.

6 BPCO :OBJECTIFS DE L ACTION Promouvoir les bonnes pratiques pour : Le diagnostic La prise en charge Amélioration de l efficience

7 BPCO : DIAGNOSTIQUER LA BPCO Message 1 : Penser au diagnostic de BPCO devant des symptômes respiratoires associés à des facteurs de risque. Quand y penser : Facteurs de risque : âge, exposition tabagique Exclure l asthme : par l interrogatoire Associé au moins à un symptôme respiratoire

8 BPCO : DIAGNOSTIQUER LA BPCO Message 2 : Prescrire une spirométrie pour affirmer le diagnostic et estimer la sévérité de la maladie Diagnostic = syndrome obstructif incomplètement réversible objectivé par : VEMS/CVF < 0,7 après administration de bronchodilatateurs VEMS : Volume Expiratoire Maximal par seconde CVF : Capacité Vitale Forcée

9 BPCO : DIAGNOSTIQUER LA BPCO, mémo Message 1 Référence de la recommandation Message 2

10 BPCO : DIAGNOSTIQUER LA BPCO Message 3 : Expliquer l intérêt du diagnostic précoce Engager un travail sur le sevrage tabagique Traiter précocement les signes cliniques qui sont souvent banalisés par les anciens fumeurs Diminuer ainsi la morbidité de cette pathologie

11 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable Tous les messages sont issus de recommandations de la HAS qui sont reprises ad intégrum dans le mémo. Ce schéma thérapeutique est intégré dans la fiche de bon usage du médicament : «Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue durée d action dans le traitement de la BPCO?»

12 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable MESSAGE 1 : L arrêt du tabagisme est la seule mesure susceptible d interrompre la progression de la dégradation pulmonaire Quel que soit l âge et le niveau de sévérité de la BPCO il est toujours intéressant d arrêter de fumer Conseil minimal «Stratégies médicamenteuses et non médicamenteuses de l aide à l arrêt du tabac» de l AFSSAPS révision 2010 Forfait de 50 euros/an remboursé, 150 euros pour les femmes enceintes

13 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable Message 2 : La vaccination antigrippale fait partie intégrante du traitement Diminution de 30% du risque d exacerbations Recommandée quel que soit le degré de gravité de la maladie AM prend en charge le vaccin antigrippal chez tous les patients traités pour pathologie respiratoire, en ALD ou non, ils reçoivent une invitation

14 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable Message 3 : Le traitement médicamenteux consiste le plus souvent en l utilisation de bronchodilatateurs inhalés Tous ces traitements sont symptomatiques Il n existe pas de différence significative entre les différents bronchodilatateurs

15 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable Message 4 : Les associations fixes corticoïdes inhalés + bronchodilatateurs de longue durée d action sont à réserver aux patients les plus atteints Aucun corticoïde inhalé seul n est indiqué Recommandés seulement si : Exacerbations fréquentes VEMS < 50% Pas d amélioration des symptômes malgré un traitement bronchodilatateur bien suivi Risque d augmentation des bronchopathies

16 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable, mémo Message 3 Message 1 Message 2 Acte inscrit mais non encore tarifé à la CCAM Message 4

17 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable, mémo-coût Ont été pris en compte tous les traitements inhalés ayant une AMM dans la BPCO hors les produits pour nébuliseur (réservés aux spécialistes ou en cas d urgence). Rappeler que malgré les différences de prix aucun produit n a montré de supériorité par rapport aux autres.

18 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable,profil Approche par la consommation de traitements inhalés. Les asthmatiques représentent moins de 20% Doivent avoir peu de prescriptions d associations fixes Les associations fixes et corticoïdes inhalés devraient être prescrits essentiellement aux patients en ALD (stade III Et IV).

19 BPCO : la prise en charge thérapeutique du patient stable,profil

Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite

Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Préambule Démarche médicale Poser le diagnostic Établir et adapter

Plus en détail

Parcours de soins des personnes ayant une BPCO

Parcours de soins des personnes ayant une BPCO Parcours de soins des personnes ayant une BPCO Journées annuelles de la F3R Lyon 20-21 septembre 2012 Caroline Latapy Service Maladies Chroniques et Dispositifs d'accompagnement des Malades. Missions de

Plus en détail

Sommaire! BPCO! Spirométrie miniaturisée PiKo-6!

Sommaire! BPCO! Spirométrie miniaturisée PiKo-6! BPCO! Définition! Chiffres! Évolution! Diagnostic! Mesure du souffle! Prévention, prise en charge! Dépistage! Sommaire! Spirométrie miniaturisée PiKo-6! BPCO! Définition! Maladie chronique, lentement progressive!

Plus en détail

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Journée nationale de rééducation fonctionnelle Tlemcen le 22-23/09/2012 Faculté de médecine Tlemcen Pr M. Benmansour BPCO «Broncho

Plus en détail

Asthme : Une maîtrise encore insuffisante de la maladie pour de nombreux patients L Assurance Maladie lance un programme d accompagnement innovant.

Asthme : Une maîtrise encore insuffisante de la maladie pour de nombreux patients L Assurance Maladie lance un programme d accompagnement innovant. Point d information 11 septembre 2008 Asthme : Une maîtrise encore insuffisante de la maladie pour de nombreux patients L Assurance Maladie lance un programme d accompagnement innovant. Une pathologie

Plus en détail

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti BRONCHITE CHRONIQUE BPCO EMPHYSEME BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminution peu ou pas réversible

Plus en détail

Programme. BPCO les Jeudis de l'europe séminaire FPC des 09 & 10 décembre 2005 I. J1. Ressources

Programme. BPCO les Jeudis de l'europe séminaire FPC des 09 & 10 décembre 2005 I. J1. Ressources Ressources - experts o spécialiste : Dr Frédéric Gormand, pneumologue o généraliste : Dr Pierre Wolff - animateurs o Dr Frédérique Grain o Dr Georges Granet - organisateur o Dr Pierre Wolf Programme I.

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

BPCO, Asthme Epidémiologie. Claire Fuhrman, Marie-Christine Delmas Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

BPCO, Asthme Epidémiologie. Claire Fuhrman, Marie-Christine Delmas Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire BPCO, Asthme Epidémiologie Claire Fuhrman, Marie-Christine Delmas Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire BPCO BPCO = maladie qui peut être évitée et traitée prévention primaire

Plus en détail

Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand

Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand DEPISTAGE DE LA BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE EN MEDECINE GENERALE PAR MINI-SPIROMETRIE ELECTRONIQUE ETUDE DE PREVALENCE parmi des patients à risque

Plus en détail

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO: où en êtes-vous? l Définition? l Epidemio? l Diagnostic? l Traitement? Définition* Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Maladie

Plus en détail

Broncho-pneumopathies chroniques obstructives

Broncho-pneumopathies chroniques obstructives Broncho-pneumopathies chroniques obstructives Définitions Définie comme «une obstruction chronique des voies aériennes, non complètement réversible, habituellement progressive, associée à une réaction

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 22 juin 2005 TERBUTALINE ARROW 5 mg/2 ml, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose Boîte de 50 récipients unidoses de 2 ml (CIP:

Plus en détail

U D L. Introduction. Université Djillali Liabès. En Algérie 14/05/2010. Profils de la BPCO durant 03 ans au service de. Prévalence données françaises

U D L. Introduction. Université Djillali Liabès. En Algérie 14/05/2010. Profils de la BPCO durant 03 ans au service de. Prévalence données françaises 5 éme JOURNEES INTERNATIONALES AURESSIENES DE PNEUMOLOGIE BATNA 2010 Profils de la BPCO durant 03 ans au service de pneumologie du CHU de Sidi Bel Abbes Université Djillali Liabès U D L Service de Pneumologie

Plus en détail

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 «Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 Flenley 1985 Association d une BPCO et d un syndrome d apnées obstructives du sommeil Plan BPCO définition Hypoxémie nocturne et BPCO Overlap syndrome: population

Plus en détail

Séminaire BPCO. Infos à donner au patient. Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé

Séminaire BPCO. Infos à donner au patient. Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé Séminaire BPCO Infos à donner au patient Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé 1 Mes liens d intérêt Spécialiste en médecine générale, je déclare n avoir aucun lien, direct ou indirect,

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l asthme

La prise en charge de votre maladie, l asthme GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, l asthme Vivre avec un asthme Mars 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide, La prise en charge de votre

Plus en détail

Sommaire. Introduction p 3. I - Qu est-ce que : la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) p 4

Sommaire. Introduction p 3. I - Qu est-ce que : la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) p 4 1 Sommaire Introduction p 3 I - Qu est-ce que : la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) p 4 Diagnostic et stades de sévérité Facteurs de risque Mortalité Détection et prise en charge Eléments

Plus en détail

Avis de la Commission 07 Janvier 2004

Avis de la Commission 07 Janvier 2004 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE Avis de la Commission 07 Janvier 2004 Dispositifs : Débitmètres de pointe Saisine du Directeur général de la santé et du Directeur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ASTHME DE L ADOLESCENT ET

PRISE EN CHARGE DE L ASTHME DE L ADOLESCENT ET PRISE EN CHARGE DE L ASTHME DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN 2009 COMITE DE REDACTION René LE JEUNE Jean BATTINI Arnaud GANNE Jean-Yves HASCOET COMITE DE RELECTURE Didier MYHIE

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIONS / MALADIES CHRONIQUES LA BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (BPCO)

PROGRAMME D ACTIONS / MALADIES CHRONIQUES LA BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (BPCO) PROGRAMME D ACTIONS / MALADIES CHRONIQUES LA BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (BPCO) 2012-2016 Projet Régional de Santé du Nord-Pas-de-Calais 1 INTRODUCTION...3 1. LA BPCO EN FRANCE...4 1.1. Facteurs

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive FÉVRIER

Plus en détail

Recouvrement / chevauchement BPCO asthme

Recouvrement / chevauchement BPCO asthme Recouvrement / chevauchement BPCO asthme Nicolas Roche Paris Définitions GINA GOLD 2014 Asthme Maladie hétérogène habituellement caractérisée par une inflammation chronique des voies aériennes, définie

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS (novembre 2014) L accompagnement du patient atteint de BPCO

DOSSIER DU MOIS (novembre 2014) L accompagnement du patient atteint de BPCO DOSSIER DU MOIS (novembre 2014) L accompagnement du patient atteint de BPCO On dénombre 16 000 décès chaque année des suites de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), affection qui touche

Plus en détail

AMICALE CANEUM. Séance du jeudi mardi 15 mai Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive. Avec la participation du Professeur Thierry CHINET,

AMICALE CANEUM. Séance du jeudi mardi 15 mai Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive. Avec la participation du Professeur Thierry CHINET, AMICALE CANEUM Séance du jeudi mardi 15 mai 2012 Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive Avec la participation du Professeur Thierry CHINET, Chef de service de pneumologie, hôpital Ambroise Paré 1 -

Plus en détail

Recommandations de la SPLF pour la prise en charge de la BPCO. Mise à jour Thème : Traitement pharmacologique à l état stable

Recommandations de la SPLF pour la prise en charge de la BPCO. Mise à jour Thème : Traitement pharmacologique à l état stable Recommandations de la SPLF pour la prise en charge de la BPCO Mise à jour 2008-2008 Thème : Traitement pharmacologique à l état stable Que peut-on attendre du traitement pharmacologique dans la BPCO? (1)

Plus en détail

BPCO Définition. Rev Mal Respir 2003; 20: 4S10-4S13

BPCO Définition. Rev Mal Respir 2003; 20: 4S10-4S13 BPCO Définition Maladie chronique, lentement progressive Touchant bronches et poumons Entraînant une diminution non (ou peu) réversible des débits expiratoires Essentiellement liée au tabac Composante

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2013 Ce document est téléchargeable

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2004 SYMBICORT TURBUHALER 200/6 mg par dose, poudre pour inhalation Inhalateur de 120 doses SYMBICORT TURBUHALER 400/12

Plus en détail

Sommaire FACTEURS DE RISQUE DE LA BPCO CHEZ LES PRODUCTEURS LAITIERS. Méthodes Résultats Discussion ÉTUDE À PARTIR DE TROIS COHORTES.

Sommaire FACTEURS DE RISQUE DE LA BPCO CHEZ LES PRODUCTEURS LAITIERS. Méthodes Résultats Discussion ÉTUDE À PARTIR DE TROIS COHORTES. FACTEURS DE RISQUE DE LA BPCO CHEZ LES PRODUCTEURS LAITIERS. ÉTUDE À PARTIR DE TROIS COHORTES. Thèse de doctorat en médecine 4 mai 2011 Sommaire I. Introduction II. III. IV. Méthodes Résultats Discussion

Plus en détail

BPOC : Nouvelle classification, nouveaux traitements. Dr Hanquet Olivier CHU Charleroi SBP le 2 décembre 2016

BPOC : Nouvelle classification, nouveaux traitements. Dr Hanquet Olivier CHU Charleroi SBP le 2 décembre 2016 BPOC : Nouvelle classification, nouveaux traitements Dr Hanquet Olivier CHU Charleroi SBP le 2 décembre 2016 DEFINITION Définition : précisions BPCO : Définition fonctionnelle respiratoire : obstruction

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Octobre

Plus en détail

Place de l EFR dans le diagnostic et la surveillance d une BPCO Généraliste vs. Pneumologue

Place de l EFR dans le diagnostic et la surveillance d une BPCO Généraliste vs. Pneumologue Vendredi 20 Mai 2016: 11h00-11h20 Place de l EFR dans le diagnostic et la surveillance d une BPCO Généraliste vs. Pneumologue Pr. H BEN SAAD (MD, PhD) ERS National Delegate (2013-2016) ERS Spirometry Driving

Plus en détail

ENQUETE AUPRES DES PHARMACIENS D'OFFICINE DU VAL DE MARNE ET SEINE ET MARNE CONCERNANT LEURS PRATIQUES AUPRES DES MALADES BPCO

ENQUETE AUPRES DES PHARMACIENS D'OFFICINE DU VAL DE MARNE ET SEINE ET MARNE CONCERNANT LEURS PRATIQUES AUPRES DES MALADES BPCO ENQUETE AUPRES DES PHARMACIENS D'OFFICINE DU VAL DE MARNE ET SEINE ET MARNE CONCERNANT LEURS PRATIQUES AUPRES DES MALADES BPCO L'Ordre Régional des Pharmaciens d'ile de France et le Département de Médecine

Plus en détail

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic LA BPCO Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic BPCO : définition Maladie «soignable» et que l on peut prévenir Limitation des débits bronchiques non complètement réversible

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ETUDE ÉPIDÉMIOLOGIQUE SUR LA BPCO SYNTHESE OBJECTIFS

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ETUDE ÉPIDÉMIOLOGIQUE SUR LA BPCO SYNTHESE OBJECTIFS DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ETUDE ÉPIDÉMIOLOGIQUE SUR LA BPCO SYNTHESE OBJECTIFS La présente étude, réalisée à la demande de la Direction Générale de la Santé, se place dans le cadre du programme d

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER 2009 Groupe de travail René LE JEUNE Jean BATTINI Arnaud GANNE Jean-Yves HASCOET Comité de relecture Didier MYHIE Hervé LE

Plus en détail

CRITERES D EVALUATION. Albane Mainguy Journée du 3 novembre 2009

CRITERES D EVALUATION. Albane Mainguy Journée du 3 novembre 2009 CRITERES D EVALUATION Albane Mainguy Journée du 3 novembre 2009 Critères d évaluation sur la LPPR Service attendu Amélioration du service attendu Population cible sur la LPPR Principe Conséquence Produits

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

La quoi??? Dr Christophe Zanetti. Samedi 4 ami 2013 AMIFORM

La quoi??? Dr Christophe Zanetti. Samedi 4 ami 2013 AMIFORM La quoi??? Dr Christophe Zanetti. Samedi 4 ami 2013 AMIFORM Axe 1 : Développer les connaissances épidémiologiques sur la BPCO Axe 2 : soutenir la recherche sur la BPCO Axe 3 : Prévenir la BPCO dans la

Plus en détail

L ABCD DE LA BPCO. Dr. Dan Adler Service de Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Genève

L ABCD DE LA BPCO. Dr. Dan Adler Service de Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Genève L ABCD DE LA BPCO Dr. Dan Adler Service de Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Genève Dan.adler@hcuge.ch BIBLIOGRAPHIE http://www.goldcopd.org PLAN Définitions: Gold 2001 Gold 2011 Epidémiologie: Suisse

Plus en détail

L ASTHME A L ÎLE DE LA RÉUNION

L ASTHME A L ÎLE DE LA RÉUNION L ASTHME A L ÎLE DE LA RÉUNION JRSP OI, 24-26 novembre 2016 CIRE OI, Jean-Louis SOLET CONTEXTE Selon l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 235 millions de personnes souffrent actuellement d asthme

Plus en détail

BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE : dépistage, diagnostic et prise en charge par le médecin généraliste.

BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE : dépistage, diagnostic et prise en charge par le médecin généraliste. BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE : dépistage, diagnostic et prise en charge par le médecin généraliste. DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) Dossier réalisé avec la collaboration de Maurice Hayot (PU-PH, membre de l unité 1046 Inserm/CNRS), département de physiologie clinique, unité d'explorations

Plus en détail

Asthme: Recommandations

Asthme: Recommandations Asthme: Recommandations Asthme aux Urgences Pascal Chanez Pascal.chanez@univmed.fr Asthme aux Urgences Quelques définitions Recommandations: pourquoi? Asthme aigu grave Asthme aggravation infection Virale

Plus en détail

Traitement de l asthme

Traitement de l asthme Traitement de l asthme Dr. Samy Kammoun SFAX L obstruction bronchique secondaire à plusieurs composantes Bronchoconstriction Œdème de la paroi bronchique Hypersécrétion bronchique 2 Site web de l Am. Academy

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 octobre 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 8

Plus en détail

TRAJECTOIRE DE SERVICES POUR LA CLIENTÈLE ATTEINTE DE MALADIES PULMONAIRES OBSTRUCTIVES CHRONIQUES (MPOC)

TRAJECTOIRE DE SERVICES POUR LA CLIENTÈLE ATTEINTE DE MALADIES PULMONAIRES OBSTRUCTIVES CHRONIQUES (MPOC) TRAJECTOIRE DE SERVICES POUR LA CLIENTÈLE ATTEINTE DE MALADIES PULMONAIRES OBSTRUCTIVES CHRONIQUES (MPOC) Présentation SoQibs 25 avril 2007 Johanne Roy, M.Sc. Inf. Chargée de projet Agence de la santé

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie obstructive LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie obstructive Actualisation Mars 2011 Ce document est téléchargeable

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2.

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2. Insuffisance respiratoire chronique Cas clinique 2. Monsieur D, 60 ans, vous est adressé pour dyspnée se majorant depuis 1 an. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif évalué à 30 paquets année, une

Plus en détail

I - Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.): II - Eléments à attester par un médecin-spécialiste en pneumologie:

I - Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.): II - Eléments à attester par un médecin-spécialiste en pneumologie: Annexe A: Modèle du formulaire pr demande initiale Formulaire pr demande initiale de rembrsement de la spécialité XOLAIR ( 3790000 chapitre IV de l AR du 21 décembre 2001) I - Identification du bénéficiaire

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 26 avril 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 26 avril 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 26 avril 2006 BECLOSPIN 400 microgrammes/1 ml, suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose Boîte de 20 récipients unidoses (CIP : 369 634-4) BECLOSPIN

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 Suite à la demande du ministre chargé de la Santé et de la Sécurité Sociale, la commission réexamine les spécialités suivantes : PNEUMOREL 0,2%, sirop 1 flacon

Plus en détail

Pré-requis: qu est-ce qu une maladie pulmonaire obstructive chronique? Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Pré-requis: qu est-ce qu une maladie pulmonaire obstructive chronique? Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Pré-requis: qu est-ce qu une maladie pulmonaire obstructive chronique? Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Classification des maladies respiratoires Grands types de maladies respiratoires

Plus en détail

Séminaire de DES de pneumologie du 6 décembre MALRIN Roxane

Séminaire de DES de pneumologie du 6 décembre MALRIN Roxane Séminaire de DES de pneumologie du 6 décembre 2013 MALRIN Roxane Introduction: Contexte: BPCO (Broncho pneumopathie chronique obstructive) est caractérisée par une limitation fonctionnelle respiratoire,

Plus en détail

Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)?

Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)? Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)? Document réalisé en collaboration avec le Docteur Marie-Laure Simon-Rigaud, pneumo-allergologue, service des explorations fonctionnelles

Plus en détail

ENSEMBLE POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DE LA MPOC

ENSEMBLE POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DE LA MPOC Rep é r a g e C o n f i r m a t i o n d i a g n o s t i c ENSEMBLE POUR LA PRÉVENTION ET LA GESTION DE LA MPOC Progra mme Visite 1 1 2 3 4 6 9 12 15 18 24 M é d e c i n d e f a m i ll e I n h a lo t h

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 22 juin 2005 ATROVENT 0,25 mg/1 ml ENFANTS, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose Boîte de 30 récipients unidoses de 1 ml (CIP

Plus en détail

Impact économique du remboursement total d un programme intensif de sevrage tabagique en France

Impact économique du remboursement total d un programme intensif de sevrage tabagique en France Impact économique du remboursement total d un programme intensif de sevrage tabagique en France Ellis Chan Karine Chevreul Isabelle Durand Zaleski 4ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique (EpiClin)

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 F A C U L T É D E M É D E C I N E Année 2016 n THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR GONZALEZ Anaïs Née le 13 mars 1986 à Paris XIIème Présentée et

Plus en détail

Le MPOC. Rafid Haidar Gatineau 2008

Le MPOC. Rafid Haidar Gatineau 2008 Le MPOC Rafid Haidar Gatineau 2008 Sommaire Definitions et Epidimiologie Facteurs de Risque Diagnostique Spirometrie Traitement de MPOC chronique Traitement d exacerbation MPOC Oxygene Achete pas un PC

Plus en détail

Alexandre CHABROL DES pneumo du 7/02

Alexandre CHABROL DES pneumo du 7/02 Alexandre CHABROL DES pneumo du 7/02 Rationnel Les exacerbations de l asthme durant la grossesse sont fréquentes et sont associées à une morbidité materno-fœtale importante. Chez les patientes asthmatique

Plus en détail

Mémoire du DIU de tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest

Mémoire du DIU de tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Mémoire du DIU de tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Evaluation de la pertinence et de la faisabilité de la mise en place d une démarche d accompagnement à l arrêt du tabac auprès

Plus en détail

Conditions de formation à la spirométrie

Conditions de formation à la spirométrie 1 Conditions de formation à la spirométrie Le présent document a été élaboré conjointement par la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) et ses groupes de travail BPCO et Fonction, la Fédération

Plus en détail

item 205 Bronchopneumopathie Chronique Obstructive

item 205 Bronchopneumopathie Chronique Obstructive item 205 Bronchopneumopathie Chronique Obstructive Figure 1 Orientation devant une symptomatologie de bronchite chronique Figure 2 : le rapport VEMS/CVF post-bd est mesuré à 50% (< 70%) en pré-bd et est

Plus en détail

Dépistage précoce des BPCO : Faut-il modifier les comportements? L actualité de Respir.com : Activités et chiffres clés

Dépistage précoce des BPCO : Faut-il modifier les comportements? L actualité de Respir.com : Activités et chiffres clés Mars 2007 ; N 2 Dépistage précoce des BPCO : Faut-il modifier les comportements? L actualité de Respir.com : Activités et chiffres clés Editeur / Geri-Communication 4 voie romaine - 33610 Canéjan info@respir.com

Plus en détail

Questions / Réponses

Questions / Réponses Parcours de soins Questions / Réponses PARTIE 1 : GENERALITES Q1. Qu'entend-on par parcours de soins? L amélioration de la qualité de la prise en charge clinique et thérapeutique et de l accompagnement

Plus en détail

Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités

Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités Prise en charge globale de la BPCO : identifier et gérer les co morbidités Pierre Régis BURGEL Hôpital Cochin, Paris Groupe Hospitalier COCHIN Vendredi 30 janvier 2009 Co morbidité: définition Autre pathologie

Plus en détail

FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE

FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE L actualisation des recommandations est justifiée par la baisse de circulation active du virus A(H1N1)v en France

Plus en détail

Module 11 - Edition Item 227 page 1 Copyright CMIT ITEM N 227 BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE OBJECTIFS TERMINAUX

Module 11 - Edition Item 227 page 1 Copyright CMIT ITEM N 227 BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE OBJECTIFS TERMINAUX Module 11 - Edition 2008 - Item 227 page 1 ITEM N 227 BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une bronchopneumopathie chronique obstructive II. Identifier les situations

Plus en détail

DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE A L AGE L ADULTE: ATTEINTE RESPIRATOIRE

DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE A L AGE L ADULTE: ATTEINTE RESPIRATOIRE DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE A L AGE L ADULTE: ATTEINTE RESPIRATOIRE Dr Romain LAZOR Centre de référence des maladies orphelines pulmonaires, Hôpital Louis Pradel, Hospices Civils de Lyon, et Service

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pour qui? Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine Anne GUILLAUMOT 26 Septembre 2009 L Education Thérapeutique du Patient atteint

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 4 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 4 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 4 janvier 2006 ALFALASTIN 33,33 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de poudre et flacon de solvant de 30 ml avec dispositif de transfert

Plus en détail

Parcours de soins BPCO

Parcours de soins BPCO Parcours de soins BPCO 65 iémes Journées Pharmaceutiques Internationales de Paris Dr Caroline Latapy 28/11/2014 1 Chef de projet au Service Maladies Chroniques et Dispositifs d Accompagnement des Malades

Plus en détail

Phénotypage des patients BPCO

Phénotypage des patients BPCO Phénotypage des patients BPCO Pierre-Régis BURGEL Hôpital Cochin, Paris Groupe Hospitalier COCHIN Définition de la sévérité de la BPCO Classification GOLD I : LÉGER II: MODÉRÉ III: SÉVÈRE IV: TRÈS SÉVÈRE

Plus en détail

Wirtz Gil Chef de clinique service de Pneumologie du nouvel Hôpital civil de Strasbourg

Wirtz Gil Chef de clinique service de Pneumologie du nouvel Hôpital civil de Strasbourg Wirtz Gil Chef de clinique service de Pneumologie du nouvel Hôpital civil de Strasbourg Degré de sévérité (tous : VEMS*/CVF** < 0,7) À RISQUE I : LÉGÈRE VEMS > 80% II : MODÉRÉE VEMS : 50-80% III : SÉVÈRE

Plus en détail

Les exacerbations de BPCO

Les exacerbations de BPCO Les exacerbations de BPCO Université de Batna Dr Djenfi Pr Djebbar 2015 INTRODUCTION Une des principales complications de la BPCO qui survient dans tous stades de gravité. C est une cause majeure de morbi-mortalité

Plus en détail

Education thérapeutique du patient

Education thérapeutique du patient Education thérapeutique du patient Applications aux pathologies respiratoires de l adulte (asthme, BPCO) et de l enfant Gérard PEIFFER et D.MULLER, I.PETITFRERE, C.ROBIN Pneumologues Pascal GOUILLY, et

Plus en détail

DEFINITION. Chronicité, Variabilité, Réversibilité

DEFINITION. Chronicité, Variabilité, Réversibilité ASTHME DEFINITION CLINIQUE : Crise de dyspnée, paroxystique, sifflante, volontiers nocturne, récidivante, réversible spontanément ou sous l effet du traitement. Chronicité, Variabilité, Réversibilité DEFINITION

Plus en détail

Une vision moderne de l épidémiologie de la BPCO

Une vision moderne de l épidémiologie de la BPCO C. H. U Hôpitaux de Bordeaux Une vision moderne de l épidémiologie de la BPCO Pr Chantal Raherison Service des Maladies Respiratoires, Bordeaux EA 3672 -ISPED La BPCO : une affection fréquente 3 millions

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mars 2010 QVAR AUTOHALER 100 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé Flacon de 200 doses (CIP : 351 606-9) TEVA SANTE béclométasone Liste

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Commission Paritaire Départementale

Commission Paritaire Départementale Contacts : + Rapide : par courriel depuis votre Espace Pro sur ameli.fr infirmières Par tél : 03 80 59 37 59 -du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30 Par courrier : Assurance maladie de

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme

Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme G U I D E A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Bronchopneumopathie chronique obstructive

Guide du parcours de soins Titre GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Bronchopneumopathie chronique obstructive Guide du parcours de soins Titre GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Bronchopneumopathie chronique obstructive FÉVRIER 2012 Guide téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de

Plus en détail

La BPCO chez les non fumeurs. Ari Chaouat Collège de Pathologie Respiratoire d Alsace 12 février 2011

La BPCO chez les non fumeurs. Ari Chaouat Collège de Pathologie Respiratoire d Alsace 12 février 2011 La BPCO chez les non fumeurs Ari Chaouat Collège de Pathologie Respiratoire d Alsace 12 février 2011 Cas Clinique M. RG né en 1946 Agriculteur: élevage et céréales jusqu en 1998 M. RG n a jamais fumé Dyspnée

Plus en détail

Le Dépistage de la BPCO

Le Dépistage de la BPCO Le Dépistage de la BPCO (par le médecin généraliste) François DEBSI Masseur-Kinésithérapeute CH Le Mans Août 2013 A. La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) 1. La maladie respiratoire 2. Les

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Asthme persistant sévère ALD 14 Insuffisance respiratoire chronique grave

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Asthme persistant sévère ALD 14 Insuffisance respiratoire chronique grave ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Asthme persistant sévère ALD 14 Insuffisance respiratoire chronique grave Janvier 2016 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

Inflammation systémique

Inflammation systémique Mécanismes d actions Inhalation de polluants Voies respiratoires et poumons Inflammation locale, stress oxydatif, réponse allergique Inflammation systémique Système nerveux autonome contrôle fonction cardiaque

Plus en détail

5 : EFR quand, comment, à quel âge?

5 : EFR quand, comment, à quel âge? 5 : EFR quand, comment, à quel âge? EFR indispensables pour Mesures, quantification de l obstruction bronchique Viser la normalisation de la fonction respiratoire par le traitement Discordances entre la

Plus en détail

Traitements de l asthme de l adulte

Traitements de l asthme de l adulte Traitements de l asthme de l adulte Pierre-Régis Burgel Service de Pneumologie, Hôpital Cochin Epidémiologie: prévalence de l asthme en France Population adulte : 5,8% en 2000 Plus élevée chez l enfant

Plus en détail

BPCO: prérequis Qu est-ce qu une maladie pulmonaire obstructive? Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

BPCO: prérequis Qu est-ce qu une maladie pulmonaire obstructive? Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon BPCO: prérequis Qu est-ce qu une maladie pulmonaire obstructive? Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Classification des maladies respiratoires Grands types de maladies respiratoires

Plus en détail

3 : Facteurs de risques, critères de sévérité, de contrôle et de gravité

3 : Facteurs de risques, critères de sévérité, de contrôle et de gravité 3 : Facteurs de risques, critères de sévérité, de contrôle et de gravité Faire la différence entre les termes Sévérité : Evaluation à long terme (6-12 mois) Elle se définit par la niveau de pression thérapeutique

Plus en détail

DEPISTAGE DE LA BPCO QUEL INTERET? DE LA MALADIE AU DEPISTAGE 06/05/2011 DÉFINITION AFFECTION GRAVE

DEPISTAGE DE LA BPCO QUEL INTERET? DE LA MALADIE AU DEPISTAGE 06/05/2011 DÉFINITION AFFECTION GRAVE DEPISTAGE DE LA BPCO QUEL INTERET? DR KHERBI DÉFINITION Maladie : - qui peut être prévenue et traitée, - caractérisée par : une obstruction chronique des voies aériennes non complètement réversible habituellement

Plus en détail

BPCO : exacerbations sources documentaires

BPCO : exacerbations sources documentaires BPCO : exacerbations sources documentaires AFSSAPS oct 2005 SPLF 1997, actualisée 2003 SPILF mai 2006++ Prescrire++ février 2004 [Rev Prescr 2004; 24 (247) : 127..] IDF sept 08 AMMPPU 25&26 sept 09 BPCO.

Plus en détail

CRISE D ASTHME. F.ADILA Service De Pneumologie HCA. Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine

CRISE D ASTHME. F.ADILA Service De Pneumologie HCA. Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine CRISE D ASTHME F.ADILA Service De Pneumologie HCA Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine Objectifs - Reconnaitre la crise d asthme - Evaluer sa sévérité - Traiter et prévenir la crise d asthme

Plus en détail

ASTHME : Plan du cours

ASTHME : Plan du cours ASTHME : Plan du cours Définitions : GINA, anatomique, fonctionnelle Epidémiologie L asthme au quotidien La crise d asthme: signes et traitement Facteurs déclenchants et/ou aggravants L asthme en état

Plus en détail

CONSOMMATION DE TABAC

CONSOMMATION DE TABAC CONSOMMATION DE TABAC Sandrine David, Dr Anne Tallec SOMMAIRE FAITS MARQUANTS ET ÉLÉMENTS DE PROSPECTIVE 277 Une prévalence du tabagisme quotidien en hausse, en particulier chez les adolescents 278 Un

Plus en détail