Télémédecine en EHPAD et médecine libérale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Télémédecine en EHPAD et médecine libérale"

Transcription

1 Télémédecine en EHPAD et médecine libérale DR PASCAL MEYVAERT MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD (GERSTHEIM, RHINAU), MEDECIN GENERALISTE, PRESIDENT AMCEAL, VICE-PRESIDENT FFAMCO- EHPAD, CHARGE DE MISSION TELEMEDECINE DE L UNION REGIONALE DES MEDECINS LIBERAUX D ALSACE CLINIQUE SAINTE BARBE, STRASBOURG,19 JUIN 2015

2 Concept : lutter contre le renoncement aux soins en EHPAD Constat : Renoncement aux avis spécialisés (fragilité, pénibilité) Retard de consultation par le médecin traitant (surcharge de travail, temps de visite, prescription téléphonique sans examen médical) Permanence des Soins : éviter les déplacements inutiles et les passages pénibles aux Urgences, maintien en EHPAD PERTE DE CHANCE, PERTE DE TEMPS (soignant/soigné), PENIBILITE, SOINS INADAPTES, FATALISME, DESORIENTATION, TROUBLES DU COMPORTEMENT,

3 Objectifs : Avis spécialisé pour tous sans déplacement Avis programmé du médecin traitant à son cabinet dans les 24h Diagnostic immédiat avec traitement adapté Mise en route rapide du traitement Confort du résident Respect du souhait du résident de garder son médecin Diminution du risque de décompensation du résident Faire participer les MEDECINS LIBERAUX! Economies de santé?

4 Usages médicaux possibles Projets médicaux des 12 Ehpad candidats Spécialité médicale Nb. Spécialité médicale Nb. Dermatologie / Suivi des plaies 8 Coordination 2 Urgences 6 Anesthésiologie 2 Psychiatrie / Comportement 6 Gastro-entérologie 2 Cardiologie 5 Néphrologie 1 Médecine générale 5 Neuropsychologie 1 Pneumologie 3 Neurologie 1 Soins palliatifs / Douleur 3 ORL 1 Gériatrie / Troubles locomoteurs 2 Ophtalmologie 1 Orthopédie 2 Diabétologie 1 4

5 Alsace - Télémédecine libérale en EHPAD Bilan depuis 17/10/2014, en date du 02/06/ maquettes pilotes concernées : 6 sites géographiques 8 télémédecins libéraux actifs : Médecine générale : 3 Dermatologie : 3 Radiologie, Imagerie médicale : 1 Psychiatrie : 1 62 télé-actes réalisés : En 7 mois, soit ~9 par mois Plus de 22 heures de prise en charge de patients à distance 23 minutes en moyenne (+/- 8 minutes) 90 % programmés Motifs principaux: Dermatologie (22) Médecine générale (20) Télé-échographie (14) Psychiatrie (6) Indicateurs qualité : 95 % patients satisfaits à très satisfaits 91 % patients «compliants» à très à l aise 95 % de télé-appariteurs satisfaits à très satisfaits 70 % d effecteurs avec un indice de confiance non dégradé

6 Résultats Adhésion et satisfaction des médecins libéraux effecteurs, en particulier des médecins traitants sur les sites de Bischwiller et de Gerstheim (échec sur le site de Woerth) Principales spécialités effectrices en médecine libérale : médecine générale, psychiatrie, dermatologie, médecine de coordination, hospitalisation à domicile Spécialités n ayant pas ou peu été effectrices : cardiologie (limitation des moyens financiers, manque de matériel), pneumologie (absence de demande), urgences et angéiologie (non incluses dans l expérimentation), odontologie (problème administratif), gastro-entérologie, chirurgie, anesthésiologie, rhumatologie, néphrologie (spécialités exclues car non prioritaires selon tutelles), diabétologie, neurologie, ophtalmologie, ORL (absence de candidats) Adhésion et satisfaction des résidents Enthousiasme des équipes (valorisation par projet avant-gardiste) Accès au dossier à distance pour les professionnels de santé Gain de temps (délai de RDV, préparation RDV, compte-rendus) Amélioration de l accès aux soins et de la qualité de soins Echanges confraternels

7 Perspectives Coup de frein par les autorités (article 36) avec exclusion de fait des médecins libéraux (rémunération démotivante, exclusion formelle des médecins généralistes) dans un contexte de maîtrise comptable des dépenses de santé Forte mobilisation des intervenants libéraux qui souhaitent poursuivre la télémédecine et l amplifier (autres spécialités, autres participants) Faut-il restreindre la télémédecine au secteur hospitalier ou médicosocial? (maintien du lien avec le médecin traitant et ses correspondants habituels) Une pratique d avenir prometteuse Abandonner la participation des soignants libéraux, c est revenir à ce contre quoi nous voulions lutter, le renoncement aux soins auxquels nos aînés devraient pourtant avoir accès

8 Merci pour votre attention Dr Pascal MEYVAERT Médecin généraliste à Gerstheim (67) Médecin coordonnateur dans les EHPAD de Gerstheim et de Rhinau (67) Président de l AMCEAL Vice-Président de la FFAMCO-EHPAD Chargé de mission télémédecine par l URML d Alsace

Alsace Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Alsace

Alsace Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Alsace Alsace Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Alsace Dr. Lise LORENTZ, Praticien hospitalier, CHD Bischwiller M. Aurélien MICHOT, Chef de projet télémédecine, GCS Alsace e-santé 1 Phase d expérimentation

Plus en détail

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015 Télémédecine Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014 Formation APHAL du 15 décembre 2015 Introduction : L article 36 s inscrit en prolongation des actions réalisées en 2013-2015 en EHPAD et dans

Plus en détail

Quelle prise en charge des pathologies aigues en EHPAD?

Quelle prise en charge des pathologies aigues en EHPAD? Quelle prise en charge des pathologies aigues en EHPAD? Congrès de la FNGG Octobre 2013 Docteur Stéphan MEYER Vice-président FFAMCO Professeur Thierry DANTOINE CHU de Limoges L Etablissement d Hébergement

Plus en détail

SPF SANTE PUBLIQUE SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

SPF SANTE PUBLIQUE SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT SPF SANTE PUBLIQUE SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT Direction générale Soins de Santé primaires et Gestion de Crise Commission d agrément des médecins généralistes Eurostation Bloc II

Plus en détail

QUESTIONNAIRE de la 2 ème vague d'enquête "le réseau professionnel du médecin généraliste et la coordination des soins"

QUESTIONNAIRE de la 2 ème vague d'enquête le réseau professionnel du médecin généraliste et la coordination des soins QUESTIONNAIRE de la 2 ème vague d'enquête "le réseau professionnel du médecin généraliste et la coordination des soins" Version finale (18/07/2007) Observatoire régional de la santé, Union régionale des

Plus en détail

Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016

Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016 Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016 LE CRDS MONTRÉALAIS 1. CONTEXTE 2. LE CRDS MONTRÉALAIS Rôles et objectifs Avantages Trajectoires des demandes de services

Plus en détail

STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE

STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE QU EST-CE QUE LA TÉLÉMÉDECINE? L article 78 de la loi Hôpital, patients, santé, territoires (HSPT) du 21 juillet 2009, a reconnu la télémédecine comme

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT 2012-2016 Projet médical Ambert - Thiers Attachement des deux Commissions Médicales des deux établissements au besoin de santé publique sur ce territoire. Projet

Plus en détail

#FASN LAB. La télémédecine dans le secteur médico-social. Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor

#FASN LAB. La télémédecine dans le secteur médico-social. Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor #FASN LAB La télémédecine dans le secteur médico-social Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor Anne-Alexandra Babu Evelyne Dufour-Fremin Chef de projet, GCS

Plus en détail

Livre Edition Notes. ORL : Collège ORL Masson Réédition mi-septembre KB ORL - Stomatologie - Chirurgie Maxillo-Faciale

Livre Edition Notes. ORL : Collège ORL Masson Réédition mi-septembre KB ORL - Stomatologie - Chirurgie Maxillo-Faciale Bloc 1 UE 4 : Perception, Système nerveux, Dermatologie Livre Edition Notes Neurologie : Cahier des ECN Neurologie Collège Neurologie KB Neurologie Med-Line Neurologie Collection des conférenciers Neurologie

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

LAB 3. L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées. - Directeur de l EHPAD Les Charmilles

LAB 3. L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées. - Directeur de l EHPAD Les Charmilles LAB 3 L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées Caroline DUBOIS Pierrick PENVEN Vincent COULIER Karl OPSOMER - Directrice GCS MATISS - Chef de projet GCS

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX Août 2016 Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX PLAN 1. PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT 2. MISSIONS GENERALES 3. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée #FASN LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée Animé par Yvon Marie-Sainte, directeur du GCSSIS de Martinique et Cécile Lagardère, Care Insight Jean-Luc Dr FANON,

Plus en détail

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE Comment améliorer les tensions dans les structures d urgence Dr Bénédicte Le Bihan- Dr Michel Thicoipe Le réseau territorial des urgences de Gironde : un axe

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014 L HOSPITALISATION A DOMICILE 4 décembre 2014 ZONE D INTERVENTION MONTASTRUC LA CONSEILLERE LEGUEVIN TOULOUSE prochainement VILLEFRANCHE QU EST-CE QUE L HAD? Une HOSPITALISATION alternative, polyvalente

Plus en détail

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Semaine bleue Auxerre 2013 LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES DEFINITION Ensemble des structures juxtaposées, coordonnées autour de la personne âgée, assurant «un continuum de prise en charge, sans rupture,

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

LES MEDECINS VOUS PARLENT DE LEURS PRATIQUES SUR NOTRE TERRITOIRE RENCONTRE ELUS / PROFESSIONNELS DE SANTE LE 12 FEVRIER 2016

LES MEDECINS VOUS PARLENT DE LEURS PRATIQUES SUR NOTRE TERRITOIRE RENCONTRE ELUS / PROFESSIONNELS DE SANTE LE 12 FEVRIER 2016 LES MEDECINS VOUS PARLENT DE LEURS PRATIQUES SUR NOTRE TERRITOIRE RENCONTRE ELUS / PROFESSIONNELS DE SANTE LE 12 FEVRIER 2016 PRESENTATION DU QUESTIONNAIRE Elaboré par des médecins généralistes : Dr Frédérique

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

Plan de classement des ouvrages

Plan de classement des ouvrages Plan de classement des ouvrages http://irfss-idf.croix-rouge.fr Émetteur : IRFSS IDF Centre de documentation 06/07/2011 ABP ANATOMIE, BIOLOGIE, PHYSIOLOGIE, IMMUNOLOGIE, GENETIQUE, PATHOLOGIE (généralités)

Plus en détail

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux CCECQA du 24 juin 2016 Pr Nathalie SALLES, Dr Marie-Neige VIDEAU Domicile EHPAD Dispositifs PAERPA Bordeaux Permanence téléphonique Télémédecine

Plus en détail

Perspectives professionnelles du parcours

Perspectives professionnelles du parcours Licence Appliquée en Sciences Infirmières Objectifs de la formation Le licencié en sciences infirmières aura pour mission d assumer la responsabilité de l'ensemble des soins infirmiers que requièrent la

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

Des supports d information patient pour renforcer votre image auprès des prescripteurs

Des supports d information patient pour renforcer votre image auprès des prescripteurs Des supports d information patient pour renforcer votre image auprès des prescripteurs Médecins libéraux et pharmaciens Faciliter l observance de vos spécialités Les blocs ordonnanciers Bloc de 25 ou 50

Plus en détail

santé d'arcachon pôle T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon

santé d'arcachon pôle  T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon Cadre de l'étude :. Pôle d Arcachon Missions :.Etude d'implantation.conception du système.définition du design produit.définition du design graphique.fabrication et mise en place 35 Typologie :.Signalétique

Plus en détail

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : DEMANDE DE LABELLISATION L instruction DGOS / PF2/2011/188 du 19 mai 2011 actualise le cahier des charges défini par la circulaire du

Plus en détail

LE REMPLACEMENT, PREMIER PAS VERS L INSTALLATION

LE REMPLACEMENT, PREMIER PAS VERS L INSTALLATION LE REMPLACEMENT, PREMIER PAS VERS L INSTALLATION Animateur : Dr Frédéric TRYNISZEWSKI, Secrétaire général de l URML-Alsace Dr Laura DENIER, Secrétaire Générale adjointe de l AGJIR Dr Florent HERZOG, Président

Plus en détail

DEPASSEMENTS D HONORAIRES ET ACCES AUX SOINS : LA SITUATION EN ALSACE. ATELIER D INFORMATION DEPASSEMENTS D HONORAIRES du.

DEPASSEMENTS D HONORAIRES ET ACCES AUX SOINS : LA SITUATION EN ALSACE. ATELIER D INFORMATION DEPASSEMENTS D HONORAIRES du. DEPASSEMENTS D HONORAIRES ET ACCES AUX SOINS : LA SITUATION EN ALSACE ATELIER D INFORMATION DEPASSEMENTS D HONORAIRES du 12 septembre 2008 12 septembre 2008 Communiqué de presse Dépassements d honoraires

Plus en détail

Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité

Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité Evaluation de l impact d un dispositif de Télémédecine (DTM) sur la prévention des hospitalisations aux urgences des résidents d EHPAD âgés

Plus en détail

Le médecin coordonnateur en EHPAD

Le médecin coordonnateur en EHPAD Le médecin coordonnateur en EHPAD Hier Aujourd hui Demain JF. Bernard,C. Levasseur, EPU «Quoi de Neuf en Gériatrie»? Rouen, 10 Avril 2014 JEAN F. BERNARD MISSION : IMPOSSIBLE Médecin Co en EHPAD avec la

Plus en détail

RETOUR EXPERIENCE V2014

RETOUR EXPERIENCE V2014 RETOUR EXPERIENCE V2014 Hôpital Saint Joseph Marseille Muriel TOUBOUL, Directeur Qualité Gestion des risques Relations avec les usagers Hôpital Saint Joseph - Marseille mtouboul@hopital-saint-joseph.fr,

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

J Médecine généraliste et spécialisée

J Médecine généraliste et spécialisée Appellations (Métiers courants) Allergologue Chirurgien / Chirurgienne Endocrinologue Gastro-entérologue Hématologue Médecin Anesthésiste Réanimateur -MAR- Médecin du sport Médecin généraliste Médecin

Plus en détail

Quel parcours de soins en psychiatrie et santé mentale pour les personnes âgées?

Quel parcours de soins en psychiatrie et santé mentale pour les personnes âgées? Quel parcours de soins en psychiatrie et santé mentale pour les personnes âgées? Organisation actuelle et perspective de filière géronto- psychiatrique Michel SABY, Directeur adjoint Dr Anne CLAUSTRE,

Plus en détail

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014 1 ers retours d expériences à 6 mois RIR Rappel contexte / interrégionalité Les régions de Basse-Normandie et du Languedoc-Roussillon portent un projet commun de téléexpertise, téléconsultation et téléassistance

Plus en détail

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION 7 ème Espace des Réseaux de Santé en Aquitaine & 5 ème Espace des Associations de Patients en Aquitaine 01/04/2011 Etat des

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Coordination des soins en médecine libérale

Coordination des soins en médecine libérale Coordination des soins en médecine libérale Dr. Hervé PIDOUX, médecin généraliste herve.pidoux@free.fr SOFOMEC, Carcassonne, 18 décembre 2014 Coordination des soins en médecine libérale introduction pourquoi.souhait

Plus en détail

fixant la liste des hôpitaux du canton de Fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

fixant la liste des hôpitaux du canton de Fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 31 mars 2008 fixant la liste des hôpitaux du canton de Fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 39 de la loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie (LAMal)

Plus en détail

RSV SZO Hôpital de Viège

RSV SZO Hôpital de Viège Liste hospitalière du canton du Valais A. Réseau Santé Valais (RSV) RSV SZO Hôpital de Viège Soins somatiques aigus - 111 lits Lits d attente - 1 à 2 lits (réduction progressive) - Soins intensifs - Chirurgie

Plus en détail

DEMANDE DE MODIFICATION D UN PLAN DE STAGE EN MEDECINE GENERALE. NOM ( figurant sur les documents d identité) :..

DEMANDE DE MODIFICATION D UN PLAN DE STAGE EN MEDECINE GENERALE. NOM ( figurant sur les documents d identité) :.. RESERVÉ À L ADMINISTRATION DATED INTRODUCTION :.. DEMANDE DE MODIFICATION D UN PLAN DE STAGE EN MEDECINE GENERALE NOM ( figurant sur les documents d identité) :.. Prénom : Rue, numéro :. Code postal, localité

Plus en détail

PLAIES & CICATRISATION

PLAIES & CICATRISATION PLAIES & CICATRISATION Une équipe à votre service L Hospitalisation à domicile Santé Service Bayonne et Région dispose d une équipe formée spécifiquement à la cicatrisation des plaies aiguës ou chroniques.

Plus en détail

D.E.S Spécialités Médicales

D.E.S Spécialités Médicales D.E.S Spécialités Médicales Anatomie et cytologie pathologiques. A) Sept semestres dans des services agréés pour le diplôme d études spécialisées d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins cinq

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 Machecoul Challans St Gilles Croix de Vie Les orientations du projet médical : Organiser et adapter le parcours de soins aux besoins de la personne âgée Améliorer la programmation

Plus en détail

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé 11.04.2016 P. ASSYAG PLAN Etat des lieux Les jeunes médecins et l installation Les innovations / les nouvelles technologies

Plus en détail

NOR : MESH A. (Journal officiel du 20 mars 1998)

NOR : MESH A. (Journal officiel du 20 mars 1998) Arrêté du 11 mars 1998 relatif au concours national de praticien hospitalier et à l'examen des candidatures à la fonction de praticien hospitalier associé au titre de l'année 1998 NOR : MESH9820932A (Journal

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT

Plus en détail

R E C T E U R, D O Y E N, Prof. dr. Vasile Astarastoaie Prof. dr. Doina Azoicai Secrétaire en chef de la Faculté, Gabriela Cuciureanu

R E C T E U R, D O Y E N, Prof. dr. Vasile Astarastoaie Prof. dr. Doina Azoicai Secrétaire en chef de la Faculté, Gabriela Cuciureanu No. 1 ère année 009 / 0 1 er CYCLE PAR ANNÉE Ier semestre ( semaines) IIe semestre ( semaines) Cours T.p. Crédits Cours T.p. Crédits Cours T.p. Crédits 1. ANATOMIE EMBRYOLOGIE MG1.1.1 60 170 11 0 0 5 0

Plus en détail

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition :

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition : R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION I. L'hôpital public : Définition : Établissement public de santé, investi d une mission de service public hospitalier reposant sur 3 grand principes : égalité

Plus en détail

Bilan du concours CNPH - session 2008

Bilan du concours CNPH - session 2008 Bilan du concours CNPH - session 2008 (AO AOÛT 2009 - Département Concours, Mobilité, Développement Professionnel - cellule statistique du CNG) Chaque année, un concours national de praticien des établissements

Plus en détail

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis http://reseau-sante-portlouis.org Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis ASSEMBLEE GENERALE DU 6 MAI 2008 LES OBJECTIFS DU RESEAU Informer les personnes, les familles, les professionnels

Plus en détail

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés.

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. A Duruflé, C Le Meur, MP Reillon, N Clerc, H Angot, S Sabarots, B Nicolas Pôle Saint Hélier, Rennes

Plus en détail

RSV SZO Hôpital de Viège

RSV SZO Hôpital de Viège Liste hospitalière du canton du Valais A. Réseau Santé Valais (RSV) Conseil d'etat Mandat de prestations Approuvé le 14 décembre 2011 RSV SZO Hôpital de Viège Soins somatiques aigus - 111 lits Lits d attente

Plus en détail

Modification 65 à l Accord-cadre

Modification 65 à l Accord-cadre 272 À l intention des médecins spécialistes 25 février Modification 65 à l Accord-cadre Assurance responsabilité professionnelle Les représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux et de

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital, patients, santé,

Plus en détail

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS Hôpital de demain : quelles perspectives Venise, 3 décembre 2010 www.anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES Définition : Sont désignées comme dépendantes dans ce questionnaire, les personnes âgées qui ont besoin d être aidées pour effectuer des

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Groupement Hospitalier de Territoire BRESSE HAUT BUGEY

DOSSIER DE PRESSE Groupement Hospitalier de Territoire BRESSE HAUT BUGEY DOSSIER DE PRESSE Groupement ospitalier de Territoire CENTRE OSPITALIER DE BOURG-EN-BRESSE Présentation du Groupement hospitalier de territoire Depuis le mois de juillet 2016, un nouveau dispositif de

Plus en détail

PEM 2016 en spécialités: année faste pour la psychiatrie et misérable pour la radio-oncologie

PEM 2016 en spécialités: année faste pour la psychiatrie et misérable pour la radio-oncologie PEM 2016 en spécialités: année faste pour la psychiatrie et misérable pour la radio-oncologie Par Denis Méthot le 26 janvier 2016 Les plans d effectifs médicaux (PEM) 2016 finalement publiés en janvier

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD + La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Thèse professionnelle Mastère en Management de la santé et des industries pharmaceutiques Maxime Camguilhem Promotion 3 2008-2009 18

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

L agrément en médecine générale

L agrément en médecine générale L agrément en médecine générale Dr Michel VERMEYLEN Président Association des Médecins de Famille Woluwe-Saint-Lambert, le 20 mars 2013 Sommaire Critères de qualification pour l obtention de l agrément

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés. Parcours de santé et affections cardio-vasculaires

Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés. Parcours de santé et affections cardio-vasculaires Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés Parcours de santé et affections cardio-vasculaires Intervenants : Dr Jean-Etienne Touze, cardiologue, réadaptation cardiaque, hôpital privé Clairval (Marseille)

Plus en détail

DE S ANTÉ. Eléments de diagnostic régional : > Besoins de santé et parcours de santé P ROJET R ÉGIONAL

DE S ANTÉ. Eléments de diagnostic régional : > Besoins de santé et parcours de santé P ROJET R ÉGIONAL Eléments de diagnostic régional : > Besoins de santé et parcours de santé DIAGNOSTIC > Offre de soins de premier recours > Offre de soins spécialisés > Santé des personnes âgées et handicapées Octobre

Plus en détail

70 % ont des échanges avec les hôpitaux, 40 % ont signé une ou des conventions

70 % ont des échanges avec les hôpitaux, 40 % ont signé une ou des conventions RECENSEMENT et ETUDE des collaborations entre CENTRES de SANTE et HÔPITAUX SYNTHÈSE DES RÉSULTATS En juillet 2013 la FNCS a soumis à ses adhérents un questionnaire afin de recenser - Les collaborations

Plus en détail

CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE

CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE LIVRET D ACCUEIL Madame, Monsieur, Ce livret contient des informations destinées

Plus en détail

DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME

DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME PROGRAMME DÉTAILLÉ UE 1 ÈRE ANNÉE L1S1 S1 NOM MATIERES TOTAL COURS TP/TD personnel PHYSIQUE 28 5 23 UE1 Biophysique 1 BIOMATHEMATIQUES 192 28 5 23 BIOPHYSIQUE 40 8 32

Plus en détail

CHIFFRES CLES

CHIFFRES CLES CHIFFRES CLES 2009 www.chu-clermontferrand.fr CHIFFRES CLES 2009 activites de soins Origine géographique des patients Etablissement de proximité 63 % des patients hospitalisés du CHU sont originaires du

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

GUIDE DE L'INFIRMIERE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE

GUIDE DE L'INFIRMIERE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE 1 GUIDE DE L'INFIRMIERE D'ACCUEIL ET D'ORIENTATION CONSULTATION DE MEDECINE GENERALE LIBERALE PATIENTS SE PRESENTANT SPONTANEMENT AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Relève à priori de la consultation de

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Le TCEM (Troisième Cycle des Etudes Médicales)

Le TCEM (Troisième Cycle des Etudes Médicales) Le TCEM (Troisième Cycle des Etudes Médicales) Les ECN on connaît tous, mais qu est- ce qui nous attend après? 1 La procédure de choix ou prise de tête estivale post- concours La procédure de choix, c'est

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand La Filière Gérontologique du grand Clermont Etat des lieux Le

Plus en détail

Situation au 01/08/2008. Statistiques sur les utilisateurs de

Situation au 01/08/2008. Statistiques sur les utilisateurs de Situation au Statistiques sur les utilisateurs de 1. Croisssance en nombre d utilisateurs DocCheck est le portail Web No 1 pour les professionnels de la santé en Europe. DocCheck est une plateforme de

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

Autorisation par la CNIL

Autorisation par la CNIL PMSI-HAD - Programme de Médicalisation des Systèmes d'information relatif à l' Hospitalisation A Domicile Responsable(s) : Agence Technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) Date de modification

Plus en détail

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 1 RAPPEL DES TEXTES Décret 22 Fév 2007 Arrêté 27 Fév 2007 Arrêtés 16 Mars et 25 Avril 2007 Décret 30 Avril 2007 Circulaire du 5 octobre 2007 + annexes Modèle

Plus en détail

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT ORIGINALITES D UNE PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE Docteur Agnès MICHON 12 décembre 2016 Vivre ensemble l autisme CRA Limousin

Plus en détail

INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES

INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE ONCOLOGIE Fédération de Neurologie Mazarin Service du Pr. Delattre GH Pitié-Salpêtrière ORIGINES DU PROJET 2000 : Visite du Brain Tumor Center à London, Ontario

Plus en détail

Déploiement de la conciliation médicamenteuse Intégration dans les activités de pharmacie clinique. Expérience du CHU de Nîmes

Déploiement de la conciliation médicamenteuse Intégration dans les activités de pharmacie clinique. Expérience du CHU de Nîmes Déploiement de la conciliation médicamenteuse Intégration dans les activités de pharmacie clinique Expérience du CHU de Nîmes Roux Clarisse Pharmacien CHU Nîmes 2 Liens d intérêt Aucun lien d intérêt Présentation

Plus en détail

Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière

Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière Pharmacie clinique: Intérêt pour le patient et la profession infirmière Anne Spinewine Pharmacien clinicien, Dr Sc Pharm Université catholique de Louvain CHU Mont-Godinne et Centre de Pharmacie Clinique

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE

REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE ENQUETE DE PREVALENCE GUIDE METHODOLOGIQUE NOVEMBRE 2011 APPUI TECHNIQUE : MURIEL PEFAU APPUI METHODOLOGIQUE : DR CAROLINE BERVAS GROUPE DE TRAVAIL AYANT PERMIS D ELABORER

Plus en détail

Agence nationale du DPC

Agence nationale du DPC Organisme Titre Description U.M.F.C.S. Unité Mixte de Formation Continue en Santé de Marseille FORMATION CONTINUE MULTIDISCIPLINAIRE A LA «CONCILIATION DES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX (CTM) Référence Agence

Plus en détail

Prise en charge des personnes âgées

Prise en charge des personnes âgées Prise en charge des personnes âgées Dr Michel Varroud-Vial Novembre 2016 Les hôpitaux de proximité contribuent à l amélioration du parcours du patient, notamment des personnes âgées Ils coopèrent pour

Plus en détail

L urgentiste doit-il être un spécialiste de tout?

L urgentiste doit-il être un spécialiste de tout? L urgentiste doit-il être un spécialiste de tout? Pr Jeannot Schmidt Strasbourg, 24 avril 2010 L urgentiste à travers l approche universitaire en France Le passé : Des diplômes universitaires Le présent

Plus en détail