1. LA RIPISYLVE : Un trait d union entre l eau et la terre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. LA RIPISYLVE : Un trait d union entre l eau et la terre"

Transcription

1 1. LA RIPISYLVE : Un trait d union entre l eau et la terre Définition de la ripisylve : La ripisylve (étymologiquement du latin rippa «rive» et sylva «forêt») est définie comme l'ensemble des formations boisées présentes sur les rives d'un cours d eau. Les rives étant ici définies comme l'étendue du lit majeur du cours d'eau non submergé jusqu'à la zone délimitée par le niveau d étiage. Les ripisylves représentent des formations linéaires le long de petits cours d'eau sur une largeur maximale de 25 à 30 mètres. Si la végétation s'étend sur une largeur de terrain inondable plus importante le terme de forêts alluviales est alors préféré. Un écotone étant une zone de transition écologique entre deux écosystèmes, la ripisylve est un exemple d'écotone ayant fonction de corridor biologique. Outre les espèces des deux milieux qu'elle sépare, elle abrite ou nourrit des espèces spécifiques, voire endémiques de ce milieu comme le castor, le martin-pêcheur, la loutre, là où le territoire leur permet encore d exister. Composition de la ripisylve : Une ripisylve est dite «équilibrée» lorsqu elle est composée d'arbres de tous les âges et de 3 strates : Strate herbacée Strate arbustive Strate arborescente Figure n 2 : Schéma de la ripisylve et zonation illustrée ci-après. 10

2 A). La strate herbacée, avec par exemple : massettes, joncs, laîches, poacées Figure n 3 : Les différentes strates B). La strate arbustive, avec par exemple : saules C). La strate arborescente, avec par exemple : frênes, aulnes 11

3 C est l'association des systèmes radiculaires des végétaux rivulaires qui maintient la terre des berges à toutes les échelles. Par exemple : Si un arbre est seul à tenir la berge, l'eau va peu à peu faire partir les fines particules de terre et le déstabiliser. De la même manière, s il n'y a que de l'herbe sur la berge, l'érosion finira par faire s'écrouler un pan entier de la berge. Rôles et effets de la ripisylve sur l'eau et les cours d'eau : Effets sur la quantité : La ripisylve freine les écoulements de la lame d'eau. La rétention des eaux, en particulier lors des crues, préserve les terrains riverains et les zones en aval, en différant leur propagation. Lors de la décrue, l'effet «frein» fonctionne en ralentissant les eaux d'inondation qui retournent plus lentement vers le cours d'eau. Ainsi la crue débordante provoque moins de dégâts tant sur les terrains inondés que sur les secteurs situés plus en aval. Ces milieux constituent aussi des zones inondables, sans porter préjudice aux activités humaines. Effets sur l'érosion : En freinant les écoulements mais aussi en créant un réseau dense de racines qui fixent les matériaux constituant les berges, la couverture végétale limite l'érosion, qu'elle soit due à l'action directe du courant ou à l'action du ruissellement lors de la décrue. Cependant, il ne faut pas oublier que la rivière tend à dépenser son énergie en transportant des matériaux. Il est donc nécessaire de garder à la rivière des espaces de mobilité où elle pourra effectuer ce travail de mobilisation de matériaux. L'effet «frein» participe aussi à cette dissipation de l'énergie. Figure n 4 : Photo d une érosion de berge menaçant la route à proximité immédiate Effets sur la qualité de l'eau : Les berges constituent des zones tampons entre cours d'eau et vallée. La végétation a un rôle de filtre des matières en suspension, flottantes ou provenant des terrains voisins. Les eaux de ruissellement de surface traversent les boisements qui fixent, utilisent ou permettent la transformation des polluants organiques, préservant ainsi la qualité de l'eau des nappes et des cours d'eau. Pour les eaux de nappe, le système radiculaire de la ripisylve, la fonge et les bactéries qui y sont associées (symbiotes ou non) constituent aussi un filtre efficace contre certains polluants (phosphates et nitrates d'origine agricole ou urbaine, radionucléides, etc). La température de l'eau est régulée par l'ombrage. Une température élevée se traduit par une baisse du taux de concentration en oxygène. La décomposition de la matière organique par les micro-organismes présents dans l'eau est très consommatrice d'oxygène. Il convient donc de maintenir un bon équilibre entre zones ombragées et éclairées pour garantir une température basse, gage d'un bon taux d'oxygène. La prolifération de plantes aquatiques et d'algues, souvent synonyme d'eutrophisation, peut être aussi régulée par l'ombrage. L'entretien doit donc viser à maintenir le couvert végétal en ménageant des alternances d'ombre et de lumière. 12

4 Effets vis-à-vis de la faune : Les berges des rivières sont des habitats essentiels pour de nombreuses espèces d insectes, d'amphibiens, reptiles, oiseaux et mammifères inféodés aux milieux aquatiques. La végétation leur apporte la nourriture, les abris contre les intempéries et les prédateurs ainsi que les zones de reproduction, indispensables à leur développement. De plus, le cordon végétal que constitue la ripisylve assure l'effet corridor indispensable aux espèces aquatiques et rivulaires pour se déplacer en fonction des nécessités du moment et/ou lors des migrations annuelles. Ces mêmes boisements rivulaires, par leur grande variabilité de forme et de composition floristique, participent à la création d'une mosaïque d'habitats favorables au maintien d'une grande diversité biologique. Pour les habitants de la rivière (poissons, insectes), les racines et les radicelles servent d'abri (vis-à-vis du courant et des prédateurs) et parfois de support de ponte. D'autre part, l'ombre portée sur la rivière semble rassurante pour de nombreuses espèces qui réduisent leur activité en pleine lumière. Elle permet aussi de garder l'eau assez fraîche en été (essentiel pour les salmonidés) et de limiter le colmatage de frayères par des algues. Effets sur le paysage : Les paysages liés à l'eau sont parmi les plus attractifs. Les fonds de vallée sont façonnés par les cours d'eau. Bien souvent le cours d'eau n'est pas visible directement, c'est le ruban végétal qui marque sa présence. Par ailleurs ce ruban structure le paysage de la vallée en reliant des entités dispersées. La ripisylve participe donc à la qualité du cadre de vie. Il est important de noter que le développement d une haie continue et de grande taille pose des problèmes pour le tourisme fluvial (difficultés d accès, absence de vue sur le paysage, milieu fermé..). Figure n 5 : Variété de paysages et d écosystème le long du cours d eau Rôle économique : Les bords de cours d'eau, grâce à la présence de l'eau et à la fertilité des sols due aux apports et dépôts de limons lors des crues, sont des territoires très productifs en biomasse. Les espèces ligneuses (noyers, érables, frênes, merisiers ) qui colonisent ces milieux peuvent être à forte valeur économique. 13

5 Par ailleurs une forte demande des activités de loisirs s oriente vers les milieux aquatiques (promenade, baignade, sports aquatiques, pêche, chasse ). L attractivité de ces milieux est directement liée à la présence et à la structuration de la végétation. Figure n 6 : Les activités économiques le long du cours d eau 14

GUIDE PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE LA VEGETATION DES BERGES D UN COURS D EAU

GUIDE PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE LA VEGETATION DES BERGES D UN COURS D EAU GUIDE PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE LA VEGETATION DES BERGES D UN COURS D EAU INTRODUCTION La végétation de berge, appelée ripisylve correspond à la haie de bordure de cours d eau composée d arbres et arbustes.

Plus en détail

Définitions générales

Définitions générales Dynamique fluviale et hydromorphologie Les unités hydromorphologiques Le lit mineur désigne La partie du cours d eau comprise entre les berges, dans laquelle l intégralité de l écoulement s'effectue en

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT RENATURALISER LA RIVE

POURQUOI ET COMMENT RENATURALISER LA RIVE POURQUOI ET COMMENT RENATURALISER LA RIVE La rive est un milieu vital très riche et diversifié. Elle est composée d herbes, d arbustes et d arbres variés. Les lacs et les cours d eau NE PEUVENT ÊTRE EN

Plus en détail

Travaux de restauration des écosystèmes de la Garonne en aval d un barrage hydroélectrique

Travaux de restauration des écosystèmes de la Garonne en aval d un barrage hydroélectrique Travaux de restauration des écosystèmes de la Garonne en aval d un barrage hydroélectrique Pamplona, el 24 de septiembre 2008 Biodiversidad y Restauración de Ecosistemas fluviales La Garonne de piémont

Plus en détail

La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état

La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état La dynamique fluviale, à l origine de la biodiversité et du bon état Réalisation : Corinne Forst - mars 2010 Qu est ce qu un cours d eau? Le cours d eau recueille les eaux des pluies et des sources d un

Plus en détail

RIVIÈRES L'ENTRETIEN DES. intervenir? en martinique. Quand et comment. Direction de l Environnement de l Aménagement et du Logement de Martinique

RIVIÈRES L'ENTRETIEN DES. intervenir? en martinique. Quand et comment. Direction de l Environnement de l Aménagement et du Logement de Martinique L'ENTRETIEN DES RIVIÈRES en martinique Quand et comment intervenir? Direction de l Environnement de l Aménagement et du Logement de Martinique Ministère de l'environnement, de l Énergie et de la Mer Les

Plus en détail

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux?

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux? Inter profession biologique de Normandie Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? vous accompagne Action soutenue par Réussir son introduction de produits biologiques locaux

Plus en détail

PARTIE AVAL DU BRAMONT PROJET D AMENAGEMENT

PARTIE AVAL DU BRAMONT PROJET D AMENAGEMENT PARTIE AVAL DU BRAMONT PROJET D AMENAGEMENT AMENAGEMENTS PISCICOLES SUR LA PARTIE TERMINALE DU BRAMONT INTRODUCTION : Le Bramont est un affluent rive gauche du Lot, faisant partie du domaine salmonicole.

Plus en détail

Pour tout renseignement, contactez

Pour tout renseignement, contactez Le SMAGE des Gardons (Syndicat Mixte pour l Aménagement et la Gestion Equilibrée des Gardons) regroupe 120 communes adhérentes et le Conseil général du Gard, unis pour la gestion des Gardons et ses affluents

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DURABLE DES MILIEUX RIVERAINS LES BONIFICATIONS NÉCESSAIRES AU RNI

AMÉNAGEMENT DURABLE DES MILIEUX RIVERAINS LES BONIFICATIONS NÉCESSAIRES AU RNI AMÉNAGEMENT DURABLE DES MILIEUX RIVERAINS LES BONIFICATIONS NÉCESSAIRES AU RNI Louis Bélanger Faculté de foresterie et de géomatique Université Laval LES MILIEUX FORESTIERS RIVERAINS Trois grands enjeux

Plus en détail

La gestion raisonnée des bords de route

La gestion raisonnée des bords de route Fiche technique n 2 L'arbre et l'eau L arbre et l eau sont inséparables et intimement liés. Tandis que l eau nous rappelle son caractère indomptable, que l on s inquiète de la qualité, du manque ou de

Plus en détail

Problématique érosion-ruissellement : Quels enjeux et quelles solutions?

Problématique érosion-ruissellement : Quels enjeux et quelles solutions? Problématique érosion-ruissellement : Quels enjeux et quelles solutions? 21 ème Journée Rivière Villeneuve l archevêque - 22/09/2015 La problématique érosion/ruissellement Définitions de ces phénomènes

Plus en détail

L'exercice de la compétence GEMAPI - aménagement de bassin versant

L'exercice de la compétence GEMAPI - aménagement de bassin versant L'exercice de la compétence GEMAPI - aménagement de bassin versant Page 1 La compétence GEMAPI Article L211-7 du code l environnement : Les collectivités territoriales et leurs groupements ainsi que les

Plus en détail

Modifiez le style des sous-titres du masque. Atelier présenté par: Manon Couture Biologiste - aménagiste

Modifiez le style des sous-titres du masque. Atelier présenté par: Manon Couture Biologiste - aménagiste Modifiez le style des sous-titres du masque Atelier présenté par: Manon Couture Biologiste - aménagiste 10-08-11 Mission de COPERNIC ou Corporation pour la promotion de l environnement de la rivière Nicolet

Plus en détail

Pontrieux PLAN LOCAL D URBANISME. Ville de. Département des Côtes d Armor Inventaire des zones humides

Pontrieux PLAN LOCAL D URBANISME. Ville de. Département des Côtes d Armor Inventaire des zones humides Département des Côtes d Armor Ville de Pontrieux PLAN LOCAL D URBANISME 6.7. Inventaire des zones humides Révision du P.L.U. prescrite le: 9 mars 2009 Débat sur le P.A.D.D. organisé au sein du Conseil

Plus en détail

L'entretien d'un ruisseau

L'entretien d'un ruisseau L'entretien d'un ruisseau Sommaire : Le cours d'eau. Comment et quels arbres faut-il couper? Les espèces non désirables. Le cours d'eau. «Le cours d'eau, je l'utilise, je le respect, je l'entretien.» «Si

Plus en détail

Quel paysage au service de la protection biologique des cultures légumières?

Quel paysage au service de la protection biologique des cultures légumières? 4 ième Rencontres du végétal 16 et 17 Janvier 2007 Angers Quel paysage au service de la protection biologique des cultures légumières? Maarten van Helden, ENITA Bordeaux, UMR Santé Végétale Guillaume Pain,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL GENERAL HAUTES-PYRENEES

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL GENERAL HAUTES-PYRENEES CONSEIL GENERAL HAUTES-PYRENEES Vendredi 20 décembre 2013 Pose de la 1 ère pierre de la déviation de Cadéac Un chantier routier de 5 millions d euros Après bien des années de difficultés, le projet de

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Haute Somme. Résultats de l enquête menée auprès des communes

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Haute Somme. Résultats de l enquête menée auprès des communes Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Haute Somme Résultats de l enquête menée auprès des communes Les communes du SAGE de la Haute Somme ont été sollicitées de juillet à septembre 2008 pour

Plus en détail

Milieux humides de nos forêts

Milieux humides de nos forêts Milieux humides de nos forêts Réserve de biosphère du mont Saint Hilaire Geneviève Poirier Ghys, Centre de la Nature du mont Saint Hilaire Centre de la Nature du mont Saint Hilaire Organisme sans but lucratif

Plus en détail

Guide national sur l entretien de cours d eau, à compléter et adapter au niveau local. Entretenir un cours d eau

Guide national sur l entretien de cours d eau, à compléter et adapter au niveau local. Entretenir un cours d eau Guide national sur l entretien de cours d eau, à compléter et adapter au niveau local Entretenir un cours d eau Les parties à adapter localement ont été surlignées en gris. Les guides locaux pourront être

Plus en détail

Coûts de restauration hydromorphologiques des cours d eau

Coûts de restauration hydromorphologiques des cours d eau Préservation et restauration des milieux aquatiques Coûts de restauration hydromorphologiques des cours d eau Coûts de référence Les indices et les coefficients utilisés dans certaines formules de coûts

Plus en détail

Guide sur l entretien des cours d eau

Guide sur l entretien des cours d eau Département de la Dordogne Guide sur l entretien des cours d eau L'eau et les cours d'eau constituent un bien commun et une ressource essentielle pour l'activité et le développement des territoires, nécessitant

Plus en détail

ÉROSION DES BERGES EN MILIEU AGRICOLE

ÉROSION DES BERGES EN MILIEU AGRICOLE ÉROSION DES BERGES EN MILIEU AGRICOLE Par Lisanne Chauvette, coordonnatrice régionale à la gestion des cours d eau, MRC de Drummond De façon tout à fait naturelle, les forces générées par le passage des

Plus en détail

Les milieux humides. La réglementation. Comité Multipartite sur la gestion des fumiers et de l agriculture durable en Chaudière-Appalaches

Les milieux humides. La réglementation. Comité Multipartite sur la gestion des fumiers et de l agriculture durable en Chaudière-Appalaches Les milieux humides La réglementation Comité Multipartite sur la gestion des fumiers et de l agriculture durable en Chaudière-Appalaches 7 novembre 2007 1. Le cadre légal Loi sur la qualité de l environnement,

Plus en détail

Les fonctions de la haie...les fonctions de la haie

Les fonctions de la haie...les fonctions de la haie Les fonctions de la haie...les fonctions de la haie La haie, amélioration de la qualité de l'eau et des sols Bonification et protection des sols : pompe à nutriments, la haie les restitue aux cultures

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue PAU le 03 décembre 2014 1 1 2 Calendrier procédure d élaboration du PLUi Eté 2010 Printemps 2011 Fin 2011 Mars 2014 Novembre 2014 Janvier 2015

Plus en détail

Étude d'une zone inondable des Avalats à St-Juéry

Étude d'une zone inondable des Avalats à St-Juéry Étude d'une zone inondable des Avalats à St-Juéry Après la visite du site, nous avions relevé sur Geoportail une zone à modéliser sur une longueur de 500 m par 900 m : Vue aérienne de cette zone Comment

Plus en détail

Stabilisation de talus riverain le long de la rivière Richelieu entre la rue Bernard-Pilon et l autoroute 20

Stabilisation de talus riverain le long de la rivière Richelieu entre la rue Bernard-Pilon et l autoroute 20 Soirée publique d information Stabilisation de talus riverain le long de la rivière Richelieu entre la rue Bernard-Pilon et l autoroute 20 17 février 2016 Contenu de la présentation 1 Contexte, objectifs

Plus en détail

La biodiversité au lycée Arthur Rimbaud de Sin Le Noble

La biodiversité au lycée Arthur Rimbaud de Sin Le Noble La biodiversité au lycée Arthur Rimbaud de Sin Le Noble I/ Explications de la biodiversité : A. Définition de la biodiversité La biodiversité est un terme générique pour désigner la diversité et la richesse

Plus en détail

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface

Activité 1 : Les caractéristiques du sol, un écosystème naturel de surface Connaissances Le sol est le produit des interactions entre biosphère, lithosphère et atmosphère. Le sol est un écosystème caractérisé par une faune et une flore singulière permettant un recyclage de la

Plus en détail

Jeu sérieux «Construire et préserver» - Module 2 : Le marais de la Virvée Annexe 1 : Schémas des écosystèmes

Jeu sérieux «Construire et préserver» - Module 2 : Le marais de la Virvée Annexe 1 : Schémas des écosystèmes Jeu sérieux «Construire et préserver» - Module 2 : Le marais de la Virvée Annexe 1 : Schémas des écosystèmes Ce document présente sous la forme de schémas, les interactions existant au sein des 3 écosystèmes

Plus en détail

Les cours d eau non navigables et la végétation

Les cours d eau non navigables et la végétation Les cours d eau non navigables et la végétation Service Technique Provincial Cellule Cours d eau Nathalie FONDER La Province de Namur en quelques chiffres Superficie : 3.666 km² (environ 1/5 de la Wallonie)

Plus en détail

Aménagment du bief et de la Manse entre l étang et la rue du moulin

Aménagment du bief et de la Manse entre l étang et la rue du moulin Aménagment du bief et de la Manse entre l étang et la rue du moulin Le bras de rivière, qui s écoule depuis l étang jusque la rue du moulin, était en très mauvais état : Les berges étaient constituées

Plus en détail

CALENDRIER DES TRAVAUX

CALENDRIER DES TRAVAUX CALENDRIER DES TRAVAUX Phase 1 SEPTEMBRE 2010 À MAI 2011 Construction d un échangeur (rond-point) entre la RD15 et la Durance Phase 2 AVRIL 2011 À DÉCEMBRE 2012 Construction du nouveau pont Phase 3 MAI

Plus en détail

Les Espaces Verts en Milieu Urbain. Mathilde Lemonnier 3e année ENSAIA Spécialité Sciences et Génie de l Environnement

Les Espaces Verts en Milieu Urbain. Mathilde Lemonnier 3e année ENSAIA Spécialité Sciences et Génie de l Environnement Les Espaces Verts en Milieu Urbain Mathilde Lemonnier 3e année ENSAIA Spécialité Sciences et Génie de l Environnement Introduction II.La Nature par rapport à la ville Les possibilités de nature en ville

Plus en détail

Projet de Promotion et Développement du Génie-Végétal sur les rivières de Guadeloupe

Projet de Promotion et Développement du Génie-Végétal sur les rivières de Guadeloupe Projet de Promotion et Développement du Génie-Végétal sur les rivières de Guadeloupe Vendredi 20 mars 2015 Séminaire de programmation OUTRE-MER (ONEMA) 1 Marie ROBERT CONTEXTE REGION Gestion des cours

Plus en détail

PRATIQUES AGROFORESTIÈRES

PRATIQUES AGROFORESTIÈRES PROGRAMME PILOTE D APPUI À LA MULTIFONCTIONNALITÉ DE L AGRICULTURE FICHE D INFORMATION PRATIQUES AGROFORESTIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE Au cours des dernières décennies, l intensification et la spécialisation

Plus en détail

La permaculture, un mouvement qui repose sur une éthique

La permaculture, un mouvement qui repose sur une éthique La permaculture, un mouvement qui repose sur une éthique La permaculture est née dans les années 1970 à l initiative de deux australiens, Bill Mollisson et David Holmgren, qui cherchaient à mettre en place

Plus en détail

FICHE 1 : PLANTATION EN BORDURE DES COURS D EAU

FICHE 1 : PLANTATION EN BORDURE DES COURS D EAU FICHE 1 : PLANTATION EN BORDURE DES COURS D EAU En milieu agricole, le règlement sur les exploitations agricoles (REA) impose aux producteurs agricoles de conserver une bande riveraine non cultivée ni

Plus en détail

Projet de Valorisation des friches en milieu agricole

Projet de Valorisation des friches en milieu agricole Projet de Valorisation des friches en milieu agricole Valérie D. Dufour, biologiste et Amélie Rodier, tech. faune Club conseil Profit-eau-sol 2 décembre 2014 Plan de la présentation 1. Les projets de biodiversité

Plus en détail

3.17 ESPÈCES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement. INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement

3.17 ESPÈCES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement. INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement ESPÈCES INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de l aménagement du territoire Service de l économie rurale

Plus en détail

Les bandes riveraines

Les bandes riveraines Les bandes riveraines Plan de la présentation 1. Les définitions 2. Les types de cours d eau 3. La classification des vivants 4. L eau brunâtre: Pourquoi? Les milieux aquatiques et terrestres Définitions:

Plus en détail

ENTRETENIR UN COURS D EAU

ENTRETENIR UN COURS D EAU ENTRETENIR UN COURS D EAU L eau et les cours d eau constituent un bien commun et une ressource essentielle pour l activité et le développement des territoires, nécessitant une gestion équilibrée et durable.

Plus en détail

Evénement transfrontalier: écosystèmes côtiers et eaux de transition dans l'espace Manche

Evénement transfrontalier: écosystèmes côtiers et eaux de transition dans l'espace Manche Evénement transfrontalier: écosystèmes côtiers et eaux de transition dans l'espace Manche La liste ci-dessous reflète les problématiques identifiées lors des ateliers régionaux sur les écosystèmes côtiers

Plus en détail

Vallée alluviale de la Moselle sauvage de Virecourt

Vallée alluviale de la Moselle sauvage de Virecourt Fiche P.1 54 et 88 Vallée alluviale de la Moselle sauvage de Virecourt à Chamagne PRESERVATION Ecocomplexe alluvial Objectif : Préserver à long terme par la maîtrise foncière le dernier secteur sauvage

Plus en détail

C est quoi la «bio»diversité?

C est quoi la «bio»diversité? 4.18 La diversité C est quoi la «bio»diversité? La biodiversité est le nombre d espèces différentes qui vivent dans une région donnée. Par exemple un lac, un marais salé. Que sont les facteurs qui détermine

Plus en détail

Outils règlementaires associés à la continuité sédimentaire dans les cours d eau

Outils règlementaires associés à la continuité sédimentaire dans les cours d eau Outils règlementaires associés à la continuité sédimentaire dans les cours d eau Claire-Cécile Garnier Direction de l eau et de la biodiversité Bureau des milieux aquatiques LOGOS DCE : Annexe V Elément

Plus en détail

Aménagement de l Ancien Moulin sur la commune de Châlette-sur-Loing dans le cadre de la continuité écologique

Aménagement de l Ancien Moulin sur la commune de Châlette-sur-Loing dans le cadre de la continuité écologique Aménagement de l Ancien Moulin sur la commune de Châlette-sur-Loing dans le cadre de la continuité écologique Note synthétique préalable à l ouverture d une enquête publique 68, rue de l Aqueduc - 75010

Plus en détail

Trame Verte et Bleue Les berges de Maine : vers la «nature» en ville

Trame Verte et Bleue Les berges de Maine : vers la «nature» en ville Trame Verte et Bleue Les berges de Maine : vers la «nature» en ville Proposé par Weiling LI et Sylvie DEGRANGES Master 2 DYNATERP/ Paysages et Médiation, 2011 Introduction Rôles et fonctions des espaces

Plus en détail

Table ronde 2 Quels outils disponibles pour la mise en œuvre de la GEMAPI? Actions à mener pour faire converger GEMA et PI Accompagnement proposé

Table ronde 2 Quels outils disponibles pour la mise en œuvre de la GEMAPI? Actions à mener pour faire converger GEMA et PI Accompagnement proposé Table ronde 2 Quels outils disponibles pour la mise en œuvre de la GEMAPI? Actions à mener pour faire converger GEMA et PI Accompagnement proposé Actions à mener pour faire converger GEMA et PI par Nathalie

Plus en détail

Claude Duchaîne. Une ceinture verte, Volet municipalité. Un patrimoine à protéger 1

Claude Duchaîne. Une ceinture verte, Volet municipalité. Un patrimoine à protéger 1 Claude Duchaîne Une ceinture verte, un patrimoine à protéger Volet municipalité Un patrimoine à protéger 1 Une ceinture verte Le concept de «ceinture verte» a débuté dans les années 50 dans le but de prévenir

Plus en détail

VILLE DE NEUILLY-SUR- MARNE. Plan Local d'urbanisme 1. Rapport de Présentation. VI. Résumé non technique

VILLE DE NEUILLY-SUR- MARNE. Plan Local d'urbanisme 1. Rapport de Présentation. VI. Résumé non technique VILLE DE NEUILLY-SUR- MARNE Plan Local d'urbanisme 1. Rapport de Présentation VI. Résumé non technique PROJET ARRETE PAR DELIBERATION DU 30 MAI 2013. Contenu du rapport de présentation INTRODUCTION 1.

Plus en détail

PLAN DE GESTION DE LA BRÉVENNE, DE LA TURDINE ET DE LEURS AFFLUENTS

PLAN DE GESTION DE LA BRÉVENNE, DE LA TURDINE ET DE LEURS AFFLUENTS PLAN DE GESTION DE LA BRÉVENNE, DE LA TURDINE ET DE LEURS AFFLUENTS Entretien et restauration de la ripisylve Gestion des atterrissements Aménagement et arasement de seuil ENTRETIEN ET RESTAURATION DE

Plus en détail

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE LA PASSE À POISSONS D AUCHY LES HESDIN www.eau-artois-picardie.fr LA TERNOISE Longueur principale 41,5 km Débit moyen annuel à Hesdin 4,5 m³/s

Plus en détail

Quebec. Aménagement et protection des ruisseaux en forêt privée AM É NAG E M E N T D E S B O I S É S E T GUIDES TECHNIQUES

Quebec. Aménagement et protection des ruisseaux en forêt privée AM É NAG E M E N T D E S B O I S É S E T GUIDES TECHNIQUES GUIDES TECHNIQUES AM É NAG E M E N T D E S B O I S É S E T T E R R E S P R I V É S P O U R L A F AU N E 8 Aménagement et protection des ruisseaux en forêt privée INTRODUCTION Dans les zones agroforestières

Plus en détail

Les jardins pluviaux. Association des Bassins Versants de la grande et Petite Rivière Tracadie inc. Équipe des Bassins Versants de Tracadie

Les jardins pluviaux. Association des Bassins Versants de la grande et Petite Rivière Tracadie inc. Équipe des Bassins Versants de Tracadie Association des Bassins Versants de la Grande et Petite Rivière Tracadie inc. 2016 Les jardins pluviaux Équipe des Bassins Versants de Tracadie Association des Bassins Versants de la grande et Petite Rivière

Plus en détail

Guide de protection de la tortue des bois et de ses habitats

Guide de protection de la tortue des bois et de ses habitats Guide de protection de la tortue des bois et de ses habitats Invitez la faune chez vous Les oiseaux de proie 1 Qui est la tortue des bois? La tortue des bois est l une des sept espèces de tortues d eau

Plus en détail

Qu est-ce-qu une forêt?

Qu est-ce-qu une forêt? 1 L écosystème Qu est-ce-qu une forêt et qu est-ce-que l écosystème forestier? 1 La forêt fut le premier milieu protégé (forêt de Fontainebleau en 1849). Elle représente «la nature» par excellence. Les

Plus en détail

Agriculture et biodiversité

Agriculture et biodiversité Agriculture et biodiversité Formation «Savoir accompagner les agriculteurs vers un équilibre entre préservation de la biodiversité et production» - 27, 28, 29 septembre 2010 - FRCIVAM Bretagne Définition

Plus en détail

«La Rivière m a dit» Dossier d animations autour de l eau proposées par FNE 04

«La Rivière m a dit» Dossier d animations autour de l eau proposées par FNE 04 Dossier d animations autour de l eau proposées par FNE 04 Présentation et déroulement des séances La campagne nationale " La rivière m'a dit " et l outil pédagogique qui l'accompagne ont été créés par

Plus en détail

Impact de la sylviculture sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes lotiques

Impact de la sylviculture sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes lotiques Impact de la sylviculture sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes lotiques Cours d eau forestiers - Généralités Petits mais nombreux Liens (réciproques) intimes avec l écosystème forestier

Plus en détail

Guide Technique RIPISYLVE. La gestion & l entretien

Guide Technique RIPISYLVE. La gestion & l entretien Guide Technique RIPISYLVE La gestion & l entretien AVRIL 2011 LES RIPISYLVES SONT LES FORÊTS NATURELLES DES ZONES HUMIDES ET DES COURS D EAU Des forêts adaptées à des sols régulièrement érodés, engorgés

Plus en détail

Rôle de la bande. Importance de la bande. riveraine. Marie-Andrée Fallu, Ph.D. Agente de liaison. Forum sur le bandes riveraines

Rôle de la bande. Importance de la bande. riveraine. Marie-Andrée Fallu, Ph.D. Agente de liaison. Forum sur le bandes riveraines Rôle de la bande riveraine i Partie I Importance de la bande riveraine Marie-Andrée Fallu, Ph.D. Agente de liaison scientifique Forum sur le bandes riveraines Bonaventure, 10 mai 2008 Source : David Bird

Plus en détail

Comment réduire l impact du franchissement des petits cours d eau lors de l exploitation forestière?

Comment réduire l impact du franchissement des petits cours d eau lors de l exploitation forestière? LIFE+ Nature Continuité écologique, gestion intégrée de bassins versants et faune patrimoniale associée (2011-2015) Comment réduire l impact du franchissement des petits cours d eau lors de l exploitation

Plus en détail

Pré-étude écologique d aménagement foncier

Pré-étude écologique d aménagement foncier Pré-étude écologique d aménagement foncier 22 octobre 2013 Documents supra-communaux Les objectifs prioritaires du SDAGE sont les suivants : préserver les zones humides et la biodiversité, protéger la

Plus en détail

Projet de Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS Garonne-Ariège

Projet de Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS Garonne-Ariège Projet de Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS Garonne-Ariège Situé au sud de l agglomération toulousaine, le territoire de la confluence Garonne-Ariège, s étend sur un linéaire d une vingtaine de kilomètres

Plus en détail

Etude pour la restauration hydromorphologique et la continuité écologique de la Tude, de la Dronne charentaise, de leurs affluents et astiers (16)

Etude pour la restauration hydromorphologique et la continuité écologique de la Tude, de la Dronne charentaise, de leurs affluents et astiers (16) Pour les statistiques, la Tude, la Dronne et leurs principaux affluents ont été scindés en plusieurs sousbassins homogènes : La Tude La Dronne Les affluents de la Tude Les affluents de la Dronne dont l

Plus en détail

[La revalorisation des Barthes d Ilbaritz] Quartier Polo-Beyris Réunion publique du 20/09/2016 Compte-rendu

[La revalorisation des Barthes d Ilbaritz] Quartier Polo-Beyris Réunion publique du 20/09/2016 Compte-rendu [La revalorisation des Barthes d Ilbaritz] Quartier Polo-Beyris Réunion publique du 20/09/2016 Compte-rendu Objet de la réunion : La réunion avait pour objet : D expliquer l intérêt et les spécificités

Plus en détail

Acteurs locaux à réunir autour de cette thématique. Agroforestieres

Acteurs locaux à réunir autour de cette thématique. Agroforestieres Cartographie Acteurs locaux à réunir autour de cette thématique des formations Agroforestieres DES ENJEUX CONVERGENTS Agriculture Une aubaine pour la faune sauvage Constat : On observe trop souvent une

Plus en détail

Fiche L : Solutions contre l artificialisation et l érosion des berges des étangs

Fiche L : Solutions contre l artificialisation et l érosion des berges des étangs Fiche L : Solutions contre l artificialisation et l érosion des berges des étangs Définition En géomorphologie, l érosion est le processus de dégradation et de transformation du relief qui est causé par

Plus en détail

Site Natura Haute Vallée du Lignon (FR ) Comité de Pilotage du 27 Juin Salle polyvalente de Chaudeyrolles

Site Natura Haute Vallée du Lignon (FR ) Comité de Pilotage du 27 Juin Salle polyvalente de Chaudeyrolles Site Natura 2000 Haute Vallée du Lignon (FR 8301088) Comité de Pilotage du 27 Juin 2012 Ordre du jour Les rappels... 5' Les objectifs et propositions de mesures 20' Le programme d'actions décliné en fiches

Plus en détail

La forêt, CONSEIL RÉGIONAL DU NORD-PAS DE CALAIS 151, AVENUE DU PRÉSIDENT HOOVER LILLE CEDEX

La forêt,  CONSEIL RÉGIONAL DU NORD-PAS DE CALAIS 151, AVENUE DU PRÉSIDENT HOOVER LILLE CEDEX La forêt, en prendre soin parce qu on en a besoin www.nordpasdecalais.fr CONSEIL RÉGIONAL DU NORD-PAS DE CALAIS 151, AVENUE DU PRÉSIDENT HOOVER 59555 LILLE CEDEX DIRECTION DE LA COMMUNICATION - NOVEMBRE

Plus en détail

DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL D UNE EXPLOITATION

DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL D UNE EXPLOITATION DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL D UNE EXPLOITATION PIERRE LEGLIZE, CATHERINE SIRGUEY LABORATOIRE SOLS ET ENVIRONNEMENT Projet professionnalisant ENSAIA 2011-2013 Contexte du projet Une commande de Terre de

Plus en détail

Localisation du bassin versant de l Huisne

Localisation du bassin versant de l Huisne Localisation du bassin versant de l Huisne Région: Basse-Normandie Département de l Orne Le secteur de l AAPPMA représente un linéaire d environ 160 km de cours d eau Présentation de l AAPPMA de la Truite

Plus en détail

PLA BIODIVERSITÉ EN MILIEU AGRICOLE:

PLA BIODIVERSITÉ EN MILIEU AGRICOLE: PLA BIODIVERSITÉ EN MILIEU AGRICOLE: De la rotation des cultures à la multifonctionnalité Samuel Comtois, agronome Conseiller en agroenvironnement Club Techno-Champ 2000 et club RAAC projet Partenaire

Plus en détail

Aménagement forestier durable en Haute Etchemin. Présenté par : Vanessa Duclos, Biologiste M.Sc. Coordonnatrice de projets multiressources

Aménagement forestier durable en Haute Etchemin. Présenté par : Vanessa Duclos, Biologiste M.Sc. Coordonnatrice de projets multiressources Aménagement forestier durable en Haute Etchemin Présenté par : Vanessa Duclos, Biologiste M.Sc. Coordonnatrice de projets multiressources Plan de la présentation 1. Notre organisme 2. Le projet 3. Le sous-bassin

Plus en détail

Gestion des forêts dans la RNR des îles du Haut - Rhône

Gestion des forêts dans la RNR des îles du Haut - Rhône Gestion des forêts dans la RNR des îles du Haut - Rhône La plaine de Brégnier-Cordon: un espace de divagation offert au fleuve Rhône Belley Bugey Brégnier-Cordon Les Avenières Canal de dérivation Barrage

Plus en détail

Volet X. PRECONISATIONS DU SAGE ALLIER AVAL Enjeu n 8 du SAGE Allier Aval

Volet X. PRECONISATIONS DU SAGE ALLIER AVAL Enjeu n 8 du SAGE Allier Aval Volet X Préserver et restaurer la dynamique fluviale de la rivière en mettant en œuvre une gestion différenciée suivant les secteurs Objectif XN Action X N.N : Intervention générale sur l ensemble du site

Plus en détail

Aménagements de réhabilitation du Dadon aval Dossier photographique

Aménagements de réhabilitation du Dadon aval Dossier photographique Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique «Le Villaret» 2092, route des Diacquenods 74370 SAINT-MARTIN BELLEVUE Syndicat Mixte Interdépartemental d Aménagement du Chéran

Plus en détail

AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE

AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE HENRI-NOËL RUIZ COLLOQUE DEVENIR MÉTROPOLE SOUTENABLE AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE 1 AUDIAR L agence d urbanisme Un lieu de dialogue pour un projet partagé

Plus en détail

L effet filtre de la végétation

L effet filtre de la végétation L effet filtre de la végétation Les matériaux grossiers déposés par les crues ont pour effet de «casser» l énergie hydraulique. Si l obstacle est ajouré, comme dans le cas d un tas de branches, l énergie

Plus en détail

3 Processus et formes d érosion

3 Processus et formes d érosion 3 Les formes d érosion généralités 3 Processus et formes d érosion 3-1 Formes liées à la dynamique fluviale 3-2 Formes liées à la dynamique glaciaire 3-3 Formes liées au vent 3-4 Formes liées à la dynamique

Plus en détail

Aménagement écosystémique

Aménagement écosystémique Aménagement écosystémique Dérogation à la répartition des coupes en mosaïque: prise 2 Annie Belleau, DCAR-08 TGIRT Rouyn -Norand a, 4 juin 2014 Nouvelle approche d organisation spatiale des coupes Maintien

Plus en détail

L entretien des cours d eau en Indre-et-Loire : les bons réflexes

L entretien des cours d eau en Indre-et-Loire : les bons réflexes L'entretien des cours d'eau est une obligation, qui doit être mise en œuvre dans le respect d une gestion équilibrée et durable de ces écosystèmes fragiles. L entretien des cours d eau en Indre-et-Loire

Plus en détail

Des forêts à durée de vie plus ou moins longues

Des forêts à durée de vie plus ou moins longues Des forêts à durée de vie plus ou moins longues Dans la partie inférieure des cours d eau, comme c est le cas pour la Moselle, la hauteur des inondations, leur fréquence et leur durée sont les principaux

Plus en détail

Trace écrite séance 3. Réponses séance 3. BILAN : Rôle de la forêt

Trace écrite séance 3. Réponses séance 3. BILAN : Rôle de la forêt S23 L évolution d un environnement géré par l Homme : la forêt L importance de la biodiversité. Séance 1 : Les trois rôles de la forêt pour l'homme La fonction sociale La fonction économique Le fonction

Plus en détail

Aménagements d hydraulique douce FICHES TECHNIQUES

Aménagements d hydraulique douce FICHES TECHNIQUES Aménagements d hydraulique douce FICHES TECHNIQUES La bande enherbée Les haies Les bandes tassées Les diguettes végétales ou fascines Les fossés La Bande enherbée - Freiner les ruissellements - Améliorer

Plus en détail

Des arbres et haies en grandes cultures, Quels intérêts pour ces SIE?

Des arbres et haies en grandes cultures, Quels intérêts pour ces SIE? Journée thématique du réseau rural sur la biodiversité fonctionnelle en grandes cultures 8/11/2016 Des arbres et haies en grandes cultures, Quels intérêts pour ces SIE? La Mission haies est soutenue par

Plus en détail

Mise en œuvre de la politique de restauration des continuités piscicoles et sédimentaires. Comité EDATER 77 le 10 décembre 2013

Mise en œuvre de la politique de restauration des continuités piscicoles et sédimentaires. Comité EDATER 77 le 10 décembre 2013 Mise en œuvre de la politique de restauration des continuités piscicoles et sédimentaires Comité EDATER 77 le 10 décembre 2013 Présentation Contexte global Objectifs de la restauration Contexte réglementaire

Plus en détail

Plan d actiond BIODIVERSITE EN VILLE Volet «Pollinisateurs» Volet «Trames vertes urbaines»

Plan d actiond BIODIVERSITE EN VILLE Volet «Pollinisateurs» Volet «Trames vertes urbaines» Plan d actiond BIODIVERSITE EN VILLE 2014 2020 Volet «Pollinisateurs» Volet «Trames vertes urbaines» Enjeux 1. Biodiversité La ville, un écosystème particulier àenrichir Diversification des espèces animales

Plus en détail

Cérémonie de remise de prix 56 ème concours départemental des villes et villages fleuris

Cérémonie de remise de prix 56 ème concours départemental des villes et villages fleuris Cérémonie de remise de prix 56 ème concours départemental des villes et villages fleuris 2014 AMÉNAGEMENTS ECOLOGIQUES ET BIODIVERSITÉ Pascal ASPE Terre vivante Campagne pour le fleurissement, Vif, 17

Plus en détail

Inventaire des zones humides Commune de Loctudy

Inventaire des zones humides Commune de Loctudy Inventaire des zones humides Commune de Loctudy 36 communes 550 km² 75000 habitants 530 km de cours d'eau Compétences Syndicat mixte: reconquérir la qualité de l eau et des milieux aquatiques Inventorier

Plus en détail

Guide de plantation et d entretien des haies champêtres

Guide de plantation et d entretien des haies champêtres Guide de plantation et d entretien des haies champêtres Calendrier de plantation Année 1 Août à septembre Décembre à fin février Printemps / Été Préparation du sol Plantation Arrosage si temps sec Année

Plus en détail

Charly-Oradour. Plan Local d Urbanisme. Projet d Aménagement et de Développement Durables

Charly-Oradour. Plan Local d Urbanisme. Projet d Aménagement et de Développement Durables Charly-Oradour Plan Local d Urbanisme Document provisoire au 9 septembre 2011 Projet d Aménagement et de Développement Durables - Approbation de la révision par D.C.M. du 18 mars 2014 - Approbation de

Plus en détail

Judith Kirby Aménagiste du territoire

Judith Kirby Aménagiste du territoire Judith Kirby Aménagiste du territoire www.canardsquebec.ca 15 juin 2006 Présentation Pourquoi conserver les milieux humides? Qu est-ce qu un milieu humide? Les biens et services écologiques Les pertes

Plus en détail

Aménagement aquatique de la rivière Bouteille à Saint-Bruno-de-Kamouraska. Travaux 2006.

Aménagement aquatique de la rivière Bouteille à Saint-Bruno-de-Kamouraska. Travaux 2006. Aménagement aquatique de la rivière Bouteille à Saint-Bruno-de-Kamouraska. Travaux 2006. N/Réf. autorisation : 7430-01-01-0169000 Marc Fleury 32, Place des Lilas, Rimouski (Québec), G5M 1B9 Tél. et fax

Plus en détail

CIRCONSTANCES CONSTATATIONS

CIRCONSTANCES CONSTATATIONS Vendredi 20 février 2015 Monsieur le Président de la Fédération Pour la pêche et la protection Du milieu aquatique du Puy-de-Dôme. Objet : Rapport sur pollution : Barrage de La Bourboule du 13 Février

Plus en détail

Effacement de seuil. David MONNIER Onema 16/05/2014

Effacement de seuil. David MONNIER Onema 16/05/2014 Effacement de seuil David MONNIER Onema 16/05/2014 Définitions Seuil = petits ouvrages (H

Plus en détail

Nous n'en avons pas toujours conscience mais les villes sont des réservoirs importants de biodiversité. Petits animaux et végétaux y abondent.

Nous n'en avons pas toujours conscience mais les villes sont des réservoirs importants de biodiversité. Petits animaux et végétaux y abondent. Nous n'en avons pas toujours conscience mais les villes sont des réservoirs importants de biodiversité. Petits animaux et végétaux y abondent. Cette variété de la faune et de la flore est une richesse

Plus en détail