L utilisation des Agrégats d enrobés en France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L utilisation des Agrégats d enrobés en France"

Transcription

1 L utilisation des Agrégats d enrobés en France Enjeux et aspect techniques DTer Centre-Est Auteur :S Moreira

2 Recyclage des agrégats d enrobés La loi du 13 Juillet 1992, relative à l élimination des déchets, limite depuis Juillet 2002 le stockage des seuls déchets n ayant pas fait l objet de valorisation matière ou énergétique : «il faut valoriser les déchets par réemploi, recyclage ou toute autre action visant à obtenir à partir de déchets, des matériaux réutilisables» Elle a été complétée depuis par deux circulaires : Circulaire du 15 février 2000 sur la planification de la gestion des déchets du BTP : «les installations de recyclage et de valorisation mises en place contribueront à la mise sur le marché de ces nouveaux matériaux» Circulaire du 18 juin 2001 relative à la gestion des déchets du réseau routier national 2

3 Recyclage des agrégats d enrobés Définition Les agrégats d enrobés sont des matériaux granulaires provenant du fraisage ou du concassage/criblage d enrobés bitumineux issus de la démolition de chaussées, ainsi que des surplus de centrales d enrobage. Pas uniquement les Fraisats! 3

4 Recyclage des agrégats d enrobés texte en vigueur Ancienne norme française NF P : Caractérisation des agrégats d'enrobés pour recyclage à chaud en centrale remplacée par : NF P Mélanges bitumineux - Spécifications de matériaux - Partie 8 Agrégats d'enrobés NF EN Maîtrise de la production Guide CFTR Utilisation des normes enrobés à chaud Possibilité offertes par les normes enrobés Pas de limite; seulement, si taux > 10%, respect des spécifications liant final si demandé (cf. normes enrobés) Circulaire 18 juin 2001 des Ministères Environnement et Équipement Circulaire du directeur des infrastructures de transport concernant le recyclage de fraisats lors des travaux de chaussées (09 février 2009) La convention d engagement volontaire (2009) 4

5 Circulaire 18 juin 2001 des Ministères Environnement et Equipement Il n'y a aucun inconvénient technique à réutiliser, dans la limite de 10%, des agrégats d'enrobés Dans ce cas, autorisation de ne pas effectuer les études de caractérisation des agrégats et de formulation (si étude de formulation 100% granulats naturels) de cet enrobé Règle applicable aux enrobés de fondation, base et liaison tous trafics de couche de roulement: - bétons bitumineux semi-grenus en couche de roulement sous trafic T1 - bétons bitumineux minces en couche de roulement sous trafic T3 5

6 Circulaire RRN 2009 concernant le recyclage de fraisats Objectifs principaux: mieux valoriser les fraisats en les faisant passer du statut de déchet au statut de matériau ; augmenter la part des fraisats dans les matériaux hydrocarbonés ; accroître la production de matériaux réutilisables en chaussées routières. 6

7 Circulaire RRN 2009 concernant le recyclage de fraisats Les dispositions adoptées sur le réseau routier national : 1. Autoriser systématiquement l'incorporation de 10% d'agrégats dans les formulations d'enrobé (cf. circulaire du 18 juin 2001) ; 2. Pour les chantiers avec fraisage, réutiliser les fraisats obtenus à hauteur de 20 % minimum dans la formule des enrobés qui seront mis en œuvre (niveau dans la chaussée, trafic, caractérisation des fraisats) ; 3. Intégrer, dans les marchés, des critères de notation des offres des entreprises en fonction du taux de recyclage (variantes en f. % ) ; 4. mieux prendre en compte les solutions avec un fraisage des couches existantes (rechargement ou fraisage, prise en compte des aspects environnementaux, techniques et financiers) ; 5. renseigner 4 indicateurs pour rendre compte quantitativement despratiques de recyclage ( tonnage d'enrobés mis en oeuvre, tonnage d'agrégats produit, tonnage de ceux-ci valorisé en chaussées et dans d'autres usages, tonnage total d'agrégats consommés) ; 6. mettre en place au sein des DIR une gestion des agrégats d'enrobés (réflexion sur la gestion et la valorisation de cette ressource traçabilité) 7

8 Les enjeux du recyclage EN France: 40 millions de tonnes d'enrobés produites par an ; 7 millions de tonnes d'agrégats récupérées par an ; Sur cette quantité, moins de 60% sont recyclées en centrale, (soit 4 million de tonnes) ; 23 % en ,20 million de tonnes recyclées in situ à 100 % ; Une vérité que nous devons partager : Avec km (tous gestionnaires confondus) la route représente un extraordinaire gisement de matériaux bitumineux. 8

9 Les enjeux du recyclage Les filières de recyclage des agrégats d'enrobés Chantier de rabotage (fraisats, croûtes d'enrobés ou rebus de fabrication = agrégats) ; Sortie du chantier : 60% recyclés mais 40 % non recyclés! Non recyclés utilisés en : sous-couche routière, remblais de carrière, centre de stockage classe III et décharge sauvage = stockage définitif; Recyclés orientés vers un stockage temporaire : centre de recyclage, dépôt d'agence ou centrale d'enrobage ; Recyclage en centrale fixe ou mobile + bitume et granulats d'apport = fabrication du nouvel enrobé (à chaud ou tiède) Recyclage in situ à 100 % + émulsion ou mousse de bitume et granulats de correction (à froid, couche de roulement non recyclée in situ) 9

10 Les enjeux du recyclage Atteindre un recyclage de 100 % des routes Economiser les ressources naturelles non renouvelables (produits de carrières et produits du raffinage) ; Mieux valoriser les matériaux issus de la déconstruction routière + recyclage des déchets des TP ; un recyclage équivalent à 4 millions de tonnes (10 % de la production nationale) représentent une économie de la production de 10 carrières de taille moyenne ( T x 10) et de la production annuelle de bitume d'une raffinerie de pétrole de taille moyenne ( T/an) ; Continuer à se rapprocher des niveaux de recyclage pratiqués dans d'autres pays (Allemagne 82 %, E.U. 80 %, Hollande 80 %) et de celui de la directive européenne 2008/98/CE qui fixe un minimum de 70 % d'ici à 2020 ; Continuer l utilisation à Moyen Taux ( 10 à 30%) et développer les forts taux (> à 30 %) => guide recyclage à moyen et fort taux! 10

11 Les enjeux du recyclage La distribution de la ressource Les principales ressources sont dans les zones fortement urbanisées où les chantiers de rénovation et la densité de chaussées sont plus importants. C est donc là qu on trouve les plates-formes importantes de recyclage Les chantiers autoroutiers de restructuration lourde sont également générateurs de fraisats, réutilisés en direct et à taux moyen et fort (de 25% à 50%), avec fraisage sélectif pour recyclage dans les couches de surface (ex : BBDr => BBTM 25% AE) 11

12 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Collecte et tri déchets chantiers routiers et postes Elaboration : - concassage - criblage Identification Réemploi en centrale, à chaud ou à froid 12

13 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Identification des agrégats d enrobés, Norme NF EN D : dimension du plus gros granulat dans les agrégats d enrobés, en millimètres U : dimension de l agrégat d enrobés Désignation : U AE d/d: exemple : 40 AE 0/8mm : Agrégats d enrobés dont la dimension du plus gros granulat est 8 mm et les morceaux d enrobé ont une taille maximale de 40 mm. Notion de lot d agrégats d enrobés 13

14 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Avant propos national de la Norme NF EN

15 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Avant propos national de la Norme NF EN A documenter et déclarer Matériaux étrangers(nf EN ):visuel,enrobé/autres Type (pur, modifié, dur) et teneur en liant Granularité moyenne et D UAE agrégat Lorsque demandé Origine des agrégats Caractéristiques liant: péné ou TBA moyen du lot Type et propriétés des granulats Homogénéité: fuseau granulo, mini et maxi ou écart-type % liant, péne ou TBA 15

16 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi NF EN Spécifications Matériaux étrangers Définition Groupe 1: béton de ciment, matériaux de sous-couche (non compris les granulats naturels), métaux, Groupe 2: matériaux synthétiques, bois, plastiques. Les pourcentages sont pondéraux: 16

17 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Echantillonnage et essais La quantité du lot doit être précisée. nombre d échantillons - n = tonnage du lot divisé par 500 t, arrondi au chiffre supérieur, avec un minimum de 5 échantillons - Valeurs: moyenne, mini et maxi Cas des ajouts d agrégats d enrobés en faible pourcentage - < 10 % dans couches de roulement ou < 20 % pour les couches de liaison et d assise - => fréquence d échantillonnage: 1 / lot de t - un seul échantillon par lot peut être testé 17

18 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Norme NF P Maîtrise de la production 18

19 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Fiche technique d agrégats (annexe du Guide d utilisation des Normes Enrobés) 19

20 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Fiche technique d agrégats (annexe du Guide d utilisation des Normes Enrobés) 20

21 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploile GUNE Fiche technique d agrégats (annexe du Guide d utilisation des Normes Enrobés) Reprise de l annexe de la norme NF P : Complément à la norme % agrégats ci-dessus : peuvent être augmentés sous réserve de la caractérisation des lots d agrégats ou des provenances maîtrisées de ceux-ci tout en garantissant l homogénéité et le respect des spécifications % agrégats: dépendant des outils de production. 21

22 Recyclage des agrégats d enrobés Mode d emploi Attention aux éventuels polluants Certaines chaussées peuvent contenir des polluants ( Amiante, Goudron, HAP ) qui peuvent conduire à des risques sanitaires lors de leur réutilisation à chauds notamment. Les maîtres d ouvrages souhaitant déconstruire une partie de leur chaussée doivent : - A minima fournir des informations prouvant l absence de polluant - Ou, en cas d absence d informations, réaliser des essais de détection des polluants. 22

23 Recyclage à chaud en centrale 23

24 Recyclage à chaud en centrale Postes fixes discontinus : Taux de recyclage : 10% à 25% 24

25 Recyclage à chaud en centrale Centrale TSE 400 t/h nominal Débit avec 25 % Recyclage : 350 t/h Introduction des agrégats dans l anneau de recyclage 25

26 Recyclage à chaud en centrale Recyclage de 25 à 60% sur postes mobiles spécifiques 26

27 Recyclage à chaud en centrale Double tambour adapté au fort taux 27

28 Recyclage à chaud en centrale Les avantages : Économie des ressources (Granulats et bitumes) Intérêt économique croissant lié aux évolutions du prix du bitume Recyclage possible dans presque tout les produits et toute les couches sans incidences notables sur la mise en œuvre - Attention aux couches minces, aux forts taux et aux couches de surfaces 28

29 Recyclage à chaud en centrale Les limites : Le pourcentage maximum de recyclés dans la formulation (10%, 20%, 30%, 40%, 50%, 70%,...) ; La nature et le vieillissement du bitume recyclé et son incidence sur les performances du nouvel enrobé ; Le type de centrale d'enrobage, fixe ou mobile, utilisé pour produire la nouvelle formulation (ajout d'un organe de pesage,vitesse adaptée de malaxage, reprise adaptée des agrégats, insertion d'un anneau de recyclage en partie médiane du TS, ajout d'un tambour à Contreflux ou mieux d'un second tambour tiédisseur dédié au recyclé); 29

30 Recyclage à chaud en centrale Les limites : La qualité des agrégats, leurs caractéristiques (FTAE et généralisation du fraisage couche par couche) ; Les conditions de stockage des agrégats (Taux d'humidité) ; La mise en oeuvre (maniabilité et compacité, durcissement des formulation avec recyclés 10/20, 35/50, 50/70) ; Les mélanges avec d autre technique environnementale (enrobés tièdes) Le bitume est-il indéfiniment recyclable?... granulats en CR. 30

31 Recyclage à froid en centrale Centrales de malaxage à froid - Possible jusqu à 100% - Correction granulométrique éventuelle par ajout de sable concassé - Malaxage avec ajout d émulsion 31

32 Recyclage à froid en centrale Chantiers d application de grave émulsion entièrement issue du recyclage 32

33 CONCLUSION Les procédés de recyclage en centrale à chaud ou à froid de matériaux bitumineux sont bien maîtrisés sur le plan matériel et technique. Les contrôles effectués sur les produits finis et sur les chaussées réalisées montrent que leur caractéristiques sont identiques à celle des enrobés sans agrégats Les économies d énergie et de ressources naturelles induites (granulats et bitume) ne peuvent qu inciter à amplifier l utilisation des agrégats d enrobés en recyclage => Guide IDRRIM à moyen et fort Taux en cours de rédaction Ne pas négliger les limites pour garantir la durabilité des chaussées 33

34 Merci de votre Attention

Règles de l art dans les domaine des Agrégats d Enrobés. LESBATS Damien CEREMA / D Ter SO / LRPC

Règles de l art dans les domaine des Agrégats d Enrobés. LESBATS Damien CEREMA / D Ter SO / LRPC Règles de l art dans les domaine des Agrégats d Enrobés LESBATS Damien CEREMA / D Ter SO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Fabrication des enrobés incorporant des agrégats

Plus en détail

Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés»

Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés» Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés» Rappel des spécifications et prescriptions européennes et françaises sur l utilisation d AE Recyclage des

Plus en détail

Agrégats d enrobés -Réglementation -Centrales -Utilisation. LESBATS Damien CEREMA / D Ter SO / LRPC

Agrégats d enrobés -Réglementation -Centrales -Utilisation. LESBATS Damien CEREMA / D Ter SO / LRPC Agrégats d enrobés -Réglementation -Centrales -Utilisation LESBATS Damien CEREMA / D Ter SO / LRPC Sommaire - Point règlementaire - Présentation des centrales d enrobages - Introduction des agrégats dans

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER. Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine

LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER. Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine Rappel de la législation Loi du 13 juillet 1992 relative à l élimination des déchets : «valoriser les déchets par réemploi,

Plus en détail

Valorisation des agrégats d enrobés en technique routière

Valorisation des agrégats d enrobés en technique routière Valorisation des agrégats d enrobés en technique routière Anthony MATYNIA 10 avril 2013 RST DECHETS Paris Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements www.setra.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

La production d agrégats d enrobés

La production d agrégats d enrobés Semaine européenne de la réduction des déchets La production d agrégats d enrobés 28-11-2014 T. DELAUNAY 1 Qu est-ce qu un déchets d enrobés? Les fraisats Les croûtes Les excédents Les fraisats (rabotage)

Plus en détail

Techniques à froid et retraitement

Techniques à froid et retraitement Techniques à froid et retraitement Marc-Stéphane Ginoux LR Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les matériaux Le

Plus en détail

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2016

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2016 BILAN ENVIRONNEMENTAL 2016 Août 2017 La convention d engagement volontaire (CEV) pour les infrastructures routières Dans le cadre du Grenelle de l Environnement et de la transition énergétique, une convention

Plus en détail

Valorisation d une grave mousse issue de 100 % de matériaux de déconstruction

Valorisation d une grave mousse issue de 100 % de matériaux de déconstruction Valorisation d une grave mousse issue de 100 % de matériaux de déconstruction COTITA 23 juin 2015 - Valorisation des matériaux alternatifs en techniques routières Alain ROMIER : Fairco et Germain BRUN

Plus en détail

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Présentation Guides Rhône-Alpes Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Guide : Graves de valorisation Graves de déconstruction Avril 2014 Remplace guide de 2005 Introduction

Plus en détail

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014 BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014 Industrie routière française Mai 2015 La convention d engagement volontaire (CEV) pour les infrastructures routières Dans le cadre du Grenelle de l Environnement et de la transition

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale

FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale 1 GBR GRANULATS BITUMINEUX RÉCUPÉRÉS D OÙ PROVIENNENT-ILS? Des chaussées; des rebuts de fabrication d enrobés et des excédents

Plus en détail

Les outils disponibles CCTP, SOSED, RC

Les outils disponibles CCTP, SOSED, RC COTITA OUEST Journée Route et Développement Durable Les outils disponibles CCTP, SOSED, RC Sylvain MOREIRA / LRPC Angers Lionel ODIE / LRPC Saint-Brieuc 1 SOMMAIRE Présentation de la commission CETE SPRIR

Plus en détail

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux L EXPERIENCE DU CONSEIL GENERAL DE LA SARTHE www.sarthe.com 1 Les principes «Il

Plus en détail

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les

Plus en détail

RECYCLAGE EN CENTRALE DE FRAISATS D ENROBES ET UTILISATION DE DECHETS DU BTP

RECYCLAGE EN CENTRALE DE FRAISATS D ENROBES ET UTILISATION DE DECHETS DU BTP RECYCLAGE EN CENTRALE DE FRAISATS D ENROBES ET UTILISATION DE DECHETS DU BTP Christophe MINARD / SPRIR Bretagne & Pays de Loire 1 Contexte TP La construction et l entretien des routes épuisent les ressources

Plus en détail

Le retraitement en place aux liants bitumineux. Christophe CHAIX SPRIR PACA / LR

Le retraitement en place aux liants bitumineux. Christophe CHAIX SPRIR PACA / LR Le retraitement en place aux liants bitumineux Christophe CHAIX SPRIR PACA / LR Une technique bien réglementée! Retraitement au liants hydrocarbonés Classes I, II et III Retraitement au liant hydraulique

Plus en détail

Exemples de techniques routières économes et innovantes

Exemples de techniques routières économes et innovantes Exemples de techniques routières économes et innovantes Le recyclage sous toutes ses formes : - les agrégats d enrobés, - les graves de recyclages : graves de béton concassé et mâchefers, - les mélanges

Plus en détail

CoTITA Sud Ouest Matériaux alternatifs Pratiques des MOA

CoTITA Sud Ouest Matériaux alternatifs Pratiques des MOA CoTITA Sud Ouest Matériaux alternatifs Pratiques des MOA L. MORICEAU, Cerema Sud Ouest D. LESBATS, Cerema Sud Ouest Réunion Club EER 3 novembre 06 Questionnaire Matériaux alternatifs Questionnaire relayé

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CLUB COTITA ENTRETIEN DU 17 novembre 2015

COMPTE RENDU DU CLUB COTITA ENTRETIEN DU 17 novembre 2015 COMPTE RENDU DU CLUB COTITA ENTRETIEN DU 17 novembre 2015 Participants Nom Service AUDIGIER Jean-Marie CD 07 ESCURE Cyril CD 19 LAURENCE Philippe CD 25 CAMISULI Damien CD 26 PUGI Benjamin CD 26 DETHE Jean-Marc

Plus en détail

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement RETRAITEMENT EN CENTRALE Bernard ECKMANN Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 RETRAITEMENT

Plus en détail

Les enrobés recyclés à chaud : Utilisation des agrégats d enrobés. 07/12/12 à Orléans La route durable

Les enrobés recyclés à chaud : Utilisation des agrégats d enrobés. 07/12/12 à Orléans La route durable Les enrobés recyclés à chaud : Utilisation des agrégats d enrobés Quelques chiffres. Estimation du recyclage des enrobés en France (recyclage depuis début des années 80) 6,5 millions de tonnes sont «récupérées»

Plus en détail

Matériaux alternatifs et économie circulaire : enquête sur le recyclage et la valorisation des déchets lors des travaux routiers

Matériaux alternatifs et économie circulaire : enquête sur le recyclage et la valorisation des déchets lors des travaux routiers Journée technique Matériaux alternatifs et économie circulaire : enquête sur le recyclage et la valorisation des déchets lors des travaux routiers Bilan des retours Bretagne et Pays-de-la-Loire Christelle

Plus en détail

Techniques innovantes

Techniques innovantes Techniques innovantes Marc-Stéphane Ginoux LR Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les enrobés à froid et tièdes

Plus en détail

Bitume-Quebec novembre Evotherm DAT

Bitume-Quebec novembre Evotherm DAT Bitume-Quebec 24-26 novembre 2009 Evotherm DAT Gamme des produits Température de es enrobés ( C) 250 Asphaltes.. 160 Asphalte à basses températures 140 Enrobés chaud 120 Enrobés tièdes 100 80 Enrobés semi-tièdes

Plus en détail

XXX Réponse à l'interpellation Claudine DIND intitulée "goudron-bitume, recyclés ou non?" Rappel de l'interpellation

XXX Réponse à l'interpellation Claudine DIND intitulée goudron-bitume, recyclés ou non? Rappel de l'interpellation XXX 2000 à l'interpellation Claudine DIND intitulée "goudron-bitume, recyclés ou non?" Rappel de l'interpellation Actuellement, les goudrons qui étaient extraits du charbon et contiennent des HAP (hydrocarbures

Plus en détail

Les guides : Christine LEROY CFTR

Les guides : Christine LEROY CFTR Les guides : une démarche du Grenelle avant l heure Christine LEROY CFTR Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer WWW.developpement-durable.gouv.fr LES GUIDES DE MATERIAUX

Plus en détail

Le guide méthodologique. Les matériaux alternatifs. Le guide d application MIDND. Cas des matériaux issus des déchets du BTP

Le guide méthodologique. Les matériaux alternatifs. Le guide d application MIDND. Cas des matériaux issus des déchets du BTP Acceptabilité des matériaux alternatifs en techniques routières Le guide méthodologique Principes Les matériaux alternatifs Statistiques UNPG Le guide d application MIDND Evolution réglementaire Détails

Plus en détail

2.2 : Présentation de l expérimentation 2015

2.2 : Présentation de l expérimentation 2015 Journée CoTITA Ouest Sécurité Routière et exploitation de la route du 27 Septembre 2016 2.2 : Présentation de l expérimentation 2015 ECOMAC REV - Colas 27 Septembre 2016 1 - Préambule Dans le cadre du

Plus en détail

LE GUIDE D INFORMATION

LE GUIDE D INFORMATION LE GUIDE D INFORMATION LES MATÉRIAUX RECYCLÉS : CONTEXTE ET ENJEUX? POURQUOI UTILISER DES MATÉRIAUX RECYCLÉS? UNE RÉGLEMENTATION STRICTE ET ENCADRÉE L utilisation de matériaux recyclés issus du recyclage

Plus en détail

Sur la route du. recyclage. avec

Sur la route du. recyclage. avec Sur la route du recyclage avec promouvoir une économie circulaire Les déchets des travaux publics sont issus des travaux neufs et des travaux de déconstruction des routes, ouvrages d art et autres infrastructures.

Plus en détail

SABLIERE DU CANNELET SA RECYCLAGE

SABLIERE DU CANNELET SA RECYCLAGE Intégration des recommandations ECOMAT GE dans la maîtrise d ouvrage publique Journée de formation continue 6 octobre 2010 SABLIERE DU CANNELET SA RECYCLAGE www.maurysa.ch 1) Présentation générale 1.1)

Plus en détail

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 Direction du Laboratoire des chaussées RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 CERIU : INFRA 2011 7 au 9 novembre 2011 Guy Bergeron, ing., M.Sc. Service des chaussées?? Plan 1. Règlementation 2. Techniques

Plus en détail

Plan de l exposé. 1. Contexte réglementaire Lois et le Code de l Environnement Responsabilités Les outils : planification des déchets du BTP

Plan de l exposé. 1. Contexte réglementaire Lois et le Code de l Environnement Responsabilités Les outils : planification des déchets du BTP Plan de l exposé 1. Contexte réglementaire Lois et le Code de l Environnement Responsabilités Les outils : planification des déchets du BTP 2. Déchets et filières Déchets produits sur les chantiers Gestion

Plus en détail

Recyclage des matériaux bitumineux Expérience européenne Besoins de recherche Chantal de LA ROCHE LCPC Martin van de Ven TU Delft - NL

Recyclage des matériaux bitumineux Expérience européenne Besoins de recherche Chantal de LA ROCHE LCPC Martin van de Ven TU Delft - NL Recyclage des matériaux bitumineux Expérience européenne Besoins de recherche Chantal de LA ROCHE LCPC Martin van de Ven TU Delft - NL March 31, 2009 1 Le recyclage Faire du neuf avec du vieux! Economie

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

ROUTE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE : La rédaction des marchés de chaussées: pratiques des départements et DIR de Bretagne et Pays de la Loire

ROUTE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE : La rédaction des marchés de chaussées: pratiques des départements et DIR de Bretagne et Pays de la Loire www.paysdelaloire.cnfpt.fr ROUTE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE : La rédaction des marchés de chaussées: pratiques des départements et DIR de Bretagne et Pays de la Loire 19 octobre 2010 RENNES Stéphanie CHEVERRY

Plus en détail

CONTACT Symeed29 32 bd dupleix QUIMPER Cedex Tél. : mel :

CONTACT Symeed29 32 bd dupleix QUIMPER Cedex Tél. : mel : Les materiaux recyclés : un enjeu de territoire CONTACT Symeed29 32 bd dupleix 29196 QUIMPER Cedex Tél. : 02 98 76 24 95 mel : symeed@cg29.fr www.symeed.dechets.finistere.fr - Shutterstock - 17033-12/2013

Plus en détail

L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience A10 Lionel GRIN USIRF/EUROVIA

L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience A10 Lionel GRIN USIRF/EUROVIA L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience Lionel GRIN USIRF/EUROVIA Intervenant et titre de la présentation RAPPEL DU REFERENTIEL TECHNIQUE Technique d entretien des

Plus en détail

Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux»

Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux» Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux» Journée Technique du Entretien économe et à moindre impact environnemental des chaussées Nicolas Grignard Département Laboratoire

Plus en détail

Les éco comparateurs : quantification des impacts et évaluation des techniques

Les éco comparateurs : quantification des impacts et évaluation des techniques Route et développement durable : la rédaction des marchés de chaussées CoTITA Ouest Les éco comparateurs : quantification des impacts et évaluation des techniques Sarah GOYER LRPC St Brieuc Ministère de

Plus en détail

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud S.Ollier/C.Mauduit Cotita Centre Est 3 juin 2010 Rappel normatif Les normes Depuis 1990, 53 normes européennes Toutes publiées en tant que normes françaises

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE Intérêts des variantes Maître d ouvrage : offre plus intéressante Coût Matériaux économiques

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE AVRIL 2016 MATÉRIAUX GRANULAIRES DE RECYCLAGE

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE AVRIL 2016 MATÉRIAUX GRANULAIRES DE RECYCLAGE VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 1 2. DÉFINITIONS... 1 3. NORMES ET DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE... 1 4. PROVENANCE... 2 5. LIMIATIONS... 3 6. COMPOSITION ET CLASSIFICATION...

Plus en détail

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing.

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing. Utilisation des enrobés bitumineux Ville de Québec par M. Patrice Bergeron, ing. Vendredi, le 27 mars 2009 Plan de la présentation Ville de Québec; Réseau routier; Structures de chaussées; Matériaux bitumineux;

Plus en détail

comparateur Eco-comparateur Eco-comparateur comparateur SEVE

comparateur Eco-comparateur Eco-comparateur comparateur SEVE 1.Contexte Eco-comparateur comparateur Dans le cadre de notre politique de développement durable, nous proposons à nos clients des solutions de structures environnementales vérifiées à l aide du programme

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage. Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage. Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché Travaux d'entretien Programme 2008 Tous les montant figurant

Plus en détail

Observation des «déchets et du recyclage» du BTP

Observation des «déchets et du recyclage» du BTP 1 Observation des «déchets et du recyclage» du BTP Etude sur les volumes et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP dans l 1 ère commission 7 novembre 2012 Déroulement de la présentation 2 1.

Plus en détail

LES MATERIAUX UTILISÉS LE RECYCLAGE

LES MATERIAUX UTILISÉS LE RECYCLAGE ème Fiche 5 Ressource N 1 LES MATERIAUX UTILISÉS LE RECYCLAGE I - L'ORIGINE ET LA DISPONIBILITE DES MATIERES PREMIERES Les matières premières ont plusieurs origines. Certaines, issues du vivant, sont renouvelables

Plus en détail

Le recyclage des enrobés en Europe. N. Bueche Formation technique Bitume Québec

Le recyclage des enrobés en Europe. N. Bueche Formation technique Bitume Québec Le recyclage des enrobés en Europe N. Bueche Formation technique Bitume Québec 01.12.2015 Contenu de la présentation Expérience européenne Taux de recyclage Etude de pays représentatifs Quelques problématiques

Plus en détail

Normalisation européenne. des enrobés bitumineux à chaud

Normalisation européenne. des enrobés bitumineux à chaud Normalisation européenne et Marquage des enrobés bitumineux à chaud Cete de l Est - LR NANCY 17 Juin 2008 M. WALLEZ - USIRF 1/24 Qu'est-ce que le marquage CE? p La normalisation européenne des matériaux

Plus en détail

La valorisation des déchets miniers infrastructures routières son offre de services possibilités de recyclage et de dépôt de remblais

La valorisation des déchets miniers infrastructures routières son offre de services possibilités de recyclage et de dépôt de remblais Depuis le début des années quatre-vingt dix, les stocks de produits résiduels entreposés par les Houillères de la Loire sont exploités sur les 14 hectares du Terril Saint-Pierre. La valorisation des déchets

Plus en détail

Évolution normative des Mélanges Bitumineux

Évolution normative des Mélanges Bitumineux Évolution normative des Mélanges Bitumineux Présentation des normes Journée technique enrobés bitumineux : évolution normative et contractuelle 17/06/08 Vincent Coin LRPC Strasbourg Thomas Caillot - SETRA

Plus en détail

AMIANTE et HAP. COTITA 13 septembre 2016

AMIANTE et HAP. COTITA 13 septembre 2016 AMIANTE et HAP 1 COTITA 13 septembre 2016 Deux groupes d amiante ( formes mineralogiques ) 1/ Groupe des serpentines (Aspect semblable aux ecailles d un serpent) 2 COSTA - 25 avril 2016 3 COSTA - 25 avril

Plus en détail

LE RETRAITEMENT À FROID: technique de recyclage pour la réhabilitation à long terme des chaussées

LE RETRAITEMENT À FROID: technique de recyclage pour la réhabilitation à long terme des chaussées LE RETRAITEMENT À FROID: technique de recyclage pour la réhabilitation à long terme des chaussées Le retraitement à froid: technique de recyclage pour la réhabilitation à long terme des chaussées Mémoire

Plus en détail

Présentation des travaux de l IDRRIM David ZAMBON, directeur général de l IDRRIM

Présentation des travaux de l IDRRIM David ZAMBON, directeur général de l IDRRIM Présentation des travaux de l IDRRIM David ZAMBON, directeur général de l IDRRIM Intervenant et titre de la présentation j CHIFFRES CLÉS 49 membres représentatifs 59 adhérents individuels 9 comités opérationnels

Plus en détail

Congrès Bitume Québec 2009

Congrès Bitume Québec 2009 Structure de chaussée flexible à très faible énergie LES CHAUSSÉES TFE Congrès Bitume Québec 2009 26 AU 27 Mars Marc Proteau, Ing. Construction DJL inc. Contenu de la présentation Présentation du concept

Plus en détail

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Melbouci B.* Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou,Labo. Géomatériaux Environnement et Aménagement, Algérie. Sadoun S. Université

Plus en détail

INVENTAIRE DECHETS 1. GENERALITE 2. DONNEES CONCERNANT LES DECHETS

INVENTAIRE DECHETS 1. GENERALITE 2. DONNEES CONCERNANT LES DECHETS INVENTAIRE DECHETS 1. GENERALITE 1.1. POURQUOI UN FORMULAIRE INVENTAIRE DES DECHETS DE CONSTRUCTION? La démolition et l enlèvement sélectif des matériaux permettent de stimuler le tri des déchets de construction

Plus en détail

1 ère réunion du groupe de travail «Prévention» 7 novembre Silvia Nougarol

1 ère réunion du groupe de travail «Prévention» 7 novembre Silvia Nougarol 1 ère réunion du groupe de travail «Prévention» 7 novembre 2014 Plan Interdépartemental de Prévention et de Gestion des Déchets issus de Chantiers du Bâtiment et des Travaux Publics de la Nièvre, de la

Plus en détail

Évaluation des performances et du comportement des enrobés coulés à froid formulés avec des matériaux bitumineux recyclés

Évaluation des performances et du comportement des enrobés coulés à froid formulés avec des matériaux bitumineux recyclés Évaluation des performances et du comportement des enrobés coulés à froid formulés avec des matériaux bitumineux recyclés Présenté par : Alan CARTER (Ing., Ph. D,ÉTS) Arbia GARFA (Ph. D student, ÉTS) 1

Plus en détail

PROPRIETES MECANIQUES

PROPRIETES MECANIQUES DOSSI TECHNIQUE DU GRESEAL R PROPRIETES MECANIQUES 1.Recyclage de hauts taux d'agrégats d'enrobé. Sous réserve de la bonne connaissance des caractéristiques et spécifications de l'ensemble des agrégats

Plus en détail

I BORDEREAU DES PRIX

I BORDEREAU DES PRIX Page : 2/5 ACCORD-CADRE DE TRAVAUX CAB00-01 Numéro deprix 4046+ 4046A Descriptif Fourniture d'enrobés à 10% de réemploi de fraisat. Définition générale. Ces prix (4046A, 4046C, 4046D, 4046E, 4046F, 4046G,

Plus en détail

Déchets de chantiers Réglementation

Déchets de chantiers Réglementation Déchets de chantiers Réglementation Magali DESSAINT, Référent régional «Déchets» DREAL Bretagne Contact : magali.dessaint@developpement-durable.gouv.fr Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Développement durable en chaussée à la DIR MC. Louis ROUGE Responsable du bureau de gestion routier et immobilier à la DIR Massif Central

Développement durable en chaussée à la DIR MC. Louis ROUGE Responsable du bureau de gestion routier et immobilier à la DIR Massif Central Développement durable en chaussée à la DIR MC Louis ROUGE Responsable du bureau de gestion routier et immobilier à la DIR Massif Central LE RÉSEAU Les 11 DIR du réseau national DiR Massif Central 3 régions

Plus en détail

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département des Deux-Sèvres

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département des Deux-Sèvres Observatoire Régional des Déchets Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département des Deux-Sèvres Année 2012-2013 Contexte Dans le cadre de l élaboration prochaine des Plans de Prévention

Plus en détail

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Laurent De Marco CETE IF Clôture de l opération AGREGA Ifsttar (centre de Nantes) - Mardi 10 décembre 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

SNCF RÉSEAU CHALLENGE ÉCONOMIE CIRCULAIRE FICHES MATÉRIAUX

SNCF RÉSEAU CHALLENGE ÉCONOMIE CIRCULAIRE FICHES MATÉRIAUX SNCF RÉSEAU CHALLENGE ÉCONOMIE CIRCULAIRE FICHES MATÉRIAUX LES PRODUITS DU RÉSEAU FERRÉ NATIONAL 110 Millions de Tonnes de ballast 1,6 Millions de Tonnes de Traverses Bois Soit 20 millions d unité 15 Millions

Plus en détail

ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant :

ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant : ECF Enrobés Coulés à Froid Intervenant : Denis BERTAUD PRESENTATION DES ECF Une technique éprouvée A l origine, les coulis 1920 : en Allemagne 1963 : en France De nouvelles performances à partir des années

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

SYNTHESE DU PLAN DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES DÉCHETS DU BTP DE HAUTE-SAVOIE

SYNTHESE DU PLAN DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES DÉCHETS DU BTP DE HAUTE-SAVOIE UN PLAN, POUR QUI, POUR QUOI? Le plan départemental de prévention et de gestion des déchets de l activité du BTP est un outil de planification : Il propose un état des lieux de la gestion des déchets du

Plus en détail

LE RE EMPLOI Des matériaux

LE RE EMPLOI Des matériaux LE RE EMPLOI Des matériaux COTITA - Jeudi 3 novembre 2016 Edouard CAZAMAJOUR Le Ré Emploi des matériaux dans le B&TP jeudi 3 novembre 2016 1 7 7 9 86 BEDEMAT 100 000T de Mâchefer 1 6 8 7 23 SAINT MARTIN

Plus en détail

NOTRE MÉTIER TRIER ET GÉRER LES DÉCHETS SUR LES CHANTIERS. Les déchets du BTP, nous en sommes tous responsables.

NOTRE MÉTIER TRIER ET GÉRER LES DÉCHETS SUR LES CHANTIERS. Les déchets du BTP, nous en sommes tous responsables. TRIER ET GÉRER LES DÉCHETS SUR LES CHANTIERS NOTRE MÉTIER Les déchets du BTP, nous en sommes tous responsables. Mais grâce à l impulsion de la maîtrise d ouvrage et de la maîtrise d œuvre, la coordination

Plus en détail

Le guide des matériaux de déconstruction du BTP

Le guide des matériaux de déconstruction du BTP Le guide des matériaux de déconstruction du BTP Jeudi 4 juin 2015 Directrice des Affaires Techniques USIRF- Routes de France Une méthode commune : Vérifications géotechnique et environnementale des déchets

Plus en détail

Valorisation des laitiers sidérurgiques

Valorisation des laitiers sidérurgiques Valorisation des laitiers sidérurgiques Pierre PROY Société TRAILSID DOUAI/AFOCO Le 5 juin 2014 TRAILSID - Société créée en Février 2000 pour traiter les laitiers cristallisés des hauts-fourneaux de l

Plus en détail

«Amiante / HAP» Contrôle et suivi des déchets

«Amiante / HAP» Contrôle et suivi des déchets «Amiante / HAP» Contrôle et suivi des déchets ETAT DES LIEUX REGLEMENTAIRE Patrick VAILLANT Chef du Groupe des Infrastructures de Transport Direction Territoriale Centre Est / Département Laboratoire d

Plus en détail

Une solution pour remblayer

Une solution pour remblayer Les Matériaux Alternatifs issus du BTP Une solution pour remblayer Présentation des normes Pour ces matériaux, il y a 2 types de normes Les normes européennes Les guides du CEREMA - SETRA Normes produits

Plus en détail

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux Michel Paradis, ing.

Plus en détail

Atelier Ressources secondaires. 14 septembre 2017

Atelier Ressources secondaires. 14 septembre 2017 Atelier Ressources secondaires 14 septembre 2017 Encore plusieurs mois de travail Premier COPIL 2017 COPIL COPIL COPIL 2018 2019 1 Diagnostic Scénarios Solution retenue et Orientations Consultations et

Plus en détail

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 N 12 Mai 2006 Cftr - info MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 La présente note d information a pour objet d informer de la parution de la norme NF EN 13285 relative aux

Plus en détail

Réalisation du retraitement en place à froid Type III - (Rural) par Yves Thériault

Réalisation du retraitement en place à froid Type III - (Rural) par Yves Thériault Réalisation du retraitement en place à froid Type III - (Rural) par Yves Thériault Les étapes Fraisage / planage Fenêtres d exploration Échantillonnage et étude de formulation Décohésionnement Ajout de

Plus en détail

Ressource potentielle en granulats recyclés

Ressource potentielle en granulats recyclés Ressource potentielle en granulats recyclés Estimation des pratiques actuelles et des évolutions potentielles à partir des études publiées par les Cellules Économiques Régionales de la Construction. Lafarge

Plus en détail

Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage en technique routière

Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage en technique routière Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage en technique routière Guide méthodologique élaboré par l école des Mines de Douai dans le cadre de la démarche SEDIMATERIAUX Yannick MAMINDY-PAJANY

Plus en détail

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département de la Charente

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département de la Charente Observatoire Régional des Déchets Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département de la Charente Année 2012-2013 Contexte Dans le cadre de l élaboration prochaine des Plans de Prévention

Plus en détail

Utilisation des liants bitumineux en centrale et en chantier

Utilisation des liants bitumineux en centrale et en chantier LES APPLICATIONS DES EMULSIONS Utilisation des liants bitumineux en centrale et en chantier Bernard ECKMANN - EUROVIA 1 LES APPLICATIONS DES EMULSIONS DEUX GRANDS TYPES D UTILISATION. Emulsions de répandage

Plus en détail

Voie TRAIN DE RECYCLAGE. Développement Durable

Voie TRAIN DE RECYCLAGE. Développement Durable Voie a TRAIN DE RECYCLAGE du Développement Durable Plan de la présentation Train de recyclage La voie logique du Développement Durable Définition Train de recyclage. Équipement qui consiste à fragmentés

Plus en détail

Assemblée générale de l asr 6 avril 2017 Langenthal

Assemblée générale de l asr 6 avril 2017 Langenthal Assemblée générale de l asr 6 avril 2017 Langenthal INTRODUCTION Revêtements bitumineux Bernhard Hirschi Jean-Marc Furrer Industrie de la production de revêtements bitumineux en Suisse 95 installations

Plus en détail

MALET. Photo MALET. Les enrobés tièdes

MALET. Photo MALET. Les enrobés tièdes MALET Photo MALET Les enrobés tièdes 1 Pourquoi les enrobés tièdes? Tout en garantissant des performances identiques à celle des enrobés à chaud, le choix des enrobés tièdes permet : de réduire l énergie

Plus en détail

Réunion d information Dépôt sauvages de déchets

Réunion d information Dépôt sauvages de déchets Réunion d information Dépôt sauvages de déchets Zoom sur les installations de stockage de déchets inertes Gautier DEROY DRIEE - UT78 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de

Plus en détail

L utilisation des enrobés tièdes par le Conseil Général du Var

L utilisation des enrobés tièdes par le Conseil Général du Var L utilisation des enrobés tièdes par le Conseil Général du Var Gérald LACROIX Direction des Routes CG83 Service Entretien Exploitation Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Issu du projet SUDOE soutenu par INTEREG III

Issu du projet SUDOE soutenu par INTEREG III Connaître Comparer Développer Promouvoir les Techniques Routières Adaptées au Changement Climatique en Espagne Portugal - France Issu du projet SUDOE soutenu par INTEREG III Les partenaires français A

Plus en détail

Club entretien 3 juin 2010

Club entretien 3 juin 2010 Club entretien 3 juin 2010 Chantiers innovants en DD Recensement des expérimentations Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des

Plus en détail

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL RETRAITEMENTS EN PLACE N O T I C E T E C H N I Q U E NOVACOL NOVAFOR NOVASOL Trois procédés pour traiter et retraiter, en place, à froid Selon la couche à traiter, une technique adaptée : NOVACOL, recycle

Plus en détail

Sétra. Retraitement des chaussées et recyclage des matériaux bitumineux de chaussées. Guide technique

Sétra. Retraitement des chaussées et recyclage des matériaux bitumineux de chaussées. Guide technique Sétra service d'études techniques des routes et autoroutes juillet 2004 Guide technique Retraitement des chaussées et recyclage des matériaux bitumineux de chaussées pages laissée intentionnellement blanche

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CADRE DU SCHEMA DE L'ORGANISATION ET DU SUIVI DE L'ELIMINATION DES DECHETS (SOSED)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CADRE DU SCHEMA DE L'ORGANISATION ET DU SUIVI DE L'ELIMINATION DES DECHETS (SOSED) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CADRE DU SCHEMA DE L'ORGANISATION ET DU SUIVI DE L'ELIMINATION DES DECHETS (SOSED) Maître de l ouvrage VILLE DE CHAMBLY Objet du marché MIS AMENAGEMENTS DE SECURITE DANS DIFFERENTES

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Référence : 3139843CD ISBN : 978-2-12-139843-3 Année d édition : 2013 Analyse La nouvelle édition du recueil Enrobés hydrocarbonés actualise de nombreuses références, notamment celles

Plus en détail

Lionel ODIE. Les revêtements superficiels. ESU et ECF : Deux techniques éprouvées

Lionel ODIE. Les revêtements superficiels. ESU et ECF : Deux techniques éprouvées Les revêtements superficiels ESU et ECF : Deux techniques éprouvées Lionel ODIE CETE de l Ouest / LRPC SaintBrieuc Commission de Normalisation Revêtements Superficiels Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

PRÉSENTATION MONSIEUR MICHEL WANTY MONSIEUR PATRICK CARLIER MONSIEUR FREDERIC DETRAUX MARDI 17 JUIN STRÉPY-BRACQUEGNIES

PRÉSENTATION MONSIEUR MICHEL WANTY MONSIEUR PATRICK CARLIER MONSIEUR FREDERIC DETRAUX MARDI 17 JUIN STRÉPY-BRACQUEGNIES PRÉSENTATION MONSIEUR MICHEL WANTY MONSIEUR PATRICK CARLIER MONSIEUR FREDERIC DETRAUX Schéma de principe d une centrale d enrobage discontinue 1. Pré-doseurs 2. Tambour sécheur 3. Filtre dépoussiéreur

Plus en détail

Dans les matériaux réutilisables, nous pouvons différencier ceux d excavation et ceux de démolition.

Dans les matériaux réutilisables, nous pouvons différencier ceux d excavation et ceux de démolition. Page 1 / 6 Rapport technique / Domaine de l environnement Contenu : Revalorisation des déchets inertes Rédaction : Michael Dell Anna, Mathieu Doutaz, Nicolas Rime / Etudiants ETC 3 ème année Date : 15

Plus en détail

L amiante dans les enrobés routiers Tour de France amiante 02/06/2016 Nicolas BOHLER Responsable Commercial des laboratoires Eurofins

L amiante dans les enrobés routiers Tour de France amiante 02/06/2016 Nicolas BOHLER Responsable Commercial des laboratoires Eurofins L amiante dans les enrobés routiers Tour de France amiante 02/06/2016 Nicolas BOHLER Responsable Commercial des laboratoires Eurofins 12/05/2016 1 Sommaire Eurofins Hygiène du Bâtiment L amiante dans les

Plus en détail