REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT"

Transcription

1 REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT Protocole d accompagnement En partenariat avec 1

2 En 2015, le SMICTOM Ille et Rance et le SMICTOM des Forêts ont été lauréats de l appel à projet «territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage» (ZDZG) lancé par le ministère de l écologie. L objectif de de ce programme est de poursuivre les actions ambitieuses de valorisation et de réduction des déchets déjà entreprises. Dans une politique globale de réduction des déchets, la réduction du gaspillage alimentaire et la valorisation des biodéchets par compostage sont des axes de travail jugés prioritaires par les syndicats. Depuis le 1 er janvier 2016, les établissements producteurs de plus de 10 tonnes de biodéchets par an (soit à partir de 400 couverts par jour) ont l obligation de réaliser un tri à la source de leurs biodéchets afin de les composter sur site ou de les faire collecter. Ce seuil s abaissera à 5 tonnes par an dans les prochaines années. A compter du 1 er septembre 2016, les établissements de restauration collective gérés par les collectivités ont l obligation de mettre en place une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire. Dans ce cadre, les syndicats souhaitent accompagner les établissements volontaires afin de réduire leurs gaspillages alimentaires et développer le compostage sur site. Les établissements concernés par ce dispositif sont les établissements appartenant aux territoires du SMICTOMd Ille et Rance et du SMICTOM des Forêts : Les cantines scolaires des écoles primaires Les selfs des collèges L accompagnement proposé se déroule en 8 phases : Phase 1 : analyse de la faisabilité technique du projet Phase 2 : réalisation d une campagne de pesées Phase 3 : réduction du gaspillage alimentaire Phase 4 : réunion de sensibilisation Phase 5 : dimensionnement du site Phase 6 : aménagement et inauguration du site de compostage Phase 7 : suivi du site Phase 8 : réunion de bilan A chaque étape du projet, le SMICTOM évolue la faisabilité du projet et peut, s il le juge nécessaire, arrêter l accompagnement en cours. 2

3 Phase 1 : Analyse de la faisabilité technique du projet L établissement souhaitant être accompagné contacte le SMICTOM Ille et Rance. Un formulaire est alors fourni à l établissement afin de recueillir les données du futur site et les contacts. Si le syndicat valide la demande, une première réunion de présentation du dispositif est réalisée par un agent du syndicat. Cette visite permettra de : Présenter les dispositifs de compostage et de réduction du gaspillage alimentaire Recueillir des données de l établissement et les contacts Identifier le fonctionnement en cuisine et en salle Étudier l organisation du tri, le matériel nécessaire, le stockage des biodéchets, des outils... Définir du tableau de répartition des tâches Vérifier l approvisionnement possible en matière sèche Identifier l emplacement pour l aire de compostage Identifier le débouché pour le compost Présenter le protocole des 3 semaines de pesées A l issue de cette réunion, après validation du syndicat, l établissement s engagera, s il le souhaite, dans la mise en place : d un programme de réduction du gaspillage alimentaire d une aire de compostage sur site L établissement engagé dans la démarche pourra bénéficier des outils suivants : un guide de référent comprenant l ensemble des documents relatifs à la démarche Le prêt pendant 1 mois d une mallette pédagogique destinée au 8-14 ans Le prêt pendant 1 mois d une exposition mobile dédiée à la réduction du gaspillage alimentaire La mise à disposition d affiches de sensibilisation des élèves et de présentation du dispositif La possibilité de réaliser une formation sur la durabilité environnementale de l alimentation auprès des professionnels participant au service restauration La mise à disposition d une page internet permettant de communiquer et d échanger avec les autres établissements La visite d établissements pilotes dans le compostage et la réduction du gaspillage alimentaire La possibilité d amener les enfants à un spectacle sur la réduction du gaspillage alimentaire et le compostage La réalisation d un guide de compilation des retours d expérience des établissements pilotes et sa diffusion à l ensemble des écoles et des collectivités du territoire La possibilité de bénéficier d un accompagnement financier de 50% pour l acquisition d équipements : gachimètre, tables de tri, réaménagement de restaurant, potager éducatif, 3

4 Phase 2 : Réalisation d une campagne de pesées L établissement s engage à réaliser 3 semaines de pesées à minima. Ces données permettront de : - estimer précisément le gisement de biodéchets produit par an - quantifier le gaspillage alimentaire afin proposer des pistes d action pour le limiter Le syndicat met à disposition de l établissement : - un peson afin de réaliser les pesées - une grille de pesées présentée ci-dessous : Date Menu proposé Nb repas préparés Nb repas servis Restes Préparation kg Restes de repas kg Repas non servis kg Poids total 4

5 Phase 3 : réduction du gaspillage alimentaire A la suite des pesées réalisées et des résultats obtenues, le syndicat propose d accompagner l établissement à la réduction du gaspillage alimentaire en approfondissant les mesures et les observations. Cet accompagnement sera personnalisé en fonction du fonctionnement de la cantine scolaire (self, servis à l assiette) et des besoins identifiés. Un agent du syndicat se déplacera à 1 ou 2 reprises de 11h à 14h afin de réaliser un diagnostic de fonctionnement de la cantine scolaire. Les paramètres suivants seront étudiés : fonctionnement de la cuisine et de l approvisionnement des produits alimentaires fonctionnement de la cantine et de la chaîne du self comportement des convives face au gaspillage alimentaire si nécessaire, réalisation de pesées plus approfondies afin de cibler les postes générateurs de gaspillage (pain, entrées, plats, dessert) Les observations permettront à l agent de proposer des pistes d actions concrètes relatives aux trois piliers de l alimentation durable sur le plan environnemental : denrées produites et transportées de manière durable, équilibre entre les protéines d origine végétale et animale et prévention du gaspillage alimentaire. Voici quelques exemples : redéfinition de menus changer d emplacement la disposition du pain dans la chaîne de self proposer des assiettes grandes faim/ petites faim moins servir les assiettes et proposer aux convives de se resservir mettre en place une table de troc pour les desserts au niveau des retours plateaux. 5

6 Phase 4 : Réunion de sensibilisation Une réunion sera organisée avec l ensemble des personnels concernés par le projet (agents des cuisines, agents des espaces verts, responsable de l établissement, enseignants ). L objectif est de : Pour la réduction du gaspillage alimentaire : présenter le résultat des pesées, les conclusions de l intervention «gaspillage alimentaire» présenter les pistes d actions «gaspillage alimentaire» identifiées identifier un référent par action «gaspillage alimentaire» à mener identifier les équipements nécessaires à la mise en place des actions identifier le personnel souhaitant suivre une formation sur la durabilité environnementale de l alimentation (éco-conception des produits, régimes alimentaires à faible impact environnemental, réduction du gaspillage alimentaire) L établissement validera trois actions à minima et les mettra en application. Elles seront évaluées par l agent tout au long de l accompagnement. Pour la mise en place d un site de compostage : expliquer le protocole de compostage présenter les rôles de chacun sensibiliser les agents aux fondamentaux du compostage valider le protocole de répartition des tâches afin d avoir un référent par tâche à réaliser proposer une organisation en salle et sur l aire de compostage valider l emplacement former un comité technique pour le suivi du projet A l issue de cette réunion, l établissement aura validé l ensemble des points à mettre en place et identifié un référent par tâche à accomplir. Il sera fortement recommandé à l établissement de réaliser une plusieurs sessions de sensibilisation sur le temps scolaire ou périscolaires avec les élèves sur la réduction du gaspillage alimentaire et le compostage 6

7 Phase 5 : dimensionnement du site de compostage En fonction du gisement de biodéchets estimé, le syndicat propose à l établissement le dimensionnement du site avec des bacs de 300L, 600L, 1000L et éventuellement 1500L. Exemple de dimensionnement d une aire de compostage Dimensionnement des composteurs de 300L et 600L 7

8 Phase 6 : aménagement et inauguration du site Le syndicat met à disposition gratuitement les composteurs pour l aménagement du site. Ils seront mis en place le jour de l inauguration. Le syndicat met à disposition une tige aératrice pour le brassage quotidien du compost et des bioseaux pour la collecte des biodéchets. Un partenariat avec la collectivité devra être trouvé pour l approvisionnement en matière sèche du site. Lors de cette rencontre, l'ensemble des parties concernées sera convié autour de l'aire de compostage. Ce sera l occasion de : Présenter l accompagnement et les rôles de chacun Expliquer le principe du compostage Expliquer l organisation en salle et le fonctionnement sur l aire de compostage Amorcer le bac d apport avec de compost et des vers Effectuer les apports du jour Former aux gestes à effectuer La presse pourra éventuellement être conviée. 8

9 Phase 7 : suivi de l accompagnement Le syndicat propose un accompagnement sur une durée de 6 mois à partir de la date d inauguration du site. L agent du syndicat se déplacera sur le site de compostage à 2 ou 3 reprises : - 1 mois après l inauguration du site - 2 mois après l inauguration du site - Pour accompagner au 1 er transfert du bac d apport au bac de maturation. Les premières visites sont les plus importantes pour vérifier les gestes effectués par les agents et contrôler la qualité du compost (brassage correctement réalisé, apport en structurant suffisant). Chaque visite sera l occasion de faire un point sur les actions de réduction du gaspillage alimentaire avec les référents et éventuellement de les ajuster. Pour toutes questions et interrogations, l agent reste disponible par téléphone. 9

10 Phase 8 : réunion de bilan 6 mois après le début de l accompagnement, il sera demandé à l établissement de réaliser à nouveau 3 semaines de pesées avec la même méthodologie que celle proposée en phase 2. Il sera ainsi possible de comparer les données et les évolutions en termes de réduction du gaspillage alimentaire. A la suite des pesées, une réunion de bilan sera proposée avec l ensemble des personnels concernés par le projet. Si l établissement le souhaite, cette réunion de bilan pourra être ouverte à tous (parents d élèves, ensemble des agents de l établissement, professeurs). L agent du syndicat réalisera une présentation du bilan annuel de l établissement. L objectif est de : Pour la réduction du gaspillage alimentaire - Retour sur l année d accompagnement (bilan des forces et des faiblesses, pistes d amélioration à envisager) - Analyse quantitative et qualitative des données - Retour sur les actions de réduction du gaspillage alimentaire réalisées Pour la mise en place du site de compostage - Retour sur l année d accompagnement (bilan des forces et des faiblesses, pistes d amélioration à envisager) - Analyse quantitative et qualitative des données Afin de capitaliser l ensemble des établissements ayant été accompagné par le dispositif, un guide des établissements exemplaire sera créé. Il reprendra les retours d expérience de chaque établissement concernant la réduction du gaspillage alimentaire et le compostage. Il sera diffusé à l ensemble des collectivités et des établissements du territoire des 2 syndicats. 10

SMICTOM des Forêts 24 rue La Fontaine LIFFRE

SMICTOM des Forêts 24 rue La Fontaine LIFFRE SMICTOM des Forêts 24 rue La Fontaine 35340 LIFFRE 02 99 55 44 97 www.smictom-forets.fr SMICTOM d Ille et Rance La Lande BP24-35190 TINTENIAC 02 99 68 03 15 www.sictom-tinteniac.fr Appel à projets ADEME

Plus en détail

«Halte au gaspillage alimentaire!» EDUCATION

«Halte au gaspillage alimentaire!» EDUCATION Présentation du kit «Halte au gaspillage alimentaire!» EDUCATION SOMMAIRE 1. Préambule 2. Evaluation des pertes alimentaires en cuisine centrale 3. Evaluation des pertes alimentaires sur les restaurants

Plus en détail

Présentation de l'appel à projets "Territoire, Zéro gaspillage, zéro déchet" juillet 2016

Présentation de l'appel à projets Territoire, Zéro gaspillage, zéro déchet juillet 2016 Présentation de l'appel à projets "Territoire, Zéro gaspillage, zéro déchet" juillet 2016 LORIENT AGGLOMERATION 25 Communes -204 000 habitants L ORGANISATION DE LA GESTION DES DECHETS Une collecte séparée

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Louis Pasteur 151 boulevard Louise Michel - BP 9 59490 Somain 03 27 86 09 30 / 7 03 27 86 47 51 : http://lycee-somain.etab.ac-lille.fr/ Lycée général et technique 1 500 élèves (sans internat) ÉQUIPE

Plus en détail

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Anne-Gaëlle HOCHART Franck NOIRAULT Pôle Restauration Hygiène Diététique Direction Education et Petite Enfance Plan v Définition

Plus en détail

21% Les chiffres clés. Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? Réduction du gaspillage alimentaire

21% Les chiffres clés. Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? Réduction du gaspillage alimentaire Réduction du gaspillage alimentaire Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? L organisation des Nations Unies pour l Alimentation et l Agriculture (FAO) définit le gaspillage alimentaire comme étant «toute

Plus en détail

L exemple du lycée Chanzy Charleville-Mézières. France-Anne HENRY, Proviseure Agnès KOWNACKI, Gestionnaire

L exemple du lycée Chanzy Charleville-Mézières. France-Anne HENRY, Proviseure Agnès KOWNACKI, Gestionnaire L exemple du lycée Chanzy Charleville-Mézières France-Anne HENRY, Proviseure Agnès KOWNACKI, Gestionnaire ½ journée technique «Lutter contre le gaspillage alimentaire dans les établissements scolaires»

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Jessé de Forest 15 avenue du Pont Rouge - BP 215 59440 Avesnes-sur-Helpe 03 27 56 10 30 0 / 7 03 27 56 10 39 : http://lyceeavesnes.etab.ac-lille.fr/projetsite/ Lycée général et technique avec section

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION / Constats : APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION La loi dite «Grenelle 2» impose depuis 2012 aux détenteurs de quantités importantes de biodéchets (déchets

Plus en détail

Gestion des biodéchets et réduction du gaspillage alimentaire

Gestion des biodéchets et réduction du gaspillage alimentaire Gestion des biodéchets et réduction du gaspillage alimentaire Proposition d une démarche pour le tri des biodéchets au sein d une cuisine de restauration collective Agence Régionale de Santé 07/06/16 Notre

Plus en détail

Plan de prévention des déchets Problématique du gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets dans les collèges

Plan de prévention des déchets Problématique du gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets dans les collèges Plan de prévention des déchets Problématique du gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets dans les collèges I. Quelques données sur les collèges dans la Somme : II. Quelques données sur le

Plus en détail

Préambule. Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? Sodexo. Halte au gaspillage Mai 2016

Préambule. Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? Sodexo. Halte au gaspillage Mai 2016 1 Sodexo Préambule Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? 2 Halte au gaspillage Mai 2016 Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? C est le fait de jeter à la poubelle des denrées alimentaires, entamées

Plus en détail

Lutte contre le gaspillage alimentaire en établissements de restauration collective

Lutte contre le gaspillage alimentaire en établissements de restauration collective Lutte contre le gaspillage alimentaire en établissements de restauration collective Cadre de restitution de l'action : Programme Local de Prévention Communaute d'agglomeration des Lacs de l'essonne 52

Plus en détail

Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges de la Somme

Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges de la Somme CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA SOMME CP:Association De la Graine à l'assiette CP:Association De la Graine à l'assiette Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges de la Somme RET ADEME du 22

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Réduction du gaspillage alimentaire Restauration collective

APPEL A CANDIDATURE. Réduction du gaspillage alimentaire Restauration collective APPEL A CANDIDATURE Réduction du gaspillage alimentaire Restauration collective Date limite de dépôt des dossiers : le 18 Mars 2017 I - CONTEXTE REGLEMENTAIRE La FAO 1 (Organisation des Nations unies pour

Plus en détail

LE PROGRAMME DE LA JOURNEE

LE PROGRAMME DE LA JOURNEE LE PROGRAMME DE LA JOURNEE 09H00 Accueil 09H30 Lancement des 5 èmes Rencontres du Réseau LOCAL Anjou 09H45 ENCORE moins de gaspillage pour plus de local Table ronde avec apports et 2 témoignages Animée

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : LEGTA du Pas-de-Calais Route de Cambrai 62217 Tilloy-lès-Mofflaines 03 21 60 73 00 / 7 03 21 60 73 13 : www.formationsnatures.fr Lycée d Enseignement Général et Technologique Agricole 900 élèves avec internat

Plus en détail

Fiche structure n 1 : Mille et un repas

Fiche structure n 1 : Mille et un repas L établissement : La société de restauration Mille et un repas propose ses services au sein des établissements scolaires, médico-sociaux, des collectivités et des entreprises. C est la 9 ème entreprise

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de l expérimentation de compostage dans les restaurants scolaires de Besançon. Contacts VILLE DE BESANÇON

Dossier de presse. Lancement de l expérimentation de compostage dans les restaurants scolaires de Besançon. Contacts VILLE DE BESANÇON Dossier de presse Lancement de l expérimentation de compostage dans les restaurants scolaires de Besançon Contacts VILLE DE BESANÇON Mission Développement Durable Eric Durand : 03 81 41 56 88 Direction

Plus en détail

GASPILLAGE alimentaire

GASPILLAGE alimentaire GASPILLAGE alimentaire COMMENT RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE? GUIDE PRATIQUE au collège Pôle attractivité environnement SOMMAIRE Réduire le gaspillage alimentaire au collège,

Plus en détail

Exemple de projet de Réduction des déchets

Exemple de projet de Réduction des déchets Exemple de projet de Réduction des déchets Moins gaspiller et composter dans les collèges de l Essonne Partenariat CG 91 / collèges pilotes 1 Politique départementale de l Essonne de réduction des déchets

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

Vers la réduction des déchets

Vers la réduction des déchets ADEME Vers la réduction des déchets Le compostage > Pourquoi composter dans les collèges? La mise en place du compostage dans les collèges est une expérience très intéressante du point de vue pédagogique.

Plus en détail

Le service public régional de restauration. 1 er juillet 2016

Le service public régional de restauration. 1 er juillet 2016 Le service public régional de restauration 1 er juillet 2016 I Compétences et responsabilités LES COMPETENCES La restauration scolaire est une compétence de la Région depuis 2004 La mise en œuvre est déléguée

Plus en détail

Catalogue formations. Alimentation bio et durable

Catalogue formations. Alimentation bio et durable Catalogue formations Alimentation bio et durable 1 Contact Noémie Dekoninck noemie.dekoninck@biowallonie.be +32(0) 479 937 034 Stéphanie Goffin stephanie.goffin@biowallonie.be +32 (0) 474 38 11 24 2 Introduction

Plus en détail

Une prestation Terre de Lombric Accompagnement sur la lutte contre le Gaspillage Alimentaire

Une prestation Terre de Lombric Accompagnement sur la lutte contre le Gaspillage Alimentaire Une prestation Terre de Lombric Accompagnement sur la lutte contre le Gaspillage Alimentaire Terre de Lombric SARL à capital variable 8750 Siège 8 rue Ernest Renan 95600 EAUBONNE T : 09 50 08 58 55 / F

Plus en détail

APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE

APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE SYNTHESE D ETUDE Août 2016 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par et Coordination technique : Elsa THOMASSON

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013 Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le 25 novembre 2013 Une définition commune du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte national de lutte contre le gaspillage Gaspillage

Plus en détail

Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective 2016/2017

Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective 2016/2017 Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective 2016/2017 OBJECTIFS de ce 2 ème COPIL Exposer le fonctionnement des cuisines Dresser le bilan de la première pesée Restituer

Plus en détail

Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité

Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R1 Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité DESCRIPTION DE L ACTION À l image du diagnostic de territoire que toute collectivité

Plus en détail

Jetons moins, vivons mieux!

Jetons moins, vivons mieux! Plan départemental de réduction des déchets Jetons moins, vivons mieux! www.eureenligne.fr édito La diminution de la production de déchets est devenue un enjeu environnemental essentiel dans notre société.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE

DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE Yaourts, viande, plats préparés En un an, chaque Français jette en moyenne 7 kg de produits encore emballés, non entamés! Autre chiffre

Plus en détail

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective»

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective» Table ronde régionale «Manger local & Manger français en restauration collective» en présence de Stéphane Le Foll ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la Forêt, Porte Parole du Gouvernement

Plus en détail

SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014

SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014 DOSSIER DE PRESSE SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS 2014 Du 22 au 30 novembre 2014 Le SIREDOM lance l opération : Tous contre le gaspillage alimentaire! Matinée du vendredi 28 novembre 2014

Plus en détail

Pièce jointe n 3 ENTRE. D une part,

Pièce jointe n 3 ENTRE. D une part, Pièce jointe n 3 Convention de partenariat entre le groupement de collectivités «Prévention des biodéchets et des déchets végétaux» et Trivalis pour la coordination d actions locales conduites par un animateur

Plus en détail

Semaine de sensibilisation au gaspillage alimentaire

Semaine de sensibilisation au gaspillage alimentaire Dossier de presse 17 octobre 2014 Semaine de sensibilisation au gaspillage alimentaire Collège Maupassant à Limoges www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Service de presse - Limoges Métropole

Plus en détail

A Saint Jean-Pied-de-Port, le lycée de Navarre pionnier du recyclage des déchets organiques

A Saint Jean-Pied-de-Port, le lycée de Navarre pionnier du recyclage des déchets organiques Saint-Jean-Pied-de-Port, le 22 mai 2013 A Saint Jean-Pied-de-Port, le lycée de Navarre pionnier du recyclage des déchets organiques Retour sur 6 mois de compostage des déchets de cantine Une expérimentation

Plus en détail

PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Collège Paul Emile Victor Mundolsheim 2013-2014 En partenariat avec le Sine et leurs intervenantes: Fanny PRUVOST Justine FLEUROT-GIGANT CONSTAT Une grande

Plus en détail

Restauration collective durable. Sonia Curto

Restauration collective durable. Sonia Curto Restauration collective durable Sonia Curto Sommaire INTRO Qu est-ce que l alimentation et la restauration collective durable? Principes et enjeux de l alimentation durable Alimentation écologique Pilier

Plus en détail

réduction des déchets fiches actions 2015

réduction des déchets fiches actions 2015 réduction fiches actions 2015 programme local Action 1 Mise en place de la collecte des huiles alimentaires sur l ensemble des déchetteries du territoire Depuis le mois de juillet 2015, la du Grand Pic

Plus en détail

Programme local de Prévention des Déchets / Action 8 PROJET SITE DE COMPOSTAGE COLLECTIF

Programme local de Prévention des Déchets / Action 8 PROJET SITE DE COMPOSTAGE COLLECTIF Programme local de Prévention des Déchets 2010 2014 / Action 8 PROJET SITE DE COMPOSTAGE COLLECTIF Initiative sur le plan économique, écologique et humain, le compostage collectif se développe un peu partout

Plus en détail

PRECONISATIONS POUR REDUIRE LE GASPILLAGE DU PAIN DANS LES COLLEGES. Action inscrite dans le plan départemental de prévention des déchets

PRECONISATIONS POUR REDUIRE LE GASPILLAGE DU PAIN DANS LES COLLEGES. Action inscrite dans le plan départemental de prévention des déchets PRECONISATIONS POUR REDUIRE LE GASPILLAGE DU PAIN DANS LES COLLEGES Action inscrite dans le plan départemental de prévention des déchets 1 PREAMBULE Le gaspillage important dont le pain fait l objet, peut

Plus en détail

Compte rendu de l atelier «Lutter contre le gaspillage alimentaire: quelles opportunités?»

Compte rendu de l atelier «Lutter contre le gaspillage alimentaire: quelles opportunités?» Séminaire des Lycées et CFA ecoresponsables du 6 novembre 2014 Compte rendu de l atelier «Lutter contre le gaspillage alimentaire: quelles opportunités?» Animateurs: o Elsa Thomasson (Agence de l Environnement

Plus en détail

/ Classification action : / Constats :

/ Classification action : / Constats : / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : Prendre en compte les comportements et habitudes alimentaires

Plus en détail

Retour d expérience sur la filière gestion de proximité des biodéchets

Retour d expérience sur la filière gestion de proximité des biodéchets Retour d expérience sur la filière gestion de proximité des biodéchets RENNES METROPOLE 14 mars 2012 Colloque de l organique 14-15 mars 2012 1 Présentation du contexte : le territoire NOM Nombre d habitants

Plus en détail

ANIMATIONS SCOLAIRES

ANIMATIONS SCOLAIRES ANIMATIONS SCOLAIRES 2016-2017 Depuis plusieurs années, ViennAgglo propose à l ensemble des écoles du territoire des animations scolaires gratuites sur différentes thématiques de l éducation au Développement

Plus en détail

Sommaire. Une politique de gestion des déchets active p. 2. La politique de prévention des déchets initiée par Angers Loire Métropole p.

Sommaire. Une politique de gestion des déchets active p. 2. La politique de prévention des déchets initiée par Angers Loire Métropole p. w DOSSIER PRESSE 20 novembre 2008 Sommaire Une politique de gestion des déchets active p. 2 La politique de prévention des déchets initiée par Angers Loire Métropole p. 4 > Les actions menées depuis 2005

Plus en détail

La restauration scolaire. Les évolutions de la rentrée 2015

La restauration scolaire. Les évolutions de la rentrée 2015 La restauration scolaire Les évolutions de la rentrée 2015 La restauration scolaire à Montpellier Une équipe de 80 agents Cuisiniers Qualiticiens et diététiciens Équipe technique (livraison, maintenance

Plus en détail

Guide d intervention technique des agents des collèges

Guide d intervention technique des agents des collèges > AGIR AU CŒUR DE VOS VIES LE RESPECT AU SENS PROPRE dans mon collège Guide d intervention technique des agents des collèges 1 SOMMAIRE LE MOT DU PRÉSIDENT 4 OBJECTIFS DU GUIDE 5 1. PRINCIPES ET ENGAGEMENTS

Plus en détail

RESEAU LOCAL VENDEE Rencontre du Réseau LOCAL Vendée 15 juin 2016

RESEAU LOCAL VENDEE Rencontre du Réseau LOCAL Vendée 15 juin 2016 RESEAU LOCAL VENDEE M. Yves AUVINET Président du Conseil Départemental M. Luc GUYAU Vice Président de TRIVALIS RESEAU LOCAL VENDEE Le gaspillage alimentaire Enjeux et actions en restauration collective

Plus en détail

Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile. Vendredi 7 Novembre 2014

Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile. Vendredi 7 Novembre 2014 Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile Vendredi 7 Novembre 2014 Sommaire Le constat Quels sont les chiffres du gaspillage en RHD Quels types de pertes / Comment les évaluer Comment lutter

Plus en détail

L obligation de tri à la source et de valorisation organique pour les gros producteurs de biodéchets

L obligation de tri à la source et de valorisation organique pour les gros producteurs de biodéchets L obligation de tri à la source et de valorisation organique pour les gros producteurs de biodéchets Introduction Loi Grenelle 2 (2010) : «A compter du 1 er janvier 2012, les personnes qui produisent ou

Plus en détail

Coordonnées du candidat.

Coordonnées du candidat. Coordonnées du candidat. CATEGORIE DU CANDIDAT : Collectivités et établissement publics Nom : CHU de Bordeaux Adresse : Direction générale des Hopitaux, 12 Rue Dubernat Code Postal : 33404 Commune : Talence

Plus en détail

PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon

PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon 29 janvier 2015 Quel accompagnement pédagogique pour une restauration collective, durable, responsable et de qualité? PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon Catherine Le Chevallier Piat Cap.nutricio

Plus en détail

Etudes ADEME 2016 sur le gaspillage alimentaire. Sylvain PERRIOLLAT ADEME Normandie Plénière REGAL - 29 novembre 2016

Etudes ADEME 2016 sur le gaspillage alimentaire. Sylvain PERRIOLLAT ADEME Normandie Plénière REGAL - 29 novembre 2016 Etudes ADEME 2016 sur le gaspillage alimentaire Sylvain PERRIOLLAT ADEME Normandie sylvain.perriollat@ademe.fr Plénière REGAL - 29 novembre 2016 Connaissance ETAT DES MASSES, juin 2016 Estimation potentiel

Plus en détail

Comment aborder un projet de compostage de déchets pour qu il soit durable?

Comment aborder un projet de compostage de déchets pour qu il soit durable? Pascale NAQUIN Docteur de l INSA de Lyon en Gestion et Traitement des Déchets Chef de projet équipe POLDEN de l INSA de Lyon Coordinatrice du CEFREPADE 1 Une volonté et un appui politiques Une approche

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE, C EST NOS OIGNONS

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE, C EST NOS OIGNONS LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE, C EST NOS OIGNONS Fiche thématique n 5 : La sensibilisation et la communication Durée recommandée : le temps d une action ou sur le long terme Difficulté : Matériel : -1 volonté

Plus en détail

Geofarming. Circuits courts

Geofarming. Circuits courts Geofarming Circuits courts Assiette Verte «Un projet d accompagnement de la restauration collective» Objectifs de la campagne Assiette Verte 1) Proposer une alimentation plus durable dans les restaurants

Plus en détail

ET LE 1 er PRIX A ÉTÉ ATTRIBUÉ À...

ET LE 1 er PRIX A ÉTÉ ATTRIBUÉ À... COMMUNIQUÉ Thématique 2016 : les biodéchets LE PALMARÈS DE LA 4E ÉDITION DU CONCOURS DESIGN ZÉRO DÉCHET A ÉTÉ DÉVOILÉ LE 2 JUIN 2016 LORS DU SALON JARDINS, JARDIN, AUX TUILERIES ET LE 1 er PRIX A ÉTÉ ATTRIBUÉ

Plus en détail

Des déchets et de l'or dans ma poubelle

Des déchets et de l'or dans ma poubelle Des déchets et de l'or dans ma poubelle Module de 5 séances Cycle 3 Animateur OLAP Séances n 2-3-4 d'une ½ journée Enseignant Séances n 1 et 5 Démarche: Depuis le 1er janvier 2014, la Communauté de Communes

Plus en détail

Dynamique de territoires et d entreprises en faveur du développement durable. Salon IDDEBA CCIT Oise

Dynamique de territoires et d entreprises en faveur du développement durable. Salon IDDEBA CCIT Oise Dynamique de territoires et d entreprises en faveur du développement durable Salon IDDEBA CCIT Oise 19-06-2014 1 De quoi parle t-on? Un contexte économique contraint qui nécessite de faire autrement. Avec

Plus en détail

VILLE DE GENNEVILLIERS PROGRAMME LOCAL DE PREVENTION DES DECHETS 2011/2015 PLAN D ACTION

VILLE DE GENNEVILLIERS PROGRAMME LOCAL DE PREVENTION DES DECHETS 2011/2015 PLAN D ACTION VILLE DE GENNEVILLIERS PROGRAMME LOCAL DE PREVENTION DES DECHETS 2011/2015 PLAN D ACTION DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT GENNEVILLIERS PROPRETE 1 THEME 1 : SENSIBILISATION DES PUBLICS A LA PREVENTION Opération

Plus en détail

Les communes se mobilisent en faveur du compostage avec le SYDED et leurs référents environnement

Les communes se mobilisent en faveur du compostage avec le SYDED et leurs référents environnement DOSSIER DE PRESSE 19-27 novembre 2016 Les communes se mobilisent en faveur du compostage avec le SYDED et leurs référents environnement CONFÉRENCE DE PRESSE Lundi 21 novembre 2016 à 11h00 Salle de Réunion

Plus en détail

Résultats des caractérisations du gaspillage alimentaire Dans les ordures ménagères et assimilées. Verdicité France Nature Environnement

Résultats des caractérisations du gaspillage alimentaire Dans les ordures ménagères et assimilées. Verdicité France Nature Environnement Résultats des caractérisations du gaspillage alimentaire Dans les ordures ménagères et assimilées Verdicité France Nature Environnement Décembre 2011 Table des matières Table des matières... 1 Des opérations

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : AJUSTER LES GRAMMAGES PACKAGE : I EFFICIENCE : 38% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : AJUSTER LES GRAMMAGES PACKAGE : I EFFICIENCE : 38% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : AJUSTER LES GRAMMAGES PACKAGE : I EFFICIENCE : 38% / Constats

Plus en détail

chetsréduisonsnosdéchetsrédui sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé

chetsréduisonsnosdéchetsrédui sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé chetsréduisonsnosdéchetsrédui Programme sonsnosdéchetsréduisonsnosdé Local de chetsréduisonsnosdéchetsrédui Prévention des sonsnosdéchetsréduisonsnosdé Déchets chetsréduisonsnosdéchetsrédui Ménagers et

Plus en détail

BIODECHETS ET REGLEMENTATION

BIODECHETS ET REGLEMENTATION BIODECHETS ET REGLEMENTATION ADEME Lorraine Laurent POULAIN Déchets des Entreprises / Eco-conception / Ecologie Industrielle et Territoriale 1 Réglementation Directive cadre sur les déchets du 19/11/2008

Plus en détail

Collecte et valorisation des biodéchets et déchets d huiles alimentaires

Collecte et valorisation des biodéchets et déchets d huiles alimentaires Collecte et valorisation des biodéchets et déchets d huiles alimentaires 2011 SOURCES D INFORMATIONS Décret n 2011-828 du 11 juillet 2011 portant diverses dispositions relatives à la prévention et à la

Plus en détail

Un potager dans mon école Fiche pédagogique

Un potager dans mon école Fiche pédagogique CANTON DE VARILHES PAYS DE FOIX PAYS DE TARASCON Association pour le Développement du Pays de Foix Haute Ariège PAYS D AUZAT-VICDESSOS DONEZAN VALLEES D AX Un potager dans mon école Fiche pédagogique Fiche

Plus en détail

RESTAURATION COLLECTIVE

RESTAURATION COLLECTIVE Le cahier des charges RESTAURATION COLLECTIVE ECOCERT FRANCE juil.-13 Le cahier des charges ECOCERT s engage aux côtés des professionnels qui œuvrent à l introduction des produits biologiques et locaux

Plus en détail

Programme Local de Prévention des Déchets

Programme Local de Prévention des Déchets Programme Local de Prévention des Déchets Isabelle PASKIEWICZ Animatrice du Programme Carte du Territoire 5 CC = 87 communes 27 395 habitants Qu est-ce que la Prévention des Déchets? article 541-1 du Code

Plus en détail

évacuation du compost frais système d'alimentation et pré-traitement bioréacteur

évacuation du compost frais système d'alimentation et pré-traitement bioréacteur PIILOTE DE COMPOSTAGE DE BIIO-DECHETS trappe de visite et introduction structurant boîtier de commande table de trialimentation broyeur évacuation du compost frais bioréacteur système d'alimentation et

Plus en détail

Approvisionnement de proximité dans la restauration collective: quels enjeux pour l école?

Approvisionnement de proximité dans la restauration collective: quels enjeux pour l école? Approvisionnement de proximité dans la restauration collective: quels enjeux pour l école? Christine Lauer IA-IPR d Histoire Géographie Coordonnatrice académique EDD Académie de Lyon L approvisionnement

Plus en détail

Démarche «LYCEES ECO-RESPONSABLES»

Démarche «LYCEES ECO-RESPONSABLES» Démarche «LYCEES ECO-RESPONSABLES» - Présentation initiale du 4 avril 2011 à la Région - Actualisation Décembre 2013 1 2 Présentation du guide Contexte des lycées franciliens Impact global 469 lycées publics

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE 1 Qu est-ce que c est? «Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter à la poubelle des denrées alimentaires, entamées ou non, qui auraient pu être consommées Il est présent

Plus en détail

Traitement autonome des déchets organiques alimentaires Bilan dans la Somme. Novembre 2012

Traitement autonome des déchets organiques alimentaires Bilan dans la Somme. Novembre 2012 Traitement autonome des déchets organiques alimentaires Bilan dans la Somme Novembre 2012 Plusieurs exemples dans la Somme 1/ les sites suivis par la Mission biodéchets ESAT Nicolas Roussel, Gézaincourt

Plus en détail

Etape 0 - Lancement de la démarche et identification de l'origine principale de gaspillage alimentaire dans le RU

Etape 0 - Lancement de la démarche et identification de l'origine principale de gaspillage alimentaire dans le RU Fiche-intervention «prévention du gaspillage alimentaire» Mobiliser les étudiants dans un projet de réduction du gaspillage alimentaire d un restaurant universitaire Organisme rédacteur de la fiche intervention

Plus en détail

«CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE. Perrine TAVERNIER

«CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE. Perrine TAVERNIER «CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE Perrine TAVERNIER ptavernier@val-de-drome.com Mai 2016 Les objectifs de ce programme Accompagner toutes les cantines du territoire qui le souhaitent, à mettre en place

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : OPTIMISER LES PRATIQUES EN CUISINE PACKAGE : II EFFICIENCE : 22%

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : OPTIMISER LES PRATIQUES EN CUISINE PACKAGE : II EFFICIENCE : 22% / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : OPTIMISER LES PRATIQUES EN CUISINE PACKAGE : II EFFICIENCE

Plus en détail

Plan Territorial de Prévention, année 5, Conseil Départemental de la Somme

Plan Territorial de Prévention, année 5, Conseil Départemental de la Somme Plan Territorial de Prévention, année 5, Conseil Départemental de la Somme Carte d'identité de l'acteur et son territoire Conseil Départemental de la Somme 43 Rue de la République - CBp 32615 80026 Amiens

Plus en détail

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 1 CR 23-14 DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 RENFORCER LE SERVICE PUBLIC DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DANS LES EPLE D ILE DE FRANCE : VERS UNE TARIFICATION PLUS JUSTE, UNE QUALITE NUTRITIONNELLE ET GUSTATIVE

Plus en détail

L audit participatif : éco-consommation & gestion des déchets

L audit participatif : éco-consommation & gestion des déchets L audit participatif : éco-consommation & gestion des déchets rue Van Elewyck-Van Elewyck straat, 35 B-1050 Bruxelles-Brussel Tél. : 02/640.53.23 Fax : 02/647.41.04 e-mail: info@coren.be http://www.coren.be

Plus en détail

RCC Aura 9/10 mars 2017 Ambert. La collecte des biodéchets au Pays Voironnais

RCC Aura 9/10 mars 2017 Ambert. La collecte des biodéchets au Pays Voironnais RCC Aura 9/10 mars 2017 Ambert La collecte des biodéchets au Pays Voironnais Présentation du territoire Communauté d Agglomération du Pays Voironnais Auvergne Rhône-Alpes Isère Nombre d habitants 92 000

Plus en détail

Forfait projection débat : droits de diffusion + animation de débat euros

Forfait projection débat : droits de diffusion + animation de débat euros Contenus : présentation des enjeux environnementaux et économiques liés aux déchets, présentation de la démarche «zéro déchet, zéro gaspillage», retours d expérience concrets français et européens, exemples

Plus en détail

LES CHIFFRES DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LES CHIFFRES DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE LES CHIFFRES DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE On parle de «gaspillage alimentaire» lorsque des denrées alimentaires sont définitivement perdues pour la chaîne d approvisionnement alimentaire, à l exception de

Plus en détail

«Grenelle de l Environnement, source de valeur pour l entreprise» Passer du déchet à la matière

«Grenelle de l Environnement, source de valeur pour l entreprise» Passer du déchet à la matière «Grenelle de l Environnement, source de valeur pour l entreprise» Passer du déchet à la matière PARTIE 1 PARTIE 2 Le nouveau cadre règlementaire des Grenelle 1 et 2 Les déchets des entreprises en France

Plus en détail

2017 DEVE 49 Adoption du Plan économie circulaire de Paris et de la 1 ère feuille de route du Plan économie circulaire de Paris

2017 DEVE 49 Adoption du Plan économie circulaire de Paris et de la 1 ère feuille de route du Plan économie circulaire de Paris Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d Écologie Urbaine 2017 DEVE 49 Adoption du Plan économie circulaire de Paris 2017-2020 et de la 1 ère feuille de route du Plan économie circulaire

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE. Mise en œuvre d une restauration collective durable & en circuits courts de proximité RÈGLEMENT

APPEL À CANDIDATURE. Mise en œuvre d une restauration collective durable & en circuits courts de proximité RÈGLEMENT Mise en œuvre d une restauration collective durable & en circuits courts de proximité RÈGLEMENT Date de lancement 1 er avril 2016 Date limite de réponse 31 mai 2016 Coordonnateur Partenaires financiers

Plus en détail

BILAN OPERATION FOYERS TEMOINS «GASPILLAGE ALIMENTAIRE» /2016 -

BILAN OPERATION FOYERS TEMOINS «GASPILLAGE ALIMENTAIRE» /2016 - BILAN OPERATION FOYERS TEMOINS «GASPILLAGE ALIMENTAIRE» - 2015/2016 - SOMMAIRE BILAN GENERAL DE L OPERATION... 3 1. Présentation de l opération... 3 2. Résultats de l opération... 5 3. Comparaison aux

Plus en détail

Evaluer des actions de développement durable?

Evaluer des actions de développement durable? Octobre 2013 Fiche action nº 38 - les bonnes pratiques Evaluer des actions de développement durable Pourquoi évaluer les actions de développement durable? Evaluer c est estimer, porter une appréciation

Plus en détail

CHARTE ECO-EXEMPLAIRE. SICED BRESSE NORD La Croix SERLEY

CHARTE ECO-EXEMPLAIRE. SICED BRESSE NORD La Croix SERLEY CHARTE ECO-EXEMPLAIRE SICED BRESSE NORD La Croix 71 310 SERLEY CONTEXTE Nécessité environnementale: réduire de 7 % la quantité de déchets ménagers d ici fin 2016. L exemplarité des communes : un moyen

Plus en détail

Comment mettre en place un état des lieux du gaspillage alimentaire au sein d un établissement scolaire

Comment mettre en place un état des lieux du gaspillage alimentaire au sein d un établissement scolaire Protocole d aide à la réalisation d'un diagnostic : Comment mettre en place un état des lieux du gaspillage alimentaire au sein d un établissement scolaire Rédaction : Sonia Lépine-Montchalin Décembre

Plus en détail

La Communauté de Communes du Pays des Ecrins représentée par son Président Monsieur XX, situé XX.

La Communauté de Communes du Pays des Ecrins représentée par son Président Monsieur XX, situé XX. Convention de financement et de mutualisation pour le poste de chargé de mission «Plateforme co-compostage et animation du réseau départemental des territoires Zéro Déchet Zéro Gaspillage» D une part La

Plus en détail

Séances pédagogiques sur l alimentation, l équilibre alimentaire, la digestion

Séances pédagogiques sur l alimentation, l équilibre alimentaire, la digestion ACTION 1 Séances pédagogiques sur l alimentation, l équilibre alimentaire, la digestion Afin de sensibiliser les enfants sur l alimentation, l équilibre alimentaire, la digestion les maîtresses vont, dans

Plus en détail

Projet Lycée 21. Moins de déchets dans mon lycée

Projet Lycée 21. Moins de déchets dans mon lycée Projet Lycée 21 Moins de déchets dans mon lycée Année scolaire 2014/2015 Construction du point propre des ateliers du lycée (projet présenté par les élèves de T CAP REEP 2013/2014). Réalisation de spots

Plus en détail

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES COMPRENDRE DECOUVRIR APPRENDRE ECHANGER IMAGINER SE FORMER ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES A PRO BIO POLE DE RESSOURCES, DE PROMOTION ET DE

Plus en détail

Programme d'actions de lutte contre le gaspillage alimentaire au collège André Malraux de La Wantzenau Année scolaire

Programme d'actions de lutte contre le gaspillage alimentaire au collège André Malraux de La Wantzenau Année scolaire Programme d'actions de lutte contre le gaspillage alimentaire au collège André Malraux de La Wantzenau Année scolaire 2014-2015 Un projet financé et soutenu par le Conseil départemental du Bas-Rhin, le

Plus en détail

27/10/2015. Déroulement de la formation. Mises en situation (30 minutes) 1. Enjeux de la communication déchets. Constats de la communication déchets

27/10/2015. Déroulement de la formation. Mises en situation (30 minutes) 1. Enjeux de la communication déchets. Constats de la communication déchets Constats de la communication déchets FORMATION COMMUNICATION DE PROXIMITÉ ET DE TERRAIN EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET DE TRI DES DÉCHETS 12 octobre 2015 Cela touche peu la grande majorité des usagers Une

Plus en détail

Production des déchets : causes et solutions? Isabelle Lacourt, Risteco, Constantine, 14 Mai 2014

Production des déchets : causes et solutions? Isabelle Lacourt, Risteco, Constantine, 14 Mai 2014 Production des déchets : causes et solutions? Isabelle Lacourt, Risteco, Constantine, 14 Mai 2014 Production des déchets : causes et solutions? Quelques notions : gaspillage alimentaire & biodéchet La

Plus en détail