En hommage au docteur Rémi Russbach Cathédrale Saint-Pierre. 2 novembre 2016

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En hommage au docteur Rémi Russbach Cathédrale Saint-Pierre. 2 novembre 2016"

Transcription

1 2 novembre 2016 En hommage au docteur Rémi Russbach Cathédrale Saint-Pierre 2 novembre 2016 Cher Bruno, chère Martine, chère Antoinette, cher Gilbert Chers parents et amis du docteur Rémi Russbach, Mesdames et Messieurs, Chers Amis, Au nom du Comité international de la Croix-Rouge, je tiens avant toute chose à rendre hommage à l engagement et à l action du docteur Rémi Russbach. C était un homme de terrain, un homme de principes et un fidèle serviteur de l institution, mais plus encore des victimes de la guerre auxquelles le CICR a pour vocation d apporter aide et protection.

2 2 Lorsqu il est pressenti pour le poste de chef de la Division médicale une division qu il faut créer à partir de rien son premier souci est de s assurer que cette importante responsabilité au siège du CICR ne lui interdira pas de continuer à se rendre sur le terrain et de continuer à visiter des prisons, car le contact avec le terrain et avec les captifs lui paraissait la meilleure garantie de garder le cap qui doit guider tout serviteur du CICR. Homme de terrain, le docteur Russbach effectue sa première mission en Grèce en En effet, à la suite de longues négociations, le CICR a obtenu l autorisation de visiter les prisons et les camps d internement où le régime des colonels a enfermé plusieurs milliers d opposants ou de simples suspects, notamment sur les îlots arides de Gioura et Makronissos. C est dans ce contact avec les victimes de la violence des hommes que le docteur Russbach trouvera sa véritable vocation. Il enchaîne avec plusieurs missions dans des pays ravagés par la guerre : Vietnam, Inde, Indonésie, Angola, Liban, etc. En octobre 1977, il est nommé chef de la Division médicale, mais cette division n existe pas ou pas encore. Tout est à créer. Il faut recruter une équipe de médecins, d infirmières et d infirmiers, prêts à s engager dans la durée au service du CICR, leur donner une formation en chirurgie de guerre et assurer leur encadrement, effectuer les missions d exploration qui permettront d identifier les besoins et les possibilités d action, soutenir les équipes médicales déployées sur le théâtre des conflits, y compris celles qui ont été mises à disposition du CICR par des Sociétés nationales de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge, créer un système d assortiments standardisés permettant d accélérer l envoi, la distribution et l utilisation des secours médicaux de première urgence, développer les activités orthopédiques en vue d équiper de prothèses les invalides de guerre.

3 3 En quelques mois, le docteur Russbach est parvenu à constituer un authentique service de santé spécialisé dans la médecine de guerre et dont la crédibilité médicale et opérationnelle est reconnue et respectée aussi bien à l intérieur du CICR que par les autres acteurs humanitaires et les États. Il a restauré la crédibilité du CICR dans le domaine de la santé et, surtout, il a créé un instrument qui a permis de donner des soins de qualité à des centaines de milliers de blessés de guerre militaires ou civils en Afrique, en Asie, en Amérique latine, en Europe et au Moyen-Orient. Pour citer un seul chiffre, les ateliers orthopédiques du CICR ont fourni des prothèses et assuré la rééducation de plus de 100'000 invalides de guerre. La moitié au moins avaient été victimes de mines antipersonnel. C est d ailleurs la crédibilité du CICR dans le domaine de la chirurgie de guerre et de la réhabilitation des invalides qui lui a permis de peser de tout son poids dans la négociation de la Convention d Ottawa, qui interdit l usage des mines antipersonnel, une question qui tenait tout particulièrement à cœur au docteur Russbach. En effet, il avait pu mesurer dans les hôpitaux du CICR les ravages provoqués par ces armes cruelles et lâches. En 1994, un grave accident de santé devait contraindre le docteur Russbach à mettre un terme à son action au service du CICR, après 25 années consacrées à l institution, dont 17 à la tête de la Division médicale, mais il n en a pas moins poursuivi son engagement au service des victimes de la guerre. D une part, il a continué à animer les Cours Help, qu il avait créés en partenariat avec l OMS et avec l Université de Genève afin d améliorer la formation des jeunes médecins en médecine des catastrophes. D autre part, il a créé la «Geneva Foundation to Protect Health in War», qui avait pour

4 4 objectif de mieux mesurer le coût humain de la guerre et de mieux évaluer l impact de l action humanitaire dans le domaine de la santé. Ainsi, à travers son engagement de toute une vie, le docteur Russbach a contribué à professionnaliser l action médicale du CICR et celle des autres acteurs humanitaires. Son action a constamment été guidée par le souci de prodiguer aux victimes de la guerre des soins médicaux de qualité. L urgence, à ses yeux, ne pouvait être une excuse pour une médecine de second choix. Enfin, que ce soit au sein du CICR ou audehors, le docteur Russbach a toujours eu le souci du respect de l éthique médicale. Comme médecin-chef du CICR il s est fait le garant du respect de cette éthique au sein de l institution. En deux mots, toute l action actuelle du CICR dans le domaine de la santé prend appui sur l engagement et sur l action du docteur Russbach et tous les membres de la Division médicale médecins, infirmières, infirmiers, orthopédistes, pharmaciens se retrouvent aujourd hui en quelque sorte orphelins du fait du décès du docteur Russbach, qui a créé cette division et qui eut à cœur de veiller à la formation de ses collègues, de les encadrer et de les motiver, car il savait faire partager sa foi en l idéal humanitaire, comme il savait accorder sa confiance et déléguer. Cher Bruno, chère Martine, chère Antoinette, cher Gilbert, Chers parents et amis du docteur Russbach, Au nom du Comité international de la Croix-Rouge et, je crois pouvoir le dire, au nom de tous les collègues et anciens collègues réunis aujourd hui pour honorer sa mémoire, je tiens à exprimer notre très vive gratitude pour l action du docteur Rémi Russbach et à rendre hommage à son engagement sans faille, à ses motivations

5 5 humanitaires, à son souci constant du respect des exigences éthiques de sa profession. En ces heures douloureuses, permettez-moi aussi de vous faire part de mes chaleureux messages de sympathie et de condoléances. Je vous remercie François Bugnion Membre du Comité international de la Croix-Rouge

Les Origines. Chronologie : la Croix-Rouge de Solférino à nos jours

Les Origines. Chronologie : la Croix-Rouge de Solférino à nos jours Les Origines Créé par Henry Dunant, lors de la bataille de Solférino, la Croix-Rouge s impose dès son origine comme un mouvement international d aide et d assistance aux victimes. La Croix-Rouge, par son

Plus en détail

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge En bref Jakob Dall/Croix-Rouge danoise Jenny Matthews/Croix-Rouge britannique Travailler ensemble pour aider les autres Le Mouvement international

Plus en détail

ACTIONS de SOUTIEN au profit des blessés De l armée de Terre

ACTIONS de SOUTIEN au profit des blessés De l armée de Terre ACTIONS de SOUTIEN au profit des blessés De l armée de Terre Ville de Belfort Ville de Montbéliard Une armée de terrain L engagement opérationnel est la seule finalité de l armée de Terre. Force d ultime

Plus en détail

Comme de coutume, nous nous retrouvons pour notre rituel de célébration de la Journée Mondiale

Comme de coutume, nous nous retrouvons pour notre rituel de célébration de la Journée Mondiale CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SANTÉ AU TRAVAIL ET DE LA JOURNÉE AFRICAINE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Yaoundé, SALLE DE CONFÉRENCES DE LA CNPS, le 28 avril

Plus en détail

Le rôle du Canada dans le processus d Ottawa

Le rôle du Canada dans le processus d Ottawa Le rôle du Canada dans le processus d Ottawa Discours d Isabelle Daoust, conseillère juridique principale, droit international humanitaire, Croix-Rouge canadienne Conseil canadien de droit international

Plus en détail

Présentation de Handicap International août 2014

Présentation de Handicap International août 2014 Situations de pauvreté et d exclusion, de conflits et de catastrophes Aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables Agir et témoigner, pour répondre aux besoins essentiels Améliorer

Plus en détail

ASSITANCE AUX VICTIMES DE MINES ANTIPERSONNEL. Par MASUGA MUSAFIRI

ASSITANCE AUX VICTIMES DE MINES ANTIPERSONNEL. Par MASUGA MUSAFIRI ASSITANCE AUX VICTIMES DE MINES ANTIPERSONNEL PRÉSENTATION DE LA RDC Par MASUGA MUSAFIRI Point focal National I. PROGRÈS RÉALISÉS ET PERSPECTIVES 2009 A. BASE DES DONNÉES Continuation dans la collecte

Plus en détail

Service de la Solidarité internationale de l'etat de Genève

Service de la Solidarité internationale de l'etat de Genève Service de la Solidarité internationale de l'etat de Genève Conférence de presse du DI mercredi 4 juin 2008 05.06.2008 - Page 1 Le service de la Solidarité internationale en 3 dates 1. Loi 8480 : "Loi

Plus en détail

Dès aujourd hui. aidez-nous à reconstruire. Haïti. Un institut de médecine physique et de réadaptation

Dès aujourd hui. aidez-nous à reconstruire. Haïti. Un institut de médecine physique et de réadaptation Dès aujourd hui aidez-nous à reconstruire à Haïti Un institut de médecine physique et de réadaptation Nos principes Dévouement envers le développement de soins de médecine physique et de réadaptation durables,

Plus en détail

FICHE LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure

FICHE LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure FICHE 6.3.1 LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Naissance et structure 1. Naissance de l organisation humanitaire de la Croix-Rouge En 1859, Henry Dunant (1828-1910), citoyen

Plus en détail

REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR

REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR REJOIGNEZ LE CERCLE DES AMIS DU CICR «Ce qui compte, ce n est pas simplement le bien que fait le CICR, c est bien plus encore le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Pedram Yazdi/CICR Le Comité international

Plus en détail

Assistance AUX PERSONNES TOUCHÉES PAR UN CONFLIT ARMÉ OU D AUTRES SITUATIONS DE VIOLENCE

Assistance AUX PERSONNES TOUCHÉES PAR UN CONFLIT ARMÉ OU D AUTRES SITUATIONS DE VIOLENCE Assistance AUX PERSONNES TOUCHÉES PAR UN CONFLIT ARMÉ OU D AUTRES SITUATIONS DE VIOLENCE Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

L aide humanitaire de la Confédération. Sauver des vies, soulager des souffrances

L aide humanitaire de la Confédération. Sauver des vies, soulager des souffrances L aide humanitaire de la Confédération Sauver des vies, soulager des souffrances Mandat «L aide humanitaire a pour but de contribuer, par des mesures de prévention ou de secours, à la sauvegarde de la

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises A Paris, mercredi 3 juillet 2013 Seul le prononcé

Plus en détail

Help Doctors, Humanitaire et Equitable

Help Doctors, Humanitaire et Equitable Help Doctors, Humanitaire et Equitable Help Doctors est une organisation médicale humanitaire internationale fondée en 2006. Sa vocation est de venir en aide aux populations en détresse au travers des

Plus en détail

Une puissance internationale

Une puissance internationale Séance 1 1 Une puissance internationale Grâce à ses territoire d outre-mer et à ses zones marines, la France se situe au troisième rang mondial des puissances maritimes. Elle dispose d une présence stratégique

Plus en détail

INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS

INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR DESTINÉE AUX DONATEURS redcross.ca2 INTERVENTION À LA SUITE DU SÉISME EN HAÏTI MISE À JOUR PROVENANT D HAÏTI : VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA

Plus en détail

L éthique de l aide médicale humanitaire, respect des hommes, respect des valeurs. E. Rial-Sebbag UMR 1027 INSERM/Université de Toulouse

L éthique de l aide médicale humanitaire, respect des hommes, respect des valeurs. E. Rial-Sebbag UMR 1027 INSERM/Université de Toulouse L éthique de l aide médicale humanitaire, respect des hommes, respect des valeurs. E. Rial-Sebbag UMR 1027 INSERM/Université de Toulouse L aide médicale humanitaire : une notion ambigüe Pas de consensus

Plus en détail

STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE

STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ADOPTÉS LE 19 NOVEMBRE 2015 ET ENTRÉS EN VIGUEUR LE 1ER JANVIER 2016 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE Adoptés le 19 novembre 2015 et entrés

Plus en détail

SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL

SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL SANTÉ MENTALE ET SOUTIEN PSYCHOSOCIAL EN BREF Ben Houdjik/Croix-Rouge néerlandaise LES BESOINS Une des conséquences les plus importantes des conflits armés et autres situations de violence est leur impact

Plus en détail

Monsieur le Président ; Mesdames et Messieurs les participants ; Chers collègues ;

Monsieur le Président ; Mesdames et Messieurs les participants ; Chers collègues ; 1 EXPOSE DU PFNLA (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO) SUR LE PROCESSUS D ELABORATION DE LA LEGISLATION NATIONALE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO AU 1 er SEMINAIRE DES ACTEURS AFRICAINS FRANCOPHONES

Plus en détail

Armistice du 11-Novembre La Ville met en lumière les sacrifices des Poilus Montcelliens par des témoignages de famille

Armistice du 11-Novembre La Ville met en lumière les sacrifices des Poilus Montcelliens par des témoignages de famille Armistice du 11-Novembre La Ville met en lumière les sacrifices des Poilus Montcelliens par des témoignages de famille Pour ce 98 e anniversaire de l Armistice de la grande guerre de 14-18, la Ville a

Plus en détail

DEPOLLUTION, ELIMINATION, DESTRUCTION DES REG ASSISTANCE AUX VICTIMES REUNION D EXPERTS SUR LE PROTOCOLE V DE LA CCAC

DEPOLLUTION, ELIMINATION, DESTRUCTION DES REG ASSISTANCE AUX VICTIMES REUNION D EXPERTS SUR LE PROTOCOLE V DE LA CCAC REPUBLIQUE DU SENEGAL DEPOLLUTION, ELIMINATION, DESTRUCTION DES REG ASSISTANCE AUX VICTIMES REUNION D EXPERTS SUR LE PROTOCOLE V DE LA CCAC Genève, 21 23 avril 2010 COLONEL BARHAM THIAM 1 OBJECTIF: L objectif

Plus en détail

FONDATION MÉDECINS SANS FRONTIÈRES

FONDATION MÉDECINS SANS FRONTIÈRES FONDATION MÉDECINS SANS FRONTIÈRES comptes 2015 Christelle Esomba La parole du trésorier MSF Stéphane Roques Trésorier de la Fondation MSF Fondée en 1989, la Fondation MSF a pour objectif de promouvoir

Plus en détail

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA CEA EN ETHIOPIE

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA CEA EN ETHIOPIE République de Guinée ******** Travail-Justice-Solidarité ******** AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA CEA EN ETHIOPIE PROJET

Plus en détail

DISCOURS DU 28 AOÛT 2014

DISCOURS DU 28 AOÛT 2014 DISCOURS DU 28 AOÛT 2014 Colonelle, Mesdames et Messieurs les Maires Messieurs les officiers, Mesdames et Messieurs, J ai le plaisir de vous accueillir dans la salle du manège où se tient l exposition

Plus en détail

FONDS DES NATIONS UNIES POUR L ENFANCE PROFIL DE POSTE

FONDS DES NATIONS UNIES POUR L ENFANCE PROFIL DE POSTE FONDS DES NATIONS UNIES POUR L ENFANCE PROFIL DE POSTE I. Informations sur le poste Titre du poste : Responsable des interventions d urgence administrateur auxiliaire Titre du superviseur / Niveau : Chef

Plus en détail

Soudan du Sud. «Le conflit va durer»

Soudan du Sud. «Le conflit va durer» Soudan du Sud «Le conflit va durer» C'est une de ces guerres oubliées. Et pourtant, depuis plusieurs mois, le Soudan du Sud est à feu et à sang. Il y a plus de 900'000 personnes déplacées et 250'000 réfugiés

Plus en détail

conflits armés et LIENS FAMILIAUX

conflits armés et LIENS FAMILIAUX conflits armés et LIENS FAMILIAUX Boris Heger/CICR I Le contexte I Des familles éparpillées, des enfants livrés à eux-mêmes et sans soins, des parents emprisonnés, morts ou dont on est sans nouvelles ce

Plus en détail

QUESTIONS RÉPONSES. sur Handicap International

QUESTIONS RÉPONSES. sur Handicap International QUESTIONS RÉPONSES sur Handicap International Retrouvez ci-après, pour vous aider, les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur Handicap International. Arnaud De Wildenberg Arnaud De Wildenberg

Plus en détail

Plan ORSEC NOmbreuses VIctimes (NOVI)

Plan ORSEC NOmbreuses VIctimes (NOVI) Exercice ORSEC NOVI du 29 avril 2008 sur l'autoroute A29 EXERCICE DE SÉCURITÉ CIVILE Plan ORSEC NOmbreuses VIctimes (NOVI) Simulation d'un accident de car le 21 mai 2015 sur l'autoroute A16 Dossier de

Plus en détail

AHC1682annexe1 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE

AHC1682annexe1 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ADOPTÉS LE 18 DÉCEMBRE 2014 ET ENTRÉS EN VIGUEUR LE 1ER AVRIL 2015 STATUTS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE Adoptés le 18 décembre 2014 et entrés

Plus en détail

Journée Nationale des Sapeurs-Pompiers Le lundi 25 juin 2012 à 18h00 Préfecture de l Aisne

Journée Nationale des Sapeurs-Pompiers Le lundi 25 juin 2012 à 18h00 Préfecture de l Aisne PREFET DE L AISNE Journée Nationale des Sapeurs-Pompiers Le lundi 25 juin 2012 à 18h00 Préfecture de l Aisne Présentation du Service Départemental d Incendie et de Secours Les effectifs du Service Départemental

Plus en détail

Hôpitaux et blessés de guerre, du front vers la Corrèze

Hôpitaux et blessés de guerre, du front vers la Corrèze Hôpitaux et blessés de guerre, 1914-1918 1918 du front vers la Corrèze Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, les Archives départementales de la Corrèze inaugurent le 18 octobre 2014 une exposition

Plus en détail

L ASSISTANCE AUX ENFANTS DANS LA GUERRE

L ASSISTANCE AUX ENFANTS DANS LA GUERRE L ASSISTANCE AUX ENFANTS DANS LA GUERRE Comité International de la Croix-Rouge 19 Avenue de la Paix, 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734 60 01, E-mail: childreninwar.gva@icrc.org Introduction Le CICR agit

Plus en détail

INONDATIONS AU PAKISTAN UN AN PLUS TARD

INONDATIONS AU PAKISTAN UN AN PLUS TARD INONDATIONS AU PAKISTAN UN AN PLUS TARD Le peuple du Pakistan Ce sont toujours les personnes qui font en sorte qu une mission est extraordinaire à mes yeux. Il y a déjà presque un an que je suis arrivée

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE Monsieur André Kouassi Ablom JOHNSON MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES FORESTIERES DU TOGO REPUBLIQUE TOGOLAISE

DISCOURS DE SON EXCELLENCE Monsieur André Kouassi Ablom JOHNSON MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES FORESTIERES DU TOGO REPUBLIQUE TOGOLAISE Ministère de l Environnement et des Ressources Forestières REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail - Liberté - Patrie VINGT ET UNIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES A LA CONVENTION-CADRE DES NATIONS UNIES SUR

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Congrès international du BICE L abus sexuel des enfants : mécanismes de protection et résilience 20 mai 2015, collège des Bernardins, Paris Un évènement

Plus en détail

LA DOCTRINE ONUSIENNE

LA DOCTRINE ONUSIENNE Ecoles d Été du CERIUM LA DOCTRINE ONUSIENNE APPROCHE ET OBJETCIFS Qu est-ce que c est la doctrine? «L ensemble des directives institutionnelles visant à appuyer et orienter le personnel chargé de préparer,

Plus en détail

domaines 3d intervention

domaines 3d intervention LA FONDATION MÉDECINS SANS FRONTIÈRES domaines 3d intervention La Fondation Médecins Sans Frontières, reconnue d utilité publique a été créée en 1989 et a pour mission «la promotion de l action humanitaire

Plus en détail

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel Accord entre la Cour pénale internationale et le Comité international de la Croix Rouge sur les visites aux personnes privées de liberté en vertu de la juridiction de la Cour pénale internationale ICC

Plus en détail

Adapter les Commentaires des Conventions de Genève et de leurs Protocoles additionnels au XXI e siècle

Adapter les Commentaires des Conventions de Genève et de leurs Protocoles additionnels au XXI e siècle Volume 94 Sélection française 2012 / 4 REVUE INTERNATIONALE de la Croix-Rouge RAPPORTS ET DOCUMENTS Résumé Adapter les Commentaires des Conventions de Genève et de leurs Protocoles additionnels au XXI

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La recherche de la paix, la sécurité collective et la coopération internationale

Education-Civique. Chapitre n. La recherche de la paix, la sécurité collective et la coopération internationale Education-Civique Chapitre n. La recherche de la paix, la sécurité collective et la coopération internationale I) L Organisation des Nations Unies Problématique : Comment l ONU agit-elle pour maintenir

Plus en détail

PARRAINEZ UN SOLDAT DE LA PAIX Un colis pour les militaires français en OPEX [19 ₑ ÉDITION]

PARRAINEZ UN SOLDAT DE LA PAIX Un colis pour les militaires français en OPEX [19 ₑ ÉDITION] PARRAINEZ UN SOLDAT DE LA PAIX Un colis pour les militaires français en OPEX [19 ₑ ÉDITION] Fédération Nationale des Anciens des Missions Extérieures F.N.A.M.E. 178, rue Garibaldi - 69003 LYON Tél : 04

Plus en détail

La Suisse et les Conférences internationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Bilan et Perspectives

La Suisse et les Conférences internationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Bilan et Perspectives La Suisse et les Conférences internationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Bilan et Perspectives Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun

Plus en détail

LE MALI EN GUERRE : ENTRE ACTION HUMANITAIRE ET DEVELOPPEMENT DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

LE MALI EN GUERRE : ENTRE ACTION HUMANITAIRE ET DEVELOPPEMENT DANS LE DOMAINE DE LA SANTE POLITIQUE ÉTRANGÈRE ET DIPLOMATIE DE LA SANTÉ MONDIALE LE MALI EN GUERRE : ENTRE ACTION HUMANITAIRE ET DEVELOPPEMENT DANS LE DOMAINE DE LA SANTE Hubert Balique 18 juin 2013 1 Le Mali : 1 240 000 km² (2

Plus en détail

Prise d armes à la BSPP en l honneur du départ du Général Philippe BOUTINAUD

Prise d armes à la BSPP en l honneur du départ du Général Philippe BOUTINAUD Prise d armes à la BSPP en l honneur du départ du Général Philippe BOUTINAUD Discours de M. Michel DELPUECH Préfet de Police 30 juin 2017 Caserne Champerret Mon Général, Officiers, Sous-officiers, Gradés

Plus en détail

DISCOURS. Cérémonie du 11 novembre Monument aux Morts d Ascq

DISCOURS. Cérémonie du 11 novembre Monument aux Morts d Ascq DISCOURS Cérémonie du 11 novembre 2015 Monument aux Morts d Ascq Messieurs les anciens combattants et portes drapeaux, toujours aussi fidèles, Mesdames, Messieurs les Présidents, responsables et militants

Plus en détail

ÊTRE DÉFENDU, UN DROIT UNIVERSEL

ÊTRE DÉFENDU, UN DROIT UNIVERSEL ÊTRE DÉFENDU, UN DROIT UNIVERSEL Newsletter Juillet 2015 Vision du Monde La protection juridique des enfants soldats en France Un enfant soldat, une victime devenue bourreau Un enfant soldat, c est quoi?

Plus en détail

Loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004

Loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004 Loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004 Le projet de loi de modernisation de la sécurité civile a été adopté en première lecture au Sénat, le 17 Juin 2004. Ce texte vise notamment à

Plus en détail

PAGE DE COUVERTURE 1 DU RAPPORT ANNUEL À PRÉSENTER EN APPLICATION DE L ARTICLE 7 NOM DE L ÉTAT [PARTIE]:_FRANCE

PAGE DE COUVERTURE 1 DU RAPPORT ANNUEL À PRÉSENTER EN APPLICATION DE L ARTICLE 7 NOM DE L ÉTAT [PARTIE]:_FRANCE PAGE DE COUVERTURE 1 DU RAPPORT ANNUEL À PRÉSENTER EN APPLICATION DE L ARTICLE 7 NOM DE L ÉTAT [PARTIE]:_FRANCE PÉRIODE SUR LAQUELLE PORTE LE RAPPORT: Du 01.01.2010 au 31.12.2010 jour/mois/année jour/mois/année

Plus en détail

Le CICR dans le monde 2009

Le CICR dans le monde 2009 Le CICR dans le monde 2009 Présence En 2009, le CICR était présent dans plus de 80 pays ; ses délégations, sous-délégations, bureaux et missions se répartissaient de la manière suivante : Afrique 27 Asie

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le Développement durable «Rio+20» Rio de Janeiro, juin 2012

Conférence des Nations Unies sur le Développement durable «Rio+20» Rio de Janeiro, juin 2012 République du Mali Un Peuple Un But Une Foi Conférence des Nations Unies sur le Développement durable «Rio+20» Rio de Janeiro, 20-22 juin 2012 Déclaration de Monsieur Alfa Bocar NAFO, Ministre de l Energie,

Plus en détail

le vendredi 31 août 2012

le vendredi 31 août 2012 Discours de Pierre BAYLE, préfet de l Aisne, à l occasion de la cérémonie de passation de commandement entre le lieutenant-colonel WILMOTTE et le commandant JAMES au poste de chef du centre de secours

Plus en détail

Allocution par Mme Ann Therese Ndong-Jatta Directrice du Bureau régional de l UNESCO pour l Afrique de l'ouest/sahel

Allocution par Mme Ann Therese Ndong-Jatta Directrice du Bureau régional de l UNESCO pour l Afrique de l'ouest/sahel Villes en développement : politiques de restauration et de valorisation des paysages urbains historiques en Afrique et dans l espace francophone. Enjeux d un réseau francophone du patrimoine, de l architecture

Plus en détail

Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012

Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012 Formation PFHD Coordination Civilo-Militaire Département des Nippes, 23 Novembre 2012 OBJECTIFS COMPRENDRE LA COORDINATION CIVILO -MILITAIRE HUMANITAIRE DIRECTIVES SPÉCIFIQUES POUR LA COORDINATION CIVILO-MILITAIRE

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE E/CN.4/2000/NGO/25 1er février 2000 FRANÇAIS Original : ANGLAIS COMMISSION DES DROITS DE L'HOMME Cinquante-sixième session Point 19 de l'ordre

Plus en détail

Géographie -5ème. Collège Beauregard SEGPA. Les inégalités. devant. la santé. Suite 2. Page 1. Version 1011a. Document assemblé par DDucourneau

Géographie -5ème. Collège Beauregard SEGPA. Les inégalités. devant. la santé. Suite 2. Page 1. Version 1011a. Document assemblé par DDucourneau Géographie -5ème Suite 2 Version 1011a Page 1 En plus du facteur nord/sud, LES FACTEURS DE L INEGAL ACCES A LA SANTE DANS LE MONDE SONT: sociales et biologiques Plus le statut social est élevé, plus l

Plus en détail

Ville de Douarnenez. Cérémonie des vœux au Personnel - Vendredi 24 janvier Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire

Ville de Douarnenez. Cérémonie des vœux au Personnel - Vendredi 24 janvier Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire Ville de Douarnenez Cérémonie des vœux au Personnel - Vendredi 24 janvier 2014 Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire Mesdames et Messieurs les élus, Monsieur le Directeur général, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de presse 3. La plus-value d un sapeur-pompier volontaire au sein de la collectivité 4. Les conventions employeurs-sdis 5

SOMMAIRE. Communiqué de presse 3. La plus-value d un sapeur-pompier volontaire au sein de la collectivité 4. Les conventions employeurs-sdis 5 SOMMAIRE Communiqué de presse 3 La plus-value d un sapeur-pompier volontaire au sein de la collectivité 4 Les conventions employeurs-sdis 5 Les conventions nationales de disponibilité du sapeur-pompier

Plus en détail

ALLOCUTION D OUVERTURE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE CHEF DU PARTENARIAT POUR LES FORETS DU BASSIN DU

ALLOCUTION D OUVERTURE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE CHEF DU PARTENARIAT POUR LES FORETS DU BASSIN DU ALLOCUTION D OUVERTURE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE CHEF DU GOUVERNEMENT A LA 15 ème REUNION DU PARTENARIAT POUR LES FORETS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE LE

Plus en détail

RÉTABLISSEMENT DES LIENS FAMILIAUX PRÉSENTATION DE LA STRATÉGIE POUR UN RÉSEAU MONDIAL EN BREF

RÉTABLISSEMENT DES LIENS FAMILIAUX PRÉSENTATION DE LA STRATÉGIE POUR UN RÉSEAU MONDIAL EN BREF RÉTABLISSEMENT DES LIENS FAMILIAUX PRÉSENTATION DE LA STRATÉGIE POUR UN RÉSEAU MONDIAL EN BREF Yoshi Shimizu/Fédération Internationale RÉTABLISSEMENT DES LIENS FAMILIAUX Chaque année, des centaines de

Plus en détail

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012 SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ WHA65.20 Point 13.15 de l ordre du jour 26 mai 2012 Action et rôle de l OMS en tant que chef de file du groupe de responsabilité sectorielle Santé face

Plus en détail

Remerciements. Merci : - aux professionnels des hôpitaux, qui m ont accompagnée dans

Remerciements. Merci : - aux professionnels des hôpitaux, qui m ont accompagnée dans Remerciements Merci : - aux professionnels des hôpitaux, qui m ont accompagnée dans l élaboration de ce mémoire - à Madame Rakofsky enseignante de l institut provincial supérieur des sciences sociales

Plus en détail

JOURNÉE DE SOLIDARITÉ DU MONDE COMBATTANT 12 décembre Dossier de presse

JOURNÉE DE SOLIDARITÉ DU MONDE COMBATTANT 12 décembre Dossier de presse JOURNÉE DE SOLIDARITÉ DU MONDE COMBATTANT 12 décembre 2014 Dossier de presse Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental de l Isère 26, rue Colonel Dumont 38000

Plus en détail

Enfants syriens : une jeunesse en exil

Enfants syriens : une jeunesse en exil DOSSIER DE PRESSE Enfants syriens : une jeunesse en exil Leur quotidien dans les camps de réfugiés en BD L ONG CARE et l artiste syrien Hamid Sulaiman dévoilent six planches de BD sur les enfants réfugiés

Plus en détail

Psychiatrie de catastrophe en France : les CUMP

Psychiatrie de catastrophe en France : les CUMP Psychiatrie de catastrophe en France : les CUMP Anne-Marie STREBELLE Psychiatre référent CUMP 21 Coordonnateur CUMP Bourgogne 1 TERRORISME ET URGENCE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE UN AIRBUS D'AIR FRANCE (226 PASSAGERS,

Plus en détail

Groupe Accident Assurances de Personnes

Groupe Accident Assurances de Personnes Garanties proposées Une solution complète de prestations financières et d assistance pour la couverture des personnes contre le risque accident. Composé d un ensemble complet de prestations financières

Plus en détail

LA DEFENSE ET LA PAIX

LA DEFENSE ET LA PAIX LA DEFENSE ET LA PAIX Après la Seconde guerre mondiale, une cinquantaine de pays décident la création de l ONU en 1945 : celle-ci entend maintenir la sécurité collective dans le monde entier. Parmi ces

Plus en détail

Discours de Madame TRIERWEILER à l ONU contre les violences sexuelles dans les conflits (24/09/13)

Discours de Madame TRIERWEILER à l ONU contre les violences sexuelles dans les conflits (24/09/13) Discours de Madame TRIERWEILER à l ONU contre les violences sexuelles dans les conflits (24/09/13) Mesdames, Messieurs, Il nous faut tout d abord remercier la Grande-Bretagne et tout particulièrement son

Plus en détail

JEUX. Santé. Activité 1 - Histoire de la Santé. Maintenant que tu sais tout sur la Santé, à toi de jouer!

JEUX. Santé. Activité 1 - Histoire de la Santé. Maintenant que tu sais tout sur la Santé, à toi de jouer! Maintenant que tu sais tout sur la, à toi de jouer! À l aide de la fiche thématique n 5, complète les activités proposées. Activité 1 - Histoire de la Complète ce quiz à l aide de l historique de la fiche.

Plus en détail

Les emblèmes protecteurs Le droit applicable aux emblèmes de la Croix-Rouge

Les emblèmes protecteurs Le droit applicable aux emblèmes de la Croix-Rouge Les emblèmes protecteurs Le droit applicable aux emblèmes de la Croix-Rouge Centre d étude de droit militaire et de droit de la guerre Journée d étude du 21 septembre 2010 Frédéric Casier Responsable pour

Plus en détail

Discours inauguration de l exposition «L entrée des Russes en guerre» Vendredi 3 octobre 18h30

Discours inauguration de l exposition «L entrée des Russes en guerre» Vendredi 3 octobre 18h30 Discours inauguration de l exposition «L entrée des Russes en guerre» Vendredi 3 octobre 18h30 Monsieur l Ambassadeur de Russie, Monsieur le Préfet, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Je tenais à

Plus en détail

Discours à l'occasion de la cérémonie de la Sainte Geneviève Saint-Martin le 13 déc. 2013

Discours à l'occasion de la cérémonie de la Sainte Geneviève Saint-Martin le 13 déc. 2013 Discours à l'occasion de la cérémonie de la Sainte Geneviève Saint-Martin le 13 déc. 2013 Madame la Présidente, Monsieur le représentant du Président MAGRAS, Monsieur le Vice Procureur de la République,

Plus en détail

Thème : «Femmes et Jeunes en Francophonie : vecteurs de paix et acteurs de développement»

Thème : «Femmes et Jeunes en Francophonie : vecteurs de paix et acteurs de développement» 1 Contribution de la Section nigérienne de l Assemblée parlementaire de la Francophonie à la XXXX ème session de l Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) ----------------------------------------------------

Plus en détail

4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire. «L espace humanitaire en danger»

4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire. «L espace humanitaire en danger» 4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire «L espace humanitaire en danger» Les 28, 29 et 30 septembre 2006 Groupe URD, Plaisians, en Drôme provençale Les 4 èmes Universités d Automne de l Humanitaire,

Plus en détail

haïti : la croix-rouge canadienne présente un bilan aux donateurs

haïti : la croix-rouge canadienne présente un bilan aux donateurs Haïti : la Croix-Rouge canadienne À ce jour, la Croix-Rouge canadienne a recueilli 122 millions de dollars au profit de son fonds «Tremblement de terre en Haïti». La Croix-Rouge canadienne prévoit réaliser

Plus en détail

Le matériel en prêt. Une application en milieu hospitalier

Le matériel en prêt. Une application en milieu hospitalier Le matériel en prêt Une application en milieu hospitalier 1 Introduction E.Friedberg: Le rôle d une règle n est pas de déterminer directement des comportements, mais de structurer des espaces de négociation

Plus en détail

DISCOURS. Cérémonie du 11 novembre 2013

DISCOURS. Cérémonie du 11 novembre 2013 DISCOURS Cérémonie du 11 novembre 2013 Messieurs les anciens combattants, Messieurs les porte-drapeaux, Mesdames, Messieurs les Présidents et responsables d'associations Villeneuvoises, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Centenaire de l office national des combattants et victimes de guerre et remise de croix du combattant

Centenaire de l office national des combattants et victimes de guerre et remise de croix du combattant Centenaire de l office national des combattants et victimes de guerre et remise de croix du combattant Préfecture Salle Mayenne DOSSIER DE PRESSE 21 octobre 2016 Bureau du cabinet et de la communication

Plus en détail

Nr de poste: 17/20. Date de publication: Avril 2017 DESCRIPTIF DE POSTE AU SIEGE ET/OU SUR LE TERRAIN

Nr de poste: 17/20. Date de publication: Avril 2017 DESCRIPTIF DE POSTE AU SIEGE ET/OU SUR LE TERRAIN BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Junior Professional Officer Nr de poste: 17/20 Date de publication: Avril 2017 DESCRIPTIF DE POSTE AU SIEGE ET/OU SUR LE TERRAIN INFORMATIONS GENERALES: Titre du poste:

Plus en détail

Femmes et conflits : les défis lancés par la Résolution 1325 de l ONU

Femmes et conflits : les défis lancés par la Résolution 1325 de l ONU Femmes et conflits : les défis lancés par la Résolution 1325 de l ONU La mission organisée par Justice et Paix en février 2008 à l Est de la République Démocratique du Congo a confirmé d une part l horreur

Plus en détail

Coordinateur du recrutement Afrique de l Ouest H/F

Coordinateur du recrutement Afrique de l Ouest H/F Coordinateur du recrutement Afrique de l Ouest H/F Job description : Médecins Sans Frontières, association médicale humanitaire internationale créée en 1971, apporte une assistance médicale à des populations

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours en l honneur de M. Pedro Morenés commandeur dans l Ordre national de la Légion d honneur

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours en l honneur de M. Pedro Morenés commandeur dans l Ordre national de la Légion d honneur MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours en l honneur de M. Pedro Morenés commandeur dans l Ordre national de la Légion d honneur A Madrid, le 26 avril 2015 Seul le

Plus en détail

Discours d ouverture de la MedCOP Climat Mr. Fathallah Sijilmassi, Secrétaire Général de l Union pour la Méditerranée

Discours d ouverture de la MedCOP Climat Mr. Fathallah Sijilmassi, Secrétaire Général de l Union pour la Méditerranée Discours d ouverture de la MedCOP Climat 2016 Mr. Fathallah Sijilmassi, Secrétaire Général de l Union pour la Méditerranée Altesse Royale, Mesdames et Messieurs les Ministres, Monsieur le Président de

Plus en détail

Union-Discipline-Travail Secrétariat Général MEMAE/SG/BCD/DC Abidjan, le 04 mars 2014

Union-Discipline-Travail Secrétariat Général MEMAE/SG/BCD/DC Abidjan, le 04 mars 2014 Ministère d Etat République de Côte d Ivoire Ministère des Affaires Etrangères Union-Discipline-Travail ---------- ---------- Secrétariat Général ---------- MEMAE/SG/BCD/DC Abidjan, le 04 mars 2014 Allocution

Plus en détail

Université d Automne 15 octobre 2016

Université d Automne 15 octobre 2016 Université d Automne 15 octobre 2016 Gérard MOREL Gouverneur 2001-2002 Être rotarien, c est être concerné par les autres On entre dans un club : Par amitié Pour s intégrer socialement Pour des raisons

Plus en détail

LES ONG. Ces organisations en revanche, n ont pas les droits internationaux

LES ONG. Ces organisations en revanche, n ont pas les droits internationaux LES ONG 1) Les ONG, qu est ce que c est? Une ONG ou Organisation non gouvernementale est une association, un groupe, une organisation qui n a pas de but lucratif. Elle permette de résoudre des services

Plus en détail

Diaporama «Les enfants et la guerre»

Diaporama «Les enfants et la guerre» Diaporama «Les enfants et la guerre» Les enfants au cœur des conflits... Trop souvent, les enfants sont pris dans la tourmente des autres et en subissent inévitablement les conséquences mortelles. Les

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Jean-Pierre OYIBA

DISCOURS D OUVERTURE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Jean-Pierre OYIBA MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE ---------------- CABINET DU MINISTRE ----------------- N /MSPS/CAB-MDPS.- CEREMONIE DE LANCEMENT OFFICIEL DES ACTIVITES DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DE

Plus en détail

CONSEIL ÉCOMIQUE ET SOCIAL. Session de fond de Débat consacré aux affaires humanitaires. New York, juillet. Déclaration prononcée par

CONSEIL ÉCOMIQUE ET SOCIAL. Session de fond de Débat consacré aux affaires humanitaires. New York, juillet. Déclaration prononcée par PERMANENT OBSERVER MISSION OF THE SOVEREIGN MILITARY ORDER OF MALTA TO THE UNITED NATIONS 216 EAST 47th STREET / 8 FL NEW YORK, NEW YORK 10017 PHONE: (212) 355-6213 - FAX: (212) 355-4014 e-mail: orderofmalta@un.int

Plus en détail

Mission Exploratoire de l Appel de Genève au Sénégal 2-12 octobre Rapport de Synthèse

Mission Exploratoire de l Appel de Genève au Sénégal 2-12 octobre Rapport de Synthèse Mission Exploratoire de l Appel de Genève au Sénégal 2-12 octobre 2006 Rapport de Synthèse Introduction Dans le cadre de la mise en oeuvre du Traité d Ottawa sur l interdiction des mines antipersonnel,

Plus en détail

Discours de la Maire de Paris, 9 janvier 2015

Discours de la Maire de Paris, 9 janvier 2015 Discours de la Maire de Paris, 9 janvier 2015 Monsieur le maire honoraire de Paris, Mesdames et Messieurs les présidents de groupe, Mes chers collègues, Mesdames et Messieurs les journalistes, les familles,

Plus en détail

Le rôle des ONG de femmes en matière de promotion de l égalité des genres et des droits des femmes

Le rôle des ONG de femmes en matière de promotion de l égalité des genres et des droits des femmes Le rôle des ONG de femmes en matière de promotion de l égalité des genres et des droits des femmes Mireille NIYONZIMA Introduction Les ONG des femmes ont commencé à émerger avec la crise qui secoue le

Plus en détail

FR CD/13/DR6 Original : anglais Pour décision

FR CD/13/DR6 Original : anglais Pour décision FR CD/13/DR6 Original : anglais Pour décision CONSEIL DES DÉLÉGUÉS DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Sydney (Australie) 17-18 novembre 2013 INITIATIVE DU MOUVEMENT INTERNATIONAL

Plus en détail

Service Départemental d Incendie et de Secours DOSSIER DE PRESSE. Bilan DSEE - Service Communication

Service Départemental d Incendie et de Secours DOSSIER DE PRESSE. Bilan DSEE - Service Communication Service Départemental d Incendie et de Secours DOSSIER DE PRESSE Bilan 2015 DSEE - Service Communication CÉRÉMONIE DES VŒUX DU SDIS 77 DOSSIER DE PRESSE Intervention du colonel Éric FAURE Directeur Départemental

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE (Jeune Expert Associé)

TERMES DE RÉFÉRENCE (Jeune Expert Associé) TERMES DE RÉFÉRENCE (Jeune Expert Associé) INFORMATIONS GÉNÉRALES Termes de référence créés/mis à jour le 12 janvier 2016 Titre Juriste associé (Déplacés internes) Secteur Protection Lieu d affectation

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU DEBAT GENERAL DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES

DISCOURS D OUVERTURE DU DEBAT GENERAL DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES «Une ONU forte, inclusive et ouverte en tant que garante de la gouvernance globale» DISCOURS D OUVERTURE DU DEBAT GENERAL DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES S.E.

Plus en détail

Séisme en Asie du Sud : l action de l OMS

Séisme en Asie du Sud : l action de l OMS ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CONSEIL EXECUTIF EB117/30 Cent dix-septième session 16 janvier 2006 Point 4.1 de l ordre du jour provisoire Séisme en Asie du Sud : l action de l OMS Rapport du Secrétariat

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE AREVA

FONDATION D ENTREPRISE AREVA 2014 en images En 2014, la Fondation d entreprise AREVA a soutenu et suivi la réalisation de 44 projets. Ces actions bénéficient aux populations défavorisées et prioritairement aux enfants, dans trois

Plus en détail