SENEQUE, Lettres à Lucilius

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SENEQUE, Lettres à Lucilius"

Transcription

1 P a g e 1 AIMER C EST AVOIR QUELQU UN POUR QUI MOURIR Le sage, même s il se suffit, aime pourtant avoir un ami, ne serait ce que pour pratiquer l amitié et ne pas laisser sans emploi une si noble vertu. Ce n est pas du tout la raison, que donnait Epicure dans la lettre dont j ai parlé : «le sage, disait il, aura ainsi quelqu un pour veiller sur lui s il est lui même malade, pour le secourir s'il est prisonnier ou misérable». Ce n est pas cela : il y aura un ami sur qui veiller, si cet ami est malade, il aura quelqu un à tirer de la prison où l aura enfermé l ennemi. Ne songer qu à soi pour contracter une amitié, c est mal penser. De telles amitiés finissent comme elles ont commencé. Prends un ami pour obtenir son aide si tu es prisonnier au premier bruit que fera ta chaîne il s échappera. De tels amis sont légion autour de l homme heureux. Que la fortune croule, c est la solitude ; tous fuient, quand ils sont mis à l épreuve. Que de tristes exemples nous avons de gens qui s éloignent par peur! Fatalement, la fin est en rapport avec le début : contracter une amitié par intérêt, c est se résoudre à sacrifier plus tard cette amitié à un avantage que l on préfère à l amitié même. Quel est mon but quand je cherche un ami. Je veux avoir quelqu un pour qui mourir, quelqu un à suivre en exil, à défendre contre la mort en me dévouant à lui. La liaison dont tu parles n est pas amitié, mais spéculation : elle a pour objet notre avantage, notre profit. SENEQUE, Lettres à Lucilius

2 P a g e 2 TANT QUE TU SERAS HEUREUX Tant que tu seras heureux, tu compteras nombre d amis ; si le temps devient nuageux, tu seras seul. Vois comme les colombes vont vers les toits brillants tandis qu une tour salie ne reçoit point d oiseaux. Vers les greniers vides jamais ne se dirigent les fourmis, aucun ami n ira vers les fortunes ruinées. Comme l ombre qui nous accompagne quand nous marchons aux rayons du soleil et qui s enfuit dès qu un nuage la cache de même le vulgaire inconstant suit l éclat de la fortune et s enfuit dès qu un nuage l obscurcit. Je souhaite que cela te semble toujours faux : par ce qui m arrive, je dois reconnaître que c est vrai. Tant que je fus solide, ma maison, connue certes, mais non fastueuse, fut fréquentée par une foule suffisante, mais dès qu elle fut ébranlée, tous redoutèrent l effondrement et tournèrent prudemment le dos dans une fuite commune. Je ne m étonne pas s ils craignent la foudre cruelle qui met le feu à tout ce qu ils voient aux alentours. OVIDE, Les tristes FORCE LES DE BATIR ENSEMBLE Ainsi me parlait mon père : - Force les de bâtir ensemble une tour et tu les changeras en frères. Mais si tu veux qu ils se haïssent jette leur du grain. Il me disait encore : - Qu ils m apportent d abord le fruit de leur travail. Qu ils versent dans mes granges la rivière de leurs moissons. Qu ils bâtissent en moi leurs greniers. Je veux qu ils servent ma gloire quand ils flagellent les blés et qu éclate autour l écorce d or. Car alors le travail qui n était que fonction pour la nourriture devient cantique. Car voilà qu ils sont moins à plaindre ceux dont les reins plient sous les sacs lourds quand ils les portent vers la meule. Ou les remportent, blanc de faire. le poids du sac les augmente comme une prière. Et voilà qu ils rient joyeux quand ils portent la gerbe comme un candélabre de grains avec ses pointes et son rutilement. Car une civilisation repose sur ce qui est exigé des hommes, non sur ce qui leur est fourni. Et certes ce blé, ensuite ils reviennent épuisés et s en nourrissent. Mais là n est point pour l homme la face

3 P a g e 3 importante des choses. Ce qui les nourrit dans leurs cœurs ce n est pas point qu ils reçoivent du blé. C est ce qu ils lui donnent. Car une fois encore sont à mépriser ces peuplades qui récitent les poèmes d autrui ou font venir des architectes qu ils payent pour édifier leurs villes. Ceux là, je les appelle des sédentaires. Et je ne découvre plus autour d eux comme une auréole le poudroiement d or du blé que l on bat. Car il est juste que je reçoive en même temps que je donne afin d abord de pouvoir continuer de donner. Je bénis cet échange entre le don et le retour qui permet de poursuivre la marche et de donner plus loin encore. Et si le retour permet à la chair de se refaire c est le don seul qui alimente le cœur. - L homme, disait mon père, c est d abord celui qui crée. Et seuls sont frères les hommes qui collaborent. Et seuls vivent ceux qui n ont point trouvé leur paix dans les provisions qu ils avaient faites. Antoine DE SAINT EXUPERY, Citadelle L HOMME SE FORME PAR LA PEINE Je n ai pas beaucoup confiance dans ces jardins d enfants et autres inventions au moyen desquelles on veut instruire en amusant. La méthode n est déjà pas excellente pour les hommes. Je pourrais citer des gens qui passent pour instruits et qui s ennuient à la «chartreuse de Parme» ou au «Lys dans la vallée». ils ne lisent que des œuvras des seconde valeur, où tout est disposé pour plaire au premier regard, mais en se livrant à des plaisirs faciles, ils perdent un plus haut plaisir qu ils auraient conquis par un peu de courage et d attention. Il n y a point d expérience qui élève mieux un homme que la découverte d un plaisir supérieur qu il aurait toujours ignoré, s il n avait point pris d abord un peu de peine. Montaigne est difficile ; c est qu il faut d abord le connaître ; s y orienter, s y retrouver ; ensuite seulement on le découvre. De même la géométrie par cartons assemblés, cela peut plaire ; mais les problèmes plus rigoureux donnent aussi un plaisir bien plus vif. C est ainsi que le plaisir de lire une œuvre au piano n est nullement sensible dans les premières leçons ; il faut savoir s ennuyer

4 P a g e 4 d abord. C est pourquoi vous ne pouvez faire goûter à l enfant les sciences et les arts comme on goute les fruits confits. L homme se forme par la peine ; ses vrais plaisirs, il doit les gagner, il doit les mériter. Il doit donner avant de recevoir. C est la loi ( ) Surtout aux enfants qui ont tant de fraîcheur, tant de force, tant de curiosité avide, je ne veux pas qu on donne ainsi la noix épluchée. Tout l art d instruire est d obtenir au contraire que l enfant prenne de la peine et se hausse à l état d homme. Ce n est pas l ambition qui manque ici ; l attribution est le ressort de l esprit enfant. L enfance est un état paradoxal où l on sent qu on ne peut rester : la croissance accélère impérieusement ce mouvement de se dépasser, qui dans la suite ne se ralentira que trop. L homme fait doit se dire qu il est en un sens moins raisonnable et moins sérieux que l enfant. Sans doute il y a une frivolité de l enfant, un besoin de mouvement et de bruit c est la part des jeux ; mais il faut que l enfant se sente grandir lorsqu il passe du jeu au travail. Ce beau passage, bien loin de le rendre insensible, je le voudrais marquer et solennel. L enfant vous sera reconnaissant de l avoir forcé ; il vous méprisera de l avoir flatté. L apprenti est à un meilleur régime ; il éprouve le sérieux du travail. Seulement, par les nécessités même du travail, il est mieux formé quant au caractère, non quant à l esprit si l on apprenait à penser comme on apprend à souder, nous connaîtrions le peuple roi ALAIN, Propos sur l éducation

5 P a g e 5 LA MATERNITE N ETAIT PAS MON LOT Un seul motif eût pesé assez lourd pour nous convaincre de nous infliger ces liens qu on dit légitimes : le désir des enfants ; nous ne l éprouvions pas. Là dessus on m a si souvent prise à partie on m a posé tant de questions que je vais m expliquer. Je n avais, je n ai, aucune prévention contre la maternité ; les poupons ne m avaient jamais intéressée, mais un peu plus âgés, les enfants me charmaient souvent ; je m étais proposée d en avoir à moi au temps où je songeais à épouser mon cousin Jacques. Si à présent, je me détournais de ce projet, c est d abord parce que mon bonheur était trop compact pour qu aucune nouveauté pût m allécher. Un enfant n eût pas resserré les liens qui nous unissaient, Sartre et moi, je ne souhaitais pas que l existence de Sartre se reflétât et se prolongeât dans celle d un autre : il se suffisait, il me suffisait. Et je me suffisais : je ne rêvais pas du tout de me retrouver dans une chair issue de moi. D ailleurs, je me sentais si peu d affinité avec mes parents que d avance les fils, les filles que je pourrais avoir m apparaissaient comme des étrangers, j escomptais de leur part ou de l indifférence, ou de l hostilité tant j avais eu d aversion pour la vie de famille. Aucun fantasme affectif ne m incitait donc à la maternité. Et, d autre part, elle ne me paraissait pas compatible avec la voie dans laquelle je m engageais. Je savais que pour devenir un écrivain j avais besoin de beaucoup de temps et d une grande liberté. Je ne détestais pas jouer la difficulté ; mais il ne s agissait pas d un jeu : la valeur, le sens même de ma vie se trouvaient en question. Pour risque de les compromettre, il aurait fallu qu un enfant représentât à mes yeux un accomplissement aussi essentiel qu une œuvre : ce n était pas le cas. J ai raconté combien, vers nos quinze ans, Zaza m avait scandalisée en affirmant qu il valait autant avoir des enfants que d écrire des livres : je continuais à ne pas voir de commune mesure entre ces deux destins. Par la littérature, pensais je, on justifie le monde en le créant à neuf, dans la pureté de l imaginaire, et du même coup, on sauve sa propre existence ; enfanter, c est accroître vainement le nombre des êtres qui sont sur terre, sans justification. On ne s étonne pas qu une carmélite ayant choisi de prier pour tous les hommes, renonce à engendrer des

6 P a g e 6 individus singuliers. Ma vocation non plus ne souffrait pas d entraves et elle me retenait de poursuivre aucun dessein qui fût étranger. Ainsi, mon entreprise m imposait une attitude qu aucun de mes élans ne contrariait et sur laquelle je ne fus jamais tentée de revenir. Je n ai pas eu l impression de refuser la maternité ; elle n était pas mon lot ; en demeurant sans enfants, j accomplissais ma condition naturelle. Simone de BEAUVOIR LA MERE Elle fixa ses yeux dans ceux de l homme. Son visage était calme et passif. Pas un mouvement, pas un geste ne hacha son maintien. - Sir, dit elle, à te voir, on dirait que tu n as pas de mère De ta naissance à ce jour, tu n as combattu que la femme, parce qu elle est faible. La joie que tu en tire est plus ignoble que l acte. Je ne t en veux pas d avoir agi ainsi ; parce que tu es homme et parce que la femme est toujours femme, et que la nature le veut ainsi. Je ne t en veux pas, parce que tu as une mère ; par elle, je respecte toute personne : fils de roi, fils d esclave, la mère enfante dans l amour, met bat dans la douleur, et chérit dans le plus profond de ses sentiments ce déchirent d elle même ; par elle je te pardonne respecte la femme, par pour ses cheveux blancs, pour ta mère d abord, puis pour la femme elle même. C est d elle, la femme, que découle toute grandeur, celle du maître, du brave, du lâche, du griot, du musicien Dans un cœur de mère, l enfant est roi Tous ces gens qui t entourent ont une mère, et dans leur détresse comme dans leur joie, elle ne voit que son enfant. - Tuez la, hurla le roi. L assistance n obéit pas. Les paroles avaient touché. Le roi, beuglant, hurlant de colère, injectait son amer fiel dans un langage vulgaire. La mère sans orgueil ni fierté, reprit : - Vous fûtes témoins quand il se servit de vos sœurs sur ses ordres, vos pères furent assassinés. Et maintenant il s en prend à vos mères et vos sœurs à vous voir, tous, on dirait que vous ne possédez plus de dignité De plus en plus furieux, le roi se leva brusquement ; d un revers de main, il envoya la vieille sur le sol. Mais ce geste ne fut pas renouvelé.

7 P a g e 7 Le roi se sentit saisi par les poignets, soulevé. Pour la première fois, les sujets armés de courage se révoltèrent et leur roi fut destitué ( ) Gloire à ceux et celles qui ont eu le courage de braver les calomnies. Soyez louées, femmes, sources intarissables, vous qui êtes plus fortes que la mort Sembene OUSMANE, Voltaïque. LE POETE NOIR ET SONT PEUPLE Jaune, noir, blanc, partout l authenticité du poème se reconnaît à un signe unique et indiscuté : l œuvre rayonne automatiquement, sans que l auteur en ait eu initialement conscience, de cette puissance étrangère, d e cette vertu singulière, dont le propre c est précisément d abolir avec lui toute contingence d espace et de géographie, toute notion de temps et de frontière pour le transporter, et nous à sa suite dans le domaine ineffable de l extase. Sous tous les cieux, en n importe quelle langue, dès l instant que s opère la transmutation du verbe en incantation, du chant en émissions magiques et que les mots, libérés de leur poids naturel et de leur sens quotidien acquièrent les rares densités et font jaillir de leur choc de soudaines illustrations, la poésie est là, irrésistible, éclatante. L âme, ébranlée jusqu en ses fondements, sort des retraites originelles, abandonne docile, hypnotisée aux appels de l ensorceleur. Ainsi apparaît à travers les âges et dans tous les pays du monde, le double privilège du poète. C est n est pas seulement un être attentif à la visite imprévisible de l inspiration, il est aussi par vocation chargé d une mission spécifique, celle de communiquer aux autres le contenu du message, le secret dont les dieux lui ont fait don ( ) C est dans la transmission de l émotion vécue que le poète se révèle frère de ses frères, homme de son temps, homme de sa terre, homme de son milieu par conséquent, homme tout court ; c est à lui que revient la tâche d extraire de ses entrailles, des profondeurs de son âme devenu le puis lumineux ou miroir et se reflète ( ) la somme de joie, d angoisse, et d inquiétude de sa génération, les éléments multiples du drame qu il partage nécessairement avec tous ceux de son époque ( )

8 P a g e 8 Inspiré ( ) il est la voix de son peuple. Quelle plus noble mission que celle là? Se savoir non plus seulement le messager, mais le message même de son peuple, son verbe vivant. Inspirateur, il a à jouer le rôle difficile de flambeau : éclairer la marche de son peuple si tant est que celui ci tâtonne encore à travers la nuit et trébuche sur des embûches de toutes sortes dans sa montée vers la pleine lumière et sa lutte de tous les jours pour la possession de la liberté. Césaire a une vision claire de sa tâche : «Ma bouche sera la bouche des malheureux qui n ont point de bouche, ma voix la liberté de celles qui s affaissent au cachot du désespoir ( ) et venant je me dirais à moi même : - Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez vous de vous croiser les bras en l attitude stérile du spectateur, car la vie n est pas un spectacle, car une mer de douleurs n est pas un proscenium, car un homme qui cire n est pas un ours qui danse» C est à la seule situation de son peuple dans les circonstances présentes de l Histoire (colonisation) que le poète noir doit sa distinction des autres poètes, la matière spéciale de son inspiration et de différence inéluctable de son accent dans le concert poétique de notre temps ( ) Il se sait condamné à y vivre un perpétuel tourment, la sensation d étouffement d être emmuré avec tous les siens dans un monde à huis clos. ( ) Il n aura pas seulement à résoudre, comme il est requis de tout poète, le malaise de sa propre conscience dans l affrontement du mystère essentiel qu est la vie. Il s apercevra aussi dans ses efforts de libération, que, sous peine d un échec total, sa délivrance personnelle postule impérativement la délivrance simultanée de ses frères de race La solidarité du poète avec son peuple n est pas libre ; elle constitue le fondement même de sa poésie et en assure la seule chance de grandeur et de beauté.( ) Il est le seul de tous les poètes à qui il ait refusé le luxe de s abstenir ad libitum des affaires grandes de son peuple. Les noms les plus prestigieux de l anthologie de la poésie noire sont aussi des J. RABEMANANJARA hommes politiques les plus connus d outremer : J. Roumain, R. Depestre. L. Damas, A. Césaire, S. Senghor.

9 P a g e 9 LE TRIPLE APPEL DE NOTRE TEMPS Que l éducation soit un des facteurs essentiels, sinon le facteur essentiel, du développement, voilà qui n a plus besoin, aujourd hui, d être démontré. L homme est à la fois l agent et le but développement, et la formation de l homme entre de plus en ligne de compte dans les analyses des économistes eux mêmes. Si l on compare 1965 à 1960, peut être est ce là le grand fait nouveau à signaler sur le plan des conceptions du développement et de la stratégie des organisations internationales dans leur action en faveur du développement. Et pour moi il ne fait guère de doute que c est cette évidence enfin universellement admise et proclamée, qui devrait définir l axe majeur de leur action à venir pour la seconde moitié de la Décennie de Nations Unies pour le développement. Sans hommes de science, sans ingénieurs, sans techniciens à tous les niveaux, aucun pays ne peut se dire libre. C est tout le problème de la formation scientifique et technique qui se pose ainsi, puis l enseignement secondaire jusqu aux instituts de recherche fondamentale en passant par toutes les variétés de l enseignement technique, universitaire ou non, scolaire ou extrascolaire, industriel ou agricole. L éducation n a plus besoin de promotion. La motivation existe et elle procède des profondeurs des masses? Ce ne sont pas les organisations internationales ni même les gouvernements qui la créent. Bien au contraire, face aux gouvernements et aux organisations, les aspirations des peuples à l éducation apparaissent comme une houle immense qui gonfle et menace de déferler et tout balayer sur son passage si on ne parvient pas à temps à la canaliser pour irriguer rationnellement les vastes terres qu elle doit féconder. Ce besoin, ce désir, cette exigence d éducation s affirme comme une revendication universelle et irrésistible, car elle est directement liée au triple appel du développement du pays de la liberté de la nation et de la dignité de l individu. Par son ampleur et par son dynamisme, elle pose déjà à maints états qu ils soient anciennement ou récemment établis développés ou en voie de développement de redoutables problèmes qui ne sont plus seulement techniques, ni même économiques et financiers mais politique. René MAHEU

10 P a g e 10 NE GATEZ PAS VOS FILS ( ) N ayez dans votre maison que le moins de domestique que vous pourrez ; il vaut mieux en augmenter le nombre que d être forcé à le diminuer. J ai écrit à Valladolid pour qu on envoie le page. Il importe peu que vos fils en soient privés pendant quelques jours ; comme ils sont deux, ils peuvent aller ensemble. Vous êtes portés, tant par votre caractère que par coutume, au faste et à l éclat ; il faut vous mortifier en ce point ( ) Considérez que souvent on s abime sans y penser, et qu il vaut bien mieux, devant Dieu et devant le monde, ne pas faire toute la dépense qu on souhaite de faire, et voir de quoi donner la dépense qu on souhaiterait de faire, et voir de quoi donner l aumône. Cela sera sans comparaison plus avantageux à vous et à vos enfants. Je ne suis pas d avis que vous achetiez maintenant de mule, mais bien un cheval très commun, qui serve soit pour les chemins, soit pour la maison. Il y a nulle nécessité pour le moment que vos fils fassent leurs promenades autrement qu à pied ; laissez les étudier. Térèse d AVILA

11 P a g e 11 EDUCATION ANCESTRALE, EDUCATION NOUVELLE Autrefois, dans chaque famille, le fils, né d une mère chaste, était élevé non pas dans le réduit d une nourrice achetée, mais dans le giron et entre les bas d une mère, dont toute la gloire était de garder la maison et de se faire l esclave de ses enfants. On choisissait, en outre, une parente d un âge mûr, et à ses vertus éprouvées, à ses hauts mérites on confiait toute la descendance d une même famille, et devant elle l on n eut osé rien dire qui blessât la descendance, ni rien dont l honneur put rougir. Et ce n était pas seulement les études et les devoirs, mais les délassements et les jeux des ses enfants et des devoirs, mais les délassements et les jeux de ses enfants que la mère réglait avec je ne sais qu elle sainte et modeste retenue. Ainsi Cornélie, mère de César, ainsi Atia, mère d Auguste, présidèrent, nous dit on, à l éducation de leurs enfants, dont elles firent de grands hommes. Par cette discipline et cette sévérité on voulait que ces âmes pures et innocentes, don rien n avait encore faussé la droiture primitive, se saisissent avidement de toutes les belles connaissances, et que, vers quelque science qu elles se tournassent ensuite, art militaire, jurisprudence, éloquence, elles s y livrent sans partage et la dévorent tout entière. Aujourd hui le nouveau né est remis aux mains d une misérable servante grecque, à laquelle on adjoint un ou deux esclaves pris au hasard, les plus vils d ordinaire et les plus incapables d un emploi sérieux. Ce sont leurs contes et leurs préjugés qui imprègnent des âmes neuves et ouvertes à toutes les impressions. Nul dans la maison ne prend garde à ce qu il dit ni à ce qu il fait en présence du jeune maître. Il y a plus : les parents même accoutument les enfants non à l honnêteté ou à la modestie, mais à une dissipation, à un persiflage qui après eux font entrer insensiblement l effronterie et le mépris de soi même et des autres. Mais Rome a des vices propres et particuliers, qui me semblent saisir l enfant presque dans le sein de la mère ; je veux dire l enthousiasme pour les histrions, la passion de gladiateur et des chevaux. Quelle place une âme obsédée, envahie par ces viles passions, a t elle encore pour les arts honnêtes? Combien trouveras tu de jeunes gens qui, à la maison parlent d autre chose? Et quelles autres conversations frappent nos oreilles, si nous entrons dans une salle de cours? TACITE (1 er siècle)

12 P a g e 12

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance :

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance : La Repentance : La repentance c est se repentir, c est changer radicalement de direction sans plus revenir en arrière. C est abandonner quelque chose pour toujours. Dans la bible, nous avons une multitude

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga Conférence de Swami Sai Shivananda Colloque FFY 2013 De L ingénieur au maître spirituel Comme vous le savez je suis docteur

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Marie-P te propose une mission!

Marie-P te propose une mission! Marie-P te propose une mission! D éveloppe tes qualités d observation pour devenir détective, comme Marie-P! Six lettres mystérieuses se sont glissées dans certaines illustrations du roman marquées par

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

Accueil dans la joie. Entrée des Invités Canon de Johann PACHELBEL. Entrée de Roland Marche des Fiançailles de Richard WAGNER

Accueil dans la joie. Entrée des Invités Canon de Johann PACHELBEL. Entrée de Roland Marche des Fiançailles de Richard WAGNER Accueil dans la joie Entrée des Invités Canon de Johann PACHELBEL Entrée de Roland Marche des Fiançailles de Richard WAGNER Entrée de Sandra Aria de la suite en ré majeur de Jean Sébastien BACH Accueil

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Le Désespéré Léon Bloy Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Lorsque du Créateur la parole féconde, Dans une heure fatale, eut enfanté le monde Des germes du chaos, De son œuvre imparfaite il détourna

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr ... l inégalité s étend sans peine parmi des ames ambitieuses et lâches, toûjours prêtes à courrir les risques de la fortune, et à dominer ou servir presque indifféremment selon qu elle leur devient favorable

Plus en détail

Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault. Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault

Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault. Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault TEXTE 1 Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault À l heure de sa mort, un meunier ne laissa à ses trois enfants que son moulin, son âne et son chat. Le partage fut bientôt

Plus en détail

La promesse de Dieu à Abraham

La promesse de Dieu à Abraham La Bible pour enfants présente La promesse de Dieu à Abraham Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Byron Unger et Lazarus Adapté par : M. Maillot et Tammy S. Traduit par : Emmanuelle Gilger-Bedos Produit

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés Éducateur spécialisé, famille, parent, enfant, ado, Les vingt demandes adolescent, difficultés, éducatif, éducative, soutien parental, soutien à la parentalité, problèmes scolaires, relationnel, troubles

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

Proposer quelques pistes pour entendre les appels à la réconciliation que propose le texte. Et nous?

Proposer quelques pistes pour entendre les appels à la réconciliation que propose le texte. Et nous? Célébration du Pardon 2 e - 3 e années ACCUEIL Chaque enfant reçoit le texte de St Paul. Et le lit en silence. On leur donne également à chacun un caillou en carton Questions : - Sommes nous d accord avec

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Le foyer de l Éden, un modèle

Le foyer de l Éden, un modèle Chapitre 3 Le foyer de l Éden, un modèle Le premier foyer de l homme fut préparé par Dieu Le foyer de l Éden, destiné à nos premiers parents, fut préparé par Dieu lui-même. Lorsqu il eut procuré à l homme

Plus en détail

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland La mort n est rien. Je suis seulement passé dans la pièce d à côté. Je suis moi, tu es toi : Ce que nous étions l un pour l autre, Nous le sommes toujours.

Plus en détail

17 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : Dimanche 27 juillet 2014

17 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : Dimanche 27 juillet 2014 17 eme : Dimanche 27 juillet 2014 Au service du Royaume déjà là! Comme un négociant qui recherche des perles fines. Réf. Biblique : 1 ère lecture : Rois (1 R 3,5.7-12) 5 A Gabaon, pendant la nuit, le Seigneur

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance D.E. natation course 2015-2016 Séminaire 2 Support 2 La performance Le pratiquant en situation de compétition Ethique du pratiquant - Ethique de la performance Pour certains sportifs, musiciens, peintres,

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Voici deux ans que je suis à la retraite, mon mari va prendre sa retraite en septembre prochain, nous allons pouvoir en profiter à deux ; tout

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com 1 AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Les grands secrets et du bonheur

Les grands secrets et du bonheur Les grands secrets DE L ACCOMPLISSEMENT DE SOI et du bonheur Parce que la plus grande des victoires est toujours celle que l on remporte sur soi-même Bruno Lallement 2007 http://www.accomplissement-de-soi.org

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 I. 1. Si l un de vous, messieurs les juges, ou quelqu un dans l assistance s étonne par hasard de me voir moi qui suis mêlé aux

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

L Estime de soi et la confiance en soi

L Estime de soi et la confiance en soi L Estime de soi et la confiance en soi On confond couramment l estime de soi et la confiance en soi. Ce sont deux attitudes pourtant bien différentes qui se développent chacune à leur façon. On pense souvent

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie.

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. Réussir sa vie 1. Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. 2. Pour certaines personnes avoir une fonction importante, un poste à responsabilités, c est le signe de la réussite. 3. Pour

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

Le langage d amour : réalité ou illusion?

Le langage d amour : réalité ou illusion? Le langage d amour : réalité ou illusion? Meghan Hansen 1120008 20.4680/3-001 Littérature du XVIIe siècle : l âge baroque Professeur S. Viselli Le langage qu utilise les personnages dans L Illusion Comique

Plus en détail

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service 1 Leçon 7 Aimer Dieu par l'adoration et le service Introduction Lecture : Apocalypse 4.2-11; 5.11-14 Lorsque nous disons que nous aimons quelqu un, que ce soit notre époux, un membre de la famille ou un

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

Le verbe est constitué de 2 parties : le radical et la terminaison. En analysant ces deux parties, on obtient plusieurs informations.

Le verbe est constitué de 2 parties : le radical et la terminaison. En analysant ces deux parties, on obtient plusieurs informations. Voici, en résumé, quelques notions qui t aideront à mieux comprendre la conjugaison des verbes. Au cours de l année, nous étudierons de façon plus systématique chacun des temps de verbes. Le verbe est

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Introduction Lecture : Psaume 96 La quête du bonheur caractérise chaque être humain. Du plus petit au plus grand, chaque être humain est motivé par un désir d être

Plus en détail

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Enseignement intégré des humanités Octobre 2012 Épreuve n 2 Compréhension et expression écrites Les Mille et une nuits ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Nom : Prénom : Classe de sixième :.. COMPRÉHENSION

Plus en détail

Prière des enfants pour la sainte communion

Prière des enfants pour la sainte communion Prière des enfants pour la sainte communion Remarques préalables : ne sous-estimons pas les enfants ; sachons que la grâce du saint baptême les habite. Nous proposons toutefois quelques prières pour eux.

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Ou Comment j ai appris par hasard que ma voiture avait été revendue 32 FOIS PLUS CHER que le montant de ma reprise! AVERTISSEMENT Cette fiche pratique n a qu

Plus en détail

Le Dialogue en solitude

Le Dialogue en solitude Bismillah Al-Rahman Al-Rahim Le Dialogue en solitude Mohammad Reza Zaeri C est Moi, qui t a créé, Je connais tout ce qui se passe dans ton for intérieur ; Je connais tes secrets et Je ne les révèlerai

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail