Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre"

Transcription

1 Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre dans les TPE-PME T e m p é r a t u r e Produits chimiques Horaires décalés Manutention de la pénibilité dans les TPE-PME 1

2 Préambule Suite à la loi de réforme des retraites du 9 novembre 2010 dont les enjeux sont rappelés en début de brochure, de nouvelles exigences réglementaires ont vu le jour, imposant aux entreprises de mener une démarche de prévention de la pénibilité et de traçabilité des expositions aux facteurs de pénibilité. La parution de ce texte a été à l origine de nombreux articles, témoignages, billets et autres brochures, chacun apportant un éclairage sur les obligations réglementaires. Toutefois, les entreprises de petite taille ont exprimé auprès des préventeurs de la Carsat Rhône-Alpes, le besoin de repères opérationnels sur le sujet. La présente brochure propose un appui méthodologique et des repères concrets pour aborder la pénibilité dans l entreprise. Compte tenu de la variété des situations de travail, la prise en compte de la pénibilité implique une analyse précise des modalités d exposition pour chaque salarié. C est pourquoi il n est pas envisageable pour un employeur, qui plus est pour la Carsat Rhône-Alpes, d élaborer des règles générales sur la pénibilité qui seraient applicables à toutes les situations professionnelles. La méthode et les repères indiqués dans la brochure sont définis pour outiller le regard lors des observations au poste de travail et nourrir les débats afin que chaque entreprise adapte sa démarche. Par ailleurs, la prise en compte de la pénibilité renforce la prévention des risques professionnels en ciblant les facteurs de risques qui génèrent une usure professionnelle. Nous vous invitons à informer les préventeurs de la Carsat Rhône-Alpes des adaptations que vous ferez de cette méthode afin d enrichir la brochure au fil du temps et de vos expériences individuelles. La brochure est accessible depuis le site : Vous en souhaitant une bonne lecture. Jérôme Chardeyron Directeur de la Prévention des Risques Professionnels Ont contribué à l élaboration de cette brochure : Alain BALSIERE, Stéphanie CHALET, Christine CHAPUS, Daniel CLEMENT, Chantal COUILLANDEAU, Laurence ENGRAND, Christophe FERRE, Andrée GOOD, Christine GUICHARD, Gaëlle POSTIC, Stéphane ROBERGET, Virginie PRETI. 2 Aide à la mise en œuvre de la prévention

3 Sommaire Objectif de la brochure...4 Enjeux réglementaires et sociaux de la pénibilité...4 Votre démarche en 6 étapes Mobiliser les acteurs Identifier vos postes évaluer l exposition aux facteurs de pénibilité... 7 Définition des facteurs de pénibilité... 7 Quatre étapes pour identifier les postes exposant aux facteurs de pénibilité Réaliser les fiches individuelles de traçabilité de la pénibilité Définir des mesures de prévention de la pénibilité et les mettre en œuvre mise à jour de la démarche...10 Lien entre pénibilité et évaluation des risques professionnels...11 Bibliographie...13 Annexes : Annexe 1 : Grille d aide au repérage pénibilité... pages centrales Annexe 2 : Modèle de fiche de traçabilité fixé par l arrêté du 30 janvier Annexe 3 : Exemple de plan d actions pénibilité...15 de la pénibilité dans les TPE-PME 3

4 Objectif de la brochure La brochure a pour objectif de vous aider à mettre en œuvre votre démarche de traçabilité et de prévention de la pénibilité dans le respect du dialogue social. Elle s adresse essentiellement aux entreprises de moins de 50 salariés non concernées par l obligation de déposer un accord ou un plan d actions pénibilité à la DIrection Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi (DIRECCTE). Enjeux réglementaires et sociaux de la pénibilité Le législateur a porté l âge légal de départ en retraite à 62 ans à partir de Cet allongement de la vie professionnelle est toutefois conditionné à la capacité des salariés à tenir leur emploi jusqu à cet âge, voire jusqu à 67 ans pour une retraite garantie à taux plein. Pour ce faire, il est indispensable de prévenir l usure professionnelle de tous les salariés et de préserver l employabilité des seniors. La réglementation a par ailleurs défini des modalités de compensation pour ceux n ayant plus la capacité de tenir leur emploi du fait des exigences de leur travail. De plus, la prévention de la pénibilité contribue à réduire les accidents du travail et les maladies professionnelles, mais aussi l absentéisme, l invalidité et l inaptitude. Quelle que soit la taille ou l activité de l entreprise, celle-ci est concernée par les dispositifs réglementaires sur la pénibilité issus de la loi n du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites. La réforme des retraites, visant à augmenter la durée de la vie active, a conduit le législateur à définir la pénibilité au travail comme étant : «Une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé». Ces facteurs sont liés à des contraintes physiques marquées (manutentions manuelles, postures pénibles, vibrations mécaniques), à des environnements physiques agressifs (agents chimiques dangereux, travaux hyperbares, bruit, températures extrêmes), ou à certains rythmes de travail (travail de nuit, en équipes successives alternantes, travaux répétitifs). Le législateur a généralisé l obligation de prévention de la pénibilité en complétant l obligation d évaluer les risques professionnels : «l employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail, des actions d information et de formation, la mise en place d une organisation et des moyens adaptés» (L du code du travail). Enfin, la législation impose aux employeurs de réaliser une fiche individuelle de prévention des expositions à certains facteurs de risques professionnels pour chaque salarié. Dans cette brochure nous la nommerons fiche individuelle de traçabilité. 4 Aide à la mise en œuvre de la prévention

5 Votre démarche en 6 étapes Au-delà de l établissement d une fiche individuelle de traçabilité, l objectif principal de la démarche est de réduire la pénibilité au travail. Vous devrez mettre en œuvre votre projet de manière collective et participative pour que l identification des postes exposant aux facteurs de pénibilité et les mesures de prévention soient partagées. Il pourra être opportun d associer des personnes externes apportant une expertise en lien avec la problématique (Voir paragraphe mobiliser les acteurs). Le schéma ci-après identifie les principales étapes de la démarche de prévention de la pénibilité. 1 Mobiliser les acteurs 2 IDENTIFIER LES POSTES DE TRAVAIL 3 Evaluer l exposition aux facteurs de pénibilité dialogue social 4 Réaliser les fiches individuelles de traçabilité de la pénibilité 6 Mettre à jour la démarche et améliorer la prévention 5 Définir des mesures de prévention et les mettre en oeuvre Quels sont vos enjeux? Avant de démarrer la démarche, identifiez les principaux enjeux de votre entreprise par rapport à la pénibilité : des salariés qui ne peuvent plus tenir leur poste de travail, des difficultés pour reclasser ces salariés, des seniors plus nombreux dans les effectifs, des difficultés de recrutements, des problèmes d absentéisme de la pénibilité dans les TPE-PME 5

6 étape 1 Mobiliser les acteurs La réussite commence par la mobilisation du personnel pour avoir un point de vue élargi, consensuel et réaliste : définissez dans votre entreprise qui va participer à la démarche. En interne à l entreprise Qui? Que peut apporter cet acteur? La direction Des salariés volontaires et les représentants du personnel. Une Personne en charge de la gestion du personnel L encadrement de proximité La personne en charge de la sécurité En externe Le médecin du travail Elle est responsable pénalement et garante de la démarche Elle devra arbitrer les moyens nécessaires à la mise en œuvre des mesures de prévention de la pénibilité. Ils connaissent les postes et les contraintes Ils témoignent du ressenti des salariés aux postes de travail Le CHSCT (à défaut les DP) ont pour mission de procéder à l analyse de l exposition des salariés aux facteurs de pénibilité (L du code du travail). Elle a connaissance des parcours professionnels, des emplois occupés, des compétences. Il gère l ensemble des contraintes opérationnelles (techniques, humaines et organisationnelles), il constate les difficultés des salariés en situation de travail. Elle connaît les postes occupés et les risques associés ainsi que la réglementation sécurité. Il connaît les problèmes de santé des salariés, en particulier ceux liés au travail, Il rédige les avis d aptitude, d inaptitude, de restriction d aptitude. Il aide l employeur à trouver des solutions de reclassement pour les salariés qui ont des problèmes de santé. Il est destinataire des fiches individuelles de traçabilité. Il réalise la fiche d entreprise dans laquelle apparaît le nombre de personnes soumises aux différents risques. Il peut mobiliser un intervenant en prévention des risques professionnels de son service de santé (IPRP). D autres acteurs internes et externes peuvent également être associés ponctuellement en fonction des besoins. Vous trouverez des listes de prestataires référencés par la Carsat sur le site Chaque acteur devra avoir connaissance des exigences de la réglementation, partager les outils et la démarche au fur et à mesure de l avancée du projet dans l entreprise. Afin que chacun soit disponible au moment opportun, pensez à planifier les différentes étapes avec les acteurs concernés. A chaque étape de la démarche, une flèche verte indiquera les éléments concrets à formaliser. è Groupe de travail identifié et projet planifié = une démarche organisée 6 Aide à la mise en œuvre de la prévention

7 étape 2 identifier vos postes Listez tous les postes de travail ou situations de travail de votre entreprise. Pensez qu une personne peut occuper plusieurs fonctions et qu un même poste peut être occupé par plusieurs personnes. Pour cela vous pouvez utiliser: les éléments des ressources humaines : Définitions de fonctions, fiches de postes, fiches de paie, les unités de travail définies dans le Document Unique d Evaluation des Risques professionnels (DU), la fiche d entreprise du médecin du travail A cette étape, il apparaît nécessaire de distinguer les postes tenus de jour ou de nuit ainsi qu en équipes alternantes (2x 12, 3x8, 2x8 ). èliste des postes de travail étape 3 évaluer l exposition aux facteurs de pénibilité Définition des facteurs de pénibilité Les facteurs de risque à analyser a minima sur les différents postes sont : Au titre des contraintes physiques marquées : les manutentions manuelles de charges, les postures pénibles définies comme positions forcées des articulations, les vibrations mécaniques. Au titre de l environnement physique agressif : les agents chimiques dangereux, y compris les poussières et les fumées, les activités exercées en milieu hyperbare, les températures extrêmes, le bruit. Au titre de certains rythmes de travail : le travail de nuit, le travail en équipes successives alternantes, le travail répétitif caractérisé par la répétition d un même geste, à une cadence contrainte, imposée ou non par le déplacement automatique d une pièce ou par un temps de cycle défini. Chaque facteur est défini en page 11 de la brochure INRS, ED 6135 (voir bibliographie en paragraphe 13) ainsi que sur le site : vous pouvez vous y référer. A noter ici que la réglementation ne fixe pas de méthode et n impose pas l usage de seuils. de la pénibilité dans les TPE-PME 7

8 Quatre étapes pour identifier les postes exposant aux facteurs de pénibilité Au moins quatre étapes sont indispensables et complémentaires pour évaluer l exposition aux facteurs de pénibilité. A - Recueillir les données disponibles Les résultats de l évaluation des risques du document unique et/ou de la fiche entreprise du médecin du travail, L avis du médecin du travail (les restrictions d aptitudes, les plaintes ), Les accidents du travail et les maladies professionnelles de votre entreprise et de votre activité ou profession. (Statistiques disponibles sur professionnels.ameli.fr ou sur Ce recueil vous permettra lors de l observation des postes et lors des échanges avec les salariés d avoir une première vision des situations de travail. Pour être pertinent, il devra impliquer les différents acteurs du projet (voir paragraphe 4.2 : Mobiliser les acteurs). Ainsi, vous pourrez collectivement définir quelles phases de travail seront prioritairement observées. B - Observer les situations de travail Cette étape consiste à décrire précisément l exposition des salariés aux facteurs de risques. Lors de l observation des postes vous : listez les tâches réalisées, identifiez les contraintes associées (fréquence, durée et intensité) au regard des facteurs de pénibilité définis précédemment. repérez les mesures de prévention existantes et interrogez leur efficacité. Par exemple, pour décrire des «manutentions» réalisées par un opérateur, vous devrez quantifier les ports de charges, le nombre de reprises, les outils utilisés ainsi que la fréquence de ces manutentions. C - Intégrer le ressenti des salariés Il est recommandé d associer la vision de l encadrement et des personnes au poste de travail. Il convient donc d organiser des temps d échanges avec les opérateurs, par exemple sous forme d entretien. Ils ont pour objectif d identifier les phases de travail durant lesquelles les salariés éprouvent des difficultés. D - Statuer sur la pénibilité La mise en discussion de l ensemble des éléments (données, observations et ressenti) favorisera une décision partagée sur les postes exposant aux facteurs de pénibilité. Aucun outil, aucun seuil d exposition ne sont définis par la règlementation pour statuer sur les postes exposant aux facteurs de pénibilité. La grille d aide au repérage proposée à titre indicatif en annexe I - ci-contre (double page détachable) peut vous servir de repère pour mettre en discussion les critères d évaluation de la pénibilité. Les valeurs indiquées sont à négocier au sein de chaque entreprise entre la direction et les représentants des salariés où à défaut, les salariés eux-mêmes. D autres approches et outils sont disponibles sur internet. Par exemple, la méthode développée par l ORST Limousin propose un autodiagnostic de la pénibilité sans faire appel à des seuils. Elle repose sur la mise en discussion de la pénibilité au travers d un double regard encadrement-salarié. Site : è Liste des postes exposant avec description de l activité, mesures de prévention existantes 8 Aide à la mise en œuvre de la prévention

9 étape 4 Réaliser les fiches individuelles de traçabilité de la pénibilité Tout employeur doit, pour chaque salarié concerné par un ou des facteurs de pénibilité, remplir une fiche individuelle traçant l exposition aux facteurs de pénibilité et les mesures de prévention associées. Pour réaliser les fiches individuelles de traçabilité, vous pourrez associer la liste des postes exposant aux facteurs de pénibilité et les postes occupés par le salarié. L arrêté du 30 janvier 2012 détermine un modèle de fiche, précisant les éléments minimum qu elle doit contenir (Annexe 2). A des fins de prévention, il est important de réaliser un descriptif du travail réalisé par la personne. Cette fiche doit être mise à jour lors de toute modification des conditions d exposition et au minimum 1 fois par an. Elle est communiquée au service de santé au travail et remise au travailleur à son départ de l entreprise ou en cas d un arrêt de travail consécutif à un accident du travail ou maladie professionnelle d au moins 30 jours (3 mois pour un autre motif). Le travailleur peut demander à l employeur la rectification des informations figurant sur cette fiche. Pour le risque chimique, cette fiche individuelle de traçabilité remplace l ancienne fiche d exposition aux agents Cancérogènes Mutagènes et Reprotoxiques (CMR) et agents chimiques dangereux (ACD) et l attestation d exposition aux CMR et ACD. Nous vous incitons donc à y faire figurer la liste des CMR et ACD concernés. A noter toutefois : pour les CMR et les ACD, les attestations d exposition obligatoires par le passé doivent être réalisées pour les expositions antérieures au 1/02/2012. Les fiches de traçabilité pour le travail hyperbare et l exposition aux fibres d amiante restent en application. Même si les textes n imposent des fiches que pour les salariés exposés aux facteurs de pénibilité, il est intéressant d en créer pour tous, avec notamment des commentaires tels que : «non concerné ou mesure de prévention en place permettant la maîtrise du risque» «observations : non exposé sauf dans telle situation ponctuelle». è Fiches individuelles de traçabilité de la pénibilité de la pénibilité dans les TPE-PME 9

10 étape 5 Définir des mesures de prévention de la pénibilité et les mettre en œuvre Pour chaque poste exposant aux facteurs de pénibilité, vous devez planifier des mesures de prévention afin de supprimer ou à défaut de réduire l exposition à son niveau le plus bas possible. Les mesures de prévention peuvent être de plusieurs ordres : organisationnelles (ex : aménager les horaires de travail, travailler en binômes, alterner les tâches, ), collectives (ex : insonorisation, ventilation, chauffage, climatisation ) et enfin individuelles (ex : ports de gants, de bouchons d oreilles, formation ). Les actions de prévention de la pénibilité peuvent concerner : la réduction de la poly-exposition, l adaptation et l aménagement des postes de travail, l amélioration de l organisation du travail, l amélioration des compétences et des qualifications l aménagement des fins de carrières. Vous devez formaliser un plan d actions dans lequel vous définissez les actions prévues, les délais de mises en œuvre et les personnes responsables de leur mise en œuvre. Analysez précisément pour chaque poste exposant : les causes de l exposition aux facteurs de pénibilité et les leviers d actions, ce qui vous permettra d identifier collectivement les mesures de prévention de la pénibilité adaptées à vos situations de travail. Un exemple de plan d actions permettant la visualisation de la poly-exposition vous est présenté en annexe 3. Toutes les actions de prévention ne pouvant être menées de front, il est important de définir les priorités d action avec le groupe de travail. è Plan d actions (qui/quoi/quand/comment) pour la prévention de la pénibilité Le choix des mesures de prévention devra suivre les principes généraux de prévention (Art L du code du travail) : Eviter les risques, Evaluer les risques qui ne peuvent être évités Combattre les risques à la source Adapter le travail à l homme Tenir compte de l état d évolution de la technique Donner des instructions appropriées aux salariés Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n est pas dangereux ou ce qui est moins dangereux Planifier la prévention Prendre des mesures de protection collective par priorité à des mesures de protection individuelle étape 6 MISE à JOUR DE LA DéMARche Les actions de prévention de la pénibilité une fois réalisées devront être reportées sur la fiche individuelle de traçabilité. Dans le même temps il vous faudra réévaluer l exposition aux facteurs de pénibilité concernés au regard de l action mise en œuvre. (Voir paragraphe, mise à jour des documents page 12) 10 Aide à la mise en œuvre de la prévention

11 Lien entre pénibilité et évaluation des risques professionnels Dans ce chapitre, nous vous proposons des pistes de réflexion pour optimiser la mise en œuvre des deux exigences règlementaires «évaluation des risques professionnels» et «prévention et traçabilité de la pénibilité», afin d en assurer la cohérence et l efficacité. Les unités de travail et les postes Nous vous conseillons de rapprocher la définition des postes de travail dans le cadre de la démarche pénibilité de celle des unités de travail définies dans le DU. L observation des situations de travail L observation des situations de travail alimente l évaluation des risques professionnels et l évaluation de l exposition aux facteurs de risques liés à la pénibilité. La plupart des facteurs de pénibilité sont déjà pris en compte dans la démarche d évaluation des risques professionnels (Voir le schéma ci-dessous), la dimension rythme de travail est à ajouter pour la démarche de prévention de la pénibilité. Risques professionnels Facteurs de risques liés à la pénibilité Stress Brûlures Chutes de hauteur Rayonnements Coupures Agents biologiques... Bruits Postures pénibles Travail répétitif Vibrations mécaniques Manutentions Agents chimiques dangereux Températures Travail en équipes alternantes Travail de nuit Un seul et même plan d actions de prévention Il est souhaitable de regrouper l ensemble des actions de prévention (des risques professionnels et de la pénibilité), en définissant un délai, un pilote et des indicateurs d avancée par action. de la pénibilité dans les TPE-PME 11

12 Lien entre les différents documents : document unique, évaluation de l exposition aux facteurs de pénibilité et fiche individuelle de traçabilité Il doit exister une cohérence entre les différents documents relatifs à l évaluation des risques et à la pénibilité. Le document unique (DU) doit comporter en annexe une évaluation du pourcentage de salariés exposés aux facteurs de pénibilité. évaluation des Risques Professionnels Définition des unités de travail Observation des situations de travail évaluation de l exposition aux risques Mesure de prévention Prévention de la pénibilité Définition des postes de travail Observation des situations de travail évaluation de l expositions aux facteurs de pénibilité Mesure de prévention Document unique d évaluation des risques Fiche individuelle de traçabilité Plan d actions La mise à jour des documents Que ce soit pour le DU (Document Unique), l évaluation de l exposition aux facteurs de pénibilité, les fiches individuelles de traçabilité et les mesures de prévention des expositions, nous vous recommandons une mise à jour annuelle et simultanée. 12 Aide à la mise en œuvre de la prévention

13 Bibliographie Pénibilité Bien Pénibilité L évolution tous concernés. INRS, ED 6135 vieillir au travail. INRS, ED 6097 au travail. Comment agir? Une édition commentée de l accord de branche BTP du 20 décembre OPPBTP, G des risques professionnels dans le secteur privé entre 1994 et 2010 : premiers résultats de l enquête SUMER. DARES, Dares Analyses n 23. MANUTENTIONS / TMS Travail et lombalgie. Du facteur de risque au facteur de soin. INRS, ED Méthode d analyse des manutentions dans les activités de chantier et du BTP. INRS, ED 917. Méthode d analyse des manutentions manuelles destinée aux établissements et personnels de soins. INRS, ED 862. Les troubles musculo-squelettiques du membre supérieur. Guide pour les préventeurs. INRS, ED 957. Recueil d Informations sur les Troubles Musculo- Squelettiques RITHMS. Carsat Rhône-Alpes, SP Moyens de manutention à poussée et ou à traction manuelle, Recommandation Cnamts.1994, R367. Les contraintes posturales et articulaires au travail. Sumer INRS, TF152. Méthode de prévention des troubles musculosquelettiques du membre supérieur et outils simples. (La check-list OSHA, Le questionnaire TMS, outil de repérage et d évaluation des gestes OREGE). INRS TC78. Manutentions manuelles de charge pour soulever, déplacer et pousser/tirer. Méthodologie d analyse et valeurs seuils. AFNOR, NFX BRUIT Evaluer et mesurer l exposition professionnelle au bruit. INRS, ED Bruit : estimation de l exposition quotidienne. INRS, outil 23. Logiciel à télécharger sur Techniques de réduction du bruit en entreprise. Quelles solutions, comment choisir. INRS, ED 962. Techniques Traitement de réduction du bruit en entreprise. Exemples de réalisation. INRS, ED 997. acoustique des locaux de travail. INRS ED VIBRATIONS Vibrations et mal de dos. Guide des bonnes pratiques en application du décret «vibrations». INRS, ED Réduction des vibrations au poste de conduite des engins de chantier. Travailler sans secousse. INRS, ED OSEV. Outil simplifié d évaluation de l exposition aux vibrations. INRS, Logiciel téléchargeable sur RISQUE CHIMIQUE / CMR Produits dangereux. Guide d évaluation des risques. INRS, ED Risque chimique : fiche ou notice de poste. INRS, ED Méthodologie d évaluation simplifiée du risque chimique. INRS, ND Les appareils de protection respiratoire. INRS, ED6106. Valeurs limites d exposition professionnelle aux agents chimiques. INRS, ED 984. Agir aujourd hui pour éviter les cancers professionnels de demain. INRS, ED 992. Repérage des agents et procédés cancérogènes. Plan d actions. Carsat Rhône-Alpes, 2012 SP Circulaire DRT n 12 (2006) relative aux règles générales de prévention du risque chimique et aux règles particulières à prendre contre les risques d exposition aux agents cancérogènes ou toxiques pour la reproduction. TEMPERATURES EXTREMES Ambiances thermiques : travail en période de fortes chaleurs. INRS, TC 97. Ambiances thermiques : travailler au froid. INRS, TC 109. HORAIRES ATYPIQUES Horaires atypiques de travail. INRS, ED SITES rubrique pénibilité Dossier pénibilité et usure professionnelle, comment prévenir? de la pénibilité dans les TPE-PME 13

14 Carsat Rhône-Alpes Direction de la Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny Lyon cedex 03 Tél Fax site internet : SP octobre 2013 Aide à la mise en œuvre de la prévention

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi*

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi* Dr CROUZET 12/10/2012 SMTMP / RESACT Préambule Le chainon manquant Missions des SSTi* La Fiche d Entreprise (revisitée) Obligations des employeurs? Page 6 de la circulaire du Document Unique, du 18 avril

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Secrétariat général Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail ministériel (CHSCTM) Service des ressources humaines Sous

Plus en détail

Pénibilité au travail Comment agir? Une édition commentée de l accord de branche BTP du 20 décembre 2011 étendu par arrêté du 12 novembre 2012

Pénibilité au travail Comment agir? Une édition commentée de l accord de branche BTP du 20 décembre 2011 étendu par arrêté du 12 novembre 2012 Pénibilité au travail Comment agir? Une édition commentée de l accord de branche BTP du 20 décembre 2011 étendu par arrêté du 12 novembre 2012 RÉFÉRENCES PRÉVENTION L OPPBTP est l Organisme professionnel

Plus en détail

INFORMATION SUR. LE COMPTE PENIBILITE : TOP DEPART! Novembre 2014

INFORMATION SUR. LE COMPTE PENIBILITE : TOP DEPART! Novembre 2014 INFORMATION SUR. LE COMPTE PENIBILITE : TOP DEPART! Dès le 1er janvier 2015, les salariés travaillant dans des conditions difficiles pourront, grâce au compte personnel de prévention de la pénibilité,

Plus en détail

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015 Pénibilité au Travail Annexe au Document Unique Réalisé par HANUS Laurent Experto Risk 8 rue de l'artisanat 08000 Charleville-Mézières Tel : -08.26.62.14.03 Mail : contact@expertorisk.fr Page 1 Pénibilité

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Concertation relative à la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité Michel de Virville

Concertation relative à la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité Michel de Virville Concertation relative à la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité Michel de Virville Préconisations établies par M de Virville au terme de la deuxième étape de la concertation

Plus en détail

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage?

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Déroulé de la réunion Introduction - Mme Carole Chion Directrice d Alpes Santé Travail Contexte

Plus en détail

Pourquoi un plan d action? (2PA)

Pourquoi un plan d action? (2PA) Pourquoi un plan d action? (2PA) En janvier 2012, toutes les entreprises de 50 à moins de trois cents salariés dont 50% de l effectif est exposé à des facteurs de pénibilité, doivent être couvertes par

Plus en détail

Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité. Communiqué

Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité. Communiqué Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité Communiqué Paris, le 14 janvier 2008 Lancement du site www.travailler-mieux.gouv.fr Le site qui répond à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

GRILLE D'ANALYSE DES OUTILS ET METHODES UTILISES PAR LES PREVENTEURS

GRILLE D'ANALYSE DES OUTILS ET METHODES UTILISES PAR LES PREVENTEURS DÉCEMBRE 2010 GRILLE D'ANALYSE DES OUTILS ET METHODES UTILISES PAR LES PREVENTEURS DES CARSAT, CRAM ET CGSS POUR L INTERVENTION EN PREVENTION DU RISQUE DE TMS Grille d évaluation des outils et méthodes

Plus en détail

La démarche ergonomique

La démarche ergonomique La démarche ergonomique Réunion Club Environnement Sécurité Mardi 26 juin 2007 CCI du Mans et de la Sarthe Ce qui est dit «L ergonomie, ça sert à rien» «L ergonomie, ça coute cher» «L ergonomie, c est

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l activité de l entreprise, même s il n y a pas d exposition a priori du fait des activités de travail. L'objectif

Plus en détail

LE PLAN D ACTIONS RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE :

LE PLAN D ACTIONS RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE : La prévention des risques professionnels et l amélioration des conditions de travail LE PLAN D S RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE : Un outil au service des entreprises et des salariés Dans

Plus en détail

PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE DE BONNES PRATIQUES À DESTINATION DES EHPAD ÉDITION 2011 Syndicat National des Établissements et Résidences Privés pour Personnes Âgées EDITO Les accidents

Plus en détail

Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS

Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS Les seniors, une cible particulière? Tiphaine Garat Ingénieur d étude, UDS Journée d information et d échanges organisée par l Equipe de droit social, UMR 7354 DRES La prévention des facteurs de pénibilité,

Plus en détail

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49 E D I T I O N 2 0 0 8 Comprendre Agir DT 49 PREVENTION DES TMS ( TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES) COMPRENDRE - AGIR Objectifs du document Ce document est un outil pour faciliter le repérage du risque TMS

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

LA PÉNI BILITÉ AIDE MÉMOIRE

LA PÉNI BILITÉ AIDE MÉMOIRE LA PÉNI BILITÉ AIDE MÉMOIRE 1 RÉGLEMENTATION...p.4-p.7 Contexte... p.5 Qu est-ce que la pénibilité... p.5 Quels sont les facteurs de la pénibilité... p.5 Quelles obligations pour quelles entreprises...

Plus en détail

AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE

AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE EN45b/a39 Version 0 le 03/09/12 Date de l audit : / / Nom : N adhérent : Adresse : ENTREPRISE AUDITEE : Nature de l activité : Nombre

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé

Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé Réunion du CNIS du 14 novembre 2014 Marianne CORNU PAUCHET, Direction de la sécurité sociale Sommaire Le compte personnel

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail Manutention manuelle Activités exercées en milieu hyperbare Températures extrêmes Vibrations mécaniques Pénibilité au travail Postures pénibles Travail répétitif Guide d aide à la rédaction des fiches

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques De la théorie à la pratique, l action de la CRAMIF Dominique Beaumont- Arnaud Asselin CRAMIF 18 octobre 2008 SFMW 1 CRAMIF Prévention des Risques Professionnels

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

N 77 E N T R E P R I S E S PRÉVENTION FORMATIONS À LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS : À VOUS DE CHOISIR

N 77 E N T R E P R I S E S PRÉVENTION FORMATIONS À LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS : À VOUS DE CHOISIR E N T R E P R I S E S LA LETTRE TRIMESTRIELLE DE LA CARSAT MIDI-PYRÉNÉES N 77 MARS 2013 PRÉVENTION FORMATIONS À LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS : À VOUS DE CHOISIR ACTUALITÉ BILAN DES MATINÉES

Plus en détail

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise?

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pour respecter l obligation de préserver la santé des salariés. Pour diminuer les accidents du travail, les maladies professionnelles, l absentéisme

Plus en détail

Un nouvel acteur dans l entreprise

Un nouvel acteur dans l entreprise Mai 2014 Un nouvel acteur dans l entreprise Le salarié compétent en santé-sécurité au travail A quoi sert-il? Quels liens avec les autres acteurs de l entreprise? Quelles compétences? Quels moyens? Chargé

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS «DES AIDES À DOMICILE

PRÉVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS «DES AIDES À DOMICILE PRÉVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS «DES AIDES À DOMICILE 4 ÉTAPES POUR VOUS GUIDER Le Département des Risques Professionnels de la Carsat Nord-Est propose cette brochure aux structures d aide à domicile

Plus en détail

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement 8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement Livre blanc Octobre 2009 www.editions-tissot.fr - 1 - Définition du CHSCT Le CHSCT (Comité d hygiène, de sécurité et des conditions

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2016 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de salarié désigné compétent en

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité Objectif de la réunion Connaître et comprendre la nouvelle réglementation Intérêt

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2015 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de personne désignée compétente

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL EN AMONT DE LA DÉLÉGATION Elaborer un livret d'accueil Etablir la liste des postes à risques particuliers (annexe 1) Prendre en compte la liste des travaux interdits aux intérimaires (annexe 2) Désigner

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes plombier chauffagiste Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est

Plus en détail

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention?

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? Intervenants : Santé sécurité au travail Fabrice BESNOUX, adjoint au directeur industriel Laurent HARDOUIN, membre du CHSCT PRIMEL Gastronomie

Plus en détail

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point"

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil Faire le point Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point" 1 L entreprise est-elle confrontée à un problème récurent d absentéisme? tout à fait Plutôt oui Plutôt non pas du tout 2 L entreprise

Plus en détail

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 -

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - OBJECTIF DE L ETUDE L objectif de cette étude est de répertorier tous les risques professionnels dans un pressing (base de l évaluation des

Plus en détail

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de prévention du risque d exposition à l

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans L'ECONOMIE SOCIALE Développer la qualité de vie au travail L'ECONOMIE SOCIALE L économie sociale emploie plus de 2,1 millions de salariés répartis dans environ

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention Information prévention agir pour votre santé au travail Vous occupez un poste de mise en rayon dans une grande ou moyenne surface? Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques

Plus en détail

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 www. CATALOGUE DVD & USB Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels

L évaluation des risques professionnels www.cdg59.fr Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord 4ème édition des Assises de la Prévention L évaluation des risques professionnels 1 www.cdg59.fr Centre de gestion de la Fonction

Plus en détail

INTRODUCTION... 3. I. Pourquoi avoir décidé de traiter la question de la pénibilité?... 5. II. Qui est concerné?... 6

INTRODUCTION... 3. I. Pourquoi avoir décidé de traiter la question de la pénibilité?... 5. II. Qui est concerné?... 6 1 INTRODUCTION... 3 I. Pourquoi avoir décidé de traiter la question de la pénibilité?... 5 II. Qui est concerné?... 6 III. Qu est-ce qui change pour l employeur?... 9 IV. Qu est-ce qui change pour le salarié?...

Plus en détail

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 Actualité du Service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional Carsat LR 9 H 00/9 H 30 - Actualité du service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels

L évaluation des risques professionnels LE POINT DES CONNAISSANCES SUR ED 5018 L employeur a l obligation d assurer la sécurité et de protéger la santé de ses salariés. Il dispose pour ce faire d un des principes de prévention énoncé dans le

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

EHPAD. Guide. de Bonnes Pratiques. de Prévention. des Risques Professionnels. dans les EHPAD. Edition 2010 Document DT51

EHPAD. Guide. de Bonnes Pratiques. de Prévention. des Risques Professionnels. dans les EHPAD. Edition 2010 Document DT51 EHPAD Edition 2010 Document DT51 Guide de Bonnes Pratiques de Prévention des Risques Professionnels dans les EHPAD Sommaire 1. Avant-propos...4 2. Mode d emploi...6 3. Constat dans les EHPAD...7 4. Les

Plus en détail

Les autres obligations :

Les autres obligations : COMITE D ENTREPRISE OBLIGATIONS liées à la CONSULTATION du COMITE D ENTREPRISE 2012 Les autres obligations : E g a l i t é p r o f e s s i o n n e l l e H a n d i c a p S é n i o r P é n i b i l i t é

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Infor HCM Anael Risques Professionnels. Infor HCM. Infor HCM Anael Risques Professionnels

Infor HCM Anael Risques Professionnels. Infor HCM. Infor HCM Anael Risques Professionnels Infor HCM Infor HCM Anael Risques Professionnels Contexte La législation concernant la prévention des risques professionnels s est largement développée ces dernières années. Les règles générales édictées

Plus en détail

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress où comment la pratique physique agit sur l amélioration du climat et des conditions de travail.

Plus en détail

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4)

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) DOCUMENT DE REFERENCE Ce document présente le contexte relatif à l organisation des formations «amiante sous-section 4» : Les compétences

Plus en détail

Edito. Employeurs. Dossier. Sommaire N 34. Cher Adhérent,

Edito. Employeurs. Dossier. Sommaire N 34. Cher Adhérent, Sommaire O c t o b r e 2 0 1 2 Informations Bulletin Employeurs Les documents obligatoires pour l employeur d information de votre service de santé au travail N 34 Edito La réforme de la Santé au Travail,

Plus en détail

PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional

PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional Objet : Le programme de prévention vise à réduire les risques auxquels sont exposés les salariés

Plus en détail

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale Module 9 Cadre réglementaire de la prévention dans l entreprise Fiche 9-1 Appréhender le cadre juridique de la prévention... 3 Fiche 9-2

Plus en détail

services à la personne

services à la personne Novembre 2012 ADRESSES UTILES DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI (DIRECCTE) Unité territoriale du Rhône 8/10 rue du Nord 69100 Villeurbanne

Plus en détail

2. Présentation d une intervention dans l une des entreprises

2. Présentation d une intervention dans l une des entreprises Approche ergonomique des troubles musculosquelettiques (TMS) au sein de trois entreprises basées en Suisse Juin 2007 Andréa Neiva, Aurélia Pellaux, Daniel Ramaciotti ERGOrama sa Genève & Université de

Plus en détail

HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM DOCUMENT UNIQUE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Mise à jour : 15/06/09

HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM DOCUMENT UNIQUE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Mise à jour : 15/06/09 HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM DOCUMENT UNIQUE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Mise à jour : 15/06/09 Rédaction : M.GSCHWIND Validation : M. Herrgott Gestionnaire des risques Directeur

Plus en détail

Note de synthèse 2012

Note de synthèse 2012 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de

Plus en détail

pénibilité en logistique

pénibilité en logistique Guide d aide à l évaluation de la pénibilité en logistique Montélimar Santé au Travail Drôme Provençale Contexte et enjeux L objectif de ce guide est d apporter des éclairages aux entreprises de logistique

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

seniors Atouts et opportunités

seniors Atouts et opportunités LES GUIDES CONSEIL DE L UIMM Employer des seniors Atouts et opportunités UNION DES INDUSTRIES ET MÉTIERS DE LA MÉTALLURGIE Employer des seniors, pourquoi? 02 Un enjeu économique et social 03 Un atout pour

Plus en détail

Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations.

Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations. 27 août 2013 Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations. Il est aujourd hui confronté à la fois au départ en retraite des générations

Plus en détail

Surveillance de la santé. Brochure d information dans la cadre du "bien-être au travail"

Surveillance de la santé. Brochure d information dans la cadre du bien-être au travail Surveillance de la santé Brochure d information dans la cadre du "bien-être au travail" Sommaire Sommaire 1 1. Introduction 2 2. Analyse des risques 3 2.1. Etablissement de la liste des risques 3 2.2.

Plus en détail

BOÎTE À OUTILS GRH EN PME DOSSIER N 7 LA RELATION MÉDECIN DU TRAVAIL / ENTREPRISE À LA CROISÉE DES ENJEUX DE SANTÉ AU TRAVAIL ET DE GESTION DES

BOÎTE À OUTILS GRH EN PME DOSSIER N 7 LA RELATION MÉDECIN DU TRAVAIL / ENTREPRISE À LA CROISÉE DES ENJEUX DE SANTÉ AU TRAVAIL ET DE GESTION DES BOÎTE À OUTILS GRH EN PME DOSSIER N 7 LA RELATION MÉDECIN DU TRAVAIL / ENTREPRISE À LA CROISÉE DES ENJEUX DE SANTÉ AU TRAVAIL ET DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DÉCEMBRE 2012 BOÎTE À OUTILS GRH EN

Plus en détail

Troubles Musculo-Squelettiques de l'utilisation prolongée de l'ordinateur. Comment le Masseur-Kinésithérapeute peut-il intervenir face à ces TMS?

Troubles Musculo-Squelettiques de l'utilisation prolongée de l'ordinateur. Comment le Masseur-Kinésithérapeute peut-il intervenir face à ces TMS? Troubles Musculo-Squelettiques de l'utilisation prolongée de l'ordinateur Comment le Masseur-Kinésithérapeute peut-il intervenir face à ces TMS? Soutenance MKDE Juin 2014 Les Troubles Musculo- Squelettiques

Plus en détail

Plan Santé au travail

Plan Santé au travail Plan Santé au travail 2005-2009 Plan Santé au travail 2005-2009 Le plan santé au travail est issu d un travail collectif. Il a été élaboré, sous l autorité du Ministre délégué aux relations du travail,

Plus en détail

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique?

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Protégez-vous des risques àl'origine

Plus en détail

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Novembre 2008 CHSCT des points de repères pour y voir plus clair DIRECTION RÉGIONALE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET

Plus en détail

Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail

Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail Crédits photos OPPBTP / X. Pierre - Fotolia - Getty Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail Avec le soutien des Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des

Plus en détail

La négociation collective en entreprise dans le cadre de la prévention de la pénibilité

La négociation collective en entreprise dans le cadre de la prévention de la pénibilité La négociation collective en entreprise dans le cadre de la prévention de la pénibilité - Entreprises de cinquante salariés et plus dont la moitié au moins de l effectif est soumis aux facteurs de pénibilité.

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS F G FICHE A

GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS F G FICHE A GUIDE PRATIQUE ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS FICHE A FICHE B FICHE C FICHE D FICHE E FICHE F FICHE G GUIDE PRATIQUE FICHE H 1 Le Document Unique d évaluation des

Plus en détail

«La gestion des douleurs», l après TMS

«La gestion des douleurs», l après TMS Journée territoriale de la prévention des risques professionnels CDG82 MONTAUBAN (82) «La gestion des douleurs», l après TMS Christiane.Daban Octobre 2012 Kinésithérapie & Prévention -> Ce qui fait la

Plus en détail