ATPL Avion Circulation Aérienne 010 Devoir 1 v.1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATPL Avion Circulation Aérienne 010 Devoir 1 v.1"

Transcription

1 Chapitre à étudier : Annexes OACI : chapitre 01 à 04 (Annexe 1 : licences du personnel ; Annexe 7 : marques de nationalité et d immatriculation ; Annexe 8 : navigabilité des aéronefs) Circulation aérienne : partie 2 (Annexe 2 : Règles de l air) * * * QUESTION N 1 L état de conception veillera à ce qu il existe un programme de maintien de l intégrité structurale d un aéronef. Ce programme contiendra des renseignements concernant la prévention et le contrôle de la corrosion pour les avions : A) de plus de 5700 KG aux masses maximales certifiées au décollage et à l atterrissage B) de moins de 5700 KG aux masses maximales certifiées au décollage et à l atterrissage C) de plus de 5700 KG à la masse maximale certifiée au décollage D) de moins de 5700 KG à la masse maximale certifiée au décollage QUESTION N 2 La prolongation du certificat de navigabilité d un aéronef doit être déterminée,selon l annexe 8 à la Convention de CHICAGO,par : A) l OACI B) l état de l opérateur C) l état d immatriculation D) un organisme spécifique 1 1

2 QUESTION N 3 Lorsqu'un avion est endommagé, le vol peut être poursuivi si : A ) L'Etat de conception et l'etat de construction confirment avec l'etat d'immatriculation que le vol peut être poursuivi. B) L'Etat d'immatriculation estime que l'avion est en état de navigabilité même avec les dommages subis. C) L'Etat de construction confirme avec l'etat d'immatriculation que le vol peut être poursuivi. D) Les autorités de l'etat où le dommage a eu lieu ou a été constaté décide que le vol peut être poursuivi. QUESTION N 4 Les marques de nationalité et d immatriculation d un avion sont positionnées sur le fuselage : A) de chaque côté,à un endroit bien visible B) de chaque côté,entre les ailes et l empennage C) à la discrétion de l exploitant car elles ne sont pas obligatoires D) au choix, sur les côtés entre les ailes et l' empennage,ou sur la dérive QUESTION N 5 La nationalité d un aéronef est déterminée par : A) la nationalité du propriétaire B) l état qui a délivré le certificat de navigabilité C) l immatriculation de l aéronef D) la nationalité de la compagnie qui exploite l aéronef en temps normal 2 2

3 QUESTION N 6 Quelle est la taille minimale des lettres employées pour l'immatriculation des aérodynes : A) ailes 30 cm, fuselage 50 cm B) ailes 60 cm, fuselage 30 cm C) ailes 50 cm, fuselage 100cm D) ailes 50 cm, fuselage 30cm QUESTION N 7 Un certificat d'immatriculation doit être conservé en permanence : A) au Ministère de l'etat Contractant. B) chez l'exploitant de l'aéronef. C) au Ministère de l'etat d'immatriculation. D) dans l'avion. QUESTION N 8 La marque commune assignée à une autorité d'immatriculation sous marque commune est choisie dans les indicatifs d'appel radio attribués à l OACI par : A) l'union internationale des télécommunications B) l'oaci C) l'état d'immatriculation en accord avec l'uit D) les états d'immatriculation 3 3

4 QUESTION N 9 Selon l'annexe 7, quels groupes de lettres peuvent être utilisés pour l'immatriculation des avions? A ) LLL B ) XXX, PAN C ) TTT D ) QUJ QUESTION N 10 Pour effectuer un vol commercial international, l âge minimal et l'âge maximal pour un pilote de ligne sont : A) 18 ans et 60 ans B) 21 ans et 59 ans C) 21 ans et 60 ans D) 21 ans et 65 ans QUESTION N 11 Pour un membre d'équipage effectuant des vols commerciaux et qui est en service dans une région éloignée d'un centre d'expertise médicale, l examen médical périodique peut être différé : A) une fois 6 mois B) deux fois 3 mois C) une fois 24 mois D) deux fois 6 mois QUESTION N 12 Dans le cadre d'une formation intégrée ATPL,combien d'heures de vol doivent avoir été effectuées en tant que PIC? A) 200 heures B) 100 heures C) 750 heures D) 1500 heures 4 4

5 QUESTION N 13 Une licence de pilote est délivrée pour une durée : A) maximale de 2 ans B) minimale de 5 ans C) fonction de l'âge du pilote D) maximale de 5 ans QUESTION N 14 Tout postulant à la licence de CPL doit avoir effectué pas moins de X heures de vol en tant que PIC,incluant un vol de navigation d'au moins Y Nm au cours desquels des atterrissages complet à deux aérodromes différents de celui de départ doivent être réalisés. Ce nombre d'heure X et cette distance Y sont : A) X=15 heures, Y=300Nm B) X=20 heures, Y=300Nm C) X=15 heures, Y=150 Nm D) X=20 heures, Y=15 0Nm QUESTION N 15 Tout candidat à une licence ATPL (A) doit avoir effectué au moins. heures de vol : -soit en tant que PIC d'avion -soit au moins heures comme PIC et le restant comme copilote remplissant les fonctions de PIC sous la supervision du PIC de l'avion (la méthode de supervision est agréée par l'autorité. Les heures mentionnées ci-dessus sont : A) 250 heures et 100 heures B) 200 heures et 75 heures C) 150 heures et 75 heures D) 200 heures et 100 heures 5 5

6 QUESTION N 16 Un avion immatriculé en Italie, exploité par une compagnie française, survole l Espagne. Le CDB détient une licence anglaise, il doit appliquer les règles de l air les plus pénalisante de : A) Espagne et Italie B) Italie et France C) France et Angleterre D) Espagne et Angleterre QUESTION N 17 L'action préliminaire au vol comprend l'étude des renseignements et prévisions météorologiques disponibles les plus récents. Cela est obligatoire pour : A) Tous les vols B) Tous les vols IFR C) Tous les vols hors des abords d'un aérodrome D) Tous les vols IFR et tous les vols hors des abords d'un aérodrome QUESTION N 18 Lors d'un vol contrôlé, le commandant de bord : A) Est obligé de suivre les autorisations de contrôle même si celles-ci le conduisent à se mettre en infraction B) Peut refuser d'appliquer une autorisation de contrôle s'il estime que celle-ci conduit à mettre en cause la sécurité de l'aéronef et de ses occupants. Il devra pouvoir justifier son action C) Est responsable de la conduite de l'aéronef, mais n'est pas responsable de la prévention des abordages qui est toujours du ressort de l'organisme de contrôle D) Peut enfreindre un règlement quelconque établi si le contrôle le lui demande. Il n'est alors pas considéré en infraction. 6 6

7 QUESTION N 19 Les niveaux de croisière auxquels doit être effectué un vol ou une partie d'un vol seront exprimés : 1-en niveau de vol pour les vols effectués en espace aériens contrôlés 2- en niveau de vol pour les vols effectués à un niveau égal ou supérieur au niveau le plus bas utilisable. 3- en niveau de vol pour les vols effectués à un niveau supérieur à l'altitude de transition. 4- en altitudes pour les vols effectués à un niveau égal ou supérieur au niveau le plus bas utilisable. 5- en altitudes pour les vols effectués à un niveau inférieur au niveau le plus bas utilisable. 6-en altitudes pour les vols effectués à un niveau égal ou supérieur à l'altitude de transition. Les bonnes propositions sont : A) 1, 6 B) 2,3,5 C) 1,2,3,5 D) aucune QUESTION N 20 Dans un espace aérien contrôlé, un vol en formation doit maintenir une distance maximale en latéral et longitudinal d une part, et, en vertical, d autre part, par chaque élément de la formation par rapport au chef de formation. Ces valeurs sont respectivement de : A) 1 NM et 100 ft B) 1 NM et 30 ft C) 1 Km et 30 ft D) 1 Km et 100 ft 7 7

8 QUESTION N 21 Un aéronef est considéré comme dépassant lorsque sa trajectoire fait un angle arrière de moins de : A) 60 B) 70 C) 80 D) 90 QUESTION N 22 Par quelle manœuvre peut-on de nuit, faire comprendre à un avion intercepteur que l'on est dans l'impossibilité d'obéir? A ) Allumer et éteindre régulièrement tous les feux disponibles d'une manière qui permette de les distinguer des feux clignotants B ) Faire clignoter de façon irrégulière tous les feux disponibles C ) Faire clignoter les phares d'atterrissage en descendant à une hauteur sol comprise entre 300 et 600 m D ) Balancer l'appareil en allumant les phares d'atterrissage QUESTION N 23 Un signal lumineux composé d une série d éclats rouges adressé à un aéronef au sol signifie : A) Arrêtez-vous immédiatement B) Cédez le passage à un autre aéronef C) Dégagez l aire d atterrissage en service D) Aérodrome dangereux ne décollez pas 8 8

9 QUESTION N 24 Un vol VFR évolue en espace aérien non contrôlé (classe G) selon le cap magnétique 180. Quel niveau peut-il utiliser? A) Selon le vent FL 45 ou FL 55 B) FL 45 C) FL 55 D) FL 50 QUESTION N 25 Un avion IFR évolue dans un espace aérien contrôlé de classe E en conditions VMC. Un avion VFR est en rapprochement à la même altitude, l avion prioritaire est : A) L avion IFR si l avion VFR est à sa droite B) L avion IFR car il a une autorisation de contrôle C) L avion VFR si l avion IFR est à sa gauche D) Celui définit par l organisme de contrôle QUESTION N 26 Un aéronef en IFR vole dans une région où la visibilité est illimitée et où n'existe aucune formation nuageuse. Il subit une panne complète de radiocommunications. La procédure à suivre consiste à : A) Descendre à l'altitude de sécurité en route et rejoindre l'aérodrome ouvert aux opérations IFR le plus proche B) Poursuivre le vol jusqu'à l'aérodrome de destination en se conformant aux autorisations de contrôle reçues puis au plan de vol déposé C) Atterrir sur l'aérodrome convenable le plus proche puis signaler l'atterrissage aux organismes de la circulation aérienne D) Adopter un niveau de vol VFR et poursuivre son vol jusqu'à destination QUESTION 27 La limitation de vitesse pour les vols IFR et VFR en espace aérien contrôlé de classe B, endessous de m ( ft) AMSL, est : A) Non applicable B) Vitesse air vraie 250 kt (TAS) C) Vitesse indiquée 250 kt (IAS) D) Vitesse indiquée 260 kt (IAS) 9 9

10 QUESTION N 28 Tout aéronef en vol doit allumer ses feux de position et ses feux anticollision dans la période suivante : A) De nuit B) De la fin du crépuscule au début de l aube C) Du coucher au lever du soleil D) Du coucher de soleil plus 30 minutes au lever du soleil moins 30 minutes QUESTION N 29 Dans un espace aérien contrôlé de classe B, les conditions météorologiques de vol à vue pour un aéronef VFR en panne radio au FL 100 sont : A) Visibilité en vol 5 km et distance par rapport aux nuages : m horizontalement et 300 m verticalement B) Visibilité en vol 8 km et distance par rapport aux nuages : m horizontalement et 300 m verticalement C) Visibilité en vol 8 km et hors des nuages D )Visibilité en vol 5 km et hors des nuages QUESTION N 30 Un signaleur adresse à un aéronef le signal suivant : les bras vers le bas, les paumes tournées vers l'extérieur, les pouces allongés, les bras se déplacent vers l'extérieur. Cela signifie A) Cales enlevées B) Desserrez les freins C) L'avion est dégagé D) Reculez 10 10

IR CA 010 1 er Devoir v.1

IR CA 010 1 er Devoir v.1 Chapitre à étudier : Annexes OACI : chapitre 01 (Annexe 1 : licences du personnel) Circulation aérienne : partie 2 (Annexe 2 : Règles de l air) * * * QUESTION 1 Le passage d'un régime de vol aux instruments

Plus en détail

Notes de cours CIRCULATION AÉRIENNE

Notes de cours CIRCULATION AÉRIENNE Notes de cours 010 CIRCULATION AÉRIENNE 010 CIRCULATION AÉRIENNE SOMMAIRE 1 : Les classes d espace...3 2 : Signaux lumineux...4 3 : Signaux au sol...4 4 : Séparation longitudinale en fonction du temps...5

Plus en détail

LES REGLES DE L'AIR. Cours 18

LES REGLES DE L'AIR. Cours 18 LES REGLES DE L'AIR Cours 18 1 LES REGLES DE L'AIR 1. Les règles de l'air 1.1 Règles de vol 1.2 Responsabilité du commandant de bord 1.3 Règles de survol des obstacles 1.4 Règles de prévention des abordages

Plus en détail

QCM Règlementation correction. QCM Reglementation/Ivan TORREADRADO

QCM Règlementation correction. QCM Reglementation/Ivan TORREADRADO QCM Règlementation correction QCM Reglementation/Ivan TORREADRADO 1/ Dans un espace aérien de classe D, les services rendus à un aéronef en VFR sont (choisir la combinaison exacte la plus complète) : 1

Plus en détail

35) Une zone à statut particulier identifiée par la lettre «P» est : a) réglementée b) interdite c) restreinte d) dangereuse.

35) Une zone à statut particulier identifiée par la lettre «P» est : a) réglementée b) interdite c) restreinte d) dangereuse. Questionnaire Réglementation 1) En vol, lorsque deux aéronefs arrivent face à face : a/ chaque aéronef doit virer à droite b/ ils doivent faire demi-tour. c/ le plus manoeuvrant dégage d/ le moins rapide

Plus en détail

Appendice 5 VFR de nuit

Appendice 5 VFR de nuit Appendice 5 VFR de nuit 1 Vol de nuit VFR en avion Les conditions dans lesquelles un pilote d avion peut, de nuit, effectuer un vol selon les règles de vol à vue (vol VFR de nuit) sont fixées ci après.

Plus en détail

CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20)

CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20) CPL (15 questions de règlementation, 5 TU TB 20) 1/ Feux envoyés de la tour aux avions au sol ou dans le tour de piste : au moins 4 questions. 2/ S-CTR? Zone de contrôle spécialisée : le service de la

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA»)

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA») MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 («SERA») Principaux changements applicables le 4 décembre 2014 Abréviations utilisées dans le présent document : RDA : annexe 1 à l arrêté du 3 mars 2006 modifié

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE

CIRCULAIRE D INFORMATION AERONAUTIQUE SERIE A NR 02 DU 20 SEPTEMBRE TEL : 00 213 21 65 63 65 FAX : 00 213 21 50 91 84 ADRESSE TELEGRAPHIQUE AFTN : DAAAYNYX COM : NOF ALGER REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION D EXPLOITATION DE LA NAVIGATION AERIENNE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE LOCAL LFRK

QUESTIONNAIRE LOCAL LFRK QUESTIONNAIRE LOCAL LFRK 1- EN VFR, LES CONDITIONS MTO REQUISES POUR LA PENETRATION DANS UNE CTR SONT : a) Visibilité minimale : 1500 m / Distance minimale par rapport aux nuages : hors des nuages b) Visibilité

Plus en détail

EVITEMENT. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

EVITEMENT. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs EVITEMENT A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. EVITEMENT EN VOL A VUE OU EN AUTOINFORMATION 1.1.INTRODUCTION

Plus en détail

Dossier de vol DR F-HAIX TRAJET BRIEFING

Dossier de vol DR F-HAIX TRAJET BRIEFING Dossier de vol F-HAIX STAGIAIRE : INSTRUCTEUR : DATE : TRAJET DEPART : DESTINATION : BRIEFING SITUATION ET DOCUMENTS PILOTE SITUATION ET DOCUMENTS AVION METEOROLOGIE NOTAM ROUTE NIVEAU DE VOL ESPACES AERIENS,

Plus en détail

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL page : 1/7 Attention ce document ne remplace pas le manuel de vol et la fiche de pesée de l avion CHECK-LIST PREPARATION DU VOL PILOTE SUIS-JE EN FORME POUR VOLER? Pour bien prendre conscience de votre

Plus en détail

SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant. SOUS-PARTIE D Procédures opérationnelles

SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant. SOUS-PARTIE D Procédures opérationnelles SOUS PARTIE C Agrément et surveillance d un exploitant Un C.T.A. spécifie: Appendice 1 à l OPS 1.175 Contenu et conditions d un certificat de transporteur aérien (a) le nom et l adresse (siège principal

Plus en détail

Calculatrice Interdite

Calculatrice Interdite ECOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE SESSION 2011 CONCOURS SUR TITRES Pour le RECRUTEMENT de TECHNICIENS SUPERIEURS des ETUDES et de L EXPLOITATION de L AVIATION CIVILE (T.S E.E.A.C.) CIRCULATION AERIENNE

Plus en détail

54 questions sur la navigation

54 questions sur la navigation 54 questions sur la navigation Question 1 : Vous entendez: "le vent est du 040". Cela signifie que: a- la couche d'inversion du vent est au niveau de vol 40 (FL40) b- l'angle entre le Nord et la direction

Plus en détail

AIP ENR ALGERIE 11 FEB 10 INCIDENTS DE LA CIRCULATION AERIENNE

AIP ENR ALGERIE 11 FEB 10 INCIDENTS DE LA CIRCULATION AERIENNE AIP ENR 1-14-1 ALGERIE 11 FEB 10 ENR 1.14 INCIDENTS DE LA CIRCULATION AERIENNE 1. Généralités 1.1 La procédure AIR-PROX est introduite pour signaler les risques d'abordage entre aéronefs ou les incidents

Plus en détail

Ordonnance concernant les règles de l air applicables aux aéronefs

Ordonnance concernant les règles de l air applicables aux aéronefs Ordonnance concernant les règles de l air applicables aux aéronefs (ORA) Modification du 25 octobre 2006 Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication arrête:

Plus en détail

NAVIGATION, METEOROLOGIE, SECURITE DES VOLS

NAVIGATION, METEOROLOGIE, SECURITE DES VOLS NAVIGATION, METEOROLOGIE, SECURITE DES VOLS B.I.A. 1996 1) La fréquence internationale de détresse est: a - 121,50 MHZ b - 122,1 0 MHZ c - 122,60 MHZ d - 123,50 MHZ 2) Sur quelle catégorie d'aéronefs un

Plus en détail

Indiquez dans cette case l'immatriculation de votre avion. Utilisez l'immatriculation complète sans le -. Par exemple : FGTPC.

Indiquez dans cette case l'immatriculation de votre avion. Utilisez l'immatriculation complète sans le -. Par exemple : FGTPC. Pour transmettre un plan de vol aux services de la circulation aérienne, ces derniers mettent à votre disposition un formulaire permettant de standardiser les dépôts des plans de vol. Même si vous effectuez

Plus en détail

Intégration sur un aérodrome non contrôlé des avions évoluant en VFR. Règles de l'air et textes d'applications

Intégration sur un aérodrome non contrôlé des avions évoluant en VFR. Règles de l'air et textes d'applications Intégration sur un aérodrome non contrôlé des avions évoluant en VFR Objectif : S'intégrer en sécurité et selon les règles de l'air dans la circulation d'aérodrome Règles de l'air et textes d'applications

Plus en détail

C- Navigation. Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie

C- Navigation. Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie Carte C- Navigation Pour effectuer un trajet, vous mesurez une route sur la carte au 1/500.000 O.C.A.I. R : Ce sera une route vraie Sur une carte dont l'échelle est de 1/250.000, 4 centimètres représentent

Plus en détail

AVIATION CIVILE DE MADAGASCAR Direction des Aérodromes et de la Navigation Aérienne

AVIATION CIVILE DE MADAGASCAR Direction des Aérodromes et de la Navigation Aérienne AVIATION CIVILE DE MADAGASCAR Direction des Aérodromes et de la Navigation Aérienne A.C.M. DECISION N 58 /DG/ACM/DANA/D-NA FIXANT LA PROCEDURE A SUIVRE EN CAS D INTERRUPTION DES RADIOCOMMUNICATIONS AIR-SOL

Plus en détail

Aéroclub Aix-Marseille

Aéroclub Aix-Marseille Bulletin Sécurité N 20 Nouvelle Règlementation Européenne OCTOBRE 2016 ATTENTION Ce document n'a pas valeur de texte réglementaire Chèr(e)s ami(e)s pilotes, Les dispositions de l'arrêté relatif à l'utilisation

Plus en détail

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL page : 1/9 Attention ce document ne remplace pas le manuel de vol et la fiche de pesée de l avion CHECK-LIST PREPARATION DU VOL PILOTE SUIS-JE EN FORME POUR VOLER? Pour bien prendre conscience de votre

Plus en détail

Séminaire FI FFA DU 14 JANVIER 2017

Séminaire FI FFA DU 14 JANVIER 2017 La réglementation NCO EMPORT ET GESTION DU CARBURANT NCO.OP.125 EMPORT DE CARBURANT POUR UN VOL AVEC DÉCOLLAGE ET ATTERRISSAGE DU MÊME AÉRODROME ET EN MAINTENANT L AÉRODROME EN VUE DE JOUR : prévoir le

Plus en détail

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL page : 1/8 Attention ce document ne remplace pas le manuel de vol et la fiche de pesée de l avion CHECK-LIST PREPARATION DU VOL PILOTE SUIS-JE EN FORME POUR VOLER? Pour bien prendre conscience de votre

Plus en détail

NOR : DEVA J. (Texte non paru au journal officiel)

NOR : DEVA J. (Texte non paru au journal officiel) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de l aviation civile Direction de la sécurité de l aviation civile Instruction du 6 mars 2013 relative

Plus en détail

Rapport. Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair

Rapport. Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair Rapport Incident survenu le 17 mai 2008 sur l aérodrome de Carcassonne (11) au Boeing 737-800W immatriculé EI-CSY exploité par Ryanair Bureau d Enquêtes et d Analyses pour la sécurité de l aviation civile

Plus en détail

RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU CONGO (RAC) RAC 04 NAVIGABILITÉ DES AÉRONEFS. Agence Nationale de l'aviation Civile. Deuxième Édition Février 2013

RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU CONGO (RAC) RAC 04 NAVIGABILITÉ DES AÉRONEFS. Agence Nationale de l'aviation Civile. Deuxième Édition Février 2013 RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU CONGO (RAC) RAC 04 NAVIGABILITÉ DES AÉRONEFS Deuxième Édition Février 2013 Agence Nationale de l'aviation Civile RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU CONGO (RAC) RAC 04 NAVIGABILITÉ DES

Plus en détail

INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL

INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL LEÇON 25 INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL Lectures avant vol : Manuel ou E-Learning Prise de décision et jugement Atterrissage hors aérodrome Manuel de l avion OBJECTIF Décider et conduire un atterrissage

Plus en détail

74 questions relatives à la reglementation

74 questions relatives à la reglementation 74 questions relatives à la reglementation Question 1 : En France métropolitaine, la "nuit aéronautique" survient: a- 30 minutes après le coucher du soleil. b- 30 minutes avant le coucher du soleil. c-

Plus en détail

L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME. Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application

L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME. Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application L INTEGRATION DANS LA CIRCULATION D AERODROME Réf: RDA Règles de l air TA Textes d application ASPECT REGLEMENTAIRE RAPPELS - Aérodromes contrôlés : Aérodromes sur lesquels le service du contrôle de la

Plus en détail

Intégration dans la circulation d'aérodrome et départ d un aérodrome non contrôlé

Intégration dans la circulation d'aérodrome et départ d un aérodrome non contrôlé Renaud MONTAGNON. FI ACAT 15 Février 2014 SEMINAIRE RECYCLAGE PILOTE PRIVE AVION ET ULM Intégration dans la circulation d'aérodrome et départ d un aérodrome non contrôlé 1 Introduction.. 2 3 4 5 6 L intégration

Plus en détail

SERA. Des règles de l air européennes, juridiquement supérieures aux textes et règlements français

SERA. Des règles de l air européennes, juridiquement supérieures aux textes et règlements français SERA Cette Présentation ne vaut que pour information partielle des changements apportés par le SERA. Des règles de l air européennes, juridiquement supérieures aux textes et règlements français Sommaire

Plus en détail

QCM n 9. 3 La présence d une grue à proximité du seuil de piste peut être signalée par un : A : NOTAM B : METAR C : SNOWTAM D : AIRPROX

QCM n 9. 3 La présence d une grue à proximité du seuil de piste peut être signalée par un : A : NOTAM B : METAR C : SNOWTAM D : AIRPROX QCM n 9 1 Vous évoluez dans un espace aérien de classe D. Votre équipement de radiocommunication tombe en panne : A : Vous devez signaler votre panne radio en effectuant des virages de 360 alternés à gauche

Plus en détail

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint.

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint. DEMANDE DE DEROGATION SPECIALE ET TEMPORAIRE AUX REGLES DE L AIR RELATIVE A LA HAUTEUR MINIMALE DE SURVOL DES AGGLOMERATIONS ET DES RASSEMBLEMENTS DE PERSONNES EN ILE DE FRANCE Demande à présenter au(x)

Plus en détail

LE VOL MOTEUR RÉDUIT

LE VOL MOTEUR RÉDUIT LE VOL MOTEUR RÉDUIT Objectif : Visualiser et maîtriser les trajectoires moteur réduit en vue de l'atterrissage en panne moteur. Guide de l 'instructeur avion VFR 24-1 1 PRÉPARATION Le vol moteur réduit

Plus en détail

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL

CHECK-LIST PREPARATION DU VOL page : 1/9 Attention ce document ne remplace pas le manuel de vol et la fiche de pesée de l avion CHECK-LIST PREPARATION DU VOL PILOTE SUIS-JE EN FORME POUR VOLER? Pour bien prendre conscience de votre

Plus en détail

BIA Navigation Sécurité Règlementation Corrigés 1998

BIA Navigation Sécurité Règlementation Corrigés 1998 BIA Sécurité Règlementation Corrigés 1998 1/ Le mille nautique vaut : c/ 1 852 m 2/ Un niveau de vol (Flight Level) a pour référence : b/ la pression 1 013,25 hpa 3/ Sur une carte de Radionavigation à

Plus en détail

TOUT (ou presque!) SUR LA CIRCULATION AERIENNE

TOUT (ou presque!) SUR LA CIRCULATION AERIENNE TOUT (ou presque!) SUR LA CIRCULATION AERIENNE 1 1ère partie : Espaces aériens, organismes et services de la circulation aérienne 2 Pourquoi connaître les espaces aériens? 3 Pour éviter cela : 4 Espaces

Plus en détail

Questionnaire à choix multiple

Questionnaire à choix multiple Questionnaire à choix multiple 01. Comment est appelé l angle entre le nord vrai et le nord magnétique? a) Déclinaison magnétique b) Déviation c) Erreur de parallaxe d) Inclinaison magnétique 02. Sur une

Plus en détail

Standardised European Rules of the Air

Standardised European Rules of the Air Standardised European Rules of the Air Situation actuelle Règles de l Air (Arrêté du 3 mars 2006) Service de la Circulation Aérienne (Arrêté du 3 mars 2006) Procédure pour les organismes de la circulation

Plus en détail

CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES

CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES Mémento à l usage des utilisateurs des 65 CHAPITRE 9 PROCÉDURES A L USAGE DES HÉLICOPTÈRES 9.1 GÉNÉRALITÉS Afin de prendre en compte les différentes possibilités des hélicoptères, des procédures spécifiques

Plus en détail

Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 14 octobre 2016 (OR. en)

Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 14 octobre 2016 (OR. en) Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 14 octobre 2016 (OR. en) 13305/16 ADD 1 AVIATION 209 NOTE DE TRANSMISSION Origine: Commission européenne Date de réception: 10 octobre 2016 Destinataire: Secrétariat

Plus en détail

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION Henri Castanet 1 Préparation du vol 1.1 les documents machines 1.1.1 - Le manuel de vol : 1.1.2 le certificat de navigabilité 1.1.3 le carnet de route 1.2 les documents

Plus en détail

Arrêté du 17 juillet 1992 relatif aux procédures générales de circulation aérienne pour l utilisation des aérodromes par les aéronefs

Arrêté du 17 juillet 1992 relatif aux procédures générales de circulation aérienne pour l utilisation des aérodromes par les aéronefs RDA TA GEN 061 Arrêté du 17 juillet 1992 relatif aux procédures générales de circulation aérienne pour l utilisation des aérodromes par les aéronefs (J.O.R.F. du 22 septembre 1992) (Extension outre-mer

Plus en détail

NAVIGATION NAVIGATION. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage

NAVIGATION NAVIGATION. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage. 1. Vérifications avant le décollage NAVIGATION 1. Vérifications avant le décollage NAVIGATION 2. Position géographique de l avion 3.Navigation en vol (de croisière), pilotage automatique 4.Application sur l atterrissage 1 2 1. Vérifications

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU SÉNÉGAL N o 16 (RAS 16) PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT

RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE DU SÉNÉGAL N o 16 (RAS 16) PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT AGENCE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE LA METEOROLOGIE ---- B.P. 8184 AEROPORT L.S. SENGHOR Tel: +221 33 865 60 00 Fax: +221 33 820 39 67 - +221 33 820 04 03 Email : anacim@anacim.sn RÈGLEMENT AÉRONAUTIQUE

Plus en détail

NAVIGATION AERIENNE NSR N 6 IV LES METHODES DE NAVIGATION : LA NAVIGATION A L ESTIME

NAVIGATION AERIENNE NSR N 6 IV LES METHODES DE NAVIGATION : LA NAVIGATION A L ESTIME NSR N 6 IV LES METHODES DE NAVIGATION : LA NAVIGATION A L ESTIME C est la méthode de base enseignée dans les écoles de loisir comme les écoles professionnelles. Elle consiste à: tracer la route entre 2

Plus en détail

1- Airbus immatriculé F-GUGC 2- Boeing immatriculé F-GZHD Date et heure 25 mai 2010 à 5 h 50 (1)

1- Airbus immatriculé F-GUGC 2- Boeing immatriculé F-GZHD Date et heure 25 mai 2010 à 5 h 50 (1) Perte de séparation entre un avion effectuant une approche de catégorie 2 et un avion au décollage (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en temps universel coordonné

Plus en détail

EXAMEN THEORIQUE ULM - 1

EXAMEN THEORIQUE ULM - 1 Base ULM La Ramière www.ulm31.fr EXAMEN THEORIQUE ULM - 1 1 Vous évoluez dans un espace aérien de classe D. Votre équipement de radiocommunication tombe en panne : a) Vous devez signaler votre panne radio

Plus en détail

Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada

Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada Le cadre législatif entourant les opérations de drones au Canada Le développement de la réglementation La réglementation entourant les drones est développée en quatre phases: Phase 1: que 25 kg en visibilité

Plus en détail

Elle a pour référence le Nord magnétique ou géographique, autrement appelé Nord vrai.

Elle a pour référence le Nord magnétique ou géographique, autrement appelé Nord vrai. FICHE N 1 PRINCIPES DE NAVIGATION La Route La route est la trace au sol de la trajectoire suivi par l'ulm. Elle a pour référence le Nord magnétique ou géographique, autrement appelé Nord vrai. La différence

Plus en détail

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION. «BIA Volant» BIA Volant Henri Castanet

NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION. «BIA Volant» BIA Volant Henri Castanet NAVIGATION SECURITE REGLEMENTATION «BIA Volant» BIA Volant Henri Castanet 1 Préparation du vol 1.1 les documents machines 1.1.1 - Le manuel de vol : 1.1.2 le certificat de navigabilité 1.1.3 le carnet

Plus en détail

ATPL Avion PSV VFR ème Devoir v.1

ATPL Avion PSV VFR ème Devoir v.1 Chapitre 4 : Préparation de la navigation Chapitre 5 : Carburant Chapitre à étudier : * * * QUESTION 01 Sur une carte OACI 1/500 000 vol à vue, la route tracée entre deux points est : A) Une route magnétique

Plus en détail

L ESTIME ÉLÉMENTAIRE

L ESTIME ÉLÉMENTAIRE LEÇON 30 L ESTIME ÉLÉMENTAIRE Lectures avant vol : Manuel ou E-Learning Hauteurs de survol Principes de navigation Principes de navigation OBJECTIF Déterminer en fonction du vent le cap à prendre pour

Plus en détail

Plan du chapitre : B/ LA REGLEMENTATION AERIENNE 1- Obligation et contraintes 2- Les règles de vol à vue 3- Les hauteurs de vol 4- Les priorités

Plan du chapitre : B/ LA REGLEMENTATION AERIENNE 1- Obligation et contraintes 2- Les règles de vol à vue 3- Les hauteurs de vol 4- Les priorités Le vol est dit libre par le mode de "propulsion" qu'il utilise c'est-à-dire l'énergie du pilote et l'énergie potentielle de l'ensemble. Par ailleurs, sa pratique est plutôt bien "encadré". Répertorié parmi

Plus en détail

1.3 Règlementation AIR -OPS

1.3 Règlementation AIR -OPS 1 1.3 Règlementation AIR -OPS 1. Performances 2. Quelques définitions 3. CP1 4. CP2 5. CP3 Performances Philosophie : protection des tiers protection des passagers vis-à-vis de la panne moteur EUROCOPTER

Plus en détail

LFKC / Calvi Sainte-Catherine / CLY

LFKC / Calvi Sainte-Catherine / CLY Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

FORMULAIRE N PERSONNEL AÉRONAUTIQUE, LICENCES ET FORMATION. Instructions COMMUNICATION DES RENSEIGNEMENTS

FORMULAIRE N PERSONNEL AÉRONAUTIQUE, LICENCES ET FORMATION. Instructions COMMUNICATION DES RENSEIGNEMENTS FORMULAIRE N PERSONNEL AÉRONAUTIQUE, LICENCES ET FORMATION Instructions Généralités COMMUNICATION DES RENSEIGNEMENTS Les États membres de l OACI doivent employer le présent formulaire pour communiquer

Plus en détail

Appendice 4 Ballons libres non habités

Appendice 4 Ballons libres non habités Appendice 4 Ballons libres non habités RESERVE 1. Classification des ballons libres non habités Les ballons libres non habités sont classés de la façon suivante : a) léger : ballon libre non habité qui

Plus en détail

PREPARATION DE LA NAVIGATION

PREPARATION DE LA NAVIGATION PREPARATION DE LA NAVIGATION QUESTION 1 Extrait Annexe 2 OACI : Règles de l'air Sauf pour les besoins du décollage ou de l'atterrissage et sauf autorisation spéciale de l'autorité compétente, un vol IFR

Plus en détail

«COMPRENDRE POUR MIEUX PRATIQUER L ULM»

«COMPRENDRE POUR MIEUX PRATIQUER L ULM» «COMPRENDRE POUR MIEUX PRATIQUER L ULM» TABLE DES MATIERES RAPPEL DE NOTIONS ELEMENTAIRES 1. Définitions 1.1. Force 1.2. Aérodynamique 1.3. Mécanique du vol 2. Vecteurs 2.1. Exemple de vecteur de force

Plus en détail

Demande d autorisation de survol en agglomérations et rassemblements de personnes

Demande d autorisation de survol en agglomérations et rassemblements de personnes CAS N 2 et 3 (Voir «GUIDE POUR LES DEMANDES D AUTORISATIONS DE SURVOL EN VFR DE JOUR OU DE NUIT») Les hauteurs sollicitées sont inférieures aux hauteurs minimales fixées dans les fiches techniques présentes

Plus en détail

Protocole d accord entre le CCA Poitiers et l aéroclub du Poitou. date d effet : 15 mars 2007 Page 1 sur 13

Protocole d accord entre le CCA Poitiers et l aéroclub du Poitou. date d effet : 15 mars 2007 Page 1 sur 13 Page 1 sur 13 Protocole d accord entre le centre de contrôle d approche de Poitiers-Biard et relatif aux activités de vol à voile sur l aérodrome de Poitiers Ce protocole annule et remplace le protocole

Plus en détail

6 CONTRAT DE GESTION DU MAINTIEN DE LA NAVIGABILITE

6 CONTRAT DE GESTION DU MAINTIEN DE LA NAVIGABILITE Page : 1 Annexe 6 CONTRAT DE GESTION DU MAINTIEN DE LA NAVIGABILITE Partie M sous partie G Entre L organisme de gestion du maintien de la navigabilité Ballons Chaize Chemin de Mirecouly 07100 Annonay Et

Plus en détail

ACCIDENT. survenu à l hélicoptère immatriculé F-GHVQ

ACCIDENT. survenu à l hélicoptère immatriculé F-GHVQ ACCIDENT survenu à l hélicoptère immatriculé F-GHVQ Evénement : Causes identifiées : pompage moteur, collision avec la surface de l eau. prise en compte insuffisante des performances de l'aéronef, demande

Plus en détail

LFPG / Paris-Charles de Gaulle / CDG

LFPG / Paris-Charles de Gaulle / CDG Cette page vise à attirer l attention des pilotes d aviation commerciale et générale sur le contexte aéronautique et les principales menaces associées à un aérodrome. Leur identification est issue d un

Plus en détail

Club Neuchâtelois d Aviation Ecole Groupe de Vol à Moteur de Neuchâtel CH-RF

Club Neuchâtelois d Aviation Ecole Groupe de Vol à Moteur de Neuchâtel CH-RF Obtenir la licence de pilote privé avion Licence EASA LAPL(A)-Light Aircraft Pilot Licence (Aircraft) Privilèges Les privilèges d'un titulaire d'une LAPL pour avion permettent d'agir en tant que commandant

Plus en détail

DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS

DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS 1 DIVISION DE L'ESPACE AERIEN FRANCAIS. 1 Circulation aérienne générale - Définition 2 Règles de vol - Vol IFR - Vol VFR 3 Services et organismes de la C.A.G - Définitions

Plus en détail

BIA 1998 corrigés Navigation Sécurité Règlementation

BIA 1998 corrigés Navigation Sécurité Règlementation 1/ Le mille nautique vaut : c/ 1 852 m BIA 1998 corrigés Navigation Sécurité Règlementation 2/ Un niveau de vol (Flight Level) a pour référence : b/ la pression 1 013,25 hpa 3/ Sur une carte de Radionavigation

Plus en détail

Marques de nationalité et d immatriculation des aéronefs

Marques de nationalité et d immatriculation des aéronefs Page blanche Normes internationales Annexe 7 à la Convention relative à l aviation civile internationale Marques de nationalité et d immatriculation des aéronefs La présente édition comprend tous les amendements

Plus en détail

GENERALITES DES LICENCES

GENERALITES DES LICENCES Page- 0 Chap.1. RÈGLES GÉNÉRALES RELATIVES A LA DÉLIVRANCE 1.1 DOMAINE D APPLICATION DES LICENCES (a) L objet de la présente annexe est de définir les règles générales relatives à la délivrance des licences

Plus en détail

Demande d autorisation de survol en travail aérien

Demande d autorisation de survol en travail aérien Date de réception Cadre réservé à l administration Numéro d'enregistrement 1. Informations et coordonnées de l exploitant Nom officiel Raison sociale Adresse du siège social N voie Extension Boite postale

Plus en détail

Demande d autorisation de survol en travail aérien

Demande d autorisation de survol en travail aérien Date de réception Cadre réservé à l administration Numéro d'enregistrement 1. Informations et coordonnées de l exploitant Nom officiel Raison sociale Adresse du siège social N voie Extension Boite postale

Plus en détail

CHECK-LIST SECOURS. WT 9 LSA Train fixe

CHECK-LIST SECOURS. WT 9 LSA Train fixe Limitations de Vitesse VNE : 280 km/h (A ne jamais dépasser) (151 kt) VA : 180 km/h (Vitesse de manœuvre) (86 kt) VRA : 225 Km/h (Vitesse max en air agité) (124 kt) VFE : 140 Km/h (Vitesse max volets sortis)

Plus en détail

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint.

l'autorisation de survoler les agglomérations ou rassemblements de personnes ou d'animaux énumérés dans le dossier joint. DEMANDE DE DEROGATION SPECIALE ET TEMPORAIRE AUX REGLES DE L AIR RELATIVE A LA HAUTEUR MINIMALE DE SURVOL DES AGGLOMERATIONS ET DES RASSEMBLEMENTS DE PERSONNES EN ILE DE FRANCE A présenter, au Préfet du

Plus en détail

Rapport. Accident survenu le 19 février 2002 aux Artigues-de-Lussac (33) à l avion Cessna 421 immatriculé F-GHUY. f-uy020219

Rapport. Accident survenu le 19 février 2002 aux Artigues-de-Lussac (33) à l avion Cessna 421 immatriculé F-GHUY. f-uy020219 f-uy020219 Rapport Accident survenu le 19 février 2002 aux Artigues-de-Lussac (33) à l avion Cessna 421 immatriculé F-GHUY Bureau d Enquêtes et d Analyses pour la sécurité de l aviation civile M I N I

Plus en détail

RAPPORT ACCIDENT. Approche non stabilisée, atterrissage long, sortie longitudinale de piste 1 - DÉROULEMENT DU VOL. Aéronef

RAPPORT ACCIDENT. Approche non stabilisée, atterrissage long, sortie longitudinale de piste 1 - DÉROULEMENT DU VOL. Aéronef www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Approche non stabilisée, atterrissage long, sortie longitudinale de piste (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale.

Plus en détail

1. REDEVANCES AERONAUTIQUES

1. REDEVANCES AERONAUTIQUES TARIFS DE REDEVANCES AERONAUTIQUES AU 01.04.2012 1. REDEVANCES AERONAUTIQUES 2 Pour les aéronefs de moins de 6 tonnes, une tarification au forfait est appliquée. Ces tarifs réglementés sont susceptibles

Plus en détail

ANNEXE B FICHES TECHNIQUES SUR LES DEROGATIONS DE SURVOL

ANNEXE B FICHES TECHNIQUES SUR LES DEROGATIONS DE SURVOL ANNEXE B FICHES TECHNIQUES SUR LES DEROGATIONS DE SURVOL Les fiches techniques suivantes sont des fiches de références utilisées par les directeurs de l aviation civile ou leurs représentant pour fixer

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 18 juillet 2011 modifiant l arrêté du 23 septembre 1998 relatif

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 28 juillet 2011 modifiant l arrêté du 17 août 1978 modifié relatif

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Direction générale de l aviation civile Paris, le 17/09/2010

Plus en détail

EXAMEN THEORIQUE ULM 1

EXAMEN THEORIQUE ULM 1 Base ULM La Ramière www.ulm31.fr EXAMEN THEORIQUE ULM 1 1 Vous évoluez dans un espace aérien de classe D. Votre équipement de radiocommunication tombe en panne : a) vous devez poursuivre votre vol, pour

Plus en détail

RAPPORT D=ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04W0200 ÉCART DE NAVIGATION

RAPPORT D=ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04W0200 ÉCART DE NAVIGATION RAPPORT D=ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04W0200 ÉCART DE NAVIGATION DU BEECH KING AIR C90A C-FGXH EXPLOITÉ PAR LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU GOUVERNEMENT DU CANADA À EDMONTON (ALBERTA) LE 10 SEPTEMBRE 2004 Le

Plus en détail

Performances Classe B Version 1

Performances Classe B Version 1 QUESTION 1 Les manœuvres autorisées pour les avions de catégorie «normale» comprennent : toutes les manœuvres liées au vol normal ; les décrochages (à l exception des décrochages sur ressource) ; les huit

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N juillet S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N juillet S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1201 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 58 19 juillet 2000 S o m m a i r e ESPACE AERIEN LUXEMBOURGEOIS Règlement

Plus en détail

Nuages bas et faible visibilité

Nuages bas et faible visibilité Nuages bas et faible visibilité Définitions relatives à l aviation Crash aérien dû aux nuages bas/faible visibilité Statistiques en matière de visibilité Impact des nuages bas / faible visibilité sur l

Plus en détail

ACCIDENT 24 mars avion immatriculé F-GJFR

ACCIDENT 24 mars avion immatriculé F-GJFR Evénement : ACCIDENT 24 mars 2005 - avion immatriculé F-GJFR pilote égaré, guidage par un autre pilote, atterrissage dur de nuit. Causes identifiées : décision d entreprendre un vol dans un état de conscience

Plus en détail

Ouvrage PPL AMENDEMENT DE L AIRCREW PART-NCO

Ouvrage PPL AMENDEMENT DE L AIRCREW PART-NCO Ouvrage PPL AMENDEMENT DE L AIRCREW PART-NCO Arrêté du 26 août 2016 1 - Réglementation 1 Réglementation 5 Annexe 2 : règles de l air 1/8 Dès qu un aéronef est en mouvement, son commandant de bord doit

Plus en détail

MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L INFRASTRUCTURE MINISTERIE VAN VERKEER EN INFRASTRUCTUUR

MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L INFRASTRUCTURE MINISTERIE VAN VERKEER EN INFRASTRUCTUUR MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L INFRASTRUCTURE MINISTERIE VAN VERKEER EN INFRASTRUCTUUR RAPPORT D ENQUETE ETABLI SUITE A L ACCIDENT SURVENU A L AERONEF AUSTER V N 1808 IMMATRICULE OO-GAN A GAND LE

Plus en détail

Méthodes de navigation. Chapitre 5 METHODES DE NAVIGATION. Axe des pôles

Méthodes de navigation. Chapitre 5 METHODES DE NAVIGATION. Axe des pôles Chapitre 5 basées sur le calcul de la distance rho et de l angle theta Nord METHODES DE NAVIGATION Angle Système de navigation rho-theta GPA-745 5-1 GPA-745 5-2 basées sur le calcul des distances rho-rho-rho

Plus en détail

Vu le code de l aviation civile, et notamment les articles L , D et D ;

Vu le code de l aviation civile, et notamment les articles L , D et D ; Arrêté du 12 janvier 1984 relatif au programme d'instruction et régime de l'examen pour l'obtention du brevet et de la licence de base de pilote d'avion (J.O. du 16 mars 1984, p. 2566 n.c.) Etendu par

Plus en détail

SERVICE DE L INFORMATION AERONAUTIQUE - ALGERIE - AMDT 01/01

SERVICE DE L INFORMATION AERONAUTIQUE - ALGERIE - AMDT 01/01 AIP GEN 1-7-1 ALGERIE 04 OCT 01 GEN 1.7 DIFFERENCES PAR RAPPORT AUX NORMES, PRATIQUES RECOMMANDEES ET PROCEDURES DE L OACI 1 Annexe 2 : Règles de l AIR Paragraphe 2.3 Responsabilité pour l application

Plus en détail

Utilisation de l'espace aérien

Utilisation de l'espace aérien 1.Récapitulatif sur les 2.Le VFR Spécial 3.Les zones à statut 4.Altitude-Niveau de vol L auteur décline toute responsabilité en ce qui concerne l actualité, l exactitude ou la qualité des informations

Plus en détail

INSTRUCTION TECHNIQUE RELATIVE A L ORGANISATION DES ACTIVITES DE L AVIATION LEGERE CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

INSTRUCTION TECHNIQUE RELATIVE A L ORGANISATION DES ACTIVITES DE L AVIATION LEGERE CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES ROYAUME DU MAROC ******* MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DU TRANSPORT ******* DIRECTION DE L AERONAUTIQUE CIVILE Rabat, Le 15 janvier 2008 N 0044 DAC/DOEA/AL INSTRUCTION TECHNIQUE RELATIVE A L ORGANISATION

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATIONS A LA DISPOSITION DES CANDIDATS A

BROCHURE D INFORMATIONS A LA DISPOSITION DES CANDIDATS A Page 1 sur 6 DELIVRANCE DE LA LICENCE DE - RANT 01-PART PEL 1, Chapitre G pour les pilotes avion et - RANT 01-PART PEL 2, Chapitre G pour les licences de pilotes hélicoptère. I- Conditions de délivrance

Plus en détail