Questions. Le multifonctionnel : le «couteau-suisse» :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Questions. Le multifonctionnel : le «couteau-suisse» :"

Transcription

1 Réflexions : Etymologie Utile : dont l'usage est avantageux à quelqu'un. L outil, qui a une fin précise. Futile : qui fuit, qui laisse échapper son contenu. Questions Quelle est la frontière entre l utile et le futile? Qui détermine cette frontière : le lieu, l utilisateur, l époque, le contexte socio culturel et politique ou la nature de «l Objet». - Quelle est la différence entre besoin et désir? Besoin Désir Définition Exprimé par le cerveau inconscient sous Exprimé par le cerveau conscient sous forme d'une émotion qui en signale la forme de mots ou d'actes libres présence et la satisfaction ou la non satisfaction Exemple Ressentir les symptômes de la faim «Tiens, je mangerais bien une pizza quatre fromages là tout de suite» Questionnements dans le domaine des Arts Appliqués Comment les quatre domaines des Arts Appliqués répondent-ils à tous ces besoins et aspirations? Comment positionne-t-on le futile? Son rapport à l utile et la place qu il occupe dans l objet. Quels sont les rapports qui existent entre le futile et le besoin? Nous étayerons les besoins et les aspirations classifiés par Epicure à l aide des quatre thématiques principales non exhaustives suivantes : - Le multifonctionnel - La performance du designer - Le rapport à l objet - La surenchère technologique Le multifonctionnel : le «couteau-suisse» : La multifonctionnalité semble être une constante dans certains objets. Gain de place, trousse à outils mobile, concentration de pouvoirs, les objets «couteau-suisse» peuplent notre Besoins naturels Le multifonctionnel La performance du designer Le rapport à l objet La surenchère technologique Aspirations naturelles Aspirations créatives Aspirations mythiques

2 quotidien. Ces objets nous apportent dans le creux de la main ou sur notre bureau une forme d omnipotence et d ubiquité telles que les définit Epicure. Du imac au iphone, du couteau multi-lames au robot ménager, ces multifonctionnalités nous donnent l illusion du pouvoir et nous asservissent dans le même temps. Le glissement sournois d une fonction prépondérante à une autre pose la question du sens et de la légitimité de la définition de l objet, l accessoirisation excessive finissant par rendre celui-ci in-util-isable. Publicité pour Ericsson La performance du designer : le geste : Le designer est un être curieux, plein d humanité et de bonne volonté, et qui cherche à nous rendre la vie meilleure. Pour cela il va imaginer, proposer des objets, des architectures, des vêtements qui tentent d exprimer sa vision du monde. Le dérapage se produit parfois dans l excès d altruisme qui amène le designer à faire déborder son travail de sens, jusqu à la perte, ou à produire des références obscures ou pour le moins opaques, dans tous les cas illisibles spontanément, ou bien encore des références dans lesquelles le créateur lui-même va se perdre. Il arrive parfois aussi qu il soit sa propre référence, et l objet fonctionnel se vide alors de sens pour devenir une expression plastique. Objets manifestes, objets uniques, expressions plastiques, réponses à une tendance, ces manifestations semblent s éloigner de ce qui est à l origine de leur genèse : la fonction. Presse citron de Ph. STARCK Centre commercial Le rapport entre l utilisateur / spectateur et l objet de consommation : La matière, la forme, la couleur et la marque font partie des critères de sélection des objets de consommation car ils appartiennent à la mise en scène du quotidien et contribuent à la construction d un bien-être. La translucidité et la transparence adoptées pour de nombreux produits dévoilent leurs entrailles, valorisant ainsi l excellence technologique tout en rassurant le consommateur. Les formes végétales, animales, humaines inspirent largement les designers, qui n hésitent pas à prénommer leurs créations et à leur donner des formes rondouillardes, charnelles et ludiques. Des objets qui favorisent et entretiennent le lien

3 social. Les objets ont un surcroît de personnalité qui font qu on les adopte et qu on les customise à sa façon : ces qualités leur confèrent une valeur symbolique, le plus souvent associée à l idée de prestige et de pouvoir. Etagère Tétris Machines à Laver façon capitons La surenchère technologique, ses contradictions et limites : la boîte noire : La boîte noire, c'est le produit hyperintelligent, conçu avant tout pour ses performances techniques, mais qui "oublie" de parler au consommateur. Le designer-technicien, obnubilé par les contraintes de fabrication et les performances techniques de son produit, oublie le client et l'utilisateur. Le danger de la boîte noire devient de plus en plus fréquent avec la tendance à la miniaturisation. Celle-ci rend certaines fonctions invisibles et fait disparaître les gestes qu'impliquait l'univers mécanique. Aujourd'hui, il suffit d'appuyer sur un bouton, voire de programmer un robot. La cafetière fonctionne comme un magnétoscope qui fonctionne comme une machine à laver qui fonctionne comme un répondeur un même geste (appuyer sur un bouton) permet d'accéder à une multitude de fonctions. Ces produits issus des technologies liées à l'électronique et l'informatique finissent par devenir des énigmes pour le consommateur qui s'en détourne. Aboutir à une boîte noire, c'est oublier que les formes remplissent aussi des fonctions de nature culturelle, sociale ou affective. Elle doivent faire comprendre le produit, lui donner une personnalité, elle doivent jouer sur un processus de séduction pour créer une relation de complicité entre le produit et le consommateur. Toshiba Rice Cooker Ferran Adria cuisine moléculaire

4 I. LES FRONTIERES DE L UTILE ET DU FUTILE : Quelle est la frontière entre l utile et le futile? F. Gehry Musée Guggeneihm à Bilbao Musée Beaubourg de Renzo Piano Voici un champs d interrogations que peuvent susciter ces deux notions. Dans cet univers qui peut paraître parfois hostile, où un certains individualisme prédomine,où la consommation est galopante, où le suréquipement envahit nos intérieurs, nos villes, nos gardes robes, nous nous devons d aiguiser notre regard afin de devenir des consommateurs avertis et responsables. Ce questionnement autour de la frontière entre l utile et le futile est un moyen d interroger un certain nombre d objets, d espaces, d images qui nous entourent. Serions-nous dans un monde qui aurait perdu tout sens de l essentiel, du nécessaire, ne discernant plus l utile du futile tant la frontière qui les sépare est mince? Dre Wapenaar «Treetent» Actuellement les communications, les images, les messages nous envahissent. Tout semble faire sens. Le regard que nous portons sur cet environnement se doit d être critique et analytique. Un certain recul permet d éduquer ce regard. Ainsi éduqué, il serait un moyen de rendre lisible et d apporter plus de sens à ces objets, espaces, images qui nous entourent.

5 C est ce regard qui, donnant vie aux Objets, peut les faire changer de statut en fonction du contexte et des besoins. La multiplication des fonctions de l Objet créé de nouveaux besoins. Cette surenchère de performances technologiques et formelles développe ainsi à outrance notre désir de nouveauté. Nous sommes conditionnés, dépendants et confèrant à l Objet une importance, une nécessité fondamentale :«Que serais-je sans mon portable?». L offre et la demande sont intimement liés, les objets créent de nouveaux besoins, de nouveaux besoins créent de nouveaux objets. La surenchère technologique. L idée de nouveauté incite à consommer plus et peut créer une une addiction. Nazbatag «le lapin interactif» Le design participe à cette inflation acheteuse en générant de nouvelles lignes, une nouvelle esthétique rendant l Objet toujours plus attrayant. On observe d ailleurs un parallèle entre technologie et design. Plus la complexité technologique est grande plus le design souligne une épure formelle. Serait-ce un moyen de mieux vendre, camoufler par une enveloppe lisse la recherche technologique afin que le consommateur, lambda puisse se projeter sur cette enveloppe? On arrive à une individualisation de l objet. Sur certains sites le concept se développe, une «customisation artificielle», du «made himself» est proposé. Un gros fabriquant de chaussures de sport, propose de personnaliser sa propre paire de basquets à partir d une trame pré définie. De jeunes designers proposent des sacs en bâche de camions où l on sélectionne la partie de bâche qui nous correspond pour le sac choisi.

6 Cette manière de travailler sur l enveloppe est un moyen de faire croire au consommateur que l Objet est fait pour lui, sur mesure, pratiquement indispensable donc utile, et permet de créer un lien intime, une histoire avec celui-ci. Sacs «freitag» (freitag.ch) Ainsi l Objet devient nécessaire. Il devient alors réparateur, consolateur, «pansement» de notre société de plus en plus en stressante et bousculant l humain. Relevons ici le fait poétique, la notion de plaisir au-delà de la fonction, le designer provoque des failles dans un quotidien effectivement un peu morose, objets narratifs, drôles, sans fonctions intrinsèques que celle de la contemplation, on dépasse la fonction de l'outil pour s'engager dans la fonction d'estime, de l'envie, du besoin sans besoin. Poupées de Rosa Pomar ;

7 On passe dans le domaine de l'objet tout sémantique un peu fétiche, un peu doudou, un peu humoristique qui me différencie qui me donner à exister. Le designer n est plus seulement un carrossier il devient l'interprète, le prédicateur de nos rêves, de nos envies. Gammes d objets de chez Alessi. Le designer nous propose d autres dispositifs, d autres territoires d investigations collectifs ou individuels, évocateurs, suscitant l évasion le plaisir immédiat, exutoires, rassurants, différenciateurs, ludiques, reposants, s appuyant sur la volonté de chacun de quitter un quotidien quelque peu fatiguant, stressant, contraignant, trop souvent subit. Il devient "l apothicaire" d une société génératrice de stress.

8 Luminaire composé de déchets plastiques Régis Mayot IICOMMENT, NOTRE SOCIETE DE CONSOMMATION, NOUS CONDITIONNE-T-ELLE A ACQUERIR DU SUPERFLU? Cette superficialité se retrouve à tous les niveaux sur tous les champs du Design. Dans le design d objet, le futile permet le rêve, une fuite potentielle vers un autre monde (virtuel, régressif, consumériste ) Tout est possible, l objet n a pas de complexe. L avènement de l outil informatique a ouvert de nouvelles pistes formelles et les nouveaux matériaux ont amené de nouvelles techniques. On s aperçoit que la fonction d usage des objets a une durée de vie très courte. Il ne reste plus que le squelette de l objet, sans sa fonction, que l on garde, ou que l on jette. Gammes DE IPOD Dans le design de communication, on se perd, on ne sait plus ce qui est réel, virtuel, on ne peut plus faire confiance à l image compte tenu des avancées technologiques qui rendent la manipulation plus aisée. Quel rôle revêt alors l image? Quel sens lui donne t-on aujourd hui?

9 L image est omniprésente et multiple, un outil de communication, de propagande, d information, de diffusion Elle peut être de diverses natures, religieuse, historique, politique, informative, publicitaire, décorative, artistique ou familiale. Une question surgit alors dans quelle mesure serait-elle plutôt utile ou plutôt futile? Notre environnement bâti ou non, n échappe pas à cette logique. Le rêve entre de plus en plus dans l univers architectural. Certains architectes donnent libre cours à leur imaginaire et poussent à l extrême les lois de la physique ou de nouveaux matériaux, concepts, osent le geste graphique, le signe dans la ville Torre Agbar de Jean Nouvel à Barcelone

10 Vers quelle architecture nous projetons-nous? l architecture du spectaculaire, l architecture du fonctionnel et du social ou l architecture de l éco-logique? L habitat n est plus que l abri, mais il revêt de nouvelles fonctions jusqu alors inexistantes : le refuge, le cocon protecteur ; on se rassure ; on se régénère ; on se créer une citadelle intime de ce monde extérieur peu rassurant. Cela suscite la floraison d une multiplicité de magasins de décoration, d aménagements intérieurs. Campagne publicitaire Ikéa Notre style de vie fait évoluer notre environnement et ouvre de nouvelles portes. Notre société créé des castes de mal-logés, de précaires, de sans abris, comment l architecture traite cette frange de l habitat d urgence? Comment donner les outils à nos élèves afin de leur permettre de décrypter leur environnement et leur donner un esprit critique et créatif?

11 Là est l objet de la réflexion que nous vous proposons d entamer autour de l Utile et du Futile.

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances http://elagone.fr Une déco réussie... Une décoration d intérieur réussie, c est une décoration avec un mixte de matériaux, de matières différentes et d associations de couleurs. Mais surtout n oublions

Plus en détail

3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f;

3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f; BE / ES / GR / IT / LU / PO / Cont : 9.00 - A / DE : 9.90 - GB 8.20 - Suisse 15.00 CHF M 06529-4 H - F: 7,90 E - RD 3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f; HORS SÉRIE H O R S S É R I E E N G L I S H T E X T ARCHITECTURE

Plus en détail

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E market.ch mars 2011 L ARCHITECTURE EN MODE 3D Marie-Albéric Martin Entre art et technologie, l architecture a passé un cap et aborde une approche plus moderne avec l utilisation de nouveaux outils comme

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. 2 \ Descriptif de projet. Titre du projet Eco- Drop. Domaine(s) concerné(s) Résumé du projet

DOSSIER TECHNIQUE. 2 \ Descriptif de projet. Titre du projet Eco- Drop. Domaine(s) concerné(s) Résumé du projet DOSSIER TECHNIQUE 2 \ Descriptif de projet Titre du projet Eco- Drop Domaine(s) concerné(s) Commercial, marketing Comportemental Technologique Résumé du projet Le marché de la lessive a déjà fait l objet

Plus en détail

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants»

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants» Solutions métiers Hexasolutions a un réseau de contacts qui lui est propre. Quand nous avons du mal à écouler des surplus de stocks d un papier spécifique, Hexasolutions intervient et nous le rachète,

Plus en détail

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007-

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007- PAYS PLAINE DE SAONE VINGEANNE (Communautés de Communes du Val de Vingeanne, Mirebellois, Canton de Pontailler/S, Auxonne Val de Saône) La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N

Plus en détail

Gilberto Güiza Rojas

Gilberto Güiza Rojas La représentation du travail et le (jeu de) rôle du travailleur Gilberto Güiza Rojas Présentation de portfolio artistique Le quotidien comme succession de fragments liés par le tissu de l individu Ma

Plus en détail

2010: Une nouvelle génération de catalogues IKEA!

2010: Une nouvelle génération de catalogues IKEA! 2010: Une nouvelle génération de catalogues IKEA! Le premier catalogue IKEA de la nouvelle décennie se refait une beauté. Plus petit, il n en conserve pas moins ses presque 400 pages d idées d aménagement,

Plus en détail

Mon cirque. Théâtre des Tarabates DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Marionnettes, musique et boniments

Mon cirque. Théâtre des Tarabates DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Marionnettes, musique et boniments Mon cirque Théâtre des Tarabates Marionnettes, musique et boniments DOSSIER PÉDAGOGIQUE ÉDITO Pourquoi un dossier pédagogique? C'est un outil que nous mettons à votre disposition pour vous donner les éléments

Plus en détail

La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons

La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons Le processus de création est une activité intellectuelle complexe qui nécessite

Plus en détail

La direction artistique web

La direction artistique web La direction artistique web Introduction La partie design est une étape délicate à gérer dans le processus de création d un site web car le client est toujours impatient de voir le résultat visuel de son

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

C EST QUOI L ESPACE?

C EST QUOI L ESPACE? C EST QUOI L ESPACE? c est quoi un espace Un espace est un lieu plus ou moins bien délimité dans lequel on peut se situer. On peut distinguer l intérieur de l extérieur d un espace, son dedans de son dehors.

Plus en détail

Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD.

Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD. Pas de PLV sans design! Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD. 25 juin 2013, Paris CPV PLUS. Créé en 2002, CPV Plus (Communication Point de Vente Plus ) est à l origine un bureau d etude spécialisé

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Contenu de la Publicité : L agrément valeur prédictive de la publicité magazine?

Contenu de la Publicité : L agrément valeur prédictive de la publicité magazine? Contenu de la Publicité : L agrément valeur prédictive de la publicité magazine? Stéphanie Boissonnade, Responsable Planning Stratégique, Groupe Marie Claire Aurélie Gibiat, Directrice du pôle Media, Harris

Plus en détail

www.lumen-led.be INNOVATIVE LED LIGHTING SOLUTION By Distribode

www.lumen-led.be INNOVATIVE LED LIGHTING SOLUTION By Distribode www.lumen-led.be INNOVATIVE LED LIGHTING SOLUTION By Distribode INDEX 03 04-05 06 INNOVATIVE Qui sommes nous Lumen? Notre vision, notre mission. Pourquoi Lumen? Pour qu une installation d éclairage soit

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Brief créatif site e-commerce

Brief créatif site e-commerce Brief créatif site e-commerce L objectif du brief créatif est de permettre au webdesigner de cerner l univers graphique de référence que doivent évoquer vos outils de communication graphique, et le restituer

Plus en détail

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme programme PÉDAGOGIQUE année scolaire 2015 / 2016 Rouletaboule Ça composte chez nous Produits dangereux SICTOM Nord Allier - RD 779 «Prends-y garde - 03230 Chézy - Tél : 04 70 46 77 19 - www.sictomnordallier.fr

Plus en détail

Architecture d intérieur, rénovation et décoration

Architecture d intérieur, rénovation et décoration Attestation d études collégiales (AEC) Architecture d intérieur, rénovation et décoration EEC.1Q (Programme axé sur l architecture) 2013-2014 Responsable de la formation : Manon Lamontagne 418 723-1880,

Plus en détail

plasticien revalorisateur Electronic music producer

plasticien revalorisateur Electronic music producer plasticien revalorisateur Electronic music producer EgzoArtiste Ensuite, grâce à un QR code placé a l intérieur de chaque «box», un «beat» unique (musique instrumentale) est téléchargeable via l application

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

Créer un espace de travail stimulant

Créer un espace de travail stimulant Fiche 3 Créer un espace de travail stimulant Et les décors sont de L idée de personnaliser votre salle de cours n est absolument pas accessoire. Tout comme la façon dont vous vous habillez, dont vous parlez,

Plus en détail

Le concept board pour le design digital

Le concept board pour le design digital Le concept board pour le design digital Dans l art d imaginer et de réaliser un design pour le Web, il est une étape cruciale que tous les designers connaissent bien, celle de la conviction du client.

Plus en détail

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN LES FONDAMENTAUX PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER SOMMAIRE UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER 03 UNE FAÇON DE FAIRE 04 UNE CULTURE UNIQUE 06

Plus en détail

Le marketing du tourisme

Le marketing du tourisme Christine Petr Le marketing du tourisme 2 e édition Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072242-6 Sommaire Avant-propos 7 Chapitre

Plus en détail

SPRIMO C A T A L O G U E

SPRIMO C A T A L O G U E SPRIMODOORS CATALOGUE PORTES en verre SPRIMODOORS CATALOGUE PORTES en verre Un Design Actuel Fonctionnel Innovant Séduisant Intemporel Classique Lumineux Des portes en verre offrent une marge de manœuvre

Plus en détail

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard Un médiateur est habituellement une personne physique qui intervient pour faciliter une communication, une relation, le transfert d'un savoir ou d'une connaissance.

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo.

CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo. CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo.com SOMMAIRE Communiqué de presse «Un pour tous et Tous pour un!» SALONS

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 www.nf-oec.fr CONTACT PRESSE : Laure Morandeau / Agence Gulfstream Communication lmorandeau@gs-com.fr Tel. :

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST EVALUATION CYCLE III EDUCATION AU TRI ET A LA VALORISATION DES DECHETS 1 1. Réaliser un tri sélectif. 10 Voici les déchets générés par les activités de la maison, écris sous chaque déchet la lettre correspondant

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

Copy Stratégie. Marseille Provence Métropole 2014

Copy Stratégie. Marseille Provence Métropole 2014 Copy Stratégie Marseille Provence Métropole 2014 1 Bilan interne Points forts Points de progrès L annonceur - MPM est composée de 18 communes, ce qui permet une forte entraide et un budget global conséquent.

Plus en détail

Les rondelles. 1h30 72

Les rondelles. 1h30 72 Sites préhistoriques de la vallée de la Vézère Actions éducatives Second degré Programme 2015 Cycle 4 Parcours découverte Les rondelles 1h30 72 De petites rondelles en os, ivoire de mammouth...parfaitement

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

de proposer VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ de proposer À VOS CLIENTS VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER?

de proposer VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ de proposer À VOS CLIENTS VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ de proposer À VOS AVEZ- VOUS CLIENTS RÊVÉ de proposer VOTRE PROPRE À VOS CLIENTS SERVICE SOMMELIER? VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ DE PROPOSER À VOS CLIENTS VOTRE PROPRE

Plus en détail

FOCUS. // Mai 2014 LE DESIGN DE SERVICE : UN ACTEUR CLÉ DE L ECONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ

FOCUS. // Mai 2014 LE DESIGN DE SERVICE : UN ACTEUR CLÉ DE L ECONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ FOCUS // Mai 2014 LE DESIGN DE SERVICE : UN ACTEUR CLÉ DE L ECONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ L économie de la fonctionnalité est un modèle économique qui vise à remplacer la vente d un bien par celle de l

Plus en détail

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte»

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» - Fichier «Gestion main de fer» Cet outil, à utiliser chaque semaine, permet de réaliser une synthèse de l

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

L habillement : un langage à soigner à l égard de nos membres, de nos partenaires et de nos collègues

L habillement : un langage à soigner à l égard de nos membres, de nos partenaires et de nos collègues L habillement : un langage à soigner à l égard de nos membres, de nos partenaires et de nos collègues I. Pourquoi une politique vestimentaire? II. Les objectifs recherchés III. Le code vestimentaire IV.

Plus en détail

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation :

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation : «La calligraphie» Présentation sommaire Identification : Utilisation de l'écriture comme art Personne(s) rencontrée(s) : Brigitte PALARIC Localisation municipalité) : (région, département, Ville : Allaire

Plus en détail

Stratégies pour le milieu scolaire et les garderies. Le mercredi 26 février 2014

Stratégies pour le milieu scolaire et les garderies. Le mercredi 26 février 2014 Stratégies pour le milieu scolaire et les garderies Le mercredi 26 février 2014 Objectif de l atelier À la fin de l atelier, les participant(e)s: Connaîtront des stratégies et des ressources disponibles

Plus en détail

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google?

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Préparé par l équipe ALM A l attention de la communauté ALM Novembre 2010 Introduction Comme vous le savez

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition promotion 52-2012 Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition I N S A de Lyon Tristan Delizy Introduction Présentation du projet Ce PPH s intéresse à la scénographie de musée (mettre en espace

Plus en détail

L'extension SAXOPRINT pro design pour Adobe InDesign

L'extension SAXOPRINT pro design pour Adobe InDesign L'extension SAXOPRINT pro design pour Adobe InDesign Nous souhaitons présenter aux utilisateurs actuels d'indesign, ainsi qu'à ceux qui envisagent de le devenir, l'extension innovante SAXOPRINT pro design

Plus en détail

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à Le Pavé Mosaïque «Mais à quel jeu jouent donc les francs maçons sur cet échiquier dessiné à même le sol du Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à la

Plus en détail

Pour qui? Pourquoi? Comment?

Pour qui? Pourquoi? Comment? DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 1 LITOGAMI s est fixé comme objectif de concevoir et d éditer des objets écologiques et socialement responsables, des objets au design simple à des prix abordables : des

Plus en détail

Le Dispositif d Animation PEP

Le Dispositif d Animation PEP Le Dispositif d Animation PEP soutien logistique et animation du temps peri-educatif 1 L Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public (ADPEP) de la Creuse fait vivre ses valeurs de

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

THE MODULAR 28 «FAIR» Une Œuvre à la frontière du design et des Arts décoratifs signée Béatrice Blanchard

THE MODULAR 28 «FAIR» Une Œuvre à la frontière du design et des Arts décoratifs signée Béatrice Blanchard THE MODULAR 28 «FAIR» Une Œuvre à la frontière du design et des Arts décoratifs signée Béatrice Blanchard 1 L OEUVRE Pensée et créée par Béatrice Blanchard, The Modular 28 «Fair» est une table basse modulable

Plus en détail

EEAI 2015 INTRODUCTION 1

EEAI 2015 INTRODUCTION 1 EEAI 2015 INTRODUCTION 1 EEAI 2015 INTRODUCTION 2 EEAI 2015 INTRODUCTION 3 EEAI 2015 INTRODUCTION 4 EEAI 2015 INTRODUCTION 5 Chaque bâtiment sert sa fonction de façon unique. EEAI 2015 INTRODUCTION 6 Les

Plus en détail

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique Vous êtes présentement dans le processus de reconnaissance pour devenir responsable d un service de garde

Plus en détail

Les équipements structurants d'accueil dans l'oenotourisme Approche comparative de deux exemples en projet

Les équipements structurants d'accueil dans l'oenotourisme Approche comparative de deux exemples en projet Page de couv Les équipements structurants d'accueil dans l'oenotourisme Approche comparative de deux exemples en projet 15 avril 2010 3 rue d Enghien 33000 BORDEAUX T 05 57 99 35 30 F 05 57 99 35 38 info@agence-scarabee.com

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

Visual packaging solutions

Visual packaging solutions pack Visual packaging solutions Experience reality... VTales graphics Pourquoi utiliser Lyncis Pack? De par sa technologie virtuelle novatrice, le logiciel Lyncis Pack est un outil avantageux à plusieurs

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

L ANALYSE DE L IMAGE COMME SOURCE DE CREATION EN DANSE POUR L ELEVE

L ANALYSE DE L IMAGE COMME SOURCE DE CREATION EN DANSE POUR L ELEVE L ANALYSE DE L IMAGE COMME SOURCE DE CREATION EN DANSE POUR L ELEVE SOMMAIRE Le propos page 2 Situation Contextes Intention La démarche du point de vue de l enseignant..page 4 -le cadre de la démarche..p.5

Plus en détail

13 rue Foch. www.helenis-must.fr

13 rue Foch. www.helenis-must.fr LE SHOWROOM HELENIS MUST, UNE NOUVELLE ADRESSE POUR CONFECTIONNER SUR-MESURE VOTRE APPARTEMENT... LE SHOWROOM HELENIS MUST, 13 rue Foch Montpellier. EN PARTENARIAT AVEC RBC MOBILIER ET SON DESIGN CENTER,

Plus en détail

Ateliers Arts & Sens. Management favorisant la relation, le bien-être et l innovation

Ateliers Arts & Sens. Management favorisant la relation, le bien-être et l innovation Ateliers Arts & Sens Management favorisant la relation, le bien-être et l innovation Sensi, Ateliers Arts & Sens - 40, rue du Bac, Im. 5. - 75007 Paris - www.sensi-ateliers.com - barbara.albasio@sensi-ateliers.com

Plus en détail

COULEUR, ARCHITECTURE

COULEUR, ARCHITECTURE FORMATION COULEUR, ARCHITECTURE ET CADRE DE VIE Dans le cadre de votre pratique liée à l architecture et aux espaces intérieurs, la couleur joue un rôle important. Porteuse de sens, outil d intégration

Plus en détail

L art de la conception

L art de la conception c h a l e t L art de la conception Photos : Atelier du Cyclope Texte : Vincent Girardet Le cadre est beau, mais le terrain était compliqué. À cause de l orientation et de la déclivité des lieux, il fallait

Plus en détail

1) SÉPARATION MÈRE / ENFANT // CONSTRUCTION IDENTITAIRE. a) Le playing (l activité de jouer selon Winnicott) : le «comme si» du jeu

1) SÉPARATION MÈRE / ENFANT // CONSTRUCTION IDENTITAIRE. a) Le playing (l activité de jouer selon Winnicott) : le «comme si» du jeu A) L IMPORTANCE DU JEU CHEZ L ENFANT 1) SÉPARATION MÈRE / ENFANT // CONSTRUCTION IDENTITAIRE a) Le playing (l activité de jouer selon Winnicott) : le «comme si» du jeu b) Le jeu est nécessaire à l enfant

Plus en détail

Domaine d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire Compétence 3 : Apprécier des images Arts plastiques

Domaine d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire Compétence 3 : Apprécier des images Arts plastiques Médias, Dans le but de créer une affiche ou une mascotte à partir de matériaux récupérés, afin de faire la promotion de gestes écologiques, visiter des sites Internet pour y observer et apprécier des images

Plus en détail

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable à l école primaire Les programmes 2008: C1: «Ils sont sensibilisés aux problèmes de l environnement

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT Le marché de l ameublement 1) L environnement Le marché de l ameublement est un marché qui est très lié au contexte sociétal, économique et démographique en France.

Plus en détail

CONSEIL - CRÉATION - IMPRESSION OFFSET & NUMÉRIQUE. 100% Rafraîchissant 100% Énergisant 200% Efficace

CONSEIL - CRÉATION - IMPRESSION OFFSET & NUMÉRIQUE. 100% Rafraîchissant 100% Énergisant 200% Efficace CONSEIL - CRÉATION - IMPRESSION OFFSET & NUMÉRIQUE 100% Rafraîchissant 100% Énergisant 200% Efficace De la création À l affût de nouveautés, curieux de création et soucieux d élargir notre champs d investigation,

Plus en détail

Kit pédagogique DP 3

Kit pédagogique DP 3 Kit pédagogique DP 3 La filière horticole Les chiffres clés 9 milliards d de chiffre d affaires 50 000 entreprises 150 000 emplois Des métiers variés et des offres d emplois nombreuses La filière horticole

Plus en détail

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Conception et construction LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Sommaire 1. Les liens...3 2. Introduction...4 3. Quelles sont les fonctionnalités pour mon site e-commerce?...5 4. Comment exploiter les réseaux

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

Confort & sécurité. Jour & Nuit. > VOLETS ROULANTS > portes DE garage > BRISE-SOLEIL ORIENTABLES > MOUSTIqUAIRES. www.lakal.fr

Confort & sécurité. Jour & Nuit. > VOLETS ROULANTS > portes DE garage > BRISE-SOLEIL ORIENTABLES > MOUSTIqUAIRES. www.lakal.fr Confort & sécurité Jour & Nuit > VOLETS ROULANTS > portes DE garage > BRISE-SOLEIL ORIENTABLES > MOUSTIqUAIRES www.lakal.fr *voir conditions LAKAL pour un cadre de vie agréable Fiables et résistants au

Plus en détail

Animations pédagogiques : le monde des déchets

Animations pédagogiques : le monde des déchets Animations pédagogiques : le monde des déchets Présentation L éducation à l environnement : pour un développement durable au programme L éducation au développement durable est une composante incontournable

Plus en détail

Comprendre le concept d objet : l analogie

Comprendre le concept d objet : l analogie Visual Basic est un langage de programmation orienté objet. En tant que tel, il repose sur des concepts communs à tous les langages de programmation orientés objet. Avant de vous lancer dans la programmation

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page 1. 62 octobre mai 2007. 30 août 2009. 7 janvier 2008. Majorelle un art de vivre moderne. s n.

Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page 1. 62 octobre mai 2007. 30 août 2009. 7 janvier 2008. Majorelle un art de vivre moderne. s n. Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page 1 62 octobre mai 2007 30 août 2009 7 janvier 2008 Majorelle un art de vivre moderne po pu r l e s t r en e fan f t s n Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page

Plus en détail

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages...

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages... Les coins jeux à l Ecole Maternelle Un outil au service des apprentissages... 1 L enfant et le jeu JEU: du latin jocus : amusement et ludus : jeu 2 "le jeu, c est le travail de l'enfant, c est son métier,

Plus en détail

ENTREPRENEURIATÉTUDES. Découvrez votre profil d entrepreneur et bâtissez votre projet d entreprise par un accompagnement personnalisé!

ENTREPRENEURIATÉTUDES. Découvrez votre profil d entrepreneur et bâtissez votre projet d entreprise par un accompagnement personnalisé! MÉTIERS D ART CÉRAMIQUE PROGRAMME TECHNIQUE CÉGEP LIMOILOU CAMPUS DE QUÉBEC, MAISON DES MÉTIERS D ART DE QUÉBEC SÉJOURS À L INTERNATIONAL Vivez l un des Projets Monde offerts à tous les étudiants. ENTREPRENEURIATÉTUDES

Plus en détail

Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves.

Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves. Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves. Il n y aura plus de perte de points, vous serez informés des manquements de votre enfant par le biais de

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

LES VÉRANDAS. INSTALLUX, l aluminium de votre habitat

LES VÉRANDAS. INSTALLUX, l aluminium de votre habitat LES VÉRANDAS INSTALLUX, l aluminium de votre habitat UNE EXPÉRIENCE DE PLUS DE 75 ANS... ALUMINIUM Gammiste indépendant français, Installux Aluminium fournit à votre artisan des profilés et accessoires

Plus en détail

Nicole Pignier et Benoît Drouillat. Penser le webdesign. Modèles sémiotiques pour les projets multimédias

Nicole Pignier et Benoît Drouillat. Penser le webdesign. Modèles sémiotiques pour les projets multimédias Nicole Pignier et Benoît Drouillat Penser le webdesign Modèles sémiotiques pour les projets multimédias 1 Plan de l ouvrage Introduction Première partie : Nourrir l inspiration créative dans les projets

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail