Questions. Le multifonctionnel : le «couteau-suisse» :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Questions. Le multifonctionnel : le «couteau-suisse» :"

Transcription

1 Réflexions : Etymologie Utile : dont l'usage est avantageux à quelqu'un. L outil, qui a une fin précise. Futile : qui fuit, qui laisse échapper son contenu. Questions Quelle est la frontière entre l utile et le futile? Qui détermine cette frontière : le lieu, l utilisateur, l époque, le contexte socio culturel et politique ou la nature de «l Objet». - Quelle est la différence entre besoin et désir? Besoin Désir Définition Exprimé par le cerveau inconscient sous Exprimé par le cerveau conscient sous forme d'une émotion qui en signale la forme de mots ou d'actes libres présence et la satisfaction ou la non satisfaction Exemple Ressentir les symptômes de la faim «Tiens, je mangerais bien une pizza quatre fromages là tout de suite» Questionnements dans le domaine des Arts Appliqués Comment les quatre domaines des Arts Appliqués répondent-ils à tous ces besoins et aspirations? Comment positionne-t-on le futile? Son rapport à l utile et la place qu il occupe dans l objet. Quels sont les rapports qui existent entre le futile et le besoin? Nous étayerons les besoins et les aspirations classifiés par Epicure à l aide des quatre thématiques principales non exhaustives suivantes : - Le multifonctionnel - La performance du designer - Le rapport à l objet - La surenchère technologique Le multifonctionnel : le «couteau-suisse» : La multifonctionnalité semble être une constante dans certains objets. Gain de place, trousse à outils mobile, concentration de pouvoirs, les objets «couteau-suisse» peuplent notre Besoins naturels Le multifonctionnel La performance du designer Le rapport à l objet La surenchère technologique Aspirations naturelles Aspirations créatives Aspirations mythiques

2 quotidien. Ces objets nous apportent dans le creux de la main ou sur notre bureau une forme d omnipotence et d ubiquité telles que les définit Epicure. Du imac au iphone, du couteau multi-lames au robot ménager, ces multifonctionnalités nous donnent l illusion du pouvoir et nous asservissent dans le même temps. Le glissement sournois d une fonction prépondérante à une autre pose la question du sens et de la légitimité de la définition de l objet, l accessoirisation excessive finissant par rendre celui-ci in-util-isable. Publicité pour Ericsson La performance du designer : le geste : Le designer est un être curieux, plein d humanité et de bonne volonté, et qui cherche à nous rendre la vie meilleure. Pour cela il va imaginer, proposer des objets, des architectures, des vêtements qui tentent d exprimer sa vision du monde. Le dérapage se produit parfois dans l excès d altruisme qui amène le designer à faire déborder son travail de sens, jusqu à la perte, ou à produire des références obscures ou pour le moins opaques, dans tous les cas illisibles spontanément, ou bien encore des références dans lesquelles le créateur lui-même va se perdre. Il arrive parfois aussi qu il soit sa propre référence, et l objet fonctionnel se vide alors de sens pour devenir une expression plastique. Objets manifestes, objets uniques, expressions plastiques, réponses à une tendance, ces manifestations semblent s éloigner de ce qui est à l origine de leur genèse : la fonction. Presse citron de Ph. STARCK Centre commercial Le rapport entre l utilisateur / spectateur et l objet de consommation : La matière, la forme, la couleur et la marque font partie des critères de sélection des objets de consommation car ils appartiennent à la mise en scène du quotidien et contribuent à la construction d un bien-être. La translucidité et la transparence adoptées pour de nombreux produits dévoilent leurs entrailles, valorisant ainsi l excellence technologique tout en rassurant le consommateur. Les formes végétales, animales, humaines inspirent largement les designers, qui n hésitent pas à prénommer leurs créations et à leur donner des formes rondouillardes, charnelles et ludiques. Des objets qui favorisent et entretiennent le lien

3 social. Les objets ont un surcroît de personnalité qui font qu on les adopte et qu on les customise à sa façon : ces qualités leur confèrent une valeur symbolique, le plus souvent associée à l idée de prestige et de pouvoir. Etagère Tétris Machines à Laver façon capitons La surenchère technologique, ses contradictions et limites : la boîte noire : La boîte noire, c'est le produit hyperintelligent, conçu avant tout pour ses performances techniques, mais qui "oublie" de parler au consommateur. Le designer-technicien, obnubilé par les contraintes de fabrication et les performances techniques de son produit, oublie le client et l'utilisateur. Le danger de la boîte noire devient de plus en plus fréquent avec la tendance à la miniaturisation. Celle-ci rend certaines fonctions invisibles et fait disparaître les gestes qu'impliquait l'univers mécanique. Aujourd'hui, il suffit d'appuyer sur un bouton, voire de programmer un robot. La cafetière fonctionne comme un magnétoscope qui fonctionne comme une machine à laver qui fonctionne comme un répondeur un même geste (appuyer sur un bouton) permet d'accéder à une multitude de fonctions. Ces produits issus des technologies liées à l'électronique et l'informatique finissent par devenir des énigmes pour le consommateur qui s'en détourne. Aboutir à une boîte noire, c'est oublier que les formes remplissent aussi des fonctions de nature culturelle, sociale ou affective. Elle doivent faire comprendre le produit, lui donner une personnalité, elle doivent jouer sur un processus de séduction pour créer une relation de complicité entre le produit et le consommateur. Toshiba Rice Cooker Ferran Adria cuisine moléculaire

4 I. LES FRONTIERES DE L UTILE ET DU FUTILE : Quelle est la frontière entre l utile et le futile? F. Gehry Musée Guggeneihm à Bilbao Musée Beaubourg de Renzo Piano Voici un champs d interrogations que peuvent susciter ces deux notions. Dans cet univers qui peut paraître parfois hostile, où un certains individualisme prédomine,où la consommation est galopante, où le suréquipement envahit nos intérieurs, nos villes, nos gardes robes, nous nous devons d aiguiser notre regard afin de devenir des consommateurs avertis et responsables. Ce questionnement autour de la frontière entre l utile et le futile est un moyen d interroger un certain nombre d objets, d espaces, d images qui nous entourent. Serions-nous dans un monde qui aurait perdu tout sens de l essentiel, du nécessaire, ne discernant plus l utile du futile tant la frontière qui les sépare est mince? Dre Wapenaar «Treetent» Actuellement les communications, les images, les messages nous envahissent. Tout semble faire sens. Le regard que nous portons sur cet environnement se doit d être critique et analytique. Un certain recul permet d éduquer ce regard. Ainsi éduqué, il serait un moyen de rendre lisible et d apporter plus de sens à ces objets, espaces, images qui nous entourent.

5 C est ce regard qui, donnant vie aux Objets, peut les faire changer de statut en fonction du contexte et des besoins. La multiplication des fonctions de l Objet créé de nouveaux besoins. Cette surenchère de performances technologiques et formelles développe ainsi à outrance notre désir de nouveauté. Nous sommes conditionnés, dépendants et confèrant à l Objet une importance, une nécessité fondamentale :«Que serais-je sans mon portable?». L offre et la demande sont intimement liés, les objets créent de nouveaux besoins, de nouveaux besoins créent de nouveaux objets. La surenchère technologique. L idée de nouveauté incite à consommer plus et peut créer une une addiction. Nazbatag «le lapin interactif» Le design participe à cette inflation acheteuse en générant de nouvelles lignes, une nouvelle esthétique rendant l Objet toujours plus attrayant. On observe d ailleurs un parallèle entre technologie et design. Plus la complexité technologique est grande plus le design souligne une épure formelle. Serait-ce un moyen de mieux vendre, camoufler par une enveloppe lisse la recherche technologique afin que le consommateur, lambda puisse se projeter sur cette enveloppe? On arrive à une individualisation de l objet. Sur certains sites le concept se développe, une «customisation artificielle», du «made himself» est proposé. Un gros fabriquant de chaussures de sport, propose de personnaliser sa propre paire de basquets à partir d une trame pré définie. De jeunes designers proposent des sacs en bâche de camions où l on sélectionne la partie de bâche qui nous correspond pour le sac choisi.

6 Cette manière de travailler sur l enveloppe est un moyen de faire croire au consommateur que l Objet est fait pour lui, sur mesure, pratiquement indispensable donc utile, et permet de créer un lien intime, une histoire avec celui-ci. Sacs «freitag» (freitag.ch) Ainsi l Objet devient nécessaire. Il devient alors réparateur, consolateur, «pansement» de notre société de plus en plus en stressante et bousculant l humain. Relevons ici le fait poétique, la notion de plaisir au-delà de la fonction, le designer provoque des failles dans un quotidien effectivement un peu morose, objets narratifs, drôles, sans fonctions intrinsèques que celle de la contemplation, on dépasse la fonction de l'outil pour s'engager dans la fonction d'estime, de l'envie, du besoin sans besoin. Poupées de Rosa Pomar ;

7 On passe dans le domaine de l'objet tout sémantique un peu fétiche, un peu doudou, un peu humoristique qui me différencie qui me donner à exister. Le designer n est plus seulement un carrossier il devient l'interprète, le prédicateur de nos rêves, de nos envies. Gammes d objets de chez Alessi. Le designer nous propose d autres dispositifs, d autres territoires d investigations collectifs ou individuels, évocateurs, suscitant l évasion le plaisir immédiat, exutoires, rassurants, différenciateurs, ludiques, reposants, s appuyant sur la volonté de chacun de quitter un quotidien quelque peu fatiguant, stressant, contraignant, trop souvent subit. Il devient "l apothicaire" d une société génératrice de stress.

8 Luminaire composé de déchets plastiques Régis Mayot IICOMMENT, NOTRE SOCIETE DE CONSOMMATION, NOUS CONDITIONNE-T-ELLE A ACQUERIR DU SUPERFLU? Cette superficialité se retrouve à tous les niveaux sur tous les champs du Design. Dans le design d objet, le futile permet le rêve, une fuite potentielle vers un autre monde (virtuel, régressif, consumériste ) Tout est possible, l objet n a pas de complexe. L avènement de l outil informatique a ouvert de nouvelles pistes formelles et les nouveaux matériaux ont amené de nouvelles techniques. On s aperçoit que la fonction d usage des objets a une durée de vie très courte. Il ne reste plus que le squelette de l objet, sans sa fonction, que l on garde, ou que l on jette. Gammes DE IPOD Dans le design de communication, on se perd, on ne sait plus ce qui est réel, virtuel, on ne peut plus faire confiance à l image compte tenu des avancées technologiques qui rendent la manipulation plus aisée. Quel rôle revêt alors l image? Quel sens lui donne t-on aujourd hui?

9 L image est omniprésente et multiple, un outil de communication, de propagande, d information, de diffusion Elle peut être de diverses natures, religieuse, historique, politique, informative, publicitaire, décorative, artistique ou familiale. Une question surgit alors dans quelle mesure serait-elle plutôt utile ou plutôt futile? Notre environnement bâti ou non, n échappe pas à cette logique. Le rêve entre de plus en plus dans l univers architectural. Certains architectes donnent libre cours à leur imaginaire et poussent à l extrême les lois de la physique ou de nouveaux matériaux, concepts, osent le geste graphique, le signe dans la ville Torre Agbar de Jean Nouvel à Barcelone

10 Vers quelle architecture nous projetons-nous? l architecture du spectaculaire, l architecture du fonctionnel et du social ou l architecture de l éco-logique? L habitat n est plus que l abri, mais il revêt de nouvelles fonctions jusqu alors inexistantes : le refuge, le cocon protecteur ; on se rassure ; on se régénère ; on se créer une citadelle intime de ce monde extérieur peu rassurant. Cela suscite la floraison d une multiplicité de magasins de décoration, d aménagements intérieurs. Campagne publicitaire Ikéa Notre style de vie fait évoluer notre environnement et ouvre de nouvelles portes. Notre société créé des castes de mal-logés, de précaires, de sans abris, comment l architecture traite cette frange de l habitat d urgence? Comment donner les outils à nos élèves afin de leur permettre de décrypter leur environnement et leur donner un esprit critique et créatif?

11 Là est l objet de la réflexion que nous vous proposons d entamer autour de l Utile et du Futile.

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances http://elagone.fr Une déco réussie... Une décoration d intérieur réussie, c est une décoration avec un mixte de matériaux, de matières différentes et d associations de couleurs. Mais surtout n oublions

Plus en détail

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants»

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants» Solutions métiers Hexasolutions a un réseau de contacts qui lui est propre. Quand nous avons du mal à écouler des surplus de stocks d un papier spécifique, Hexasolutions intervient et nous le rachète,

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Service de presse RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Un jour ou l autre, tout particulier soucieux du devenir de son patrimoine, ou simplement désireux

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST EVALUATION CYCLE III EDUCATION AU TRI ET A LA VALORISATION DES DECHETS 1 1. Réaliser un tri sélectif. 10 Voici les déchets générés par les activités de la maison, écris sous chaque déchet la lettre correspondant

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons

La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons Le processus de création est une activité intellectuelle complexe qui nécessite

Plus en détail

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007-

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007- PAYS PLAINE DE SAONE VINGEANNE (Communautés de Communes du Val de Vingeanne, Mirebellois, Canton de Pontailler/S, Auxonne Val de Saône) La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N

Plus en détail

Animations pédagogiques : le monde des déchets

Animations pédagogiques : le monde des déchets Animations pédagogiques : le monde des déchets Présentation L éducation à l environnement : pour un développement durable au programme L éducation au développement durable est une composante incontournable

Plus en détail

C EST QUOI L ESPACE?

C EST QUOI L ESPACE? C EST QUOI L ESPACE? c est quoi un espace Un espace est un lieu plus ou moins bien délimité dans lequel on peut se situer. On peut distinguer l intérieur de l extérieur d un espace, son dedans de son dehors.

Plus en détail

Visual packaging solutions

Visual packaging solutions pack Visual packaging solutions Experience reality... VTales graphics Pourquoi utiliser Lyncis Pack? De par sa technologie virtuelle novatrice, le logiciel Lyncis Pack est un outil avantageux à plusieurs

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google?

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Préparé par l équipe ALM A l attention de la communauté ALM Novembre 2010 Introduction Comme vous le savez

Plus en détail

L habillement : un langage à soigner à l égard de nos membres, de nos partenaires et de nos collègues

L habillement : un langage à soigner à l égard de nos membres, de nos partenaires et de nos collègues L habillement : un langage à soigner à l égard de nos membres, de nos partenaires et de nos collègues I. Pourquoi une politique vestimentaire? II. Les objectifs recherchés III. Le code vestimentaire IV.

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

ASSOCIATION DE SAVOIR FAIRE. www.art-desprit.com

ASSOCIATION DE SAVOIR FAIRE. www.art-desprit.com ASSOCIATION DE SAVOIR FAIRE www.art-desprit.com L ASSO CIA TION Art d Esprit est une association de Loi 1901. Elle est le fruit d une équipe composée d un dessinateur, concepteur paysagiste, d un maçon

Plus en détail

Brief créatif site e-commerce

Brief créatif site e-commerce Brief créatif site e-commerce L objectif du brief créatif est de permettre au webdesigner de cerner l univers graphique de référence que doivent évoquer vos outils de communication graphique, et le restituer

Plus en détail

LIVRE ÉLECTRONIQUE. CONSEILS POUR RÉUSSIR vos campagnes de marketing par e-mail

LIVRE ÉLECTRONIQUE. CONSEILS POUR RÉUSSIR vos campagnes de marketing par e-mail LIVRE ÉLECTRONIQUE 10 CONSEILS POUR RÉUSSIR vos campagnes de marketing par e-mail Les campagnes de marketing par e-mail sont des éléments essentiels de toute stratégie marketing. Elles permettent de communiquer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014. HomeByMe, créé grâce aux technologies Dassault Systèmes, pour concevoir, explorer et partager ses projets d aménagement en 3D.

DOSSIER DE PRESSE 2014. HomeByMe, créé grâce aux technologies Dassault Systèmes, pour concevoir, explorer et partager ses projets d aménagement en 3D. DOSSIER DE PRESSE 2014 9 m 12 m 4 m HomeByMe, créé grâce aux technologies Dassault Systèmes, pour concevoir, explorer et partager ses projets d aménagement en 3D. EDITO A l heure où l engouement des français

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

de proposer VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ de proposer À VOS CLIENTS VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER?

de proposer VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ de proposer À VOS CLIENTS VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ de proposer À VOS AVEZ- VOUS CLIENTS RÊVÉ de proposer VOTRE PROPRE À VOS CLIENTS SERVICE SOMMELIER? VOTRE PROPRE SERVICE SOMMELIER? AVEZ- VOUS RÊVÉ DE PROPOSER À VOS CLIENTS VOTRE PROPRE

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme programme PÉDAGOGIQUE année scolaire 2015 / 2016 Rouletaboule Ça composte chez nous Produits dangereux SICTOM Nord Allier - RD 779 «Prends-y garde - 03230 Chézy - Tél : 04 70 46 77 19 - www.sictomnordallier.fr

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition promotion 52-2012 Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition I N S A de Lyon Tristan Delizy Introduction Présentation du projet Ce PPH s intéresse à la scénographie de musée (mettre en espace

Plus en détail

3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f;

3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f; BE / ES / GR / IT / LU / PO / Cont : 9.00 - A / DE : 9.90 - GB 8.20 - Suisse 15.00 CHF M 06529-4 H - F: 7,90 E - RD 3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f; HORS SÉRIE H O R S S É R I E E N G L I S H T E X T ARCHITECTURE

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

FOCUS. // Mai 2014 LE DESIGN DE SERVICE : UN ACTEUR CLÉ DE L ECONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ

FOCUS. // Mai 2014 LE DESIGN DE SERVICE : UN ACTEUR CLÉ DE L ECONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ FOCUS // Mai 2014 LE DESIGN DE SERVICE : UN ACTEUR CLÉ DE L ECONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ L économie de la fonctionnalité est un modèle économique qui vise à remplacer la vente d un bien par celle de l

Plus en détail

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E market.ch mars 2011 L ARCHITECTURE EN MODE 3D Marie-Albéric Martin Entre art et technologie, l architecture a passé un cap et aborde une approche plus moderne avec l utilisation de nouveaux outils comme

Plus en détail

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà.

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà. IMAGINATION SENSIBILITE CURIOSITE RIGUEUR LOGIQUE GESTION Sont les principales qualités d un décorateur d intérieur. Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Collection MAISONS ECOLOGIQUES

DOSSIER DE PRESSE. Collection MAISONS ECOLOGIQUES DOSSIER DE PRESSE Collection MAISONS ECOLOGIQUES Contact On Stage 7, place des Terreaux - 69001 LYON production@onstage.fr Tel : +33 4 78 28 56 49 - Fax : +33 4 78 28 56 30 www.onstage.fr SOMMAIRE Une

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

CONNAISSANCE DU MARCHE STRATEGIE COMMERCIALE ET COMMUNICATION ETUDIER SON MARCHE GRACE A L'EXPLORATION DOCUMENTAIRE

CONNAISSANCE DU MARCHE STRATEGIE COMMERCIALE ET COMMUNICATION ETUDIER SON MARCHE GRACE A L'EXPLORATION DOCUMENTAIRE ET ETUDIER SON GRACE A L'EXPLORATION DOCUMENTAIRE L'objectif de ce module de formation en e-learning est de vous amener à établir un plan prévisionnel de ventes à trois ou cinq ans, en allant chercher

Plus en détail

TACTIQUE PRO Serious Game

TACTIQUE PRO Serious Game TACTIQUE PRO Serious Game Choisir et construire IFMV-VALDOCCO 102, rue Henri Barbusse 95100 Argenteuil 09.61.28.12.57 Responsable du projet : Christine MARY projet.valdocco@gmail.com Le Valdocco est une

Plus en détail

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA»

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» Conférences philosophiques mensuelles sur les relations entre l Être Humain et son corps ECOLE DE MASSORELAXATION TEL : 05.61.32.77.42-06.63.06.38.90 93 RUE SAINT- ROCH, 31400

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES

UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES Une flexibilité illimitée Les murs mobiles ne sont pas une nouveauté; elles existent depuis presque aussi longtemps qu Espero. Elles sont utilisées pour séparer temporairement,

Plus en détail

44 rue Lamarck 75018 Paris Tél : 01 44 92 44 92 Fax : 01 44 92 44 93 www.adgencygroup.com. AdGENCY. et le transport collectif de voyageurs

44 rue Lamarck 75018 Paris Tél : 01 44 92 44 92 Fax : 01 44 92 44 93 www.adgencygroup.com. AdGENCY. et le transport collectif de voyageurs 44 rue Lamarck 75018 Paris Tél : 01 44 92 44 92 Fax : 01 44 92 44 93 www.adgencygroup.com AdGENCY et le transport collectif de voyageurs Prochain bus dans : LACROIX AdGENCY & le transport collectif de

Plus en détail

Coaching Séminaires Développement de carrière

Coaching Séminaires Développement de carrière Coaching Séminaires Développement de carrière apporte aux entreprises, aux équipes et aux individus, un soutien au développement des ressources et du potentiel. Nous proposons des services basés sur des

Plus en détail

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable à l école primaire Les programmes 2008: C1: «Ils sont sensibilisés aux problèmes de l environnement

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo.

CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo. CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo.com SOMMAIRE Communiqué de presse «Un pour tous et Tous pour un!» SALONS

Plus en détail

LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS.

LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS. BMW Premium Selection Occasions www.bmw.lu Le plaisir de conduire BMW PREMIUM SELECTION. LE PREMIER CHOIX EN OCCASION. LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS. BMW EfficientDynamics Moins de consommation. Plus

Plus en détail

HP TRADE-IN PROGRAM. Investissez dans votre avenir Nous nous occuperons de votre passé

HP TRADE-IN PROGRAM. Investissez dans votre avenir Nous nous occuperons de votre passé HP TRADE-IN PROGRAM Investissez dans votre avenir Nous nous occuperons de votre passé Investissez dans votre avenir Nous nous occuperons de votre passé Vous êtes toujours à l affût de façons d optimiser

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Contenu de la Publicité : L agrément valeur prédictive de la publicité magazine?

Contenu de la Publicité : L agrément valeur prédictive de la publicité magazine? Contenu de la Publicité : L agrément valeur prédictive de la publicité magazine? Stéphanie Boissonnade, Responsable Planning Stratégique, Groupe Marie Claire Aurélie Gibiat, Directrice du pôle Media, Harris

Plus en détail

weber.mur G lisse, la solution pour le débullage du béton Jeudi 17 Février 2011

weber.mur G lisse, la solution pour le débullage du béton Jeudi 17 Février 2011 Toujours à l écoute d une clientèle en quête de solutions innovantes et pratiques, Weber, filiale du groupe Saint-Gobain, s appuie sur le succès rencontré par weber.mur lisse, lancé fin 2008, pour offrir

Plus en détail

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Tania Mignacca Montréal Illustratrice

Plus en détail

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011 Petit rappel historique : Originaire de Meung sur Loire voilà 3 générations que l entreprise VIGERY est attachée à la construction, la rénovation, le bâtiment en général et les travaux publics. En premier

Plus en détail

Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD.

Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD. Pas de PLV sans design! Le point de vue du PLViste, par Olivier YVARD. 25 juin 2013, Paris CPV PLUS. Créé en 2002, CPV Plus (Communication Point de Vente Plus ) est à l origine un bureau d etude spécialisé

Plus en détail

Formation aux pratiques de l Intelligence Collective

Formation aux pratiques de l Intelligence Collective Etre autrement humains sur cette Terre Formation aux pratiques de l Intelligence Collective Marseille, 6,7,8 octobre et 16,17 novembre 2015 Parcours de formation aux pratiques d Intelligence Collective

Plus en détail

La gestion de projet

La gestion de projet K E K σ C D C C O N S U L T A N T S rue Hugi 3 CH 2502 Biel Bienne Tél: +41 32 325 19 25 Fax: +41 32 325 19 29 e-mail: kessler@kek.ch www.kek.ch La gestion de projet Sommaire 1 Le concept de «projet» 1

Plus en détail

Mise en place des sprints

Mise en place des sprints 101 Chapitre 4 Mise en place des sprints 1. Introduction Mise en place des sprints Afin de parvenir à une mise en place efficace de ses sprints, l équipe doit prendre en compte divers facteurs, qui vont

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Historique de la qualité totale

Historique de la qualité totale Avant-propos Cet ouvrage est concentré sur les méthodes pour diminuer la non-qualité interne d une entreprise. Dans de nombreuses entreprises, le personnel ne voit pas l importance de bien faire du premier

Plus en détail

Animer un atelier sur le ménage au naturel

Animer un atelier sur le ménage au naturel Animer un atelier sur le ménage au naturel DESCRIPTION DE L ACTION Les ateliers de fabrication de produits ménagers naturels sont des ateliers ludiques durant lesquels il est rappelé aux participants les

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain

Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain Le géomarketing : un outil de connaissance terrain d'une très grande richesse Où sont précisément implantés mes distributeurs, quel marché

Plus en détail

Kit pédagogique DP 3

Kit pédagogique DP 3 Kit pédagogique DP 3 La filière horticole Les chiffres clés 9 milliards d de chiffre d affaires 50 000 entreprises 150 000 emplois Des métiers variés et des offres d emplois nombreuses La filière horticole

Plus en détail

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?»

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?» Guide «Pourquoi Définir Votre Client Idéal?» Comme Coach Vie Professionnelle, beaucoup de mes clients sont Entrepreneur(e)s, ont une activité en tant qu indépendant ; d autres travaillent sur un projet

Plus en détail

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 www.nf-oec.fr CONTACT PRESSE : Laure Morandeau / Agence Gulfstream Communication lmorandeau@gs-com.fr Tel. :

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Steinway, votre investissement

Steinway, votre investissement Steinway, votre investissement Les temps changent, les marchés fluctuent, mais depuis plus d un siècle et demi, les pianos Steinway, fabriqués à la main, prennent continuellement de la valeur. A quoi ressemble,

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance?

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Pour de nombreuses entreprises, la rentrée scolaire marque le début d un trimestre propice aux prises de décision. Dans le domaine

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Planificateur de campagne de publipostage

Planificateur de campagne de publipostage www.postescanada.ca Planificateur de campagne de publipostage Postes Canada 6-640 (11 04) Un guide par étapes pour vous aider à planifier et à créer votre prochaine campagne de publipostage Utilisez votre

Plus en détail

DEVENEZ UN ENTREPRENEUR HAPPY

DEVENEZ UN ENTREPRENEUR HAPPY DEVENEZ UN ENTREPRENEUR HAPPY DEVENEZ FRANCHISÉ UNE RÉUSSITE SIMPLE À METTRE EN ŒUVRE HAPPY assure un accompagnement complet de ses franchisés : Aide à la recherche d un emplacement. Nos partenaires (banques,

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION Historique Le Foyer Logement de Châteauboeuf a été créé par la Municipalité de Fort-de- France désireuse d apporter une solution au problème de logement des personnes

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

Comment protéger vos idées?

Comment protéger vos idées? Eidgenössisches Institut für Geistiges Eigentum Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle Istituto Federale della Proprietà Intellettuale Swiss Federal Institute of Intellectual Property Comment

Plus en détail

Communication Visuelle

Communication Visuelle Communication Visuelle L image de marque : la cerner, la créer. Public : Chefs d entreprises, Franchises, Entrepreneurs indépendants, Etudiants en Marketing ou Communication, Directeurs Marketing, Directeurs

Plus en détail

ENTREPRENEURIATÉTUDES. Découvrez votre profil d entrepreneur et bâtissez votre projet d entreprise par un accompagnement personnalisé!

ENTREPRENEURIATÉTUDES. Découvrez votre profil d entrepreneur et bâtissez votre projet d entreprise par un accompagnement personnalisé! MÉTIERS D ART CÉRAMIQUE PROGRAMME TECHNIQUE CÉGEP LIMOILOU CAMPUS DE QUÉBEC, MAISON DES MÉTIERS D ART DE QUÉBEC SÉJOURS À L INTERNATIONAL Vivez l un des Projets Monde offerts à tous les étudiants. ENTREPRENEURIATÉTUDES

Plus en détail

Pour qui? Pourquoi? Comment?

Pour qui? Pourquoi? Comment? DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 1 LITOGAMI s est fixé comme objectif de concevoir et d éditer des objets écologiques et socialement responsables, des objets au design simple à des prix abordables : des

Plus en détail

internet : 9 points clés

internet : 9 points clés POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature Lieux de visite et sites culturels 1. Référencement internet : 9 points clés Version janvier 2015: le web est

Plus en détail

Les rondelles. 1h30 72

Les rondelles. 1h30 72 Sites préhistoriques de la vallée de la Vézère Actions éducatives Second degré Programme 2015 Cycle 4 Parcours découverte Les rondelles 1h30 72 De petites rondelles en os, ivoire de mammouth...parfaitement

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

BOUTIQUE D OBJETS POUR LA MAISON EXCLUSIVEMENT DE FABRICATION FRANÇAISE

BOUTIQUE D OBJETS POUR LA MAISON EXCLUSIVEMENT DE FABRICATION FRANÇAISE BOUTIQUE D OBJETS POUR LA MAISON EXCLUSIVEMENT DE FABRICATION FRANÇAISE QUI SOMMES-NOUS? SO FRENCH DECO est la concrétisation d un projet : proposer à un maximum de personnes des objets pour la maison

Plus en détail

dossier de franchise

dossier de franchise dossier de franchise CigaMania.com - Spécialiste de la cigarette électronique CigaMania.com est une boutique de vente en ligne de cigarettes électroniques destinée à un large public de vapoteurs. Grâce

Plus en détail

L art de la conception

L art de la conception c h a l e t L art de la conception Photos : Atelier du Cyclope Texte : Vincent Girardet Le cadre est beau, mais le terrain était compliqué. À cause de l orientation et de la déclivité des lieux, il fallait

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

de proposer avec un kit de développement style carte arduino accompagné de 2 ou 3 capteurs et câbles par étudiant.

de proposer avec un kit de développement style carte arduino accompagné de 2 ou 3 capteurs et câbles par étudiant. D-3000 D-3000 à pour but de penser l aménagement des ateliers de l option design au sein de l isdat, en lien avec l enseignement apporté, c est-à-dire de penser des espaces de travail et des éléments qui

Plus en détail

ludi lab l-laboratoire, u-univers jeunes, d-démarche éthique, i-idées

ludi lab l-laboratoire, u-univers jeunes, d-démarche éthique, i-idées ludi lab l-laboratoire, u-univers jeunes, d-démarche éthique, i-idées STRATEGIE MARKETING ET COMMUNICATION SPECIALISTE DU JEUNE PUBLIC ET DE SON ENVIRONNEMENT Proposer un autre regard sur les approches

Plus en détail

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011.

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. Qu est ce qu un appel d offres pour un acheteur? Il ne faut pas oublier que

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

DÉVELOPPER SON SENS POLITIQUE... Accroître son impact

DÉVELOPPER SON SENS POLITIQUE... Accroître son impact DÉVELOPPER SON SENS POLITIQUE... Accroître son impact André Savard, CRHA CFC DOLMEN DESSUREAULT SAVARD CARON et associés 2012 1 Vous cherchez à exercer plus d influence dans votre organisation RÉALITÉ

Plus en détail

SNCF A LANCÉ LA PREMIÈRE ÉDITION DU CONCOURS «JEUNES CRÉA» : UN CONCOURS CITOYEN ET SOLIDAIRE POUR COLLÉGIENS ET LYCÉENS!

SNCF A LANCÉ LA PREMIÈRE ÉDITION DU CONCOURS «JEUNES CRÉA» : UN CONCOURS CITOYEN ET SOLIDAIRE POUR COLLÉGIENS ET LYCÉENS! DOSSIER DE PRESSE SAINT DENIS, LE 13 FÉVRIER 2015 SNCF A LANCÉ LA PREMIÈRE ÉDITION DU CONCOURS «JEUNES CRÉA» : UN CONCOURS CITOYEN ET SOLIDAIRE POUR COLLÉGIENS ET LYCÉENS! L OBJECTIF : CRÉER LA POCHETTE

Plus en détail

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur.

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. CyCle 2 ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. Nous

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Guide de Commandes en ligne

Guide de Commandes en ligne Guide de Commandes en ligne 31 Bd Bourdon 75004 PARIS Tel : 01.44.78.88.00 Fax : 01.42.71.20.17 www.adexgroup.fr www.adexgroup-calipage.fr Sommaire PREAMBULE Votre guide utilisateur I - Trouver vos produits

Plus en détail

Management intergénérationnel De la génération Y à l innovation managériale

Management intergénérationnel De la génération Y à l innovation managériale Management intergénérationnel De la génération Y à l innovation managériale Contexte Introduction «Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l autorité et n on aucun respect pour

Plus en détail