Pierre PACHET La magie du meurtre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pierre PACHET La magie du meurtre"

Transcription

1 Pierre PACHET La magie du meurtre Tuer quelqu'un, c'est la solution qui vient à l'idée devant certaines situations qui nous paraissent insolubles autrement: quelqu'un sait de moi quelque chose que je ne voudrais pas qu'il sache; il m'a vu en telle situation, faisant telle chose. Au-delà même: à moi qui suis un maître, il a lancé un regard inacceptable, un regard qui me semble faire s'effriter les bases de mon pouvoir. Le faire disparaître, lui, serait infiniment plus expédient que d'avoir à modifier la nature ou l'extension de mon pouvoir pour tenir compte de l'accroc que ce regard y a fait. Jean-Paul Sartre, dans son Esquisse d'une théorie des émotions, parlait de la colère comme d'une solution "magique". Lénoncé du problème inscrit sur cette feuille de papier dépasse mon aptitude à le résoudre; je résous la difficulté autrement, en déchirant la feuille, ou en la jetant à terre pour la piétiner. Ma colère n'est pas qu'une effusion d'énergie qui aère ma conscience congestionnée; elle a surtout l'avantage de modifier ou de sembler modifier la situation. Pendant un instant au moins, le problème à résoudre passe à l'arrière-plan. Ce qui occupe le devant de la scène, c'est le spectacle de la colère, avec les risques qu'il fait courir et qui le rendent d'autant plus prenant. Le désir de tuer va plus loin encore, mais dans la même voie. Il tire son fondement d'un regard froid, imperturbé par l'émotion, un regard capable de considérer le prochain comme rien de plus ou rien d'autre qu'une feuille de papier que l'on peut froisser ou déchirer. Là est le paradoxe, la difficulté troublante: il y a bien une idée délibérée du meurtre sur laquelle on bute; le désir de tuer ne peut être entièrement assimilé à l'échauffement auquel le colérique s'abandonne, et qui peut évidemment aller, comme automatiquement, jusqu'à l'homicide, au terme d'un parcours qui commence par de la simple vaisselle brisée. Comment comprendre le rapport entre la colère, qui se présente comme un bouillonnement, un échauffement en quête de combustible, y compris humain, et l'impassibilité caculatrice qui caractérise le désir d'en finir avec son prochain? Considérer le meurtre comme la simple résultante de l'impatience et de l'intempérance, c'est acquiescer trop facilement à l'antique argumentation de la défense: je me suis emporté, je n'ai pas mesuré mon geste (pourquoi y avait-il 1

2 justement un angle de meuble à l'aplomb de son crâne?), j'étais excédé. Ou même: un voile d'égarement est tombé devant mes yeux, pendant quelque temps je ne savais plus qui j'étais. Qu'on pense à cette scène qui est la banalité même, à l'acte le plus excusable de tous: un homme à bout de nerfs saisit une carabine et tire sur les adolescents qui, en bas de l'immeuble, crient, font rebondir un ballon ou tourner un moteur de mobylette sans égards pour les résidents d'en-haut désireux de dormir ou de se reposer. Il tire avec le désir indubitable de tuer, d'en finir par le meurtre avec la source de son exaspération. Il est rarissime qu'il se contente de tirer en l'air. La simplicité de cette scène est trompeuse (c'est une mise en scène, et le régisseur n'a pas omis de déposer une carabine quelque part dans l'appartement). Derrière son évidence, il y a lieu de faire apparaître tout un espace de complicité secrète avec soi-même, en commençant par le moment où la rage, parvenue à un niveau suffisant, se prolonge dans l'image de l'arme de jet (l'arme à feu, si elle est disponible). Il semble que ce soit dans l'élan même de la colère que mon corps, comme de lui-même, saisit un objet et le lance, ou d'abord se contente de projeter dans l'espace l'arme d'un cri. Du cri au projectile, il y aurait continuité, comme si projeter un objet blessant était du même ordre que crier de douleur. L'intention agressive est sans doute liée à une douleur, au désir de projeter la douleur au-dehors de soi. Encore a-t-il fallu que l'ardeur de la colère, qui se veut tout entière extravertie et dépossédée de soi, sache s'aboucher au fantasme de la toute-puissance, par lequel le moi du meurtrier virtuel aime à s'imaginer disposer de la vie d'autrui, de sa fragilité, de sa mortalité. Si l'on s'y prenait bien, si l'on exploitait la surprise, la pesanteur, la force percutante ou explosive d'un projectile, flèche ou balle, on pourrait s'épargner l'épuisant contact de la lutte à mort, avec ses risques, et la vie d'autrui cesserait d'être une vie. Ce n'est qu'une pensée (on n'est pas absolument sûr que cela soit vrai, ça paraît pourtant irréfutable), mais qui se prolonge et s'incarne dans une esquisse d'arme, de geste, de trajectoire. C'est une pensée qui rêve de se réaliser au plus vite, avant que le brouillard de la colère ne se dissipe. Le meurtrier, sans aucun doute, appréhende - pour en abuser - la vulnérabilité du corps d'autrui. Il en prend connaissance par la conscience qu'il a de son propre corps, du souffle, de la gorge si facile à étrangler, de la circulation en lui des impulsions, du rôle vital du sang. Il apprend l'art de tuer à partir de ses propres expériences, et de l'enseignement donné par ses congénères plus expérimentés. Mais on parle là du tueur professionnel, dont on a d'ailleurs toujours tendance à s'exagérer la compétence. La plupart des 2

3 meurtres ordinaires sont exécutés précipitamment ou négligemment, voire laissés inachevés. La cruauté des meurtriers et des bourreaux, disait justement Léon Bloy, tient à ce qu'ils ne sont pas expéditifs. Si l'on voulait qu'une réflexion sur l'idée de meurtre soit autre chose que le jeu irresponsable d'un intellectuel qui jouit de se sentir à distance de la chose dont il parle, il faudrait que cette réflexion contribue à dissiper l'inconnaissance dans laquelle l'idée malfaisante s'enveloppe. Ainsi réfléchir pourrait aider à désarmer le mal, ou à donner des armes à ceux que la violence menace. Je pense aux réflexions d'elias Canetti dans Masse et Puissance, ou de Wolfgang Sofsky dans son Traité de la violence 1. J'aimerais ajouter une simple notule à ces deux oeuvres, tout en remarquant que Canetti traite de la puissance, des figures engendrées par le désir de posséder la puissance et par l'exercice de la puissance; alors que Sofsky se consacre à la violence, à la façon dont elle s'appuie sur la rationalité tout en la soumettant à une entreprise irrationnelle (le force du Traité de Sofsky est de suspendre la question des buts que se propose la violence, et de la regarder crûment dans ce qu'elle fait, dans son exercice). Le désir de meurtre sur lequel j'essaie de concentrer l'attention est beaucoup plus restreint, il ne cherche à rien déployer. Le désir de se débarrasser d'un gêneur n'est pas le désir d'exercer sur lui une puissance autre que celle, temporaire, de le réduire au silence ou à l'inertie; et l'exercice de la violence (qui elle peut certes aller jusqu'au meurtre, voire au-delà) n'y est pas nécessairement impliqué: au contraire même; s'il était possible de parvenir au même but en soufflant, en effleurant une touche, en fermant une fenêtre ou en modifiant magiquement le cadre dans lequel on est placé, sans la moindre violence, on choisirait peut-être cette solution. Il m'est arrivé de considérer la violence infligée à autrui dans le cadre fascinant du rituel (par exemple dans la lignée des études anthropologiques sur le rituel grec du maschalismos, cet outrage codé appliqué au corps de la victime, par exemple d'agamemnon). Mais ici c'est le meurtre sans rituel ni cérémonial, sans prolongement ni mise en scène, c'est le meurtre nu - comme simple idée - qui mériterait d'être considéré. Moins le meurtre finalement, que l'idée de meurtre (comme j'avais envisagé non pas la torture, mais la pensée de la torture - une idée torturante à sa façon 2 ) Je rêverais aussi d'appliquer à la question du meurtre l'étrange et imperturbable clarté d'esprit dont Roger Caillois avait fait preuve quand il avait 1 Trad. de l'allemand par B. Lortholary, NRF-Essais, "La pensée de la torture", Encyclopaedia Universalis, vol. Symposium, 1985, p

4 étudié le jeu, classé et rendu visibles les différentes formes de jeux (Les jeux et les hommes). Cette clarté d'esprit de Caillois, je le comprends d'ailleurs mieux aujourd'hui qu'ont été menées les recherches perspicaces de D. Hollier sur le Collège de Sociologie, cette clarté s'appuyait en fait sur le frémissement collectif qui avait été celui des membres du Collège (et surtout de Georges Bataille). Si Caillois pouvait regarder sans ciller les différentes formes de jeux, leur miroitement et la façon même dont les jeux cherchent à entraîner la raison et à la faire vaciller, c'est parce que son désir de voir avait commencé par se tremper dans le trouble même de la participation. Il y a dans Les jeux et les hommes une lucidité comme ivre d'elle-même, la lucidité de celui qui jouit d'avoir échappé au vertige. Et les travaux du Collège de Sociologie (quel que soit leur objet apparent) donnent quelquefois l'impression de tourner tous autour de la question du meurtre, voire de jouer avec cette question. Cependant ils parlent de la guerre, de la fête, du sacrifice - pas du meurtre. Comme s'ils recherchaient une dramatisation qui manque au meurtre, si obtus, si buté et si mesquin. Ils s'amusent à jouer avec le meurtre comme le font des "apprentis sorciers" délibérés: non pas pris au piège de leur jeu, mais désirant être pris au piège d'un jeu qu'ils déclenchent de sang-froid et dont ils espèrent qu'il va les emporter au feu de sa passion 3 La colère (du résident supposé paisible mais poussé à bout par un bruit qui l'assiège) semble - et d'abord à ses propres yeux - conduire comme naturellement à l'idée de meurtre, qu'ensuite un hasard malencontreux laisserait s'accomplir. Sauf qu'entre la colère et le début d'exécution de l'acte, il y a une activité de pensée sournoise qu'il serait bon de débusquer. Le mot "entre" ne doit pas nécessairement être pris au sens temporel: cette pensée peut commencer avant la colère, ou accompagner son développement. L'essentiel est que cette activité de pensée a pour fonction de transformer en projet ce qui n'était que trépidation, malaise ou souffrance. Celui qui rêve de tuer à distance, archer ou tireur d'élite, se sent supérieur à sa future victime et cependant inférieur à elle, méprisé par elle et par les spectateurs. "Voilà un archer qui ne manque pas de prétentions!", dit Ménélas en parlant de Teucros. Comparé au combattant en corps à corps qui ne frappe qu'en s'offrant lui-même aux coups, comme Achille ou Ajax, l'archer Teucros, 3 "L'apprenti sorcier" est le titre de la conférence donnée par G. Bataille le 4 décembre A l'intention de Bataille, Al. Kojève objectait calmement "qu'il n'aurait pas plus de chance d'être à son tour transporté par le sacré qu'il aurait sciemment déclenché, qu'un prestidigitateur n'en avait de se persuader de l'existence de la magie en s'émerveillant de ses propres tours de passepasse" (témoignage de R. Caillois cité et commenté dans D. Hollier, Le Collège de Sociologie , Folio-Essais, 1995, p ). 4

5 qui apparaît dans l'iliade ou dans la tragédie de Sophocle, Ajax, n'est de fait qu'un "bâtard", qui a pour père Télamon, comme son demi-frère Ajax, mais pour mère une esclave. Mais ce bâtard n'a pas grand mal à défendre son honneur: il lui suffit de rappeler que si sa mère est une barbare (et lui-même un esclave), c'est que, princesse troyenne de sang royal, elle avait été faite prisonnière et donnée à Télamon comme épouse captive. Autrement dit, il n'est pas vrai que le meurtre à distance n'ait pas de rapport avec le meurtre en corps à corps: tous deux sont "demi-frères", et il n'est pas trop difficile de mettre en question le discours de ceux qui dénigrent l'art de l'archer. Ils oublient qu'à côté de "l'arcmoins" méprisable et méprisé il y a, comme le rappelle P. Vidal-Naquet à propos du monde grec comme du monde médiéval, un "arc-plus": celui d'ulysse seul capable de bander son arc merveilleux (à la fin de l'odyssée), ou celui du fabuleux Héraklès 4. Il y a plus de vaillance du côté du combattant en terrain découvert, plus de sauvagerie du côté du tireur (qui est souvent en effet un chasseur, et qui traite son adversaire comme une proie animale). Mais ils ne peuvent que partager le projet de tuer, et d'ailleurs la tactique militaire les associe quasi naturellement quand elle constitue le couple de l'hoplite et de l'archer, de l'infanterie et de l'artillerie. Si l'on peut penser quelque chose du meurtre, c'est en supposant qu'il est une idée spécifiquement humaine, et pas seulement une survivance de notre ascendance animale, ou la résultante d'une accumulation purement physique de forces qui cherchent à s'employer pour se dissiper et faire cesser une tension 5. Excédé par le bruit, je semble me précipiter vers le fusil, puis me pencher à la fenêtre pour tirer, comme si j'étais une marionnette manipulée par des forces qui le dépassent. Mais il m'a fallu au préalable, dans un coin de ma conscience que je n'éclaire qu'à la dérobée, imaginer autrui atteint par la balle, s'efffondrant et cessant enfin de m'importuner. Il m'a fallu, par la force de mon imagination, transformer autrui en silhouette de baraque de foire, le réduire au statut de cible 4 P. Vidal-Naquet, "Le cru, l'enfant grec et le cuit", Le chasseur noir, La Découverte, 1983, p. 193 n Dans un article récent, qui incite à ne pas mépriser l'interprétation du sacrifice par René Girard comme héritant d'une mise à mort collective, Lucien Scubla revient sur la proximité entre sacrifice et meurtre, et sur la façon dont le sacrifice fait tout pour ne pas se faire prendre pour un meurtre, auquel il ressemble tant ("'Ceci n'est pas un meurtre' ou comment le sacrifice contient la violence", in F. Héritier, éd. De la violence II, O. Jacob 1999, p Mon point de vue est simplement de considérer que le meurtre, lui, ne fait pas problème et ne demande pas à être interprété: il est la simple conséquence de l'intelligence humaine, une intelligence disproportionnée qui souvent pousse les individus humains à la bêtise, à la faute. 5

6 (ou encore il m'a fallu, séduit par cette représentation que je n'ai certes pas inventée, lui donner mon assentiment). La passion du meurtre est pénétrée de pensées et d'arrière-pensées (toute passion ne l'est-elle pas?). C'est un échafaudage de souffles et d'images. Pour accomplir mon forfait, je me fais croire que c'est mon forfait qui me pousse et me conduit. Puis j'oublie ces manigances, et je m'étonne de ce qui a eu lieu. 6

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches.

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches. Oui, mais c'est l œuvre de quelqu'un d'autre 1 «On parle souvent des cinéastes qui, à Hollywood, déforment l œuvre originale. Mon intention est de ne jamais faire cela»¹ «la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Code de conduite pour les responsables de l'application des lois

Code de conduite pour les responsables de l'application des lois Code de conduite pour les responsables de l'application des lois Adopté par l'assemblée générale des Nations Unies le 17 décembre 1979 (résolution 34/169) Article premier Article 2 Les responsables de

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Livret de d Ma M gi g e

Livret de d Ma M gi g e Livret de Magie La magie La magie est une arme tout aussi efficace qu'une épée ou qu'une hache voire plus dévastatrice si elle est correctement utilisée! Il est recommandé au magicien de tous niveaux de

Plus en détail

L homme versus machine

L homme versus machine L homme versus machine 15. Juin 2015, Cedres réflexions Espaces des Terreaux Défense de l homme, par Wulfram Gerstner (EPFL) Je pense donc je suis! Cela me plait de commencer ma défense de l homme avec

Plus en détail

Jeux collectifs situations d'apprentissage

Jeux collectifs situations d'apprentissage 1 Jeux collectifs situations d'apprentissage Les situations proposées visent à développer les compétences et savoirs cités ci-dessous qui sont en correspondance avec les attendus des programmes et du socle

Plus en détail

D'UN THÉORÈME NOUVEAU

D'UN THÉORÈME NOUVEAU DÉMONSTRATION D'UN THÉORÈME NOUVEAU CONCERNANT LES NOMBRES PREMIERS 1. (Nouveaux Mémoires de l'académie royale des Sciences et Belles-Lettres de Berlin, année 1771.) 1. Je viens de trouver, dans un excellent

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Oolong. La tombe. dixième partie

Oolong. La tombe. dixième partie Oolong La tombe dixième partie Et O parlait aussi de serrures feuilletonné pour Le Terrier www.le-terrier.net du 9 février au 26 juillet 2004 Et O disait que la pensée par rapport à l'art ressemblait à

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

Dossier table tactile - 11/04/2010

Dossier table tactile - 11/04/2010 Dossier table tactile - 11/04/2010 Intro Je vais brièvement exposer dans ce document: Ce que j'ai fait, comment je l'ai fait, combien ça m'a couté, et combien de temps j'ai mis à fabriquer, dans le cadre

Plus en détail

"Couples séparés mais toujours parents"

Couples séparés mais toujours parents "Couples séparés mais toujours parents" Compte rendu Rencontre à thème Le 31 Janvier 2012 Matin Intervenante : Katell Jouffe, psychologue à l'hôpital de jour pour enfants autistes et psychotiques et médiatrice

Plus en détail

Partage prix solde vente maison indivision

Partage prix solde vente maison indivision Partage prix solde vente maison indivision Question sur partage vente d'une maison acquise en indivision avec mon ex. Début PACS en 2003, fin en août 2008. Nous avons acheté une maison en 2006 à 137000?

Plus en détail

Le développement cognitif selon Jean Piaget. Les stades du développement cognitif selon Piaget

Le développement cognitif selon Jean Piaget. Les stades du développement cognitif selon Piaget Le développement cognitif selon Jean Piaget Piaget (BIO) et ses collaborateurs sont sans conteste les auteurs qui ont le plus contribué à notre compréhension du développement des capacités mentales durant

Plus en détail

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi FICHE S PEDAGOGIQUE S Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi 2 TABLE DES MATIERES PREMIERE PHASE : BILAN 1. Organisation de la phase de bilan 5 2. Fiches relatives à l'expression orale

Plus en détail

Églantine et les Ouinedoziens

Églantine et les Ouinedoziens Églantine et les Ouinedoziens La grande migration Églantine, 24 ans, est informaticienne. Elle a grandi dans un monde de libertés informatiques. Elle survit dans notre société propriétaire en faisant du

Plus en détail

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur?

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? Téléséminaire Introduction 1/ Qui est Yves Gautier, coach en entretien d'embauche?

Plus en détail

TABLEAU A DOUBLE ENTREE

TABLEAU A DOUBLE ENTREE TABLEAU A DOUBLE ENTREE Grande Section Instructions officielles Ecole maternelle (découvrir le monde) : «À l école maternelle, l enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des

Plus en détail

Les CMSs, comment ça marche et comment choisir le bon CMS? (mon site, pas à pas)

Les CMSs, comment ça marche et comment choisir le bon CMS? (mon site, pas à pas) Les CMSs, comment ça marche et comment choisir le bon CMS? (mon site, pas à pas) Author : soufiane Bonjour, J'ai parlé dans les tutoriels précédents de la série "mon site, pas à pas" sur les divers langages

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale

L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale Ceci est un résumé. Pour le détail des règles, reportez vous au document complet. NOTA : Nous avons souhaité une simplification radicale des règles

Plus en détail

Utilisations du TBI en Histoire Géographie et Éducation Civique

Utilisations du TBI en Histoire Géographie et Éducation Civique Retour au site académique Aix-Marseille Histoire et Géographie Utilisations du TBI en Histoire Géographie et Éducation Civique Gilles Chamayou Le 5 septembre 2010 Collège Jean-Marc Gaspard Itard ORAISON

Plus en détail

Série TD 3. Exercice 4.1. Exercice 4.2 Cet algorithme est destiné à prédire l'avenir, et il doit être infaillible! Exercice 4.3. Exercice 4.

Série TD 3. Exercice 4.1. Exercice 4.2 Cet algorithme est destiné à prédire l'avenir, et il doit être infaillible! Exercice 4.3. Exercice 4. Série TD 3 Exercice 4.1 Formulez un algorithme équivalent à l algorithme suivant : Si Tutu > Toto + 4 OU Tata = OK Alors Tutu Tutu + 1 Tutu Tutu 1 ; Exercice 4.2 Cet algorithme est destiné à prédire l'avenir,

Plus en détail

En Finir avec les Violences Machistes!

En Finir avec les Violences Machistes! Résumé La société favorise la violence à l'égard des femmes, et cela est valable pour toutes les formes de violences, que ce soit le viol, les violences conjugales, le harcèlement sexuel ou toutes les

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI!"#-t-! $!#%&'!( PARTIE I? Expliquez ses idées en vos propres mots et commentez-les (environ

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DU COMPORTEMENT (2e CYCLE DU PRIMAIRE)

QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DU COMPORTEMENT (2e CYCLE DU PRIMAIRE) CONFIDENTIEL QECP9-PQ QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DU COMPORTEMENT (e CYCLE DU PRIMAIRE) ENFANT-CIBLE No. d'identification: Date de naissance de l'enfant jour mois année Sexe: Garçon Fille Code permanent:

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Notr'Canard Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Chers amis de la Confrérie St Hubert du Grand-Val, L'automne, est-ce la saison des chasseurs? La réponse est: non! Le chasseur

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses.

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses. Évaluez votre qualité de vie Source : LORTIE, MICHELINE. Évaluez votre qualité de vie, (Reportages, Coup de pouce), 1997. La santé mentale est un bien que tous, consciemment ou non, nous désirons posséder.

Plus en détail

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE?

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? 10 504, boulevard Saint-Laurent, local 1 Montréal, (Qc), H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? QU'EST-CE QUE LE BÉGAIEMENT? à Trouble caractérisé par une fréquence

Plus en détail

NOTE D INTENTION EXTRAIT DE PRESSE

NOTE D INTENTION EXTRAIT DE PRESSE NOTE D INTENTION L'idée de ce spectacle hors du commun, par sa forme de pseudo- conférence d'abord, par son sujet ensuite, est né de la rencontre entre Peggy D'Argenson, galeriste, critique d'art, qui

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

CONTRAT D'ENTREPRISE I. DEFINITION ET IDENTIFICATION II. FORMATION III. EFFETS IV. DENOUEMENT 17/11/2011

CONTRAT D'ENTREPRISE I. DEFINITION ET IDENTIFICATION II. FORMATION III. EFFETS IV. DENOUEMENT 17/11/2011 CONTRAT D'ENTREPRISE 17/11/2011 Dans le code civil, le contrat d entreprise est nommé «contrat de louage d ouvrage» dans les articles 1779 à 1799. C est un contrat qui oblige à un travail non subordonné,

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

C est quoi l intimidation?

C est quoi l intimidation? C est quoi l intimidation? Définition de l intimidation (Olweus, 1996) : «Un élève est intimidé ou victimisé lorsqu il est exposé de façon répétée et soutenue à des gestes négatifs de la part d un ou de

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'ÊTRE HUMAIN

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'ÊTRE HUMAIN RAOUL VANEIGEM A 354057 DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'ÊTRE HUMAIN De la souveraineté de la vie comme dépassement des droits de l'homme COLLECTION - AMOR FATI. le cherche midi éditeur 23, rue

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Rendez-vous avec un nez!

Rendez-vous avec un nez! Rendez-vous avec un nez! Dans de nombreux esprits, le monde du parfum est une spécialité française. Mais qui sont donc les magiciens qui créent ces élixirs qui nous enivrent? Cette fiche dresse le portrait

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi Vivre avec soi Du même auteur aux Éditions J ai lu Papa, maman, écoutez-moi vraiment, J ai lu 7112 Apprivoiser la tendresse, J ai lu 7134 JACQUES SALOMÉ Vivre avec soi Chaque jour... la vie Les Éditions

Plus en détail

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS Dans des organisations en constante évolution, un manager doit pouvoir devenir une base de sécurité pour l équipe qu il dirige. Il doit pouvoir être une source de

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement 13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement Objectifs : - Savoir identifier les propositions douteuses. - Connaître les critères d'évaluation d'un prestataire de référencement sérieux

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Le relooking de Sabrina

Le relooking de Sabrina Le relooking de Sabrina 29/01/2008 16:45 Sabrina a 27 ans, habite Genk avec son mari et ses 3 enfants (7 ans, 6 ans et 18 mois) et travaille pour les Magasins du monde. Physiquement, elle a les yeux verts,

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Le processus du développement économique

Le processus du développement économique DOUGLASS C. NORTH Prix Nobel d économie Le processus du développement économique Présentation de Claude Ménard Traduit de l anglais par Michel Le Séac h, 2005 ISBN : 2-7081-3397-7 13 Où allons-nous? Le

Plus en détail

COUR D APPEL DE MONS 8 NOVEMBRE 2004, 3 ÈME CH. La Cour d'appel de Mons, 3ème chambre, siégeant en matière correctionnelle, a rendu l'arrêt suivant:

COUR D APPEL DE MONS 8 NOVEMBRE 2004, 3 ÈME CH. La Cour d'appel de Mons, 3ème chambre, siégeant en matière correctionnelle, a rendu l'arrêt suivant: COUR D APPEL DE MONS 8 NOVEMBRE 2004, 3 ÈME CH. La Cour d'appel de Mons, 3ème chambre, siégeant en matière correctionnelle, a rendu l'arrêt suivant: En cause du ministère public et de : H.,, partie civile,

Plus en détail

DESCENT QUEST ( auteur : Mark Thomas )

DESCENT QUEST ( auteur : Mark Thomas ) DESCENT QUEST ( auteur : Mark Thomas ) Référence : http://www.boardgamegeek.com/filepage/45121 Vous y trouverez le fichier PDF en anglais avec les cartes à imprimer. TRADUCTION DES CARTES Page 15/35 LES

Plus en détail

Communication à large spectre

Communication à large spectre Communication à large spectre Facilitateur de contact 10 ans d Expérience & d Expertise 5 Domaines d Activités Intégrés & Complémentaires Conférences, Formations & Conseils o Depuis plusieurs années, les

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

LE HARCELEMENT A L ECOLE

LE HARCELEMENT A L ECOLE 1 05/05/2014 LE HARCELEMENT A L ECOLE l'essentiel : Selon une statistique nationale, un élève sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Pour la moitié ce sont des cas de harcèlement sévère. Le harcèlement

Plus en détail

Gérer les rapports de pouvoir

Gérer les rapports de pouvoir Gérer les rapports de pouvoir Marc Thiébaud Novembre 1995 L'analyse des relations de pouvoir est importante à deux titres au moins: a) Pour développer la coopération que peuvent avoir les autres entre

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

La Responsabilité de l éducateur sportif

La Responsabilité de l éducateur sportif La Responsabilité de l éducateur sportif I / Introduction La pratique sportive engendre des RISQUES et des ACCIDENTS. De nombreux procès surviennent afin de dégager la mise en jeu de la responsabilité

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes.

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes. Introduction L'objectif de mon TIPE est la reconnaissance de sons ou de notes de musique à l'aide d'un réseau de neurones. Ce réseau doit être capable d'apprendre à distinguer les exemples présentés puis

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Navigation dans Windows

Navigation dans Windows Cours 03 Navigation dans Windows Comme je le disais en introduction, notre souris se révèle plus maligne qu'elle n'en a l'air. À tel point qu'il faut apprendre à la dompter (mais c'est très simple, ce

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

S initier aux probabilités simples «Question de chance!»

S initier aux probabilités simples «Question de chance!» «Question de chance!» 29-11 Niveau 1 Entraînement 1 Objectifs - S entraîner à activer la rapidité du balayage visuel. - Réactiver le comptage par addition jusqu à 20. - Développer le raisonnement relatif

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

Courroie de distribution

Courroie de distribution Courroie de distribution Retour : Fiat Bravo Casse moteur suite à la rupture de la courroie de distribution sur les moteurs essence 16 soupapes de 1,6 litres des FIAT (BRAVO, BRAVA, MAREA...), bien avant

Plus en détail

Quand α rencontre π...

Quand α rencontre π... Quand α rencontre π... Namur - jeudi 11 décembre 2014 Frédéric Maes Collectif Alpha Quand α rencontre π... Avant d'être un «briscard»... Je ne suis pas tombé dans la marmite quand j'étais petit. Comment

Plus en détail

Quelles sont les principales difficultés sociales que rencontrent les enfants et les adolescents?

Quelles sont les principales difficultés sociales que rencontrent les enfants et les adolescents? Quelles sont les principales difficultés sociales que rencontrent les enfants et les adolescents? Questions courantes sur la cognition sociale et les capacités des personnes atteintes du SVCF Par le Dr

Plus en détail

En marge de la ville, au cœur de la société : CES QUARTIERS DONT ON PARLE

En marge de la ville, au cœur de la société : CES QUARTIERS DONT ON PARLE CAFE GEOGRAPHIQUE DU 2 FEVRIER 2000 A TOULOUSE : En marge de la ville, au cœur de la société : CES QUARTIERS DONT ON PARLE Débat introduit et animé par Louis CANIZARES (Architecte-Urbaniste) et Marie-Christine

Plus en détail

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs :

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs : Logique dépannage La logique de dépannage dépend d une multitude d aspect, et un de ses aspects que j ai pu constater avec le temps en tant que formateur est que les techniciens industriels apprennent

Plus en détail

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Divorcer ou conduire, il faut choisir Le risque de subir un accident de voiture est multiplié par quatre pendant les périodes de divorce

Plus en détail

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 Rattache pour ordre au procès-verbal de la séance du 8 juillet 1992. Enregistre a la Présidence du Senat le 28 septembre 1992. PROPOSITION DE LOI

Plus en détail

Les enjeux existentiels du dirigeant

Les enjeux existentiels du dirigeant La complexité, tout simplement Les rencontres Trajectives Les enjeux existentiels du dirigeant S accomplir pour mieux diriger la transformation Qui sommes-nous? Un cabinet avec 10 années d expérience et

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

La magie de SVN. Découverte & usage du logiciel

La magie de SVN. Découverte & usage du logiciel La magie de SVN Découverte & usage du logiciel Menu I) SVN, qu'est-ce que c'est? 2) Comment utiliser SVN? 3) Que faire en cas de problème avec SVN? I) SVN, Qu'est-ce? -Un projet impliquant plusieurs personnes

Plus en détail