Le vivant doit-il être réduit à de grands intermédiaires chimiques?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le vivant doit-il être réduit à de grands intermédiaires chimiques?"

Transcription

1 Le vivant doit-il être réduit à de grands intermédiaires chimiques? Martino Nieddu Ce travail qui n'engage que l'auteur, a bénéficié d'une aide de l'agence Nationale de la Recherche portant la référence ANR-09-CP2D-01-01" "Une Approche Economique de l'intégration des dimensions socio-économiques et techniques dans les Programmes de Recherche en Chimie Doublement Verte" dans le programme ANR "Chimie et procédés pour le développement durable") Projet interdisciplinaire impliquant trois équipes de l'université de Reims (48 mois, début oct. 2009) Organisations Marchandes et Institutions (EA 2067) Institut de Chimie Moléculaire de Reims (UMR CNRS) Fractionnement des AgroRessources et Environnement (UMR INRA) Coordinateur : M. Nieddu

2 Communication dans le cadre de l'action Nationale CNRS Quelle place pour la chimie dans une société durable 9-24 octobre 2009, Institut Scientifique de Cargèse Corse Ce travail a bénéficié d'une aide de l'agence Nationale de la Recherche portant la référence ANR-09-CP2D-01-01" ("Une Approche Economique de l'intégration des dimensions socio-économiques et techniques dans les Programmes de Recherche en Chimie Doublement Verte" dans le programme ANR "Chimie et procédés pour le développement durable")

3 Est ce que les technologies qui s'imposent sont les technologies les meilleures (du point de vue du Développement Durable /Chimie/ doublement verte) ou est qu'elles deviennent les meilleures (du point de vue du Développement Durable /Chimie doublement verte) parce qu'elles se sont imposées?

4 Au centre des process des «produits agro-industriels intermédiaires» Thomas, 2008

5 Deux modèles? Une bioraffinerie des champs? articulée à un territoire, des process basés sur les matières premières agricoles locales Un rayon de collecte à optimiser... Une bioraffinerie portuaire? articulée à des sites pétroliers existants des M1ère livrées au cours mondial (re)produire les précurseurs chimiques existants (ex:éthylène)

6

7

8 Une bioraffinerie intégrée?

9

10

11 1. Interpréter les mutations comme une transition vers un nouveau régime socio-technique? La formation d'un nouveau RST est expliquée comme la coévolution (Geels, 2005) : des institutions, des comportements de consommation des artefacts qui sont au centre du régime. Si l on applique ce schéma à la nouvelle chimie biosourcée, Bioraffinerie = artefact principal Elle organise les nouvelles relations intersectorielles entre agriculture et chimie.

12

13

14 1.b - Discuter la transition à partir d'une approche économique? Monde de division du travail, dans lequel les scientifiques jouent un rôle central : Knowledge-Based Bio-Economy (Commis. Europ.) Coordination en univers incertain : des projets scientifiques pour explorer la diversité de voies technico-économiques, Combinaison des logiques de rivalité avec l'intégration de savoirs communs et la recherche de solutions collectives dans les programmes de recherche scientifique. Donc une forme de «concurrence / coopération» formation de patrimoines productifs collectifs.

15 Soussystèmes scientifiques I-C Discuter la transition : Intégrer les dimensions socio-économiques et techniques Développement le long d'une ligne logique interne à une discipline Logique de cohérence scientifique interne Soussystèmes techniques Objets technologiques complexes -nécessité de techn. complémentaires, combinatoires, cumulatives Logiques d'optimisation, mais aussi de compromis entre fonctionnalités Sous-système sociétal Besoins exprimés (ou non) Contestation des systèmes techniques et scientifiques. Logique d'acceptabilité des technologies Soussystèmes économiques Recherche d'appropriabilité Capacités de prod. inemployées Eviter couts de changement Combinaison des logiques de coopération et de concurrence

16 2. Un paradoxe : le développement durable passe par l'intensification... 9 milliards d'hommes à nourrir, mais aussi habiller, chauffer et transporter,... Avec des ressources renouvelables... Pression accrue sur l'environnement Comment faire une intensification écologique? Passé : Développement extensif de l'agriculture industrielle et Agroindustries (utilisent + de capital, d'engrais,... par unité produite)... Des produits, mais aussi des co-produits non désirés... Aujourd'hui : Valoriser les tous co-produits, intensifier...

17 2.b Un exemple de l'intensification : une complémentarité Biocarburants / Agriculture Industrielle

18 Une barrière anthropologique? les produits qui ont franchi la barrière de l'usage industriel peuvent-ils revenir dans l'alimentaire? (cf dans cette école-chercheurs le débat sur la consommation d'eaux recyclées)

19 3. Les «technological expectations» promesses de la «révolution bio-tech»? Le développement du mythe de la «révolution biotech» dès le début des années 1960(*) moteur des espérances technologiques de la chimie biosourcée? Des doutes dans la pharmacie : «the revolutionary model of technological change associated with biotechnology is not supported by empirical evidence» (Hopkins et alii, 2007, Research Policy, Volume 36, Issue 4, May 2007, Pages ) (*) Sharp David H. (1989)- Bioprotein Manufacture : a Critical Assessment, Ellis Horwood -Bud R. (1991) - Biotechnology in the Twentieth Century, Social Studies of

20 Promesses des biotechnologies Maitrise de la carte du métabolisme cellulaire Cycle de Kreps et production d'intermédiaires

21 3.b le programme biotech de déconstruction de la biomasse Valorisation de la plante entière Extraire les sucres contenus dans les celluloses et hémicelluloses, Valoriser les lignines : vers le furfural

22

23 3.c Une stratégie contre intuitive? vaincre la biomass récalcitrance (Himmel et al, 2008 ) «La biomasse a construit de superbes mécanismes pour résister aux assauts des microbes et des animaux sur ses sucres de structures» Les biotechnologies ont alors à répondre à un défi: donner des solutions low cost de traitement de la biomasse, Des procédés plus classiques pour une première génération de bioraffinerie? qui joueraient le rôle de technologies de transition vers la transition?

24 Des process plus classiques de réduction de la biomasse en syngas

25 4. Discuter la logique de substitution terme à terme? Si la bioraffinerie se donne pour tâche de produire les grands intermédiaires de la pétrochimie, Cela aurait des avantages, mettre en forme technologique des produits de substitution, qui permettent de ne pas modifier les comportements de consommation finale de produits tels que les plastiques qui préservent les capacités et logiques de production de l'agriculture industrielle et de la pétrochimie (souvent en renouant avec des intermédiaires connus avant la cheap-oil era ).

26

27 4a' Une stratégies de PA2I : la substitution du pétrole par molécules «plate forme»

28 4.a La bioraffinerie au sens étroit du terme : Un exercice de «Vision du futur» Grands exercices de prospective américains, avec un «argument qui ne se discute pas» : la sécurité nationale des appro en carburants. Consiste à prendre acte de la structure de l'industrie chimique pour organiser la division verticale du travail autour du top 12 des «grands intermédiaires». Possibilité de choix ou resserrement pour assurer des rendements croissants? À discuter à partir de la théorie des d'options réelles? (Avadikyan, Llerena, 2009)

29 (Avadikyan, Llerena, 2009)

30 4b. Un seul paradigme de la raffinerie (du pétrole à la biomasse) ou trois paradigmes utilisant les (vieux) principes de la (bio)raffinerie et de l'usage de la biomasse? Paradigme du travail «en plante entière» Paradigme des transformations de l'amidon à considérer en plus du Paradigme de la raffinerie «comme le pétrole» (qu'aiment les chimistes?) Le passage par les «molécules plate-forme», les «briques» qui permettent de faire de la (vraie?) chimie?

31 4.b.1 Paradigme du travail «en plante entière» Chercher à profiter des qualités des différents composants de la plante, - procédés physiques (compression), physico-chimiques ou thermochimiques jouant sur l'unité du matériau Communication (ex:vegemat ) : traitement jouant de la présence simultanée des fibres (structure), de l'amidon et des protéines (propriétés fonctionnelles thermoplastiques), des lipides (action lubrifiante utile dans les process) et d'additifs fonctionnalisants. Marché actuel : pièce plastique à usage limité dans le temps ; bétons de chanvre, isolants fibres de bois fonctionnalisés Marginal? Dupont rachète un produit de ce type, le «Biomax TPS Renewably Sourced» à la société australienne Plantic pour l'avoir en portefeuille.

32 4b.2 Paradigme des transformations de l'amidon Pétrochemicals / matériaux «statistiques», «amorphes», «linéaires» - vs amidons / matériaux «très organisés», «hyperbranchés», «dotés de capacités d'autostructuration» Fonctionnaliser en économisant l'étape de destructuration en monomères? traitement chimique (par addition d'un réactif)? thermique et mécanique? photochimie comme principe de chimie verte (cf. Albini 2007) ; réticulation et greffage d additifs organiques par traitement sous rayonnement? Produire des composites (Lignostarch : mélange deux polymères naturels, lignines et amidon, la lignine hydrophobant de l'amidon). Marginal? Roquette annonce début 2009 un retour à des polymères fonctionnalisés (programme Gaiahub).

33 Discussion

34 5.A- Raisonner en dessinant des cas extrèmes pour mieux dessiner la gamme des possibles? Synthons pour l'industrie d'aujourd'hui vs nouvelle chimie jouant des propriétés d'auto-organisation du végétal?

35 5.B- Maintenir les options de changement ouvertes? Pas une unité indépendante, mais un site industriel cohérent [Octave et Thomas, (2009):663]. Cohérence = ancrage sur un territoire, en relation à la production locale Sucres Céréales / betterave :Pomacle (Octave & Thomas, 2009), prairie permanente en Autriche, Allem., Danemark (Kamm, 2004), pomme de terre /luzerne aux Pays Bas [Sanders, et alii(2007)], lignocelluloses bois en Suède [Hahn-Hägerdal et alii, (2006)]. Economie de la sierra madre vs variété à organiser et Soutenabilité : Comment éviter le winner take all markets

36 5.C- Plutôt des hybridations de technologies que de voies strictement alternatives? Ce qu'on peut supposer La nécessité d'une recombinaison des technologies Une recherche empirique de complémentarité et de cohérence entre les transfo physicochimiques et les transfo biotech enzymatiques ou microbiennes, (éviter les inhibiteurs pour l'étape suivante produits par les prétraitements ou traitements) Des choix politiques à faire sur l'optimisation «carburant vs sous-produits» ou l'inverse? Conséquence pratiques Sur le type de chimie verte pratiquée, Sur l'orientation des systèmes de recherche, Vers un régime d'innovations environnementales

37 Conclusion Répartir les productions pour faire exister la variété des solutions technologiques : Une économie politique du zonage et des quotas de production? Maintenir ouvertes des voies variées de fractionnement, plutot qu'une raffinerie mimant le pétrole? Une économie politique de l'évaluation de projets fondée sur une grille de stimulation d'innovations de rupture en «chimie doublement verte»? Décider des priorités dans la recherche d'optimisation des routes technologiques : Carburant ou chimie de spécialité? Le marché (si simple) ou une économie administrée (compliquée... comme Reach)?

38 «Dans la Clé à molette, Primo Levi comparait les chimistes à des éléphants aveugles opérant dans un atelier d orfèvrerie.[ ] Leur réalité serait plutôt ce qui réunit et fait discuter ensemble une troupe d éléphants qui bougent et s activent autour d un projet cognitif ou technique commun.» (Bensaude-Vincent, 2005: ) «Car on se conduit pas de la même façon suivant qu on a affaire à une matière, uniforme, stupide et passive ou à des corps faits de matière individualisée, active et douée de capacité à agir.» (Bensaude-Vincent, 2005:228) Bensaude-Vincent B., 2005 Faut-il avoir peur de la chimie? Les empêcheurs de penser en rond/le Seuil, 2005

L INDUSTRIE PAPETIÈRE FACE AU

L INDUSTRIE PAPETIÈRE FACE AU L INDUSTRIE PAPETIÈRE FACE AU DÉVELOPPEMENT DE LA BIORAFFINERIE LIGNOCELLULOSIQUE Dynamiques institutionnelles et perspectives territoriales Clarisse CAZALS (Irstea) Arnaud SERGENT (Irstea) Tina RAMBONILAZA

Plus en détail

DIDIER LEJEUNE. Directeur de la formation professionnelle et du développement RH, UNIDIS LE 19 OCTOBRE 2012 - PARIS

DIDIER LEJEUNE. Directeur de la formation professionnelle et du développement RH, UNIDIS LE 19 OCTOBRE 2012 - PARIS DIDIER LEJEUNE Directeur de la formation professionnelle et du développement RH, UNIDIS Bac Pro procédés de la chimie, de l eau et des papiers-cartons Le 19 octobre 2012 SOMMAIRE L Inter-secteurs Papiers-cartons

Plus en détail

Chimie verte, biotechnologies et bioraffineries en Europe

Chimie verte, biotechnologies et bioraffineries en Europe Chimie verte, biotechnologies et bioraffineries en Europe Daniel THOMAS Président du pôle de compétitivité Industries et Agro Ressources Professeur, UMR CNRS 6022 Génie Enzymatique et Cellulaire Université

Plus en détail

protection du bois - Alternatives à l'utilisation

protection du bois - Alternatives à l'utilisation Développement de méthodes non biocides de protection du bois - Alternatives à l'utilisation des biocides classiques? Philippe GERARDIN, LERMAB, Faculté des Sciences et Technique, Vandoeuvre Site internet:

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Structure de la cellulose

Structure de la cellulose Structure de la cellulose et différentes voies de bioraffinage 21 octobre 2009 Jean-Luc WERTZ Structure de la cellulose 3 niveaux structurels: - moléculaire - cristallin - ultrastructurel 1 Structure moléculaire

Plus en détail

La chimie végétale. Description du contenu de la mallette

La chimie végétale. Description du contenu de la mallette La chimie végétale Description du contenu de la mallette Objectifs, limites Le réchauffement climatique, la fin annoncée des réserves de pétrole, les pollutions tenaces voici le tableau peu reluisant de

Plus en détail

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium)

La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique. Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) La lignine, une molécule d intérêt issue du bioraffinage lignocellulosique Dr Aurore Richel Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (Belgium) Plan de l exposé 1. Contexte : bioraffinage de 2 ème génération

Plus en détail

Quels besoins en forma/on pour assurer les transi/ons agricoles, alimentaires et énergé/ques. Gilles TRYSTRAM/ 10 juin 2015

Quels besoins en forma/on pour assurer les transi/ons agricoles, alimentaires et énergé/ques. Gilles TRYSTRAM/ 10 juin 2015 Quels besoins en forma/on pour assurer les transi/ons agricoles, alimentaires et énergé/ques. Gilles TRYSTRAM/ 10 juin 2015 Un contexte de transi/ons Transi(on agricole (Agroécologie, mais de fait une

Plus en détail

(dossier de presse) la boite rose se met au vert

(dossier de presse) la boite rose se met au vert (dossier de presse) la boite rose se met au vert Oser le sucre pour le sucre Face à la raréfaction des ressources pétrolières, aux impacts environnementaux et à l évolution des attentes consommateurs,

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche Frédéric Ravel et Elisabeth Vergès Direction Générale de la Recherche et de l Innovation Service

Plus en détail

Novamont, un développement dans une logique d économie durable BIODÉGRADABILITÉ ET BIORAFFINERIE UNE APPROCHE GLOBALE

Novamont, un développement dans une logique d économie durable BIODÉGRADABILITÉ ET BIORAFFINERIE UNE APPROCHE GLOBALE Novamont, un développement dans une logique d économie durable BIODÉGRADABILITÉ ET BIORAFFINERIE UNE APPROCHE GLOBALE 1 the living chemistry Débuts de Novamont en 1989 Débuts en 1989 MONTECATINI INDUSTRIE

Plus en détail

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus Journées SFR condorcet Compiègne 8-9 juillet 2015 Projet Hydroseq : UMR FARE-CRRBM Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

Propective technique Les bio-carburants par voie thermochimique une voie d Avenir

Propective technique Les bio-carburants par voie thermochimique une voie d Avenir Propective technique Les bio-carburants par voie thermochimique une voie d Avenir JM Seiler CEA/DEN Grenoble Une production massive de biocarburants C est d abord un problème énergétique C est ensuite

Plus en détail

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011 Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin Mars 2011 Un pôle: c est quoi? Un pôle de compétitivité est un outil de développement économique régional axé sur 5 domaines d activités R&D

Plus en détail

CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D

CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D COMPTE-RENDU CHAMPAGNE ARDENNE ATELIER VALORISATION COMPLETE DU BOIS : NOUVEAUX PRODUITS BOIS IS- CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D Cadrage du thème de travail Périmètre et définition

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

SUCCIPACK - Films PBS - Témoignage Industriel

SUCCIPACK - Films PBS - Témoignage Industriel SUCCIPACK - Films PBS - Témoignage Industriel Présentation Succipack 05 Novembre LEYGATECH en quelques chiffres - 135 personnes - CA de 53 M - 22 000 tonnes d extrusion - 20 lignes d extrusion gonflage

Plus en détail

La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» ---------------

La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» --------------- La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» --------------- A l heure où l activité économique doit prendre en compte la préservation de l environnement, la Picardie et la Champagne

Plus en détail

Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles. S.

Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles. S. Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles S. Guilbert Prof. Montpellier SupAgro, Chargé de mission INRA, DS

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Les questions qui font peur. Les solutions pour agir durablement. Jacques Loyat

Les questions qui font peur. Les solutions pour agir durablement. Jacques Loyat ,/f wí (t ICQ Agricultures du monde Les questions qui font peur Les solutions pour agir durablement Jacques Loyat L I gjwjjmimiii III Sommaire INTRODUCTION 1. LA QUESTION ACRICOLE AUJOURD'HUI i Agricultures

Plus en détail

POLE DE COMPÉTITIVITÉ IAR Industries & Agro-Ressources. L Ecosystème d Innovation de la Bioraffinerie en France

POLE DE COMPÉTITIVITÉ IAR Industries & Agro-Ressources. L Ecosystème d Innovation de la Bioraffinerie en France POLE DE COMPÉTITIVITÉ IAR Industries & Agro-Ressources. L Ecosystème d Innovation de la Bioraffinerie en France LES POLES DE COMPÉTITIVITÉ Le Pôle IAR Territoires: Situé dans le Nord Est de la France,

Plus en détail

Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH. Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech

Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH. Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech Départements SPAB et SVS Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech Un enseignement approfondi en biotechnologie pour former des ingénieurs

Plus en détail

Quelles sont les conditions sociales favorisant les stratégies d'intensification écologique? Petit tour d'horizon international...

Quelles sont les conditions sociales favorisant les stratégies d'intensification écologique? Petit tour d'horizon international... Quelles sont les conditions sociales favorisant les stratégies d'intensification écologique? Petit tour d'horizon international... Véronique LUCAS Angers Entretiens de l'aei 29/10/2010 Mon regard particulier

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie Agronomique Bachelier en Agronomie Spécialisation Secteur 3. Sciences et techniques Domaine 18. Sciences agronomiques et ingénierie Biologique Niveau CFC Bachelier professionnalisant,

Plus en détail

Développement Cliquez et modifiez. Durable. École Centrale Paris Leader, entrepreneur, innovateur. Pascal da Costa 2013 NASA

Développement Cliquez et modifiez. Durable. École Centrale Paris Leader, entrepreneur, innovateur. Pascal da Costa 2013 NASA Développement Cliquez et modifiez Durable titre Pascal da Costa 2013 École Centrale Paris Leader, entrepreneur, innovateur NASA Cours dirigé par : Pascal da Costa Economiste, Maître de Conférences de l

Plus en détail

LA MESTA en quelques mots

LA MESTA en quelques mots LA MESTA en quelques mots La Mesta Chimie Fine développe et fabrique des intermédiaires et des principes actifs à destination des laboratoires pharmaceutiques, ainsi que des produits destinés aux secteurs

Plus en détail

3 ème Forum IAR Industries, Métiers et Formations. Formulaire d engagement. Soyez organisme relais de ce forum interactif. Jeudi 1 er octobre 2015

3 ème Forum IAR Industries, Métiers et Formations. Formulaire d engagement. Soyez organisme relais de ce forum interactif. Jeudi 1 er octobre 2015 3 ème Forum IAR Industries, Métiers et Formations Jeudi 1 er octobre 2015 Université de Technologie de Troyes Soyez organisme relais de ce forum interactif Formulaire d engagement SOMMAIRE Le pôle de compétitivité

Plus en détail

Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale

Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale Communication à la 23 ème CASA, Rabat/Maroc, du 4 au 7 décembre 2013 Par Lassina PARE, Ingénieur statisticien économiste Directeur

Plus en détail

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable Le concept de développement durable est aujourd hui incontournable

Plus en détail

Des carburants à partir de déchets ultimes

Des carburants à partir de déchets ultimes Des carburants à partir de déchets ultimes Association québécoise pour la maîtrise de l énergie Marie-Hélène Lamarre, directrice, Développement des affaires 28 mars 2012 Enerkem 2012. Tous droits réservés

Plus en détail

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I)

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) École Française de Papeterie et des Industries Graphiques Laboratoire LGP2 UMR-CNRS 5518 EFPG, Domaine Universitaire, BP 65, 38402 Saint-Martin-d Hères Cedex

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés :

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : PRESENTATION DE L ORGANISME D ACCUEIL Ressourcer le monde Clients : Collectivités/ Industriels/ Secteur Tertiaire

Plus en détail

Un Bioplastique : Le MATER-BI

Un Bioplastique : Le MATER-BI Un Bioplastique : Le MATER-BI 1 1989 DÉBUT DU PROJET THE LIVING CHEMISTRY Objectifs du projet : A - Intégrer Agriculture, Chimie et Environnement B - Créer de Nouveaux Matériaux : Issus de ressources renouvelables

Plus en détail

ECOSITE: Etat d avancement des travaux

ECOSITE: Etat d avancement des travaux ECOSITE: Etat d avancement des travaux Conseil du développement durable 21 septembre 2009 17/09/09 - Page 1 Plan de la présentation 1. Le groupe de travail Ecosite: genèse et calendrier 2. Projet 1: Ecomat

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Panorama de la chaîne de valeur de la bioraffinerie : compétences et offres de service en région LR

Panorama de la chaîne de valeur de la bioraffinerie : compétences et offres de service en région LR Les Rencontres Qualiméditerranée 2014 Agroressources, bioraffineries et produits biosourcés : saisissons les opportunités! 18 et 19 novembre 2014 - Montpellier Panorama de la chaîne de valeur de la bioraffinerie

Plus en détail

GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION

GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION POTENTIEL DE VALORISATION DES ACQUIS ACTUELS POUR L AFRIQUE DE L OUEST ET LE SAHEL François Tapsoba Champ d analyse Connaissances:

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

UTILISATION CONTEMPORAINE DU CHEVAL DE TRAIT

UTILISATION CONTEMPORAINE DU CHEVAL DE TRAIT Le cheval, UTILISATION CONTEMPORAINE DU CHEVAL DE TRAIT un moteur d insertion écologique, durable, économique, créatif... Une énergie renouvelable. Un brin d Histoire... Les années de Gloire et le déclin.

Plus en détail

Constructeur bois Document professeur

Constructeur bois Document professeur Constructeur bois Document professeur STI2D Mathématiques SVT Physique Chimie Seconde Première Terminale Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Compétences scientifiques

Plus en détail

Description du contenu de la mallette

Description du contenu de la mallette La chimie végétale Description du contenu de la mallette Objectifs, limites Le réchauffement climatique, la fin annoncée des réserves de pétrole, les pollutions tenaces voici le tableau peu reluisant de

Plus en détail

Présentation Institutionnelle. Janvier 2015

Présentation Institutionnelle. Janvier 2015 Présentation Institutionnelle Janvier 2015 ARD est un centre de R&D ouvert Qui sommes-nous? ARD est un centre de R&D ouvert dans le domaine du fractionnement du végétal, des biotechnologies blanches, et

Plus en détail

Quels arguments? Quels usages?

Quels arguments? Quels usages? Les éco-matériaux Quels critères? Quels arguments? Quels usages? Convention du personnel commercial des coopératives HLM Paris Le 25 novembre 2010 Nous utilisons des matériaux depuis la nuit des temps.

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement Une population de neuf milliards d'humains est prévue au XXIème siècle. Nourrir la population mondiale est un défi majeur qui ne peut

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Les modèles d affaires : cœur des stratégies dans les industries de contenu

Les modèles d affaires : cœur des stratégies dans les industries de contenu LES MODÈLES ÉCONOMIQUES DU LIVRE ET LE NUMÉRIQUE 15 JUIN 2010 Les modèles d affaires : cœur des stratégies dans les industries de contenu P-J. Benghozi (Ecole polytechnique CNRS) Pierre-Jean.Benghozi@polytechnique.edu

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Le conseil en développement durable Un boom en voie de maturation?

Le conseil en développement durable Un boom en voie de maturation? Le conseil en Un boom en voie de maturation? Auteurs : Rodolphe Deborre Directeur Construction Positive Le 12 juin 2007 Je suis ou j étais un consultant en 2003-2006: SymbioseS Conseil opérationnel en

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques

Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques Pédologie - Science des Sols Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques L enseignement universitaire? La pédologie, science des sols? Une discipline

Plus en détail

Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie

Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie Stratégie de spécialisation intelligente de la Wallonie Juillet 2015 DIRECTION DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE Florence HENNART Plan Spécialisation intelligente en Wallonie : processus et fondements Stratégie

Plus en détail

Les plastiques c'est aussi bio!

Les plastiques c'est aussi bio! Collège Plan du Loup 35 allée Alban Vistel 69110 St Foy Lès Lyon Coudeville Emeric Contamin Paul 3 2 Les plastiques c'est aussi bio! Voyage dans le monde des bio-plastiques Information importante avant

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail

FINANCEMENT DE L INNOVATION - 06 Juin 2013

FINANCEMENT DE L INNOVATION - 06 Juin 2013 FINANCEMENT DE L INNOVATION - 06 Juin 2013 Réformes suite à la Loi de finances 2013 Arnaud UFLONT - Consultant en financement de l innovation Crédit d Impôt Recherche Depuis 2008, il est devenu la première

Plus en détail

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service ASA-Advanced Solutions Accelerator Partenaire informatique des Laboratoires de Recherche 100lims Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service Parce que vous cherchez

Plus en détail

LES BIOPLASTIQUES. Matériaux biodégradables et applications industrielles

LES BIOPLASTIQUES. Matériaux biodégradables et applications industrielles LES BIOPLASTIQUES Matériaux biodégradables et applications industrielles MATÉRIAUX BIO-SOURCÉS Une origine végétale : (partiellement ou totalement) Les sources principales Céréales (maïs, blé ) la plante

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts

Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts Plateforme de développement des agromatériaux fibres végétales Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts Connaître le potentiel matériau Adapter sa production aux besoins de l industrie

Plus en détail

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014)

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) Calendrier de la Session de Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) 1 ère Année LA Protection de l Environnement (1 ère PE) Pollution Marine Math Chimie Générale Biologie Cellulaire Microbiologie Génétique Biologie

Plus en détail

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique

Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique L irrésistible ascension du capitalisme académique 18-19 avril 2013 Autonomie et fragilités de la recherche académique Financements sur projet et reconfigurations du travail scientifique Julien Barrier

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Le Centre de Formation de la Plasturgie organise 6 rencontres thématiques

Plus en détail

Emploi : Causes et conséquences des tendances futures

Emploi : Causes et conséquences des tendances futures Emploi : Causes et conséquences des tendances futures Horizon 2020 30 50 Impact sur la Métropole lilloise Les prix se font ailleurs (1) Libéralisation de la PAC Mondialisation - Doha Les marchés régulent

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Quelles nouveautés s?

Quelles nouveautés s? Les PME dans le 7ème 7 PCRD Quelles nouveautés s? au service de l entrepreneur «Les PME dans le 7ème PCRD. Quelles nouveautés?» - Michel Ganoote 23/01/07 CNRS Paris www.oseo.fr Présentation du 7ème 7 PCRD

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE (C.N.T.P.P) Présentée

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences 1. Introduction La complexité des systèmes techniques est telle que, sans outils de représentations abstraites et progressivement enrichies, les intervenants d un projet auraient de nombreuses difficultés

Plus en détail

Portrait du Groupe Roquette

Portrait du Groupe Roquette Portrait du Groupe Roquette «Servir les femmes et les hommes en offrant le meilleur de la nature» Vision Devenir, sur des marchés identifiés, un acteur leader à l échelle mondiale en solutions et produits

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

Les filières biosourcées et le marché de la rénovation énergétique du bâti. Démarches en région Lorraine

Les filières biosourcées et le marché de la rénovation énergétique du bâti. Démarches en région Lorraine Réunion technique de présentation des modalités d aides en faveur de la rénovation énergétique des logements sociaux 29 avril 2015 Les filières biosourcées et le marché de la rénovation énergétique du

Plus en détail

Freins et opportunités du développement d une filière pleine d avenir. 20/11/2014 Midi de la Biomasse - Valbiom / Jérôme BRETON

Freins et opportunités du développement d une filière pleine d avenir. 20/11/2014 Midi de la Biomasse - Valbiom / Jérôme BRETON Freins et opportunités du développement d une filière pleine d avenir OPPORTUNITÉS Efficience et chaleur Cogénération 30 à 40 % élec. et 60 à 70 % chaleur et pertes Chaleur difficile à valoriser : efficience

Plus en détail

La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité

La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité Xavier Poux, Jean-Baptiste Narcy, Blandine Ramain AScA Laurent Godé, Anne Philipczyk, Anne Vivier, PNRL Séminaire final DIVA 2 5-7 avril

Plus en détail

MOOC ÉNERGIES RENOUVELABLES PROGRAMME. SEMAINE 1 La transition énergétique. Contexte. Coût des ENR

MOOC ÉNERGIES RENOUVELABLES PROGRAMME. SEMAINE 1 La transition énergétique. Contexte. Coût des ENR MOOC ÉNERGIES RENOUVELABLES PROGRAMME Xavier PY, professeur à l'université Perpignan Via Domitia, est le référent scientifique de ce MOOC Énergies renouvelables. Cela signifie que les thématiques des 8

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie

DOSSIER DE PRESSE. Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie DOSSIER DE PRESSE Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques

Plus en détail

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles.

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. IAR Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. Agromatériaux, Biocarburants Avancés, Biomolécules, Ingrédients La ressource végétale au cœur des innovations

Plus en détail

La tour de l'énergie. Plan du cours Page 1 ÉLÈVES D'ÉCOLE PRIMAIRE. Pétrole et gaz naturel, pages 46-47, 48-49. Thème

La tour de l'énergie. Plan du cours Page 1 ÉLÈVES D'ÉCOLE PRIMAIRE. Pétrole et gaz naturel, pages 46-47, 48-49. Thème Plan du cours Page 1 Thème Matières premières issues du pétrole Matériel 400 ml de lait à 2 % 100 ml de vinaigre Source Pétrole et gaz naturel, pages 46-47, 48-49 Objectif Les élèves apprendront qu'il

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Matériaux

SOMMAIRE Thématique : Matériaux SOMMAIRE Thématique : Matériaux Rubrique : Connaissances - Conception... 2 Rubrique : Essais... 7 Rubrique : Matériaux...11 1 SOMMAIRE Rubrique : Connaissances - Conception Connaître les matières plastiques...

Plus en détail

CTI Plasturgie et Composites Assemblée Générale ALLIZE PLASTURGIE Languedoc Roussillon

CTI Plasturgie et Composites Assemblée Générale ALLIZE PLASTURGIE Languedoc Roussillon CTI Plasturgie et Composites Assemblée Générale ALLIZE PLASTURGIE Languedoc Roussillon Alès, 24 juin 2014 Le constat de départ 1 Un défi majeur d innovation Renforcer la valeur ajoutée des produits transformés

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole

Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole Titre : Les carburants verts, moteurs de la croissance après le pétrole Présenté par : Dino Mili Vice-président, Développement des affaires Enerkem Mots clés : Éthanol de seconde génération Gaz à effet

Plus en détail

Moissonner l Energie avec les Fertilisants

Moissonner l Energie avec les Fertilisants Moissonner l Energie avec les Fertilisants L Agriculture produit de l'énergie et capte du CO 2 atmosphérique. Les Fertilisants améliorent grandement cet effet. European Fertilizer Manufacturers Association

Plus en détail