Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Laurence DAVAINE Setra / CTOA"

Transcription

1 Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30

2 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ M (contrainte) 2 / 30

3 Méthodes d analyse (définition dans l EC0) 1 er ordre 2 nd ordre (structure déformée) Linéaire (matériau) Non linéaire (matériau) σ σ ε ε => Possibilité d utiliser les Eléments Finis 3 / 30

4 Modèles d analyse globale Actions sur la structure Modèles d analyse globale Géométrie de la structure Hypothèses sur résistance en section loi de comportement du matériau effet des déplacements Analyse élastique ou Analyse plastique Analyse au premier ordre ou Analyse au second ordre 4 / 30

5 Analyse globale Premier ou second ordre? Analyse au second ordre nécessaire si α cr = F cr / F ELU 10 Déformée sous chargement ELU Flambement des arcs Mode I α cr = 3.01 Flambement des arcs Mode II α cr = / 30

6 Analyse globale Définition des imperfections (si second ordre) Contraintes résiduelles Défaut de planéité = imperfections de structure = imperfections géométriques Imperfections géométriques «équivalentes» Exemple pour l imperfection locale en arc d une poutre de longueur L 6 / 30

7 Analyse globale Élastique ou plastique? Élastique (avec ou sans redistribution) Plastique (uniquement pour les poutres dont la section est de classe 1) rigide-plastique (application des théorèmes de l analyse limite) élastique-parfaitement plastique (rotules plastiques et calcul pas à pas) élasto-plastique ( E.F. : zones plastiques) 7 / 30

8 Classification des sections selon l EC3 L EC3 définit quatre classes de section. La classe de section dépend de : l élancement de chaque élément de plaque qui compose la section (défini par son rapport largeur à épaisseur) de l amplitude et de la distribution des contraintes de compression 8 / 30

9 Classification des sections selon l EC3 Les sections laminées ou reconstituées peuvent être considérées comme des assemblages de plaques élémentaires. Ces plaques élémentaires peuvent être soit appuyées sur un bord (paroi en console), soit sur deux bords (paroi interne). 1 bord 2 bords 1 bord 2 bords âme 2 bords âme âme Profil laminé semelle Profil creux semelle Profil reconstitué semelle 9 / 30

10 Classification des sections selon l EC3 Exemple d une âme fléchie 4 c / t > 124ε Plastique Élastique 10 / 30

11 Classification des sections selon l EC3 Quatre classes de section M Ed Cl.1 M pl M el Cl.3 Cl.2 Cl.4 1 P θ θ M Ed 11 / 30

12 Classification des sections selon l EC3 Section de classe 1 Modèle Capacité de rotation M/M pl M/M pl 1 voilement local 1 φ/φ pl 1 φ u /φ pl φ rot /φ pl diagramme «plastique» des contraintes en section 12 / 30

13 Classification des sections selon l EC3 Section de classe 2 Modèle Capacité de rotation M/M pl M/M pl 1 1 voilement local φ/φ pl 1 φ rot /φ pl diagramme «plastique» des contraintes en section 13 / 30

14 Classification des sections selon l EC3 Section de classe 3 M M pl M el Modèle voilement local M/M pl 1 Capacité de rotation φ 1 φ rot /φ pl f y diagramme «élastique» des contraintes en section 14 / 30

15 Classification des sections selon l EC3 Section de classe 4 M M pl M el Modèle voilement local M/M pl M el /M pl 1 Capacité de rotation φ 1 φ rot /φ pl diagramme «élastique» des contraintes en section Réduction de l aire brute de l élément à une aire efficace p 15 / 30

16 CLASSE 1 sections pouvant former une rotule avec capacité de rotation requise pour une analyse globale plastique bâtiment CLASSE 2 sections pouvant atteindre avec capacité de rotation limitée M pl,rd CLASSE 3 sections pouvant atteindre M el,rd CLASSE 4 sections voilant avant d atteindre Mel,Rd 16 / 30

17 Comportement d un pont mixte continu Charge q répartie Classe 1 en travée Cl. 3 ou 4 sur pile Fissuration du béton sur pile 1 2 Plastification de l acier en travée L analyse globale d un pont mixte est linéaire élastique avec prise en compte de la fissuration sur appui interne. 17 / 30

18 Analyse globale fissurée 1 Calcul des contraintes σ b dans la dalle sous combinaison ELS caractéristique à partir d une analyse non fissurée Si zones où σ b < - 2 f ctm, on tient compte de la fissuration en négligeant la résistance du béton dans ces zones. EI 1 EI 2 EI 1 EI 1 = inertie mixte non fissurée (acier + béton comprimé) EI 2 = inertie mixte fissurée (acier + armatures) 18 / 30

19 Analyse globale fissurée 1 Méthode simplifiée possible si : - pas de précontrainte - L min /L max >0,6 EI 2 0,15 (L 1 + L 2 ) A s L 1 L 2 EI 1 A c = 0 Dans les zones EI 2 : béton tendu négligé prise en compte des armatures 19 / 30

20 Plastification 2 Prise en compte de la plastification à mi-portée si : Classe 1 ou 2 à mi-portée (et M Ed > M el,rd ) Classe 3 ou 4 sur appui L min /L max < 0,6 L max L min Classe 1 ou 2 Analyse non linéaire (éléments finis par exemple) ou Analyse linéaire élastique avec en zone M>0 M Ed < 0,9 M pl,rd Classe 3 ou 4 20 / 30

21 Calcul des caractéristiques mécaniques Coefficient d équivalence, Homogénéisation acier-béton a.n.e béton seul Largeur efficace b eff a.n.e mixte a.n.e acier seul compression traction n 0 = E E a cm et ( ) n = n. 1 + ψ φ L 0 L t Φ(t)= Φ(t-t 0 ) fonction de fluage définie par l EC2 avec : t = âge du béton à l instant considéré t 0 = âge du béton lors de l application du chargement Charges permanentes Retrait A mixte Dénivellations d appui = A + acier A n ψ ψ ψ béton L L L = 1,1 = 0,55 = 1,5 21 / 30

22 Traînage de cisaillement Origine Concerne les poutres dont la largeur b f de la semelle n est pas négligeable devant la portée L Non conservation de la planéité des sections au cours de leur déformation élastique Exemple : T en flexion σ xx Décalage («lag») de déformation des fibres longitudinales extérieures sur la fibre centrale (σ max ) => cisaillement («shear») dans les ailes de la semelle 22 / 30

23 Traînage de cisaillement Cas des ponts Dalle béton EN (très proche des largeurs participantes de la circulaire 81-63) Membrure métallique EN Cas des dalles orthotropes et des fonds de caisson Non traité par la réglementation française Traitement différent à l ELS (β) et à l ELU (β κ ) 23 / 30

24 Traînage de cisaillement Concept de largeur efficace s pour une dalle en béton B A N J O L M C Répartition des contraintes longitudinales D b eff b v Allure de la déformée de cisaillement 24 / 30

25 NE PAS CONFONDRE! Voilement (classe 4) Traînage de cisaillement Déformation au 2 ème ordre hors du plan largeur efficace p (plate buckling) σ xx σ xx Elasticité 1 er ordre sans déformation hors plan largeur efficace s (shear lag) 25 / 30

26 Synthèse : Analyse globale d un pont mixte analyse globale élastique linéaire fissuration de la dalle en béton traînage de cisaillement (Le/8 constant par travée à partir des connecteurs pour la dalle) voilement des plaques négligé (sauf si l aire efficace p d un élément 0.5 aire brute ) 26 / 30

27 Définition de l analyse des sections Calcul de la résistance des sections : - pour chaque type de sollicitation M,V - pour l interaction M+V En tenant compte des risques d instabilités : - voilement de plaque sous M (classe 4) - voilement de plaque sous V + interactions - flambement de poutre - déversement de poutre 27 / 30

28 Instabilités dans EC 3/4 Méthode générale 1- Développements théoriques Charge critique linéaire élastique pour l instabilité étudiée Modèle de résistance si aucun risque d instabilité α = cr α = ult F F cr ELU F F ult ELU χ = Élancement réduit F F Rk pl λ = α α ult cr Calcul de la résistance 2- Essais (nuages de points F ult / F pl 3- Détermination de la résistance F χ F Rk y FEd FRd = = γ γ Facteur partiel : γ M1 = 1.1 M1 M1 pl ) Calibrage d une courbe de réduction ( ) χ (ou ρ ) = f λ 1.0 λ 28 / 30

29 Analyse des éléments Flambement N Ed N b,rd avec N b,rd = f χ A γ y M1 et A = A si section de classe 1, 2 ou 3 brute A = A si section de classe 4 eff Coefficient de flambement (χ) 1,2 1 0,8 0,6 0,4 0,2 d c b a a ,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 1,4 1,6 1,8 2 élancement réduit ( λ ) 29 / 30

30 Analyse des éléments Flambement Tableau de sélection des courbes de flambement type de section droite limites axes de flamb. S235 S275 S355 S420 S460 h profils laminés t f y b z z y h/b > 1,2 t f 40 mm 40 mm < t f 100 mm 40 mm < t f 100 mm h/b 1,2 t f 100 mm t f > 100 mm t f > 100 mm y-y z-z y-y z-z y-y z-z y-y z-z a b b c a c d d a 0 a 0 a a a a c c 30 / 30

31 31 / 30

Classification des poutres mixtes

Classification des poutres mixtes Classification des poutres mixtes 1 2 Classification des sections Moment négatif (semelle) (limites pour c/t) ε = 2 235 N/mm f y 3 Classification des sections Moment négatif (âme) (limites pour c/t) ε

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SECTIONS

CLASSIFICATION DES SECTIONS CLASSIFICATION DES SECTIONS Les sections de profilés laminés ou soudés peuvent être considérées comme un assemblage de parois distinctes; des parois internes ; des parois «en console» ; En console Internes

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

POUTRES MAINTENUES LATERALEMENT

POUTRES MAINTENUES LATERALEMENT POUTRES AINTENUES ATERAEENT es poutres empêchées de se déplacer latéralement sont dites: «maintenues latéralement» Ces poutres ne sont pas affectées par le flambement hors du plan de leur semelle comprimée

Plus en détail

ELEMENT FLECHI : Déversement

ELEMENT FLECHI : Déversement ELEMENT FLECHI : Déversement Données Poutre IPE330 uniformément chargée, bi-articulée, et maintenue latéralement aux 2 extrémités. Facteur de sécurité ELU γ G =1.35, γ Q =1.5 γ M0 =1, γ M1 =1 Longueur

Plus en détail

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany

Plus en détail

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS Projet SKILLS RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître la méthodologie de vérification des barres aux instabilités (flambement, déversement) Connaître le domaine

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2012

Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Le guide méthodologique m Eurocodes 3 et 4 Application aux ponts routes mixte acier-béton Tome II Damien CHAMPENOY - CETE de l Est Noël ROBERT - Sétra 10 mai 2012

Plus en détail

RESISTANCE A LA TRACTION

RESISTANCE A LA TRACTION RESISTANCE A LA TRACTION Si cas idéal : NEd N trd - effort centré sur section transversale, - assemblages (sans trou) smétriques, σ Contraintes de traction uniformes NtRd NplRd A.f/γ 0 avec A aire de la

Plus en détail

ELEMENTS TENDUS. Types de sections utilisées : Pour treillis, contreventements, suspentes,...

ELEMENTS TENDUS. Types de sections utilisées : Pour treillis, contreventements, suspentes,... ELEMENTS TENDUS Principe de dimensionnement : choisir une section transversale de l élément pour que : NtRd NEd ; attention à l assemblage (trous, excentricité, )! Types de sections utilisées : Pour treillis,

Plus en détail

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE Réf. document : SX01a-FR-EU Page 1 de Réf. Eurocode Réalisé par Mladen Lukic Date Janvier 006 Vérifié par Alain Bureau Date Janvier 006 Cet exemple donne les détails de la vérification conformément à l'en

Plus en détail

Introduction à l Eurocode 3

Introduction à l Eurocode 3 Code EC3/0 - Niveaux I et II Introduction à l Eurocode 3 Les objectifs de ce module sont : - d appréhender le contenu des principales parties de l EN 1993, l esprit des nouvelles règles et, en particulier,

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006

Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006 Affaire n Feuille sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 EXEMPLE DE CALCUL N CALCUL D UNE SECTION EN C À BORDS TOMBÉS Dimensionner

Plus en détail

Exemple d application du EN : Poutre mixte

Exemple d application du EN : Poutre mixte Exemple d application du EN 1994-1: Poutre mixte P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany 1 OBJECTIF Il s agit de vérifier la résistance au

Plus en détail

Damien CHAMPENOY. Conception. La conception générale et détaillée des ponts mixtes. CETE de l Est / D.O.A

Damien CHAMPENOY. Conception. La conception générale et détaillée des ponts mixtes. CETE de l Est / D.O.A Conception La conception générale et détaillée des ponts mixtes Damien CHAMPENOY CETE de l Est / D.O.A Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire

Plus en détail

Association Béton-Acier: Le Béton Armé

Association Béton-Acier: Le Béton Armé Séminaire sur le thème: «Le Béton Armé: Armatures et Béton» Association Béton-Acier: Le Béton Armé Karim Miled Maître Assistant, ENIT Le 25 novembre 2008 1 Béton Bonne résistance à la compression Résistance

Plus en détail

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement Application BAEP Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement On considère un poteau carré de 6 cm de côté en béton C5. Les efforts à l ELU qui s appliquent sur ce poteau sont N = 3,MN et M

Plus en détail

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement ELEMENTS COMPRIMES : Flambement Exposé de la méthode de vérification des éléments soumis au flambement simple. Exemple d'application pour une section en profilé laminé de classe 1. Dans un premier temps,

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. PROGRAMME DE CALCUL DE SECTIONS QUELCONQUES EN BÉTON ARMÉ EN FLEXION SIMPLE OU COMPOSÉE EN ÉTAT-LIMITE ULTIME... 7 3.1 Actions et combinaisons

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 7 LES SECTIONS SOUISES A L EFFORT TRANCHANT Section 7.1 L introduction 7.1.1 La notion de contrainte de cisaillement 7.1.2 La vérification des contraintes 7.1.2.1

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

INTRODUCTION A L EC3

INTRODUCTION A L EC3 INTRODUCTION A L EC3 L EC1993.1.1 = directives pour la vérification des sections et des éléments dans les bâtiments ; Calculs aux états limites avec la méthode des coefficients partiels sur base de combinaisons

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail

Nom Affaire. Rédigé par PTY/AAT Date Janv. 2006

Nom Affaire. Rédigé par PTY/AAT Date Janv. 2006 Affaire n VALCOSS Page sur 9 Rév. A P.O. Box 000, FI-0044 VTT Tel. +358 0 7 Fax +358 0 7 700 Exemple 3 Ferme en treillis constituée de profils Rédigé par PTY/AAT Date Janv. 006 RFCS Vérifié par MAP Date

Plus en détail

COMPARAISON DE L EUROCODE 3 ET L AISC-LRFD CONSTRUCTION MÉTALLIQUE PAR NICOLAS GARCHET. Projet de Fin d Etudes. INSA de Strasbourg

COMPARAISON DE L EUROCODE 3 ET L AISC-LRFD CONSTRUCTION MÉTALLIQUE PAR NICOLAS GARCHET. Projet de Fin d Etudes. INSA de Strasbourg COMPARAISON DE L EUROCODE 3 ET L AISC-LRFD CONSTRUCTION MÉTALLIQUE PAR NICOLAS GARCHET Elève ingénieur de 5ème année Projet de Fin d Etudes Spécialité Génie Civil INSA de Strasbourg Strasbourg, Alsace

Plus en détail

Béton armé et précontraint I INSTABILITE ELASTIQUE. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 5 1

Béton armé et précontraint I INSTABILITE ELASTIQUE. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 5 1 Béton armé et précontraint I INSTABILITE ELASTIQUE Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 5 1 Sommaire DISPOSITIONS DE DETAIL HAUTEUR DE FLAMBEMENT IMPERFECTIONS

Plus en détail

LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE

LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE Projet SKILLS LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE OBJECTIFS DU MODULE Analyse structurale élastique incluant les effets du second ordre et les imperfections Procédure de calcul des

Plus en détail

Pont mixte acier-béton

Pont mixte acier-béton Pont mixte acier-béton 1 Morphologie caissons 2 Morphologie bi-poutres 3 Morphologie bi-poutres Les ponts métalliques "bipoutres mixtes" sont constitués : de deux poutres métalliques en I, généralement

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

II - 14 Instabilités

II - 14 Instabilités II - 14 Instabilités Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 9 septembre 6 Motivation Instabilité par flambement (élastique) par divergence, par bifurcation calcul de la charge critique eulérienne Tpes d

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 3 LES SECTIONS SOUMISES A L EFFORT NORMAL Section 3.2 L effort de compression centrée 3.2.1 Le calcul de la résistance 3.2.1.1 le comportement élastique 3.2.1.2 le

Plus en détail

Chapitre 8. Calcul des flèches de poutres. 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-2. Méthode de calcul 2- Valeurs limites des flèches

Chapitre 8. Calcul des flèches de poutres. 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-2. Méthode de calcul 2- Valeurs limites des flèches Calcul des flèches de poutres 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-. Méthode de calcul - Valeurs limites des flèches 71 CALCUL DES FLECHES DE POUTRES 1- EVALUATION DES FLECHES 1-1. Principe :

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

Flexion des poutres en béton précontraint

Flexion des poutres en béton précontraint Flexion des poutres en béton précontraint Aspects réglementaires Présentation : comportement d une poutre précontrainte de la mise en tension jusqu à la rupture. Exemple : poutre rectiligne à plan moyen

Plus en détail

Cours de béton armé 14: Flambement

Cours de béton armé 14: Flambement Cours de béton armé 14: Flambement BAC3 - Helmo -Gramme 1 Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Effet du second ordre = Effets induits par la déformation de la structure Compression centrée d

Plus en détail

MA1 COURS DE CHARPENTE METALLIQUE

MA1 COURS DE CHARPENTE METALLIQUE 1 OURS DE HRPETE ETLLIQUE FORULIRE ISTITUT HEES GRE Ir. Jacques Dehard Proesseur 1. UES DES IERS DE STRUTURE 1. Produits laminés à chaud en acier de construction non allié 1.3 Produits laminés à chaud

Plus en détail

Exemple: Analyse élastique d'un portique simple en PRS

Exemple: Analyse élastique d'un portique simple en PRS OTE DE ALUL Ré. document SX00 Page de 0 Exemple : Analse élastique d'un portique simple en PRS Ré. Eurocode E 99-- Rédigé par Arnaud Lemaire Date Jan 006 Vériié par Alain Bureau Date Jan 006 Exemple: Analse

Plus en détail

Béton armé et précontraint - Approfondissement ETUDE D UNE PILE DE GRANDE HAUTEUR

Béton armé et précontraint - Approfondissement ETUDE D UNE PILE DE GRANDE HAUTEUR Béton armé et précontraint - Approfondissement ETUDE D UNE PILE DE GRANDE HAUTEUR Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.3 CALCUL D UNE PILE AU SECOND ORDRE SELON L EC2 1. PRESENTATION DE

Plus en détail

Essais de caractérisation

Essais de caractérisation Essais de caractérisation I. Essai de traction et de compression I.1. Essai de traction II. III. IV. I.. Essai de compression Essai de flexion et de torsion II.1. Essai de flexion II.. Essai de torsion

Plus en détail

des structures en béton

des structures en béton E U R O C O D E 2Calcul des structures en béton Guide d application Jean-Marie Paillé Calcul des structures en béton Dans la même collection Eurocode 2 J. Ro u x. Pratique de l eurocode 2 (tome 1), G12044.

Plus en détail

JOURNÉES OUVRAGES D ART

JOURNÉES OUVRAGES D ART LILLE - 16 ET 17 JUIN 2010 Thèmes abordés J. Berthellemy / Sétra 1. Information concernant les programmes de recherche européens Precobeam et Intab 2. Utilisation des éléments finis pour caractériser la

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...5 1.1 Objet...5 1.2 Domaine d application...5 1.3 Contenu et utilisation...9 1.4 Conception de la fondation, vérification du sol et résistance des fixations dans

Plus en détail

ÉTUDE BIBLIOGRAPHIQUE

ÉTUDE BIBLIOGRAPHIQUE NUVI TRVUX SPECIUX 92 cours Vitton 69006 LYON (France) Tél. : 04.72.14.44.90 - Fax. : 04. Page : 1 / 49 ÉTUDE BIBLIOGRPHIQUE Etat de l art de la Construction Mixte cier-béton En vue de l étude d une enceinte

Plus en détail

Affaire n Page 1 sur 7 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Oct Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006

Affaire n Page 1 sur 7 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Oct Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006 Affaire n Page 1 sur 7 Rév B, Route de Limours Tel : + (0)1 0 85 5 00 Fax : + (0)1 0 5 75 8 Rédigé par IR Date Oct. 00 Vérifié par FH/NB Date Oct. 00 Révisé par MEB Date Avril 006 EXEMPLE DE CALCUL N 6

Plus en détail

Éléments à parois élancées soumis à des efforts combinés de flexion et de compression à haute température

Éléments à parois élancées soumis à des efforts combinés de flexion et de compression à haute température Éléments à parois élancées soumis à des efforts combinés de flexion et de compression à haute température 1 ère journée technique ISMANS-EFECTIS sur les méthodes avancées de la résistance au feu des structures

Plus en détail

Table des matières. Page i

Table des matières. Page i Manuel de vérification MNPHI Table des matières Table des matières Introduction 1 Brève description 1 Organisation du manuel 1 Exemple 1 Poutre en béton armé simplement appuyée 2 Description 2 Données

Plus en détail

Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie - procédure détaillée

Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie - procédure détaillée Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge Ces organigrammes concernent la vérification de la résistance de calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie,

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 5 LES SECTION SOUMISES À LA FLEXION COMPOSÉE Section 5.1 Les bases du dimensionnement Tour CN, Toronto, Canada 5.1.1 les principes du calcul 5.1.1.1 La description

Plus en détail

CENTRE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES ET TECHNIQUES

CENTRE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES ET TECHNIQUES CENTRE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES ET TECHNIQUES DÉPARTEMENT GENIE CIVIL UNIVERSITE BLAISE PASCAL - CLERMONT-FERRAND 2 ² CONSTRUCTION METALLIQUE Généralités & Modélisation Jean-Pierre MUZEAU Septembre 2010

Plus en détail

BTS TRAVAUX PUBLICS SAVOIRS TECHNOLOGIQUES ASSOCIES: MECANIQUE DES STRUCTURES

BTS TRAVAUX PUBLICS SAVOIRS TECHNOLOGIQUES ASSOCIES: MECANIQUE DES STRUCTURES MECANIQUE THEORIQUE 1 - STATIQUE 1.1 Equilibre des structures 1.2 Etude des liaisons 1.3 Statique graphique 2 - CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES D UNE SECTION Déterminer l ensemble des actions mécaniques

Plus en détail

BTS BATIMENT MECANIQUE ET TECHNOLOGIE DES STRUCTURES

BTS BATIMENT MECANIQUE ET TECHNOLOGIE DES STRUCTURES BTS BATIMENT MECANIQUE ET TECHNOLOGIE DES STRUCTURES NOTIONS - CONCEPTS Modélisation des structures - Actions mécaniques - Liaisons externes et internes LIMITES DE CONNAISSANCES - Identifier la nature

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

Affaire Gradins Cie LARDENOIS NOTE DE CALCULS N 001A

Affaire Gradins Cie LARDENOIS NOTE DE CALCULS N 001A Affaire 10-005 Gradins Cie LARDENOIS NOTE DE CALCULS N 001A 1 I. PRELIMINAIRES...3 I.1 OBJET...3 I.2 DOCUMENTS DE REFERENCE UTILISES...3 II. DESCRIPTION DU SYSTEME...3 III. HYPOTHESES...3 III.1 CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées

Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées Problèmatique : Comment calculer la flèche du pont au niveau classe préparatoire? 1. Présentation du contexte et du rôle de l étude 1.1. Le contexte

Plus en détail

CALCUL DES VOILES définition géométrique

CALCUL DES VOILES définition géométrique CALCUL DES VOILES définition géométrique Notation EC2 pour les voiles (Figure 12.1 12.6.1) l w < 3b l w < 3 b ou b > 4h w h w b > 4h w Méthodologie de calcul d un voile a. Cas des voiles en compression

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET...3

SOMMAIRE 1. OBJET...3 SOAIRE 1 SOAIRE 1. OBJET...3 2. DOAINE D APPLICATION...5 2.1 Généralités...5 2.2 Profilés à section en I ou H...6 2.3 Profils creux carrés ou circulaires...6 3. ÉTABLISSEENT DES TABLEAUX...9 3.1 Généralités...9

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE. Ouvrages en béton armé

AIDE-MÉMOIRE. Ouvrages en béton armé AIDE-MÉMOIRE Ouvrages en béton armé Pierre Guillemont AIDE-MÉMOIRE Ouvrages en béton armé 4 e édition Graphisme de couverture : Nicolas Hubert Photo de couverture : Fotolia.com Dunod, 1997, 2006, 2009,

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE NOTE DE CALCUL MUR EN AILE A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Hauteur totale Cohésion Coefficient de poussée de terre Angle de frottement interne Parement lisse Différence épaisseur du voile Poids volumique des

Plus en détail

Cours de Projet de Pont Actions thermiques. cours de projet de pont - actions 1

Cours de Projet de Pont Actions thermiques. cours de projet de pont - actions 1 Cours de Projet de Pont Actions thermiques cours de projet de pont - actions 1 NF EN 1991 - Eurocode 1 Actions sur les structures Partie 1-5 : Actions thermiques cours de projet de pont - actions 2 Section

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 2 Pratique de l eurocode 2 E U R O C O D E Guide d application Jean Roux Afin d harmoniser les règles de conception des structures en béton entre les états membres de l Union européenne, les règles de

Plus en détail

Conception et calcul des poutres de plancher mixte à l'elu. Sommaire :

Conception et calcul des poutres de plancher mixte à l'elu. Sommaire : Chapitre I: Conception et calcul des poutres de planchers mixtes à l'elu Chapitre I: Conception et calcul des poutres de plancher mixte à l'elu Sommaire : - 1. Généralités - 2. Coefficients partiels de

Plus en détail

Mécanique du Solide et des Matériaux

Mécanique du Solide et des Matériaux Mécanique du Solide et des Matériaux Examen du 7 février 006 : 13h30 17h00 Promotion 13 Avertissement La plupart des résultats étant donnés dans les énoncés, la notation tiendra compte de la qualité des

Plus en détail

1 Evaluation de connaissances

1 Evaluation de connaissances Correction de l examen de Mécanique des Matériaux Solides, 8 avril 014 D. RYCKELYNCK Tout document autorisé. Durée de l examen : une heure. 1 Evaluation de connaissances Cette partie n est pas calculatoire,

Plus en détail

Dimensionnement des tunnels sous incendie et modélisation numérique. Bérénice Moreau* (CETU), Pierre Peyrac (DIOA)

Dimensionnement des tunnels sous incendie et modélisation numérique. Bérénice Moreau* (CETU), Pierre Peyrac (DIOA) Dimensionnement des tunnels sous incendie et modélisation numérique Bérénice Moreau* (CETU), Pierre Peyrac (DIOA) La réglementation : Introduction Exigences de résistance au feu, principes généraux Règles

Plus en détail

ILNAS-EN :2005

ILNAS-EN :2005 Eurocode 4 - Calcul des structures mixtes acier-béton - Partie 2: Règles générales et règles pour les ponts Eurocode 4 : Bemessung und Konstruktion von Verbundtragwerken aus Stahl und Beton - Teil 2: Allgemeine

Plus en détail

JOURNÉES OUVRAGES D ART

JOURNÉES OUVRAGES D ART SAINT BRIEUC - 10 ET 11 JUIN 2009 Projet de recherche européen PRÉCO - BEAM J. Berthellemy / Sétra Jacques BERTHELLEMY Page 2/60 Originalité du projet Connexion directe d une tôle métallique découpée,

Plus en détail

PONTS EN ACIER. Traité de Génie Civil. Conception et dimensionnement. Volume 12. des ponts métalliques et mixtes acier-béton

PONTS EN ACIER. Traité de Génie Civil. Conception et dimensionnement. Volume 12. des ponts métalliques et mixtes acier-béton Traité de Génie Civil de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne publié sous la direction de René Walther et Manfred A. Hirt Volume 12 PONTS EN ACIER Conception et dimensionnement des ponts métalliques

Plus en détail

VÉRIFICATION D UNE POUTRE MIXTE SUIVANT L EUROCODE 4 INFLUENCE DU TYPE DE DALLE UTILISÉE SUR LA SECTION DE BÉTON DE CALCUL

VÉRIFICATION D UNE POUTRE MIXTE SUIVANT L EUROCODE 4 INFLUENCE DU TYPE DE DALLE UTILISÉE SUR LA SECTION DE BÉTON DE CALCUL Revue Construction Métallique Référence VÉRIFICATION D UNE POUTRE MIXTE SUIVANT L EUROCODE 4 INFLUENCE DU TYPE DE DALLE UTILISÉE SUR LA SECTION DE BÉTON DE CALCUL par J. MATHIEU 1 1. INTRODUCTION Les dalles

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

Effet de levier dans une attache tendue

Effet de levier dans une attache tendue 1 Assemblage éprouvette mors Partie 1 : présentation de l effet de levier Partie 2 : présentation de l essai de laboratoire Partie 3 : Analyse des résultats expérimentaux Conclusions Annexes : Annexe 1

Plus en détail

CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION

CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION Revue Construction Métallique Référence CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION par S. Baraka et A. Bureau 1 Le calcul des contraintes dues à la torsion constitue pour le projeteur,

Plus en détail

VIII TORSION. ont pour support la ligne moyenne et sont tels que : M M = 0. le repère de définition des sollicitations liées à (S).

VIII TORSION. ont pour support la ligne moyenne et sont tels que : M M = 0. le repère de définition des sollicitations liées à (S). VIII TORION ollicitation simple à laquelle sont soumis de nombreux systèmes, en particulier les arbres de transmission et les ressort hélicoïdaux. 1. Définition et hypothèses a) Définition Une poutre est

Plus en détail

EUROCODE 4 EN Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton CENTRE INFORMATION ACIER

EUROCODE 4 EN Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton CENTRE INFORMATION ACIER EUROCODE 4 EN 1994 Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton g 1 0, 3 A p p f p p EUROCODE 4 EN 1994 Exemples d application au calcul des structures mixtes acier-béton Malgré tout

Plus en détail

Conception et calcul des assemblages soudés.

Conception et calcul des assemblages soudés. BTS CM Saint Nazaire Bureau d étude - 1 Conception et calcul des assemblages soudés. 1 Terminologie : Conception et calcul des assemblages soudés. 1.1 Epaisseur utile (ou gorge) d une soudure : a 1.2 Longueur

Plus en détail

Cours de béton armé 8 : Comportement du béton en cisaillement (avec étriers) BAC3 - HEMES -Gramme

Cours de béton armé 8 : Comportement du béton en cisaillement (avec étriers) BAC3 - HEMES -Gramme Cours de béton armé 8 : Comportement du béton en cisaillement (avec étriers) BAC3 - HEMES -Gramme Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Effort tranchant Etat fissuré réel Treillis équivalent

Plus en détail

CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD

CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD Projet SKILLS CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Savoir concevoir des pannes en profilé laminé à chaud Savoir calculer et vérifier des pannes en profilé laminé

Plus en détail

Essais sur des poutres en béton armé

Essais sur des poutres en béton armé Fiche d'instruction pour les laboratoires 3A, 3B et 3C Essais sur des poutres en béton armé Ce laboratoire fait appel à des notions du cours GCI-210 Résistance des matériaux. Il a été conçu par Dominique

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6 SOMMAIRE SOMMAIRE. ITRODUCTIO...3. Objectif du guide...3.2 Domaine d application...4.3 Comment utiliser ce guide...6 2. COFIGURATIOS TRAITÉES...9 2. Généralités sur les maintiens...9 2.2 Découpage du portique

Plus en détail

Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI

Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI DONNEES D'OUVRAGE Géométrie : 3 travées : 9,715 m - 16,191 m - 9,715 m Biais : 100 g Biais : 100 gr Hauteur piles : 5,50 m Largeur

Plus en détail

Le matériau acier et produits sidérurgiques

Le matériau acier et produits sidérurgiques Le matériau acier et produits sidérurgiques II.1 Principaux produits utilises comme éléments de structure II. 1. 1 Les formes de produits Pour obtenir leur forme de finition et leurs caractéristiques mécaniques

Plus en détail

Les ponts en maçonnerie du diagnostic à la réparation

Les ponts en maçonnerie du diagnostic à la réparation Les ponts en maçonnerie du diagnostic à la réparation Fonctionnement des ouvrages en maçonnerie Sébastien NEIERS / Cerema Direction Territoriale Est / DOA NANCY, 24 septembre 2015 1 Matériaux constitutifs

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 2 Maîtrise de l eurocode 2 E U R O C O D E Guide d application Jean Roux Afin d harmoniser les règles de conception des structures en béton entre les états membres de l Union européenne, les règles de

Plus en détail

VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE

VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE Pour l évaluation des ponts routiers existants la vérification devrait être effectuée en plusieurs étapes successives. Fig.67- Graphique qui montre la démarche pour

Plus en détail

CFMS. 3 mai EN Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches

CFMS. 3 mai EN Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches CFMS 3 mai 2007 EN 1993 5 Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches 1 - Norme Européene Eurocode 3: Calcul des structures en acier Partie 5: Pieux et palplanches Elaborée

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 4. VERIFICATION DU CP20+CP18 DES PANNEAUX COFFRANTS : 3 5. VERIFICATION

Plus en détail

Comparaisons entre l'eurocode 8 et les PS92 au travers de 2 exemples de dimensionnement parasismique d'ouvrages d'art

Comparaisons entre l'eurocode 8 et les PS92 au travers de 2 exemples de dimensionnement parasismique d'ouvrages d'art Comparaisons entre l'eurocode 8 et les PS92 au travers de 2 exemples de dimensionnement parasismique d'ouvrages d'art J.P. Deveaud Sétra D. Davi - CETE Méditerranée Jeudi 30 juin 2011 Sommaire Exemple

Plus en détail

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants.

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants. Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg Mémoire de soutenance de Diplôme d Ingénieur INSA Spécialité Génie Civil Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames

Plus en détail

Modélisation des Structures en Bois. Dhionis DHIMA

Modélisation des Structures en Bois. Dhionis DHIMA Modélisation des Structures en Bois Dhionis DHIMA 7000 6000 Modélisation du comportement des Structures au feu Résistance au feu de différents types de structures dimensionnées selon EC2, EC3 et EC5 t

Plus en détail

Béton fibré ultra-performant (BFUP) Matériaux, dimensionnement et exécution Correctif C1 au cahier technique SIA 2052:2016

Béton fibré ultra-performant (BFUP) Matériaux, dimensionnement et exécution Correctif C1 au cahier technique SIA 2052:2016 Construction 592052-C1 Ultra-Hochleistungs-Faserbeton (UHFB) Baustoffe, Bemessung und Ausführung Korrigenda C1 zum Merkblatt SIA 2052:2016 Béton fibré ultra-performant (BFUP) Matériaux, dimensionnement

Plus en détail

Exemple d application de l EN : Feu de compartiment

Exemple d application de l EN : Feu de compartiment Exemple d application de l EN 1991-1-2: Feu de compartiment P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany 1 OBJECTIF L objectif est de calculer la

Plus en détail

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique:

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique: Maison individuelle à murs en maçonnerie chaînée, comportant deux planchers à dalle pleine en béton armé. Les plans de cette maison sont donnés ci-après. WB1/21 : MFL WB2/21 : MFL Données : Blocs de maçonnerie

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

Les essais de Convenances

Les essais de Convenances Les essais de Convenances Club Régional Ouvrages d Art 14 juin 2005 à Vitré Epreuves préalables à l exécution Dossier d études de béton complet pour confirmer les caractéristiques retenues sur le matériau

Plus en détail

EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE

EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE La durée d utilisation du projet doit être spécifiée par le maître d ouvrage, ou la structure classée suivant une classe de structure définie par le tableau 2.1. de

Plus en détail

ITC Exemples. Exemples pour la construction et le dimensionnement d ouvrages de protection selon ITC 2017

ITC Exemples. Exemples pour la construction et le dimensionnement d ouvrages de protection selon ITC 2017 Département fédéral de la Défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure ITC 017 - Exemples Exemples pour la construction

Plus en détail

Thermo Break Rupture thermique

Thermo Break Rupture thermique Thermo Break Rupture thermique Thermo Break Pour réaliser une rupture thermique Plaka Thermo Break est un produit de haute qualité utilisé pour la création d une rupture thermique entre des structures

Plus en détail