Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen"

Transcription

1 Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

2 Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG Regorafenib Placebo Median 6.4 m 5.0 m 95% CI Placebo n=255 HR : 0.77 (95% CI: ) log-rank unilatéral, p: Days from randomization Regorafenib n=505 E. Van Cutsem et al., ASCO 2012, A 3502

3 Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG Regorafenib Placebo Median 6.4 m 5.0 m 95% CI Placebo n=255 HR : 0.77 (95% CI: ) log-rank unilatéral, p: Days from randomization Regorafenib n=505 E. Van Cutsem et al., ASCO 2012, A 3502

4 Probabilité de survie Probabilité de survie Probabilité de survie Probabilité de survie Etude sur chirurgie de la tumeur primitive : Questions : résection première ou CT première FFCD 9601 FFCD %* +19%* Mois Résection ACCORD 13 Pas de résection Mois ML16987 * Bénéfice absolu de survie globale à 24 mois +10%* +22%* Mois M. Faron et al.,asco 2012, A Mois

5 Probabilité de survie Probabilité de survie Probabilité de survie Probabilité de survie Etude sur chirurgie de la tumeur primitive : Questions : résection première ou CT première FFCD 9601 FFCD %* +19%* Mois Résection ACCORD 13 Pas de résection Mois ML16987 * Bénéfice absolu de survie globale à 24 mois +10%* +22%* Mois M. Faron et al.,asco 2012, A Mois

6 Survie sans maladie (%) Survie Globale (%) Etude MIROX : chimiothérapie péri-opératoire Question : quelle CT et quel moment pour la réaliser SSM SG FOLFOX4 FOLFOX7-FOLFIRI FOLFOX4 FOLFOX7-FOLFIRI Temps (mois) Number at risk Group: FOLFOX Group: FOLFOX7-FOLFIRI SSM = 22.4 mois vs 23 p=0.85 SSM à 2 ans = 48% vs 49% SG à 2 ans = 87% vs 90 % Temps (mois) Number at risk Group: FOLFOX Group: FOLFOX7-FOLFIRI Etude négative M. Hebbar et al., ASCO 2012, A 3506

7 Survie sans maladie (%) Survie Globale (%) Etude MIROX : chimiothérapie péri-opératoire Question : quelle CT et quel moment pour la réaliser SSM SG FOLFOX4 FOLFOX7-FOLFIRI FOLFOX4 FOLFOX7-FOLFIRI Temps (mois) Number at risk Group: FOLFOX Group: FOLFOX7-FOLFIRI SSM = 22.4 mois vs 23 p=0.85 SSM à 2 ans = 48% vs 49% SG à 2 ans = 87% vs 90 % Temps (mois) Number at risk Group: FOLFOX Group: FOLFOX7-FOLFIRI Etude négative M. Hebbar et al., ASCO 2012, A 3506

8 Métastases des CCR : évolution des 20 dernières années Kopetz S et al. J Clin Oncol 2009; 27:

9 Cancer Histoire naturelle Stade I stade II stade III stade IV Impact de l action

10 YES WE CAN

11 Prévention Dépistage YES WE CAN

12 Effet de l aspirine sur le risque de métastase des cancers solides La consommation régulière diminue de 40% le risque de décès par cancer L effet sur le risque de décès > incidence L effet est rapide (2-3 ans) Hypothèse l aspirine diminue le potentiel métastatique des cancers

13 Méthode Analyses des données de 5 études randomisées Randomisation: aspirine versus 0 Analyse du risque de cancer avec métastases Analyse du risque pour les adénocarcinomes Population de patients

14 Effet selon histologie 775 pts ont développé un cancer Risque de métastase Adénocarcinome: HR 0.52, IC95% Colorectal: HR 0.36, IC95% Pas d effet sur les autres formes histologiques

15 Risque de métastase à distance Diminution du risque De cancer: HR 0.88, IC95%: P=0.04

16 Risque de métastase après le diagnostic de cancer

17 Discussion Limites: analyse à posteriori d études thérapeutiques sur d autres pathologies Nécessite une étude randomisée sur ce sujet Avantages: confirmation clinique de données biologiques et animales toxicité connue mais acceptable dans le contexte carcinologique

18 Conclusion Lancet 2012;379:

19 Dépistage CCR Quel examen Quel malade Quel âge 13 situations cliniques différentes 5 questions

20 Les questions Objectifs: Définir les groupes à risque: Très élevé (prédisposition héréditaire) Elévé (ATCD CCR sans prédisposition héréditaire, colite inflammatoire) Moyen: pas d antécédent personnel ou familial Questions orientées Symptômes Histoire personnelle Familiale age

21 1. Avez-vous été opéré d un cancer du colon ou du rectum? OUI 2. Avez un ou des parents proches (frères, sœurs, père mère, enfants) qui a (ont) eut un cancer du côlon, du rectum ou de l endomètre OUI NON 3. Combien? 4. A quel âge? 5. Quel est votre âge?

22 1. Avez-vous été opéré d un cancer du colon ou du rectum? OUI 2. Avez un ou des parents proches (frères, sœurs, père mère, enfants) qui a (ont) eut un cancer du côlon, du rectum ou de l endomètre NON Coloscopie tous les 5 ans si le dernier examen était normal

23 1. Avez-vous été opéré d un cancer du colon ou du rectum? OUI 2. Avez un ou des parents proches (frères, sœurs, père mère, enfants) qui a (ont) eut un cancer du côlon, du rectum ou de l endomètre OUI 3. Combien? 4. A quel âge? 5. Quel est votre âge? COLOSCOPIE

24 1. Avez-vous été opéré d un cancer du colon ou du rectum? NON 2. Avez un ou des parents proches (frères, sœurs, père mère, enfants) qui a (ont) eut un cancer du côlon, du rectum ou de l endomètre OUI 3. Combien (1,>1)? 4. A quel âge (<50,>50)? 5. Quel est votre âge (<50,>50)? NON 3. Avez-vous une MICI? 4. Avez-vous des symptômes? 5. Quel est votre âge?

25 1. Avez-vous été opéré d un cancer du colon ou du rectum? NON 2. Avez un ou des parents proches (frères, sœurs, père mère, enfants) qui a (ont) eut un cancer du côlon, du rectum ou de l endomètre OUI 3. Combien (1,>1)? 4. A quel âge (<50,>50)? 5. Quel est votre âge (<50,>50)? COLOSCOPIE âge de début à discuter

26 1. Avez-vous été opéré d un cancer du colon ou du rectum? NON 2. Avez un ou des parents proches (frères, sœurs, père mère, enfants) qui a (ont) eut un cancer du côlon, du rectum ou de l endomètre Si âge > 50 ans + OUI à question 3 ou 4 = COLOSCOPIE NON 3. Avez-vous une MICI? 4. Avez-vous des symptômes? 5. Quel est votre âge?

27 1. Avez-vous été opéré d un cancer du colon ou du rectum? NON 2. Avez un ou des parents proches (frères, sœurs, père mère, enfants) qui a (ont) eut un cancer du côlon, du rectum ou de l endomètre Si âge > 50 ans + NON à question 3 et 4 = Hemoccult II NON 3. Avez-vous une MICI? 4. Avez-vous des symptômes? 5. Quel est votre âge?

28 Prévention Dépistage YES WE CAN

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Pr Thomas APARICIO thomas.aparicio@aphp.fr

Plus en détail

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014

Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014 Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014 Etude randomisée aspirine contre placebo dans le cancer du colon avec mutation PI3K de stade III ou II a haut risque (ASPIK French) Titre Investigateur principal

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie 5 ans

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Pourquoi surveiller un cancer colo-rectal opéré? Récidive de polypes Risque de rechute anastomotique : 2 à 4 % Risque de Cancer

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

et place de la radio embolisation

et place de la radio embolisation La place de la radio embolisation dans le traitement des cancers primitifs du foie et des métastases hépatiques au CHU UCL Namur en 2017 Traitement des métastases hépatiques: données cliniques, évidences

Plus en détail

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Cours intensif FFCD Prodige Orléans Octobre 2008 Dr Benchellal Service de Chirurgie Digestive CHU Tours Épidémiologie des MHCCR

Plus en détail

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal G LLEDO Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal Connaître les indications et les modalités actuelles des chimiothérapies adjuvantes Connaître les nouveaux protocoles et les

Plus en détail

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée?

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Paris, 09 10 décembre 2016 Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Pr Jaafar BENNOUNA Université de Nantes - France Institut de Cancérologie de

Plus en détail

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Le Cancer colorectal Tumeur développée sur le gros intestin Séquence polype cancer Diagnostic

Plus en détail

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny Cohorte NADEGE Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny thomas.aparicio@avc.aphp.fr Cours intensif de cancérologie digestive, FFCD-PRODIGE, 6 avril 2012 Pourquoi une cohorte

Plus en détail

Les indications d un test RER les outils somatiques utilisés. R. Guimbaud

Les indications d un test RER les outils somatiques utilisés. R. Guimbaud Les indications d un test RER les outils somatiques utilisés R. Guimbaud Intérêts test RER 1. Intérêt diagnostique 2. Intérêt pronostique 3. Intérêt dans la prédiction de la réponse au traitement Intérêts

Plus en détail

Les marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux Interprétation des anomalies biologiques autours de cas cliniques : Les marqueurs tumoraux Cours intensifs de la SNFGE Novembre 2013 Pr J Marc Phelip Service HGE et Oncologie digestive CHU de St Etienne

Plus en détail

Surveillance du Cancer Colorectal Opéré à Visée Curative. Savoir dépister utilement une récidive post-thérapeutique colorectal

Surveillance du Cancer Colorectal Opéré à Visée Curative. Savoir dépister utilement une récidive post-thérapeutique colorectal Surveillance du Cancer Colorectal Opéré à Visée Curative Savoir dépister utilement une récidive post-thérapeutique colorectal Introduction TRT à visée curatrice = 75% des CCR Les récidives à 5 ans : 30%

Plus en détail

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER 12-12-2010 Les cancers digestifs du sujet âgé : un problème sanitaire

Plus en détail

Conduite à tenir devant une carcinose localisée

Conduite à tenir devant une carcinose localisée XVIème Journée de l Association Picarde de Cancérologie Digestive Conduite à tenir devant une carcinose localisée Diane Goéré Département de Chirurgie Oncologique Institut Gustave Roussy Université Paris

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Tumeurs neuro endocrines :

Tumeurs neuro endocrines : Tumeurs neuro endocrines : Epidémiologie Nouveautés thérapeutiques Côme LEPAGE Service d hépato gastroentérologie et oncologie digestive CHU Dijon Tumeur neuroendocrine et cancer Benin / malin : TNE Digestives

Plus en détail

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort E FRANCOIS Nice Cas clinique Homme né en 1952 ATCD : asthme, diabète Douleurs abdominales depuis plusieurs mois 62 kg (PDF 68kg) 1,70m Examen clinique

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Epidémiologie Taux d incidence et de mortalité augmentent jusqu

Plus en détail

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important!

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! Pr. Michel Rivoire Département de Chirurgie Centre Léon Bérard, LYON michel.rivoire@lyon.unicancer.fr Grand

Plus en détail

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives C. Klotz interne Dr E. Mitry Indications Métastases évolutives selon les criteres OMS et RECIST Echec du traitement symptomatique Métastases

Plus en détail

Dépistage du cancer colo-rectal

Dépistage du cancer colo-rectal Dossier 1 Dépistage du cancer colo-rectal Énoncé Vous suivez en gastro-entérologie Mme C. depuis ses 21 ans, dans le cadre d'une maladie de Crohn. Elle a actuellement 34 ans. Elle vous interroge sur le

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis Carcinomes intracanalaires du sein : l expérience de Saint Louis S. Frank, C. Cuvier 21 septembre 2012 Généralités sur les CCIS Epidémiologie : Diagnostic rare avant 1980 ; actuellement 15.4% des cancers

Plus en détail

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Chimiothérapie de première ligne Sans exposition préalable au

Plus en détail

PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque?

PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque? PRÉVENTION ET DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Suis-je un sujet à risque? Avez-vous été opéré(e) d un cancer ou d un gros polype du côlon ou du rectum? OUI NON Avez-vous un ou des parents proches (frères,

Plus en détail

Survie Sans Progression et Cancer du Colon Métastatique

Survie Sans Progression et Cancer du Colon Métastatique Survie Sans Progression et Cancer du Colon Métastatique Franck Bonnetain Fédération Francophone de Cancérologie Digestive & CGFL Contact : fbonnetain@cgfl.fr Journées scientifiques FFCD, Paris le 15 janvier

Plus en détail

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela???

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela??? Cancer du pancréas Cancer fréquent et grave: 40 000 décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Survie à 5 ans: < 5 % voire < 1 % Diagnostic tardif et génie évolutif particulier

Plus en détail

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux Métastases hépatiques colorectales Diane Goéré Michel Ducreux Patiente de 58 ans ATCD personnels : Stent coronaire en 2007 ATCD familiaux : RAS Juin 2012: Sigmoidectomie pour tumeur infiltrante, sténosante,

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Session 3 : Recherche clinique

Session 3 : Recherche clinique Session 3 : Recherche clinique Modérateurs : Elena Paillaud Pierre Soubeyran Essai FFCD 1404, REGOLD et autres essais digestifs Thomas Aparicio Gastro entérologue, Bobigny Essais cliniques en cancérologie

Plus en détail

Métastases synchrones des cancers rectaux

Métastases synchrones des cancers rectaux Métastases synchrones des cancers rectaux Dr Olivier Dubreuil Oncologie Digestive La Pitié-Salpêtrière, Paris Objectifs pédagogiques Avantages et inconvénients stratégiques de la radiothérapie, de la chimiothérapie

Plus en détail

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré

Dr. Côme LEPAGE. La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Dr. Côme LEPAGE La Surveillance du cancer colo-rectal opéré Connaître les outils et les modalités de surveillance Connaître le niveau de preuve d une surveillance intensive Conflits d intérêts Le Dr Côme

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre!

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! Paris, le 11 décembre 2015 T. Walter Oncologie Digestive, Hop E Herriot Liens d intérêts Novartis, Ipsen, Keocyt, Pfizer, Celgen TNE bien différenciées

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

nouveaux cas/an (FRANCIM 2000). 60 % après 70 ans (H : 56 %, F : 64 %). 43 % après 75 ans (H : 37 %, F : 49 %).

nouveaux cas/an (FRANCIM 2000). 60 % après 70 ans (H : 56 %, F : 64 %). 43 % après 75 ans (H : 37 %, F : 49 %). Actualités thérapeutiques en oncologie gériatrique Cancers digestifs Pr Jean-Philippe SPANO GHPS Université Paris6 Courtesy of E Mitry Introduction Les publications concernent essentiellement le cancer

Plus en détail

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Méta-analyse de trois essais randomisés internationaux S. Giacchetti, Hôpital Paul Brousse, Villejuif (France) Histoire des essais de phase III

Plus en détail

Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore

Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore Contexte: un parcours complexe identifié Cancer du pancréas : un parcours complexe défini comme une priorité du plan cancer 3 2014-2019

Plus en détail

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 J Desramé Hôpital privé Jean Mermoz Lyon Sélection : FOLFIRI/ECX vs ECX/FOLFIRI Guimbaud R, J Clin Oncol 2014 ; 32 : 3520-6 RAMUCIRUMAB

Plus en détail

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen Traitement du cancer gastrique métastatique P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen XXe siècle Meta analyse Cochrane Library 35 essais 5726 patients Chimio vs Soins Palliatifs

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Données épidémiologiques Les cancers sans site primitif connu représentent environ 5% des cancers

Plus en détail

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Les lymphomes osseux Soirée AIH Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Une définition difficile Localisations osseuses secondaires d un lymphome Lymphome osseux primitif Réticulosarcome de Parker

Plus en détail

Particularités du cancer colorectal chez le patient âgé : concept oncogériatrique ou réalité gastroentérologique? Dr E. Carola GHPSO - SoFOG

Particularités du cancer colorectal chez le patient âgé : concept oncogériatrique ou réalité gastroentérologique? Dr E. Carola GHPSO - SoFOG Particularités du cancer colorectal chez le patient âgé : concept oncogériatrique ou réalité gastroentérologique? Dr E. Carola GHPSO - SoFOG 2010 : Une épidémiologie significative 2012 : Pas de dépistage

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II)

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) - Marseille, le 21 juin 2013 - Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) Thierry Lecomte Service d Hépato-gastroentérologie et de Cancérologie digestive - CHU de Tours

Plus en détail

RCH comment prévenir le cancer colorectal? Philippe Seksik Service de Gastro-entérologie Hôpital Saint-Antoine Paris

RCH comment prévenir le cancer colorectal? Philippe Seksik Service de Gastro-entérologie Hôpital Saint-Antoine Paris RCH comment prévenir le cancer colorectal? Philippe Seksik Service de Gastro-entérologie Hôpital Saint-Antoine Paris Risque de colorectal cancer les MICI Familial 10-30% Sporadic 65-85% 1 1 Hereditary

Plus en détail

BRCA : du test prédictif au test thérapeutique

BRCA : du test prédictif au test thérapeutique Réunion régionale Oncomip oncogénétique, 27/01/2016 BRCA : du test prédictif au test thérapeutique Dr Laurence GLADIEFF Institut Claudius Regaud Amylee BRCA : test prédictif 1 DCD 61 ans 2?? DCD 52 ans

Plus en détail

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive?

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Métastases pulmonaires Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Jean-Luc Raoul Oncologie Digestive Centre E Marquis RENNES ABCT, 16 Oct 2009 Données de base:

Plus en détail

«Ce que devrait savoir l infirmil. pronostic des cancers les plus fréquents

«Ce que devrait savoir l infirmil. pronostic des cancers les plus fréquents «Ce que devrait savoir l infirmil infirmière re sur l histoire l naturelle et le pronostic des cancers les plus fréquents quents» André Blais Hémato-oncologueoncologue Journée e scientifique en oncologie

Plus en détail

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations?

Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Bilan d extension: Pourquoi ne suit-on pas les recommandations? Pr Catherine Uzan Chef du service de Chirurgie et Cancérologie oncologique et mammaire Hôpital Pitié Salpêtrière Université Pierre et Marie

Plus en détail

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Le cancer colorectal est une maladie du sujet âgé France Estimations année 2000-36.257 cas incidents - 60 % après 70 ans -

Plus en détail

Département de Chirurgie Centre Léon Bérard, Lyon, FRANCE.

Département de Chirurgie Centre Léon Bérard, Lyon, FRANCE. Prévention des adhérences péri hépatiques au cours des hépatectomies en 2-temsp pour métastases hépatiques de cancers colorectaux : Résultats oncologiques finaux d un l étude SEPRA-C2T. SEPRA-C2T, Clinicaltrial.gov

Plus en détail

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas: Actualités. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas: Actualités. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Chimiothérapie dans le cancer du pancréas: Actualités Laetitia Dahan CHU Timone Marseille CONFLITS D INTERET: CELGENE OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Indications de la chimiothérapie néo-adjuvante dans les cancers

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé Dr FRANCOIS Eric Epidémiologie Incidence en 2009 n = 41 342 Incidence 04-12/2009 n= 31 665 < 75 ans n = 18 410 75 ans n = 13 255

Plus en détail

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR J.M CANARD Clinique du Trocadéro, Paris. Merci à JC Letard, V Vaillant,M Palazzo Coût global du cancer en France prise en charge hospitalière : 7,1 Milliards

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Essais en oncologie digestive

Essais en oncologie digestive Essais en oncologie digestive Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis, Paris thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Essais multicentriques en Oncogériatrie Digestive

Plus en détail

V.Labb Séminaire de DES 11/2007

V.Labb Séminaire de DES 11/2007 V.Labb Labbé / H. Le Floch Séminaire de DES 11/2007 Introduction TTT des CBNPC: résection r complète TTT adjuvant: efficacité non démontrd montrée Méta-analyse analyse (Non-small( Cell Lung Cancer Collaborative

Plus en détail

Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses. 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015

Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses. 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015 Oligo-métastases: du concept à la mise en place de stratégies ambitieuses 14 ème rencontres de sénologie 17 décembre 2015 S. Hellman, J. Clin. Oncol., 1995 Les concepts successifs des métastases sein gg

Plus en détail

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR SYMPOSIUM SCIENTIQUE Coloscopie de pre vention du cancer colorectal Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR J.M CANARD, Clinique du Trocadéro, Paris. Merci à JC Letard, E Vaillant, M Palazzo Coût

Plus en détail

3/13/2016. RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France INCa) Pourquoi dépister? POURQUOI LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL?

3/13/2016. RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France INCa) Pourquoi dépister? POURQUOI LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL? Un geste simple, qui peut vous sauver la vie POURQUOI LE DÉPISTAGE? Dr Tu Le Trung RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France - 2012 - INCa) Pourquoi dépister? 42 152 nouveaux cas par an (incidence ) 17 722 décès

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal à la Martinique

Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Jeudi 10 mars 2016 Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Version V1 du 24/02/2016 1 Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Épidémiologie du cancer colorectal Version V1 du 24/02/2016 2

Plus en détail

Situation difficile dans le cancer du côlon La récidive ganglionnaire. F Dumont

Situation difficile dans le cancer du côlon La récidive ganglionnaire. F Dumont Situation difficile dans le cancer du côlon La récidive ganglionnaire F Dumont Les situations «difficiles» Elles sont difficiles car le pronostic est médiocre, les diagnostics difficiles et les niveaux

Plus en détail

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives

Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité. Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Métastases pulmonaires dans le cancer colorectal: un exemple de multidisciplinarité Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives Cas clinique 1 Mr M- JL, né en 1944, tabagisme Mars 2006

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE

STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE Société algérienne d Hépatogastroentérologie ALGER 18-12-2008 Cancer oesophagien - Cas clinique Mi.. Mat.., né le 8/04/1950 Tabac 40 PA

Plus en détail

Cancers broncho-pulmonaires à petites cellules. Chouaid Christos Hôpital Saint Antoine, Paris

Cancers broncho-pulmonaires à petites cellules. Chouaid Christos Hôpital Saint Antoine, Paris Cancers broncho-pulmonaires à petites cellules Chouaid Christos Hôpital Saint Antoine, Paris christos.chouaid@sat.aphp.fr 1 Plan Généralités Diagnostic et bilan d extension Facteurs pronostiques Formes

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Essais en cours en oncologie digestive

Essais en cours en oncologie digestive Essais en cours en oncologie digestive Pr Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie et Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis, Paris thomas.aparicio@aphp.fr Epidémiologie cancers digestifs 44% 34 à

Plus en détail

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Spécificité de la chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Chirurgie colorectale du sujet âgé Faut-il opérer? Espérance de vie Risque de la chirurgie Balance bénéfice risque Quel type de chirurgie réaliser?

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires L.Debbah, H.Djedi CAC Annaba CIC Alger le 11/03/2017 Introduction Pathologie rare: -< 1% de tout les cancers dans le monde -

Plus en détail

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Le Cancer colorectal Tumeur développée sur le gros intestin Séquence polype cancer Diagnostic

Plus en détail

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal Mesure 19 soins et vie des malades Mars 2011 recommandations professionnelles Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations

Plus en détail

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Cancer colorectal : 37 000 nouveaux cas par an 16-20 % en occlusion

Plus en détail

IDENTIFICATION DES PATIENTS SUSCEPTIBLES DE BÉNÉFICIER D UNE TROISIÈME LIGNE DE CHIMIOTHÉRAPIE POUR UN CARCINOME BRONCHO-PULMONAIRE À PETITES CELLULES

IDENTIFICATION DES PATIENTS SUSCEPTIBLES DE BÉNÉFICIER D UNE TROISIÈME LIGNE DE CHIMIOTHÉRAPIE POUR UN CARCINOME BRONCHO-PULMONAIRE À PETITES CELLULES IDENTIFICATION DES PATIENTS SUSCEPTIBLES DE BÉNÉFICIER D UNE TROISIÈME LIGNE DE CHIMIOTHÉRAPIE POUR UN CARCINOME BRONCHO-PULMONAIRE À PETITES CELLULES Société de Médecine de Franche-Comté, le 25/10/12

Plus en détail

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL Gabriele BARABINO Université Jean Monnet - CHU Saint Etienne Chirurgie Digestive et Oncologique Thèse de Doctorat Gabriele BARABINO 22 octobre

Plus en détail

Place de l IPC dans les carcinomes bronchiques à petites cellules. Cécile Le Péchoux Departement de radiothérapie Institut Gustave Roussy Beaune 2011

Place de l IPC dans les carcinomes bronchiques à petites cellules. Cécile Le Péchoux Departement de radiothérapie Institut Gustave Roussy Beaune 2011 Place de l IPC dans les carcinomes bronchiques à petites cellules Cécile Le Péchoux Departement de radiothérapie Institut Gustave Roussy Beaune 2011 Cas typique: M X agé de 65 ans consultant pour gêne

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives R.SAI; K.BOUZID EHS C.P.M.C INTRODUCTION Tumeurs Rares : 2 /100000 et de Diagnostic difficile Prise en Charge Thérapeutique

Plus en détail

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Cancer de l estomac P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Questions 1. Quel bilan préopératoire (EE)? 2. chimiothérapie des formes localisées 3. Adénocarcinome de la jonction localisé

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Passage au test immunologique 2 LE CANCER COLORECTAL (CCR) : un enjeu de santé publique 3 e cancer le plus fréquent : 2 e cancer chez la femme

Plus en détail

Côlon. Côlon. Description de la localisation étudiée. Incidence. Population d étude

Côlon. Côlon. Description de la localisation étudiée. Incidence. Population d étude Auteurs : A.-M. Bouvier, V. Bouvier, G. Defossez, M. Robaszkiewicz Description de la localisation étudiée CIM-O-3 Correspondance en CIM-O-2 Correspondance en CIM-O-1 Correspondance en CIM-10 Topographie

Plus en détail

Comité scientifique Orléans : Legoux JL, Lagasse JP FFCD : Seitz JF, Phelip JM, Aparicio T, Faroux R, Bouché O, Lecomte T, Unicancer : Boige V

Comité scientifique Orléans : Legoux JL, Lagasse JP FFCD : Seitz JF, Phelip JM, Aparicio T, Faroux R, Bouché O, Lecomte T, Unicancer : Boige V COURS INTENSIFS DE LA FFCD ORLEANS 17-18 Novembre 2016 Centre Hospitalier Régional d Orléans Salle Jacques Guillemot 14, avenue de l Hôpital 45100 ORLEANS LA SOURCE Comité scientifique Orléans : Legoux

Plus en détail

Cancer colorectal métastatique Traitements au-delà de la 1 ère ligne

Cancer colorectal métastatique Traitements au-delà de la 1 ère ligne Cancer colorectal métastatique Traitements au-delà de la 1 ère ligne Pr David TOUGERON Service d Hépato-Gastro-Entérologie Service d Oncologie Médicale Laboratoire Inflammation, Tissus Epithéliaux et Cytokines

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Dr Frédéric Meaux Jeudi 12 Avril 2012 Clinique Ambroise Paré Beuvry Rappel épidémiologique : En France, le cancer colo-rectal: 36.000 nouveaux

Plus en détail

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le Havre Le cancer du colon métastatique en 2004 un peu trop simple CCR METASTATIQUE Essai FFCD 2000

Plus en détail

Etat des lieux des Cancers Colo-Rectaux en Algérie Point de vue de l OM DZ. K.BOUZID E.H.S Centre P & M CURIE Alger

Etat des lieux des Cancers Colo-Rectaux en Algérie Point de vue de l OM DZ. K.BOUZID E.H.S Centre P & M CURIE Alger Etat des lieux des Cancers Colo-Rectaux en Algérie 2016. Point de vue de l OM DZ. K.BOUZID E.H.S Centre P & M CURIE Alger Le cancer est-il approprié pour le dépistage? 1/cancer fréquent 2/haute prévalence

Plus en détail