Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt?"

Transcription

1 Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt? 12 décembre 2013 Dr Jean-Albert Ferrez Directeur général, énergies sion région Chef Service Eau Energies, Ville de Sion

2 2000 watt?? énergies sion région esr multimédia esr électricité esr eau esr gaz page 2

3 Facile!! énergies sion région esr multimédia esr électricité esr eau esr gaz page 3

4 Consommer moins énergies sion région esr multimédia esr électricité esr eau esr gaz page 4

5 Produire mieux énergies sion région esr multimédia esr électricité esr eau esr gaz page 5

6 Produire local et renouvelable énergies sion région esr multimédia esr électricité esr eau esr gaz page 6

7 Qui fait quoi? VILLE DE SION La Ville de Sion énergies sion région SA CREM BG énergies sion région esr multimédia esr électricité esr eau esr gaz page 7

8 Plan de la présentation 1. Contexte 2. Objectifs et Etat des lieux actuel 3. Démarche du Plan Directeur 4. Présentation du Plan Directeur Energie 5. Plan d'actions

9 1. Contexte

10 Contexte du Plan Directeur Energie Fédéral : Stratégie 2050 : Efficacité énergétique Développement des énergies renouvelables Cantonal : Loi sur l énergie du 16 mai 2006, Plan Directeur Cantonal, Stratégie "Efficacité et approvisionnement énergétique" : Concepts énergétiques communaux Communal : Label Cité de l'énergie, Plan Directeur Communal : Plan Directeur Energie

11 2. Objectifs et Etat des lieux actuel

12 Détail des objectifs - Société à 2000 W Objectif 2000 W, c'est par habitant : Réduire sa consommation d'énergie primaire à 2'000 W Réduire sa consommation d'énergie fossile non renouvelable à 500 W Réduire ses émissions de gaz à effet de serre à 1 tco 2 eq./an Bilan société 2000 W (Suisse) Facteur de réduction pour l'énergie primaire

13 Bilan actuel de la ville de Sion au regard des objectifs Bilan actuel selon la Objectif société à 2000 W Energie primaire (W/habitant) Electrique Thermique Total 3'330 1'057 Energie primaire non renouvelable (W/habitant) Electrique 956 Thermique 1'819 Total 2' Emissions de gaz à effet de serre (tco2eq./hab) Electrique 0.86 Thermique 3.43 Total

14 Facteurs de réduction permettant d'atteindre les objectifs de la Ville de Sion Objectif (Facteur de réduction) Société 2000 W Consommation d'énergie primaire 3.15 Sources d'énergie non renouvelables 11.6 Emissions de gaz à effet de serre 8.8

15 3. Démarche du Plan Directeur

16 Méthodologie en 5 étapes Etape 1 : Collecte des données Etape 2 : Evaluation des ressources disponibles Etape 3 : Evaluation des consommations actuelles et futures Etape 4 : Elaboration du plan de zones énergétiques Etape 5 : Etablissement d'un plan d'actions

17 Périmètre du Plan Directeur Séparation en deux volets : Thermique : Chaleur pour les bâtiments à usage ou non d'habitation Electricité : Electricité pour les bâtiments à usage ou non d'habitation Non inclus : mobilité, rafraichissement, rejets thermiques (faute de données disponibles)

18 4. Plan Directeur Energie

19

20 Synthèse du Plan Directeur Energie : volet thermique

21 Conclusion Plan Directeur évolutif Veiller à l'atteinte des objectifs de la Ville de Sion, par le biais d'indicateurs Objectifs fixés nécessitent impérativement et à court terme la mise en place d'actions incontournables notamment : au niveau de la performance énergétique des bâtiments : neuf au standard Minergie P et rénovation au standard Minergie au niveau du développement des ressources renouvelables structurantes : Réseau de chauffage à distance de l'uto (à concevoir de façon optimisée : complément bois, demande lissée sur l'année, production de froid, etc.) Réseau de chauffage et de rafraîchissement (Ville du XXI ème siècle) (étude en cours) Solaire thermique et photovoltaïque Géothermie Planification financière : à appréhender en fonction des différents projets et des différents montages possibles

22 5. Plan d'actions

23 4 axes du Plan Directeur Energie 1. Réduction des consommations 2. Valorisation maximale des ressources renouvelables 3. Développement des réseaux 4. Structuration / information

24 Plan d'actions 0 : Données à approfondir : volet thermique : Etudes transport : volet mobilité du Plan Directeur Energie Etudes froid (tertiaire, industriels) : volet rafraîchissement pour le Plan Directeur Energie. Potentiel de production de 46 GWh/an identifié Etudes CAD UTO : solution actuellement envisagée peu dense : 6 km de réseau pour 4 MW de besoins Etudes Eau du Rhône (cadre de Rhône III et projet Sion sur Rhône) : chauffage et rafraîchissement. En cours d'étude Etudes valorisation de la chaleur des eaux usées du réseau (pas de données de débits et température dans le PGEE) : pour zone 2 Etudes rejets thermiques : pas de données exploitables (mandat SOFIES, cadastre des rejets thermiques) Etudes gros consommateurs gaz naturel : affiner les gains

25 Plan d'actions 1 : Consommations : volet thermique : Nouvelles constructions au standard Minergie P (30 kwh/m 2 /an) Rénovation au standard Minergie rénovation (45 kwh/m 2 /an) de 80 % du parc Industriels / tertiaire : réduction des consommations (25 %) Impossibilité d'atteindre les objectifs sans réduction importante de la consommation

26 Plan d'actions 2 : Valorisation maximale des ressources renouvelables : volet thermique : Maintien du gaz naturel dans la vieille ville et pour certains industriels (réduction d'un facteur 8.5 du gaz naturel) Suppression du mazout Analyse de la réutilisation des citernes à mazout pour les pellets Etude des réseaux d'eaux usées pour l'alimentation des consommateurs à proximité (bâtiments à basse température, rénovation de collecteurs) Optimiser la valorisation du biogaz et la chaleur du groupe de cogénération Mettre en œuvre les pellets dans les zones présentant un déficit de ressources et où le gaz n'est pas disponible Optimisation énergétique de l'uto (haute et basse température) (objectif d'un rendement de 50 %)

27 Plan d'actions 2 : Valorisation maximale des ressources renouvelables : volet thermique : Etude du solaire thermique haute température pour les besoins en dehors du logement (centrales d'enrobé, etc.) Exiger une production d'eau chaude sanitaire solaire suffisante et un appoint chauffage selon les cas Etudier les possibilités de réseau d'eau du Rhône (Ville du XXI ème siècle) Etudier les rejets thermiques de la zone industrielle et de son extension Etudier les possibilités d'achat d'énergie thermique renouvelable (biogaz) Impossibilité d'atteindre les objectifs sans recours aux énergies renouvelables

28 Plan d'actions 3 : Réseau de transport de l'énergie : Etudier chaque réseau de chaud/froid soigneusement en veillant aux interactions et aux conséquences sur le Plan Directeur CAD UTO : valoriser les 12 MW de chaleur disponible (densité à optimiser, consommation sur l'année à optimiser) CAD basse température : STEPs : valoriser la chaleur des groupes chaleur force UTO : valoriser la chaleur basse température (serres, etc.) CAD nouvelles zones d'activité : anticiper une démarche d'écologie industrielle dans cette zone CAD secteur ville du XXI ème siècle : valoriser la ressource Rhône pour le froid et pour le chaud

29 Plan d'actions 4 : Structuration / planification / information : Valorisation maximale des ressources renouvelables localisées Etude des différents volets pour lesquels le Plan Directeur n'a pas disposé des données nécessaires (rejets thermiques, froid, mobilité, etc.) Intégration de Salins dans le Plan Directeur Energie Intégrer le Plan Directeur dans la politique urbaine de la Ville et le décliner à l'échelle des quartiers et des projets Mettre en place des actions d'information et de sensibilisation en parallèle des différentes actions du Plan Directeur Mettre en place une révision chaque 5 ans du Plan Directeur et un suivi annuel des indicateurs

30 Merci pour votre attention

LA VILLE DE SION, L UTO ET SOGAVAL S ENGAGENT DURABLEMENT EN FAVEUR DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

LA VILLE DE SION, L UTO ET SOGAVAL S ENGAGENT DURABLEMENT EN FAVEUR DES ÉNERGIES RENOUVELABLES Le 9 septembre 2016 COMMUNIQUÉ AUX MÉDIAS LA VILLE DE SION, L UTO ET SOGAVAL S ENGAGENT DURABLEMENT EN FAVEUR DES ÉNERGIES RENOUVELABLES La Ville de Sion, l'uto et Sogaval annoncent le début des études

Plus en détail

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser Le développement territorial à l échelle du quartier La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser 1 La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

Les bases de la planification énergétique territoriale Formation Cordinateurs/trices Cité de l énergie et délégué à l énergie

Les bases de la planification énergétique territoriale Formation Cordinateurs/trices Cité de l énergie et délégué à l énergie Les bases de la planification énergétique territoriale Formation Cordinateurs/trices Cité de l énergie et délégué à l énergie 15 septembre 2015 Jérôme Attinger, SuisseEnergie pour les communes Contenu

Plus en détail

Forum SITG Thématique Energie ENJEUX ENERGETIQUES DES GEODONNEES

Forum SITG Thématique Energie ENJEUX ENERGETIQUES DES GEODONNEES Forum SITG Thématique Energie ENJEUX ENERGETIQUES DES GEODONNEES Olivier Epelly, directeur général de l'office de l'énergie, GE Genève Forum Louis Ducor, le 21 novembre 2013 26.11.2013 - Page 1 ENJEUX

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

[ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ]

[ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ] Ajouter dans la bande grise les photos du projet ou faisant l objet de la présentation [ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ] Martigny, le 10 décembre 2013 10.12.2013

Plus en détail

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Une pionnière visionnaire 1986 Plan de zones énergétiques avec l

Plus en détail

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique Le Fonds Chaleur Une aide financière pour passer aux Énergies Renouvelables Florence MORIN ADEME Franche-Comté Soutien à l efficacité énergétique Aide technique:

Plus en détail

Valoriser la chaleur pour faire du travail

Valoriser la chaleur pour faire du travail Valoriser la chaleur pour faire du travail Contexte et application de la loi Rencontre du ScanE du 21.9.2012 Fabrice Guignet Adjoint scientifique au (DS-ScanE), secteur planification énergétique territoriale

Plus en détail

Situation et vision du canton du Valais sur la planification énergétique territoriale

Situation et vision du canton du Valais sur la planification énergétique territoriale Département de l économie, de l énergie et du territoire Service de l énergie et des forces hydrauliques Departement für Wirtschaft, Energie und Raumentwicklung Dienststelle für Energie und Wasserkraft

Plus en détail

Potentiel énergétique des eaux usées, Fribourg, le 6 décembre 2013

Potentiel énergétique des eaux usées, Fribourg, le 6 décembre 2013 1 Plan Introduction à l exploitation énergétique des eaux usées Potentiel énergétique à la sortie des STEP Potentiel énergétique dans les collecteurs 2 Potentiel énergétique issu des eaux usées Potentiel

Plus en détail

Utilisation de l eau du lac pour chauffer et rafraîchir un quartier. Colloque «Quartiers durables» Université de Lausanne, 4-5 septembre 2008

Utilisation de l eau du lac pour chauffer et rafraîchir un quartier. Colloque «Quartiers durables» Université de Lausanne, 4-5 septembre 2008 Utilisation de l eau du lac pour chauffer et rafraîchir un quartier Colloque «Quartiers durables» Université de Lausanne, 4-5 septembre 2008 Sommaire 1. Conception générale de l énergie du canton de Genève

Plus en détail

Prescriptions particulières pour les propriétaires fonciers

Prescriptions particulières pour les propriétaires fonciers Echange d expériences entre les Cités de l énergie et les communes membres de l Association Cité de l énergie du canton de Fribourg Prescriptions particulières pour les propriétaires fonciers Avry-sur-Matran,

Plus en détail

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain ConstructionValais BauenWallis Assemblée générale Sion, 26 avril 2007 La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain Thomas Burgener Chef DSSE Mandat de prestation Forces hydrauliques Domaine

Plus en détail

Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés?

Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés? Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés? Rencontres nationales des énergies renouvelables 14 décembre 2016 Consommation finale d'énergie

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

Modifications relatives à l outil de bilan pour communes et régions et aux moyens d aide

Modifications relatives à l outil de bilan pour communes et régions et aux moyens d aide Modifications relatives à l outil de bilan pour communes et régions et aux moyens d aide Table des matières 1 Version 1.21 du 30.01.2015... 2 1.1 Adaptation de l outil de bilan... 2 1.1.1 Utilisation...

Plus en détail

Les réseaux de chaleur dans le Grenelle de l environnement Hélène Le Du Direction Générale de l Energie et du Climat

Les réseaux de chaleur dans le Grenelle de l environnement Hélène Le Du Direction Générale de l Energie et du Climat Les réseaux de chaleur dans le Grenelle de l environnement Hélène Le Du Direction Générale de l Energie et du Climat www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Contexte européen Contexte national

Plus en détail

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance. Document No 2.2.1

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance. Document No 2.2.1 PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance Document No 2.2.1 2 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 1.1 Intérêt du chauffage à distance... 3 1.2 Fonctionnement

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 Votre Empreinte Carbone Energétique

Plus en détail

Utilisation de l énergie

Utilisation de l énergie Utilisation de l énergie Séance d information Entrée en vigueur de la nouvelle législation cantonale sur l énergie au 1 e r janvier 2012 Office de la coordination environnementale et de l énergie du canton

Plus en détail

La Thermique et l Energétique du bâtiment. La Recherche&Développement dans le domaine de la rationalisation énergétique

La Thermique et l Energétique du bâtiment. La Recherche&Développement dans le domaine de la rationalisation énergétique . L optimisation énergétique au service de l environnement La Thermique et l Energétique du bâtiment. La Recherche&Développement dans le domaine de la rationalisation énergétique La Formation 1 Notre philosophie

Plus en détail

Les perspectives

Les perspectives Les perspectives 2030-2050 Pas de temps et trajectoires : le cycle des choix d achats et comportements d usages Ampoules Electroménager Télévision Ordinateur Vêtements Cycle de renouvellement moins de

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 CONTEXTE : Évolution des consommations et objectifs attendus A partir de la consommation électrique globale du département prévue en

Plus en détail

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs Le projet part sur la base d une étude lancée par le SIAV sur son territoire qui abouti en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique

Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique Réunion du 5 décembre 2014 Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique Situation ROUEN Petit Quevilly Situation ROUEN Petit Quevilly 1 ère partie - Présentation de l opération d aménagement 2 ème partie

Plus en détail

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Séminaire «Chauffage à distance» 8 septembre 2011, Monthey P. Abbet,

Plus en détail

Les Matinées du CGEDD - Mardi 24 janvier Conjuguer Ville et Energie Durables

Les Matinées du CGEDD - Mardi 24 janvier Conjuguer Ville et Energie Durables Les Matinées du CGEDD - Mardi 24 janvier 2011 Conjuguer Ville et Energie Durables 1 LE FUTUR ENERGETIQUE Quel avenir au niveau mondial? La MDE est inscrite durablement dans le LA paysage MDE EST INSCRITE

Plus en détail

Quelle place pour le chauffage à distance dans la planification énergétique de la ville de Vevey?

Quelle place pour le chauffage à distance dans la planification énergétique de la ville de Vevey? Quelle place pour le chauffage à distance dans la planification énergétique de la ville de Vevey? Depuis 1994, la s est engagée dans une politique active en faveur des économies d énergies et de développement

Plus en détail

Luis Marcos - architecte à la direction de l énergie Séminaire Hoval - Lausanne - mars 2014

Luis Marcos - architecte à la direction de l énergie Séminaire Hoval - Lausanne - mars 2014 Luis Marcos - architecte à la direction de l énergie Séminaire Hoval - Lausanne - mars 2014 Politique énergétique 2011 Décision du Conseil Fédéral de sortir du nucléaire 2011 Prise de position de la Conférence

Plus en détail

Assises Européennes de la Transition Energétique. Organiser et planifier les territoires de demain

Assises Européennes de la Transition Energétique. Organiser et planifier les territoires de demain Assises Européennes de la Transition Energétique Organiser et planifier les territoires de demain FORUM Les réseaux de chaleur comme outils de la transition énergétique Intervenants : Elisabeth TOUTUT-PICARD

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Plan directeur cantonal - Fiche de coordination. Approvisionnement en énergie. Instances. Description. Etat au:

Plan directeur cantonal - Fiche de coordination. Approvisionnement en énergie. Instances. Description. Etat au: Plan directeur cantonal - Fiche de coordination Approvisionnement Approvisionnement en énergie Etat au: 04.11.2008 voir aussi fiches n A.7/A.10/C.7/G.1/G.3/G.4/G.5/F.8/H.4 Instances responsable de l'objet

Plus en détail

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon

La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon La part des différentes énergies dans la production et la consommation en Languedoc Roussillon Formation Commissaires Enquêteurs du 17 mai 2011 Danye ABOKI DREAL Languedoc Roussillon Ingénieur en charge

Plus en détail

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE le 22 mars 2013 Brigitte LOUBET DRIEE/SECV Véronique CHARBEAUX - CRIF 1 SRCAE : le document stratégique régional Il fixe les grandes orientations

Plus en détail

Sy nergie Ecosystème énergétique mutualisé

Sy nergie Ecosystème énergétique mutualisé Sy nergie Ecosystème énergétique mutualisé SY NERGIE ECOSYSTEME ENERGETIQUE MUTUALISE Pour un bâtiment mixte et présentent une flexibilité fonctionnelle, les besoins de chaleur et de rafraîchissement simultanés

Plus en détail

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES INTERVENTIONS DE L'ETAT DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES (liste des correspondants ci-jointe) DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES

Plus en détail

Concept énergétique de la commune de Bière. Réalisé par Solen2 Sarl, Bercher En collaboration avec la Municipalité

Concept énergétique de la commune de Bière. Réalisé par Solen2 Sarl, Bercher En collaboration avec la Municipalité Concept énergétique de la commune de Bière Réalisé par Solen2 Sarl, Bercher En collaboration avec la Municipalité 30.09.2015 Réalisé courant 2014 et finalisé en 2015, sur la base des chiffres de l année

Plus en détail

Le schéma directeur des réseaux de chaleur messins

Le schéma directeur des réseaux de chaleur messins Le schéma directeur des réseaux de chaleur messins 10 janvier 2014 La politique énergétique de la Ville de Metz Un engagement Convention européenne des maires - Réduction de plus de 20% des GES d ici

Plus en détail

Passeport énergétique

Passeport énergétique PASS Passeport énergétique Bâtiments d habitation Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS PASS Passeport énergétique 3 Qu est-ce que le passeport énergétique? Le passeport

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Produits @Regis_Contreau En route vers les bâtiments à énergie positive avec la RE 2020 GRDF, acteur de la transition énergétique, agit à

Plus en détail

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Chiffres clés Habitants: 49.100 Pendulaires: 5.200 (vers la Suisse) Surface: 3.942 ha Herzlich Willkommen in Lörrach 1 EEA (Cit ergie) / Neutralité climat 14 12 10 8

Plus en détail

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 CAD La Chaux-de-Fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 Séminaire CAD, Martigny Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisés Résultats énergétiques

Plus en détail

La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax

La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax Jean-Luc GIBERT Régie Municipale des Eaux et de l Assainissement

Plus en détail

Plus confortable. Simplement meilleur.

Plus confortable. Simplement meilleur. NOUVEAUTÉ! Plus efficace. www.minergie2017.ch Plus confortable. Simplement meilleur. Minergie fait peau neuve Les trois standards de construction Minergie, Minergie-P et Minergie-A ont été révisés en profondeur.

Plus en détail

Table Ronde Chaleur Fatale

Table Ronde Chaleur Fatale Table Ronde Chaleur Fatale DANJOU FREDERIC Responsable Maintenance et Energie QUIBEL NICOLAS Ingénieur Process _ Référent Energie FOIREST MICKAEL Chef de service - Energie 1 - Entreprise Familiale créée

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux

Dossier de presse. Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux Dossier de presse Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux Vendredi 18 janvier 2013 Le mot du président 13 Habitat est à la pointe dans la lutte contre le changement climatique

Plus en détail

Genève tourne définitivement le dos aux énergies fossiles pour son électricité

Genève tourne définitivement le dos aux énergies fossiles pour son électricité Genève tourne définitivement le dos aux énergies fossiles pour son électricité Point de presse élargi du Conseil d'etat 31 août 2016 31.08.2016 - Page 1 Participants M. François Longchamp, président du

Plus en détail

La réponse du plateau de Saclay aux défis de la transition énergétique

La réponse du plateau de Saclay aux défis de la transition énergétique La réponse du plateau de Saclay aux défis de la transition énergétique Établissement public d aménagement Paris-Saclay Assises des énergies renouvelables en milieu urbain 20 octobre 2016 Julien Sorreau

Plus en détail

Bien rénover sa maison, augmenter mon confort et obtenir des soutiens. Présenté par Mme Sahar Pasche 10 novembre 2016

Bien rénover sa maison, augmenter mon confort et obtenir des soutiens. Présenté par Mme Sahar Pasche 10 novembre 2016 Bien rénover sa maison, augmenter mon confort et obtenir des soutiens Présenté par Mme Sahar Pasche 10 novembre 2016 Experts Ingénieurs & architectes Propriétaires Fournisseurs Entrepreneurs Association

Plus en détail

Exemple d étude de faisabilité du potentiel énergétique Étude du potentiel énergétique de l île de Nantes, menée par H4

Exemple d étude de faisabilité du potentiel énergétique Étude du potentiel énergétique de l île de Nantes, menée par H4 Exemple d étude de faisabilité du potentiel énergétique Étude du potentiel énergétique de l île de Nantes, menée par H4 1)Un cahier des charges ambitieux 2)Les ressources mobilisables 3)L évaluation des

Plus en détail

NOM :. Prénom : Classe :.. Page 1 / 8

NOM :. Prénom : Classe :..  Page 1 / 8 NOM :. Prénom : Classe :.. http://www.techno-college.jimdo.com Page 1 / 8 Qu est ce que l énergie? 1. Les énergies primaires Une source d énergie primaire est une forme d énergie disponible dans la nature

Plus en détail

Cogénération : un outil réaliste vers la transition énergétique. Conférence ALEC Cogénération Jeudi 28 novembre 2013 à Bordeaux

Cogénération : un outil réaliste vers la transition énergétique. Conférence ALEC Cogénération Jeudi 28 novembre 2013 à Bordeaux Cogénération : un outil réaliste vers la transition énergétique Conférence ALEC Cogénération Jeudi 28 novembre 2013 à Bordeaux La Régie du Chauffage Urbain est un Établissement public communal à caractère

Plus en détail

Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable

Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable LA DEMARCHE 2 Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable Coaching énergétique Mobilité verte Parking mutualisé Conciergerie de Quartier 3 , les enjeux partagés de la ville

Plus en détail

Une politique énergétique du Québec basée sur le principe des 3R3B et sur des partenariats avec les municipalités

Une politique énergétique du Québec basée sur le principe des 3R3B et sur des partenariats avec les municipalités Une politique énergétique du Québec basée sur le principe des 3R3B et sur des partenariats avec les municipalités Commission sur les enjeux énergétiques du Québec Michel Morin, Ph. D., maire de la ville

Plus en détail

L indice de dépense d énergie (IDE) MAS EDD-BAT / CAS 1 /

L indice de dépense d énergie (IDE) MAS EDD-BAT / CAS 1 / L indice de dépense d énergie (IDE) MAS EDD-BAT 2009-2010 / CAS 1 / peter.haefeli@leea.ch Energie PRIMAIRE / énergie FINALE / énergie UTILE Pth Eth Qth Energie PRIMAIRE Puits de pétrole Pth = Eth + énergie

Plus en détail

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE Les enjeux Depuis Kyoto, la lutte contre le changement climatique passe par l augmentation progressive de la part des énergies renouvelables dans la production

Plus en détail

Les pompes à chaleur. Un peu d histoire

Les pompes à chaleur. Un peu d histoire Les pompes à chaleur Bilan de 40 ans d utilisation et opportunités de développement dans le cadre de la stratégie énergétique 2050 de la Suisse Affiche de la fin des années 90 Un peu d histoire Sadi Carnot

Plus en détail

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DE L ENERGIE RAPPORTEUR : M. BAUDIN DÉLIBÉRATION D_2015_263 SÉANCE DU 21 DECEMBRE 2015 BILAN D EMISSION DE GAZ A EFFET DE SERRE L article L229-25 du code de l environnement

Plus en détail

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE pour un aménagement DURABLE Syndicat Départemental d'energie et d'equipement de la Vendée Avril I 2009 HABITAT ET CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Le contexte La

Plus en détail

Le reste du temps c est la RT élément par élément

Le reste du temps c est la RT élément par élément Le reste du temps c est la RT élément par élément RT Elément par Elément Les bâtiments existants résidentiels et non-résidentiels sont concernés par ces dispositions, à l'exception de ceux soumis aux mesures

Plus en détail

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 Le label HPE à été mis en place dans le cadre de la Réglementation Thermique RT 2005 et est défini par l'arrêté du 8 mai 2007 relatif au contenu et aux conditions

Plus en détail

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Potentiel de valorisation de la chaleur des eaux usées épurées en sortie de STEP. Document No 2.4.6

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Potentiel de valorisation de la chaleur des eaux usées épurées en sortie de STEP. Document No 2.4.6 PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Potentiel de valorisation de la chaleur des eaux usées épurées en sortie de STEP Document No 2.4.6 2 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 1.1 Description et définition de la ressource...

Plus en détail

Atelier du 16 mars 2007

Atelier du 16 mars 2007 Atelier du 16 mars 2007 Consommation d énergie et «facteur 4» Consommation d énergie et des émissions de CO2 National Ile de France Secteur Consommation finale en % Emission de CO2 en % Consommation finale

Plus en détail

La production locale des Énergies Renouvelables. 1 Des exemples régionaux. 2 Intérêts des énergies renouvelables locales. 3 Accompagnement par l ADEME

La production locale des Énergies Renouvelables. 1 Des exemples régionaux. 2 Intérêts des énergies renouvelables locales. 3 Accompagnement par l ADEME La production locale des Énergies Renouvelables 1 Des exemples régionaux 2 Intérêts des énergies renouvelables locales 3 Accompagnement par l ADEME 1 1/ DES EXEMPLES RÉGIONAUX 2 Méthanisation Qui sont

Plus en détail

Rénovation Optimiser une situation existante Constructions durables

Rénovation Optimiser une situation existante Constructions durables Optimiser une situation existante Constructions durables Banque Raiffeisen de la Vallée d'entremont, Orsières Banque Raiffeisen Bagnes-Vollèges, Le Châble Andreas Stucki - Raiffeisen Suisse / Sembrancher,

Plus en détail

Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois et dans l arc Jurassien. L exemple de GeoNE.

Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois et dans l arc Jurassien. L exemple de GeoNE. Société Suisse pour la Géothermie 25 ème journée technique et d information Géothermie et réseaux de chaleur Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2.

alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2. alimente les bâtiments zéro carbone en électricité, chaleur et froid Un système tout-en-un, fiable, économique et sans émission de CO 2. Le système 2SOL : un principe simple avec de grands effets 2SOL

Plus en détail

Echirolles - Observatoire Energie, GES et polluants Déc 2014

Echirolles - Observatoire Energie, GES et polluants Déc 2014 Echirolles - Observatoire Energie, GES et polluants 2005-2012 Déc 2014 Plan de l intervention Rappel méthodologique Bilan des consommations d énergie à Échirolles. Zoom sur les consommations sectorielles

Plus en détail

Catalogue Cité de l énergie

Catalogue Cité de l énergie Catalogue Cité de l énergie Version catalogue 2017 Secrétariat Association Cité de l énergie, décembre 2016 Mesure Titre Pts Objectifs de la mesure 1 Développement, planification 84 points au total urbaine

Plus en détail

«Lausanne ville-phare d une politique énergétique durable» Jean-Yves Pidoux Conseiller municipal Directeur des Services industriels Ville de Lausanne

«Lausanne ville-phare d une politique énergétique durable» Jean-Yves Pidoux Conseiller municipal Directeur des Services industriels Ville de Lausanne «Lausanne ville-phare d une politique énergétique durable» Jean-Yves Pidoux Conseiller municipal Directeur des Services industriels Ville de Lausanne Consommation finale d énergie en Suisse 2 Les Services

Plus en détail

Immeuble : CHEVILLARDE 16. Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique)

Immeuble : CHEVILLARDE 16. Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique) Immeuble : 0778 - CHEVILLARDE 16 Responsable gérance : Brolliet SA Novembre 2015 Synthèses ImmoLabel Résumé des étiquettes Valeurs de référence Surface énergétique(sre) 1244.69 Année de construction 1995

Plus en détail

CONTRACTING Un partenariat efficace?

CONTRACTING Un partenariat efficace? CONTRACTING Un partenariat efficace? 4 décembre 2013 de 18h00 à 19h30 HEIG-VD Yverdon 1/19 Sommaire Présentation CROIXCAD Historique Avantages Inconvénients Avenir Conclusion Questions 2/19 CROIXCAD de

Plus en détail

Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud

Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud Efficacité énergétique des bâtiments: Hausse importante des subventions 2017 mises à disposition par l Etat de Vaud Taxe CO 2 Nouvelle répartition pour 2017 Affectation partielle de la taxe CO 2 sur les

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Caractéristiques principales des réseaux de chaleur Loïc Quiquerez 3 novembre 2016 www.unige.ch/energie

Plus en détail

Quelle transition vers un paysage énergétique soutenable?

Quelle transition vers un paysage énergétique soutenable? sobriété, efficacité, renouvelables Quelle transition vers un paysage énergétique soutenable? Scénario négawatt 2011 Vincent LEGRAND -Institut négawatt Colloque du 29 novembre 2012 Région PACA: Quel équilibre

Plus en détail

1 sur :15

1 sur :15 1 sur 7 31.5.216 23:15 Rapport d'ensemble Catégorie: IV Ecoles Organisation Demoville Responsable Jean Meunier Adresse rue du Progrès 8 Tél NPA, Localité 2795 Demoville Portable 78 432 14 4 Habitants 5734

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

Chaleur des eaux usées L énergie sous nos pieds

Chaleur des eaux usées L énergie sous nos pieds Chaleur des eaux usées L énergie sous nos pieds Séminaire du CREM du 25 mars 2010 à Vevey Fabrice Rognon, dipl. ing. méc. EPFZ, Planair SA, La Sagne, Sous Directeur SuisseEnergie pour les infrastructures

Plus en détail

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label MINERGIE en Suisse www.minergie.ch Aperçu général Qu est-ce que c est Minergie produits, histoire, resultats Les different standards

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE

PRODUCTION DE L ENERGIE PRODUCTION DE L ENERGIE 1 ) Définition de l énergie: Propriété d un système physique capable de produire du travail 2 ) Unités de l énergie électrique : W = P*t avec W : énergie en Joules P : puissance

Plus en détail

Bilan d émissions de GES 2011

Bilan d émissions de GES 2011 Bilan d émissions de GES 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain Code NAF : 3530Z Code SIREN : 542 097 324 Citer les numéros de SIRET

Plus en détail

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Version 10.2016 www.energie-solaire.com 1 Energie Solaire SA: Fondée en 1973 en Suisse, Energie Solaire S.A. est

Plus en détail

Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne

Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne CONFERENCE DEPARTEMENTALE DES ENERGIES ATELIER ENERGIE SOLAIRE, ÉOLIENNE, GÉOTHERMIQUE ET HYDRAULIQUE Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne Manuel DUPUIS 1 1. Les EnR en

Plus en détail

PLANIFICATION ENERGETIQUE «FACTEUR 4» DE L AGGLOMERATION BORDELAISE - 2 ème partie

PLANIFICATION ENERGETIQUE «FACTEUR 4» DE L AGGLOMERATION BORDELAISE - 2 ème partie PLANIFICATION ENERGETIQUE «FACTEUR 4» DE L AGGLOMERATION BORDELAISE - 2 ème partie Atelier de ALEC : Prospective Facteur 4 & Mutation énergétique de territoire Le 10 novembre 2011 Rappels Le secteur du

Plus en détail

Le chauffage à distance

Le chauffage à distance Le chauffage à distance SUR DE NOUVELLES VOIES... Sixièmes rencontres, 18 janvier 2007 Palais des congrès de Bienne Potentiel d affaires pour projets d énergies renouvelables Innovations et questions d

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE Jean Carassus s Directeur du département Economie et Sciences Humaines du CSTB Professeur à l Ecole des Ponts ParisTech Sommaire 1/ Le bâtiment

Plus en détail

Plateforme Formation et Evaluation. Bilan énergétique global

Plateforme Formation et Evaluation. Bilan énergétique global Plateforme Formation et Evaluation Bilan énergétique global 1 Contenu Objectif : concevoir une maison à énergie positive 1. Autres besoins 2. Consommation totale 3. Production d énergie renouvelable 2

Plus en détail

Un second réseau de chaleur à énergies renouvelables à Beauvais

Un second réseau de chaleur à énergies renouvelables à Beauvais Premier de chaleur à énergies renouvelables à Beauvais Un premier de chaleur Premier Cadres de ce projet : Pour Beauvais : Agenda 21 : «Lutte contre le changement climatique» PRU St Jean : «démarche de

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE

LE SOLAIRE THERMIQUE LE SOLAIRE THERMIQUE Benoit LABASCOULE Chambre d'agriculture de l'aveyron Pierre BARRIAC Agriculteur de l'aveyron La production d'eau chaude Selon la zone climatique, un chauffe-eau solaire individuel

Plus en détail

Le solaire potentiel et possibilités

Le solaire potentiel et possibilités 1 ère partie : Le solaire potentiel et possibilités Jean-Pierre Eggimann SWISSOLAR est une association non commerciale qui œuvre pour la promotion de l énergie solaire Les applications de l énergie solaire

Plus en détail

La situation énergétique mondiale

La situation énergétique mondiale Prof. Hans Björn (Teddy) Püttgen Directeur Energy Center, EPFL Berne, 4 septembre 2012 La situation énergétique mondiale La politique énergétique de la Suisse doit se concevoir dans un contexte européen

Plus en détail

La Programmation Pluriannuelle de l Energie

La Programmation Pluriannuelle de l Energie La Programmation Pluriannuelle de l Energie Pierre FONTAINE Direction Générale de l Energie et du Climat Ministère de l'ecologie, du Développement Durable et de l'energie Saint Denis, les 6 et 7 mai avril

Plus en détail